AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Il faut bien un début...

Aller en bas 
AuteurMessage
Isabeau de Soma
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
Isabeau de Soma

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 20/08/2007

Il faut bien un début... Empty
MessageSujet: Il faut bien un début...   Il faut bien un début... EmptyLun 20 Aoû - 17:24

Isabeau de Soma entra au Ministère de la Magie en empruntant une des cheminés du réseau. Elle fit deux pas à l’extérieur du foyer et elle inspecta sa tenue.
Elle ne portait pas la tenue traditionnelle de sorcière, anachronique et vieillotte. Elle aimait porter des vêtements qui lui était agréable à l’œil et au toucher.
Sa fonction de Diplomate l’emmenait souvent à rencontrer des gens à l’intérieur comme à l’extérieur du monde des sorciers, et elle ne pouvait se permettre de faire attendre les gens pour un problème de jupon. Elle opta aujourd’hui pour un tailleur Yves St-Laurent. Elle était grande pour un être humain, elle mesurait presque deux mètres. Mais cela faisait longtemps que sa hauteur ne la gênait plus.
Quand l’inspection fut terminée, elle réajusta pour la dernière fois son chignon et se dirigea avec son attaché-case vers le bureau du Premier Ministre.
Elle connaissait les méandres du bâtiment. Elle se dirigea d’un pas léger vers les locaux du Premier Ministre. Après une ballade de plus de dix minutes, elle arriva devant la secrétaire du Premier Ministre.


Bonjour, je me nomme Isabeau de Soma et je travaille pour l’Organisation Non Gouvernemental Sorcier Multi-Service.
Je voudrais solliciter une audience avec Monsieur Le Premier Ministre s’il vous plaît !


Isabeau tendis une carte de visite qu’elle déposa sur le bureau du secrétaire. Cette carte ne contenait que les lettres suivantes : S.M.S.
Revenir en haut Aller en bas
William Lancaster
Serpentard
Serpentard
William Lancaster

Nombre de messages : 250
Age : 31
Age Roleplay + Sorts : 35 ans sorts 1 2 3 SPE
Capacités Spéciales : Occllumen, legilimens et fourchelangue
Date d'inscription : 29/06/2007

Il faut bien un début... Empty
MessageSujet: Re: Il faut bien un début...   Il faut bien un début... EmptyJeu 23 Aoû - 7:12

Halvard Stump fit une entrée précipitée dans le bureau de William, alors que ce dernier se trouvait en compagnie de Howard. Comme à son habitude, le Secrétaire d’Etat et Conseiller à la Sécurité Nationale faisait au Ministre de la Magie son rapport quotidien.

Le Ministre quelque peu agacé par cette intervention imprévue, demande d’une voix glaciale au loup garou :


- Oui, Halvard ?

- Une émissaire du Sorcier Multi Service sollicite une audience Monsieur le Ministre.


Le jeune homme regarda alors le cadran de la montre Bretling qu’il portait au poignet et se tournant vers son bras droit.

- Howard, je crois que nous allons devoir écourter notre entrevue. Néanmoins je te demanderai de suivre personnellement ce dossier nous en reparlerons demain.

Le numéro 2 du gouvernent, prit sous son bras un dossier pourpre et sortit du bureau s’étant légèrement incliné afin de saluer le Ministre. Le Duc posa alors à nouveau son regard majestueusement sombre sur son secrétaire.

- Faites entrer l’émissaire…
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/viewtopic.forum?t=8733
Isabeau de Soma
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
Isabeau de Soma

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 20/08/2007

Il faut bien un début... Empty
MessageSujet: Re: Il faut bien un début...   Il faut bien un début... EmptyJeu 23 Aoû - 14:46

Isabeau attendait devant le bureau de Halvard Stump.
Elle connaissait Halvard Stump depuis des années. Mais elle se devait de ne pas montrer son amitié en ce lieu, le travail d'abord.
Pendant son attente, elle vit sortir du bureau le « Secrétaire d'Etat et Conseiller à la Sécurité Nationale ». Elle huma discrètement et légèrement l'atmosphère et elle sentie l'odeur et les phéromones qui émanaient de l'homme. Une odeur à retenir pensa-t-elle !

Halvard Stump revint auprès d’elle. Il lui fit signe que Monsieur le Premier Ministre l’attendait dans son bureau. Elle remercia et salua son semblable avant de pénétrer dans le bureau.

Elle fit quelques pas à l’intérieur du local, s’arrêtant avant d’atteindre le bureau et les chaises qui se trouvaient en face d’elle.


Elle se pencha légèrement et sa crinière rousse glissa sur son épaule droite.
Au nom des pères et des enfants de l’Organisation Non Gouvernemental Sorcier Multi-Service, j’ai l’honneur de souhaiter la bienvenue à Monsieur William Lancaster dans ces nouvelles fonctions de Ministre de la Magie.

Elle se redressa lentement. Elle connaissait l’aversion du Premier Ministre envers les créatures magiques. Elle se devait de respecter le protocole. Même si son aspect extérieur était celle d’une femme, elle possédait au fond elle l’âme d’un loup.
Revenir en haut Aller en bas
William Lancaster
Serpentard
Serpentard
William Lancaster

Nombre de messages : 250
Age : 31
Age Roleplay + Sorts : 35 ans sorts 1 2 3 SPE
Capacités Spéciales : Occllumen, legilimens et fourchelangue
Date d'inscription : 29/06/2007

Il faut bien un début... Empty
MessageSujet: Re: Il faut bien un début...   Il faut bien un début... EmptySam 25 Aoû - 11:04

Le Ministre se tenait debout, dans un costume noir de la même maison de couture française que son interlocutrice, inflexible, totalement impénétrable, il sembla pendant quelques secondes n’avoir pas entendu les marques de respect exprimés par la créature.

Hum,


L’ancien ambassadeur se racla la gorge. Le silence se prolongea, silence durant lequel l’esprit du Ministre fut parcouru par de nombreuses pensées.

Comment une aliénation de la nature pouvait elle porter les plus belles pièces de ce qui incarnait le raffinement et de l’esthétique humains ?

Le sorcier resserra son poing afin de se dominer et de remplir les obligations protocolaires qui le révulsaient déjà.

Nous sommes sensibles à de telles marques de Bienvenue et espérons que la nouvelle ère qui s’ouvre permettra l’établissement de liens d’un genre nouveau entre Humains et Créatures Magiques…

L’extrême raideur du Ministre de même que son ton poli mais bien moins chaleureux qu’à l’ordinaire trahirent les sentiments du Duc vis-à-vis des créatures magiques.

D’un genre nouveau voila qui était le terme le plus approprié, le Ministre pesait chacun de ses mots et laisserait à l’émissaire le soin de les interpréter.

Le regard sombre du Ministre contempla un long moment la créature qui se tenait dans son bureau… un loup garou… cela ne pouvait etre qu’être un loup-garou, William le sentait et il en aurait la certitude en examinant le « Werewolf Registry » de la division des Bêtes du département de la Régulation et du Contrôle des Créatures Magiques.


Pour le moment il convenait de poursuivre l’entretien, néanmoins avant de reprendre la parole le Duc ne put s’empêcher d’adresser un regard on ne peut plus explicite à Andrew qui bien que dans la pénombre avait déjà sorti sa baguette.

Puis d’une voix noble mais mystérieusement intimidante le Ministre reprit.

Vous avez toute notre attention Mademoiselle Isabeau…
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/viewtopic.forum?t=8733
Isabeau de Soma
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
Isabeau de Soma

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 20/08/2007

Il faut bien un début... Empty
MessageSujet: Re: Il faut bien un début...   Il faut bien un début... EmptyJeu 30 Aoû - 7:18

La représente du S. M. S. dû attendre dans un silence de plomb que l'homme qu'elle avait en face d'elle daigne lui répondre.
Pourquoi une telle position de force ? Pourquoi une telle haine ? Pourquoi choisir un poste qui le mettrait en relation directe avec des sorciers et des êtres magiques ? Des questions qui entraîneraient surement une avalanche d'autres questions. Elle se promettait de découvrir la vérité. Mais, à vraie dire, elle ne pouvait se permettre de cogiter. Elle rangea et nota mentalement et précieusement toutes ces questions.
Isabeau écouta attentivement les mots prononcer par le Ministre de la Magie. Dans chacune de ses paroles, elle ressentait la haine qu'il avait envers les créatures magiques qu'il ne pouvait contrôler.
Pendant cette courte élocution, elle perçut le léger mouvement du Ministre. Après tant d'année, certains réflexes ne se perdent pas. Elle huma délicatement et les effluves odorants de la pièce caressèrent ses cellules olfactives. Elle reconnaissait l'odeur du Ministre, son parfum et les phéromones qui emmenaient tout être attendant une raison pour frapper. Puis une seconde vague submergea la première. Une seconde personne. Un garde du corps. Elle sourit en son fort intérieur. Cela ne la surprenait pas.


Je vous remercie Monsieur le Ministre.

Avant de commencer, je voudrais vous remettre un présent de la part du S. M. S.

Elle leva la main droite, paume vers le haut et murmura une petite phrase. Pendant son incantation, un point de lumière apparu à deux centimètres de son épiderme. Très rapidement le point devint une petite flamme qui se consomma brusquement pour ne laisser qu'un petit coffret en bois rectangulaire.
Le coffret était d'une facture très simple, mais l'ébéniste qui l'avait créé semblait avoir mis son âme dans le bois et les reflets semblaient danser à sa surface.
Isabeau prit le coffret à deux mains et le posa délicatement sur la table qui était près d'elle. Le protocole exigeait qu'elle pose et ouvre le coffret devant le Ministre de la Magie, mais elle ne voulait pas franchir la frontière inconsciente que l'homme s'était créé pour se protéger d'elle et qui était aussi la limite qu'attendait le garde du corps pour agir.
Elle ouvrit de manière dont l'homme de main puisse d'un regard voir son contenu. Quand cela fut fait, elle guida le contenu en direction du Ministre.


Je me permets de vous dévoiler et de vous offrir une des cinq collections de gemme qui représente le « Reflet » des éléments. De gauche à droite, je vous présente, le reflet d'Air, Pierrefendre. Le reflet d'Eau, Anfoebia. Le reflet de Feu, Solnarrege et pour terminer je vous présente le dernier reflet, le reflet de Terre, Xurgaddys.

Isabeau recula et laissa les gemmes entrées en résonnance l’une avec l’autre avant d’émettre une légère mélodie sylvianne qui emplissait petit à petit et de manière harmonieuse l’espace du bureau.

Après trente secondes de mélodie, De Soma préféra refermer le couvercle. Il ne fallait pas abuser des belles choses et surtout de Monsieur le Ministre. Elle se releva et fit de nouveau face au Ministre de la Magie.

Nous espérons que le présent vous sera agréable Monsieur.

Elle fixa l’homme pendant quelques secondes. Et d’une voix calme, elle s’adressa à l’homme en face d’elle.

Monsieur le Ministre de la Magie, je serai sincère avec vous. Il existe une rumeur qui se répand à travers le monde des créatures magiques, et je voudrais que vous me confirmer ou me réfuter cette rumeur. Cette rumeur prétend votre révulsion envers mes semblables. Par cette rumeur, Nous, les créatures surnaturelles, nous nous sentons menacer.
Menacer par le manque de civisme, qui à travers cette rumeur, que les sorciers pourraient extérioriser à notre égard.
Nous vivons depuis des siècles en harmonie avec les sorciers et nous masquons notre présence aux moldus.
Nous ne voulons pas que se reproduise les erreurs du passer.
Nous voulons continuer à vivre nos existences de manière paisible et ne pas sentir au-dessus de nous une épée de Damoclès.


Isabeau marqua une pause à son élocution. Elle laissa la première vague atteindre calmement le Ministre de la Magie. Elle se devait d’attendre, avant de continuer, les premières remarques du sorcier.
Revenir en haut Aller en bas
William Lancaster
Serpentard
Serpentard
William Lancaster

Nombre de messages : 250
Age : 31
Age Roleplay + Sorts : 35 ans sorts 1 2 3 SPE
Capacités Spéciales : Occllumen, legilimens et fourchelangue
Date d'inscription : 29/06/2007

Il faut bien un début... Empty
MessageSujet: Re: Il faut bien un début...   Il faut bien un début... EmptySam 1 Sep - 12:38

Le Ministre sembla hermétique à toute mélodie, il respira manifestement indisposé par l’entretient. Et bien que généralement sensible à ce genre d’attentions le Duc de Lancaster sembla plus dégoûté que touché par un tel geste en raison de la nature même de celle dont provenait le présent.

Je n’oserais croire que vous vous fier aux rumeurs qui peuvent circuler, et je trouve encore plus déplacé de votre part de venir jusqu’ici exiger de moi un démenti… Cela ne relève pas d’un grand sens politique, ne trouvez vous pas ?

Le Magistrat Suprême posa la question de manière assez véhémente, mais William se sentit quelque peu agresser par cette manière peu orthodoxe de s’adresser à lui et d’exiger de lui une telle chose... Il reprit de sa voix de diplomate mais en ayant un ton sensibelement plus intimidant.

Quelque puissent être mes sentiments envers les créatures Magiques sachez Mademoiselle de Soma qu’ils n’affectent en rien mon jugement.

Soyez par ailleurs assuré que SEUL l’intérêt supérieur et général de la Nation Magique guide mes actes et que le Bien de notre Communauté constitue ma seule motivation.

Vous comprendrez que la mission première de ce gouvernement est d’assurer la Protection et la Sécurité des Sorciers et Citoyens Magiques de ce pays.


J’estime que par leur nature même, certaines de ces créatures représentent une potentielle menace à la Sécurité Nationale, une menace que nous ne devons de prendre au sérieux et de ne pas sous-estimer.

Ne vous méprenez sur nos intentions Mademoiselle de Soma, les créatures magiques ne doivent nullement se sentir menacer et elles ne sont selon nous pas à mettre sur le même niveau de nuisibilité. Mais prenons l’exemple de deux créatures bien spécifiques : les vampires et …


Le Ministre ralentit le rythme de sa voix et plongea profondément son regard dans celui de son interlocutrice, un regard sombre particulièrement ambigu. Une tension énorme et palpable se concentrait visible dans le vaste bureau ministériel. Puis il poursuivit d’une voix encore plus énigmatique.

… les loups-garous. Voila deux créatures qui avant d’être « contaminés » étaient parfaitement et purement humain. De nombreuses études magiques démontrent qu’en plus de transformations physiques, physiologiques et biologiques ces individus ont vu leur nature même être alternée.

Il a été scientifiquement prouvé que ces profondes et irréversibles modifications ont des répercussions sur leur subconscient et leur être qui augmentent sensiblement leur agressivité, leur instinct animal et j’en passe, tout ceci sans qu’ils en aient pour autant parfaitement conscience. Au final tout ceci dénature et aliène la part d’humanité qui restait dans ces individus.

Nous nous devons de protéger ces créatures d’elles même. Car réagir de façon instinctive et animale même inconsciemment c’est être un danger pour soi et un danger pour les autres.


Nous sommes bien loin du portrait illusoirement inoffensif et dangereusement trompeur auquel on a essayé de nous faire croire pendant de trop nombreuses années…

Je me suis toujours montré responsable et je continuerai toujours ainsi. Il nous faut prendre des mesures préventives vis-à-vis de cette population tout en sachant lui montrer le respect qu’elle est en droit d’attendre.


Le Ministre venait d’être on ne peut plus sincère avec l’émissaire, l’action qui serait mené vers les créatures magiques devait se faire de façon intelligente, de façon raisonnée et de façon courtoise. Il ne fallait en aucun cas laisser là place à des doutes ou des mésententes, comme à son habitude l’action du gouvernement serait responsable et exemplaire.

Et c’est dans cette logique, que nous allons très prochainement refonder entièrement le département pour la Régulation et le Contrôle des Créatures Magiques. Département dont nous déplorons qu’il ait été autant négligé par notre prédécesseur…

Nous voulons ainsi signifier aux Créatures Magiques de ce pays notre volonté de dialogue et d’encadrement. Tout en prouvant aux sorcières et sorciers de Grand Bretagne que le gouvernement magique dont je suis le chef sait prendre les mesures qui s’avèrent nécessaires…
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/viewtopic.forum?t=8733
Isabeau de Soma
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
Isabeau de Soma

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 20/08/2007

Il faut bien un début... Empty
MessageSujet: Re: Il faut bien un début...   Il faut bien un début... EmptyJeu 6 Sep - 16:35

Isabeau écouta les remarques que le Ministre de la Magie mettait en avant.

Elle comprenait qu'il était rare que l'on s'adresse au Ministre de manière directe et brutale, mais cela était sa manière de travailler. Elle n'aimait pas l'hypocrisie et les masques que les gens mettaient en avant pour cacher leur colère ou leur ignorance.

Elle aimait être franche avec les gens et elle disait tout haut ce que les gens petits et mesquins n'osaient pas dire. Elle aimait que les situations soient limpides et précises. Elle ne voulait jamais qu'une conversation ou qu'un échange se termine avec une ambigüité. Elle était vraie et elle voulait que son interlocuteur le soit aussi.


Monsieur le Ministre, je suis désolée si mon franc parler vous a déplus ou offusquer. Mais vous avez devant vous un être qui n'aime pas se mentir à soit même et mentir aux autres. Donc je m'excuse de nouveau si mes futures questions risquent de vous déranger, mais je continuerai à être vraie et dire tout haut ce que l'hypocrisie politique pense tout bas. Car, je ne suis pas venue vous voir pour vous présenter la dernière danse à la mode. Mais des vrais problèmes et non avec une hypothétique affabulation de moldus.

Elle marqua une pause avant de continuer. Elle observa et guetta les réactions physiologiques du ministre. Elle savait qu'elle venait de le secouer un peu plus. Mais elle voulait qu'il comprenne qu'elle était une interlocutrice sérieuse et non une petite souris qui venait courber l'échine.

Je suis d'accord avec vous quand vous mettez en évidence la sécurité des concitoyens et les moyens pour y parvenir. Ceci est notre premier point en commun. Et les créatures que je représente seraient heureuses de l’apprendre.

Mais, je ne suis pas complètement d'accord, quand vous mettez en évidence l'exemple du Vampire et du Loup-garou.

Je vous accorde que les effets physiques, biologiques et psychiques contribuent à troubler voir à entretenir un comportement chaotique et destructeur sur les sorciers ou les moldus qui seraient contaminer à la suite d'une blessure. Et une action directe est à envisager si la population qui serait située dans la zone géographique de chasse de l'individu risque de mourir ou devenir eux-mêmes des nouvelles créatures.

Que feriez-vous pour les Vampires qui gèrent leur nouveau statu de manière exemplaire et qui sont un exemple d'intégration et qui ne souhaite pas apparaître dans un vieux livre? Que feriez-vous pour les Loups-garous présentant le même exemple ?

Que feriez-vous si les sorciers refusent de voir apparaître leur nom dans vos dossiers ?

Que feriez-vous si toutes ces créatures veulent le soutient du S. M. S. et non du ministère ?
Revenir en haut Aller en bas
William Lancaster
Serpentard
Serpentard
William Lancaster

Nombre de messages : 250
Age : 31
Age Roleplay + Sorts : 35 ans sorts 1 2 3 SPE
Capacités Spéciales : Occllumen, legilimens et fourchelangue
Date d'inscription : 29/06/2007

Il faut bien un début... Empty
MessageSujet: Re: Il faut bien un début...   Il faut bien un début... EmptyJeu 6 Sep - 17:40

Il était évidente pour le Ministre que la créature qu’il avait en face de lui était tout sauf un émissaire, un diplomate sait se faire comprendre sans avoir à s’embarrasser de détails crus et vulgaires.

Jamais au cours de sa longue carrière d’ambassadeur ou de ministre plénipotentiaire de Grande Bretagne n’avait eu a être hypocrite, il avait toujours très bien su se faire comprendre mais il ne s’était jamais abaissé à utiliser les manières crues et déplacées des masses populaires.

Ceux qui « aiment » les choses dites sans ménagement ne sont tout simplement pas capable de comprendre des propos tenus de façon subtile, et pourtant tout aussi compréhensible si ce n’est même plus.

William sentait le dégoût montait en lui, non content de venir l’agresser dans son bureau cette « sorcière » lui faisait clairement comprendre que lui William Lancaster était un être sournois, hypocrite et incapable de franchise lui qui faisait tout pour se montrer courtois et surpasser sa révulsion maladive des créatures magiques.


Pas un seul instant, je n’ai manqué de sincérité dans mes propos et je me désole de constater que les émissaires du SMS n’ont de diplomate que le nom…

Le Ministre frappa alors du poing sur la table de manière spontanée sans avoir réellement calculé son geste. Sa voix se mua en un concert d’intimidation et d’agressivité dormante.

Puisque c’est un parler odieux et désobligeant que vous voulez entendre de ma bouche Mademoiselle de Soma, nous allons parler crûment à votre manière.

Que feriez-vous si les sorciers refusent de voir apparaître leur nom dans vos dossiers ?

En ce qui concerne votre question, sachez Mademoiselle de Soma que la loi est la même pour tous, ces créatures en raison de leur capacité de nuisance et de la menace latente qu’ils représentent pour eux même et pour la communauté doivent se déclarer. Toute « créature » contrevenant à cette règle se trouve dans l’illégalité…

Que feriez-vous si toutes ces créatures veulent le soutient du S. M. S. et non du ministère ?

Et en ce qui concerne cette autre question, comprenez Mademoiselle de Soma qu’elle ne se pose même pas dans la mesure ou le SMS et le Ministre n’ont absolument pas la même mission ni le même rapport vis-à-vis des créatures magiques.

Nous ne sommes pas là pour « soutenir » ces créatures, nous sommes là afin d’assurer leur sécurité, de nous assurer qu’ils ne menacent pas la sécurité des citoyens magiques, de les encadrer de manière générale voire de leur permettre une meilleure insertion dans le monde magique, encore que selon moi cette tache revient plus au SMS.


L’impudence et le manque d’égards quant à sa fonction de la sorcière blessèrent le Ministre qui répondit avec véhémence mais non sans justesse. Une fois que le flot de paroles sortit à grand débit par le Duc se fut stoppé, le Magistrat essaya de reprendre de la hauteur. William se redressa et posa sa main droite sur un pli de sa robe noire aux reflets émeraude…

Mademoiselle de Soma, essayons de travailler en bonne intelligence voulez vous ? Et tachons d’inaugurer une ère toute aussi nouvelle entre les Citoyens et les Créatures magiques…
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/viewtopic.forum?t=8733
Isabeau de Soma
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
Isabeau de Soma

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 20/08/2007

Il faut bien un début... Empty
MessageSujet: Re: Il faut bien un début...   Il faut bien un début... EmptyVen 7 Sep - 18:09

Isabeau de Soma était fière d'elle, car elle venait d'atteindre le but qu'elle s'était fixée en exaspérant au maximum le Ministre. Elle voulait savoir si l'homme qu'elle avait en face d'elle, continuerait à suivre la même ligne d'idée et comment réagirait-il physiquement ? La réaction physiologique qu'il venait de commettre, montrait qu'il savait se contrôler et qu'il était un homme intègre.

Elle sourit. Mais de ces sourires discrets du coin des lèvres. Des changements presque minimes commençaient à agir sur elle. Ses cheveux roux prirent légèrement du volume. Le regard d'Isabeau se fit plus soyeux. Et une légère coloration rosâtre apparut sur ses joues. Elle paraissait être plus calme et plus détendu.

Je pense qu'il est prêt à entendre la vérité.

Isabeau semblait parler à sa épaule droite. Une voix légèrement féline se fit entendre. Elle était tout aussi calme et chaleureuse qu'Isabeau. Tout en discutant, un chat blanc apparut sur l'épaule. Qui voyageait d'une épaule à l'autre.

Isabeau venait de s'asseoir sur le petit canapé qui se trouvait devant la table, où elle venait de déposer précédemment le coffret. Le chat descendit de ses épaules et se transforma en une petite fouine qui se roula en boule sur les genoux de la femme.

Mon daemon et moi, nous vous présentons nos excuses les plus solennelles Monsieur le Ministre. Nous nous excusons de cette mise en scène. Je reconnais que mon attitude ne reflétait pas le poste et les responsabilités qu'y sont les miennes. Et je dois avouer, que vous vous êtes conduit d'une manière plus gentleman que votre prédécesseur.

La fouine leva la tête et en moins d'une seconde elle se trouva à moins de quelques centimètres du coffret. Elle y déposa une patte et le coffret grandit dans sa longueur d'un quart de sa taille. L'animal fit demi-tour et se recoucha sur les cuisses d'Isabeau.

Elle se pencha, ouvrit le coffret et ce dernier présentait un espace vide entre la deuxième et la troisième pierre.

Nous savons que dans le monde des moldus, il n'y a qu'une ou deux personnes qui savent que vous, les sorciers, existez. Et ils sont tenus par le secret à ne pas relever votre existence au monde entier. Ici, la situation est identique. Il n'existe pas dans le monde des sorciers qu'une ou deux personnes qui connaissent le véritable sens du S.M.S. Et cette personne, à partir d'aujourd'hui, sera vous Monsieur le Ministre. Votre prédécesseur n'a pas obtenu ce privilège, car il n'y a pas correctement conduit sa première et sa dernière entrevue avec moi. Ce qui a plus d'une fois conduit à des conflits d'intérêts pendant son mandat.

Avant de vous révéler tout ceci, êtes-vous prêt à l'attendre Monsieur le Ministre? Ou voulez-vous que nous mettions un terme à cet entretien ?

Isabeau fit une pause. Elle parla d'une voix calme, détendue et chaleureuse. Elle ne ressemblait plus à la jeune femme qui venait d'agresser le ministre dix minutes avant. Elle voulait continuer cet entretien, mais elle comprendrait s'il souhaitait y mettre un terme. Son introduction auprès de Monsieur le Ministre avait été brutale, elle le savait. Mais certains secrets avaient un prix. Etait-il près à le monnayer?


Dernière édition par le Mar 11 Sep - 7:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
William Lancaster
Serpentard
Serpentard
William Lancaster

Nombre de messages : 250
Age : 31
Age Roleplay + Sorts : 35 ans sorts 1 2 3 SPE
Capacités Spéciales : Occllumen, legilimens et fourchelangue
Date d'inscription : 29/06/2007

Il faut bien un début... Empty
MessageSujet: Re: Il faut bien un début...   Il faut bien un début... EmptyLun 10 Sep - 16:22

Le Ministre se sentit désarmé, jamais auparavant on ne s’était risqué à user de duplicité afin de percer son véritable caractère, mais au final il s’avérait que le procédé était astucieux et William ne put que le saluer.

Le Magistrat Suprême accepta alors les excuses d’un geste significatif de la tête et commença à envisager la portée de cet entretient de façon plus encourageante.

Force était de reconnaître que la perspective de découvrir le « véritable sens » du SMS intéressait au plus point le Ministre, surtout à une heure ou la refondation du Département pour la Régulation et le Contrôle des Créatures Magiques était imminente…

Néanmoins, en fin stratège politique qu’il était William ne montra pas ostensiblement l’engouement qui l’animait. D’une voix qui se voulait franche mais subtile le Ministre répondit :


Mademoiselle de Soma, je suis prêt à entendre ce secret à la condition que vous m’en estimiez digne…

Le noble regard de l’ancien Ambassadeur se focalisa alors sur l’espace vide qui venait d’apparaître.
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/viewtopic.forum?t=8733
Isabeau de Soma
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
Isabeau de Soma

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 20/08/2007

Il faut bien un début... Empty
MessageSujet: Re: Il faut bien un début...   Il faut bien un début... EmptyMer 26 Sep - 17:51

Isabeau de Soma se pencha légèrement en direction du Ministre. Le daemon sauta de ses genoux pour atterrir à l’extrême droite du fauteuil sous la forme d’un léopard des neiges. Le daemon fixa l’homme de main qui se trouvait pour le moment à l’arrière plan de cette conversation mais qui notait et écoutait tout ce qui se passait dans la pièce.

Avant de vous révélez la moindre information. Je voudrais que vous me certifier la loyauté et le mutisme du sorcier qui se trouve derrière moi qui depuis le début de notre conversation ne cesse de me surveiller.

Est-il… ? Comment appelez-vous cela? Une langue de plomb. Quel drôle de nom ?
Revenir en haut Aller en bas
William Lancaster
Serpentard
Serpentard
William Lancaster

Nombre de messages : 250
Age : 31
Age Roleplay + Sorts : 35 ans sorts 1 2 3 SPE
Capacités Spéciales : Occllumen, legilimens et fourchelangue
Date d'inscription : 29/06/2007

Il faut bien un début... Empty
MessageSujet: Re: Il faut bien un début...   Il faut bien un début... EmptyLun 1 Oct - 8:57

Cela faisait bien longtemps que ne remarquait guère plus la présence de l’Auror tant elle était devenue habituelle tout en sachant rester discrète, comprit néanmoins les appréhensions de l’émissaire et prit soin d’apaiser ses inquiétudes.

Mademoiselle, bien qu’Andrew, puisque c’est son nom, ne soit pas un « langue de plomb », je puis vous assurer que je réponds personnellement de lui. Cet agent spécial est affecté de longue date à ma sécurité personnelle et l’idée qu’il puisse un jour me trahir est tout simplement inimaginable. Ce sorcier et moi avons grandi et été élevé ensemble les liens qui nous unissent sont plus fort que ceux du sang et confinent à la fraternité…

Je puis donc sans aucune crainte vous certifier, le mutisme et la loyauté de ce sorcier qui ne nous vous « surveille » pas mais fait preuve d’un très grand zèle.


Le Magistrat Suprême fit cependant un signe quasiment imperceptible à l’intention de l’homme qui se tenait debout implacable dans la pénombre, ce dernier sortit alors du vaste bureau sans même provoquer le moindre bruissement…
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/viewtopic.forum?t=8733
Isabeau de Soma
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
Isabeau de Soma

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 20/08/2007

Il faut bien un début... Empty
MessageSujet: Re: Il faut bien un début...   Il faut bien un début... EmptyVen 5 Oct - 12:16

Le daemon remarqua le sorcier, que le Ministre avait nommé Andrew, se retirer de la pièce. Quand il vit se dernier refermer complètement la porte, il se transforma en une hermine blanche et s’installa confortablement sur dossier du fauteuil au niveau du coup de sa maîtresse.

Isabeau de Soma prit la parole.


S. M. S. est connut dans le monde des sorciers sous le sigle Sorcier Multi-Service. Mais entre nous, entre créatures surnaturelles, nous nous nommons SoMaSa, pour Sors Magister Sapienta. Le Savoir Maître de la Destinée.

Notre société existait bien avant que vos quatre illustres sorciers créent leur école. L’évolution de la société humaine obligea nos ancêtres à réagir.
Je ne commencerais pas à vous réciter la longue évolution du S. M. S. à travers l’histoire des moldus et à travers l’histoire des sorciers. Mais vous devez savoir, que plus d’une fois nos interactions indirectes permirent de mettre fin à plus d’une crise nationale ou internationale.

Nous observons et nous notons toutes les actions qui pourraient avoir une action ou une interaction de manière directe ou indirecte avec une créature surnaturelle ou le S. M. S. et qui pourrait troubler l’équilibre ou les besoins que nous avons mis en place.

Je dois avouer, que votre prédécesseur avait été surveillé vingt-quatre heures sur vingt-quatre pendant tout le long de son mandat. Car nous n’avions pas confiance en lui et que la plupart de ses priorités entraient en conflit avec nos intérêts. Mais nous savions nous montrer discret et convaincant.

Vous venez d’acquérir le respect que votre prédécesseur n’a pas eu le mérite d’avoir. Pour cela, j’ai le pouvoir et le devoir de suspendre la surveillance que nous avions établi autour de votre personne.


Isabeau leva légèrement la tête et fit signe au Ministre de poser son regard dans la même direction que le sien. Elle prononça plusieurs mots qui semblaient surgir d’une langue morte en direction d’un espace vide qui se trouvait en direction du plafond. Après plusieurs secondes, une petite créature de plus ou moins quinze centimètres de haut et de forme anthropomorphique mi-homme mi-insecte fit son apparition. Son regard écailleux voyageait entre la femme et l’homme, se demandant s’il n’avait pas fait une erreur en apparaissant devant eux.
Isabeau fixa la petite créature et prononça une phrase dans le même langage. Se dernier remua légèrement la tête pour certifier son accord et se volatilisa dans une légère volute de fumée.


Voilà à partir de maintenant, nous sommes complètement seul dans cette pièce. Vous pensez qu’il reste encore mon daemon. Je vous rassure, le daemon est une partie de moi-même et nous vivons en parfaite symbiose. Mais, je ne vous expliquerais pas comment mon collègue a pu vous observer tout en détournant votre système de sécurité et de surveillance.

Elle remarqua la surprise sur le visage du Ministre de la Magie. Elle savait qu’une myriade de questions était en train de rebondir dans son esprit. Depuis combien de temps la créature était là ? Qu’avait-elle vu ou entendu ? Qu’avait-elle communiqué ? Elle se devait de le rassurer.

J'imagine le bouillonnement intérieur vis-à-vis de cette intrusion dans votre vie privée et professionnelle. Mais je vous rassure que les informations que nous avons reçues vous seront rendus le plus rapidement possible.

Elle marqua une pause, car le visage du Ministre commençait à peine à revenir à la normale. Si ses yeux avaient été une arme, elle saurait morte sur place. Mais elle savait qu’il connaissait le jeu subtil de la diplomatie et que chacune des parties ne dévoilaient son jeu que par parcimonie.

Elle sortie une feuille de parchemin de l'intérieur de sa tenue et la déposa sur la table.
Le daemon vint se poser rapidement devant le parchemin et il souffla dessus.
En moins d'une seconde, la feuille vibra avant de prendre du volume et de se transformer en un vieux grimoire poussiéreux. La couverture du grimoire était confectionnée dans une peau écailleuse solide, du dragon peut-être et les feuilles de parchemin étaient plus souples et plus solide que les feuilles de parchemin traditionnel.


Vous trouverez dans ce grimoire, l’histoire et l’évolution du S. M. S., les objectifs passés et futurs. Ainsi que plusieurs cartes indiquant la localisation des colonies des créatures magiques ne souhaitant pas de relation avec les humains. Nous ne voulons pas, que par accident, qu’un conflit éclate entre eux et vous.
Vous ne trouverez pas dans ce grimoire, la liste des créatures existantes sous votre juridiction.

Ce grimoire a été confectionné pour n'être visualisé que par vous-même. Si une autre personne essaierait de le voir, il serait en présence que d'un livre contenant les faits et les pensées que vous avez accomplies dans les dernières vingt-quatre heures. Et si cette personne essaierait de lancer un sort pour en dévoiler le secret, le grimoire se consumerait immédiatement. En conclusion, un livre a préservé des regards indélicats.


Isabeau remit le grimoire au Ministre.

Le Ministre regarda le grimoire qui venait d’être poser devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
William Lancaster
Serpentard
Serpentard
William Lancaster

Nombre de messages : 250
Age : 31
Age Roleplay + Sorts : 35 ans sorts 1 2 3 SPE
Capacités Spéciales : Occllumen, legilimens et fourchelangue
Date d'inscription : 29/06/2007

Il faut bien un début... Empty
MessageSujet: Re: Il faut bien un début...   Il faut bien un début... EmptyVen 19 Oct - 18:06

Lorsque William aperçut la minuscule créature faire son apparition, et qu’il comprit en l’espace de quelques fractions de seconde de ce qu’impliquait cette révélation, il fut pris d’un léger spasme incontrôlable.

Son poing n’avait jamais été aussi fermement serré. La mâchoire puissante du Ministre visiblement contractée, l’homme s’enferma quelques longs instants dans un silence encore plus pesant que tous ceux dont il avait été à l’origine depuis le début de cet entretient…

Sa respiration sonore se faisait des plus intimidantes, son regard implacable…

Ainsi le Bureau personnel des Ministres de la Magie avait fait l’objet, sans doute pendant de nombreuses années, d’une illégale et illégitime surveillance de la part des Créatures Magiques…

Voila qui e que désormais le Ministère et lui-même étaient capable de travailler en bonne intelligence, en se faisant mutuellement confiance.
n était trop pour William, sa défiance viscérale envers les CM allait atteindre un stade critique.

Au moins l’émissaire eut elle la présence d’esprit d’apporter la garantie au Ministre que lui serait restituer sous peu toutes les informations cumulées, tout en faisant du Magistrat Suprême le garant d’un précieux grimoire.

Force était de reconnaître qu’un tel geste n’était pas anodin et témoignait de la confiance réelle que plaçaient les créatures magiques dans le Duc de Norfolk. Ce dernier posa sa puissante main de joueur de polo sur l’épaisse couverture de l’illustre grimoire.

Son regard cessa quelques instants de fixer le lycanthrope pour se poser avidement sur l’ouvrage. Le désire impérieux de consulter immédiatement les secrets les plus intimes du SMS se fit alors ressentir avec violence chez le Ministre, qui parvint néanmoins à se maîtriser.

L’ancien ambassadeur se leva alors, déployant avec grâce toute la dignité de sa personne La baguette en main, il fit se mouvoir le tableau de Saint Georges Terrassant le Dragon de Rubens qui masquait l’un des plus massifs et plus sûrs coffre que les Gobelins de l’Institution Gringotts aient laissé sortir de leur banque.

Après avoir prononcé différentes formules, et usé de sa capacité de charmeur oral, un lourd déclic se fit entendre et le coffre s’entrouvrît. Qu’une infime partie du contenu du coffre était alors visible de l’émissaire, principalement des portes documents d’un rouge vif, quelques parchemins, le fourreau d’une antique épée, de petits sacs de velours : écrin de choix pour quelques pierreries…. Le Magistrat Suprême prit alors soin d’entreposer le grimoire entre deux dossiers pourpres et à quelques parchemins de l’illustre Grimoire de Merlin. Puis d’un coup sec de baguette magique referma bruyamment le tout et revint s’installer en face de l’émissaire les traits sensiblement apaisés…


Je ne vous cacherai Mademoiselle de Soma, que cette manœuvre même si elle n’était très certainement motivée de votre part que dans le but de garantir au mieux la sécurité des gens de votre espèce, constitue une violation très grave et très sérieuse de souveraineté du peuple britannique.

Je suis profondément choqué que le SMS se soit abaissé à une telle manœuvre.

Néanmoins et il faut le porter à votre crédit, le SMS a su prouver – par ce geste – qu'il était desormais possible de travailler ensemble en bonne intelligence par cette confiance mutuelle qui tend à s'établir entre nos deux parties.Soyez assurée, Mademoiselle de Soma que nous utiliserons les précieuses informations, dont vous nous avez jugé dignes avec prudence, sagesse et subtilité.

Mais sachez aussi, que plus jamais nous ne tolérerons ni ne pardonnerons un acte d’espionnage ou de « surveillance » telle que le SMS s’en est montré coupable…

J’espère m’être bien fait comprendre sur ce point, Mademoiselle de Soma. Car je n’aurai aucun scrupule à prendre toutes les mesures qui s’avéreront nécessaires contre le SMS – et ceci inclue la mise hors la loi – si ce dernier s’abandonnait de nouveau à d’illégales pratiques…


Le ton était certes ferme sur la forme, mais incroyablement juste dans le fond et William savait pertinemment qu’il pouvait compter sur le bon sens de son interlocutrice afin de saisir la justesse de ses propos.
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/viewtopic.forum?t=8733
Isabeau de Soma
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
Isabeau de Soma

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 20/08/2007

Il faut bien un début... Empty
MessageSujet: Re: Il faut bien un début...   Il faut bien un début... EmptyJeu 29 Nov - 11:58

Isabeau de Soma sourit légèrement à la dernière remarque du Ministre de la Magie.
Monsieur le Ministre, je transmettrai personnellement votre avertissement à mes responsables, malgré que nous vivions depuis une éternité dans l'ombre et l'illégalité du pouvoir de l'être humain.

Isabeau marqua une pause. Elle voulait que le Ministre de la Magie comprenne correctement cette remarque. Elle et ses congénères continuaient à vivre à l'écart de tous. Il était difficile, dans le passer, de vivre main dans la main quand les sorciers vivaient avec les Moldus. Mais il était devenu très difficile de s'épanouir quand les sorciers décidèrent comme dans un accord unilatéral de se cacher aux yeux des Moldus. Alors, quand le Ministre vint l'avertir d'une futur sanction en cas de récidive.

Elle préféra jouer la carte du politiquement correcte à la place de laisser place à ses instincts.


Le daemon s'approcha d'Isabeau pour lui caresser le visage. Le daemon ressentait les émotions de sa maîtresse et préféra lui communiquer un geste de réconfort qui produisait un calmant naturel.

! Se mettre en colère il ne sert à rien, de notre condition, ignorant est le sorcieR !   prononça le daemon dans sa propre langue.
! Ma raison tu eS !   répondit Isabeau dans le même langage.

Isabeau se redressa légèrement alors que son daemon en forme de chat blanc vint s'asseoir à côté d'elle.

Je suis certains que vous ferez un usage intelligent du livre que nous venons de vous transmettre. Maintenant, revenons sur l'objet qui trône au milieu de votre table de réception. Le coffre en bois contient en son sein quatre gemmes qui ont le pouvoir de produire un élémentaire. La gemme blanche produira un élémentaire de l'air. La gemme rouge, un élémentaire de feu. La gemme bleue, un élémentaire d'eau et pour terminer la gemme jaune, une élémentaire de terre. Mais je vous conseille une utilisation réfléchie de ces gemmes. En brisez une, suffirait à détruire l'étage et ces occupants.

Vous aurez remarqué qu'il manque une gemme. Cet emplacement a été symboliquement laissé vide pour marquer qu’il existe, encore aujourd’hui, une différence sociale entre les sorciers et mes semblables.


Isabeau marqua de nouveau une pause, avant d’ouvrir un nouveau sujet.

Au début de notre conversation, vous m’avez fait part de la manière de gérer la situation avec les Loups-garous et les Vampires. Je comprends les craintes qui sont les vôtres. La situation des Vampires ne nous préoccupe pas, car ce sont des êtres humains qui ont subi une altération de leur patrimoine et donc ne sont pas à l’origine des créatures magiques surnaturelles.
Mais pour certains Loups-garous, nous voudrions avoir notre mot à dire. Vos rapports font mentions de sorcier se transformant en loup, mais aucun de vos rapports mentionnent une créature surnaturelle ayant la capacité de prendre l’apparence d’un être humain. Nous ne voulons pas qu’un de vos sorciers se retrouvent en danger. Nous voudrions apporter notre contribution !
Revenir en haut Aller en bas
William Lancaster
Serpentard
Serpentard
William Lancaster

Nombre de messages : 250
Age : 31
Age Roleplay + Sorts : 35 ans sorts 1 2 3 SPE
Capacités Spéciales : Occllumen, legilimens et fourchelangue
Date d'inscription : 29/06/2007

Il faut bien un début... Empty
MessageSujet: Re: Il faut bien un début...   Il faut bien un début... EmptyJeu 14 Fév - 12:59

Le sorcier fixa quelques instants son regard sur l’emplacement laissé vide. L’ancien ambassadeur réfléchit "… une différence sociale…" Le regard sombre mais non mauvais, il livra l’objet de sa pensée à l’émissaire d’un ton calme et réfléchit.

Je crains, Mademoiselle de Soma, que plus qu’une différence sociale c’est radicalement une différence ontologique qui nous sépare. Cette différence ne doit néanmoins pas empêcher nos deux communautés de communiquer en bonne intelligence. Et je crois avoir prouver en vous recevant ce jour, ma bonne foi. Soyez donc assurée, Mademoiselle, que je continuerai à promouvoir ce dialogue tant que chacun restera à la place qui est la sienne…

Laissant à son interlocutrice le soin de méditer cette dernière phrase riche de subtilités, le Ministre Président du Magenmagot alluma une cigarette moldue puis en expira la fumée non loin du démon qui évoluait improprement sur le bureau.

En ce qui concerne les Vampires et les Loup-Garous ils sont désormais placés sous la juridiction conjointe du département pour la Régulation et le Contrôle des Créatures Magiques et du conseiller à la Sécurité Nationale. Je pense que cette répartition des compétences devrait vous rassurer nonobstant je puis comprendre que vous désiriez être associés à ce délicat dossier. Aussi ferai je circuler une note interne clarifiant la situation…

Le Magistrat se leva alors avec grâce et regarda le cadran de sa montre Breguet. Il déploya ses mains en direction de l’émissaire.

Et bien je crois Mademoiselle de Soma, qu’il est désormais temps de nous quitter. J’ai une réunion dans 15 minutes avec le directoire de la Banque Gringotts, ces idiots de moldus et leur crise financière ne laisse présager rien de bon pour la stabilité de notre propre économie. Que nous le voulions ou pas nous sommes tous liés…
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/viewtopic.forum?t=8733
Isabeau de Soma
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
Isabeau de Soma

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 20/08/2007

Il faut bien un début... Empty
MessageSujet: Re: Il faut bien un début...   Il faut bien un début... EmptyJeu 27 Mar - 13:32

Il suffisait d’un simple mouvement latéral et rapide de sa main gauche pour couper en deux le cigare de son interlocuteur, mais elle n’en ferait rien.

.différence ontologique…tant que chacun restera à sa place…

Elle aurait volontiers rit à sa dernière petite pique, mais elle constatait qu’il était comme certains grands hommes, aveugle devant l’indifférence.
Son daemon sauta sur son épaule et disparu complètement du regard du sorcier. Elle se leva et fit face au ministre.


Je vous remercie de ce riche entretien. J’espère que vous ferez bon usage du livre et des gemmes. Je me permets de vous remettre en garde contre un usage abusif.

Elle se dirigea vers la porte et au moment de franchir le seuil du bureau elle se retourna.

Une dernière chose ! Si un jour vous vous trouvez enfermer dans une pièce avec l’impossibilité de fuir ou de sortir car votre vie est en danger. Frapper trois fois sur la porte et demander à parler au Gardien des Larmes.

Elle salua pour la dernière fois le sorcier et se dirigea vers la sortie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Il faut bien un début... Empty
MessageSujet: Re: Il faut bien un début...   Il faut bien un début... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Il faut bien un début...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] Les Réformés se portent bien [DVDRiP]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» La Cerise s'efface, le Bien trépasse [hentaï, PV Vaelz]
» Pensionnat Hentaï*! // Partenariat ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Londres :: Bureau du Ministre de la Magie-
Sauter vers: