AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La vie est ailleurs (One Post RP)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kurun Aven
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 172
Age : 26
Age Roleplay + Sorts : 17 ans sorts 1 2 3
Capacités Spéciales : Prescience (1)
Points Prestige : 3
Date d'inscription : 19/08/2010

Profil du Sorcier
Points de vie:
560/560  (560/560)
Points de mana:
520/520  (520/520)

MessageSujet: La vie est ailleurs (One Post RP)   Mar 6 Mar - 23:38

Les plaines d'Irlande sont plus vertes que les prairies bretonnes, mais plus froides aussi, cachant mieux ce pour quoi elles existent. Les irlandais, quand à eux, sont d'une sincérité et d'une authenticité rare, rappelant à tous ces petits britanniques, que l'arrogance dont ils s'habillent est bien plus laide que la nudité revêtue ici.

Partie.
Elle était partie, en prévenant tout juste ceux qu'elle avait pu, dans une aventure hors du commun. Loin de sa famille, de ses amis, de ses repères, partie pour plusieurs mois sans savoir réellement à quoi s'attendre. Elle savait seulement qu'elle ne pourrai presque pas communiquer : par manque de temps probablement, mais également par manque d'argent et de moyens... c'était le prix à payer pour revenir grandie...

Kurun avait abandonné derrière elle sa voix, sa plume, les gens qui, de loin, suivaient son histoire...

Ce que ces gens ne savent pas, c'est qu'elle en a souffert.
L'Irlande est un pays plus beau que l'Angleterre, et même que la Bretagne qui l'a bercé. Les irlandais sont des gens bien meilleurs que tous ceux qu'elle avait rencontré. Et pourtant, c'est de longs moments de solitude qui donnaient à Kurun l'opportunité de travailler ; objectif initial de son voyage. Envie d'écrire, de chanter, de flâner simplement sur le bord du Lac...

Il était beau le soleil matinal, le givre accroché aux fenêtres restées entrouvertes, il était bon ce maître qui, plein de bienveillance, la bousculait vers l'avant...
Mais elle était seule là-bas, à rencontrer les âmes acceptant de croiser son regard.
Tous diront qu'elle l'avait choisi après tout, mais qui en a la certitude ?

Aujourd'hui que ce calvaire avait pris fin, elle souffrait encore plus.
Elle souffrait d'avoir, pour quelques temps, quitter cette Irlande et les sourires qui l'habitaient. Elle venait de changer une fois encore de vie, quittant sa nouvelle famille, son chez-elle, son indépendance... Et quelle garantie d'un retour ? Après tout... elle était bien placée pour savoir que la notion de temps n'avait pas de valeur... Dans une autre vie peut-être ?
Mais cette souffrance était avant tout de la culpabilité.

Elle faisait semblant.

Semblant d'aller bien et d'être heureuse de revoir ces visages.
Semblant de sourire, toute la journée, pour faire plaisir.
Semblant d'aimer la douceur du temps, ces musiques qu'autrefois elle écoutait avec tant de passion.
Semblant de ne pas être épuisée et vidée à force de paraitre et de ne plus être...

Elle s'en voulait d'embrasser ces filles là à contrecoeur.
Elle s'en voulait de raconter son histoire alors qu'elle voulait la vivre.
Elle s'en voulait d'être là, faussement heureuse, alors que son esprit et son coeur était ailleurs...

Pensée décousue, mais, qui a déjà su chanter juste pendant une inondation occulaire ? Je vous met au défi !

Croyez vous que cette élève du temps se serai laissée prendre au dépourvu par son retour ?
Non, biensur que non.
Elle l'avait anticipé, préparé, gardant tels et tels enregistrements pour son retour, prévu de revoir telle et telle personne... et elle avait listé ses motivations pour rentrer aussi !

1) Iwan, mon frère adoré
2) Ma plume, qui me manque, et tous les
gens cachés derrière (je le sais, c'est grâce à eux
que je tiendrais le coup)
3) Poudlard
4) le reste n'est qu'accessoire

Bête, naïve, ou tout simplement idiote qu'elle avait été... revenir pour des gens qui ne se souciaient plus d'elle... qui l'avait oublié, alors qu'elle culpabilisait, s'enfonçait, loin, très loin dans ses regrets, n'aurait eu besoin que d'une main pour se redresser...
Ils lui en voulait ? ça tombait bien, elle aussi ! Et maintenant qu'elle était seule face à tous et à elle-même, qu'est ce qui l'empêchait de sombrer définitivement, s'enfoncer dans les eaux noires d'un Loch... pour que les gens aient une bonne raison de l'oublier, de la haïr, de lui cracher dessus comme une malpropre venue mendier !
Supplierait-elle pour qu'ils continuent ? Sûrement...

Sauf qu'elle voulait s'en sortir, retrouver sa place, aller mieux, ne plus peser... Elle savait qu'elle en était capable, c'est pour ça qu'elle était là ! Mais les mots de ces gens là se cachaient derrière un mur d'hypocrisie et de méchanceté très anglaise... Après tout, elle n'était plus la bienvenue dans ce monde qui l'avait accueillie, c'étais donc à elle de s'en aller, de disparaitre à nouveau, et de ne plus importuner ceux qui méritaient l'attention.
Ne plus importuner ceux à qui elle criait le besoin d'aide.



[HJ : Je vous l'accorde ce rp n'est pas très objectif, mais il était nécessaire à la phase de deuil entamé par Kurun et moi-même. Merci de respecter le caractère unique de ce post : si certains d'entre vous ont des commentaires, des questions, des retours, des mots suite à la disparition de Kurun, son retour, ou ce post, ma boîte à mp, ma boîte mail, mon msn et mon téléphone restent à votre disposition... A bon entendeur.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/t12163-kurun-aven#244786
 
La vie est ailleurs (One Post RP)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveau gn post-apocalyptique!
» Recettes d'ici et d'ailleurs
» La femme de chambre poursuit le NY Post pour diffamation
» Ces mots étranges, venus d'ailleurs ...
» Dreamers bring ideas, projects to post-quake Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Vaste Monde :: Reste du Monde-
Sauter vers: