AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Dakeyras Bremer
Admin
Admin
Dakeyras Bremer

Nombre de messages : 467
Age : 26
Age Roleplay + Sorts : 14 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Télékinésie (2)
Date d'inscription : 18/04/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre] Left_bar_bleue1350/1350Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre] Empty_bar_bleue  (1350/1350)
Points de mana:
Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre] Left_bar_bleue1450/1450Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre] Empty_bar_bleue  (1450/1450)

Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre] Empty
MessageSujet: Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre]   Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre] EmptyDim 12 Jan - 15:48

Dakeyras n’avait aucune idée sur la façon dont il s’était retrouvé là. Une semaine avant il trainait encore à Paris, cherchant, enquêtant pour trouver des informations sur James. Il avait dormi un temps dehors, puis avait fini par rencontrer un groupe de jeunes sorciers français qui l’avaient accueillit, logé, nourrit, touchés par son histoire. La famille Dupont était une famille bien française qui, malgré leurs origines de sorciers, avaient beaucoup de différence avec les sorciers d’Angleterre. Ce n’était pas la première fois que le jeune gryffon allait en France, mais c’était la première fois qu’il avait la possibilité de vivre et de partager la culture de ses habitants.
Ces jeunes sorciers l’avaient aidé dans sa quête, se renseignant partout où ils pouvaient trouver information sur le vampire. Mais il restait introuvable…
Dakeyras était resté quelques semaines chez eux, et même si Poudlard lui manquait beaucoup, il n’était toujours pas décidé à y retourner, de peur qu’on le juge et par crainte d’affronter le regard des autres.

Mais alors comment s’était il retrouvé là, dans le dortoir des Gryffondor, à Poudlard. Il ne se souvenait de rien, comment était il revenu en Angleterre ? Que s’était il passé ?
Cela faisait maintenant une semaine que Dakeyras avait élu domicile dans la salle sur demande. Toujours pour éviter de croiser le regard des autres. Une semaine qu’il revenu à Poudlard déjà, et il avait tout de suite pu sentir que quelque chose ne tournait pas rond. Les gens étaient étranges, certains le regardaient bizarrement, d’autres le saluaient comme si ils le connaissaient depuis des années. Mais lui ne leur prêtait pas la moindre attention.

Il ne prenait pas la peine d’aller en cours non plus. Les autres élèves avaient l’air d’avoir des journées types qui se ressemblaient toutes. On pouvait admirer leurs parades lorsqu’ils avançaient tous ensemble, en groupe, dans le silence et bien rangés pour se déplacer de salles de cours en salles de cours, en passant par la grande salle. Mais pour le jeune garçon, ses journées se déroulaient autrement. Il se réveillait chaque matin en sueur, sortant de sa torpeur en sursaut. Puis il se levait, allait prendre une douche dans la salle commune, en y restant le moins longtemps possible et attendant toujours que les autres élèves soient en cours. Ensuite il retournait dans la salle sur demande, où ses affaires étaient éparpillées. Il avait tracé une carte de paris sur le sol, en grand, à l’aide d’une craie, et avait marqué d’un point rouge l’endroit où Erell avait été tué. Puis il avait marqué chacun des points où il avait cherché James sans succès. Alors pendant parfois plusieurs heures par jour, il s’asseyait devant cette carte, la broche d’Erell entre les mains et il contemplait, réfléchissant, cherchant, où il avait pu se cacher, mais aussi où il avait pu laisser le corps de la jeune fille.

L’heure du déjeuner venait ensuite, et il se rendait dans la grande salle, souvent en retard, et alors que tous les visages se retournait vers le sien, il les ignorait simplement. Il passait à côté d’eux avec la plus grande indifférence possible. Lui était négligé. Il ne se coiffait pas, avait l’air épuise. Et il ne s’attardait pas longtemps. Il allait à sa place, et sans même prendre la peine de s’asseoir, il faisait léviter son assiette, y faisait atterrir la nourriture dont il avait envie, et repartait comme il était venu, son assiette le suivant à la trace.
Parfois il avait tout de même un regard vers la table des professeurs, en guise de provocation ou simplement en guise d’appel au secours. Et il voyait un élève, un peu gros, manger à leur table. Un serpentard, qui devait répondre au nom de Tyler si les souvenirs du gryffon étaient bons. Mais après tout, cela ne le concernait pas plus que ça, Poudlard était étrange…

Puis ses activités de l’après-midi ressemblaient étrangement à celles du matin. Ou il empruntait de temps en temps un livre à la bibliothèque qu’il étudiait sans grand intérêt. Le soir venu enfin il pouvait se coucher, espérant passer une bonne nuit et que toute cette mascarade s’arrêterait enfin, mais ce n’était malheureusement jamais le cas. Ses nuits n’étaient jamais calme ces derniers temps. Il ne faisait que cauchemarder, penser à la mort. Il voyait des images, ce rayons vert, les mangemorts, le vacarme à l’intérieur, ses parents étendus sur le sol, mort. Puis il le revoyait danser tous les deux dans cette ruelle. Et violemment il enfonçait ses dents dans sa chair. Elle le regardait, implorante, et haineuse en même temps. Il avait l’impression de l’entendre résonnait dans sa tête, la voix d’Erell qui l’accusait d’avoir échoué, de ne pas l’avoir sauvée, d’être faible et pitoyable.

Puis il se réveillait en sursaut, couvert de sueur et le cœur battant très fort. Seul Fire à proximité arrivait à le calmer. Et alors que le jour se levait, il savait que tout recommençait de nouveau…

_________________
Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre] Daksig10


Dernière édition par Dakeyras Bremer le Lun 13 Jan - 21:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/t12308-dakeyras-bremer
Livia Brooks
Poufsouffle
Poufsouffle
Livia Brooks

Nombre de messages : 10
Age : 27
Age Roleplay + Sorts : 15 ans, sorts 1 2
Date d'inscription : 09/01/2014

Profil du Sorcier
Points de vie:
Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre] Left_bar_bleue100/100Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre] Empty_bar_bleue  (100/100)
Points de mana:
Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre] Left_bar_bleue100/100Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre] Empty_bar_bleue  (100/100)

Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre]   Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre] EmptyDim 12 Jan - 20:55

Cela faisait déjà quelques jours que Livia ressentait un sentiment étrange. Tout se passait merveilleusement bien. Son dortoir s’était repeuplé sans qu’elle ne se rappelle vraiment pourquoi elle y avait fini toute seule un moment. Les vacances peut-être ? Mais elle serait au moins rentrée chez elle pour les vacances, non ? Les cours s’enchaînaient paisiblement et sans incidents, plus personne ne l’insultait dans les couloirs. Non pas qu’elle se plaigne que les élèves de Poudlard aient enfin mûris, mais elle avait presque l’impression que tout se passait merveilleusement trop bien. Et pourtant, en recevant les dernières lettres de son frère, il lui semblait que la situation devait être normale. Il ne s’inquiétait pas du sentiment de danger qui lui serrait presque en permanence les tripes, comme si c’était devenu pour elle une façon d’être, mais peut-être ne lui en avait-elle jamais parlé.

Oui c’est ça. C’est pareil pour les insultes, je ne lui en ai jamais parlé non plus.

Livia devenait peut-être un peu paranoïaque, juste comme ça. Elle qui admettait depuis ses sept ans d’être une fille bizarre, elle pouvait bien accepter ce nouvel aspect d’elle-même. Mais malgré tout, elle sentait toujours que quelque chose clochait. On ne l’insultait plus, mais pratiquement tout le monde la regardait curieusement quand elle faisait des remarques bizarres ou s’endormait dans son bol au petit-déjeuner. Pourtant ses camarades devaient s’être habitués maintenant, ses amies ne réagissaient même plus. Mais où étaient passées ses amies d’ailleurs ? En y repensant, elle n’avait aucune idée du nom des filles qui partageaient son dortoir, tout en ayant l’impression qu’elle devait les connaître.

Autre fait étrange, un matin alors qu’elle suivait ses camarades en rêvassant, elle se surpris à se diriger machinalement vers la bibliothèque, jusqu’à se faire rattraper par une camarade qui lui demandait pourquoi elle n’allait pas en cours. Sur le moment, elle avait été très surprise de savoir qu’il y avait cours et en y réfléchissant un petit peu, elle devenait plutôt surprise de s’être dirigé naturellement vers la bibliothèque. Mais elle avait l’impression d’avoir passé beaucoup plus de temps qu’elle n’en avait habituellement dans une journée de cours entre les vieux rayonnages ces dernières semaines. Cela faisait trop de coïncidences étranges pour que ce soient vraiment des coïncidences.

Et cette nuit, la vérité l’avait frappée de plein fouet, la réveillant en sursaut. La lobotomisation !

- Faut que je retrouve ma liste de procédures à suivre en cas de soupçon de lavage de cerveau, murmura-t-elle.

Elle eu beau fouiller dans sa table de nuit et sa malle, elle ne trouva aucune trace de la dite liste qu’elle avait établie avec son frère trois ans plus tôt alors qu’elle venait d’apprendre l’existence du sortilège d’amnésie et que lui venait de lire un livre de science-fiction traitant du sujet. En regardant sous son lit, elle aperçut les deux yeux brillant de son chat. Elle sursauta et se souvint d’un film qu’elle avait vu cet été avec Morley. Un film sur les zombies. Livia fit un plus un dans sa tête et compris enfin où se trouvait le problème. Les élèves marchaient tous au radar sans discuter dans les couloirs parce qu’on leur avait mangé le cerveau ! Ils la regardaient bizarrement quand elle ne faisait pas la même chose qu’eux parce qu’ils devaient sentir qu’elle était normale et qu’ils jugeaient de la potentialité de faire d’elle leur prochain repas ! Son dortoir lui apparu immédiatement comme un lieu effroyablement dangereux.

Comment j’ai pu dormir avec des zombies toute la semaine sans le remarquer ? Hors de question que je reste ici une minute de plus !

- Nico, viens par ici. On va tenter une évasion, souffla-t-elle à son matou qui sauta aussitôt dans ses bras.

Livia parvint par elle ne savait quel miracle à sortir saine et sauve de la salle commune et eut la chance de ne croiser aucun professeur sur son chemin. Ce n'était vraiment pas dans son habitude d'aller à l'encontre du règlement mais là c'était une question de vie ou de mort. Elle ne connaissait qu’un seul endroit où elle pourrait être à l’abri. C’était une pièce étrange au septième étage que Millie, une amie, lui avait montré il y a quelques mois, juste avant de s’en aller, lui disant que si elle avait un jour vraiment besoin d’aide et que la situation empirait et devenait trop dangereuse, il fallait qu’elle s’y rende et qu'elle ne devait en parler à personne d'autre. Livia ne se rappelait plus trop ce qui allait mal à ce moment là, mais ça voulait sûrement dire que ce n’était pas si important finalement. Elle n’y était jamais retournée mais se souvenait de l'emplacement et de la marche à suivre pour faire apparaître la porte.

Livia se retrouva donc en pyjamas, son chat Nicodème dans les bras, devant la fameuse porte « en cas de besoin » après avoir parcouru trois fois le couloir en récitant dans sa tête : je veux trouver un endroit où dormir à l’abri du danger. En entrant à l’intérieur, elle remarqua vaguement la forme de quelqu’un qui dormait dans un coin. Mais il faisait sombre, alors elle ne voyait pas très bien qui cela pouvait être, mais elle avait confiance en Millie et elle savait donc qu’elle serait à l’abri ici. Peut-être n’était-elle pas la seule survivor de l’invasion de zombies à Poudlard après tout. Elle alla donc s’allonger dans un coin où un matelas l’attendait gentiment et s’endormit aussitôt, laissant son chat divaguer à son aise dans la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Dakeyras Bremer
Admin
Admin
Dakeyras Bremer

Nombre de messages : 467
Age : 26
Age Roleplay + Sorts : 14 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Télékinésie (2)
Date d'inscription : 18/04/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre] Left_bar_bleue1350/1350Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre] Empty_bar_bleue  (1350/1350)
Points de mana:
Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre] Left_bar_bleue1450/1450Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre] Empty_bar_bleue  (1450/1450)

Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre]   Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre] EmptyLun 13 Jan - 21:13

Dakeyras passait une nuit des plus agitées cette nuit là, encore plus que d'habitude. Si agité qu'il poussait des cris, gesticulait.

Erell !

Il appelait des noms dans la nuit. Des noms de gens surement disparus, tués ou partis. Mais malgré son sommeil si mouvementé, aucun bruit, ni aucune présence ne pourrait le réveiller. Il essayait parfois de s'extirper de son rêve, mais c'est à ce moment là qu'il s'enfonçait au plus profond des limbes de la nuit...
Il se trouvait dans une pièce, sombre, noire, et vide. Seule une fine lumière lui indiquait un point au milieu de cet endroit étrange. Il cherchait Fire, mais il ne pouvait la trouver. Comme chaque objet qu'il cherchait. Alors il avança vers le point lumineux qui était en fait une porte entrouverte. En entrant, il se retrouva dans une pièce blanche dans laquelle étaient accrochés des portraits. Il les observa un instant, les images étaient flou et il ne pouvait discerner ce qu'elles représentaient. Il s'approcha du cadre central et plissa les yeux pou réussir à mieux voir. Ne voyant toujours pas le visage, il approcha sa main. Et soudainement les visages apparurent. Ceux des gens dont il criait les noms dans son sommeil. Il recula brusquement, ils le regardaient avec un air sévère, tous juge de son procès. Le sol sembla se dérober sous ses pieds, tandis que les cadres se hissaient sur des piédestaux immenses. Tous se mirent en accord et lui crièrent à l'unissons :


Coupable ! Raté ! Tu as échoué ! Tu as trahis notre confiance !

Puis chacun des tableaux prit la parole tour à tour :

Ses parents : Tu nous déçois beaucoup...
Léocadie : Je ne t'ai jamais aimé.
Loélia : Seul Caleb m'importait.
Erell : Tu m'as laissé tomber, tu avais promis et tu l'as laissé me prendre.

Et alors qu'il allait parler pour se défendre, tout en avançant vers eux, le sol s'ouvrit et il glissa sans rien pouvoir y faire, regardant simplement les portrait se rire de lui. Il tombait, dans un tunnel glissant, sans pouvoir s'arrêter. Il se laissa glisser, ne pouvant rien faire d'autre.
Et après être tombé pendant quelques secondes qui lui semblèrent être des minutes, il vit enfin le fond du tunnel, mais avant de pouvoir y parvenir, il entendit quelqu'un prononcer une formule, un sort.


Avada Kedavra !

Et une lumière verte ses dirigea rapidement vers lui.

NON !

C'est là qu'il se réveilla, en sursaut, en sueur, le souffle coupé mais la respiration rapide à la fois. Il chercha rapidement autour de lui pour trouver sa baguette qui n'était pas loin. Fire était là pour le rassurer, comme à chaque fois qu'il en avait besoin. Il le serra dans ses mains, sentant sa présence l'envahir. Et il essaya de fermer les yeux pour ses rendormir, mais à chaque fois qu'il fermait les paupières, il revoyait ce faisceau vert, comme si on le lui avait gravé à l'intérieur.  Impossible de se rendormir.
D'un lumos, il illumina le coin de la pièce dans lequel il se trouvait. Il farfouilla dans son sac pour trouver autre chose, mais il entendit un bruissement. Il tendit aussitôt sa baguette pour voir d'où ça venait.  Et grâce à la lumière il remarqua un tas sous ce qui ressemblait être des draps. Il enfila rapidement un vêtement, et éteignit sa baguette.


Nox.

Il se déplaça furtivement, sans faire de bruit jusqu'à l'autre coin de la pièce. En arrivant près de l'autre lit, il pu se rendre compte qu'une jeune fille dormait là. Il ne l'avait pas vu arriver, ni entendu. Il se demanda pendant un instant si elle pouvait vraiment dormir avec tout le bruit qu'il avait du faire. Il vient délicatement poser sa baguette contre sa gorge.

Lumos.

Qu'est ce que tu fais là ?

_________________
Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre] Daksig10
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/t12308-dakeyras-bremer
Livia Brooks
Poufsouffle
Poufsouffle
Livia Brooks

Nombre de messages : 10
Age : 27
Age Roleplay + Sorts : 15 ans, sorts 1 2
Date d'inscription : 09/01/2014

Profil du Sorcier
Points de vie:
Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre] Left_bar_bleue100/100Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre] Empty_bar_bleue  (100/100)
Points de mana:
Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre] Left_bar_bleue100/100Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre] Empty_bar_bleue  (100/100)

Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre]   Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre] EmptyLun 13 Jan - 22:59

Livia dormait comme un bébé. Sa grande expérience des siestes à toute heure de la journée, y compris dans les tribunes pendant un match de quidditch, lui avait appris sans qu’elle s’en aperçoive à faire totale abstraction du bruit l’entourant pendant son sommeil, ce qui pouvait être problématique quand on n’entendait pas son réveil. Le seul moyen de la réveiller si on n’avait pas envie d’attendre qu’elle finisse tranquillement son cycle de sommeil en cours, pour pouvoir lui raconter un potin croustillant lors d’une soirée pyjamas ou pour qu’elle surveille un peu plus son chaudron en potion par exemple, était de la toucher. Pas besoin de la secouer brutalement comme un pommier, une simple main sur l’épaule ou un coup de coude était amplement suffisant, Nicodème la réveillait le matin en sautant simplement sur son lit. Et dans le cas présent une baguette magique contre la gorge était un stimulus tout à fait convenable.

Livia ouvrit les yeux et les referma aussitôt, éblouie par la lumière.

Déjà le jour ?

Une question parvint péniblement à traverser les voiles brumeux du réveil. Qu’est-ce qu’elle faisait là ? Ca ne se voyait pas, elle dormait ! Fallait-il être un abruti pour ne pas le remarquer ? Mais avant d’exprimer tout haut sa façon de penser, Livia prit quand même la peine d’essayer de voir qui la réveillait, histoire de ne pas s’énerver contre un professeur par exemple.

- Je ne suis pas à la bibliothèque, marmonna-t-elle en sentant le matelas sous ses mains alors qu’elle tentait de se redresser pour remettre ses idées en place.

Tentative qu’elle interrompit immédiatement en sentant toujours la baguette contre sa gorge. Cela lui fit l’effet d’une douche froide et la réveilla mieux qu’un café serré sans sucre. Elle sentit aussitôt une vague de panique l’envahir, d’autant plus qu’elle n’avait aucune idée de qui était son agresseur. Ce type blond lui disait un très vague quelque chose mais pour ce qu’elle en savait elle pouvait très bien l’avoir croisé à la boulangerie de son quartier moldu. Et le fait qu’il ait une baguette magique lui indiquait très clairement que cette éventualité n’était pas possible.

Alors elle fit brusquement la seule chose à lui passer par la tête : crier, dévier la baguette en balançant le bras de toutes ses forces et essayer de s’éloigner le plus possible.

- Nico !, hurla-t-elle en désespoir de cause.

Le matou bondit d’un coin sombre et se jeta sur celui qui menaçait sa maîtresse. Livia, tout en sachant que cela n’occuperait sûrement pas longtemps le sorcier, essaya de mettre à profit la diversion pour récupérer sa baguette magique et il lui vint aussitôt à l’esprit que sa baguette magique était tranquillement rangée sous son oreiller, dans son dortoir et qu’elle n’était PAS dans son dortoir. Elle l’avait fui à cause des zombies.
Son sang se glaça. Sans se retourner elle leva lentement les mains en l’air en signe de reddition, tremblante comme une feuille, et ferma très fort les yeux comme si cela allait l’aider à se réveiller ailleurs ou à faire passer plus vite le mauvais moment.

- Je… je ne suis pas armée. S’il-te plait ne me manges pas, je ne suis pas comestible !
Revenir en haut Aller en bas
Blake Woods
Poufsouffle
Poufsouffle
Blake Woods

Nombre de messages : 84
Age : 22
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sort 1 2
Capacités Spéciales : Souffleur de métal
Date d'inscription : 19/04/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre] Left_bar_bleue500/500Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre] Empty_bar_bleue  (500/500)
Points de mana:
Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre] Left_bar_bleue500/500Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre] Empty_bar_bleue  (500/500)

Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre]   Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre] EmptyMar 14 Jan - 22:32

Ma vie au château n’avait pratiquement pas changé. Je faisais toujours ce que je voulais en dehors des cours tant que je ne transgressais aucune des nouvelles règles de Poudlard. Il y avait eu la L.O.I. au château, veillant au bon fonctionnement de l’école selon l’ancien ministre de la magie William Lancaster, et également à veiller qu’aucun groupe de personne ne tente quoique ce soit contre le ministère. Le ministre avait dû avoir un sacré coup pour penser que des élèves pouvaient être une menace pour lui. Mais depuis Harry Potter, la question était légitime.
A présent, il semble qu’il y ait un nouveau pouvoir régissant la plus célèbre école de magie au monde. Difficile de s’avouer ça, que la plus prestigieuse école soit sans cesse en train de changer de main, de « tuteur » dirons-nous.  Je réfléchissais à cela tout en ne regardant pas réellement la direction que je prenais, les escaliers magiques faisaient encore des siennes et je changeais d’étage, montait de plus en plus haut sans m’en soucier.
Si l’on résumait la situation, non pas que j’exècre que les gens me regardent et soient chaleureux avec moi mais quelques fois, je dois dire que cela atteint un minimum à ma vie privée. Depuis …

C’est vrai ça, depuis quand ? …

Et bien depuis un beau matin ensoleillé, de plus en plus d’élèves se sont mis à me saluer comme si nous avions toujours été bons amis. Au début, même avec la surprise, cela ne me dérangeait pas, même, cela me rappelait ma belle ville de Foshan en Chine où je vivais avec mes amis que j’avais été contraint de fuir.
Je me mis à caresser mon talisman couleur ébène. Il m’arrivait de penser parfois que mon talisman était la cause de tous les ennuis que j’ai eus. Pourtant, il m’avait été offert par ma mère et malgré tout ce qui s’est passé et ce qui se passera, je continuerais à chérir son dernier présent.
Avouons tout de même que tous se passait trop bien au château. Il n’y avait absolument aucune dispute, aucun accrochage, rien. Comme si du jour au lendemain, les vieilles histoires passées furent oubliées et les tensions disparues. Cette nouvelle situation ne me dérangeait pas vraiment, du moment que cela ne me nuisait pas. J’aime à penser que mon aspect neutre dans les conflits d’autrefois est ma plus belle forme de respect envers les gens qui m’entourent à Poudlard, le fait d’observer leurs conflits tout en n’y prenant pas part et en ne jugeant pas. Puis je n’ai aucune raison d’adhérer à leurs conflits, d’un côté comme de l’autre. Par contre si un jour, on m’offre la motivation qui va avec … L’offre méritera réflexion.
Tout en marchant dans un couloir, je ne me rappelais plus de combien d’étage j’avais parcouru. Je réfléchissais beaucoup au cas Harry Potter ces temps-ci, me demandant qu’elle sensation cela procurait d’agir comme un héros. Pas forcément combattre le mal car le bien et le mal ne sont pas des bonnes références à mon gout, le principal Parfois est qu’il y ait une cause qui nous tient à cœur.

Je pense que j’aimerais sauver quelqu’un, juste pour savoir ce que cela procure.
Au même moment où je pensais cela, des bruits se firent entendre. Tournant la tête vers l’origine de ce vacarme, je pus constater qu’une porte s’était matérialisée. Je me souvins qu’il s’agissait de la salle sur demande mais n’ayant pas pensé à un lieu explicitement, je me demandais bien ce qu’il se trouvait derrière.


- J’espère au moins qu’il s’agit d’une demoiselle en détresse …


Lorsque j’ouvris la porte, l’obscurité modifia immédiatement l’iris de mes yeux, je sentis l’adaptation au contraste nouveau. Entrant dans la pénombre de la pièce à pas mesuré, je n’entendis que le silence en premier temps. Puis la voix suppliante d’une fille dont j’entendis chaque mot. Paniqué, je sortis ma baguette au manche d’acier et prononça avec hargne :


- Expelliarmus !


Le sort toucha la cible pour l’envoyer surement dans une armoire suite au bruit de bois qui se brisa sous le poids de la personne. Je me précipitais ensuite vers la jeune fille pour m’enquérir de ses nouvelles.


- Est-ce que tout va bien ?


J’eus peur une seconde qu’elle se montra réticente à l’idée qu’un asiatique la sauve, enfin plutôt qu’elle se moque de mon accent. Mais bon, si tel sera le cas, je n’aurais qu’à la laisser en pâture au malade qui l’attaquait. N’attendant pas la réponse qui se faisait tardive, je me mis en direction de la personne que j’avais attaqué.
Je m’approchais lentement, ne voyant plus où mes pieds me guidaient. Puis de l’obscurité, sans voir d’où cela provenait, un sort fusa vers moi. Psychologiquement, j’étais prêt à être envoyé au loin même si appréhender la douleur faisait ressentir la peur. Et contre toute attente, le sort ricocha sur moi, ne me faisant que reculer de deux pas.

Etrange …

J’éclairais ensuite rapidement la pièce avec un : «
Lumos Maxima » pour y découvrir quelque chose de surprenant et que je n’avais pas du tout anticipé.

- Da.. Dakeyras ?
Revenir en haut Aller en bas
Dakeyras Bremer
Admin
Admin
Dakeyras Bremer

Nombre de messages : 467
Age : 26
Age Roleplay + Sorts : 14 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Télékinésie (2)
Date d'inscription : 18/04/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre] Left_bar_bleue1350/1350Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre] Empty_bar_bleue  (1350/1350)
Points de mana:
Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre] Left_bar_bleue1450/1450Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre] Empty_bar_bleue  (1450/1450)

Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre]   Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre] EmptyJeu 16 Jan - 21:15

Le jeune gryffon avait été surpris que la jeune fille dévie son bras de cette manière, et tout autant quand le chat lui avait sauté dessus pour l'attaquer. Il avait vite repousser le chat, en essayant de ne pas trop le violenter. Il n'avait pas entendu arriver l'autre élève et le sort l'avait heurté de plein fouet. Puis il avait à son tour heurté une vieille armoire en bois qui trainait là, fracassant les portes fragiles et tombant assis au fond du meuble. Il secoua la tête, un peu sonné par le choc. Et il se releva comme il pu, sa baguette toujours à la main et sous le coup de l'énervement, il la pointa dans la direction d'où était venu le sort, et sans prendre le temps de savoir qui était son adversaire, il riposta.

Steti Statum !

Le sort fila droit, brillant dans le noir, mais ne sembla pas toucher sa cible car rapidement il entendit des bruits de pas s'approcher de lui. La pièce s'éclaira d'une vive lumière et Dakeyras cacha ses yeux à l'aide de sa main. A force de rester le plus souvent possible dans l'obscurité ses yeux n'avait plus l'habitude de toute cette lumière.
Il ne voyait donc pas son adversaire pour le moment, il pu juste l'entendre l'appeler par son prénom. Il connaissait donc la personne qui venait de l'attaquer sauvagement, ou en tout cas lui le connaissait.

Après quelques minutes il put enfin ouvrir les yeux pour apercevoir Blake et l'autre élève un peu derrière lui. Tout le monde avait apparemment décidé de le déranger aujourd'hui.

Qu'est ce que tu fais là Blake ?

Il avait posé la question sur un ton méprisant, qui n'était pas sa façon habituelle de parler aux gens. Dans le même temps, il regarda son épaule et en extirpa une fine écharde qui s'était logé sous sa peau en affichant une petite grimace.

Oh et puis en fait, je veux pas le savoir.

Il rangea Fire dans son fourreau et tourna le dos aux deux autres élèves sans plus de considération. Et il s'éloigna un peu pour regagner la carte tracée à côté de son lit. Il se mit à l'observer, encore, inlassablement, comme il le faisait à chaque fois. Sauf qu'un miaulement le dérangea pendant un instant. En tournant la tête, il vit le chat qui l'avait attaqué plus tôt caché sous le lit. Il tendit la main pour le saisir, mais le chat se débâtait et il lui griffa la main. Alors il le laissa, après tout, il finirait bien par partir.

Saleté de chat...

_________________
Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre] Daksig10
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/t12308-dakeyras-bremer
Contenu sponsorisé




Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre]   Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un retour dans d'étrange circonstances... [Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UPTOBOX] Le Retour des bidasses en folie [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Le Retour des Charlots [DVDRiP]
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'École de sorcellerie Poudlard :: Salle sur demande (lieu de réunion de l'AD)-
Sauter vers: