AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Look arround, look arround, wind get stronger everywhere (Pv Axel Kalyll)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blake Woods
Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Nombre de messages : 84
Age : 20
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sort 1 2
Capacités Spéciales : Souffleur de métal
Date d'inscription : 19/04/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
500/500  (500/500)
Points de mana:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Look arround, look arround, wind get stronger everywhere (Pv Axel Kalyll)   Lun 25 Jan - 23:39

Comment résumer le supplice de ces deux dernières années ? Un ramassis de règle stupide et restrictive à souhait, une routine des plus étouffantes ? Ce besoin de partir en étant cloisonné au chevet d’une école que je détestais de plus en plus au fur et à mesure que les jours défilaient sans le moindre rebondissement, une popularité qui ne manquait pas d’hypocrisie puisqu’avant ces deux année-là, j’étais parfaitement invisible aux yeux de tous.  Qu’est-ce qui me manquait ? Qu’est-ce qui cochait ? Je ne comprenais pas. Ca faisait deux ans que je ne comprenais plus rien.
Je me levais de mon lit, m’ayant lassé de la vue du plafond, m’habillais parce que les exercices Wing Shun s’imposaient, que l’éternel Bruce Lee et son art perdure à jamais, et parce que j’en avais assez de m’enfermer pour éviter les autres. Leurs sourires, leurs rires si communicatif entre eux, si coordonnées en devenait déroutant. Je riais avec eux, m’essayant à être dans leur timing de rire pour passer inaperçu et parce que c’était marrant de le faire. Leur faire croire que j’étais l’un des leurs. Mais qui c’était eux d’abord bordel ?! Je m’adonnais à présent aux enseignements que ma mère m’avait légués.  En rentrant, je passais aux douches, j’en avais besoin. On m’avait encore demandé pourquoi je faisais ça, pourquoi je ne suivais pas assez les cours puisque je n’étais pas le premier de la classe. Faut dire que ça me faisait flipper qu’il y ait plusieurs premiers de classe depuis deux ans. Chose que je n’avais jamais vu ni en Chine ni dans l’histoire de l’humanité, monde sorcier et moldu confondu.

Je retrouvais avidement mon lit, faisant fi encore des conversations plus bizarres, répétitives et ennuyeuses que jamais. Je prenais ma montre en or blanc. Les motifs inscrits dessus m’ont toujours intrigué. Je ne me rappelais même plus où je l’avais eu. Je l’ouvrais. 23h31. Plus que temps d’aller à la rencontre de Morphée mais j’avais quelques réticences. Il n’était pas le meilleur des cavaliers. Parfois, je fais ces rêves étranges. Je m’endormis, me disant que ce n’était probablement que les élucubrations d’un élève non conformiste se refusant la réalité des choses. Quelle était-elle déjà ?

Ah oui. Tout va bien.

Pourtant, cette nuit-là allait être semblable aux précédentes. Mes rêves étaient troublés par l’arrivée d’un loup.


{   Rêve   }

Il me regarde. Avide et patient comme le sont ceux de son espèce. Je n’ai pas peur d’un loup pourtant je tremble. Je ne comprends pas. Pourquoi n’est-il pas en meute ? Rare sont les loups solitaires, ils sont toujours d’une singularité précieuse et intrigante. Je le détaillais puisqu’il ne se gênait pas de le faire. Le lieu semblait se paraître de la sylve si précieuse à notre planète, il en était l’un des gardiens, l’un des symboles, du haut de cette colline à l’entrée d’une forêt. Je m’approchais, ne comprenant nullement les raisons qui poussaient mes jambes à se diriger vers lui. Une curiosité inconsciente peut-être ? Qui sait … Toujours est-il que rien ne me faisais faire demi-tour, ni la volonté, ni les ordres donnés par mon cerveau, mes pas se succédaient sans que rien n’y fasse pour les en empêcher.
J’étais à présent au sommet de cette colline face au loup. Il me dévisageait toujours mais n’avait pas l’air de m’analyser. En fait il me fixait dans les yeux. C’était intrigant. Les siens m’intriguaient. Ils me rappelaient vaguement quelqu’un. J’avais envie de lui demander qui il était et ce qu’il me voulait mais aurait-ce été intelligent de parler à un loup qui n’aurait pas pu me répondre ? Je me résolus, fronçant les sourcils face à cette situation.

Soudainement, le loup ouvrit la gueule en grand, ne prononçant aucun son. Partout autour, je sentais quelque chose se préparer, c’était en mouvement. La forêt entière avait l’air de se prononcer, les arbres bougeaient dans tous les sens, et le vent lui-même s’enroulait autour de la gueule du loup. Et avant que je ne puisse faire mouvement arrière, le loup se décida enfin à s’exprimer sans l’ombre d’un mot, sans l’ombre d’un rugissement. Comme s’il hurlait, il envoya cette tornade horizontale vers moi, je ne pus rien faire pour l’éviter. De plein fouet, m’emmenant au loin, je ne voyais pas où, la scène était déjà loi, si loin, allais-je survivre ?


{   Rêve   }

Je me réveillais en sursaut. Encore ce sentiment, emporté par le vent avec cette sensation de chute comme finalité. J’entendais le cliquetis de ma montre battant les secondes à côté de mon oreiller. J’avais oublié de la ranger. Elle battait fort. Je l’ouvris. 03h12. Tout le monde dormait, tant mieux. J’observais les pierres ornant ma montre, l’une d’elle scintillait et émettait une douce chaleur. Si seulement je me rappelais où je l’avais déniché.
J’avais besoin d’air, c’était urgent. Une petite balade s’imposait à condition de ne pas se faire prendre. Le corps enseignant n’avait jamais l’air d’avoir besoin de sommeil, montant la garde de jour comme de nuit. Je m’habillais chaudement et en vitesse, prenant ma baguette, ma montre, mon sac contenant deux ouvrages qui ne me quittaient jamais, je ne m’expliquais pas certaines raisons me poussant à agir, c’était ainsi, c’était tout. Je dévalais les escaliers, prenant par la cour, rejoignant les serres botanique. Si je voulais avoir la paix, je devais aller le plus loin possible. Je passais devant le parc et le lac. Au loin, la lisière de la Forêt Interdite se dessinait. Je fus soudain surpris par ma montre émanant un cliquetis plus intense qu’auparavant. A chacun de mes pas résonnaient un déplacement d’aiguille plus fort, comme si j’étais sur la bonne voie, comme si cette montre me guidait. La pierre dégageait une chaleur plus forte également. Je devais être tout de même fatigué pour prêter attention à ces choses –là.

Une sensation étrange me pris tout à coup. Cette impression de déjà-vu me dérangeait fortement. A l’instar de mes pas qui m’amenait vers la forêt, je me revoyais en rêve, n’ayant aucune raison de faire demi-tour. Je continuais sans que je puisse vraiment me déjouer de cette emprise. Mais là était la réalité, en avais-je vraiment envie ?

J’arrivais à la lisière. J’attendis mais rien. Ce ne fut que lorsque la déception gagna mon cœur que cela se produisit. Le vent se leva …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axel Kalyll
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1880
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 26 ans sorts 1 2 3 4 MT1-2-3
Capacités Spéciales : ...
Créature : Humain, ou quelque chose dans le genre
Points Prestige : 8
Date d'inscription : 06/07/2009

Profil du Sorcier
Points de vie:
1960/1960  (1960/1960)
Points de mana:
2420/2420  (2420/2420)

MessageSujet: Re: Look arround, look arround, wind get stronger everywhere (Pv Axel Kalyll)   Mar 26 Jan - 12:05

Beaucoup de temps s’était passé depuis la dernière fois qu’Axel était à Poudlard. Pourtant, il avait quelque part l’impression qu’il venait d’être parti. Le réveil brutal de son espèce de transe l’avait radicalement changé, mais rien n'avait altéré sa mémoire. S’il n’était pas tout à fait le même, il n’était pas non plus vraiment différent. Car son loup et lui avaient cohabité si longtemps que leur fusion ne fut finalement qu’une retrouvaille. Mais en même temps, la bête qui sommeillait en lui n’était plus une pulsion, mais partie intégrante de sa personnalité. Celle-ci était comme plus affirmé, plus vivante, car le loup était depuis toujours à la fois le chasseur et le protecteur, autant emplis de férocité que d’amour. Maël, finalement, n’était que la version complète et absolue de l’esquisse, de l’image floutée qu’avait été Axel. C’est pour ça que l’une de ses premières réactions à son réveil fut l’intime conviction qu’il devait, d’une façon ou d’une autre, retourner au château.

Protégez-les…

Il n’avait pourtant plus sa place à Poudlard. Oublié, il n’était ici plus qu’une ombre d’un passé révolu. Et pourtant, quelque chose au fond de lui ne cessait d’affirmer que ce n’était pas sans espoir. Car tout acte magique avait en son sein ce qui pouvait la combattre. Sa discussion avec les élèves avant de partir et les étranges faits récoltés de leur alliance soudaine avec les mangemorts  concordaient en un point unique : des êtres s’étaient emparés du monde, et tâchaient de le modifier à leur guise. Si Axel ne connaissait pas son ennemi (Les Loupiottes, pensa-t-il à la fois amusé et écœuré), il en sentait néanmoins l’omniprésence. Et il avait l’intime conviction que les moyens de combattre leur influence résidaient en chacun.  Car l’esprit jamais ne peut être radicalement et définitivement changé. C’est ainsi qu’il prit congé de son ancienne élève et amie qui l’avait sorti d’un conflit inextricable, dans l’espoir de parvenir à protéger ces élèves qui subissaient les premiers la nouvelle influence magique sur le monde. Les aider à lutter contre lui semblait sa principale mission, pour le moment.

Son premier objectif fut de retrouver Higini, ombre de lui-même, qui menait chez lui une vie tranquille mais dépourvue de tout. Lui-même un oublié, il était comme rayé du monde, et sa conscience de sa propre existence était complètement altérée. Pour lui, retrouver son ami d’enfance fut un bouleversement, car ce qui n’était que doutes et songes devint subitement la réalité. Il lui fallut du temps pour s’extirper de l’influence magique omniprésente, mais la simple conversation avait fini par changer bien des choses. La présence d’un être effacé et la confrontation à sa réalité semblait provoquer l’émergence de l’esprit et la réflexion sur sa propre conscience de soi. Le meilleur moyen d’aider les élèves parut dès ce moment leur faire reprendre conscience de leur propre identité, avant toute chose.

C’est ainsi que tous deux transplanèrent en direction de Poudlard. Bien sûr, ils ne pouvaient pénétrer l’endroit sans mettre en danger tous les élèves qu’ils rencontreraient, sans oublier qu’Axel avait vu en présence d’Ellana Silver à l’œuvre l’agressivité incroyable de ses ennemis lorsqu’ils voulaient faire disparaître quelque chose. C’est pourquoi ils commencèrent par aller à pied au plus profond de la forêt interdite, à la lisière de la protection magique de Poudlard. Axel ayant participé au renforcement des barrières magiques de l’école, il leur fut aisé de pénétrer la protection. Son expérience avec la mangemort du fonctionnement de ces êtres fut éclairante : s’ils percevaient sa magie à elle, jamais ils ne le suivaient lui. Leur perception semblait correspondre à un certain type de magie, ou à une certaine utilisation, peut-être, mais tout portait à croire que la celle d’Axel n’en faisait pas partie. Ce qui, en soi, était plutôt réjouissant.

Il laissa son ami d’enfance dans une petite mais sombre clairière. Il y avait au centre un énorme tronc d’arbre abattu par le vent encadrés par deux chênes encore debout. Higini prit ses aises, assis sur le tronc affaissé, adossé contre un chaîne, un pied nonchalamment posé sur la malle qu'il venait d'agrandir. Il fit venir à lui la pierre la plus proche et s’amusa tranquillement à la lancer en l’air pour la rattraper d’un geste vif. Signe pour Axel qu’il était définitivement de retour. Lui se dirigea tranquillement à quelques pas de la lisière de la forêt. D’un coup de baguette magique, il anima un petit sac qui s’évada de ses poches, et son contenu finit par terre, agrandit. C’était des livres académiques traitant de la défense  des forces du mal, qui avait été totalement éludée du programme et semblaient disparaître peu à peu de toutes les bibliothèques des sorciers. Fort heureusement, Axel avait lui-même une bibliothèque particulièrement fournie. Quelques instants plus tard, ils furent transformés en lapins qui partirent gambader en direction du parc, avec l’ordre de se faire trouver par n’importe quel élève isolé sur leur chemin.

Désireux de revoir les tours du château qu’il avait tant aimé, il prit sa forme de loup (blanc et étrangement grand) et s’approcha du parc jusqu’à le voir. Car sous sa forme de loup, sans que ce soit vraiment compréhensible, Axel voyait. Il voyait les choses très différemment de ses souvenirs en tant qu’humain, mais il voyait. Au bout d’un court instant, son flair, son ouïe et sa magie concordèrent pour lui faire sentir un ancien élève. Une minute plus tard, celui-ci s’approchait comme à l’appel du destin. Quelque part, Axel se doutait depuis sa volonté de revenir que tout se passerait ainsi. C’était la raison première de la présence d’Higini. Il s’avança à un mètre de la lisière, pénétrant le parc, et attendit. Lorsque son élève le vit, il le fixa un moment dans les yeux, puis fit tranquillement demi-tour pour plonger dans l’obscurité de la forêt. Son élève le suivit jusqu’à la clairière où attendait Higini, et Axel disparut calmement derrière le tronc affaissé.


« Qui êtes-vous ? »

Higini ne répondit pas à l’interrogation de l’élève, le sourire aux lèvres. Il se contenta de continuer à jouer avec sa pierre. Au bout de quelques instants, Axel apparut de derrière le chêne, sous sa forme humaine, faisant face à l’élève.

Et toi, qui es-tu ?

Bien sûr, il ne lui avait pas demandé son nom.

_________________

Rien n'arrête un vent qui souffle, un esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Blake Woods
Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Nombre de messages : 84
Age : 20
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sort 1 2
Capacités Spéciales : Souffleur de métal
Date d'inscription : 19/04/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
500/500  (500/500)
Points de mana:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Look arround, look arround, wind get stronger everywhere (Pv Axel Kalyll)   Mar 26 Jan - 21:36

Faire ce qu’il fallait faire, aller où il fallait aller. C’était ce qu’il me semblait judicieux de croire en cet instant.  

Le loup ! J’y crois pas … C’est pas possible !

Tout se passait comme dans mon rêve et il m’amenait dans la Forêt Interdite. Il sembla que le château eu gardé de son calme et de son obscurité apaisante puisque les torches et les fourches se s’étaient pas lancés à ma poursuite, aucune alarme, rien. Tant mieux. Je pus partir à la poursuite de ce qui me paraissait comme un signe évident ! Il s’engouffra à l’intérieur de l’antre boisé renommé si dangereux. Il ne semblait pas y avoir âme qui vive, même les mouches semblaient avoir déserté. Je ne comprenais pas pourquoi je sentais que quelque chose n’allait pas alors que tout se passait bien dans le monde. J’entendais sous le regard des arbres leurs murmures qui ne m’indiquaient que la direction à suivre, celle du loup. Alors j’accourus vers lui. D’abord en marchant puis en courant puisque l’animal allait de plus en plus vite.
Cette sensation physique était tellement plus revigorante que toute celle que j’avais eu ces deux dernières années, quelque chose n’allait pas et c’était imminent, jamais je ne m’étais sentis aussi libre sous le couvert du temps. Je m’arrêtais, le loup avait disparu. Un homme me souriait. Balançant une pierre dans les airs et ne pipant mot. Je posais ma question légitime. J’ignorais qu’on me la reposerait d’un autre angle !


- Moi qui je suis ?

Je sentis la colère montant en moi comme si l’on me frappait d’un maillet à une fête foraine débile. Pourquoi étais-je en colère ? J’avais envie de répondre mais les mots m’échappaient, ne voulant pas s’erroné à travers ma bouche ! J’écarquillais les yeux, ma tête faisait mal, je la pris aussitôt entre mes mains pour tomber sur mes genoux.

Pourquoi ne pouvais-je répondre à une simple question ?

Qui je suis ?


-   Je .. Je suis …

Chaque parcelle de métal sur moi commença à frémir, je regardais l’homme jetant sa pierre et la rattrapant continuellement, arborant son sourire à mon égard qui ne devait-être qu’une délectation de ce qui était entrain de m’arriver ! Je ne l’aimais pas pourtant … Il était moi.

- Je suis Blake Woods !

Cela sonnait tellement faux à mes oreilles, la douleur s’intensifia. Je criais, libérant le métal loin de quelques mètres de moi.
La douleur disparue. Je compris vaguement quelque chose. L’homme qui m’énervait me scrutait toujours avec un sourire amusé. Je ne sais pas vraiment pourquoi une phrase me venait en têt mais en me redressant, serrant ma montre dans ma poche de mon pantalon, je dis enfin :


- Non, je suis comme lui.

Et ma baguette à manche de métal revint dans ma main, comme par magie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axel Kalyll
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1880
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 26 ans sorts 1 2 3 4 MT1-2-3
Capacités Spéciales : ...
Créature : Humain, ou quelque chose dans le genre
Points Prestige : 8
Date d'inscription : 06/07/2009

Profil du Sorcier
Points de vie:
1960/1960  (1960/1960)
Points de mana:
2420/2420  (2420/2420)

MessageSujet: Re: Look arround, look arround, wind get stronger everywhere (Pv Axel Kalyll)   Mar 26 Jan - 23:14

Non, pas suffisant. Un nom était la chose la plus impersonnelle et la plus malléable qu’on pouvait posséder. Une piètre définition pour une existence, pour un être. Axel était le mieux placé pour le savoir. La magie ? C’était mieux. Mais qui pouvait comprendre sa magie ? Elle n’était pas aussi stable que chacun pouvait le croire. C’était néanmoins annonciateur de vérité, quelque part au creux de cette affirmation finale résidait un souvenir, celui d’une dernière rencontre. Mais il fallait plus.

Avec douceur, et toujours souriant, Higini répondit le premier.


Allons gamin, tu peux faire mieux que ça.

Il laisse la pierre rebondir pour placer sa main droite sur le tronc d’arbre tombé, plate. Lorsqu’il la souleva, le bois y resta comme collé, s’effilochant à mesure qu’il s’écartait et sans jamais vouloir quitter ni la main, ni l’arbre. Enfin, il finit par abandonner doucement son propriétaire original, pour finir comme une boule mouvante dans la main du sorcier. Un instant plus tard, il avait pris la forme d’une longue baguette rectiligne, qu’Higini envoya rouler au pied de l’élève.

C’est à ça que ressemble une baguette normalement.

Axel, de son côté, s’était avancé vers monsieur Woods très lentement, marquant l’influence de son aura naturelle à chaque pas. La magie d’un oublié était un puissant contre-sort en ces lieux reculés, mais beaucoup moins que la magie des sorciers eux-mêmes. Finalement, la marche lente d’Axel n’était qu’une façon de raviver légèrement un lien perdu quelque part au fond de la magie comme la conscience.

Il approcha ses yeux d’aveugle, déchirés, à la hauteur de l’élève, et répéta :


Qui es-tu ?

Il maintint la position quelques instants, puis se redressa tranquillement. Après le lien et le doute venait la séparation et le bouleversement.

Accio.

La boussole du garçon s’arracha à lui pour atterrir dans la main gauche du professeur. Elle était importante pour lui, il le savait, et elle faisait partie des choses les plus à même d’être restés dans sa conscience, outre le désir qu’elle montrait. Mais justement, elle montrait la seule sortie d’un lion en cage qui pense n’être qu’un chat. Que devient-il sans le doux rêve de sauter par la haute fenêtre ? Il rugit.

_________________

Rien n'arrête un vent qui souffle, un esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Blake Woods
Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Nombre de messages : 84
Age : 20
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sort 1 2
Capacités Spéciales : Souffleur de métal
Date d'inscription : 19/04/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
500/500  (500/500)
Points de mana:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Look arround, look arround, wind get stronger everywhere (Pv Axel Kalyll)   Ven 29 Jan - 18:20

J’eus plusieurs mouvements de recul quand le manieur de bois opérait la souche morte pour finalement la transformer en baguette. Je ne comprenais pas pourquoi il avait fait ça ni pourquoi il me m’envoya cette baguette. Je m’en emparais, elle était légère en semblait être banal aux premiers abords, et elle se confirma quand je tentai de faire un mouvement et que rien ne se produisit, il fallait surement connaitre un savoir faire particulier pour qu'une baguette prenne en essence magique. Ce moment d’égarement prenant fin, je n’étais pas plus sorti du flou qui me tiraillait l’esprit qu’auparavant.

Je laissais cette personne aux yeux étranges s’approcher de moi, je sentais que je n’avais pas à m’inquiéter de ce qui pouvait m’arriver, en fait, c’était comme si ce moment s’était déjà produit. Réitérant la question, mon cœur s’emballa, je n’étais toujours pas plus à même de répondre à une simple question que de répondre au pourquoi le monde tourne ainsi. Diable sont ces tourmentes, elles nous empêchent d’avancer et pourtant elles sont nos principaux moteurs, ces quêtes interminables où même la réponse finale ne nous suffirait pas. J’étais perdu, réduit psychologiquement à néant à cause d’une question. J’avais honte. Je baissais la tête.

Soudain, ma montre décida de quitter sa résidence pour venir au creux de la main de l’inconnu aux regards intimidant.


- Non attendez, qu’est-ce que .. !


Les deux protagonistes me fixaient, à mon sens, comme le vautour attendant que meurt sa proie pour s’en repaître. L’homme arbre crispa le silence :


- Un problème gamin ? Perdu ton gri-gri ?

Le ton avait changé, il était plus rude et plus insistant, comme s’ils s’amusaient à connaitre les réponses qui me faisaient défaut. Je portais cette montre boussole depuis … je ne me rappelais pas vraiment depuis combien de temps je l’avais mais depuis qu’elle était en ma possession, elle ne m’avait jamais quitté et la voir dans les mains d’une autre personne me fis craqué. Les larmes s’échappèrent alors qu’il réitérait sa question :

- Bordel mais qu’est-ce que vous me voulez ? Je sais qui je suis !!!
- Vraiment ?


Je sentais le nœud dans mon ventre, celui qui se serre frénétiquement lorsque l’échéance d’une situation arrive à son terme et que vous n’avez rien pu faire pour l’en empêcher. Il me détruisait de l’intérieur, je ne supportais plus.


- JE .. Je n’en sais RIEN, RIEN VOUS ÊTES CONTENT PROFESSEUR ?!!!!


J’avais lâché ça sans la moindre compréhension. C’était sorti tout seul. Ç’eut au moins le mérite de m’extirper de mon état de crise. Je jonglais mon regard en direction de l’homme arbre et de l’aveugle, plus rien n’avait de sens. Je décidais de m’assoir et de me mettre en position du lotus, apposant mes bras sur mes jambes dans la continuité, les bouclant au bas de mon ventre. Je fermais les yeux, il fallait que je fasse le vide en moi. Me remémorant les enseignements de mon pays, je me devais de me concentrer sur le moment présent, cette douleur existentielle devait cesser pourtant en mon fort intérieur, j’avais l’impression que j’avais répondu juste. Lors de cette méditation improvisée, une seule phrase me vint à l’esprit :

Qui vit dans l’avenir perd la raison, car il s’enferme dans les rêves au point d’oublier qu’il existe.

J’ouvris les yeux, retrouvant le calme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axel Kalyll
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1880
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 26 ans sorts 1 2 3 4 MT1-2-3
Capacités Spéciales : ...
Créature : Humain, ou quelque chose dans le genre
Points Prestige : 8
Date d'inscription : 06/07/2009

Profil du Sorcier
Points de vie:
1960/1960  (1960/1960)
Points de mana:
2420/2420  (2420/2420)

MessageSujet: Re: Look arround, look arround, wind get stronger everywhere (Pv Axel Kalyll)   Ven 29 Jan - 19:02

Higini avait été bien plus réceptif, peut-être bien moins influencé également. L’éveil de l’élève s’annonçait long et difficile. Mais ils ne démordaient pas. Il fallait arriver quelque part avant de clore cette rencontre. Comme à leur habitude, Axel et Higini parlaient comme un seul homme, sans jamais avoir besoin de se regarder. Leur amitié profonde avait donc bien fini par extirper totalement le professeur de vol à l’emprise qu’il subissait. Du moins pour le moment. C’était déjà un très bon signe.

« - Bordel mais qu’est-ce que vous me voulez ? Je sais qui je suis !!!

Vraiment ? »


Le professeur avait réagi avec tant d’insistance et de mystère, sachant aujourd’hui mieux que son élève qui il était réellement, que le jeune homme sembla blêmir. Il chuta, et dans sa chute vint la vérité, la première.

- JE .. Je n’en sais RIEN, RIEN VOUS ÊTES CONTENT PROFESSEUR ?!!!!

Très content, monsieur Woods.

Son ton était exactement le même que lorsqu’il félicitait un élève en classe, avec ce même respect envers eux à chaque fois qu’il leur adressait la parole. Faisant fi pour le moment de la position méditative, qu’il avait déjà vue ailleurs, il attendit tranquillement que son élève se calme. Enfin, il conclut la première rencontre, ne voulant pas lui provoquer un anévrisme.


Bien. Je pense qu’il est temps que vous rentriez au château. Si vous voulez des réponses à vos questions, vous savez où vous rendre.

Il sortit sa baguette et la pointa sur une grosse pierre à côté du Poufsouffle. Quelques instants plus tard, un écureuil gambadait à ses pieds.

Suivez le guide.

Le petit animal le conduisit  à la lisière de la forêt. Si le jeune homme avait tourné les talons pour prendre une autre direction que celle indiquée, il lui aurait mordu les jambes, et toute partie du corps, jusqu’à ce qu’il reprenne le droit chemin. C’est ainsi qu’Axel s’assurait qu’aucun danger ne pouvait le surprendre, car le chemin qu’il avait pris à l’aller était sûr.

Higini et lui discutèrent longuement. L’étrangeté de la situation et la difficulté pour l’esprit de se libérer d’une étreinte magique puissante les inquiétaient. Les élèves semblaient plus touchés que quiconque, comme si ces êtres qu’Axel avait croisées voulaient purement et simplement remplacer la vieille génération. Ils ne savaient pas ce qu’Elmound avait vu ou senti pour mettre Axel sur cette voie, mais il leur paraissait clair, maintenant qu’ils avaient croisé Blake Woods, que leur présence ici était absolument nécessaire. Cependant, puisqu’ils n’étaient pas sûrs de savoir quoi faire exactement, ils décidèrent de se contenter pour le moment de leur entreprise, et d’aviser plus tard.


Le lendemain aux mêmes heures, Axel, sous sa forme de loup, attendait patiemment au même endroit que la veille, assis sans émotion. Si monsieur Woods venait, ils avaient eu raison d’espérer.



HJ : note sur la métamorphose. Ce n'est pas une magie au programme (plus). Blake ne pense pas l'avoir déjà utilisée. Elle surprends au mieux, peut rendre inconfortable, et peut même sembler effrayante. Ce n'est pas une magie qu'il faut imaginer, on lui a répété. Elle n'existe pas, et si elle existait, elle serait vile. Et dangereuse pour la personne qui l'inventerait. Il ne faut pas expérimenter avec la magie. Jamais. Ca n'empêche qu'elle peut fasciner.

_________________

Rien n'arrête un vent qui souffle, un esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Blake Woods
Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Nombre de messages : 84
Age : 20
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sort 1 2
Capacités Spéciales : Souffleur de métal
Date d'inscription : 19/04/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
500/500  (500/500)
Points de mana:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Look arround, look arround, wind get stronger everywhere (Pv Axel Kalyll)   Lun 8 Fév - 21:34

Bien évidemment que la nuit porterait conseil. Je m’étais laissé guidé jusqu’ici dans un espoir mystérieux, semblant suivre une voie de doute, une voie mystique puisque porté par une motivation onirique. Il n’y avait que torture mentale avant que je me fasse congédier comme un enfant, que j’étais. Je n’avais pourtant pas apprécier le geste mais cette rencontre soulevait tant de question que je n’osai pas les exprimer, pas encore. D’autres parts, je ne comprenais pas pourquoi je l’avais appelé professeur et encore moins le fait que cet écureuil qui me suivait était autrefois une simple pierre. Quel était cette magie nouvelle ? J’optais pour un dernier regard en arrière, mélangeant colère et curiosité, ces fusions de sensations n’étaient généralement jamais de bons augures pourtant …

Non, tout ira mieux quand j’aurais dormis.

J’avais tenté de prendre un autre chemin mais l’écureuil me mordit la cuisse, comme si le second narrateur de cette histoire prenait un malin plaisir à faire mordre les propriétés du narrateur que je suis réellement.


Jour 2.

Au petit matin, ma seule pensée fut de ne jamais être certain d’une chose qui se sait, il n’y a rien de plus dangereux qu’une certitude trop profonde, c’est pourquoi en me levant, j’avais des cernes immenses. J’avais pensé à cette rencontre toute la nuit. Je m’habillais, prenant soin de ne pas être en retard en cours comme aux habitudes de chaque élèves dans cette école. Etrangement depuis deux ans, ce professeur qui nous adressait un cour sur les créatures magiques me semblaient moins familier.

- Tout est un et un est tout, la lumière est l’ordre mondial instauré qui forme l’équilibre du monde, chaque créature en choisissant d’y vivre s’adonne préalablement à cette règle : La paix est la seule chose possible, il n’y a aucun mal.

J’écoutais du fond de la classe, écoutant distinctement chaque mot et ce qui suivirent comme une mélodie qui grince telle la craie que l’on frotte durement sur un tableau. Pour la première fois depuis deux ans, j’aspirais à désobéir. Encore.
Le jour passant la main à sa plus vieille amie, je m’évadais du château. En arrivant à la lisière de la forêt, le loup était encore là, à m'attendre sans que je ne comprenne pourquoi. Vivais-je un rêve éveillé ?. Je le suivis néanmoins jusqu’à l’endroit qui m’avait préoccupé toute la nuit et toute cette journée. Ce n’était donc pas un rêve. Ils étaient encore là.

Je m’approchais, n’ayant que pour seule parole que le silence plus en forme qu’un dialogue trop coûteux et trop stupide pour être prononcer. Qu’avaient-ils à me dire ? Leurs présences étaient à présent mes yeux moins anodine que jamais, j’avais le sentiment que je les connaissais depuis toujours sans jamais m’en rappeler, tel un écho d’une vie antérieur. Peut-être n’étaient-il pas réel, ils n’étaient sans doute que des guides spirituels cherchant à communiquer avec moi. Ce devait être ça.

Je m’assis donc devant eux, tel un bouddha dans un monde endormi. Je tentai néanmoins :


- Pourquoi êtes-vous là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axel Kalyll
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1880
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 26 ans sorts 1 2 3 4 MT1-2-3
Capacités Spéciales : ...
Créature : Humain, ou quelque chose dans le genre
Points Prestige : 8
Date d'inscription : 06/07/2009

Profil du Sorcier
Points de vie:
1960/1960  (1960/1960)
Points de mana:
2420/2420  (2420/2420)

MessageSujet: Re: Look arround, look arround, wind get stronger everywhere (Pv Axel Kalyll)   Jeu 11 Fév - 22:31

Il était venu. C’était sans doute le meilleur des signes. La première fois peut encore n’être qu’un hasard. La deuxième fois, c’est la nécessité. Axel le conduisit dans la même clairière que là où il l’avait conduit la veille. Higini était déjà là, prêt à faire ce pour quoi il était venu. Il était encore assis, dans une position patiente, mais la malle était absente, pour le moment. Arrivé dans la clairière, le professeur reprit sa forme humaine, s’asseyant à côté de son ami.

Pourquoi nous sommes là ? Parce que vous le voulez, monsieur Woods. Si vous êtes là, c’est parce que vous êtes avides de comprendre. C’est bien. Vous ne m’avez toujours pas dit qui vous étiez. Peut-être aurez-vous moins de mal à trouver qui je suis.

Ayant prononcé ces mots, il tapota la bourse qu’il avait sur lui. Deux livres en sortirent, Objets magiques et enchantements oubliés et Métamorphose appliquée, volume VI : de la métamorphose naturelle sans artifice, ceux mêmes qu’il avait montré à son élève avant de partir. Jamais il n’aurait pu les lire à la bibliothèque de Poudlard, qui n’avait plus ce genre d’ouvrages, comme partout dans le monde, il le savait désormais. Il les fit léviter jusqu’à ce qu’ils se posent, chacun à une certaine page, devant lui.

Est-ce que cela vous aide à comprendre, monsieur Woods ? Qui vous êtes, qui je suis, pourquoi je suis ici, pourquoi vous êtes ici, toutes ces questions qui veulent dire la même chose. Comment savoir qu’on rêve si on a oublié qu’on existe ? N’est-ce pas ?

Pendant qu’Axel discourait, Higini patientait comme il pouvait, c’est-à-dire mal. Il n’était pas du genre à écouter tranquillement les gens parler, restant inactif. L’oreille inattentive, il fit venir à lui un tas de brindilles, qui venaient toutes du même chêne. Il les transforma en une matière unie moins compacte, plus floue. Puis il s’amusa en les sculptant en différentes formes. Un phénix, un hippogriffe, un serpent, un géant, encore un hippogriffe (il aimait bien faire les hippogriffes, avec le passage du poil à la plume), un dragon, un homme, Axel (avec une grosse tête, tiens, c’est plus marrant), pourquoi pas cet élève décidément bien paumé, et d'autres. Finalement lassé, il fit glisser la matière entre ses doigts, perdu dans ses sensations. Lorsqu’Axel acheva son discours par une simple question, il laissa s’échapper quelques mots, comme s’il avait été seul et se parlait à lui-même, sans se rendre compte qu’il pouvait peut-être interrompre quelque chose. Sans se rendre non plus compte qu’il pouvait aussi faire mieux que toutes les intrigues d’Axel avec sa puérilité.

Oh, très bon chêne. Bonne condensation, une certaine abondance. Il irait bien pour faire une porte. Il porte chance.

_________________

Rien n'arrête un vent qui souffle, un esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Blake Woods
Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Nombre de messages : 84
Age : 20
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sort 1 2
Capacités Spéciales : Souffleur de métal
Date d'inscription : 19/04/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
500/500  (500/500)
Points de mana:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Look arround, look arround, wind get stronger everywhere (Pv Axel Kalyll)   Mer 17 Fév - 17:54

J’avais envie de répliquer méchamment à ces énigmes plus tortueuses les unes que les autres. Le problème à présent était que je savais en mon fort intérieur qu’il avait raison. Si j’avais suivis les signes qui me menèrent à ces deux personnes et si j’y étais retourné, c’était parce que je le voulais et rien d’autres. J’aspirais à comprendre dans une certaine les raisons de ma motivation profonde car il était frustrant de ne pas comprendre. Ce qui me torturait le plus dans cette crise personnel était une simple question. Qu’est-ce que je voulais ? Qu’est-ce que je veux ? Cette simple question m’avait empêché de me concentrer sur les cours, me concentrer sur quoique ce soit d’autre et m’avait empêché de dormir la nuit. Voilà pourquoi j’étais revenu. De plus, il ne m’avait pas rendu ma montre.

Je saisis les deux ouvrages lorsqu’il me les tendit malgré mon attention divagante entre les paroles de l’homme aux yeux d’argent et des actions par son ami. Ce qu’il faisait du bois qu’il avait entre ses mains m’intriguait, j’avais l’impression de comprendre ce qu’il faisait en sachant que je pouvais pas le faire. On pourrait parler de talent inné tel Mozart qui regardait un piano et jouait alors que la plupart des gens n’y voit qu’un morceau de bois faisant du bruit, ou d’Einstein qui faisait face à un problème et y développait une théorie mathématique d’un niveau très poussé alors que la plupart des gens n’y verrait qu’une suite de nombre incompréhensible. Je ne pouvais voir ce qu’il se passait entre le bois et les mains de cet homme mais je saisissais l’essence de la magie qu’il usait, et cela, je ne l’avais jamais ressenti chez une autre personne auparavant. Mais je me reconcentrais sur l’homme aveugle qui n’avait pas vraiment de mal à me situer. Je lus les pages qu’il me présenta et y vit quelque chose de familier, même dans les mots qu’il employait.


« Comment savoir qu’on rêve si on a oublié qu’on existe ? N’est-ce pas ? »

Je levais les yeux vers cet homme que j’avais appelé professeur sans le comprendre.

- Qui vit dans l’avenir perd la raison, car il s’enferme dans les rêves au point d’oublier qu’il existe. Marquant une pause, je me levais, tenant les deux ouvrages un dans chaque main. Je crois que vous ne me dites pas tout, on a déjà eu ce genre de conversation, je le sens, on se connait et vous ne voulez pas me le dire. Pourquoi ?

J’avais envie de m’énerver encore, tel un enfant qui a la réponse sur le bout de la langue. A quoi rimait cette mascarade ? Tout serait plus simple s’il me donnait les réponses dont j’avais besoin, nous ne perdrions pas de temps sur la réelle raison de ma venue, qu’est-ce que je suis venu chercher ? Le professeur Kalyll le savait mais ne voulait absolument pas me le dire, ni son ami d’ailleurs, lui préférait s’amuser à manier le bois. Et dans ma réflexion, quelque chose tiqua.

Le professeur Kalyll ?


- C’est moi le problème, n’est-ce pas ? Si vous ne me dites rien, c’est parce que vous voulez que je trouve la réponse tout seul, ça doit venir de moi et de personne d’autre. Qu’est-ce qu’il s’est passé depuis notre dernière conversation ? Jusqu’à quand cela remonte-t-il ? Qu’est-ce que j’ai oublié ?

Je n’avais rien compris mais chacune de mes questions me semblaient appropriés, j’étais certain de ma présence et des propos du professeur, ma place en cet instant même était ici, je ne devais être nulle part ailleurs. Je fixais un instant le manieur de bois, sentant le manche métallique de ma baguette vibrer dans son fourreau, puis l’aveugle.

- Le métal, moi c’est le métal, c’est ça professeur Kalyll?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Look arround, look arround, wind get stronger everywhere (Pv Axel Kalyll)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Look arround, look arround, wind get stronger everywhere (Pv Axel Kalyll)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 08. Anyway the wind blows doesn't really matter to me
» ..:: Wind of change ::.. (Pv Einar)
» Wind Horses.
» ~ Wind Horses, RPG équin.
» Wind

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'École de sorcellerie Poudlard :: Parc et lac de Poudlard-
Sauter vers: