AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nuit noire ( PV Axel Kalyll )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cassidy Itarille
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 33
Age : 27
Age Roleplay + Sorts : 17 ans, sorts 1 2
Date d'inscription : 31/01/2010

MessageSujet: Nuit noire ( PV Axel Kalyll )   Lun 12 Juil - 17:32

Le parc était vide, le lac calme, une petite brise soufflait et le silence n'était rompu que par le bruit des pas d'une jeune fille qui se baladait.
Il était tard, à cette heure ci tous les élèves devaient être en train de finir de souper ou déjà bien au chaud dans leurs salles communes respectives.
Cassidy ne voulait pas aller diner et avait décidé d'utiliser ce temps pour allait se promener un peu dehors.
La soirée était fraiche est les éclats de la lune se reflétaient sur le lac. Autant de silence, c'était inhabituel, presque inquiétant. Mais la jeune fille savait à quoi s'attendre en sortant à cette heure tardive. Sa baguette était là, dans sa poche, prête à être sortie au moindre bruit étrange, elle était prête. Ce n'était pas son genre de prendre des risques inconsciemment ou a se jeter dans la gueule du loup ... quoique à bien y réfléchir si elle en aurait été capable si on lui donnait les bonnes motivations. Mais si elle sortait à ce moment précis ce n'était pas pour se mettre en danger, c'était justement pour ne croiser personne d'indésirable.

Une légère brise qui fit voler ses cheveux en arrière la sortie de ses pensées, elle continua à marcher jusqu'à ce qu'elle arrive à coté d'un banc en pierre. Là elle s'assit en tailleur et repartie dans ses songes. Soudain elle s'aperçut qu'il faisait plus sombre qu'elle ne le croyait mais n'ayant toujours pas envie de rentrer et sortie sa baguette et prononça :

Lumos

Aussitôt une lumière apparut à l'extrémité de sa baguette, rendant les alentours, sombres quelques instants auparavant plus visibles. Appréciant simplement la tranquillité des lieux la blondinette se mit à faire tourner sa baguette entre ses doigts envoyant le rayon lumineux dans toutes les directions. Quand tout d'un coup la baguette lui échappa des doigts et tomba à terre, éteignant en même temps la douce lumière qu'elle produisait.

Zut, manquait plus que ça !
Se mit à grogner intérieurement l'italienne
A moitié allongée sur le banc elle commença donc à chercher à tâtons sa baguette dans l'obscurité la plus totale.



Hey ho, t'es passée où petite baguette ?

PPfff comme si elle allait répondre, jcrois que la folie me guette.
Pensa-t-elle en souriant.

Ne trouvant toujours rien elle se redressa un peu retrouvant sa position de départ ( assise en tailleur) et s'apprêtait à retourner à la recherche de la "baguette disparue" quand elle sentit une main se poser sur son épaule

Aaahhh !!
Cria-t-elle d'une voix aiguë sous l'effet de la surprise

Son coeur battant encore à cents à l'heure elle tourna la tête brusquement pour voir qui se trouvait derrière elle mais la nuit étant tombée elle ne voyait rien du tout et encore moins de qui se trouver là.
Encore assise sur son banc elle tentait de chercher discrètement sa baguette à terre en continuant d'essayer de reconnaitre l'identité de la personne mais elle n'arrivait a distinguer qu'une grande silhouette.


Dernière édition par Cassidy Itarille le Mar 13 Juil - 23:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axel Kalyll
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1880
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 26 ans sorts 1 2 3 4 MT1-2-3
Capacités Spéciales : ...
Créature : Humain, ou quelque chose dans le genre
Points Prestige : 8
Date d'inscription : 06/07/2009

Profil du Sorcier
Points de vie:
1960/1960  (1960/1960)
Points de mana:
2420/2420  (2420/2420)

MessageSujet: Re: Nuit noire ( PV Axel Kalyll )   Mar 13 Juil - 10:29

Corriger des copies était vraiment un travail pénible quand les élèves s’amusaient à écrire les pires horreurs qu’on puisse imaginer. Même si certains élèves ressortaient du lot et permettait au jeune professeur d’avoir un peu de fierté, beaucoup n’hésitaient pas à écrire n’importe quoi, et surtout n’importe comment. Axel était presque prêt à accepter en cours les plumes auto-correctrices qui enlevaient les fautes d’orthographe, tant il désespérait en voyant certaines copies. L’horloge sonna. Vingt heures. Axel avait les yeux fatigués d’avoir lu tant de copies en si peu de temps. Il s’étira bruyamment, puisque totalement seul, et donna quelques coups de baguettes pour ranger les quelques affaires sorties de son bureau : les copies, l’encre et les plumes, les parchemins, le cours qu’il avait donné pour être sûr qu’il n’avait rien omis en le donnant aux élèves, et les quelques bibelots qui seraient à tout et à rien. Il était temps de se diriger vers la grande salle pour avaler une assiette, avant que tous les élèves ne s’y engouffrent. Petit à petit, le jour baissait, laissant sa place au soir qui précédait la nuit.

C’était une soirée comme les autres. Une soirée où les professeurs présidaient dans la grande salle, et pendant laquelle Axel préférait oublier qu'il en faisait partie. Ce soir-là, comme tous les autres, il mangea en vitesse pour se retrouver rapidement seul. La nostalgie, l'amour de la solitude, et toutes ces émotions intenses qui nous fait préférer une promenade languissante à la compagnie des autres, avaient conduit le jeune professeur vers le parc du château pour réfléchir et vagabonder là où personne ne le dérangerait. Naturellement, la solitude tant espérée était rarement obtenue, et fut cette soirée là encore interrompue. Au loin, une lumière était apparue. Sans doute celle d'un élève peu précautionneux qui voulait sortir cette nuit et qui se croyait à l'abri dans l'immensité du parc. Axel soupira profondément. Lorsqu'il était élève, il était d'une ingéniosité sans faille pour échapper aux règles. Et voilà qu'il devait les faire respecter, aux dépens de rares moments de réels bonheurs qu'il avait. Il se dirigea donc vers le lieu d'où s’échappait la lumière qui provenait sans doute d'un lumos. La nuit tombait rapidement, et très vite, on ne voyait guère où on se dirigeait. De toute évidence, personne ne pouvait le voir arriver.

Subitement, la lumière s’éteignit. Axel eut un frisson en pensant qu’il avait pu se passer quelque chose. Il pressa le pas, afin de rejoindre approximativement le lieu d’où la lumière émanait quelques instants plus tôt. Cela prit tout de même quelques minutes, car Axel ne voyait rien devant lui. Après un léger laps de temps, alors qui cherchait des yeux un mouvement, un forme sombre, quoi que ce soit qui pourrait laisser présager que quelqu’un s’en prenait à un élève, il entendit les bruissements de quelqu’un qui cherche désespérément quelque chose dans l’herbe.

Je vois, pensa Axel, dépité. Juste un petit malin qui a réussit à perdre sa baguette. Tu te fais vraiment du soucis pour rien, Axel… Un lumos aurait été suffisant.

Axel s’approcha donc de ce léger bruissement, et ce ne fut qu’à moins de deux mètres qu’il remarqua la forme de quelqu’un assit en tailleur sur un banc. Une forme féminine, d’ailleurs. Axel sortit sa baguette et attrapa l’épaule de l’élève, sans préoccupation autre que de signaler sa présence. La réaction fut plus que surprenante. Un cri de frayeur, aigu et légèrement strident, illustrait parfaitement la surprise de l’élève qui, on pouvait maintenant le dire sans aucun doute, était une fille. Axel sentit le mouvement brusque d’un corps qui se tourne, et n’ayant pas l’intention d’effrayer qui que ce soit, il ne perdit pas de temps.


Lumos.

Sa baguette s’illumina et éclaira les deux visages. Axel était serein, mais ses sourcils étaient légèrement froncés, cherchant l’explication de la présence dans le parc d’une élève à cette heure tardive.

Miss Itarille. Il fait un peu tard pour une promenade dans le parc, vous ne trouvez pas ? Pourriez-vous m’indiquer ce que vous faites ici à cette heure ?

Axel avait ce ton déplaisant d’un professeur qui montre à un élève qu’il a été pris en train d’enfreindre les règles. Il savait cependant que ces sorties n’étaient pas gravissimes, mais avec les temps qui courraient… Et puis, le règlement restait le règlement, n’est-ce pas ?

_________________

Rien n'arrête un vent qui souffle, un esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Cassidy Itarille
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 33
Age : 27
Age Roleplay + Sorts : 17 ans, sorts 1 2
Date d'inscription : 31/01/2010

MessageSujet: Re: Nuit noire ( PV Axel Kalyll )   Mar 13 Juil - 11:29

Cassidy plissait les yeux, cherchant toujours à savoir qui était la personne qui venait de lui causer la peur de sa vie. La silhouette était assez grande et d'après la main qui venait de se poser sur son épaule il s'agissait d'un garçon.
Génial, encore un petit malin qui vient gâcher mon moment de tranquillité.

Puis une voix prononça la formule de lumière, et au ton grave qu'elle venait d'entendre la jeune gryffondor sut qu'elle ne s'était pas trompée et qu'il s'agissait bien d'un jeune homme. Un rayon apparut alors éclairant les deux personnes.
Elle vit alors juste devant elle un jeune homme aux cheveux sombres et assez longs. Au premier abords la blondinette aurait put le prendre pour un élève et se mettre à râler pour la frayeur qu'il lui avait causé mais elle n'en fit rien et s'en félicita intérieurement lorsqu'elle comprit qu'il ne s'agissait en fait pas d'un élève mais du professeur de métamorphose et sortilèges.
Mince, jcrois que les ennuis sont pas terminés
Finalement ca aurait mieux value pour moi que se soit un enquiquineur plutôt qu'un prof, maintenant va falloir que j'm'explique à tout les coups.


Excellent intuition, à peine quelques secondes plus tard le jeune homme la regarda l'air grave en disant

"Miss Itarille. Il fait un peu tard pour une promenade dans le parc, vous ne trouvez pas ? Pourriez-vous m’indiquer ce que vous faites ici à cette heure ?"

Que devait elle répondre ? la vérité a l'état pure dans le feu des émotion et surtout de la déception de voir à coup sur sa soirée écourtée voir même la possibilité de récolter une heure de colle pour avoir enfreint le réglement ? Et bien en fait j'en avait ras le bol de tous les imbéciles qu'il y a dans le château, j'avais besoin d'être un peu tranquille et il n'y a apparemment qu'ici qu'il soit possible de rester en paix ... ou pas finalement

Non il valait mieux modérer tout ca, et puis se serait assez irrespectueux. L'envie de répondre avec autant de franchise tentait vraiment la jeune fille mais elle se raisonna tout de même et finit par prendre la parole pour répondre plus calmement

Et bien j'avais besoin d'un peu de tranquillité, et à cette heure ci la salle commune est bondée et les élèves trainent beaucoup dans les couloirs alors j'ai pensé qu'ici au moins ...Elle baissa la tête, regarda un peu aux alentours d'un air réveur et continuaEt le parc est si magnifique à cette heure ci, c'est tellement paisible, j'ai pas put m'en empêcher.

Puis elle baissa la tête, ne sachant pas si ce qui la décevait le plus était le fait de s'être fait prendre ou de voir sa tranquillité interrompu et de devoir retourner au château.
Ca doit être chouette d'être prof dans un sens, au moins on fait ce qu'on veut en dehors des cours, on a presque pas de compte a rendre, et le réglement c'est qu'un détail au moins on peut aller où bon nous semble.

Cassidy ne voulait pas relever la tête, a quoi ca servirait ? A voir un prof furax sur le point de la réprimander ? la belle affaire ! Non elle préferait continuer de regardait le sol. Ce qui lui fit rappeler qu'elle n'avait toujours pas retrouvé sa baguette.
Génial en plus de me faire engueuler, il va surement se foutre de moi à cause de ça, c'est vraiment pas mon jour.
La prochaine fois j'irai encore plus loin peut être que là au moins se sera moins fréquenté !


La tête toujours baissée, la jeune fille attendait la suite, punition ? réprimande ? ou rien du tout ? qu'allait il lui arriver ?
Il est vrai que Mr Kalyll était jeune, il avait l'air cool mais ça restait tout de même un professeur, mais bon c'est toujours permis d'espérer.


Dernière édition par Cassidy Itarille le Mar 13 Juil - 23:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axel Kalyll
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1880
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 26 ans sorts 1 2 3 4 MT1-2-3
Capacités Spéciales : ...
Créature : Humain, ou quelque chose dans le genre
Points Prestige : 8
Date d'inscription : 06/07/2009

Profil du Sorcier
Points de vie:
1960/1960  (1960/1960)
Points de mana:
2420/2420  (2420/2420)

MessageSujet: Re: Nuit noire ( PV Axel Kalyll )   Mar 13 Juil - 18:14

La réponse de la griffondor rendit Axel nostalgique l'espace d'un instant. C'est vrai qu'à Poudlard, à l'époque où il était élève, il faisait n'importe quoi pour pouvoir avoir quelques mots de tranquillités. Il comprenait donc les raisons qui pouvaient pousser à la rechercher, mais il restait tout de même professeur.

Je vois. Je ne vais pas vous punir pour cela, mais je trouve votre conduite quelque peu irresponsable. Une ballade nocturne dans le parc est certes agréable, mais c'est devenu bien trop dangereux pour sortir seule la nuit. Les temps sont difficiles, et je ne pense pas que ce soit le moment pour enfreindre les règles.

Les remontrances passés, Axel reprit un visage plus adouci. Il savait bien que quelque soit le danger, jamais les élèves n'arrêteraient de vouloir enfreindre le règlement. Par contre, le fait que les préfets n'ait rien remarqué attirait son attention, et il se jura d'investir pour savoir ce qu'ils faisaient.

Je vais néanmoins devoir en dire deux mots au directeur de votre maison. Ce sera à lui de décider si vous devez avoir une retenu ou non. D'ici là, je vous raccompagne à votre salle commune, et je vous demanderai de ne plus vouloir en sortir une fois la nuit tombée.Un sourire de gêne apparut sur le visage d'Axel. Ce qu'il avait à dire était loin du discours traditionnel des professeurs, mais il lui semblait important de toucher la jeune griffon. Vous savez, ce serait terrible pour nous, les professeurs, s'il arrivait un accident grave à un élève. Avec la L.O.I qui se pavane à l'entrée du château, et les mangemorts qui rêvent d'en avoir le contrôle, ça pourrait vite arriver. Et c'est vous, les premiers concernés, qui devaient être prudents. Mais la prudence peut-elle rimer avec l'adolescence ? Rien n'est moins sûr...

Axel se souvint alors que la jeune miss Itarille cherchait quelque chose dans l'herbe quelques minutes plus tôt. Il n'eut pas vraiment de mal à deviner que la chose en question était une baguette. Et un sorcier sans baguette est un sorcier mort, comme on disait en ce moment.

Accio baguette.

La baguette s'envola tranquillement d'une touffe d'herbe à un mètre du banc où Axel avait surpris l'élève pour venir se poser délicatement dans la main gauche d'Axel. Celle-ci fut rapidement tendue vers son élève pour lui rendre son bien.

Tenez, voter baguette. Evitez de l'égarer la prochaine fois.

Puis il se retourna vers le château qui s'illuminait au loin (il fallait quoi, au moins une demi-heure pour rentrer ?), faisant signe à miss Itarille de le suivre.

Au fait, repris Axel avec un sourire, le lumos au milieu de la nuit, ce n'est pas extrêmement intelligent. Préférez Levilumen. Regardez.Il éteignit alors sa baguette pour lancer immédiatement l'autre sort. Du bout de sa baguette, une fine lumière légèrement bleuté apparut.Orienté vers le sol, ce faisceau lumineux est invisible à plus de dix mètres.

_________________

Rien n'arrête un vent qui souffle, un esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Cassidy Itarille
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 33
Age : 27
Age Roleplay + Sorts : 17 ans, sorts 1 2
Date d'inscription : 31/01/2010

MessageSujet: Re: Nuit noire ( PV Axel Kalyll )   Mar 13 Juil - 20:11

Le sort en était jeté, et vu le contexte c'était exactement l'expression adéquate. Après avoir entendu ses explications la jeune gryffondor vit les yeux du professeur s'orienter vers la droite, d'un regard bref elle observa du même coté en pensant qu'il avait vu quelque chose mais il n'y avait rien à l'horizon. Remarquant que le regard de son interlocuteur ne changeait toujours pas elle compris vite qu'il devait être en train de se rappeler des épisodes de son propre passé. Un sourire narquois aux lèvres, elle se dit que pour avoir une telle réaction lui aussi avait dut enfreindre le règlement lorsqu'il était élève.

Puis comme revenant soudainement à la situation le jeune professeur annonça qu'il n'allait pas la sanctionner pour son infraction au règlement Ouf c'est déjà ça. Mais il continua aussitôt et lui expliquant qu'il allait devoir faire par de cet acte à son directeur de maison et que se serait à lui de décider de la sentence Ben ca m'aurait étonné si j'avais réussi à m'en sortir sans rien et qu'est ce qui l'oblige à le faire ?

La blondinette baissa la tête, une punition c'était déjà mieux que deux ou "moins pire" plutôt. C'est alors que le jeune homme se lança dans une sorte d'explication de son comportement et des conditions actuelles, la L.O.I, les mangemorts et tout le tralala et Cassidy fut surprise de voir un professeur s'adresser avec autant de franchise sur les circonstances à une élèves. Bien sur elle était en septième année, sur le point de sortir de l'école, légalement apte à utiliser la magie mais il était le premier à parler ainsi. Les autres professeurs semblaient vouloir préserver les élèves dans une sorte de cocon qui ne plaisait absolument pas a la jeune gryffon.
Mais bon c'est pas la mort non plus, c'est pas comme si j'étais sortie de l'enceinte de l'école songea la jeune italienne et continuant de regarder le professeur d'un regard qui ne trahissait aucunement ses pensées.

Puis il finit son discours par une question qui semblait très ironique, Prudence ? Adolescence ? Nan ce ne sont absolument pas deux mots qui peuvent aller ensemble dans une même phrase pensa-t-elle, et elle sourit.
Le jeune homme devait la prendre pour une folle à rire ainsi toute seule. D'ailleurs en parlant de folie, il fallait toujours qu'elle retrouve sa baguette. Et aussitôt sans qu'elle n'est put dire un mot, comme s'il avait lut dans ses pensées l'enseignant prononça la formule d'attraction et la baguette de la jeune fille s'envola d'une touffe d'herbe pour venir atterrir dans la main du jeteur de sort.
A ben j'aurais put la chercher longtemps à cet endroit là. Finalement malgré la circonstance elle lui était tout de même reconnaissante au moins pour ça. Il l'a lui tendit presque immédiatement en ajoutant un commentaire sur le fait qu'elle devait éviter de l'égarer à l'avenir


Merci dit elle de sa petite voix mélodieuse, je ferai plus attention dorénavant

Puis il se retourna vers le château apparemment décider à rentrer immédiatement malheureusement et lui fit signe de le suivre.
Il reprit la parole avec une remarque qui fit rire la jeune fille : son sort n'était pas intelligent, elle aurait dut utiliser Levilumen à la place car le faisceau produit est moins puissant et donc moins repérable.A tiens c'est pas faux ça, jm'en rappellerai pour la prochaine fois. Puis il lui fit une démonstration de ce qu'il venait de lui dire et effectivement Cassidy remarqua qu'a la place du grande faisceau de lumière blanche que produisait le Lumos, celui là était fin, bleuté et nettement moins puissant. Et elle sourit, imaginant qu'il pouvait s'agir d'un conseil de professionnel des ballades nocturnes.

Toujours dans sa démonstration l'enseignant se mit alors à avancer vers l'école apparemment décider à rentrer, au grand drame de la jeune gryffon.Mince il aurait pas put rester la à parler encore un peu ? c'est pas désagréable et c'est moins soulant que de retourner à la salle commune. Et puis lui aussi était venu se balader.

Effectivement lui aussi était dans le parc une fois la nuit tombée, alors qu'elles étaient ses propres raisons pour une telle balade nocturne ? La jeune fille s'interrogeait mais elle n'osait poser au jeune homme la question qui lui trottait dans la tête. Il était professeur après tout, c'était assez indiscret. Oh et puis mince après tout, on a facile une bonne demi heure de marche avant d'atteindre les marches du château et faire tout ce trajet dans le silence ça risque d'être lourd, et au pire si il veut pas répondre jme ferai remettre à ma place et basta.

Elle se décida donc à poser sa question et lorsqu'elle prit la parole l'enseignant cessa d'observer les alentours comme s'il était à l'affut d'une attaque imminente et regarda la jeune fille en attente de voir ce qu'elle allait dire

Euh ... Professeur sans vouloir être indiscrète, tu peux dire c'que tu veux ca le sera quand même, que faisiez vous à cette heure dans le parc, c'est également pour échapper à la foule et tout ce qu'il peut y avoir là bas dit elle en montrant l'école de la tête que vous êtes venu ici ?

Peut être avaient ils ca en commun, se désire de liberté et de tranquillité. Après tout il était jeune lui aussi, en comparaison des autres professeurs, eux se fichaient un peu de cette ambiance pesante, étouffante même parfois.

La jolie blonde regardait le jeune homme attendant une réaction quelconque et espérant qu'il voudrait bien lui répondre franchement.


Dernière édition par Cassidy Itarille le Mar 13 Juil - 22:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axel Kalyll
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1880
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 26 ans sorts 1 2 3 4 MT1-2-3
Capacités Spéciales : ...
Créature : Humain, ou quelque chose dans le genre
Points Prestige : 8
Date d'inscription : 06/07/2009

Profil du Sorcier
Points de vie:
1960/1960  (1960/1960)
Points de mana:
2420/2420  (2420/2420)

MessageSujet: Re: Nuit noire ( PV Axel Kalyll )   Mar 13 Juil - 22:06

La marche serait longue et le silence pesant et inutile. Il ne dura donc pas. La jeune griffondor était bien curieuse - mais quel griffon ne l’était pas ? - et cela amusait beaucoup Axel. Rien ne l’empêchait de répondre aux dîtes curiosités, excepté le fait qu’il était professeur et elle élève. Mais il serait idiot de freiner le dialogue par ce prétexte.

Effectivement. Axel marqua une courte pause, un léger sourire aux lèvres. Cette élève était sans doute pleine de ressources. Vous avez vu juste, miss Itarille, je n’aime pas traîner dans le bruit et l’agitation du château. D’habitude, je me contente volontiers de mon bureau, mais les beaux jours arrivent avec les examens, et il serait dommage de ne pas profiter d’une si belle nuit.

C’est sans doute ce que n’importe quel solitaire devait penser. Finalement, la seule véritable différence entre miss Itarille est lui, c’était le privilège. Le privilège de pouvoir sortir du château alors que les élèves ne le peuvent. Le privilège d’avoir une salle de bain privé et des elfes de maison qui n’hésitent pas à vous apporter quelque chose si vous leur demandez. Le privilège de faire appliquer les règles plutôt que de devoir les respecter. Ce n’était pas tant que ça.

Au fait, miss Itarille, n’imaginez pas qu’il n’y a aucun moyen de voir de loin le sortilège que je vous ai montré tout à l’heure. Son créateur a prévu de quoi le dévoiler. Je fais toujours en sorte de pouvoir déceler ou contrer les sortilèges que j’invente. J’aime autant vous dire que peu d’élèves connaissent ce sort, et si je le vois une nuit dans le parc, j’aurais tendance à penser à vous plutôt qu’à d’autres.

Expert dans la façon d’enfreindre les règles de Poudlard, Axel était devenu grâce à son titre de professeur un expert pour repérer les fraudes. Les meilleurs gardiens restent les voleurs, comme on le dit si bien. Tout en parlant, ils avançaient vers le château, qui restait une masse volumineuse au loin, éclairé ça et là. Il y avait du temps, beaucoup de temps à tuer, et Axel reprit donc son monologue relativement bien maîtrisé.

La solitude est un met agréable au revers acéré. Elle fait du bien, mais elle nous pourfende en même temps. Vous ne devriez pas refuser la compagnie de la salle commune. Elle est précieuse. Bien que je puisse avouer qu’une promenade dans le parc peut soulager l’esprit.

Se soulager l’esprit était peut-être ce qui faisait le plus grand bien pour tout le monde en ce moment. Les examens approchants, tous les élèves (ou presque) travaillaient d’arrache-pied, et leurs devoirs ne cessaient d’augmenter. Quant aux professeurs, ils avaient également un beau revers de médaille : des corrections à n’en plus finir, et des questions existentielles intenses lorsqu’il s’avérait qu’un élève ne semblait rien avoir retenu de l’année.

A propos, est-ce bien raisonnable de sortir ce soir ? N’avez-vous pas vos ASPICs à préparer ? Les examens ne sont certes que dans deux mois, mais je ne vous apprendrai pas que le temps ne fait que passer trop vite.

HJ pense à mettre les pensées en italique également Wink C'est pas gênant, mais c'est plus agréable à lire HJ

_________________

Rien n'arrête un vent qui souffle, un esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Cassidy Itarille
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 33
Age : 27
Age Roleplay + Sorts : 17 ans, sorts 1 2
Date d'inscription : 31/01/2010

MessageSujet: Re: Nuit noire ( PV Axel Kalyll )   Mar 13 Juil - 23:18

La curiosité de l'élève sembla amuser le professeur, mais Cassidy fut surprise mais ravie de voir qu'il n'avait pas refusé de repondre à son interrogation. Elle avait donc vu juste lui non plus n'aimer pas se meler à la foule, au moins pas tout le temps. Apparemment il restait en général dans son bureau mais il est vrai qu'a l'approche de l'été le parc est nettement plus agréable. La jeune gryffon le savait bien elle même pour se retirer du monde aller à la volière en général mais le parc est plus plaisant en cette saison. Ils avaient donc ca en commun : apprécier la solitude, mais après tout qui y a-t-il détonnant là dedans, sans qu'on le sache beaucoup de professeurs ont des points communs avec leurs élèves la seule différence ici est tout simplement le fait que pour une fois il veuille bien de reconnaitre. Au moins ca c'est de la franchise.

C'est alors qu'il la mis en garde, le sortilège qu'il venait de lui montrer n'était donc pas totalement irréprochable au niveau de la discrétion ? Un sortilège pour le repérer de loin ? Faire en sorte de pouvoir déceler les sortilèges qu'il invente ? Il s'agissait donc d'une de ces propres créations. Information intéressante. Il ne resterait plus qu'a savoir quand il l'avait inventer et on pourrait directement savoir s'il l'avait lui même utilisé étant élèves. Mais Cassidy était sure qu'il ne repondrait pas à cette question là justement car peut être l'avait il remarqué, mais elle était d'une curiosité qui n'était pas sans fins et cela lié à une grande perspicacité lui permettait donc de comprendre un bon nombre de chose.

Donc si elle se servait de ce sort pour sortir sans être détectée il semblerait que la seule personne à pouvoir la surprendre de loin soit l'auteur du sort. Et bien ça limite au moins les risques songea-t-elle. Elle n'était pas du genre à sortir tous les soirs ainsi, mais il est vrai qu'une fois de temps en temps ne lui faisait pas de mal, surtout ces derniers temps lorsqu'elle était au bord de l'angoisse, les examens approchant, la tension devenant presque palpable il lui arrivait parfois de devoir s'isoler ainsi. C'était autant pour son bien être que pour celui des autres, à force elle tout cela la rendait à cran, son humeur en devenait instable et réviser dans ces conditions lui était complètement impossible.

Il lui fit ensuite un nouveau discours, cette fois ci sur le fait qu'il était bon de se retrouver parfois seul mais qu'il ne fallait pas s'enfermer dans cette solitude en oubliant complètement les autres. Ouai être seul ? bof ... ca va c'est pas comme ci jfaisais ca tout le temps pensa-t-elle simplement.

Et voila qu'arrivait sur le tas le sujet inévitable à cette période de l'année dans toute conversation entre un élève et un enseignant : les examens approchant. Si c'est bien raisonnable de sortir ce soir ? A croire qu'il ne doit plus se rappeler de ce que c'est qu'une salle commune à deux mois des examens. Les révisions prenant tout leur temps aux élèves, plus personne n'avait le temps de vivre. Résumé en un seul mot c'était un vrai Cauchemar !!! Le stress, l'angoisse même, la colère de ceux qui sont perturbés dans leur travail, la nonchalance d'autre qui n'ont pas l'air de vouloir travailler et se moque bien que les autres en aient envie. Mais malgré ça la blondinette travaillait, encore et encore, chaque jour un peu plus jusqu'à ce qu'elle craque et malheureusement il fallait que ce soit ce soir. Elle avait un trop plein d'émotion, et par un moment pareil la salle commune est bien le dernier endroit où l'on a envie de se retrouver. Repensant à tout ça elle sentit son coeur se serrait et les larmes sur le point de lui montaient aux yeux, ce malêtre ambiant était pesant mais pas question de montrer un signe de faiblesse !

Après avoir remarqué qu'elle n'avait fait que réfléchir et qu'elle n'avait encore dit mot elle se décida donc à répondre à l'enseignant :

Je dois bien avouer qu'étant en période de préparation ce n'est pas l'attitude que vous devez attendre d'une élève, seulement, elle chercha ses mots un instant, c'est justement pour pouvoir travailler de manière convenable que j'ai besoin de ces moments de tranquillité et de solitude.
Ayant été élèves il y a peu de temps et appréciant le calme vous aussi vous devez savoir ce que c'est. Etre ainsi dans une pièce où chacun angoisse un peu plus que l'autre, où au fur et a mesure chacun finit par craquer un par un. Ca finit par vous faire douter et si on ne trouve pas un moyen de se ressourcer un peu et bien ... on est le prochain sur la liste de la crise de nerf.


Entendant ces propres mots la jeune fille sourit, non pas parce qu'ils étaient exagérés mais au contraire car ils étaient d'une exactitude déroutante enfin de son point de vue personnel.
Puis une question lui revint à l'esprit, étant lancé dans le jeu des questions/réponses autant être franc


Euh professeur je voulais vous demander quelque chose, au sujet du sort de Levilumen ? Attendant une réaction de la part du jeune homme qui ne vint pas elle en conclue qu'elle pouvait poursuivre. Si j'ai bien compris c'est vous qui l'avez inventé ? et peu de personne le connaisse ? Alors pourquoi après m'avoir justement surpris ce soir en train de contourner le règlement vous me l'avez montrer ? Même m'ayant prévenu que vous pouviez le repérer à distance contrairement aux autres responsables du château, vous devez vous douter que je risque fort de l'utiliser quand même non ? Alors je ne sais pas ça me parait un peu curieux, voir même contradictoire puisque vous m'avez demander de ne plus sortir ainsi une fois la nuit tombée.
Un sourire malicieux apparut sur les lèvres de l'étudiante alors qu'elle prononçait ces mots. Bon jme suis un peu grillée là en disant que j'allai surement recommencer mais bon ça il devait s'en douter.

C'est avec ce petit air à la fois satisfait et interrogateur que la jeune fille attendait à présent la réponse de son enseignant qu'elle esperait aussi franche que la première.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axel Kalyll
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1880
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 26 ans sorts 1 2 3 4 MT1-2-3
Capacités Spéciales : ...
Créature : Humain, ou quelque chose dans le genre
Points Prestige : 8
Date d'inscription : 06/07/2009

Profil du Sorcier
Points de vie:
1960/1960  (1960/1960)
Points de mana:
2420/2420  (2420/2420)

MessageSujet: Re: Nuit noire ( PV Axel Kalyll )   Mer 14 Juil - 0:34

Axel ne put s’empêcher d’avoir un rire franc très vite suivis du sourire malicieux qu’on lui connaissait bien. Il était surpris des questions de son élève, mais au fond de lui, il s’était attendu à une compréhension si rapide. C’était décidément un bon élément et Axel lui devait une réponse claire au moins pour le mérite qu’elle avait d’avoir su lire, même si ce n’était qu’un tout petit peu, en lui.

Vous êtes décidément très perspicace, miss Itarille. Vous avez raison, il y a une parfaite contradiction entre mes deux attitudes, et c’est déjà une belle chose de l’avoir vue. Je me demande quel est votre avis sur la question. Pourquoi un professeur qui vous demande de ne plus sortir la nuit vous donne les moyens de le faire ? Je pense que vous avez la réponse, ou bien que vous n’en êtes pas très loin. Je vais vous la détailler. Je suis bien l’inventeur de ce sortilège, comme vous avez pu le conclure, et ceci depuis mes études à Poudlard. J’ai du mettre à peu prêt une année entière après l’avoir créé pour trouver un moyen de le contrer. J’en ai même inventé deux. Le premier est un sortilège me permettant d’illuminer brièvement mais intensivement toute lumière magique, même si elle est très peu visible, et ceci sur un assez large périmètre. Mais le second est bien plus efficace dans le cadre de notre discussion. Je ne comptais pas vous le révéler, mais vu votre belle capacité de raisonnement, ce ne serait absolument pas pédagogique. Vous avez du comprendre que je ne vous ai pas donné le sortilège pour vous permettre de sortir la nuit, mais bien pour vous en empêcher. Vous avez raison de dire que je me doutais de l’utilisation que vous en feriez, car c’est le cas. J’espérais même qu’en cas de sortie nocturne improvisée, vous l’utilisiez. Pourquoi ?

Axel s’arrêta un instant, appréciant le moment. Il aimait beaucoup discuter avec ceux qui était capable d’un raisonnement rapide et efficace, et il voulait laisser le temps de voir se germer dans l’esprit de son élève une ébauche de réponse à la question. Ce genre d’échanges était pour lui palpitant, car il mettait directement en œuvre les capacités d’analyse et de réflexion.

Parce que c’est l’utilisation du sortilège lui-même qui me dévoilerait votre infraction. Vous n’ignorez sans doute pas qu’un professeur de sortilèges et enchantement est tout à fait capable de réaliser nombres de sortilèges, de chants, d’ensorcèlement sans les prononcer. Dès que j’ai vu la lumière de votre lumos au loin, j’ai eu l’idée d’empêcher toute récidive. J’avais compris en m’approchant assez prêt que vous aviez perdu votre baguette, et c’est là que l’idée m’est venu. Il me suffisait d’attraper votre baguette un court instant, l’espace suffisant entre le moment où je l’attraperai et le moment où vous la récupéreriez. Pendant ce laps de temps, après mon sortilège d’attraction bien entendu, j’ai réalisé un charme sur votre baguette permettant d’établir une sorte de connexion entre elle et la mienne, spécifiquement pour ce sortilège. Si vous utilisez le sortilège que je vous ai montré, ma baguette le réaliserait également et j’en serai donc immédiatement informé, sachant pertinemment que c’est vous qui l’auriez lancé. Ainsi, en vous dévoilant ce sortilège, je m’assurai que vous ne puissiez l’utiliser sans que je le sache, et je faisais ainsi en sorte qu’aucune récidive ne soit possible.

Axel souriait, il était heureux de partager cela, car il avait quelqu’un en face qui méritait d’avoir le détail de ce qu’il avait fait. Il n’avait pas eu d’élèves de la sorte depuis longtemps, et il était heureux de pouvoir partager l’ingéniosité.

Vous êtes remarquablement intelligente, miss Itarille. Je suis presque sûr que si je ne vous avais pas dit tout ça, vous auriez pu le remarquer par vous-même avant d’utiliser le sortilège. C’est très impressionnant, et je dois vous féliciter.

Petite pause d’Axel après avoir tant parlé. Il lui semblait pourtant qu’il était important d’ajouter quelque chose, et il reprit donc avant de laisser la parole à son élève.

Pour les examens, je comprends très bien ce que vous voulez dire, mais je ne m’inquiéterai pas trop. A vrai dire, je dois vous avouer que je n’ai pas beaucoup connu l’ambiance des révisions nerveuses en salle commune. A l’époque de ma scolarité, les professeurs me trouvaient brillant, mais je me savais malin. Et je n’ai pas eu grâce à cela à travailler beaucoup pour obtenir mes ASPICs. Et à ce que je vois, vous êtes également très maline, et quelque chose me dit que vous trouverez sans doute le moyen de réussir les ASPICs en évitant la crise de nerf, sans enfreindre le règlement pour autant, bien sûr.

_________________

Rien n'arrête un vent qui souffle, un esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Cassidy Itarille
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 33
Age : 27
Age Roleplay + Sorts : 17 ans, sorts 1 2
Date d'inscription : 31/01/2010

MessageSujet: Re: Nuit noire ( PV Axel Kalyll )   Mer 14 Juil - 9:46

Immédiatement après qu'elle eut finit de poser sa nouvelle question l'enseignant se mit à rire, Cassidy fut sourit en voyant cette réaction et apparut alors sur le visage du jeune homme le même sourire remplit de malice qui se forme sur le visage de la jeune gryffon lorsqu'elle a une idée derrière la tête. Au moins il reconnaissait la perspicacité de la jeune fille et elle en fut heureuse, voir même assez fière. C'est alors qu'il commença les explications sur ses attitudes. Il me donne des moyen de sortir en douce sans vouloir que je les utilise... intéressant. L'enseignant expliqua qu'il était bien l'inventeur du sortilège, qu'il l'avait créé étant lui même élèves Donc il a pas du se gêner pour l'utiliser lui aussi pour sortir la nuit je pari. Puis il poursuivit en lui racontant qu'il lui avait fallut un an de plus pour mettre au point pour trouver un moyen de le contrer, et qu'il existait non pas un moyen de le contrer mais deux. Deux ? Mince ça met une barrière supplémentaire ça. Le premier était donc un sortilège permettant d'augmenter intensément la puissance de la lumière pendant un cours instant. Donc en principe si je me trouve dans un endroit suffisamment à l'abri il lui sera quand même difficile de pouvoir déterminer précisément ma position se suggéra la blondinette. C'est alors qu'il continuant en parlant du second moyen de découvrir si elle avait utilisé le sort ou pas. Il espérait que je l'utiliserai pour ma prochaine sortie ? Pour me faire la moral de m'avoir à nouveau surprise en espérant que ca me serve de leçon ?

L'enseignant s'arreta un instant dans son explication, et par l'expression de son visage ainsi que l'étincelle qui brillait dans son regard Cassidy comprit qu'il devait être aussi entrainé dans cette conversation qu'elle l'était elle même. Discuter avec une personne ayant autant de ressource et d'ingéniosité était une chose qui plaisait énormément à la jeune fille. Elle commençait alors à voir où est ce qu'il voulait en venir, il devait y avoir quelque chose de plus puissant derrière tout ca, quelque chose qui lui permettrait immédiatement et sans aucun doute possible de savoir qu'elle avait utiliser le sortilège. Peu de personne le connaisse mais ce n'est pas suffisant pour être certain que se soit moi qui l'ai fait ? Qu'est ce qui pourrait permettre autant de certitude ? Quelque chose par rapport à elle directement donc, un marquage peut être ? Les idées fusaient dans l'esprit de la jolie blonde et elle était impatiente de savoir réellement quel était donc ce fameux moyen de la découvrir.

Le professeur reprit alors son explication, il était vrai que étant maitre des sortilèges et enchantements il devait avoir de très nombreuses capacités pour ce qui est des sortilèges informulés. C'est alors qu'il parla du fait qu'elle avait perdu sa baguette et à ce moment précis une étincelle apparut dans le regard de la gryffon, c'était donc ca ce rapport direct avec elle qui pourrait la faire démasquer, elle regarda alors sa baguette pensant au moment ou le professeur l'avait eu en main et elle ne put s'empecher d'être impressionnée par cet acte de magie avancé. Il ne l'a eu en main qu'à peine dix secondes et il a eu le temps de faire ca ?
Ouha prononça-t-elle de sa voix mélodieuse, la jeune fille était admirative. Voila donc quel était la deuxième barrière qu'il lui faudrait franchir si elle voulait l'utiliser sans risque : rompre le charme.
Puis il la félicita pour son intelligence et lui dit que s'il ne lui avait pas expliqué cette seconde façon de découvrir l'utilisation du sortilège elle l'aurait tout de même trouver seule. Je l'aurai trouvé pensa-t-elle avec un petit sourire, peut être pas tout de suite et cela m'aurait demandé pas mal de réflexion mais je l'aurai trouvé. Elle prononça tout de même quelques mots de gratitude à l'attention du jeune homme pour ce compliment
Euh merci professeur.

Etre reconnut ainsi par un professeur était certes une chose plaisante mais encore plus lorsqu'il s'agissait de quelqu'un possédant autant d'imagination, de ruse et de réflexion.
Il continua en expliquant que lui étant élève n'avait pas eu a subir l'ambiance tendu de la salle commune et période de révision Quel veinard moi je ferai n'importe quoi pour pouvoir y échapper aussi songea-t-elle. Il était donc assez malin pour avoir réussit ses ASPIC sans devoir vraiment travailler, et il avait l'air de penser que la jeune fille pouvait en faire de même sans enfreindre le règlement pour autant bien sur hein ? pensa-t-elle avec un petit sourire malin aux lèvres. Cassidy eu un élan de confiance en elle en entendant ces mots et avoua une chose au professeur qui aurait put être bête mais bon


En fait si je travaille en ce moment, c'est juste parce que tout le monde le fait. Ce n'est pas vraiment pour me fondre dans la masse ou quelque chose de ce genre, c'est juste que tout le monde est tellement occupé par ses révisions que plus personne n'a le temps de rien. Que se soit les élèves qui passent leurs journées dans les livres, ou même les professeurs qui essaient d'aider ceux en difficulté ou corrigent le nombre de devoirs qui ne fait qu'augmenter. Et rester à ne rien faire n'est pas vraiment une chose que j'apprécie, je préfère l'utiliser à quelque chose d'utile.

Puis une étincelle apparut dans le regard de la jolie blonde, une idée venait de lui traverser l'esprit et cette dernière la ravit : un moyen d'utiliser son temps intelligemment sans devoir pour autant relire à longueur de journée des cours qu'elle connaissait déjà par coeur. Maintenant elle pourrait donc chercher un moyen de contourner les deux barrières qui l'empêcher de pouvoir utiliser le nouveau sortilège qu'elle venait d'apprendre à sa guise. L'une des deux ne devrait pas être trop compliquée : une lumière plus intense ? ca devrait pouvoir être gérable, l'autre en revanche lui demanderai surement beaucoup plus de travail : le charme. Mais cela ne deplaisait pas à la jeune gryffon, il était dans sa nature d'aimer les challenge et à son grand plaisir celui là était de taille. Mais devait elle être aussi directe envers l'enseignant ? Puisqu'il avait été franc elle devait l'être aussi et puis il devait surement y avoir une raison justement à autant de franchise de la part d'un professeur spécialement sur un tel sujet.

La jeune fille leva un instant les yeux au ciel puis regarda de nouveau son interlocuteur et dit :

Il y a encore un point qui me semble étrange au sujet de votre sort et du reste. Vous avez reconnu que j'avais une bonne déduction, vous avez surement remarqué que je cherche toujours à aller au fond des choses. Elle s'arreta un instant et reprit Alors pourquoi m'avoir expliqué avec autant de précision les principes qui permettaient de contre le Levilumen ? Si vous vous adressiez à un élève de première année cela aurait surement suffit à le dissuader de l'utiliser, mais moi je suis en septième année, bientôt diplômée, mon niveau n'est pas le même. Et excusez moi d'autant de franchise mais cette attitude me fait plutôt penser à une sorte de défi, qu'à un moyen d'empecher la récidive. Vous savez que je sors la nuit, vous me donnez un moyen de pouvoir le faire discrètement mais en m'annonçant qu'il y a tout de même des obstacles à passer pour cela. C'est donc dans un sens pour que je cherche à les surpasser ? Ou peut être je me fais des idées mais pour moi il ne s'agit que d'une sorte de défi implicite à relever ?




Hj: Edit Modérateur: Double post supprimé Wink :Hj
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axel Kalyll
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1880
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 26 ans sorts 1 2 3 4 MT1-2-3
Capacités Spéciales : ...
Créature : Humain, ou quelque chose dans le genre
Points Prestige : 8
Date d'inscription : 06/07/2009

Profil du Sorcier
Points de vie:
1960/1960  (1960/1960)
Points de mana:
2420/2420  (2420/2420)

MessageSujet: Re: Nuit noire ( PV Axel Kalyll )   Lun 26 Juil - 21:04

Pas un défi, miss Itarille, un enseignement.

Peut-être y avait-il dans le ton de la voix du jeune professeur quelque chose de trop mystérieux. Il ne pouvait pas vraiment s'en rendre compte. C'était même une chose des plus logiques : avec l'habitude de vouloir tout prévoir, d'aimer analyser et défier ceux qui l'égalaient, voir le surpassaient, Axel avait finis par toujours avoir une longueur d'avance sur ses contemporains, et c'est là que naissait le véritable mystère. Un sourire malicieux décorait le visage du professeur. Quand il était élève, il était très doué pour jouer des tours, et tout cela n'en était pas si loin. La remarque de miss Itarille était intelligente, mais restait néanmoins incomplète. Elle avait volontairement ou involontairement omis dans sa réflexion un point primordial : Axel était son professeur, et en ce sens, il faisait ce que tout professeur fait, bien qu'un peu différemment...

Vous savez, miss Itarille, depuis que j'enseigne, j'ai compris une chose primordiale. Vouloir enseigner de la même façon à tous les élèves est une idiotie sans pareil. Car tous les élèves sont différents. J'ai très vite vu que certains élèves avaient besoin de la présence d'un professeur, d'un cours passionnant qui leur apprend de nombreuses choses et de recherches dans les livres, tandis que d'autres préfèrent... comment dire... trouver par eux-mêmes. Et tout professeur doit adapter son enseignement à ses élèves pour que ce soit le plus efficace possible. Et quelque chose me dit que le plus efficace pour vous n'est pas que je vous mâche le travail en classe.

Axel avait un don pour repérer autour de lui le potentiel de ceux qui l'entouraient. Tout comme on l'avait fait avec lui, il prenait très à cœur d'aider à son développement pour que ses élèves puissent s'épanouir. C'était l'une des choses les plus importantes pour un enseignant. Et voir qu'après avoir mis dans le cœur d'un élève l'étincelle, c'est-à-dire ce désir d'aller toujours plus loin, celui-ci développe tout son potentiel, était purement extraordinaire. Et l'étincelle, Axel pouvait la donner à miss Itarille, il en était certain. Il lui revint d’ailleurs en tête le jour où il l’avait reçu. Il n’avait que quatorze ans à l’époque, et lui en avait dix-huit. Tout comme pour Axel, il avait veillé chez quelques camarades de classes une flamme qui ne pouvait s’éteindre : celle qui nous pousse à surmonter les épreuves, à se surpasser, à devenir chaque jour meilleurs. Thibalt, c’est comme ça qu’il s’appelait. Le groupe passait des moments heureux, avant qu’il décède. Transmettre l’étincelle était la moindre des choses à faire pour lui.

Vous comprenez maintenant pourquoi j'appelle enseignement ce que vous appelez défi j'imagine, non ?

L’élève et le professeur avait déjà parcouru une bonne moitié du chemin vers le château. La masse sombre était plus proche, et les quelques lumières le rendaient plus magique encore. On ne pouvait pas encore apercevoir les rondes des préfets, ce qui laissait présager d’une bonne quinzaine de minutes de marche. D’ailleurs, en parlant de préfet.

Comment avez-vous fait pour échapper aux rondes des préfets, au fait ? Ce n’est pas si facile, même en période d’examens. Et je sais qu’ils sont très appliqués à faire en sorte que leur privilège de sortir la nuit reste bien gardé.

_________________

Rien n'arrête un vent qui souffle, un esprit.


Dernière édition par Axel Kalyll le Dim 4 Mar - 14:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Cassidy Itarille
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 33
Age : 27
Age Roleplay + Sorts : 17 ans, sorts 1 2
Date d'inscription : 31/01/2010

MessageSujet: Re: Nuit noire ( PV Axel Kalyll )   Mar 27 Juil - 18:32

Pas un défi, miss Itarille, un enseignement.

Ces mots raisonnèrent dans la tête de Cassidy, le ton mystérieux de son professeur avait le don de fasciner la jeune gryffon, il était intrigant et donné une envie de recherche de compréhension et la curiosité omniprésente de la blondinette n'arrangeait absolument pas les choses mais puisque d'après elle il ne s'agissait pas forcément du mauvaise chose pourquoi aller contre ?

Et Cassie écouta son professeur et ne put s'empêcher d'approuver le point qu'il venait d'évoquer, en effet l'enseignement ne devait pas être le même pour tous les élèves. Elle même aimait apprendre mais passer son temps dans les livres n'était pas son apprentissage favoris. Après ces quelques mots la jolie blonde compris précisément ce que son professeur avait en tête, tout semblait plus clair désormais et elle ne put qu'admirer la pédagogie dont il faisait preuve. Beaucoup d'enseignant avait tendance à utiliser la même méthode pour chaque étudiant, ce qui ne marchait que très rarement. Effectivement pour ce qui était de son cas personnelle elle n'aimait pas avoir a apprendre des cours tout prêt, à cela elle préférait largement l'expérimentation et la recherche en situation, ce qu'elle appelait un "défi" était en fait la mise à l'épreuve de sa volonté de savoir et utilisant pour cela une rivalité imaginaire. Là était toute la différence.


C'est alors que le jeune homme posa une question à son élève qui eu le don de lui fixer un sourire à la fois gêné et en même temps très satisfait aux lèvres : Comment j'ai réussi a échapper aux préfets ?

Elle ne pouvait s'empêcher d'avoir ce petit sourire malin pendant qu'elle réfléchissait à la façon de présenter les choses.
En effet ils n'aiment pas savoir qu'ils ne sont pas les seuls à pouvoir se promener après le coucher du soleil. Pensant à ces mots elle regarda son enseignant, après tout lui aussi avait le droit de se balader en extérieur mais lui avait réussi à la surprendre.

Et bien je ne dis pas ça pour être méchante mais ils sont peut être préfets mais pas très difficiles à berner. Repensant à son stratagème pour sortir, le sourire qu'elle avait aux lèves devint un rictus satisfait. Déjà on ne peut pas dire que leur ronde soit vraiment organisé, le château est vaste, les chemins de sortie possibles le sont tout autant et ils ne sont que huit. Un simple sortilège d'Expulsion afin d'en éloigner quelques uns et un petit "jeu de caméléon".

Et bien lorsque je suis sortie de la bibliothèque la plupart des élèves étaient dans leurs salles communes respectives, les couloirs étaient donc assez libres. Lorsque je suis arrivée au niveau de la Grande Salle j'ai cru que je ne pourrait pas sortir mais un simple sortilège d'Expulsion sur un tableau a réussi à attirer l'attention du préfet présent aux portes des la salle. Et lorsque je suis arrivée dans l'escalier en haut du hall d'entrée j'ai put apercevoir que la voie n'était pas libre et un sortilège de Désillusion m'a permis de pouvoir sortir sans trop de mal. Je dois bien avouer qu'il n'est pas au point et je travaille pour qu'il soit absolument parfait , mais c'est dur de s'entrainer à un sortilège de ce genre seule, c'est pour ça que je tente de mettre au point un sortilège plus efficace, ou plutôt plus adapté mais il reste encore quelques détails que je dois peaufiner. Et ensuite une fois dehors il n'y a en général plus personne . . . à part certain professeur qui on des envies de solitude ajouta-t-elle en riant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axel Kalyll
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1880
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 26 ans sorts 1 2 3 4 MT1-2-3
Capacités Spéciales : ...
Créature : Humain, ou quelque chose dans le genre
Points Prestige : 8
Date d'inscription : 06/07/2009

Profil du Sorcier
Points de vie:
1960/1960  (1960/1960)
Points de mana:
2420/2420  (2420/2420)

MessageSujet: A déplacer   Jeu 9 Sep - 16:32

Vous sous-estimez leur nombre, ils sont huit par année, donc vingt-quatre. On voit que vous n’avez jamais parcouru l’intégralité du château au milieu de la nuit. Je les croise souvent, et je trouve leur ronde plutôt efficace, malgré tout. Mais vous le verrez bientôt.

En effet, ils venaient d’atteindre l’entrée. Un préfet de septième année était devant, faisant le tour du château au cas où quelques uns aient pu sortir.

« Bonsoir, professeur Kalyll. »

A la vue de l’élève, il frémit un instant.

« Je… Voulez-vous que je la raccompagne ? »

Ne vous inquiétez pas, je m’en occupe. Vous feriez mieux de faire en sorte que d’autres ne vous échappent pas.

« Oui, professeur. »


Quand le préfet fut plus loin, Axel eut un sourire et s’adressa à son élève.

Je me demande ce que vous auriez fait si vous l’aviez croisé…

Ils entrèrent ensuite dans le château. Un préfet faisait le tour du hall d’entrée. Axel rejoint ensuite la tour des Gryffondors, où il fallait monter sept étages avant de rejoindre leur salle commune. Ils croisèrent encore six préfets, qui tournaient entre les couloirs qui menaient au grand escaliers. Quand un arrivait, un autre allait patrouiller.

Vous voyez, je trouve que leur organisation n’est pas si mauvaise. Quand on pense être sorti d’affaire, c’est à ce moment qu’on les croise le plus. C’était déjà comme ça quand j’étais élève moi-même.

Puis ils atteignirent, enfin, le portrait qui gardait la salle commune des Gryffondors à l’abris des regards.

C’est ici que je vous laisse. Si je vous reprends dehors au milieu de la nuit, miss Itarille, je ne vous interpellerai pas. Je vous suivrais jusqu’à ce que je sois obligé de vous aider en vitesse, parce que vous apprendrez pourquoi il est interdit de sortir du château la nuit. C’est ce qui arrivera si vous enfreignez une nouvelle fois le règlement, je n’ai aucun doute là-dessus.

L’élève disparut derrière le tableau pour rejoindre son dortoir. Axel, lui, fit apparaître un mot, que le directeur de Gryffondor découvrira au réveil. Il pouvait être gentil et compréhensible, mais il respectait à la lettre le règlement de l’école. Son directeur décidera seul si son élève doit être punie.


_________________

Rien n'arrête un vent qui souffle, un esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nuit noire ( PV Axel Kalyll )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nuit noire ( PV Axel Kalyll )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans la nuit noire (Pollo)
» Quand nuit noire se fait en plein jour.
» [Combat GS] Sköll & Aukoti VS Perséphone || Prophétie de la Nuit Noire
» Par une Nuit Noire et Sombre.... [Libre !]
» Sans un crie, sans un bruit, dans la nuit noire nous, nous élevons [SAMUEL]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'École de sorcellerie Poudlard :: Parc et lac de Poudlard-
Sauter vers: