AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 *Infirmerie* One post rp - Quand la réalité est cachée parmis les songes

Aller en bas 
AuteurMessage
Alice Strange
Gryffondor
Gryffondor
Alice Strange

Nombre de messages : 104
Age : 21
Age Roleplay + Sorts : 17 ans sorts 1 2 3
Date d'inscription : 26/06/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
*Infirmerie* One post rp - Quand la réalité est cachée parmis les songes Left_bar_bleue300/300*Infirmerie* One post rp - Quand la réalité est cachée parmis les songes Empty_bar_bleue  (300/300)
Points de mana:
*Infirmerie* One post rp - Quand la réalité est cachée parmis les songes Left_bar_bleue400/400*Infirmerie* One post rp - Quand la réalité est cachée parmis les songes Empty_bar_bleue  (400/400)

*Infirmerie* One post rp - Quand la réalité est cachée parmis les songes Empty
MessageSujet: *Infirmerie* One post rp - Quand la réalité est cachée parmis les songes   *Infirmerie* One post rp - Quand la réalité est cachée parmis les songes EmptyDim 26 Jan - 19:58

Un rayon de soleil se mit à effleurer sa joue, lui procurant une faible chaleur. Elle leva les yeux au ciel, encore une journée qui s'annonçait sans la moindre goutte de pluie. Pourtant, c'est beau la pluie, ça rafraîchie, ça assainie. Malheureusement, les nuages, n'en faisant qu'à leur tête -ou peut-être aidé par un peu de magie- avaient résolument décidé de déverser leur jus uniquement la nuit, quand la jeune femme était bercée par les bras de Morphée. Cela faisait d'ailleurs une semaine qu'elle faisait des nuits complètes. Avait-elle réussi à vaincre son insomnie ? Non, ce n'était pas normal, son sommeil était toujours lourd et sans le moindre rêve, pour quelqu'un qui s'inspirait de ses songes pour dessiner, c'était impensable. Elle suspectait les elfes de maison qui s'occupaient des cuisines de se fournir chez le marchand de sable. Quelle drôle d'idée. Comme si une nuit sans rêves était plus reposante qu'une sorte de coma artificiel. Enfin, elle s'adressait sûrement à des puissances bien supérieures. Elle tourna le dos à la fenêtre, attroupant ses affaires. Aucune envie d'aller en cours ce matin, surtout pour un cours de divination, elle connaissait déjà tout par cœur. Empochant son carnet et ses fusains, elle se dirigea dans les couloirs. En sortant de derrière la Grosse Dame, une fille l'accosta, lui demandant d'aller avec elle en cours.

« Bonjour Alice, je suis nouvelle, pourrais-tu m'accompagner en cours de divination, je suis un peu perdue avec tout ces couloirs..

Elle soupira. Comme à chaque fois qu'elle ne voulait pas aller en cours ou sortir le soir après le couvre feu, automatiquement, un de ses camarades sortait d'elle ne savait où pour lui demander un service, la menant, comme par hasard, là où elle aurait dû aller. Cette fois, elle en avait assez. Elle avait décidé de ne pas y aller et elle n'irait pas. Et ce n'est pas quelques idiots qui l'en empêcheraient. Et puis d'abord, comme connaissait-elle son prénom si elle était nouvelle ? Et puis elle ne pouvait pas demander à quelqu'un d'autre ? Son regard se porta sur son blason. Serpentard. Non, vraiment, on se fichait d'elle. Qui aurait gobé une absurdité pareille, sincèrement ? La pauvrette devait être ensorcelée pour demander à une Gryffondor de l'aide. C'était le monde à l'envers. Une idée lui traversa l'esprit, un sort qu'elle avait apprit pendant les vacances. Et c'est en adressant un sourire mielleux à la vipère que la jeune femme mit en pratique son idée.

-Finite.

Cela eu l'effet escompté. Le serpent semblait se réveiller d'un rêve, ne sachant pas où elle était. Elle regarda Alice puis, bégayant quelque chose, tourna les talons. Un sourire s'afficha sur ses lèvres, qui fut aussitôt effacé par les doutes qui l'assaillaient. Et si quelqu'un avait déjà prévu qu'elle voulait ne pas aller en cours ce matin ? Cela voulait dire qu'elle n'était plus en sécurité nul part. Était-elle la seule à avoir remarqué cet espèce de dysfonctionnement.. ?  Est-ce que tout le monde était comme ça ? Est ce qu'elle était seule à ne pas être une sorte de pantin ? Une angoisse s'insinua pour ne plus lâcher le ventre de la Gryffondor. Il fallait qu'elle parle à Elizabeth de tout ça, et vite. Mais en attendant, elle allait faire comme si elle n'avait absolument rien remarquer, se contentant d'observer la moindre bizarrerie venant de ses camarades. Oui, c'était la meilleure chose à faire. Observer, écouter, et ne pas se faire remarquer. Serrant plus fort son matériel de dessin, elle se rendit dans le parc. Et c'est seulement quand elle n'entendit plus le brouhaha quotidien des élèves qu'elle se détendit. Le chant des oiseaux l'accueillit. Bien qu'il était encore tôt dans l'année, le climat ne correspondant plus vraiment aux saisons, les volatiles avaient migré de nouveau vers le continent européen. Un bonheur pur envahit la jeune femme. Qu'il était bon de se poser, loin de tout, aux abords du lac, sans la moindre personne pour venir la déranger. Enfin ! Cela faisait si longtemps qu'elle attendait ça, Alice avait l'impression qu'elle n'était pas revenu dessiner depuis des mois, pourtant, d'après ses souvenirs, cela ne faisait seulement trois jours qu'elle ne s'était pas assise, ici, contre 'son' arbre. L'adolescente posa sa tête contre le tronc, fermant les yeux. Qu'il était bon de se poser, le doux soleil de printemps réchauffant son corps encore engourdi par la nuit. Il y eu un craquement, elle n'y prêta guère attention. Elle aurait peut-être dû. Puis ce fut le noir.


-Mademoiselle ! Il est grand temps de vous réveiller, vous avez assez profité comme ça ! Haha, je vous taquines. Debout, vos camarades se dont du soucis pour vous.

Péniblement, ses paupières s'ouvrirent. Elle se trouvait à l'infirmerie. Se redressant d'un coup, elle dévisagea l'infirmière.


-Quoi ? Mais comment je..

-Vous êtes tombé. Rappelez vous. Une Serpentard vous a bousculé à votre sortie de votre salle commune et vous êtes tombée dans les escaliers.


-Quoi ?! Mais non, j'étais sur les riv..

-Vous êtes tombée. Maintenant, il suffit. Retournez en cours, vous n'avez rien. Vous occupez un lit qui pourrait servir pour un autre. OUSTE ! »

Alice se releva, prise au dépourvu. Cette façon de lui couper la parole ne lui plaisait guère, comme si elle voulait lui faire vraiment croire qu'elle était tombée. Elle porta une main à sa tête. Une bosse. Comment s'était-elle fait ça ? Elle n'en savait rien, mais ce n'était certainement pas en tombant comme une cruche dans les escaliers. Tout de même ! Enfin, il fallait qu'elle aille en cours. Pour une nouvelle journée de routine. Qu'elle joie ironisa t'elle.
Revenir en haut Aller en bas
 
*Infirmerie* One post rp - Quand la réalité est cachée parmis les songes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ? ] -Hentaï-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'École de sorcellerie Poudlard :: Autres lieux-
Sauter vers: