AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Entretien : Alicia Coldright ... Une justice impartiale !

Aller en bas 
AuteurMessage
Alicia
Invité
avatar


Entretien : Alicia Coldright ... Une justice impartiale ! Empty
MessageSujet: Entretien : Alicia Coldright ... Une justice impartiale !   Entretien : Alicia Coldright ... Une justice impartiale ! EmptyMer 24 Oct - 7:24

Alicia, après ce moment passé avec Miss Owspell, entra d'un pas résolu dans le bureau du secrétaire particulier du Duc de Lancaster ... Elle s'annonça à lui par un simple "Miss Coldright" et ajouta qu'elle avait un entretien avec le Ministre ... Cela suffirait, elle le savait, à ce que William la recoive rapidement.

Le jeune Secrétaire l'introduisit donc dans le bureau ministériel, où elle attendit quelques minutes le Ministre, mais "ce ne sera guère long, rassurez vous Miss" ...

Alicia aurait aimé en être sûre, mais elle ne pouvait l'être ... Il y avait eu tant de jeux entre eux, parmi lesquel celui du retard ... Faire enrager l'autre, le provoquer, le pousser à craquer, voilà qui constituait leur quotidien ... Relation fusionnelle, passionnelle, aucun des deux individus ne se livrait, aucun ne le pouvait d'ailleurs, et surtout pas Alicia, conditionnée depuis toujours à ne pas se dévoiler...

Elle entra donc et observa le bureau de William ... Richement décoré, il reflétait bien le caractère important de la fonction occupée. Le blanc dominait, montrant le luxe dont, il fallait bien le dire, le Duc était friand puisque dedans depuis sa tendre enfance ...celui ci était contrasté d'un beau vert qui couvrait à demi le dallage au sol, tout de marbre ... Un élegant tableau était affiché juste derrière le bureau du Ministre, représentant le combat du Bien contre les forces du Mal ... L'Archange Michel se battant et venant à bout du dragon ... Tout dans la piève inspirait la puissance, du tableau fixé au mur au globe sur lequel se tenait un aigle de bronze ... Il en avait toujours était ainsi ... Mais quoi de plus normal mais un Ministre de la Magie ?!? Mais qu'importe, Alicia n'était pas là pour discuter décoration intérieure !!!

Elle se débarassa de sa veste et dévoila un élégant tailleur, sans aucune surprise de couleur noire ! Elle attacha ses cheveux en chignon, se préparant mentalement à "l'épreuve" ... L'enjeu en était important, il ne fallait pas l'oublier ... Ainsi apprêtée, la jeune femme attendit le Ministre ...
Revenir en haut Aller en bas
William Lancaster
Serpentard
Serpentard
William Lancaster

Nombre de messages : 250
Age : 31
Age Roleplay + Sorts : 35 ans sorts 1 2 3 SPE
Capacités Spéciales : Occllumen, legilimens et fourchelangue
Date d'inscription : 29/06/2007

Entretien : Alicia Coldright ... Une justice impartiale ! Empty
MessageSujet: Re: Entretien : Alicia Coldright ... Une justice impartiale !   Entretien : Alicia Coldright ... Une justice impartiale ! EmptyMer 13 Fév - 15:42

Résolument décidé à faire patienter quelques instants encore, celle pour qui ses sentiments étaient les plus confus, William retint son Bras droit un peu plu que de coutume. N’étant néanmoins pas un sadique, il ne fit durer le supplice qu’une vingtaine de minutes. Comme à chaque fois, il raccompagna Howard jusqu’à la porte de son bureau, serrant chaleureusement la main de celui qui, bien que travaillant dans l’ombre était sans doute l’un des éléments les plus dévoués à la lutte contre les Forces du Mal.

Lorsqu’il aperçut la jeune Serdaigle, visiblement crispée, il prit un air faussement surpris et se dirigea vers elle : les bras tendus et arborant un sourire des plus chaleureux.


Alicia, tu es bien matinale, je ne t’attendais pas de si bonne heure. Mais je t’en prie entre…

Tandis que cette dernière pénétrait le saint des saints, l’ancien ambassadeur prenait les dernières notes rédigées par son lycanthrope de secrétaire. Les deux sorciers s’engouffrèrent dans le vaste bureau ministériel. Le style épuré de marbre blanc cassé et vert de gris mettait en valeur la blanche beauté de la jeune femme.

Je t’en prie Alicia installe toi, mets toi à ton aise…

Le Magistrat Suprême prit quant à lui place dans son imposant fauteuil, l’air visiblement enjoué. Les années étaient passées, mais la joie de retrouver cette délicieuse (parce que complexe) sorcière et la perspective de l’avoir désormais à ses cotés au Département de la Justice, agréaient au plus au point le Serpentard.

Alicia, je ne te cacherai que j’éprouve une réelle satisfaction à te voir, à nous voir dans ce bureau. Comme tu le sais, comme tu dois t’en douter, nous faisons face à une situation des plus graves, une situation qui exige la réunion et l’association de toutes les meilleures volontés.

Nous vivons une époque dont l’importance véritable nous échappe peut être encore, tant les enjeux qui découlent de cette lutte sont primordiaux.


Le sourire qui illuminait le visage du jeune Duc s’estompa légèrement pour laisser la place à un air plus grave et plus sombre qui renforçait cependant la noblesse des traits du Magistrat. La voix basse mais puissante, il poursuivit.

Il ne s’agit pas tant de faire triompher nos valeurs – les seules qui vaillent – que d’assurer la survie de notre communauté. Ne nous y trompons c’est une guerre sans partage qui se profile, une guerre dont je ne saurais concevoir qu’une seule issue : notre Victoire, une Victoire totale et sans condition.

La Communauté Magique de Grande Bretagne s’est exprimée en Juillet dernier en nous portant à la Magistrature Suprême, son message est sans ambiguïté aucune. Aussi nous incombe t il de redonner foi en nos concitoyens. Cet objectif nécessite en tout premier lieu de leur redonner foi en la Justice de ce Pays…


L’homme se tut quelques instants comme pour méditer sur ses propres paroles. Puis plongea intensément son regard dans celui de son interlocutrice. Sur le ton de l’intime confidence il poursuivit.

Alicia, tu sais ô combien j’attache de l’importance à la loyauté. La qualité première de tout dirigeant est de savoir s’entourer de personnes compétentes et dont la fidélité ne saurait être remise en question. Comment pourrions nous lutter efficacement sur nos ennemis de l’extérieur si des doutes persistent sur des personnes internes à nos services ? Je suis certain que tu me comprends…

Le Duc se leva alors avec prestance et vint s’asseoir aux cotés de la jeune femme. Il lui prit la main qu’il plaça au creux des siennes puissantes et douces à la fois.

C’est donc autant par inclinaison personnelle que par choix de compétence que l’idée de te nommer à la Justice Magique m’est venue. Tu sais ou plutôt tu dois te douter que ce qui nous lie va bien au delà d’une simple relation d’amitié, je ne veux pas encore donner un nom à cela car les circonstances ne sont pas réunies pour. Mais je caresse l’espoir de donner de la matière à cela.

Le sorcier avait un peu plus dévoilé ses intentions, sachant pertinemment qu’il n’eut pas sied à Alicia de faire le premier pas. Celui-ci à la fois gêné mais soulagé du poids d’une telle confidence s’empourpra légèrement, fixant de manière attendrissante la main de la Serdaigle, dans l’attente d’une réaction.
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/viewtopic.forum?t=8733
Invité
Invité
avatar


Entretien : Alicia Coldright ... Une justice impartiale ! Empty
MessageSujet: Re: Entretien : Alicia Coldright ... Une justice impartiale !   Entretien : Alicia Coldright ... Une justice impartiale ! EmptyDim 17 Fév - 9:02

Elle avait attendu William durant de nombreuses, de trop nombreuses minutes à son goût, mais de cette attente, Alicia ne s’en formalisa pas. Elle reconnaissait là un de leurs jeux d’antan, l’une de la myriade de facéties qu’ils affectionnaient. Ces subtils stratagèmes n’avaient aux yeux de leurs semblables aucun intérêt, même aucune importance, mais ils restaient pour le moins dans le cœur d’Alicia, ce cœur habitué à ne rien ressentir, teintés d’une délicieuse nostalgie… Comme une multitude d’éclats de rire et qu’elles ne connaissaient pas.
Pourtant en cet instant, ces souvenirs couleur de bonheur ne parvenaient pas à détacher son esprit de la situation actuelle. En analysant la situation d’un point de vue rationnel et stratégique, c'est-à-dire tout à fait froidement, elle en arrivait à la conclusion suivante : elle était, elle la fière Serdaigle, en position d’infériorité … Situation qui ne lui seyait guère, elle devait bien se l’avouer. Et en cet instant, même la farouche éducation paraissait montrer ses défauts, car bien malgré elle, à l’arrivée de William dans le somptueux bureau qui convenait à sa prestigieuse fonction, il lui avait semblé pâlir …
Se maudissant silencieusement d’avoir ainsi dévoiler ses sentiments, Alicia tenta de reprendre contenance … Et pour cela, il lui sembla tout à fait opportun de faire taire cette petite voix dans un coin de sa tête qui lui répétait qu’elle ne faisait que se mentir !!!
Comment l’orgueilleuse jeune femme aurait-elle pu avouer que c’était davantage l’émotion de revoir William après tant d’années que le stress d’un entretien de telle importance qui avait suffit quelques secondes à la déstabiliser ? Malgré cet amour de la Justice et de la Vérité, elle ne le pouvait sans voir le monde dans lequel elle évoluait avec grâce et aisance s’éparpiller aux quatre vents. Et cela, bien entendu, c’était inconcevable !!! Aussi, balayant ses pensées d’un vague hochement de tête, elle afficha un léger sourire sur ses lèvres et fit, comme de coutume, face à la situation. Il la priait d’entrer, ce qu’elle fit le plus légèrement possible… Il paraissait être surpris, mais cet artifice ne fit pas illusion auprès de la jeune femme. Elle savait suffisamment le cerner pour reconnaître ici l’attitude d’un politicien. Il n’était pas surpris de la voir devant son bureau, il la connaissait aussi bien qu’elle pouvait prétendre se connaître elle-même. Et si dans leurs jeux, le retard était l’un de leurs favoris, William savait pertinemment que s’il était question de compétences professionnelles, Alicia répondait toujours présente ! Mais après tout, l’ambition et l’amour de son travail ne constituaient pas des péchés capitaux, si ? Si tel était le cas, Alicia plaidait coupable, sans possibilité de remise en liberté sur bonne conduite ! Car jamais au grand jamais elle ne changerait cet état de fait, du moins pas délibérément.


C’est un véritable plaisir de te revoir, je ne saurai résister longtemps à ce privilège. Etre accueillie par le Ministre en personne, nombre de personnes tuerait pour tel honneur. Aussi dormir semble bien trivial en pareille occasion.

Pénétrant dans le vaste bureau de marbre vert et blanc cassé, en parfait accord avec l’aura de noblesse de William, Alicia s’interdit de montrer son trouble. Il n’était pas convenable de se montrer ainsi impressionnable, surtout pour un tel poste. Pourtant, il lui était difficile de contenir de la sorte ses émotions, surtout devant pareil spectacle. Voir William dans pareil décor n’allait pas sans lui rappeler des souvenirs, et quels souvenirs puisque c’était ceux de leur relation. Où en étaient-ils à présent ? Alicia devait, de bien mauvaise grâce certes, avouer son ignorance sur la question. Et ce n’était pas ce maudit cœur qui battait à tout rompre, faisant un vacarme d’enfer, qui allait l’aider à voir plus claire dans la situation… S’installant en silence face à William, prenant une pose des plus strictes dans son tailleur noir Chanel, ses cheveux noués à la hâte en un chignon assez lâche, preuve de son trouble, elle écouta celui qu’elle qualifiait - vainement ? – d’ami. Le Serpentard n’avait pas changé, maniant les mots avec aisance et virtuosité, faisant montre de tous ses talents d’orateur. Un charme sans nom émanait de sa voix grave et profonde, d’une douceur qui aurait amadoué les plus récalcitrants, d’une noblesse qui trahissait tout autant que son allure ses origines. Aussi c’est un adversaire à sa mesure que la jeune femme avait devant elle.

Je suis d'autant plus honorée d’être aujourd’hui devant toi, cela signifie que tu me comptes parmi ces meilleures volontés que tu cites … Mais plus encore, c’est le fait que tu me penses compétente à ce genre poste qui me ravit. Car je ne suis pas sans savoir que la situation est grave en Grande Bretagne, et qu’en acceptant les honneurs de ta fonction, tu as aussi accepté de faire face à cette situation. Et tu as l’étoffe de l’emploi, j’en suis persuadée. Les enjeux de notre Temps ? Nous ne pouvons, hélas, les saisir dans leur intégralité. Mais les signes sont là. Et nous avons le devoir de les percevoir et de les prendre en compte afin d’agir au mieux.

Mais déjà, le sourire du jeune Ministre perdait de son éclat, ce que l’on pouvait aisément comprendre : la situation était suffisamment inquiétante pour être à la source de ce changement de ton. Le changement quasi imperceptible dans sa voix mettait plus que jamais en évidence la divine noblesse qui le caractérisait. Restant imperturbable malgré la situation, Alicia écoutait attentivement William. Gardant un calme olympien, maîtrisant plus que jamais le contrôle d’elle-même, Alicia reprit :

En effet, la Victoire est nécessaire, l’échec n’est pas envisageable ! Qu’adviendrait-il de notre monde si le Mal triomphait ? Je ne veux même pas y songer !!! Aussi la Victoire devra être notre, sans condition aucune. Et la Communauté Magique s’est exprimée dans cette voie. Elle s’est retrouvée dans le combat que tu prônais, et c’est bien là ta légitimité. Je suis entièrement d’accord, la Justice à ce titre là, se doit d’être exemplaire, et plus qu’exemplaire, elle se doit impartiale !!! Pouvons nous souffrir des discordances dans notre système de Justice alors que c’est maintenant que nous en avons le plus besoin ? Alors que les Mangemorts se lèvent ? Alors que nous devons nous assurer le Soutien de la Reine des Brumes pour enrayer la fuite des Mangemorts ? Il est évident que non !!! Le rempart que nous allons opposer au Mal ne doit pas avoir la moindre faille, sous peine d’une défaite cuisante. Défaite que nous ne pouvons pas envisager, nous sommes bien d’accords sur ce point, n’est ce pas ?

Cependant, William s’était tu, plongeant ses yeux dans ceux d’Alicia. Rendant son regard au jeune homme, la jeune Serdaigle aurait volontiers un instant perdu pied, mais le naturel revient au galop, et c’est une liberté qu’elle ne s’autorisa pas. Son regard se faisant peut-être plus dur qu’elle ne le voulût, elle comprit tout à fait où William voulait en venir, mais elle le laissa parler. La jeune femme n’aurait pu se qualifier d’extrêmement courageuse sans mentir effrontément, elle avait tout à fait saisi la subtilité des propos du jeune homme, mais ne se serait jamais permis de prendre le risque de paraître accessible, de paraître à découvert.

Tu as parfaitement raison. Comment le peuple britannique pourrait-il avoir confiance en des gens qui présentent des doutes tels que dans leur entourage propre on se méfie d’eux ? Et comment alors combattre efficacement ? C’est l’évidence même.

Mais Alicia n’avait pas plus tôt fini que déjà, William se leva et vint se placer sur le fauteuil à côté du sien, la surprenant ainsi plus qu’elle ne l’aurait jamais avoué. La surprise fit place à la stupéfaction lorsqu’il se saisit de l’une de ses mains, posées sagement sur ses genoux dans un parfait contrôle d’elle-même. Contrôle qu’elle ne put conserver plus longtemps, William venait inconsciemment de lui porter l’estocade qui faisait tomber le masque de froideur qu’elle avait soigneusement mis en place pour l’occasion.
Elle sentait la douce chaleur qui entourait sa main, ce qui la laissa, une fois n’est pas coutume, sans voie … Ce qui donna à William l’occasion de poursuivre et de révéler au moins l’un des buts de cet entrevue. Etait-ce la douceur des mains de William ou la valeur de ses propos qui fit frissonner Alicia ? Objectivement, c’était l’alliance des deux. Car le jeune Duc venait non seulement de lui proposer de devenir la Directrice de la Justice Magique, mais plus encore de poser la question qui, elle avait encore la naïveté de le croire aux vues des nombreux indices la menant à cette conclusion, les préoccupaient tous les deux. Leur relation … Cet étrange relation si complexe que personne, y compris les deux jeunes gens, n’avaient été en mesure de la définir, de la qualifier, car trop pleine de contradictions. Une relation passionnelle mais où chacun se préserve malgré tout, où la provocation a tout au moins eu un rôle primordial dans leurs jeux. Et on comprend alors aisément ô combien ces derniers propos ont dû coûter au jeune et impétueux Duc !!! D’ailleurs avait-il à peine fini sa phrase qu’une teinte rosée colorait ses joues. Totalement inattendu, complètement nouveau pour le jeune homme. Fermant un court instant les yeux, se donnant ainsi un courage insoupçonné jusqu’alors, Alicia respira calmement et recomposa tant bien que mal le masque de froideur et de contrôle qu’elle arborait habituellement, avant de répondre
.

Je suis honorée de la proposition que tu me fais ici et maintenant William, tu n’imagines pas à quel point je suis touchée par tout ceci. Tu n’ignores pas que ce poste sera mon premier en tant que Directrice. Mais ne t’y méprends pas, je ferai l’impossible pour remplir la mission que tu veux bien me confier. Toutefois, ce n’est pas tant la proposition que la confiance que tu me témoignes. Nous savons tous les deux que notre relation est spéciale, c’est une évidence. La qualifier, je ne peux m’y risquer aujourd’hui sans craindre de dénaturer ce qui me dépasse. Aussi j’espère être à la hauteur. Tout d’abord de la tâche que tu désires me confier et que j’accepte bien évidemment avec un plaisir dont je ne saurai exprimer dans la moindre mesure, en second lieu de la confiance que tu me portes en me confiant ce Département. Enfin, je forme le fol espoir d’être digne de cette affection qui nous lie l’un à l’autre de façon presque magnétique.

Voyant le trouble du jeune Ministre, Alicia prit alors ce qu’elle qualifierait d’une grande initiative, une entorse à sa règle de préservation … elle posa sa main libre sur celles de William. Prenant une grande inspiration, elle poursuivit.

Par les Temps qui courent, je pense qu’il sera aisé de vérifier cela. Les Temps de Guerres montrent toujours les sentiments les plus profonds et les plus sincères des Hommes, nous dévoilant ainsi les noirceurs de l’âme comme la pureté de certaines intentions. Nous saurons, le Temps est venu, mais lorsqu’on sera là, voudrons-nous toujours savoir ? C’est là la question que l’on peut se poser, mais de toute façon, nous ne maîtriserons rien …
Revenir en haut Aller en bas
William Lancaster
Serpentard
Serpentard
William Lancaster

Nombre de messages : 250
Age : 31
Age Roleplay + Sorts : 35 ans sorts 1 2 3 SPE
Capacités Spéciales : Occllumen, legilimens et fourchelangue
Date d'inscription : 29/06/2007

Entretien : Alicia Coldright ... Une justice impartiale ! Empty
MessageSujet: Re: Entretien : Alicia Coldright ... Une justice impartiale !   Entretien : Alicia Coldright ... Une justice impartiale ! EmptyMar 26 Fév - 7:26

Le Magistrat Suprême prit alors sur lui de se lever, toujours aussi digne mais visiblement plus vulnérable. Que William puisse se trouver dans un tel état de vulnérabilité était chose, qu’il le montre l’était encore plus… et cela était d’autant plus révélateur des sentiments qu’ils éprouvaient envers la jeune femme. Se plaçant de nouveau sans s’asseoir derrière son imposant bureau, le Serpentard secoua insensiblement la tête comme pour essayer de reprendre le cours de la conversation.

« Enfin, je forme le fol espoir d’être digne de cette affection qui nous lie l’un à l’autre de façon presque magnétique. »

D’une voix alors intimement sincère il répondit.

Je ne crois pas qu’un « fol espoir » soit ici nécessaire… Un sourire gêné se dessina alors sur les traits du Duc qui instinctivement le réprima.

En ce qui concerne notre « relation », je comprends parfaitement ton point de vue, tes peurs et tes réticences. Je nourris moi aussi d’angoissantes craintes vis-à-vis de la nature de ce lien qui semble nous dépasser, pour autant je demeure confiant dans la connaissance de ce que l’affection que je te porte n’a d’égal que la détermination que j’ai à défaire le Mal.


Même si l’aveu était né d’un difficile accouchement, le point de non retour était désormais franchi. William se sentait bien plus soulagé et c’est le cœur léger, que le Ministre pu enfin redonner de la substance à cette conversation, à l’origine professionnelle…

Quoiqu’il en soit, Alicia, c’est un grand plaisir de même qu’un grand honneur que de te voir entrer dans ce gouvernement, mon gouvernement. Rectifia t il l’œil taquin. Je voudrais moi aussi former un vœu, un vœu des plus simples : que tu ne me maudisses pas la semaine prochaine de t’avoir proposé ce poste. Cette fois ci le Ministre laissa échapper un rire bien plus libéral et communicatif.

Tu as parfaitement raison. Comment le peuple britannique pourrait-il avoir confiance en des gens qui présentent des doutes tels que dans leur entourage propre on se méfie d’eux ? Et comment alors combattre efficacement ? C’est l’évidence même.

Enfin pour en revenir à tes propos… je constate que là encore nos avis coïncident parfaitement sur cette délicate question. Et c’est justement parce que cela relève de l’évidence même que je me permettrai d’attendre de toi la prestation d’un serment inviolable. Un serment qui je le répète ambitionne autant de protéger la Communauté Magique de chacun de nous pris individuellement, que de nous mous même par rapport à notre propre personne : je pense en particulier aux chantages ou aux sortilèges et potions (tels l’imperium et le veritaserum) dont nous pourrions faire l’objet… marte la t il de sa main tendue.

Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités : en contrepartie de cette large autonomie d’action que j’accorde à tous mes directeurs de Département, je me dois de m’assurer de leur indéfectible loyauté. En tant que Ministre de la Magie, j’ai des responsabilités envers lesquelles je ne peux faire défauts, je ne saurais donc tolérer de l’un des nôtres qu’il puisse nous trahir. Aussi dans l’intérêt supérieur et général de la Communauté Magique, je me dois d’exiger une telle prestation de serment. Je suis sur que tu comprends…

Quelques minutes après, les deux sorciers se firent face, debout, immanquablement droits, leur regard fixe et grave laissait transparaître la solennité du moment. La puissante main droite du Ministre tenait infailliblement une baguette dont l’ébène était d’une rare et ténébreuse obscurité, tandis que la main droite de la Serdaigle d’une superbe blancheur était levée, prête à prouver son indissoluble fidélité. L’Ancien Ambassadeur prit alors la parole simplement mais non sans noblesse.

Jurez vous n’avoir jamais été et n’être jamais un serviteur des Forces du Mal, un Mangemort ou un Mage Noir quelqu’il soit ?

Jurez vous n’avoir jamais servi ou n’avoir jamais aidé en aucun façon les Forces des Ténèbres ? Et jurez vous de ne jamais le faire ?

Jurez vous de servir fidèlement le Ministère de la Magie et son Ministre d’obéir loyalement et indiscutablement à leurs ordres ?

Le jurez vous sur votre honneur et jusqu’à ce que la mort nous sépare ?
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/viewtopic.forum?t=8733
Invité
Invité
avatar


Entretien : Alicia Coldright ... Une justice impartiale ! Empty
MessageSujet: Re: Entretien : Alicia Coldright ... Une justice impartiale !   Entretien : Alicia Coldright ... Une justice impartiale ! EmptyMar 4 Mar - 13:36

Il s’était levé, avait repris sa place de Ministre derrière son imposant bureau, cherchant ainsi à reprendre une contenance perdue lorsqu’il s’était dévoilé à la jeune femme. Baissant les yeux, Alicia avait laissé donc les douces mains s’échapper des siennes, triste résignation. Le jeu prenait des allures jusqu’alors jamais vus. Ce n’était plus à celui qui vaincrait, mais à celui qui ne perdrait pas le premier. Ceci poussa la jeune Serdaigle à se demander si le jeu existait toujours ? Tous deux avaient mûri, leur jeunesse impétueuse était perdue, et la situation trop grave pour que l’un comme l’autre puisse se permettre de laisser quelque faiblesse venir troubler leur décision …

Les sentiments sont des contes destinés à endormir les enfants !!!

Un regard grave venant se poser sur le visage angélique de la jeune femme, Alicia reprit le contrôle de la situation, sans pour autan parvenir à calmer son cœur !!! Foutues pulsations. Si elles avaient été comme la respiration, Alicia aurait su les calmer, les arrêter même. Mais voilà, ce n’était pas le cas, et en cet instant, Alicia aurait juré être trahie par celui-ci. Ses parents ne devaient pas être tellement dans l’erreur, Alicia était encore trop faible … Et William ne l’aidait pas à garder ses illusions. Etait-ce volontaire ? Trop de questions, pas assez de réponses … L’Enfer d’une Serdaigle … Ne pas comprendre où elle va … Elle maudissait le jeune homme lorsqu’elle entendit ces quelques mots prononcés difficilement, quelques mots comme une promesse de bonheur, la reconnaissance d’une qualité que la jeune femme ne pensait pas avoir.


Ses joues pâles prirent une teinte rosée, subtile touche de couleur dans la clarté de son visage.

Je suis …

Ravie ? Heureuse ? Troublée ???

Qu’était-elle en cet instant ?? Ce dernier terme semblait le plus pertinent, pourtant, stupide fierté d’une femme qui ne veut pas être dominée, elle tut ce mot qui se révélait être trop juste donc trop gênant. Incroyable ironie que celle-ci… Plus ironique encore lorsqu’on savait que le jeune Ministre était Legilimens…

… flattée d’entendre ceci William. Est-ce là la volonté d’un politicien de déstabiliser une condisciple ?

Mais la suite du discours était plus troublante encore, et les quelques couleurs qu’avait pris la jeune femme s’évaporèrent instantanément …

En ce qui concerne notre « relation », je comprends parfaitement ton point de vue, tes peurs et tes réticences. Je nourris moi aussi d’angoissantes craintes vis-à-vis de la nature de ce lien qui semble nous dépasser, pour autant je demeure confiant dans la connaissance de ce que l’affection que je te porte n’a d’égal que la détermination que j’ai à défaire le Mal.


Je doute que tu comprennes ô combien mon monde parfait s’écroule … Ce que j’explique toutefois encore moins, c’est bien ce soudain goût pour les ruines …

Je suis enchantée d’entendre ceci, plus que je ne saurais le dire … Je n’ai pas la même aisance que toi, j’en ai bien peur, pour parler de la sorte de ce que je peux … ressentir … Pourtant, j’espère que ma présence ici, dans ce bureau, en cette heure sombre, saura montrer plus que mes mots ô combien l’attachement que je te porte est profond et sincère. Faire ce pas me fut toujours difficile, d’aussi loin que je puisse me rappeler … Ce que je peux te dire, c’est que cet attachement est pour moi aussi fort que mon ambition de faire le meilleur dans un monde où il le reste à faire …

William avait alors reporté la conversation sur ce qui demeurait tout au moins le motif officiel de cette entrevue … Ce poste en tant que Directrice de la Justice Magique.

Mon gouvernement ?

Alicia jeta au jeune Ministre un œil mi-dubitatif mi-amusé … Avait-elle dit qu’ils avaient mûri ? Cela semblait là tout à coup moins évident, mais d’un autre côté totalement délicieux … Voilà enfin un terrain sur lequel Alicia savait qu’elle pouvait largement rivaliser avec l’audacieux Serpentard. Un sourire malicieux se dessina sur les lèvres de ladite jeune femme …

Ton gouvernement ? Ne s’agit-il pas du Gouvernement de Grande Bretagne ? Tu n’as de légitimité que parce que le peuple de Grande Bretagne l’a désiré, non ?

Ce sourire s’étira en un rire franc à la plaisanterie bon enfant de William …

Je ne saurai te maudire !!! Ce serait du temps perdu … J’attendrai mon heure pour te faire regretter ta misérable traîtrise !!! Et crois moi, j’ai de quoi te faire amèrement regretter une éventuelle trahison !!!

Mais l’heure n’était plus à la plaisanterie, car déjà William parlait de ce qui était une évidence pour la jeune femme. Elle était un courant de la volonté, totalement fondée et justifiée, du jeune Ministre de lier ses collaborateurs avec un Serment Inviolable.

Je comprends, et même j’approuve. L’image que tu transmets à ton électorat est des plus convaincantes. Même tes plus proches … relations … doivent se soumettre à l’impartiale règle. Un Gouvernement fort à la légitimité d’autant plus assise qu’elle découle d’une Magie puissante. D’un point de vue plus pratique, tu t’assures ainsi l’appui sans faille de tes collaborateurs. Et puis, quiconque n’a rien à cacher ne doit pas s’inquiéter d’un tel serment … Et je n’ai rien à cacher …

Aussi la jeune femme s’exécuta, se levant, faisant face à l’ancien Ambassadeur, et leva la main droite. Son regard se faisait grave tandis que William égrenait le Serment, sa baguette si sombre dans sa main décidée.



Jurez vous n’avoir jamais été et n’être jamais un serviteur des Forces du Mal, un Mangemort ou un Mage Noir quel qu’il soit ?

Je jure de n’avoir jamais été et de n’être jamais un serviteur des Forces du Mal, un Mangemort ou un Mage Noir quel qu’il soit …

Jurez vous n’avoir jamais servi ou n’avoir jamais aidé en aucun façon les Forces des Ténèbres ? Et jurez vous de ne jamais le faire ?

Je jure de n’avoir jamais servi ou n’avoir jamais aidé en aucune façon les Forces des Ténèbres. Je jure de même de ne jamais le faire …

Jurez vous de servir fidèlement le Ministère de la Magie et son Ministre d’obéir loyalement et indiscutablement à leurs ordres ?

Je jure de servir fidèlement le Ministère de la Magie et son Ministre, d’obéir loyalement et indiscutablement à leurs ordres…

Le jurez vous sur votre honneur et jusqu’à ce que la mort nous sépare ?

Je le jure sur mon honneur et jusqu’à ce que la mort nous sépare …




Jusqu’à ce que la Mort nous sépare ?!? N’allons nous pas trop vite en besogne ? Quant à obéir à tes ordres, d’accord, mais pas de façon aveugle tout de même, je ne voudrai pas que tu abuses de moi et e mes hautes compétences à es fins, disons, personnelles…

Ses yeux s’étaient refaits rieurs, ce serment n’était qu’une formalité pour une jeune femme aussi intègre qu’Alicia. Elle se permit même de plaisanter. Tant que les deux jeunes gens restaient sur ce thème, Alicia savait qu’elle pourrait avoir le dessus dans l’éternel duel qu’ils menaient.
Revenir en haut Aller en bas
William Lancaster
Serpentard
Serpentard
William Lancaster

Nombre de messages : 250
Age : 31
Age Roleplay + Sorts : 35 ans sorts 1 2 3 SPE
Capacités Spéciales : Occllumen, legilimens et fourchelangue
Date d'inscription : 29/06/2007

Entretien : Alicia Coldright ... Une justice impartiale ! Empty
MessageSujet: Re: Entretien : Alicia Coldright ... Une justice impartiale !   Entretien : Alicia Coldright ... Une justice impartiale ! EmptySam 29 Mar - 22:31

William rendit à Alicia le sourire charmeur qu’elle lui avait adressé puis esquissa un sourire timide. L’entretien s’était révélé bien plus riche qu’il n’aurait pu l’imaginer et le Duc d’habitude si prompt aux plaisanteries ne savait guère comment réagir…

La prestation de serment effectuée, l’homme se décrispa et tenta d’adopter une posture moins solennelle et plus authentique bien indéfectiblement digne. Le Serpentard voulut sa voix rassurante tout en y ajoutant une pointe d’espièglerie.


Voyons, Alicia serais tu en train d’émettre l’hypothèse - tout a fait absurde par ailleurs - que je puisse être porté à abuser des pouvoirs qui sont les miens ?

Le ministre se permit d’adresser un clin d’œil complice et malin à son interlocutrice.

Pour en revenir à notre « affaire », ta nomination sera officialisé dans les prochains jours. Howard ne cesse de me rappeler la nécessité, l’urgence même d’envoyer un message fort à la Communauté Magique afin de lui prouver notre inexorable détermination à défaire le Mal.

Je considère qu’en tant nouvelle qualité de directrice à la Justice Magique, tu dois être informée de l’imminence de la publication d’un nouveau décret portant sur la Sécurité Intérieure. Nous avons élaboré ce texte de sorte qu’il constitue ce « message fort » dont nous ne pouvons nous passer.

C’est par ailleurs grâce à ce décret que ta nomination sera officialisée, tu participeras donc de ce renouveau salvateur qui apportera à notre communauté le second souffle dont elle a tant besoin.


Le Ministre sortit alors d’un porte document en cuire sombre un parchemin qu’il tendit à la jeune femme.

Voila les principales dispositions qui devraient figurer dans le prochain décret, la forme doit encore être soignée, mais l’essentiel y est. Suivant les conseils d’Howard nous attendons qu’un événement d’une importance substantielle surgisse pour le publier et ainsi montrer notre degré élevé de réactivité.

Je te demanderai de bien vouloir en prendre connaissance et de me partager ton opinion à son sujet.
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/viewtopic.forum?t=8733
Contenu sponsorisé




Entretien : Alicia Coldright ... Une justice impartiale ! Empty
MessageSujet: Re: Entretien : Alicia Coldright ... Une justice impartiale !   Entretien : Alicia Coldright ... Une justice impartiale ! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Entretien : Alicia Coldright ... Une justice impartiale !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Le Pacte [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Londres :: Bureau du Ministre de la Magie-
Sauter vers: