AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 [RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
Servus Malifatius
Serpentard
Serpentard
Servus Malifatius

Nombre de messages : 270
Age : 48
Age Roleplay + Sorts : 39 ans sorts 1 2 3 SPE
Points Prestige : 3
Date d'inscription : 21/10/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Left_bar_bleue900/900[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Empty_bar_bleue  (900/900)
Points de mana:
[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Left_bar_bleue800/800[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Empty_bar_bleue  (800/800)

[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: [RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann   [RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 EmptyMer 21 Mar - 13:53

Quelques pas resonnèrent à travers les poussiéreux souvenirs, un pas trainant, fatigué. Les ailés du corbeau étaient alourdies par le trop long vol. Depuis sa fuite et son échappée d'entre les mains des aurors maintenant devenus anges, il s'était tapi dans l'ombre comme le rat qu'il était, et avait rampé dans la sécurité des caniveaux. Mais il lui fallait une cachette plus sure pour attendre le moment ou il pourrait annoncer au maitre que la mission était quasiment accomplie.
Pour le moment il fallait se faire discret, aussi discret qu'un fou peut l'être.
Une catastrophe pourrait survenir si par malheur il croisait un Servus plus jeune, celui qui n'etait pas encore partit pour le passé, récupérer le précieux colis.

Ses pas l'avaient ainsi menés vers la plus logique et la plus sure des caches, qui viendrait le troubler chez un mort, père de tous ces derniers évènements.
Lui qui croyait l'appartement vide fut surprit d'y trouver sa tendre colombe.
Il sourit en l'apercevant:


Délicieuse amour voila longtemps que je n'ai croisé ton doux parfum... comme cela m'avait manqué.


Sans esquisser le moindre geste vers sa baguette, Ellana, la douce Ellana ne lui ferais rien, il le savait. Il alla s'allonger sur le sofa, prenant nonchalalement ses aises, il était dans un triste état, le rat, mal rasé et les cheveux noirs tombant, portant une chemise et un jean défraichis toujours les pieds nus et noirs de boue, il ressortait avec evidence qu'il avait passé de nombreux jours dehors sans protection.
Il eu un petit rire, et se frotta les poignets ou les traces des liens que lui avaient passé les aurors, avaient creusé des stries sanglantes.
Peu importait pour lui, il sortit d'on ne sait ou, une bouteille de vodka pleine et la déboucha d'un coup de pousse, puis en prit une goulée, rien de tel pour se réchauffer et surtout pour appréhender les questions qui ne tarderaient pas a venir de la belle.
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Silver
Serpentard
Serpentard
Ellana Silver

Nombre de messages : 1411
Age : 29
Age Roleplay + Sorts : 34 ans sorts 1 2 3 4 MT1 SPE 1 2
Capacités Spéciales : Communion Clairvoyante - Occlumens - Force Accrue - 9 Nécromancies Affinité Mort et Sang -
Points Prestige : 3
Date d'inscription : 16/06/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Left_bar_bleue2292/2292[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Empty_bar_bleue  (2292/2292)
Points de mana:
[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Left_bar_bleue2870/2870[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Empty_bar_bleue  (2870/2870)

[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: [RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann   [RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 EmptyJeu 22 Mar - 23:01

Délicieuse amour, …
Ellana sursaute, elle ne l’avait pourtant pas vu venir cette fois ! Le regard lourdement éparpillé vers le plafond, les cheveux traînant dans la poussière. La sorcière a les pupilles dilatées, tellement qu’il est difficile pour elle de discerner les choses à plus de 1 mètre à la ronde. Tout est flou donc. Cette voix, oui elle ! Non lui, Qui ? Qui donc ? Elle se redresse, regarde à droite, mais à gauche, en face, … Lui. Le lui. S’étalant de nouveau, de son teint parfait, elle n’avait pas pâlit de cette soudaine apparition, le sourire aux lèvres, elle ne l’aurait pourtant pas reconnu quelques heures plus tôt.


Servus … Amour noir, tendre post mortem.

La sorcière se redresse, s’avance, longe encore les meubles des doigts, à tâtons jusqu’à son lui, le corbeau, le beau et séduisant corbeau. Mais pourquoi en si peu de temps, sourire est volé par surprise. L’une pourtant n’intervient que rarement sans l’autre … Ellana prend un pas de recul, le Servus allongé sur ce canapé, c’est le sien pas le sien. Mais lequel sien ?
La sorcière n’avait jamais vu un homme changé si vite de l’état d’un acceptable oiseau à celui d’un ivrogne qui sort de tôle. Séduisant pourtant, toujours et encore, encore et toujours !
Ellana a un regard prudent, peu emplis de certitude, bien que de confiance. C’était bien lui ?


Servus, pourquoi dis tu donc que mon parfum t’a manqué ? Tu le reniflais encore comme un avide affamé une heure plus tôt. L’état d’un vêtement passe, je ne juge point le vestimentaire, mais je n’ai pas le souvenir que le rasage d’un homme passe si vite pour peu entretenu, cela en l’espace d’une heure, je jurerais presque que tu as pris du polynectar.

La baguette bien en place elle aussi, que serait dommage de se laisser aller si facilement, pour une histoire de poils au menton. Dit comme ça, mais c’était pourtant bien vrai. Il y avait plus droit, plus direct, plus pertinent et impertinent. La digne tueuse, tue encore des lèvres, mais comment l’y amener ? Elle s’avance, avec prudence, toujours troublée, vers le fauteuil du damné ! Une trace suspecte, peut être celle laissée par ses menottes ?

Corbeau, ces marques ne sont pas les miennes, tu as saigné, je l’ai vu … Aurait tu quitté si tôt, le morceau de mon cœur qui a épongé ton sang ?

Un regard privilégier pour un sorcier d’exception, Ellana le fixait inquiète, sans réponse.
Que pouvait-il bien y avoir qu’elle ignorait ? Ce sourire béant et séduisant, que savait il qu’il ne voulait divulguer pour sourire ainsi, comme l’homme qui s’apprête à être le nouveau haut gradé. Un air grand et satisfait. Ella semblait ailleurs, dans l’euphorie, le cuir n’est plus le mur de son esprit, ses mains à l’air à nouveau.


Réponds moi donc !
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/viewtopic.forum?p=42484#4248
Servus Malifatius
Serpentard
Serpentard
Servus Malifatius

Nombre de messages : 270
Age : 48
Age Roleplay + Sorts : 39 ans sorts 1 2 3 SPE
Points Prestige : 3
Date d'inscription : 21/10/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Left_bar_bleue900/900[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Empty_bar_bleue  (900/900)
Points de mana:
[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Left_bar_bleue800/800[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Empty_bar_bleue  (800/800)

[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: [RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann   [RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 EmptyDim 25 Mar - 23:52

"Le Temps est l'image mobile de l'éternité immobile."

Il avait prononcé les mots pensivement puis tourne son regard clair et sombre vers sa belle dangereuse, il sourit, irresistible corbeau de malheur.
Enigmatique, il détourne le regard puis met ses bras derrière sa nuque dans une position légère.
Il garde le silence un moment comme si le plafond avait soudain un grand intérêt a ses yeux puis les mots sortent de sa bouche carnassière.


Le temps est si maniable pour nous, sorciers... Tu crois me quitter et tu me retrouve ici et pourtant moi-même je t'ai quitté il y a quelques semaines...."Temps : ce que les hommes essayent toujours de tuer, mais qui finit par les tuer."

Il se mit a rire le doux serviteur mais il prit garde à ses paroles, il était fou certe mais il savait la répercution de sa présence en cette date, d'ailleurs la petite boucle d'or ne devait pas tarder à naitre, jolie fillette qu'il lui faudrait tot ou tard récupérer, mais pour l'instant il se devait de rester cacher sinon c'est sa jeunesse qu'on capturerait et ce serait une catastrophe.
Pourquoi ne pas profiter du temps qu'il avait devant lui.


Les retourneurs de temps sont si ....improbablement surs....


Il sourit une fois encore à l'ange noir sachant ce que ces mots disaient à l'esprit intelligent de sa cher mort.
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Silver
Serpentard
Serpentard
Ellana Silver

Nombre de messages : 1411
Age : 29
Age Roleplay + Sorts : 34 ans sorts 1 2 3 4 MT1 SPE 1 2
Capacités Spéciales : Communion Clairvoyante - Occlumens - Force Accrue - 9 Nécromancies Affinité Mort et Sang -
Points Prestige : 3
Date d'inscription : 16/06/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Left_bar_bleue2292/2292[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Empty_bar_bleue  (2292/2292)
Points de mana:
[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Left_bar_bleue2870/2870[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Empty_bar_bleue  (2870/2870)

[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: [RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann   [RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 EmptyMar 27 Mar - 21:53

Ellana observa Servus dans ses mouvements, dans ses, paroles ! Tout semblait bien à lui, mais si étrange en même temps. Qu’est ce que tout cela pouvait il bien signifier ? La sorcière avança vers le petit canapé et se laissa tomber doucement, pour s’assoir sur le ventre du corbeau. Passant une main sur son cou, elle retira un de ses gants avec les dents. Avançant le visage vers lui, la sorcière le laissa un instant dans l’attente d’une réaction, le fixant à présent du bout des yeux, les lèvres presque sur les siennes. Sentant le souffle de l’homme sur son visage, Ellana resta au dessus de lui, comme si le temps était suspendu. Avec douceur, une infinie douceur, celle qui ferait dire oui à n’importe quelle âme sensible, elle prononça quelques mots, frôlant ses lèvres chaque fois qu’elle en lâchait un.

Le temps … Il n’a ni importance, ni influence sur moi. Laisse-moi te montrer Servus.
Il nous consume tous, certes. Mais comme toutes choses, corbeau, il laisse des traces derrière lui. Maintenant ferme les yeux, sens moi, sens mes lèvres, sens mes mots te pénétrer.
Fais-moi voir ce que tu as à cacher désormais.


Ellana plongea alors sur l’oiseau, prenant ses lèvres, aussi fort que possible, afin de les tenir, encore, et encore. Soudainement, le sorcier pouvait la sentir en lui et Ellana se colla complètement au bel amant. Soudainement, Servus vit sa propre vie défiler devant ses yeux.
La sorcière se mit à cligner des yeux de plus en plus rapidement, et, soudainement, il ne vit plus rien, le trou noir. La sorcière se recula un court instant, et laissant l’oiseau et sa mémoire mise en cage un moment en suspend, elle reprit ses lèvres. Tout repartit alors.
Flash après flash, Ellana voyait ! Un passage, un autre. Mais soudain …
Un énorme éclair parti d’entre les deux sorciers et la tueuse fut violemment projetée sur un des quatre murs de la pièce. Elle ne pouvait lire que la mémoire des choses, des hommes, donc leur passé. En s’aventurant dans celle de Servus, elle allait y voir le futur. A temps, et les choses étaient ainsi, elle ne devait pas voir plus loin. Cependant en elle demeuraient encore quelques images troublantes.


Retourneur de temps ?

La sorcière lança un regard trouble à Servus, passant ses doigts sur ses lèvres, comme pour essuyer une substance qu’elle venait d’absorber comme un vulgaire sirop. Le sorcier reprit lui aussi ses esprits, ne sentant plus la sorcière en lui, Ellana remit ses gants.

Traître tu ne me le dis que maintenant !
Combien ? Depuis combien de temps es tu là ? Jouer avec le temps est dangereux, il faudrait vraiment une bonne raison au seign…


Mais elle ne termina pas sa phrase. Au milieu du champ trouble qu’était devenue la tête de la sorcière, une image revint à répétition, une pièce, au ministère et un retourneur de temps sur le sol. C’est là qu’elle devrait aller, mais quand ? Se rapprochant à nouveau du sorcier, elle lui donna encore et à nouveau un tendre baiser, mais cette fois sur la main, lui lançant des regards qui étaient gorgés de frustration.

Comment puis-je être certaine à présent que c’est bien vrai.
J’ai senti se même désirs pour moi que celui auquel j’ai gouté ce début de soirée, mais qui es tu réellement ? Simple imitateur, ou véritable prophète de malheur … ?
Le corbeau toujours apporte la mauvaise parole, mais elle n’engage que ceux qui y croient n’est ce pas ?


Ellana garda alors ses yeux posés sur lui, comptant plus que jamais sur les réponses de Servus pour accomplir son noir dessin. Mais il y avait bien une chose maintenant dont elle était sure.

Eilane Snake, vous ne garderez plus vos secrets très longtemps, la partie touche enfin à sa fin…
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/viewtopic.forum?p=42484#4248
Servus Malifatius
Serpentard
Serpentard
Servus Malifatius

Nombre de messages : 270
Age : 48
Age Roleplay + Sorts : 39 ans sorts 1 2 3 SPE
Points Prestige : 3
Date d'inscription : 21/10/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Left_bar_bleue900/900[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Empty_bar_bleue  (900/900)
Points de mana:
[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Left_bar_bleue800/800[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Empty_bar_bleue  (800/800)

[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: [RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann   [RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 EmptyVen 30 Mar - 20:10

Miam, voila une saveur à laquelle il n'avait pas gouté depuis longtemps, les lèvres de la mort étaient si délicieuses et le contact fut trop bref à son gout.
Pourtant cette réunion fut bien plus que deux bouches qui se rejoignent, un échange de souvenirs aussi. Lorsqu'Ellana fut projetée, il se remit sur son séant mais ne bougea pas plus. Inquiétude mais pas aveuglement.
Quand il vit qu'elle n'avait rien et que les explications allaient devoir venir il se rallongea, soupirant comme si une mouche le fatiguait à lui tourner autour.


En effet un retourneur de temps
"Sur les ailes du Temps, la tristesse s'envole."


Il se mit à rire doucement et se frotta le visage de sa paume, son regard revint sur l'ange noir, brulant, son sourire s'étira. Il avait faim, faim de la mort. Douce folie, il se passa la langue sur les lèvres et soupira.
Qu'il aimerait se laisser bercer par la folie habitant son esprit.


Le seigneur à bien des raisons, ou plutot aura bien des raisons...

Il sourit malicieusement et Shakespeare reprit sa voix encore une fois pour répondre la main tendue vers le ciel:

"Etre ou ne pas être, telle est la question..."
le même? bien entendu, comment puis-je être double, la folie ne peut être imiter tout comme la mort... J'appartiens seulement à plusieurs époques...pour l'instant.
Je suis corbeau et je reste corbeau...toujours serviteur toujours mauvais...


Il se remit à rire, comment pouvait-il se sortir des pièges du temps, voila qu'il allait devoir jouer serré pour son plus grand plaisir...pourquoi pas, la mettre sur la piste, la maitresse lui importait peu après tout, il ne suivait que le maitre.
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Silver
Serpentard
Serpentard
Ellana Silver

Nombre de messages : 1411
Age : 29
Age Roleplay + Sorts : 34 ans sorts 1 2 3 4 MT1 SPE 1 2
Capacités Spéciales : Communion Clairvoyante - Occlumens - Force Accrue - 9 Nécromancies Affinité Mort et Sang -
Points Prestige : 3
Date d'inscription : 16/06/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Left_bar_bleue2292/2292[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Empty_bar_bleue  (2292/2292)
Points de mana:
[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Left_bar_bleue2870/2870[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Empty_bar_bleue  (2870/2870)

[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: [RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann   [RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 EmptyDim 1 Avr - 12:27

Ellana observa Servus faire des détours, encore, et encore ! Elle adorait ça en temps normal, mais là, sa frustration et sa curiosité étaient trop énormes ! Alors il venait du futur ? Et si c’était déjà trop tard pour elle ? Si elle avait raté sa mission ? Non, pas encore, elle l’aurait su autrement. Il fallait que Servus parle, qu’il parle et vite désormais. Le maître … Voilà peut être un bon moyen de pression pour lui, même si elle ne voulait pas s’opposer à lui, à son corps, à ses yeux… Elle fit une ultime tentative désespérée.

Corbeau ! C’est le maître lui-même qui m’a confié cette mission ! Toi qui viens du futur, l’ignore tu toujours ? Eilane Snake avait une relation dans son dos ! Je viens de le voir ! C’est écrit ici, partout ! Mais il y a autre chose, je n’ai pas confiance en elle. Tu dois m’aider, ce peut être important pour nous, toi, moi, le maître, nous tous !

Elle se rapprocha alors à nouveau, un air plus séducteur que jamais, plus qu’il ne l’avait jamais encore vu de sa part. Peut être qu’elle disposerait d’un moyen plus convainquant pour qu’il lui parle sans attendre de ce qu’elle devait savoir. Elle le redressa sur un mur, le plaqua violement.

Ne me force pas à te soutirer des informations Servus …Tu sais à quel point je puis être lunatique en période de semi crise ?

Le fixant dans les yeux, elle l’embrasse de nouveau, se perdant sur ses lèvres, le laissant absorber encore ce délicieux goût de mort. Puis, un regard presque suppliant, elle l’appuya sur le mur pour qu’il soit bien attentif à ça.

Une fois cette mission terminée Servus, nous aurons tout le temps de jouer au chat et à l’oiseau, mais là, je commence à sérieusement avoir besoin de ta coopération, tu comprends ?

Dit-elle à quelques centimètres de ses lèvres, un instinct profondément prédateur, prête à tout.
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/viewtopic.forum?p=42484#4248
Servus Malifatius
Serpentard
Serpentard
Servus Malifatius

Nombre de messages : 270
Age : 48
Age Roleplay + Sorts : 39 ans sorts 1 2 3 SPE
Points Prestige : 3
Date d'inscription : 21/10/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Left_bar_bleue900/900[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Empty_bar_bleue  (900/900)
Points de mana:
[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Left_bar_bleue800/800[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Empty_bar_bleue  (800/800)

[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: [RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann   [RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 EmptyMar 3 Avr - 12:49

Le corbeau se laissa faire, se delectant de la violence amoureuse de la belle, elle était guidée par l'impatience et lui s'amusait. Il se mit a sourire largement lorsqu'elle le menaça de lui soutirer des informations, tentation de la mort ou de la folie? tentation...
Le jeu était d'importance et si divertissant après ses jours a fuir sans poison nicotiné ou alcoolisé a se mettre sous la canine:


"La menace est souvent plus redoutable que l'action."


Il rapprocha ses lèvres de celles si douces et parfumées mais resta ainsi sans aller plus loin échangenat simplement leur souffle puis il murmura, provoquant de sensualité:

"Il n'y a rien qui soit plus menaçant que le bonheur, et chaque baiser qu'on donne peut éveiller un ennemi."

Il l'embrasse a son tour fougueusement puis pencha la tête en arrière pour la poser contre le mur, ses yeux scotchés a ceux de la mort, il sentait sa frustation et la colère qui montait, impression jubilatoire de puissance et de maitrise.
Il sourit et secoua la tête pour la calmer, il ne fallait pas quand même qu'il se risque a perdre une si delicieuse saveur que celle-la:


La maitresse est traitresse...
Meilleure serviteuse du maitre et pourtant engendrant le pire ennemi de celui-ci. La "naissance" est pour bientot d'ailleurs...
Tu sais déjà ce qu'elle cache n'est-ce pas mortelle amour...?
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Silver
Serpentard
Serpentard
Ellana Silver

Nombre de messages : 1411
Age : 29
Age Roleplay + Sorts : 34 ans sorts 1 2 3 4 MT1 SPE 1 2
Capacités Spéciales : Communion Clairvoyante - Occlumens - Force Accrue - 9 Nécromancies Affinité Mort et Sang -
Points Prestige : 3
Date d'inscription : 16/06/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Left_bar_bleue2292/2292[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Empty_bar_bleue  (2292/2292)
Points de mana:
[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Left_bar_bleue2870/2870[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Empty_bar_bleue  (2870/2870)

[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: [RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann   [RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 EmptyMer 4 Avr - 17:31

Ellana sentait la rage monter en elle, de plus en plus, son regard devint noir, perçant. La sorcière l’aurait bien giflé mais si elle faisait cela, il serait moins coopératif peut être. Il l’embrassa alors avec une présence qu’elle ne lui connaissait pas encore. La présence de l’homme auquel elle avait manqué ? Peut être bien. Se détachant subitement de lui, elle revint bien vite. C’est alors que le corbeau tenta de prendre le dessus sur elle, un dessus total. La sorcière ne savait être soumise, ainsi, elle saisit lentement ses poignet et les plaqua contre le mur. Les yeux dans les yeux, il lâcha une fois encore ses venimeuses paroles auxquelles elle aimait se frotter. Mais cette fois, ce fut le vide, tout semblait s’être arrêté en elle, la sorcière ne bougeait plus.

"Meilleure serviteuse ennemi du maitre et pourtant pire engendrant le pire ennemi de celui-ci."

Tout se mit alors à raisonner dans sa tête, le décor se mit en mouvement. Les yeux d’Ellana devinrent vitreux, en la regardant de plus près, on pouvait voir que ses pupilles venaient de se dilater. La sorcière repassait comme un film qui pouvait se lire en suivant son regard. Dans sa tête il y avait un écho incroyable, si fort qu’elle n’entendait même plus Servus lui parler, respirer.

"La maitresse, La maitresse est La maitresse maitresse"

Tout se mélangeait dans sa tête, elle revoyait son arrivée chez les mangemorts, la première discussion avec Eilane, le premier échange avec Voldemort, jusqu’à la petite Cassie et Eilane qui polémiquait sur la façon qu’avait Ellana de se comporter avec les enfants.
Un flash se fit, Servus en contact avec elle senti même jusqu’à des grésillements dans sa propre tête.


Traitresse, Traitresse Eilane Snake, SNAKE, TrAItresse, traitresse…

Ellana lâcha Servus d’un seul coup et se laissa tomber lourdement sur le sol, complètement perdue, les jambes en travers, les mains collée sur le vieux parqué poussiéreux. Restant ainsi, elle tenta de trouver la force de dire quelque chose. Elle savait tout à présent. Mais où était Eilane ? Si ça se trouve, voici des mois que la mangemort complotait à l’insu du maître sans que personne ne puisse rien y faire.

Alors c’est pour ça que tu es ici ? N’est ce pas ?
Et moi ? Hin Hin, tu ne peux rien dire bien sur …


"La "naissance" est pour bientot d'ailleurs..."

Comment j’ai pu être aussi bête et ne pas croire en cette théorie ! Dès le premier jour j’ai su qu’elle était enceinte, et au lieu de creuser dans ce sens là je me suis écartée vers ses relations et ses relations intimes au ministère. Quelle idiote ! Elle est douée ça c’est sur ! Je dois la retrouver Servus, je ne peux pas aller voir le maître sans être sure de moi, lui mentir pourrait me couter très cher … C’est une question d’heure, de jour peut être. Je dois y aller.

Ellana se redressa, elle embrassa Servus une dernière fois avant elle aussi de s’envoler. Un baiser appuyé, plein de passion et de désir. Le fixant dans les yeux encore un instant, elle prit la chemin de la sortie. Le Match commençait.
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/viewtopic.forum?p=42484#4248
Invité
Invité
avatar


[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: [RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann   [RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 EmptyVen 7 Nov - 21:44




Une porte massive gardait avec une imposante présence l'antre de son défunt frère.
Ethan avait laissé des traces de sa naïveté qu'il avait trainé de son vivant.
Comment dire ça sans heurter la mémoire des morts ?
Ethan mon grand, c'est pas parce qu'une porte est infranchissable et semble venir tout droit du Moyen Age que sa serrure l'est aussi.
Mêmes filiations, mêmes extractions mais éducations différentes :
L'une en exil, en Nouvelle-Zélande sous tutelle : propre, fraîche, pleines d'accomplissements et de réussites personnels et autres conneries.
L'autre, à Londres, émancipée : crade, incivilisée, pleine d'argent facile mais pour le moins ... éducative.
Yorwann ne s'en est jamais plaint et ne commencera pas.
Rien n'était injustice, juste une question de hasards malencontreux qui lui avaient tracé une route insalubre au fil d'événements.
Non, le déséquilibre du gamin aux cheveux blancs était principalement dû au fait personne n'a jamais pris la peine de lui expliquer pourquoi et comment on l'avait ainsi dépouillé. Alors il oscille parfois, trébuche souvent, tombe tout le temps. Puis, on abandonne.
La résignation peut être salvatrice.

Yorwann eut une moue de satisfaction : le bruit d'un crochetage de serrure fructueux quoi de plus aguichant ?
Petit claquement accompli de délectation quant à la réussite du geste et aux découvertes promises.
Ceci dit, Yorwann n'était pas là pour découvrir mais pour reprendre.
Il entra dans le plaisant et ô combien coquet appartement de son frère, tout était d'un bon goût et d'un ordre désespérant.
Les murs transpiraient la plénitude des années passées et leur propreté déféquait l'épanouissement et l'intégrité.
Il faut croire que seuls les rats survivent.
Yorwann ferma les yeux, l'endroit était paisible paradoxalement au quartier dans lequel se situait le trou dans lequel il s'était enterré.
Le jour avait fui le Chemin de Traverse emportant avec lui son babillage diurne, un calme dans lequel, étrangement, les beuglements d'ivresse, les braillements dégénérés d'abrutis ayant élus le pavé comme maison, les plaintes et mugissements étaient absents.
Le genre de quiétude vous laissant seul avec votre personne. Terriblement gênant.

Yorwann sortit de sa torpeur sournoise. Il savait exactement où cherchait et fut apaisé de voir que l'héritière du lieu avait tout laissé en état. Yorwann parvint à la salle de bain, se mit sur la pointe des pieds, sortit un canif et entreprit de dévisser la bouche d'aération. Une fois le geste accompli, il plongea sa main dans la bouche d'aération et en sortit un objet longiforme enveloppé de tissus.
Ethan n'avait jamais su qu'il était là.
A quoi bon ? Il était Auror. Moins Yorwann lui en disait, moins Ethan en savait et qui ne sait pas, n'en parle pas.
Chez Yorwann, une perquisition été probable, chez Ethan plus qu'improbable.
Pourquoi maintenant ? L'histoire s'était tassée et il était prévisible que cet appartement ne resterait pas celui d'un homme mort longtemps. Qui sait ? Eilane était du genre à l'investir afin d'en faire un musée à son honneur de veuve éplorée. Mais dans le doute, il vaut mieux devancer ses blessures que les lécher.

Yorwann déballa l'objet de son bout de tissus sale aux taches marrons. Il prit le poignard par la manche. Il le soupesa et se souvint comment la lame avait facilement tranché la gorge du porc qui avait un peu trop grogné. Il se rappela qu'Enora Black avait tenté de l'aider. Celle là, elle aurait mieux fait de s'aider elle-même. Ah! Et il y'avait ce gamin aux airs ridiculement présomptueux n'attirant que mépris ... Darknight ? Oui, c'était ça, il s'était pisser dessus. Pauvre gosse.
Yorwann ricana méchamment, l'arme du crime dans ses mains.
Cette fois, il faudrait définitivement s'en débarrasser, défi loin d'être insurmontable.

Yorwann alla se poser dans le salon et s'écroula sur un des fauteuils. Un long soupir s'échappa de ses lèvres. Un soupir chargé des tensions de ces dernières heures, ces derniers jours. Un soupir essayant d'exorciser les démences auxquelles il avait été confronté dernièrement. Un soupir essayant de conjurer les stigmates trop vives. Mais purifier cet être relèverait du miracle divin. Trop de suie s'est agglutinée sur cet hère.

Les paupières se ferment sur les yeux gris. Un vœux informulé luit : une nuit réparatrice.





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: [RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann   [RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 EmptyVen 7 Nov - 22:42

La caresse de l'air fit frémir les cheveux blancs du frère, la fenêtre où jadis il s'était tenu pour observer avec bonheur le réveil de l'aimée s'entrouvrit comme poussée par une main invisible. Le froid s'engouffra et avec lui le souvenir.
Le regard transparent d'Ethan parcourut la pièce, il était aveugle en cet instant....aveugle du présent. Devant ses yeux, seul le passé paraissait réel et il ne voyait rien d'autre que le vieil et doux appartement où il avait passé peu de temps...trop peu de temps.

Lentement il s'avança, pâle spectre, triste loup, image d'un homme qui avait marqué les cœurs et les esprits plus qu'il n'aurait souhaité. Mais il était à nouveau là, bien présent et il apaiserait les douleurs d'une mort trop brutale, une mort dont le souvenir n'était que vagues sensations dans sa mémoire.

Mais qu'était-ce que ce bruit? ce gémissement?
Un loup? non un louveteau...LE louveteau, l'autre, la deuxième moitié de son esprit, allongé sur ce canapé si plein de souvenirs lui aussi.
C'était donc lui qui l'avait attiré ici si peu de temps après son réveil mortuaire, il comprenait à présent et un fin sourire nostalgique alluma enfin un voile blanc sur son visage tandis qu'un murmure doux franchissait ses lèvres.


Eryan...mon frère.

Sa voix coula comme de l'eau fraiche, douce mais sans timbre, claire et lointaine, surprenant Ethan de son accent légèrement étouffé.

Il n'était pas réellement là et cette idée douloureuse ne s'était pas encore tout à fait encrée dans son esprit... arriverait-il un jour par l'accepter d'ailleurs? rien n'était moins sur.
Il avait pensé naïvement que les sentiments, les douleurs étaient atténuées après la mort mais lorsqu'il posa le regard sur le visage de Yorwann, une tristesse profonde se peigna sur la nacre de ses yeux mêlé d'un léger soulagement.

La promesse qu'il lui avait faite avait été tenu, Ethan le savait et leva le regard vers un autre lieu pas si éloigné d'ici où une femme qu'il avait profondément aimé rêvait de lui.
Bien vite ses pensées revinrent à son sang, son déchirement et, en cet instant, sa joie. Son frère se réveillait et Ethan serait là pour l'accueillir du pays des rêves et surtout des cauchemars.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: [RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann   [RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 EmptyLun 29 Déc - 12:51

Un frisson parcourut violemment l'échine de Yorwann. Une brise froide venait de traverser la pièce. Yorwann grogna, peu satisfait de sortir ainsi de sa léthargie. Ses lourdes paupières s'ouvrirent et se refermèrent instantanément.
Yorwann avait un flash-back. Merde, merde, merde, à quand remontait sa dernière prise ? C'était plutôt lointain.
Un flash-back peut survenir quelques mois après mais plus d'un an ?
Non, non, respire.
L'état psychotique ne devrait pas l'emprisonner longtemps.
La pâleur maladive envahissant le visage de Yorwann n'avait d'égal que celle de l'apparition.
Yorwann entreprit de maudire tout ce qui pouvait l'être. Dernièrement, il avait avait été au fond du trou, il avait pensé avoir touché le fond et au final, il s'aperçut qu'il se tenait dans sa tombe. Voilà, le coup de grâce, l'épée de Damoclés. La culpabilité, c'était sûrement la culpabilité. Une culpabilité insoupçonnée venait de jaillir de son inconscient, obligatoirement.
Les morts ne se réveillent pas. Les mort ne se réveillent pas.
Les mâchoires crispées, les nerfs à vif, Yorwann ouvrit les yeux sur son cauchemar nocturne, ses pupilles se dilatèrent d'effroi. Ses ongles s'enfoncèrent dans les accoudoirs du fauteuil.
Qui avait osé briser le deuil de son frère ? La sépulture que Yorwann lui avait accordé, le sortilège qu'il s'était infligé pour tenter d'annihiler toutes émotions et toutes évocations de son défunt frère ? Qui avait osé ?
Fou de rage et de terreur Yorwann hurla, essayant d'exorciser cette image nacrée et surréaliste du défunt.


« DEGAGE ! Laisse moi tranquille.... Tu n'existes même pas! Je ne suis pas fou, je ne suis pas fou, tu n'existes pas! Fous le camp, fous le camp, sale cauchemar dégénéré.... Fous le camp... Je ne suis pas fou...»

Depuis quand avait-il quitté le monde de la Raison ? Depuis quand, la folie parcourait-elle ses veines ?
Il la sentait à présent, bien réelle, courant le long de ses nerfs, sortant par chaque pore de sa peau.
Il la sentait s'agglutiner dans son cerveau, voiler ses yeux, créer avec mesquinerie milles éléments de torture.
Il la sentait lui souffler à l'oreille des illusions sordides.
Il la sentait émaner de sa personne et altérer chaque chose autour de lui.
Yorwann se mit à rire, d'un rire aliéné, haché, qui s'acheva sur ce qui semblait être une plainte misérable.
Yorwann se recroquevilla en boule sur le fauteuil, en une position que les gamins trouvent protectrice.

Regarde le crever de peur face à sa propre déchéance mentale. Et voilà, à jouer avec le feu et l'esprit des autres, on vient à consumer le sien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: [RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann   [RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 EmptyMar 20 Jan - 13:50

A quoi s'était-il attendu? Vraiment sa propre naïveté le surprenait. Comment avait-il pu imaginer un instant que son frère accepterait cette idée, oh combien lugubre, qu'il était revenu des limbes dans ce manteau de nacre. Un éternel recommencement, leurs retrouvailles n'étaient qu'un éternel recommencement de douleurs et de regrets...mais cette fois Ethan ne comptait pas abandonner l'autre moitié de son cœur, celle qui n'appartenait qu'aux louveteaux. Il serait là pour lui...a jamais. N'était-ce pas justement ce lien qui l'avait ramené?

Tu n'es pas fou...Ery...Yorwann...non c'est moi qui l'ait été.
J'ai été fou d'avoir abandonner tout espoir pendant de si longues années...de t'avoir abandonné....Tu n'es pas fou.


Le masque de tristesse d'Ethan fixa le sol tandis qu'il reculait de quelques pas. Il attendrait, le temps qu'il faut mais il attendrait...de toute façon il avait l'éternité devant lui.
Il releva le regard pour dévisager son frère. Yorwann avait maigrit et semblait plus mal qu'il ne l'avait été et c'était sa faute il le savait...par l'amour qu'il avait porté à une ennemi, il avait rendu son propre jumeau ainsi.
La fin de sa vie avait été consacrée a son aimée...sa mort serait pour son sang.

C'est de ma faute, je le sais et j'assume ce que j'ai fait...je ne veux pas que tu le fasses a ma place...tu n'as rien a te reprocher mon frère, tout est de ma faute...pas de la tienne...ma faute.

Le rire glaça Ethan et dans un élan d'amour fraternel il voulu prendre son cadet dans ses bras, déjà il avait oublié que son pouvoir était bien faible à présent. Sa main traversa le visage de Yorwann. Quelle douleur que l'impuissance face à la détresse d'un être cher...c'était donc pour cela qu'il était revenu? expier se fautes en voyant souffrir ceux qu'il aimait...la vie avait toujours été injuste avec lui mais la mort semblait l'être encore plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: [RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann   [RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 EmptyVen 23 Jan - 22:55

La voix de son frère retentit dans son être comme le dernier glas. Puis un sensation étrange parcourut la carcasse de Yorwann. Une sorte de fraicheur ne possédant pas le mordant agressif du froid. Yorwann leva ses yeux délavés sur l'illusion qu'était la silhouette. Cet esprit venait de le toucher... Un frisson de dégout secoua violemment le corps de Yorwann.
Le lémure parlait, parlait... Yorwann aurait voulu hurler afin d'interrompre ces excuses qui n'étaient que leurres de son esprit malade. L'âme damné de son frère était manifestement créée de toutes pièces par une volonté d'explications ayant germé dans le cervelas alité de votre humble serviteur.
Yorwann ricana. Si son esprit maladif avait animé sa défunte moitié, autant qu'il jouisse des thérapies d'une quelconque méthode catharsique : cracher son venin pour qu'il cesse de vous ronger.
D'un ton violent et fiévreux, Yorwann décida de jouer le jeu de son esprit et déblatéra fébrilement :


"Au fond, qu'est ce que tu connais de moi ? Mes premières années ?
Arrête donc ici l'étalage de ta compassion, je ne suis plus le gamin avec qui tu aimais jouer.
Je suis celui qui s'est tapé les orphelinats d'Angleterre et qui fuyait ... Quoi ? Qui ?
Je fuyais sans comprendre ... parce que toi Ethan, toi, on t'a expliqué la signification de notre séparation. :
Pourquoi ta chère femme avait ce jour-ci décidé de nous éventrer ?
Moi je n'ai jamais rien su, et je ne le sais toujours pas.
La méconnaissance et le doute te rogne peu à peu et ma vie a continué à déchoir et flétrir.
J'ai commis mon premier meurtre, mon second ...
Puis je me suis forcé à oublier.Toi, L'Accord, moi-même...
Tu n'as pas idée de ce que je me suis fait subir pour oublier. J'ai fermé toutes ces plaies suintantes au fer rouge.
Mais toi où étais-tu ?
Dans les bras mêmes de celle qui non seulement à détruit ma vie et qui à finalement mis fin à la tienne.
Que devais-je faire ?
Je venais de te retrouver, je venais de croire que peut être des réponses existaient... J'ai même commencé à espérer...
Quel idiot je fus.
L'espoir amène la désillusion et la mienne fut des plus cruelle.
Ton assassin m'annonce dans un parc la nuit que mon frère jumeau est mort. A en mourir... de rire.
Le destin se joue de moi car par ta faute je dus promettre.
Je prêtais serment et par la même occasion perdait toutes opportunités de te venger, de me venger et de guérir.
Regarde moi je suis un rat, je croyais que survivre suffirait mais il a fallu que je subisse les souvenirs de ma fiancée morte.
Un délire! Un délire!"


Yorwann était agité, les mots étaient hachés et ses yeux roulaient dans leurs orbites. Des sueurs froides parcouraient son corps le faisant constamment frissonner,il se perdait dans ses élucubrations mais enfiévré, il poursuivait:

"Puis tu lui as donné un enfant, faisant de moi un oncle.. moi oncle..
La basse engeance de celle qui a tué mon frère. La progéniture bâtarde... Et mon sang coule en elle... Pourtant, je désire ardemment que mère et fille souffrent.
Le savais-tu au moins ?
Ah, que je suis sot, toi, hôte de mon esprit, bien sûr que tu le sais, niché comme tu es dans les méandres de ma raison.
Oh et tu veux connaître la meilleure ?
On me dit père, père... Une vraie petite famille.. Elle est folle."


Yorwann prit sa tête entre ses mains et répéta inlassablement ces derniers mots.
Et il priait. Il priait que son esprit le laisse désormais avec un peu de paix. Il avait accomplit la tache d'ouvrir cette flopée de mots vénéneux qui obstruaient sa raison.
Maintenant, cette illusion allait repartir d'où elle venait : du fin fond de l'âme de Yorwann Polynice.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: [RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann   [RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 EmptyJeu 20 Aoû - 14:30

Citation :
[ Il fallait être ferme, Ethan se devait d'être ferme, pour que les mots soient crus et que les plaies se referment ainsi au moins un petit peu...ce qu'il manquait a son frère pour guérir c'était une raison à tout ça, la raison qui avait fait de lui un meurtrier, la raison qui expliquait pourquoi les deux frères avaient conns autant de douleurs.
Le fantôme s'approcha et s'accroupit face à cet étrange si semblable à lui-même, la moitié de son âme, il plongea son regard pâle dans celui de Yorwann approchant ses doigts de la main de son jumeau.
Le lien des deux frères eu un effet étrange sur le spectre qu'était Ethan, sa forme se fit moins vague, ses couleurs s'accentuèrent et il parut plus consistant. Il était encore un fantôme, la mort est un fait que personne ne peut changer mais il semblait un peu plus vivant, un peu plus réel.


Mon frère....Eryan écoute-moi...tu dois m'écouter.
La raison pour laquelle nous avons été toi et moi élevé par notre oncle quand nous étions enfant est la même qui nous a séparé...c'est la réponse à tous nos maux, à toute cette douleur que je ressens encore à travers toi.
Un héritier qui ne veut pas partager le pouvoir des fondateurs...
Nous sommes issus d'une lignée prestigieuse dont je ne me doutais pas jusqu'à ce que je rencontre....jusqu'à ce que je rencontre Eilane Snake.
Elle m'a raconté...tout raconté.
Nous sommes les descendants d'Helga Poufsouffle, l'un des quatre sorciers fondateurs de Poudlard et de par ce fait les héritiers des trois autres maisons ne peuvent nous faire du mal.
Nous avons un pouvoir insoupçonné qui nous protège du plus grand seigneur sombre de notre temps...Voldemort lui-même héritier de Salazar serpentard...
C'est pour cette raison que nous n'avons pas connu nos parents, pour cette raison qu'on a tenté de nous tuer enfants, pour cette raison que tu souffres encore et toujours....c'est a cause de notre sang mon frère...ce sang que j'ai transmis à ma fille et que tu as transmis à ton fils.


Ethan se tut, laissant à son frère le temps de peser chaque mot. Il s'éloigna légèrement brisant la magie du lien et redevenant aussi blanc et froid qu'il l'était quelques minutes auparavant.
Il resta silencieux le regard posé sur son jumeau... ]


Mourir, dormir … Dormir ! Non, non peut-être rêver …
Oui, oui là est l’embarras…
Là est l’embarras car… car.. quels rêves, quel rêves peut il nous venir dans ce sommeil de la mort, quand, quand, nous sommes … débarrassés de l’étreinte de la vie ?
Voilà... voilà qui doit nous arrêter.
Ce sont là les mots justes, je crois...
Mourir, dormir ?
Non, rêver... Oui, là est l’embarras, débarrassé de l’étreinte de la vie ... Non, les rêves d’abord, les rêves …


De longues gouttes de sueurs froides descendaient le long de l’échine de Yorwann.
Les mots qu’il prononçait n’avaient jamais effleuré la Raison. Ils sortaient de souvenirs lointains en un flot continu et fiévreux.
Le regard hagard de Yorwann tentait désespérément d’éviter de croiser la forme ectoplasmique qui se dressait devant lui.
Les jambes ramassées contre sa poitrine, il posa sa tête contre ses genoux étouffant ainsi la flopée de ses paroles abscondes.
La plaidoirie de son feu-frère l’atteint alors, chaque mot laissant un stigmate au fer rouge dans l’esprit maladif de votre serviteur.
Etait-ce là des réponses réelles ou encore le produit d’un cerveau désaxé ?
Yorwann ne pouvait plus faire la part du réel ou du résultat de la démence.
Pleurait-il vraiment ? Saignait-il vraiment ? D’où venait cette puanteur ? Allait-il vraiment vomir ? Etait-ce déjà le cas ? Hurlait-il vraiment ? Qui mordait ?
Mais la parole de l’apparition ne cessait de le noyer.
Alors ainsi, Yorwann était la progéniture d’une noble et longue lignée de sorciers prestigieuse ?
Ancêtres ! Voyez donc ce que la bâtardise vous a apporté, un sombre fou aux hallucinations aliénées.
Un rat qui se contente bien aisément de son existence à côtoyer parasites et déchets.
De quoi pleurer d’orgueil, n’est-ce pas ?
Comment cela pouvait-il être possible ?
De plus pas un gramme de l’âme de Yorwann ne pouvait contenir l’esprit d’Helga Poufsouffle.
Regardez-le, petite ordure sans ambitions jusqu’au bout des ongles ayant fait ses classes chez « l’ennemi » … C’est une erreur, une belle erreur aux accents ironiques.
Et lui, lui aurait la capacité de résister au plus grand mage noir ?
Yorwann émit un rire dément. Il releva la tête pour défier à l’aide de copieuses vociférations le spectre mais sa sombre volonté se perdit devant l’absence d’interlocuteur.
C’est tout ?
Il délivre son message sanglant et se barre ? L’amertume se fit sentir.
De toute façon, Ethan n’avait jamais été que des coups de vents dévastateurs dans sa misérable destinée.
Une fois de plus, Yorwann ressentit l’affliction de l’abandon.
Au fond, tout ça, il l’avait toujours su, ces interrogations avaient toujours eu leurs réponses tapies au fond de lui mais brider par leur détenteur.
Yorwann ressentit une douleur aiguë lui traverser le crâne de part et d’autres.
Il ne put s’empêcher de gémir de douleur. Des plaies d’un passé occulté venaient de se ré-ouvrir et elles suintaient avec un évident plaisir.
Il se mit à cracher du sang et sentit le liquide vermeil couler le long de son nez.
Il tenta inutilement de stopper l’hémorragie avec ses mains, l’esprit trop dérangé pour rationaliser quoique se soit.
Yorwann se mit à admirer ses mains pleines de sang, n’était-ce pas jolie cette couleur ? Ce liquide synonyme de vie ?
Il se mit à rire d’un rire aigu, puis à hoqueter et il s’écroula à terre, aux pieds de son fauteuil.
Dans un sursaut, il saisit la baguette qui appartenait à la femme des Balkans et transplana.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: [RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann   [RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann - Page 7 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[RESIDENCE] *Londres* Appartement d'Ethan Howlermann
Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Londres :: Centre ville-
Sauter vers: