AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Le Phénix se frotte au Serpent [PV]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Amadeo Whitemore
Serpentard
Serpentard
Amadeo Whitemore

Nombre de messages : 877
Age : 35
Age Roleplay + Sorts : 34 ans + sorts 1, 2, 3
Capacités Spéciales : Occlumens
Date d'inscription : 26/08/2007

Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty
MessageSujet: Le Phénix se frotte au Serpent [PV]   Le Phénix se frotte au Serpent [PV] EmptyVen 5 Oct - 19:00

Depuis qu'il avait été promu au sein du Ministère de la Magie, Amadeo Whitemore n'avait plus prit un instant de repos. Son temps si précieux qu'il divisait avec sagesse entre les affaires de l'Orphelinat Rightway et celles du Département pour la Régulation et le Contrôle des Créatures Magiques, venait parfois à lui manquait et sa récente intégration au sein de l'Ordre du Phénix n'était pas vareiment pour arranger les choses... Néanmoins, c'est en rejoignant l'Ordre qu'il avait fait la connaissance d'une jeune femme, charmante sous tous rapports et pur qui il s'était prit d'affection.

Rêverie Nightmare, qui été âgée de 25 ans seulement, avait à son compte un passé trouble et pour le moins atypique. La jeune femme semblait porter en elle une ribambelle de secrets et sous ses airs de Miss Catastrophe, l'on pouvait deviner qu'elle avait été témoin de nombre de choses que le commun des sorciers n'avait pas eu à vivre. Mais cette facette d'elle-même, Rêverie Nightmare ne l'affichait que très rarement et il fallait être doué d'assez de subtilité, comme l'étatit Amadeo, pour pousser ces tristes réflexions aussi loin...

Les deux jeunes gens s'étaient donc rencontrés pour la première fois au 12, Square Grimmauld lorsqu'Amadeo s'était rendu au QG de l'Ordre pour y consulter les archives et se faire une idée plus précise des missions qui jusque là avaient été menées par ses Frères et Soeurs d'Armes. Là-bas donc, il avait fait la connaissance de Rêverie et tous deux avaient discuté pendant quelques heures autour de thés et de cafés, à l'abri du reste du monde dans la cuisine de la vieille Maison Black.

Ils s'étaient trouvés de nombreux points communs bien qu'Amadeo n'ait pas eu un vécu aussi lourd que la jeune fille. Il semblait en tous cas que leur prédisposition à la maladresse avait créé entre eux une sorte de "solidarité des deux mains gauches" !

Rêverie avait raconté cette fameuse histoire à Amadeo où lorsqu'une nuit, ne trouvant pas le sommeil, elle était descendu aux cuisines de Poudlard pour s'y préparer une mousse aux chocolat. Perdue dans ses pensées, elle n'avait pas entendu que quelqu'un était entré après elle et ce fut avec la Sous-Directrice de l'école, Noxis Clymox, qu'elle s'était soudainement retrouvée nez à nez et que, éffrayée par cette apparition soudaine, elle en avait renversé sur les pieds de sa supérieure toutes les oranges épluchées qu'elle destinait à son dessert chocolaté.

Noxis Clymox n'avait cependant pas prit ombrage des frasques none intentionnelles de la jeune enseignante. Elle semblait même s'être prise de compassion et d'amitié à l'égard de la jeune fille qui faisait tout son possible pour réparer ses dégâts et se montrer moins perturbée et gênée qu'elle ne l'était bien que le teint carmin qu'affichait alors la jeune fille démentait formellement sa parodie d'aisance appliquée. Elles avaient parlé ensemble un moment et son intégration au sein de l'Ordre du Phénix découlait enfait de cet entretien nocturne...

Amadeo quant à lui avait fait le conte à na nouvelle Amie de cette petite histoire qu'il avait vécu quelques années auparavant où, alors qu'il était complétement absorbé dans la lecture d'un vieux grimoire relatants les exploits d'Alexandre le Grand, il ne s'était pas rendu compte que les flammes des bougies qui éclairaient sa lecture s'étaient propagées le long des rideaux pourpres qui encadraient son lit. Il avait fallu attendre que son moldu de frère entre par hasard dans la pièce pour qu'il suggère calmement à Amadeo qu'il était sur le point de brûler entièrement emportant avec lui tous ses biens personnels...

Heureusement, les gens distraits intègrent vite le "réflexe Aquamenti" !

Quoiqu'il en soit, Rêverie et Amadeo avaient tous les deux déploré le manque de temps qui caractérisait leurs emploi du temps respectifs. L'une était Professeur d'Astronomie à Poudlard où elle faisait de son mieux pour transmettre son savoir à ses élèves tandis qu'elle oeuvrait à présent pour le compte de l'Ordre. L'autre était désormais Directeur de Département pour le Ministère de la Magie. En plus de cela il veillait aussi à la bonne marche de l'Orphelinat Rightway qu'il dirigeait avec, heureusement, l'aide inestimable de sa vieille intendante, l'austère et intransigeante Hildegarde...

Les deux jeune gens avaient donc décidé d'un commun accord qu'ils se devaient de prendre un temps de repos afin de préserver leur équilibre mental qui n'était déjà pas à l'apogée de ce que les gens appellent "la normalité". Ils avaient donc convenus de se rejoindre dans les rues de Londres, côté moldu, et de s'y balader quelque peu avant de rejoindre le Chaudron Baveur, d'y boire un verre et enfin de se rendre au Chemin de Traverse pour y faire quelques achats coûteux et si possible inutiles.

Et voilà que le jeune homme était arrivé, comme à son habitude, avec cette fois seulement quinze bonne minutes de retard au dit rendez-vous. Pourtant et, pour la première fois dans sa vie, il semblait qu'Amadeo avait rencontré quelqu'un qui était pourvu d'un système de ponctualité encore plus médiocre que le sien. Chose pour le moins rarissime ! Il alluma donc nerveusement une de ses cigarettes moldues et découvrit ironiquement les âffres de l'attente. Juste retour des choses puisqu'après tout, c'est ce qu'il infligeait constamment et quotidiennement à son entourage... Après avoir suffisament dans la rue, il se dirigea finalement vers le Chaudron Baveur.

Bon elle fait quoi la Rêverie ?!


Dernière édition par le Mar 9 Oct - 17:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/Presentation-f3/Presentation
Invité
Invité
avatar


Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le Phénix se frotte au Serpent [PV]   Le Phénix se frotte au Serpent [PV] EmptyDim 7 Oct - 21:03

C'était comme d'habitude, parce qu'elle s'était endormie que Rêverie était en retard. Elle qui, avec ce poste de professeur d'Astronomie à Poudlard, avait espéré (vainement!) pouvoir prendre les quelques années de repos qu'elle pensait avoir mérité, elle s'était fourré le doigt dans l'oeil, et ce jusqu'à l'omoplate! Ses soirées étaient dédiées soient aux études en plein air, soient aux corrections des copies de ses élèves, pour la plupart très assidus -ce qui voulait dire plusieurs épais et nombreux rouleaux de parchemins... Elle en serait presque venue à souhaiter des cancres! Mais non, elle les adorait trop, ses élèves!

C'est donc assez tard qu'elle avait ouvert ses paupières ce samedi matin, les yeux au niveau de son encrier et de plusieurs livres. Pourquoi fallait il donc que les élèves utilisent tant de source dans leurs devoirs? Passons. La première minute d'hébétitude passée, ses yeux ensommeillés s'étaient posés sur l'horloge à gauche de son bureau. Deux aiguilles... La petite sur... Le I? La deuxième sur... Le VI? Elle sauta sur ses pieds en criant

Oh noooon! Treize heures et demie!!! Pas possible!!!!

C'est donc avec les cheveux ébouriffés, les chaussures pas lacées, dans sa dernière robe propre, un toast froid entre les dents qu'elle courait dans les couloirs millénaires de l'école, sous les rires des fantômes, pour trouver la première cheminée reliée au réseau. Cela fait déjà 15 minutes qu'elle aurait du retrouver Amadeo Whitemore, le sorcier le plus cultivé qu'elle ait rencontré avec Albus Dumbledore. Au cours de leur rencontre suivie d'une longue discussion au 12, Square Grimmauld, il avait évoqué son cursus époustoufflant, ses rencontres... Et c'est avec plaisir que Rêverie lui avait prêté toute son attention. Etant propriétaire d'une librairie, on aurait dit qu'il apportait l'atmosphère de ces temples de culture avec lui: elle avait passé un agréable moment, loin de ces pensées habituelles, calme et loin de ce monde.

Elle pouvait actuellement juste espérer qu'il serait en retard lui aussi! En effet, il semblait qu'ils étaient tous les deux aussi maladroits et têtes en l'air l'un que l'autre! Quand elle lui avait raconté son accident "mousse au chocolat" avec Noxis, il avait beaucoup ri! En effet, c' était risible: rentrer dans l'Ordre par l'entremise d'oranges pelées... Quant à lui, il s'était contenté de presque mourir dans les flammes, tout ça par amour pour un livre sur les exploits d'Alexandre le Grand! Heureusement, les gens distraits sont souvent bien entourés, elle s'en rendait compte. Parfois, ses élèves lui rappelaient que "Madame, peut être faudrait il éteindre les bougies avant de quitter la tour, non?".

Alors qu'elle aurait adoré le revoir plus tôt, ils étaient tous les deux très pris: il occupait un poste à haute responsabilité au Ministère, et s'occupait en plus d'une librairie renommée et d'un Orphelinat! Elle l'admirait pour tout cela... Actuellement, elle ne pouvait qu'à peine aider l'Ordre, et elle essayait encore et toujours de trouver des autres parents Nightmare... Si la plupart croupissait à Azakaban -et faites qu'ils y restent!- sa rencontre avec son innocente cousine avait plongé Rêverie dans des abîmes d'insomnie et de crises d'angoisse. Elle avait rendu sa cousine folle, l'avait poussée au crime. Elle ne pouvait que prier pour que Judith soit un cas isolé.

Elle avalait son dernier morceau de toast quand elle débarqua dans la cheminée du Chaudron Baveur et fut prise d'une quinte de toux.

Mon Dieu, quand cela a-t-il été ramoné pour la dernière fois?!

Un coup d'oeil sur l'horloge la plus proche... 30 minutes de retard! Elle sentait presque la pointe de ses cheveux roussir de honte. Ses pupilles brunes se posèrent alors sur les clients, et elle fit un pas en avant. Sur la pointe des pieds, elle scrutait la tête des clients... Le voilà! Elle voyait même la fumée de sa cigarette.

Amadeo!
Revenir en haut Aller en bas
Amadeo Whitemore
Serpentard
Serpentard
Amadeo Whitemore

Nombre de messages : 877
Age : 35
Age Roleplay + Sorts : 34 ans + sorts 1, 2, 3
Capacités Spéciales : Occlumens
Date d'inscription : 26/08/2007

Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le Phénix se frotte au Serpent [PV]   Le Phénix se frotte au Serpent [PV] EmptyMer 10 Oct - 0:54

Arrivé au Chaudron Baveur, Amadeo s'était casé dans un coin bien à l'écart afin de pouvoir, comme lorsqu'il le faisait autrefois avec sa mère moldue, regarder les gens défiler devant lui. Pour chacun, il y allait de son petit commentaire, acerbe de préférence. Plus le sujet était farfelu et plus il appréciait ce petit exercice de style qui consistait a faire ressortir au maximum les défauts de ses cibles. Oui, il ne se forcait pas plus que ça, il aimait ça et dans ce petit bar qui voyait passer à la journée presque la moitié de la Communauté Magique de Grande-Bretagne, Amadeo s'en donnait à coeur-joie !

Il avait commandé un verre de Wiskhy-Pur-Feu pour l'aider à supporter le fait que pour une fois, c'est lui qui devait attendre quelqu'un et non l'inverse et il enchaînait cigarette sur cigarette pour se donner la contenance d'un homme paré d'un minimum de patience. Je l'aime bien la Rêverie mais parole de m'Adeo, si elle n'est pas là dans les dix minutes je décolle et je m'en vais à Poudlard lui donner un coup de pied là où je pense !


Amadeo !

Il se retourna et vit la jeune femme sortir en trombe de la cheminée et s'avancer vers lui d'un air joyeux en manquant à chaque pas de marcher sur ses lacets défaits et de se retrouver face contre terre devant toute la clientèle réunie. Mmm ce serait une humiliation assez suffisante pour que je puisse excuser son retard... Mais non. Rêverie qui, certes n'était pas douée de ses mains, semblait pour le coup plus chanceuse avec ses membres inférieurs et elle atteignit bientôt la table de son Ami sans le moindre heurt. Arrivée face à lui, elle lui offrit l'un de ces sourires innocents qui peuvent vous faire pardonner un grand meurte ou un petit massacre. Ses vilaines pensées s'évanouirent à l'instant et Amadeo lui sourit en retour.

Enfin te voilà ma chère ! Je t'en prie, assieds-toi... et il se leva pour installer galament son invitée à sa table. Qu'est-ce qui t'as retenu ? Tu as découvert une nouvelle planète dans ta jumelle ? Tu as croisé un ou deux Mangemorts dans la cheminée ? Nan attends, ne me dis rien, je sais, tu préparais une mousse au chocolat quand tout à coup, un troupeau de Centaures en furie a déboulé et t'a enlevée pour te séquestrer dans la Forêt Interdite et te faire avouer le secret de ta célèbre recette ! Hihi.

La jeune femme pouffa de rire et ses joues se teintèrent d'une jolie couleur rosée tandis qu'elle avouait distraitement à son Ami une simple panne de réveil. Elle gardait ses yeux baissés sur la table en attendant avec ce qui semblait être de l'angoisse la réaction jeune homme. Celui-ci s'amusa de sa franchise qui touchait au puéril et à l'adorable. Il lui assure que ce n'était rien, qu'il n'avait presque pas attendu, bon là c'est vrai je mens un peu, et que tout allait au mieux dans le meilleur des mondes puisqu'il leur restait bien assez de temps pour prendre un verre ici-même et continuer la journée sur le Chemin de Traverse afin d'y dégotter quelques objets magique rares et superficiels.

S'il vous plaît ! dit-il en claquant des doigts pour attirer l'attention du serveur. Ce dernier ne mit qu'une seconde avant de se précipiter pour prendre la commande. Héhé, ça a des avantages d'être haut-gradé au Ministère ! Ma jeune Amie ici présente prendra... Mmm... Voilà, elle prendra un petit café bien serré, un croissant et une mousse au chocolat aux oranges confites ! Quant à moi, je prendrais le fond de la bouteille de Wiskhy-Pur-Feu mais, soyez discret s'il vous plaît ! demanda t'il au jeune homme au jeune garçon qui s'était penché pour entendre les murmures d'Amadeo. C'est bien beau les privilèges, m'enfin si l'on voit un Directeur de Déparetement se saoûler en public, pas sûr que ca fasse bon effet m'Adeo !

Ils discutèrent quelques minutes le temps que leur commande leur soit apportée. Vous mettrez ça sur le compte de Lancaster s'il vous plaît... Mission officielle... Murmura t'il en gratifiant le jeune homme d'un regard qui en disait long. Niark, niark ! Rêverie s'amusa des frasques de son Ami et lui rendit le sourire qui convenait. Ils trinquèrent ensemble au Ministère et au Ministre puis reprirent leur conversation. Ils échangèrent quelques banalités sur leur travail, le temps qu'il faisait, les abominations des partisans du Seigneur des Ténèbres ce qui les conduit bien évidemment à abordre le sujet de l'Ordre du Phénix.

En effet ma chère, la prochaine fois que nous serons ensemble Square Grimmauld, je te montrerai moi-même ce parchemin. Y figure un bon nombre de noms de Mangemorts présumés qui ont été répertoriés par l'Ordre et pour quelques uns par le Ministère... Il y a évidemment des liens entre l'Ordre et le Bureau des Aurors, certain de nos Membres y travaillent, ce qui est heureux car c'est une sorte de tacite collaboration qui, bien qu'elle doit rester discrète, est assez gratifiante autant pour nous que pour eux...

Rêverie Nightmare qui était elle aussi novice au sein de l'Ordre légendaire écoutait Amadeo avec passion et attention. L'on pouvait deviner à son regard pendu aux lèvres du jeune homme qu'elle brûlait d'en apprendre d'avantage sur les ennemis qu'elle avait jurer de combattre aux côtés de ses nouveaux Frères et Soeurs d'arme. Elle buvait littéralement les paroles de son Ami lorsqu'il en vint à parler du dossier carmin qu'il avait découvert et qui retracait toutes les actions officielles et officieuses que le Seigneur des Ténèbres avait jusque là accomplit et dont l'Ordre avait été au courant.

C'est vrai... approuva t'il aux murmures de la jeune femme. C'est terrifiant... Mais c'est aussi très exaltant ! Cette bibliothèque est une véritable mine d'informations pour qui veut s'impliquer dans le combat contre les Forces du Mal et je ne remercierais jamais assez Noxis de m'y avoir donner accès.

Il se tut un instant en voyant un petit groupe de sorcières prendre place derrière Rêverie et posa délicatement son index sur ses propres lèvres afin de signifier à son Amie que leur conversation était en passe de devenir audible. Celle-ci se retourna discrètement et approuva d'un bref hochement de tête. Ils échangèrent un sourire complice qui impliquait tacitement le lien qui les unissait dans cette bataille ancestrale du Bien contre le Mal. Nous sommes des guerriers anonymes et pourtant cela confère à nos actes et à notre mission encore plus de valeur...

Bien, dit Amadeo soudainement d'une voix un peu plus forte. Finissons notre verre et partons d'ici. Il me tarde de dépenser ma maigre paye de Directeur de Département ! La journée est maginifique et ce serait un crime que de rester enfermés alors qu'il y a tant de bêtises à faire à l'extérieur !

Rêverie qui avait déjà mangé son croissant et sa coupe de mousse au chocolat bu d'une gorgée le reste de café qui lui restait. Amadeo en fit autant avec son wiskhy et tout les deux, ils se levèrent, se vêtirent de leurs manteaux et sortirent dans la petite cour derrière le bar en jettant un regard amusé à l'addition désormais devenue ardoise gouvernementale.
Du bout de sa baguette, Amadeo tapotta les briques dans l'ordre qu'il convenait de le faire et c'est bras dessus, bras dessous que lui et Rêverie Nightmare s'engagèrent joyeusement sur le Chemin de Traverse.


Dernière édition par le Mar 16 Oct - 21:22, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/Presentation-f3/Presentation
Invité
Invité
avatar


Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le Phénix se frotte au Serpent [PV]   Le Phénix se frotte au Serpent [PV] EmptyLun 15 Oct - 21:56

Rêverie était arrivée en trombe dans le pub, échevélée et essoufflée. Elle passa sa main dans sa chevelure indisciplinée avant de scruter la foule alentour. Etrangement, l'endroit où s'était installé Amadeo ne la surprit pas outre mesure, en retrait par rapport à la foule de l'endroit. La fumée de ces affreuses cigarettes moldues s'élevait dans les airs de manière feutrée et aussitôt Rêverie se sentit des envies de meurtre: comment pouvait il jouer avec ses poumons ainsi!

Elle zigzagua adroitement dans la foule, mal assurée sur ses godillots délacés, évitant le mouvement de différents clients. Le regard quasi exaspéré qu'il lançait à toute la foule à travers le nuage toxique n'augurait pas grand chose de bon vis à vis de ses pensées actuelles quant à une certaine enseignante de Poudlard...

Oh noooon... Mince! Allez on sourit, on prend l'air confuse...

Je suis tellement désolée! s'exclama-t-elle en se glissant à sa table quand il l'invita à le faire. Légèrement courbée, les épaules rentrées, les cheveux dans le visage, elle serra ses mains autour de ces genoux cagneux, attendant le verdict, qui ne vint pas. Elle releva, les yeux et esquissa un grand sourire, fendant son visage ovale en deux, remontant les pommettes rouges vif de la jeune femme. La sentence se résuma à une mise en boite à laquelle elle rit de bon coeur. Néanmoins, elle n'osa pas avouer ses soucis d'insomnie qu'elle ne rattrapait que quelques nuits par mois.

Oh non! Pas encore cette histoire! Ris donc, mais Noxis n'a pas tenu sa langue, et l'histoire court dans tout l'Ordre! Je suis la membre la plus ridicule de toute l'histoire de l'Ordre! Elle plia la serviette posée sur la table sur ses genoux, et la lissa du plat de la main. Mais non, j'avais juste un paquet énorme de copies à corriger... Je ne me souviens pas avoir été aussi assidue dans mes études à l'âge de mes élèves! Et tu verrais comme ils tartinent les rouleaux de parchemin, même porter les copies jusqu'à mon bureau peut se révéler une épreuve de force! Alors du coup, je ne me suis pas réveillée à temps...

Elle rougit, d'abord à cause de son réveil puis à cause de la façon qu'Amadeo avait de la faire rire pour retourner la situation afin qu'elle ne se sente pas gênée. Il leur restait plein de temps en effet pour dépenser leur argent, en babioles magiques et futiles! Et il semblait tellement bien la deviner: café, croissant, et... Mousse au chocolat aux oranges confites!? Cela promettait d'être un petit déjeuner chargé... Alors qu'elle sursautait de l'entendre commander le fond de son ignoble breuvage, elle ferma son poing droit en boule et prononça d'une voix légèrement cassée

Ignis Cigaretti Evanesco!

La cigarette qu'il tenait à la main s'éteignit aussitôt, laissant une dernière ligne de fumée dans l'air. D'un air narquois, elle rouvrit son poing vide et saisit l'anse de sa tasse de café avant d'avaler une gorgée du divin breuvage. Elle reposa sa tasse, appuya son coude sur la table et logea son menton dans sa paume. Elle se dit rêveusement que c'était une des premières fois où elle utilisait son talent pour le bien d'autrui.

Fais le malin, fais le malin avec les sous du Ministre, moi je m'occupe de tes poumons, grand dadais!

Bien que dit d'un ton sentencieux, elle rigolait doucement, ses yeux noisette plissés en deux amandes rieuses au rythme des frasques du jeune homme, toujours aussi fantasque que jamais. Sans bien savoir comment, la discussion atterrit sur les exactions de Celui Dont On Ne Doit Prononcer Le Nom, et par là même leur organisation commune, l'Ordre. La liste l'interessait au plus haut point pour plusieurs raisons, d'abord pour la lutte, mais aussi pour sa cousine, Judith... En était elle vraiment? Rêverie ne pouvait que prier que non.

Oui, la collaboration marche, mais je sais que tous au Ministère ne sont pas pour cette collaboration... J'ai même entendu que certaines personnes haut placées, intouchables et proches du Ministre, n'apprécie pas nos actes!

Il lui parla d'un dossier répertoriant les mesures prises par le Maître des Ténèbres, ce qui l'interessa également. Surtout en ce qui concernait Azakaban, et ses prisonniers, dont certains ne devraient jamais ressortir selon Rêverie. Elle l'écouta avec attention, croquant de temps à autre son croissant -délicieux- plongé dans son café, trop vite disparu. Alors qu'il lui signifiait que le silence serait de mise quelques instants, elle avala en vitesse une cuillerée de mousse au chocolat afin de se donner une contenance. La cuiller encore en bouche, elle médita un instant tout cela. Devoir se cacher pour mener son combat... Tout cela lui était déjà familier. Ré-écrivait elle son histoire?

Elle releva le nez du bout de ses chaussures et s'empourpra.

Maigre!?! s'exclama-t-elle. Je veux bien manger du foin si tu touches moins que ma modeste paye d'Enseignante! Heureusement que je suis nourrie, logée, blanchie, je te le garantis!

Entraînée hors du pub, elle enfila avec un peu de retard son manteau en velours cotelé, manquant de renverser les consommations de quelques clients qui la regardèrent méchamment courir après l'adorable Directeur de Département. Arrivée au passage, elle se demanda si elle connaissait encore l'ordre des pierres, heureusement "quelqu'un" se char gea de s'en souvenir pour elle et ils avancèrent bras dessus bras dessous dans le monde coloré du chemin de Traverse.

Oh tu sais quoi!? On pourrait acheter des bonbons et des couvre chef ridicules, et puis après aller regarder cette boutique de plumes il paraît qu'ils vendent une plume qui écrit à la dictée, quel temps j'économiserais sur mes copies!!! Qu'en penses tu?
Revenir en haut Aller en bas
Amadeo Whitemore
Serpentard
Serpentard
Amadeo Whitemore

Nombre de messages : 877
Age : 35
Age Roleplay + Sorts : 34 ans + sorts 1, 2, 3
Capacités Spéciales : Occlumens
Date d'inscription : 26/08/2007

Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le Phénix se frotte au Serpent [PV]   Le Phénix se frotte au Serpent [PV] EmptyMar 16 Oct - 0:28

Ils venaient d'entrer dans une boutique de gadgets, farces et attrappes dans le but non avoué de se procurer des coussins péteurs qu'ils destinaient sournoisement à leurs collèges de travail respectifs et ils en ressortirent finalement avec deux gros sacs plein de surprises aussi inutiles que ridicules. Ravis de leurs fantasques dépenses, ils se baladaient tout les deux avec dédain en arborrant un air béat et puéril. Ils continuèrent ainsi pendant deux heures à écumer les magasins les plus improbables du Chemin de Traverse.

Comme à son habitude, Amadeo n'avait pas pu résister à acheter des cadeaux pour son entourage et les gens qu'il affectionnait. Rêverie, qui n'était pas en reste quant à cette furieuse fièvre acheteuse, avait elle aussi dépenser sans trop compter et par conséquent ils furent vite submerger sous les paquets cadeaux et les sacs multicolores qui contenaient leurs achats. Amadeo lanca le sort du Locomotor Barda sur leurs emplettes, ce qui leur permit de continuer leur folle échappée sans même se soucier des deux grand tas de fournitures superficielles qui les suivaient à la trace et d'où s'échappaient par intermittence des fumées roses et violettes pestilentielles ainsi que quelques couinements suraigues qui vrillaient les tympans des gens alentour.


Bon alors j'ai les cadeaux pour Ayla, Godiva et Kelpy, allright. La boîte à lifting magique pour mon Hildegarde, du crumble au poivre pour William, le kit "Maman-Magique" pour ma Tête-de-Piaf, un plumeau-chasse-neige pour Gertrude, hihi, ah et il faudrait que je trouve quelque chose pour Chil'... Peut-être un boursoufflet ? Niark, niark.

Regarde, voilà ce que nous cherchions ! dit Amadeo en s'adressant à son Amie. Voilà les plumes dont tu me parlais ! Entrons, il faut que j'en prenne une pour moi aussi, la mienne est sur le point de rendre l'âme, elle n'écrit plus qu'une phrase sur quatre... Je t'assure ca fait un peu tâche d'appliquer la Loi et d'envoyer des missives vierges ou bourrées de fautes d'orthographe...

Rêverie acquiessa à la proposition avec entrain et ils firent tous deux provisions de plumes et d'encre aux effets multiples et pour le moins inemployables dans leurs travails respectifs. Me demande ce que je vais faire d'une plume-tue-mouche moi ?! L'enseignante d'Astronomie à Poudlard paressait aux anges et il semblait que les deux jeunes gens avaient tout oublié de leurs soucis durant ces quelques heures. D'ailleurs ils ne s'arrétêrent pas en si bon chemin et ils continuèrent leurs dépenses saugrenues en faisant l'acquistion d'un chapeau mugissant pour l'un et une casquette-GPS pour l'autre. (Il était de notoriété publique que ces deux là étaient entièrement dépourvus d'un minimum de sens de l'orientation...)

Et Rêverie, dit Amadeo en allumant une énième cigarette que son Amie ne mettrait pas longtemps à faire disparaître, ca te dit une glace ? Paraît qu'il y a un nouveau parfum : chocolat-lychee-armagnac ! Niark, niark ! Ah et tiens, tant que nous sommes là, il faut que j'aille Allée des Embrumes... deux ou trois choses à prendre pour le boulot ! Ajouta t'il sous le regard faussement courroucé de la jeune femme. Ce n'est pas chez Fleury & Bott que je trouverais un manuel de torture lycanthropique ! Pour sûr ca va lui plaire à Chil', héhé !

Ils s'engagèrent donc sur le chemin de la sombre et inquiétante Allée des Embrumes gardant néanmoins sur leurs visages un sourire radieux et bienveillant qui contrastait parfaitement avec l'envirronement terne et crasseux de l'étroite ruelle...
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/Presentation-f3/Presentation
Neige Tia Dalma
Serpentard
Serpentard
Neige Tia Dalma

Nombre de messages : 284
Age Roleplay + Sorts : 33 ans sorts 1 2 3
Date d'inscription : 13/01/2007

Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le Phénix se frotte au Serpent [PV]   Le Phénix se frotte au Serpent [PV] EmptyVen 19 Oct - 19:18

Une ruelle crasseuse, repère des coupes-gorges en tous genres, et de boutiques de magie noire... Une grande femme à l'allure de reine, de chasseresse noire, digne représentente d'une caste plus qu'effrayante de sorciers : ceux qui dégagent un mystère que l'on ne comprend pas, alors ceux que l'on craint. Et au milieu de ce trou capable de repousser n'importe quelle bonne et naïve âme, elle n'en était que plus effrayante. Neige était venue dans celle ruelle mal famée pour y visiter les boutiques de mage noire. Nécromancie et compagnie... Joli nom... Et pourtant ce n'était presque qu'une boutique de farces et attrapes... Pour Neige, spécialiste d'une magie que certains diraient plus dangereuse et inquiétante que la magie actuelle qui se dit noire. Des masques inquiétants sans valeur. Des litres de sang animaux ou humains qui ne servent à rien, la puissance dans une offrande de sang venant justement de l'offrande de son propre sang ou d'un sang pris par la force. Des têtes réduites juste bonnes à effrayer les enfants impressionnables. Et quelques articles de mort. Une magie seulement bonne à la pacotille et au meutre gratuit. Cette magie qu'elle s'est récemment engagée à combattre, envers et contre tout.

C'est donc bredouille et profondément déçue par la piètre qualité de ce qu'elle a souhaité combattre qu'elle parcourt l'allée des embrumes. Non vers la sortie, mais vers rien en particulier. Non qu'elle déambule, Neige Dalma ne déambule pas, elle marche vers un but, toujours. Aujourd'hui, le but est simplement de s'impregner d'une noirceur qui lui est étrangère, à elle, la froide et noire reine des glaces. S'en imprégner et qu'elle s'impreègne d'elle... La magie vaudou le demande : un lien est nécessaire avec l'ennemi. Mais la magie vaudou voudra-t-elle la servir encore, alors qu'elle a choisi de ne plus la servir en priorité ?

Un coup d'oeil et deux têtes connues. Dans ce repère de coupes gorges, ils font tâche. Tâche lumineuses et blanche dans l'obscurité de cet abîme. Mais tâches. Et qui dit tâches, dit faibles. A peine un regard, ils se connaissent, mais ne deviennent pas amis par la simple communion de leurs sang et noms au fond d'un calice de magie pure... Mais ils se sont jurés aide et protection. Neige noire et sombre sait se fondre parmis ces ombres. Qu'ils l'aient vu ou pas, aucun signe qu'elle, les a vu. Et pourtant. L'âme et l'esprit aux aguets, elle se poste. Un coupe-gorge ou un ange gardien, qui saurait le dire ? Elle n'a l'apparence ni de l'un ni de l'autre.Mais elle veille...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le Phénix se frotte au Serpent [PV]   Le Phénix se frotte au Serpent [PV] EmptySam 20 Oct - 21:43

Des Abongories... Pourquoi était-ce si difficile à trouver ? Bien sûr, ces petites bestioles étaient déjà rares dans la nature, alors pour en trouver en magasin, bonne chance. Mais Ker était déterminé. Tout ce qu'il y avait de mieux pour Keros, son hippogriffe, il essaierait de se le procurer. Car en effet, il avait entendu que les Abongories faisaient des miracles auprès des hippogriffes. Après un certain moment, il était dit que leur vitesse décuplait, que leur force triplait, et qu'ils prenaient une toute autre carrure. Les rumeurs disaient même que les Abongories rendaient les hippogriffes plus intelligents... Quoi de mieux ? Exactement, il n'y avait rien de mieux.

Au Chemin de Traverse, Ker n'avait rien trouvé. A Pré-au-Lard, rien non plus. Dans le reste de Londres, rien. Il lui restait donc plus qu'une option, l'Allée des Embrumes. Cependant après plus de deux heures de recherche, de questions demandées aux sorciers les plus louches de Londres, et de négociations mouvementées, Ker n'avait toujours rien trouvé. Il allait donc devoir retourner dans sa hutte, et continuer cette recherche qu'il entreprenait depuis des semaines maintenant. D'ailleurs, il n'avait pas fait grand chose d'autre depuis ces dernières semaines. Il avait, certes, travaillé ses capacités d'élémentaliste, et avait mis en pratique son don de charme visuel plus d'une fois, histoire de ne pas perdre la main. Il avait également rendu visite à Héréa, mais les temps étaient calmes. Elle ne lui avait rien attribué, et il ne s'en plaignait pas. Il aimait vivre sa vie seul et avancer dans ses projets lentement, mais sûrement. Bien sûr, il aurait aimé voir Célia un peu plus, mais les circonstances ne lui en avaient pas laissé la possibilité. Mais il ne s'inquiétait pas ce côté-là, il savait qu'il la reverrait à un moment ou un autre.

N'ayant plus rien à faire dans l'Allée des Embrumes, il prononca la formule qui lui permettait de marcher sur l'air, et il décolla en plein milieu de l'Allée. Cependant, alors qu'il montait en altitude, il repéra deux sorciers en train de marcher paisiblement dans cette sombre allée. Inutile de mentionner les détails qui tapèrent à l'oeil de Ker; leur manière de marcher dans cet endroit mal famé, le sourire qui décorait leur visage (chose qu'il pouvait voir malgré la distance qui les séparait), et leur style vestimentaire. Que des choses qui criaient au monde alentour qu'ils n'étaient pas des habitués de la place, et qui invitaient bras ouverts les ennuis.

Ker ne manquerait ceci pour rien au monde. C'est pourquoi il descendit de quelques mètres et s'immobilisa sur le rebord de l'un des toits des bâtiments précaires de l'Allée. Cela faisait bien trop longtemps qu'il n'avait pas eu un peu de divertissement, et voir ces deux sorciers bien trop normaux pour une telle place s'attirer des ennuis était trop excitant pour qu'il reparte immédiatement dans sa hutte.
Un petit sourire moqueur en coin des lèvres, Ker regarda aux alentours pour voir qui allait leur apporter des ennuis dans pas long... Il apercut une femme, grande et noire, positionnée à proximité des deux sorciers. Ker sentait l'excitation monter en lui. Peut-être allait-il y avoir un peu d'action ? Cependant la femme en question ne semblait pas avoir remarqué les deux intrus. Ce qui serait très certainement que temporaire. Pendant ce temps-là, Ker attendait patiemment, sur le toit de Nécromancie et Compagnie, que l'action prenne place. Et s'il jugeait la scène devant lui valable, peut-être y participerait-il... Après tout, cela faisait un petit moment qu'il ne s'était pas dérouillé en situation réelle... Ce serait une occasion rêvée....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le Phénix se frotte au Serpent [PV]   Le Phénix se frotte au Serpent [PV] EmptyMer 28 Nov - 22:07

L'air se rafraichissait au fil des minutes, et cela commençait à se faire sentir... Emmitouflée dans son gros manteau de laine rouge, Rêverie faisait l'idiote avec Amadeo dans les glaces des boutiques: moue boudeuse; puis grimace éhontée, langue dehors; moue aguicheuse, comme une imitation de Marylin Monroe en brune... Son ami lui, louchait de manière éhontée à son reflet, faisant de grands gestes face à des passants médusés... Nos deux holibrius cadraient vraiment mal avec le décor!

Rêverie s'amusait si bien, et s'était tellement réchauffée qu'elle ne remarqua même pas qu'ils se dirigeaient vers des allées beaucoup moins fréquentables... Toute à sa joie, elle écarta les bras et se mit à tourbilloner tout en avançant dans la ruelle étroite qu'ils avaient empruntée, tournant comme une toupie jusqu'à ce que sa vision devienne floue et soit toute mêlée de couleurs. Un éclat de rire, strident comme un sifflet, monta dans l'air comme une nuée d'étourneaux, jusqu'à ce que ses pieds bottés heurtent un pavé et qu'elle trébuche en avant comme une idiote... Elle se rattrapa de justesse à un lampadaire devant une librairie dans le plus pur jus victorien: vitrine crasseuse, petit perron en bois délabré... Elle leva les yeux derrière son épaule l'espace de quelques secondes, sentant comme un malaise, une mauvaise impression qu'elle balaya d'un haussement d'épaules.


Pfioooou!!! Dis, dis, on entre? Ça va sentir la poussière et nous faire éternuer, mais ce sera drôle! Après, on ira déguster ces glaces!


Tyrannique, la jeune femme attrapa son compagnon par la manche et le tira à l'intérieur de la boutique, qui effectivement, était vieille, poussièreuse et déserte... Elle se mit rapidement à en faire le tour, furetant comme un chat curieux dans une nouvelle maison: sur la pointe des pieds, les yeux à quelques centimètres au dessus des livres, lisant distraitement des titres aussi interessants que "Comment monter une collection de clés moldues?".
Soudain, son regard fut happé par un long livre à le reliure très fine, en cuir violet avec un marque page de tissu qui avait du être doré en un autre temps... Elle ouvrit les pages presque soudées par la poussière avant de pousser un cri: sur les pages du mileu s'étalaient des détails anatomiques monstrueux, avec en en-tête "Morphologie lycanthrope, les points clés pour faire mouche", et une liste d'instruments plus performants les uns que les autres... Elle lâcha un cri, ses mains s'envolèrent, le livre avec, sauf que celui ci atterrit (par bonheur?) sur une tablette mise à disoposition des clients pour lire.


Qu'est ce que c'est que ça!?!

Sa voix était blanche, comme si elle se réveillait d'une longue torpeur. Le sang faisait fourmiller ses tempes, et le froid semblait s'être installé dans son ventre.
Revenir en haut Aller en bas
Amadeo Whitemore
Serpentard
Serpentard
Amadeo Whitemore

Nombre de messages : 877
Age : 35
Age Roleplay + Sorts : 34 ans + sorts 1, 2, 3
Capacités Spéciales : Occlumens
Date d'inscription : 26/08/2007

Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le Phénix se frotte au Serpent [PV]   Le Phénix se frotte au Serpent [PV] EmptyJeu 29 Nov - 0:05

Amadeo, surpris par le cri de son Amie, la réconforta un instant en lui frictionnant les bras de bas en haut puis, d'un élan aussi curieux qu'intéressé, il s'approcha du livre fauteur de trouble posé sur la petite table de lecture.

Le manucrit de couleur violette semblait aussi vieux qu'instructif. Tandis que Rêverie le regardait d'un oeil interrogateur, Amadeo lui, feuilletait les pages poussièreuses en laissant apparaître sur son visage une expression puérile de bonheur et d'excitation. Il se retourna vers la jeune femme avec un grand sourire aux lèvres :


Rêverie ! s'eclama t'il. Voilà exactement ce que je cherchais ! Avec ça Childerik sera comme un gosse devant le sapin de Noël ! Tu peux me croire !

Elle lui sourit timidement et Amadeo s'en alla jusqu'au comptoir presque moisi pour appeller le vendeur. Ce dernier arriva au bout de deux ou trois minutes. Petit et maigrelet, le regard hâve et la salive coulante, il semblait si heureux de faire son office de marchand que le jeune Directeur de Département obtint le livre pour une somme tout à fait modique !

Allez, celui-ci je le paye moi-même ! Je vais finir par me faire remonter les bretelles par William à force de tout faire passer sur le compte du Gourvernement !

Amadeo ajouta le manuscrit à la pile de cadeau qui continuait de les suivre grâve au locomotor barda et après avoir prit Rêverie par la main, il quitta le magasin décrépit avec son Amie en s'imaginant avec joie la tête que Blancpégase ferait en découvrant de nouvelles méthodes de torture à l'usage des Lycanthropes...


Cet après-midi en compagnie de sa soeur d'arme de l'Ordre était vraiment fantastique et le souire aux lèvres, tandis qu'ils arpentaient tous les deux l'un des fins trottoirs de l'Allée des Embrumes, Amadeo ne pensait qu'à une chose en cet instant : comment allons-nous bien pouvoir rejoindre la boutique Fantarôme ?

C'est à cet instant qu'Amadeo sentit quelque chose n'allait pas. Il ne pouvait se l'expliquer. Qui ? Quoi ou comment ? Il n'en savait rien. Mais l'impression de malaise était là, soudainement bien ancrée dans ses entrailles et d'un coup son instinct de guerrier avait reprit le dessus sur son âme d'enfant. Il glissa sa main dans l'une des poches de sa robe et se mit à serrer sa baguette nerveusement.


A côté de lui Rêverie elle, ne semblait rien avoir remarqué. Elle continuait d'afficher ce sourire si joyeux qu'Amadeo aimait tant et pourtant le jeune homme ne s'attarda pas plus à la vision de son adorable Amie. Il scrutait le paysage autour de lui et là, il la vit. Neige Dalma, noire et hiératique, aussi grande que glaciale, elle aussi Professeur à Poudlard et elle aussi Membre de l'Ordre du Phénix... Ouf, ce n'est que l'iceberg !

Soulagé, Amadeo lâcha sa baguette au fond de sa poche et se rassura en se disant que ce vilain préssentiment n'était que le fruit de l'apparition soudaine de la "Reine des Glaces" dans la même rue, à quelques mètres seulement de Rêverie et de lui-même. Néanmoins, il n'eut pas très envie d'aller saluer la jeune femme. Il se pencha pour murmurer à l'oreille de son Amie.


Regarde Rêverie, lui souffla t'il. Là-bas devant nous, c'est Neige Dalma. Je ne sais pas ce que tu en penses mais moi elle me donne froid dans le dos cette fille ! Enfin je ne la connais pas vraiment, je ne l'ai croisé qu'une fois Square Grimmauld et nous n'avons fait qu'échanger les politesses d'usage ! Toi qui travailles avec elle, tu dois mieux la cerner...

Amadeo eut seulement le temps de finir sa phrase qu'un souffle de vent glacial balailla l'Allée des Embrumes. D'un seul coup le temps se fit plus sombre et maussade. Bien que l'après-midi était encore chaude et belle il y avait un instant de cela, le ciel s'était subitemment couvert d'une lourde couverture d'épais nuages presque noirs et menacants. Les bruits qui venaient du Chemin de Traverse se turent et la rumeur d'un malheur s'annonca délibérément.

Les passants prirent immédiatement conscience que quelque chose ne tournait pas rond. Amadeo vit Neige Dalma jeter de coups d'oeil partout autour d'elle pour tenter de déterminer la cause de ce changement obscur si soudain. Les quelques sorcières et sorciers encore présents dans la petite rue ne demandèrent pas leur reste et tous se hâtaient déjà de quitter l'endroit. Merlin m'en est témoin : il va y avoir du grabuge...


Amadeo ressera de nouveau son étreinte autour de sa baguette et il sentit la main de Rêverie se crisper dans la sienne. Le ciel se faisait de plus en plus noir tandis qu'une nouvelle bourrasque traversa l'Allée des Embrumes telle une méssagère de mauvaise augure et Amadeo se mit de nouveau à murmurer...

Sort ta baguette douce Rêverie. Je ne sait pas ce qu'il se passe mais je pense que nous allons devoir renoncer au shopping...
Protego !


Dernière édition par le Jeu 29 Nov - 20:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/Presentation-f3/Presentation
Invité
Invité
avatar


Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le Phénix se frotte au Serpent [PV]   Le Phénix se frotte au Serpent [PV] EmptyJeu 29 Nov - 8:34

Rêverie sentit un frisson glacial la parcourir. Elle savait pertinemment qu' Amadeo ne s'occupait pas du service le plus reposant du Ministère, mais de là à s'imaginer ce genre de pratiques... Elle le dévisagea d'un air inquiète, se demandant si ces réactions d'enfant lui faisaient oublier ce que ce petit livre était vraiment...

S'écartant, elle laissa toutes ces pensées la quitter en laissant courir ses doigts sur les couvertures, tapotant légèrement les reliures au rythme d'une mélodie connue d'elle seule.


Childérik... Un collègue, c'est ça? Tu m'en as parlé une fois je crois.

Elle songea un instant que pour en parler ainsi, Amadeo devait peut être plus le voir comme un ami. Elle imaginait déjà les scènes qui pouvaient se dérouler dans ce bureau... Son doux ami et un meurtrier en puissance réunis, le duo devait être soit comique, soit tragique. Peut être même les deux d'ailleurs.

Cinq minutes après, ils quittèrent cette librairie farfelue, mais que cependant elle avait bien aimé, à cause de son ambiance si spéciale. Main dans la main (il ne semblait pas se rendre compte que la jeune femme était plus rouge qu'un coquelicot sous le soleil) de retour dans l'allée, ils cherchèrent un instant leur chemin.

Mais si! Je suis sûre que c'est par là! dit Rêverie, en montrant la direction inverse du glacier Fantarôme.

Elle se rendit compte alors que son ami ne l'écoutait qu'à moitié, qu'il semblait absorbé par quelque chose, et comme un loup, il avait l'air de tendre l'oreille. La jeune femme ferma les yeux un instant, et ressentit aussitôt comme un coup de poing dans le ventre, tellement l'impression de malaise était forte. Du coup de l'oeil, elle le vit aggriper sa baguette dans sa poche, et elle se dit qu'elle devrait faire de même... D'un geste inquiet, elle fouilla sa poche jusqu'à sentir son gros briquet de métal, puis serra sa baguette dans sa paume, tout en continuant de sourire de son air le plus innocent.


Ne surtout pas montrer qu'on a peur... se souvint elle confusément. Un vague souvenir d'avant la mort de ses parents, qu'elle chassa en secouant la tête, riant, avant de poser ses deux prunelles sombres sur l'origine du malaise. Ooooh... Elle, elle l'avait déjà vue, c'était sûr! Et elle avait déjà senti cette impression! Le nom qu'Amadeo lui souffla la ramena soudain à Poudlard... La professeure de Botanique! Elles n'avaient jamais échangé un mot, mais elle n'aimait pas la croiser dans les couloirs, même lors de ses très occasionnelles sorties...


Tu vas rire, chuchota-t-elle en baissant les yeux, mais je ne lui ai jamais parlé! Je suis très solitaire dans le château, alors je ne connais les autres que de vue... Je ne savais même pas que Noxis était Noxis avant de la voir dans les cuisines! Mais elle fait peur, ça c'est sûr! Les élèves ont des histoires étranges à son sujet, comme sur tous les professeurs tu me diras, mais cette femme dégage quelque chose de spécial.

A peine eut elle fini sa phrase que de lourds nuages s'amoncelèrent au dessus de leurs têtes, grimaçants presque, et gromelants leurs orages internes comme des séries d'imprécation au dessus de leurs pauvres têtes. Les rumeurs de la circulation des passants se tut, comme les oiseaux avant l'orage, et elle vit quelques sorciers disparaitre dans des craquements confus.

Elle posa ses yeux sur la sorcière noire, se demandant si c'était elle la cause de tout ce chambard... Mais non, elle même semblait chercher à déterminer la cause de ce changement climatique qui n'annonçait rien de bon. Rêverie se rassura un instant en se disant qu'elle était à l'Ordre, qu'ils étaient donc du même côté, mais cela n'empêcha pas une goutte de sueur de rouler le long de son échine. Elle jeta un regard effrayé à son compagnon.

Amadeo...

Sa main gauche dans celle d'Amadeo, elle tira sa baguette, et se mit en position. Pour ce combat, elle avait quelqu'un à protéger... Telle fut sa dernière pensée claire.
Revenir en haut Aller en bas
Edward Numenor
Admin
Admin
Edward Numenor

Nombre de messages : 911
Age Roleplay + Sorts : 33 ans sorts 1 2 3
Capacités Spéciales : Animagus - Magie des Anciens
Points Prestige : 1
Date d'inscription : 20/05/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Left_bar_bleue1480/1480Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty_bar_bleue  (1480/1480)
Points de mana:
Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Left_bar_bleue1620/1620Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty_bar_bleue  (1620/1620)

Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le Phénix se frotte au Serpent [PV]   Le Phénix se frotte au Serpent [PV] EmptyDim 30 Déc - 23:40

Rien n’aurait pu laisser présager à Edward quoi que ce soit sur la tragédie qui se déroulait au loin, dans le sanctuaire blanc. Tout d’abord, il avait ressenti une légère émotion, comme un frisson lui parcourant l’échine et il s’était levé d’un bloc. Ensuite, une paix intérieure avait lentement commencé à l’envahir, qu’il n’avait jamais connue pour ne l’avoir jamais cherchée de la sorte.

Jamais …

Ses paupières fermées, il laissait cette impression réchauffer son âme : quelque chose en lui hurlait qu’il allait en avoir besoin. Alors seulement les visions lui étaient parvenues. Des corps souillés, des membres arrachés, des flots de sang, une femme égorgeant un loup. La peur, la peur, la peur ! Partout, ignoble, étouffante, abjecte … La pièce tournait autour de lui, il tanguait dangereusement tandis que ses mains comprimaient ses tempes, tentant désespérément de faire taire les voix implorantes des sacrifiés sur l’autel du mal. Bientôt, sa chambre d’hôtel n’était plus que chaos, meubles renversés, objets brisés par la danse infernale de l’homme en proie au spectacle apocalyptique que les yeux d’un autre voyaient.

Un cri.

C’était elle. Son âme sœur. Était-elle plongée dans le cœur même de cet enfer et était ce par elle qu’il ressentait ? Seul un sortilège d’endoloris, le premier des trois impardonnables aurait pu rendre un cri tellement inhumain ! Non, il éprouvait son calvaire comme elle éprouvait le sien. Elle était tout aussi impuissante que lui, victimes solidaires qu’ils étaient tous deux d’un bourreau qui châtiait un autre être. La douleur se fit plus insupportable encore. Des milliers de serres lacéraient leur esprit, en quête de visages aimés et de souvenirs heureux. Pour les transformer en masques de sang et en vestiges broyés d’une osmose violée.

L’homme finit par tomber à genoux, épuisé. Sur ses joues coulaient les mêmes larmes que celles qui baignaient le visage de Noxis à des milliers de kilomètres de lui. Il devait la rejoindre. Comprendre. Au fond de lui il voulait croire qu’il restait une chance infime de stopper la folie, de retenir la faux qui n’avait que trop œuvré cette nuit. De … le sauver ? Aucune certitude mais ils se devaient d’essayer. Ensemble. Plus forts à deux.

Entends-moi …

Lentement il se releva et enfila machinalement ses vêtements. Le soleil avait passé son zénith et rendait la neige des Rocheuses éclatante de pureté. Mais ce ciel … Son chaste bleu était teinté du courroux des dieux, le présage n’en était plus un et ce n’en était que plus funeste. Une bourrasque fit voler les voiles des fenêtres lorsqu’Edward les ouvrit. L’odeur de la mort régnait, l’homme suffoquait. En une fois, ses sensations s’altérèrent et les montagnes jusqu’à présent auréolées de carmin se distinguaient à peine dans le brouillard humide qui venait de brutalement tomber. D’un bond il s’élança, majestueux lynx blanc qui bondit derechef vers les vastes espaces d’où il disparaîtrait pour mieux réapparaître sur le vieux Continent.

Elle saurait où le rejoindre, il le savait. D’ailleurs, c’était sa silhouette adossée à un mur que déjà il distinguait. Elle avait l’air totalement égarée, ses yeux encore embués par ses pleurs, larmes de rosées sur les pétales soyeux de ses pommettes. Doucement, il plaça son museau dans le creux de sa main, tâchant de la réconforter tant qu’il le pouvait alors que lui-même n’en menait pas large et leurs regards se croisèrent. A quelques rues de là, le venin les appelait.
Revenir en haut Aller en bas
Servus Malifatius
Serpentard
Serpentard
Servus Malifatius

Nombre de messages : 270
Age : 48
Age Roleplay + Sorts : 39 ans sorts 1 2 3 SPE
Points Prestige : 3
Date d'inscription : 21/10/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Left_bar_bleue900/900Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty_bar_bleue  (900/900)
Points de mana:
Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Left_bar_bleue800/800Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty_bar_bleue  (800/800)

Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le Phénix se frotte au Serpent [PV]   Le Phénix se frotte au Serpent [PV] EmptyLun 31 Déc - 1:21

Le tibet est sanglant en cette nuit


Le ciel s'était assombrit et l'air était devenu glacial, les quelques personnes qui n'avaient pas désertés la rue face à ces signes de mauvaises augures se tenaient à l'affut et pourtant ils n'étaient pas prêts de se douter de la pièce de théatre tragique dont ils allaient bientot être les spectacteurs.
Un autre coup de vent fit frissonner les quelques âmes qui se pensaient assez courageuses pour assister au lugubre spectacle, pauvres raisonnées, vous ne serez pas déçus, la folie ferait son oeuvre et serait un acteur primordial du drame. Après tout il savait que sa belle mort l'observerait bien installée près du Lord dont ils étaient les dangereux pantins.
Un craquement résonna sinistrement dans le silence pesant et deux silhouettes firent leurs apparations, l'une étendue sur le sol, image d'un vieillard jadis si craint et respecté et qui aujourd'hui faisait pitié et celle d'un autre homme recherché depuis des mois par tous les aurors du ministère.
A quoi bon porter le masque mangemort, le mauvais serviteur était déjà connu par tous, inutile de lui gacher le plaisir par un anonymat déplacé.

Un rire tel un grincement de porte de cimetière trouva un écho dans les ruelles, glaçant le sangs et les sens. Comme si le rire avait été un signal plusieurs autres personnes encapuchonnées apparurent autour du corbeau et du pauvre petit méditeur.
Se mordant la lèvre, l'oiseau de malheur attendait, sa folie le faisait jubiler. Le visage rayonnant et comme pour marquer la dominance du seigneur qu'ils servaient tous a leur manière il pointa sa baguette vers le corps recroquevillé du vieillard et lui releva la tête presque avec douceur, une main sur son visage il lui lécha la joue regardant avec sadisme les quelques passants qui se croyaient assez courageux pour oser leur faire face. Puis violement il lacha le visage et murmura d'une voix ou perçait la jouissance:

Endoloris.

Le vieillard, cette fois se tordit et gémit mais se fut tout maintenant ils devraient attendre le bon moment pour que tous voit la puissance et pour que tous ressentent la terreur que devait inspiré les mangemorts et surtout le lord, le seigneur des ténèbres.
Le corbeau écarta ses ailes et invita ces ennemis à venir les rejoindre:


C'est le moment mes chéris, de venir sur la scène pour le plus bel acte de violence jamais commis, une si belle nuit qui a si bien commencé.... il serait dommage de la gacher par une fin trop abrupte...
"Là où règne la violence, il n'est de recours qu'en la violence ; là où se trouvent les hommes, seuls les hommes peuvent porter secours."
Nous vous attendons...
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Silver
Serpentard
Serpentard
Ellana Silver

Nombre de messages : 1411
Age : 29
Age Roleplay + Sorts : 34 ans sorts 1 2 3 4 MT1 SPE 1 2
Capacités Spéciales : Communion Clairvoyante - Occlumens - Force Accrue - 9 Nécromancies Affinité Mort et Sang -
Points Prestige : 3
Date d'inscription : 16/06/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Left_bar_bleue2292/2292Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty_bar_bleue  (2292/2292)
Points de mana:
Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Left_bar_bleue2870/2870Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty_bar_bleue  (2870/2870)

Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le Phénix se frotte au Serpent [PV]   Le Phénix se frotte au Serpent [PV] EmptyVen 4 Jan - 17:56

Bonsoir.

Une voix sensuelle et plutôt grave retentit dans l’immensité du vide. Deux hommes gardant l’entrée du lieu le plus haut, trônant sur cette place désertée, tournèrent le visage vers la finesse d’une femme aux longs cheveux bruns, vêtue d’une cape noire et d’un masque de style vénitien aux couleurs d’argent de Lune. Elle tira de son fourreau un objet en bois, aussi noir que ses gants de soie et elle fit un petit mouvement de bras, si leste, fin et rapide que l’on n’aurait pu s’y attendre. Deux éclairs verts, presque simultanés, tant le mouvement était travaillé, jaillirent de la baguette et mirent à mal les deux hommes, à présent inertes et sans vie. Ellana envoya ensuite ses deux mains sur les deux grandes portes qu’elle ouvrit à la volée. Une balle de révolver manqua de lui trouer l’épaule, aussi elle se vit obligée de transplaner d’un bout à l’autre de la pièce. Le vilain qui avait tenté de percer son enveloppe convoitée ne tarda pas à recevoir un violent coup dans le dos, aussi fourbe que surprenant. Tant de silence, si furtive, Ellana avait déjà fait ça bon nombre de fois.

Et dire que je ne serais même pas augmentée à la fin du mois pour tous mes efforts …

Elle avait même le temps de penser.
Un homme où deux tombèrent encore, sous un seul et unique violent coup de pied, après que la sorcière se soit élancée à l’entrée des escalier, en suspend l’espace d’un instant au dessus du sol, avant d’élancer une de ses jambes vers l’avant. Bien sur elle transplana de nouveau jusqu’en haut des marches, pour ne pas avoir à subir de dégât supplémentaire, en plus de ceux reçus au Tibet, alors qu’elle avait eu quelque moment d’égarement. Une fois sur le toit du petit bâtiment, assez vieux dans le style de big ben, Ellana entrepris de tuer les quelques gêneurs qui se tenaient encore en place à l’endroit où elle devait retrouver son maître.


Ah ! Les touristes !

Ils étaient six cette fois, et pas un de moins.
La sorcière se concentra un instant et ses yeux se mirent à irradier d’un bleu éclatant au travers de son masque, comme une panthère dans la pénombre de la nuit. La sorcière s’accroupi un tout petit instant pour prendre puissance sur ses appuis, puis elle s’élança à l’horizontale au dessus du sol en tournoyant sur elle-même pour se donner plus de puissance. Ella atterrit sur l’homme le plus éloigné, auquel elle brisa les cervicale une par une. Prenant appui sur ses deux mains elle élança ses jambes sur celui d’à côté, lui envoyant les talons dans le visage ce qui eut pour effet de le faire tomber du toit. Les quatre autres s’avancèrent tout en tirant à tout va. Nouveau bruit de transplanage, Ella apparaît devant le premier, à qui elle vole son arme, puis elle disparaît et réapparaît devant le second, auquel elle envoi un coup de tête. Il ne lui reste alors plus qu’à s’évaporer derrière les deux derniers hommes pour prendre cette mitrailleuse volée en main et achever son travail. Cependant cela serait trop bruyant, Ella lance donc un sort de silence sur le bout de l’arme, pour en étouffer les explosions. Le ménage est fait, deux fauteuil apparaissent, l’un légèrement en avant, grand recouvert de velours pourpre et le suivant plus petit et légèrement en retrait, en cuir noir dans un montant en argent.


La voix est libre maître, le spectacle était il à votre goût ?

Dit elle dans le vide, sachant très bien qu’il n’était pas loin. Ella pouvait le sentir n’importe où, comme si elle était connectée à son aura, comme si à chaque instant elle avait l’impression de sentir son regard posé sur elle, aussi il aurait été étonnant qu’il ne l’observe pas se battre, comme il l’avait déjà fait une fois, une nuit où la Mort avait senti le besoin de se défouler. Et puis, la faucheuse était là, ne manquait il pas que Satan ? Cependant Ellana se sentit alors se crisper, lorsqu’en bas elle aperçut Servus. C’était stupide de se faire du souci, c’était la preuve d’une évidence qu’elle se refusait. Mais son regard ne décollait plus du vil corbeau, aussi elle porta une main vers sa poitrine, étouffée par une soudaine bouffée de chaleur.
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/viewtopic.forum?p=42484#4248
Invité
Invité
avatar


Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le Phénix se frotte au Serpent [PV]   Le Phénix se frotte au Serpent [PV] EmptyLun 7 Jan - 17:21

La nuit tombante venait de lever le rideau sur une scène à faire frémir d'horreur même l'âme la plus endurcie. Deux hommes étaient apparus aussi soudainement qu'un éclair sur la petite place, l'un triomphant sur l'autre, maintenu sous son emprise par la souffrance. Le premier éclata d'un rire plus que féroce, un rire qui acheva de convaincre Rêverie que la situation tournait mal, très mal... Quelques CRAC résonnèrent sur les pierres de la place, et les ténèbres achevèrent de croître. Beaucoup de Mangemorts pour quelques Phénix...

Comme un acteur en pleine scène d'exposition, le plus décharné des deux hommes les fixa dans les yeux avant de se livrer à la première torture. La lassitude sur le visage de l'autre montrait que ce n'était pas la première qu'il subissait de la soirée. Monstre... montre, monstre, monstre! Les yeux de Rêverie clignèrent un instant, brillants et humides derrière les paupières, elle même partagée entre une terreur pressante et un dégoût enragé contre cet individu et ses acolytes de l'ombre, dont elle percevait le régal derrière leur déguisement.

Si sa première envie avait été de fuir, de se protéger des ténèbres approchantes, maintenant elle ne sentait plus que la colère, le dégoût, et aussi le devoir d'aider cet homme. C'est trop simple de fuir au moindre problème... Elle fixa un instant la malheureuse victime dans la lumière rasante de la lune entre les nuages: profil aigu tendu vers le ciel, une forme de noblesse se dégageait de ses traits abîmés... L'ancien Ministre! Seigneur! Elle porta instinctivement sa main à ses lèvres, pur réflexe de protection contre ce mal qui s'insinuait comme une maladie dans ce lieu, tout aussi putride et malfaisant. Elle se tourna vers Amadeo, les yeux fixés vers les nouveaux venus. Léger murmure.


Je crois... Je crois que c'est à notre tour de faire quelque chose. Il faut que cela cesse... Elle le regarda, la vision légèrement floue. Je pleure? Oui, tu pleures idiote, tu as peur! Petit sourire. On va en faire qu'une bouchée, hein? Ça va aller...

À moitié zombie, plutôt comme dans un rêve, enfin, un cauchemar vu la situation, ses pieds avancèrent d'eux mêmes, et un pas semblait lui faire parcourir des kilomètres. Elle rentrait dans l'arène que des fous avaient préparée pour un autre, mais qui la laisseraient faire, car la soif de sang ne connait pas la satiété. Une ombre planait sur les toits, et des râles montaient dans la nuit à peine entamée... Et elle promettait d'être longue.

Laissez le partir.

La fermeté de sa voix l'étonna elle même. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait plus parlé ainsi. Elle aurait peut être du être plus polie, aussi, vu la situation pour le moins déséquilibrée. Baguette pointée vers l'ennemi, elle attendit la réponse de cet homme aussi décharné qu'un oiseau de nuit, une légère grimace sur les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Marian White
Serpentard
Serpentard
Marian White

Nombre de messages : 190
Age Roleplay + Sorts : 22 ans sorts 1 2 3 SPE
Date d'inscription : 11/02/2007

Profil du Sorcier
Points de vie:
Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Left_bar_bleue100/100Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty_bar_bleue  (100/100)
Points de mana:
Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Left_bar_bleue100/100Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty_bar_bleue  (100/100)

Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le Phénix se frotte au Serpent [PV]   Le Phénix se frotte au Serpent [PV] EmptyMar 8 Jan - 21:52

Les jours s’écoulaient lentement.
Et il m’était totalement impossible de sortir, ces derniers temps.
Un pressentiment, un instinct.
Sauf ce jour là.
J’avais senti la Marque me brûler.
Enfin…
Il était enfin temps pour moi de montrer que je n’avais pas perdu la main, que j’étais toujours la même.
J’allais sortir.
Et l’euphorie que je sentais, malgré la brûlure obscure de mon avant-bras, fut sans doute la seule chose qui me poussa au travers des montagnes pour le moins escarpées du Tibet.
Dans ce paysage sombre, la lueur folle qui dansait dans nos yeux aurait fait pâlir de loin les moines, s’ils nous avaient attendu.
Sauf que non, ils ne nous attendaient pas.
Et un à un on les massacra.
Certains avaient peur.
Ils imploraient lamentablement la pitié.
Sans doute prenions nous plus de plaisir à tuer les autres, ceux qui se croyaient suffisamment fort pour résister à l’Imperium, au sortilège Doloris ou à un sort de lacération bien placé.
Leur force mentale, même si elle était inutile, était impressionnante.
Quelques moines, des plus vieux, nous firent face, le sourire aux lèvres.


La mort est un chemin différent, mais c’est un chemin, m’intima l’un d’eux avant que je ne lui tranche la gorge.

D’autres essayèrent de s’enfuir, de tuer un Mangemort de dos.
La lâcheté était plus vile que l’assassinat lui-même.
Chacun de nous l’aura sentit.
Mais si nous abattions le Moldu en question, ce n’était pas par bonté pour nos congénères.
Il s’agissait juste d’une victime de plus, d’un trophée immonde mais tellement stimulant…

Et quand il n’y eut plus debout et bien en vie, au milieu de ces monstres assoiffés que nous étions, que Gabriel de Mornemarais, nous transplanâmes.

Il ne faisait pas nuit à Londres, dans cette allée exiguë adjacente au Chemin de Traverses. Pourtant, dès que le premier de nous, aucun étonnement à voir que ce fut Servus, fut sur le lieu, l’obscurité tomba. Il ne faisait pas nuit, loin de là. Il faisait noir, il faisait peur. Et bientôt, il ferait rouge, encore…
Quelques badauds, qui ne comprenaient pas encore s’arrêtèrent devant le petit groupe noir que nous formions déjà, s’étonnant à chaque nouvelle arrivée.
La plupart des fidèles étaient cagoulés. Couverture oblige. Mais une morte ? A-t-elle besoin d’être encombrée par une capuche…?

Une femme, qui semblait moins incrédule que les autres attira mon regard. Elle fixait Servus, qui comme à son habitude, délectait son instant de dominance. Elle était comme beaucoup d’autres, mais c’était avec elle que je voulais en découdre.
Je me positionnais entre elle et Servus.

Qu’il le laisse partir ? Laissez-moi rire !

Un éclat retentit derrière-moi. Je n’étais pas la seule à trouver la situation cocasse. Et sans doute pas la seule non plus à vouloir observer dans un combat à mort la demoiselle.
Demoiselle, oui. Petite, comme cette Maïa… Parce que trop innocente. Certes, elle aussi devait avoir ses démons, mais… Et puis ses larmes étaient d’une hilarité certaine de mon point de vue.
De toutes manières, ils étaient tous trop jeunes. Même si la guerre leur avait pris quelque parent, il fallait avoir tué pour comprendre ce monde. Il fallait avoir goûté le sang humain avant de se croire suffisamment fort pour faire face à une armée des Ténèbres…

Je jetais un coup d’œil vers le corps recroquevillé par la douleur aux pieds de Servus. Un rictus traversa mon visage avant que je me re-concentre sur la petite sotte.


Si vous essayez de comprendre, il faudra tous nous tuer pour que nous relâchions cet homme. Et vous n’êtes que trop peu… De toute manière, vous n’auriez pas le temps…

C’était évasif, mais clair. Cet homme mourrait. De toute manière que pouvait-il attendre d’autre de Mangemorts…?

Mais en attendant que tous mes amis soient là, pourquoi ne nous amuserions-nous pas…?
Difindo !
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel d'Arbanville
Serdaigle
Serdaigle
Gabriel d'Arbanville

Nombre de messages : 278
Age : 40
Age Roleplay + Sorts : 25 ans sorts 1 2 3 SPE
Capacités Spéciales : Ambidextre, sortilèges informulés
Points Prestige : 1
Date d'inscription : 30/07/2007

Profil du Sorcier
Points de vie:
Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Left_bar_bleue1240/1240Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty_bar_bleue  (1240/1240)
Points de mana:
Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Left_bar_bleue1600/1600Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty_bar_bleue  (1600/1600)

Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le Phénix se frotte au Serpent [PV]   Le Phénix se frotte au Serpent [PV] EmptyMer 9 Jan - 21:44

Gabriel était en maraude ce soir encore, il l’était chaque nuit pratiquement depuis son retour à Londres, poursuivant maladivement un chimère, un ennemi quasi imaginaire et son nom, celui de son propre frère comme un murmure sur les lèvres…

Asrafel...

Et ce soir enfin quelque chose, enfin ou hélas, c’est avec stupeur que Gabriel découvre la scène morbide, Servus et De Mornemarais. Même s’il avait peu connu l’ancien ministre son visage lui était clairement reconnaissable, son bourreau ne devait pas être à prendre à la légère, non… Ses bourreaux évidemment, l’esprit glacé du sous-directeur des Aurors relevait déjà méthodiquement chaque détail de l’endroit, pas grand-chose, tout ce qui pourrait être utile. De toute façon son illustre Homonyme n’en sortirait pas plus indemne, à quoi bon se jeter tête baissée dans un suicide aussi héroïque qu’inutile.

Réflechir…vite… je ne peux pas retourner au ministère il serait bien trop tard... Oui bien sûr Ayla, je l’ai vu prendre un verre… elle devra me répondre…

Gabriel empoigne ses deux baguettes, en réalité il était toujours plus à son aise ainsi, même si ses deux instruments se montraient plus capricieux lorsqu’il les brandissait ensemble

Expecto Patronum

Ces mots à peine esquissés firent apparaître de sa baguette en main gauche la forme argentée d’un lion à l’allure sauvage qui fila aussitôt à travers les rues jusqu’à ce bar un peu plus loin, à peine plus loin, mais bien trop déjà… Ce lion qui vient se planter devant Ayla et ses compagnons et de la voix même de Gabriel prononcer quelques mots d’un ton sec.

Miss Parker, Suivez mon Patronus aussi vite que vous pouvez, et plus encore, nous allons devoir nous battre et je ne peux pas attendre de joindre le ministère

La voix est éloquente, c’est la plus absolue des urgences et la forme argentée n’attends à peine que le temps que la jeune femme soit debout pour repartir en sens inverse.

Ces quelques instants, Gabriel les met à profit en transplanant de point en point pour trouver une position plus avantageuse légèrement en hauteur il surplombe la scène macabre, et les choses se compliquent à vue d’œil, la panique des passants, et déjà des victimes parmi les moldus… trois mangemorts au moins… non ils étaient bien plus tous plus sinistres sous leur cagoules.


Et aucune trace de toi Asrafel… lâche…

Soudain cette jeune femme qui s’avance pour prendre la défense de DeMornemarais, Courageux, trop téméraire, ils ne sont que deux…
Elle est prise pour cible … il n’à que le temps de prendre sa décision que le terrible sortilège de magie noire vole vers elle.


PROTEGO
Un rugissement plus qu’une incantation qui jaillit autant de sa gorge que de sa seconde baguette.

Bon sang… se sermonne t il … et autant pour la discrétion, dépechez vous ayla…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le Phénix se frotte au Serpent [PV]   Le Phénix se frotte au Serpent [PV] EmptyJeu 10 Jan - 13:00

C’était une journée éreintante pour Ayla, une journée à courir partout dans les méandres du département de contrôle et régulation des créatures magiques à la recherche de documents pour ses dossiers, une journée de paperasse et pas des plus passionnante. Heureusement que Kelpy était là parfois pour lui changer les idées avec ses bêtises que seul lui pouvait imaginer, il s’était attiré bien les foudres de nombreuses personnes au ministère. Une fois, alors que l’équipe restait encore tard au ministère, Kelpy qui avait revêtu sa forme féline, n’avait rien trouver de mieux à faire que de sauter dans le sceau de la dame de ménage qui s’apprêtait à passer la serpillière dans les couloirs du département, ce sceau qui répandit tout son contenu dans le couloir… On dit que les chats n’aiment pas l’eau ? Et bien, il semblerait que ce ne soit pas le cas de Kelpy McGlenn! Sacré Kel’ qu’est ce qu’on ferait sans toi… Quoi qu’il en soit, aujourd’hui Ayla avait passé une sale journée, même Kelpy n’avait pas pu lui faire passer sa mauvaise humeur, Dieu sait qu’elle n’aime pas la paperasse mais comme tout employé digne de ce nom, elle y était bien obligée, les rapports n’allaient pas se faire tout seul, bien malheureusement…

C’est donc pour cela que ce soir là, elle en pouvait plus, elle était agacé et avait besoin de se changer les idées. Elle venait de croiser Childerik dans le couloir qui ne semblait pas en bien meilleur état et venait de lui proposer d’aller boire un verre quand elle aurait finit, ce qu’elle accepta. Me retrouver seule avec Child autour d’un verre, voilà qui est intéressant… Ca sera le meilleur moyen de me changer les idées en plus.

Mais malheureusement pour Ayla, ils ne seront pas seul pour ce petit verre, le nouveau venu dans l’équipe, Deletrius, ne tarda pas à s’incruster à leur petite sortie quand il les vit quitter ensemble le ministère. Les deux jeunes gens échangèrent un regard très significatif et c’est donc tous les trois qu’ils partirent dans un bar non loin de la bataille qui s’apprêtait à se dérouler au cours de cette longue nuit…

Après à peine une heure, assit tous les trois dans ce bar autour d’un verre, à discuter de chose et d’autre, Ayla aperçut un patronus se diriger vers eux, un patronus qui ressemblait fortement à celui de son sous directeur au bureau des aurors, Gabriel d Arbanville.

J’avais presque oublié que je travaillais aussi là-bas, je suis tellement plus au département d'Amadeo et pour une fois que je bois un verre tranquille avec mes collègues, il a besoin de moi, pff.

Mais le message de Gabriel et surtout le ton de sa voix fit changer rapidement l’expression exaspérée de la jeune auror, cette fois ci il devait se passer quelque chose de grave et elle se devait d’intervenir vite. C’est alors qu’elle se leva d’un bond et murmurait un vague :
« Je dois y aller » à ses collègues avant de filer vers la sortie, mais à peine fût t-elle dehors qu’ils l’avaient déjà rejoint, lui lançant un regard qui signifiait sans doute « Tu crois quand même pas qu’on va te laisser y aller sans nous… » Ayla esquissa un faible sourire, comprenant tout à fait qu’ils veuillent intervenir mais ravie tout de même qu’ils l’accompagne et surtout de les sentir à ses côtés., Dieu seul sait ce qui les attendait là-bas...

Ils se hâtèrent tous les trois, en suivant le patronus de Gabriel et débouchèrent rapidement sur cette scène macabre, des mangemorts étaient présent, beaucoup trop pour si peu de gens capable de se défendre. Seulement deux personnes se tenaient au milieu de la scène, deux personnes qu'ils jugèrent vite du bon côté, un homme et une femme. Oh mon dieu... Après s’être avancé, Ayla reconnu Amadeo qui se tenant légèrement en retrait de la jeune femme. C'est alors que Gabriel, un peu en hauteur, lança un sortilège de protection sur la jeune femme, cette jeune femme qui semblait prise pour cible par l’un d’entre eux. Il en fallu pas plus à la jeune auror pour lancer un Electro bien dosé en direction du mangemort qui poussa alors un cri de douleur effréné. Alors que les autres mangemorts s’apprêtaient à réagir, Childerik et Deletrius s’avancèrent et s’apprêtèrent eux aussi à en faire saigner quelques uns.

C’est ainsi que la grande bataille commença et la nuit promettait d’être longue…
Revenir en haut Aller en bas
Childerik Blancpégase
Gryffondor
Gryffondor
Childerik Blancpégase

Nombre de messages : 132
Age Roleplay + Sorts : 28 ans, sorts 1 2 3 SPE
Capacités Spéciales : Maître des potions, Elementaliste Air et Eau
Date d'inscription : 19/08/2007

Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le Phénix se frotte au Serpent [PV]   Le Phénix se frotte au Serpent [PV] EmptyJeu 10 Jan - 17:33

Si il s’attendait a réagir avec audace, à ne pas déroger à ses habitudes chevaleresque, Childerik ne supposait en rien qu’un mangemort ressemble à si méprendre à un adorateur du culte des Rapaces…Alors, il restait de cire, autant de cire qu’un second venait d’apparaître au coin de la ruelle et qu’une femme elle aussi ensoutanée mais le visage découvert faisait irruption sur le toit d’en face,la baguette pointée…

Avra kedavra !!

Le sortilège fuse et il faut s’éclipser vers l’arrière pour ne pas s’engouffrer dans le voile terne et noirâtre qui se forme dans l’atmosphère…
Lui font écho 2 autres rayons verdâtres, Deletrius semble s’en défaire avec une habileté déconcertante, mais un autre vient s’écraser près de la colonne sculptée à sa gauche qui s’affaisse rapidement et menace d’oblitérer les deux membres de la FICM


Del’! La colonne !

Son collègue roule au sol avec vigueur et la colonne s’abat, ne laissant à Childerik qu’un maigre instant pour voir défiler ses 25 images…
Autour de lui la poussière étale un grain sépia qui traduit sa vision de la bataille en un film mordoré…Ayla qui agite sa baguette avec dextérité surplombant son adversaire principal, Deletrius qui lutte bientôt au coin de la ruelle si bien qu’il finit par ne plus voir que le bas de sa jambe gauche qui glisse au sol à intervalle régulier et quelques flash éclatant au dessus de ses cheveux bruns, jouant avec l’ombre du col de sa chemise grossissant et s’abîmant à chaque explosions lumineuses…Il y a aussi D'Arbanville qui combat au loin, mais il est trop loin pour pouvoir se figurer exactement ce qu’il advient de lui...et des autres...


…Un bruit sourd s’empare de son ouie…ses doigts sont secoués par une vibration d’outre tombe…en une seconde c’est le chaos.

…il rouvre les yeux, la bataille n’est pas terminée loin de là mais les gravats le recouvrent entièrement, un large ruisseau sanglant s’épanche de son bras gauche et cette vision trouble ne semble pas vouloir disparaître…

Il croit entendre Ayla crier son nom…où « à l’abri !! »…il n’en est pas sûr.
Il entrevoit Deletrius qui esquisse un acquiescement de tête en le regardant se relever, avant qu’il ne soit obliger de répondre à une rafale d’éclairs cinglant.

Pourtant il pensait pouvoir donner le change, il croyait évident l’issue de ce combat…Il fallait se raviser et se préparer davantage, mais combattre des bêtes sanguinaires lui avait peut-être effacé de l’esprit la vivacité singulière d’un combat contre l’espèce la plus sanguinaire qu’il ne soit…les hommes…
Ou peut-être était-ce d’avoir vu en ces mangemorts l’image acide de ces Rapaces qu’il n’avait que trop côtoyé ? Peut-être était-il confronté de nouveau au meurtre humain...Peut-être s’était-il fait la promesse intérieure de ne plus toucher à un cheveux d’un homme ou d’une femme, et peut-être que cette promesse ne tombait malheureusement pas à pic en cet instant..

En bref il faut réagir…courir, fuir, se défendre…mais réagir avant de sombrer...et la douleur s'emplifie avec indéscence.

Dans la ruelle Deletrius fait face à deux silhouettes masquées…un tour d’horizon plus tard, Childerik aperçoit quelques morceaux de pierres à sa droite..

Accio pierres !

En un geste précis il projette les gravats poussiéreux à l’entrée de la ruelle, cloisonnant l’accès pour quelques minutes et générant une pause manifeste pour son ami et lui-même.

Il faut soigner cette plaie au plus vite…M***e…je me vide comme une figue… !

....A 5 mètres au dessus Miss Parker s’affaire à un ennemi que l’on ne peut distinguer d’ici...Au loin les formes se préssent, s'entrechoquent...et le ciel est constellé d'un un feu d'artifice tonitruant.


Dernière édition par le Jeu 10 Jan - 19:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/viewtopic.forum?t=8771
Deletrius Vector
Poufsouffle
Poufsouffle
Deletrius Vector

Nombre de messages : 242
Age : 29
Age Roleplay + Sorts : 23 ans sorts 1 2 3 MD3
Capacités Spéciales : Médicomage confirmé
Points Prestige : 3
Date d'inscription : 26/10/2007

Profil du Sorcier
Points de vie:
Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Left_bar_bleue100/100Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty_bar_bleue  (100/100)
Points de mana:
Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Left_bar_bleue100/100Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty_bar_bleue  (100/100)

Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le Phénix se frotte au Serpent [PV]   Le Phénix se frotte au Serpent [PV] EmptyJeu 10 Jan - 18:38

Deletrius avait suivi Ayla et Childerik jusqu'au lieu de la bataille, l'air était froid, et l'odeur de la mort et de la souffrance déjà bien trop présente. En face, des mangemorts, une race d'homme que Deletrius détestait plus que tout, cette même race qui avait des mois auparavent tuer son père en le brûlant. La rage commençait en monter dans son esprit, autour de lui des bléssés que ces vils n'avaient pas daigner achevé car ce n'était pas "drôle". Le médicomage n'en pouvait plus, son sang bouillonnait dans ses veines.

Il faut à tout pris faire quelque chose.

Mais il ne put réflechir plus longtemps derrière lui une colonne venait de se briser, elle tombait droit sur eux, Deletrius roula sur le côté et Child de l'autre. Cette chute fit un énorme nuage de poussière, il ne voyait plus son acolyte. Devant lui deux encagoulés arrivèrent, il devait leur faire face. Pas chose aisée, mais il se débrouilla tant bien que mal à éviter leurs sorts, deux sorciers experts contre un, une pratique courante chez les faibles, mais ceux-ci le dégoûtaient plus que tout. Des éclairs verts lui sifflaient aux oreilles, il était seul, il ne savait pas se qui se passait pour ses deux collégues. Ils étaient peut-être déjà mort. Cette pensée le mit dans un état de folie.

Bon commençons par nous débarrasser de ces deux là!


Vous allez payez.

Mobilicorpus


Le sort atteint l'un des mangemort en plein dans la poitrine, maintenant qu'il l'avait au bout de sa baguette suspendu par le pied, d'un coup sec de sa baguette il le fit valser sur son camarade, avec une force inouïe il projeta l'homme contre le mur ce qui l'assoma. Il pointa ensuite sa baguette contre le mangemort restant, mais deux énorme rocher vinrent s'écraser à l'entrée de la ruelle bloquant les mangemorts de l'autre côté. Il se retourna et vit Childerik couché par terre, son bras gauche était plein de sang, la colonne ne l'avait pas raté. Il accourut vers lui et se jeta parterre, il fallait faire quelque chose.

Hé ben vieux ils y sont pas allé de main morte, désolé pour ta belle chemise mais tu va pouvoir en faire un torchon. Bon on va soigner tout ça.

Desinfectum


La plaie se vida des petis grains de poussière et d'autres débris qui auraient pus s'y immiscer. Il était temps d'oppérer, mais malheureusement c'est bien le temps qui manquait, il ne pouvait faire ça proprement comme il l'aurait fait dans sa clinique.

Bon une fois fini tu reviendra vers moi pour guérir ça sinon t'aura une cicatrice de la taille d'une pastèque sur le bras. Le sort que je vais lancer risque de te faire un peu mal.

Vunulstio


Les bords de la plaies commencèrent à se refermer par cotérisation, le sang à cause de la chaleur se mit à coaguler, mais au moins ça ne saignait plus.

On va pouvoir reprendre le combat après ça, tu as perdu beaucoup de sang donc je vais juste te "doper". Tu te sentira comme avant mais ça n'empêche que à la fin du combat tu devra dormir deux fois plus.

Revigor


Childerik se leva, le sort lui avait rendu ça force. Tout deux rejoignirent Ayla pour l'aider à faire face au flot de mangemort qui fourmillaient sur la place.
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Neige Tia Dalma
Serpentard
Serpentard
Neige Tia Dalma

Nombre de messages : 284
Age Roleplay + Sorts : 33 ans sorts 1 2 3
Date d'inscription : 13/01/2007

Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le Phénix se frotte au Serpent [PV]   Le Phénix se frotte au Serpent [PV] EmptyJeu 10 Jan - 20:43

Elle avait attendu, corps et esprits tendus vers ses jeunes "collègues", ce que son inquiétude laissait présager... Intuition, karma, prémonition ou mise en garde de son loa, nul ne le saurait. Mais elle avait su par avance, comme eux, que quelque chose n'irai pas. Une tension dans l'air. une mauvaise odeur. Celle du souffre et du sang. Celle de la guerre...

Et soudain la guerre avait été là. Des apparitions, des mangemorts portant un prisonnier, et pas n'importe quel prisonnier. Des jets de feu et d'étincelles. Le bruits des sorts qui font mouche ou manquent leurs cibles... Les cris de victoire, de joie, de folie, de douleur ou d'agonie... et les râles des futurs morts...

Neige voyait le tout. Elle savait sentir les allées et venues de la Vie. Elle qui servait avant tout l'équilibre et les forces vitales, alliées de très près à la Mort, elle savait voir ceux qui étaient destinés à vivre et ceux qui mourraient, inéluctablement... Comme cet homme blessé au flanc,à mort, mais qui luttait encore pour survivre et gaspillait des forces nécessaires aux combattants... ils étaient tant, que rien ne pourrait sauver et dont l'énergie se perdait sans raison, sans but valable...

Alors la sorcière vaudoue, la reine des glaces comme on aimait l'appeler, tourna le dos à la bataille, et ses pas l'éloignèrent de la guerre à laquelle son corps ne prendrait pas part.

Elle s'arrêta quelques ruelles plus loin, là où déjà, assourdis par les hauts bâtiments de pierre, les sons n'étaient plus aussi violents. L'odeur de la mort restait, par contre, pour une âme qui savait la sentir. De là elle ne voyait pas grand chose, non, mais une fois perchée sur les hauteurs des toits, elle pourrait voir avec ses yeux ce que son coeur et son esprit savaient, sentaient... Qui mourait, qui agonisait, qui se battait et pourquoi.

Elle avait juré d'aider l'ordre du phoenix. Et elle vivait pour servir l'équilibre de la Vie et de la Mort... Et aujourd'hui, pour cette bataille, elle saurait conciler ses deux allégences.


lavi, lanmo, foss, kouray, ladjé
tout ansanm
ban yo mwen foss
mwen ban mwenyan seny


Pendant qu'elle récitait sa supplique aux esprits de l'au-delà, Neige avait sorti un poignard de rituel, avec lequel elle entaillait la pierre du toit sur lequel elle était assise en tailleur, aussi facilement que s'il s'agissait de terre...

Tout est relié à la terre, des toits les plus hauts aux caves bétonnées les plus profondes. Tout est terre...

Puis, sans prendre la peine de l'essuyer sur sa cape, et sans état d'âme, elle entailla profondément la paume de sa main, qu'elle plaça au-dessus du trou formé, pour que le sang y coule, lentement, mais sûrement...
Elle donnait son sang aux forces supérieures, pour que celles-ci donnent sa force aux guerriers combattants en sous-nombre, ceux de l'ordre, qui se battaient pour protéger et non pour anihiler... Tant que le sang coulerait, goutte à goutte, vers la terre, alors la terre donnerait les forces de Neige aux guerriers de l'ordre du phoenix...


atjèlman ban yoa denyè foss èk fèyo mô le pitché

La voix froide s'était faite rauque... Déjà ses premières forces la quittaient, pour s'offrir à ses "collègues"... Elles aidaient cet homme apparemment médicomage à courir de victime en victime, et aidaient celles-ci à se remettre plus vite de leurs blessures pour se replonger dans la bataille qui faisait à présent rage !

Le second rituel pour achever les agonisant et offrir l'énergie superflue et gâchée à cesmême combattants... Un oeil averti aurait observé la terre aspirer le sang répandu pour puiser ses offrandes dans celui-ci...
Ce second rituel était tracé d'une croix sur le toit de terre... La croix des morts et des cimetières...

Puis Neige pris une profonde inspiration et récita les derniers mots, le rituel final pour balancer les forces en présence. Elle sacrifierait pour cela l'objet le plus magique qu'elle possédait et qu'elle avait toujours possédé. Son poignard. Qu'elle planta sans regret debout dans la pierre, et duquel elle offrit la puissance pour ôter leur énergie aux meutriers et en faire offrande aux guerriers du "bien"...


ba fini, ofê pêlasa pou fondok
ban foss an nwê pou soley


Aussi lentement que son sang coulait dans les profondeurs de la terre, son poignard se vidait de son pouvoir, et s'effritait, jusqu'à ce que une fois rendues toutes ses ressources, il n'en reste que poussière...

Ainsi, de loin, elle aidait son armée, et mettait en déroute l'armée adverse... Et il en serait ainsi jusqu'à la fin de l'une ou l'autre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le Phénix se frotte au Serpent [PV]   Le Phénix se frotte au Serpent [PV] EmptyJeu 10 Jan - 21:12

La rue, alors presque déserte, commenca à se remplir bien rapidement. La noire que Ker avait repéré n'avait cependant pas bougé, mais d'autres protagonistes avaient fait leur entrée. Un homme était à terre, ou du moins il semblait mal en point, tenu fermement par un autre homme au visage familier... Quelques secondes suffirent à Ker pour reconnaître l'homme qu'il avait sauvé des mains du directeur des Aurors en plein milieu de Londres. Servus Malifatius, avec qui il avait bu un verre de vodka par la suite à la Tête de Sanglier. Il ne l'avait pas revu depuis, et le voir dans l'Allée des Embrumes à ce moment précis provoqua un sentiment de bonheur et de soulagement en Ker. C'était maintenant certain qu'il allait y avoir de l'action.

La femme qui rigolait gaiement en compagnie d'un sorcier à l'allure importante quelques minutes plus tôt s'avanca vers Servus et prit la parole. Ce n'était qu'à présent que Ker remarqua le nombre de sorciers masqués qui se trouvaient derrière Servus. Ne voulant rien manquer, il vola jusqu'à un autre building pour essayer de mieux voir la scène.

Un sort sortit d'une baguette, puis un autre. Le combat était lancé, et apparemment les mangemorts commencaient supérieurs en nombre. Ou du moins, c'est ce qu'il pensa jusqu'à ce qu'il change d'angle de vue. Dans une ruelle qui juxtaposait le regroupement de sorciers, l'action avait déjà commencé. Un ou deux mangemorts combattaient déjà trois autres sorciers oeuvrant pour le bien. Une colonne s'écroula, l'un se trouva à terre, et les mangemorts se trouvèrent bloqués après un maniement des pierres exercé par l'un de ces sorciers blessés.

Aucune hésitation de la part de Ker, il sauta dans le vide et se mit à courir sur l'air comme si un sol invisible le soutenait. Ses cheveux dans le vent, son regard fixé sur le blessé et l'autre qui était penché sur lui certainement dans le but de le soigner.

Quelques mètres avant de les atteindre il freina légèrement, toujours suspendu dans les airs, puis il placa sa main gauche devant sa bouche. Sa main droite tenait sa baguette fermement, prêt à riposter rapidement si besoin, étant donné que la magie élémentaire était trop longue dans certaines circonstances.
Les sorciers ne semblaient pas avoir remarqué Ker jusqu'à présent, ce qui lui permis de se préparer à son aise. Sa main toujours devant sa bouche, il prononca la formule qu'il avait préparé.


Ignis Rego Pareo

Il ôta sa main de sa bouche comme s'il envoyait des baisers à ses ennemis, mais un jet de flammes sortit de ses lèvres à la place des baisers. Un jet de flammes qui se dirigeait droit sur les deux sorciers au sol et qui allaient, espérons, être transformés en cendres...
Il s'arrêta ensuite dans l'air, mais pas parce qu'il voulait admirer ses dégâts. Etrangement, il venait de ressentir un léger coup de fatigue, comme si la pratique de son sort avait pris un certain montant d'énergie. Ceci parut surprenant... Jamais n'avait-il resenti de la fatigue aussi tôt dans un combat, même en utilisant la magie élémentaire. L'effet n'était pas conséquent, mais ca l'avait certainement distrait pendant quelques secondes. Il en paierait probablement le prix bientôt...
Revenir en haut Aller en bas
Childerik Blancpégase
Gryffondor
Gryffondor
Childerik Blancpégase

Nombre de messages : 132
Age Roleplay + Sorts : 28 ans, sorts 1 2 3 SPE
Capacités Spéciales : Maître des potions, Elementaliste Air et Eau
Date d'inscription : 19/08/2007

Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le Phénix se frotte au Serpent [PV]   Le Phénix se frotte au Serpent [PV] EmptyVen 11 Jan - 0:22

Deletrius a décidément sauvé la journée…Il y avait une chance sur un million que son co-équipier du jour soit un médicomage aguerri, et la large blessure ne saigne plus, elle suinte à peine. En revanche à présent qu’il faut se mouvoir avec rapidité, il éprouve une difficulté plutôt étonnante à lever son bras gauche au dessus de son épaule.

Je t’en doit une fière…j’oublie rien…

Si cette anxiété particulière s’était manifestée à l’énoncé d’un duel dévastateur et meurtrier entre êtres humains, elle venait de disparaître aussi promptement qu’elle fut venue.
A présent c’est la hargne et la haine impétueuse qui se faufile dans ces veines glacées, faisant presque crépiter la chair au contact du liquide chaud…l’air se charge en fusion suspendue alors qu’il décide de rétorquer à cette blague d’introduction qui lui a été conté avec un peu trop d’empressement à son goût


Bombarda !

D’un revers du poignet la baguette frappe l’éboulis, alors que Deletrius recule de quelques mètres…et ce sont deux gravats de la taille d’une chaise qui s’éjecte tel deux boulets de canons…le premier frôle le mangemort qui est soudain surpris d’un tressaillement…qui s’arrête au moment ou le second projectile l’atteint en pleine tête, laissant son corps s’abandonner soudainement au sol comme un pantin désarticulé.

A peine a t’il fait un pas de retrait pour contempler le spectacle avec plus d’aisance et aussi pour s’adosser contre un mur, la douleur réitérant son chant atroce, qu’une autre silhouette jaillit a la manière d’un grand oiseau par-dessus le toit en surplomb…Il est tout à coup évident dans l’esprit de Childerik que les deux compères sont tous deux en présence d’une entité bien plus redoutable que ces insectes encapuchonnés.

Alors qu’il attend avec impatience un jet éclair qu’il pourrait plutôt facilement dévier ou éviter, c’est avec effroi qu’ils assistent tous deux à un déluge de magma s’abattant sur eux comme la misère sur le monde…
Le reflex est instantané chez Childerik, comme la thèse inné des antipodes, comme la réponse à la question, comme il suffit d’une seconde pour transférer l’élément aqueux d’un plan à un autre si il se concentre suffisamment…Le reflex aujourd’hui a beau être aussi vif qu’a son accoutumée, l’action elle s’est congédiée d’une bonne dizaine de secondes…Aussi le bras droit exécute un poing levé qui aussitôt s’accompagne d’une cascade inversée offerte par un sol aussi sec que la paille deux secondes auparavant…Mais le souffle de feu n’est alors qu’a un petit mètre d’eux…Aussi lorsque les éléments s’engagent et matérialise un nuage de vapeur chaude, lorsque le bras gauche serait le bienvenu pour soutenir la concentration d’eau et le courant ascendant…Childerik peine à dresser sa main gauche au niveau de sa baguette…Mais puisqu’il jette un œil à sa droite, lui revient en tête qu’il ne peut laisser celui qui vient à peine de le soigner se faire transformer en gambas flambée

…et puis Chil’ aime trop sa chemise Gucci pour la laisser s’immoler de la sorte.

La poussée incandescente du mystérieux élémentaliste est affolante! Elle finit même par combler 50 cm du mètre qui distançait de façon sure les ongles de Childerik et le brasier mouvant...
Au moment ou Une sorte de coup de boost lui enserre fortement la taille et ou il sent une pression indolore lui permettant de maintenir avec confort sont sortilège, il apperçoit à travers un épisode translucide du nuage brumeux la main du sorcier vaciller d'un pouce...
C'est l'instant ou jamais, il inclut une bonne dose de force à son mur aquatique et réussit à le faire avancer...et bientôt délimiter un no man's land vaporeux à égale distance entre le sorcier, toujours en lévitation, et les deux compagnons.

Vector fonçe! Moi ça pourra aller!
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/viewtopic.forum?t=8771
Marian White
Serpentard
Serpentard
Marian White

Nombre de messages : 190
Age Roleplay + Sorts : 22 ans sorts 1 2 3 SPE
Date d'inscription : 11/02/2007

Profil du Sorcier
Points de vie:
Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Left_bar_bleue100/100Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty_bar_bleue  (100/100)
Points de mana:
Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Left_bar_bleue100/100Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty_bar_bleue  (100/100)

Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le Phénix se frotte au Serpent [PV]   Le Phénix se frotte au Serpent [PV] EmptyVen 11 Jan - 12:09

Les sorts s’enchainent plus vite que prévu : un Auror, ou quelque chose du genre fit apparaître un Patronus et contra mon sort. Je lui jetais un regard méchant avant de me re-concentrer sur ma proie.
Elle n’avait pas bougé, elle était toujours là. Elle observait la scène. Se rendait-elle compte…?
Le sort de son sauveur fut bientôt suivi par un autre. Une voix de jeune femme. Le sort m’atteint le bras d’une force étonnante. La petite était assez forte. Elle m’arracha un cri de douleur. Je tournais la tête, sans parvenir à trouver l’origine du sort.


Lâche… murmurais-je pour moi-même.

Mes yeux retournèrent à leur observation. Tout semblait si rapide et pourtant le temps était ralenti. Incohérence…
Je savais ce que je devais faire. Exactement. Mais la vision des autres Mangemorts, qui se battaient à deux, voire à trois, contre un… Je poussais un soupir. Ils étaient pathétiques.


CRAC


Je transplanais devant l’un d’eux et lui décochais un violent poing dans le nez.

Nous serons trop peu si vous vous battez à trois contre un ! Il y en a d’autre. Et il y a d’autres rues !

Un regard noir suffit à lui faire comprendre que j’avais raison, et il fit signe à un de ses deux acolytes de le suivre dans une rue adjacente.
Les craquements commencèrent à se faire plus rares. La bataille semblait démarrer vraiment.
Je transplanais une nouvelle fois, dans le dos de ma proie.


Nous ne nous sommes pas présentées, lui murmurais-je à l’oreille. Marian White. Il se trouve que vous ne pouvez rien contre moi.

Je collais ma baguette dans le creux de son cou.

Mais je ne veux pas vous tuer si déloyalement. Un duel est beaucoup plus drôle… Qu’en pensez-vous… ?

Je souriais et je savais qu’elle le sentait.

Tirez votre baguette, et n’hésitez pas à utiliser la magie noire, sinon, je vous tuerais immédiatement.

Je reculais de quelques pas en attendant qu’elle se retourne, quand soudain un tressaillement dans mes rangs, qui m’atteint également, se fit sentir. Je trébuchais sur une pierre, tombée ici suite à l’éboulement d’une colonne. D’où venait cette sensation ? Je levais les yeux. Nouvel arrivant singulier. Un homme… flottant. Je faillis rire, mais remarquais que cette baisse d’énergie le concernait aussi. Par ailleurs, il ne fut pas difficile de voir que les faibles se renforçaient : l’homme flottant semblait élémentariste, et l’homme qui essayait de le contrer également, et suite à ce tressaillement, les forces s’inversèrent, l’assailli devenant assaillant. Il ne me voyait pas. J’en profitais, évidemment.

Impedimenta !

Je ne sus pas si mon sort atteint sa cible, et me re-concentrais une nouvelle fois sur la jeune femme.

Alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Servus Malifatius
Serpentard
Serpentard
Servus Malifatius

Nombre de messages : 270
Age : 48
Age Roleplay + Sorts : 39 ans sorts 1 2 3 SPE
Points Prestige : 3
Date d'inscription : 21/10/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Left_bar_bleue900/900Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty_bar_bleue  (900/900)
Points de mana:
Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Left_bar_bleue800/800Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty_bar_bleue  (800/800)

Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le Phénix se frotte au Serpent [PV]   Le Phénix se frotte au Serpent [PV] EmptyVen 11 Jan - 18:23

Le corbeau avait écarté les ailes d'un geste théatral, la voix de la jeune femme lui fit baisser les yeux mais sa peureuse partenaire avait déjà pris les devants et le fou la laissa a son plaisir. Un sort de lumière jaune le frola. Douce caresse prometteuse d'un act sanglant. Il se mit à grincer et, lentement ce grincement sinistre se transforma en rire dément. Eclat de folie dans cette bataille qui commençait.
Il n'avait toujours pas bougé, son pieds nu s'était posé sans délicatesse sur le visage du petit méditant. Pourtant une pluie de pierre qui le visait l'obligea a s'écarter de quelques mètres de la la petite proie à terre par quelques pas de danse, mais l'un des rocher l'atteignit tout de même, l'écorchant assez profondément à l'épaule. Le sang coula et le fou refit éclater son rire de corbeau dans le chaos de la guerre. Il se retourna et fit face au jeune homme tremblant qui lui avait lancé le lapis lapidere.

Un sourire éclatant aux lèvres, le volatile de malheur leva sa baguette et avec délectation lança:

Sectum sempra! SECTUM SEMPRA!

Une première déchirure ouvrit le visage du pauvre petit qui hurla, la deuxième vint lui fendre le ventre, le vidant de sa vie si inutile.
Le mauvais serviteur se pencha et trempa un doigt dans la flaque de sang avant de le lever vers le ciel.

As-tu soif belle mort? Ce soir je boirais pour toi!

Il repartit ensuite bien conscient que sa dangereuse avait reçu le message. Autour de lui une odeur de sang et de mort commençait à s'élever. Le décor était en place maintenant il ne restait que la scène a jouer et son dénouement serait une apothéose absolument jubilatoire.
Il se redirigea vers la loque étendue par terre.Il serait tellement dommage de perdre le clou du spectacle!
Indifférent aux sortilèges qui le frolait et a la coulée chaude et salée qui dégoulinait a présent le long de son bras pour goutter de ses doigts.

Un murmure gonfla dans sa gorge et il se mit lentement a chanter:


Her face is cracked from smiling, all the fears that she's been hiding,
And it seems pretty soon everybody's gonna know.
And her voice is sore from shouting, cheering winners who are losing,
And she worries if their days are few and soon they'll have to go.

My, my, my, I'm so happy, I'm gonna join the band,
We are gonna dance and sing in celebration, We are in the promised land.

She hears them talk of new ways to protect the home she lives in,
Then she wonders what it's all about when they break down the door.

Her name is Brown or White or Black, you know her very well,
You hear her cries of mercy as the winners toll the bell.


Puis fit un pas vers le joli petit binoclard qui avait accompagné la petite voix timide dont la peureuse s'occupait a présent avec un plaisir certains.
Il pencha le visage sur le coté et se passa la langue sur les lèvres tout en continuant de fredonner son air de hard.
Il leva les bras vers le ciel et soudain:


Endoloris!!

Le sort avait fusé en direction de Amadeo accompagné par le rire d'habitude si rare dans la bouche du mauvaius serviteur.
Il voulait jouer et la nuit était si propice au jeu...
Joli théatre, joli théatre.
Une bouteille apparut dans la main du fou et il trinqua avec la narquoise qui s'était planquée derrière les nuages pour ce soir ne se rendant pas compte que ses jambes avaient un instant flageolé et qu' un léger tremblement faisait a présent bouger sa main. Magie vaudou....qui n'empechera jamais l'issu du combat.

hinhinhin
Revenir en haut Aller en bas
Argus Lothar
Serpentard
Serpentard
Argus Lothar

Nombre de messages : 100
Age Roleplay + Sorts : 45 ans sorts 1 2 3 SPE
Date d'inscription : 17/08/2006

Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le Phénix se frotte au Serpent [PV]   Le Phénix se frotte au Serpent [PV] EmptyVen 11 Jan - 21:15

HJ Argus vs Ayla Parker HJ

La nuit de sang continuait. D'abord au Tibet, le pays des sages, où un Saevus déchaîné avait montré une créativité de haut niveau. Puis maintenant Londres, dans l'Allée des Embrumes, pour donner le coup de grâce. Mais les mangemorts avaient à présent un avantage certain vis à vis de leurs ennemis: ils étaient déjà réchauffés. Le massacre n'avait qu'à continuer, et le sang n'avait qu'à couler à flots comme il avait fait au pays de Mornemarais.

Argus avait suivi l'incarnation de la folie, aussi connu sous le nom de Servus Malifatius, dans l'Allée qui alalit bientôt devenir une rivière de sang. Le vieux Lothar n'avait pas encore vu Ellana depuis qu'elle avait lâché ses moutons affamés dans le monastère, et il devait avouer qu'elle lui manquait. Il avait pris l'habitude ces derniers temps de se battre à ses côtés, lors de leurs folles sorties moldues.

Son masque était installé confortablement, car en fin de compte, Argus tenait à son anonymat de manière à rester au ministère. Sa position au département de la justice magique lui tenait à coeur, et il ne comptait pas la gâcher pour cette attaque, aussi palpitante soit-elle.
Servus avait lancé le coup d'envoi, Mornemarais à ses pieds, et c'est sans hésiter qu'Argus se lanca dans le troupeau !

Un collègue le bouscula, comme électrisé par un sort venant d'une jeune femme plutôt séduisante qui n'incitait que plus Argus à mordre dans la chair fraîche. Un sourire de psychopate se dessina sur ses lèvres, il allait suivre l'exemple de son collègue fou qu'était Malifatius, laisser la folie le guider.


Alors ma petite, on s'en prend aux grands ? Laisse Papa te montrer le chemin de la sortie Twisted Evil

Endoloris


Il n'y était pas allé à la légère. Son élan de démence lui demandait avidement de la souffrance, afin d'assouvir une cupidité avancée. La jeune sorcière allait mordre la poussière, ce qui ne pouvait qu'augmenter le plaisir démentiel d'Argus.

Cependant, le seul regret qu'il avait était de porter un masque à ce moment précis. Sa victime ne pouvait admirer le visage de psychopate qu'il arborait, ses traits totalement déformés par son rire sadique. Mais au moins, elle pouvait entendre son rire démoniaque, permettant à ceux qui l'entendaient d'imaginer l'expression de son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le Phénix se frotte au Serpent [PV]   Le Phénix se frotte au Serpent [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Phénix se frotte au Serpent [PV]
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» À nous les garçons [DVDRiP]Comédie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Londres :: Centre ville-
Sauter vers: