AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV)

Aller en bas 
AuteurMessage
Ghaele Gottfaust
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
Ghaele Gottfaust

Nombre de messages : 53
Age Roleplay + Sorts : Un certain âge Sorts 1 2 3 MD 3
Capacités Spéciales : Unilinguiste
Créature : Céleste
Date d'inscription : 14/03/2007

°Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) Empty
MessageSujet: °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV)   °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) EmptySam 13 Oct - 22:00

Théodore l'avait prévenu... Il lui avait proposé une mission taillée sur mesure et dont il était certain qu'il s'acquitterait avec brio ... Mais le lieu n'était pas fait pour lui, il lui fallait se rendre à l'évidence. Et remercier le sorcier d'avoir réfléchi à la question.

Ghaele, ne t'y méprends pas. Cet endroit n'a rien d'une forêt classique. Les sorciers frissonnent en évoquant le nom de la Forêt Interdite mais il y a des choses bien pires dans ce Parc. Aristote peut t'accompagner si tu le souhaites. Il sait se faire discret et il pourra s'occuper des indésirables que tu pourrais rencontrer afin de te laisser te concentrer uniquement sur ta mission.

Il avait longuement hésité avant de considérer sérieusement la proposition. Et de l'accepter. Depuis que ce monde lui avait ouvert ses portes, force était de reconnaître qu'il avait appris beaucoup de choses sur la nature de ceux qui l'habitaient. D'ailleurs pas toujours très belles. Il lui avait fallu rencontrer des humains tels que la petite Eloïse, l'apprentie mage Sylvaine, ou encore le jeune Nathanael pour réaliser que tout n'était cependant pas perdu. Il restait encore beaucoup d'espoir pour cet endroit.

Ressentant la présence ailée au dessus de lui, il avait traversé Hyde Park à la lueur de la lune rousse et rejoint le bosquet que Théodore lui avait renseigné. Les protections magiques étaient impressionnantes et il comprenait mieux que même des sorciers aguerris passaient à côté sans rien voir. Mais lui avait vu, ses yeux ne lui étant pourtant d'aucune utilité : la souffrance de la licorne suintait de l'endroit comme le pus d'une blessure négligée. Il lui avait fallu déployer des trésors de patience et de diplomatie pour que la dryade le laisse approcher de la créature. Apaiser l'animal n'avait pas été plus aisé mais il y était parvenu, usant de toute son empathie naturelle. Et il avait ainsi pu la soigner.

Le coeur léger, il ressorti du bosquet, certain que le monde irait bien mieux demain si un être aussi pur que celui là avait survécu à la nuit.


Aristote, nous pouvons rentrer ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


°Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) Empty
MessageSujet: Re: °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV)   °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) EmptyDim 14 Oct - 3:51

Comment était-il arrivé dans cet étrange park, lui-même ne connaissait pas la réponse a cette question, question qu'il ne se posait d'ailleurs pas.
Il allait ou ses pas le menaient un point c'est tout, instinct animal dominant un esprit humain. Le chat, l'enfant, l'homme avait été comme attiré par ce lieu, son sixième sens lui avait fait renifler la magie qui se cachait derrière un mur invisible.
Un humain normal, moldu ou sorcier, serait passé a côté sans remarquer la moindre anomalie a ce bosquet si banal.
Mais Aduain, lui avait senti et sans pouvoir passer la barrière magique installée par l'esprit d'autoprotection de la licorne, il était resté accroupi là indifférent aux regards curieux des couples amoureux et des petites vieilles proprettes.

La nuit était tombée et la lune avait tenu compagnie au félin humain. L'habituelle blonde était rousse ce soir présage d'un événement inattendu, d'une rencontre surprenante.
Il était arrivé enfin, apparaissant au milieu des ombres, homme qui ne sentait pas l'humain et l'enfant, l'homme, le chat avait penché la tête pour mieux observer cette apparition inattendument attendue.
Grâce a lui il pu la voir, la licorne qu'il reniflait depuis tant d'heure, il se passa la langue sur les lèvres dans un geste d'impatience, ses muscles vibrant légèrement comme ceux d'un félin prêt a bondir.
Il observa tapis dans l'ombre chaque geste de cet étranger, il sentit la satisfaction détendre ses traits lorsqu'il murmura a l'intention de la présence ailée au dessus d'eux.

Cette même présence qui fit hésiter l'enfant, le chat, l'homme. Que devait-il faire, il souhaitait le suivre mais il serait découvert par cette bête qui lui faisait se dresser les poils de sa nuque.
Dans son dilemne il commença à avancer parmi les bosquets qui longeaient le parc mais l'attention que lui prenait sa réflexion inachevée le fit brutalement trébucher, il se rattrappa par une souple pirouette et se releva les yeux brillants, fierté puérile de chat.
Il se recroquevilla pourtant en un instant, se rendant compte que le bruit qu'il avait provoqué avait fait tourner l'attention de l'humain vers lui et qu'il était à présent tout a fait visible.
Il prit les devants de la situation pourtant, ignorant les battements rapides de son petit coeur et regarda Ghaele avec un dédain certain, levant le nez de coté.


Aduain se demande pourquoi la Lune a changé sa coiffe ce soir....l'humain le sais peut-être même si Aduain est sur qu'un humain est trop stupide pour savoir quoi que ce soit de remarquable...
Revenir en haut Aller en bas
Ghaele Gottfaust
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
Ghaele Gottfaust

Nombre de messages : 53
Age Roleplay + Sorts : Un certain âge Sorts 1 2 3 MD 3
Capacités Spéciales : Unilinguiste
Créature : Céleste
Date d'inscription : 14/03/2007

°Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) Empty
MessageSujet: Re: °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV)   °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) EmptyLun 15 Oct - 22:39

Bien avant Ghaele, Aristote avait repéré l'intrus et ne l'avait pas quitté de ses yeux de pierre. Pour la gargouille, les humains présents en ces lieux avaient des attitudes certes étranges mais du moins ne ressentait-elle aucun danger : certains cherchaient des endroits sombres et se serraient l'un contre l'autre, tandis que d'autres s'asseyaient sur des bancs et jetaient du pain, appelant des hypothétiques pigeons et tourterelles qui se seraient perdus ici en pleine nuit. Mais celui-là, qui était resté immobile aussi longtemps qu'elle, l'avait vraiment intrigué. Il était fait de chair et de sang, remuait à peine, sa joue frémissant de temps à autre tandis que ses pupilles se rétrécissaient lorsqu'un léger bruissement se laissait entendre. Et il avait bien évidemment perçu la présence de tout ce petit monde !

Et enfin Ghaele ressortait du bosquet, la satisfaction flottant sur ses traits. L'espace d'un instant, l'air vibra autour de lui tandis qu'il quittait la zone de protection établie par les efforts conjugués de la dryade et de la licorne. Aristote les vit lui aussi, splendeur blanche d’où émanait une lumière tendre, sa tête reposant dans les feuilles dont la dryade avait fait un lit, son offrande. Et la vision déjà disparaissait, aussi vite qu’elle n’était venue. La gargouille, d’une approbation muette, reprit le chemin des ombres, ne lâchant pas Aduain du regard. Et s’arrêta d’une traite. Si une gargouille avait pu sourire, on aurait dit qu’Aristote s’esclaffait ! Ce qu’il avait pris pour une attaque vis-à-vis de celui dont il devait assurer les arrières n’était rien d’autre qu’une chute. Et la remise sur pied avec ce petit air offensé était à mourir de rire. Ghaele réalisa à son tour la présence et ralentit la marche pour se laisser rattraper par l’étrange apparition.


Et bien … Je peux vous dire ce qu’elle n’est pas … Les apparences sont trompeuses et celle qu’on montre du doigt en la condamnant coupable de la mort des jeunes pousses est pourtant totalement innocente. Maintenant, pourquoi cette couleur , est-ce un choix délibéré de sa part que d’avoir changé de coiffe pour mieux nous intriguer … Je l’ignore. Est-ce stupidité que de l’admettre ? Je vous laisse seul juge. Pour ma part, c’est blanche que je la connais, point d’orgue d’un ciel étoilé recouvrant les plaines de neige de mon pays. La voir rousse est inhabituel mais est-ce pour autant que de la surface de cette terre il nous faut trembler ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


°Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) Empty
MessageSujet: Re: °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV)   °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) EmptyMar 16 Oct - 14:44

Tsss...

Aduain restait a distance de l'humain à l'odeur étrange, ce petit air de dédain supérieur toujours affiché sur son visage félin. Il ne regardait pas Ghaele faisant semblant de pas être intéressé par un simple homme.
Il sentait toujours cette présence ailée au dessus d'eux ce qui n'était pas pour grandement le rassurer, nature méfiante de chat.
L'air de rien il reprit la parole, comme si le fait de parler a cet étranger n'avait pas plus d'importance que de chasser une souris pour lui.


Elle aime faire poser des questions aux humains, elle est de bonne compagnie. Aduain aime être seul avec elle, ils peuvent discuter tranquillement...

L'enfant, l'homme, le chat leva les yeux vers la blonde et eu un sourire malicieux comme si elle venait de lui raconter une bonne blague destinée a lui seul. Il secoua ensuite la tête comme pour chasser une mouche gênante invisible et enfin daigna regarder directement Ghaele.
Il pencha la tête sur le coté et rapprocha la paume de sa main de sa bouche avant de commencer a la lécher comme pour soigner une blessure douloureuse.


L'humain connait les animaux.
La dryade la laissé passer alors qu'elle n'a pas laissé passer Aduain.


Ce n'était pas une question mais une affirmartion curieuse. Il n'avait pas pu s'en empecher le chat qu'il était. La tentation était trop forte de savoir qui était l'humain inhumain. Aduain jeta un coup d'oeil en l'air et aperçut l'ombre qui planait, il se recroquevilla légèrement sur lui-même faisant comme si de rien n'était.
Revenir en haut Aller en bas
Ghaele Gottfaust
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
Ghaele Gottfaust

Nombre de messages : 53
Age Roleplay + Sorts : Un certain âge Sorts 1 2 3 MD 3
Capacités Spéciales : Unilinguiste
Créature : Céleste
Date d'inscription : 14/03/2007

°Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) Empty
MessageSujet: Re: °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV)   °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) EmptyMar 30 Oct - 0:06

Ghaele, discrètement, étudia son interlocuteur, essayant de percevoir l'aura qui s'en dégageait. Il continuait à le faire, encore et toujours, ne perdant pas l'espoir qu'un jour il serait comme les autres de son peuple et qu'il pourrait, lui aussi, lire dans les esprits de ceux qu'il croisait comme dans des livres ouverts. Ses efforts restaient vains et ce n'est pas ici qu'ils porteraient leurs fruits. Son heure n'était pas encore venue. Lorsqu'il aurait appris, il retournerait chez les siens, les Sages lui confirmeraient qu'il pouvait reprendre sa place à leurs côtés. Il serait à nouveau ... entier. Mais était-ce qu'il voulait réellement ? N'avait-il pas un rôle à jouer ici aussi ? Il ressentait un appel, on avait besoin de lui. Ou on aurait besoin de lui.

Et c'était ... comme il s'y attendait ... Tout au plus percevait-il dans son compagnon une nature peu ordinaire certes mais rien d'agressif ou de maléfique. Il y avait pourtant autre chose sur lequel il ne parvenait pas à mettre le doigt. Il ne pouvait pas encore le savoir, cette heure là aussi viendrait à point. Tant de questions sans réponses Ghaele. Elles n'étaient pas pour maintenant mais une chose était certaine : elles viendraient d'un être particulier qui lui avait tendu la main un jour. Peut être que tout était écrit finalement ?

Un doux sourire étendit les lèvres du Protecteur. Il était patient. N'était-ce pas un des traits de caractère de ceux qui ont une longue vie devant eux ?


La lune ... Belle comme une épouse le soir de ses noces, douce comme une mère aimante berçant son nouveau né, de bonne compagnie comme une amie sage et à l'écoute. Je comprends que vous aimiez rester seul avec elle. D'ailleurs peut être Aristote et moi troublons-nous votre osmose ? Ne craignez pas sa présence. C'est un de mes amis.

Ghaele releva le nez lentement, tentant de discerner la gargouille : même en la sachant à quelques mètres, force était de reconnaître que ses facultés de camouflage n'étaient pas une légende ! Ses oreilles ne perdaient pas pour autant la moindre parole exposée par Aduain, ce qui fit s'accentuer encore son sourire.

Ce serait manque d'humilité de dire que je connais tous les animaux et toutes les créatures. Tout au plus oserais-je avancer que j'ai peut être un don pour leur parler ? Mais leur parler n'est rien si l'on n'est capable avant tout d'écouter. La dryade avait peur. Il fallait lui reconnaître le droit à cette peur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


°Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) Empty
MessageSujet: Re: °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV)   °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) EmptyJeu 15 Nov - 16:57

L'homme, l'enfant, le chat ne fit pas un pas pour se rapprocher de l'étrange humain, curiosité oui mais toujours accompagnée de méfiance, charactere de chat. Aduain eu un petit rire étouffé lorsque Ghaele parla d'aristote, ne pas craindre ce que l'on ne peut voir quelle idée bizarre. Il leva encore une fois les yeux vers le ciel et son regard brillant de lune refléta une méfiance certaine.

Un des amis de l'humain ne veux pas dire qu'il n'est pas ennemi d'Aduain...
Sa présence gache la Lune...


La dernière phrase avait été prononcé de la manière d'un enfant boudeur et entêté. Il n'aimait pas ne pas voir un point s'est tout. L'enfant, l'homme, le chat pencha la tête sur le coté et recommença a se lécher la paume, puis, comme si de rien était, il fit un pas en avant. L'homme devait en effet avoir un don mais son odeur était encore trop étrange pour Aduain et sa curiosité était trop piquée a présent.
Tout a coup le chat eu un mouvement sur le coté comme pour chasser quelque chose puis il reprit normalement son petit rituel sur sa main.


On a dit a Aduain que l'homme a l'étrange odeur venait d'ailleurs? mais ou est cet ailleurs Aduain aimerait le savoir....Mais peut-etre l'humain n'aime pas parler de ce qu'il ne sait pas?
Aduain se demande, Aduain se demande...


Un curieux sourire malicieux étira la bouche enfantine du chat. Ses brillèrent d'intelligence et d'amusement, la crainte n'empeche pas de se divertir et cela faisait quelques jours que l'homme, l'enfant, le chat ne s'était pas amusé avec d'autres. Il s'ennuyait.
Revenir en haut Aller en bas
Elibatiz A. Merenwen
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
Elibatiz A. Merenwen

Nombre de messages : 82
Age : 37
Age Roleplay + Sorts : 25 ans sorts 1 2 3
Capacités Spéciales : Elementaliste de l'Eau, Enchanteresse en Runes, Don d'Empathie, Occlumens
Points Prestige : 3
Date d'inscription : 14/06/2007

°Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) Empty
MessageSujet: Re: °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV)   °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) EmptyJeu 20 Déc - 17:30

Tantôt magique, tantôt froide, Londres avait, tout comme la lune, en cette fraîche soirée de novembre, revêtit un beau manteau de lumières rouges. Elibatiz en était venue à se demander si Diane Chasseresse avait fait exprès de se parer de ses plus mystérieux atours en cette nuit qui s’annonçait particulière et propice aux événements les plus inattendus, afin de se moquer de ces stupides humains en reflétant leurs chaudes lumières. Il faisait un froid de canard, décembre s’installerait dans quelques jours amenant avec lui sa neige et ses fêtes. Mais pour le moment, la belle lune avait chassé tout nuage, trop contente de n’avoir que les étoiles à rivaliser. Et c'était mauvais signe. La pluie attendait encore quelques semaines avant de s’annoncer. Eli en était dépitée. Cette bénédiction divine lui manquait… elle aimait entendre le mugissement du vent qui l’enveloppait, sentir clapoter les gouttes d’eau autour d’elle, pénétrer de leur sel ses cheveux, suinter sur son cou, ses épaules, ses bras, ses hanches, s’accrocher à ses vêtements. Pour enfin la révéler. Oui, la révéler, telle qu’elle était vraiment. Car derrière cette délicieuse apparence humaine aux longues jambes infinies, se cachait un cœur qui ne demandait qu’à battre, qu’à vivre. Même s’il avait une queue de poisson…

Eli soupira. Ce n’était pas le moment de penser à tout cela. Tout le chemin qu’elle avait fait jusque là, elle ne le regrettait guère. Mais si c’était à refaire, peut-être corrigerait-elle beaucoup de choses. A commencer par William.

L’ondine secoua la tête et la releva, un air de dignité farouche sur le visage. Une erreur était une erreur. Le problème consistait à savoir comment ne pas la réitérer. Et Eli se promit de ne plus jamais se faire avoir.

Pour de vrai ? fit la voix goguenarde et désagréable à son oreille.

C’est ainsi, flânant entre les pensées moroses que lui imposait son esprit et les lumières joyeuses de Londres, qu’elle arriva à Hyde Park. Son entrée était, en fait, deux arbres d’un autre age dont les hautes branches s’entrelaçaient pour former une sorte de voûte de feuilles vertes, rouges, jaunes, rousses, orange, rouille, faisant basculer les robustes chênes entre printemps et automne.

La promenade devait y être agréable car malgré l’heure tardive que lui indiquait la fausse rousse au-dessus de sa tête de fausse brune, plusieurs couples s’y promenaient, main dans la main, mais aussi plusieurs personnes apparemment venues profiter du calme et de la sérénité de l’endroit.

Mais ce n’est pas de la sérénité que ressentit Eli dans son cœur lorsqu’elle arriva au milieu du Parc. C’était même tout le contraire. Aurore avait peur. Peur de ce qu’elle ressentait. Car c’était une sorte de haine que jamais elle n’avait éprouvée auparavant et dont elle n’arrivait pas à expliquer l’origine. Elle avait envie de crier, de lancer les pires sorts qui lui venaient à l’esprit, de diriger ses pics de glaces acérés qu’elle sentait déjà se former au bout de ses doigts contre… cette chose. Cette chose volait au dessus d’elle, menaçante. Eli n’arrivait pas à distinguer ce que c’était. Mais il était hors de question d’user de ses pouvoirs contre qui que ce soit, ou quoi que ce soit, en l’occurrence.

La jeune ondine avança, curieuse de savoir à quoi elle avait à faire. Les arbres lui cachaient la vue du Ciel et de cette créature. Mais elle était sure que les arbres n’avaient rien à avoir là-dedans. Cette chose savait bien se camoufler aux yeux de ses ennemis.

Je ne suis l’ennemie de personne, calmons-nous, sinon, je risque de faire des dégâts !

Quelques parterres de fleurs que la rosée recouvrait se retrouvèrent emprisonnés sous celle-ci. Cette eau venait de geler au passage de la jeune fille, réduisant les plantes à l’état de souvenirs…

Un des amis de l'humain ne veux pas dire qu'il n'est pas ennemi d'Aduain...

Sa présence gâche la Lune...


Eli stoppa net dans sa course. Cette phrase avait de quoi en interpeller plus d’un. Le monde de la Sorcellerie venait encore d’ouvrir une trappe en plein milieu de l‘Univers paisible des Moldus. Elle se cacha derrière un buisson, priant les cieux que la chose au-dessus d’elle ne sente pas sa présence à elle comme la nymphe ressentait la sienne. Ce serait dangereux… Et si elle avait les mêmes instincts meurtriers que ceux que ressentait Elibatiz en ce moment même ?

La première chose que vit Eli dans cette sorte de petite clairière, ce fut deux hommes. L’un grand et à forte stature mais qui lui était de dos et un autre, très très petit de taille et qui faisait avec sa tête un étrange va-et-vient. En fait, lorsqu’Eli put mieux voir, le second homme était accroupi et n’était en rien petit de taille. Et sa tête ne faisait que suivre les mouvements de sa langue qui… léchait sa paume.

On aura tout vu, pensa-t-elle non sans un soupçon de dégout.

Puis, elle se tut, attentive à ce qui se déroulait devant elle, ne voulant absolument pas perdre une miette de cette scène étrange dont les acteurs étaient à la fois si loins et si proches d'elle... !


Hj : Désolée, je m'incruste sur invitation ! Smile Si je dérange, il est toujours possible de supprimer ce message ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Ghaele Gottfaust
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
Ghaele Gottfaust

Nombre de messages : 53
Age Roleplay + Sorts : Un certain âge Sorts 1 2 3 MD 3
Capacités Spéciales : Unilinguiste
Créature : Céleste
Date d'inscription : 14/03/2007

°Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) Empty
MessageSujet: Re: °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV)   °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) EmptyVen 21 Déc - 22:57

Je ne prétends pas avoir un quelconque pouvoir sur mon ami. Je peux néanmoins vous assurer qu'à moins que je n'invoque une intervention belliqueuse de sa part, il ne vous fera aucun mal. Sa nature est loin d'être agressive à la base et jamais il n'attaquerait qui que ce soit à moins d'avoir une bonne raison pour le faire. Or, rien dans notre environnement immédiat ne me porte à croire que c'est la voie qu'il emprunterait. Il est totalement en accord avec la lune qui nous accompagne. Une présence non hostile, tout aussi silencieuse et attentive.

Les doigts de Ghaele effleuraient à présent le bois d'un banc qui offrait d'ordinaire son assise aux promeneurs désireux de profiter d'un moment de quiétude, face à une pièce d'eau à la disposition harmonieuse. Le froid montait de la terre, ce qui n'avait rien d'étonnant vu la phase des saisons dans laquelle cet univers venait de pénétrer.

Un cycle sans cesse renouvelé. Comme la loi combat le chaos, l'hiver chasse l'automne, le questionnement emplit l'être pensant. Mon odeur me trahit donc ? Je n'avais jamais vu les choses sous cet angle ...


Admettons que l'on a dit vrai. Je sais d'où je viens mais est-il vraiment intéressant de le dire ? Cela apporterait-il quoi que ce soit de bon ? Je ne le pense pas. Tâchons surtout de faire les bons choix dans le temps qui nous est imparti. Par exemple, je pourrais choisir de vous proposer un bref coup d'oeil à votre main. Elle me semble blessée. Cela pourrait soulever des questions auxquelles vous-même ne souhaiteriez pas rép ...

Bien malgré lui, Ghaele sursauta. A nouveau, Aristote avait perçu cette présence bien avant lui. Une aura féminine, évoquant les cascades rieuses d'Anfoebia et ses pires mers déchaînées. La gargouille s'était laissée tomber dans un vacarme de branches d'arbres fracassées et se tenait face à une jeune femme brune qui essayait visiblement de passer inaperçue. Un bref échange mental avec le Céleste et de la gargouille il ne restait plus aucune trace. Juste les bris de bois sur le sol.

Professeur Merenwen, voilà qui rend cette nuit d'autant plus radieuse.

Ils ne s'étaient jamais rencontrés. Bien que Théodore lui ait déjà touché un mot à son propos : ne faisaient-ils pas tous trois partie du SMS ? Et à de nombreuses reprises, il l'avait vue près du lac, pensant sans doute que personne ne la regardait. La plus élémentaire des politesses voulait qu'il se présente à elle puisqu'ils n'en avaient jamais eu l'occasion.

Je suis Ghaele Gottfaust, Gardien de la Forêt Interdite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


°Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) Empty
MessageSujet: Re: °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV)   °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) EmptyMar 8 Jan - 20:33

HJ pas de gros pavés please!! -_- HJ

L'enfant, l'homme, le chat pencha la tête sur le coté pour recevoir, attentif les paroles de l'humain inhumain. Il secoua sa crinière et se gratta la tête d'un petit air dédaigneux puis il fit quelques pas en direction de Ghaele mais il s'arreta brusquement et se recroquevilla encore une fois, accroupi, la tête baissée, regardant d'en dessous l'ombre qui venait de passer à nouveau au dessus d'eux. Il émit une drole de bruit de gorges qui s'apparentait fort à un miaulement indigné et effrayé puis se tut.
Il avait sentit la nouvelle venue plus humaine de par sa peur que l'étrange homme à l'odeur d'ailleurs. Ses yeux fendus et luisant comme la Lune se tournèrent lentement en direction de la silhouette qui avait stopper sa marche à quelques mètres de là.

L'enfant, le chat, l'homme eu un petit sourire narquois, moqueur de sa propre défaillance retrouvée chez une autre. Il reporta son attention sur le céleste et lança d'une voix susceptible:

Aduain l'a dit, l'ombre fait peur et pas seulement à Aduain, l'humain inhumain voit-il? Ou en plus d'être ignorant, il est aveugle...

Coinçant sa langue entre ses canines anormalement pointues, il sourit, félin qui s'amuse, chat qui s'ennuie. Puis il secoua la tête et avança encore l'air de rien en direction de l'étrange, à défaut de se rapprocher de lui-même il parvint lentement jusqu'au banc. Puis, posant sa tête dans ses mains, à nouveau à califourchon, il observa la Lune rousse qui se refleta dans son regard pénétrant. Il se remit à lécher sa main puis enfin répondit aux questions posées:

Le temps qui nous est impartie est long et ennuyeux pour Aduain alors Aduain s'amuse...
Aduain n'est pas blessée, la blessure d'une autre vie n'est soignable que dans celle-ci... maintenant il ne reste que cette horrible démangeaison et cette douleur pour rappeler à Aduain qu'elle a existé.


Il continua sa toilette incongrue et observa l'échange des deux humains. Intéressant comme tout semblait se relier et se croiser, il pencha soudain le visage sur le coté comme pour répondre à une question muette puis tourna les yeux plus intensément vers l'effrayée. D'un air dédaigneux il murmura:

Encore des noms....tsss
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


°Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) Empty
MessageSujet: Re: °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV)   °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) EmptyJeu 10 Jan - 14:47

Tendres lueurs éclatantes d'une lune couverte de sa parure de rubis étincellants... Un soir exceptionnel à n'en pas douter que celui-ci ... Aemeriah avait une fois de plus fui la grave et impassible attitudes des Célestes pour se plonger dans les étoiles ... Les étoiles ? Non, en fait, elle assistait du haut de son royaume des cieux au plus magiques des spectacles pour elle ... la vie !!! Et puis, elle avait le faible espoir qu'une fois, une seule fois, elle le verrait. Celui qui manquait àa sa vie et à son bonheur. Celui qui avait eu le courage de bousculer les lois célestes par amour !!! C'est d'un regard qui devenait tous les jours à la fois plus passionné et plus désabusé sur sa propre vie que la demoiselle regarda une fois de plus au travers des plans. Le seul vrai pouvoir qu'elle maîtrisait, car le seul vrai pouvoir qui lui permettrait de retrouver son père, un exilé du royaume des cieux. De lui, Aemeriah ne savait quasiment rien, car sa mère restait muette à son sujet. Trop douloureux encore, mais la blessure immense due à la disparition de l'être qu'elle aimait profondément se refermerait-elle un jour ?
après un dernier coup d'oeil, aemeriah décida que cela suffisait pour ce soir. Elle rêvait tant de venir sur Terre que chaque soir devenait une autre désillusion. Mais une force irrésisitible la poussa une fois de plus à regarder ... Pourquoi ? Aucune idée pour être honnête ... Mais un instant de folie vaut mieux qu'une éternité de sagesse, ça elle l'avait compris depuis longtemps grâce à sa mère ...

Il était là ... Observant l'astre nocturne avec attention, Aemeriah crut une seconde qu'il la voyait ... Mais non hélas ... Il n'était pas seul, d'autres créatures de Notre Mère contemplait ses miracles, mais qu'importe ?!?
Il est là ... Trop loin hélas ...

Des larmes qui ne coulent jamais en principe sur les joues d'un Céleste dévalèrent pourtant celles de la jeune fille ... Trop loin, trop loin ... Pour toujours trop loin ...

Non, c'est en donnant un coup de poing dans la l'air qu'Aemeriah se décida...

Ma vie ne peut être ici, je ne supporterai pas de vivre cette vie. Je pars. Et ce soir encore !!!

Elle avait souvent cherché comment passe dans les autres plans, mais ceci était un secret bien gardé chez les Célestes, encore plus lorsque le créature qui sollicite cette connaissance est si peu docile... Ce déail lui revenant en tête, la jeune fille fondit pour de bon en larme. Impossible ... Prisonnière de son plan.

c'est alors qu'une lueur étrange illumina l'endroit où était installée Aemeriah. Une lueur blanche aux reflets aussi roux que la Lune qui présidait cette nuit singulière. Et la jeune fille se sentit tomber, emportée par la gravité, emportée vers l'inconnu. Tout défilait autour d'elle à une vitesse folle. Un vertige qu'elle ne connaîtrait jamais plus s'empara d'elle, et dans une lumière aveuglante, d'une blancheur irréelle, telle un étoile qui tombe de la tenture de velours de a nuit, elle tomba sur Terre, inconsciente. mais sans doute pas pour longtemps ... Alors qu'elle sombrait dans l'inconscient, son dernier mot, prononcé si bas que nul ne put l'entendre, fut celui-ci ...


Papa ...

Et déjà, ses yeux se fermèrent, les prunelles azurs ne brillèrent plus tels deux saphirs, elle perdait de son éclatante aura de lumière ... Elle était dans le Royaume de la Terre. Elle avait traversé les plans.
Revenir en haut Aller en bas
Elibatiz A. Merenwen
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
Elibatiz A. Merenwen

Nombre de messages : 82
Age : 37
Age Roleplay + Sorts : 25 ans sorts 1 2 3
Capacités Spéciales : Elementaliste de l'Eau, Enchanteresse en Runes, Don d'Empathie, Occlumens
Points Prestige : 3
Date d'inscription : 14/06/2007

°Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) Empty
MessageSujet: Re: °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV)   °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) EmptyDim 13 Jan - 17:26

Eli sursauta lorsqu'elle entendit son nom. Apparemment, elle n'était pas aussi inconnue qu'elle le pensait. Il se nommait Ghaele Gottfaust et avait pour fonction Gardien de la Foret Interdite. Eli comprenait mieux d'ou il la connaissait. Même si, elle, n'avait fait qu'entendre parler de lui, sans jamais y prêter grande attention.

Au' décida de sortir de son buisson, dès que les rougeurs de ses joues se furent légèrement estompées. Elle avait été prise sur le fait et cela ne lui plaisait guère.

La prochaine fois, envoie Pi en éclaireur !

Vous m'avez appelée mam'zelle ?! fit la voix du charmant diablotin lorsqu'il apparut dans une familière odeur de souffre à sa droite. Ce qui avait failli causer une crise cardiaque à la jeune fille, cela va sans dire...

Non, je ne t'ai pas appelé... Mais va au bureau, je passerai tout à l'heure te charger d'une petite mission...

Lequel de vos bureaux Mam'zelle ?

Celui que tu aimes tant mon mignon, répondit-elle avec exaspération.

Nous disions donc que notre professeur de Runes sortit des buissons, l'air honteux mais tout de même fier - stupides manières d'Ondines...


Bonsoir, M Gottfaust. Ravie de vous rencontrer... Je n'en ai pas eu le loisir avant bien que j'ai déjà entendu parler de vous...

Ghaele était le genre d'homme dont la pureté d'âme se lisait sur les traits... Il avait tout de l'ange descendu directement du Ciel... Et peut-être était-ce vrai, son odeur était tout sauf humaine. Jamais Eli n'avait senti quelque chose d'aussi bon... Et pas seulement dans le rayon des odeurs corporelles ! ^^

A présent qu'elle n'avait plus à se cacher, elle pouvait aisément observer l'autre créature aller et venir au gré de ses mouvements félins. C'était une belle petite frimousse humaine mais... les yeux avaient de quoi soulever mille et une question.

Puis, de nouveau cette haine qui la rongeait de l'intérieur, qui lui donnait des envies de meurtres... La chose venait de se poser derrière le buisson d'ou Ghaele venait de sortir. Et elle sut : des Caronias...

J'aurais dû m'en douter, quelle chose nous répugne plus que les Dents de Strangulots macérés ?


Puis-je vous poser une question indiscrète, M Gottfaust ? dit-elle, pleine de gentillesse, essayant de calmer ses manières fières qui s'étaient mises à ressurgir malgré elle.

Elle n'attendit pas de réponse.


Que faites-vous si loin de Poudlard, par cette belle nuit ? Et pas de "Je vous retourne la question" qui tienne, je vous prie...

Un sourire empreint de cette envie de jouer qui la prenait... Et elle se tourna vivement vers l'autre.

Bonsoir, vous...
Revenir en haut Aller en bas
Ghaele Gottfaust
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
Ghaele Gottfaust

Nombre de messages : 53
Age Roleplay + Sorts : Un certain âge Sorts 1 2 3 MD 3
Capacités Spéciales : Unilinguiste
Créature : Céleste
Date d'inscription : 14/03/2007

°Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) Empty
MessageSujet: Re: °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV)   °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) EmptyVen 18 Jan - 22:38

Ignorant, aveugle … L’homme chat n’y allait pas de main morte avec Ghaele. Un autre que lui aurait vraisemblablement crié à l’outrage et corrigé l’insolent ! Mais telle n’était pas sa nature à lui. Il parvenait même à trouver une certaine sagesse dans ces propos un rien trop sévères dans le choix des paroles. Ignorant certainement puisqu’il errait toujours en quête d’une hypothétique compréhension. Et aveugle pour ne pas voir ce que son environnement lui montrait, encore et encore, inlassablement.

J’aurais volontiers tenté quelque chose mais je n’étais malheureusement pas là durant cette autre vie et ne peux donc pas changer le cours des événements. Il existe des traces indélébiles et des regrets qu’une éternité toute entière ne peut effacer …

Il n’y avait nulle amertume dans les propos du Céleste, plutôt une sorte de triste fatalité. L’on pouvait certainement changer le présent, mais le passé resterait immuable. Et dans ce présent, une femme de l’eau lui parlait. En sentant une vague odeur de souffre s’évanouir, il eut un léger sourire. Était-elle envoyée par Théodore ? Renvoyait-elle son diablotin faire rapport ? Des questions qui resteraient sans réponses pour l’instant puisqu’elles ne seraient pas formulées. Ce qui intriguait Ghaele, c’était plutôt la forte instabilité qui émanait de son aura. Cette peur qu’Aduain avait captée, mélangée à une haine, une répulsion innée vis-à-vis de quelque chose qu’il percevait vaguement mais n’arrivait pas à définir. Encore et toujours. Désespérante perte de ses pouvoirs, lui, le déchu, le banni. Par contre, aucune animosité ou agressivité tournée contre lui et ses compagnons. D’intrigué, il devint presque suspicieux. Ce qui avait effrayé la Dryade et faisait couver la colère dans le regard de la Naïade les espionnait peut être ? Quel mal pourrait-il provoquer en confirmant les raisons de sa présence ?

Je ne vous retournerai certainement pas la question, Professeur … Ce que chacun fait de sa vie ne regarde que lui et il ne me viendrait pas à l’esprit de vous extorquer de telles informations vous concernant …

Il n’en dirait pas plus maintenant et ici. Sa décision devait être entérinée par un événement des plus insolites. Et lourd de conséquences. Dans ce parc londonien affectionné des moldus, ce présent-ci ne pouvait être évité. Une étoile filante ne lui aurait pas plus étreint le cœur et rappelé celle qu’il avait aimé autrefois, qu’il aimait toujours … Les paupières désespérément fermées face à la lumière étourdissante qui envahissait son champs de vision, il pressa ses deux mains contre ses oreilles, tentant de juguler la douleur sourde que la compression des plans avaient provoqué dans son crâne. Une seule fois il avait vécu pareille chose. La douleur s’estompait et en quelques foulées chancelantes Ghaele s’approcha de la jeune fille étendue. Du bout des doigts, il cueillit les pierres de lune qui perlaient là où les larmes d’Aemeriah avaient coulé. Il les embrassa et dans un nouveau tourbillon de lumière elles devinrent poussière.

Poussière d’étoile …

Elle était de son peuple. Il ne pouvait pas la laisser ici, elle dépérirait face à tant de noirceur. Rien que cette idée l’accablait et le rendait plus faible. Ses paroles, bien que murmurées sur un ton des plus bas, étaient suppliques aux oreilles de ceux qui seraient capables d’entendre.


Aidez-moi …

Il ne fallut que quelques secondes pour que l’air vibre à nouveau autour des quatre êtres rassemblés non loin du bosquet de la dryade. Des petites créatures des bois se précipitèrent autour du Céleste, lui apportant courage et force, assez de force en tous cas pour qu’il se relève, le corps de la jeune fille inanimée dans ses bras. Dans un état de semi-conscience dicté par la nécessité, il reprit le chemin qu’il avait emprunté plus tôt en sens inverse et bientôt il disparaissait à la vue de tous. Appuyée contre un arbre, une femme à la peau brune et à la chevelure couleur des feuilles observait. D’un geste de la main, mesuré, comme réfléchi, elle invita Aduain et Elibatiz à entrer. Dans les ombres, Aristote était plus vigilant que jamais, même si la gargouille savait qu’elle ne pouvait être d’aucune utilité et qu’aucun danger immédiat ne menaçait ceux qu’elle observait et protègerait désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


°Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) Empty
MessageSujet: Re: °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV)   °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) EmptySam 26 Jan - 20:46

Ils parlaient, ils parlaient, bavards humains qui ne savaient communiquer que par des mots futiles. L'enfant, l'homme, le chat, lui n'ecoutait plus, son attention s'était porté ailleurs vers l'invisible, les autres s'agitaient autour de lui et il émit un léger sifflement félin.

Son regard fendu fixait à présent le ciel ou rien ne semblait bouger, il ne s'occupait plus a présent de l'ombre qui l'avait quelque peu rendu nerveux il y a peu de temps encore, quelque chose se préparait ailleurs qui aurait une influence sur ici et il ne voulait surtout pas raté ça pour une stupide peur de chaton.

Enfin comme s'il se déchirait le ciel s'ouvrit et une lumière violente illumina comme un phare la zone du parc où ils se trouvaient, Aduain ne put s'empecher de pousser un petit cri plaintif de chat et se recroquevilla jusqu'a ce que la lumière disparaisse et laisse sur le sol le corps d'une jeune fille d'une beauté incomparable.
L'enfant l'homme le chat glissa jusqu'a elle s'accroupissant à coté de Ghaele sans aucune crainte cette fois, il n'était plus question de jouer la comédie ici, des choses plus importantes et plus intéressantes se déroulaient sous ses yeux et il ne voulait pas manquer ça.

Son ouie fine entendit le mot qui sembla échappé a l'homme a l'etrange odeur, ainsi donc la petite fille avait rejoins le père, un petit sourire malicieux apparut sur son visage félin.
Lorsqu'il disparut dans les arbres le chat, l'enfant, l'homme le suivit sans hésiter voila qui cassait son ennui.


Aduain entre dans un jeu intéressant, comme c'est amusant...

Il se tourna vers Elibatiz et lui jeta un léger regard hautain et dédaigneux avant de ne plus du tout faire attention à elle.
Il retrouva les deux célestes plus loin et du bout des doigts frola la main de Ghaele, un léger vent fit fremir sa tignasse de chat et éclaira son regard. De la magie utilisé par un demi-humain donnant sa force à une autre créature. Avec ça le céleste pourrait tenir plus longtemps le choc de ses futurs retrouvailles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


°Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) Empty
MessageSujet: Re: °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV)   °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) EmptyDim 17 Fév - 13:36

Arrachée au lit de verdure de Notre Mère, Aemériah se sentit tout à coup réconfortée, et pourtant elle n'était plus chez elle, plus dans son royaume qui même s'il l'ennuyait, constituait son repère, la base de toutes ses réflexions et ses rêveries. Le passage à l'acte dont elle avait si souvent rêvé était maintenant une réalité. Restait à voir si elle serait cruelle ... Pourtant, la chaleur autour de ses épaules tendait à endiguer cette apréhension toute naturelle. C'était l'aube d'une nouvelle vie, dans un nouveau monde. L'aube d'un changement, d'une nouvelle ère, qui ne s'expliquait pas aux yeux de la jeune Céleste ... Pourquoi ce soir la Lune avait-elle revêtu ses pourpres teintes ? Pourquoi les plans s'étaient-ils ouverts pour elle ? Autant de questions qu'elle aurait pu et même sû se poser si elle avait eu sa connaissance ... Mais elle ne l'avait pas, son cerveau était comme perdu dans un vaste nuage cotonneux, seul son coeur percevait encore l'extérieur, et n'était-ce pas là l'essentiel, car si les yeux mentent, le coeur ne le peut. Et en cet instant, perdu dans un monde, un univers hors du temps et de l'espace, elle savait ...
Elle savait qu'elle l'avait retrouvé, lui, le seul être qui avait osé défier l'ordre, le seul être qu'elle pouvait admirer pour sa ténacité, le seul qui lui avait manqué durant ces siècles d'éternité ... Elle percevait une aura autour d'elle si pure qu'elle n'avait rien à envier aux autres Célestes. Enfin était-ce elle qui l'avait retrouvé ? Ou bien Mère Nature avait-elle décidé de réparer les blessures que des êtres avaient infligés au plus beau témoignage de sa magie ?

Aemeriah, berçée par le tendre balancement dans les airs, où l'air vibrait d'une façon magique, entrouvrit les yeux. Le choc avait été tel que les sons ne lui parvenaient pas distinctement, que sa voix se perdait au fond de sa gorge sans arriver à s'échapper de ses lèvres, que le souffle venait à lui manquer, que sa vue se troublait, que la fatigue était telle que ses muscles refusaient le moindre mouvement.

Pourtant, malgré le fait qu'elle était totalement harassée, Aemeriah, fut à nouveau aveuglée par la sombre clarté des étoiles et de la Lune ... Mais était-ce vraiment l'entière vérité ? La Céleste détestait le mensonge, plus que quoi que ce soit d'autre, aussi elle ne se mentait pas ... Et elle était aveuglée par la clarté autour de cet être ...

Dorloté par son père, n'est ce pas là le rêve de tuote petite fille ? Et même si elle n'était plus petite, Aemeriah appréciait ce moment de complicité. Pourtant, elle dut bientôt se rendre à l'évidence ... Il ne savait pas qui elle était. Oh sans doute avait-il perçu sa nature, mais rien de plus sans doute ... Et les créatures à la fois étranges et merveilleuses ne se doutait pas de plus de choses que lui ...

Une myriade de créatures des bois surgirent pour guider l'étrange cortège dans l'arche sombre des arbres, et se résignant, dans un dernier soupir, elle décida de protéger son père ... S'il savait, si elle lui disait, il n'arriverait, elle en avait le désagréable pressentiment, rien de bon .... Jouer la comédie pour préserver celui aui était pour elle le plus cher ? Opposition entre la réalité de la Vérité et le soin à apporter à autrui ? Autrui est bien plus important ... Cruelle décision, pourtant nécessaire ... Il lui fallait feindre de ne pas reconnaitre son aura... Il la tenait toujours au creux de ses bras, elle remua ... Et dans un léger soupir, d'une voix faible au possible, elle murmura, la mort dans l'âme ...


Où suis-je ? Qui êtes vous donc ? Et où m'emmenez vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Elibatiz A. Merenwen
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
Elibatiz A. Merenwen

Nombre de messages : 82
Age : 37
Age Roleplay + Sorts : 25 ans sorts 1 2 3
Capacités Spéciales : Elementaliste de l'Eau, Enchanteresse en Runes, Don d'Empathie, Occlumens
Points Prestige : 3
Date d'inscription : 14/06/2007

°Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) Empty
MessageSujet: Re: °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV)   °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) EmptyDim 24 Fév - 17:28

Le coeur d’Eli battait à tout rompre… Des sensations à la fois semblables en forces et contradictoires en natures se bousculaient dans son cœur, à la vue de cet étrange spectacle. Cetait quelqu chose qui, malgré les consequences lourdes – et peut-etre funebre – que la jeune Ondine pressentait venir, comme une sourde melodie que le vent murmurait à ses oreilles, etait aureolé d’une felicité sans pareille. C’etait la Magie dans ses atours les plus exquis, sa pureté la plus absolue.

Comment cela s’etait-il passé ? Elle l’ignorait.Elle n’etait que la spectatrice muette de la Volonté de Mere Nature qui avait decidé – pour le bonheur de quelques cœurs tristes de ce monde – de faire un miracle. Et tout ce que notre heroine garderait en memoire de ce dernier, serait une vive lumiere, un pression telle qu’elle avait senti ses tympans vibrer – alors qu’elle etait habituée aux grandes pressions des profondeurs aquatiques. Mais aussi – et plus probablement – ce halo de felicité qui avait enveloppé son corps, revigoant sa magie, s’insufflant dans son ame.

Et cette distorsion du monde avait donné naissance à une belle ame, presque une enfant. Elle aurait pu être la parfaite ambassadrice de la beauté en ce monde : Une belle jeune fille aux traits fins et harmonieux, aux longues boucles d’or, virant vers le châtain, une peau blanche mais légèrement halée par le soleil, comme si cet astre ne pouvait avoir aucune autre influence sur la peau delà jeune inconnue… Un charmant petit être, à l’odeur encore plus enivrante que celle de Ghaele Gottfaust, dont le visage enfantin semblait porter plus de sagesse que les rides des vieux de ce monde.

Mais plus curieux encore, les Gardiens de la Fret étaient accourus, offrant l’aide qu’ils rechignaient à offrir – ou à accepter… Sur l’ordre d’une Dryade. Une Nymphe des Bois qui avait – bien heureusement – chassé les Caronias par sa seule présence, calmant et apaisant l’esprit d’Eli.

Celle-ci regarda Aduain et ses manières félines avec attention. Allait-il oser et pénétrer le sanctuaire de la Dryade ?

Il vient de faire sa toilette, il est un tant soit peu présentable, je pense, non ? fit la voix.

Un petit sourire amusé survola les lèvres fines et rosées d’Aurore… Il fallait bien de tout pour faire un monde, n’est-il pas ? Haussant les épaules, elle se décida à le suivre, pour répondre à l’invitation de la Nymphe. L’autre. Une Dryade… Aurore sourit : Cette femme lui rappelait étrangement Déméter… Sans une hésitation, elle franchit le seuil du petit buisson délimitant les territoires de la Déesse. Refuser de rentrer aurait pu l’offenser. Et une Nymphe en colere, cetait pas beau à voir…

Doucement, Eli inclina la tête, en un signe de respect envers leu hôte. Cette dernière ne saurait peut-être pas qu’elles partageaient les mêmes origines mais au moins, elle saurait qu’elles partageaient les mêmes usages.

Mais l’heure n’était pas aux politesses mais à l’urgence. L’etrange inconnue venait d’ouvrir ses yeux à la clarté de ce monde. Elle venait de poser un etrange regard sur Ghaele. D’ailleurs celui-ci semblait bien plus au courant de ce qui avait bien pu se passer que tout les autres ici réunis. Même si le visage de la Dryade – aussi dur et rigide que le tronc d’un arbre – ne laissait rien transparaitre.

Eli sonda les cœurs alentours : Elle sentait la nonchalance d’Aduain et la pointe de fierté qui venait habiter son cœur… Elle sentait aussi l’inquiétude et la douce résignation de Ghaele. Le cœur de la Dryade semblait rester fermer à sa lecture, comme s’il se fut s’agit d’une pierre. Et enfin, Aurore regarda celui de l’inconnue : Il y avait cette détresse qui se mêlait aux innombrables questions qu’elle devait se poser… Mais aussi de la joie. Et un étrange bonheur qu’elle tentait de contrôler… Ou tout du moins de réserver à d’autres circonstances, beaucoup moins étranges, beaucoup plu calmes… Mais surtout à l’abri des regards étrangers d’Eli, d’Aduain, de la Dryade et de sa suite – dont al moitié restait au chevet d’une belle licorne à la queue d’or.
Revenir en haut Aller en bas
Ghaele Gottfaust
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
Ghaele Gottfaust

Nombre de messages : 53
Age Roleplay + Sorts : Un certain âge Sorts 1 2 3 MD 3
Capacités Spéciales : Unilinguiste
Créature : Céleste
Date d'inscription : 14/03/2007

°Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) Empty
MessageSujet: Re: °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV)   °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) EmptyLun 19 Mai - 22:30

HJ Toutes mes excuses pour ce monstrueux retard Embarassed HJ

Le Ghaele est un apprenti. A la fin de son apprentissage, son mentor déterminera si de la caste des Archons ou des Dévas il fera partie. Hérault ou bras guerrier du Solar, suprême majesté à la tête des Célestes … Sur un plan où les conflits seraient à jamais éternels contre l’ennemi héréditaire, les familles se devaient de céder leurs enfants les plus valeureux à la cause de leur meneur.

Ses parents n’avaient pas fait exception. Son mentor était respecté et respectable. Ce qui le sauva d’ailleurs de l’exil forcé vers les plans infernaux ! Combien de temps aurait-il survécu là bas, intouché ? Tout au plus une semaine avant que les légions démoniaques ne mettent la main sur lui, trop heureux de pouvoir faire de ce déchu l’un des leurs. Il avait enfreint les règles, il avait aimé. Par la Création, elle était tellement belle! Etaient-ils incapables de voir que leur Amour surpassait toutes les splendeurs qu’il leur était donné de contempler ? Comment pouvaient-ils considérer qu’il était de cause plus importante encore ? Son peuple n’allait-il pas à la dérive en mettant au zénith de ses priorités la guerre contre les plans infernaux ? Depuis quand les valeurs des Célestes glorifiaient la mort au lieu de la vie, cette vie qui grandissait dans le ventre de celle qu’il aimait ?

Blasphème. Procès. Déchéance. Exil. Quatre réponses définitives à des questions qu’il n’avait pas le droit de poser. Pourtant, sa plus grande punition, c’était ce qu’il laissait derrière. Jamais il ne la reverrait. Jamais il ne poserait ses lèvres sur le front du nouveau né qu’elle lui tendrait. Jamais plus le souffle du vent ne ferait bruisser les herbes hautes entourant leur écrin d’intimité. Il survivrait, il gardait l’espoir qu’un jour peut être son épreuve toucherait à sa fin. Mais survivrait-elle ?

Un protecteur. Voilà ce qu’il serait devenu au terme de son apprentissage. Pas un guerrier. Ni le messager de ces nouvelles sanglantes ou de ces politiques traitresses et vengeresses. Il ne lui avait pas été permis de protéger ce qu’il chérissait. Il s’acquitterait de ce rôle ici. Grâce à Théodore. Le Ghaele était devenu Ghaele. Et, par égard pour son mentor qui lui avait été fidèle jusqu’au bout, c’est son nom humain qu’il choisit. Gottfaust, le poing de Dieu. Ghaele Gottfaust, le Protecteur.

Qu’aurait-il vu à travers ses yeux de Céleste en regardant le visage de celle qu’il tenait dans ses bras ? Il n’avait plus ce pouvoir non plus … Cela ne lui importait nullement. Pour l’instant, il puisait la force auprès des créatures qui la lui offraient. La force de la protéger de l’atmosphère immonde et suffocante qui les entourait. Et c’était tout ce qui importait. Elle était unique, il fallait la préserver coûte que coûte, au prix de sa vie et de tous ceux qui se penchaient à son chevet. Ghaele n’aurait pu dire d’où lui venait pareille idée folle, mais c’était une évidence. D’une seule dépendrait la survie de tous. Son regard toujours aussi troublé se posa sur la Dryade. Elle avait compris. D’un murmure, elle en appela à la Licorne. Celle-ci, pourtant encore très faible se releva et de quelques foulées rejoignit le lit de feuille où reposait Aemeriah. Ce n’est qu’une fois sa noble tête déposée à côté de celle de la jeune fille qu’elle referma les yeux, épuisée par cet effort. Les muscles tendus de l’homme se relâchèrent et la sérénité trouva à nouveau son chemin sur ses traits, bien que le débit de ses paroles restât pour le moins saccadé.


Tu ne dois pas nous craindre, Tytär.(*) Je vais prendre soin de toi. Tu seras d’abord oppressée par tout ce qui t’entoure. Comme si des milliers de senteurs venaient assaillir tes sens. Ne les laisse pas te submerger. Tant que nous sommes ici, nous ne risquons rien. Je pense que nous avons tous été appelés en ces lieux pour assurer ta venue. Oui … Je le crois. Sincèrement. Taivaankansi Lahja. (**)

Ton protecteur...

Enfin une certitude tissée dans le vaste écheveau des possibilités ... Un timide sourire vint étirer les lèvres du Céleste.


(*) Fille
(**) Cadeau du ciel
Revenir en haut Aller en bas
Elibatiz A. Merenwen
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
Elibatiz A. Merenwen

Nombre de messages : 82
Age : 37
Age Roleplay + Sorts : 25 ans sorts 1 2 3
Capacités Spéciales : Elementaliste de l'Eau, Enchanteresse en Runes, Don d'Empathie, Occlumens
Points Prestige : 3
Date d'inscription : 14/06/2007

°Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) Empty
MessageSujet: Re: °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV)   °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) EmptyMar 20 Mai - 21:42

Eli regardait avec cette attention qui lui était particulière et qui lui permettait de saisir plus d'informations que la normale. Ghaele parlait un étrange langage que l'Ondine ne connaissait pas.
Par tout les esprits des Runes ! Serait-il... ?

Et la lumière se fit un peu dans sa tête, engourdie par le trop plein d'événements qui venaient de se passer. Trop d'éléments. Trop d'informations... pour assembler ce puzzle. En vérité, elle n'était pas sûre de vouloir savoir la vérité, regarder l'image finale ne lui procurerai aucune satisfaction. Oui, pour une fois, elle voulait prendre les choses telles qu'elles étaient et laisser aller les choses, mettant sa curiosité de coté, ne mettant pas son nez dans les affaires – déjà bien compliquées à ce qu'elle pouvait voir – de Messire Ghaele Gottfaust.

Eli s'assit dans l'herbe, en tailleur, le dos adossé à un vieux chêne aux branches pendantes qui respirait les années et les centenaires. Elle sourit légèrement, humant l'air alentour. La rosée avait une odeur particulière, ce soir... L'eau avait en effet quelques senteurs de Paradis. Bref, Eli se sentait bien... Elle vit la licorne – encore endolorie – se lever. A ce moment là, Eli sursauta et faillit se lever pour aller l'aider. En effet, sa blessure paraissait encore la faire terriblement souffrir. Mais la licorne, fière et noble, se leva et parcourut le chemin toute seule. Pour s'installer à la tête d'Aemeriah.

Délicate attention et merveilleuse protection... On dirait une de ces histoires d'Anges à cœur humain que lui racontait Déméter. Les Célestes existaient-ils ou bien étaient-ils seulement issus des fables de la vieille Ondine ?

Mais malgré sa promesse silencieuse de ne pas intervenir dans les plans que devait faire Ghaele, elle se redressa mais garda toujours sa position de tailleur. Elle parla alors d'une voix douce mais ferme. Pour Ghaele. Il ne semblait pas être encore revenu à la réalité et Aurore ne voulait pas le troubler.


Euh... Monsieur Gottfaust... Ghaele ? Hum... Je crois qu'il... Faut qu'il faut l'emmener... Aux Bureaux. Je veux dire, le SMS.

Elle jeta un regard en biais à Aduain. Mettait-elle le Secret en danger en lui disant ? Elle savait – à cause de la gargouille qui planait au-dessus de leur tête – que Ghaele avait un quelconque lien avec le SMS. Mais pour savoir son cercle ou encore sa mission de ce soir... C'était autre chose. Quand à Aduain, elle n'en savait pas plus sur lui que sur le cœur de la Dryade aux yeux améthystes.

Ghaele ! Le temps presse ! Il faut agir, cette jeune fille ne peut pas rester là ! Il faut... Il faut agir !

Et elle n'attendit pas son feu vert. La jeune femme appela...

Pi ?
Revenir en haut Aller en bas
Diablotin
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
Diablotin

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 15/09/2006

°Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) Empty
MessageSujet: Re: °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV)   °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) EmptyMar 20 Mai - 21:47

Pouf ! Une vague odeur de souffre enveloppa l'atmosphère et Miss Merenwen fronça le nez, comme légèrement importunée par l'odeur...

Diablotin numéro matricule 147-258369 au rapport !

Il souriait de toutes ses dents, essayant de les faire étinceler au passage des rayons de lune à travers les vieilles branches.

Vous m'avez appelée, beauté ?

Humpff ! Oui ! J'aimerais que tu ailles au Bureau du SMS et que tu les préviennes... Nous avons une petite situation d'urgence à Hyde Park...

Miss Merenwen sembla regarder un étrange monsieur au regard jaune et fier que Diablotin 147-258369-au-rapport... Bon peut-être que Pi me va mieux ! N'avait encore jamais rencontré de sa vie. Puis, elle sembla consulter Monsieur Gottfaust – un très peu habitué des locaux du SMS... Mais cet homme était très gentil – du regard.

Je crois même, ajouta-t-elle, qu'on aura besoin d'une ribambelle de... Nettoyeurs !


Ouuuhhh ! Encore des secreeeeeeeets !

Qu'est-ce que tu fais encore là, toi ! Allez, ouste ! Grouille au bureau !

Oui oui, j'y vais j'y vais ! Pas la peine de ronchonner !

Re-Pouf... Re-odeur de souffre...

Si tout le monde continue à froncer le nez comme ça... Faudrait peut-être aussi songer à me mettre du déo... !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


°Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) Empty
MessageSujet: Re: °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV)   °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) EmptyJeu 10 Juil - 18:10

Les célestes, les humains, races si différentes et pourtant tout aussi étonnantes à observer pour le chat, l'enfant, l'homme qu'il était. Lui n'appartenait a aucune, aucune qui existait à vrai dire, il n'était après tout qu'une expérience, réussie soit, mais une expérience tout de même.

Il resta silencieux, discret comme seul un félin peut l'être et, tout comme ces animaux, attentif au moindre mouvement et au moindre événement. Ce serait tellement dommage de rater ne serait-ce qu'une miette de ce qui se déroulait en cet instant.
Les paroles étaient belles et le moment étrange comme toutes les créatures réunies en ce soir.

Peut-être que l'humain à l'odeur d'ailleurs avait raison après tout, quelque chose les avait attiré ici comme pour les réunir avant l'arrivée de cette nouvelle odeur d'ailleurs...

Le chat, l'homme, l'enfant n'aimait pas vraiment cette idée car elle signifiait qu'il avait un destin, vague idée d'obligation, dédain face à l'immuable. Caractère de chat qui se veut indépendant de toute contrainte même du destin.

Il fit la moue et se remit dans sa position accroupie pour recommencer de manière indifférente à se lécher la main.

Pourtant ses oreilles restées ouvertes, écoutèrent les mots concernées de cette fille à l'odeur humide et lorsque le diablotin surgit dans son nuage de souffre, le chat indigné, l'enfant effrayé, et l'homme surpris qu'était Aduain laissa échapper un petit cri qui se confondait à s'y méprendre a un miaulement plaintif.

Quel odeur nauséabonde qui chatouillait ses narines et irritait ses sens. Il se recula légèrement en attendant que cette créature qui agressait sa moitié féline daigne repartir d'où elle était venue.

SMS, Bureaux, nettoyeurs, urgences, ces mots ne lui plaisaient en rien et lui rappelaient bien trop de souvenirs désagréables d'une autre vie, sa première et la pire.

Et malgré ça il restait planté là, curiosité irrésistible de chat en mal de spectacle à observer.
Il se rapprocha doucement même de Ghaele, personne en qu'il avait le plus confiance, si tant soit peu qu'on puisse appeler ce sentiment de la confiance. Peut-etre que le céleste accepterait de l'emmener avec eux...
Revenir en haut Aller en bas
Théodore Vimaire
Serdaigle
Serdaigle
Théodore Vimaire

Nombre de messages : 1056
Age : 45
Age Roleplay + Sorts : 37 ans Sorts 1 2 3 (74 ans non révélé)
Capacités Spéciales : Magie Elémentaire (les 4 éléments) / Métamorphomage / Magie des Enfers / Magie Hermétique / Télépathe Surnaturelle (légilimens - occlumens) / Illusion / Agent du SMS
Créature : Doppelganger (non révélé)
Points Prestige : 5
Date d'inscription : 03/04/2006

°Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) Empty
MessageSujet: Re: °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV)   °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) EmptySam 19 Juil - 20:03

Le diablotin avait été clair et bruyant comme un troupeau d'éléphants. Hyde Park, merveilleux centre de verdure au milieu d'une mégalopole.
Théodore arriva avec une petite délégation, discrétion oblige, pour vérifier l'alerte du diablotin.
Mais quand il arriva près du lieu du rendez-vous, il commença à ressentir la signature résiduelle magique qui flottait dans l'air.
Une signature que ses professeurs des mondes inférieurs lui avaient appris à reconnaître. Un Célèste.
Il était rare de rencontrer un Célèste dans sa brève vie. Car quand ils apparaissent, ils sont signes de mort pour les êtres d'en bas.
Mais depuis qu'il travaillait pour le S.M.S., le mot rare était une définition du dictionnaire qui diminuait comme une peau de chagrin.
Un Célèste est un être qui possède une aura qui explose de bonté, mais devant lui se tenait des êtres dont la source s'était tarie.


- Bonsoir, quelqu'un a-t-il composé le numéro de "SOS Chute d'Icare en détresse"?

_________________
°Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) Rgh11910

L'Ombre est un pôle obscur opposé au pôle éblouissant de la Lumière.
L'Ombre ne cherche pas à éclipser la Lumière, mais à la sculpter, la souligner, la mettre en relief.
Sans le fusain de l'Ombre, la page serait vierge et nos regards aveugles.


* Ordre de Merlin *
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/elisium-f46/mensonge-et-veri
Ghaele Gottfaust
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
Ghaele Gottfaust

Nombre de messages : 53
Age Roleplay + Sorts : Un certain âge Sorts 1 2 3 MD 3
Capacités Spéciales : Unilinguiste
Créature : Céleste
Date d'inscription : 14/03/2007

°Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) Empty
MessageSujet: Re: °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV)   °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) EmptyMar 9 Déc - 22:12

Ses yeux étaient un gouffre sans fond et n’eût-ce été la voix caressante d’Elibatiz, Ghaele aurait pu rester des heures à contempler Aemeriah. Surtout que petit à petit l’oppression qui les avait étouffés s’estompait. Chose plus étonnante encore, la Licorne qui était venue apporter son soutient bénéficiait à son tour de celui de la jeune fille. Un échange grandiose de particules, les atomes de la bonté éblouissant de leur folle chorégraphie ceux qui étaient capables de voir.

L’Ondine avait cependant raison. Cette félicité ne pouvait durer éternellement et le bosquet n’avait que déjà trop été troublé. Elle avait pris les choses en main, ce en quoi Ghaèle la remerciait infiniment. Et déjà Théodore apparaissait, une fois de plus apportant leur salut sur un plateau d’argent entouré de vapeurs de souffre, son humour décalé dédramatisant ce qui aurait pu très mal se terminer. Ghaèle ne mettrait pas son apparition si rapide sur le compte d’un enième hasard. Cependant, il ne poserait aucune question : cela faisait bien longtemps qu’il avait remis entre les mains de cet être exubérant en apparence sa vie et sa confiance. Théodore faisait ce qui était fondé, pour leurs mondes, pour les créatures, pour la Justice.

Pour que l’Harmonie reprenne la place qui lui revient de droit.

Un par un, ils quittèrent le bosquet, leur extraordinaire procession enrobée d’une nostalgie non feinte à l’idée de laisser se refermer derrière eux les voiles sylvains cachant au reste du monde cet écrin de pureté.

Qui les suivrait là où Théodore le menait, le Ghaèle n’en savait rien. A vrai dire, il ne percevait plus la présence de ses compagnons d’un soir, plongé dans une sérénité qu’il savait fragile, protégée uniquement par la volonté de son guide. Malgré la fatigue qui l’accablait, le Célèste avait tenu à porter la jeune fille dont les yeux s’étaient à nouveau clos sur un sourire paisible et énigmatique. Une douce lumière les enveloppait tous deux, un halo aux teintes argentées redessinant leur silhouette dans une vision édénique d’une marche hors du temps. Touchés par la Grâce de ceux de leur peuple.

Elle serait en sécurité. Allongée dans une pièce d’un blanc de nacre où Théodore avait fait disposer des coupelles de Jasmin, Aemeriah goûtait désormais au sommeil que son voyage terrestre exigeait d’elle. Le moment venu, il savait qu’elle reprendrait conscience. Elle était venue pour cela, attirée comme eux tous par un destin qu’ils devaient accomplir s’ils ne voulaient pas que leur monde et leurs idéaux périssent.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




°Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) Empty
MessageSujet: Re: °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV)   °Hyde Park° A la lune rousse ... (PV) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
°Hyde Park° A la lune rousse ... (PV)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] La Septième compagnie au clair de lune [DVDRiP]
» Baignade nocturne [ Pv Sky ][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Londres :: Centre ville-
Sauter vers: