AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 *Cuisines* Une blonde, un italien et des petits elfes (PV Vastare)

Aller en bas 
AuteurMessage
Eden Twinings
Serpentard
Serpentard
Eden Twinings

Nombre de messages : 102
Age Roleplay + Sorts : 17 ans sorts 1 2
Points Prestige : 4
Date d'inscription : 20/12/2007

*Cuisines* Une blonde, un italien et des petits elfes (PV Vastare) Empty
MessageSujet: *Cuisines* Une blonde, un italien et des petits elfes (PV Vastare)   *Cuisines* Une blonde, un italien et des petits elfes (PV Vastare) EmptyDim 6 Jan - 17:27

Eden avait passé la journée à errer dans l’école avec sa nouvelle compagne Rachel Heartwood. Cela faisait au moins une bonne dizaine de fois qu’elle se faisait cette réflexion, mais plus elle passait de temps avec Rachel et plus Eden se disait qu’elles étaient faites pour s’entendre. Elle n’arrivait pas à comprendre comment elles ne s’étaient pas trouvées plus tôt. Enfin, la demoiselle blonde avait tout de même besoin de se retrouver seule un peu. C’est pour cette raison qu’elle avait décidé d’aller faire un tour seule, histoire de se vider le cerveau et de ne pas avoir à faire attention à tout ce qu’elle disait ou faisait. Tel était le problème d’être une Serpentarde au caractère aussi difficile, elle devait toujours être parfaitement disposé à fracasser un petit insolent. Seulement là, elle n’en avait pas la moindre envie. Elle voulait se détendre et se changer les idées. Le fait que ce soit les vacances de Noël et qu’elle les passe au château ne la mettait pas de particulièrement bonne humeur, mais le pire était quand même nostalgie qu’elle éprouvait. Elle pensait à Sacha et à leurs moments passés ensemble. L’année dernière à la même époque ils étaient serrés l’un contre l’autre et ça, ça elle n’arrivait pas à l’effacer de sa mémoire.

Vite ! Vite il me faut une distraction ! Je suis entrain de devenir une Serpentarde au cerveau ramolli, c’est horrible ! Comment puis-je, moi Eden Twinings, être devenue comme ça à cause d’un misérable incident de cette chienne de vie ? Mais tiens, n’est-ce pas la cuisine ? Je mangerai bien une part de gâteau. Et puis, il y a des petits elfes de maison… Ces créatures si difformes mais si amusantes pour cette même raison.

Eden entra dans la cuisine dont le portrait n’était pas poussé et elle observa les petits elfes qui s’activaient pour préparer le repas du soir. Tout autour d’elle il n’y avait que nourriture et boisson. Des plateaux chargés de viandes, légumes, gâteaux, sauces, jus… Toute la nourriture que les cuisiniers avaient jamais pu inventer, tout ce dont on aurai pu rêver était là. Rien n’avait été oublié. La jeune fille se sentit quelque peu déconcertée par tout ça. Certes elle était déjà venue dans la cuisine, mais jamais à une heure où les elfes travaillaient. Lors de ses nombreuses sorties nocturnes dans le château et le parc pour préparer des petites surprises du plus mauvais goût aux élèves des autres maisons elle était souvent venue se procurer quelque citrouille ou autres mets. La nuit il y avait seulement un elfe de garde dans la cuisine et elle avait toujours su quoi faire avec lui. Un bon regard glacé, une baguette de sortie et elle avait tout ce qu’elle désirait. Cette fois-ci elle n’allait pas faire les choses exactement de la même manière, elle n’était pas d’humeur à martyriser des elfes finalement. Bien qu’ils lui aient tous jeté un regard interrogateur, ils continuèrent à travailler sans relâche. Elle s’assit à une table et fit signe à un elfe entrain de ranger des gâteaux dans une boîte de s’approcher.

Toi. Oui, toi. J’aimerai un jus de carotte avec un peu de celeri et de poivre dedans et une part de gâteau à la belladone. Vite, j’ai faim !

Eden s’appuya contre le dossier de sa chaise et croisa les jambes pour se mettre plus à l’aise. Elle n’avait pas fait attention qu’elle avait demandé à l’elfe de maison et non exigé ces choses. Les yeux dans le vague elle pensait à Sacha et à Rachel et au secret qu’était Ryan pour cette dernière. Eden était persuadé qu’il y avait quelque chose de caché là derrière mais quoi ?

Penser à autre chose Eden, ça veut bien dire ce que ça veut dire ! Pense à autre chose ! Non mais regarde toi. Tu es vraiment minable comme ça. Si on te voyait ainsi je doute qu’on pense que tu fais partie de la plus noble des maisons. Reprends-toi !

Eden mangea la part de gâteau en deux temps trois mouvements et l’elfe de maison ne mis pas plus de temps à lui rapporter deux parts supplémentaires. Elle buvait distraitement et était tellement perdue dans ses pensées qu’elle ne fit même pas attention au jeune homme qui venait de rentrer dans la cuisine. Mais ça n'allait pas tarder pour sûr, car même dans un moment comme celui-ci son radar à homme marchait parfaitement bien.
Revenir en haut Aller en bas
Vastare Alterus
Serpentard
Serpentard
Vastare Alterus

Nombre de messages : 116
Age Roleplay + Sorts : 16 ans sorts 1 2
Date d'inscription : 05/01/2008

*Cuisines* Une blonde, un italien et des petits elfes (PV Vastare) Empty
MessageSujet: Re: *Cuisines* Une blonde, un italien et des petits elfes (PV Vastare)   *Cuisines* Une blonde, un italien et des petits elfes (PV Vastare) EmptyDim 6 Jan - 18:20

Vastare venait tout juste de doucher un nouvel accès de rage qui l'envahissait chaque fois qu'il était contrarié. Il arpentait les couloirs les machoires serrées pensant à ce maudit sortilège qui refusait de s'offrir à lui. Lui, un Serpentard ne pouvait echouer tout cela n'était qu'une question de temps.

Du calme Vastare, si ce méprisable petit sort ne s'offre pas à toi c'est qu'il n'en est pas digne. Ou alors ce n'en est pas encore l'heure. Peut-être me manque-t-il quelque chose...

En songeant à cet echec qui avait une nouvelle fois manqué de lui faire perdre son sang froid, il réalisa que la frustration pourrait éventuellemebnt se dissiper en un bon repas, mais il n'avait en aucun cas la patience d'attendre l'heure officielle. Après tout quel mal pouvait-il y avoir à se servir lorsque l'on en est digne?

A mesure qu'il retrouvait son calme il songeait à ce qu'il pourrait bien entreprendre après s'être rassasié et vit qu'il se rapprochait des cuisines. Le sourrire au lèvres il se figea. Cet imbécile de portrait venait de murmurer à son voisin lors de son passage. Il se retourna, et vit un homme de forte corpulence en son tableau s'écarter brusquement de sa voisine avec un air de culpabilité semblable à celui d'un enfant prit la main dans le sac.

-Qu'est ce que tu viens de dire porc arrogant? déclama-t-il fusillant le gros bonhomme de ses yeux.
-Je...ne... Je ne souhaitais pas importuner monsieur.
-Je t'ai posé une question et tu ferais bien d'y répondre, reprit-il d'une voix glacée.
-Ce n'est pas ce que vous croyez... Ce sont de simples rumeurs je vous assure...
-Desert... mais il s'interrompit entendant une voix forte s'exclamer:
-Qui va la?
-Vastare Alterus de Serpentard, répondit-il, inutile de vous alarmer je m'en allais...

Ne prenant pas la peine d'écouter la réponse de son interlocuteur invisible il s'engouffra dans les cuisines, le coeur battant de haine, jurant en son for intérieur qu'il retournerait laver cet affront. Lorsque la porte s'ouvrit il ne posa pas immédiatement les yeux sur sa camarade de maison et fut frappé par le déploiement de force qu'exigeait la préparation des plats. Reprenant ses esprits il appela calmement un elfe de maison qui semblait faire mijoter un plat chargé de viande:

-Hé toi l'elfe!
Le petit être aux yeux globuleux sembla petrifié mais lorsqu'une seconde invective lui indiqua que le sorcier perdait patience il bondit de derrière son fourneau et demanda:-Que puis-je faire pour vous servir...?
-Amènes moi un plateau de cette viande que tu préparais.
-Mais monseigneur je...
-Execution trancha-t-il froidement.
-Bien monseigneur

Le petit elfe disparut derrière les fourneaux lorsque Vastare se retourna. Il aperçut soudain une ombre et sortit sa baguette. Mais soudain il se figea un sourire aux lèvres. Ce n'était pas un préfet ou quelque autre élève maltraité venu se venger qui lui faisait face. Il reconnut aussitot la robe des Serpentard élegament portée par une élève blonde a la beauté froide à qui il n'avait encore jamais eu l'occasion d'adresser la parole. Se rappelant à ses bonnes manières il s'avança:
-Bonsoir je suis Vastare Altarus, enchanté...
Revenir en haut Aller en bas
Eden Twinings
Serpentard
Serpentard
Eden Twinings

Nombre de messages : 102
Age Roleplay + Sorts : 17 ans sorts 1 2
Points Prestige : 4
Date d'inscription : 20/12/2007

*Cuisines* Une blonde, un italien et des petits elfes (PV Vastare) Empty
MessageSujet: Re: *Cuisines* Une blonde, un italien et des petits elfes (PV Vastare)   *Cuisines* Une blonde, un italien et des petits elfes (PV Vastare) EmptyLun 7 Jan - 1:15

Eden était perdue dans ses pensées depuis quelques minutes déjà lorsqu’elle sentit une présence. Une présence masculine et qui plus est celle d’un jeune homme de sa noble maison. Elle le dévisagea de la tête aux pieds et lâcha un petit sourire en coin. Ce qu’elle voyait ne lui déplaisait pas du tout. Il lui semblait avoir vaguement croisé ce jeune homme dans les couloirs, mais elle ne lui avait jamais parlé. Allez savoir pourquoi, il était pourtant tout à fait son style. Le parfait Serpentard. Grand, blond et fort charmant à regarder, Eden était incapable de se souvenir de son nom qu’elle était sûre d’avoir entendu au moins une fois lors de sa répartition. Elle posa le verre qu’elle tenait dans la main et la tendit à Vastare avant de dire d’une voix douce mais qui restait relativement détachée :

Eden Twinings. Je serai tentée de dire que je suis aussi enchantée, mais je ne le ferai pas avant d’en savoir plus sur toi. Assied-toi et joint toi à moi Vastare. Je ne propose pas de te faire apporter quelque chose j’ai vu que tu avais déjà pris cette liberté. Les elfes de maisons sont un moins rapides qu’avant, ne trouves-tu pas ?

La jeune blonde bu une gorgée de son jus et changea de position sur sa chaise. Elle passa un bras par dessus le dossier de la chaise et posa sa tête sur cette main. Ses jambes étaient croisées sur le côté et sa jupe, déjà plus courte que le règlement l’autorisait, remontait encore plus, découvrant une grande partie de ses cuisses fines. Eden savait qu’elle avait des jambes magnifiques et avait dès sa première année remonté l’ourlet de quelques centimètres ce qui avait été absolument crucial dans sa conquête des êtres de sexe masculin de l’école. Intérieurement son sourire aurai fait pâlir le soleil de jalousie, extérieurement elle faisait comme si de rien était. Comme si elle portait une robe à la Dumbledore avec col boutonné jusqu’en haut et ourlet tellement long que ça ressemblait à une traîne.

La voilà ma distraction ! Un peu de chair fraîche ! Comment cela se fais-ce que je n’ai jamais goûté à ce charmant jeune homme ? J’ai bien l’impression que mes yeux n’était pas ouverts assez grands. Regarde ce qu’on trouve quand on regarde autour de soi au petit monde qui nous entoure. Rachel et ce jeune homme… Dont je ferai bien mon dîner d’ailleurs ! Qui m’en empêche ?


Une bonne bieraubeure serai la bienvenue qu’en pense-tu ? Elfe, deux bieraubeures. Non, pas de mais, c’est ainsi que les choses vont se passer. Tu sais bien que tu ne veux pas que je me mette en colère et que je sorte ma baguette alors va ! Qu’est-ce que je disais, les elfes sont de plus en plus déplorables de nos jours. Mais dis moi, comment est-ce que ça se fait que je ne t’ai pas croisé en six ans ? Où te cachais-tu beau jeune homme ?

Elle sourit à sa dernière réflexion. A quoi bon jouer au chat et à la souris ? Dire les choses directement était tellement plus rapide et simple. Il est vrai que des fois la chasse valait mieux que le prix en lui-même, mais cette fois-ci elle était sûre que ce n’était pas le cas. Vastare avait un port de tête supérieur qu’elle n’avait pas vu en quelqu’un depuis quelque temps. Elle décidée, maintenant elle le voulait. Non seulement pour l’accrocher à son tableau de chasse, mais aussi parce qu’il avait un charme qui pourrai lui être utile. Encore une fois elle pensait au futur, à ce qu’elle allait pouvoir accomplir dès qu’elle aurai assez de pouvoir. Eden prit la bieraubeure posée devant elle et en vida la moitié d’une traite puis plongea son regard froid dans celui de Vastare afin de voir ce qu’il avait à cacher. Car un jeune homme de sa sorte, faisant à juste titre partie de la noble maison de Salazar, avait forcément quelque chose à cacher tout comme elle ou Rachel.

Tiens, d’ailleurs je suis sûre qu’il lui plairait ce Vastare. S’il est aussi intéressant que je le pense il va bien falloir que je le lui présente. Mais chaque chose en son temps ! Mon amusement d’abord… Rachel pourra encore attendre quelque temps. Après tout, ne l’ai-je pas trouvé en premier ? Regarde-toi Eden, pathétique à te poser des questions de jeune Gryffondor débutant.
Revenir en haut Aller en bas
Vastare Alterus
Serpentard
Serpentard
Vastare Alterus

Nombre de messages : 116
Age Roleplay + Sorts : 16 ans sorts 1 2
Date d'inscription : 05/01/2008

*Cuisines* Une blonde, un italien et des petits elfes (PV Vastare) Empty
MessageSujet: Re: *Cuisines* Une blonde, un italien et des petits elfes (PV Vastare)   *Cuisines* Une blonde, un italien et des petits elfes (PV Vastare) EmptyLun 7 Jan - 3:40

Captivé par le comportement de son interlocutrice, Vastare fut un instant comme destabilisé par l'aplomb de celle qu'il pouvait désormais percevoir pleinement comme une ravissante jeune femme. Son assurance et sa gestuelle donnaient l'air d'être si parfaitement maîtrisées que le jeune Alterus devinait en elle une habile manipulatrice, ce qui semblait évident au vu du bel insigne brodé sur la robe d'Eden. Intrigué par cet aura de mystère et de charme que dégageait cette dernière, Vastare décida de reporter ses projets initiaux à une période ultérieure pour profiter pleinement de cette nouvelle rencontre. Se redressant il regagnait sa prestance naturelle et répondit à la dernière question que lui avait posé Miss Twinings:
-Je pensais la même chose à ton sujet... Six années sans remarquer une si élégante serpentarde, c'est inexplicable.

Mais à mesure qu'il prononçait ces paroles, il songeait au fait qu'il n'avait pas passé énormément de temps dans les lieux communs et que sa relative froideur lui avait joué un bien vilain tour.

Qu'importe, le mal est réparé, et je serais bien stupide de ne pas saisir pareille opportunité.

Esquissant un sourire, il reprit:
-Je serais cependant ravi de pouvoir rattraper...
Mais il ne put finir sa phrase, car l'elfe qu'il avait précédemment envoyé préparer son repas réapparut soudain se plaçant entre lui et Eden et s'inclinant il dit:
-Voici pour vous Monseigneur.
Vastare sentit son calme s'étioler mais dans un ultime effort il put se maitriser et vociféra d'une voix glaciale:
-Hors de ma vue créature sans manières! dépose ce plat là, dit-il en désignant une modeste table à l'air miteux. Mais Vastare n'en avait cure son si cruel appétit s'était brusquement atténué et son centre d'interêt avait très largement changé depuis le bref echange avec Eden.

S'adressant de nouveau à la jeune femme:
-Tu avais parfaitement raison ces créatures répugnantes sont de plus en plus incompétentes. Mais je ne pense pas qu'ils méritent une quelconque attention aussi si tu n'y vois pas d'inconvénients j'éviterais d'aborder le sujet de peur d'en perdre mes bonnes manières...

Satisfait d'avoir pu se maîtriser sans avoir cédé à l'envie de faire payer sa bêtise à l'elfe, il passa sa main dans ses cheveux d'un air détaché et s'approcha un peu plus d'Eden. En un large sourire il posa son regard sur la remarquable robe de cette dernière et d'une voix qui se voulait avenante dit:
-Je...
Mais une nouvelle fois un elfe surgit de derrière les fourneaux. Il s'inclina de cet air plein de révérance si caractéristique aux elfes et dit fièrement:
-Monseigneur désire-t-il autre chose?.
Furieux d'avoir été ainsi coupé une seconde fois par un être si méprisable il n'y tint plus
Endo... Mais la vérité lui sauta aux yeux à l'instant décisif et il interrompit l'incantation. Fallait-il risquer sa place à Poudlard pour un stupide elfe?

Mère m'enseigne le sortilège de la douleur mais je ne maitrise pas encore tout à fait le rituel ce serait d'autant plus idiot de risquer un accident... Ce sortilège si puissant est avant tout l'apanage de sorciers adultes confirmés. Bien que je tente de l'assimiler depuis des années ce ne serait pas prudent...

Raisonné sur la gravité de ce qu'il avait failli accomplir il ne renonça pas pour autant à corriger l'imprudent:
-Arata Erpente! vociféra-t-il
Aussitôt l'elfe fut projeté contre un mur avec un fracas digne d'une chute de plusieurs étages. Sans une once de pitié pour la créature il se retourna vers Eden, il avait cru percevoir de l'amusement mais se garda bien d'en tirer toute conclusion.
-Mes excuses ma chère de t'ennuyer de cette indésirable vision, mais il m'avait offensé...
Scrutant son interlocutrice, il remit sa baguette à sa place et avec une étonnante aisance reprit une expression de sérénnité profonde.

-Tachons d'oublier tout ceci si tu le veux bien, commença-t-il avant de poursuivre dans un rictus plein de sous entendus,
-Qu'est ce qu'une sorcière d'un standing pareil au tien peut-elle bien faire dans ces cuisines si mal fréquentées..?
S'approchant encore un peu dans un éclatant sourire, il était désormais proche d'elle et malgré son calme apparent l'effervescence le gagnait.-J'aurais grand peine à resister à une si charmante élève...

Il avait été assez clair et pensait:
Cette fille est spéciale. Elle pourrait m'apporter beaucoup dans mes rêves de gloire et puis même sans celà elle semble irresistible...
Revenir en haut Aller en bas
Eden Twinings
Serpentard
Serpentard
Eden Twinings

Nombre de messages : 102
Age Roleplay + Sorts : 17 ans sorts 1 2
Points Prestige : 4
Date d'inscription : 20/12/2007

*Cuisines* Une blonde, un italien et des petits elfes (PV Vastare) Empty
MessageSujet: Re: *Cuisines* Une blonde, un italien et des petits elfes (PV Vastare)   *Cuisines* Une blonde, un italien et des petits elfes (PV Vastare) EmptyLun 7 Jan - 16:16

Eden ne fut pas déçue par la réaction du jeune Serpentard qu’elle venait de rencontrer. Il était succulent à tous points de vue. Non seulement à la vue, mais il semblait avoir une répartie fort bien placée et rapide qui lui valut un sourire de la part de la blonde assise face à lui. Elle savait au moment même où il ouvrait la bouche qu’elle l’avait déjà. C’était toujours comme ça. Ca avait toujours été le cas et le serai sûrement toujours. Eden savait parfaitement se servir de ce que mère Nature lui avait donné. Sa beauté, sa froideur, et cette jupe jouaient tous en sa faveur. Qu’allait-il dire maintenant ? Non, la question principale était, qu’allait-elle faire ?

Flatteur en plus de tout. Il me plaît vraiment bien ce petit Vastare. Je suis sûre qu’il pourrai m’être très utile. Et puis… Je pourrai toujours bien m’amuser avec lui, même s’il n’est pas aussi intéressant qu’il en a l’air.

A ce moment là, au moment où il était si près de lui dire que… Un elfe osa les interrompre. Eden se retourna vivement vers celui-ci et le fusilla du regard, mettant sa main sur sa baguette qui était toujours posée sur la table, à portée de main. Comment osait-il ? Définitivement ces créatures n’avaient jamais appris ce qui se faisait et surtout ce qui ne se faisait pas. La jeune fille allait apprendre une bonne leçon à ce petit morveux qui ne comprenait donc rien, mais un coup d’œil à Vastare lui fit poser sa baguette sur la table. Il commençait à prononcer les premières lettres d’un sortilège impardonnable…

Un sortilège impardonnable ! Un sortilège impardonnable ! Je doit rêver ! Ce jeune homme est parfait. Absolument parfait. Je le veux je l’aurai. A moi. Maintenant.

Eden était tendue sur son siège. Elle attendait de voir ce que Vastare allait faire mais déjà elle savait qu’il serai grandement récompensé pour sa réaction à l’insolence de ce pathétique petit elfe de maison. Elle l’imaginait dans d’autres situations. Des situations où son caractère au tempérament vif et susceptible pourrai être mis au service d’une cause plus grande, d’un être plus important. Eden savait que si Vastare, Rachel et elle-même joignaient leurs forces ils pourraient faire quelque chose de grandiose. Quelque chose dont l’histoire se souviendrait. Ils pourraient à eux trois créer une force plus puissante encore que tout ce qui avait été fait avant. Eden se laissa emporter quelques instants par ses idées de pouvoir absolu avant de se « réveiller » lors que l’elfe de maison s’écrasa au sol. Elle éclata d’un rire franc et remplit de plaisir. La jeune fille aux cheveux d’or plongea ses yeux dans ceux de Vastare et cette fois elle ne cherchait rien. Elle avait trouvé quelque chose de bien plus important que ses secrets. Du moins pour le moment…


Comment pourrai-je oublier ça ? J’aime ta façon de penser et d’agir Vastare! Pour ta question, sache que je vais où bon me semble. Il se trouve que mon esprit était tourné vers une part de gâteau donc me voici ici. Quant aux fréquentations de ce lieu, je t’aurai bien montré que je m’en sors fort bien par moi-même, mais je dois dire que tu t’en es très bien sortit. Je crois que la leçon a bien été enregistrée cette fois-ci et que nous aurons plus de calme.

Elle se rapprocha du jeune homme. Elle était proche, si proche. Sa bouche rosée si proche de celle du jeune homme. Son petit nez fin si proche qu’elle pouvait sentir son parfum. Elle décroisa lentement ses jambes et laissa un genou glisser lentement contre la jambe du jeune homme tandis que sa main droite exerçait une légère pression sur le genou du jeune homme. Elle lui fit un léger sourire avant de chuchoter :

Mais qui parle de résister ?

Eden se tut et ils restèrent en suspend ainsi pendant quelques secondes qui parurent de longues minutes à la jeune femme, mais elle n’allait pas précipiter des actions qui étaient parfaitement calculées. Lentement, ses yeux fixés sur ceux de Vastare, la Serpentarde posa ses lèvres sur celles du jeune homme.

Je savais que je l’aurai ! Victoire ma chère, victoire ! Hum… Le doux parfum de la victoire… Définitivement encore plus intéressant que ce je pensais ce Vastare.
Revenir en haut Aller en bas
Vastare Alterus
Serpentard
Serpentard
Vastare Alterus

Nombre de messages : 116
Age Roleplay + Sorts : 16 ans sorts 1 2
Date d'inscription : 05/01/2008

*Cuisines* Une blonde, un italien et des petits elfes (PV Vastare) Empty
MessageSujet: Re: *Cuisines* Une blonde, un italien et des petits elfes (PV Vastare)   *Cuisines* Une blonde, un italien et des petits elfes (PV Vastare) EmptyLun 7 Jan - 18:24

Rendant son baiser à la jeune fille, Vastare jubila en songeant au rire qu'avait eu cette dernière lorsqu'il avait expédié l'elfe d'un bout à l'autre de la cuisine, réalisant qu'elle lui était peut-être plus semblable qu'il ne l'avait imaginé... Il entreprit de profiter au maximu du moment agréable et pour le moins insolite au regard de l'environnement. L'environnement! Alors qu'il venait de poser sa main sur la joue de la jeune femme il relacha lentement son etreinte en songeant aux petits elfes qui les entouraient ainsi qu'à ce lieu inacueillant et indigne d'une si belle conquète. Voyant l'effet de demi-surprise sur le visage de sa partenaire il ajouta d'une voix calme et résolue:
-Je ne pense pas que le cadre soit à la mesure de la scène, ces méprisables créatures m'indisposent en un moment si exaltant.

L'idée lui vint alors. Il sortit sa baguette la pointa en direction des elfes de maisons.
Assurdiato,lança-t-il avant de poursuivre en un sourire:
Nox occulorum!Aussitôt les elfes déjà devenus incapables d'entendre posèrent leurs mains sur leurs yeux globuleux rendus aveugles par le sort. Dans un ricanement il reprit cette fois à l'adresse d'Eden:
-Je pense que ça calmera quelque peu la curiosité de ces bestioles. Et puis si ça peut en plus priver tout le monde de repas ce ne sera qu'un plaisir supplémentaire...

Rangeant sa baguette il s'approcha a nouveau de la sorcière blonde qui le captivait dans un mélange de désir et de rêve de pouvoir...

Cette fille est superbe et si... spéciale... Ce mélange de défi et de ruse qu'elle dégage est fascinant...[/i]
Il semblait y percevoir une grande puissance. Au dela des minutes à venir il avait de grands projets et pensait à ce qu'il pourrait faire accomplir à Eden pour servir ses interêts, bien que le caractère de cette dernière ne semblait en rien maléable... Il en saurait plus plus tard et s'en voulait de ne pas assez profiter du moment présent et d'un geste lent il posa une main sur la taille de sa partenaire et posa ses lèvres sur les siennes. L'aspect froid et narquois de la personnalité qu'il découvrait en Eden lui semblait quelque peu atténué, mais peut-être était-ce simplement la grande beauté de cette dernière qui le lui masquait, après tout n'était-elle pas douée pour la manipulation? Il pensait soudain qu'elle avait peut-être eu la même idée, mais son orgueil se rappela à lui en assurant qu'un sorcier de sa trempe ne se laisserait certainement pas abuser.

Ne sois pas ridicule Vastare cette Eden est remarquable en tous points, mais tu portes le nom d'Alterus et personne ne peut prétendre maîtriser un sorcier issu d'une si noble famille, de plus tu es un élève de haut niveau et oser penser que tu pourrais être surclassé est une insulte à ton rang.

Bercé par son propre jugement et le moment privilégié qu'il passait avec Eden, il ne lui vint pas une seconde à l'esprit la formule "excès de confiance", il n'était pas prétentieux, se disait-il, simplement lucide sur sa qualité propre. D'ailleurs s'il venait à apprendre qu'il était manipulé par quelque sorcier que ce soit sa réaction serait, pensait-il, assez forte pour dissuader quiconque de tenter sa chance.

Galvanisé par ce qui lui apparaissait comme vérité inaltérable, il serra un peu plus la serpentarde, et au terme d'un nouvel echange dit:

-Au final, nous serions peut-être tout de même plus à notre aise en dehors de ces cuisines, mes maléfices ne tarderont pas à s'estomper mais surtout, l'odeur de ce lieu est assez pénible a supporter qu'en dis-tu?

Attendant la réponse d'Eden il fixa le regard glacial et captivant de cette dernière, un sourire plein d'assurance aux lèvres en pensant à ce qui pourrait s'offrir à lui en dehors de cet endroit indigne... Il s'enthousiasma à cette pensée tout en gardant un air stoïque et provocateur, comme pour défier celle qu'il etreignait autant qu'il ne la jaugeait...
Revenir en haut Aller en bas
Eden Twinings
Serpentard
Serpentard
Eden Twinings

Nombre de messages : 102
Age Roleplay + Sorts : 17 ans sorts 1 2
Points Prestige : 4
Date d'inscription : 20/12/2007

*Cuisines* Une blonde, un italien et des petits elfes (PV Vastare) Empty
MessageSujet: Re: *Cuisines* Une blonde, un italien et des petits elfes (PV Vastare)   *Cuisines* Une blonde, un italien et des petits elfes (PV Vastare) EmptyMar 8 Jan - 1:01

Eden ne fut pas le moins du monde étonnée de sentir que Vastare se laissait faire et qui plus est lui rendait son baiser, mais elle fut surprise de le sentir soudain enlever sa main de son visage et casser leur union buccale. Elle le regarda, interrogatrice et quelque peu énervée. Elle venait de lui faire un grand honneur en jetant son dévolu sur lui. Les nombreux certes, mais privilégiés, hommes qui avaient goûté à son parfum avaient beaucoup de mal à s’en passer et elle ne voyait pas comment il était possible que Vastare se détache d’elle ne serai-ce qu’une seconde. Après avoir vu ce qu’il faisait aux elfes, elle laissa échapper un petit ricanement.

C’est leur soirée je crois ! Ahahah !

Décidément il n’était jamais à bout de tours du plus agréable des goûts selon Eden et cela fit qu’elle se laissa un peu faire par Vastare lorsqu’il la prit par la taille. Leur étreinte fut encore plus serrée qu’avant, mais quelque chose perturbait la jeune fille. Pour une raison qui lui était inconnue elle ne faisait que voir le visage de Sacha. Bien qu’elle apprécie à juste terme ce que Vastare avait à lui offrir, il lui semblait qu’elle voyait et sentait Sacha autour d’elle.

C’est pas croyable ça ! J’ai ce que je veux et je pense à ce que je n’ai plus. Et par choix en plus ! Eden, il faut te ressaisir ! Ce jeune homme est tout ce dont tu as besoin en ce moment. Un troisième sommet à ton triangle du pouvoir, un homme pour influencer la gente féminine qui serai stupide de ne pas lui succomber, un connaisseur de sorts impardonnables, un être parfaitement vicieux envers les créatures faibles… En plus il embrasse très bien, ce qui promet quelques moments de plaisir en plus de tout cela. Il ne faut absolument pas que je le laisse filer !


Toute pensée de Sacha maintenant hors de son esprit Eden se laissa aller un peu plus dans les bras de Vastare. Mais comme elle se disait qu’il ne fallait pas non plus qu’il croit qu’il avait un quelconque pouvoir sur elle il s’écarta une fois encore. Eden se demanda ce qu’il pouvait bien y avoir cette fois pour qu’il le fasse. Elle était légèrement irritée car bien qu’elle eut été sur le point d’elle-même le faire, il n’avait aucun droit à décider quand elle l’embrassait ou pas. Pour cette simple raison elle avait presque envie de lui donner une claque, mais elle se ravisa en le regardant. Il était vraiment très séduisant.

N’oublie pas la cible Eden. La cible ! Tu vises plus haut, toujours plus haut. Il va t’aider pour monter au sommet. Il peut te faire la courte échelle jusqu’à ce que tu arrives en haut de l’Olympe. Après tu verras bien ce que tu fais de lui…

Malheureusement pour Vastare Eden était une garce calculatrice qui voyait peut, possiblement même pas du tout, les gens qui n’avaient rien à lui offfrir. Pour le moment il semblait plein de ressources dont ils n’avaient même pas encore parlé, mais qu’Eden savait là. Qu’adviendrait-il de lui lorsqu’elle lui aurai aspiré tout ce qu’elle voulait ? Allait-elle en faire son compagnon ou allai-elle s’en débarrasser comme tant d’autres avant lui ? Elle observait Vastare qui proposait de sortir de cet endroit où, il était vrai que les odeurs étaient assommantes et où elle le sentait, un préfet d’une maison autre que la leur ou un professeur, n’allait pas tarder à faire son entrée. Leurs vacances étaient foutues s’ils se faisaient prendre. A eux les longues après-midi dans les cachots à recopier des parchemins et des parchemins sur les propriétés de la plante Arnica dans la médecine commune. D’un autre côté, la jeune fille à la beauté et au sang froid adorait le sentiment qui commençait à l’envahir. Ce sentiment de joie et de peur, d’appréhension et de désir. Non seulement elle risquait de se faire prendre pour avoir été faire un tour dans les cuisines, mais elle avait été témoin d’agressions d’elfes de maison et n’avait rien fait pour l’empêcher. Cette pensée la fit légèrement sourire et elle joua dans la décision qu’elle venait de prendre. Elle se pencha et posa un doigt sur les lèvres de Vastare avant de dire :

Je dois dire que nous serions effectivement plus à nos aises autre part, mais ne soit pas impatient de me voir hors de cet endroit infâme. Ne trouves-tu pas cette attente excitante ? Nous pourrions être pris en flagrant délit après avoir enfreint au moins cinq articles du règlement intérieur. Ca vaut cher, très cher… Je crois que nous devrions encore prendre notre temps ici pendant quelques instants. De plus je n’ai pas fini ma bieraubeure…

Eden alla vers la table où étaient posées les 2 bouteilles de bieuraubeure d’un air où tout engouement en son jeune compagnon avait disparu gardant malgré tout ses doigts enfermés dans sa main fine et blanche. Elle se rassit et lui sourit avant de finir sa bouteille d’une traite. Elle avait décidé de rester pour cette poussée d’adrénaline, mais aussi parce qu’elle ne voulait pas que Vastare croit qu’il pouvait lui faire faire quoique ce soit. Elle n’avait qu’un seul maître, elle-même. Il n’y avait qu’un seul maître ici, elle. Elle se tourna pour être bien assise face à Vastare et demanda :

Qui es-tu Vastare Alterus ?
Revenir en haut Aller en bas
Vastare Alterus
Serpentard
Serpentard
Vastare Alterus

Nombre de messages : 116
Age Roleplay + Sorts : 16 ans sorts 1 2
Date d'inscription : 05/01/2008

*Cuisines* Une blonde, un italien et des petits elfes (PV Vastare) Empty
MessageSujet: Re: *Cuisines* Une blonde, un italien et des petits elfes (PV Vastare)   *Cuisines* Une blonde, un italien et des petits elfes (PV Vastare) EmptyMar 8 Jan - 3:09

Cette question fut comme une douche froide qui fit parcourir un frisson dans tout son corps. Raide et à présent plus blanc qu'à l'ordinaire, un rictus se formait sur son visage comme si on lui avait asséné une gifle. Il recula d'un pas son regard à présent intensément fixé sur Eden comme si la réponse se trouvait en elle, ou mieux comme s'il allait y trouver un moyen de lui faire oublier cette question. Son expression changea encore et il la fusillait désormais du regard, pourtant elle n'avait proféré aucune insulte, ni même porté atteinte à sa personne, ou son respect. Pas de colère pourtant cette fois, juste un profond ressentiment envers la jeune femme pour avoir brisé le confort dans lequel il s'était installé.

Pourquoi diable faut-il que cela se passe ainsi? Cette fille est beaucoup trop curieuse. A quoi rime ce genre de question? A quoi s'attend-elle? A ce que je lui déballe tout depuis Balcio? Mes buts mes espoirs mes angoisses mes forces et mêmes mes faiblesses? Elle croit peut-être qu'il suffit d'être séduisante pour faire cracher à un homme ce qu'elle veut entendre? Pas moi, je suis un Alterus et ce n'est certainement pas une femme qui brisera ma volonté.


En réalisant qu'elle avait seulement posé une question, bien qu'inapropriée il mit fin à l'escalade d'agressivité qu'il générait en lui, aussi disproportionnée qu'improductive. Attaquer une élève qui revêtait une telle aura eut été stupide au regard de ce qu'elle avait à offrir. Il cherchait une habile pirouette pour éluder la question mais le regard glacé mélé d'impatience que lui jetait la sorcière semblait clair: elle ne se laisserait pas abuser par quelques petits pièges de réthoriques dont il avait le secret. Non il le sentait bien c'était cela qu'elle voulait, ses secrets. Réalisait-elle que tout ceci touchait de près ou de loin à sa famille et que fouiller de manière un peu trop insistante dans les affaires de cette dernière revêtait un caractère particulièrement dangereux. Il ne le pensait pas et prenant conscience qu'un laps de temps important s'était écoulé dans ce silence de plomb, il dit enfin pour briser ce dernier:
-Tu connais mon nom, je suis Serpentard élève de sixième année et je méprise toute forme de faiblesse.

Il se tût. Il vit à l'instant même que ses impressions était les bonnes. Le visage de sa charmante interlocutrice s'était durçit en un rictus d'insatisfaction manifeste. Cette réponse toute prête ne lui apportait rien, et son regard de glace ne cherchait pas à le masquer. Pas surpris pour un sou, Vastare remarqua que toute sympathie pour lui avait été gommé pour le moins momentanément, cela il n'en savait rien.

L'ambiance était à présent lourde et pesante, et le jeune homme se tourna un bref instant pour constater que la pièce était comme morte, seuls les petits cris des elfes aveugles perturbaient l'atmosphère figée en cet instant. Rejetant les pans de sa robe en arrière d'un geste sec de son bras droit, il se tourna à nouveau vers la jeune femme, qu'il percevait à présent comme profondément irritée, la raison étant sans équivoque, elle n'appréciait certainement pas son comportement...

Il songeait à présent à la façon dont allait réagir Eden, et toutes les hypothèses qu'il pouvait échaffauder ne lui étaient jamais favorables. Une Serpentarde était une créature fière et susceptible, il se prit même à songer qu'elle lui lancerait peut-être un sort, si elle s'estimait humiliée. Plus vraisemblablement elle lui lancerait une réplique cinglante au visage fustigeant dieu sait quel trait de sa personnalité, ou en viendrait même à l'insulter. A la lumière de cette hypothèse, il lui vint à l'esprit ses lacunes concernant la maitrise de ses nerfs, aussi une solution s'imposait à lui. Il devait s'en aller pour s'assurer que les choses ne dégénèreraient pas. En toute autre circonstance, cette pensée l'aurait emplie de joie, Vastare ne refusant jamais un duel, mais là, il n'avait aucune envie d'affronter la personne assise en face de lui.

Trop...spéciale... Je ne peux pas me le permettre, je sais qu'elle me sera utile un jour et puis... qui sait les choses redeviendront peut-être plus favorables... Une fille de sa classe... Non ce serait une idiotie!


Résolu, il se força à sourire à la demoiselle et dit:
-Je suis sincèrement désolé que tu ne souhaite pas m'accompagner hors de cet endroit ma chère Eden, mais malgré la charmante compagnie qui s'y trouve et l'exaltation du risque, je vais devoir m'en aller. Je suis persuadé que l'on se croisera très vite, j'y veillerai. Maintenant si tu veux bien m'excuser...

Il n'oublia pas de prendre un gateau fraichement confectionné par les elfes, se maudissant d'avoir rendu ceux-ci aveugles, la faim l'ayant rattrapé si soudainement qu'il cru bien qu'elle ne l'avait jamais quitté. Mais il n'allait pas s'attarder dans cette cuisine où l'ambiance était devenue ecrasante. Il adressa un dernier sourire qu'il voulait le plus convaincant possible à Eden, et d'un geste rapide il tourna les talons et s'approcha de la porte des cuisines...
Revenir en haut Aller en bas
Eden Twinings
Serpentard
Serpentard
Eden Twinings

Nombre de messages : 102
Age Roleplay + Sorts : 17 ans sorts 1 2
Points Prestige : 4
Date d'inscription : 20/12/2007

*Cuisines* Une blonde, un italien et des petits elfes (PV Vastare) Empty
MessageSujet: Re: *Cuisines* Une blonde, un italien et des petits elfes (PV Vastare)   *Cuisines* Une blonde, un italien et des petits elfes (PV Vastare) EmptyMar 8 Jan - 14:23

Eden se disait bien que cette question allait susciter une réaction forte de la part de Vastare et elle s’attendait à quelque chose qui ressemblait à ce qu’il fit. Elle voulait le tester, voir s’il était effectivement aussi pleins de secrets qu’elle l’était elle-même. Elle s’appuya nonchalamment avec le coude sur le rebord de la table et observa le visage de son interlocuteur qui s’était figé et durci en l’espace de quelques secondes. Elle avait touché un point sensible et en son for intérieur cela la fit légèrement sourire. Il était donc bien tel qu’elle l’avait imaginé. Il n’aimait pas les questions et voulait garder ses distances concernant qui se cachait derrière cette tignasse blonde.

C’est tout à son honneur. Ne nous devons nous pas de protéger cette partie de nous qui nous pousse à accomplir les pires choses pour parvenir au sommet ? Je dois admettre que je l’aurai trouvé bien moins fascinant s’il avait répondu du tac o tac, me livrant tout ce qu’il était, tout ce pour quoi il vivait. Maintenant il ne me reste plus qu’à découvrir ça, petit à petit, morceau par morceau.

Eden aimait les gens impulsifs. Enfin, aimer est un bien grand terme, disons plutôt qu’elle les trouvait intéressants. Il fallait cependant pouvoir les contrôler, les laisser apprendre à se contrôler aussi car dans certaines occasions ils pouvaient mettre en péril des évènements beaucoup trop importants pour être réduits à néant par une simple action irréfléchie. La jeune fille passa une main dans ses longs cheveux blonds, ne disant rien, observant seulement le jeune homme qui avait l’air d’attendre quelque chose. Un signe de sa part ? Une réaction violente ? Il est vrai qu’elle aurai du prendre affront de cette réponse beaucoup trop vague, mais elle n’y pensa guère. Tout son esprit était désormais tourné vers la future coalition qu’elle allait former avec Vastare et Rachel. Car oui, elle savait qu’elle allait l’avoir pour elle malgré ce qu’il venait de dire, malgré son air renfermé et froid. Elle allait être le cerveau derrière une ligue de barbares prêts à tout pour devenir des êtres suprêmes, des magiciens hors paire qui pourraient régner sur le monde dans un futur proche.

Mouahahahah ! Je suis horrible. Horriblement sordide et répugnante. C’est merveilleux ! Le pouvoir pour moi ! Ahahah ! Comme ça elle verra ce qu’elle a perdu. Elle verra ce que c’est que le vrai pouvoir, la réussite suprême, le pouvoir ultime !

Eden ne pipa mot tandis que Vastare se levait, se contentant de le fixer de ses yeux froids. Elle voulait qu’il comprenne que personne ne la dirigeait, personne ne lui disait ce qu’il fallait qu’elle fasse. Elle était seul maître des endroits qu’elle bénissait de sa présence. Ne se demandant même pas ce qu’il pouvait bien penser à cet instant, elle s’amusait déjà à l’idée de le présenter à sa récente, mais déjà importante, nouvelle compagne de jeux mesquins, j’ai nommé Rachel Heartwood. C’était sûr que la jeune fille aux yeux et aux cheveux de charbon allait adorer ce nouvel arrivant une fois passé la déception de n’avoir pu le capturer en premier. Mais peu importait désormais, il allai falloir qu’Eden lui fasse la grâce de le rattraper pour ne pas qu’il s’en aille bouder comme un petit enfant à qui on aurai refusé une mini baguette magique. Elle avait bien vu que derrière le regard fier du jeune homme il y avait une certaine déception qui se cachait et cela la fit rosir de plaisir. Il y avait très peu de choses qu’elle aimait plus que de se savoir désirée, qui plus est pas quelqu’un au physique aussi avantageux. Elle partit d’un rire qui stoppa net le jeune homme à la porte, ou était-ce parce qu’il doutait de sa propre décision? Eden ne le saurai sûrement jamais mais elle ne s’en inquiétait guère, le plus important était qu’il était toujours dans la cuisine.


Ahahahahah !! Tu me plaît vraiment beaucoup Vastare. Je n’attendais aucune autre réaction que celle-ci. Que dirai-tu de sortir d’ici ensemble ? Je connais quelqu’un que tu devrai rencontrer…

Eden se leva et remit son uniforme en place avant de s’approcher du jeune homme qu’elle espérait avoir déconcerté par sa réponse pour le moins peu ordinaire. Elle attrapa la main de Vastare et l’entraîna dans le couloir. Elle ne lui laissai aucun choix, et s’il avait protesté Eden n’aurai pas hésité à deux fois avant de jeter un petit sort bien senti sur son corps d’Adonis du mal pour lui faire comprendre qu’il ne fallait tout de même pas trop jouer avec elle. Maintenant il fallait qu’elle trouve Rachel, mais la jeune fille avait le sentiment qu’elle ne devrai pas tarder à le faire.

Tu verras, elle va beaucoup te plaire j’en suis sûre. Je pense qu’on va très bien s’entendre tous les trois…


Non mais, qu'est-ce que tu racontes là? "Je pense qu'on va bien s'entendre..." Regarde moi ça, tu te ramolli complètement ma pauvre Eden. On dirai une Gryffondor en mal d'affection. Il faut bien faire ce qu'il faut bien faire pour obtenir ce qu'on veut, non?
Revenir en haut Aller en bas
Vastare Alterus
Serpentard
Serpentard
Vastare Alterus

Nombre de messages : 116
Age Roleplay + Sorts : 16 ans sorts 1 2
Date d'inscription : 05/01/2008

*Cuisines* Une blonde, un italien et des petits elfes (PV Vastare) Empty
MessageSujet: Re: *Cuisines* Une blonde, un italien et des petits elfes (PV Vastare)   *Cuisines* Une blonde, un italien et des petits elfes (PV Vastare) EmptyMar 8 Jan - 15:06

Il s'était arrété net. Ce rire, ce rire glacé dans son dos. Il n'en avait pas entendu de tel depuis cette triste journée et le triomphe sans joie de l'épouse Soragna. Il n'était pas très agé alors mais la ressemblance de ce rire malsain avec celui funeste de Soragna l'avait frappé. Comme stupéfixé, il ne bougeait pas d'un pouce, lorsque la main froide prit la sienne sans un regard elle l'entrainait vers la sortie, alors qu'elle vait de fait répondu elle même à sa question qui n'en était pas une. Il n'opposa aucune résistance encore plongé dans ces images qui remontaient à la surface, le sourire dément, les pleurs, les hurlements... Troublé mais décidé à se reprendre, il réalisa qu'ils étaient déjà dans ce couloir.

Quoi...Que.. Mais de qui parles-t-elle? Et pourquoi ce brusque revirement? Sa main est glacée. Pourquoi est-elle soudain si pressée? Cette personne qu'elle dit si importante, mérite-t-elle seulement le moindre regard? La plupart des gens me laissent indifférent qu'est-ce qui fait croire à cette Eden que celle là m'interessera?

Alors qu'il se torturait l'esprit afin de donner sens à tout celà, il se rendit compte qu'elle le tirait toujours par la main. Sans même sembler se soucier de son assentiment. La tentation de repousser cette main directrice se précisait, au même rythme que s'insinuait en lui la curiosité à l'egard de ce comportement et plus légèrement pour cette mystérieuse personne qu'il devait rencontrer. Le second aspect de ses préoccupations prit le dessus. Après tout n'avait-elle pas été surprenante jusqu'ici? Déterminé à la suivre il n'en oublia pas pourtant d'envoyer l'une de ses permanentes petites provocations... De son autre main il tira sa baguette et souffla un air chaud sur leurs mains nouées. Sans un mot, probablement dans le but d'adresser un message clair à celle qui tenait la barre en cet instant, message qui semblait donner son assentiment tout en signalant qu'elle n'aurait pas les coudées franches lorsqu'il déciderait que celà suffirait. Ou plus simplement par pur orgueil, se laisser trainer ainsi n'était pas dans ses habitudes. Mais croiser une si mystérieuse jeune femme dans les cuisines ne l'était pas plus. Aussi poursuivit-il son chemin, méfiant mais impatient d'en découvrir plus.

Soudain et brisant le silence presque rassurant qui s'était dressé entre eux, il demanda froidement:
Et où allons nous? Sa voix ne trahissait aucun sentiment pas même le moindre interêt mais le simple fait qu'il la suive pouvait trahir tout cela. Il avait toujours beaucoup apprécié les jeunes femmes capables de prendre des décisions, vives, et déterminées. En tous les cas surtout si elle restait sous son contrôle. Ce qui n'était pas évident au vu de la scène, mais beaucoup plus dans son esprit qui voyait beaucoup plus loin.

Au moment où il avait formulé sa question ils étaient passés devant le tableau d'une vieille dame qui regardait Vastare avec une inquiétude mélée d'amusement en voyant celui-ci occupé à suivre sans redire la demoiselle. Le tableau qui avait eu une altercation avec lui avant son entrée dans les cuisines avait surement raconté l'histoire à cet imbécile. Vastare lui jeta un profond regard de haine. qui peina à faire disparaitre l'expression narquoise de la dame aux cheveux grisonnant.

Elle finira bien par le regretter, patience la nature t'as fourni une bonne mémoire...

Il se reconcentrait aussitôt, en attente de la réponse que devait lui fournir la jeune femme qu'il avait du mal à imaginer sincère et détaillée. Mais qui sait, elle serait peut-être plus volubile cette fois ci...
Revenir en haut Aller en bas
Eden Twinings
Serpentard
Serpentard
Eden Twinings

Nombre de messages : 102
Age Roleplay + Sorts : 17 ans sorts 1 2
Points Prestige : 4
Date d'inscription : 20/12/2007

*Cuisines* Une blonde, un italien et des petits elfes (PV Vastare) Empty
MessageSujet: Re: *Cuisines* Une blonde, un italien et des petits elfes (PV Vastare)   *Cuisines* Une blonde, un italien et des petits elfes (PV Vastare) EmptyMer 9 Jan - 10:38

Eden ne fut qu’à peine surprise lorsque le jeune homme qu’elle tirait par la main souffla un vent de chaleur sur leurs mains nouées. Il était vrai qu’elle avait toujours les extrémités froides, en plus d’avoir les yeux et le caractère glacés comme un iceberg. Elle était froide mais non pas frigide et sourit intérieurement à ce qu’elle appellerait une coquetterie de la part de Vastare. Oui, une coquetterie car il ne lui semblait vraiment pas important d’avoir les mais réchauffées dans pareil situation. Elle allait lui faire rencontrer LA personne avec qui ils allaient former une bande terrible et tout ce à quoi il pensait c’était de se réchauffer les mains. Enfin bon, heureusement elle ne l’avait pas choisi pour ça, mais bel et bien pour sa cruauté et le mystère qui planait autour de lui. Elle ne savait si cette alliance allait tenir le coup étant donné que Rachel, Vastare et elle-même étaient tous les trois des personnages avec un caractère fort et qui ne se laissaient pas marcher sur les pieds, mais tout ce qui l’importait pour le moment était de trouver Rachel et de lui présenter sa nouvelle conquête. Une conquête qui pouvait devenir bien plus en son temps.

Elle marchait d’un pas décidé, tenant toujours fermement Vastare par la main. Elle avait sa petite idée sur l’endroit où Rachel pouvait bien se cacher à une heure où les couloirs étaient aussi encombrés. Elle était sûrement à la sortie d’un cours de première ou deuxième année à observer qui pourrait bien être la prochaine victime de ses petits tours de magie perfides. La jeune fille blonde ne prêta guère attention au petit sourire en coin de la vieille dame sur la tableau à côté duquel ils passèrent au moment où Vastare lui demandait plus de précision sur leur destination. Comme à son habitude elle ne répondit pas tout de suite, le laissant mariner dans son jus, poussant même les choses à la limite de la politesse, dans un jeu de provocation qu’elle adorait plus encore que de se savoir admirée pour sa beauté. Elle se tourna vers le jeune homme et lui sourit. Cette fois-ci elle tenta de mettre un peu plus de chaleur dans ce sourire qu’elle voulait encourageant. Elle se pencha vers lui et posa doucement et furtivement ses lèvres sur celle de Vastare, comme si ça allait le rassurer sur ses intentions. ce qui n'était probablement pas le cas, c'était peut-être même totalement le contraire!


Nous allons où elle est… C’est une surprise. Fais moi confiance…

A peine eut-elle dit ça qu’elle failli éclater de rire à sa propre remarque.

Fais moi confiance. Ahahah ! Moi même je ne me ferai pas confiance, alors ce jeune homme déjà méfiant n’aura que faire de ma remarque. Contente toi de l’amener à Rachel sans que le bel oiseau ne s’envole !


On y est presque. Soit patient…

Comme elle disait ça, ils passèrent devant la gigantesque baie vitrée de la terrasse. Et là ils trouvèrent Rachel...


HJ : La suite sur la terrasse, répond directement là-bas.
https://potteroleplay.actifforum.com/terrasse-avec-vue-sur-le-lac-f115/une-alliance-triangulaire-rachel-vastare-t9785.htm#189492
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




*Cuisines* Une blonde, un italien et des petits elfes (PV Vastare) Empty
MessageSujet: Re: *Cuisines* Une blonde, un italien et des petits elfes (PV Vastare)   *Cuisines* Une blonde, un italien et des petits elfes (PV Vastare) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
*Cuisines* Une blonde, un italien et des petits elfes (PV Vastare)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mes amies les bêtes [Yaoï ~ Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'École de sorcellerie Poudlard :: Autres lieux-
Sauter vers: