AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
anipassion.com
Partagez
 

 *À l'ouest* Allégorie androgynique - des deux sexes?

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


*À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? Empty
MessageSujet: *À l'ouest* Allégorie androgynique - des deux sexes?   *À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? EmptyJeu 28 Juin - 5:21

Ce goût affolant de la tension qui picotait ses jambes, allègre et complètement motivateur énergétique, il était omniprésent. Sa cape bleuâtre noiraude, qui couvrait ses cheveux fous et blonds, volait et claquait sur son corps.

Il lui avait fallu courir sans arrêt jusqu'à ce que les membres fléchissent de douleur - et ce n'était pas encore fini. D'ailleurs le peloton qui parfois échappait des murmures de controverses s'exubérait à la suivre jusqu'à l'essouflement... Qu'était dit des androgynes - ceux dont la provenance ne venait pas aux yeux, dont rien n'était masculin ou féminin? Bien sûr que non elle n'avait pas l'allure d'un homme mais, sous ce tissu fibreux et long, qui refusait d'épouser son corps en mouvement, de qui s'agissait-il, ma foi?

Petite quidam... Belle et excentrique quidam voilée sous un linge de mort... Qui es-tu? Cette anti-vertueuse calamité à la soie enneigée ou cette avide pharisaïque petite écolière? Voilà qu'elles forment un tout. Cours, cours, cours encore!

Il n'en aurait pas été plus qu'elle courrerait à tout jamais. À tout rompre, le coeur volage et battant jusqu'au dernier coup. Arrêterait-elle un jour? Y aura-t-il un individu pour stopper son dédal à relai ... Voyons voir si Londres se portait volontaire pour une pause éphémère.


Dernière édition par le Mar 3 Juil - 19:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Djaniah Lebrec
Admin
Admin
Djaniah Lebrec

Nombre de messages : 1939
Age : 30
Age Roleplay + Sorts : 20 ans sorts 1 2 3 4 SPE 1
Capacités Spéciales : Elémentalisme de l'eau / Charme oral / Illusion / Enchantement / Emphrépatie sombre
Créature : Nymphe des eaux
Points Prestige : 13
Date d'inscription : 23/06/2007

Profil du Sorcier
Points de vie:
*À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? Left_bar_bleue1770/1770*À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? Empty_bar_bleue  (1770/1770)
Points de mana:
*À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? Left_bar_bleue2470/2470*À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? Empty_bar_bleue  (2470/2470)

*À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? Empty
MessageSujet: Re: *À l'ouest* Allégorie androgynique - des deux sexes?   *À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? EmptyJeu 28 Juin - 7:47

Londres et ses dédalles. Londres et ses ruelles. Londres et ses ombres. Sublime ville aux mystères inquiétants. Elle était dangereuse, c'est vrai mais... Personne ne pouvait résister à cette atmosphère si étrange, si ambigüe, et si grisante. Chaque pierre semblait avoir une histoire à révéler, chaque mur paraissait avoir été le seul témoin silencieux des bouleversements de ces existences qui arpentaient la capitale avant de s'évanouir dans le brouillard matinal. Un brouillard épais gorgé de doutes et de peurs, noircis par le danger des créatures qui rodaient en quête de sang. Et moi, pourquoi étais-je ici? Qu'est-ce qui amenait une gentille serdaigle dans ces lieux incertains et que la brume nous rendait impalpable? Je marchai, comme dans un rêve. Ce flou visuel me fesant perdre toute notion du réel. J'étais peut-être malade. Je ne savais même plus ce que je faisais ici. Je marchais, voilà tout. Au hasard des croisements, au hasard des vies.
Une forme apparu devant moi, sublime, et les contours se perdaient dans mon songe. Elle s'approchai, devenant plus précise. mais je ne voyais qu'une ombre noire venir à moi. Nous ne nous heurtâmes pas, c'était tout juste. Un simple centimètre d'air nous séparait, tel une immense vitre glacée. De mes yeux rougis, je vis un visage sous un capuchon funeste. une peau pâle et des yeux perçants. On ne pouvait que se regarder, on ne pouvait que se voir. Le silence était solennel, l'immobilité reine. Que faire d'autre. Cette rencontre était juste surnaturelle.

Mais qu'est-ce qu'il m'arrive?... Je ne comprend pas... qu'est-ce que je fais là?...

Tout se brouillait autour de moi. Non, plutôt tout se brouillait autour de nous. Je ne voyais plus que ses yeux bleus et les contours de sa cape. Le reste semblait peu à peu d'effacer, se flouer jusqu'à n'être que néant. Néant où nous étions moi et elle, étrange demoiselle, posée là sans savoir pourquoi. Notre rencontre pouvait-elle n'être qu'un hasard? Non, il y avait quelque chose d'autre, quelque chose de particulier, un force qui voulait qu'on se voit, je ne sais pour quel dessein...
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/Biographie-des-personnages-f
Invité
Invité
avatar


*À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? Empty
MessageSujet: Re: *À l'ouest* Allégorie androgynique - des deux sexes?   *À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? EmptyMer 4 Juil - 16:36

Jusqu'à quelle mesure de longueur pouvait-elle s'avancer? Le respect des distances n'avait jamais subi d'importance pour l'encapuchonnée, mais pour l'amène ... Cachée sous le linge de cendres, toujours à la dérobée, contente de s'en tenir à la silhouette d'androgyne, elle continua son round. Elle attendait l'arborescence, la pluie des mythes pour éterniser ses mouvements influides et allonger l'espace-temps alors que les fils étiolés recouvrant son front s'en retrouvaient masqués par la brume, écrasés contre sa clavicule.

Elle maudit le sol de l'avoir bloquée.
Bloquée à l'ouest de Londres et avide de succéder la jeune perdue qui la fixa sans savoir où donner de la tête. Ou de la raison... La mystifiée semblait avoir affaire à une pomme empoisonnée qui la tentait soit, mais qui la dérangeait à un point tel qu'elle s'évertuait à songer au Destin. Le destin avec un grand D. Chloé trouvait un peu sordide cette avenue enfantine. Bien que la jeune fille fasse une dizaine de pouces d'avantage qu'elle.

De sa main longiline, elle traversa sa nuque et en arracha le bout du vêtement pour le rabattre dans son dos maigre. Ses cheveux, elle les secoua. Vivement peut-être. Voilà.

Elle n'était qu'un sexe. Elle était excentrique et hallucinante.

Une inconnue quelconque. Une proie facile.

Mais pour quiconque voulait l'entendre, elle le murmura à la haie de cèdre alignant le passage londonnien.


Je ne suis pas n'importe qui.

Et pas une

pomme empoisonnée.
Revenir en haut Aller en bas
Djaniah Lebrec
Admin
Admin
Djaniah Lebrec

Nombre de messages : 1939
Age : 30
Age Roleplay + Sorts : 20 ans sorts 1 2 3 4 SPE 1
Capacités Spéciales : Elémentalisme de l'eau / Charme oral / Illusion / Enchantement / Emphrépatie sombre
Créature : Nymphe des eaux
Points Prestige : 13
Date d'inscription : 23/06/2007

Profil du Sorcier
Points de vie:
*À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? Left_bar_bleue1770/1770*À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? Empty_bar_bleue  (1770/1770)
Points de mana:
*À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? Left_bar_bleue2470/2470*À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? Empty_bar_bleue  (2470/2470)

*À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? Empty
MessageSujet: Re: *À l'ouest* Allégorie androgynique - des deux sexes?   *À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? EmptyJeu 5 Juil - 8:39

Elle était excentrique et hallucinante. J'étais redevenue l'enfant perdue sous son regard qui perçait ma coquille de corps, ma coquille d'apparence, ma coquille de sérieux. Je n'étais plus qu'une enfant, émerveillée comme seuls les enfants savent le faire, émerveillée par ce que je voyais. Non ce n'était pas un coucher de soleil. Non ce n'était pas une voie lactée. Non ce n'était pas une éclipse solaire. C'était vivant. Mais aux frontières du Néant. Le Néant est-ce la Mort? La Mort est-ce le Vide? Que dire du Plein du Vide? J'étais une enfant grisée par la beauté funeste, qui ne voulait ni bouger, ni toucher, de peur de briser cette créature merveilleuse. Créature à la peau de nacre, qui paraissait si redoutable, et si fragile. Une petite poupée fragile, un pantin articulé recueillant la conscience déchirée d'un être en souffrance. J'avais l'impression de voir un corps qui asphyxiait un esprit foisonnant, éperdu, et enchevêtré dans ses contradictions. Cependant, comme toute créature sublime, elle n'en était pas moins dangereuse. Attirante et mortelle. Elle ôta son capuchon, et une cascade de cheveux brilla au delà du soutenable. Cela me provoqua un brutal choc à la tête, à l'intérieur de la tête. Je crois que je sombrais. Je crois que je délirais.

Inconscience...

Le noir est glace
L’univers d’encre m’enlace
J’avance à tâtons dans cette vie que je ne connais plus
L’ombre sans cesse me pourchasse, je n’en peux plus.
Un vieil air teinté de mélancolie m’empêche de sombrer dans la folie
Les notes m’échappent une fois mes lèvres franchies
Je sens quelque chose essayer de s’emparer de moi.
Elle ne m’aura pas, pas moi !
Je cours, je fuis, je cris
Elle sait qu’elle m’aura et elle rit.
Je titube, j’erre, je lacère mon larynx
Mais elle est aussi futée que le Sphinx.

Le silence est banni de mon univers
Et tout se fissure comme le cristal de verre.
Mon atmosphère se déchire
Les lambeaux s’étirent
Tentent-ils de m’étouffer ?
Je n’ai qu’à plus respirer.
Je me débats dans les ténèbres
Mais je perçois tout un monde s’ébranler.
Mes tympans sont assourdis
Du vacarme humain, du balbutiement futile, du bavardage meurtris.
Et ces êtres qui continuent de pulluler bruyamment
Tandis que le monde implose et que notre société ne pourrait dépérir plus explicitement…

Des fissures jaillissent des lumières
Et dans ces lumières des images éphémères.
La vie se résume à une petite quantité de moments forts
Et le noir referme le tableau par la mort.
Je vois vos vies insipides parmi des milliers d’autre
Sur une planète paumée parmi des milliards d’autre.
Une petite fille joue du piano, ses doigts d’enfant courent sur le clavier
Elle ignore tout de la vie, du lendemain, elle ne fait que rêver.
Peut-être devrait-on la tuer pour éviter qu’elle ne s’éveille,
Qu’elle ne devienne l’élite consciente et que les lourdes conséquences ne se payent.
La démence, le désespoir, l’indifférence,
Chacun fait son choix en toute connaissance.

J’ai choisit les trois.
D’abord l’indifférence pour épargner mes jeunes années
Mais j’ai grandit et les deux autres se mélangent à présent à travers moi ;
Différente, spéciale, juste bonne à regarder et pleurer.
Sur un plancher de vérités ensanglantés je perd l’équilibre
Mes pieds nus pataugent dans un brouillard libre
Brouillard de mots
Vapeurs toxiques de maux.
Mais où était l’erreur ?
Pourquoi suis-je piégée ici ? Pourquoi ce bruit lancinent d’un battement de cœur ?
Faite taire ce vrombissement ! Ais-je été trop loin dans la Raison défiante ?
Suis-je la trop consciente devenue irrémédiablement inconsciente ?

Condamnée
Damnée
Donnée en offrande au Diable
Il s’insinue dans mon corps comme un grain de sable
Révoltée
Délaissée
Epouse, promise, servante, nouvelle victime de l’Ange Déchu
Trophée de la déchéance humaine, trop plein d’une lucidité immonde et nue
Désespérée
Terrorisée
Malade de vivre, de survivre dans l’attente
L’attente d’un geste de sa part, entraînant mon esprit dans les détours sinueux de l’Enfer tel Virgile conduisant Dante.

Je perds pied
Le sol ondule, mon corps mal posé
Le son devient infernal
Des chœurs s’ajoutent dans un latin trop cérémonial.
L’orchestre s’emballe tandis que ma tête tourne, roule,
Se déroule.
Je délire, je meurs, je revis…
Je ne sais plus, sans doute est-ce semblable ; mes genoux plient.
Il me veut pour lui, m’appelle, me désire
Prends-moi, détruits-moi, achèves-moi dans un soupir.
Mea culpa
Je n’aurais jamais dû en arriver là.

Inconscience...

_________________
*Si le Destin ne mène pas à toi...?*
*À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? Yisign10
*... alors j'emprunterai un autre chemin.*

Héritière du Royaume de Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/Biographie-des-personnages-f
Invité
Invité
avatar


*À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? Empty
MessageSujet: Re: *À l'ouest* Allégorie androgynique - des deux sexes?   *À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? EmptyVen 20 Juil - 19:38

« Reviens sur Terre. »

Le parfum duquel l'humidité jouissait était horrible. Émanation proche de nouvelles tribulations.

Et maintenant, l'androgyne ? T'amuses-tu autant ?

Il avait fallu comme toujours, que quelqu'un la dévisage, qu'elle s'en moque et que tout finisse par retomber sur l'encapuchonnée. D'une façon ou d'une autre. Elle leva les yeux vers cette rencontre inopportune, s'y pencha même pour déceler les traits d'une évasive absence. Ceci ne la réjouissait pas pour le moins, au contraire, mais elle aurait prié pour un liquide à portée de main dont elle aurait pu faire usage instantané sur la parfaite inconnue. Qui ne disait pas un mot, planquée sur la rue, adossée contre ses genoux épuisés. Elle songea à s'évader, avec ce désir pur et simple dont elle faisait preuve, mais elle subsistait contre l'asphalte inondée, pleine d'un atmosphère livide et muette.

Qui devenait la pomme empoisonnée ?
La pause s'ajournait, languissait, en oubliant de n'être qu'éphémère. Et qui laissait Chloé dans cet accoutrement odieux qui tiraillait ses nerfs et blessait son corps squelettique. Elle posa ses coudes et sa tête puis se releva, persistant à retrouver l'agilité qu'elle venait de perdre, la tension qui brûlait ses chevilles.


« Et toi, l'aigle éperdu... Que fais-tu ici ? Retourne d'où tu viens. Tu vois bien que même toi n'arrive pas à contourner ta route une fois ici. Tu deviens déchéante à voir quelqu'un d'aussi dissemblable que ma personne. »

Un peu de force dans cet esprit perdu ! Qu’elle se relève, et vite. Heureusement pour la constitution blafarde et arcquée, la serdaigle reprenait des couleurs.

« Tu devrais être ailleurs. Et moi aussi, vois-tu. Ne me force pas à te ramener dans ton donjon. Tire ta révérence et disparaît, avant une quelconque complication. »

Petite quidam… Elle ne se sauvera même pas, il va sans dire. Elle t’observera sans prendre peur, jusqu’à cette pluie des mythes. Jusqu’à l’arborescence. Et qui sait comment cette avarie prendra le champ. Cette course fugace...

Et l'étrangère en recouvra ses sens. Elle fixait la soie enneigée qui descendait sur ses épaules de manière horrifiée, fascinée. Ce pourquoi la fille en détourna sa tête. Mais une tache verdoyante étincella. Et sans pouvoir s'endiguer d'effleurer le joyau. C'était, en une syllabe, un jonc, le plus médiocrement du monde usité. Elle ne pu s'empêcher de manifester un rire, plus semblable à un sarcasme.


« À quoi sert-il ? Ce n'est pas une simple bague d'héritage, petite rastaquouère ? Tu sais à quel point c'est téméraire, voire imprudent, d'être sous contrôle d'un joyau ? Faute de ton anneau, tu perds pied. Et je ne veux pas être mêlée à ça. »

Elle se tut, observant sa camarade londonienne. De provenance douteuse, elle se surprit à prononcer ce vocable si peu nominé dans sa verve.

« Vas-tu bien ? »
Revenir en haut Aller en bas
Djaniah Lebrec
Admin
Admin
Djaniah Lebrec

Nombre de messages : 1939
Age : 30
Age Roleplay + Sorts : 20 ans sorts 1 2 3 4 SPE 1
Capacités Spéciales : Elémentalisme de l'eau / Charme oral / Illusion / Enchantement / Emphrépatie sombre
Créature : Nymphe des eaux
Points Prestige : 13
Date d'inscription : 23/06/2007

Profil du Sorcier
Points de vie:
*À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? Left_bar_bleue1770/1770*À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? Empty_bar_bleue  (1770/1770)
Points de mana:
*À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? Left_bar_bleue2470/2470*À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? Empty_bar_bleue  (2470/2470)

*À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? Empty
MessageSujet: Re: *À l'ouest* Allégorie androgynique - des deux sexes?   *À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? EmptyJeu 2 Aoû - 9:53

L'odeur de l'asphalte, du goudron. C'était infect! Cette mer noire sortie de l'immagination et des recherches dégradantes d'illuminés moldus... Une matière dégénérée sur un monde en pleine décadence. Comme si la Terre aliénée fécondait ses propres tueurs. La mère nourricière se délectait de la folie de sa progéniture. Le hameaux natal et fertile avalait goulûment ses jeunes pousses pour mieux exhiber et protéger ses matières fécales. Etat de pourrissement.

Le trottoir était froid et dur. Et ses émanations semblaient se méler aux miasmes de la planète qui asphyxiait en dessous. Des résaux de routes goudronnées se rattachant, comme une camisole hermétique enfermant un fou. Et l'on étandait encore ces canaux superficiels sur une terre battue, blessée, comme on applique du sel dans une blessure ouverte. Dans un monde où les rêves rêvent sans trêve... qu'ils crèvent.

Ces relents pestilenciels du goudron! Pourquoi pénétraient-ils alors si violemment dans les voies nasales révulsées ?


Mon visage, trop près. Trop près. Du trottoir. Du trottoir?

Mais impossible de me relever pour l'instant.

Trop d'épuisement à endormir la conscience de Djaniah qui se bat, se rebiffe, et lacère mon emprise. Trop de colère. D'amertume. De rancoeur. De douleur. D'injustice. Une confiance trahie, une mort si dure à oublier, un passé qui refuse l'imparfait.


Je suis un passé au présent qui jouit d'un corps et d'un coeur pur pour exister.

"Reviens sur terre?"
Sur cette terre putride?
Je suis sur cette terre petite créature! Mais je l'ai connue lorsque les Hommes étaient infestés des désirs vils. Aujourd'hui c'est toute la planète qui en est infestée... Comme les choses ont changé. Mais je dois vivre. Et tuer.


Je ne suis pas... un aigle éperdu. Et je n'ai que trop tiré ma révérence. Mon donjon est la folie de ce corps ma petite. Mon donjon est la folie des Hommes l'androgyne. Mon donjon est le sang qui coule dans mes veines mon enfant. une forêt ne succombe jamais. Et le sang de Brocéliande vrombit dans mes artères, comme dans les siennes. Magique, immortel.

"Etre ailleurs?"
Ailleurs dans une pierre tombale, ou bien décomposé en des milliers de cendres reposant dans la terre fraîche de la forêt bretonne...

"Vas-tu bien?"


JE NE VAIS PAS BIEN!!!!

Un cri déchira ma gorge et j'eu envie de vomir. Je reprenais conscience.

Djaniah, Djaniah Lebrec. Héritière des Lebrec. 6ème année à Serdaigle, bientôt. Une Sang-pur bretonne. Djaniah, Djaniah Lebrec...

Le noir, c'était le noir. Que c'était-il passé? Où étais-je enfin? Et Elle? Qui était-Elle? Ma tête ma lançait dans une cadence horripilante. Que le manège cesse! Mais peu à peu le tournoiement entraînait avec lui des flash courts et brutaux. Folle, je devenais folle!


Un aigle vole... je ne fais que ramper, croulant sous le poids de ce que je ne vois pas. Et toi, qui es-tu étrange être de la nuit? Voles-tu pour te libérer de tes chaînes ou bien n'est-ce qu'une fuite chimérique qui est vouée à l'échec?

Quelques mots jetés avec violence, plus brutaux qu'une gifle, et l'être s'était envolé. Tout du moins, je ne la voyais plus dans ce noir que m'infligeait mon esprit...

_________________
*Si le Destin ne mène pas à toi...?*
*À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? Yisign10
*... alors j'emprunterai un autre chemin.*

Héritière du Royaume de Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/Biographie-des-personnages-f
Lilianne Bradshow
Gryffondor
Gryffondor
Lilianne Bradshow

Nombre de messages : 55
Age Roleplay + Sorts : 32 ans sorts 1 2 3
Date d'inscription : 15/09/2007

*À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? Empty
MessageSujet: Re: *À l'ouest* Allégorie androgynique - des deux sexes?   *À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? EmptyDim 30 Sep - 19:15

Elle s'était encore levée à l'aurore, sans raisons valable, les gens avaient une famille, une vie, ils se levaient tôt pour aller travailler, quittant à regret leur nid douiller, leur famille, ils se levaient en forme car ils n'avaient pas passé la nuit dans un bar, ou la nuit penchés sur des dossiers interminables. Ils n'avaient pas des cernes leur couvrant le visage, pâle, à cause du manque de sommeil... Ca ? Lilianne n'y prêtait plus attention... L'asiatique déambulait à travers les rues de Londres. Depuis peu, ses recherches laissaient la place à des doutes, des doutes qui la menait souvent à arpenter les rues sombres et étroites, à la recherche de solitude... Ou peut être était ce justement une présence qu'elle convoitait ?

Mais qui rencontrerait-elle à cette heure-ci ? Les hommes et femmes pressés, n'ayant le temps pour rien, installés dans une routine qui ne laissait plus de place à rien d'autre ? Les rôdeurs, qui lui rappelleraient seulement son travail... Deux jeunes filles au détour d'une ruelle ?

Erreur. Deux enfants ? Ici ? Ces deux demoiselles étaient bien inhabituelles dans cet environnement, du moins à cette heure ci, et dans cette période de cours, d'ailleurs ce n'était pas leur places. Des étudiantes de Poudlard ? Elles n'avaient rien à faire ici...

Fini l'apitoiement sur soi. Fini les doutes, place au travail, place à une Lilianne droite et responsable, elle fronça les sourcils, balayant toutes traces de mélancolie de sa tête. Elle allait faire les moralisatrices, prévenir des dangers d'enfreindre les règles, s'assurant de leur retour à l'école, puis elle repartirait vers ses songes... Ou pas. Il semblait y avoir un problème. Elle s'approcha encore, tentant de voir à travers la fine brume matinale. Celle qu'elle pensait être la plus jeune, et donc la plus petite, était en fait une adolescente à genoux sur le bitume... La seconde semblait tout aussi égarée, figure fantomatique au milieu de la brume.

he dagra he ?
(Hj : Elles se sont battues ?)

Mais un cri déchirant, émanant de la jeune fille à terre, lui fit quitter son poste d'observatrice, déchirant le calme serein de la ville, elle criait son malaise. L'asiatique fut à leur coté en quelques secondes, surveillant du coin de l'oeil l'androgyne -Mais cette derniére ressemblait plus à une âme perdue dans ses propres pensées qu'à une tueuse-. Elle s'accroupit donc prés de celle qui semblait le plus mal en point. Aucune traces de lutte apparente, rien aux alentours, seulement cette brume qui les enveloppaient. Sa voix ferme trancha avec le ton si éloigné des deux élèves, elle devait comprendre.


Qu'est ce qu'il s'est passé ?
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/Biographie-des-personnages-f
Djaniah Lebrec
Admin
Admin
Djaniah Lebrec

Nombre de messages : 1939
Age : 30
Age Roleplay + Sorts : 20 ans sorts 1 2 3 4 SPE 1
Capacités Spéciales : Elémentalisme de l'eau / Charme oral / Illusion / Enchantement / Emphrépatie sombre
Créature : Nymphe des eaux
Points Prestige : 13
Date d'inscription : 23/06/2007

Profil du Sorcier
Points de vie:
*À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? Left_bar_bleue1770/1770*À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? Empty_bar_bleue  (1770/1770)
Points de mana:
*À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? Left_bar_bleue2470/2470*À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? Empty_bar_bleue  (2470/2470)

*À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? Empty
MessageSujet: Re: *À l'ouest* Allégorie androgynique - des deux sexes?   *À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? EmptyMar 2 Oct - 9:08

Petit à petit mon coeur se calmait et le décors s'arrêtait de virevolter au grès de mon tournis douloureux. Je commençais enfin à retrouver la sensation de mon corps, de mon corps bien à moi. Comme si pendant quelques heures, mon esprit avait abandonné cet amas de chair, qu'il se réappropriait à présent. Combien de temps s'était-il passé depuis ma perte de raison? Deux, cinq heures? L'aube n'allait pas tarder à arriver. J'en conclut que j'avais bel et bien passé la nuit dehors, sans que personne ne s'en aperçoive. Et j'étais mouillée, sans me souvenir s'il avait plu ou si j'étais tombée dans la rivière baignant Londres un peu plus en bas de ce chemin malfamé. Plus aucun souvenir. J'avais juste froid, très froid. Et mes genoux commençaient à me lancer, sur un goudron qui mélait à son noir un peu de mon sang. Mais ce n'était qu'une égratignure. Une horloge dans ma tête sonnait toutes les secondes dans un fracas infernal. Et puis, je me rendis compte qu'une autre personne était arrivée. Une femme à n'en pas douter, une belle mais froide asiatique.

Qui est-elle? Est-ce qu'elle va pouvoir me dire ce qui c'est passé?

Mais sa question répondit à la mienne. Elle n'avait rien vu et venait vraissemblablement d'arriver. Je ne saurais donc pas ce que j'avais bien pu faire pendant mon absence. Et j'imaginais déjà mon père prévenant le Ministère de la disparition de sa fille et en train de quadriller le secteur pour me retrouver. Oh ça, les gens du Ministère devaient bien connaître l'héritière des Lebrec, plus par son absence que par sa présence d'ailleurs... Et ce fut peut-être de l'insolence que de lancer :


Vous devriez me souhaiter joyeux anniversaire, nous sommes le 1er août madame et je suis née il y a quelques heures.

Il se mit à neiger. Neiger un 1er août, sous une Lune rousse sanglante. Je sentis comme un poids dans l'estomac. Il s'était passé quelque chose pendant mon absence, peut-être en Bretagne, où j'aurai dû être.

Qui êtes-vous?

Demandais-je un peu sèchement. Je connaissais trop bien les adultes et leur devoirs moralisateurs. Et je savais trop bien qu'ils adoraient ce moment où il fallait ramener l'enfant indocile au domicile parental, surtout si celui-ci n'était pas le premier badaut venu. Mais j'avais l'orgueil de mon rang et la fierté de la jeunesse. Elle savait peut-être qui j'étais, par ma bague. Dans le doute, je repris froidement.

Je suis Djaniah Lebrec, vous n'ignorez sans doute pas ce nom madame. Alors je crois qu'il vaut mieux pour tout le monde que nos chemins se séparent ici.

Je m'étais relevée, prenant un élastique pour attacher mes cheveux en une couette haute, et remettant mes vêtements plus en ordre.

_________________
*Si le Destin ne mène pas à toi...?*
*À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? Yisign10
*... alors j'emprunterai un autre chemin.*

Héritière du Royaume de Bretagne.


Dernière édition par le Ven 5 Oct - 16:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/Biographie-des-personnages-f
Lilianne Bradshow
Gryffondor
Gryffondor
Lilianne Bradshow

Nombre de messages : 55
Age Roleplay + Sorts : 32 ans sorts 1 2 3
Date d'inscription : 15/09/2007

*À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? Empty
MessageSujet: Re: *À l'ouest* Allégorie androgynique - des deux sexes?   *À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? EmptyJeu 4 Oct - 16:13

Man ulun(Hj : Quelle peste...)

Lilianne avait toujours eu du mal avec les enfants, même avec sa propre fille d’ailleurs, et puis dans son ancien travail elle avait plus eu à faire à des lycanthropes, des mangemorts, des meurtriers dérangés, et autres joyeusetés, bref des adultes, mais rarement des adolescents et son caractére bourru n'arrangeait rien… Elle n'était vraiment pas le genre de femmes qui prenait par la main, plutot le genre à assomer d'ailleurs, en cas d'urgence...

La jeune fille était dans un sale état, trempée, noircie par le macadam, quelques taches de sang provenant d’égratignures superficielles, mais ce n’était pas ça qui inquiétait Lilianne, cette dernière savait bien que les maux les plus graves étaient souvent invisibles. Elle considérait la jeune fille avec un air impassible, une légère lueur d’autorité dans le regard, mais ce masque cachait une grande anxiété. Et voila qu’elle lui parlait de son anniversaire, pas une once de sourire, ce n’était de toute façon pas le but, mais son visage se durcit en revanche, le ton que l'asiatique adopta était légèrement ironique, ce n’était pas une question, mais une volonté de prise de conscience.

A chaque année que vous prenez, vous vous retrouvez dans cet état miss... ? Ce n'est..

La phrase resta en suspens, éberluée, la trentenaire leva lentement le visage vers le ciel, fronçant les sourcils. Il neigeait. Il neigeait sur Londres, en aout...


Man na...
(Hj : Qu’est ce que…)

Le ton de la souffrante ramena son regard à elle, elle ne s’offusqua pas de cette voix qui lui montrait à quel point elle n'était pas désirable ici, non, ca elle n'y prit pas garde, seulement… La jeune fille ne semblait pas surprise par la neige, c’était pourtant peu commun.

Lilianne Bradshow.

Elle avait en effet entendu parler de cette famille royale, mais si la jeune fille pensait l’impressionner de par son appartenance, c’était raté, Lilianne était de ces femmes placide et concrète, qui se basaient sur des faits, non sur du sang ou sur un nom… Mais voila que la jeune fille commencait à repartir...

Il y a deux secondes, vous sembliez torturée par quelque chose, et désormais vous prétendez que tout va bien ? Vous n’êtes pas à l’abri d’une nouvelle… Crise. Vous devez vous faire examinée à sainte Mangouste…

L’héritière ne se débarrasserait pas d’elle ainsi, quel genre de femme –de mère- pouvait-elle être en faisant ça ? Elle se releva à son tour, fixant son regard sur elle, de manière équivoque. Enfin justement... Son rôle de mére ? Ce n'était pas à elle d'emmener cette gamine faire des examens, d'un autre coté... Son role d'employée du ministére, lui...
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/Biographie-des-personnages-f
Djaniah Lebrec
Admin
Admin
Djaniah Lebrec

Nombre de messages : 1939
Age : 30
Age Roleplay + Sorts : 20 ans sorts 1 2 3 4 SPE 1
Capacités Spéciales : Elémentalisme de l'eau / Charme oral / Illusion / Enchantement / Emphrépatie sombre
Créature : Nymphe des eaux
Points Prestige : 13
Date d'inscription : 23/06/2007

Profil du Sorcier
Points de vie:
*À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? Left_bar_bleue1770/1770*À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? Empty_bar_bleue  (1770/1770)
Points de mana:
*À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? Left_bar_bleue2470/2470*À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? Empty_bar_bleue  (2470/2470)

*À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? Empty
MessageSujet: Re: *À l'ouest* Allégorie androgynique - des deux sexes?   *À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? EmptyVen 5 Oct - 16:47

Fière, j'étais fière, et alors? Cela ne me plaisais pas, mais alors pas du tout, que l'on me tienne tête.

Tu es une orgueilleuse gosse de riche...

Me soufflai cette petite voix. Vous savez? Cette petite voix dans votre tête qui s'immisce entre vos deux tympans pour vous susurrer ce que vous n'avez pas envie d'entendre, au moment pile oùil ne faudrait douter.

"Une Héritière des Lebrec ne doute pas, elle agit et assume"
Oui papa.


Et je comptais bien m'y tenir. Si j'avais réussi à le détester, je suivais néanmoins ses principes, par orgueil justement. Il voulait que je sois ainsi? Je serai ainsi à outrance, jusqu'à ce que lui-même s'en morde les doigts et doute. Car il douterait, si ce n'était déjà fait.

Je suis une orgueilleuse gosse de riche, parce que le riche m'a façonné ainsi. Qu'il aille au Diable car je ne suis qu'une victime.

Le monde était tellement plus simple lorsque la faute revenait entièrement sur quelqu'un d'autre...
Alors je relevais doucement le visage et lui répondais, sur un ton glacial :


Je vous rassure, généralement ce sont les autres qui se retrouvent dans un état lamentable face à moi... Et remarquez, cela n'a pas lieu uniquement mes jours d'anniversaires.

Direct, sans une hésitation. C'était une belle provocation et malgré mes centimètres en moins, sans compter l'expérience, je ne cillais pas. J'allais toujours juqu'au bout des choses et ne toléraient pas d'être impressionnée.

Bradshow?
Sainte Mangouste?


Apparemment, elle ne me laisserait pas partir aussi facilement. Mais il était hors de question de me rendre à Sainte Mangouste! J'étais belle et bien en état de rentrer seule et je n'avais auncune envie de me ballader joyeusement avec elle. Si elle avait envie de jouer les nounous, des gosses en manque d'amour courraient les rues, alors qu'elle me lâche!!!


Autant d'attentions ne sont que respectables madame... commençais avec un ton faussement conciliant. Mais je crois que je pourrais parler à mon père de vous sans que vous ayez beoin de me ramener par la main... Vous serez remerciée à votre juste valeur, soyez en sûre, n'avez-vous pas fait déjà votre travail d'adulte?

Une réponse des plus insultante à toute personne se respectant à minimum, j'en était bien consciente. Maintenant, à savoir comment elle réagirait!

Vous travaillez au Ministère?

_________________
*Si le Destin ne mène pas à toi...?*
*À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? Yisign10
*... alors j'emprunterai un autre chemin.*

Héritière du Royaume de Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/Biographie-des-personnages-f
Lilianne Bradshow
Gryffondor
Gryffondor
Lilianne Bradshow

Nombre de messages : 55
Age Roleplay + Sorts : 32 ans sorts 1 2 3
Date d'inscription : 15/09/2007

*À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? Empty
MessageSujet: Re: *À l'ouest* Allégorie androgynique - des deux sexes?   *À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? EmptyLun 8 Oct - 17:35

Non décidemment, l’adolescente ne compte pas coopérer… « Coopérer », il ne s’agit tout de même pas d’un prisonnier, mais d’une enfant.

Oui une enfant… Et justement elle n'est pas formée à ce genre de situation, C’est sensé être naturel me direz vous ? Pas chez Lilianne, ce coté humain possède une grande part de maladresse chez la trentaine, et comme elle ne veut pas de maladresse, ni le moindre semblant de faiblesse chez elle, elle a tout simplement décidé de passer ce caractère humain à la trappe. Ce n’est jamais vraiment possible mais elle essaie, elle tente, elle travaille sur elle-même. Toujours, tout le temps, en perpétuel travail.

Mais revenons à notre situation, cette jeune fille… Le ton est glacial ? Ce n’est pas le premier qu’elle entend.

He dagor im ? (Hj : Elle me provoque ?)

L’asiatique hausse un fin sourcil, son expression sérieuse et autoritaire, se mêle un instant à de l’incrédulité.

… « Vous travaillez au Ministère? »

ù... He rhach im. (Hj : Ha non… Elle me menace.)

Oui car Lilianne ne capte même pas l’offre de corruption tant cela lui parait inconcevable, elle prend plutôt ça comme un « Si vous continuez, je ferais en sorte que l’on vous vire ».


Qu’est ce qu’elle pouvait faire ? Un instant elle songe à laisser la jeune impertinente ici, et à reprendre sa paisible balade au cœur de Londres, la sérénité des rues dans cette brume matinale, le calme d’une ville encore endormie, oui, elle songe à tout cela avec délice, quelques instants du moins, car très vite, l’image de l’héritière est remplacée par une autre adolescente aux cheveux roux. Sa fille, a peu prés le même age, une petite rouquine qui ignore tout de la vie et qui ne voit jamais le danger. Ho elle pense bien que cette jeune-la doit être bien plus alerte, mais cette seule pensée suffit à la décider. Elle n’abandonnera pas cette élève ici sans avoir été assurée qu’elle n’allait pas lire le lendemain dans la gazette « Une adolescente décédée aux suites d’une malédiction. »… Non même pas. Le scandale serait imminent « L’héritière des Lebrec décédée suite à une négligence ». Bon d’accord le scandale, Lilianne s’en fiche, mais la mort d’une gamine, non.

Elle soupire, un long soupir, doit-elle vraiment lui répondre ? Comment allait-elle réagir ?

Man im tan an laes ? (Hj : Mais comment on fait avec ce genre de gosses ?)


Bon…

D’un geste vif, rapide, la baguette de l’asiatique sort de son étui, et comme dans un même mouvement, le sort jaillit de l’extrémité du bout de bois jusqu’à la poitrine de la jeune serdaigle. «Stupéfix ».

C’est la seule solution… Tente t-elle de se convaincre intérieurement tout en regardant le corps figée et désormais silencieux de la jeune fille. Elle range sa baguette lentement, se passant maladroitement la main dans la nuque.

Radical ?

Lili hausse les épaules. Prochaine étape : Sainte-Mangouste.

CRAC
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/Biographie-des-personnages-f
Contenu sponsorisé




*À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? Empty
MessageSujet: Re: *À l'ouest* Allégorie androgynique - des deux sexes?   *À l'ouest*  Allégorie androgynique - des deux sexes? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
*À l'ouest* Allégorie androgynique - des deux sexes?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une bière, une clope...deux flingues [PV. mizuki] [ce n'est pas du hentaï mais âme sensible s'abstenir!]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Londres :: Centre ville-
Sauter vers: