AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 *Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus.

Aller en bas 
AuteurMessage
Jinx Rowel
Gryffondor
Gryffondor
Jinx Rowel

Nombre de messages : 820
Age : 23
Age Roleplay + Sorts : 21 ans sorts 1 2 3 4 SPE 1 2
Capacités Spéciales : Duellisme (2) / Hyper-sécrétion d'adrénaline (1) / Occlumancie (1)
Créature : Humain
Date d'inscription : 24/11/2010

Profil du Sorcier
Points de vie:
*Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus. Left_bar_bleue880/880*Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus. Empty_bar_bleue  (880/880)
Points de mana:
*Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus. Left_bar_bleue800/800*Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus. Empty_bar_bleue  (800/800)

*Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus. Empty
MessageSujet: *Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus.   *Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus. EmptySam 8 Oct - 19:47

C'est à grandes enjambés que Jinx se dirigeait vers la tour d'astronomie. Se grattant la tête, il se demandait si sa proposition serait ou non rejeté par le professeur Dumbledore. Il espérait de tout son cœur que le directeur examinerait ne serait-ce que quelques minutes son cas. Mais que se passerait-il si on lui riait au nez ? Où irait-il après la fin des ASPICs, Jinx aurait voulu que la réponse s'impose d'elle-même mais cette alternative était si moindre qu'il ne prenait jamais le temps de l'examiner. S'il voulait renouer avec son passé, il devrait mener seul son enquête.
Jinx chercha dans sa poche arrière un petit morceau de papier où était griffonné une carte stellaire, plusieurs constellation y étaient dessinées rapidement, et par endroit, le trait fin du crayon à papier semblait s'étaler sur quelques centimètres à force de le tenir convulsivement dans sa main. La sueur avait fragilisé le papier et Jinx le déplia avec attention tout en montant les marches qui menaient à la haute tour. Il y vérifia son calcul pour la centième fois puis le remis dans sa poche, sûr de lui.
S'aidant de la rambarde, le préfet gravît les dernières marches puis s'avança vers l'observatoire, mais un petit bout de femme était déjà présente. Même de dos, sa silhouette svelte et ses longs cheveux châtains se reconnaissaient entre mille. Jinx s'approcha lentement d'Erell.

Une légère brise tiède caressa la chevelure du jeune homme absorbé par le spectacle magnifique qui s'étalait devant lui. De cette hauteur, Jinx parvenait à discerner les contours des hautes montagnes qui bordaient la forêt interdite, malgré la pénombre qui ne cessait de croître. Les lumières du petit village de Pré-au-Lard se reflétaient tel de minuscules lucioles sur la surface lisse et ombragé du lac de Poudlard. Le terrain de Quidditch un peu plus à l'Est, lui, était entièrement recouvert d'un voile noir, et seule ses anneaux pouvaient encore êtres aperçut. Quand aux myriades d'étoiles s'étalant au-dessus d'eux, on aurait juré qu'elles scintillaient d'un éclat apaisant et laissant tout ce paysage baigner dans une onde de bien être indescriptible. En rajoutant à cela le plaisir de se retrouver en tête à tête avec la personne qu'il chérissait le plus au monde, Jinx n'aurait échanger ce moment contre tout l'or de Gringotts.
Plaçant ses bras sur la balustrade, et entourant Erell sans la toucher, Jinx avait créer comme un cocon protecteur autours de la jeune fille. Il ne désirait plus la posséder à présent, il voulait juste que son amour lui soit réciproque. La jeune femme était toujours de dos par rapport à lui, ainsi Jinx ne pouvait voir sa réaction.


Voilà pourquoi je n'avais jamais pensé jusqu'à maintenant quitter cet endroit. Poudlard est si beau quand on prend le temps de la regarder sous ses plus beaux jours...

Un silence s'installa. Jinx en profita pour inspirer une grande bouffé d'air. Les senteurs de sapins de la forêt interdite montaient à des altitudes incroyables.

Ca faisait longtemps que je ne m'étais pas retrouvé seul avec toi. J'avais l'impression que tu m'évitais, c'est vrai ?

Jinx attendait tellement de cette réponse, il avait tellement envie de resserrer ce petit cocon, de n'être que tous les deux, s'embrasser devant ce paysage fantastique et enfin montrer ses sentiments, ses vrais sentiments, avant que sa belle ne parte vers son destin de Championne ...
Jinx avait tellement peur, jamais il ne pensait qu'il la laisserait lui filer entre les doigts. Il aurait tellement voulu la protéger, mais Jimy avait fait son choix.

Crétin, c'est moi que tu aurais dût envoyer combattre, avec ce fardeau sur ces épaules, tu ne fais qu'envoyer Erell à la mort !
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/presentations-et-biographies
Erell Bowen
Gryffondor
Gryffondor
Erell Bowen

Nombre de messages : 404
Age : 23
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Emphrépatie niveau 2
Points Prestige : 4
Date d'inscription : 25/07/2010

Profil du Sorcier
Points de vie:
*Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus. Left_bar_bleue1190/1190*Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus. Empty_bar_bleue  (1190/1190)
Points de mana:
*Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus. Left_bar_bleue1210/1210*Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus. Empty_bar_bleue  (1210/1210)

*Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus. Empty
MessageSujet: Re: *Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus.   *Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus. EmptyLun 10 Oct - 19:03

Le son d’un piano s’éleva dans l’air un instant, avant de se taire de façon précipité. Erell retente de tirer quelque chose de l’instrument des plus grands artistes, mais à nouveau, c’est un échec cuisant. Il n’y a donc vraiment plus rien. Ce petit espoir, que, quelque part, elle sache encore comment jouer d’une façon si particulière vient d’être tué dans son œuf. Le regard déçu, la jeune fille contemple les touches, absente. Déconnectée de la réalité, fugitive du monde réel. Ailleurs.

Résonnent ensuite les premiers notes de « Lettre à France », le morceau qu’elle a toujours prit le plus de plaisir à jouer, et le seul dont elle possède encore une partition. Grâce à Andrew. Le temps s’écoule, et la mélodie emplit la pièce, forte en sens. Enfin ! Depuis toutes ces années, enfin Erell rejoue. Mais pour combien de temps ? Si elle s’arrête, elle n’arrivera plus à rentrer dans ce monde si spécial, ce monde à part … Elle ne se déconnectera plus. Elle ignore encore pourquoi elle est venue ici, pourquoi le piano est apparu, pourquoi cette fois, elle n’a pas chercher à maitriser le feu qui l’habite. Elle ignore, et elle sait en même temps. La jeune fille ne cherche pas réellement d’explications. Cela ne servirait à rien. Il y a cette certitude qui pulse en elle, et qui, de jour en jour, devient plus forte, plus pressente. Bientôt, elle ne pourra plus jouer. Alors il faut qu’elle essaye, même si les résultats ne sont pas à la hauteur de ses espérances. Jamais plus la bretonne ne pourra prétendre être la grande pianiste qu’elle pensait être à l’époque.

Les dernières s’éternisent, et la salle s’emplit d’un nouveau son, doux à l’oreille de celui qui sait écouter. Le silence. Pas de bruit, même pas celui infime de sa respiration. Il n’y a plus de bruit. Un instant, Erell ferme les yeux et pense. Elle fait de sa vie un rêve, et le modifie à sa guise. Elle le manipule, le déforme, lui fait prendre une courbe, le scinde en deux parties et rouvre les yeux. Deux choix, deux possibilités. Une seule issue. Issue choisie depuis le début, depuis qu’elle a posé un pied dans la réserve.

Le silence est rompu par les pas légers d’une jeune fille en paix. Ou presque.

Silence. Le regard porté au delà des montagnes, au delà de l’horizon, au-delà de toute chose perceptible, appuyée sur la rambarde de la tour d’astronomie, la jeune fille attend. Dans un monde où personne n’a accès, elle imagine encore et encore. Elle s’invente une vie, un monde. Ses pensées s’égarent, reviennent vers le réel, et le modifie, inlassablement. Elle assiste, impassible au merveilleux couché de soleil, à cette effusion de couleurs, à ce ballet céleste qui ne dure que si peu de temps. Impassible et émerveillée. Doucement, des pas dans la cage d’escaliers la ramène à la réalité. Avant même qu’elle n’est cherché à se faire connaitre, la personne qui l’importune dans moment d’intense doute est démasquée. Un sourire pâle étire ses lèvres quelques instants. Depuis qu’elle l’a rabaissé devant les membres de l’Armée de Dumbledore, ils n’ont guère eu l’occasion de se voir. La jeune bretonne ne s’en veut même pas. Il faut bien que, quelques fois, on remette les pendules à l’heure, et ce, chez tout le monde.

Erell n’esquisse même pas une once de mouvement lorsqu’il l’enferme dans un périmètre restreint. Lorsqu’il évoque son départ, quelque chose tressaille en elle. Invisible de l’extérieur, séisme à l’intérieur. Elle ne veut pas qu’il parte. Jamais. Il devrait rester auprès d’elle chaque jour, chaque heure, chaque minute du reste de leur existence. Ils ont déjà perdus trop de temps, une infinité de choses leur sont déjà passées sous le nez … Des choses extraordinaires.


- T’éviter ? Moi ? Enfin, Jinx … Ce n’est pas dans ma nature, et tu le sais.

Elle attrape ses mains dans les siennes, si chaudes maintenant, et les referme autour de son bassin. Basculant sa tête sur son épaule, elle observe le profil de l’homme qui la tient dans ses bras. Souriante, elle le laisse espérer, puis, d’un mouvement de rein, se dégage de ce cocon protecteur.


- Tu es un idiot Rowel. Un bel idiot. Et, bon dieu, je crois que c’est pour ça que je t’aime …


L’aveu est fait de façon inaudible. Il ne l’a pas entendu, mais Erell se sent soulagée. Enfin, elle a pu dire ce qu’elle voulait dire depuis quelques temps déjà. Il lui a manqué, terriblement. Plus que ce qui est raisonnable, plus que le supportable. Elle a essayer de paraitre forte, mais elle est faible et la jeune fille en a parfaitement conscience. Peut-être, maintenant, faut-il parler … Peut-être est-ce là, la dernière fois où ils seront tous les deux, seuls, avec tous deux la capacité d’agir et de réagir.

Se baladant doucement au gré de son envie, elle tourne, tourne, tourne encore et s’arrête pour éclater de rire. Elle n’est pas folle. Ou peut-être bien que si finalement. Elle n’a même pas peur. Faisant naitre une flamme au creux de sa main, la bretonne la regarde longuement, jusqu’à en oublier la présence de son amant. Elle s’amuse de la flammèche, joue avec elle, se prête à son jeu. Elle lui fait gagner son poignet, puis son bras tout entier. Aucune brûlure ne se ressent dans son corps de poupée de porcelaine et pour finir, elle s’amuse de la tête de Jinx. Avec un regard malicieux, Erell s’avance vers lui, et a quelques pas de lui, s’enflamme. Entièrement. Consumée par un feu ardent, le feu d’un élu mort avant l’heure. Le feu d’un homme, qui, bientôt, reviendra à la vie. Puis d’un coup, comme cela à commencé, tout est fini. Les flammes ont disparues, et son air si joyeux également, remplacé par un air grave, songeur.


- Je n’ai même pas peur … Alors pourquoi toi tu as peur lorsque tu me vois ? T’effrayerai-je ? Serais-je à tes yeux un monstre ? Ou crains tu pour ma vie ? Je n’ai pas peur … J’ignore ce qui m’attend, et je suis sans craintes. Suis-je stupide de lui accorder une confiance aveugle ? Cela me mènera-t-il à la mort ? As-tu peur pour moi comme j’ai peur pour toi ? Possèdes tu seulement les réponses à toutes mes questions …

La jeune fille se précipite dans ses bras, et menace d’éclater en sanglots. Elle est morte de peur pour eux tous, à chaque visage connu qu’elle rencontre, c’est la même bataille pour ne pas l’emmener loin d’ici, loin de toute cette agitation. Loin du massacre qui se prépare, lentement mais surement.


- Pars … Pars, pars loin d’ici avant que la guerre éclate … Il y aura des morts, et je ne saurais tolérer qu’on t’enterre toi aussi … Je t’en pris, vas t’en, sauves toi … Sauves ta vie tant que tu peux encore le faire … Après, il sera trop tard …


Un instant, elle songe à utiliser un moyen plus radical. Elle peut le forcer sans peine à quitter l’école sur le champ. Mais elle se répugne à le faire. Ce n’est pas juste, il doit pouvoir choisir seul son destin …


- Si tu ne le fais pas pour toi … Alors fais le pour moi. Je ne pourrais pas me battre si mon esprit est constamment tourné vers toi et la possibilité que tu sois toi-même en train de te battre … Vas t’en !


Supplice à peine déguisé. Elle aura mal en le voyant partir, mais la peine sera de courte durée. Au moins sera-t-il en sécurité. Si il accepte de s’en aller…

_________________
*Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus. Erelln10
Revenir en haut Aller en bas
Jinx Rowel
Gryffondor
Gryffondor
Jinx Rowel

Nombre de messages : 820
Age : 23
Age Roleplay + Sorts : 21 ans sorts 1 2 3 4 SPE 1 2
Capacités Spéciales : Duellisme (2) / Hyper-sécrétion d'adrénaline (1) / Occlumancie (1)
Créature : Humain
Date d'inscription : 24/11/2010

Profil du Sorcier
Points de vie:
*Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus. Left_bar_bleue880/880*Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus. Empty_bar_bleue  (880/880)
Points de mana:
*Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus. Left_bar_bleue800/800*Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus. Empty_bar_bleue  (800/800)

*Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus. Empty
MessageSujet: Re: *Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus.   *Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus. EmptyDim 16 Oct - 17:43

Mon amour, tu es belle !

Peu à peu, le soleil se couchait. Il en était de même pour Erell, les minutes défilaient, et le peu de vie qui lui restait coulait comme le sable dans le sablier sacré qui est la vie. Plus elle avançait vers cette bataille, et plus la flamme dans ses yeux ternissait, elle savait ce qui l'attendait. Elle dansait, virevoltait, et le vent soufflait dans sa chevelure, elle était belle, elle allait mourir.
Jinx poussa un long soupir. Comment allait-il se passer d'elle ? Cette bataille viendrait assez vite, on sentait cette tension dans tout Poudlard, l'école frémissait de l'intérieur et tous les élèves étaient tendus avant d'aller se coucher, se demandant si cette nuit, ils devraient quitter leurs dortoirs pour se réfugier en dehors de ce qui serait un champ de bataille meurtrier.
Le jeune homme sourit ... il savait ce qui lui restait à faire. Son cœur se déchainait contre sa tête, mais y avait-il d'autre alternative ?

Il s'approcha de la belle, la pris par la taille avec tendresse tout en lui dégageant la petite mèche qui lui barrait les yeux. Il la regardât pendant des secondes, savourant ce moment. Au moins en cet instant, elle étaient en sûreté. Il lui caressa la joue d'une main qui se voulait rassurante, puis lui mentît d'un aplomb que n'importe qu'elle personne aurait trouvée révoltante, mais personne ne saurait la vérité, du moins jusqu'à ce qu'il se présente l'ultime soir.


Je ... je le ferais. S'il faut que tu sois sûre que je ne serais pas en danger pour te battre comme il faut, alors je m'en irais. C'est dur, mais je ne veux que ton bien. J'imagine ce que tu endure, et je préfère t'ôter ce fardeau de tes épaules. Vous vous battrez seul. MENTEUR ! Je te laisserais faire ... MENTEUR ! Et j'attendrais ton glorieux retour ma Championne, celle qui aura purifié Poudlard du mal qui la ronge. MENTEUR, MENTEUR, MENTEUR !!!

Pas de doute, la belle n'y voyait que du feu. Avoir été préfet lui avait appris certaine chose mine de rien, savoir mentir avec aplomb en avait été la première, savoir redonner espoir une autre.
Mais si il lui arrivait quelque chose, comment pourrait-il se le pardonner ? Si les autres mourraient, comment réagirait-il ?
Il ne voulait pas être confronté à cette situation tout en sachant qu'il ne serait pas présent la majeure partie du combat. Alors que ferait-il ? Il serait sûrement aux portes du château, ou même dedans, à guetter le meilleur moment pour intervenir et renverser le combat si le besoin s'en ferait sentir.

Tout en déposant un long baiser sur ses lèvres humides et légèrement salées, il lui susurra ces mots :
Je t'aime, je ferais tout pour toi, mon amour ...
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/presentations-et-biographies
Erell Bowen
Gryffondor
Gryffondor
Erell Bowen

Nombre de messages : 404
Age : 23
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Emphrépatie niveau 2
Points Prestige : 4
Date d'inscription : 25/07/2010

Profil du Sorcier
Points de vie:
*Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus. Left_bar_bleue1190/1190*Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus. Empty_bar_bleue  (1190/1190)
Points de mana:
*Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus. Left_bar_bleue1210/1210*Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus. Empty_bar_bleue  (1210/1210)

*Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus. Empty
MessageSujet: Re: *Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus.   *Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus. EmptySam 22 Oct - 16:50

Elle sait mentir aussi bien que lui. Peut-être même mieux. Elle l'a apprit dès son plus jeune âge, et en a fait usage un nombre incalculable de fois, avant de rentrer dans cette école. De façade, elle lui fait croire qu’elle marche dans son mensonge, alors qu’intérieurement, elle rit de lui. De façon mauvaise. Croit-il seulement pouvoir la berner ? Elle surtout ? Elle qui le côtoie, elle qui sait tout des gens.

Il s’approche d’elle, la prend par la taille, la regarde dans les yeux, et elle n’y distingue pas une once de regret. Mentir lui est-il devenu si naturel ? Quel genre d’homme est-il devenu en si peu de temps ? Avant, elle savait qu’il regrettait de mentir. Mais là, est-ce toujours le cas ? Est-il devenu si sûr de lui que tricher devienne logique et pardonnable ? Qu’est devenu le garçon dont elle était tombé amoureuse …

La fatalité la rattrape. Elle l’a laissé, il a pu devenir l’homme qu’il voulait être. Mais ce n’est pas sa faute, non … Il a toujours eu cette soif de pouvoir, ce côté menteur et cette manie de rajouter son grain de sel là où il ne faut pas. Il est trop tard pour le changer, désormais. La jeune fille le regarde juste. Le contact de sa main sur sa peau a laissé une trace brulante, ardente. Comme une insulte. Change-t-elle aussi pour ressentir cela alors qu’il recherche surement à la rassurer ?

Mais pour lui, pour sa santé, il vaut mieux qu’il tienne cette promesse. Non pas qu’elle ne le défendrait pas comme les autres, mais elle le tuerait surement de ses propres mains. Lorsqu’il l’embrasse, Erell ne réagit pas. Elle ne lui rend pas son baiser et ne le repousse pas non plus. Pourquoi ? Elle-même ne sait pas. Elle n’a pas envie de lui faire du mal, mais elle est blessée. Elle lui a pourtant laissé le choix, il aurait très bien pu lui dire non directement. Au lieu de cela, il a préféré lui mentir. Dans son cerveau, un seul mot résonne : Lâche ! Dans son cœur, une supplication se forme.

Serrant les mâchoires, elle lui décoche une gifle monumentale. Les yeux embués de larmes de rage, la Gryffone le contemple, lui, le pauvre garçon éberlué par la correction qu‘il vient de se prendre. Se dressant sur la pointe des pieds, elle s’approche de son oreille et lui murmure d’une voix glaciale une phrase qu’il ne sera pas près d’oublier.


- Tu devrais savoir que tu ne dois pas me mentir Rowel. Si tu viens ce soir là, je te jure que je te tuerai de mes mains pour m’avoir menti et pour avoir essayer de me faire perdre, par ta venue. Vas t-en maintenant. Tu as changé. Et moi aussi. Je ne veux plus te voir.

Bouillonnant d’une colère froide, Erell se détourne et fais les cents pas dans la tour.

- Casses toi !

Le hurlement résonne, accompagné d’un embrassement. Elle a prit feu. Que lui puisse lui mentir la dégoute. Non, ce n’est même pas du dégout, c’est une infinie douleur. Alors, elle ne même plus faire confiance au garçon pour lequel elle se serait damner, corps et âme ? Sa mâchoire tremblote d’une colère mal contenue et Erell braque sur Jinx un regard glacial. Elle le fixe encore un moment, avant d’ouvrir la bouche et de prendre une voix douce, chaude, qui ne souffre d’aucune contradiction.

- Maintenant Jinx, tu vas faire demi tour et sortir de cette tour. Tout de suite.

Le charme visuel est un procédé très utile, qu’elle vient d’utiliser pour la première fois. Elle attend qu’il est totalement disparu pour hurler encore, et encore. Elle s’embrase à chaque fois un peu plus et d’un coup, tout s’éteint. Commence alors un ballet de larmes. Quel genre d’homme est-il devenu ?

Et elle ? Qu’est-elle devenue ?

_________________
*Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus. Erelln10
Revenir en haut Aller en bas
Jinx Rowel
Gryffondor
Gryffondor
Jinx Rowel

Nombre de messages : 820
Age : 23
Age Roleplay + Sorts : 21 ans sorts 1 2 3 4 SPE 1 2
Capacités Spéciales : Duellisme (2) / Hyper-sécrétion d'adrénaline (1) / Occlumancie (1)
Créature : Humain
Date d'inscription : 24/11/2010

Profil du Sorcier
Points de vie:
*Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus. Left_bar_bleue880/880*Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus. Empty_bar_bleue  (880/880)
Points de mana:
*Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus. Left_bar_bleue800/800*Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus. Empty_bar_bleue  (800/800)

*Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus. Empty
MessageSujet: Re: *Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus.   *Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus. EmptyLun 24 Oct - 18:09

Elle n'aurait pas dû le savoir, d'ailleurs, comment l'avait-elle sût ? Jinx savait mentir, mais elle savait déceler le mensonge. Puis la belle change, passant d'ange à démon, la flamme de ses yeux reprenant son ampleur, comme aspergée d'essence, et pour finir, Erell s'enflamme. Elle s'enflamme d'indignation et de peur, car derrière ce masque de courage se cache une nervosité post-mortem. Le fait de savoir que l'on va mourir est sans conteste la chose la plus dure à concevoir, n'est-il pas ? Dans ce bas monde, personne ne peut supporter l'idée de savoir que l'on quittera ses proches avant d'avoir vécu pleinement une vie de réjouissance et de passion , connaitre l'heure de sa disparition est une torture insoutenable, mais à la fois le pouvoir de s'y préparer et d'accepter l'idée qu'il va falloir les quitter : la mort, qu'elle belle sal*pe !

La petite Bowen sent la mort, on le lit dans ses yeux embués à présent. Elle me déteste, et je l'aime ; je la déteste pour ce qu'elle me fait endurer, et elle m'aime, au fond, de savoir que je viendrais la sauver. Sans moi, elle est perdue, et je sais que je ne pourrais me résoudre à la laisser seule, même si en ce moment coule dans ses veines une force bien supérieure à la mienne.


Alors mon amour, tu me tuera. Et avant de mourir sous tes coups, je te dirais la seule chose qui importe, la seule chose qui m'oblige encore à rester dans cette puta*n d'école à risquer ma vie pour une cause qui ne m'appartient plus, je te dirais que je t'aime !

Le préfet ne soutînt pas son regard de glace, ni ses yeux de feu, ni même la pâleur de son visage, il leva la tête : Saturne était à quarante-cinq degré plus au Nord que Jupiter. Vous réussirez ce que vous entreprendrez, mais vos proches en souffriront ... ET M*RDE !!!

Jinx secoua la tête, il savait ce qui se passerais, il serais sûrement reçu dans l'enceinte de Poudlard l'année prochaine, mais à quel prix pendant la bataille pour Erell et les autres ? Un choix se présenterait à lui dans moins d'une semaine, viendrait-il ? Oserait-il en temps que simple mortel défier celle qui l'aime et peut-être la perdre à tout jamais, pour un simple choix stupide ? Mais il le ferait, sans une once de regret, la vie d'Erell dépendait de lui, et lui dépendait d'Erell, c'était juste le simple cours des choses : l'amour.

D'une démarche de mort, il quitta la tour, ses pas lourds résonnèrent longtemps après son passage dans l'escalier métallique de la tour d'astronomie. Laissant Erell seule, elle en souffrirait sûrement, mais elle avait toutes les cartes en main pour se préparer, sa moitié viendrait à la bataille, Jinx serait présent, et contre vent et marée, terrasserait tous ceux présents sur son passage, pour sa belle !
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/presentations-et-biographies
Contenu sponsorisé




*Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus. Empty
MessageSujet: Re: *Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus.   *Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
*Tour d'astronomie* Je t'aime, moi non plus.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» mes amies les bêtes [Yaoï ~ Hentaï]
» L'agneau et le Loup, Entrevue Secrète [PV Karin x Keisuke : Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'École de sorcellerie Poudlard :: Autres lieux-
Sauter vers: