AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Fraternité amère

Aller en bas 
AuteurMessage
Edward Numenor
Admin
Admin
Edward Numenor

Nombre de messages : 911
Age Roleplay + Sorts : 33 ans sorts 1 2 3
Capacités Spéciales : Animagus - Magie des Anciens
Points Prestige : 1
Date d'inscription : 20/05/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
Fraternité amère Left_bar_bleue1480/1480Fraternité amère Empty_bar_bleue  (1480/1480)
Points de mana:
Fraternité amère Left_bar_bleue1620/1620Fraternité amère Empty_bar_bleue  (1620/1620)

Fraternité amère Empty
MessageSujet: Fraternité amère   Fraternité amère EmptyJeu 13 Juil - 11:53

Ah! le beau temps, le beau temps!

Cela fait plaisir de vivre.

Et, avant de se pencher sur son travail, il s’oubliait encore un instant, devant la fenêtre ouverte, par laquelle entrait la radieuse matinée de mai. Un coin de soleil glissait du comble de la cathédrale située en face de son bureau, une odeur fraîche de lilas montait des jardins du Ministère. Il souriait, ébloui, baigné de printemps. Puis, dans un sursaut, comme si il se fut endormi:

Seize heures! Et je suis déjà en retard. Aurore doit m‘attendre et la connaissant elle ne va pas tarder à s‘inquiéter.

CRAC

Le transplannage amena Edward au fond d’une forêt de vieux bois, que verdissaient des giroflées et des mousses. Au milieu de la verdure, demeurait un vieux pavillon désormais à l’abandon.

A l’intérieur, on retrouvait une partie des bâtiments, un couloir, le grand salons et quelques chambres; et cela semblait avoir été bâti par des géants, les marches des escaliers, les allèges des fenêtres, les bancs des terrasses, à une échelle démesurée.
Les églantiers disjoignaient les briques des pièces basses, les lilas et les cytises fleurissaient les décombres des plafonds effondrés et un platane avait grandi dans la cheminée.


Dans un angle, contre le rempart, un bouquet de maigres lilas entourait un vieux banc de granit; tandis que , dans l’autre angle, a moitié cachée par un lierre dont le manteau couvrait tout le mur du fond, se trouvait une petite porte débouchant sur le vallon.

Au printemps, les ormes centenaires du bois barraient de leurs cimes de feuillage, l’horizon étroit. Et d’ici, Edward ne parvenait pas à apercevoir l’école.


Il est étrange qu’Aurore ne soit pas déjà là.

Les ruines dormaient dans la paix de leur abandon, envahis d’herbes folles, plantés de peupliers et de saules que le vent avait semé. Jamais Edward ne se lassait, en face de ce coin perdu.
Le printemps cette année était d’une douceur exquise, et jusqu’à ce jour, les regards seuls d’Edward s’étaient plu à voir reverdir ces ruines, sous les soleils de mai.

Les lilas et les cytises avaient une odeur si douce, qu’il ne la respirait plus sans qu’un flot rose lui montât aux joues. Jamais encore il ne s’était aperçu de cette tiédeur des parfums, qui, maintenant, l’effleuraient d’une haleine vivante.
Le ruisseau en contrebas parlait sûrement, il l’écoutait dire des mots vagues , toujours répétés, qui l’emplissaient de trouble.


Il s’installa à même le sol en prenant soin de ne pas s’asseoir sur son pull de flanelle. Il repensait au malheur auquel lui et sa famille avaient dû faire face il n’y a pas si longtemps.

Retour en arrière.


Un soir qu’une obscurité plus chaude tombait du ciel sans lune, quelque chose commença dans le parc des Numenor. Edward craignait de se tromper, cela était si léger, presque insensible, un petit bruit, nouveau parmi les bruits qu’il connaissait. Il tardait à se reproduire, il retenait son haleine. Puis, il se fit entendre plus fort , toujours confus. Il aurait dit le bruit lointain, à peine deviné, d’un pas, ce tremblement de l’air annonçait une approche hors de vue. Le bruit augmenta, se rapprocha un peu. C’était des bruits de pas, ils cessaient, ils reprenaient, ici et là, sans qu’il lui fut possible de préciser l’endroit. Il avait beau fouiller les ténèbres, son ouïe seule l’avertissait. C’est alors que le bruit finit par prendre l’ombre d’un corps. Il n’aperçut d’abord qu’une ombre effacée se mouvant sous la lune.

Qu’était-ce donc?

A mesure qu’il le devinait plus proche, une émotion grandissante l’envahissait, cette sensation nerveuse qu’on éprouve à être regardé par des yeux de mystère , qu’on ne voit point. Sûrement, un être était là, sous les feuilles, qui, le regard levé, ne le quittait plus. Il crut reconnaître la fuite leste de deux épaules.

Cette nuit là, il n’en put apprendre d’avantage. Mais, le lendemain, on retrouva l’aîné des Numénor, égorgé dans le sous-bois de la maison familiale.
Revenir en haut Aller en bas
Aurore Numénor
Poufsouffle
Poufsouffle
Aurore Numénor

Nombre de messages : 82
Age Roleplay + Sorts : 20 ans sorts 1 2 3
Date d'inscription : 09/07/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
Fraternité amère Left_bar_bleue100/100Fraternité amère Empty_bar_bleue  (100/100)
Points de mana:
Fraternité amère Left_bar_bleue100/100Fraternité amère Empty_bar_bleue  (100/100)

Fraternité amère Empty
MessageSujet: Re: Fraternité amère   Fraternité amère EmptyVen 14 Juil - 16:01

Aurore n'avait pas l'habitude de s'éloigner autant du château. Elle avançait entre les arbres, la baguette à la main, se méfiant des créatures légendaires qui rôdaient dans les hauteurs des montagnes.
Son frère devait sûrement l'attendre.Il lui avait donné rendez-vous, sans en préciser la cause.Elle ne l'avait pas vu depuis la mort de leur frère aîné.
Aurore s'était habillé de façon plus que présentable. Son frère lui avait toujours appris à rester coquette.
Elle était vétu d'une petite robe courte en tweed de chez Chanel

Une petite merveille

Son décolté laissait apparaître sa peau hâlé et le tout dénotait avec la fraîcheur de son doux visage. Elle avait pris soin d'accrocher une petite broche familiale sur laquelle était gravé en lettre d'or le nom des Numenor. Ses cheveux étaient tressés en un chignon et une pince retenait une fine mèche rebelle.

Elle sentit une soudaine caresse à sa cheville qui la fit frémir. Elle n'eut qu'un réflexe, pointer sa baguette.


Isérith! C'est toi!! Tu m'as fichu une de ces peurs!!

Elle prit le chat dans ses bras puis continua son trajet.
Au fil des pas, la chaleur diminuait.Les branches venaient caresser le visage d'Aurore qui commençait à fatiguer. Ses pas devenaient de plus en plus lourds et elle se demandait si elle allait enfin arriver en face d'Edward.
Celui-ci devait s'impatienter, Aurore le savait.
Le long du trajet, elle se rappela d'une scène qui s'était passée quand elle avait 12 ans. Elle venait de perdre son premier match de Quidditch, et c'était son frère aîné qui avait été le premier à la reconforter. Il était le frère avec lequel elle avait le plus d'affinité et ce malgrès leur grande différence d'âge.
Aurore continuait péniblement son trajet. Elle serrait Isérith dans ses bras comme s'il s'agissait d'une fleur qui risquait de s'envoler.
Elle pénètra dans un espace dénué d'arbres et vit un homme assis.Une boule se forma dans sa gorge puis elle sentit les larmes monter.


Edward ??!

C'était bien lui. Elle reconnaissait sa manière bien particulière de se tenir. Il cherchait toujours à éviter les plis.
Aurore accelera le pas puis fonça droit sur lui alors qu'il se relevait. Arrivée en face de lui, elle s'arrêta. Une larme roula le long de sa joue et ses yeux s'embrouillèrent. Elle sauta dans ses bras et essuya ses yeux du revers de sa main.


Tu m'as tellement manqué !!
Revenir en haut Aller en bas
Edward Numenor
Admin
Admin
Edward Numenor

Nombre de messages : 911
Age Roleplay + Sorts : 33 ans sorts 1 2 3
Capacités Spéciales : Animagus - Magie des Anciens
Points Prestige : 1
Date d'inscription : 20/05/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
Fraternité amère Left_bar_bleue1480/1480Fraternité amère Empty_bar_bleue  (1480/1480)
Points de mana:
Fraternité amère Left_bar_bleue1620/1620Fraternité amère Empty_bar_bleue  (1620/1620)

Fraternité amère Empty
MessageSujet: ...   Fraternité amère EmptyJeu 17 Aoû - 21:10

Elle apparaissait enfin entre les branches de peuplier. Ce petit bout de femme, élégamment vétue mais soudainement très relachée, venait d'appercevoir Edward et elle courait en sa direction. Arrivée sur lui, elle lui saute au coup et commence à pleurer.

Oh mais dis moi qu'est-ce que cette petite larme vient faire sur ton jolie visage? Sèche moi ça tout de suite sinon je risque de m'y mettre aussi. Je déteste te voir pleurer.

Du revers de la main, elle essuie ses larmes.

A moi aussi tu m'as beaucoup manqué. J'ai tenté plusieurs fois de te retrouver à l'école lorsque je venais voir Iridal, mais rien à faire, je ne t'ai pas croisé une seule fois.

Il la maintient contre elle tout en lui frottant le dos d'une main. De l'autre il saisit un petit paquet dans une de ses poches.

Tiens! c'est pour toi.

Il lui tend une petite boîte sur laquelle est gravé en lettres d'or: Chopard, bijoutier joaillier.

J'étais à Paris ce matin et en la voyant en vitrine, je me suis dit qu'elle serait parfaite pour toi.

Elle ouvre la boîte et une magnifique montre en or blanc reflète les derniers rayons de soleil sur son doux visage.

Si elle ne te plaît pas je pourrai toujours la faire changer.

Il lui sourit et l'invite à s'asseoir avec lui sur le banc.

Maman s'inquiète beaucoup pour toi. Elle ne veut pas que ce changement d'école ne te bouleverse trop, mais il faut comprendre que c'est pour ton bien qu'elle l'a fait. Orléans n'est plus une ville sûr après tous ces meurtres.

Il fait une pause en comprenant que ses paroles n'étaient pas habiles. Aurore risquait de craquer en réentendant parler de la mort d'Eliott, leur frère aîné.

J'ai revu la directrice de Beauxbâtons au dernier congrès des mécènes. Elle même n'était plus certaine de pouvoir assurer la sécurité de ses élèves. Crois moi, tu es bien mieux ici avec moi.

Il écarte une mèche qui barrait son visage et la serre dans ses bras.

Jamais je ne permettrai qu'on te fasse du mal.
Revenir en haut Aller en bas
Aurore Numénor
Poufsouffle
Poufsouffle
Aurore Numénor

Nombre de messages : 82
Age Roleplay + Sorts : 20 ans sorts 1 2 3
Date d'inscription : 09/07/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
Fraternité amère Left_bar_bleue100/100Fraternité amère Empty_bar_bleue  (100/100)
Points de mana:
Fraternité amère Left_bar_bleue100/100Fraternité amère Empty_bar_bleue  (100/100)

Fraternité amère Empty
MessageSujet: Re: Fraternité amère   Fraternité amère EmptyVen 18 Aoû - 9:56

Aurore l'avait écouté sans rien dire, trop émue par la situation.
Lorsque soudain, son frère sortit une petite boîte de velour bleu marine, sur laquelle était écrit le nom de la bijouterie la plus réputée de France.
En la prenant, Aurore perdit ses mots. Elle la regarda sous tous ses angles avant de l'ouvrir.
Une somptueuse montre en or blanc attendait d'être portée. Les yeux rivés sur le cadrant, Aurore l'installa à son poignet, tout en retenant sa réspiration. Une larme de joie coula le long de sa joue, et son poignet tremblait. Elle leva les yeux vers son frère puis finit pas lui dire :


Mais enfin, Edward...elle a dû te coûter les yeux de la tête....

Son frère insinua alors qu'elle ne lui plaisait pas et proposa de la changer.
Alors, d'un geste instinctif, elle mit sa main au dessus se sa nouvelle protégée puis ramena son bras sur elle-même, comme-ci on allait la lui arracher.


Non, Edward...elle est tout simplement magnifique....Merci infiniment.

Après cela, Aurore alla s'asseoir à côté de son frère, sur un banc qui se trouvait à quelques pas d'eux.
Elle ramassa quelques fleurs à ses pieds puis caressa leurs pétales de son index. Elle écoutait attentivement son frère jusqu'à ce qu'il évoque tous les meurtres commis à Orléans, dont Aurore avait été pour certains la malheureuse témoin. Elle repensa alors d'instinc à la mort de son frère, Eliott.
Elle enfouit son visage dans ses mains puis laissa échapper de gros sanglots.


Pourquoi l'avoir tuer, pourquoi Eliott???

Aurore en prononçant ces paroles criait. Mais elle s'en fichait totalement.
Son coeur lui faisait mal, et elle eut du mal à reprendre sa respiration.


Il était innocent!!!

C'était avec un mélange de tristesse de rage et de haine qu'elle disait tout cela.

Lui qui ne s'était jamais engagé dans la lutte entre le mal et le bien!

Sur ces mots elle se leva et ramassa une pierre qu'elle jeta contre un arbre.

Je voudrais tellement le venger!

Epuisée par son chagrin, elle se laissa tomber par terre, essayant tant bien que mal de retrouver une respiration régulière.

Pardonne-moi Edward, je ne parviens pas à me contrôler en repensant à tout ce sang que j'ai vu couler. Toute cette souffrance que j'ai subit en voyant son corps inanimé....
Revenir en haut Aller en bas
Edward Numenor
Admin
Admin
Edward Numenor

Nombre de messages : 911
Age Roleplay + Sorts : 33 ans sorts 1 2 3
Capacités Spéciales : Animagus - Magie des Anciens
Points Prestige : 1
Date d'inscription : 20/05/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
Fraternité amère Left_bar_bleue1480/1480Fraternité amère Empty_bar_bleue  (1480/1480)
Points de mana:
Fraternité amère Left_bar_bleue1620/1620Fraternité amère Empty_bar_bleue  (1620/1620)

Fraternité amère Empty
MessageSujet: ...   Fraternité amère EmptyDim 20 Aoû - 21:24

Tant de haine animait son petit corps de jeune femme. Edward se disait que jamais une petite fille ne devrait connaître la mort d'un de ses frères. Et c'était pourtant ce qu'Aurore avait à supporter en ce moment.

Elle était tellement secouée que ses maigres genoux ne la soutenaient plus, et avec douceur elle s'écroulait au milieu des herbes folles.

Tu n'as pas à t'excuser, je comprends tout à fait ta réaction.

Il s'arrête un instant pour s'agenouiller à ses côtés.

En réalité non, je ne peux pas te comprendre car je n'ai jamais perdu d'être aussi cher que l'était Eliott pour toi.

Il se rapproche d'elle et la serre contre lui.

Moi aussi je l'ai vu, mais il est temps pour nous d'oublier ces images.

Un rapide retour en arrière conduit Edward à se remémorer cette vision terrible: Eliott jisant à même le sol, les jambes perdues entre les ronces et la tête étirée contre une bordure. Il avait plus qu'une simple coupure, une sorte de trou béant au niveau de la gorge. Son dos s'était rapidement imprégné de tout le sang rejeté par la plaie qui lui avait été fatale.

Une simple ballade mélancolique avait valu à Aurore de retrouver le corps de celui qu'elle chérissait plus que les autres. Une telle douleur l'accablait au moment de la découverte, qu'elle ne parvenait pas à émettre le moindre cri. Elle en était réduite à demeurer toute la nuit aux côtés du cadavre.

Tu ne le sais peut être pas mais c'est moi qui t'ai rammené à la maison le lendemain matin. Tu étais tellement fatiguée que tu n'as pas ouvert les yeux un seul instant. Tu grelottais nerveusement et ton visage était accablé par le chagrin. Je me souviens surtout de tes joues marquées par de larges traces de sanglots.

Le masque d'homme imperturbable d'Edward, se brisait au fur et à mesure qu'il se confiait à sa soeur. Son regard se chargeait progressivement de tristesse et c'etait contre son épaule qu'il versait ses premières larmes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Fraternité amère Empty
MessageSujet: Re: Fraternité amère   Fraternité amère Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Fraternité amère
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'École de sorcellerie Poudlard :: Montagnes autour de Poudlard-
Sauter vers: