AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Voir le deal
37.99 €

Partagez
 

 Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )-

Aller en bas 
AuteurMessage
Héréa
Admin
Admin
Héréa

Nombre de messages : 5534
Age : 29
Age Roleplay + Sorts : Le temps ? La magie ? Ah !
Capacités Spéciales : Bien au-delà de votre imagination, bien au-delà de vos pouvoirs !
Date d'inscription : 17/06/2006

Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty
MessageSujet: Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )-   Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- EmptyMar 13 Mar - 16:14

- SI CE MONDE DEVENAIT MIEN -

Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Dementors_pas_bo-2

-( Une Force, Une Souveraine )-

Imaginez un monde.
Un monde où l'espoir n'aurait pas seulement disparu, un monde il aurait été tout simplement dévoré. Imaginez la terre asséchées de toutes ses plus grandes fiertés, dépourvue du charme de la vie agréable que l'on pouvait encore y mener. Sa surface recouverte d'une masse de glace épaisse, dans un climat où le simple fait d'inspirer vous tue. Imaginez à quel point les choses pourraient être pire, si j'en décidais ainsi. Je suis la Fourbe Souveraine des Brumes, Majesté des Enfers, protectrice de l'équilibre et fervente admiratrice de la neutralité.
Je suis Héréa Anabeth Slent.


Il existe un pouvoir, dont ignore tout le superbe.
Il existe une Reine, qui devant l'aube de ce nouveau jour doit faire face à son destin. Les centaines de détraqueurs présents, victimes de plusieurs millénaires acclament en silence leur mère, leur Souveraine. Tournoyant avec vigueur aux alentours de la prison, ils savent que leur heure est venue. Aujourd'hui, devant la communauté magique toute entière, Héréa va franchir les portes de la prison. Elle va se rendre sur le continent, là où les anglais ignorants s'emportent dans de vaines spéculations sur l'avenir. Mais la Fourbe Souveraine sait, elle, ce que veut le destin. William de Lancaster a déclaré publique l'annexion de son domaine, héritage ancestral de l'une des plus grande famille au monde. Lieu de culte et de pouvoir, symbole de la magnificence passée des Slent. L'ïle du Nord, Azkaban. Forteresse devenue prison, accueillant tous les indignes parias de l'humanité. Mais elle leur avait offert la rédemption, par de loyaux services, par l'esclavage. Héréa leur avait volé cette vie de débauches écœurantes pour leur en insuffler une nouvelle, plus digne. Et tous dans un bourdonnement horrible répétaient son nom, inlassablement. Avançant depuis son trône, abandonnant là sa couronne de glace et de désespoir, elle tira sur ses chaînes une ultime fois pour les rompre. Devenue souveraine aussi de ses gestes, elle pouvait désormais s'adresser personnellement à ce monde qui l'avait accueillie. William pensait maîtriser toutes les forces qui s'étaient mises sur sa route, mais ce n'était pas sans avoir commis la faute d'oublier la sienne.


-Les ultimes complaintes d'une Reine. Ce soir je vais m'adresser au monde pour la première fois.

Héréa n'était pas dupe cependant.
Elle savait que ses actes mettraient le feu aux poudres. Mais à présent, elle avait le pouvoir de contenir la guerre, la capacité de se répandre sur le monde, comme un nuage noir déferlant sur les champs pour annoncer la tempête qui vient. Mais il n'y aurait nulle temple où acclamer son nom pour implorer sa pitié, son indulgence. A tous ceux qui se dresseraient devant elle, aucune pitié ne serait accordée. Et c'est une nuée affamée, un nuage grondant qui fit trembler la prison toute entière, la vidant de sa substance. Tous les détraqueurs à la suite de leur Souveraine, en route vers le monde civilisé.


-Il n'y aura pas d'aube ... Pour le ministère.

-{ Orée Du Monde Civilisé : Atrium }-


Ici le Calme. L'insouciance.
Des centaines d'employés se battant sous le regard de la LOI pour ne pas sembler inefficaces, tous ignorants la futilité de l'égard que le sort pouvait leur accorder. Les premiers sentiments de malêtre bousculèrent à peine les agents de la police secrète, qui, convaincus de leur surpuissance ne mesurèrent pas la menace qui frappait alors à leur porte. Mais quand les premiers cris inexpliqués déchirèrent les tympans des plus alertes, il leur sembla bien que cette fois, le moment de croiser baguette était arrivé. Abattant froidement les hurleurs, ils se rassemblèrent à des points clés de l'Atrium, attendant de voir l'ennemi se présenter. Mangemort. C'est ceux à quoi ils pensèrent d'abord. Mais quand l'essaim commença à noircir l'air du ministère, que toutes les lumières gelèrent et que le chaos raisonna dans leur coeur, ils comprirent qu'ils s'étaient trompés.


-DETRAQUEUUUUURS !!!!

Crièrent-ils tous de concert.
C'est alors que les premières silhouettes ondulantes s'approchèrent de leur effroi pour l'entretenir ... Puis, fatalement, s'en nourrir. Mais ils savaient tous comment faire fuir un détraqueur de bas rang. Aussi les premiers patronus jaillirent des armes des plus vifs et des plus courageux, empêchant les autres, plus faibles, de périr. Le hurlement strident de ses enfants, la débâcle affamante de ces âmes en peine, c'est dans ce contexte qu'elle détermina le moment de son entrée. Les cheminées explosèrent, tous le décor d'un froid intense se fissura, se brisa. Et chaque chose partait à vitesse folle d'un bout à l'autre de la salle. Dans un tourbillon noir, une nouvelle salve de détraqueurs engloutit tout. Tout ce qui se trouvait sur sa route. Et comme sortie de nulle part, la Silhouette de sa majesté se dessina dans un tissu de peur et de mort. Ils crièrent bien de se canaliser sur elle pour l'abattre, mais d'un simple geste de bouche, la mâchoire de la Souveraine aurait raison de leur impudence. Et les âmes se détachèrent des corps avec violence, s'agrippant à leur squelette dans la douleur, avant de rejoindre la bouche de l'Enfer. Héréa les aspira tous, sans pitié, sans considération.


-William ...

Murmura-t-elle dans un grondement qui raisonna dans les locaux entiers. Du premier au dernier étage, sous étage.
Et entre les nombreux nouveaux afflux de ses enfants, elle observait autour d'elle dans le chaos ambiant. Elle cherchait de ses yeux scintillants de noirceur où se cachait son ennemi juré. Car elle n'était pas là pour le tuer, pas aujourd'hui. A ce jour, ce soir, elle venait seulement l'avertir, le mettre en garde contre lui même, contre ce que lui coûterait de défier encore sa puissance en ce monde qui ne lui appartiendrait plus après sa venue.


-Tu prétends pouvoir annexer ma demeure, mon Royaume à tes terres minables dépourvues d'intérêt. Tu crois pouvoir t'autoproclamer mon suzerain, sans considérer mon rang, supérieur au tien, cent fois. Tu te penses en sécurité, à l'abri avec tes hordes de sorciers, prêts à mourir pour toi. Tu penses avoir évincé la menace mangemort, supprimé le mal en ce monde. Mais tu es le mal. J'ai choisi de représenter la paix. Je partirai avec Miranda Slent, tu oublieras mon île et oublieras mon nom. Tu oublieras ma famille et tu la redouteras comme de la peste on redoute l'épidémie. Si tu t'en prends une fois encore, une fois seulement à l'un de mes sujets, à ma famille, il n'y aura plus de terre sur laquelle se battre, plus d'hommes sur lesquels régner. Je détruirai tout, j’anéantirai le monde et dans ta folie, tu sombrera fatalement avec lui. Tu m'entends William ? Je te tuerai. J'ai trop longtemps été l'esclave d'une politique injuste, la sujette d'un pouvoir public inefficient et défectueux. J'impose à jamais et pour toujours : Mon Indépendance.

Entre poussière, âmes, chaires, meubles, débris.
Dans le nuage de décombres voletantes de parts et d'autres de l'Atrium, Héréa admira l'essence de son pouvoir. Les lieux se secouèrent encore d'un tremblement sismique, les cris retournèrent les coeurs de ceux qui vivaient encore. La douleur, la peur, tous ces noirs sentiments déchirant les visages. Les corps se décomposant aussitôt qu'un regard fut posé sur elle. Et dans cette vitesse de l'instant qui donnait des hauts le coeur en tourbillonnement incessants, tout se figea d'un seul coup, d'une seule onde. La glace. Des couches et des couches de glace vinrent figer l'horreur de cet évènement désastreux. Immobilisant dans l'atrocité les paroles d'une Souveraines venu avertir un faux Roi. Désormais, William, le monde magique avait été prévenu. La guerre, bientôt, allait éclater pour de bon. Mais Héréa n'en serait que l'arbitre.


-Entre créatures, nous déciderons du sort des hommes. Je somme le conseil de se réunir.

Et sans ajouter un seul mot, elle s'évanouit avec les siens, aussi vite qu'elle était venue. Ne laissant derrière elle que la fin.

_________________
Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Haraas10
- Il y a des secrets qui ne sont pas contés dans les livres pour enfants. Et des histoires qu'on ne peut leur lire -
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Thanatos Foulk
Serpentard
Serpentard
Aaron Thanatos Foulk

Nombre de messages : 31
Age Roleplay + Sorts : 50 ans sort 1 2 3 SPE
Capacités Spéciales : Occlumencie, Nécromancie, Parler détraqueur, Pouvoir d'amortir la douleur
Date d'inscription : 18/11/2007

Profil du Sorcier
Points de vie:
Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Left_bar_bleue1440/1440Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty_bar_bleue  (1440/1440)
Points de mana:
Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Left_bar_bleue1740/1740Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty_bar_bleue  (1740/1740)

Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty
MessageSujet: Re: Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )-   Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- EmptyMer 14 Mar - 17:37

Chapitre Ier : REPAIRE DES MANGEMORTS

L'agitation était à son comble dans la chapelle. Nombre de mangemorts portaient sur leurs visages deshumanisés le sourire sadique annonçant le début d'un massacre. Des murmures avaient circulé. Un souffle, un air de renouveau, de jeu, de plaisir, de désir, de sang. Quelque chose était en train de se mettre en place. Aucun d'eux ne savait exactement ce qui était en train de se passer, mais enfermé dans le bureau, Ellana et Voldemort discutaient. L'euphorie d'une attaque imminente traversait les coeurs et les corps. Des rires montaient. Mais pas trop fort. Car il n'aurait surtout pas fallut déranger les maîtres de ces lieux sous peine que cet éclat de rire soit le dernier. A l'approche des attaques, les maîtres étaient en général très prompts tuer au moindre agacement. Pas d'écart donc. Mais les plus jeunes étaient plus téméraires, ils tenaient moins en place, parlaient plus fort, laisser leurs nerfs déborder. Pour un peu une bagarre pourrait se déclancher. Ce serait à leurs risques et périls.

Thanatos était posé contre le mur, tout au fond, en silence et à distance des autres. Il ne se mêlait jamais à la masse. Celle-ci avait pour lui nul intérêt. C'est à peine s'il la regardait, tant il la connaissait par coeur. Il était plus vieux que la plupart d'entre eux et son expérience aiguisait son regard. De tout temps il avait eu la passion de comprendre, d'apprendre, de savoir. Aujourd'hui il estimait n'avoir plus grand chose à apprendre, en tout cas, si savoir il restait à découvrir, ce ne serait pas de cette bande de testostérone et phéromones de violence et de haine gratuite. La plupart de ces petits sbires n'avaient qu'une petite cervelle fort peu remplie et n'étaient animés que par des pulsions primaires. Ils étaient en tout cas bien utile en chair à canon docile. Et quand ils n'étaient pas dociles ils en payaient une réeducation violente et douloureuse. En tant qu'ancien il formait la plupart des recrues maintenant, dans une rigueur coupante. C'était le terme.

Tout à coup le silence se fit. Pesant, énorme, soudain. La porte s'était ouverte à la volée. Ellana Silver, bras droit éternelle du Lord se tenait, droite et dangereuse. Elle referma la porte d'un geste sec et laissa son regard parcourir ses chiens. Tous étaient suspendus à ses lèvres. Thanatos quand à lui ne possédait pas cette fascination propre à ces congénaires. Il attendait en silence respectueux les paroles de la femme qui les tenait d'une main de fer. Leurs regards se croisèrent. Pas de mépris, pas de défiance, pas d'angoisse. Ellana Silver savait que jamais il ne mettrait sa parole en doute et qu'elle pouvait avoir une confiance totale en lui. Il lui avait juré fidélité autant qu'au maître des Ténèbres et peut-être était-il bien le plus fidèle d'entre les mangemorts. Elle prit finalement la parole devant un auditoire subjugué et impatient.


"Le Ministère risque d'avoir un petit soucis à ce qu'il paraitrait... Allons lui donner de quoi avoir un VRAI souci. Thanatos en chef de file. Exécution"

Le discours fut très bref. Tous les regards se tournèrent vers celui qui était désigné comme chef de file. Il habilla son visage du masque ténébreux, marque des mangemorts. Il était rare qu'il soit désigné comme chef de file car habituellement le Lord et Ellana préféraient le garder en retrait ou en dernier recours. Mais cette fois l'enjeux était de taille et prendre de front le Ministère était une mission qui relevait de beaucoup d'habileté et d'expérience. Rapidement Thanatos distribua les groupes et donna les premières consignes avant de transplaner. Direction le Ministère. William Lancaster pourrait trembler.

Chapitre II : Le Ministère

Le chef de file se matérialisa contre la paroie du Ministère. Les autres suivirent. De dehors ils pouvaient déjà entendre des cris. Il y avait l'air d'avoir un sacré chambardement là-dedans ! Il envoya deux groupes en diversion sonores et pour pouvoir évaluer l'état des lieux. A leur grand étonnement, tout n'était que cohue et peur, pas de défense. Où était donc la LOI? Ah, si elle était là, tellement désorganisée et inexpérimentée. C'était dérisoire comme technique. Le leader manquait bien de savoir faire... Les ordres donnés, Thanatos passa furtivement par un couloir et il pu l'apercevoir quittant les lieux. Car déjà il avait reconnu cette langue si douce à son oreille et si proche de lui. Voilà longtemps qu'il ne l'avait pas entendu. Le murmure des détraqueurs. Il en comprenait le sens, cette langue comme une langue maternelle. Et puis. Elle. Héréa Anabeth Slent. Voilà donc quelle était la raison de ce désastre avant même que les mangemorts ne débarquent mettre le souk. La grande créature avait quitté Azkaban pour terroriser le Ministre et déclarer son indépendance. Quelque chose dans le corps du mangemort se serra. Etait-ce son coeur? Son ventre? Il n'aurait pu le dire. Il ne savait pas. C'était si loin... Héréa...


Arrow FLASH BACK Arrow

Le nourrisson ne pleura pas, ne tendit pas à un seul moment les bras vers celle qui lui avait donné la vie. Il ne bougeait pas, comme tétanisé, comme mort. Son petit coeur battait malgré tout. Pendant deux jours, personne ne se préoccupa de cette chose immobile par terre. Le détenu d'en face pensait qu'il ne vivait pas. Or, si un sorcier pouvait si tromper, un détraqueur lui ne le pouvait. Il sentait que cet être n'était pas mort. Il sentait la vie en dessous de l'apparente immobilité, sans pour autant percevoir quelque chose qu'il pourrait aspirer. Ce qu'il manquait au nouveau-né c'était cette étincelle de bonheur, d'envie, de joie, de désir. Le détraqueur se trouvait face à un corps déjà vidé de sa substance essentielle, sans intérêt. Ce fut sans doute pour cela qu'il ne céda pas à la tentation de découvrir sa bouche, antre béante d'où l'on ne revenait jamais. La reine en ces lieux finit par se préoccuper de ce bébé qui n'était pas mort et qui laissait de marbre ses détraqueurs. Héréa se fit apporter la petite et insignifiante créature pour l'observer. Il était chétif, il n'avait pas eu de lait ni rien de complémentaire. Il finirait par mourir effectivement si on ne lui apportait aucune nourriture. Et ce qui semblait sûr c'est que, contrairement à sa génitrice il le ferait dans le silence le plus total. Quelle étrangeté qu'un bébé qui le pleure et qui ne manifeste rien. Etait-il sourd? Muet? Débile? Anormal? Il parvint a intriguer la grande créature elle-même qui ordonna qu'on lui donne du lait. Il but calmement, les yeux braqués au plafond. Il s'avéra que l'enfant n'était ni sourd, ni muet, ni débile. Mais anormal, certainement. Il ne réagissait pas aux stimuli qu'on lui présentait. Il ne s'exprimait ni vocalement ni comportementalement. Il était le meilleur animal de compagnie, le plus agréable que pouvait attendre Héréa. Elle le garda au sein de Azkaban, bien en vie. A l'extérieur, le Ministère avait totalement oublié cet enfant si bien qu'on ne le réclama pas. De toute manière, le fils d'une telle folle, personne n'en aurait voulu. Il se passa trois années et demi, sans que rien ne trouble cet équilibre. Bien-sûr, Héréa n'avait rien d'une mère, et les détraqueurs étaient loin d'être des compagnons de jeu, cependant Aaron grandissait apparemment bien. La créature lui avait même offert une distinction rare, elle lui avait donné un second prénom en l'honneur de sa naissance : Thanatos. Il s'appelait donc Aaron Thanatos Foulk. Mais lorsqu'on parlait de lui on disait Thanatos ou seulement le petit. Il ne voyait pas beaucoup la lumière du jour alors il gardait une peau très pâle. Il parla très tard et lorsqu'il le faisait, c'était d'une voix presque chuchotée. Son visage n'avait rien d'expressif, il ne paraissait ni heureux ni malheureux. Il obéissait avec une rigueur désarmante à tout ce que pouvait lui ordonner un adulte. Il ne troublait jamais Héréa, faisait un pas de côté pour éviter la route des détraqueurs, ne craignait pas les prisonniers. Il restait silencieux, assis sur ses fesses par terre, observant les allées et venues, les ordres donnés, les murmures des détraqueurs, les cris des sorciers, les baisers. Et ces chuchotements, il les comprenait comme on comprend une langue maternelle. Déjà dans le ventre de sa mère il avait pu entendre cette langue particulière que peu pouvaient se vanter d'entendre sans perdre la vie aussitôt. De même, sans appartenir à l'illustre famille des Slents, Thanatos n'était pas atteint par l'aspiration insinueuse de sa vitalité à côté des ombres noires. Peut-être n'y avait-il rien à aspirer... Naître par la mort à Azkaban du ventre d'une folle meurtrière lui avait laissé un fort héritage dont il ne pourra se départir.

Miranda Slent passa à Azkaban un matin de décembre. Elle avait eu beaucoup à faire ces derniers temps et bient qu'ayant eu vent que l'enfant était né et encore en vie à Azkaban, elle ne s'en était pas occupée. D'autres affaires plus urgentes avaient occupé son esprit jusqu'à présent. Il faisait un froid à ne pas mettre un chien dehors. Dans le couloir menant à la salle où se tenait Héréa, Miranda tomba sur Thanatos. Elle se pencha vers l'enfant de trois ans et demi dont elle ne distinguait guère les traits à cause de l'obscurité. Il avait le poing serré. Elle lui demanda de lui montrer ce qu'il gardait caché dans sa main. Il ouvrit doucement ses doigts et elle pu apercevoir une sorte de petite aiguille, pas plus grande qu'une punaise, enfoncée dans sa paume. Elle lui enleva immédiatement et prit l'enfant pour l'amener dans la salle. Héréa était assise, deux détraqueurs en face d'elle.

"Bonjour Miranda, et bien tu as trouvé Thanatos!
- Il saigne, il avait ça enfoncé dans la main, ce n'est pas un lieu pour un enfant je vais l'emmener...
- Fais comme tu veux, mais tu t'apercevras que les blessures, il se les fait lui-même... Et il n'a pas mal. Les détraqueurs l'ont déjà vu faire plusieurs fois..."

Arrow FIN DU FLASH BACK Arrow


Peut-être qu'Héréa avait été le seul semblant de mère qu'il n'avait jamais eu. La trace de son passage laissait une étrange sensation. Mais le pragmatisme revint. Thanatos n'était pas un homme d'émotion. Il ne les ressentait pas. Maintenant, à lui de reprendre les troupes mangemorts en main pour faire le plus de dégats possible. Il vit Dimitri Oujakov s'avancer vers lui. Enfin quelqu'un d'intelligent.
Revenir en haut Aller en bas
Dimitri Oujakov
Adulte - Serpentard dans l'âme
Adulte - Serpentard dans l'âme
Dimitri Oujakov

Nombre de messages : 54
Age Roleplay + Sorts : 34 ans sorts 1 2 3 4 SPE
Capacités Spéciales : Duelliste (3) / Occlumens (2) / Magumens (2 / Métamorphomage
Date d'inscription : 22/09/2007

Profil du Sorcier
Points de vie:
Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Left_bar_bleue1350/1350Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty_bar_bleue  (1350/1350)
Points de mana:
Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Left_bar_bleue2020/2020Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty_bar_bleue  (2020/2020)

Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty
MessageSujet: Re: Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )-   Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- EmptyDim 18 Mar - 12:15

Bah…

Il y avait quelque chose de blasant dans cette habitude de s’exciter pour rien. Le plaisir partagé de ceux qui n’étaient même pas des mangemorts lui donnait envie de vomir. Comment pouvait-on avoir du plaisir à se battre contre cette vermine incapable de tenir une baguette ? Quand le bras-droit du Lord désigna Foulk comme chef de fil, Dimitri ne put réprimer une pensée.

Foulk, je te combattrai un jour. Oui, un jour…

Naturellement il transplana aussitôt, comme le fidèle mangemort qu’il était. Les autres suivirent petit à petit, chacun leur tour. Dimitri, qui était toujours le dernier – il avait ses raisons – interpella avant qu’ils ne transplanent les deux idiots au sourire sadique et aux ricanements déplaisants.


Ricanez encore une fois à l’idée du massacre, et c’est moi qui vous massacrerai.

Ces deux là n’étaient pas des mangemorts. C’était plutôt des sous-hommes qui avaient des idéaux partagés mais qui n’avait pas le privilège de porter la marque. Car c’était vraiment un privilège, et le Lord, au final, ne permettait n’importe qui l'entour, quelque soient ses pertes. Et comme ils étaient peu nombreux, tous étaient respectés par ces morpions qui leur servaient de soldat, quelque soit le niveau hiérarchique des mangemorts entre eux. Ainsi, malgré le fait que Dimitri soit en bas de l’échelle des mangemorts, les deux se turent et cessèrent immédiatement tout sourire. Il transplana derrière eux.

Ils arrivèrent près du ministère, et, à la grande surprise de Dimitri, il y avait une certaine panique. Avant de venir, il ignorait sur quoi il allait tombé et ne comprit rien sur le moment. Une certaine tension était palpable, aiguisant l’instinct combatif du mangemort. Une telle panique ne pouvait venir que d’une puissance phénoménale ! Cette fois c’est lui qui eut un sourire, non pas sadique, non pas par le pur plaisir du massacre, mais parce que, au fond de lui, il sentait qu’aujourd’hui il allait combattre plus fort que lui. Puis cette sensation disparut aussi vite qu’elle était venu. La vision de la désorganisation totale, et le sentiment de facilité qu’elle provoqua le blasa encore plus que l’idiotie des deux zigotos. Une telle facilité… C’était le moment rêvé pour s’emparer du ministère et de ses institutions, pour enfin asseoir l’hégémonie des idéaux mangemorts sur la communauté sorcière. C’était si insupportable… Enfin, c’était la partie peu amusante de son travail.

Dimitri s’avança donc pour rejoindre son supérieur hiérarchique. Arrivé à son niveau, il prit quelque secondes pour se concentrer, puis peu à peu, toutes les parties de son visage se transformèrent. D’abord le contour de son visage, les pommettes et le menton, qui se rétrécirent légèrement, puis les joues qui se creusèrent – pas jusqu’au point de devenir squelettique bien sûr. Des cheveux bruns poussèrent, courts et bien coiffés, et une barbe mal rasée, à la limite de la moustache, se posa sur tout le bas de son visage et de son cou. Enfin, ses yeux changèrent de forme – en amande – puis de couleur – bleu marine. Puis ce furent son nez, ses oreilles, ses sils, ses cernes, ses rides, ses narines, ses tempes, son front. Bref, au bout d’une trentaine de secondes, tout était transformé. Dimitri était un des rares mangemorts à ne jamais porter de masque. Son visage multiforme était un atout majeur, et pas seulement pour lui : combien de faux mangemorts étaient recherchés à cause de ses transformations systématiques ? De combien faussait-il l’estimation de leurs forces ? Si les mangemorts étaient si craints, c’était en partie grâce à lui, à la surestimation qu’il provoquait.


Je suis prêt, Foulk. Je passe devant, comme d’habitude ?

Sans masque et sans capuche, sans signe distinctif qui faisaient de lui un mangemort, Dimitri était le meilleur éclaireur, infiltrateur, et un idéal pour une embuscade, une diversion ou une surprise. Etait-ce nécessaire dans cette état de désorganisation ? Il lui semblait que oui. Il pensait que la première réaction de la Loi serait de renforcer immédiatement les défenses, prévoyant nécessairement une attaque suite à ce qui serait sûrement vu comme une alliance. Même si Dimitri ne savait pas à qui on allierait les mangemorts, car lui n’avait rien vu.

HJ : les détraqueurs sont-ils toujours là ?


Dernière édition par Dimitri Oujakov le Dim 18 Mar - 13:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Thanatos Foulk
Serpentard
Serpentard
Aaron Thanatos Foulk

Nombre de messages : 31
Age Roleplay + Sorts : 50 ans sort 1 2 3 SPE
Capacités Spéciales : Occlumencie, Nécromancie, Parler détraqueur, Pouvoir d'amortir la douleur
Date d'inscription : 18/11/2007

Profil du Sorcier
Points de vie:
Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Left_bar_bleue1440/1440Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty_bar_bleue  (1440/1440)
Points de mana:
Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Left_bar_bleue1740/1740Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty_bar_bleue  (1740/1740)

Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty
MessageSujet: Re: Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )-   Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- EmptySam 28 Avr - 19:09

Aaron regarda le processus de transformation de son compagnon de second ordre. Il l'avait vu modifier des dizaines et des dizaines de fois les traits de son visage pour changer d'apparence et ainsi tromper subtilement l'ennemis. Cette technique était très précieuse et permettait de pénétrer les lignes ennemies sans se faire repérer pour obtenir des informations de valeur. Il fallait avouer que parmi les mangemorts ne se trouvaient pas forcément les individus les plus futés... De façon générale Thanatos avait tendance à peu estimer la race humaine. Il l'estimait d'autant moins lorsque celle-ci se trouvait aveuglée par une sorte de bêtise fidèle et de rage de faire souffrir autrui. Il fallait le dire : certain membre n'étaient devenu adepte du Grand Lord Noir uniquement pour pouvoir assouvir des pulsions meurtrières et profondement sadiques. La mort pour la souffrance, la jubilation dans la douleur, la jouissance dans la toute puissance fantasmée. Thanatos regardait cela avec incompréhension et sans intérêt. Il les comparait à des bêtes, peut-être moins que des bêtes. Les animaux ne sont pas à aimer ce type de plaisir sournois. Thanatos n'aimait pas donner la mort, pas plus qu'il n'aimait voir souffrir les autres. Il n'aimait pas les voir heureux non plus d'ailleurs. Cela lui était égal. Il avait une tâche et il l'effectuait avec efficacité et consciencieusement. S'il n'y avait nul besoin de torture, alors il tuait rapidement. Pour les cas de nécessité, et bien il se basait sur ses connaissances de la magie, du corps humain et de la nécromancie pour causer une douleur insupportable que même les plus robustes des aurors ne pourraient supporter et se mettraient à pleurer leurs mères et leurs grands-mères. Peu importait, ils donnaient toujours les réponses que le mangemort attendait. Toujours.

Dimitri avait terminé sa métamorphose. Il s'adressa à son supérieur pour connaître le fonctionnement qui suivrait. Ne pas changer les plans qui marchaient bien. Thanatos hocha la tête et murmura rapidement :


Va voir jusqu'à quel point la LOI est désorganisée. Il faut se méfier. Je pense que la plupart de ses membres sont autour du Ministre pour le protéger. Peut-être même leur leader dont on ne connait toujours pas la réelle identité. Oujakov, aujourd'hui, nous découvrons et nous ramenons le leader de la LOI pour le bon plaisir de nos supérieurs, depuis le temps qu'on le cherche.... Et aujourd'hui, nous BRISONS le ministère. Nous BRISONS le Ministre. Tu m'as entendu?
Donc je veux une estimation des forces, les lieux où ils se terrent, les pièges qu'ils ont préparés. Je veux savoir si le Ministre est à plat ventre dans son bureau ou s'il se cache dans les jupes de son garde du corps de la LOI. Dis-moi tout ça.


Car Thanatos le savait, le sentait, le Ministère était extrêmement affaiblit. S'il y avait un moment propice à un putsch, à une prise du pouvoir pour le Lord Noir ce serait maintenant ou peut-être jamais. Maintenant donc. Il servirait à Ellana sur un plateau d'or le Ministre et son sous-fiffre de la LOI. Ce serait un grand moment. Un grand moment.
Revenir en haut Aller en bas
Dimitri Oujakov
Adulte - Serpentard dans l'âme
Adulte - Serpentard dans l'âme
Dimitri Oujakov

Nombre de messages : 54
Age Roleplay + Sorts : 34 ans sorts 1 2 3 4 SPE
Capacités Spéciales : Duelliste (3) / Occlumens (2) / Magumens (2 / Métamorphomage
Date d'inscription : 22/09/2007

Profil du Sorcier
Points de vie:
Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Left_bar_bleue1350/1350Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty_bar_bleue  (1350/1350)
Points de mana:
Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Left_bar_bleue2020/2020Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty_bar_bleue  (2020/2020)

Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty
MessageSujet: Re: Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )-   Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- EmptyLun 9 Juil - 10:11


Amusant…

Entre deux cadavres congelés, Dimitri fixait la glace recouvrant la fontaine de l’Atrium. Il y était seul, ses camarades et sous-fifres étant pour la plupart en dehors du ministère, pour observer et être prêt, et les quelques présents désormais bien loin de lui attendant son rapport quelque part où on ne les trouverait pas. Il n’avait pu s’empêcher de l’observer, cette plaque glacée. Exactement entre les deux cadavres figés dans leur lutte, entre leurs bras qui semblaient chacun vouloir attraper l’autre, on pouvait voir une fissure, qui partait du centre de la fontaine magique et pointait vers lui. C’était très esthétique. Les détraqueurs avaient décidément l’art et la manière de faire de la mort une oeuvre magnifique. Enfin, la glace se fendit et la fontaine reprit son activité, comme si de rien n’était, comme si rien ne s’était passé. Il ne manquait qu’une chose : le sorcier qui y culminait. Douce ironie du sort pour la plus orgueilleuse des créatures. Dimitri repartit.

On n’entendait plus que les lointaines éclaboussures accompagnant le bruit de ses pas feutrés. Il avançait dans le couloir principal de l’Atrium, sans déguisement, et peu étonné de ne pas rencontrer de défense. Le ministère ressemblait à un étang en plein hiver, dans lequel s’étaient figés ça et là quelques cygnes prisonniers. On n’imaginait pas les dégâts tant la glace recouvrait tout, les sols, les murs, les débris. Combien de membres de la Loi avaient péri ? Elle n’était pas « désorganisée », cette légion, elle était massacrée. Il n’y avait pas tant à faire, finalement. Quelle pitié ! Dimitri fit ainsi le tour de la salle pendant un temps, observant partout, sans rien rencontrer. Petit à petit, la glace disparaissait : on découvrait ça et là quelques petits trous, comme si la magie s’étaient envolée avec les détraqueurs, et d’ici quelques heures, pensait Dimitri, il n’y aurait plus que la marque d’un carnage qu’on attacherait exclusivement aux mangemorts, car toute trace des détraqueurs auraient disparu.

Dimitri se dirigea vers les ascenseurs. Naturellement, ils étaient bloquées. Et comment faire fondre une glace qui ne fond pas ? Comment faire marcher quelque chose qu’une glace magique empêche de marcher ? Quelle question, on ne le fait pas !


Bombarda.

Mouais, pas terrible terrible
, ajouta Dimitri qui ne parvint à faire qu’un petit trou à travers ces épaisses couches. La glace magique était bien différente de n’importe quelle glace, il n’était pas si aisé de la briser. Alors la glace d’un détraqueur ! Et celle de mille détraqueurs ! Me contenterais de ça…

Dimitri se faufila, et commença la descente. Où peut se terrer un trouillard de ministre ? Et comment combattre un trouillard ? Grmph, un trouillard, c’est un trouillard, ça se cache bien, et quand tu l’as trouvé, tu peux seulement l’abattre... J’aime pas les trouillards. Après une longue et profonde délibération, Dimitri en conclut que le seul endroit où pouvait être le ministre et la Loi, c’était le département des mystères, et que le seul moyen pour l’affronter, c’était de le piéger dans un coin. Donc, il devait y aller, les trouver, s’infiltrer, préparer le terrain, et ramener la meute qui bloquerait chaque issue. CQFD !

Dimitri descendit donc dans les étages. Passons les détails de la désescalade, il est loin d’être alpiniste. Au bout d’un temps, on ne sait combien, il arriva au département des aurors où il espérait trouver une tenue de la légion qui ne soit pas tâchée de sang. Malpropres ces soldats. Il fouilla la salle en quête d’une identité, et des opérations en cours. Ce qu’il avait en tête était simple : trouver une équipe en sortie pendant la bataille, qui fournirait un magnifique prétexte à sa présence. C’est dans un bureau abandonné qu’il trouva la précieuse information accrochée sur un tableau. L’homme était d’origine serbe en plus, une aubaine. Puis il descendit plus profondément, persuadé qu’on le trouverait bien avant qu’ils ne les trouve. C’est ce qu’il se passa. Six baguettes l’entourèrent aux abords de sa destination, et un homme masqué menaçant lui fit rapidement face.


« Noms, matricule, et ce que vous faites ici, maintenant ! »

Sans une ombre d’hésitation, Dimitri répondit : Nikolaï Benisha, I876652AA, en perquisition à Ipswich, je viens faire mon rapport. Qu’est-ce qu’il se passe ici bon sang ?

« Vérifie son matricule, toi. Un temps. Ca vient ce matricule ? Un temps. Il faut que je le fasse moi-même ?
- C’est bon.
- Parfait. On a été attaqué, un carnage. On se réunit ici pour organiser la défense et la contre-attaque. Où est ton équipe Benisha ? »

A l’entrée, je les ai postés pour protéger toute intrusion dès que j’ai vu l’Atrium.

« Bonne nouvelle, on en a besoin, fais les venir ici. »

Besoin ? Pourquoi, combien sommes-nous ici ?

« Seulement une vingtaine. »

Bon sang… Et si l’attaque était répétée ? N’importe qui peut entrer dans le bâtiment !

« On sera mieux protégés ici. Les couloirs du département sont piégés et il n’y a qu’un seul accès pour rejoindre le QG. S’ils attaquent à nouveau, on saura les recevoir. »

Mais qui attaque ?

« Aucune idée. Les détraqueurs y sont liés, mais d’où vient l’attaque, je ne sais pas. La reine qui vient en personne, c’est inimaginable ! Je ne sais pas qui l’a dans sa poche, mais nous avons un nouvel ennemi. »


Crétin… Très bien. Je vais envoyer un message à mes troupes.

Et Dimitri repartit d’où il était venu, un vague sourire aux lèvres.

Une minute plus tard, un oiseau en papier se posait sur le bras de Foulk et se dépliait doucement.


Code:
Le ministre et la Loi sont au département des mystères. Il y a seulement une vingtaine d’homme. Le couloir du département est piégé, mais six hommes seulement pour le garder. Ils attendent six autres hommes. Au département des aurors, il y a des costumes : on pourra les infiltrer et les maîtriser facilement. Le reste des hommes est dehors ou auprès du ministre caché dans une salle à accès unique, facile à bloquer.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Thanatos Foulk
Serpentard
Serpentard
Aaron Thanatos Foulk

Nombre de messages : 31
Age Roleplay + Sorts : 50 ans sort 1 2 3 SPE
Capacités Spéciales : Occlumencie, Nécromancie, Parler détraqueur, Pouvoir d'amortir la douleur
Date d'inscription : 18/11/2007

Profil du Sorcier
Points de vie:
Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Left_bar_bleue1440/1440Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty_bar_bleue  (1440/1440)
Points de mana:
Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Left_bar_bleue1740/1740Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty_bar_bleue  (1740/1740)

Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty
MessageSujet: Re: Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )-   Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- EmptyLun 9 Juil - 13:12

Aaron avait laissé Dimitri pénétrer plus en avant dans le Ministère. Il avait vu l'Atrium, mais avait tenu à ce que ses hommes restent cachés en attendant davantage d'informations. Car aujourd'hui il savait que les mangemorts étaient capable de réussir, enfin. Aujourd'hui, Thanatos menait sa plus grande bataille, et elle pourrait être également sa plus grande réussite. Oh oui... S'il réussissait, ce serait un changement brutal, radical, une gloire immense pour le Seigneur des Ténèbres. Enfin, il pourrait renverser le pouvoir en place en Angleterre, asseoir sa toute puissance et régner un maître absolu. Le Lord serait fier, si fier de ses mangemorts. Et Ellana ne manquerait pas de récompenser ceux qui avaient permis cette prise de possession du Ministère. Finalement, les mangemorts n'avaient été pour rien dans cette débandade de la LOI au Ministère, là était le résultat de la venue de la reine d'Azkaban, mais cette occasion était trop belle pour la laisser passer. Oh oui, bien trop belle ! Avec le carnage qu'Héréa et ses mangemorts avait crée, il n'y avait plus à qu'à massacrer une armée déjà désorganisée et apeurée, puis cueillir un Ministre paranoïaque et impuissant pour le livrer à la puissante Ellana Silver, qui elle-même le livrerait au Seigneur des Ténèbres. La réussite. Efficace et rapide.

Mais dans les troupes, les mangemorts ne tenaient pas en place. La fougue de la jeunesse ou la fougue de la stupidité. Pour Aaron Thanatos, la réponse était sans nul doute la stupidité. Il avait déjà eu loisir de confirmer ses hypothèses. Sans réfléchir, les autres voulaient entrer et tout massacrer. Mais non, tout cela semblait un peu trop facile et le vieux mangemort était prudent. Et réfléchi. Il voulait être sûr. Pas de carnage, pas de piège, il ne risquerait pas son commandement. Car s'ils échouaient c'était non seulement lui qui payerait les pots cassés, mais surtout, il s'en voudrait à jamais terriblement car l'echec lui provoquait une frustration et une colère démentielle. Il n'avait pas peur de mourir. Mais il ne pourrait supporter de se tromper. Tel était-il fait.


Du calme. Silence.

Ordonna-t-il d'un ton sans équivoque. Le premier qui le bravait serait mort. Cachés dans les entrées, tous les hommes des ténèbres s'impatientaient. L'un d'eux ne respecta pas l'ordre de son maître. Thanatos ne mit pas plus d'une seconde à réagir.

Avada Kedavra

Il tomba sans un bruit. Les autres tirèrent son corps dans l'ombre pour que le cadavre n'attire pas l'attention. Plus aucun des mangemorts n'osa rien dire ni témoigner d'une quelconque impatience.

Voilà qui est mieux... Bien, Oujakov hâte-toi.

Et, comme si son lieutenant avait entendu son ordre, un oiseau en papier vint se poser sur son bras. Il le déplia et le lut conscienscieusement.

Décidemment, ils sont abrutis... Vraiment abrutis. Bien Oujakov, nous arrivons. Nous arrivons...

Tous les mangemorts avaient vu l'arrivée de l'oiseau en papier et restaient suspendus aux lèvres de leur leader.


La LOI est retranchée dans deux lieux distincts. Il ne sera pas difficile de les maîtriser. Le Ministre est dans une pièce avec des membres de la LOI. Son bras droit, le leader de la LOI doit être avec lui. Il serait bon de ne pas tuer les membres de la LOI avec le Ministre pour livrer leur chef, le Seigneur des Ténèbres seraient encore plus satisfait.
Quatre groupes. Le premier avec moi. Coops, Andy et Falon prenez la têtes des autres. On va faire ainsi.


Il traça par terre les trajets des différentes équipes. Ainsi, même si Oujakov s'était trompé sur les pièges ou sur le nombre, ils pourraient faire face à toute probabilité. De plus ils étaient en grand nombre.

Allons-y !

Les mangemorts se lancèrent. Il n'y aurait pas de conciliabule ni de discussion. Ils étaient là pour gagner et pour tuer. Le Ministère ne leur résisterait pas...


[HJ : place aux membres de l'Odre du Phénix maintenant ! Kunga Namdak puis tous les autres, bon jeu !]
Revenir en haut Aller en bas
Kunga Namdak
Serdaigle
Serdaigle
Kunga Namdak

Nombre de messages : 96
Age Roleplay + Sorts : 28 ans, sorts 1 2 3 4 SPE
Capacités Spéciales : Magie des anciens, voyageur
Date d'inscription : 18/02/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Left_bar_bleue1360/1360Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty_bar_bleue  (1360/1360)
Points de mana:
Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Left_bar_bleue1500/1500Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty_bar_bleue  (1500/1500)

Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty
MessageSujet: Re: Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )-   Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- EmptyMer 11 Juil - 12:49

Kunga méditait dans sa chambre de Poudlard. L'encens parfumait agréablement la pièce aux tons chauds de rouge, d'orange et d'ocre. Des couleurs qui lui rappelaient ses origines. Le Tibet, elle en était bien loin désormais. Et avec toutes ses responsabilités, elle ne pouvait plus s'y rendre autant qu'avant. Pourtant, ses racines et son coeur s'y trouvaient, bien enracinées. Les temps de méditation lui permettait de faire le lien avec ce pays lointain et de réanimer la communication avec celui qui était resté là-bas et qui y resterait toute sa vie. Son frère jumeau. Il était le gardien du puit tibétain.

Les yeux fermés, Kunga se concentrait pour sentir le lien à son frère. La chaleur revenait peu à peu dans son corps. Une douce chaleur qui se diffusait dans tous les pores de sa peau. Les pulsations de son coeur s'étaient ralentis pour se plonger dans cet état cathatonique.

Tout à coup un bruissement dans la pièce, elle sortit de cet état, sentant le trouble et la peur. Quelque chose se passait. A l'aide d'un enchantement Axel Kalyll venait l'informer d'une nouvelle des plus inquiétantes : le ministère était en grand péril. Les informateurs de l'Ordre du Phénix qui possédaient encore des passe-droits dans cette forteresse ne pouvaient pas donner plus d'informations. Il fallait s'y rendre de toute urgence. Immédiatement.

Elle se leva, et s'élança vers le bureau d'Elmound Silver. Il ne s'y trouvait pas. Elle griffonna sur un bout de papier qu'elle enchanta afin que seul lui puisse le lire :


Code:
Je dois m'absenter de Poudlard. Je rentrerai ce soir ou demain. Bien à vous. Kunga.

Il fallait maintenant partir au plus vite. En sortant elle croisa par chance Jinx Rowel, au moins elle n'aurait pas besoin de lui courir après ou de fouiller tout le chateau pour le trouver. Sans lui dire quoi que ce soit car ici c'était trop risqué, elle lui prit le bras pour qu'il comprenne qu'il devait la suivre sans poser de question. Tous deux partirent pour aller transplaner au dehors des frontières magiques pour se rendre au Square Grimmault. Axel Kalyll les y attendaient, avec quelques autres de l'OP. Plus de temps à perdre. De fraîches nouvelles venaient de tomber : les mangemorts profitaient de cette situation pour renverser le gouvernement. Et ils y arriveraient sans doute si personne n'intervenait ! La situation était plus que critique. Ils devaient tout faire pour empêcher une telle catastrophe. Bien sûr ils étaient profondemment contre la dictature de Lancaster, mais permettre le Lord Noir de monter sur le trône, ça jamais ! Kunga donna les ordres rapidement.

Nous devons empêcher la prise de pouvoir des mangemorts. Pour le moment il faut sauver le Ministre, c'est notre tâche, nous aviserons ensuite. A couvert, nous restons à couvert, est-ce bien clair? L'Ordre du Phénix doit rester secret, ainsi que ses membres. Je veux que seuls les aurors, anciens aurors, aurors en apprentissage s'y rendent, ainsi si vous êtes reconnus ou pris, vous pourrez justifier de votre présence l'acte d'auror de sauver le ministère. Vous avez prétez serment ou vous alliez le faire, votre tâche est d'aller là-bas. Kalyll et moi ne sommes pas aurors, nous allons prendre du polynectar pour changer notre apparence. Nous allons constituer des petits groupes pour avoir l'effet de surprise. L'heure est grave, je compte sur vous tous. On se retrouve ici ce soir à minuit pour faire le compte-rendu. Si la situation nécessite plus de temps, alors ce sera demain midi. Force avec nous mes amis. Allons-y.

Les membres de l'Ordre du Phénix s'élancèrent. Ils avaient une mission et ils ne devaient pas échouer. Ce serait une catastrophe sinon.

_________________
Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Kungas11
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/t12142-kunga-namdak
Axel Kalyll
Admin
Admin
Axel Kalyll

Nombre de messages : 1880
Age : 27
Age Roleplay + Sorts : 26 ans sorts 1 2 3 4 MT1-2-3
Capacités Spéciales : ...
Créature : Humain, ou quelque chose dans le genre
Points Prestige : 8
Date d'inscription : 06/07/2009

Profil du Sorcier
Points de vie:
Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Left_bar_bleue1960/1960Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty_bar_bleue  (1960/1960)
Points de mana:
Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Left_bar_bleue2420/2420Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty_bar_bleue  (2420/2420)

Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty
MessageSujet: Re: Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )-   Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- EmptyLun 16 Juil - 21:15

L’un des informateurs directement investis par Axel lui avait fait part ce jour-ci d’une importante nouvelle à fort retentissement. Le ministère tombait. Sans rien savoir de plus, Axel contacta immédiatement Kunga, puis recontacta son informateur avant de sortir en trombe du 12 Square Grimmaurd. Il transplana sur un bâtiment voisin de la place où on pouvait pénétrer le ministère, suffisamment près pour comprendre ce qu’il se passait, suffisamment loin pour être hors de danger. La première sensation fut loin d’être celle qu’il attendait, une angoisse, profonde, saisissante. Pris au ventre, ressentant jusqu’à la douleur, Axel eut un réflexe qui lui sauva la vie, il se métamorphosa.

Des détraqueurs…

Ses sensations étaient clair, qu’elles soient physiques ou magique. Son esprit plus bestial était beaucoup moins influençable, mais sa pensée, quoi différente, restait présente, et il pouvait toujours saisir le flux magique qui émanait de ces monstres. Ils étaient comme un nuage d’horreur qui avait déjà fait tombé la nuit. Ils s’éloignaient, quelque part dans le ciel, invisibles aux yeux des moldus, apportant leur lot de mort et de désolation. Après un instant de confusion, Axel retrouva sa forme première et attendit une minute ou deux. Il commençait à s’inquiéter quand son informateur le rejoint. Il lui apprit que non seulement l’attaque des détraqueurs avait fait un ravage, mais qu’en plus, les mangemorts , comme des mouches attirés par les excréments fraîchement conçus, étaient arrivés, manifestement avertis d’une façon ou d’une autre de ce qu’il venait de se passer ici.


Très bien. Inutile de rester ici. Partez le plus loin possible.

Un bruissement de cape, et le jeune homme avait disparu. De retour au quartier général, il s’empressa d’avertir le plus de personnes possible et les somma de venir immédiatement. Dans son appel, le mot urgence revint de nombreuses fois.

Un instant plus tard, ils étaient quelques uns dans la pièce. Kunga et Jinx les rejoignirent rapidement.


Kunga, je suis allé au ministère. La situation n’est pas que périlleuse, elle est catastrophique. Il y avait beaucoup de détraqueurs qui partaient et les mangemorts tentent de s’emparer du ministère. Voldemort veut sans aucun doute profiter de l’occasion s’autoproclamer premier ministre.

Elle prit ensuite la parole sans attendre. Les objectifs étaient clairs, et Axel sentit la peur le gagner en pensant au temps qu’il se passerait entre le premier combat et le moment où il saurait qui reviendrait et qui ne reviendrait pas. Car certains ne reviendraient pas, il le sentait. Attrapant la bouteille de polynectar qu’on lui présentait, Axel avança vers la sortie à grand pas. Il attrapa Jinx par le bras et l’entraîna de force avec lui.

Rowel, avec moi.

Pourquoi lui ? Personne ne le savait, sinon Jinx lui-même. Ils transplanèrent ensemble pour arriver au même endroit, pas très loin mais quand même à couvert, derrière le mur d’un bâtiment qui donnait sur la place du ministère. Axel n’attendit pas pour se retourner vers son élève pour lui dire deux mots.

Ecoutez-moi bien. Ceux que nous affronteront ne vous feront pas de cadeaux. A la moindre erreur, vous-êtes mort. Alors concentrez-vous. Et contrôlez-vous ! Si vous entrez en furie, c’est moi qui vous tuerai.

Bien entendu, c’était pour cela qu’Axel voulait que le gamin reste avec lui, pour le contrôler, et agir en conséquence s’il le fallait. Ceci fait, il pointa du doigt le coin du mur derrière lui et demanda :

Qu’est-ce que vous voyez ?

Pendant que Rowel observait l’endroit, Axel se concentra pour essayer de percevoir de la magie en mouvement, ou un forte puissance concentrée, bref, un indice qui lui permettrait de comprendre qui et ce qui les attendait.

_________________
Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Blinda11
Rien n'arrête un vent qui souffle, un esprit.
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Sylvie Cliss
Serdaigle
Serdaigle
Sylvie Cliss

Nombre de messages : 34
Age Roleplay + Sorts : 38 ans sorts 1 2 3 4
Capacités Spéciales : Occlumencie (2), Charme oral
Date d'inscription : 09/12/2007

Profil du Sorcier
Points de vie:
Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Left_bar_bleue1090/1090Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty_bar_bleue  (1090/1090)
Points de mana:
Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Left_bar_bleue1340/1340Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty_bar_bleue  (1340/1340)

Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty
MessageSujet: Re: Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )-   Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- EmptyDim 9 Déc - 18:56

WILLIAM ! LAISSE-MOI ENTRER ! hurla Sylvie essoufflée et donc une blessure à la cuisse coulait abondamment en se répandant sur le magnifique parquet en bois ancien.

Elle avait poussé tous ses membres de la L.O.I. pour atteindre la porte du bureau du Ministre qui s’était apparemment replié seul et pétrifié. Elle tambourina à la porte, elle entrerait coûte que coûte. Elle avait positionné tous ses hommes, elle avait donné les ordres et étudié la situation. Elle savait que si William Lancaster ne bougeait pas de son bureau, il serait pris par les Mangemorts et abattu par le Lord Noir. C’était une certitude. La République menaçait de s’éteindre en ce funeste jour. Elle ne pouvait pas le permettre. Le Mal ne devait pas prendre la tête de l’Angleterre, pas encore, pas cette fois. La douleur dans sa jambe était vive mais elle allait à la seule place qui était la sienne : aux côtés du Ministre, garant de la liberté et de la justice. Si elle parvenait à le faire s’extraire de son bureau, ils avaient une chance. Le plus important était de le sauver, qu’il ne tombe pas entre les mains des Mangemorts. C’était la seule manière de garder l’espoir de reprendre le pouvoir si jamais les Mangemorts investissaient tout le Ministère, comme c’était en train d’arriver. Ils avaient été pris au dépourvus, comment imaginer que l’impérieuse Héréa viendrait créer un tel tumulte alors qu’auparavant elle ne pouvait pas quitter Azkaban ? Sa liberté de mouvement nouvelle était d’une inquiétante préoccupation, pour autant ce n’était pas le moment de se demander ni comment ni pourquoi, ni les conséquences. L’attaque que subissait le Ministère était extrêmement grave. Sylvie savait consciemment que ses hommes ne pourraient pas tenir longtemps face à l’assaut des Ombres encapuchonnées. Oui, il fallait seulement faire échapper William et laisser se faire tuer les membres impuissants de la L.O.I. Ils avaient été recrutés pour un tel jour, il était de leur devoir de rester jusqu’à ce que la mort les sépare de leur ministre. Le temps était venu pour eux d’accomplir leur devoir et leur fidélité. Seule la survie du Ministre comptait. Pour le bien de l’Angleterre. Ils se sacrifiaient pour leurs familles, pour leurs amis, pour tous ceux qui vivraient l’oppression si le règne de Voldemort reprenait. Et Sylvie était prête à laisser sa vie également s’il le fallait. Elle serait le dernier rempart des Mangemorts avant d’atteindre William. Et leur tâche ne serait pas simple. Elle maniait la baguette et la ruse avec brillo, avec la rage froide de la panthère dévouée.

William ne lui ouvrait pas. D’un sort elle fit sauter le verrou et s’engouffra sans plus attendre dans la pièce sans laisser quiconque d’autre entrer. Elle n’avait plus confiance qu’en elle-même pour protéger le Ministre. Elle referma à clé avant de se retourner pour voir où son protégé se trouvait. Suspicieuse, elle gardait la baguette bien en main prête à lancer un sort à tout mouvement suspect. Elle approcha doucement du bureau imposant et en fit le tour. Elle put découvrir l’homme politique recroquevillé dessous, les mains sur la tête et se balançant dans un mouvement autistique. Elle ouvrit la bouche mais ne put articuler aucun mot, tant la surprise était de taille. Elle avait bien vue qu’au fil des mois sa paranoïa et sa terreur du monde extérieur s’étaient accentuées, mais jamais elle n’aurait pu s’attendre à le retrouver dans une telle position infantile et désespérée. Cela ne semblait pas être l’homme qu’elle avait auparavant connu...


William... WILLIAM ? Par tous les sorciers relève-toi ! Que t’arrive-t-il ?

Il ne tourna pas son visage vers elle, toujours pris entre ses mains et poursuivant ses balancements répétitifs. Il ne semblait pas l’entendre, en proie à un terrible cauchemar sans réveil possible. Il n’y avait effectivement pas de réveil possible, l’attaque était bien réelle et ne s’achèverait que par l’arrestation de William Lancaster pour une prise de pouvoir totale. Sa sidération ne l’aiderait cependant pas à s’en sortir. Au contraire. Il fallait faire vite, réagir immédiatement pour s’en sortir. Il était certain que les Mangemorts avaient réussit lancer un sort pour rendre la zone non-transplanable. Ils ne pourraient pas s’échapper aussi simplement. C’aurait été malheureusement trop facile, un simple transplanage et ils auraient été sauvés. Puisqu’il ne semblait pas percevoir l’extérieur, elle l’empoigna durement et le secoua pour ramener sa conscience dans la réalité tout en l’appelant. Il sembla saisit d’horreur et se mit à se débattre violemment. Il la repoussa si fort qu’il l’envoya s’encastrer dans le mur avant de se relever prêt à se battre à nouveau. Il respirait comme un forcené. Un long face à face débuta, avec en arrière fond le bruit de leurs respirations et de la bataille qui faisait rage à l’extérieur. Le temps semblait suspendu à leurs regards imbriqués l’un dans l’autre, muets et criant à la fois mille choses qu’ils ne comprenaient pas. Au dehors, comme si le monde participait à l’horreur qui était en train de se passer entre les murs du Ministère, le tonnerre grondait et la pluie frappait les vitres avec tant de violence qu’elle semblait vouloir les briser et entrer dans ce lieu de mort et de peur.

Sylvie reprit son souffle, se dégagea lentement du mur, les muscles endoloris. Elle s’était préparée à se battre contre les mangemorts, mais voilà qu’elle devait affronter celui qu’elle devait protéger. Que pouvait-il bien se passer dans sa tête pour qu’il agisse ainsi ? Ne l’avait-il pas reconnu ? Alors qu’elle le regardait, elle ne voyait pas dans ses yeux la lueur de la lucidité. Il semblait être devenu fou. Un air de démence sur son visage. Une démence absolument terrifiante. Elle devait le faire revenir à la raison.


William, c’est moi, Sylvie, je suis là pour te protéger. Ce n’est pas contre moi que tu dois te battre. Les Mangemorts sont en train de massacrer la L.O.I., il faut que nous nous enfuyons immédiatement. Ecoute-moi, ils ne doivent pas te capturer ! William ?

Elle ne s’approcha plus de lui, elle ne se ferait pas avoir deux fois. Il se mit alors tout à coup à hurler d’une voix tonitruante semblant venir d’outre-tombe.

"NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOONNNNNNNNNNNNNNNNNNNN !!!!!!!!!!!!!!!"

Elle eut à peine le temps de se reculer qu’il se jeta sur elle prêt à la tuer. Dans un mouvement elle parvint à se défendre.

ARATA ERPENTE !

Il fut propulsé à l’autre bout de la pièce et demeura immobile. Le choc de ce sort lui avait probablement brisé plusieurs côtes et il était à présent dans les vappes. Le cœur de Sylvie battait à rompre sa cage thoracique. Une évidence s’imposa à elle, transporter William inconscient dans un lieu sûr et le garder prisonnier en attendant de trouver une solution à son état. Malheureusement et malgré le sort, l’homme n’était pas inconscient. Il rouvrit les yeux, inexpressifs et vides. Il se mit à trembler et à se tordre le visage dans des mimiques tortueuses et se cambrer. Il murmurait des mots sans aucune signification. Il était pris d’une folie hurlante et effrayante. Pourtant, il fallait agir avant qu’il ne soit trop tard.
Revenir en haut Aller en bas
Kunga Namdak
Serdaigle
Serdaigle
Kunga Namdak

Nombre de messages : 96
Age Roleplay + Sorts : 28 ans, sorts 1 2 3 4 SPE
Capacités Spéciales : Magie des anciens, voyageur
Date d'inscription : 18/02/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Left_bar_bleue1360/1360Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty_bar_bleue  (1360/1360)
Points de mana:
Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Left_bar_bleue1500/1500Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty_bar_bleue  (1500/1500)

Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty
MessageSujet: Re: Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )-   Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- EmptySam 15 Déc - 18:00

Tous les membres de l’Ordre venaient de transplaner à la suite du discours fait par Kunga Namdak. Le Ministère était protégé par un champ empêchant le transplanage directement en son sein, tout comme l’était depuis toujours l’école de Poudlard. C’est pourquoi ils devaient arriver au plus près du Ministère, tout en trouvant un lieu suffisamment caché pour ne pas être repéré par la population alentour. Il fallait respecter le maître mot : l’ombre. L’Ordre du Phénix ne tenait que par ce principe de secret. Dans cette idée, certain avaient eu l’idée d’utiliser le polynectar en utilisant des cheveux de personnes étrangères de passage pour un court temps afin de ne pas trop compromettre leur sécurité et rendre leur identification extrêmement difficile. De toute manière leurs visages étaient couverts en mission de ce type par des masques partiels ou des maquillages permettant un camouflage et ils utilisaient à profit des sorts d’oubli. Tout était fait pour préserver leur anonymat en un mot.

Bien, à mon tour à présent.

La sorcière transplana sans attendre. Elle arriva dans une impasse sombre située à deux rues du Ministère de la Magie anglais. Certains membres de l’Ordre s’étaient déjà rendus sur les lieux du combat, d’autres étaient encore là, il ne fallait pas arriver tous ensemble pour ne pas éveiller les soupçons du groupuscule. D’un coup d’œil elle vit que notamment Axel et Jinx se trouvaient déjà dans l’enceinte du bâtiment. Elle sortie de l’impasse, suivie par deux membres sous polynectar. Ils marchèrent d’un pas tranquille dans la rue, apparemment en ballade banale. Mais en se rapprochant ils pouvaient sentir l’âpre odeur de mort et une sorte de bourdonnement sourd semblait s’échapper du Ministère. Il fallait se presser. Ils pénétrèrent dans le bâtiment, baguette en main et aux aguets du moindre signal. Il ne fallut pas longtemps pour entendre des éclats de voix. Ils s’élancèrent vers le lieu. Un combat à main nue s’était engagé entre deux hommes que Kunga ne connaissait pas, ils pouvaient être n’importe qui : membre de la LOI, membre des mangemorts, employé, passant... ? Et dans ce cas qui aider ? Elle savait que pour cette attaque les mangemorts n’étaient pas tous sous leur apparence reconnaissable. Ils avaient compris que pour gagner, se faufiler dans les rangs ennemis permettait de l’anéantir en son cœur comme une gangrène dans le corps.

Kunga ne s’attarda pas, laissant les deux combattants par terre. Elle savait que des employés du Ministère avaient été séquestrés dans la partie Sud au sous sol moins 3 selon ses informations. Axel et Jinx devaient évaluer la situation. Elle s’élança vers l’ascenseur. Elle avait connaissance du plan du Ministère grâce aux plans fournis à l’Ordre par Eilane Snake, ce qui était une précieuse aide car elle-même n’était jamais venue en ce lieu au-delà de l’atrium. Elle passa par un passage secret révélé également par Miss Snake quelques années auparavant. Par chance, il était toujours là et fonctionnait bien. Pas d’ennemis derrière. La situation se présentait bien. Axel avait du conduire le jeune Jinx à travers ce même couloir qui traversait les murs et les étages.

Elle parcouru plusieurs dizaines de mètres avant d’atteindre la sortie qui l’intéressait. Elle se situait au dessus de la pièce, comme si c’était une conduite d’aération. La grilla avait été enlevée par d’autres personnes. Et ce qu’elle vit lui glaça le sang. Des cadavres de mangemorts traînaient et au milieu se tenait Jinx, le regard à la fois dur et fier. Et contre le mur, les employés du Ministère l’acclamaient sous son nom. Le jeune sorcier fit taire leur acclamation, ils se mettaient en danger à crier leur joie. Il les entraîna à sa suite pour les sortir de là et les mettre à l’abri.

Mais ce n’est pas possible...

Elle sursauta, dans son dos une ombre venait d’apparaître. Elle abaissa sa baguette en voyant le visage d’Axel. Il l’entraîna plus dans le passage pour ne pas être entendu.


Que s’est-il passé Axel ?

« Je suis désolé, il m’a échappé si l’on peut dire. Nous étions là pour évaluer la situation comme convenu mais il n’a pas pu rester à sa place et attendre les renforts. Il a sauté et a tué tous les mangemorts sans même penser à cacher son identité. Et si jamais nous aurions pu rattraper son erreur il connaissait personnellement quelqu’un. Ah oui et un autre problème... Il y a un journaliste qui l’a prit en photo. Je n’ai pas voulu intervenir pour sauver le peu de secret qu’il nous reste. Que faisons-nous ? Je crois que nous avons plus intérêt à revenir sur le front du combat : le bureau du ministre... »

Oui je suis d’accord, nous verrons le problème avec Jinx plus tard... Si le Ministre tombe, ce n’est plus seulement notre anonymat qu’il faudra sauver mais bien la démocratie entière. Et le Lord Noir est redevenu puissant, une fois au pouvoir il serait trop difficile de l’anéantir. Il faut l’arrêter maintenant. Je vais devant, nous nous retrouvons à la fin mon ami.


Elle lui posa un main sur l’épaule avant de le quitter en courant. Elle mènerait les membres de l’Ordre aux devants du peut-être plus important combat de leur vie.

_________________
Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Kungas11
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/t12142-kunga-namdak
Axel Kalyll
Admin
Admin
Axel Kalyll

Nombre de messages : 1880
Age : 27
Age Roleplay + Sorts : 26 ans sorts 1 2 3 4 MT1-2-3
Capacités Spéciales : ...
Créature : Humain, ou quelque chose dans le genre
Points Prestige : 8
Date d'inscription : 06/07/2009

Profil du Sorcier
Points de vie:
Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Left_bar_bleue1960/1960Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty_bar_bleue  (1960/1960)
Points de mana:
Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Left_bar_bleue2420/2420Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty_bar_bleue  (2420/2420)

Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty
MessageSujet: Re: Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )-   Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- EmptySam 16 Mar - 14:47

Il n’y avait personne, pour le moment. Jinx ne voyait rien, Axel ne sentait rien, mais son mauvais pressentiment ne le quittait rien. Le calme avant la tempête…

Bien, on y va. Pas de bêtise surtout, on observe le terrain et on attend les autres. Il va falloir être rapide avant que les sortilèges s’estompent. Allons-y.

Une gorgée de polynectar pour ne pas être reconnu, deux rapides coups de baguettes, et les deux hommes, invisibles pour un court moment, étaient prêt à prendre ce qu’il restait du ministère. Pour Axel, cela ne changeait rien, aucun sort d’invisibilité ne l’empêchait de « voir » les choses, mais c’était une autre histoire pour son élève. Il l’attrapa donc par le bras et l’entraîna rapidement vers la porte d’entrée, les sens aux aguets.

Lorsqu’ils pénétrèrent dans le ministère, Axel fut submergé par une magie impressionnante, qu’il n’avait jamais ressentie et dont il ignorait tout. Il tomba à genoux sous la puissance qui investissait le lieu. La sensibilité magique a bien des avantages, mais Axel pouvait, pour la première fois, en percevoir la véritable limite : dans certaines situations, il risquait d’être incapable de faire quoi que ce soit. Il ne parvenait pas à reprendre ses esprits. Le sortilège d’invisibilité s’estompa, et l’instinct de combattant d’Axel lui permit de reprendre subitement le contrôle. Il attrapa son élève et les mit tous deux à couvert d’un bond, de peur que la Loi ou les mangemorts aient protégé l’entrée de ce passage également. Ses perceptions revenues, il se rendit compte que la magie qui l’avait paralysé un temps n’était que les traces, les résidus d’une magie plus puissante encore. Cette pensée le fit frissonner.


Vous voyez quelque chose ?

Après quelque secondes, son élève nia. Grâce au passage secret emprunté, ils se trouvaient assez loin de l’entrée pour faire une entrée discrète… et aller là où la pierre que voulait Dumbledore était préservée.

C’est faire d’une pierre deux coups, pensa Axel en souriant.

Axel sentait de l’agitation, de l’excitation même, chez le jeune Rowel. C’était préoccupant. S’il emmenait Jinx avec lui, il pourrait garder un œil sur lui, mais l’impulsivité du jeune homme risquait de les faire découvrir et de faire capoter les plans de l’ordre et d’Axel. Mais s’il le laissait ici, qui sait ce que celui-ci serait capable de faire ? Malheureusement, le temps jouait contre lui, et il n’avait pas le temps de tergiverser.


Restez-ici, je vais faire le tour de l’étage. Je pourrais percevoir où sont nos ennemis et ce qu’ils préparent. Je vais essayer d’évaluer les troupes des mangemorts et de la Loi. Il faut que quelqu’un reste et attende les renforts, au cas où il m’arrive quelque chose. Surtout, ne bougez pas d’ici. Si des mangemorts ou si des membres de la Loi passent par ici, notez leur nombre et leur direction, et tenez Kunga informé de tout ce que vous aurez vu. C’est important.

Axel quitta la sécurité du passage secret pour entrer dans les couloirs officiels du ministère, laissant son élève derrière lui, non sans inquiétude. Et il avait raison : un moment après son départ, la curiosité du jeune homme l’avait poussé à avancer dans le passage, et c’est à ce moment que tout ce déclencha, que Jinx fit ce qu’il redoutait tant, et sombra pour la deuxième fois, exponentiellement, du côté de la magie noire, sans même s’en rendre compte. Mais quand tout ceci se passa, Axel était déjà loin.

Il avait pris sa forme de loup pour avancer plus rapidement et plus discrètement. Au fil des couloirs traversés, il notait ça et là quelques présences, quelques mouvements, mais ils n’étaient jamais très nombreux. C’était, sans doute, des mangemorts postés pour couvrir les arrières du gros des troupes. Il les évita, ce n’est pas eux qui l’intéressaient le plus. Bien entendu, il descendait de plus en plus bas dans le ministère, sa perception magique étendue au maximum, au point d’en avoir mal à la tête. Après quelques minutes, il sentit la puissance et le désordre d’un combat au niveau du bureau du ministre. Ils étaient donc déjà là ? Axel reprit sa forme humaine pour envoyer un message à son élève, l’informant de l’urgence de la situation, lui ordonnant de foncer au bureau dès l’arrivée des autres membres. Jinx ne reçut pas le message, car il avait déjà quitté son poste et commençait à arpenter le chemin en direction des employés prisonniers. C’est ce genre d’erreur qui fait perdre une guerre.

Il n’était désormais plus si loin du département des mystères. Grâce à Dumbledore qui lui avait donné toutes les informations dont il avait besoin, Axel savait qu’il n’aurait besoin que de quelques minutes pour trouver la pierre. C’est le temps que mettrait l’ordre pour se réunir. Il devait donc faire vite. Il mit toute son énergie dans sa course de loup, rapide et silencieuse, en se faufilant entre les quelques mangemorts qui ne se battaient pas.

Lorsqu’il arriva au département, il tomba nez-à-nez avec trois membres de la Loi qui venaient d’en sortir à toute vitesse. Leur surprise de se retrouver face à un loup les perdit. Axel n’avait pas de temps à perdre, et, ce jour-ci, il n’était plus le professeur, mais le guerrier. Il sauta à la gorge du premier qu’il tua sur le champ en le propulsant à terre. Les deux autres dégainèrent leur baguette immédiatement. Axel bondit, plusieurs fois, pour éviter les sorts qui fusaient mais ne le touchaient jamais. Il arrivait à changer juste à temps sa position grâce à l’agilité que lui conférait sa forme louve et la perception des sorts qui lui permet de prévoir une demi-seconde à l’avance où le sort allait tomber. Cela ne dura guère plus de quelques secondes. L’un des sortilèges lancés par les hommes ricocha sur son homologue qui mourut sur le coup. Le dernier fut transpercé l’instant suivant par une flèche d’argent. Axel avait repris sa forme humaine, et sa baguette, si l’on peut dire, fumait encore.

Paix à vos âmes.

Axel fouilla les trois corps, cherchant pourquoi les trois hommes sortaient de là alors que leur ministre était en danger. L’un d’eux tenait un objet bizarre, qu’il n’avait jamais vu.

Qu’est-ce que c’est que ça ? Une arme ?

Axel l’étudia quelques secondes, mais il n’avait pas de temps pour cela. Il le mit dans une poche, dans l’espoir de découvrir plus tard ce que c’était, d’où ça venait et pourquoi la Loi l’avait en ce moment crucial. Il pénétra à son tour le département. Il fonça tout droit jusqu’à la salle circulaire, dont il connaissait le fonctionnement grâce aux vieilles informations d’Eilane. Dès qu’il eut franchi la porte, il lança un sort dessus, pour qu’elle en garde la trace indélébile, juste avant que la pièce se mette à tourner. Quand ce fut fini, il n’eut aucun mal à trouver la salle menant à l’entrepôt. C’est là qu’il la trouva, la fameuse pierre de l’air, qu’il devait ramener à Poudlard. Dumbledore lui avait dit qu’il n’était pas possible de la saisir sans que la pierre l’accepte. Etrange, n’est-ce pas ? Et selon ce grand homme, elle accepterait qu’Axel la prenne, si c’était pour la mettre en sécurité. Mais l’était-ce ? Sa magie l’envoutait, il n’avait pas besoin de la voir pour savoir qu’il se dégageait d’elle quelque chose. Axel se demanda ce qu’une telle pierre pouvait apporter à son porteur. Après tout, il savait désormais qu’il avait une affinité particulière avec l’air…


Non, tu ne m’apporterais que des problèmes. Et je n’ai pas besoin de toi. Ta place est à Poudlard.

Dumbledore avait raison. Axel attrapa la pierre, et il ne fut pas projeté contre le mur. Envoutante, dégageant une forte magie quelques secondes auparavant, elle s’était comme éteinte dès qu’Axel l’avait saisie. Une façon de se protéger, ou de le protéger lui ? Peu importait, il avait déjà perdu du temps. Cela faisait plus de dix minutes qu’il était parti, il devait se presser.

Quelle fut sa surprise lorsque, pensant rejoindre les membres de l’ordre en direction du bureau du ministre, ou le combat faisait toujours rage, il ne trouva personne ? L’inquiétude le saisit tout à coup, il s’était passé quelque chose, il le savait. Il doubla la cadence, se rapprochant toujours plus de l’endroit où il avait laissé Jinx. Ce fut le désordre d’un autre combat qui attirèrent alors son attention. Et là, il la sentit, la magie destructrice de son élève.

Bon sang !

Quand il arriva suffisamment prêt, il comprit que la fureur avait emporté le jeune homme, il saisit les sorts qui fusaient, et voyait presque tomber les corps des mangemorts qui cédaient sous la furie de Rowel. Si Axel n'était pas passé par le département des mystères… Le combat se calma. Il ne restait plus qu’une vague atmosphère magique, d’où s’échappait celle triomphante de celui qui, Axel le savait désormais, risquait de devenir son ennemi. Il retourna au passage qu’il avait emprunté pour entrer au ministère, en espérant y trouver les autres membres de l’ordre. Kunga y était.


« Que s’est-il passé Axel ? »

Il lui raconta ce qu’il savait et imaginait. Puis elle commença à partir. Mais Axel la retint du bras.

Il y a autre chose… Je n’ai pas senti la présence du ministre. Ce qui veut dire que, soit je me trompe, soit il est mort. Ou alors il est parvenu à s’enfuir, mais j’en doute, le combat fait toujours rage.

Enfin, ils partirent tous deux, Axel la suivant à la trace, vers les autres membres de l’ordre, et vers le combat. Ils n’étaient pas nombreux à côté des mangemorts et de leur flotte de soldats prêts à tout pour un peu d’action ou de sang. Le combat serait rude. Ils ignoraient combien de membres de la Loi il restait.

Suivez-moi, je sais comment éviter les mangemorts qui surveillent les couloirs. Sans l’effet de surprise, on n’a aucune chance.

Axel les mena ainsi au plus près du combat sans qu’ils se fassent repérer. Kunga avait repris la position de tête pour diriger l’assaut. Axel était juste derrière elle. Au moment d’entrer en action, il la saisit par l’épaule, pour lui dire, non sans émotion :

Ne te fais pas tuer, Kunga…

_________________
Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Blinda11
Rien n'arrête un vent qui souffle, un esprit.
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Sylvie Cliss
Serdaigle
Serdaigle
Sylvie Cliss

Nombre de messages : 34
Age Roleplay + Sorts : 38 ans sorts 1 2 3 4
Capacités Spéciales : Occlumencie (2), Charme oral
Date d'inscription : 09/12/2007

Profil du Sorcier
Points de vie:
Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Left_bar_bleue1090/1090Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty_bar_bleue  (1090/1090)
Points de mana:
Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Left_bar_bleue1340/1340Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty_bar_bleue  (1340/1340)

Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty
MessageSujet: Re: Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )-   Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- EmptyMar 14 Jan - 18:11

PAN !
"BATS-TOI !"
"Ahahaha petit minable... ESQUIVE CA !!!"

BOUM.

Au dehors, le vacarme prenait une ampleur nouvelle. Nul doute que les combats s'intensifiaient et que le nombre d'assaillants augmentait de seconde en seconde. Combien étaient-ils ? Qui demeurait fidèle au Ministère ? Quel nombre étaient ses détracteurs ? Sylvie n'aurait pu le dire, et à moins de voir à travers les murs personne n'aurait pu. Au sein du bâtiment public consacré au pouvoir et à la démocratie du monde magique, grouillaient des centaines de combattants qui se mélangeait les uns les autres. Il fallait être attentif à leur tenue pour encore discerner s'ils étaient sympathisant ou opposant, s'ils étaient dans le camps allié ou dans le camps adverse. Sans doute que dans l'énervement et l'agitation générale certains s'entre-tuaient alors qu'ils faisait partie de la même alliance. C'était là le destin tragique et ridicule des combats à l'aveuglette. Mais pour l'heure, la porte du bureau du Ministre était encore close, preuve que les gardes de l'entrée faisaient leur travail et échappaient toujours aux assauts.


ahahaHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA !!!!

Sylvie tourna brusquement la tête vers ce qui avait régurgité ce rire d'outre-tombe. Le Ministre se tortillait comme un vers, pathétique et grand vers, les traits du visage tordu et un air de fou. L'effroi la saisissait, bloquant toute pensée et tout mouvement.

QUE CROIS-TU PAUVRE FOLLE ? ... LE SAUVER ? Ahahahahahaha !! C'est fini depuis longtemps, DEPUIS LONGTEMPS !!! Ahahahahaha !!! Puérile petite humaine, si faible et si stupide, STUPIDE !! Vous ramperez... Toi tu vas ramper, maintenant. MAINTENANT !!!

Sur ces paroles, ils se propulsa en avant, chancelant un peu mais la faisant basculer sur la table de bois massif. Elle hurla, hébétée et saisit par réflexe le premier objet qui se trouvait là : un presse papier de la forme du buste triomphant de William Lancaster. Elle se mit à le frapper où elle pouvait, frapper, frapper et frapper encore. Frapper jusqu'à se qu'il glisse le long de son corps pour se retrouver par terre comme un miséreux.

Elle tremblait encore quand, elle le tâta de la pointe de sa chaussure de marque au talon haut tout en lui répondant d'une voix faible :


Je ne ramperais pas.

Elle le fit se retourner, des traces rouges tachaient le sol et ses vêtements. Il était au moins inconscient, voire mort. Elle ne savait pas par quel moyen, quel stratagème noir, par quelle magie funeste, mais William n'était plus et quelque chose d'autre se faisait passer pour lui. Il fallait que personne ne l'apprenne. C'était vital. Il en devait de l'honneur de Lancaster et de tout ceux qui l'avaient soutenu. Personne à part elle ne devait savoir. Elle saisit sa baguette qui était tombée dans la bagarre et dit d'un ton froid :

Au cas où tu ne serais pas mort...
Avada Kedavra !


Un trait jaillit de sa baguette et toucha le corps déjà inerte. Maintenant plus besoin de vérifier. Il fallait partir, échapper au combat le plus vite, disparaître et réfléchir. Réfléchir sur quoi faire maintenant, quoi faire ... Des bruits derrière la porte. Les combats avaient mené jusque là. Elle devait disparaître au plus vite ! Des tambourinements. La porte ne tiendrait pas longtemps. Elle vit quelque chose dans la poche intérieur de l'ancien William. Elle le prit, un carnet, elle verrait plus tard. Elle ouvrit la lucarne et se laissa glisser sur la pente du premier toit. Elle déguerpit alors que la porte était fracassée. Ils ne trouveraient qu'un corps déjà mort...
Revenir en haut Aller en bas
Axel Kalyll
Admin
Admin
Axel Kalyll

Nombre de messages : 1880
Age : 27
Age Roleplay + Sorts : 26 ans sorts 1 2 3 4 MT1-2-3
Capacités Spéciales : ...
Créature : Humain, ou quelque chose dans le genre
Points Prestige : 8
Date d'inscription : 06/07/2009

Profil du Sorcier
Points de vie:
Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Left_bar_bleue1960/1960Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty_bar_bleue  (1960/1960)
Points de mana:
Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Left_bar_bleue2420/2420Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty_bar_bleue  (2420/2420)

Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty
MessageSujet: Re: Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )-   Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- EmptyMer 15 Jan - 14:02

HJ : Post sous réserves de futures modifications si nécessaire !




Face à eux, le combat faisait rage. La furtivité des membres de l’ordre du Phénix leur avait permis de saisir les mangemorts en étaux. Ils étaient coincés, entre la Loi et eux. La bataille n’était cependant pas gagnée d’avance. Ils devaient se débarrasser des mangemorts et de leurs troupes postées ici avant que leurs renforts n’arrivent. Et ils étaient bien plus nombreux que l’ordre. Kunga fut la première à entamer le combat. Axel était juste derrière.

L’effet de surprise fut réussi. Les trois premiers acolytes des mangemorts les plus près tombèrent, morts, touchés par les sorts des deux sorciers. L’ordre, et Axel en particulier, faisaient toujours en sorte de capturer leurs ennemis vivant plutôt que de les tuer. C’était pour eux ce qui les distinguait des mangemorts. Mais étaient-ils si différents ? Après tout, ce combat n'était pas la première exception. Une guerre ne se gagne pas à coup de principes. C’était néanmoins l’intime conviction du professeur. L’arrivée de l’ordre entraîna quelques clameurs plus loin. Très vite, la riposte s’organisa. Axel pouvait sentir une dizaine de sorts fuser en leur direction. Deux le visèrent. Un rapide mouvement sur le côté, et il put éviter le premier.


Deviare

Sa baguette en avant, très concentré sur les différents flux de magie à l’œuvre, et tâchant de ne pas se laisser déborder par leur nombre, Axel renvoya le sortilège impardonnable sur l’adversaire le plus proche. Il ne s’y attendait pas et chuta immédiatement. Trois autres sortilèges suivirent, presque simultanément en direction du professeur. Il fit un rapide mouvement de baguette pour pouvoir les contrer d’un coup.

Marvelus Energia !

Les deux premiers sorts rebondirent sur le mur magique et retournèrent vers leur envoyeur. Le dernier se brisa dessus, faisant en même temps voler en éclat la protection magique. Axel se jeta alors au sol pour éviter les séries de sort qui commençaient à pleuvoir, et s’avança derrière ce qui semblait faire office de barricade, mais dont il ne restait pas grand-chose. Higini s’y tenait, alternant entre mise à couvert et sorts lancés au hasard.

Dans un espace serré comme celui-ci le combat devenait vite dangereux pour tout le monde. Des sortilèges frappaient les murs et ricochaient n’importe où, détruisant tout au passage, avant d’exploser eux-mêmes.  Les mangemorts utilisaient de nombreux bombardas, pour pallier le manque de précision de leurs mauvaises recrues. Comme la pomme de Newton, le morceau de mur qui lui tomba dessus (Aïe...) lui donna une idée. Il saisit son ami par le bras et lui hurla dans l'oreille pour passer par-dessus le vacarme de la bataille.


ILS SONT TROP NOMBREUX ! IL FAUT QU’ON LES SÉPARE ET QU’ILS S’ÉLOIGNENT DU MINISTRE ! COUVRE-MOI AVEC TOUS CEUX QUI PEUVENT !

Higini se leva et lança plusieurs sorts pour rejoindre deux autres combattants de l’ordre. Axel ne fit pas attention à qui ils étaient, il se concentrait sur la bataille à la recherche de l’espace le moins à découvert.

LA-BAS !

Les quatre sorciers se déplacèrent rapidement, en formation pour éviter, repousser ou dévier les sorts. Le dos au mur, les trois autres sorciers faisant tout pour le protéger, Axel commença sa danse enchanteresse, la plus dure qu’il n’avait jamais réalisé, et qu’il ne réussissait pas tout le temps. Avec toute sa concentration axée sur cet acte magique, il ne sentait presque plus rien d’autre que lui-même. Les trois autres membres de l’ordre s’appliquaient à éloigner de lui le moindre sortilège.

Je suis le sorcier prisonnier
De deux magies très opposées.
Tout ici n’est plus que débris,
Tous invoqués par la magie.
De tout je ne suis créateur
De tout je serai commandeur.

Comme un phénix mourant la nuit,
Ma magie renaît de ses cendres.
A chaque renaissance elle fuit
Un peu plus loin dans mes méandres.
Tu es morte six fois, magie !
Et six fois j’ai pu te suspendre :
Dernière mort, dernière vie.


Un sort toucha l’un des membres de l’ordre qui protégeait Axel. Impossible de savoir s’il était mort ou blessé. Un autre sort le frôla, sans qu’il ne le perçoive avant de sentir sa chaleur caresser son visage. Mais il ne pouvait pas s'arrêter. Il ne pouvait pas se déconcentrer.  

Enchanteur métamorphosant
Je suis ce couple de pihis
Qui ne vont voler qu’en amant

Tu ne seras plus suspendue,
Magie qui ne veut plus renaître
Et rien ne sera plus perdu,
Car ta septième vie voit naître
Ma sorcellerie défendue.
Obéissez-moi à la lettre,
Par cette union inattendue !


Les morceaux de pierre autours d’Axel commencèrent à trembler. Certains commençaient à léviter, tandis que d'autres commençaient à changer de forme. Des fils bleus presque invisibles les reliaient à sa baguette.

Restriction, je t’abolis
Et multiplie tous ces débris
Devenus lames voulant danser
Avec ces sorciers cavaliers
Elles ne sont pas que meurtrières
Et aiment jouer en courant d’air.


Tous les morceaux s’étaient transformés en fines lames de tailles différentes, qui lévitaient lentement autour du professeur. D’un geste brusque, Axel pointa sa baguette en direction du groupe de mangemorts.

Ut mille laminae saltent !

Tout se passa alors très rapidement. Axel hurla à ses compagnons de se jeter à terre. Les lames pourfendeuses fondirent droit sur le groupe de mangemorts, certaines directement, d’autres en spirale, et d’autres encore jouant de détours pour frapper n’importe où – ou partout. Elles étaient comme des pétales de fleur blanche rayonnant sous le Soleil et jouant avec le vent autour de chaque sorcier. Le but était clair : les forcer à se disperser et les blesser le plus possible, pour que la bataille deviennent enfin en leur faveur, le temps de faire s’échapper le ministre. Axel ne se doutait pas qu’à cet instant précis, celui-ci venait de mourir. Et pour le moment, il n’était pas en mesure de le sentir.

Il s'écroula d’épuisement après son enchantement, immédiatement saisi par le bras de son ami qui se relevait à peine. Les mangemorts se dispersaient dans les salles et couloirs alentours, suivis de près par un membre de l’ordre et quelques soldats du ministère.


Non, laissez-moi, partez tous les deux, ils ont besoin de vous. Ça ira pour moi, ne vous inquiétez pas. Dépêchez-vous, il ne faut pas relâcher  la pression. Je reste ici pour retenir ceux qui viendront en renfort.

Ils ne purent se résoudre à le laisser. Axel fit l’effort de se lever et de se remettre en position de combat, comme pour leur dire : « vous voyez ? » Ils partirent rejoindre leur combat, pendant qu’Axel attendait, reprenant petit à petit quelques forces. Une minute passa ainsi, une très longue minute, avant que n’approche au pas de course un groupe de mangemorts. Axel était seul pour les affronter. Une action prétentieuse ? Pas exactement. Il n’avait pas l’intention de combattre. Du moins pas lui, pas tout seul.

A toi de jouer maintenant.

Lors de sa rencontre avec ses origines, Axel avait pu apprendre une chose qu’il n’avait jamais été en mesure de faire auparavant. Laisser le loup prendre le contrôle consciemment. C’était ainsi que se poursuivrait son combat. Une seconde plus tard, il avait pris sa forme animale, un loup blanc sanguinaire, sans pitié, qui n’avait jamais hésité à tuer quand l’occasion le nécessitait. Lorsque le premier mangemort ou assimilé fut visible, la créature bestiale fonça au milieu du groupe, prête à entamer son carnage. Son plus fidèle allié, la magie élémentaliste, et son seul témoin, l’homme qui voyait pour la première fois depuis longtemps à travers un corps qui n’était plus le sien. Axel était heureux que personne ne puisse le percevoir ainsi...

_________________
Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Blinda11
Rien n'arrête un vent qui souffle, un esprit.
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Ellana Silver
Serpentard
Serpentard
Ellana Silver

Nombre de messages : 1411
Age : 29
Age Roleplay + Sorts : 34 ans sorts 1 2 3 4 MT1 SPE 1 2
Capacités Spéciales : Communion Clairvoyante - Occlumens - Force Accrue - 9 Nécromancies Affinité Mort et Sang -
Points Prestige : 3
Date d'inscription : 16/06/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Left_bar_bleue2292/2292Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty_bar_bleue  (2292/2292)
Points de mana:
Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Left_bar_bleue2870/2870Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty_bar_bleue  (2870/2870)

Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty
MessageSujet: Re: Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )-   Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- EmptyMer 15 Jan - 17:03


-( One Post RP )-


Un simulacre de rien.
Un changement pour demain. Une vaine contrariété qu'elle pouvait supporter. Femme des oubliators, héritière de la Famille Slent. Ellana n'éprouva aucune pression à l'arrivée d'Héréa. Elle était restée à l'intérieur même du danger, là où elle se sentait le plus souvent en sécurité. Ces hommes attendraient d'elle une aide quelconque. Un élan de dirigisme sous un masque de perles et de plumes noires. Pourtant elle ne bougerait pas. Pas en tant que chef de armées du Lord Noir qu'elle servait corps et âmes. Il fallait qu'elle survive, que sa couverture survive. Les premiers détraqueurs qui arpentèrent les bureau dévorèrent tous les employés qui se trouvaient là, aspirer le souffle de vie qu'il restait hors de leurs corps aux expressions d'horreur. Bien sûr ils tentèrent de s'en prendre à elle, oubliant sans doute qui elle était.


-Pourritures des enfers.

Grimaçant, la brune tendit une main vers l'avant et saisissant l'un des êtres noirs par la gorge, elle lui arracha la tête.
Sauvagement, elle tira son arme et la tête bien haute, elle susurra quelques paroles anciennes. Une onde violine explosa du centre de la pièce, réduisant tous les détraqueurs présents en cendres. La voie était libre. Mais que faire des employés agonisant ?


-Je suis désolée Sophie.

Annonça-t-elle à sa secrétaire attachée à son bras.
De la façon la plus neutre qui soit, sans une once de compassion, elle tua la jeune femme qui s'écroula au sol. Et elle en fit de même pour chaque membre du personnel encore envie qu'elle croisa. Ils avaient tous un jour fait une chose qui lui avait déplu. Ou simplement posé une question inadaptée. Détraqueurs, mangemorts, phénix, il y en avait dehors pour tous les goûts, chacun se battant pour le pouvoir. Un bon ministre est un ministre mort, après tout. Mais comme elle pouvait sentir la peur tout autour d'elle, Ellana savait que quelqu'un d'autre s'apprêter à mettre fin aux jours de cet homme tant détesté. Aussi elle se faufila simplement dans les petits passages, cherchant uniquement la sortie. Quelqu'un finirait bien par la trouver. Mais ici aucun mangemort ne savait qui elle était. Il faudrait affronter ses ennemis, comme son propre camp.


-Aaaaaah ! Aaaaaaaah ! Oh mon Dieu Aaaah !

Elle criait comme une femme désespérée.
Le sang coulait de son épaule, comme si elle avait été battue. Saisissant un couteau survenu d'elle ne savait où, elle s'était volontairement blessée pour donner l'illusion de sa détresse. Et les gens la regardaient tantôt passer, cherchant à l'aider. Puis parfois, l'un d'eux tirait sa baguette dans l'espoir de la tuer. Ellana n'était pas faite pour rester dans ce plan, aussi elle utilisait la Communion pour se répandre dans chaque mur, dans chaque sol, dans chaque personne de faible esprit se présentant à elle.

-Crève enfoiré.

Et tuant ce qui devait être un mangemort, elle ricana.
Une fois sortie de la débâcle des bureau, elle équipa un gilet noir et attacha ses cheveux. Il était temps pour elle de passer à la partie la plus drôle. Appelant un détraqueur par son sang, elle grimpa dessus et ordonna à la bête de la transporter loin de là. Voletant vers sa Reine, la douce créature de son aïeul l'emporta là où elle le désirait. Il était temps d'avoir une légère conversation avec celle qui avait été un temps son mentor.


-Tu pensais pouvoir disparaître ainsi, ma chère Reine ?

Ellana se tenait devant l'immense silhouette d'Héréa, sous la lune éclairant les toits du monde Magique.
La lune, la seule échappatoire que la souveraine des Brumes avait décelé. Faille d'un rituel ancien qui perdait de son essence.


-Je sais ce que vous préparez. Vous et vos enfants. Mais vous n'agissez jamais sans raison. Pourquoi réunissez vous le Conseil des créature Héréa ... Que se passe-t-il que j'ignore ? Que dissimulez vous au Monde des Hommes ma mère ?

Et Héréa pour une fois serait miséricordieuse.
Les Slent devaient se préparer à recevoir la plus grande menace de leur temps. Et les jours étaient comptés. Ellana resta figée longtemps après les quelques mots que lui adressa la Reine. Le mal, elle le connaissait. Mais elle ignorait tout du mal que pouvait commettre le bien dans sa seule existence. Fulminante, la sorcière serra les dents, ravalant sa colère. Une fois encore, sa famille allait connaître la division. Préservant, se battant pour la plus petite parcelle de pouvoir venu d'un plan sur le point de décroître.


-Atanys a la pierre Noire Héréa ... Nous ... Nous allons survivre ! Toutes ces raisons qui vous ont poussé à me séparer de ma fille, de la chair de ma chair, toute la souffrance que j'ai enduré ... Elle n'aura pas été vaine ? C'est elle. C'est elle l'enfant Noir qui donnera naissance au mal absolu ? Répondez ... Répondez !!
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/viewtopic.forum?p=42484#4248
Aaron Thanatos Foulk
Serpentard
Serpentard
Aaron Thanatos Foulk

Nombre de messages : 31
Age Roleplay + Sorts : 50 ans sort 1 2 3 SPE
Capacités Spéciales : Occlumencie, Nécromancie, Parler détraqueur, Pouvoir d'amortir la douleur
Date d'inscription : 18/11/2007

Profil du Sorcier
Points de vie:
Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Left_bar_bleue1440/1440Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty_bar_bleue  (1440/1440)
Points de mana:
Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Left_bar_bleue1740/1740Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty_bar_bleue  (1740/1740)

Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty
MessageSujet: Re: Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )-   Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- EmptyJeu 30 Jan - 17:43

"Foulk ! Meylan et son équipe se sont fait tuer. Raub parle d'un loup blanc, on sait pas si c'est un p*tain de la LOI ou un autre... Une vraie furie qui broie les os et mange le sang, comme un loup garou presque ! Hey Foulk ! Tu m'écoutes ?"

D'un geste brusque il lui enfonça ses doigts dans sa bouche jusqu'à toucher sa gorge et sentir sa luette trembler, toute mouillée et dégoulinante de salive.

Tu parles trop.

Une pichenette sur la luette avant d'enlever ses doigts, pour que l'autre puisse vomir contre le mur. Pas très discret ni très odorant.

Ne donne que l'essentiel des informations Dufreux.

L'autre était en train de s'essuyer avec sa manche, qui avait maintenant pris une sale couleur jaunâtre, pigmentée de petits morceaux d'on ne savait quoi. Mais en fait, on s'en foutait carrément.

Thanatos réfléchissait, rapidement, car il savait que les mangemorts perdaient du terrain et ça, ce n'était pas bien, mais pas bien du tout. A trop bavasser, les événements allaient lui échapper et sa mission compromise. Il fallait se concentrer sur l'essentiel. L'Ordre les avait pris de court et avait donc une longueur d'avance.


Dufreux, prend dix hommes avec toi et massacrez-moi ce loup et tout ce qui s'interpose. Ne reviens pas si tu perds du terrain, je te veux gagnant ou mort.

Il partit avec sa petite troupe clopin clopant. Il restait que peu d'hommes, dont un le regardait en fronçant les sourcils. Il finit par prendre la parole de manière à ce que les autres ne l'entendent pas.

Pourquoi Foulk ? Ils ne reviendront pas en vie et ça ne sert pas à grand chose... Qu'as-tu en tête ?

Je me fiche qu'ils reviennent en vie Oujakov, ce que je veux c'est qu'ils occupent la LOI et l'Ordre. Nous avons maintenant de l'avance. Suis-moi.


Foulk n'était pas tout à fait sénile même s'il commençait à se faire vieux. Il avait un plan. Tant pis s'il y avait des pertes au passage, cela ne défriserait pas la Silver ! Un passage permettait de monter au bureau du Ministre, plus caché et plus sombre. Ils avancèrent rapidement, les trois hommes restant au devant. La chair à canon se mettait toujours devands ! Il devait bien rester un ou deux gardes devant la porte, non ? Effectivement la plupart des gardes étaient partis aider les autres de la LOI et il ne restait plus que deux gros sorciers, aussi musclés que haut de taille. Des sorts fusèrent dans tous les sens, de sorte qu'il était impossible de distinguer qui lançait quoi. Deux partout : deux morts du côté garde et deux morts du côté mangemort. Dimitri Oujakov et Aaron Thanatos eurent le champ libre pour enfoncer la porte. Ils mirent quelques minutes à y parvenir quand enfin elle céda, ce fut le choc.

Le ministre était allongé par terre, visiblement mort à en voir le sang qui coulait de son crâne. Ce n'était pas un sort qui avait provoqué ça. Mais, à part eux, personne n'était entré puisque les gardes étaient encore devant la porte quand ils étaient arrivés ! Le regard parcourant la pièce, Thanatos finit par voir la fenêtre ouverte. Il se mit à courir dans sa direction, baguette au point pour attraper celui ou celle qui avait tué le ministre. Il le lui fallait.

Sur le toit quelqu'un marchait à quatre patte dans l'espoir de fuir, mais la pente était rude. Thanatos bondit sur la fenêtre enjoignant Oujakov de le suivre. La cible ne fut pas difficile à rattraper. Il n'y eut nul combat, Thanatos l'attrapa par ses cheveux. Il ne prit pas le temps de vraiment la regarder.


On a ce qu'on cherche, on rentre Oujakov.

Ils transplanèrent avec leur proie. Silver serait satisfaite.

Revenir en haut Aller en bas
Kunga Namdak
Serdaigle
Serdaigle
Kunga Namdak

Nombre de messages : 96
Age Roleplay + Sorts : 28 ans, sorts 1 2 3 4 SPE
Capacités Spéciales : Magie des anciens, voyageur
Date d'inscription : 18/02/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Left_bar_bleue1360/1360Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty_bar_bleue  (1360/1360)
Points de mana:
Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Left_bar_bleue1500/1500Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty_bar_bleue  (1500/1500)

Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty
MessageSujet: Re: Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )-   Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- EmptyJeu 30 Jan - 18:19

La bataille faisait rage. De nombreux corps jonchaient le sol.

Bien trop de corps... Quel massacre... Quelle tristesse... pensa-t-elle.

Malheureusement, la jeune femme n'avait pas le temps de s'attrister de ces vies perdues. De tout temps la mort et les combats la révoltait. Elle ne pouvait accepter que quelqu'un ôte la vie à quelqu'un d'autre. Idéaliste, elle l'était assurément. Mais comme de nombreux, voire tous les idéaliste, il avait fallut se rendre compte que dans la vie, la vraie vie, et bien on tuait. Et on se faisait tuer. Se révoltait ne changeait rien. Pleurer ne changeait rien. A n'importe quelle époque, dans n'importe quelle race, on retrouvait le meurtre et la violence. Il fallait se faire une raison, dans notre sang, qu'il soit moldu ou sorcier, humain ou créature, flottait une soif de violence. Une soif de faire couler le sang de l'autre, cet étranger, à la fois moi et autre, que je tuerai par jeu ou par nécessité. Tuer ou être tué. Telle était le choix binaire dans ces moments de lutte. Alors, à défaut de rester la bouche en coeur, les sourcils froncés de réprobation face aux méchants assassins et la voix transportée par les discours pacifistes, Kunga avait choisie d'agir. Puisqu'il fallait passer par le meurtre, autant qu'il soit dans un désir de changement positif, qu'il se range dans la lignée idéaliste de la démocratie et du respect de chacun. On ne pouvait pas rester les bras croisés. Elle ne renierait pas ses valeurs. Elle se battrait pour elle, même si pour cela elle devait adopter des actes qu'elle réprouvait. C'était un paradoxe sur lequel elle réfléchissait beaucoup. Enfin, elle y réfléchissait quand elle ne se trouvait pas en plein milieu d'un combat à mort entre la LOI, les Mangemorts et les autres qui traînaient et dont on ignorait ce qu'ils faisaient ici...

Axel Kalyll avait été laissé en arrière. Il l'avait demandé, se sentant prêt à faire face aux assauts, mais elle n'aimait pas trop ça. Bien sûr c'était un excellent combattant, mais s'il venait à mourir elle perdrait un précieux allié. Il fallait chasser ces idées noires. Cela la distrayait pendant le combat. Et n'importe quelle seconde d'inattention pouvait lui coûter la vie. Il n'était pas question de mourir. Pas maintenant. Elle avait encore des choses à faire. Elle courrait vers le bureau du Ministre Lancaster avec quelques membres de l'Ordre. Le souffle court, elle échappa à un sort, qui alla toucher de plein fouet le mur. Elle se jeta par terre, roulant jusqu'à son agresseur et lui saisit les pieds. Il tomba et elle lui assena un uppercut qui l'envoya valser. Elle reprit sa course. Le bureau se rapprochait. Elle s'arrêta tout à coup. La porte était ouverte, les gardes à terre et devant son bureau, le ministre étendu. Son cœur rata un battement. Ce pour quoi ils étaient intervenu, leur but, leur objectif, avait échoué. Le ministre était mort, alors qu'ils étaient là pour le sauvé. Ils étaient arrivés trop tard, ralentis par les nombreux combats. Elle s'approcha du corps et le fouilla, n'y trouva qu'un rouleau de parchemin vierge. La fenêtre était ouverte. Les assassins avaient du s'échapper par là. Elle s'en approcha doucement, au cas où cela aurait été un piège. Il n'y avait plus personne. Elle regarda bien, mais aucune ombre, rien ne bougeait. Aucun bruit dehors. Quand elle aperçut quelque chose dans la gouttière, coincée par des feuilles entassées. Elle se pencha, à moitié en perte d'équilibre et saisit ce qui était en fait un petit carnet -carnet qui en fait avait été caché par Sylvie Cliss lors de sa tentative d'échapper aux mangemorts-. Le carnet en proche Kunga se remit sur pied. Elle aurait le temps de l'étudier au quartier général. Il fallait maintenant décider de quoi faire. Plutôt que de laisser le corps là et que tout le monde sache que le ministre était mort, elle décida d'emporter le corps au QG de l'ordre et d'aviser de la suite. Peut-être serait-ce utile... Peut-être pas... Une chose était sûre, les choses allaient empirer. Oh oui, vraiment empirer...

- Fin du R.P.-

_________________
Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Kungas11
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/t12142-kunga-namdak
Contenu sponsorisé




Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty
MessageSujet: Re: Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )-   Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )- Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Vous avez eu foi en lui ... Vous avez eu tort -( PV OP / MGT / Ministère )-
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Londres :: Atrium et autres lieux-
Sauter vers: