AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Tout ce que j'ignore sur la nature de ce monde [PV]

Aller en bas 
AuteurMessage
Corwin Egnis
Serdaigle
Serdaigle
Corwin Egnis

Nombre de messages : 347
Age : 27
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Emphrépathie noire - Force Accrue - Métamorphose Démon Sentinelle - Aura d'intimidation - Immunité au feu - Charme Oral
Créature : Démon Hybride
Date d'inscription : 11/03/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
Tout ce que j'ignore sur la nature de ce monde [PV] Left_bar_bleue1000/1000Tout ce que j'ignore sur la nature de ce monde [PV] Empty_bar_bleue  (1000/1000)
Points de mana:
Tout ce que j'ignore sur la nature de ce monde [PV] Left_bar_bleue1130/1130Tout ce que j'ignore sur la nature de ce monde [PV] Empty_bar_bleue  (1130/1130)

Tout ce que j'ignore sur la nature de ce monde [PV] Empty
MessageSujet: Tout ce que j'ignore sur la nature de ce monde [PV]   Tout ce que j'ignore sur la nature de ce monde [PV] EmptyLun 18 Jan - 21:16

*

- Tu crois que ça va durer encore longtemps ?

Il ne répondit pas. Seul le bruit des oiseaux nocturnes venait à percer le silence les entourant.

- Tu n’en as aucune idée, avoue-le.

Une nouvelle fois, aucune parole ne sortit d’entre les lèvres pincées de son compagnon. Les yeux de sang étaient à peine visibles entre les mèches de cheveux tantôt d’un noir de gaie, tantôt d’un blanc crayeux. Corwin l’observa un instant. Tant de choses s’étaient passées entre les deux jeunes hommes qu’ils semblaient se connaître depuis toujours. Le Serdaigle ne se sentait entier qu’à ses côtés, et ressentait toujours ce besoin irrépressible de se trouver au côté de cette aura sombre.

Une griffe sombre sortit de son index et alla longer affectueusement la joue du reflet, puis retourna au sol, traçant des sillons dans la terre. Son regard se porta en contre-bas, vers le château endormi, bercé par les rayons laiteux du croissant de lune.


- Tout me semble tellement vide ces derniers temps. Toi qui n’es plus vraiment là, Abigor et Faïna qui ont dû se faire la malle, et les autres qui ne se souviennent de rien. J’en viens limite à regretter l’époque où l’on voulait tous se faire la peau les uns les autres.

Corwin pouffa, mais eut un sourire triste.

- Ta présence me manque, James. J’ai ce sentiment que plus jamais tu ne réapparaîtras.

Un frisson désagréable lui parcourut le corps. Les sourcils du Serdaigle se froncèrent, et sa voix tressauta d’une colère depuis trop longtemps contenue.

- Tout ça n’est qu’une p**ain de dictature. Rien qu’à l’idée de me retrouver face à l’une de ces sa**peries d’anges … Je sais pas ce que je donnerais pour que ça se produise tiens !

Le reflet  resta muet, le visage impassible. Son corps était tellement statique qu’on l’aurait pris pour une statue de marbre au regard étrangement assassin. Corwin se retourna vers lui, de plus en plus en proie à une rage débordante.

- Quand est-ce que tu vas te décider à venir me chercher, hein ?! Tu comptes me laisser vivre comme tous les autres pantins, et oublier tout ce qui s’est passé ? Qu’est-ce que t’attends ?!

Le calme des précédents instants semblaient s’être totalement volatilisés. Ses mains voulurent percuter le corps de son compagnon pour le forcer à lui répondre, mais elles ne rencontrèrent que le vide. Le reflet avait disparu. Il était seul avec la nuit, le cœur gonflé d’amertume et de haine. Corwin hurla dans la nuit.

- Viens me chercher James !! VIENS ME CHERCHER !!

*


Corwin se réveilla, le corps couvert de sueur. Le vent glacé d’hiver tonitruait au-dehors, et venait frapper les hautes fenêtres du château avec rage. Chaque carreau menaçait de céder sous la pression de l’élément furieux, mais malgré ces désagréments, les élèves dormaient d’un sommeil de plomb. Les mains du Serdaigle s’agitaient en mouvements spasmodiques, son regard cherchant un point où se fixer. Les images de son cauchemar continuaient de flotter devant ses yeux, et l’avaient laissé le souffle court.

Qu’est-ce que c’était que ce truc…Faut que je prenne l’air.

Encore tremblant, il sortit de son lit et enfila une robe de chambre avant de prendre l’escalier de pierre. Le feu dans l’âtre de la salle commune crépitait doucement. Pas âme qui vive. Corwin alla se poster à la fenêtre donnant sur les jardins du château. Cela faisait maintenant quelques temps que ces rêves étranges l’assaillaient, rendant ses nuits agitées, et le laissant confus au réveil. Ces rêves dans lesquels il était quelqu’un d’autre, où il n’était toujours qu’un noyau de rage brut. Ces rêves dans lesquels cet autre était toujours là. Il ne savait comment l’expliquer, mais il le connaissait. « James » n’était pas qu’un être tiré de son imagination, il l’avait déjà rencontré. Mais où ? Chaque fois que l’image de ce jeune homme lui venait, le malaise reprenait place dans le cœur du Serdaigle, comme si quelque chose lui avait été arraché. La pression se faisait si forte parfois qu’il en chancelait, et semblait sentir le sol se dérober sous ses pieds.

Sa main alla gratter machinalement l’estafilade à son bras droit. Sans doute due à une bagarre en étant plus jeune. Corwin ne s’en souvenait pas. Son esprit fonctionnait à toute vitesse et sur tout autre chose. Ce rêve l’avait totalement tiré de la torpeur. Quelle qu’était la source de tout cela, il avait l’impression que tout allait finir par se délier un jour. Restait à savoir quand.
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/t12373-corwin-egnis-stigma
James T. Rayan
Serpentard
Serpentard
James T. Rayan

Nombre de messages : 1704
Age : 29
Age Roleplay + Sorts : 18 ans sorts 1 2 3 SPE 1 2
Capacités Spéciales : Elémentaliste du Feu - parle la langue des animaux - Charmeur Visuel + Pouvoirs du Vampire -
Créature : Reflet/Doppelgänger - Vampire
Points Prestige : 200 000 000 Lol ?
Date d'inscription : 27/09/2010

Profil du Sorcier
Points de vie:
Tout ce que j'ignore sur la nature de ce monde [PV] Left_bar_bleue3070/3070Tout ce que j'ignore sur la nature de ce monde [PV] Empty_bar_bleue  (3070/3070)
Points de mana:
Tout ce que j'ignore sur la nature de ce monde [PV] Left_bar_bleue4180/4180Tout ce que j'ignore sur la nature de ce monde [PV] Empty_bar_bleue  (4180/4180)

Tout ce que j'ignore sur la nature de ce monde [PV] Empty
MessageSujet: Re: Tout ce que j'ignore sur la nature de ce monde [PV]   Tout ce que j'ignore sur la nature de ce monde [PV] EmptyLun 18 Jan - 22:00

Son regard scintillait de douleur, de tristesse ...
Il était seul, sobre, illusoire dans un monde brut de pureté où l'immatériel n'avait de place qu'à condition de briller comme le diamant. Son coeur lui avait encore été maintes fois arraché, maintes fois il avait connu la déconstruction puis l'oublie, désarticulé comme une poupée. Mais surtout il avait du tout faire pour survivre. Comment aurait-il pu sans lui ? Comment aurait-il pu envisager la moindre issue où Corwin ne serait pas à ses côtés ? La douleur était palpable, elle était envahissante et oppressante, si bien qu'il ne connaissait aucun répit depuis ... Il se souvenait de ce jour, là où il s'était enfermé il le revivait sans cesse, à jamais condamné à ruminer et mâcher encore et encore un passé trop prenant pour être éteint dans le futur. Alors il se souvenait.


***

-Oh petit Vampire. Il est temps de se retirer du Monde à présent. Venise n'a plus rien à nous apporter.

Niklaus était resté prostré sans le moindre état d'âme, presque satisfait de percuter ainsi la chair à vif de son dernier enfant. Pour bien des raisons, il lui en voulait encore. Peut être lui en voudrait-il à jamais. Mais à l'heure qui sonnait sur l'horloge du grand hall de leur résidence, l'invasion des Célestes allait commencer. Héréa avait été formelle sur les directives à suivre. Tous devraient se terrer en attendant le signe d'une nouvelle ère. Une main sur le coeur, James sentait le pouvoir nécromant décroître peu à peu. Sa nature en serait-elle affectée ? Si il n'avait été qu'un simple Vampire, peut être qu'il serait faible. Mais il était bien plus que cela. Se redressant, les cheveux noués au sommet se son crâne, il avait cet air pur et féminin qu'on lui connaissait. Se tournant vers son armoire, il avait déposé devant un certain nombre de valises.

-Il est temps que j'aille le chercher alors.

C'est à ce moment que Klaus laissa exploser un rire sournois dans la place.
Toisant son enfant du regard, il vint lui prendre le visage, approchant le sien, sans respect. Il lui prit ensuite la gorge, la serrant plus que de raison en crachant son venin, savourant chaque réaction, chaque battement de coeur accéléré. Cet instant si délectable pour lui qui se transformerait en cauchemar pour le plus jeune des deux immortels.


-Oh non. Corwin ne vient pas avec nous James. Tu vas devoir lui dire au revoir, si tu as la chance qu'il soit encore éveillé. Si tu cours aussi vite que tu le peux, qui sait ...

La mâchoire tremblante, le Reflet se détourna aussi sec de son aîné et utilisant sa super vitesse de Vampire, il dévala plusieurs quartiers avant de parvenir au Porte au loin le plus proche. Attrapant le sceptre dans une Eglise ornée comme beaucoup d'autres, il pensa à l'Angleterre, à son amour, si fort ... Le crac en fut retentissant et dans une vapeur noire opaque, il parvint à gagner Londres. Là il transplanerait pour rejoindre les portes de Poudlard. Dernier lieu où il avait laissé son homme. Et le spectacle déroutant qui s'offrait à lui marquerait à jamais son esprit. Des lumières, de partout. Et les gens au sol, inanimés, comme de la pierre. Se remettant à courir, privé de ses forces à mesure qu'il progressait, il poussait chaque porte avec violence, traqué, transpercé d'éclairs brûlants. Jusqu'à ce qu'enfin il le voit encore debout, nez à nez avec lui. Bondissant comme il le pouvait, il fit le dernier pas jusqu'à pouvoir saisir le corps branlant de Corwin. Le retenant dans ses bras, il n'eut d'autre choix que d'accepter cette sentence. Il était arrivé trop tard. Admirant le garçon dans les yeux, il vit cette ultime lueur de souvenir s'éteindre. Et il plongea dans le sommeil.

-Non ... mon amour non ...

Il lui embrassa alors le front, tremblant. Se redressant, il réalisa qu'il était cerné.
En rage, envahi de spasmes, il puisait dans ses forces infinies pour se tenir droit à nouveau. Les mains sur les côtés, paumes vers le ciel, il libéra une déferlante de flammes puissantes, inondant la salle d'une dernière aura de noirceur qui laisserait des marques indélébiles sur les murs de pierre. Et ainsi il s'envola.
***

Au fond de son trou, de cet espace confiné duquel il n'avait quasiment pas bougé, James se lamentait encore, l'esprit tourmenté de ces derniers mois. De ces deux ans qui n'avaient pas existés pour les autres. Il revoyait le visage de Djaniah, il entendait parfois les murmures d'Erell. Tout se répétait cette nuit là également et pourtant. Quand il fermait les yeux, il voyait à nouveau le visage de celui pour qui son amour demeurait vivace. Il revoyait Corwin sans pouvoir lui parler. Et quand il essayait, aucun son ne sortait de sa bouche. Pourtant, du fond de son trou, il avait veillé sur lui tout ce temps. A chaque danger approchant il lui était apparu, à chaque symbole de leur histoire. Chaque pensée qui avait effleuré l'oisillon pour le ramener à lui. A chaque instant il avait été là. Pour la première fois, James avait le sentiment que le Corwin qu'il avait connu était tout proche. Bondissant des profondeur, il regagna la surface sous l'éclat de la lune. Perdu dans les cimes, il reconnaissait la forêt interdite. Mais en ces jours envahis de bonté extrême, elle faisait pâle figure. Autrefois grouillante de créatures, elle était pratiquement déserte. Un bois parfaitement normal comme on trouvait des centaines en Europe. Ses cheveux à présents étaient longs, si longs qu'ils allaient au bas de son dos, soyeux. Légèrement ondulés et toujours aussi noirs. Sa peau laiteuse ressortait davantage, ses lèvres rouges comme le sang, à l'instar de ses yeux qui avaient jaunis par l'absence de nourriture. Il n'avait mangé que des animaux.

-Corwin ?

Il se retournait.
Transporté, à la fois ici et ailleurs, il se tenait dans le dos de l'homme qu'il avait toujours aimé, une apparition momentanée. Dans le vitrail de la salle commune, l'oisillon verrait le visage de l'amour. Reflet du reflet dans le verre glacé, James souriait à Corwin. Et ses mains tentèrent de le frôler, entourant son ventre chaud alors que son visage approchait du sien pour venir s'y appuyer. Il s'était senti si seul ... Et pourtant déjà il lui serrait arraché. Aussitôt éloigné, aussitôt blessé. Revenant à lui, allongé sur la terre, James se releva d'un bond en hurlant et tendant vers le ciel sa baguette, il fit jaillir un tonnerre de magie. La lueur verdâtre qui s'échappa illuminerait le ciel de splendeurs redoutées. Et dans un tourment de nuage, le visage mortifère d'un crâne se dessina avant qu'il ne vomisse un serpent. Le symbole des mangemorts. Le signe du mal. Aussitôt, les protections magiques de Poudlard s'alarmèrent de toute part, les agents de l'école gagnèrent la cour pour veiller à protéger l'établissement. Quoi que ce soit, il fallait à priori à tout prix que ça cesse. Terminant son sort, James réalisa qu'il venait d'attirer la cavalerie. Une distraction parfaite pour tenter de retrouver vraiment l'être aimé. Mais d'abord il allait devoir se nourrir. Justement, ça tombait bien.

_________________
Tout ce que j'ignore sur la nature de ce monde [PV] Jamret10
- Certains ont trop souvent voulu croire que j'avais des principes - Ils ont eu tort -
Revenir en haut Aller en bas
Corwin Egnis
Serdaigle
Serdaigle
Corwin Egnis

Nombre de messages : 347
Age : 27
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Emphrépathie noire - Force Accrue - Métamorphose Démon Sentinelle - Aura d'intimidation - Immunité au feu - Charme Oral
Créature : Démon Hybride
Date d'inscription : 11/03/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
Tout ce que j'ignore sur la nature de ce monde [PV] Left_bar_bleue1000/1000Tout ce que j'ignore sur la nature de ce monde [PV] Empty_bar_bleue  (1000/1000)
Points de mana:
Tout ce que j'ignore sur la nature de ce monde [PV] Left_bar_bleue1130/1130Tout ce que j'ignore sur la nature de ce monde [PV] Empty_bar_bleue  (1130/1130)

Tout ce que j'ignore sur la nature de ce monde [PV] Empty
MessageSujet: Re: Tout ce que j'ignore sur la nature de ce monde [PV]   Tout ce que j'ignore sur la nature de ce monde [PV] EmptyMar 19 Jan - 21:28

Corwin sursauta. C’était lui. Le visage de ses rêves. Le même teint pâle, les cheveux de nuit. C’était bien lui. Ce James, apparu en un éclair au travers du carreau et l’appelant. Le sang battait à ses tempes, son cœur cognait violemment sa poitrine sous les décharges furieuses d’adrénaline. Cette vision fugace l’avait réveillé pour de bon. Comment cela se pouvait-il. Etait-il en train d’halluciner à force de ne pas dormir ? Le Serdaigle était pourtant coutumier des insomnies, mais il ne pouvait se résoudre à croire que cette image n’était qu’une simple émanation de son subconscient. Ce garçon s’était bien matérialisé face à lui, il ne l’avait pas rêvé.
Il tourna la tête brusquement. Des décharges émotionnelles étaient venues le submerger sans crier gare. Panique, inquiétude, colère. Cela avait été si fulgurant qu’il ne les avait pas senties venir, comme si le château en entier s’était soudain réveillé pour se trouver sur le pied de guerre. Secouant la tête pour faire le tri, il regarda par la fenêtre. Des silhouettes s’agitaient en bas, allant dans tous les sens, baguette à la main, et fouillant dans les recoins les plus sombres du parc de l’école. Le tumulte régnait et des cris fusaient de-ci, de-là. Corwin sentit que dans le dortoir, au-dessus de lui, les esprits sortaient peu à peu de la torpeur, angoissés par ce vacarme nocturne. Son sang ne fit qu’un tour. Il fonça pour remonter dans la chambre.

Des regards hagards, encore embués de sommeil l’accueillirent. A son passage, l’un de ses camarades l’attrapa par le pan de sa robe de chambre.


- Eh Corwin, il se passe quoi en bas… ?

Il virevolta agacé. Donovan, l’un de ses compagnons de maisonnée, le regardait la gueule encore enfarinée. Il se fit recevoir de manière glaciale.

- Qu’est-ce que tu veux que j’en sache sérieux ?!

Corwin tira violemment sur son vêtement.

- Lâche-moi j’ai pas le temps !

L’autre geignit, s’en s’offusquer le moins du monde, s’étalant de nouveau dans son lit.

- J’étais en train de faire un si beau rêve. Y’avait Emmy qui…

- J’m’en fous rendors-toi !


Il n’eut pas besoin de le dire une deuxième fois, son camarade étant déjà reparti dans un sommeil de mort.  Corwin l’envia un instant. Pouvoir se replonger ainsi dans la quiétude, sans angoisser de quoi que ce soit. Néanmoins, cette pensée le quitta rapidement. Il fallait qu’il sache, une bonne fois pour toute, il fallait qu’il soit certain que tout cela ne tenait pas de ses divagations dues à la fatigue, qu’un fond de vérité se tapissait derrière toutes ces images, semblant si réelles. Il enfila un sarouel et un pull sombres, et quitta en vitesse le dortoir, sans laisser aux autres le temps de remarquer qu’il était passé.

Les escaliers filèrent sous ses pieds à toute vitesse. Les couloirs étaient déserts. Les préfets avaient dû maintenir le calme dans les autres dortoirs. Si Djaniah avait été encore là, il n’aurait sans doute jamais pu franchir le seuil de sa chambre. Il se demanda un instant où celle-ci pouvait se trouver, mais se reconcentra rapidement sur l’objet de sa course.
Il longea les dédales de couloir le plus silencieusement possible, dévalant les marches et traversant les couloirs sombres. Ses pas finirent par le mener à l’une des entrées du château. Les portes étaient grandes ouvertes.

Et après ça ils disent vouloir sécuriser le château… Quelle blague !

Des halots blanchâtres lui parvinrent au loin. Plusieurs personnes semblaient fouiller les fourrés à la recherche d’une quelconque présence. Corwin profita du tumulte général pour se glisser sous le couvert de buissons non loin des murs. Le froid mordant ne lui fit que peu d’effet tant sa course l’avait échauffé. Il respirait fort, le souffle lui manquait presque, mais peu importait. Il sentait que quelque chose se passait. L’impression qu’il suivait depuis le début un fil ténu, lui indiquant un chemin, et le reliant à quelque chose. Ou quelqu’un.

Il balaya du regard les alentours, et jugea le moment opportun pour s’en aller vers un amas d’arbres un peu plus loin, s’éloignant ainsi des professeurs et autres. Tout ce remue-ménage était survenu au moment où l’image de ce James lui était parvenue. Il le sentait. Il était tout proche. Mais de quoi. Ses pas l’avaient mené plus profondément dans les sous-bois, le rapprochant des abords du lac.
Il faisait sombre. La lune, tapie derrière les amas de nuages lourds ne pouvait l’aider réellement à s’orienter, et utiliser sa baguette n’aurait fait qu’indiquer sa présence. Il patienta sous le couvert d’un arbre, les doigts accrochés à l’écorce, attendant. Que faire à présent.
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/t12373-corwin-egnis-stigma
James T. Rayan
Serpentard
Serpentard
James T. Rayan

Nombre de messages : 1704
Age : 29
Age Roleplay + Sorts : 18 ans sorts 1 2 3 SPE 1 2
Capacités Spéciales : Elémentaliste du Feu - parle la langue des animaux - Charmeur Visuel + Pouvoirs du Vampire -
Créature : Reflet/Doppelgänger - Vampire
Points Prestige : 200 000 000 Lol ?
Date d'inscription : 27/09/2010

Profil du Sorcier
Points de vie:
Tout ce que j'ignore sur la nature de ce monde [PV] Left_bar_bleue3070/3070Tout ce que j'ignore sur la nature de ce monde [PV] Empty_bar_bleue  (3070/3070)
Points de mana:
Tout ce que j'ignore sur la nature de ce monde [PV] Left_bar_bleue4180/4180Tout ce que j'ignore sur la nature de ce monde [PV] Empty_bar_bleue  (4180/4180)

Tout ce que j'ignore sur la nature de ce monde [PV] Empty
MessageSujet: Re: Tout ce que j'ignore sur la nature de ce monde [PV]   Tout ce que j'ignore sur la nature de ce monde [PV] EmptyMer 20 Jan - 21:02

Comme guidé par l'immensité d'un manque avide, le Vampire s'était orienté non au hasard entre les cimes.
Finalement, il avait rejoint la lisière, esquivant les ennemis, balayant toute chance d'être vu. Trop rapide, trop fin, comme une ombre dans la nuit, il s'était fondu dans ce décor qu'il connaissait si bien. Jusqu'à finalement se trouver sur les bordures du lac. Son regard scintillait, son souffle était rapide. Dégageant ses longs cheveux noirs de son visage, James se fixa finalement sur un arbre un peu plus loin, un arbre embusqué. Y allant d'un pas précipité, il déboucha sur un des gardes prairies. Sans l'aviser davantage du regard, il attrapa son visage et lui déporta légèrement sur le côté avant d'enfoncer ses crocs dans sa gorge. Laissant le sang jaillir, l'aspirant goulûment, il s'abreuva telle une bête sauvage du précieux liquide de la vie. Lentement, glissant vers le sol avec sa victime, il continua à l'absorber, de plus en plus fort, si bien que l'aura lumineuse qui tentait de s'enfuir de l'enveloppe charnelle s'en trouva elle même ingérée, laissant à l'immortel une sensation de brûlure envahir ses veines. Grognant, il se redressa en se tenant la gorge, secouant la tête pour chercher ses esprits à nouveau. Et tout redevint normal. Relevant les yeux vers les feuillages, il ne remarqua qu'à cet instant que Corwin se tenait là ...


-Corwin je ...

Se relevant, barbouillé de sang, il s'approcha du jeune homme, les mains tendues. Les apposant sur son visage envahi d'une certaine innocence retrouvée, il le cribla des yeux, s'acharnant à s'assurer qu'il avait bien l'objet de son amour devant lui. Imprécis, irrationnel, il vint immédiatement saisir ses lèvres avec force, comme si un baiser d'amour pourrait le ramener à la raison d'un seul trait. Et quand bien même ça aurait pu marcher, James utilisa l'Empathie de Corwin pour se frayer un chemin jusqu'à sa mémoire profonde. A mesure que ce baiser tonitruant perdurait dans le temps, chaque flash de leur existence reviendrait comme un battement de coeur ténu après une longue période de comma. Doucement James allait ramener son amour à lui, il allait le faire renaître encore une fois. Se reculant finalement, il demeura nez à nez avec lui, impétueux, tremblant.

-J'ai attendu si longtemps de pouvoir faire ça ...

Tout de même conscient que l'éveil de Corwin lui provoquerait un flot de questions, d'incompréhension, le Vampire le ménagerait. Mais il le ferait sur la route. Entremêlant ses doigts dans les siens, il lui adressa un vague sourire.

-Je sais que ça fait beaucoup de questions. Je sais que tu as sans doute peur. Mais tu m'as toujours fait confiance. Je ne t'abandonnerai plus jamais tu entends ? S'il te plait, viens avec moi Corwin ... Partons ce soir. Partons ensemble. Il y a de l'espoir mais on doit faire vite. Ils sont trop nombreux et si j'usais d'autant de pouvoir ici, je risquerais de nous tuer tous les deux. Ils emploient une magie qui est bien au dessus de celle que l'on connaît en temps normal. Les puits sont tous alignés en leur faveur ou presque. Et j'espère que tu aimes la France.

Se plaçant devant l'oisillon, lui laissant le temps de revenir à lui, de prendre une décision, il échangea quelques sorts avec les gardiens de cette école prison. Avisé, il était toujours aussi vif, ses prunelles rouges témoignant à nouveau de sa force retrouvée. Le Reflet savait que chaque minute qui s'écoulerait serait une chance de moins pour eux d'espérer s'enfuir. Se tournant parfois vers Corwin, il l'incitait à se dépêcher, incapable de se contenir. Toutes les émotions mêlées qu'il éprouvait lui même le rendait plus confus, plus facile à toucher. La lune haute dans le ciel s'était à présent frayée un chemin, rendant la visibilité plus aisée. Les exposant d'autant plus.

-Corwin ...

C'est alors qu'un éclair fusa jusqu'au bras de James, le retournant subitement à même le sol. Se redressant, il admira les dégâts et la plaie se refermer seule. Envahi d'une forme de colère mais chargé d'espoir, il était à nouveau combatif et prêt à tout pour tirer de là son amant. Ensemble ils seraient à nouveau comme les deux faces d'une même pièce. Avec le temps. Peut être que l'oisillon en voudrait au serpent, mais en voyant l'état du monde du haut de sa conscience, James espérait qu'il comprendrait qu'il n'avait pas eu le choix ...

-Qu'ils crèvent tous ... VOUS M'ENTENDEZ ?!

_________________
Tout ce que j'ignore sur la nature de ce monde [PV] Jamret10
- Certains ont trop souvent voulu croire que j'avais des principes - Ils ont eu tort -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Tout ce que j'ignore sur la nature de ce monde [PV] Empty
MessageSujet: Re: Tout ce que j'ignore sur la nature de ce monde [PV]   Tout ce que j'ignore sur la nature de ce monde [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Tout ce que j'ignore sur la nature de ce monde [PV]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La politique du « tout va mal »...
» Tout le monde s'en fout...
» Ils auront réussi à mater, à endiguer tout élan d'insurrection en Haïti.
» [Terminé] "Non, chut ! Tu vas tout gâcher..." [ P & D ]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'École de sorcellerie Poudlard :: Serdaigle-
Sauter vers: