AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab)

Aller en bas 
AuteurMessage
Eloïse Cross
Poufsouffle
Poufsouffle
Eloïse Cross

Nombre de messages : 516
Age : 34
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sorts 1 2 MD3
Capacités Spéciales : apprentie mage sylvaine, médicomagie
Points Prestige : 2
Date d'inscription : 18/10/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Left_bar_bleue100/100recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Empty_bar_bleue  (100/100)
Points de mana:
recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Left_bar_bleue100/100recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Empty_bar_bleue  (100/100)

recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Empty
MessageSujet: recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab)   recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) EmptyVen 17 Nov - 13:51

Éloïse avait profité d'une journée sans cours pour s'éloigner du château... elle voulait être un peu seule, pour réfléchir à ce qui l'avait ainsi fait changé au cours des derniers jours. Elle avait presque engueulé une élève (un début d'amitié) puis l'avait laissé sur place pour partir avec une autre, elle essayait désespérément d'aider une jeune fille elle aussi désespérée, alors qu'elle avait plutôt l'habitude de laisser venir les gens à elle et de ne pas les forcer, et elle cherchait la solitude, elle qui avait toujours été si sociable et heureuse en compagnie des autres...

Oh, pour les autres, du point de vue de n'importe qui, ces changements n'étaient rien... Une petite baisse de régime, point barre. Seulement Éloïse se connaissait. Elle n'avait pas de baisse de régime. Elle avait toujours été un feu-follet, gentille et ouverte aux autres, pleine de bonne volonté, bavarde à outrance, et avec une légère propension à faire des bêtises... De plus, ces changements n'étaient pas seulement aussi superficiels. Elle vivait depuis avec une continuelle angoisse, la peur au ventre, sans se l'expliquer... Le point déclenchant ? La pierre.

Une Simple pierre peinte, d'ailleurs très jolie, qui lui inspirait un mélange d'amour et de dégoût, d'attirance et de répulsion... Elle avait lu plusieurs livres moldus dans son enfance, et ses sentiments se rapportaient à ceux des personnages du seigneur des anneaux. Ceux que Gollum éprouvaient pour son trésor. Et ce qui rajoutait à sa terreur, c'était cette ressemblance des sentiments. Elle ne pouvait imaginer un objet avec autant de pouvoir que celui de l'anneau unique... Elle avait adoré ce livre, mais maintenant elle aurait aimé ne jamais l'avoir lu, pour ne pas augmenter la crainte permanente qui lui serrait les entrailles...

En pleine réflexion, alors que tous ses sens étaient tous concentrés sur la pierre, il était inévitable que ses pieds rencontrent d'autres pierres, elle sans pouvoir de confusion, mais tout aussi dangereuse pour celui qui ne regardait pas ses pas... Ce qui devait arriver arriva, elle trébucha sur un rocher plus gros que les autres, ou plus instable, et se senti tomber... Elle fit de grands moulinets avec ses bras pour tenter de retrouver l'équilibre, ce qui lui aurait réussi si un de ses bras n'avait pas été bloqué par un dos... Qu'est-ce qu'il faisait là et à qui il appartenait, ce dos, c'était bien la dernière des questions qui préoccupaient Éloïse à se moment précis...

Toujours est-il qu'elle perdit l'équilibre précaire dans lequel elle se trouvait, et s'affala sur le sol... Ou plutôt sur une chose molle qu'elle avait dû entrainer dans sa chute... (tant mieux, le sol devait être très désagréable...) Si elle avait un tant soit peu réfléchi, elle aurait découvert le lien entre la présence mystérieuse du dos qui avait bloqué ses moulinets, et la chose molle sur laquelle elle venait de tomber... Et en aurait donc conclu qu'elle n'avait pas été la seule à chercher la solitude ce matin là... Mais le choc de la chute lui avait fait ouvrir les deux mains en quête de protection, reflexe bien normal, ce qui avait provoqué la chute de la pierre si aimée et détestée... Pierre qui était à présent en train de rouler vers une sorte de terrier, où Éloïse aurait bien de la peine à la retrouver... Elle se releva donc à toute vitesse (manœuvre qui ne dût pas être vraiment agréable à la jeune élève qui se trouvait sous elle... oui, parce que c'était bien une jeune élève), et couru après sa pierre qu'elle rattrapa juste avant l'entrée du terrier...

Alors, et seulement à se moment là, elle se rendit compte qu'elle n'était pas seule, et se retourna...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Empty
MessageSujet: Re: recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab)   recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) EmptyDim 19 Nov - 16:42

C'était un jour sans cours, heureusement car Sabrina en avait réellement marre de Sélia qui la réprimandait quand elle séchait...
Bon, c'est vrai, à son page ce n'est pas bien de sécher mais, c'est son droit d'aller tellement mal qu'elle refuse d'aller en cours?
Ou peut-être qu'au fond, ce n'était qu'une excuse car elle ne voulait pas s'endormir en cours car elle passait ses nuits à nager et ses matins à explorer tout le château?

En parlant du château, Sabrina avait découvert beaucoup de passages secrets, ainsi que des classes vides... Elle connaissait vraiment le château du bout des doigts, évidemment il restait des passages qu'elle ne connaissait certes pas mais, ça faisait des mois qu'elle était dans ce château, des mois qu'elle l'explorait pendant que les autres travaillaient en classe, ou s'amusaient dans leurs chambre, ou tout simplement dormaient.

Evidemment, elle avait réussit à échapper maintes et maintes fois aux professeurs et aux élèves...
Même si, elle avait déjà rencontré Alice pendant une séance de séchage de cours... Elle se doutait que personne n'allait la dénoncer, car la dénoncer serait ce dénoncer soi-même!
Si Alice la dénonçait, elle se dénoncerait elle-même, devant ainsi admettre qu'elle-même avait séché les cours...

Enfin bref, elle était en train de se promener, il ne faisait pas froid aujourd'hui, au contraire... Il faisait assez chaud pour un jour d'automne, elle aurait dû en profiter pour aller nager dans le lac, mais certains courageux avaient la bonne idée de profiter de l'un des derniers jour chaud de l'année! Alors elle aurait dû aller ce promener dans parc, mais tous les autres élèves étaient dans le parc.

Elle venait de faire un tour à la cuisine, habitude qu'elle avait pris ces derniers temps...
Et c'est en mangeant qu'elle prit la décision de sortir, elle cherchait de la solitude et les montagnes étaient un endroit idéal pour pouvoir prendre la décision finale...
En fait non, elle devait juste se décider à envoyer une lettre sa mère pour lui demander conseil et lui faire part de ses dépenses.
Ah oui, sa mère devait bien être au courant que Sabrina avait engagé une tueuse à gage, tué un rat et lancé deux avada en une soirée?

-Tu devrais lui faire part de ta folie, tu sais le fait d'avoir créé 'des autres'! Elle fera une crise cardiaque... Je voudrais voir sa tête à ce moment là! (Sandra)

Hein? Oh bah non, sérieusement tu me connais pas toi! Elle est au courant pour 'mes autres'!

-Et pour nous? (Emma)

Bah non, sérieusement tu crois vraiment que je vais lui écrire une lettre juste pour ça?

-Oh, je suis un véritable ange...C'est tellement intelligent de ma part, et courageux aussi de ne pas vouloir déranger ma mère pour ça. C'est sûr que les autres n'ont pas la prétention de pouvoir admettre être aussi gentille et prévoyante que moi. (Prescillia)

Non mais ça va les chevilles toi?

-Nos chevilles sont parfaites, je suis magnifique. Je me demande comment je me retrouve ici, avec toute la classe que j'ai! J'aurais sérieusement dû aller à beauxbatons, je suis vraiment trop bien pour une école pareille! Non mais regarde moi ça, ses habits ne sont pas assez dignes pour moi! (Emma)

Et ton ego, j'espère qu'il est assez digne de toi...

-Bah voyons! Traite nous d'égocentriques tant que tu y es! Je suis le centre du monde, sans moi tu n'es rien Sab... Je suis cent fois plus importante que n'importe qui dans cette école! (Emma)

Je préfère encore Prescillia...

-Evidemment, qui ne me préfèrerai pas? Avec tant de classe, de gentillesse et de beauté...

Bonne chance pour l'avenir toutes les deux!

-Notre avenir est déjà tracé, premier ministre! (Prescillia & Emma)


Sabrina était sur le point de répliquer, mais quelque chose lui tomba dessus. Elle était déjà arrivée dans les montagnes entre temps et le choc qu'elle reçu sur la tête en se moment lui fit terriblement mal.
Elle entendit un bruit, comme si quelque chose tombait et roulait, sûrement une pierre d'après ce qu'analysa Sélia.

Le quelque chose, ou plutôt quelqu'un qui lui était tombé dessus c'était relevée -en s'appuyant bien évidemment sur Sabrina qui eut encore plus mal- et courait rattraper la chose qui était, comme Sélia l'avait remarqué, une pierre.
Sabrina était outrée, la fille devant elle, qui s'était retournée, ne s'inquiétait même pas, ne s'excusait pas, quel culot!

Là, c'était un coup pour son ego, un coup pour deux de 'ses autres', un coup pour sa tête surtout!
Vous savez ce qu'une situation pareille entraîne? Une colère noire... C'est sans s'en rendre compte que Sabrina laissa Sandra, Luna, Emma et Prescillia prendre le contrôle et qu'elle se releva la douleur qu'elle ressentait à la tête s'évanouissant sur le coup.


NON MAIS CA VA PAS DANS TA TÊTE? TU M'AS FAIT TERRIBLEMENT MAL JE TE SIGNALE!
Déjà que je suis énervée, il faut vraiment que la personne qui me tombe dessus soit une Poufsouffle obsédée par une pierre! Tu aurais pu t'excuser, je sais que c'est un véritable honneur que je te fais de m'énerver sur toi, un véritable honneur pour toi que de tomber sur une personne comme moi mais, C'EST TROP DIFFICILE POUR TA PETITE TÊTE QUE DE DIRE PARDON?

Si tu veux, pour t'excuser tu peux tout aussi bien sauter du rocher! Quand on retrouvera ton corps, je me ferais un plaisir de lui lancer un Doloris pour voir la souffrance que ça peut causer sur un corps à moitié mort.

J'étais de bonne humeur avant que tu n’arrives! ET LA JE SUIS DANS UNE TERRIBLE COLERE! NON MAIS FRANCHEMENT, TU SAIS COMBIEN DES HABITS PAREILS COUTENT?
Dit-elle en désignant des habits assez chers effectivement. CERTAINEMENT PLUS QUE L'ARGENT QUE TU POSSEDES SUR TON COMPTE! JE SUIS PEUT-ÊTRE RICHE MAIS PAS UNE RAISON POUR JETER L'ARGENT PAR LA FENÊTRE!

Là, c'était le mélange explosif des nouvelles 'autres' de Sabrina... Sabrina commençait étrangement à avoir peur pour la jeune fille en face, et remerciait le ciel à la place d'Eloïse de ne pas avoir eu à subir Sofia qui l'aurait certainement Avada Kedavrisé sur place.
Revenir en haut Aller en bas
Eloïse Cross
Poufsouffle
Poufsouffle
Eloïse Cross

Nombre de messages : 516
Age : 34
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sorts 1 2 MD3
Capacités Spéciales : apprentie mage sylvaine, médicomagie
Points Prestige : 2
Date d'inscription : 18/10/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Left_bar_bleue100/100recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Empty_bar_bleue  (100/100)
Points de mana:
recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Left_bar_bleue100/100recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Empty_bar_bleue  (100/100)

recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Empty
MessageSujet: Re: recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab)   recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) EmptyLun 27 Nov - 17:48

Pas de doute, il s'agissait bien d'une élève... Une vraie furie d'ailleurs ! Éloïse reconnu à peine la tête d'une demoiselle tout le monde qu'elle avait dû croiser dans les couloirs ou peut-être dehors... Ce qui était sûr, c'est qu'elle ne lui était pas inconnue... Mais déformé par la rage, son visage était méconnaissable !

Elle se sentit stupide... La pierre n'avait rien, mais la jeune fille si. Elle lui était tombée dessus, s'était appuyée sur elle pour se relever, n'avait pas eu le moindre mouvement pour l'aider, toute apprentie médicomage qu'elle se prétendait, et tout ça pour la pierre... Elle avait renoncé à tous ses principes pour ce nouvel élément de sa vie... Elle voulu alors s'excuser, mais avant que ce cheminement de pensées ne fisse le trajet de son cerveau à son corps, la gamine commença à l'engueuler, à crier, elle avait l'air folle de rage et insultait Éloïse de tous les moyens possibles... La peur, l'incompréhension et la colère que ressentait Éloïse depuis ces derniers jours ainsi que sa confusion, tout ce qui bouillait en elle sans pouvoir sortir, explosa comme une cocotte-minute restée trop longtemps sur le feu... BOUM !!!


Tu sais t'exprimer sans crier ? Si tu as vraiment mal à la tête, à moins évidemment que tu ne prétendes pour avoir plus de raisons de m'engueuler, ça va pas s'arranger de cette manière ! Tu as quoi à me reprocher, exactement ???

T'être tombée dessus ??? Tu crois vraiment que c'était mon choix ? Moi aussi je me suis fait mal, je te signale ! Je n'y suis pas pour plus que toi ! Est-ce que je commence à gueuler comme un goret parce que tu te trouvais sur mon chemin ? Parce que moi aussi j'ai passé une mauvaise journée ??? Mais quelle conne !!! Tu es incapable de prendre en compte les sentiments des autres ???

Mais que dis-je ??? Je suis une Pouffy, exact ? Une de ses abruties qui ne savent qu'être gentilles et sourire ? Qui ne savent pas dire un mot plus haut que l'autre ? La maison basse ? Celle où l'ont met ceux qui n'ont ni courage, ni ambition ni intelligence ??? Celle des gentils et naïfs ??? Eh bien un scoop, petite fille ! Je ne suis pas une Poufsouffle !!! Je n'en suis pas une, tu entends ??? Catégories stupides ! école stupide qui répartit des gamins en espérant les rendre amis et finalement en les faisant s'entretuer... Elle est due à quoi la guerre à ton avis ??? Mais évidemment, une fillette qui se prend pour la reine du monde ne s'abaisse pas à réfléchir à ces choses là, n'est-ce pas ???

évidemment, quand on est bourré de fric, et que les parents sont là pour aider, ça sert à rien de réfléchir, on se contente d'aller gentiment à l'école, de ramener des bonnes notes parce que c'est ce qu'on nous demande, et rien de plus !!! Moi je vais à l'école pour me former... Pour apprendre un métier, pour aider les autres... Mais tu ne sais pas ce que ça veut dire, ni tu ne peux comprendre ce qu'est une vocation, n'est-ce pas ? Tu ne vas à l'école que parce qu'il le faut... Pas intéressante ! Non, moi je n'ai pas d'argent, ni sur mon compte (que je n'ai pas), ni dans mes poches... La petite vie facile, c'est bon pour les autres... Je n'ai pas de beaux vêtements parce que je n'ai pas les moyens de m'en acheter.. Mais moi je ne me plains pas... Je crois que tu ne connais pas de valeurs dans la vie, si tu mets sur le même plan tes vêtements légèrement salis, et une chute qui aurait pu être grave !!! Tu es incapable de juste dire que tu as eu de la chance, il faut que tu gueule comme un cochon qu'on égorge ??? (pendant que j'y suis, cette métaphore convient à merveille avec ton look rose bonbon !)

Tu me reproches de ne pas m'excuser ??? Mais pour ça l'aurait peut-être fallu que tu m'en laisses le temps !!! Quand à la pierre, s'il te plait, ne parle pas de ce que ton petit cerveau ne peut pas comprendre... Moi même je ne peux pas comprendre !!! Je suis dans un état pas croyable rien qu'à cause d'elle sans savoir pourquoi, et tu me dis obsédée ??!!! Laisse tomber va, tu es toi-même trop obsédée par ta propre petite personne que tu es incapable de prendre en compte le désarroi des autres... Alors le comprendre !


Éloïse avait commencé à parler avec mépris, puis le ton était monté et elle avait véritablement crié, hurlé même, sur la gamine folle de rage qui se trouvait devant elle, et, comme pour une cocotte-minute, la pression diminuant, elle s'était elle aussi épuisée, elle et sa colère, ne restant que son désarroi, et les larmes avaient commencées à couler... Le ton méprisant restait, mais à travers les larmes, elle faisait plus pitié qu'autre chose...

Elle resta une ou deux minutes silencieuse, reprenant son souffle, et laissant couler ses larmes, et sa peur, puis se souvint qu'elle était apprentie médicomage, et qu'elle avait face à elle quelqu'un qui avait mal... Pas très mal, si on en croyait la manière dont elle avait réussi à crier, mais quand même... Elle leva donc sa baguette, la pointa sur la tête de la petite fille, et sans mettre trop de force dans son sort (pas plus qu'il n'en était nécessaire, pour que cela fonctionne mais que ça ne l'abrutisse pas), elle prononça d'une voix blanche :


Morphinus
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Empty
MessageSujet: Re: recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab)   recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) EmptyMer 29 Nov - 16:58

Plus Eloïse parlait, plus Sabrina s'enrageait! Comment osait-elle des choses pareille sur une fille qui, quelques jours plus tôt, lui avait vendu ses ingrédients de potions? Comment osait-elle parler à une fille aussi belle, sympa, gentille et adorable que Sabrina? Comment une fille de la classe d'Eloïse, osait ne serait-ce qu'élever la voix sur une fille de la classe de Sabrina? Mais pour qui elle se prenait pour insulté le look de Sabrina alors qu'elle n'avait même pas l'argent de pouvoir se faire teindre les cheveux aussi bien que Sabrina? Mais, comment avait-elle le culot de la traité de conne, alors que Sélia était sûrement plus intelligente que dix Eloïse réunies?
Sabrina s'approcha petit à petit d'Eloïse... Eloïse qui continuait à parler, qui continuait à lui gueuler dessus en l'insultant, Eloïse qui lui inspirait un sentiment de mépris à cause de la supériorité que Sabrina éprouvait pour elle...
Là, Eloïse fit allusion à son égoïsme, elle venait de prononcer la phrase en trop, elle avait été beaucoup trop loin que la limite, elle venait de faire une erreur fatale... Violetina, Sofia et Maëva se ramenèrent, Maëva juste à moitié, mais présente quand même... Elle était à présent à 50 cm d'Eloïse, Sabrina était un peu plus petite que la fille, (1m62 Sab) et... Prise par Violetina, Sabrina envoya la plus belle claque du jour; ce retenant de recommencer encore et encore, elle leva sa baguette, sous l'effet de Sofia.


Avada... Sabrina reprit 'conscience'- oui, j'ai oublié de vous dire qu'elle avait perdu connaissance lorsque Eloïse lui était tombée dessus- lorsque Eloïse lui lança un sort et elle eut le temps de dire un petit: Stop...
Alors qu'elle était sur le point de dire le dernier mot de sa formule, et que quelques étincelles vertes sortaient de sa baguette, Sabrina baissa sa baguette et regarda Eloïse, évidemment Sabrina avait reprit conscience, mais pas le contrôle d'elle-même, 'ses autres' avaient encore le contrôle!
Alors Violetina, encore en plein rêve, elle fit une chose...
Elle claqua la deuxième joue d'Eloïse, avant de la regarder Eloïse avec mépris et de reprendre sur sa lancée:


JE NE T'AI PAS DIS QUE J'AVAIS MAL A LA TÊTE IMBECILE! J'AI DIS QUE CA FAISAIS MAL! J'AI PAS DIT OU!
Ce que j'ai à TE REPROCHER? TU ME TOMBES DESSUS, TU NE T’EXCUSES PAS ET TU T'APPUIES SUR MOI! EN PLUS DE CA TU M’INSULTES!!
Sabrina fit une pause, pas assez longue pour laisser le temps à Eloïse de répliquer, mais assez longue pour se permettre de respirer.

Nan mais qu'est ce que j'en ai à foutre que tu te sois fais mal? HEIN? Je me suis fait mal, c'est l'important! Sa voix montait de plus en plus au fur et à mesure qu'elle parlait.

Que tu sois une Pouffy, une Serdaigle, une Gryff ou même une Serpentard, qu'est-ce que ça peut me faire moi? C'est ta vie, pas la mienne! Et, là, c'est toi qui t'insulte hein, pas moi!
Il t'arrive de réfléchir avant de parler? TU DIS "J'suis qu'une Pouffy" après tu m'sors un scoop comme quoi t'es pas une Pouffy... Et tu veux un scoop aussi? : Je n'y réfléchis pas, je le sais! Je suis Gryffondor et alors? Je suis bien plus importante et intéressante que toi, et alors? MOI JE T'AI PAS CRITIQUE SUR TA MAISON!
Sabrina s'arrêta de parler, essayant de se souvenir des paroles de la jeune fille pour pouvoir extérioriser sa colère.

ET MES PARENTS NE SONT PAS LA POUR M'AIDER! Alors quand on sait pas, on la ferme m'dame j'sais rien mais j'parle trop! Et essaye de te souvenir, combien de fois tu m'as vue en cours? ET SERIEUSEMENT, MON DIPLOME TU SAIS OU TU TE LE METS? TU N'AS SUREMENT PAS PENSE QU'UNE FILLE COMME MOI, PUISSE AVOIR DES PROBLEMES HEIN? Et la valeur de la vie, tu ne la connais sûrement pas mieux de moi! Je change ma place avec toi, si tu veux vraiment voir ce que ça fait d'être condamnée ma petite! ET DE LA CHANCE DE QUOI? POURQUOI? PARCE QU'UNE PETITE BLONDINETTE SANS CERVELLE M'EST TOMBEE DESSUS?

Sabrina s'éloigna un peu plus, prit sa baguette et la leva, avec un coup de pouce de la part de Luna, elle passa de la fureur à un amusement pas possible, et c'est avec ça qu'elle leva sa baguette vers Eloïse...

Moi je peux comprendre, toi tu ne peux pas comprendre ça! C'est le problème quand on est une blonde sans cervelle! C'est ce genre de blondes qui gâchent notre réputation. Et le désarroi des autres, je le comprend quand je veux, et il se trouve que je n'ai pas envie de comprendre ton désarroi!

Sabrina ou plutôt, Sandra, ruminait de l'intérieur en pensant à ce qu'elle faisait là, en parlant à Eloïse calmement du coup en faisant bien exprès de montrer le fait qu'elle avait une idée en tête, et en gardant sa baguette vers Eloïse.

Dis-moi, tu as quelque chose contre les Avada? Sadique, très sadique de sa part... Mais pas plus que ça:

Parce que, ce serait cool de t'en lancer un, là, tout de suite! Et tu sais c'est quoi le pire? C'est que j'en ai déjà lancés et que je me suis entraînée depuis! Tout ça était vrai, et comme pour le prouver, un rat se trouvait là... Mais...Finalement, rapproche toi du bord de la montagne ma petite, c'est beaucoup plus passionnant de te voir sauter!
Sabrina avait toujours sa baguette sur Eloïse, elle ne savait pas vraiment si elle allait vraiment faire ça, mais pour l'instant c'était plus un jeu... Sadique!
Revenir en haut Aller en bas
Eloïse Cross
Poufsouffle
Poufsouffle
Eloïse Cross

Nombre de messages : 516
Age : 34
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sorts 1 2 MD3
Capacités Spéciales : apprentie mage sylvaine, médicomagie
Points Prestige : 2
Date d'inscription : 18/10/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Left_bar_bleue100/100recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Empty_bar_bleue  (100/100)
Points de mana:
recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Left_bar_bleue100/100recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Empty_bar_bleue  (100/100)

recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Empty
MessageSujet: Re: recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab)   recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) EmptyVen 1 Déc - 13:25

Cette fille était complètement folle ! Parfaitement démente ! Et maintenant, après lui avoir encore gueulé dessus, elle pointait sa baguette sur Sabrina, baguette au bout de laquelle il y avait encore quelques minutes on pouvait voir les premières lueurs d'un avada kedavra...

Ce n'était rien de le dire, Éloïse en avait peur... Pourtant, elle n'avait pas peur des gens... De la timidité, ça oui, elle en avait à revendre... Mais peur, non. Elle avait rarement peur... Et pas des gens... mais d'une folle, incapable de se contrôler, qui agissait comme si elle était possédée, oui... Là, elle avait peur, vraiment, et sans aucun doute...

La baguette de la folle pointée sur elle, elle n'avait pas beaucoup de choix... Si elle faisait ce qui lui était demandé, il y avait peu de chances pour que la raison revienne chez Sabrina, et qu'elle lui dise d'arrêter... Si elle ne le faisait pas, elle risquait un avada... En fait, elle n'avait aucun choix...


Tu veux me tuer ? Me tuer pour t'avoir bousculé ? Vas-y...

Elle fit un pas en avant, s'exposant plus près de la baguette et du sort mortel...

Mais avant ça, laisse-moi te présenter mes excuses... Je ne t'avais pas vue... J'étais préoccupée, je n'ai pensé qu'à... Enfin, je n'ai pas remarqué tout de suite que j'avais bousculé quelqu'un... Tu m'as insulté (et tu avais sans doute raison), je n'ai pas plus réfléchis... Je retiens ma colère depuis trop longtemps, c'est toi qui as tout pris...
Je suis apprentie médicomage... Et si tu le veux, je peux te soigner... J'ai essayé de le faire, mais tu m'en a empêché...
Après, tu feras ce que tu veux de moi... Je ne peux pas t'en empêcher... Je ne sais pas me battre...


Elle sorti tranquillement sa baguette de sa poche, attendant la réponse de son ennemie du moment... Elle crevait de trouille, mais sa main ne tremblait pas... Si son plan fonctionnait, si la jeune fille la laissait la soigner, tout irait mieux pour toutes les deux...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Empty
MessageSujet: Re: recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab)   recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) EmptyVen 1 Déc - 23:26

A la phrase d'Eloïse, Sabrina eut un petit rire, elle tourna et retourna la baguette dans ses mains et la repointa sur Eloïse:

Oh non, juste que j'ai envie de m'amuser! Et puis tu sais, Avada Kedavra c'est quand même une belle formule tu trouves pas? Tu as déjà essayé l'endoloris?

Sabrina regarda sa baguette, évidemment qu'elle s'était entraîné sur des ras, mais ce n'était plus suffisant! Depuis sa rencontre avec Ellana, qu'elle avait lancé l'Avada, elle n'en avait plus peur et le lançait autant de fois qu'elle le pouvait! Pas parce qu'elle trouvait ça bien de tuer -Quelle personne normale aimerait ça?- et pas qu'elle appréciait de mettre fin à une vie, mais c'était son père ou elle, c'était la vie de son père contre la sienne... Elle ne pouvait tout simplement pas se laisser faire!
Elle écouta Eloïse s'excuser, éclata d'un rire cristallin, mais là elle réagit quand même mentalement:

Allez les filles, raisonnez-vous! Vous êtes du côté du mal mais vous ne pouvez pas faire ça! Sandra, Maëva, vous êtes mi-neutre vous! Aidez moi, je peux rien faire contre la volonté des 4 plus puissantes là...

-Sandra, Maëva, Sofia, Violetina...Sélia! Dis, pourquoi 4/5 des plus puissantes sont du mauvais côté? (Fiona)

Ah non, Sandra et Maëva c'est à moitié! Donc, c'est 3 des 5...

Mais attends, Sélia, Fiona, Lisa, Luna... Roh! Toutes celles qui restent! Aidez moi, si je m'allie on va réussir!

-Si vous faîtes ça... Je lui lance l'Avada! (Sofia)

Nan mais qu'est-ce qui c'est passé pendant que tu dormais Sofia? Tu as tellement changé! D'habitude, tu ne me faisais pas chanter, tu n'as pas été si loin!

-Roh la ferme toi, amuse toi avec nous au lieux de radoter! (Violetina)


C'est à ce moment précis que Sabrina su qu'elle ne pouvait plus éviter la discussion avec 'ses autres', elle ne pouvait pas se laisser manipuler comme ça à ce point!
Evidemment, elle savait tout de 'ses autres', mais elle avait l'étrange impression que quelque chose avait changé depuis que Maëva était venue, Sofia et Violetina dormaient depuis... Mais dormaient-elles vraiment? Qu'avaient-elles fait, et comment se faisait-il que Sabrina n'ait rien entendu? Et Sandra, où étaient ses limites?

Toutes ces questions tournaient dans sa tête alors qu'Eloïse s'approchait d'elle d'un pas...
Sabrina regarda droit dans ses yeux et c'est ainsi qu'elle vu la peur dans son regard, même si d'apparence Eloïse paraissait confiante et lui murmurait un tissu de mensonge, elle avait peur de Sabrina, et Sabrina avait peur d'elle-même... Comment en était-elle arrivée là? Sabrina réfléchissait, ce désolait de son sort mentalement, car dans ses yeux aucune lueur de trouble ne ressortait, son regard, son visage était pareil qu'avant...


Nan mais tu me prends pour qui? Je te signale que de nous deux, c'est moi qui maîtrise la comédie alors médicomage ou pas tu ne me touchera pas! Tu crèves de trouille, et je suis sûre que ton truc là de blabla c'n'est qu'une ruse ou je ne sais quoi pour essayer de m'avoir! Alors je vais très bien, merci de t'en soucier mais tu recules d'un pas sinon je t'avada kedavrise sur place! A moins que tu ne préfères l'endoloris?
Si tu ne sais pas te battre tant mieux, mais c'est trop tard, les pardons viennent toujours trop tard... Ah, et si tu préfères, je peux encore t'assommer avant de te tuer!


Sabrina regarda Eloïse d’un regard plein de haine, dans ce truc, Sabrina ne savait même plus quelle ‘autre’ parlait…
C’était tellement étrange à présent comment ‘ses autres’ parlaient, elle avait du mal à s’imaginer qu’elle les avait créés ! Qu’est-ce que c’était ça ? Elle se demandait du plus profond d’elle-même quelles étaient les personnes qui avaient kidnappé ‘ses autres’ et les avaient remplacés par des monstres… Mais la Sabrina de l’extérieur, celle que ‘les autres’ contrôlaient avait un petit sourire ironique, sadique…
Revenir en haut Aller en bas
Eloïse Cross
Poufsouffle
Poufsouffle
Eloïse Cross

Nombre de messages : 516
Age : 34
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sorts 1 2 MD3
Capacités Spéciales : apprentie mage sylvaine, médicomagie
Points Prestige : 2
Date d'inscription : 18/10/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Left_bar_bleue100/100recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Empty_bar_bleue  (100/100)
Points de mana:
recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Left_bar_bleue100/100recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Empty_bar_bleue  (100/100)

recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Empty
MessageSujet: Re: recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab)   recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) EmptySam 2 Déc - 12:11

Dommage... Si je l'avais guéri, elle aurait su que je ne lui voulait aucun mal... Elle se serait peut-être calmée...

Maintenant, il n'y avait plus rien à faire... Éloïse s'assit par terre, s'installant confortablement, et laissa son adversaire décider de son sort...

D'accord ! Tu ne veux pas de mon aide... Je ne peux pas partir... Tu as gagné, oui tu me fais peur... Alors je ne veux pas risquer un sort dans le dos... Qu'au moins je le voie venir...

Assise ainsi, elle attendit la réaction de la jeune fille, qui, elle en était persuadée, était elle aussi très désorientée... C'est bizarre... Tourmentées comme elles étaient toutes les deux, elles auraient pu se serrer les coudes et être amies... Elles étaient ennemies...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Empty
MessageSujet: Re: recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab)   recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) EmptySam 2 Déc - 20:57

Sabrina baissa le regard vers Eloïse qui s'était assise et qui la regardait...
Pas de résistance, rien, sauf peut-être la baguette qu'elle avait en main depuis pas mal de temps...
Alors Sabrina baissa sa baguette au niveau actuel d'Eloïse, s'accroupi à son tour et lui dit doucement...


Ma p'tite, je suis peut-être pas aussi grande physiquement que toi, mais ta baguette, tu comptes en faire quoi? Donne la moi gentiment, s'il te plaît...

Sabrina tendit sa main gauche, gardant sa baguette à elle pointée sur Eloïse et s'éloignant assez pour qu'Eloïse n'ait aucun moyen de la toucher, elle se protégeait systématiquement d'une attaque quelconque, bon, on admet qu'elle peut très bien esquiver grâce à Sofia, bien ce battre à main nue avec Violetina, qu'elle était capable du pire pour assouvir le sadisme de Sandra et tout ça mais elle voulait éviter de devoir faire un combat mental qui pourrait déranger son cerveau pendant un moment (En fait non, mais elle voulait éviter les nuits blanches car si elle dormait après une dispute avec toutes 'ses autres' elles pouvaient encore prendre le contrôle et faire des choses qu'elle préférerait éviter).

Cette attitude était certes égoïste de sa part, mais elle préférait ce persuader qu'il n'arriverait rien à Eloïse plutôt que de risquer des nuits blanches où des nuits qui causeraient beaucoup de dégâts! Et elle essayait de se dire que, si elle faisait des nuits blanches, elles pourraient commettre beaucoup plus de meurtres qu'un seul... Mais rein à faire, Sélia refusait de se réveiller ou de moins de l'aider! Lisa, Luna (qui avait elle aussi le contrôle) et Fiona étaient réveillée mais pas Sélia... Il fallait y remédier, vite fait... Sabrina encore pleins dans ses souvenirs, dans ses réflexions, ne se rendit qu'à moitié compte du fait qu'elle parlait...


Oh mais attend, lève toi d'abord! Il se peut très bien que je n'ai pas envie de te tuer comme ça, mais plutôt de te forcer à sauter dans le vide non? Tu sais comme dans les films moldus, sauf que là il n'y a ni parachute, ni aucun moyen de te sauver de ta descente aux enfers - Peut-être suivie par une montée au Paradis qui sait?-.

Si Eloïse sautait, Sabrina était sûre que le 25 elle laisserait son père la tuer, elle ne pourrait même plus se regarder dans le miroir! Et elle pourrait même prendre le risque de vivre ce qui arriverait si ce n'était pas son père qui la tuait, en se suicidant...
Mais dans ce cas, pourquoi ne pas risquer la nuit blanche? Parce que si jamais elle avait un double meurtre sur la conscience ou peut-être trois ou quatre, jamais elle ne le supporterait... Alors, la vie d'Eloïse n'était pas si importante comparée à tant d'autres vies!

S'il vous plaît, raisonnez vous, vous n'allez pas en mourir je vous jure! Ce n'est pas pour un excès de sadisme que vous ferez ça... Luna, je suis sûre que même si tu es très en colère, tu ne vas pas faire ça? Mais merde! Tu es du côté du bien!

-En fait non, là je ne suis plus en colère du tout... Je te l'ai pas dis? (Luna)
Revenir en haut Aller en bas
Eloïse Cross
Poufsouffle
Poufsouffle
Eloïse Cross

Nombre de messages : 516
Age : 34
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sorts 1 2 MD3
Capacités Spéciales : apprentie mage sylvaine, médicomagie
Points Prestige : 2
Date d'inscription : 18/10/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Left_bar_bleue100/100recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Empty_bar_bleue  (100/100)
Points de mana:
recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Left_bar_bleue100/100recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Empty_bar_bleue  (100/100)

recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Empty
MessageSujet: Re: recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab)   recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) EmptyDim 3 Déc - 16:38

Elle l'avait oubliée, celle-là... Sa baguette qui se trouvait encore, en position plus ou moins offensive, serré dans son poing gauche... Elle comprenait sabrina qui ne faisait que se protéger d'une attaque quelconque, mais elle ne pouvait donner sa baguette... Elle n'était pas d'un courage extrême, en tous cas pas au point d'en être téméraire, mais sa baguette, c'était son bien de sorcière... Elle savait, avec ses soeurs cracmolles qui, bien qu' heureuses, étaient tout de même déçue de n'avoir aucun pouvoir, qu'elle avait de la chance d'être un sorcière... Et abandonner sa baguette, c'était tout abandonner, dans ce cas, n'avoir aucun moyen de défense contre cette folle qui, pour l'instant, ne faisait que menacer, mais qui finirait sans doute par passer à l'acte... Et c'était aussi abandonner son statut de sorcière... Elle n'était pas encore assez douée pour pouvoir être une sorcière sans l'usage de la baguette... Elle ne connaissait aucun sort sans baguette, et n'avait aucune connaissance des magies indépendantes (elle les appelait comme ça parce qu'on n'avait pas besoin de baguette pour les contrôler, et parce qu'il n'y avait à sa connaissance aucun terme pour les regrouper)...

Non.

Je comprends que tu dois avoir peur, mais je te le répète... Je n'ai aucune connaissance de l'art guerrier, je ne sais pas me battre, je ne connais aucun sort offensif. Et j'ai peur de toi... Tu es démente, tu as même l'air possédée...

On dépasse complètement la dispute pour cause de bousculade, là... Tu t'en rends compte ? Tu veux me tuer, ou me regarder mourir pour te venger ? Parce que je t'ai fait tomber ???

Alors dans ce cas tu devras le faire toi-même. Je ne te donnerai pas ma baguette, et je ne me relèverai pas... Si tu veux me voir sauter, prends ton courage à deux mains et pousse-moi... Si tu veux me lancer un Doloris, ouvre grandes tes oreilles pour entendre mes cris de douleur, et tes yeux pour me voir souffrir... Si tu veux me tuer, supporte ensuite mon corps sans vie, yeux ouverts, devant toi... Assume tes choix. Je n'ai pas l'intention de te faciliter la tâche...


C'était sans doute plus téméraire que son caractère habituel, de lui dire tout ça, mais Éloïse était persuadée que la petite fille devant elle, si forte dans les menaces, ne réussirait pas à aller plus loin, maintenant que le calme était revenu... Ce n'était pas encre le calme de la paix, loin de là, mais on pouvait dire qu'on était en pleine guerre froide... Après tout, ce n'était qu'une gamine ! Après avoir vu la colère et le rire chez elle, elle était persuadée qu'elle n'avait pas plus de 12 ans...

Une enfant... une gamine...
Et depuis quand les gamines savent-elles lancer des avada ???
OK, sans doute une gamine très douée... Mais elle est trop jeune pour pouvoir supporter de tuer froidement... Ou de faire souffrir...
Il n'y a plus qu'à espérer, je n'ai pas le choix...


S'attendant quand même à un expeliarmus ou un accio, puisque sabrina voulait tellement qu'elle lâche sa baguette, elle resserra son poing et se tendit... S'attendant même à un império, de la part d'une gamine qui l'avait menacée de deux des trois sortilèges impardonnables, elle se concentra, prenant de grandes inspirations... On lui avait toujours dit qu'elle avait une forte tête, c'était le moment de le prouver !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Empty
MessageSujet: Re: recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab)   recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) EmptyMer 6 Déc - 22:36

Sabrina regardait Eloïse en face d'elle, à présent assise... Comment penser que Sabrina pourrait lui faire du mal? Sabrina n'avait rien contre Eloïse et plus le temps passait, plus ses espoirs que ce ne soit qu'un jeu s'épuisaient... Elle savait que 'ses autres' étaient assez puissantes pour tuer Eloïse, même si Sabrina n'avait pas la haine et l'envie nécessaire pour lancer un Avada ou un Doloris, elle savait que Sofia avec Sandra elles l'avaient!

Pourquoi ne pas avoir fixé les règles dès le début? Quand elle était petite, elle aurait dû les empêcher de s'entraîner à lancer leurs sorts favoris pendant qu'elle dormait! Elle savait que la puissance d' 'une autre' évoluait beaucoup plus vite que celle de Sabrina, normal puisqu' 'une autre' ne faisait que s'entraîner quand elle voulait, n'apprenait que les sorts qu'elle voulait...
Et inconsciemment, Sabrina s'était entraînée à lancer l'Avada Kedavra depuis l'âge de ses 5 ans, sous l'emprise de Sofia pendant la nuit ou une sieste!

Ne soyons pas mégalo, Sofia ne savait pas du tout lancer d'Avada à l'âge de 5 ans, juste, elle les lançait sur ce qu'elle trouvait -des petites bêtes- et pour tout dire, elle l'a même déjà lancé à son père... Quoique ça ne fasse que le chatouiller... Pareil pour Violetina, elle passait son temps à se battre, elle trouvait toujours le moyen de ne pas ce casser quelque chose mais de casser quelque chose...
'Ses autres' étaient là depuis ses 3 ans, et depuis ses trois ans, Sabrina avait du mal à conserver sa fureur.
Ou alors, elle faisait exploser l'objet en verre le plus proche d'un simple regard -vieille habitude qui était remontée à la surface lors de sa discussion avec Eilane-, ou alors elle lançait un avada à la personne la plus proche -son père la plupart du temps-, ou alors elle commencer à cogner et à frapper la chose la plus proche -parfois son père, parfois le mur-, ou alors elle montait dans sa chambre comme une grande pour claquer la porte bien comme il le faut, ou alors elle commençait à crier sur la personne qui l'avais mis dans cet état, en choisissant bien les mots méchants, ou alors... Elle comptait jusque dix et se calmait.

Donc, même à 3 ans 'ses autres' avaient prit trop d'importance dans sa vie, et c'est à ce moment qu'elle aurait du fixer les règles...
Mais, même étant très mature pour son âge, à quatre ans elle n'aurait pas pu se rendre compte de se genre de chose, pas prit le partit de faire partir ses amies, car sur le moment elles s'entendaient bien...
Et puis, elles n'étaient pas encore comme ça avant, certainement pas aussi dangereuses que maintenant... Et, pour Sabrina, il était difficile de mettre fin à une amitié... Et même maintenant, dire que Sabrina détestait 'ses autres' serait beaucoup trop faux! Elles la connaissaient à présent encore mieux que son père. Et, malgré tout les dangers, malgré les meurtres, jamais elle ne pourrait tuer 'ses 10 autres', car oui, pour elle s'était des meurtres!

Eloïse prit la parole, gardant délibérément sa baguette dans sa main et lorsqu'elle eut fini de parler, Sabrina avait fini de réfléchir et doutait à présent:
Devait-elle laisser Sélia prendre le contrôle? Car, Sélia était sûrement la (ou l'une) (des) plus puissante des dix, et même malgré ça, Sabrina doutait... Une fille si intelligente, une fille avec un esprit de déduction pareil! Une fille qui retenait tout, même des choses qu'elle avait lu à 6 ans ne pouvait qu'être dangereuse avec toutes 'les nouvelles autres' réunies à toutes 'les autres' du mauvais côté!
Mais il fallait ce convaincre, Sélia était du côté du bien, Sélia était une fille réfléchie! Et au pire, elle pourrait les faire dormir, mais elles refuseraient de se réveiller le jour de son combat...
Mais c'était son seul espoir... Et elle se rassurait en se disant que, elle pouvait reculer mais ne plus jamais avancer! Alors, elle demanda, supplia a Sélia -qui elle aussi redoutait ça- de prendre le contrôle, ce qu'elle fit finalement.


Soyons sérieux pour deux secondes, c'est moi qui ai la baguette pointée sur toi, c'est moi qui sais me battre, c'est moi qui aie l'avantage... Et tu crois que j'ai peur? Si pour toi avoir peur c'est être confiante, alors oui, j'ai peur!

Ca commençait mal tout ça, mais il n'y avait encore eut aucune menace, donc ça allait... Sabrina se rassura un peu, du fin fond de sa mémoire, c'était une sensation bizarre de ne rien ressentir, ni de ne pas sentir son corps car quelqu'un d'autre avait le contrôle. Ca faisait bizarre d'être des pensées dans sa propre tête mais rien de plus, de ne pas savoir bouger ses membres comme elle le voudrait!
D'habitude elle n'y faisait pas attention, même quand une 'autre' prenait le contrôle sans son accord, Sabrina était toujours présente, c'est un peu comme si ils se partageaient le contrôle, et quelque fois quand elle laissait le contrôle, elle s'en fichait assez, ne remarquait pas le fait qu'elle n'était qu'une pensée parmi tant d'autres... Mais maintenant, maintenant que le temps était devenu long à force de se faire du soucis pour Eloïse et de se demander si elle allait commettre son premier meurtre humain sur une personne qui lui était accidentellement tombée dessus.


Et bien... On est jamais vraiment passé par le stade de dispute tu te souviens? On est tout de suite passé au stade du "Je te tue ou tu sautes?"! Oh oui bien sûr il y a aussi eu le stade du "Toi t'es qu'une p'tite conne" mais c'est toi qui a commencé avec la vulgarité, moi je suis de bonne famille et bien élevée, je n'utilise ce langage que lorsqu'on l'utilise pour m'insulter. Sabrina, toujours enfermée dans son corps, soupira mentalement en se disant que les paroles de Sélia rendaient les choses un peu plus sérieuse, et que le ton de la voix était déjà beaucoup plus calme.

Une fois de plus, je te demanderais de réfléchir, si de deux ou trois expéliarmus de suite, je peux te faire reculer suffisamment pour que tu tombes à quoi bon perdre son temps dans ses enfantillages?
Et si je veux te tuer, ne crois tu pas que je te regarderais obligatoirement mourir devant mes yeux? Pour avoir la satisfaction de te voir sans vie?
On dit que la vengeance est un plat qui se mange froid, mais avec moi il était chaud! Et même très chaud, totalement irréfléchie mais dans le fond bien trouvé... On n’aura aucune preuve que je t'ai touché! Je suis sûre que toi, tu n'aurais jamais eu mon génie et tu n'aurais jamais pu penser à ça!


Sabrina regarda Eloïse et l'analysa, avant de reprendre calmement, en jouant avec sa baguette...

Tu penses sûrement que je n'oserais pas? Qu'une fille de mon âge n'oserait pas te tuer! Mais détrompe toi, moi je tue et je n'ai même pas de remords! Tu veux savoir ce que moi, je suis en train de penser? Dommage que je ne sois pas tombée sur quelqu'un de plus coriace, l'amusement aura été court... Mais pourquoi ne pas le faire durer?

Sabrina, aurait retenu sa respiration, mais elle ne le put pas car elle n'avait pas le contrôle, alors elle voulu soupirer mais pareil... Alors elle attendit simplement, sentant son coeur battre de plus en plus vite, elle ne voulu pas voir ce qui se passait dans sur cette montagne.
Sandra ce concentra, Sélia essaya de l'empêcher et Sabrina l'essaya aussi, donc ce fut très lentement qu'elle leva la baguette vers Eloïse et lui dit:


Je voudrais te dire, que j'ose tout...

Endoloris!

Sabrina leva le sort au bout d'une minute de cri de la part d'Eloïse, Sandra en voulait encore plus, Sélia et Sabrina avaient réussit à tout stopper...
Heureusement que Sabrina n'avait pas eu envie de le faire, et que Sélia l'avait soutenue pour enlever le sort, sinon elle ne voulait pas se mettre à la place d'Eloïse... Et heureusement aussi que ce n'était pas un sort qu'elle était habituée à lancer, et enfin, heureusement qu'elle n'avait que 11 ans et non un adulte... Donc, on va dire que de la part d'une élève le sort était puissant, mais d'une vue générale, le sort avait été assez faible. Mais, profitant de la faiblesse d'Eloïse, Sabrina murmura un...
Revenir en haut Aller en bas
Eloïse Cross
Poufsouffle
Poufsouffle
Eloïse Cross

Nombre de messages : 516
Age : 34
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sorts 1 2 MD3
Capacités Spéciales : apprentie mage sylvaine, médicomagie
Points Prestige : 2
Date d'inscription : 18/10/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Left_bar_bleue100/100recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Empty_bar_bleue  (100/100)
Points de mana:
recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Left_bar_bleue100/100recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Empty_bar_bleue  (100/100)

recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Empty
MessageSujet: Re: recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab)   recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) EmptyVen 8 Déc - 16:46

Pendant un moment, Sabrina restait à réfléchir face à elle... en quelque sorte en grande discussion avec elle-même... Éloïse commençait à se rassurer... Elle avait eu raison : une si petite fille ne pouvait pas sérieusement vouloir assez de mal à quelqu'un qui, en toute objectivité, ne lui avait pas fait tant de mal...

Sabrina recommençait à parler... Quelques phrases qui confortèrent Éloïse dans sa pensée... La petite fille ne faisait que gagner du temps... Depuis le début, elle ne faisait que menacer... Pour paraitre dure... Pour faire peur...

Quand Sabrina dit ses derniers mots, elle parla avec une voix qui était froide, cruelle... Une voix qui, malgré toute sa colère, n'était pas la sienne... Son visage était fermé, et ses mots durs et coupés...

Je voudrais te dire, que j'ose tout...

La peur fit son come-back chez Éloïse, et l'emplit de panique... Pressentant la suite, elle frissonna violemment, et ne fut pas assez rapide pour éviter le sort qui la frappa de plein fouet.

L'endoloris, même jeté par une fillette de cet âge, quand il frappe par surprise, consiste en la pire douleur jamais vécue... Jamais Éloïse, dans sa vie si heureuse, n'avait connu de vraie douleur... Son manque d'expérience en la matière rendit l'effet du sort encore plus puissant, plus violent ! Elle fut jetée par terre, et ressentit comme un millier de brulures sur tout le corps... Comme si on la transperçait de très fines aiguilles, partout... Ou si on l'avait plongée dans une piscine de glaçons plus froids que tout ce que l'n pouvait imaginer... Objectivement, c'était une petite fille qui le lançait, ce sort, il ne pouvait être si violent... Mais c'était également une petite fille qui le recevait, une petite fille qui n'était pas si résistante à la douleur...

Le supplice s'arrêta aussi vite qu'il avait commencé... Combien de temps avait-il duré ? Une minute ? Une heure ? Une semaine ???

Éloïse épuisée se laissa complètement aller... Elle ne chercha même pas à résister. Elle était là, gisant par terre comme une poupée de chiffon, les yeux grands ouverts sur son si jeune bourreau. Puis elle tenta de s'assoir, se releva légèrement, pris même appui sur ses pieds avant de voir un nouvel éclair lui arriver dessus ! Elle entendit, sans le comprendre réellement, le sort prononcé à voix basse par son adversaire.

Expéliarmus !

Le choc projeta Éloïse en arrière. Un ou deux mètres, pas plus... Elle retomba violemment à terre, sa tête frappant le sol. C'était fini... Cela ne servait plus à rien de dire quoi que ce soit... Éloïse ferma les yeux et pensa à après... Sabrina n'allait pas s'arrêter là. Elle allait la tuer. Et elle la regarderait mourir...

Les yeux fermés, sans oser faire un seul mouvement, ne serait-ce que de respirer, Éloïse attendit venir la suite...

Elle attendait la mort...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Empty
MessageSujet: Re: recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab)   recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) EmptySam 9 Déc - 1:05

Sabrina sentait une boule dans sa gorge, elle avait... Elle avait lancé un Doloris à une personne qui lui était tombée dessus, qui lui avait gueulé dessus et insulté, mais elle avait quand même lancé un Doloris à quelqu'un...
Regarder Eloïse se tordre à ses pieds, ne serait ce qu'une minute, mais ce tordre tout de même à ses pieds lui fit mal... Mentalement, surtout!
Elle pouvait accepter d'être sadique, et même essayer d'accepter de menacer de tuer une personne de meurtre!

De Sofia, elle était habituée à lancer des demis Avada, enfin non mais ça la choquait moins, sachant que ce n'était pas la première fois... Mais jamais de Doloris, jamais elle n'avait vu une personne souffrir -physiquement- autant qu'elle avait vu Eloïse là maintenant.

Mais au fond d'elle-même, la partie de son coeur où elle était sadique, là où Sandra avait le plein contrôle, elle ne pouvait s'empêcher de jubiler, elle était en extase et très contente et ça...
Ca dégoûtait encore plus Sab’. Elle voulait s'excuser, mais le seul moment où elle arriva à avoir le contrôle -par accident- fût beaucoup trop court pour qu'elle aille secourir Eloïse.

Sabrina était trop occupée, au fin fond de sa tête, à se traiter de monstre et à se demander pourquoi est-ce qu'elle avait créé 'des autres'... Elle essayait de se consoler en se disant qu'elle avait créé Sandra inconsciemment et que Sandra avait créé les trois autres 'autres' rien n'y faisait! Le Doloris, c'était la faute de Sandra et c'était Sabrina qui l'avait créé...
Mais je disais donc, Sabrina était trop occupée pour se rendre compte qu'elle n'avait pas baissé sa baguette et que, dans toute la puissance que 'les autres' qui avaient le contrôle pouvaient utiliser, avait lancé un "Expeliarmus" qui fit projeter Eloïse, à un mètre et demi...
Sabrina regarda Eloïse, sur le sol... Un sentiment de victoire envahissant son corps, alors qu'elle et Sélia avaient plutôt envie de sauter.

Elle regarda Eloïse, à 2 mètres plus loin, ou à deux mètres et demi d'ailleurs, sur le sol... Sans vie au yeux de Sabrina...

Elle n'est tout de même pas morte? Elle... Sandra, Sofia, Violetina, Maëva, Prescillia, Emma et Luna, vous ne l'avez tout de même pas tué?

-T'as oublié Sélia! (Fiona)

ET C'EST MAINTENANT QUE TU TE REVEILLES TOI HEIN? T'AURAIS PU M'AIDER A EVITER CA MAIS TU ETAIS TROP OCCUPEE A DORMIR HEIN?????

-Nan, en fait je regardais avec toi, tu vois c'que ça fait à présent de ne rien être de plus que des esprits dans un corps? (Fiona)

-Sabrina, économise ta salive, calme toi je vais lui gueuler mentalement dessus moi-même! (Lisa)

Merci Lily...

-FIONA C'EST PAS L'MOMENT! SABRINA AVAIT BESOIN DE NOUS ET TOI TU RESTAIS LA A REGARDER LE SPECTACLE! (Lisa)

-Heu... Si elle avait besoin de nous, c'est que toi aussi, elle avait besoin de toi! Non...? (Fiona)

Pour une fois, t'as raison Fiona... LISA, QUE FAISAIS-TU A L'HEURE DU CRIME?

-Je dormais, chef! (Lisa)

Excuse acceptée!

-Dis, Sab', tu sais qu'Eloïse est morte et qu'à la place tu rigoles là? (Sélia)

Oui, chef!

-Mais euh, mon ange, je t'ai rien demandé! (Sélia)

Roh, je suis désolée... J'aurais jamais du vous créer! Vous et Sandra et tout les autres! Et dire que c'était un beau jour... Je viens de tuer quelqu'un et je suis tellement désespérée que je n'arrive même pas à pleurer, ni même à parler sérieusement... Sélia, avec vous je perd la boule.

- Tu ne l'avais déjà pas, ta boule! (Maëva)

LA FERME TOI! SI TU N'ETAIS PAS SI M... ET SI TU AURAIS DIS A SANDRA D'ARRÊTER, ON EN SERAIT PAS LA!!!

-Quoi? Y'a une autre lèche-botte dans le groupe? (Lisa)


Comme Sabrina l'avait donc expliqué, elle commençait petit à petit à perdre la boule et à devenir folle... Je veux dire, plus folle!
Mais peut-être que ce n'était pas ça... Elle n'arrivait simplement pas à admettre qu'elle avait commit un meurtre, elle faisait tout simplement comme si elle n'avait rien fait.
Elle y avait trop réfléchit, ses pensées lui donnaient trop mal à la tête alors elle faisait la chose la plus simple, elle ignorait...
Elle se sentait tellement mal, trop mal, elle avait besoin de rester dans ses pensées, juste assez pour oublier quel horrible monstre elle était, une ou deux petite dispute avec 'ses autres' pour croire que rien ne s'était passé...

5 minutes étaient passées depuis qu'Eloïse s'était cogné la tête, et c'est à ce moment là que Sélia décida de ramener Sabrina à la réalité, elle avait eu une longue conversation avec 'ses autres' (qui aurait durée donc 20 minutes oralement) et se sentait un peu mieux, enfin essayait...
Elle faisait toujours "comme si", elle souffrait silencieusement et faisait de son mieux pour ne pas le montrer, elle parlait avec 'ses autres' comme d'habitude, comme si rien ne c'était passé...
Et ce fut encore plus difficile lorsque Sélia la secoua, et la remmena à la réalité... Oui, elle devait affronter ses actes irréfléchis! Azkaban? Sûrement! Sauf si elle jetait le corps... Non, non, elle ne pouvait pas faire ça ne serait ce que pour la mémoire d'Eloïse, ne serait-ce que pour la respecter...

Elle fit un pas en avant, suivit d'un deuxième et d'un troisième... Jusqu'à ce que les deux mètres 25 qui la séparaient du corps d'Eloïse ne soient plus... Elle s'accroupit, ne prit même pas la peine de prendre le pouls, pour elle s'était évident qu'Eloïse était morte! Elle regarda Eloïse qui ne bougeait plus, Eloïse qui était finalement si belle et naturelle... Son premier meurtre humain...
Une lame coula sur sa joue, coulant et tombant sur celle d'Eloïse, vite suivit d'une deuxième... Avant de se relever et de murmurer:


Je...Je suis vraiment désolée...

Sabrina recula, un pas en arrière, deux... Elle regardait toujours Eloïse qui était sans vie... Elle voulait fuir tout ça, fuir!!! Elle en était à 6 pas en arrière lorsqu'elle décida de se tourner et de courir, loin du château, loin de son crime, loin de sa vie... Elle tourna donc la tête et... Boum! Elle n'avait pas vu le mur qui était là et qui signifiait l'entrée de la grotte, elle s'était cognée contre l'entrée de la grotte...
Sous le choc, elle recula d'un pas et sous une pierre, tomba... En tombant, sa tête se percuta contre un rocher.

Elle avait les yeux ouverts...Non, finalement ses yeux étaient fermés! Une douleur à sa tête, une énorme douleur à sa tête... Elle voulu mettre sa main sur la tête, pour calmer la douleur, ouvrir les yeux... Elle voulait se relever et courir! Mais elle n'y arrivait pas... Non, elle n'arrivait pas à ouvrir les yeux, ni à bouger ses mains... Evidemment, elle c'était cognée! Qui la sauverait maintenant? Qui? Sûrement pas Eloïse, elle était morte... Mais comment en être sûre maintenant? Elle n'avait pas vérifié son pouls! Peut-être qu'Eloïse était vivante? Qui sait... Peut-être qu'Eloïse pardonnerait et viendrait la...
Une douleur, une affreuse douleur... Elle n'arrivait plus à penser, plus à réfléchir... Etait-ce comme ça, lorsque l'ont mourrait? Perdons nous la vie, petit à petit, comme Sabrina... En sentant une partie de son âme partir encore plus, un petit peu... La seule pensée que Sabrina se permit fut un :

Je ne vous oublierais jamais les filles... Adieu...

-Comment nous oublier, puisque tu seras morte? (Maëva)
Revenir en haut Aller en bas
Eloïse Cross
Poufsouffle
Poufsouffle
Eloïse Cross

Nombre de messages : 516
Age : 34
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sorts 1 2 MD3
Capacités Spéciales : apprentie mage sylvaine, médicomagie
Points Prestige : 2
Date d'inscription : 18/10/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Left_bar_bleue100/100recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Empty_bar_bleue  (100/100)
Points de mana:
recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Left_bar_bleue100/100recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Empty_bar_bleue  (100/100)

recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Empty
MessageSujet: Re: recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab)   recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) EmptySam 9 Déc - 12:09

Un silence, une respiration qui s’accélère… Toujours sans oser faire un mouvement ou ouvrir les yeux, Éloïse mobilisait tous ses autres sens… L’audition, particulièrement, était en alerte… Et cette empathie, qu’elle ne comprenait ni ne contrôlait, son empathie aussi était éveillée… Elle pouvait sentir le trouble de Sabrina, sa douleur mentale si forte. Son petit bourreau pensait sans doute l’avoir tué. Elle était détruite…

Et là, plus encore que la peur, le désir de la punir lui vint… Elle resta ainsi, aussi morte et immobile qu’une poupée de chiffon, respirant le plus calmement possible pour éviter de se trahir… Pendant un moment encore, elle voulait montrer à cette enfant l’erreur qu’elle avait faite… Elle voulait lui faire payer sa cruauté, la lui faire payer par le remord. Et elle réussissait. Plus jamais Sabrina, se remémorant cet épisode, n’oserait lever sa baguette froidement sur quelqu’un… Sa cruauté et son sang-froid lui permettraient encore de se battre, pour se défendre, mais elle se souviendrait trop les regrets du meurtre et de la douleur infligée gratuitement pour oser lever encore sa baguette sur quelqu’un sans défense ! Et finalement, Éloïse aurait gagné.

Elle sentit la petite fille (face à sa détresse, Éloïse ne pouvait plus appeler celle-ci son ennemie ou son bourreau… La cruelle enfant était redevenue une enfant, une petite fille perdue) s’agenouiller près d’elle, pour la regarder… L’entendit murmurer des mots de pardon… Les mots que l’on prononce lorsque tout est perdu, que l’on aimerait revenir en arrière… Les mots qui signifièrent à Éloïse que l’enfant était prête… Elle sentit une, puis deux gouttes tomber sur sa joue… Des larmes. Des larmes de repentance… Elle avait gagné. Elle ouvrit les yeux pour faire face à Sabrina.

Celle-ci la regardait encore, regardait son visage aux yeux ouverts sans aucune marque de surprise… Elle la regardait, mais ne la voyait pas… Elle ne voyait maintenant que ce qu’elle voulait voir… Que ce que son esprit torturait lui montrait en punition… Pour faire réagir la petite, Éloïse remua légèrement ses membres endoloris, lançant à l’enfant un regard noir… Elle avait gagné, mais ne lui pardonnerait pas si facilement…

L’enfant se leva, sans percevoir aucun des mouvements d’Éloïse… Elle recula, deux pas, trois pas, son visage tordu devant l’horreur de son acte. Ou de ce qu’elle croyait être un meurtre de sang-froid… Puis, tout à coup, elle se retourna, préférant fuir les événements, trop durs sans doute à affronter…

Éloïse était à présent à demi levée, mais Sabrina ne la regardait plus… Elle vit celle-ci tenter de courir jusqu’au château et se heurter à un énorme rocher, une sorte de mur naturel qui se trouvait là… Elle se leva précipitamment, son désir de vengeance ne comblant pas le devoir qu’elle s’était donné depuis toujours d’aider les autres… Sabrina déstabilisée tomba en arrière… Comme au ralenti, Éloïse vit la tête de la petite fille heurter la pierre pointue sur laquelle elle tomba… elle vit le sang jaillir du trou béant qui s’y forma… Elle vit (et ne me demandez pas comment) la vie s’échapper instantanément de l’âme de l’enfant…

Elle entendit un hurlement tandis qu’elle se sentit courir vers le drame… C’était sa voix… C’était elle qui hurlait ce
NNNNNOOOOOOOOOOOOOOOOOOONNNNNNNNN déchirant…

Courant vers celle qui avait été si cruelle, et qui maintenant perdait sa vie par sa faute, pour son désir de vengeance, Éloïse sentit sa vie à elle lui échapper, tandis qu’elle vit, ou ressentit, sa vision se troublant de plus en plus, la blessure de Sabrina se refermer, la chaleur et les couleurs reprenant leurs place dans ce visage finalement si enfantin…Pendant que la chaleur à elle la quittait… Comme si elle transposait sa propre vie dans celle de Sabrina…

Elle ne se sentit pas tomber, mais elle sut qu’elle était à terre… Elle ne voyait plus rien, tout se mélangeait… Les couleurs se mêlaient pour n’être plus qu’un uniforme blanc… Les formes se mêlaient pour n’être plus rien… Elle ne sentait plus les pierres, ni le vent qui s’était mit à souffler furieusement, elle n’entendait également plus…

Elle avait donné sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Empty
MessageSujet: Re: recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab)   recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) EmptyDim 10 Déc - 3:45

Une vie qui part, petit à petit... Des espoirs qui s'effondrent, ceux de Sabrina...
Elle avait toujours cru son père, quand il lui avait dit qu'il fallait qu'elle reste le plus longtemps en vie pour qu'il puisse la tuer, ou qu'il fasse de même pour qu'elle puisse le tuer...
Jamais elle ne s'était demandée ce qui arriverait si jamais elle mourrait de la main de quelqu'un d'autre, car oui elle savait qu'elle n'était pas invincible et que prophétie ou pas, elle était en train de mourir.

Une sensation très bizarre au fond, la mort... Elle ne l'avait jamais redoutée, et dans son cas c'était mieux de ne pas redouter une chose inévitable au fond...
Elle sentit une chose chaude à sa tête, là où elle était tombée... Est-ce que tout le monde ressentait ça lorsqu'il mourrait?
Ou... C'était du sang? Sabrina ne pouvait même plus se poser la question, sa chute avait obligatoirement dû lui ouvrir la tête...
Elle avait froid, alors que le soleil tapait sur sa peau, déjà qu'elle n'arrivait pas à bouger, elle sentit son corps refroidir...

Chaque membre lui faisait mal, tout était très lent... Plus les secondes, les minutes passaient et plus elle se sentait vide, impuissante.
Pourquoi en être arrivé là? Pourquoi avoir voulu fuir un acte commis de sang-froid?
C'était une Gryffondor bon sang! Une Gryffondor se devait d'assumer ses actes, une Gryffondor se devait de rendre fière sa maison et être courageuse… ! Mais… Tout Gryffondor normal n’aurait jamais fait ça, tout Gryffondor normal n’aurait pas tué quelqu’un… Et, malgré les regrets et les remords, elle savait que ce n’était pas la dernière fois qu’elle aurait à faire ça…

Elle venait de souffler son dernier souffle, elle n’arrivait plus à respirer, son sang était sur le sol et Sabrina savait que c’était à présent la fin, la fin de sa vie si courte… Il y avait eu tellement de chose qu’elle n’avait pas pu faire et que de toute manière elle n’aurait pas fait à cause de la prophétie… Elle savait que jamais plus elle ne reverrait les visages, de ses ami(e)s, de ses personnes formidable qu’elle avait aimées… Sa mère, son père… Elle eut un flash devant les yeux, son père, elle et sa mère, en train de jouer à trois… C’était tellement enfantin comme vision, mais c’était l’un des plus beaux moments de sa vie. Lorsqu’elle était encore innocente.

Mais il fallait qu’elle se batte, pour son père, pour sa mère et sa famille, pour ses amis ! Pour elle-même… Pour ‘ses autres’, avec qui elle avait passé sa vie.
Il fallait qu’elle se batte, mais elle n’y arrivait pas, elle n’arrivait pas à tenir le coup… Elle faisait de son mieux pour retarder, mais c’était impossible, elle sentit le peu de vie qui lui restait la quitter alors que cela faisait 30 secondes qu’elle ne respirait plus…

Quand tout d’un coup, sans savoir comment… De l’air ! De l’oxygène… Elle, respirait à nouveau… Se demandant comment, pourquoi ? Etait-elle morte ? C’était comme ça le Paradis, de nouveau de l’oxygène alors qu’on est mort ? Hein, mais quoi ? Au Paradis on avait quand même pas besoin de respirer ! Mais si on avait un nez, ce n’était pas pour rien non ? Et, et… Il devait y avoir de l’air, mais non pollué ! Et…Allait-elle rencontrer Merlin ici ? Et, où était Dieu ? Peut-être qu’elle rencontrerait le premier Cooper de sa famille ? Pourrait-elle suivre la vie de tout(e)s ses ami(e)s d’en haut ? Y avait-il un nuage fait spécialement pour elle ? Pourrait-elle toucher les étoiles ? Ressentons nous la douleur lorsque nous sommes morts ? Pourrait-elle protéger tous les êtres qu’elle aimait ? Et, retournerait-elle sur terre un jour, ne serait-ce que pour pouvoir voir les gens qu’elle aime, même sous forme de fantôme ? Ou alors devait-elle choisir sous quelle forme elle voulait se réincarner ? C’était maintenant qu’elle devait se lever pour aller choisir si elle se réincarnerait, resterai au Paradis en tant qu’ange, si elle méritait l’enfer ou si elle voulait devenir un fantôme ?

Sabrina ne savait pas quoi faire, une vie s’achevait mais une autre commençait là… !
En tout cas, elle ne sentait plus de liquide chaud, ses membres étaient à nouveau éveillés et son corps n’était plus glacé… La douleur qu’elle avait ressentie à la tête était partie.
C’était une autre vie, elle le sentait dans son corps, elle se sentait changée… Beaucoup plus sereine, beaucoup moins triste et meurtrière !
Pouvait-elle penser ici ? Et, peut-être qu’elle devrait ouvrir les yeux ?
Evidemment qu’elle devait penser, même au Paradis on pouvait penser ! Sinon comment elle réfléchirait ?

Bah évidemment que je peux penser, quelle question !
OUAHA ! Je pense ! J’arrive à peennser ! C’est hyper cool le Paradis !

-Quelle question, tout le monde peut penser n’importe où ! Tu ne te rappelles pas, « Ta liberté de penser » ! (Sélia)

Sélia ? Qu’est-ce que tu fais là ?

-Ce que j’ai toujours fait dans ta tête tiens !

Oh non, ne me dit pas que même au Paradis vous êtes venues me hanter !

-Nous sommes de retour, pour vous jouer un mauvais tour ! Sofia, Violet’, la team Sabrina plus rapide que la lumière, rendez vous tous ou se sera la guerre ! (Sofia)

Sandra ! (Sandra)

Heu, les filles… On est au Paradis, je crois que vous feriez mieux d’oublier la télé hein… Et l’alcool aussi tant que vous y êtes !

-Saab, ma petite Sab ; toi et ton humour à deux balles… (Maëva)

Roh nan, elle est encore là elle !

-Je voulais te dire, c’est trop louche ça… Ouvre les yeux une fois ? (Sélia)

If you want!


Sabrina ouvrit les yeux, et à sa grande surprise, elle se trouvait encore couchée sur le roché où elle était morte…
Eloïse était encore à ses côtés, aussi morte que tout à l’heure. Sabrina soupira, au Paradis il faudrait qu’elle s’explique pour le meurtre d’Eloïse et normalement un ange n’avait pas le droit d’être un meurtrier aussi !
Elle se leva, toucha ses mains, elles n’étaient pas translucides comme celles d’un fantôme auraient dû l’être… Elle regarda autour d’elle, elle regarda ses pieds, elle regarda tout autour d’elle encore une fois… Son sang, encore sur le rocher qui l’avait tué !

Mais… Comment ? Elle pouvait peut-être être émerveillée et tout ce que vous voulez, mais Sabrina était loin d’être idiote, surtout lorsque Sélia lui parla…

-C’est bien ce que je pensais, je l’ai lu dans un livre… (Sélia)

Qu’est-ce que t’as lu dans un livre ? Le fait que je sois vivante alors que je devrais être morte ? Je sais que je suis appréciée ici, mais au point de me donner une deuxième vie !

-Pas ça gros bêta, le fait que cette fille t’a donné sa vie… Cette fille ou quelqu’un d’autre d’ailleurs ! (Sélia)

Quelle fille ? La –excuse moi du terme- Poufsouffle ?

-Ouais, elle ! (Sélia)

Hein ? Mais elle était morte…

-Bah apparemment pas, nan… (Sélia)

Et tu m’dis ça comme ça ? J’ai failli mourir parce que je croyais qu’elle était morte et toi tu m’apprends que finalement, peut-être bien qu’elle est vivante ! Non, attend j’ai dit failli ? Non, je SUIS morte !

-Bah oui, tu veux quand même pas que je pleure à chaude larmes ? Et puis, je l’ai lu dans un livre !
Quel livre encore ?

-Celui de papa, dans sa bibliothèque personnelle… (Sélia)

Et c’est quoi ça exactement ? De la sorcellerie ?

-Utilisons le mot magie, je préfère ! Et bien, c’est une sorte de pouvoir comme ça, et elle peut apparemment donner sa vie et prendre celle de la personne en train de mourir ! (Sélia)

Oh ouais, évidemment, il n’y a rien de plus normal que ça… Donner ta vie pour une personne qui a essayé de te tuer après t’avoir torturé, elle est très normale cette fille c’est évident !

-Ouais, on ne peut pas être tous aussi égoïste que toi hein ! Mais en attendant, je te rappelle que si il y avait une chance de la sauver, tu es en train de la gaspiller ! (Sélia)

-Ah, parce que maintenant elle est pas encore morte ? (Sandra)

Oh, toi on veut plus t’entendre !


Elle regarda ses habits, son T-shirt était couvert de sang, mais elle ne ressentait plus aucun vide, elle avait suffisamment de sang dans son corps. Mais ce n’était pas le moment de penser à elle, il fallait sauver sa sauveuse… Elle ne comprenait pas bien comment tout ça était arrivé, mais elle se devait de l’aider. Quelle situation quand même ! Sauver une fille que vous vouliez tuer il y a de ça même pas 20 minutes !

Mais ses sens de Gryffondor revenaient, aidé par Sélia, elle chercha un sort qui pourrait l’aider à emmener Eloïse à l’infirmerie, et surtout, l’aider à soulever Eloïse jusqu’à l’infirmerie… Mobilicorpus, évidemment ! Elle s’approcha d’Eloïse, son pouls était très faible, Sabrina le sentait à peine… Mais elle le sentait quand même ! Et si elle le sentait, c’est qu’il était là, donc, Eloïse était encore vivante… Et il fallait faire vite si elle voulait que ça reste comme ça, car vivante ou pas, Sabrina avait eu un frisson car Eloïse était très froide, mais le frisson venait surtout du fait que quelques minutes plus tôt, c’était Eloïse qui avait de la chaleur dans son corps et Sabrina qui était gelée… La différence ? Eloïse ne saignait pas, tandis que Sabrina avait saigné !

Rassemblant toute les forces dont elle n’ait jamais été capable, même si le sort était loin d’être difficile, Sabrina ne pouvait pas se permettre de lâcher Eloïse en cours de route ! Alors elle releva la baguette sur Eloïse, mais pour une fois avec de bonnes intentions et prononça clairement :


Mobilicorpus !
Revenir en haut Aller en bas
Sabrina
Invité
avatar


recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Empty
MessageSujet: Re: recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab)   recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) EmptyMar 12 Déc - 16:39

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Empty
MessageSujet: Re: recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab)   recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
recherche de la solitude, rencontre inopportune (PV sab)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Cellule 211 [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Drive [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Mother's Day [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Un Heureux événement [DVDRiP]
» [UPTOBOX] The Veteran [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'École de sorcellerie Poudlard :: Montagnes autour de Poudlard-
Sauter vers: