AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 *West end* Quand les souvenirs ressurgissent (libre)

Aller en bas 
AuteurMessage
Megan O'Hara
Moldu(e)
Moldu(e)
Megan O'Hara

Nombre de messages : 67
Age : 40
Age Roleplay + Sorts : 29 ans
Capacités Spéciales : moldue
Date d'inscription : 28/12/2007

*West end* Quand les souvenirs ressurgissent (libre) Empty
MessageSujet: *West end* Quand les souvenirs ressurgissent (libre)   *West end* Quand les souvenirs ressurgissent (libre) EmptyJeu 14 Aoû - 17:30

L'enquête n'avançait pas et Megan commençait à avoir la désagréable sensation qu'elle resterait coincée à Londres jusqu'à la fin de ses jours.
Pas que la jeune femme n'aima pas cette ville, mais la capitale anglaise était chargée de bien trop de souvenirs.
Megan avait d'abord pensé qu'elle pourrait en faire abstraction. Et puis ils étaient remontés à la surface, les uns après les autres, plus cruellement et douloureusement à chaque fois.
La nuit, elle dormait si mal qu'elle avait dû ralentir sa consommation de café.
Ça ne rendait les choses que plus difficiles durant la journée : sa dose de caféine quotidienne lui manquait atrocement !

Il n'y avait pas eu d'autres meurtres ces dernières semaines, et malgré le profil donné aux enquêteurs de Scotland Yard, ils n'arrivaient à rien.
Megan avait passé une grande partie de la journée à errer dans les locaux de la police britannique, jusqu'à ce que l'un de ses collègues, celui-là même qui était allé la chercher à l'aéroport le jour de son arrivée, lui conseille de rentrer se reposer.
Mais à peine était-elle arrivée à l'hôtel St Giles qu'elle avait eu envie de ressortir...


Ne surtout pas rester là, à ne rien faire.

Elle allait mal, elle en était consciente. Trop de choses reposaient sur ses épaules : l'enquête bien sur, et le procès aussi... Elle avait cru que tout était enfin fini. Mais Liam Ridley avait fait appel. On l'avait prévenue, deux jours plus tôt.
Et elle avait eu la soudaine impression de replonger dans l'horreur. Pourquoi avait-il fallut que ce soit justement à Londres qu'elle l'apprenne ? Là où elle l'avait rencontré ?

Les mains dans les poches d'un vieux jean, elle errait dans les rues en regardant d'un air vague les pubs, les magasins et les salles de spectacles, essayant d'évincer les souvenirs des endroits où il l'avait emmenée...
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Lara Delena
Moldu(e)
Moldu(e)
Lara Delena

Nombre de messages : 27
Age : 31
Age Roleplay + Sorts : 25 ans sorts ? On aura tout lu !
Capacités Spéciales : Celle de flairer les embrouilles quand je croise la route de la magie ! ET régénérescence (accessoirement) + Antimagie
Créature : Moldue - Paraît que pour les sorciers c'est exotique ?
Date d'inscription : 19/01/2008

Profil du Sorcier
Points de vie:
*West end* Quand les souvenirs ressurgissent (libre) Left_bar_bleue700/700*West end* Quand les souvenirs ressurgissent (libre) Empty_bar_bleue  (700/700)
Points de mana:
*West end* Quand les souvenirs ressurgissent (libre) Left_bar_bleue800/800*West end* Quand les souvenirs ressurgissent (libre) Empty_bar_bleue  (800/800)

*West end* Quand les souvenirs ressurgissent (libre) Empty
MessageSujet: Re: *West end* Quand les souvenirs ressurgissent (libre)   *West end* Quand les souvenirs ressurgissent (libre) EmptyJeu 14 Aoû - 17:53

S’il te plait David ne me sort pas cette excuse !
J’ai pris un vol depuis le Mexique en urgence pour rapporter cette chose ! Ne m’oblige à te parler de mes découvertes, tu sais bien que c’est confidentiel. Tu es sur de ne pouvoir l’examiner sans avoir une autorisation expresse du gouvernement Mexicain ? Ca prendrait des jours de remuer tout ce petit monde et puis … J’ai fait une rencontre qui complique les choses.


Lara était désespérée.
Tous ces jours de recherches et de voyages ne portaient pas leurs fruits ! Personne ne voulait examiner cet objet sans qu’elle parle de l’historique de ses recherches. Pourquoi croyait-il tous qu’elle pouvait avoir pillé des vestiges ? Certes le taux de circulation d’objet rare volés sur des sites de fouilles augmentait chaque jour, mais elle se considérait plutôt comme quelqu’un de fiable. C’est alors que Lara tourna le regard vers la rue, sombre, perdue au milieu de nulle part. Si seulement son ange gardien pouvait être là, quelque part, peut être aurait il pu lui apporter plus de soutien ? Mais elle pensait qu’il était parti à présent. Leur dernier entretien avait été difficile pour elle, peut être l’était il aussi pour lui.


Plus qu’à me trouver un hôtel pour la nuit. Aucun avion ne décollera pour le Mexique avec ce temps. Je suis coincée ici pour la nuit au moins si ce n’est plus. En route Lara …

L’archéologue se mit en route, examinant les recoins de la ville de Londres avec un œil savant. Cette ville suintait d’une histoire encore bien vivante. Lara pouvait le sentir, le voir, chaque fois qu’elle croisait un bâtiment authentique d’une époque ou d’une autre. C’est alors que les yeux en l’air, sans regarder où elle mettait les pieds, la jeune femme rentra dans quelqu’un avec brutalité. En tombant sur le sol, Lara laissa échapper son paquet qui commença à dévaler la rue. Se relevant en vitesse, la jeune femme prit à peine le temps de relever l’autre personne, trop occupée par son paquet qu’elle venait d’échapper.


Mince ! Excusez-moi ! Je suis désolée ! Oh non mon paquet ! Aidez-moi s’il vous plait ! Il va droit vers un caniveau !

Et Lara se met à courir comme une folle pour ramasser cet objet si précieux. Seule preuve qu’elle avait conservée de cette chambre secrète à Tulum. Si elle la perdait, comment pourrait-elle prouver l’existence d’un peuple d’une autre histoire que celle des humains ? FBI, police, qu’importe, Lara ne voyait pas tout cela en la femme qu’elle venait de percuter, aussi elle n’en savait rien, peut être ne le saurait elle jamais, ce qu’il fallait espérer, c’est que les talents d’inspecteur de cette femme ne reviennent pas au galop, au point qu’elle soit trop curieuse…

Rho Zut ! J’espère qu’il n’est pas cassé !


Pensa Lara en ramassant son paquet, mouillé. Ne voulant pas déballer l’objet, la jeune femme le rangea discrètement dans son sac, dans une partie bien protégée. Difficile de le cacher cependant, surtout quand on porte le genre de sac à dos qu’ont des archéologues richissimes pour ranger des trouvailles qu’ils tiennent à mettre en sécurité.
Revenir en haut Aller en bas
Megan O'Hara
Moldu(e)
Moldu(e)
Megan O'Hara

Nombre de messages : 67
Age : 40
Age Roleplay + Sorts : 29 ans
Capacités Spéciales : moldue
Date d'inscription : 28/12/2007

*West end* Quand les souvenirs ressurgissent (libre) Empty
MessageSujet: Re: *West end* Quand les souvenirs ressurgissent (libre)   *West end* Quand les souvenirs ressurgissent (libre) EmptyVen 15 Aoû - 16:57

Et me*de !

C'était la deuxième fois en quelques semaines que Megan se faisait rentrer dedans par quelqu'un. Qu'est-ce qu'ils avaient tous, ces anglais, à foncer tête baisser sur les gens ? Ils ne savaient donc pas regarder devant eux ?

Vous vous croyez où ? Dans les auto tamponneuses ? s'exclama-t-elle de mauvaise humeur tandis qu'elle se redressait.

Son accent Yankee ne passait pas inaperçu, surtout lorsqu'elle s'énervait. Elle aurait pourtant préféré. Elle n'avait aucun envie qu'on la prenne pour une touriste !
Mais de toute façon, la femme qui venait de la renverser ne semblait pas du tout s'inquiéter de savoir si tout allait bien pour Megan ! Seul son étrange paquet paraissait lui importer.


Il y a quoi là dedans pour qu'elle y tienne à ce point ? De la came ?

L'agent du FBI se sentait soudain revenue dans son élément : un mystère à percer, quelque chose sur quoi enquêter, il n'y avait rien de mieux pour oublier ses vieux démons.
Mais alors qu'elle venait de stopper sa course derrière Lara et son paquet, Megan leva les yeux pour essayer de s'orienter, et son visage pâlit plus qu'il n'aurait suffit pour qu'on la croie malade.

Sans y avoir pris garde, elle avait traversé Charing Cross Road et emprunté Shaftesbury Avenue. La silhouette du bâtiment d'angle qu'elle connaissait trop bien se profilait maintenant à seulement quelques mètres d'elle, une grande affiche annonçant la pièce qui s'y jouait actuellement recouvrant en partie sa façade.
Le Gielgud Theatre‎. Megan se souvenait de sa dernière visite dans cet endroit comme si c'était hier.
Il s'agissait de sa première véritable grosse affaire, et de sa première collaboration avec Scotland Yard, également.
Mais ce n'était pas l'enquête, à la base, qui l'avait menée jusqu'à ce lieu précis.


Oublie ma vieille. Ça serait mieux pour tout le monde !

C'était aussi ce que disait Emi "N'y pense plus, Meggie. Tu as fait ce qu'il fallait.", tout en étant soudain devenue extrêmement surprotectrice avec sa soeur.
Mais oublier était plus facile à dire qu'à faire ! Et l'attention d'Emi, au lieu de l'aider, déstabilisait encore plus Megan.
Carter avait raison. Elle aurait du s'arrêter pendant un moment, prendre un peu de recul. Au lieu de ça, elle avait voulu se plonger encore plus dans le travail. Et ça avait marché, pendant un temps...
Mais revenir à Londres semblait tout à coup, alors que le Gielgud Theatre la dominait de toute sa hauteur, une bien mauvaise idée.

Se reprenant, Megan se tourna vers la jeune femme qui essayait tant bien que mal de ranger son mystérieux paquet.


Je peux vous aider ? Qu'est-ce qu'il y a là dedans de si précieux pour que vous soyez prête à courir après dans toute cette foutue ville ?

Ce soir, Megan n'avait plus envie de mâcher ses mots. La fatigue, le stress et tout le reste faisaient largement ressortir son franc-parler américain.

Il fait un temps de chiotte ici. Ça vous dit d'aller nous abriter quelque part ?

Les endroits pour s'abriter ne manquaient pas dans la rue. Elles auraient l'embarras du choix.
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Lara Delena
Moldu(e)
Moldu(e)
Lara Delena

Nombre de messages : 27
Age : 31
Age Roleplay + Sorts : 25 ans sorts ? On aura tout lu !
Capacités Spéciales : Celle de flairer les embrouilles quand je croise la route de la magie ! ET régénérescence (accessoirement) + Antimagie
Créature : Moldue - Paraît que pour les sorciers c'est exotique ?
Date d'inscription : 19/01/2008

Profil du Sorcier
Points de vie:
*West end* Quand les souvenirs ressurgissent (libre) Left_bar_bleue700/700*West end* Quand les souvenirs ressurgissent (libre) Empty_bar_bleue  (700/700)
Points de mana:
*West end* Quand les souvenirs ressurgissent (libre) Left_bar_bleue800/800*West end* Quand les souvenirs ressurgissent (libre) Empty_bar_bleue  (800/800)

*West end* Quand les souvenirs ressurgissent (libre) Empty
MessageSujet: Re: *West end* Quand les souvenirs ressurgissent (libre)   *West end* Quand les souvenirs ressurgissent (libre) EmptyMar 26 Aoû - 14:22

Je suis navrée, à moins que vous soyez des services secrets anglais, je n’ai rien le droit de vous révéler Mademoiselle, Madame ?

Lara fixa l’autre jeune femme avec un air de défi, amusée. Elle laissa même échapper un petit rire, sans imaginer un instant que cette petite pique pourrait bien être une réalité. Que dire de plus ? Lara venait de la bousculer il était normal que Megan soit en colère après tout. Se redressant de toute sa longueur, la jeune femme regarda à droite et à gauche puis voyant que le temps semblait se dégrader, elle trouva judicieux d’aller quelque part, comme proposé par Megan. Mais avant tout et par courtoisie, Lara répondit plus sérieusement à la personne qu’elle avait bousculé, lui faisant offense.

Mais comme on dit, ça ne coute rien d’essayer, on y perd jamais. C’est Thomas Alva Edison qui a dit un jour suite à l’invention de l'ampoule électrique domestique - plus connue sous le nom d’ampoule à incandescence - qu’il n’avait pas échoué je ne sais combien de fois à la fabrication d’une ampoule mais qu’il avait tout simplement trouvé X façon de ne pas en faire une … J’aime l’optimisme de certains grands visages de l’Histoire. Je suis Archéologue et je me nomme Lara Jane Delena, chercheuse pour le gouvernement anglais et en relation avec l’état du Mexique pour une affaire confidentielle. Si je vous en disais plus, je serais forcée de vous tuer, ne m’en veuillez pas !

Puis encore un rire, plus anodin car il fallait quand même avouer que ce n’était pas du tout le genre de Lara de jouer les James Bond Girl ! Bien que des fois elle se demandait si elle ne finirait pas par être obligée d’y venir. Son truc à elle c’était les ruines silencieuses et l’exercice qu’implique une découverte un peu enfouie. Rien d’autre. La jeune femme frissonna quelque peu, le temps s’était très clairement humidifié et une pluie ne tarderait surement pas à tomber.

J’ai des frissons, un petit quelque chose de chaud me ferait le plus grand bien. Trouvez-moi un authentique bar d’époque et je vous suis au bout du monde. Ce n’est déjà pas évident d’être une femme en ce monde, mais être une femme à Londres c’est une vraie galère croyez moi ! Je suis désolée de vous avoir bousculée. Votre accent ? Vous êtes Américaine ?

Lara aurait bien posé un tas d’autres questions à tord et à travers, sans doute, mais il fallait bien entretenir la conversation le temps de regagner un abri digne de se nom et peut être de se poser autour d’un café ? Cela dit Lara hésita bien longuement en se souvenant que ce qu’elle avait dans son sac n’était peut être pas à trimballer comme ça au milieu des rues et des cafés ! Elle avait déjà failli perdre son trésor dans un caniveau il était temps de songer à limiter les dégâts. Ce n’était pas son genre de massacrer un morceau d’histoire du monde.

Pardonnez-moi si je vous embête avec mes raconteries mais je suis un peu versée dans ce genre de chose. J’ai tendance à difficilement entrer quelque part si un personnage historique ne s’y est pas envoyé en l’air un jour.

Bien sur c’était une blague, mais Lara ne savait trop si ça amuserait Megan, au vu de son soudain changement de teint il était évident que ce n’était pas une personne très en forme.

Je plaisantais bien sur … Vous faites quoi dans la vie ?
Revenir en haut Aller en bas
Megan O'Hara
Moldu(e)
Moldu(e)
Megan O'Hara

Nombre de messages : 67
Age : 40
Age Roleplay + Sorts : 29 ans
Capacités Spéciales : moldue
Date d'inscription : 28/12/2007

*West end* Quand les souvenirs ressurgissent (libre) Empty
MessageSujet: Re: *West end* Quand les souvenirs ressurgissent (libre)   *West end* Quand les souvenirs ressurgissent (libre) EmptyLun 15 Sep - 13:42

Mademoiselle, répondit Megan avec une petite pointe d'agacement : entendre quelqu'un l'appeler madame lui donnait toujours cette sale impression d'avoir soudain prit un sacré coup de vieux. Et, justement, je travaille avec Scotland Yard !

Je me demande quelle tête elle va faire, maintenant.

Megan n'ajouta rien de plus. Théoriquement, elle n'était pas spécialement sensée parler de son boulot à la première personne qu'elle croisait (ou bousculait) dans la rue... C'était plus par défit qu'autre chose qu'elle avait répondu ça... Sans doute l'archéologue ne la croirait même pas, d'ailleurs !

Votre Edison devait être quelqu'un d'aussi entêté que moi !

Un léger sourire sans joie s'afficha sur le visage de l'agent O'Hara. Elle n'avait pas vraiment le coeur à rire pour le moment. Malgré tout, elle ne voulait pas paraître impolie ou morose.

Je m'appelle O'Hara, Megan O'Hara, répondit-elle à la présentation de Lara. Et vous avisez pas de m'appeler Ma'ame Scarlett !

Évitant autant que possible de contempler à nouveau la façade du Gielgud Theatre, Megan reprit son air de défit qu'elle avait déjà affiché un instant plus tôt en évoquant le Yard.

Je ne veux pas vous alarmer, mais pour me tuer, il vous faudra être vachement rapide !

Soulevant légèrement le bas de sa veste, elle dévoila la crosse du revolver qui ne la quittait jamais.

Je connais un endroit agréable à quelques mètres d'ici.
J'aurais du mal à vous dire si un personnage historique s'y est un jour envoyé en l'air ou pas, mais pas mal de comédiens viennent y boire un coups avant ou après leurs représentations.
Ils ont d'ailleurs un wall of fame etonnant.


Megan regretta sa proposition au moment même où les mots sortaient de sa bouche. Pourquoi avait-elle parler de cet endroit, précisément ?
Mais il était trop tard, maintenant, pour aller autre part. Et qui sait, peut-être était-ce encore le meilleur moyen pour chasser les vieux démons qui la rongeaient de l'intérieur depuis son retour à Londres ?


Être une femme à Londres n'est pas si galère que ça, commenta-t-elle tout en commençant à marcher en direction de l'endroit dont elle venait de parler. Etre une femme et faire un job de mec, ça, c'est galère. Parce qu'il faut être deux fois meilleure que ces mêmes mecs pour réussir à se faire respecter !

Megan savait de quoi elle parlait. Et elle devinait aisément que le métier de Lara était à la base tout aussi masculin que le sien.

En ce moment, je vis à Londres. Mais je ne crois pas que ça fasse de moi une anglaise ! Je viens de Quantico, en Virginie. Ou plutôt, c'est là que je travaille. Je suis... une sorte de flic...

C'était un peu vague, et Megan se sentit soulagée d'arriver devant le porche de l'établissement où elle emmenait Lara. Elle pouvait ainsi aisément changer de sujet de conversation.

C'est là. Le gérant est indien. Un gars très sympa... Enfin, il l'était il y a quelques années.

L'agent O'Hara sentit sa gorge se nouer en entrant dans la salle aux lumières orangées, aux tables de bois et à l'ambiance intime...
C'était comme si tout était parfaitement resté en état depuis la dernière fois qu'elle y avait mis les pieds...
Un parfum d'encens, d'épices indiennes et d'alcools flottait dans l'air.
Au fond, un immense mur était recouvert de photos dédicacées en noir et blanc... Megan évita avec soin de laisser son regard noisette s'y poser : la photo de Liam - ses troublants yeux bleu-gris fixant un point invisible devant lui, ses cheveux châtains foncés retombant en quelques mèches indisciplinées sur son front - était la première en haut à droite. Le gérant ne l'avait pas enlevée malgré tout ce qui avait eu lieu depuis. Elle espérait que Lara, elle non plus, n'y prêterait pas attention... Ou qu'elle n'aurait pas suivi les actualités à l'époque... Sinon, il était probable qu'elle reconnaisse l'homme dont les médias avait tant pris plaisir à suivre le procès !
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Lara Delena
Moldu(e)
Moldu(e)
Lara Delena

Nombre de messages : 27
Age : 31
Age Roleplay + Sorts : 25 ans sorts ? On aura tout lu !
Capacités Spéciales : Celle de flairer les embrouilles quand je croise la route de la magie ! ET régénérescence (accessoirement) + Antimagie
Créature : Moldue - Paraît que pour les sorciers c'est exotique ?
Date d'inscription : 19/01/2008

Profil du Sorcier
Points de vie:
*West end* Quand les souvenirs ressurgissent (libre) Left_bar_bleue700/700*West end* Quand les souvenirs ressurgissent (libre) Empty_bar_bleue  (700/700)
Points de mana:
*West end* Quand les souvenirs ressurgissent (libre) Left_bar_bleue800/800*West end* Quand les souvenirs ressurgissent (libre) Empty_bar_bleue  (800/800)

*West end* Quand les souvenirs ressurgissent (libre) Empty
MessageSujet: Re: *West end* Quand les souvenirs ressurgissent (libre)   *West end* Quand les souvenirs ressurgissent (libre) EmptyMar 30 Déc - 14:09

Ben voyons.
Je prends la liberté de marcher cinq minutes dans la rue et il fallait que je tombe sur une femme avec une arme. Mais qu'est-ce qu'elles ont toutes à vouloir jouer du gun ces derniers temps ?


Mais Lara se força à sourire, même si, en soit, elle détestait les gens qui bossaient dans les services secrets. Toujours à se mêler de ce qui ne les regarde pas et d'ailleurs, l'histoire en dit long sur les polices secrètes et autres calomnies que l'homme a inventé pour trahir son prochain et le mettre à mort au moindre faux pas. Ok, c'était là la vision la plus négative qui soit, pour une femme qui, deux minutes plus tôt, disait aimer l'optimisme. Mais Lara restait bien moins pessimiste lorsqu'elle n'avait pas à traîner avec le négativisme personnifié. La présence de cette Megan n'était pour Lara qu'une preuve de plus que le monde allait toujours aussi mal et pourtant, la jeune femme ferait un exemple de tolérance en acceptant de mieux la connaître avant de s'avancer à la juger. C'était ce que voulait les lumières, passé un temps alors si eux en avait eu envi ? Pourquoi pas elle ?

Pardonnez moi de cette minute de silence, j'ai toujours été choquée par la présence d'une arme. Ca vous fait pas peur de vous balader avec ce machin ? En plus ça vous alourdit dans vos courses, il me semble. Quant à ma rapidité, je vous conseil de ne pas la mettre au défi, il faut voir de sacrés réflexes lorsqu'on est suspendu au dessus du vide à une paroi sur le point de s'effondrer. Mais vous, sauf quand votre livreur de café se fait voler, vous devez pas souvent être mise à l'épreuve. Quoique, vous avez sans doute déjà eu la chance de participer à des missions périlleuses dignes de celles qu'on voit dans les films j'imagine ?

Et voilà que la jeune femme qu'était Lara se montrait bien arrogante malgré elle. En aucun cas elle ne voulait se prendre la tête avec cette inconnue qu'elle aimait bien, pourtant. Mais c'était plus fort qu'elle, son côté "mademoiselle je sais tout" était remonté à grand pas pour venir faire de l'ombre à la sagesse qui était en elle. On a tous nos manies insurmontables. Comme la curiosité par exemple ...

Un métier de mec ... Oui. Je ne vous le fait pas dire. D'ailleurs, j'en connais un qui jalouse à ce point ma renommée qu'il est obligé de m'assommer pour me voler mes ordres de missions. Il ne faut pas croire, on est pas si différents dans l'archéologie, à cette différence qu'on travail toujours en solo.

Et le temps que Lara continue ses sarcasmes la route avait déjà bien avancée et on apercevait déjà la façade du noble bâtiment.

Une sorte de flic hein ... Vous savez, chacun ses aspirations, j'imagine que votre vie a du jusqu'alors être difficile. J'ai connu des morts, mais les miens ont déjà plusieurs siècles, alors que les vôtres, j'ose imaginer qu'ils sont récents. Ma brève formation en anthropologie aurait pu me donner envi de finir à la morgue, en tant que légiste bien sur, mais je crois que je préfère la poussière.

Et elles entrèrent alors, dans ce lieu un peu étrange à l'atmosphère bien théâtral. Un portrait semblait attirer le regard de la flicaille, puisqu'elle s'efforçait justement de ne pas le regarder, et ce ne fut pas pour déplaire à Lara, qui commença à deviner de bien drôles de choses chez cette nouvelle personne qui avait croisé sa route en ce jour étrangement mal éclairé. Lara analysa les murs, inspira profondément, c'était bien là l'oeuvre d'un Indien, ça ne faisait aucun doute.

Je donnerais un certain âge à cet endroit, les tapisserie sont ornées de motifs qui sont dépassés depuis un moment et les tâches d'humidité qui ont été recouvertes au plafond son la preuve que le bâtiment n'est pas tout jeune. J'aime bien cet endroit. Mais ... Pourquoi avez vous peur à ce point de fixer ces portraits, là-bas ?

Par chance pour Megan, la seule actualité que Lara suivait, c'était "Tomb magazine".
Revenir en haut Aller en bas
Megan O'Hara
Moldu(e)
Moldu(e)
Megan O'Hara

Nombre de messages : 67
Age : 40
Age Roleplay + Sorts : 29 ans
Capacités Spéciales : moldue
Date d'inscription : 28/12/2007

*West end* Quand les souvenirs ressurgissent (libre) Empty
MessageSujet: Re: *West end* Quand les souvenirs ressurgissent (libre)   *West end* Quand les souvenirs ressurgissent (libre) EmptyLun 19 Jan - 16:09

Megan avait du mal à comprendre qu'on puisse être étonné ou choqué à la vue d'une arme. Son revolver était devenu comme une partie d'elle-même depuis qu'elle avait rejoint le FBI. S'en passer était une idée qu'il lui était impossible de garder à l'esprit plus de quelques secondes.

C'est pas si lourd que ça. Et on s'y fait. En fait, on prend tellement l'habitude d'avoir une arme sur soit que c'est quand on en a pas qu'on se sent étrange. C'est assez bizarre en fait : un peu comme si on était tout nu !

Hé ben, soit elle connaît vraiment rien au boulot de flic, soit cette nana est carrément du genre à vouloir provoquer !

On doit avoir de très bons réflexes pour devenir flic. Il y a tout un tas d'entraînements physique et tout ça. Mais je vous accorde que dans mon job, c'est souvent plus la vivacité d'esprit qui compte.
Et oui, il m'est arrivé de participer à des raids, comme dans les films. Mais c'est pas le premier but de mon travail.


Elle avait un côté un peu exaspérant, cette archéologue, à vouloir jouer la maligne ! Mais Megan préférait encore la compagnie d'une femme arrogante et désagréable que la solitude qui, elle n'en doutait pas, ramènerait bien vite les mauvais souvenirs. Même si elle savait que les souvenirs remonteraient à la surface dès qu'elles pénétreraient dans l'établissement où elle menait Lara.

Votre collègue a l'air d'être un bon crétin ! J'en connais quelques uns également de mon côté. Mais détrompez vous, je bosse beaucoup en solo aussi. C'est pas comme si j'étais inspecteur ou un truc dans ce genre.

Elle hocha la tête aux paroles suivantes de Lara. Geste que l'archéologue ne vit probablement pas, vu qu'elles marchaient côte à côte.

J'ai une formation de légiste. Entre autre. Et les cas que j'étudie sont rarement jolis à voir. A mon avis, vos momies et autres morts de plusieurs siècles doivent sembler plus sympathiques !

Une fois dans le café indien où elle avait guidé Lara, Megan essaya d'occuper son esprit à contempler les réactions de l'archéologue, plutôt qu'à regarder la photo de Liam. Elle ne voulait pas penser à lui. C'était trop douloureux !

Elle est bien archéologue, elle, à analyser les détails des peintures sur le mur et la date que doit avoir ce bâtiment !

La plupart des gens qui venaient dans ce genre d'endroit s'intéressaient plutôt aux célèbres comédiens qui y avaient mis les pieds et aux autographes qu'ils avaient laissé au gérant...
L'archéologue n'était vraiment pas comme tout le monde !


"Pourquoi avez vous peur à ce point de fixer ces portraits, là-bas ?"

Il fallait bien que la question soit posée ! Et Megan prit une profonde inspiration avant de répondre.

C'est seulement...

Ses yeux noisettes se voilèrent, comme si une ombre venait de passer au sein même de son âme. Et elle se décida à dire la vérité. Qu'est-ce que cela aurait changé de mentir ? Y aurait-elle moins penser alors ? Probablement pas. En parler serait-elle peut-être une meilleure solution à son malaise, après tout.

L'un des acteurs qui a sa photo sur ce mur était un... une sorte d'ami... Mais les choses ont mal tourné...
Vous ne suivez pas l'actualité ?


Le gérant de l'établissement s'approcha de leur table. Megan fut contente de voir qu'il ne lui disait rien de spécial. Il ne semblait pas l'avoir reconnue...
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Contenu sponsorisé




*West end* Quand les souvenirs ressurgissent (libre) Empty
MessageSujet: Re: *West end* Quand les souvenirs ressurgissent (libre)   *West end* Quand les souvenirs ressurgissent (libre) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
*West end* Quand les souvenirs ressurgissent (libre)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Hentaï
» Hentaï RP
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ? ] -Hentaï-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Londres :: Centre ville-
Sauter vers: