AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 *Volière* Deux oiseaux de malheur. [PV Liz']

Aller en bas 
AuteurMessage
Carnelune Evebena
Serdaigle
Serdaigle
Carnelune Evebena

Nombre de messages : 348
Age : 26
Age Roleplay + Sorts : 19 ans sorts 1 2 3 MT1-2
Points Prestige : 17
Date d'inscription : 16/03/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
*Volière* Deux oiseaux de malheur. [PV Liz'] Left_bar_bleue750/750*Volière* Deux oiseaux de malheur. [PV Liz'] Empty_bar_bleue  (750/750)
Points de mana:
*Volière* Deux oiseaux de malheur. [PV Liz'] Left_bar_bleue800/800*Volière* Deux oiseaux de malheur. [PV Liz'] Empty_bar_bleue  (800/800)

*Volière* Deux oiseaux de malheur. [PV Liz'] Empty
MessageSujet: *Volière* Deux oiseaux de malheur. [PV Liz']   *Volière* Deux oiseaux de malheur. [PV Liz'] EmptyMer 19 Oct - 18:15

- Bris de verre, bris de rêve -

De sa main droite tristement mutilée, Carnelune poussa la porte de la volière. Une légère odeur de fientes, un courant d’air, quelques bruissements d’ailes de hibou dérangés par cette intrusion diurne. Le soleil n’allait pas se coucher avant une bonne heure, et il n’était pas dans les habitudes de la mercenaire de sortir de son bureau aussi tôt, mais l’éclairage était des plus réduits dans cette partie du château la nuit, et elle ne se servait plus de sa baguette qu’avec circonspection, et une certaine répulsion. Aussi la plupart des rapaces dormaient encore quand elle pénétra dans la volière, soulevant d’une main ses lourds jupons pour qu’ils ne trainent pas sur le sol couvert de cadavres de rongeurs, de paille et d’autres choses moins avouables. Ses yeux de pierre coururent sur les rangées de perchoir avant de s’arrêter sur une petite chouette, au splendide plumage lisse et gris perle, aux pattes et bec d’un noir de jais. La chouette ouvrit ses grands yeux bleu glacier, les posa sur la brune jeune femme et sans un bruit s’envola pour se poser sur le poignet tendu. Ses serres s’enfoncèrent dans les longues manches brodées et évasées de la robe de Carnelune, et leurs extrémités acérées percèrent sa chair sans toutefois tirer d’elle autre chose que des perles rubis qui imbibèrent le tissu noir. La demoiselle leva le rapace à hauteur de ses yeux, et les deux êtres plongèrent de longues secondes dans le regard de l’autre.

- Rehga.

Carnelune ramassa une plume sur l’un des perchoirs et en caressa le poitrail de l’oiseau. La plupart des humains ignoraient que le contact de la peau avec le plumage des rapaces en enlevait l’enduit protecteur, et c’est pour cela que Rehga acceptait de travailler pour Carnelune, mais attaquait tout autre humain qui tenterait de la toucher. Parce que la jeune femme l’aimait pour ce qu’elle était, et la respectait en conséquence.

Au bout de quelques caresses, l’assistante lâcha la plume et la petite chouette eût un bref hululement de remerciement. Elle la porta jusqu’à la grande ouverture dans le mur et la laissa prendre son envol, l’admirant alors qu’elle planait sur les courants d’air ascendants. Elle trouvait un certain apaisement à regarder Rehga voler, profitant pleinement de sa liberté. En effet, la jeune femme ne se faisait guère d’illusions ; la chouette n’était qu’à peine apprivoisée et lui obéissait car elles avaient toutes deux le même amour des grands espaces et du contact du vent. L’oiseau la tolérait, oui, c’était le mot. Elle la tolérait parce qu’elles se comprenaient… Mais combien de temps encore avant qu’elle ne l’abandonne à son tour ? Comme tant de gens semblaient déjà le faire. Elle-même avait parfois l’impression de s’échapper à elle-même, de changer comme jamais auparavant, de délaisser tout ce qui avait fait qu’elle était… elle.

La pleine lune approchait, et Carnelune songea que cette fois, elle quitterait le château pour se ressourcer auprès de son petit frère. Elle en éprouvait un besoin presque maladif, combiné à un pressentiment d’urgence. Bientôt, les choses changeraient, gravement, et il lui fallait s’y préparer si elle ne voulait pas que sa fragile raison ne vacille et s’éteigne.

Il lui fallait un point d’attache. Quelque chose à quoi s’accrocher pour ne pas sombrer. James revenait et disparaissait comme une ombre. Corwin… Ce simple nom l’animait d’une rage froide et d’un désespoir sans nom. Caleb… Elle ne comprenait pas. Caleb, ou Gabriel ? Elle était persuadée que seule une personne était entrée à l’infirmerie et que personne n’en était parti, hors Caleb était là, et Gabriel… Elle se refusait à comprendre, et pourtant, une part d’elle, celle qui s’était accoutumée au monde des sorciers, lui disait paisiblement que tout était normal. Et encore, ce pressentiment de noirceur imminente, partout, qui émanait entre autres du fin bracelet à son poignet…

Carnelune n’osait se l’avouer.

Mais après la désespérante nuit au Japon.
Après le massacre à Pré-au-Lard.
Après l’étrange transformation de Caleb.
Après cette immersion dans ces lieux gorgés de magie.

Elle se rendait compte qu’elle ne pouvait plus rien contrôler.
Et elle en avait peur. Peur, parce qu’elle ne se comprenait plus elle-même.
Peur, parce qu’ici, ses capacités hors normes de tueuse ne lui servaient à rien face à la sorcellerie.
Mais malgré tout… Elle en était excitée. Titillée. C’était une situation qui lui mettait les nerfs à vif, mais qui dans le même temps lui donnait l’impression de vivre comme jamais.

Se redressant, elle joignit ses mains devant elle, et resta immobile, laissant le vent jouer avec ses cheveux. Elle semblait être une allégorie de la mort, ses mèches d’ébène retombant sur son dos, ses manches telles à deux rideaux de nuit, son corset l’affinant à l’extrême, ses lourds jupons recouvrant le sol autour d’elle. Et, au milieu de ça, ses pâles doigts entrelacés et sa figure marmoréenne, assombrie encore par son maquillage. Ses yeux, semblables à deux joyaux ternes, suivaient les mouvements de Rehga. Puis se tournèrent vers la porte quand celle-ci s’ouvrit.

Pour se poser sur une chevelure de sang et de feu.

_________________
*Volière* Deux oiseaux de malheur. [PV Liz'] Carnas11
Cette ombre de visage qui me hante...
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/t12321-carnelune-evebena
Elizabeth Jonhson
Serpentard
Serpentard
Elizabeth Jonhson

Nombre de messages : 146
Age : 21
Age Roleplay + Sorts : 17 ans sorts 1 2 3
Capacités Spéciales : Nyctalope
Date d'inscription : 10/06/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
*Volière* Deux oiseaux de malheur. [PV Liz'] Left_bar_bleue300/300*Volière* Deux oiseaux de malheur. [PV Liz'] Empty_bar_bleue  (300/300)
Points de mana:
*Volière* Deux oiseaux de malheur. [PV Liz'] Left_bar_bleue400/400*Volière* Deux oiseaux de malheur. [PV Liz'] Empty_bar_bleue  (400/400)

*Volière* Deux oiseaux de malheur. [PV Liz'] Empty
MessageSujet: Re: *Volière* Deux oiseaux de malheur. [PV Liz']   *Volière* Deux oiseaux de malheur. [PV Liz'] EmptyJeu 20 Oct - 16:20

Clap... Clap... Clap...

Les pas légers d'Elizabeth résonnaient dans les couloirs lugubres du château. Elle courait, l'air chaud lui giflant le visage, ses cheveux volant autour de sa figure pâle. Comme terrorisée, elle s'arrêta un instant contre un mur frais où elle reprit son souffle, une larme coulant le long de sa joue, elle entrouvrit les lèvres dans un gémissement harmonieux. Sa main frêle se resserra autour de sa prise, une liasse de papier noircie par un encre sombre, des mots tracés avec grâce à la plume, des sentiments, des pensées, et tant de peurs. La vipère expira une dernière fois avant de reprendre sa course entêtante. Clap...Clap...Clap...
Arrivée devant la volière, elle poussa vivement le panneau, en finir au plus vite, oui, il fallait en finir au plus vite. Elle sursauta et ne retint pas un cri de surprise quand elle s'aperçut qu'elle ne demeurerait pas seule ce soir, dans cette pièce animée de cris de volatiles. Elle dévisagea l'inconnue qui finalement, s'avéra être de connaissance.

L'assistante professorale...

L'infirmerie. Elle l'avait vue à l'infirmerie, inanimée, et Caleb lui avait brièvement relaté quelques uns de ses exploits au Japon. La jeune femme resta figée. Elle bredouilla dans un murmure.


Bonsoir.

Ses émotions ne lui permettaient pas d'être froide, et moins encore d'être dure. Dans un faisceau de lumière, elle entrevit un oiseau, une belle chouette au pelage noir, se précipiter sur elle. Le rapace se stoppa un instant puis se posa délicatement sur l'épaule de la demoiselle qui le gratta dans le cou avec tendresse. La belle créature se laissa docilement faire avant de machinalement tendre la patte.

Pas tout de suite...

Susurra-t-elle, intelligible. Elle ne voulait pas faire ce qu'elle avait à faire devant qui que ce soit. Elle dissimula dans l'obscurité, les feuilles lettrées, derrière la courbe fine de son dos. Chaque fin de semaine, le même rituel s'imposait mais habituellement, personne n'était là pour l'interrompre. Des milliers de mots s'envolaient, chaque fois, dans le ciel obscur, dans l'étreinte des griffes de Light. Des milliers de mots qu'il savait sans doute où déposer, dans le monde, un endroit regorgeait des écrits d'Elizabeth. Celle-ci savait avec évidence, confiante en son oiseau de nuit, qu'ils étaient bien cachés. Elle lui adressa encore une tendre caresse avant de rester figée dans l'ombre, ne sachant plus que faire. Elle n'allait pas repartir, pas en si bon chemin, il lui fallait envoyer loin tous ces jolis mots. Elle ne désirait rien de moins que l'on découvre un jour ses récits, teintés de sa propre réalité. Mais elle ne voulait pas les détruire, simplement qu'ils existent et qu'ils demeurent, inondés de la flamme de son âme.
Revenir en haut Aller en bas
Carnelune Evebena
Serdaigle
Serdaigle
Carnelune Evebena

Nombre de messages : 348
Age : 26
Age Roleplay + Sorts : 19 ans sorts 1 2 3 MT1-2
Points Prestige : 17
Date d'inscription : 16/03/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
*Volière* Deux oiseaux de malheur. [PV Liz'] Left_bar_bleue750/750*Volière* Deux oiseaux de malheur. [PV Liz'] Empty_bar_bleue  (750/750)
Points de mana:
*Volière* Deux oiseaux de malheur. [PV Liz'] Left_bar_bleue800/800*Volière* Deux oiseaux de malheur. [PV Liz'] Empty_bar_bleue  (800/800)

*Volière* Deux oiseaux de malheur. [PV Liz'] Empty
MessageSujet: Re: *Volière* Deux oiseaux de malheur. [PV Liz']   *Volière* Deux oiseaux de malheur. [PV Liz'] EmptySam 12 Nov - 17:54

- Demoiselle.

Un simple souffle. Un salut des plus simples, mais une rare marque d'attention, venant de Carnelune. Elle inclina brièvement la tête en direction de cette flamboyante chevelure, puis tourna à nouveau son regard vers les cieux. Rehga tournoyait encore entre les courants aériens, se laissant porter par les ascendants afin d'ensuite voler à son aise, sa beauté ornant les vents telle un joyau rare. Le silence perdura, s'étirant inlassablement, entre les deux jeunes femmes. Du coin de l'œil, la préfète avait bien vu les feuilles hâtivement dissimulées, l'oiseau docilement perché sur l'épaule, et elle avait compris qu'en ce moment la Serpentard voulait juste être seule. Pourtant, elle ne fit pas un geste pour quitter la pièce. Elle attendit, attendit encore, puis finalement tendit son bras, coude plié, et la petite chouette fondit vers elle. Elle ne grimaça pas plus que la première fois quand les serres fines mais puissantes s'enfoncèrent dans sa chair, et de son autre main tira du décolleté de sa robe une lettre cachetée.

- Tu peux sortir quand tu le souhaites.

Mots surprenants dans sa bouche. Congédiait-elle là la demoiselle, alors qu'en temps normal elle s'esquivait elle-même quand elle ne supportait plus une présence ? Mais ces paroles s'expliquèrent quand elle alla refermer la porte, avant de retourner à sa place originelle ; signifiant par là qu'elle allait dire certaines choses qui ne pouvaient être entendues par n'importe quelles oreilles, mais qu'elle n'empêchait pas Elizabeth de partir. Elle prit une douce inspiration, sa lettre toujours nichée dans sa main, Rehga perchée sur son bras endolori, puis tourna ses yeux de pierre et d'acier, ces deux grands miroirs vides, vers la belle jeune femme. Les deux regards, gris froid et vert envoûtant, se croisèrent un instant, avant que Carnelune ne souffle :

- Je ne dormais pas, à l'infirmerie.

La voix était rauque, légèrement brutale, mais pleine d'une triste acceptation. Ce n'était pas un reproche, mais une constatation. D'une certaine manière, c'était aussi une fleur qu'elle faisait à la demoiselle, en lui avouant qu'elle avait entendu les paroles qui avaient été échangées.
Elle n'essaya pas de soutenir plus longtemps le regard d'Elizabeth, détournant ses yeux pour les fixer sur la petite créature posée sur son bras. Elle la contempla un instant, puis poursuivit :


- Je ne suis la gardienne d'aucune conscience, pas même la mienne. Il ne m'importe pas de savoir ce qui va être fait, ou quelles en seront les conséquences. Ce que font les sorciers ne me regarde pas.

Lassée d'attendre, la chouette s'envola soudainement, préférant retourner danser dans les cieux qui se paraient des couleurs du soleil couchant.

- Cela, je l'avais dit à Caleb. Mais il a dû... l'oublier.

Ses paroles devaient sembler vides de sens à n'importe qui, mais intérieurement, Carnelune était très satisfaite de pouvoir les formuler. Elizabeth était probablement la seule personne dans le château à qui elle pouvait dire cela sans crainte. Non pas parce que l'assistante était persuadée qu'elle ne représentait aucun danger, loin de là, mais justement parce que la Serpentard en comprendrait mieux le sens que d'autres.

Cheminement étrange que celui de la pensée de Carnelune. C'était cela, les premiers pas vers la folie...

_________________
*Volière* Deux oiseaux de malheur. [PV Liz'] Carnas11
Cette ombre de visage qui me hante...
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/t12321-carnelune-evebena
Elizabeth Jonhson
Serpentard
Serpentard
Elizabeth Jonhson

Nombre de messages : 146
Age : 21
Age Roleplay + Sorts : 17 ans sorts 1 2 3
Capacités Spéciales : Nyctalope
Date d'inscription : 10/06/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
*Volière* Deux oiseaux de malheur. [PV Liz'] Left_bar_bleue300/300*Volière* Deux oiseaux de malheur. [PV Liz'] Empty_bar_bleue  (300/300)
Points de mana:
*Volière* Deux oiseaux de malheur. [PV Liz'] Left_bar_bleue400/400*Volière* Deux oiseaux de malheur. [PV Liz'] Empty_bar_bleue  (400/400)

*Volière* Deux oiseaux de malheur. [PV Liz'] Empty
MessageSujet: Re: *Volière* Deux oiseaux de malheur. [PV Liz']   *Volière* Deux oiseaux de malheur. [PV Liz'] EmptyMer 30 Nov - 12:06

Elizabeth vit la porte se fermer, ses pupilles suivirent son mouvement avant de fixer la belle dame sombre qui lui faisait face. Elle semblait perpétuer une grande tristesse au fil de ses gestes, tout comme une sorte de sobriété. Comme deux contraires, l'une en face de l'autre, elles étaient ces deux opposées, marginales et différentes. L'une enchvêtrée dans une douce folie joyeuse, haute en couleur d'esprit, l'autre lugubre telle la nuit, discrète. Les paroles de l'assistante divaguèrent dans l'esprit de la jeune femme, d'une oreille attentive, dans cette petite pièce sombre, elle écoutait chaque son prononcé, restant cependant toujours de marbre. Puis enfin elle sourit, ô doux sourire de la vipère.

Caleb oublie beaucoup trop de choses.

Entre autre, il avait oublié qui elle était, et aussi, avec une évidence pure, le fait que la fidélité, et ce genre de choses ne traverse à aucun moment ses songes tourmentées.

Dans sa douce excitation, la Serpentard fit quelques pas, tournant en rond dans cet endroit, à la fois beau et dégoûtant, tout en serrant plus fort encore, les doux parchemins entre ses doigts sans doute fatigués d'agir ainsi.

Ne vais-je donc jamais pouvoir accomplir ce que j'étais venue accomplir ici ?


Elle soupira discrètement, ne sachant plus vraiment quoi adresser à ce beau reflet inversé. Elle aurait put la prendre pour dangereuse et compromettante par ces choses qu'elle avait entendu et vu à l'infirmerie mais non, il n'y semblait pas, elle-même le lui avait fait comprendre. Et puis, la demoiselle n'avait aucune envie d'encombrer son esprit de tourments superflus. L'improvisation était largement souvent de mise avec elle, le terrain était sans compter le meilleur endroit pour étudier quelque situation. C'était d'ailleurs peut-être cela qui un jour la conduirait à sa perte ?

Un instant son regard divagua vers le hibou toujours perché sur son épaule frêle, déchirant légèrement sa chemise noire, griffant à présent sa peau de glace, quelques gouttes de sang perlant sous ses pattes. Mais elle n'y prêta guère attention tandis que ses grands yeux se dirigeaient à présent vers le ciel où voltigeait une de ces autres créatures de beauté nocturne. Quand le regard vrilla vers le visage de l'interlocutrice, ce fut comme une pierre tombant du ciel, un revirement inattendu. Un sourcil blond fut levé et s'en suivit une douce voix de cristal, un cristal déjà brisé et frappé contre le sol.

Je ne comptais pas sortir. J'ai des choses à faire ici. Et d'ailleurs, pour vous déclarer toute la vérité, vous m'en empêcher.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




*Volière* Deux oiseaux de malheur. [PV Liz'] Empty
MessageSujet: Re: *Volière* Deux oiseaux de malheur. [PV Liz']   *Volière* Deux oiseaux de malheur. [PV Liz'] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
*Volière* Deux oiseaux de malheur. [PV Liz']
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une bière, une clope...deux flingues [PV. mizuki] [ce n'est pas du hentaï mais âme sensible s'abstenir!]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'École de sorcellerie Poudlard :: Autres lieux-
Sauter vers: