AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 [Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres*

Aller en bas 
AuteurMessage
Jenna Miller
Serpentard
Serpentard
Jenna Miller

Nombre de messages : 1303
Age : 30
Age Roleplay + Sorts : 26 ans sorts 1 2 3 SPE
Capacités Spéciales : Fourchelang , télékinésiste, Language détraqueur (souvenirs enfouis)
Date d'inscription : 09/06/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
[Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres* Left_bar_bleue1530/1530[Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres* Empty_bar_bleue  (1530/1530)
Points de mana:
[Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres* Left_bar_bleue1450/1450[Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres* Empty_bar_bleue  (1450/1450)

[Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres* Empty
MessageSujet: [Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres*   [Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres* EmptyMar 25 Sep - 11:58

Le silence règne sur la ville endormie ... Quelle heure était-il ? Une heure ? Deux heures du matin ? Qu'iimporte , elle , elle ne dormait pas , elle ne le pouvait pas ... Elle s'en voudrait de passer ces nuits calmes , silencieuses , délicieuses enfermées dans un état de semi conscience ... Le sommeil , quel intérèt après tout ? Seul le fait d'être fatiguée physiquement pouvait être génant , mais ce spectacle n'en valait-il pas le coup ? La beauté , la fraîcheur de la nuit ... L'inconscience de ses gens à se laisser aller aux bras de morphée alors que cela ne fait qu'accroître leur vulnérabilité .... Pathétiques moldus , quand comprendrez-vous que vous ne pouvez-vous permettre de baisser votre vigilance ? Il est si facile de vous ôter la vie ...

Ses cheveux bruns retombant sans attaches dans son dos voletèrent sous l'effet d'une brise un peu plus forte que les précédentes . mais pas un frisson de sa part , non le froid ne l'atteignait plus . Quoi d'étonnant lorsque l'on passe ses journées dans la plus glaciale des prisons ? Quand l'on fréquentes les plus glacées des créatures ? lorsque l'on sert la reine la plus glaciale que l'on est jamais rencontrés ? Non , rien d'étrange là dedans . Du haut du toit de l'imeuble où elle se trouvait , elle observait les alentours ... Pourquoi ? Bien bonne question , elle même le savait-elle ? oui possible ... Sa première réponse était qu'elle venait se "détendre" , "s'amuser" ... bien des personnes n'aimeraient pas connaître les jeux ou les moyens de détentes qu'elle affectionne . le plus souvent , la mort se cache au bout . Pas la sienne évidemment , celle des autres ... Hécate n'était en rien suicidaire , elle aimait le danger mais pas au point de tenter cet ultime expérience ...

Pourtant , c'est ce que les rares passant ( y en avait-il ? ) qui aurait pu la voir se laisser tomber de l'immeuble de 4 étages auraient pu penser ... Néanmoins c'était sans connaître Hécate . A l'approche du sol , sa chute ralentie jusqu'à ce qu'elle se pose sur le pavé avec grâce et douceur , s'accroupissant pour suivre mais en ralentissant encore un peu sa chute . puis elle se remit debout avec autant de simplicité et commenca à arpener les ruelles obscures de Londres . Elle fut stoppée parun voleur d'après son allure et son comportement . Enfin "stoppée" était un bien grand adjectif , il ne fit que lui barrer le chemin en s'approchant tel un prédateur à l'affut de sa proie

Mais es-tu sûr d'être le prédateur à ce jeu là ?

Il se jeta sur elle mais à seulement un mètre , il s'immobilisa , comme si une Force l'empechait d'aller plus loin . il ne comprit pas tout à fait jusqu'à voir le sourire ironique de notre sorcière de l'ombre des brumes ... Son poignet effectua brutalement un toursur lui même mais l'homme ne put crier réellement , sa bouche resta close malgré lui . puis Hécate le projetta à une dizaine de mètres sur une place , à l'aide d'un coup de pied fulgurant mélé à de la télékinésie .

S'approchant de lui , sur la place où il passait malgré l'heure tardive quelques personnes , elle lui parla d'un ton sec et menaçant


T'avise plus jamais de m'attaquer !!!

Sans demander son reste , l'homme fuit le regard de cette femme qui venait de le dégouter à vie de l'attaques de pauvres passants dans les ruelles . Hécate , elle l'observa , puis sourit amusé . Une bonne chose de faite , la nuit s'annonçait bien . Elle s'assit sur un banc histoire de profiter du ciel étoilé après cette brève démonstration de force , sans s'occuper des passants qui avaient observé la scène ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


[Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres* Empty
MessageSujet: Re: [Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres*   [Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres* EmptyMar 25 Sep - 17:17

Ca devait forcément arriver, avec ces habitudes à la con… A force de ne pas dormir de la nuit et de se la jouer noctambule, Kelpy a inversé son rythme de vie, dort le jour, vit la nuit. Ca ne lui déplaît, ça ferait hurler ses parents, tout le monde trouverait ça scandaleux… Mais lui, ça lui plaît plutôt. La nuit, on voit des trucs pas banals. Une femme qui saute 4 étages d’un coup, ça c’est du spectacle, hein ! Il a d’abord cru à un suicide, auquel cas il se serait vraiment beaucoup diverti, et aurait eu dans l’idée qu’il n’a pas perdu sa nuit… Finalement, ça sent la sorcière à plein nez, cette histoire. Il claque de la langue d’agacement, parce qu’il aurait préféré un suicide : son esprit caustique de Serpentard s’amuse très facilement de ce genre de situations pourtant très peu drôles. Il sort de son sac un paquet de cigarettes moldues, en coince une entre ses lèvres fines presque bleuies par le froid ambiant, et l’allume du bout de sa longue et fine baguette magique. Il range ensuite l’objet dans son sac, et s’avance dans les rues vers le point de chute de sa collègue, naturellement poussé par sa curiosité galopante. Son visage aux traits fins taillés à la pointe de couteau sont chichement éclairés par la lueur orangée de sa clope, alors qu’il tire dessus avec l’attitude concentrée et détachée des habitués.

« Ca aussi, ça ferait hurler mes parents… Les moldus ont parfois de bonnes idées, sang d’bourbe ou pas. »

Il rejette un peu la tête en arrière, rabat ses longs cils sur ses yeux en assombrissant leur couleur, et exhale un long filet de fumée bleue, appréciant la sensation râpeuse du tabac dans ses bronches. Il s’approche de la sorcière sans prendre de précaution, sans ériger de barrières entre eux. Il est juste curieux, et Kelpy suit ses envies sans trop se poser de questions, son inconscience en est presque admirable. Il n’est pas vraiment habillé pour une promenade nocturne en ville, ce soir-là : un pantalon de costume bien coupé sur ses longues jambes, une veste qui souligne peut-être un peu trop sa taille pour la mode actuelle, une écharpe lâchement nouée autour de son long cou mince, le tout de couleur sombre histoire de passer un minimum inaperçu dans les rues sombres. L’odeur et la faible lumière de sa cigarette le trahissent pourtant… Surtout aux sens d’un sorcier. Il fait peur à un couple de moldus en passant près d’eux, et cette constatation fait naître un sourire fin à l’expression étrange son visage moqueur.

Entendant des éclats de voix, le jeune homme se dirige de sa démarche souple et silencieuse vers eux, toujours porté par sa soif de savoir, son envie d’être au courant de tout et d’être au cœur des évènements. Ah, sa fausse suicidée… Il l’observe un moment, sans qu’aucune expression ne vienne troubler l’harmonie des traits racés et pâles, seuls les paupières bougeant sur les iris profondément verts. Son attention est presque immédiatement captée par les déboires du voleur, et l’on s’attend à le voir se lécher délicatement les lèvres tellement son expression ressemble à celle d’un chat captivé par une proie. Il n’en fait pourtant rien, un sourcil s’arquant avec grâce quand l’homme se retrouve dans l’impossibilité matérielle d’avancer, puis ses dents se découvrent dans un sourire féroce quand la sorcière s’en débarrasse proprement d’un coup de pied.


Il observe alors la jeune femme suivre sa victime, lui dire de dégager le plancher rapidement, puis s’asseoir sur un banc, sans plus se préoccuper de son public. Il relève le menton, resserre d’un geste l’écharpe autour de son cou, sentant sa nuque se hérisser. Lui aussi sort alors de l’ombre, toujours calme, assuré, cigarette négligemment tenue entre deux doigts, paupières alanguies sur un regard trop vif qui trahit son caractère impulsif quand il essaie d’avoir l’air calme et posé… Il s’approche directement de la sorcière, sans se soucier des autres moldus qui font acte de présence ici, ils ne l’intéressent pas autant que la jeune femme.

« C’était… très impressionnant. »

Et dans la pénombre qui règne, le sourire affiché par Kelpy déchire le noir d’un éclat acéré. Il est sûrement pas aussi fort qu’Hécate… Mais il fait aussi partie des prédateurs.
Revenir en haut Aller en bas
Jenna Miller
Serpentard
Serpentard
Jenna Miller

Nombre de messages : 1303
Age : 30
Age Roleplay + Sorts : 26 ans sorts 1 2 3 SPE
Capacités Spéciales : Fourchelang , télékinésiste, Language détraqueur (souvenirs enfouis)
Date d'inscription : 09/06/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
[Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres* Left_bar_bleue1530/1530[Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres* Empty_bar_bleue  (1530/1530)
Points de mana:
[Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres* Left_bar_bleue1450/1450[Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres* Empty_bar_bleue  (1450/1450)

[Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres* Empty
MessageSujet: Re: [Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres*   [Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres* EmptyMar 25 Sep - 19:19

Hécate observait , plongeant dans une réflexion sur le ciel étoilés , ne tenant plus compte des passants choqués , terrifiés , ou autre ... Qu'importe pour elle , seule les étoiles comptaient ... les étoiles qu'elle observait ..; Chantaient-elle ce chant qui lui était désormais inaccessible ? Autrefois elle avait crus els entendre , mais peut être n'était-ce que pure folie de la part de cet esprit torturé , ou plutôt troulé ... Car la plupart du temps , les tortures étaient d'elle ... Sa vie son oeuvre . Le corps ensanglanté d'une pauvre âme se voyant quitter le monde des vivants pour une destination inconnue de tous , connue d'aucun si ce n'est les morts .. Mais les morts ne parlent pas ...

« C’était… très impressionnant. »

Qui avait donc prononçés ses paroles ? Oh peut ^ètre cet étranger qui approchait d'elle , sans se soucier des passant ? Quel duo ils devaient former , à voir leur expression ... Appremment , la peur de ce que l'on ne pouvait comprendre était encore une chose bien tangible dans le monde moldu . Pourtant , la vérité était si simple à énoncer ... "le monde est fait de sorcier , certains avec plus de pouvoirs que d'autres , certains avec des dons qui les différencie du commun de leur monde " Mais apparemment , ils étaient trops obtus dans leur philosophie du " je ne crois que ce que la science veut bien expliquer " pour accepter le monde fantastique de la Magie

Eh oh Hécate , n'oublie pas que l'on vient de t'adresser la parole ... Tu pourrais répondre ...

Détachant son regard de la voute céleste , elle observa le nouvel arrivant .. Sorcier , oui sorcier , c'était si facile à savoir pour elle . Elle avait appris à voir cette aura qui différenciait le sorcier du moldu , une coque vide pour elle . Ce jeune homme était étrange , pas le genre d'être une proie tous les jours ... PEut être le serait-il aujourd'hui , peut être que non . après tout , Hécate était là pour s'amuser mais rien ne l'empechait d'inviter ce sorcier à y prendre part plutôt qu'à subir . Encore faudrait-il qu'il est un tant soi peu les mêmes sortes d'amusements . Aime-t-il comme elle voir le sombre liquide vital couler , colorant chaque parcelle de son trajet sur la pierre , le paiper ou tout autre support ? Aimait-il voir cette lueur de vie s'éteindre dans le regard des autres , s'éeteindre dans l peur et l'incompréhension ? Peut être peut être pas ... tant de choses à élucider pour ce soir ...


Je crois que ce petit voleur de pacotille pense la même chose en ce moment ... entre deux crises de frayeur , évidemment ...

Sourire amusé , rien que de repenser à cette expression stupéfaite , cette expression de douleur , de frayeur ... Délicieux ! Mais une chose persistait dans ses pensées , qu'elle ne pouvait concevoir .

Toujours la peur de ce que l'on ne comprend pas ... C'est si ... Si faible !

Son regard s'était posé sur l'endroit où avait disparus les quelques passants moldus . Mais il revint rapidement sur l'étrange étrangeur prédateur

Cela me flatte que j'ai pu vous impressionner ... mais à l'avenir , un conseil ... Ne l'avouez jamais si vous ne connaissez aps votre interlocuteur ... il pourrait très bien s'en servir pour vous manipuler ...

Ce n'était aucunement une menace ... Non rien qu'un conseil ... car Hécate aurait très bien pu jouer cet interlocuteur manipulateur ... Elle pouvait exceller dans ce jeu parfois ... bien qu'elle ne soit pas charmeur oral ...

Qui sait ce que la nuit abrite comme prédateur ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


[Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres* Empty
MessageSujet: Re: [Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres*   [Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres* EmptyMar 25 Sep - 20:52

Kelpy garde ses yeux verts effilés fixés sur la sorcière alors qu’elle l’ignore superbement, regardant les étoiles. Le Kel est un sorcier à l’instinct grégaire surdéveloppé, et c’est pour ça qu’il imite la jeune femme en fixant son regard de félin au ciel, battant des cils deux ou trois fois. A cause de la pollution, les étoiles ne doivent pas être tellement visibles, cette nuit, mais les sorciers n’ont que faire de détails aussi moldus que la pollution, n’est-ce pas ? Son sourire sardonique à l’expression assez mal définie mais très sarcastique ne semble pas quitter les lèvres fines du brun, qui porte une main aux longs doigts à sa gorge, resserrant dans un geste indifférent son écharpe noire. Oui c’est vrai, il n’est pas discret aux yeux d’un de ses semblables… Kelpy pue la magie à plein nez, pourrait-on dire. Il est sûrement capable de cacher un peu mieux que ça son aura magique, mais actuellement ne se fatigue pas à ce genre d’exercice, laissant s’exprimer une énergie un peu brute et trop vive pour être réellement puissante. Un sorcier à capacités honorables, mais pas réellement un des mages les plus dangereux de sa génération… Finalement, sa cigarette ne semble plus l’intéresser : il la laisse se consumer, puis finit par la laisser tomber au sol, et l’écraser dans un bruit sec de claquement de talon contre le bitume.

Ses yeux verts frangés de longs cils tremblant légèrement à cause du mouvement perpétuel qui l’agite se posent sur Hécate alors qu’elle lui répond enfin – il ne semble pas s’être offusqué du temps de réponse, gardant aux lèvres son léger sourire calme et flou. Il se permet alors une observation un peu plus approfondie de la sorcière qu’il a approché aussi imprudemment : plus puissante que lui, ça c’est clair. Cette constatation ne changera strictement rien à son attitude, une preuve de plus que Kelpy n’est pas une proie mais plutôt un prédateur léger et peu impressionnable. Il incline légèrement la tête sur le côté, continuant son observation discrète. Longs cheveux bruns, traits fermes… Une femme qui pourrait être à son goût physiquement, tiens. Il se mord légèrement la lèvre inférieure alors qu’il se fait cette réflexion, qui n’entraînera aucun changement dans son attitude. Elle est jolie, on est d’accord. On est aussi d’accord sur le fait qu’elle a l’air de pouvoir être dangereuse, et que se retrouver dans la situation du voleur précédemment rencontré froisserait considérablement l’orgueil de l’Irlandais. Et s’il y a bien quelque chose qu’il ne supporte pas, c’est d’avoir l’orgueil froissé.


« Pauvres sang d’bourbe handicapés par leur aveuglement » commente-t-il en faisant quelques pas, ses yeux de nouveau aimantés par les étoiles, étrécis pour compenser sa légère myopie.

Il a une voix agréable à l’oreille, un ton sans fissure, qui trahit toute l’assurance qu’il peut ressentir – ou simuler… Il utilise avec beaucoup d’aplomb le terme limite injurieux, dans sa bouche ça paraît tout à fait normal – et ça l’est après tout, il est Sang-Pur, oui ou non ? Son regard s’arrête sur son mégot écrasé, s’étrécit à nouveau, et il le reconnaît avec peine dans le flou qui caractérise sa mauvaise vue. Nouvelle inclination de la tête sur le côté, qui lui donne un air pensif.

« Sorciers ou autre, très peu de gens sont capables de résister à la peur. »

La première faille dans sa voix si posée se présentera sous la forme d’un ricanement presque nerveux, un crissement un instant incontrôlé, qui traduit son impulsivité sous l’apparent contrôle. Il ne se targue pas de savoir résister à la peur, ça non. Il est fier de savoir l’éviter le plus possible, et d’être capable de l’infliger – sur un public choisi, néanmoins… Lâche ? Non, il aime frapper là où ça fait mal et ne pas s’agiter dans le vide. Essentiellement un pragmatique, en somme. Le regard vert se fait amusé un instant, les cils noirs battent, et son sourire s’agrandit légèrement.

« Oh… J’y penserai à l’avenir. »

Un coup d’œil coulé vers la jeune femme sera la preuve que Kelpy se sait – se pense ? – difficile à manipuler. Trop impulsif, trop imprévisible, trop vif… Trop déstabilisant pour une proie, peut-être ? Il se penche légèrement en avant, une main sur l’estomac, sourire moqueur et reconnaissant à la fois fixé aux lèvres.

« Merci du conseil. »

Il ne se redressera pas pour répondre à la phrase suivante, même si elle n’attendait pas forcément de réponses. Lèvres qui s’étirent un peu plus, regard vert qui brille dans le noir, à nouveau l’éclat blanc des dents aiguisées dans le noir.

« De véritables monstres, et aussi des voleurs de pacotille. Mais les plus dangereux évoluent de jour, selon une très sérieuse étude dont j’ai oublié les dates juste après mon examen qui portait dessus, et dont j’ai oublié également le nom de la matière. »

Cette fois il se redresse, et pousse l’audace à venir s’asseoir auprès d’Hécate, pas trop près, mais pas trop loin, respectueux des espaces vitaux. Il appuie son coude qui n’est pas du côté de la jeune femme sur le banc, regard perdu au loin.
Revenir en haut Aller en bas
Jenna Miller
Serpentard
Serpentard
Jenna Miller

Nombre de messages : 1303
Age : 30
Age Roleplay + Sorts : 26 ans sorts 1 2 3 SPE
Capacités Spéciales : Fourchelang , télékinésiste, Language détraqueur (souvenirs enfouis)
Date d'inscription : 09/06/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
[Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres* Left_bar_bleue1530/1530[Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres* Empty_bar_bleue  (1530/1530)
Points de mana:
[Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres* Left_bar_bleue1450/1450[Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres* Empty_bar_bleue  (1450/1450)

[Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres* Empty
MessageSujet: Re: [Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres*   [Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres* EmptyMer 3 Oct - 7:14

Hécate détailla un instant l'étrange sorcier . Oui étrange , mais un brin audacieux , un soupson d'imprudence , une touche de mystère et une part d'obscurité , ou tout du moins , un caractère Serpentardesque . il devait être un Sang Pur également , sans quoi il n'aurait jamais usé du terme "Sang De Bourbe" . Hécate elle même n'en avait jamais usé à sa connaissance . Non pas qu'elle considérait forcément cette appellation comme abjecte et intolérable , mais l'idée ne lui était jamais venue . Etrange pour une Sang Pur Serpentard de sucroit . Peut être c'était elle toujours considérée au dessus de tout cela . Que lui importait d'appeller untel comme cela ou pas ? S'il ne lui plaisait aps , il mourrait généralement .

Les propos de l'étranger sur la peur la fit réfléchir . Mais pour elle , ce qu'elle avait énoncé restait juste .


Je ne me vanterai pas de ne pas avoir peur . Mais si j'observe un phénomène inconnu que je ne comprend pas , je ne me laisserai pas aller à la peur comme eux .... Non je chercherai à comprendre .

Oui pour elle la peur d'un danger immédiat pour sa personne était concevable . la peur de perdre un être cher aussi , pourquoi aps . La peur de perdre une guerre qui nous marquera à jamais , mort ou vif . Voila ce qu'elle pouvait accepté , mais voir une personne douée d'une magie dont on ne soupsonnait même pas l'existence , il lui était inconcevable que l'on puisse succomber à la peur . Qui plus est , fuir alors que l'on pourrait tenter de comprendre ... Des lâches , voila ce que restaient ces moldus .

Elle observa de nouveau le jeu du personnage , consciente du fait que sa réaction à son conseil révélait que lui même semblait moins manipulable que cela . Et elle ne chercherait pas à le manipuler de totue façon , à quoi bon ? Pour elle , manipuler était pour ceux qui jouaient le jour , non ceux qui profitaient de la nuit . Le jour , masques et faux-semblants doivent être de mise , mais la nuit plus besoin de se cacher . Le prédateur blesse , la Mort emporte , et pas besoin de manipulation .

Hécate observa de noveau le sorcier . Non ce ne serait aps une proie , bien qu'elle pourrait n'ee faire qu'une bouchée , et il en semblait assez conscient , vu la distance qu'il gardait entre elle et lui . Ne pas brusquer un prédateur qui pourrait vous atteindre avec facilité , surtout lorsque ce prédateur est télékinésiste et n'a guère besoin de bouger pour attaquer . Mais elle ne comptait aps attaquer , non , la curiosité de la sorcière était bien trop grande pour cela . Elle voulait savoir ce qui ressortirait de cette rencontre . Et puis , c'était aps comme si Hécate était constamment en mode [Folie Meurtrière] non plus . C'était son sang froid et son impassibilité qui lui conférait en grande partie ce rang de prédateur en fin de compte . ses dons n'étaient qu'une arme pour frapper
.

Et comment qualifier les prédateurs évoluant de jour et frappant la nuit ? Ceux qui savent jouer du jeu de la manipulation , des masques et faux semblants , et qui dévoilent leur véritable visage une fois la nuit tombée ?

Elle n'avait pas tourné son regard vers lui en énonçant cette simple réflexion , mais le fait qu'il s'était assis ni trop loin ni trop près ne lui avait pas échappé non plus . Et elle ne s'en formaliserait pas ... Pour l'instant , rien ne justifiait de poser un regard meurtrier sur le jeune homme . En l'observant d'ailleurs un peu plus près , elle put voir qu'il ne devait guère être plus agé qu'elle , moins qu'Elmound c'était sûre en revanche . Non qu'elle jugeait Elmound bien vieux , mais il se lisait une plus grande expérience dans le regard du professeur de Divination que dans celui de Kelpy .

Mais dites-moi , que fait donc un sorcier comme vous à vagabonder dans Londres à l'heure où chacun dort .... Seul les prédateurs sortent la nuit ...

Phrase qui resterait en suspens le temps que Kelpy McGlenn brise le silence de sa réponse ...

HJ Désolé de faire si court , j'ai cours pas le temps de faire plus Embarassed Ferait mieux la prochaine fois Embarassed Et encore désolé pour le retard Embarassed HJ
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


[Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres* Empty
MessageSujet: Re: [Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres*   [Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres* EmptyVen 12 Oct - 20:56

Kelpy s’étire, se laissant aller sur le banc, yeux verts perdus au loin, écoutant d’une oreille à vrai dire un peu distraite les paroles d’Hécate. Il n’est pas très fort en réflexions philosophiques, le Kel, marchant beaucoup trop à l’impulsion et aux réflexes pour ça… Il incline un peu la tête sur le côté, passant dans ses mèches de cheveux désordonnées de longs doigts, semblant réfléchir au problème posé par la jeune femme – alors qu’en réalité, il observe les lampadaires au loin, et leur tâche de couleur vive dans l’obscurité. C’est donc presque mécaniquement qu’il répond, de sa voix posée qui ne se permet pas de dérapage, qu’il énonce sur un ton circonspect et calme :

« Les moldus sont… tout simplement moldus ! »

Il émet un léger ricanement aux accents acides, le Kelpy, son visage se fendant d’un sourire amusé.

« C’est bien qu’ils existent, ils permettent à quelques imbéciles de se sentir plus puissants. »

Ah, pas si accroché aux dogmes Sang-Pur que ça, le jeune homme… Kelpy, c’est comme un meuble avec plein de tiroirs : y’a toujours un truc à en découvrir. A présent, il tourne entre ses doigts une mèche de cheveux qui n’a rien demandé, la pauvre, le regard toujours plongé dans le vague. Il doit se souvenir de quelques conseils donnés par ses parents, que depuis son adolescence il prend pour des abrutis finis. Il n’essaie pourtant pas d’impressionner Hécate par son caractère un peu fanfaron et tête brûlée ; il n’a pas envie d’un concours au plus taré, ce soir. Surtout qu’il la sent clairement plus puissante que lui, qui peine un peu à faire valoir des sorts trop faibles dans les duels. Il se mord la lèvre inférieure, complètement dans le flou, comme déconnecté. C’est rare de voir McGlenn aussi détendu et perdu dans le vide qu’en ce moment-même, c’est comme s’il profitait d’être « à l’abri » d’une prédatrice de la force d’Hécate pour se reposer. Même s’il est parfaitement conscient qu’elle ne le défendrait pas, au moins personne ne les approchera, vu la scène dont elle a gratifié l’assemblée précédemment. Et puis, à choisir entre un jeune adulte mince et une jolie jeune femme, tout le monde préférera s’attaquer à la jeune femme.

« Les prédateurs manipulant le jour et frappant la nuit… ? »

Le regard vert se redresse avec une lueur d’intérêt, l’esprit un peu endormi du noctambule se confrontant à la question posée. L’ongle de l’index droit est mordu dans la recherche de réponse, parce que ça aide les neurones du Sang-Pur à courir plus vite. Sourire quand il trouve la réponse.

« Ce sont des gens qui tuent pour manger. »

Réponse sibylline s’il en est ( qui a pourtant un sens ), et pourtant Kel ne possède aucun don de Divination… Il fait bien semblant par contre. Il n’émet aucune hypothèse intérieure sur sa propre classification dans les prédateurs – parce qu’il ne fait nul doute dans son esprit que lui-même fait partie de cette engeance respectée et crainte, vu son mauvais caractère et ses réparties acides – ou sur celle d’Hécate face à lui. Classifier les gens, de toute façon, a toujours profondément ennuyé le jeune homme, qui croit fermement en la diversité des caractères humains. Un sourire fin prend place sur ses lèvres, ses yeux luisant d’une expression maligne.

« Un sorcier comme moi ? »

Quelle jolie insinuation, mad’moiselle ! J’sais pas qui vous êtes, mais vous filez du très mauvais coton question communication… Il relève un nez fier, baissant les paupières sur ses yeux ; une habitude bien utile pour adoucir ses expressions non édulcorées.

« J’ai toujours détesté devoir avoir une activité en permanence et devoir la justifier. »

Traduction : rien du tout. Il ne retourne pas la question de vive voix, mais l’expression interrogatrice des yeux verts ne trompe pas, même dans le noir.
Revenir en haut Aller en bas
Jenna Miller
Serpentard
Serpentard
Jenna Miller

Nombre de messages : 1303
Age : 30
Age Roleplay + Sorts : 26 ans sorts 1 2 3 SPE
Capacités Spéciales : Fourchelang , télékinésiste, Language détraqueur (souvenirs enfouis)
Date d'inscription : 09/06/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
[Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres* Left_bar_bleue1530/1530[Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres* Empty_bar_bleue  (1530/1530)
Points de mana:
[Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres* Left_bar_bleue1450/1450[Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres* Empty_bar_bleue  (1450/1450)

[Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres* Empty
MessageSujet: Re: [Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres*   [Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres* EmptyLun 19 Nov - 18:33

"Ce sont des gens qui tuent pour manger"

Tuer pour manger ? Non , vraiment ? Bien étrange , ferait-elle partie de ses gens là ? Elle qui manie avec brio l'art de paraître ce qu'elle n'est pas , ne dévoilant aux yeux égarés les véritables facettes de sa personnalités qu'une fois la nuit tombée ? Non , ce ne pouvait s'appliquer à elle . Ele tuait parfois par nécessité mais bien souvent par jeu . Elle aimait être le sombre chat chassant la pauvre et faible souris . Elle aimait profiter de sa supériorité quand c'était le cas , ou alors donner le meilleur d'elle même lorsqu'elle n'est aps en position de force . Le danger , ah que la sensation du danger pouvait être ennivrante . Rechercher le danger pour s'éprouver ...

Mais n'allez pas la croire inconsciente ou manquant totalement de prudence . Jamais elle en révélera la véritable couleur de son âme à visage découvert ... Tout du moins à un inconnu . Voila pourquoi elle n'avait pas directement tué son "voleur" . Son visage n'étant pas dissimulé , il aurait fallu qu'elle soit stupide pour mettre fin à la vie de cette homme froidement ... Ou bien elle se serait empressés de tuer tous les témoins ...


De toute évidence , la caste des prédateurs est bien plus diversifiée qu'il n'y paraît ... et les classer reviendrait à l'impossible ...

Un ton assez neutre , une mine assez songeuse mais guère trop , puis le silence qu'elle avait laissé filé quelques secondes fut romput de nouveaux par sa voix dénuée d'émotions réelles . Pour énoncer une simple constatation

En y réfléchissant , d'ailleurs , cela s'appliques à tous les individus de cette terre ...

Et en écoutant Kelpy prendre à son tour la parole , elle redevint silencieuse , songeant , encore et encore . Il n'avait donc aucun but réel à être ici , au beau milieu de la nuit , à discuter avec une sombre étrangère . Mais s'il avait un but , en même temps , le prédateur , qu'il ne manquait pas d'être ( au fond de lui , elle le sentait ) ne l'aurait probablement jamais révélé .

Mais que faisait-elle , elle même , ici , en fin de compte ? Rien , enfin rien qui ne vaille ou qu'il ne puisse être dit comme cela . Se ballader au clair de lune , la peau par endroit découverte pour laisser la possibilité à la brise de la froler . Mais il est vrai qu'une bonne petite partie de chasse aurait été la bienvenue ici . Les prisonniers d'azkaban étaient amusant à observer , mais rien ne valait une proie bien en forme , qui sache résister un tant soit peu . C'était tellement plus drôle , la chasse , lorsque la victime tente tout pour sauver sa maigre vie ...


Nous sommes deux alors ...

Simple réponse , pas besoin d'en rajotuer . Et de toute façon , qu'aurait-elle pu rajouter ?

Il est si rare en cette sombre période , de pouvoir profiter de nuit aussi calme , d'instants aussi paisibles . Mangemorts et Ministère devienne plus virulents , la confrontation est toujours plus violente ... Il est important je trouve de savoir garder la tête froide au milieu de tout cela ... Et rien ne vaut un peu de tranquilité pour rester neutre ...
Revenir en haut Aller en bas
Kelpy
Invité
avatar


[Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres* Empty
MessageSujet: Re: [Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres*   [Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres* EmptyJeu 21 Fév - 13:29

Kelpy s’étire lentement, croisant les mains derrière la tête, restant abandonné sur ce banc aux côtés de cette femme parfaitement inconnue – et qui le restera. Ni lui ni elle n’ont envie de faire plus ample connaissance, c’est très manifeste, donc les civilités s’en tiendront là – et si jamais ils se recroisent un jour, ils ne se reconnaîtront sûrement pas. Et ça va parfaitement à l’irlandais, qui ferme à demi les yeux, regardant droit devant lui, étendant ses jambes devant lui en faisant claquer les lourdes semelles de ses doc martens au sol.
Il laisse retomber ses bras, l’un accoudé au banc – celui qui n’est pas du côté d’Hécate – l’autre posé sur sa cuisse. Il se repose, tout simplement, même s’il n’est pas en mal de sommeil. Il laisse la jeune femme placer deux phrases avant de réagir, redressant un peu la tête, assez distant du sujet, comme peu concerné. Kelpy n’a jamais été fan de classifications, tout ceci lui semble fastidieux – et s’il y a bien quelque chose qu’il déteste, ce sont les choses fastidieuses. Il passe une main dans ses mèches raides, les dressant en épis qui retombent lentement.


« Mmh, il paraît ouais. Personnellement, j’vois déjà pas trop l’intérêt de vouloir classer. »

Un sourire se dessine sur ses lèvres si sérieuses l’instant d’avant, et il penche légèrement la tête en avant, passant la main contre sa nuque, étouffant un bâillement. Ca semble lui plaire qu’elle pense la même chose que lui sur cette foutue manie d’avoir toujours un truc à faire, mais comment savoir alors qu’il s’applique à rester très distant ? Trop, pour quiconque le connaît.
Kelpy n’est presque jamais aussi calme qu’en l’instant présent ; Kelpy est un enfant de l’agitation et du bruit, un mélange détonnant d’insolence et de provocation, le genre qui crispe les nerfs de n’importe qui de normalement constitué. Au mieux, il amuse les autres avec ses petites répliques acides et ses grandes mines désinvoltes et mutines, mais jamais, ô grand jamais l’irlandais n’est calme et posé comme maintenant. Imaginez, c’est à peine si ses gestes sont vifs !
La vérité, c’est que Kelpy est en deuil ce soir, de quelque chose de suffisamment important pour qu’il estime pouvoir laisser tomber pour quelques heures son comportement déroutant et atypique. Il relève sur sa compagne un regard vert calme, poliment ennuyé.


« Cette lutte du bien et du mal, c’est tellement surfait. Tous veulent qu’on les rejoigne, je suis fatigué de tout ça. »

La génération de Kelpy est celle qui a toujours vécu avec cette perpétuelle lutte : la guerre racontée par mémé, par les parents, celle plus insidieuse qu’on vit soi-même… Et personne qui semble comprendre pourquoi ça fatigue, pourquoi il ne trouve aucun intérêt à se lancer dans l’un des deux camps, pourquoi il veut rester en dehors de tout ça.
Il hausse des épaules, balayant toutes ces réflexions.


« Je crois que… Je vais vous laisser à votre tranquillité neutre alors, et vous souhaiter une bonne fin de nuit. »

Il décroise lentement les jambes, et se redresse un peu, cherchant dans les poches de son blouson son paquet de cigarettes et son briquet tout à fait moldus.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres* Empty
MessageSujet: Re: [Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres*   [Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres* Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Libre] Nuit , Belle nuit ... *Quelque part dans Londres*
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» NuiT. [PV/Adriene] [/!\ semi-hentaï, - 18 ans]
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Londres :: Centre ville-
Sauter vers: