AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
anipassion.com
Partagez
 

 *Infirmerie* -Le passé revient- [libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Jimy Raven
Gryffondor
Gryffondor
Jimy Raven

Nombre de messages : 1269
Age : 29
Age Roleplay + Sorts : 17 ans sorts 1 2 3 SPE 1 2
Capacités Spéciales : ... Mystère ...
Créature : Enfant du Feu -
Date d'inscription : 26/02/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Left_bar_bleue1750/1750*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty_bar_bleue  (1750/1750)
Points de mana:
*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Left_bar_bleue2270/2270*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty_bar_bleue  (2270/2270)

*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty
MessageSujet: *Infirmerie* -Le passé revient- [libre]   *Infirmerie* -Le passé revient- [libre] EmptyVen 31 Aoû - 19:31

-Sarah, je vous en conjure, venez avec nous !

-Emmenez mes fils Elmound, emmenez les !

-Sarah si vous allez par là ils …

-Elmound. Ayez donc un peu confiance en moi ! Je sais ce que je fais ! Mathilda !

-Oui Mme ma maîtresse ?

-Emmènes les enfants avec Mégara au premier, et empruntez le passage !

-Sarah, laissez moi au moins vous aider !

-Mon fils aura besoin de vous Silver ! Pas moi !

-Mr Silver, moi ça pense qu’il est temps maintenant !

-Une seconde Mathilda !

-Bonne chance Elmound Silver !


La femme se rapprocha alors d’un petit garçon au regard troublé, qui serrait son doudou tout près de son visage, l’air innocent et profondément triste. Sarah embrassa le jeune homme sur le front et renifla son odeur encore une fois.

-Mon bébé, soit sage !


La mère se retira alors, et le petit bout se mit à courir vers elle. C’est à ce moment qu’une main l’empêcha d’avancer, le laissant regarder sa mère s’éloigner. Sarah passa le pas d’une porte et un ou deux éclairs jaillirent, puis un autre, un homme vola à travers la salle mais Elmound le réexpédia loin du petit garçon d’un revers de la main.

-SARAH !

Un éclair vert jaillit de nulle part et un bruit d’effondrement retentit, une broche roula jusqu’aux pieds du petit garçon. Jimy se baissa pour la ramasser, les yeux à présent emplis de larmes. Il était terrorisé et il ne savait pas où aller. Son petit dragon lui grimpa dessus et s’enroula autour de lui, comme apeuré, peut être même bien plus que son maître.

-Mathilda ! Allez y je les retiens ! ALLEZ !

-Hinhinhiiiiiiiiiiin ! Mamaaaaaaaaan !

[-fin du rêve-]


HAA !

Jimy était transpirant, essoufflé, Il s’était assoupi sur un lit de l’infirmerie après avoir quitté les cours. Il allait vraiment pas très bien, et il avait à présent l’impression d’étouffer. Que lui arrivait il pour qu’il soit soudainement ainsi ? D’horribles cauchemars le hantaient depuis peu, et il ne savait l’expliquer ! Peut être le fait d’avoir regagné le manoir Raven pendant les vacances …Il se releva d’abord pour se passer de l’eau sur la tête, puis il alla admirer le coucher de soleil depuis la fenêtre de l’infirmerie. Les rayons de la boule de feu étaient encore assez chauds pour lui brûler un peu le visage, mais c’était agréable. Se perdant dans l’horizon, il se perdit dans de longs songes quand un bruit suspect le perturba.

Il y a quelqu’un ?

Dit-il en retirant son arme de sa poche, toujours sur ses gardes.

_________________
*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Bestsi10
- Je n'ai plus de coeur que le coeur à ce que je fais - Et j'ai le visage de celui qui n'a plus que rancoeur -
Revenir en haut Aller en bas
Niamh Galloway Llandon
Poufsouffle
Poufsouffle
Niamh Galloway Llandon

Nombre de messages : 410
Age : 31
Age Roleplay + Sorts : 17 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : élémentaliste terre ?
Points Prestige : 8
Date d'inscription : 10/01/2007

Profil du Sorcier
Points de vie:
*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Left_bar_bleue100/100*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty_bar_bleue  (100/100)
Points de mana:
*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Left_bar_bleue100/100*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty_bar_bleue  (100/100)

*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty
MessageSujet: Re: *Infirmerie* -Le passé revient- [libre]   *Infirmerie* -Le passé revient- [libre] EmptyVen 31 Aoû - 20:59

Quel étrange spectacle que celui qui s’offrit aux yeux des quelques étudiants profitant des derniers rayons de Soleil dans le parc. Elle marchait, droit devant elle la jeune fille, habillée de noir de la tête aux pieds et les yeux dans le vague. Pire que ça, le regard complètement vide plutôt. Dans sa main gantée de couleur vive une feuille…intégralement blanche.
Oh bien sûr il y en eu bien quelques un pour s’interroger sur son étrange comportement et pour venir se renseigner…mais peut de gens apprécient de s’adresser à un mur. Aussi son cas n’intéressait plus personne depuis un moment quand Niamh s’en vint frôler de beaucoup trop près les branches du dangereux saule cogneur.


*SPAAAAAAAAAAAAAAAAAAF*


Elle s’envola dans un froissement de jupe. Très joli vol plané au passage, beaucoup plus réussi que l’atterrissage. Tout en choc et en gémissement…aucun style.
Lorsque enfin elle se redressa après ce périlleux exercice, un certain nombre de minutes plus tard, ce fut pour constater: premièrement qu’à en juger par le douleur émanant du plus petit morceau de son corps, elle était encore vivante; deuxièmement que son nez semblait encore vivant que le reste puisqu’il commençait même à laisser échapper quelques gouttes d’un joli liquide vermillon.
Rien que des bonnes nouvelles, surtout si on y ajoute LA meilleure, la cerise sur le gâteau, le clou du spectacle…la jeune sorcière ne se souvenait absolument pas comment elle en était arrivée là.
Regard ahuri sur le paysage autour d’elle.


Mais qu’est ce que je fais ici???


Aussi dut elle bien vite se rendre à l’évidence, elle avait encore été victime d’une de ces étranges crise proche du somnambulisme qui la laissait sans aucun souvenir au réveil.
Soupire de circonstance.
Repoussant toute tentative d’aide par de sympathiques paroles un chouilla acide, elle prit donc le chemin de l’infirmerie, la main gracieusement plaquée sous son nez, le reste du visage sombre et en marmonnant dans sa barbe.
Quand enfin la loooongue route menant à son but ultime et aseptisé prit fin ce fut pour constater que l’infirmerie était complètement vide.
Nouveau soupire.
Alors qu’elle s’apprêtait à rebrousser chemin, un cri se fit entendre…un cri de terreur qui la pétrifia sur place.


Ya…ya quelqu’un?

Mais c’était murmuré tellement bas…prenant son courage à deux mains (enfin à une seule l‘autre étant immobilisée par son nez)Niamh se lança à l’origine du mystérieux hurlement dans le silence à nouveau le plus total…jusqu’à ce qu’elle heurte une petite table couverte de médicaments divers qui se répandirent par terre avec fracas.

« Il y a quelqu’un? »

La première chose qu’elle vit de la personne à qui appartenait la voix fut son arme.
Mouvement de recul.
La seconde fut son visage…


J…Jimy?!
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Invité
Invité
avatar


*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty
MessageSujet: Re: *Infirmerie* -Le passé revient- [libre]   *Infirmerie* -Le passé revient- [libre] EmptyVen 31 Aoû - 21:18

Tom restait allongé sur un lit plutôt confortable de l'infirmerie. Sa machoire cassée par le centaure la veille dans la forêt interdite ne lui faisait plus mal, mais l'infirmière l'obligeait à rester encore une nuit.
Alors qu'un adolescent, de la maison gryffondor, c'est du moins ce que pensa Tom en regardant la cape de son camarade suspendue à un crochet, sur laquelle on pouvait admirer le blason rouge et or, dormait profondement, le jeune homme Hopkins, lui, regardait le plafond en se perdant dans ses pensées.


Anna m'a sauvé la nuit dernière... c'est la seconde fois en peu de temps qu'un serpentard me sauve la vie.

C'était peut être étonnant à cause de l'idéologie qui régnait à Poudlard entre la maison du lion et celle du serpent, mais pourtant, c'était bien réel. D'abord, Sybil, qui l'avait réanimé après que la foudre soit tombée sur Tom. Ce dernier était tombé amoureux de Sybil au premier regard, dès qu'il avait ouvert les yeux, retrouvant un nouveau souffle, comme l'enfant qui sort du ventre de sa mère.
Ensuite, et cela venait de se dérouler hier soir, Anna, celle que Tom considérait comme sa meilleure amie et camarade d'un pacte assez fou, avait repoussé un centaure adulte grâce à la magie. Elle avait invoqué un élémentaire d'air, qui avait formé un bouclier invisible entre le centaure et les deux adolescents, alors que Tom était tombé inconscient, victime d'un coup de sabot dans la machoire.


J'ai de la chance d'être encore vivant...

Alors qu'il s'installait bien confortablement dans son lit, afin de récupérer des forces en dormant une bonne partie de la nuit, il entendit le jeune gryffondor endormi juste à côté de lui, parler dans son sommeil.
Tom écouta ces quelques mots, alors que le garçon commençait à se tortillait dans son lit.


Elmound...confiance en moi....mon fils...Sarah...

Tom se releva à moitié, se retrouvant assis sur son lit. Il observait son camarade d'infirmerie, et put remarquer des gouttes de sueur perlaient sur son front.
Puis, l'adolescent se réveilla en criant, surement victime d'un cauchemard.


Le soleil allait bientôt se coucher, envoyant ses derniers rayons de lumière à travers les fenêtres de l'infirmerie.
L'adolescent ne le remarqua pas au réveil, il semblait perdu, entre réalité et rêve. Puis, pour la première fois de la soirée, un bruit suspect détourna le regard de Tom. Une jeune adolescente, venait de faire tomber des médicaments d'une petite table de chevet.


Le garçon et camarade de Tom, perturbé par ce bruit, un peu paniqué, surement ne sachant pas très bien comment ni pourquoi il avait attérit là, posa alors une question, accompagné par la prise de sa baguette.
Tom réagit alors.


Bonsoir, dit-il en lui adressant un sourire, signe qu'aucun danger n'émanait de sa personne.

Tu viens de faire un mauvais rêve... est ce que... ça va?

Puis, il se tourna vers la seule personne féminine se trouvant dans l'infirmerie, puis lui adressa le même sourire resplendissant.
Revenir en haut Aller en bas
Jimy Raven
Gryffondor
Gryffondor
Jimy Raven

Nombre de messages : 1269
Age : 29
Age Roleplay + Sorts : 17 ans sorts 1 2 3 SPE 1 2
Capacités Spéciales : ... Mystère ...
Créature : Enfant du Feu -
Date d'inscription : 26/02/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Left_bar_bleue1750/1750*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty_bar_bleue  (1750/1750)
Points de mana:
*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Left_bar_bleue2270/2270*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty_bar_bleue  (2270/2270)

*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty
MessageSujet: Re: *Infirmerie* -Le passé revient- [libre]   *Infirmerie* -Le passé revient- [libre] EmptyMer 5 Sep - 20:08

Jimy leva sa baguette comme pour expulser un ennemi loin de lui.
Il cessa net, s’apercevant de qui était en face de lui ! Comment avait il pu être si bête ?


NIAMH ?!
Oh je suis désolé ! Je, …Je ne pensais pas que …


Puis tout essoufflé, il fit un énorme bond en arrière en voyant la tronche de déterrée que tirait la jeune fille. Il l’avait vu fatiguée, mais à ce point là c’était autrefois pour lui inconcevable ! Portant une main devant sa bouche, il étouffa un nouveau cri. Parfois, il fallait le dire, Jimy était vraiment une mauviette.

OH MON DIEU TON NEZ !

Puis il se racla le fond de la gorge, comme pour se reprendre d’une impolitesse.

Je veux dire, tu as l’air fatigué ! On pourrait croire en te voyant que tu as fait les saules cogneurs cet après-midi !

Il gloussa ensuite comme si il pensait que Niamh riait aussi, mais lorsqu’il remarqua que ce n’était pas le cas, il cessa net. Levant les yeux un instant vers le ciel pour réfléchir, il comprit que justement, peut être qu’effectivement elle avait mangé le saule. N’osant trop rien dire, il se contenta de rougir et de bégayer quelques excuses quand un autre élève arriva à la rescousse.

Tom ?
Tiens salut ! Je ne savais pas que tu étais là toi aussi !
Ah tu ne sais sans doute pas comment je connais ton nom …Disons qu’en tant que préfet, je connais tout le monde …Niamh, euuh …


Jimy saisit la main (amicalement) de la jeune Poufsouffle et lui adressa un regard plein de compassion. Voilà longtemps qu’il ne l’avait pas vu, et la voir revenir dans cet état ne l’enchantait pas outre mesure ! Si il avait pu avoir quelques notions de médicomagie, il aurait tenté de réparer son nez …Mais il devait avouer qu’il ne valait mieux pas qu’il essaye.

Alors ? Tom …Pourquoi es tu ici toi ?
Il faut croire que cette infirmerie devient de plus en plus fréquentée ! C’est l’hécatombe en ce moment ou quoi ?


Puis il grossit les yeux en voyant le regard de Tom posé sur lui comme s'il était mourrant.

Oh mais ne vous en faites pas pour moi ! Ce que j’ai n’ai pas grave je suis juste …

ATCHOUM !

De gigantesques postillons partirent alors sur les deux autres élèves.

Enrhubé.

C’était deg, mais les deux petits devaient s’estimer heureux que cette fois, aucune flamme n’ait jailli ne nulle part.

_________________
*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Bestsi10
- Je n'ai plus de coeur que le coeur à ce que je fais - Et j'ai le visage de celui qui n'a plus que rancoeur -
Revenir en haut Aller en bas
Niamh Galloway Llandon
Poufsouffle
Poufsouffle
Niamh Galloway Llandon

Nombre de messages : 410
Age : 31
Age Roleplay + Sorts : 17 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : élémentaliste terre ?
Points Prestige : 8
Date d'inscription : 10/01/2007

Profil du Sorcier
Points de vie:
*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Left_bar_bleue100/100*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty_bar_bleue  (100/100)
Points de mana:
*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Left_bar_bleue100/100*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty_bar_bleue  (100/100)

*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty
MessageSujet: Re: *Infirmerie* -Le passé revient- [libre]   *Infirmerie* -Le passé revient- [libre] EmptySam 8 Sep - 13:18

Un très court instant, Niamh recroquevillée au sol cru bien que le sorcier en face d’elle allait vraiment lui jeter un sort. La panique ajoutée au vilain mal de crâne qui commençait à lui enserrer les tempes n’arrangèrent rien au problème, tant et si bien que quand Jimy réalisant soudain à qui il avait affaire cria son nom, elle se replia un peu plus sur elle même s‘attendant à prendre un coup. Il lui fallu un second cri pour lui faire reprendre ses esprits et pour constater que dans le feu de l’action, elle avait négligé son nez amoché pour porter ses bras en bouclier devant son visage, laissant ainsi le peu ragoûtant fluide rouge se répandre au sol.

Génial, génial…QUELLE JOURNEE MAGNIFIQUE!

Une main rageuse à nouveau plaquée sur son appendice nasale martyrisé, elle foudroie le jeune sorcier en face d’elle du regard. Il s’en fallut de peu qu’elle le gratifie au surplus d’un commentaire tous sauf sympathique mais l’arrivée inopinée d’un éclopé de plus lui laissa le temps de réaliser que ç’aurait vraiment été une belle erreur. De toute façon la montée d’adrénaline, due au choc puis à la peur; passée, elle se sent à nouveau bien sonnée et c’est tout juste si elle adresse un regard au nouveau venu tant il lui est douloureux de tourner la tête.
Juste le temps de serrer un peu la main de Jimy dans la sienne puis elle se met cahin-caha à la recherche du tissus salvateur qui lui permettra de limiter un peu les dégâts dans un premier temps. Son bonheur découvert dans un le recoin sombre d’une armoire elle revient vers ses deux camarades d’infortune, s’étonnant vaguement de l’absence persistante, et s’apprête à lâcher n’importe bêtise pour détendre un peu l’atmosphère quand le Gryffondor maître d’un dragon gratifie tout le monde d’une distribution gratuite de postillons qui auraient largement put appartenir à un éléphant.
Énorme soupire.

J’ai du faire un truc qui à contrarié le maître du grand parapluie céleste au dessus de nos têtes c’est pas possible…

S’efforçant de rester calme, la jeune sorcière s’essuie le visage comme si de rien était puis le plus naturellement du monde s’en vient prendre Jimy par un bras, l’autre toujours immobilisé par son nez démissionnaire, et tente de rammener son ami jusqu’à son lit.


Juste un rhume?Tu espère faire gober ça à qui hein?On dirait que tu viens de voir un fantôme...Même moi j’ai l’air plus..ooooh…

Comme le sol sous ses pied semblait tanguer d’un seul coup. Se rappelant in extremis de la présence de celui appelé Tom avec eux, elle pousse presque Jimy dans ses bras…

Tu l’aide à se recoucher je dois juste…

…et s’effondre sur le couchage le plus proche.

…m’allonger un instant…

Une dernière pensée illogique.


Coool je viens de voler la vedette…
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Jimy Raven
Gryffondor
Gryffondor
Jimy Raven

Nombre de messages : 1269
Age : 29
Age Roleplay + Sorts : 17 ans sorts 1 2 3 SPE 1 2
Capacités Spéciales : ... Mystère ...
Créature : Enfant du Feu -
Date d'inscription : 26/02/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Left_bar_bleue1750/1750*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty_bar_bleue  (1750/1750)
Points de mana:
*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Left_bar_bleue2270/2270*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty_bar_bleue  (2270/2270)

*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty
MessageSujet: Re: *Infirmerie* -Le passé revient- [libre]   *Infirmerie* -Le passé revient- [libre] EmptySam 8 Sep - 14:03

Jimy n’avait vraiment pas tout suivi en si peu de temps !
Un moment il se trouvait à un endroit, puis deux secondes plus tard avec Niamh, ailleurs, à l’écart, lui serrant le bras comme une folle, comme si son mal de sinus n’était pas amplement suffisant. Peut être était il un peu fébrile, mais là douleur continuait de faire effet elle ! Retirant son bras délicatement des serres de la jeune femme, il émit un petit gémissement de douleur et se frotta le côté de son membre.


Aïe ! Niam ! Quelque chose ne va pas ?
Je fais aussi des cauchemars en ce moment ! Et j’ai quelques problèmes avec le feu depuis quelques temps …Pendant un temps je l’ai maîtrisé, mais on dirait que mon … « Lien » avec lui vient subitement de se défaire ! C’est insensé ! Neutral


Puis le jeune homme se rendit compte alors que son amie était en train de faire une tête bizarre, ses yeux faisant des drôles de mouvements, comme si elle suivait un manège en train de tourner. Le sorcier imagina que le coup qu’elle avait reçu ne lui avait sans doute pas replacé la tête sur les épaules, …Lui saisissant les épaules, il tenta de la fixer pour lui demander si ça allait, quand elle se retira pour s’affaler comme un sac de farine sur le carré mou du lit en baldaquin de l’infirmerie.

Tom, il faut qu’on trouve l’infirmière là !
Je crois, à sa tête, qu’elle n’est pas en pleine forme ! C’est un truisme de dire que dans son état il lui faut un médicomage !


Bien sur en voyant le temps que mettait Tom à réagir, Jimy aurait bien pris l’initiative de partir casser la presse d’élève qui encombrait les couloirs, mais il pensa plus sage que l’un d’eux reste avec la dite malade, et tant qu’à faire, quelqu’un qui la connaisse suffisamment pour ne pas l’inquiéter de la présence d’un inconnu. Il se mit à radoter.

Bon alors ? Tom ! Tu comptes y aller là ?

Il n’aimait pas vraiment parler ainsi, mais il fallait avouer que la jeune femme sur le lit lui faisait peur ! Pendant longtemps il l’avait entre aperçu quitter Poudlard à temps régulier pour aller Dieu savait où ! Et si elle avait des ennuis ? Jimy sentit son nez le chatouiller.

Oh non …


Un gros éternuement.

TCHOUUUUUUUUUUM !

Une étincelle, une flamme, voilà le drap qui prend feu.

Eh M**deuuuuuuuh !


Pointant sa baguette à nouveau vers le lit, ce fut cette fois de l’eau qui en jaillit, mouillant au passage le corps -qui avait eu chaud- de la pauvre Niamh, qui devait sans doute se trouver dans les jours les plus noirs de sa vie. S’excusant rapidement, Jimy la fit léviter lentement d’un lit à l’autre pour la mettre au sec.

Ok …

Saisissant une pince à linge, il se la colla sur le nez.

_________________
*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Bestsi10
- Je n'ai plus de coeur que le coeur à ce que je fais - Et j'ai le visage de celui qui n'a plus que rancoeur -
Revenir en haut Aller en bas
Djaniah Lebrec
Admin
Admin
Djaniah Lebrec

Nombre de messages : 1939
Age : 30
Age Roleplay + Sorts : 20 ans sorts 1 2 3 4 SPE 1
Capacités Spéciales : Elémentalisme de l'eau / Charme oral / Illusion / Enchantement / Emphrépatie sombre
Créature : Nymphe des eaux
Points Prestige : 13
Date d'inscription : 23/06/2007

Profil du Sorcier
Points de vie:
*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Left_bar_bleue1770/1770*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty_bar_bleue  (1770/1770)
Points de mana:
*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Left_bar_bleue2470/2470*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty_bar_bleue  (2470/2470)

*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty
MessageSujet: Re: *Infirmerie* -Le passé revient- [libre]   *Infirmerie* -Le passé revient- [libre] EmptyLun 10 Sep - 8:41

Marchant lentement dans les couloirs, tanguant quelque peu, Mantik et moi devions avoir l'air bizarre. D'autant que ce devait être la première fois que l'on voyait le serpentard en compagnie d'un autre élève. Son bras commençait à saigner, gouttant de chaque incision de les cristaux de verre que je lui avais, sans le faire exprès, envoyé. Cela devait vraiment faire mal, mais bien entendu, il ne se plaignait pas et marchait l'air impassible. Mon cas était sans nul doute moins grave. Je me sentais juste vidée de toute mon énergie, et je me reposais sur mon compagnon d'infortune pour avancer. D'autant que mes muscles ankylosés me faisaient souffrir au moindre mouvement... Enfin, la porte salvatrice apparue : celle de l'infirmerie. Je la poussai de toute mes forces, ce qui ne devait pas être grand chose à ce moment, et dans mon élan basculais en avant. Mon regard se brouillait un peu et je ne discernais que trois silhouettes sans pouvoir les reconnaître. Je me raccrochais péniblement à l'armoire pour ne pas complètement tomber. Je vis alors une des trois personnes s'avancer vers moi, je ne comprenais pas bien les mots...

Oh c'est pas mon jour de chance par Merlin... Mais je ne vais pas tomber maintenant dans les vappes! En plus, je ne sais même pas qui est là! Et l'infirmière?

Elle devait se trouver au chevet de l'élève que nous lui avions envoyé car son état était très alarmant. Je ne savais pas combien de temps il avait passé dans la salle de la mort, mais sa conscience devait être sérieusement endommagée. Petit à petit je me calmais, et bien que nauséeuse, je sentais que je ne m'évanouirai pas. J'étais glacée et je me laissais glisser par terre en attendant que mes yeux daignent voir clair.

Et au moins, je ne tomberai pas plus bas...

[i]Mais, si je ne me sentais pas "partir", à mon grand soulagement, il me semblait doucement entendre comme le bruissement de l'eau, sans que je comprenne d'où cela venait. Un écoulement qui se rapprochait, sans que cela soit pourtant possible.


Qu'est-ce que... Qui...

Mais je n'arrivais qu'à balbutier des bribes sans aucuns sens. Ce bruit d'eau tumultueux m'envahissait les tympans jusqu'à me rendre sourde. Je paniquais.

Ca recommence... ça recommence!

Oui, comme à mon dixième anniversaire, lorsque j'étais tombée dans la rivière nervurant Brocéliande, sous le coup d'un état étrange, hypnotisant. Ces derniers temps ce souvenir semblait me poursuivre, de plus en plus intense. N'avais-je pas sombré en présence de Jimy peu de jours avant? Et à présent, cela recommençait...

Je vais me noyer!

Arrivais-je à hurler. Cela me remit un peu les idées en place, et tremblante, je comprenais que je ne pouvais pas me noyer. Que j'étais à l'infirmerie. Que cette impression d'être trempée et frigoriffiée passerait en même temps que ma cécité de vue temporaire. Déjà, ma vision, bien que floue revenait lentement, et le bruit de l'eau s'éloignait.

Je veux...

J'avais envie de pleurer.

Ji...

Une seule personne pouvait me rassurer.

_________________
*Si le Destin ne mène pas à toi...?*
*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Yisign10
*... alors j'emprunterai un autre chemin.*

Héritière du Royaume de Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/Biographie-des-personnages-f
Jimy Raven
Gryffondor
Gryffondor
Jimy Raven

Nombre de messages : 1269
Age : 29
Age Roleplay + Sorts : 17 ans sorts 1 2 3 SPE 1 2
Capacités Spéciales : ... Mystère ...
Créature : Enfant du Feu -
Date d'inscription : 26/02/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Left_bar_bleue1750/1750*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty_bar_bleue  (1750/1750)
Points de mana:
*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Left_bar_bleue2270/2270*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty_bar_bleue  (2270/2270)

*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty
MessageSujet: Re: *Infirmerie* -Le passé revient- [libre]   *Infirmerie* -Le passé revient- [libre] EmptyLun 10 Sep - 16:51

Il ne savait pas comment.
Perdre ainsi le contrôle de son élément était déconcertant ! Cela faisait tout de même quelques temps maintenant qu’il savait le détenir, mais depuis ce moment passé au Lac avec Djaniah, il se sentait à la fois plus puissant, mais moins équilibré. Pourquoi perdait il le contrôle de la sorte ? Regardant Niamh sans trop rien dire, un bruissement étrange frappa ses oreilles. En fait, il ne savait pas ce qu’il entendait exactement, mais il avait juste un mauvais pressentiment. Se retournant sèchement en entendant un murmure dans le vent, il renversa un verre d’eau qui explosa au sol. Observant le verre avec insistance, il comprit.

DJANIAH !

Jimy ne tarda pas à partir à la recherche de la jeune fille, qu’il trouva en fait adossée à un mur du fond de l’infirmerie, presque en pleurs, le visage entre les genoux. Se jetant à terre, le sorcier se blottit contre sa petite amie et la serra contre lui d’un tour de bras solide. Lui déposant un baiser sur le front après avoir rapproché sa tête de la sienne, le jeune élémentaliste de feu, saisit par la panique sentait en lui une rage monter. Il n’avait pas été là quand elle en avait eu besoin.


Que s’est il passé ? Djaniah qu’est ce qui ne va pas ?

Jimy se calma un peu, après tout il ne fallait pas s’exciter trop rapidement, ce ne serait pas rassurant pour elle. Seulement le garçon était presque à bout ! D’abord ce rhume étrange qui lui faisait perdre le contrôle du feu, ensuite les cauchemars, Niamh qui s’était faite cabosser par un arbre et enfin Djaniah qui avait des ennuis elle aussi …Il se passait quelque chose. Peut être y avait il un message derrière tout ça qu’il devait saisir. Une fois un calme sans précédant émanant à nouveau de lui, Jimy reprit la parole.

Je ne sais pas trop ce qui se passe.
Je ne sais pas non plus pourquoi, mais j’ai la sensation que je dois faire quelque chose, seulement je n’arrive pas à savoir quoi …Je suis bien quand tu es près de moi. C’est apaisants et tellement troublant en même temps …


Puis sans rien ajouter, Jimy souleva Djaniah, les bras de la jeune fille entrelacés autour de son cou, une main sous les jambes de celle-ci et l’autre au niveau de ses hanches. Il la déposa sur un lit à côté de Niamh, qui avait sans doute du être elle aussi perturbée par cette entrée en force de la part de la petite fille de l’eau.

Eh bien, je crois que je ne serais jamais aussi comblé qu’à ce jour ! Voilà qu’en moins d’une heure, deux filles me sont tombées toutes cuites dans les bras.

Toujours le mot pour rire.
Mais après tout, un peu de bonne humeur et de rigolade ne tuerait pas l’ambiance à l’intérieur de l’infirmerie aussi morne qu’un cimetière.

_________________
*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Bestsi10
- Je n'ai plus de coeur que le coeur à ce que je fais - Et j'ai le visage de celui qui n'a plus que rancoeur -
Revenir en haut Aller en bas
Niamh Galloway Llandon
Poufsouffle
Poufsouffle
Niamh Galloway Llandon

Nombre de messages : 410
Age : 31
Age Roleplay + Sorts : 17 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : élémentaliste terre ?
Points Prestige : 8
Date d'inscription : 10/01/2007

Profil du Sorcier
Points de vie:
*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Left_bar_bleue100/100*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty_bar_bleue  (100/100)
Points de mana:
*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Left_bar_bleue100/100*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty_bar_bleue  (100/100)

*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty
MessageSujet: Re: *Infirmerie* -Le passé revient- [libre]   *Infirmerie* -Le passé revient- [libre] EmptyLun 10 Sep - 21:17

Aaaaah s’évanouir quelques instants, qu’est ce que ça peut faire comme bien…sauf quand le réveil est encore pire que le plus douloureux des cauchemars. Il y eut d’abord l’odeur de brûlé qui lui fit reprendre contact avec la réalité, puis cette impression de flotter entre deux eaux presque…puis de l’eau, de la vraie, de la liquide et surtout…de la très humide.
Niamh finit par ouvrir les yeux, trempée comme une soupe, complètement paniquée et juste à temps pour voir Jimy s’enfuir vers une destination inconnue. Plaquant à nouveau sa compresse à moitié détrempée contre son nez maintenant légèrement violacé, elle fixe intensément le dos se son surement futur ex ami en train de disparaître entre deux lits.

Jimy..JE TE HAIIIIIIIIIS

Elle s’imagina lui tordre le cou de façon particulièrement douloureuse…et c’est là que le plus étrange se produit. Comme une étrange grondement qui lui sembla prendre naissance au creux de son ventre puis descendre lentement le long de son corps, jusqu’au sol.

Tiens c’est nouveau ça…fuuuuun…

Puis une étrange idée, si jamais cet étrange bruit atteignait le jeune sorcier les choses finiraient mal. Vraiment très mal. Qu’elle étrange idée, la caresse du saule l’aurait elle cette fois définitivement fait sombrer dans la folie?Une étrange peur lui tord l'estomac.

Délire en force...Ooooh j’ai vraiment la tête amochée moi…

Allez, et un bon gratuit pour quelques minutes supplémentaires dans le miséricordieux monde de l’inconscient. Le réveil suivant est très agréablement plus calme heureusement. Plus de flammes, plus d’eau, plus de grondement. Juste un bon mal de tête et une étrange lassitude.
Une nouveauté peut être?La présence à ses côtés d’une sorcière qu’elle ne se souvient pas avoir jamais rencontré, l’air presque aussi mal en point qu’elle. Au dessus d’elles deux un Jimy rigolard mais aussi visiblement inquiet.
Pourquoi lui en voulait elle déjà?
Un soupire un peu de travers accrochée au lèvre, elle se tourne vers l’inconnue.

Salut, moi c’est Niamh. Toi aussi tu as été victime du fou psychopathe répondant au doux nom de Raven^^?
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Invité
Invité
avatar


*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty
MessageSujet: Re: *Infirmerie* -Le passé revient- [libre]   *Infirmerie* -Le passé revient- [libre] EmptyMer 12 Sep - 20:33

J'ai mal.
Tant pis.
Visage neutre, jambes raides, ma mince épaule engourdie par le poids de ma camarade titubante, j'avance. Dissimuler la masse grouillante de pensée qui enbue mon esprit. Une vraie épreuve, cette fois, malgré mon expérience en la matière.

Résumons...
En moins de deux heures de cette journée j'ai courru sur trois étages sans même savoir pour quelle raison. Visité la mort. Sauvé la vie d'une inconnue au dépend de mon propre avenir. Inconnu que j'avais par ailleur hai et ridiculisé quelques heures plus tôt. Couru à nouveau. Couru une troisième fois. Sauvé une deuxième vie. Eté lacérer toutes parts par celle que je venais précisément de secourir. Et pour terminer, voici à présent que je marche dans un couloir avec une personne à moitié évanouie appuyée contre moi. Qui plus est, une fille.
Alors que j'ai toujour eu en horreur d'être même effleuré par quelqu'un d'autre.


Courage, nous y sommes presque.
J'aperceois la porte de l'infirmerie. J'observe la serdaigle. Tremblante, elle semble totalement vidée de son énergie. Faire vite. Je tends la main pour tourner la poignée... et manque de m'étouffer en voyant ma camarade s'effondrer au dernier moment. Résignation. Gorge nouée. Battements de coeur. Malgré ma retenue naturelle, une larme s'écoule de mon oeil vitrifié. Heuresement, personne n'y prête attention. Les trois occupants de la salle me passent devant comme si j'étais un bibelot dépourvu d'intérêt, et se précipittent vers la serdaigle.
Sans dire un mot, laissant l'eau et le sang s'égoutter de mon corps, je me dirige vers un coin de la salle et me replie, la tête enfoncée dans les genous. Toujours ces millions de fragment de pensées tourbillonnants. Trop de choses absurdes. Trop de changement d'un coup. Je veux que cela s'arrête. Mais, malheureusement pour moi, il se trouve que la volonté est
en cet instant une chose futile. Comme une brise dérisoire elle se confond et disparrait dans la tornade irréductible de mes émotions.
Au loin les autres papottent.

Allongez donc cette fichue serdaigle... allez y... bercez là tant que vous y êtes... Ne me regardez surtout pas...
De toute façon vous n'avez rien à regarder.
Je ne suis rien, figurez vous. Et je m'en porte très bien.
Après tout... après tout, si votre spontanéité vous pousse à m'ignorer alors, ignorez- moi. Snobez-moi, même... je m'en fiche!!
Jamais je n'ai eu besoin de qui que ce soit, jamais. Jamais. Jam...


Ma pensée se coupe toute nette. Prise de conscience. Brève. Très brève.

Non... pas une troisième fois...

Malgré des efforts colossaux pour réprimer ce qui s'apprête à survenir, je m'affale avec violence, provoquant le "bong" sec d'une tête percutant un carrelage. Si je n'étais pas muet, le cri de peur et de confusion que je pousserais en ce moment déchicterait, rageur, leurs ridicules petits tympans. Je tremble et pleure, spectateur impuissant de cette nouvelle crise.
Un grondement hurlant sublime toute autre voix intérieur. Ma raison n'est plus. Ma conscience n'est plus. Je sombre. Mysantropie. Paranoïa.

Noir.


Dernière édition par le Mer 10 Oct - 17:33, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jimy Raven
Gryffondor
Gryffondor
Jimy Raven

Nombre de messages : 1269
Age : 29
Age Roleplay + Sorts : 17 ans sorts 1 2 3 SPE 1 2
Capacités Spéciales : ... Mystère ...
Créature : Enfant du Feu -
Date d'inscription : 26/02/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Left_bar_bleue1750/1750*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty_bar_bleue  (1750/1750)
Points de mana:
*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Left_bar_bleue2270/2270*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty_bar_bleue  (2270/2270)

*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty
MessageSujet: Re: *Infirmerie* -Le passé revient- [libre]   *Infirmerie* -Le passé revient- [libre] EmptyMer 12 Sep - 20:55

Jimy allait continuer de rire, encore, puis encore.
Il aurait voulu parvenir à maintenir ce même sourire. Si seulement quelque chose ne lui avait pas coupé l’esprit, aussi sec qu’une déchirure, la feuille de sa pensée lacérée par un son qui lui était familier. Se retournant il le chercha du regard, le maudit espion, celui qui se plaisait à lire les autres comme de simples livres. Le jeune Gryffondor n’avait aucune envie de croiser à nouveau si complexe personnage. Qui ne souffrait pas de solitude ?


Mantik ?

Hurla-t-il en se précipitant vers le corps flasque du garçon évanoui sur le sol. Il avait pensé, lorsqu’il avait aidé Djaniah, que le jeune homme était déjà pris en charge par un médicomage. Mais il aurait du avoir l’intelligence de regarder autour de lui, il n’y avait personne.

Mobili corpus !

Volant au dessus du sol, l’enveloppe charnelle de Mantik fut redéposée sur le trône de sa maladie. Si seulement Jimy pouvait savoir ce qu’il avait, mais cela le dépassait, il fallait l’avouer. Le jeune garçon n’attendait rien en retour de cette main provisoirement tendue, il ne faisait que son devoir d’être humain en prêtant main forte à celui qui avait besoin de quelqu’un. Les filles n’étaient pas en état …

Hey ? Tu m’entends ?

Délicate attention que ces petites gifles que l’on colle aux malades dans l’espoir de les voir hurler de douleur par une miraculeuse once de conscience. Deuxième petite tape. Que faire ? Ne fallait il pas paniquer ? Aucune bonne intention ne partait en ce sens. Le courage que diable ! Mais que pouvait il bien tenter ?

Il y a quelqu’un de qualifié en médicomagie dans le coin ?
Je sais pas pourquoi, je commence à manquer de connaissances pour soigner un psychopathe de niveau 8 …


Jimy ne le croyait pas fou, il ne le pensait pas dupe, il savait qu’il n’était pas ce qu’il semblait. Mais que pouvait il préciser d’autre ? Mantik était un être à part …

Djaniah ?

Son bras qui saigne. Un bandage, il lui fallait un bandage.

_________________
*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Bestsi10
- Je n'ai plus de coeur que le coeur à ce que je fais - Et j'ai le visage de celui qui n'a plus que rancoeur -
Revenir en haut Aller en bas
Djaniah Lebrec
Admin
Admin
Djaniah Lebrec

Nombre de messages : 1939
Age : 30
Age Roleplay + Sorts : 20 ans sorts 1 2 3 4 SPE 1
Capacités Spéciales : Elémentalisme de l'eau / Charme oral / Illusion / Enchantement / Emphrépatie sombre
Créature : Nymphe des eaux
Points Prestige : 13
Date d'inscription : 23/06/2007

Profil du Sorcier
Points de vie:
*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Left_bar_bleue1770/1770*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty_bar_bleue  (1770/1770)
Points de mana:
*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Left_bar_bleue2470/2470*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty_bar_bleue  (2470/2470)

*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty
MessageSujet: Re: *Infirmerie* -Le passé revient- [libre]   *Infirmerie* -Le passé revient- [libre] EmptyJeu 13 Sep - 10:03

Ma vue revenait rapidemment à présent. Et ce qu'elle m'offrait était le magnifique paysage d'un plafond. Blanc. Je passai une main sur mon front brûlant et me massai succintement les tempes dans le mince espoir de faire fuir ma migraine naissante. Heureusement, mes douleurs étaient plus supportables que tout à l'heure, et la seule chose qui me restait de vraiment désagréable, était cette sensation d'être vide à l'intérieur. Mon corps brûlait en réalité, mais je ressentait un froid glacial sous les couches de peau. Et puis, peu à peu, j'avais l'impression d'être remplie d'eau.

D'eau? Par Merlin, je deviens dingue? Remarque, il fallait que je m'y attende, la folie me guette depuis bien longtemps je crois...

Je laissai descendre ma main sur mes yeux en soupirant. J'étais déjà au courant de mon problème d'instabilité psychologique, mais là, c'était le ponpon!

L'Héritière qui est une folle, oh je suis sûre que ça plairait beaucoup à mon père ça encore...

Et puis j'entendis la voix de Jimy. Je le regardai alors, debout à côté de mon lit d'infortune. Je me souvins alors que c'était lui qui m'avait ramassé du sol et couché là. J'étais contente de le voir, même sij'étais un peu trop mal en point pour le lui signifier. Finalement, comme toujours quand j'avais besoin de lui, il arrivait, au moment bien entendu où je tombait dans les vappes!

Le parfait chevalier qui secoure sa belle évanouie! pensais-je, amusée... Sauf que le chevalier n'a pas un cheval mais un dragon. Et que la belle évanouie ne resplandie pas par sa beauté et sa pureté, sinon par son air de déterrée et ses cheveux défaits! Quel tableau pittoresque! Mais je suppose que tout le monde ne peux pas avoir la classe...

Je secouai la tête en pouffant de rire toute seule. Puis, l'air narquois, je m'adressai au fameux chevalier
:

Toute cuites, toute cuites, pour ma part, j'ai plutôt l'impression d'être sortie d'un bain mari! Mais enfin, je suppose que ça dépend des points de vue?

Je riais avec lui, avant d'entendre une voix qui me signifia qu'il y avait quelque chose, ou plutôt quelqu'un derrière Jimy. Une demoiselle, l'autre toute cuite à n'en pas douter!

Niamh? Je suis Djaniah, Djaniah Lebrec... Et quand au fou psychopathe à la tête d'ange, je dirai que malheureusement mon cas est critique. Je suis victime du syndrome de Stokolm, amoureuse de mon bourreau qui m'inflige les pires horreurs... Mais je ne préfère pas t'avouer les détails, je suis encore trop fragile pour en parler, et j'en sombrerai dans une folie noire...

Passe-temps favori : jouer les martyres et dire du mal du chevalier Raven... Quand je vous disais que je n'étais pas très normale comme fille! Mais un bruit sec nous coupa dans notre bavardage.

Mantik! criais-je en comprenant soudain qu'il n'allait pas bien et que j'avais presque oublié sa présence parmi nous.

Pourtant il m'avait sauvé, sans lui comment me serais-je échappé de cette salle maudite? Dans la précipitation, je relevai le buste, prête à accourir ver lui. Mais un violent tourni stoppa mes ardeurs. Je fermai les yeux pour me reprendre, mais je ne pouvais pas me lever. Voyant que Jimy s'occupait de le mettre sur un lit, je restai à moitié assise.


Jimy, il ne faut surtout pas lui bander le bras! m'exclamais-je en réfléchissant à toute vitesse. C'est un peu long à expliquer mais en version abrégée, je lui ai envoyé des milliers d'infimes éclats de verres qui se sont fichés dans le bras, alors si on appuie dessus, ils risquent de se loger encore plus profondément et de sectionner des veines. Mais à aprt ça, il ne doit pas avoir d'autre blessure je crois... Il n'est pas resté longtemps dans la salle de la Mort... L'infirmière doit être avec l'autre élève que nous avons secouru, il était totalement vidé de son énergie, et sa conscience semblait à peine présente. Je... Peut-être a-t-il été envoyé vers Sainte-Mangouste, je n'en sais rien...

Je ne savais pas ce que nous pouvions faire, surtout que je n'étais pas en état de me déplacer. Appeler un professeur? Dumbledore lui-même? Mais ils poseraient des questions... Avions-nous seulement le choix malheureusement?

Ecoute, si l'infirmière ne vient pas, il faudrait appeler un prof ou le directeur, tu ne crois pas? Je ne vois pas quoi faire d'autre pour le moment...

Je le regardai, sérieuse et inquiète pour Mantik. Et peut-être que finalement, c'était bien que Dumbledore soit au courant de ces événements. Parce qu'il me semblait étranges que nous soyons tous blessés le même jour, comme par hasard...

Ne t'inquiète pas, je... veille sur eux du mieux que je peux.

_________________
*Si le Destin ne mène pas à toi...?*
*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Yisign10
*... alors j'emprunterai un autre chemin.*

Héritière du Royaume de Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/Biographie-des-personnages-f
Invité
Invité
avatar


*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty
MessageSujet: Re: *Infirmerie* -Le passé revient- [libre]   *Infirmerie* -Le passé revient- [libre] EmptyVen 14 Sep - 6:34

Je dépasse une toile d’araignée lanugineuse lorsqu’une pression inouïe broie mon crâne. Sous le choc, je m’affale contre le mur crépi de salpêtre, une myriade d’agates salées en vitrine de mes yeux bridés par la douleur.
L’étreinte se réitère. Impitoyable.
Je tonitrue, incapable d’endiguer cette torture. Mon hurlement se répercute sur les parois tel le souafle file de batte en batte. Ma tête se mâche comme l’aluminium se froisse. Des pensées chaotiques et incohérentes se télescopent dans ce vaste capharnaüm. Leurs heurts provoquent des déflagrations qui, me semble-t-il, crèvent mes membranes encéphales. Ma vue s’amenuise à une modique échancrure zébrée de striures poivre et sel.
Un impact foncièrement brutal soulève en moi un ras de nausée. Je me plie d’équerre, les bras ramassés contre ma poitrine.


NON ! Je sais me contrôler. Mon corps est contraint de m’obéir quoi qu’il arrive. Ma volonté peut bien surmonter des vomissements… ! Tant qu’une parcelle d’esprit subsiste…

Je me redresse, une bile noire au fond de la gorge. Je me suis reprise, mais ce désagrément m’a grièvement étiolée.
La première porte que je distingue parmi les brumes de ma conscience est celle de l’infirmerie. Les jambes plombées, je m’y dirige sans hâte.
Le tohu-bohu se poursuit dans mon cerveau comble d’insanités. Insanités qui ne m’appartiennent pas. Des bribes martèlent : « paranoïa », « peur », « solitude »…
Un éclair de lucidité m’arrache un spasme d’horreur ; le truisme me gicle au visage.
Je le sens, je le sens ! Mantik n’a pas colmaté la brèche de son âme, que j’avais profanée sans le vouloir lors de notre précédente entrevue. Au demeurant, la mienne et la sienne sont en symbiose, enchaînées malgré mes efforts pour m’en extirper.
Mantik souffre. Atrocement. Il a besoin de moi…

Je m’affaisse sur la poignée plus que je ne l’actionne. L’écru de la salle m’éblouit : une seconde de répit avant d’assister au désastre ambiant.
La raucité de ma voix écorche le silence :


Dja… Djaniah… Mantik…

L’aphasie m’empêche d’achever. Que la tête me tourne et que ma vie se fige…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty
MessageSujet: Re: *Infirmerie* -Le passé revient- [libre]   *Infirmerie* -Le passé revient- [libre] EmptySam 15 Sep - 8:55

5 petites minutes !
Elizabeth était partie cinq petites minutes !
Des cris, des bruits sourds, de la fumée, de l’eau, tout semblait émaner de l’infirmerie ! Comment quelques élève seulement pouvait ils être responsable d’un pareil vacarme ? Rangeant son arme dans son étui, l’infirmière de Poudlard quitta la pièce où elle se reposait pour venir voir ce qui pouvait bien faire un tel bruit. Et là bien sur, ce fut la catastrophe ! Le nombre de ses patients venait de double, tripler peut être ! Bref, elle avait de quoi faire, il fallait en douter pour en rigoler. Lançant ses cheveux en arrière, Lizy pris un air sombre.


QUE SE PASSE-T-IL ICI ?!

La jeune femme vit d’abord Jimy qui semblait aller à merveille et qui faisait tout brûler, puis elle aperçut Djaniah, qui semblait aussi aller mieux. Niamh, qui avait juste une simple petite égratignure, une fille qui se tortillait sans raison valable et enfin un garçon dont le bras était criblé de verre.

Ils sont vraiment tous cinglés par ici …


LEBREC, RAVEN, DEHORS !
Si vous êtes en forme, vous n’avez plus rien à faire ici, laissez donc mes patients se reposer. Niamh, ma jolie, collez vous ça sur le nez, et dans une minute, avalez cette potion, ensuite vous pourrez sortir.


Puis elle s’approcha de Nina qu’elle plaça sur un lit et qu’elle cingla d’un coup de baguette pour l’empêcher de se tordre. Voyant à quel point la jeune fille souffrait, la jeune infirmière, ne connaissant pas ce mal, ne vit autre solution que de …

BING !

L’assommer.
Elizabeth s’approcha alors de Mantik, le remit en place aussi et s’empressa de retirer les bouts de verre, presque un à un, sans se soucier du reste. Il fallait qu’elle sauve le jeune homme quoi qu’il se passe. Une fois le garçon libéré de sa vitre, elle lui banda le bras et déposa sur sa table de nuit un petit truc à boire qui l’aiderait à cicatriser.

Je vais vraiment demander de repasser aux 40 heures à ce rythme là !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty
MessageSujet: Re: *Infirmerie* -Le passé revient- [libre]   *Infirmerie* -Le passé revient- [libre] EmptyDim 23 Sep - 11:51

/hj mdr elizabeth hj/

Des disaines de bribes de rêves se succèdent en flashs dans mon esprit. Un nez qui saigne. noir. Un coup de poignard dans une poitrine. noir. Du feu. noir. Des cheveux obscurs. noir. Un oeil haineux. noir. Un grincement. noir. Les pleurs d'un enfant. noir. Un hurlement de femme. noir. Un aboiement. noir. Un bruit de pas sec et précipité. noir. Des rats. noir. Une lune couleur de sang. noir. Un croassement. noir. Mon corps qui se soulève.

Moment de lucidité. Clignement d'yeux. Mal de crâne. Nausée. Je replonge.

Bisare... je me sens différent. Une toile d'araignée. noir. Envie de vomir. noir. Mon propre visage qui apparraît flou, comme une pensée fébrile et soudaine. Un souvenir. noir. La scène se déroule près du lac. Je me visualise en train de répéter avec précision les mots que j'avais adressé à Nina deux nuits auparavant. Je suis de face, l'air sombre, précisément tel qu'elle avait dû me voir en cet instant. Ce souvenir est le sien. Je suis dans son esprit. Non, pire. Je
suis son esprit. noir. Une main sur une poignée. Elle est entrée dans l'infirmerie.

Second sursaut de lucidité. Ce qui vient d'arriver me cloue sur place. Cette liaison était tout autre que celles que je pratiques usuellement. Mais tout se passe trop rapidement pour me laisser le temps d'y réfléchir. J'entends prononcer mon prénom. C'est elle. Je reprends le contact, à ma façon habituelle cette fois.

Nina !

Apparemment je ne suis pas le seul à avoir l'esprit en mille morceaux. Elle en titube.
Soudain une porte claque avec violence. La silouette d'une jeune femme au pas pressé apparaît dans la salle. Rapidement ses yeux frétillants et autoritaires balaient la pièce. Elle crie un ordre à Djaniah et à Jimmy, souffle quelques mots à une autre fille et... assome Nina. Penaud, je perds naturellement la connection mentale avec ma camarade. Elle s'approche de moi. Je ne peux m'enpêcher de ressentir une once d'apréhension, mais elle ne me laisse pas le temps de me reprendre. La voila qui, sans le moindre état d'âme, arrache chacun des minuscules éclats de verre qui couvrent mon bras droit. Naturellement incapable de crier, je perçois en cet instant mon mutisme comme un avantage.

Pendant l'opération de l'infirmière, je repense tout d'un coup à ma crise de tout à l'heure. Dois-je lui en parler ? Les maladies mentales ne doivent pas être de son ressort : elle n'a pas l'air très psychologue, comme femme. Mais peu importe. Peut-être saura-t-elle quoi faire après tout...
Elle a terminé. Avant qu'elle ne s'en aille à nouveau, j'établis une connexion.

Mademoiselle...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty
MessageSujet: Re: *Infirmerie* -Le passé revient- [libre]   *Infirmerie* -Le passé revient- [libre] EmptyDim 23 Sep - 14:26

Elizabeth Smith, ai-je le temps de lire, en badge bleu sur sa blouse blanche. Avant qu'elle ne m'inflige un sort digne de lénifier un centaure. Je m'affale contre elle. Brièvement. Car, en même temps que la douleur pénétrante qu'elle m'assène, celle de Mantik coule toujours en moi, et cette pondération titille mon excès de magie.
Ainsi, alors que l'infirmière - qui est cette sadique compulsionnelle? - m'étend sur un lit de fortune, je lutte et reprends tant bien que mal connaissance (ce qui la stupéfie littéralement, car ce qu'elle m'a jeté aurait du m'éteindre pour une couple d'heures).
Un halo de magie nimbe ma silouhette. Une auréole smaragdine. Cruelle. Létale. L'accumulation de ma colère et de ma fragilité qui, naturellement, se retourne envers Mlle Smith. Et elle le note. Avec effroi. Impuissante.

Allez-vous en... soufflé-je, consciente seulement du fait que si elle ne s'applatit pas à terre très vite, ma magie la carbonisera.

Non, non, je ne peux pas l'endiguer... Non...

Je ferme les yeux, dans le fol espoir d'atténuer cette ferblanterie qui croît en moi.

MANTIK!!! je vais...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty
MessageSujet: Re: *Infirmerie* -Le passé revient- [libre]   *Infirmerie* -Le passé revient- [libre] EmptyDim 23 Sep - 21:20

Mais alors même que j'attends la réponse de l'infirmière, une autre voix résonne dans les profondeurs de ma boîte crânienne. C'est enore Nina. La nausée s'emparre à nouveau de moi. Cette liaison... je ne peux habituellement pas entendre les pensées de qui que ce soit. Pourtant, dans ce cas précis, la chose est plus incroyable encore. Je perçois de la détresse. Beaucoup de colère. Quelquechose d'impulsif, d'incontrôlable. De la force. Mais aussi quelque chose d'autre. Quelque chose que je reconnais instantanément. Il s'agit d'une haine bien plus profonde. Bien plus immence. Bien plus acérée. Une haine située au seuil de la démence. Il s'agit de ma propre haine. Celle-là même que j'avais éprouvé lors de ma crise mysantrope. Cette haine n'est pas la sienne. Il s'agit d'un résidu de ce que j'ai ressenti tout à l'heur, et qui a dû lui être transmis de la même façon qu'elle me transmait en ce moment tout ce qui bouillonne en elle.
Ces sentiments ne me sont pas extérieurs. J'ai l'impression de les ressentir moi-même. Comme s'il y avait entre Nina et moi une sorte d'empathie incontrôlable qui se manifesterait chaque fois que l'un de nous deux ressent une forte émotion. Si c'est le cas, cela devrait arriver assez souvent. Mais je n'ai pas le temps de méditer d'avantage sur la question. Je viens de tourner la tête et de voir Nina, tremblante, en sueur, nimbé d'un halo de magie semblable à un vêtement instable et électrique.
Elle m'appelle à l'aide. Elle craint de blesser l'infirmière.

Réfléchissant à toute vitesse, je tente d'analyser la situation.
De l'empathie, n'est ce pas... Fort bien. Si je me calme, elle se calmera.
Respirer. Je dois redevenir serain. J'essaie de fermer les yeux et de penser à quelque chose de doux. J'entamme une respiration abdominale.
En vain.
Les restes de ma crise psychologique et le torent d'émotions fulminantes que me communique Nina ne cessent d'interférer comme des décharges dans mon semblant de sérénité. Je renonce, en espérant que ma brève tentative aura au moins opéré un minimum. En tous les cas, elle sera loin d'être suffisante. Impuissant, j'essaie de formuler quelques paroles psychologues.

Nina... calme-toi, je t'en prie. Ne ressens pas tant de rancoeur envers cette infirmière. C'est une sorcière adulte. Essaie de la toucher, et tu auras de verritables raisons d'être ici. Elle sait se défendre, et même avec ta force tu ne pourrais rien faire contre son expérience. Tu n'as aucune chance face à elle. Ne prends pas de risques inconsidérés et pense plutôt à toi... et à moi. Lorsque tu souffres, notre drôle de liaison me force à souffrir quasiment autant que toi. Je peux comprendre que tu sois impulsive, mais rappelle toi qu'une impulsion est quelque chose de passager, et d'irrationnel. Respire...

En disant cela, je sais pertinament que l'infirmière à bien d'autres chats à fouetter que de lancer des sorts à des élèves rebels, mais je me place du point de vue de Nina, que la colère pousse bel et bien dans une optique de confrontation.

Je suis là, Nina.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty
MessageSujet: Re: *Infirmerie* -Le passé revient- [libre]   *Infirmerie* -Le passé revient- [libre] EmptyMar 25 Sep - 6:41



Un maelström de sentiments me submerge. Successivement, en une infinitésimale seconde, je bous de rage, puis, suite aux premières paroles de Mantik relatives à l'infirmière, quelque chose survient qui m'étonne moi-même : j'éclate de rire. Franchement. Et cela me détend. Je respire. Répit. En effet, ce que Mantik ne sait probablement pas, c'est qu'à Beauxbâtons, j'ai failli tuer un professeur de la sorte. Un professionnel. Averti. Expérimenté. Alerte. Il a terminé à Sainte-Mangouste - même s'il n'y a pas séjourné longtemps.

Ce n'est pas Elizabeth Smith, avec ses sorts lénifiants, qui barrera le raz-de-marée de cette effrayante magie qui se sert de mon corps pour s'alimenter.

Alors, oui. Je me fends d'un rire inextinguible.

Puis, mortifiée, je cesse net. Cette berceuse... touchante. Profonde. Qui lui arrache certainement un effort considérable. Contraire à sa nature.



Je suis là, Nina...



Je bascule des gloussements aux sanglots sans transition.

Je revis notre entrevue près du Lac. Lorsque je confiais à Hequilïn, télépathiquement, que j'avais besoin de quelqu'un. Quelqu'un d'autre que lui, qu'Elwan. Que ma mère qui me fit souffrir. Que Djaniah qui m'avait quittée. Que des amitiés d'un jour. Quelqu'un sur qui je puisse me reposer. Mantik me l'offrait...

Lui, dont le coeur semblait moulé dans la roche? Lui...?



Le nimbe se résorbe. Je l'absorbe, en vérité. De plein fouet. Et me recroqueville sous l'opprobre. Ma membrane de volonté se fendille. Je dois partir d'ici... Je ne veux pas qu'ils me voient ainsi... Et puis, je vais mieux, n'est-ce pas? Je n'ai besoin de personne, après tout...



Merci, Mantik... mais... je ne suis pas capable de te rendre la pareille... je...



Je me lève comme un automate. Je ne tiens qu'à un fil.

Elwan ne tient qu'à moi. A cause de notre lien, vu ce que je viens de supporter, il doit être effondré quelque part. Ne pas penser à moi. Ni à mes besoins. Lui, d'abord...



Romps notre contact.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty
MessageSujet: Re: *Infirmerie* -Le passé revient- [libre]   *Infirmerie* -Le passé revient- [libre] EmptyMer 26 Sep - 14:56

Je n'ai besoin de personne.

Je suis incapable de te rendre la pareille.

Romps notre contact.


Une bête furieuse semble à nouveau s'eveiller en moi. Nina me crache au visage. Nina m'a craché au visage.
Pourquoi...
Pourquoi je m'inquiète ?
Après tout elle n'est pas la première.
Elle non plus n'a pas su voir.
Personne n'a su voir qui j'étais.
Pour les gens je suis comme un défi.
Un défi que jamais ils ne prennent le temps de relever.
Elle s'en va.
Dans l'impultion du moment je ne souhaite que de la faire souffrir. Elle et ses petits malheurs. Elle et son arrogance. Elle et son ingratitude...
Une petite manipuation psychique... rien qu'un petit coup d'illusionnisme bien placé... au foyer du cerveau régissant la peine par exemple... ou mieux, celui de la douleur physique... oui... un petite copie d'endoloris entreprise dans la plus grande des discrétions... je ne risquerais rien... juste un petit effort de concentration, et elle s'effondrerait...

Inspiration profonde.
Je me résonne. Quelle est cette pulsion ? Quel monstre suis-je soudain devenu ? Suis-je si fragile que cela ? Non... habituellement, je ne le suis pas à ce point là. Quelque chose cloche.
Avec horreur, une idée germe dans mon esprit.

Pas lui... Pas TOI ! SORS DE MA TETE, ENGIN DE MALHEUR ! Depuis combien de temps est-tu dans ma cervelle...
CAUSE BON SANG !
T'es-tu assz amusé ? Ne m'as-tu pas assez détruit ? Laisse moi deviner... ma crise de tout à l'heure n'est pas survenu par hasard, n'est-ce pas ?


Il ne répond pas.
Exaspéré... je suis exaspéré... et c'est ce qu'il cherche. Je m'en était douté... à l'instant même où j'ai fait usage de son pouvoir, mon avenir est passé entre ses mains. A présent il veut m'affaiblir... et il veut que je sois seul. Il sait que je ne peux le vaincre seul. Garder contact avec Nina et la Serdaigle. Toujours. Ne jamais les perdre quoi qu'il puisse arriver, ou il gagnera.
Ne pas y penser. Surtout ne pas penser à lui. Pour l'instant je dois tenir compte de Nina. Son ton n'a pas été aggressif. Elle n'a rien contre moi. Si elle s'en va maintenant, c'est qu'elle doit avoir une bonne raison. J'ignore si notre drôle de liaison l'a renseigné sur tout ce qui vient de me traverser la tête. Sans un mot, sans une pensée de plus, je quitte son esprit. Et la laisse sortir.

Me reposer...

Je ferme les yeux.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty
MessageSujet: Re: *Infirmerie* -Le passé revient- [libre]   *Infirmerie* -Le passé revient- [libre] EmptyVen 28 Sep - 7:38

Mantik déchaîne un flot de haine et d'amertume dans mon esprit, à peine ai-je formulé cette requête anodine. Je ne comprends pas. Qu'a-t-il à perdre à ce que l'on se sépare? Cette fusion n'aurait jamais dû se produire et, après, tout, je ne le connais pas : qui sait ce qu'il pourrait endommager dans mes pensées? Et s'il forçait des portes, gardiennes de mes rêves, espoirs, regrets, passions, sans que je n'en sache rien? Cela vaut aussi bien pour lui que pour moi, de cesser cette connexion. Et, ce qu'il refuse d'admettre, c'est que ce n'est pas parce que je souhaite à tout prix me débarrasser de lui, mais uniquement, ou, en tous cas, avant tout, pour préserver Elwan. Je tiens bien trop à lui pour risquer de le mettre en danger par ma faute. Notre lien se resserre chaque jour. Ce que Mantik a ressenti et qu'il m'a communiqué, Elwan l'a reçu, lui aussi. Cette rage qui ne m'appartenait pas, cette nausée incompressible, il les a essuyées de même.
Si cela ne tenait qu'à moi, je ne me défairai pas de Mantik, peut-être simplement parce que, lui aussi, a besoin de quelqu'un. Pour dissiper cette brume qui rôde autour de lui et le submerge quelquefois. Je ne le renie pas. Je ne lui reproche rien. Qu'il fasse de même. Qu'il s'ouvre.

Ne tiens-tu pas plus que tout à une personne, Mantik? Une personne pour laquelle tu remuerais la lune et boirais l'océan? Pour qui tu trancherais ton coeur?

Pas de réponse immédiate.

Elwan est mon frère, et pour l'instant, je ne laisserai personne - et surtout pas moi -, lui faire du mal. Je ne veux pas te perdre, toi. Mais, je ne veux pas le sacrifier, lui.

Avant de partir et que son âme ne sombre définitivement, j'ajoute :

Je peux t'aider à te contrôler. A te régir - ou, plutôt, à régir ce qui pulse en toi. A la condition de ne pas te laisser emporter, justement. Si tu considères notre lien comme une éventuelle amitié, tu n'as pas à me - à nous - faire souffrir en même temps que toi. Comprends cela.
Revenir en haut Aller en bas
Mantik
Invité
avatar


*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty
MessageSujet: Re: *Infirmerie* -Le passé revient- [libre]   *Infirmerie* -Le passé revient- [libre] EmptyVen 28 Sep - 19:29

Elle parle beaucoup. Je l'écoute. J'attends précautionneusement qu'elle termine, et retiens chacun de ses mots tout en organisant une réponse.

« Comprends cela. »


Elle s'en tient à ces derniers mots. Les choses semblent lui parraître si... simples. Je pourais la trouver candide, mais il n'en est rien. Je sais des choses sur moi qu'elle ignore, voila tout. A présent, puisque la discution est entammée, à moi de les lui apprendre...
J'inspire.

Nina... tout ce que tu me dis va m'ammener à te révéler certaines choses. Et je te préviens d'avance qu'elles ne seront pas toutes agréables à entendre.
Tout d'abord, pour répondre à ta première question... non, Nina. Il n'y a personne à qui je tiens assez pour risquer ma vie. Tout d'abord, je n'ai ni frères, ni soeurs. Ensuite, mes parents sont morts tout les deux, comme le reste de ma famille. Et pour terminer, jamais je n'avais, avant toi, eu l'occasion de connaître le sentiment d'amitié. Tu peux penser que cela devrait justement m'ammener à tenir encore d'avantage à toi... mais ça n'est pas si simple. Comme tu dois déja l'avoir compris, mon coeur a eu toutes les raisons du monde de... s'endurcir. Je suis si longtemps resté seul que je ne sais plus voir personne d'autre que moi-même. Mes antécédents m'ont rendu narcissique à un point tel que je n'ai jamais agi pour quelqu'un d'autre sinon par sens du devoir, ou parce que j'y trouvais un arrangement quelquonque.
Plus encore, les humains me font peur.
Grâce à toi, j'entrevois la notion d'amitié ; mais elle n'est pas "complète", tout simplement parce que m'attacher aux gens n'est ni dans mon tempérament, ni dans mes habitudes. Etre attaché à quelqu'un... j'ignore tout simplement de quoi il s'agit. Il me faudra donc peut-être un peu de temps pour intégrer ce qui te semble normal, mais qui est pour moi une chose nouvelle, un changement, au sens le plus profond du terme.

Au sujet de notre lien et de ce qu'il implique pour Toi et pour ton frère... tu as raison lorsque tu dis qu'il est dangereux pour vous. Mais malheureusement tu ne sais pas encore à quel point. Tu me demande de me contrôler, de ne pas laisser surgir des pulsions telles que celle que je viens de te transmettre involontairement. Mais saches, Nina, que depuis peu je ne suis plus le seul maître de mon esprit. La colère qui vient de s'éveiller en moi n'aurait jamais dû être telle, je m'en suis rendu compte quelques secondes plus tard. Trop tard. Et j'en ai saisi la cause réelle presque instantannément. Je m'apprête à te la révéler... mais saches que cela risque de te surprendre, car cette impulsion est à prendre très au sérieux. Bien plus au sérieux que tu ne l'imagines.
Si je n'avais pas été si faible à ce moment (à cause de ma crise, mais aussi à cause de l'aventure que je viens de vivre avec ton amie de Seradaigle), je n'aurais probablement éprouvé qu'un simple pincement au coeur durant quelques secondes. Mon état d'esprit du moment a donc influé sur cette réaction irrationnelle. En soi cela n'a rien de particulièrement chocant, il s'agit là de quelque chose de parfaitement humain. Mais malheureusement il y a autre chose. Une chose bien plus terrible.

J'hésite. Brèvement. Je dois le lui
dire. Pour qu'elle puisse me venir en aide comme une amie, mais aussi, et
surtout, parce qu'elle ne pourra de toute façon pas l'ignorer bien longtemps... malheureusement pour elle.
Je reprends :


Une autre force incrustée en moi sans mon accord semble prendre plaisir, (ou plutôt tirer profit), à exacerber chacune de mes tristesses, chacune de mes rages, et sans doute chaque autre sorte de sentiment qui pourrait m'être nuisible.


Pour faire simple, l'être, ou plutôt la chose, qui se trouve à présent en moi n'est autre que le fruit de la folie d'un homme. Un homme puissant, qui par l'intermédiaire de la chose en question est parvenu à se faire maître de ma destinée... toute entière. Je n'ai plus de vie, Nina. Elle m'a été dérobée. L'homme dont je parle est mort depuis déja soixente-dix ans environ, mais son influence est présente et intangible, car la chose qu'il a créée, et qui me soumet aujourd'hui, s'est faite partie intégrante de mon être, précisément pour m'empêcher d'échapper à la destinée que l'on m'a choisi, et que jamais je n'ai voulu. Peut-être seras-tu secouée d'apprendre cela de but en blanc. Mais je te révèle ceci car est impliquée une autre mauvaise nouvelle, qui te concerne directement, et que tu peux facilement deviner. Avant l'apparition de notre liaison psychique, cette "chose" ne compromettait que moi. Mais à présent, je crains que toi et ton frère ne soyez aussi en danger. "L'esprit" de la chose est lié au mien, et mon esprit est lui-même lié aux vôtres. Il n'a pas le pouvoir de faire de vous ce qu'il a déja fait de moi, car contrairement à moi, vous deux êtes physiquement indépendants de lui. Le problème est qu'il mettra tout en oeuvre pour m'affaiblir et m'user mentalement. Il veut que je me résigne. Et rien que pour cela il me fera endurer les pires souffrances. Ma crise de tout à l'heur et mon impulsivité anormale en témoignent tous les deux. Un seul instant, un seul petit moment de faiblesse mentale sera pour lui comme une opportunité, une faille. Faille qu'il infiltrera pour transformer ce qui aurait dû être un énervement ou une peine passagère en raz-de-marrée de douleur... que je vous transmettrais fatalement à tous les deux. Contre cela il me sera difficile de lutter. Des tentatives de résistence mentale, ou même d'occlumancie, ne me seront d'aucun secours, car il n'est pas un être extérieur qui tente de s'infiltrer dans mon esprit... il est mon esprit. Tel en a décidé la magie qui l'a créé. Attendez-vous donc, toi et ton frère, à endurer encore d'autres fois des phénomènes tels que ceux qui se sont produit il y a peu.

...

Nina... je suis désolé.
Vous ne devriez pas être mêlés à tout cela. Comme tu l'a dit, nous devons impérativement mettre fin à ce lien. Définitivement. Je ne veux pas qu'il puisse vous arriver quoi que ce soit. Il a causé, et causera peut-être, dans quelques années, si je ne parviens pas à le vaincre d'ici là, bien assez de soufrances et de destruction.
Nina... je ne m'en sortirais pas tout seul. Tu as sans doute compris que le fait d'avoir connu l'amitié (ou quelque chose qui y ressemble) en cette période précise est une chance inouïe. Je peux me raccrocher à toi pour lutter ne serais-ce que de manière infime. J'ai désormais des gens autour de moi qui m'aideront, non pas par quelque pouvoir magique, mais ne serais-ce que par leur présence.
Enfin, consernant tes inquiétudes probables sur mon pouvoir... il est compréhensible que tu craigne de me voir entrer dans des recoins de ton esprit que je ne suis pas censé explorer. Sois rassurée à ce sujet. D'une part je n'aurais aucune envie et aucun plaisir à fouiller l'esprit des gens, et d'autre part, j'en suis de toute manière bien incapable. Mon pouvoir n'a rien à voir avec de la légilimencie. Il me permet seulement d'influer sur certaines parties du cerveau, pas de lire les souvenirs. Quand à notre liaison, j'gnore tout comme toi sa nature, et ce qu'elle est capable de dévoiler... même si quelques infiltrations dans nos jardins secrets respectifs me parraissent bien dérisoire comparément au désastre qu'elle pourrait causer. Je te propose que nous allions en discuter d'ici peu avec Dumbledore. Peut-être saura-t-il comment la faire disparraître.


J'ai terminé. Je respire. Je réalise que je viens de tout dévoiler en un instant à une personne que je connais à peine. Jamais je n'avais éprouvé ce plaisir. Cela fait du bien. Mais j'en ai le vertige. Tout est sorti d'une seule impulsion, comme un relâchement. Comme le contre-coup de mon trop d'émotion accumulé en trop peu de temps. Ais-je bien fait... ?

Précipittement, j'ajoute :

Pas un mot de tout ceci à qui que ce soit, s'il te plaît.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




*Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty
MessageSujet: Re: *Infirmerie* -Le passé revient- [libre]   *Infirmerie* -Le passé revient- [libre] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
*Infirmerie* -Le passé revient- [libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Puff, Puff, Pass [DVDRiP]
» Hentaï
» Hentaï RP
» Village Hentaï
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'École de sorcellerie Poudlard :: Autres lieux-
Sauter vers: