AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand certaines mesures deviennent nécessaire. (Pv Axel Kalyll)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blake Woods
Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Nombre de messages : 84
Age : 19
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sort 1 2
Capacités Spéciales : Souffleur de métal
Date d'inscription : 19/04/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
500/500  (500/500)
Points de mana:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Quand certaines mesures deviennent nécessaire. (Pv Axel Kalyll)   Lun 20 Jan - 17:05

Les restrictions commençaient à m’agacer. Lorsque je parcourais un long couloir remplis d’élèves tous plus aliénés les uns que les autres, je me sentais dans une solitude plus extrême que celle que j’éprouvais habituellement. Les regards incessants et perturbants de ces gens étaient presque machinal, trop exagéré pour que j’y crois. Surtout que personne ne pouvait être aussi joyeux et aussi calme dans les couloirs. D’habitude, les couloirs sont remplis de bavardages bruyants, de rires étouffants et quelques fois d’embouteillages. Enfin, tout ce que la jeunesse exige en son temps. Là, les élèves marchaient de façon coordonnées, leurs pas résonnaient telle une armée parfaitement en cadence. Cela me rappelait mon propre pays parfois …

Mouais …

Discrètement, je grommelais. J’avais plus d’attention que nécessaire et cela me gênait. D’habitude, les gens ne me remarquaient pas trop et cela me convenait très bien comme ça.
Je me dirigeais vers la grande salle pour le repas de midi. Cela tombait bien, je mettais levé tôt pour mon entrainement. Je m’assis à la table des Poufsouffle, saluant les élèves qui me souhaitaient le bonjour et observant les élèves qui ne me le souhaitaient pas. Ils étaient rares mais ils y en avaient. Laissant mes yeux parcourir la salle un moment, je remarquais qu’il y avait certains élèves absents, comme Dakeyras mais il se terrait dans la salle sur demande. Caleb n’était plus là contrairement à ce début … Quel début d’ailleurs ? Je ne me rappelle même plus depuis quand cette situation a débuté. Quoiqu’il en soit, je ne citais que leurs deux prénoms dans ma tête, pourtant, ils y avaient d’autres absents également. Je vis aussi un Serpentard à la table des professeurs, un que je n’avais jamais vu. Je me demandais par quel agissement il avait eu le privilège de siéger à la table du corps enseignant, ce devait être important pour qu’il prenne la place du professeur Dumbledore autrefois.
Puis, une main ferme se posa sur mon épaule.
Il s’agissait de mon préfet de maison, le sourire béotien et clâmant :


- Le professeur Kalyll t’attend dans son bureau.

- Ouais bah j’ai pas fini mon repas, ça attendra.


La main sur mon épaule resserra son étreinte, comme mécontent de ma réponse. Pourtant le sourire du préfet de Poufsouffle était toujours aussi grand.


- Je ne pense pas qu’il soit sage de faire attendre le professeur.


Je n’eus même pas le temps de continuer que je me sentis quitter ma chaise. Je ne pus qu’exprimer un petit cri avant d’être entrainer dans un couloir aux alentours pour arriver dans le hall de Poudlard. Il n’y avait plus personne et mon préfet cessa de sourire.


- Désolé Blake, mais le professeur t’a réellement convoqué et je ne voulais pas prendre le risque de paraitre … bref … Je suppose que je ne suis pas le seul à remarquer qu’il se passe quelque chose de louche dans ce château. Tu devrais te dépêcher avant qu’on m’ordonne de t’amener dans la grande salle pour ton absence injustifiée.


Je ne préférais rien répondre. Il eut des arguments troublants. Je n’étais donc pas le seul à remarquer ce sentiment étrange ? Et si le professeur Kalyll m’a convoqué en plein repas, c’est que lui aussi avait remarqué quelque chose, et qu’il me jugeait digne d’être dans la confidence. Quoiqu’il en soit, quelques soient les raisons, ce devait être important. Je me mis donc en route pour les salles de classe.
Arrivé à bon port, je regardais dans chaque direction des couloirs pour voir si j’avais été suivi ou si quelqu’un m’avait remarqué. Personne dans chaque côté, j’ouvris la porte. La salle fut vide un moment, peut-être était-il juste en retard.


- Professeur ? Professeur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axel Kalyll
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1880
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 26 ans sorts 1 2 3 4 MT1-2-3
Capacités Spéciales : ...
Créature : Humain, ou quelque chose dans le genre
Points Prestige : 8
Date d'inscription : 06/07/2009

Profil du Sorcier
Points de vie:
1960/1960  (1960/1960)
Points de mana:
2420/2420  (2420/2420)

MessageSujet: Re: Quand certaines mesures deviennent nécessaire. (Pv Axel Kalyll)   Mer 22 Jan - 14:27

« Protégez-les… »  Une parole qui trottait dans la tête d’Axel depuis longtemps. Protégez-les.  Depuis qu’il était de retour à Poudlard, Axel ne cessait de chercher ce contre quoi il devait protéger les élèves. Il avait bien perçu que les autres professeurs et nombre d’élèves étaient étranges. Pas seulement dans leur comportement, qui avait radicalement changé. Leur essence, leur signature magique, lui était grandement inconnu. Et tous avaient la même. Conclusion pour le moment ? Le danger devait être partout, et Axel se méfiait de tout et de tout le monde.

Pendant plusieurs jours, Axel avait passé au crible tous les recoins de son bureau et de sa salle, à la recherche d’une trace de magie, d’enchantement réalisé, de quelque chose pouvant lui démontrer que, magiquement, quelqu’un, si on pouvait parlé de quelqu’un, pouvait manigancer quelque chose ici au point de vouloir l’espionner ou l’influencer de quelque façon que ce soit. Il n’avait rien trouvé. L’endroit était sûr, au moins, mais Axel ne désespérait pas de trouver quelque chose, quelque part, qui confiremrait cette hypothèse.

C’était en partie ce pourquoi il avait convoqué Blake Woods. Il tenait une opportunité qu’il n’obtiendrait sans doute pas deux fois. Il espérait que cet élève, qu’il savait discret, saurait lui rendre l’enseignement qu’il se proposait à lui donner. Un élève passionné par la création d’objets magiques n’était pas si fréquent, soit dit en passant ! Et il s’avérait qu’Axel, par l’intermédiaire de son ami, avait déjà eu l’occasion de se plonger un petit peu dans cet univers incroyable. Axel entendit comme un résonnement venant de sa salle de classe. Il tendit l’oreille.


« Professeur ? »

Parfait.

Il sortit de son bureau, qui donnait sur le fond de sa salle de classe, et il resta dans l’encadrement de la porte accueillir son élève.

Je suis ici, venez.

Et il s’en retourna dans son bureau. Officiellement un lieu de rangement pour la salle de cours qu’il avait réaménagé, il était plutôt encombré. La plupart des murs étaient couverts de bibliothèques, toutes, exceptée une, remplie de livres personnels du professeur. Sur l’une d’entre elle, il y avait quelques objets magiques connus et moins connus. Quelques piles de livres, des plumes et des parchemins encadraient le bureau. Dans un coin de la pièce, un mannequin magique était nonchalamment adossé au mur, à côté d’un porte-manteau. L’atmosphère était plutôt chaleureuse, la lumière des chandeliers teintant le bois omniprésent de reflets dorés. Dès que son élève l’eut rejoint, il s’assit en tendant la main pour l’inviter à en faire de même. Un mouvement de baguette vers la porte, et elle se ferma.

Je préfère parler ici en huit clos. C’est le seul lieu que je sais parfaitement sûr. Et je n’ai pas envie que cette  conversation soit entendue. Ni répétée, ajouta-t-il en insistant sur les mots. Si je vous ai convoqué aujourd’hui, c’est pour vous proposer quelque chose. Je me suis souvenu de notre dernière rencontre, et je voulais vous en parler à nouveau. Vous avez dû remarquez que les réformes des programmes de l’enseignement ne se prêtait pas tout à fait à l’apprentissage de la fabrication d’objets magiques. Au mieux, vous serez capable de réciter une liste de ceux qui sont dangereux et interdits. Alors laissez-moi vous poser cette question. Voulez-vous vraiment apprendre à créer cette sorte d’objets ?

_________________

Rien n'arrête un vent qui souffle, un esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Blake Woods
Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Nombre de messages : 84
Age : 19
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sort 1 2
Capacités Spéciales : Souffleur de métal
Date d'inscription : 19/04/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
500/500  (500/500)
Points de mana:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Quand certaines mesures deviennent nécessaire. (Pv Axel Kalyll)   Jeu 30 Jan - 23:17

Jamais je ne dénigrerais l’enseignement quelque peu différent que j’ai reçu à Poudlard. Ni regretterais les personnes que j’ai rencontrées malgré que tous ne m’apprécient pas. Dakeyras me venait automatiquement à l’esprit. Pourtant, il avait l’esprit du combattant courageux que j’appréciais. A se pencher sur mon sujet, il devait me reprocher de ne prendre part à aucun combat quand lui le cherchait indubitablement. Pourquoi me blâmait-il moi en particulier ? Une quantité d’élève ne prenait pas part aux combats et il se montrait toujours mauvais envers moi. Je ne lui en voulais pas. Chacun à ses opinions et il ne tenait qu’à moi de les respecter.
Mes pas m’emmenèrent dans une salle sécurisée par les soins du professeur Kalyll, ce qui avait eu l’effet de me rassurer sur cette machination invisible qui m’oppressait. Je marchais d’un pas lent, observant la nouvelle pièce dans laquelle je me trouvais, scrutant chaque recoin pour déceler cette protection mais ne trouvais pas. Voyant mes efforts inutiles, j’écoutais donc avec attention ce que le professeur de sortilège avait à me dire. Il me semblait que cela faisait une éternité que je ne l’avais pas vu …

 
-          Oui.
Répondais-je sans aucune hésitation.
 
J’appréciais cela, qu’un professeur sache s’adapter aux situations et qu’il soit clair, concis et efficace. Pas besoin de tergiverser surtout lorsque même un professeur pressentait une menace dans l’air au besoin de recourir à des salles sécurisées.

 
-          Avant de poursuivre, je voudrais une précision. Pourquoi devons-nous être …  comme sur nos gardes, dans une salle sure pour discuter librement ?

 
Il devait se doutait que je me doutais comme je me doutais qu’il doutait. Cette phrase sera donc la plus pertinente de ce post et ne méritera aucune distinction honorifique quelconque même si, je dois le dire, j’en suis fier.
Sans m’en rendre compte, je portais une main à mon collier. Quelques fois, j’avais de drôle de sensation et j’avais l’impression que mon collier émettait des ondes ou un peu de chaleur. Enfin, je ne sais pas trop. Rien de très concluant. L’image de ma mère me revenait en tête et cela me redonnait du courage, de la contenance.

 
-          Enfin … Comment dire .. Non oubliez ça.

 
La mine du professeur avait un petit peu changé. Devenant plus sérieux, je me disais que je gaffais sur ce coup et vu qu’il me proposait une formation dont j’aurais tort de ne pas profiter, je préférais me raviser que de m’avançais sur des terrains douteux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axel Kalyll
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1880
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 26 ans sorts 1 2 3 4 MT1-2-3
Capacités Spéciales : ...
Créature : Humain, ou quelque chose dans le genre
Points Prestige : 8
Date d'inscription : 06/07/2009

Profil du Sorcier
Points de vie:
1960/1960  (1960/1960)
Points de mana:
2420/2420  (2420/2420)

MessageSujet: Re: Quand certaines mesures deviennent nécessaire. (Pv Axel Kalyll)   Lun 18 Jan - 14:49

Prudence est mère de sûreté, monsieur Blake, se contenta de répondre le professeur.

Mais l’anxiété de son élève était palpable, et son questionnement omniprésent. Axel savait qu’il devait le rassurer avec des éléments de réponses.

Un philosophe français a écrit il y a longtemps qu’il fallait douter de tout, particulièrement de nos sens et pensées. C’est d’autant plus vrai aujourd’hui, je pense. Il me semble cependant que certaines choses peuvent être considérées comme certaines, notamment ce que vous pouvez faire vous-même.

Axel attrapa sur son bureau une  obsidienne noire, plus petite encore que sa paume. Insignifiante sur un bureau, mais puissante. Elle représentait tout ce que son détenteur était : puissance et discrétion, pouvoir et subtilité.

Cette pierre, par exemple, je l’ai achetée il y a quelques années à des gobelins, qui connaissent particulièrement les effets magiques propres à la matière. Je l’ai beaucoup étudiée pour en comprendre l’essence, puis je l’ai enchanté moi-même. Aujourd’hui, elle possède une propriété unique, liée à ma magie. Elle réagit à quiconque pénètrant son rayon d’action, qui s’avère correspondre globalement à la taille de cette pièce. Toute personne ayant une mauvaise intention à mon égard la rend plus froid que la glace. En la gardant constamment sur moi, je sais quand je suis en danger.  Car prudence est mère de sûreté, je vous le rappelle.

Il marqua une pause et attrapa le talisman de bois en forme de plume accrochée à une chaîne d’argent autour de son cou, et la posa devant lui.

Cette plume est encore plus spéciale. Il n’en existe que deux au monde, et je l’ai créée avec un ami quand j’avais votre âge, et amélioré au fil des ans. Elles sont connectées, mais chacune à son identité propre. Le possesseur de l’autre plume n’est autre qu’Higini Wayra, votre ancien professeur de vol, qui était à Poudlard en même temps que moi. Déjà à l’époque, il était doué avec le bois, et moi avec les enchantements. Un très bon duo.

Nouvelle pause. Axel sentait la fine pulsation de la plume, même s’il ne la portait plus. Par elle, il savait que son ami d’enfance n’était pas en danger. Une pensée rassurante en ces temps troublés.

C’est un souffleur de bois.

Ces dernières paroles étaient douces, presque une confidence, mais en même temps pleine de vigueur et de sous-entendu. Car Axel avait senti en son élève ce même pouvoir qui agitait son ami. Il comprendrait sûrement où il allait en venir par cette simple information.

Higini était comme vous. Pas spécialement attiré par sa baguette, mais ne pouvant s’empêcher de toucher les choses, de les expérimenter, de les sentir. A la différence qu'il avait à ses côtés quelqu'un qui compenser son manque de connaissance et savoir faire en enchantement. Créer des objets magiques demande à la fois cette capacité et de grandes connaissances magiques. Pensez-vous en être capable ?

_________________

Rien n'arrête un vent qui souffle, un esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Blake Woods
Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Nombre de messages : 84
Age : 19
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sort 1 2
Capacités Spéciales : Souffleur de métal
Date d'inscription : 19/04/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
500/500  (500/500)
Points de mana:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Quand certaines mesures deviennent nécessaire. (Pv Axel Kalyll)   Lun 18 Jan - 16:42

Une pulsation moins anodine que les autres. C’est du moins ce que je constatais alors que le professeur découlait ses explications. J’avais cette désagréable sensation que ces paroles avaient l’air incorrect, voire illogique pourtant, elles me résonnaient tellement plu censées, plus adaptées.
J’eus beau constaté que tous les élèves étaient étrange ces temps –ci, cela ne m’écartait pas pourtant de temps à autre de penser comme eux, que tout allait bien et que ces nouvelles réformes imposés par le nouveau corps décisif de l’école était parfaitement justifiable. Je marchais lentement autour du professeur, laissant mes yeux faire des bonds sur la pierre, la plume et sur ce maître en enchantement. Ce que m’avait dit le préfet de Poufsouffle avait attisé ma curiosité sur ce que je ressentais profondément enfouis dans mon cœur. Et quand il vint à révéler l’état de l’ancien professeur de vol, je m’arrêtais.


« - C’est un souffleur de bois. »

Mon cœur battait à tout rompre, ma tête me faisait mal, je sentais .. je sentais mes veines en une étrange symphonie, rapide, pleine d’activité, aussi pétillante qu’une bouteille de champagne fraîchement débouché. J’écoutais, les yeux gonflés dont les veines s’affluaient abondement en sang, la fin de son discours. Des choses commençaient à remuer de parts et d’autres de la pièce. L’atmosphère se faisait un poil plus froide, signe, si le professeur n’avait pas menti, qu’il était en danger mais il n’y avait personne d’autre que moi et je n’avais aucune intention d’agresser le professeur d’une quelconque façon que ce soit. Je pris peur, mon métabolisme était anormal et la douleur s’intensifia. Je poussais un petit cri en ayant un mouvement défensif avec mon bras gauche de recul.
La tension était redescendue. En baissant mon bras, je remarquais bon nombre d’objet en métal sur le sol, la surprise était tout à mon honneur, bien qu’elle n’avait l’air de résider chez mon professeur que dans ses yeux.

C’est moi qui ai fait ça ?

Je regardais mes mains. Que voulait-il dire par : Higini était comme vous ? Un souffleur de bois ? Je suis bouddhiste, je respecte  la vie ainsi que la force vitale qui parcoure chaque être de ce monde, les arbres y comprit, surtout eux, ils sont sur terre la forme à mon sens la plus accomplis que la planète ait jamais porté, poussant vers le haut, ne se nourrissant que d’eau et de lumière. Mais je n’avais jamais fait un lien avec cet élément si important.
Non, je me trompais. Il avait raison sur un point, je n’ais jamais été attiré par l’utilisation de ma baguette. Je la sortis pour l’observer. Courbée, le manche me faisait penser au ancien colt américain à l’époque des westerns. Le manche était en métal, en acier composite. Bien que je ne l’utilisais jamais, elle était néanmoins une très très belle réussite.
Je levais les yeux vers mon professeur.


- Le métal, moi c’est le métal c’est ça ?

Sa passivité me parut être la réponse. Alors je suis un souffleur de métal. Génial. C’est mon père qui sera content, il me hait car je suis un sorcier, il me tuera sans doute si je lui annonce. Mais une réponse était en attente depuis un petit moment, je me devais de corriger ça.

- Professeur, je ne vais pas vous mentir. Vous donnez une affirmation avant même de débuter l’apprentissage serait très arrogant à mon gout. Qui est prêt à la base dans la vie à faire ce pourquoi il est destiné à faire et qui ne l’est pas ? Quelque chose me dérange à Poudlard. Je veux dire, j’ai toujours eu un problème car je n’ai jamais souhaité être ici mais si vous me demandiez plutôt si, en me proposant ce nouvel apprentissage, je compte m’y engager ? La réponse est oui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axel Kalyll
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1880
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 26 ans sorts 1 2 3 4 MT1-2-3
Capacités Spéciales : ...
Créature : Humain, ou quelque chose dans le genre
Points Prestige : 8
Date d'inscription : 06/07/2009

Profil du Sorcier
Points de vie:
1960/1960  (1960/1960)
Points de mana:
2420/2420  (2420/2420)

MessageSujet: Re: Quand certaines mesures deviennent nécessaire. (Pv Axel Kalyll)   Lun 18 Jan - 19:23

Axel sentit la magie de son élève déraper légèrement, mais rien de plus inquiétant que cela. Il se leva tranquillement, sa baguette virevoltant légèrement, et se dirigea vers une de ses bibliothèques. Pendant ce temps, les bouts de métaux lévitèrent paisiblement pour se ranger sur le bureau.

Le métal, effectivement, monsieur Blake. Effectivement.

Il tapota des livres à plusieurs reprises, qui énoncèrent leur titre de vive voix, l’articulation lente et insistant sur chaque syllabe, comme un vendeur de rue.
« Etude des récents progrès de la sorcellerie.
- Non.
- Frères de sang : ma vie chez les vampires.
- Non plus.
- Grandeur et décadence de la magie noire.
- Décidément, il faut que je trie ça.
- Magie théorique
- Hum.
- Théories de la Métamorphose transsubstantielle. La Quintessence : une quête. Anthologie des enchantements au XVIIIe siècle. Sorts et enchantements anciens et oubliés
- Ah ? On se rapproche.
- La Magie des Anciens, Introduction. Objets magiques et enchantements oubliés.
- Voilà le premier. »

Cela continua pendant une minute encore. Les livres qui se succédaient, qui semblaient tous plus compliqués les uns que les autres, ne semblaient jamais convenir au professeur.

« Métamorphose appliquée , volume VI : de la métamorphose naturelle sans artifice.
- Ca y est ! »

Axel attrapa les deux livres et les posa sur le bureau, devant lui, avant de se rassoir. Il marmonna deux trois choses imperceptibles, dont se distingua quelques expressions, tout en tapotant à plusieurs reprises les livres qui tournaient d’eux même frénétiquement leur pages.

… page 306 je crois ? Grmph, c’est quoi le titre… Non… Animagi… Ah, je crois qu’on y est !

Axel avait ouvert les deux livres sur deux chapitres. L’un, issu de la Métamorphose appliquée, parlait de l’art des souffleurs, assez théorique, comme une magie ancienne et en grande partie oubliée, mais toujours réalisable si on avait la chance d’en avoir le don, car cette magie ne s’apprenait plus depuis longtemps. Bien sûr il ne détaillait jamais comment cette magie fonctionnait, et comment ceux qui avaient ce soit disant don faisaient. L’autre parlait d’enchantements d’un autre âge, dont on ne semblait avoir qu’une connaissance approximative, mais qui s’appliquaient parfaitement à décrire la façon dont les anciens utilisaient cette magie pour lier l’enchantement aux propriétés intrinsèques des objets magiques, sans écrire la moindre incantation ou la moindre réalisation concrète d'enchantements, cela va sans dire.

Bien. Très bien. J'avais besoin de connaître votre motivation, car je vous garantit que tout ce que vous avez eu à faire depuis votre arrivée à Poudlard n'est rien comparé à ce qui vous attend. Aux ASPICs, vous devez faire un enchantement qui dure le temps de l'épreuve, là on parle d'enchantements intemproels, je pense que vous comprenez la différence. Mais quitte à emprunter cette voie là, autant commencer par le plus accessible. Voilà deux chapitres que je vous conseille de lire, ils ne vous seront pas particulièrement utiles pour utiliser votre magie, mais cela vous donnera déjà un aperçu de ses possibilités. Quant à la partie sur les enchantements, je dois avouer que j’ai réussi à m’inspirer de ces travaux pour réaliser moi-même des enchantements très novateurs, si l’on peut le dire. Malheureusement, dire que je vais vous apprendre tout cela est un peu exagéré. Tout d’abord, car créer un enchantement ne s’apprend pas comment on apprend un sortilège, surtout un enchantement si compliqué. Cela doit venir de nous. Mais il est toujours possible de guider quelqu’un dans la connaissance de sa propre magie. Ensuite, car c’est un apprentissage d’une vie, que je suis loin d’avoir terminé moi-même, votre professeur, alors que je dois faire partie des meilleurs dans ce domaine. C’est tout vous dire sur l’état de notre connaissance sur le sujet. Et pour finir, et c’est le point principal, j’ai bien peur de ne pouvoir rester beaucoup plus longtemps à Poudlard. Vous faire un cours particulier est donc… hors de propos, vous le comprenez bien.

Axel s’arrêta pour insister lourdement sur la suite.

Car je ne vous conseille en rien d’arrêter vos études et de quitter Poudlard, en rien. Cela vous desservira plus qu’autre chose. Il y a à Poudlard un savoir infini pour qui sait chercher, et il est bien plus facile de percer dans sa connaissance magique avec une profession qu’à la rue, je vous le garantis.

Il faudra donc malheureusement que vous trouviez par vous-même en grande partie, j’en ai bien peur.

_________________

Rien n'arrête un vent qui souffle, un esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Blake Woods
Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Nombre de messages : 84
Age : 19
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sort 1 2
Capacités Spéciales : Souffleur de métal
Date d'inscription : 19/04/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
500/500  (500/500)
Points de mana:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Quand certaines mesures deviennent nécessaire. (Pv Axel Kalyll)   Sam 23 Jan - 13:59

Je saisis les deux ouvrages en me disant que j’allais rester coincé à Poudlard encore de nombreuses années. Je n’étais pas le plus assidu des élèves, j’avais un retard d’une vie de sorcier à rattraper et je perdais le lien avec ma baguette. Ce n’était qu’une question de temps avant que l’on se moque de moi comme le sorcier devenu carcmol.  Pourtant, en acceptant ces recueils, j’avais une impression vacillante, de celle que l’on ressent lorsqu’on accepte quelque chose sans savoir ce que cela nous portera par la suite mais en ayant la conviction sourde que ce fut une bonne décision. Je ne connaissais rien de ce qui venait de m’être annoncé, je n’étais pas d’accord avec certains propos de mon professeur, et même si j’étais certain de ne jamais avoir mon diplôme de Poudlard et de m’attarder à ce château cloisonné trop longtemps jusqu’à me faire virer pour cause d’être trop vieux pour être un élève, en observant ses pupilles livides, je savais que j’avais besoin de lui.

J’ouvrais et fermais ma montre à gousset continuellement, discrètement. L’école, le château et probablement en dehors, tout s’échangeait et devenait d’une immuable passivité. Pour l’heure, j’avais le sentiment d’être à ma place, d’être au bon endroit.


- Bien professeur.

Je l’avais trouvé pour le perdre. Qui aurait pu prédire que je trouverais un autre mentor en Angleterre. Mon père moldu tenterait je pense d’en venir soit à sa vie soit à la mienne pour ne pas avoir à subir ce genre de nouvelle dont je devrais être censé me réjouir. Je m’abstiendrais donc de lui dire.
Cela m’intriguait, être un souffleur de métal, une magie ancienne et oubliée, les enchantements, la métamorphose, cela prédisait des recherches longues et une pratique inconnue. Pas vraiment de quoi se réjouir.


- Dites moi, est-ce qu’il y en a d’autres ? Je veux dire .. Y a-t-il d’autres souffleurs de métal qui pourraient m’apprendre à maîtriser cette magie ? Ou bien des concepteurs d’objet magique ? Pour être franc, Poudlard ne m’a jamais plu .. Si je peux apprendre auprès d’un maître, j’apprendrais surement plus !

C’était ce que je souhaitais de plus cher. Partir M’envoler. User de ces ailes invisibles dont tout le monde s’évertuaient à clouer sur le sol de Poudlard. Peut-être étais-je dans le tort tout simplement. Ma mère m’avait envoyé ici, c’était surement pour une bonne raison. Une des informations du professeur me revint en tête alors que je pensais à la raison de ma présence de ce fichu donjon.


- Attendez ! Vous partez ? Comme ça ? D’un coup ? Vous me révélez probablement l’information la plus importante de ma vie, celle qui va surement changer ma vie à jamais et modeler à nouveau ma conception du monde telle que je la voyais pour ensuite vous enfuir ?


D’un seul coup je me sentais plus lourd. Ma colère engendrait quelque chose d’innommable en moi, je méditerais plus tard à ce sujet. Puis, j’eus l’épiphanie. La seule alternative. Si j’avais une porte de sortie, elle était là ! Devant moi et la laisser partir relevait de l’affront au bon sens !


- Emmenez-moi avec vous. Vous m’apprendrez ce que vous savez, et je pourrais enfin voir le monde ! S’il y a bien une chose que je sais c’est que rien n’arrive par hasard ! Dans tout ce merdier, j’étais invisible, aujourd’hui tout le monde me regarde comme si j’étais l’une des stars numéro un du château puis je tombe sur vous. S’il vous plait … Ne me laissez pas seul ici …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axel Kalyll
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1880
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 26 ans sorts 1 2 3 4 MT1-2-3
Capacités Spéciales : ...
Créature : Humain, ou quelque chose dans le genre
Points Prestige : 8
Date d'inscription : 06/07/2009

Profil du Sorcier
Points de vie:
1960/1960  (1960/1960)
Points de mana:
2420/2420  (2420/2420)

MessageSujet: Re: Quand certaines mesures deviennent nécessaire. (Pv Axel Kalyll)   Sam 23 Jan - 17:26

Non.

La réponse d’Axel était sans équivoque, avec toute la fermeté qu’on son statut de professeur imposait, mais d’un calme absolu. Puis il reprit.

Vous avez raison, monsieur Woods. Rien n’arrive par hasard. Mais vous vous trompez à la fois sur l’origine de votre désir et sur votre chemin. L’obsession de votre objectif vous empêche de regarder autour de vous. Qui vit dans l’avenir perd la raison, car il s’enferme dans les rêves au point d’oublier qu’il existe.

Il attrapa sa plume sur le bureau et la passa tranquillement autour du cou, mais laissa la pierre à sa place. Désormais, il n’en avait plus besoin. L’émotion de son élève était troublante, inquiétante même. Car la magie, sa puissance comme sa stabilité, repose sur la conviction profonde que joue notre part dans le monde. Comment aiguiller un élève qui ne souhaitait qu’une chose, ne plus l’être ? Pourtant, c’est à Poudlard qu’il serait capable de dépasser les limites qu’il se fixait lui-même, Axel en avait l’intime… conviction.

Ne prenez pas cet air déconfis, monsieur Woods, nous nous reverrons. Quand vous serez prêts. Comprenez simplement que j’ai, moi aussi, un rôle à accomplir, et qu’il ne se résume malheureusement pas à ce qui se passe dans cette salle, pas pour le moment du moins. Quant aux autres souffleurs de métal, bien sûr qu’il en existe. Mais c’est un don rare, très rare, qui ne s’enseigne pas. Imaginer qu’un autre sorcier au Royaume-Uni soit souffleur de métal, et qu’il accepte d’être votre « mentor », comme vous dites, est une douce illusion. Néanmoins, être souffleur ne change pas radicalement selon la matière. Le plus à même de vous aider, dans une certaine mesure, c’est Higini Wayra. Mais même lui ne pourra rien pour vous si vous ne pouvez accepter la réalité qui vous entoure. Être souffleur, c’est d’abord comprendre le monde et l’accepter, quelle que soit sa place. La magie est facétieuse, monsieur Woods. Elle ne s’ouvrira à vous qu’à la condition de votre sérénité, j’en ai peur.

Le professeur se leva alors tranquillement. Il fit le tour de son bureau en direction de la porte. Un coup de baguette, et sa pierre glissa juste devant son élève.

Prenez-la. Vous constaterez par vous-même que le danger à Poudlard est omniprésent, et c’est justement pour cette raison qu’il faut que vous restiez. C’est là votre place.

Il l’ouvrit.

Comme vous l’avez dit, rien n’arrive par hasard. La plupart du temps, il suffit simplement d’être au bon endroit, au bon moment, et tout s’arrange.

Tout en l’invitant à quitter la pièce, il sourit, d’un de ces sourires qui signifient à la fois « j’ai compris » et « fais-moi confiance. » Bien sûr qu’il avait senti la magie émanant de l’objet entre les doigts de l’élève.

_________________

Rien n'arrête un vent qui souffle, un esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand certaines mesures deviennent nécessaire. (Pv Axel Kalyll)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand certaines mesures deviennent nécessaire. (Pv Axel Kalyll)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Evil town, Quand les pirates deviennent des street fighters ##
» Quand les amis deviennent ta famille Ft Goulven Le Guerrec
» Quand les dons deviennent des malédictions [PV Eileen]
» Haiti: Mesures pour réduire l’inflation
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'École de sorcellerie Poudlard :: Salles de cours :: Salle de Sortilèges et Métamorphose-
Sauter vers: