AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 " Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena)

Aller en bas 
AuteurMessage
Corwin Egnis
Serdaigle
Serdaigle
Corwin Egnis

Nombre de messages : 347
Age : 27
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Emphrépathie noire - Force Accrue - Métamorphose Démon Sentinelle - Aura d'intimidation - Immunité au feu - Charme Oral
Créature : Démon Hybride
Date d'inscription : 11/03/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Left_bar_bleue1000/1000" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Empty_bar_bleue  (1000/1000)
Points de mana:
" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Left_bar_bleue1130/1130" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Empty_bar_bleue  (1130/1130)

" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Empty
MessageSujet: " Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena)   " Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) EmptyMer 7 Sep - 11:55

Il ne lui restait plus qu’un minuscule bout de chandelle, juste de quoi le ramener au château. Le monde allait et venait le long de l’atrium. Assez de foule pour lui permettre de se fondre sans problèmes.

Venir déranger Ellana ici-même était sans doute une mauvaise idée. Cependant, il ne pouvait se permettre d’agir près de l’enceinte de l’école. Depuis la mort de James et les suspicions de chacun à son égard, il était constamment épié de tous. En temps normal, il se serait rendu dans les montagnes, et aurait appelé la Dame. Mais se comporter de la sorte alors qu’on l’accusait de meurtre n’aurait fait qu’aggraver son cas s’il était surpris.

Débarrassé de son costume d’élève, il arpentait lentement l’allée, les cheveux ramenés en catogan, des vêtements sombres, de quoi passer inaperçu et paraître assez net par rapport aux autres.
Il n’avait aucune idée de la manière dont il trouverait le bureau des Oubliators. Ni même si Elle serait là. En fait, plus il progressait, plus les doutes et la peur l’assaillaient. S’il recroisait les sbires d’Ellana et qu’ils se souvenaient de lui ? Qu’ils se rendent compte que l’oubliette n’avait jamais eu lieu ? En venant ici, il risquait plus d’attirer des ennuis à leur directrice et à lui-même
.

Quelle connerie !

Se maudissant intérieurement, il réfléchit encore un instant, puis se décida enfin à rebrousser chemin. Peu importait finalement ce que pensaient les autres élèves de ses actes et ce qu’ils s’imagineraient, il rejoindrait les montagnes et appellerait Ellana pendant la nuit. Il fallait qu’il s’en aille, au plus vite.

Oui, c’est la meilleure chose à faire !

Il ne devait pas compromettre ses chances de le ramener. Il déboucha dans une alcôve vide. Un peu paumé, le garçon tourna sur lui-même, tâchant de retrouver son chemin. Des bruits de pas résonnèrent non loin. D’un couloir déboucha alors une jeune femme longiligne. Croisant un regard charbonneux, Corwin détourna les yeux.

Prends un air nonchalant ! Fais mine d’attendre quelqu’un ! Et merde… !

Mains dans les poches, il se posa contre un mur et prit un air décontracté. Du mieux qu’il put en tout cas.

Mais pourquoi est-ce que j’attends ici ?!! J’aurais dû me tirer tout de suite ! Mais quel con, mais quel con !!
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/t12373-corwin-egnis-stigma
Lara Delena
Moldu(e)
Moldu(e)
Lara Delena

Nombre de messages : 27
Age : 31
Age Roleplay + Sorts : 25 ans sorts ? On aura tout lu !
Capacités Spéciales : Celle de flairer les embrouilles quand je croise la route de la magie ! ET régénérescence (accessoirement) + Antimagie
Créature : Moldue - Paraît que pour les sorciers c'est exotique ?
Date d'inscription : 19/01/2008

Profil du Sorcier
Points de vie:
" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Left_bar_bleue700/700" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Empty_bar_bleue  (700/700)
Points de mana:
" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Left_bar_bleue800/800" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Empty_bar_bleue  (800/800)

" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Empty
MessageSujet: Re: " Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena)   " Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) EmptyMer 7 Sep - 12:52

Le vaste monde de la politique, même en magie on trouve des équivalence. C'était dingue !

Lara marchait, littéralement fascinée par l'intensité de l'atmosphère qui régnait dans cet énorme édifice à la souveraineté. Les gens étaient mécontents, grondants devant les portes avec des pancartes très explicites. Des créatures même, certaines dont elle n'aurait jamais soupçonné l'existence. Et tout ça dans un parfum d'amertume prononcée. A croire que le changement était nécessaire et imminent dans ce monde aussi. La jeune femme restait cachée du mieux qu'elle pouvait sous son manteau de lin, encapuchonnée à la manière des sorciers. Et, pour plus de réalisme, elle s'était même taillé une arme dans le bois d'un arbre. Une baguette sans magie, peut être que c'était ça qui la rendrait si spéciale. Elle avait entendu au chemin de travers, près de chez Ollivender que les ingrédients à mettre au coeur d'une baguette devait être manipulés et choisis avec soin. Peut être aussi qu'en se renseignant sur ces composés naturellement magiques, elle pourrait se confectionner des sorts parfaitement moldus. Un peu paradoxal, mais était-ce si stupide au fond ? Bien que tous les tester, ainsi que pour chaque mélange et en évaluer les effets prendrait bien trop de temps pour elle. Dans cette perspective, la potiologie était une option intéressante. Enjambant avec peine un ou deux gobelins, elle parvint à se frayer un chemin.


-Wow ...

C'était-elle intérieurement écriée une fois à l'intérieur des lieux.
Parmi les diverses choses qui volaient de tous les côtés, la moldue avait pu discerner sans mal de ses yeux à présent ronds comme des billes de saphir l'immense statue érigée au coeur de l'Atrium. Un chef d'oeuvre, comme la statue d'Athéna au Parthénon ! Un trésor d'archéologie. Se jetant dessous, comme captivée, la jeune femme effleura des doigts la merveille imprononçable qui se tenait au dessus d'elle. Levant le visage, elle se pinça un moment la lèvre de plaisir. Quel fanatique n'aurait pas craqué devant l'attrait de ce monument ?


-Mais que ... ?

Des cris retentirent, des hordes pénétrèrent les lieux avec des prisonniers. Lara avait entendu des rumeurs sur la situation du ministère, concernant les exclusions, les exiles, les mises à mort ... Un homme criait plus que les autres, vêtu normalement, du moins de à son regard imperturbable de moldue. Lara s'enfonça davantage dans ses vêtements, craintive qu'on l'identifie elle aussi. Une femme aux longs cheveux noirs, magnifiques, déboula armée jusqu'au dent et d'un geste de baguette un seul, presque imperceptible, elle dégagea de son arme un flash subtil. L'homme semblait amorphe, presque légume. Mais au moins il ne criait plus. Il sembla tout avoir oublié, même son propre nom. A l'évidence, mieux valait fuir en sens inverse. Et à la première ouverture d'un ascenseur, Lara s'engouffra dedans. Mais avait-elle bien fait ...

-Idiote, idiote, idiote, idiote (...)

Et se tapant un grand coup le front sur l'une des parois de l'ascenseur, elle se retrouva nez à nez avec un horrible Elfe de maison qu'elle n'avait pas vu plus tôt. Le petit animal avait un chemisier blanc sous une veste de steward, un plateau maintenu par sa paume et deux cafés bien corsés. Lara fixa la petite chose, un maigre sourire gêné. Et quand l'Elfe plissa les yeux, elle perdit pied. Dans un élan de démence, elle s'enfila un café, puis l'autre ...


-Merci !

Cria-t-elle au premier ding de l'ascenseur, avant de disparaître dans les couloirs sinueux. De tous les côtés, il se criait des "Contrôle" et des "Vos laisser passer" ... Bien entendu et puisque Lara n'en avait pas, il valait mieux qu'elle se tienne cachée un petit instant. Essayant d'éviter les bruits de pas, elle se retrouva par hasard dans une allée. Contre un mur, un garçon suspect s'adossa au mur, caché sous une touffe de cheveux sans nom. Lui en revanche n'avait aucun style et vu l'exigence vestimentaire des locaux, il était d'autant plus suspect qu'il n'était pas dans le ton des rideaux. S'arrêtant un moment elle hésita à passer devant lui. Car si la sienne était fausse, le garçon en revanche portait une véritable baguette.

-Peut être que c'est lui qu'ils cherchent tous ?

Et dans un élan de finesse pure, elle s'emporta à jouer un jeu dangereux.


-AU VOLEUR ! L'INTRU ! IL EST LÀ ! JE L'AI IL EST LÀ !
Revenir en haut Aller en bas
Corwin Egnis
Serdaigle
Serdaigle
Corwin Egnis

Nombre de messages : 347
Age : 27
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Emphrépathie noire - Force Accrue - Métamorphose Démon Sentinelle - Aura d'intimidation - Immunité au feu - Charme Oral
Créature : Démon Hybride
Date d'inscription : 11/03/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Left_bar_bleue1000/1000" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Empty_bar_bleue  (1000/1000)
Points de mana:
" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Left_bar_bleue1130/1130" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Empty_bar_bleue  (1130/1130)

" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Empty
MessageSujet: Re: " Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena)   " Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) EmptyJeu 8 Sep - 12:42

QUOI ?? MAIS ELLE EST COMPLETEMENT TAREE !!

Circonspect, il regarda un instant la demoiselle, ébahi. Passer son chemin. Il aurait juste fallu qu’elle passe son chemin. Et au lieu de cela, cette hystérique braillait à tout rompre. Lui qui pensait pouvoir s’en aller ni vu ni connu…voilà qu’il allait devoir s’encombrer maintenant.
Pestant, il fonça sur la femme en question, lui saisit le bras sans délicatesse, et parla d’un ton sans appel
.

- Pas de bol tu vas venir avec moi !!

La fusillant du regard, il partit sans perdre une seconde, la tirant derrière lui sans qu’elle puisse montrer la moindre résistance. Les changements s’opérant en lui avaient du bon finalement. Mais déjà des cris résonnaient dans leur dos. Le brouhaha de la demoiselle avait dû rameuter tous les sorciers des alentours.
Grognant, Corwin pressa le pas, allant bien plus vite qu’à la normale. Sentant la difficulté de la femme à tenir cette course anormale, il l’attrapa par la taille et la balança sur son épaule
.

Toi je ne vais pas te lâcher !

Sprintant à travers les couloirs, bifurquant dans des directions inconnues, le garçon tentait au mieux de fuir ses poursuivants, le poids de la délatrice heureusement peu handicapant.
Après avoir arpenté une dernière allée totalement déserte, Corwin retira son paquetage, et du bras le plaqua contre le mur, observant de l’autre côté s’il y avait une quelconque présence.
Sa vérification faite, il se retourna soudainement vers la jeune femme, et l’attrapa à la gorge, la soulevant de terre
.

- J’espère que t’es fière de toi pauvre imbécile !! Je peux savoir ce que t’avais dans la tête avant de gueuler comme ça ?!

Une horrible envie de la démolir le parcourait. S’il avait s’agit d’un homme, son poing l’aurait sans doute déjà percuté. Il n’aurait pas donné cher de sa peau s’il avait été attrapé. Et il n’était d’ailleurs toujours pas sorti d’affaire ; restait encore à trouver une solution pour partir au plus vite du ministère.
Observant son faciès, il perçut alors quelque chose en elle. Ou plutôt il n'arrivait pas à percevoir quelque chose. La reposant sur la terre ferme sans toutefois lâcher sa prise, il la renifla pendant un instant, sondant son esprit dans le même temps.
Ecarquillant les yeux, il se recula d’un coup, la regardant stupéfait
.

C’est quoi ce délire ??!

Avisant la baguette de la dame, il s’en saisit rapidement. De loin on aurait pu confondre, mais en examinant de plus près, on pouvait voir à quel point la taille était grossière, une arme fictive, un bout de bois futile. Il reporta son regard dans le sien, décontenancé.

- Comment… ?

C’était à n’y rien comprendre. Le garçon en demeurait coi, halluciné de la situation. Des pas se firent alors entendre un peu plus loin. Il se jeta sur elle pour l’aplatir contre le mur, collant sa main sur sa bouche pour qu’elle ne puisse émettre le moindre son.

- Il vaut mieux pour toi que tu n’essaies pas de crier, lui murmura-t-il. Si tu tentes quoi que ce soit, tu peux être sûre que je leur révèlerai ta vraie nature !

Quelques voix leur parvinrent, mais elles s’éloignèrent rapidement. Après avoir attendu encore quelques secondes, il relâcha son emprise. Replaçant la fausse baguette à son endroit originel, il lui parla d’un ton peu amène.

- Maintenant tu vas me dire qui tu es, et ce que tu fous là! Je te conseille de ne pas me mentir, je le saurai tout de suite… Alors pas de bêtises c'est compris ?!
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/t12373-corwin-egnis-stigma
Lara Delena
Moldu(e)
Moldu(e)
Lara Delena

Nombre de messages : 27
Age : 31
Age Roleplay + Sorts : 25 ans sorts ? On aura tout lu !
Capacités Spéciales : Celle de flairer les embrouilles quand je croise la route de la magie ! ET régénérescence (accessoirement) + Antimagie
Créature : Moldue - Paraît que pour les sorciers c'est exotique ?
Date d'inscription : 19/01/2008

Profil du Sorcier
Points de vie:
" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Left_bar_bleue700/700" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Empty_bar_bleue  (700/700)
Points de mana:
" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Left_bar_bleue800/800" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Empty_bar_bleue  (800/800)

" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Empty
MessageSujet: Re: " Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena)   " Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) EmptyJeu 8 Sep - 16:18

*Shblash*

C'est le son retentissant que fit la rencontre de sa main avec l'une des joues douillettes du garçonnet. Puissant ou non, sorcier ... ou non. Il était un morveux et il lui devait le respect. Mais Lara trouvait un certain amusement à cette attitude. Comme Boy qui lui avait collé un béretta en plein milieu du front, voilà maintenant qu'un lilliputien la trimballait d'une main d'une seule dans le labyrinthe de Pan. Elle se sentit comme la petite Alice, perdue dans le pays des merveilles et à l'évidence, le serviteur de la Dame rouge venait de prendre un malin plaisir à profaner ses boucles d'ocre. Le regard de la jeune femme glissa lentement dans le sien et un maigre sourire éclaira son visage. Oui, elle était une moldue. Non, elle n'était pas assez frêle pour se laisser faire. Peut être était-il un sorcier, peut être avait-il beaucoup de pouvoirs, mais ... Il n'avait pas sa personnalité. Lara était une femme complète, emplie de force et de bravoure, prête à braver le diable s'il le fallait et à l'évidence, à en chercher la queue on en trouvait le fils. Elle avait froid en sa présence désagréable. Il était éteint, malsain, haineux, dépourvu de compassion et de finesse.

-Je me demande ce qui a bien pu transformer en chérubin en diablotin. A l'évidence, tu souffres du froid mordant des déserts du Nord, alors que tes joues brûlent à présent du fiel infernal. Tu es peut être un sorcier et moi une moldue, mais tous les pouvoirs ne sont pas magique. Et tout ce qui n'est pas magique n'est pas sorcier.

Ignorait-il encore pourquoi elle avait hurlé à présent ?
Elle avait plus à craindre que lui en ces murs. De partout, c'était la débandade, les troupes déferlaient et le bambin faisait tout pour rester cacher. Il n'aspirait pas, au moins autant qu'elle, à être trouvé. C'est pour ça aussi qu'il ne lui ferait aucun mal. C'était risible, un gosse de 14 ans, tout juste des poils au menton et déjà fort comme un Jean Claude Van Damme après stéroïdes. Chez elle, il aurait été comme une aliénation, mais ici, c'était elle le monstre, elle l'anormale, elle qu'il fallait traquer, elle la cible à éliminer. Ils étaient pareils, pareils ... Comme hésitante à vouloir s'en rassurer, l'archéologue fixa la main dont elle s'était servie pour le gifler copieusement et avant qu'il ne rétorque, elle s'empressa de la mettre à plat bien devant elle et à mis chemin entre eux, elle franchit la ligne qui s'était tracée. Embranchant sa main gauche dans la sienne, elle les mis à plat l'une sur l'autre.


-Je ne suis pas différente de toi.

Murmura-t-elle presque craintive, prête à se protéger de l'autre main s'il voulait la violenter encore. Un peu perdue mais pleine d'assurance, elle fixa les sourcils froncés leurs deux mains accolées. Puis se décrispant lentement, Lara repris l'air serein qui fut précédemment sien, inspirant profondément. Elle était encore essoufflée de leur course. Elle ignorait pourquoi, mais elle éprouvait des picotements quand il la touchait, comme si il s'introduisait en elle sans lui faire mal. De curieuses pensées lui venaient d'ailleurs pendant leur partage, une série de photo consciencieusement choisie parmi maints souvenirs, aussi lumineux que désagréablement obscurs. Elle recelait d'une très grande amertume. Elle étouffait autrefois, dans un monde aux bornes bien trop petite pour son esprit imaginatif. Et un beau jour, elle avait atterri ici. Une chose était certaine, Lara ne voulait pas que son voyage cesse en si bon chemin.

-S'il te plait, ne me dénonce pas ...

Mais craignant qu'il lise en elle sa crainte des sorciers et du mal qu'il pouvait lui faire, elle rompit le lien hâtivement et se détourna du garçonnet. Rajustant le col de son chemisier sous son manteau en lin, la moldue regarda à droite et à gauche, le calme semblait revenu, peut être avaient-ils une ouverture alors pour fuir les lieux. Bien que, une raison précise l'avait menée ici : Yeltaz.

-Je suis ici parce que je cherche quelqu'un. Un protecteur, un être tellement plus puissant que toi qu'à mon avis, tu ferais bien de me traiter avec plus de respect. Il connaît une directrice d'un département, à l'intérieur de cet immeuble ? Bâtiment ? Sous terrain ?? Enfin truc !

Yeltaz avait déjà en effet parlé d'un département géré par une consoeur, un centre de recherche très scientifique dans lequel il avait parfois traîné. Mais elle n'était pas sûre de son coup. Sur un petit écriteau fixé au mur, elle pointa les lignes du doigt pour mieux les lire dans l'obscurité et s'arrêtant sur un étage précis, elle claqua sa langue contre son palais avec satisfaction.

-Département des mystères, je crois que c'est là que je veux aller.

Et elle tiqua sur le nom d'Ellana Silver. Une femme qui visiblement travaillait à deux départements, dont les mystères. Ce nom ne lui disait rien de prime abord, alors pourtant qu'un sentiment de déjà entendu l'envahit tout du long. Mais abdiquant, elle ramena ses yeux clairs sur la façade noire du jeune sorcier. Il avait cet aspect repoussant des bâtisses abandonnées, qui pourtant de l'intérieur étaient souvent pleines de bonnes surprises et d'histoires.
Revenir en haut Aller en bas
Corwin Egnis
Serdaigle
Serdaigle
Corwin Egnis

Nombre de messages : 347
Age : 27
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Emphrépathie noire - Force Accrue - Métamorphose Démon Sentinelle - Aura d'intimidation - Immunité au feu - Charme Oral
Créature : Démon Hybride
Date d'inscription : 11/03/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Left_bar_bleue1000/1000" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Empty_bar_bleue  (1000/1000)
Points de mana:
" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Left_bar_bleue1130/1130" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Empty_bar_bleue  (1130/1130)

" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Empty
MessageSujet: Re: " Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena)   " Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) EmptyJeu 8 Sep - 19:03

Sa joue lui chauffait. La gifle l’avait quelque peu calmé, et il se rendait compte qu’il y avait peut-être été un peu fort avec elle. Après tout, dans ce monde elle était sans aucun doute la plus effrayée des deux, et il n’avait rien fait pour arranger les choses. Il s’en voulut un peu, surtout lorsque leurs doigts se croisèrent.
Une sensation diffuse, puis grandissant de manière exponentielle. La douceur du soleil, tapissant les alentours d’un voile chaleureux, embaumant l’air de mille parfums. Pendant un instant, il se revit enfant, l’odeur florale de sa mère tout autour de lui, jusqu’à ne plus être qu’une réminiscence douloureuse. Le visage du garçon avait perdu alors toute sa sévérité, les traits durs et moroses s'en étaient allés, redevenant pour un temps celui qu'il avait été.

Mais le contact se rompit, laissant l’oiseau chancelant durant un court laps de temps. Examinant les traits de son vis-à-vis, il sentit qu’elle n’était pas une moldue comme les autres. Peut-être du fait de son attirance pour le monde magique, peut-être pour autre chose. Cependant, il se sentait à présent un peu rasséréné. Il lui offrit même une esquisse de sourire. Mais malgré l’absence de liaison entre leur épiderme, Corwin détenait toujours la possibilité de lire en elle, comme avec tous les autres de toute manière.
Il profita de son détournement pour la sonder légèrement. Il y découvrit une extase apparemment constamment présente chez la demoiselle, comme une soif insatiable qu’elle tâchait d’étancher en observant tout ce qui l’entourait. Un brin spécial. Il aperçut aussi sa peur, bien tenace elle aussi, et sa culpabilité grandit un peu plus en se rendant compte de sa brusquerie, si ce n’est brutalité. Le garçon bon, qu’il était il y a encore peu, avait-il définitivement disparu ? Il préférait se convaincre que ce n’était pas le cas.

Aussi, il s’approcha lentement de la tablette qu’elle observait
.

- Je te prie de m’excuser. Je ne voulais pas être si…violent avec toi. C’est juste que, tu as bien failli nous mettre dans une situation plus que délicate. Mais je dois dire que découvrir une…enfin te découvrir ici est pour le moins déroutant !

Elle semblait chercher une personne en particulier, et Corwin demeura sans voix lorsque le doigt de la jeune femme s’arrêta. Ellana. Elle aussi la cherchait. Mais qu’est-ce qu’une moldue pouvait bien attendre de la part de la Dame ? Elle avait dit chercher un protecteur. Le serdaigle ne savait plus trop quoi penser. Pour qu'Ellana devienne la protectrice de quelqu'un il ne fallait pas non plus être n'importe qui, ou alors entrer dans ses desseins. La jeune femme semblait recéler bien des mystères, et elle continuait de l'intriguer. Mais malgré tout, il décida de ne pas lui cacher son but.

- Si tu tiens à voir Ellana, alors je t’accompagnerai. Je dois aussi m’entretenir avec elle.

Il retira l’élastique sur sa tête, et laissa ses cheveux cendrés retomber devant ses yeux. Les balayant d’un geste, il lui sourit brièvement.

- Notre monde peut être dangereux. Et aujourd’hui, aussi bien pour toi que pour moi. Je pense que nous y rendre ensemble ne serait pas une mauvaise idée, et…

Il se tourna complètement vers la demoiselle, et afficha une moue contrite, essayant de se montrer le plus rassurant possible.

- …je ne te ferai aucun mal… Peut-être que ça va te sembler dérisoire, mais fais-moi confiance.

Son regard avait repris quelques tintes pétillantes depuis ce contact rapide avec l’inconnue. Et il n’avait plus aucune envie d’être mauvais avec elle.

Sois sans crainte…je ne dirai rien.

Avisant une dernière fois les environs, il fit un petit signe de la main, lui intimant d’avancer.

- On peut y aller.

Il lui adressa un dernier sourire, et se mit en marche, espérant qu’elle le rejoindrait.
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/t12373-corwin-egnis-stigma
Lara Delena
Moldu(e)
Moldu(e)
Lara Delena

Nombre de messages : 27
Age : 31
Age Roleplay + Sorts : 25 ans sorts ? On aura tout lu !
Capacités Spéciales : Celle de flairer les embrouilles quand je croise la route de la magie ! ET régénérescence (accessoirement) + Antimagie
Créature : Moldue - Paraît que pour les sorciers c'est exotique ?
Date d'inscription : 19/01/2008

Profil du Sorcier
Points de vie:
" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Left_bar_bleue700/700" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Empty_bar_bleue  (700/700)
Points de mana:
" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Left_bar_bleue800/800" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Empty_bar_bleue  (800/800)

" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Empty
MessageSujet: Re: " Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena)   " Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) EmptyVen 9 Sep - 9:53

Lara leva les yeux au ciel un court moment.
Les lèvres pincées à l'avant de son visage, les sourcils courbés en une pointe d'interrogation, elle analysait le jeune homme lui parler d'une personne dont elle ne savait absolument rien, puisque la moldue ne l'avait à tout casser ... Jamais vue. Mais la jeune femme prit l'air sérieux de celle qui comprend et faisant des gesticules de la tête pour dire oui à la manière d'un psy, elle enchaînait les "Hmm hmm" en se triturant le bas du visage du bout des doigts. Alors celui-là, il était salé. Elle ignorait combien il claquait en allant consulter, mais à l'évidence, c'était pas assez. Lara resta classe, cependant et élargissant son sourire à en faire dépasser quelques dents, elle libéra de sa gorge puis de sa bouche un rire râpeux, moqueur, presque sarcastique. Mais il était aimable de ne plus lui faire de mal. Elle qui était une pauvre chose sans défense. Alors qu'à l'évidence, elle avait la plus belle de toutes les armes : Une répartie bien aiguisée.


-Je ne sais, absolument pas, mais alors ... Pas du tout de qui tu peux bien m'causer le môme !

S'exclama-t-elle en entamant une course effrénée pour lui tenir le pas.
Mais elle supposa qu'il la conduirait quand même à ce département des mystères, alors Lara se dit simplement que c'était bon à prendre et que le suivre ne lui coûtait rien, surtout s'il savait où il allait, ce qui sembla être le cas.


-Tu connais bien les lieux pour un gamin toi ... Tu viens souvent on dirait ! Tu sais, si tous les gosses de ton âge savaient se repérer au palais de la Reine, la politique serait moins l'affaire des vieux.

Et si Lara venait de mettre en évidence une chose factuellement illogique, il n'en demeurait pas moins suspect que Corwin sache se repérer, même avec des écriteaux. Le "ministère de la magie" avait ces airs de couloirs sans fin dont les goût et d'autant plus amère que l'on se demande si l'on va en sortir un jour. La jeune femme se mit alors à frissonner quelque peu, même ... à grelotter ! Il y avait en ces lieux un froid mordant et humide, glacé par une brume surnaturelle. A l'évidence, il y avait ici quelque chose qui ne tournait pas rond.

-Question ... Quand les soldats ne trouvent pas les intrus, ici, vous lâchez quoi dans les couloOOoiirs !

La moldue termina sa phrase sur un dérapage, une jambe en partance transversale vers le nez présent de Corwin. Puis, s'accrochant à ses épaules, elle l'entraîna par terre avec elle, se cognant la tête sur le dur du sol. Un moment dans les vapes, elle réalisa que les environs étaient complètement gelées. D'obscures pensées commençaient alors à la hanter.

-C'est curieux ...

Murmura-t-elle en regardant le sol comme s'il était paré de milles étoiles clinquantes.

-En temps normal, je ne suis pas trop du genre à ressasser mes mauvais souvenirs.

Et cette fois, vu qu'il était aussi sol-uble qu'elle, il y avait peu de chance pour que ce soit lui qui lui fasse de l'effet. Non, il y avait autre chose, de plus sombre encore. Entendant un courant d'air intriguant et des craquements de bois dans des couloirs en briques noires, la moldue se dit qu'il était bon de faire silence et déposant une main sur la bouche du garçonnet, elle partit plus avant. Mais le comique de situation résida bien en le fait qu'elle rampait par terre, glissant sur le ventre tel un pingouin bienheureux sur les côtes de l'antarctique. Avec cette brume, glisser sur le sol gelé était le meilleur moyen de se dissimuler. Au bout de quelques pas et ayant bien perdu de vue le jeune Serdaigle, Lara se redressa vaguement devant le pend d'une toison noire. Devant elle se dressait une ombre immense, telle une mort venue des limbes pour les happer et s'assurer qu'ils étaient murs avant de les emporter.

-C'est curieux, je l'avais imaginée autrement ...

Et un mal de crâne horrible la fit alors hurler.
Les deux mains sur les oreilles, elle se crispa, la bouche paralysée à l'ouverture tant elle souffrait alors d'horribles maux de têtes. Ses plus noirs souvenirs se déplaçaient dans sa tête, sillonnant des creux dans son cerveau trop plein. Le sentant gonfler, elle aurait presque eu envi de percer un trou dans sa boîte crânienne pour se libérer de la pression. Puis, comme pour alarmer le garçon, elle finit enfin par parvenir à la chose la plus sommaire du monde !


-AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA(...)H !!!
Revenir en haut Aller en bas
Corwin Egnis
Serdaigle
Serdaigle
Corwin Egnis

Nombre de messages : 347
Age : 27
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Emphrépathie noire - Force Accrue - Métamorphose Démon Sentinelle - Aura d'intimidation - Immunité au feu - Charme Oral
Créature : Démon Hybride
Date d'inscription : 11/03/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Left_bar_bleue1000/1000" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Empty_bar_bleue  (1000/1000)
Points de mana:
" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Left_bar_bleue1130/1130" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Empty_bar_bleue  (1130/1130)

" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Empty
MessageSujet: Re: " Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena)   " Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) EmptyDim 11 Sep - 14:11

Son dos percuta violemment un sol glacé. La respiration haletante sur le coup, il ne prit pas garde à la voix sur son côté. L’intérieur de son corps semblait se refroidir petit à petit, le tétanisant légèrement pendant un instant.

Il se passe quoi encore… ?

Relevant la tête dans un grognement, il inspecta tout autour de lui. Personne. La jeune femme s’était volatilisée sans qu’il ne se rende compte de quoi que ce soit. Les sourcils froncés, il tenta de se redresser, manquant de glisser une deuxième fois. Perplexe de cette disparition soudaine, il avança avec précaution, marchant lentement histoire de ne pas rencontrer une fois de plus le sol gelé. Une ambiance lourde et glauque régnait dans les couloirs, paraissant trop anormale pour les lieux. Le Serdaigle ressentait une présence non loin. Peut-être celle de la fille disparue… Non, trop mauvais pour qu’il puisse s’agir de cela.
Une intuition malsaine le prenait au fil de ses pas, dégradant son humeur, déjà loin d’être joviale. Un vide profond le gagnait, sans qu’il en comprenne la raison, perdant toute envie, toutes ces étincelles que leur contact avait créées.

Il releva soudainement la tête en entendant l’effroyable cri tout près de lui. Sa voix. S’accrochant au mur le plus possible, il progressa du plus vite qu’il put. Emporté par ses pas, il finit par glisser, et déboucher dans un nouveau couloir.
Son cœur s’enserra violemment. Les pans sombres d’une tunique déchirée pendaient au-dessus d’elle, comme désireux de la caresser avant de l’éteindre d’un baiser. Hurlant, l’humaine se contorsionnait contre le sol, le corps parcouru de spasmes violents.

Des bribes de souvenirs se mirent à défiler dans la tête du garçon, succession d’images de sa mère, souriante, puis pâle comme la mort, les yeux éteints de toute vie, semblant fixer un point au loin. S’ensuivirent de nouveaux flashs, tous aussi tristes les uns que les autres. Pris sous le coup de cet afflux monstrueux d’émotions, il tomba à genoux, mains sur la nuque et le souffle coupé. Quelque chose le sortit alors quelque peu du mal le prenant. Baissant les yeux, il distingua en travers de la brume épaisse de son esprit le manche de sa baguette pointant contre son ventre.
Atteint par une note de lucidité, il s’en saisit rapidement, brandissant le bois mordoré en direction de la créature
.

- SPERO PATRONUS !!

Une aura blanche perla de la baguette, allant se jeter de plein fouet contre la créature, fuyant et laissant de nouvelles gelures dans un cri strident.
L’effet venimeux disparu, Corwin fonça vers le corps de la jeune femme, soulevant sa tête dans le creux de son bras
.

- Ca va c’est fini ! Tu m’entends ?? Il est parti, je suis là ! Regarde-moi…

Elle était fébrile. Son visage était pâle et couvert d’un voile humide.

Et moi qui pensais que les détraqueurs leur étaient caché…

Un râle sourd se fit alors entendre. Levant les yeux, la frayeur se fit une nouvelle fois présente. Plusieurs de ses congénères déboulaient dans le couloir, flottant comme une mort prête à fondre sur ses proies.

Et m*rde !!!

Attrapant la fille par son manteau, il la lança du côté inverse, la faisant glisser rapidement sur le sol gelé. Se retournant dans la seconde, il les vit s’approcher de plus en plus, martelant déjà son esprit.

- SPERO PATRONUS !!!!!

Une fois encore, l’aura fit son apparition. Mais Corwin ne perdit pas de temps ; ils étaient beaucoup trop nombreux, et le sort ne ferait que les ralentir durant un court instant. La rejoignant du mieux qu’il put, il saisit de nouveau son manteau, et l’inconnue dans ses bras, il partit en trombe le long d’un autre couloir, dont les briques n’avaient pas encore été atteintes par le givre.
Il leur fallait trouver Ellana au plus vite, sans quoi il ne donnerait pas cher de leur peau.

Formulant des appels à l’aide dans sa tête, l’anneau se déclencha, se nimbant d’une emprunte violet sombre, laissant son pouvoir parcourir le corps du garçon. Son sprint s’intensifia, ne distançant pourtant pas les sons gutturaux dans son dos
.

ELLANA !!!
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/t12373-corwin-egnis-stigma
Ellana Silver
Serpentard
Serpentard
Ellana Silver

Nombre de messages : 1411
Age : 29
Age Roleplay + Sorts : 34 ans sorts 1 2 3 4 MT1 SPE 1 2
Capacités Spéciales : Communion Clairvoyante - Occlumens - Force Accrue - 9 Nécromancies Affinité Mort et Sang -
Points Prestige : 3
Date d'inscription : 16/06/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Left_bar_bleue2292/2292" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Empty_bar_bleue  (2292/2292)
Points de mana:
" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Left_bar_bleue2870/2870" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Empty_bar_bleue  (2870/2870)

" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Empty
MessageSujet: Re: " Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena)   " Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) EmptyLun 12 Sep - 9:35

Le moment où sortir de l'ombre.
Un moment qui est d'autant plus important qu'il se veut toujours précis et attendu. Car c'est un soulagement de voir ce dernier arriver quand il en devenait urgent. Alors on soupir, on se dit "enfin le voilà". Ella avait cette tendance à libérer des oh de ah quand elle apparaissait quelque part et cette fois ne ferait sans doute pas exception. Lorsque la mangemorte investit le couloir, les immenses créatures de sa famille étaient là, torturant le porteur de son horcruxe et ... Une autre personne. Non loin de l'envie de laisser les deux mourir, elle se dit finalement que chercher un autre pour porter la bague lui ferait perdre du temps, aussi elle s'empressa d'aller aider les imprudents. Tirant le premier détraqueur par un pan de sa robe, d'une seule main, elle le ramena à elle et lui enfonça la tête dans le mur voisin d'une paume. Le suivant évidemment commença à fuir, mais c'était sans compter qu'elle ne s'en saisisse aussi et le clouant au sol, elle bondit par dessus. Lors de ce saut phénoménal elle survola les deux victimes et atterrissant d'un pas lourd, faisant trembler le sol et brisant la glace en éclat, elle tendit sa baguette en avant.


-J'ai horreur que vous m'y obligiez.

Une lumière conséquente émana de son arme et un peu plus loin, la forme d'une louve de taille gigantesque se forma. L'animal se mit à chasser les détraqueurs un par un, s'assurant au passage qu'ils ne reviendraient pas. Lorsqu'il eut fini se tâche, il disparu aussitôt. Ellana se pencha alors sur Corwin, inspirant profondément, elle compris qu'elle allait devoir à nouveau se montrer mielleuse, même si dans le fond elle était horriblement déçue de son comportement.

-Ca va mon enfant ?

Lui susurra-t-elle en carressant sa joue du bout des doigts.

-Qui est cette femme ?

Demanda Ellana en baissant les yeux vers elle.
Quelque chose dans le regard de Lara l'arrêta un instant, comme une sensation de déjà vue, une lueur pour le moins étrangement familière. Inspectant la Dame, elle réalisa que cette dernière n'était autre qu'une moldue ... Une moldue qui avait survécu sans mal à une attaque de détraqueurs, la pire créature du monde magique.


-Elle ... Dort ? Non c'est impossible ! Elle ne peut pas juste être assommée elle aurait du mourir !

Corwin ne comprendrait pas, cependant, il n'y avait qu'une explication possible à ceci ...
La seule c'était que Lara soit une Slent. Car seul un Slent même s'il était moldu aurait pu voir un détraqueur et y survivre. Ellana sentit l'amère frisson de la trahison lui parcourir le dos mais elle ne devait manifester d'aucune émotion devant le bambin au bec de plus en plus long. Aussi elle reprit seulement un regard noir et se relevant d'un coup, elle adressa quelques nouveaux mots au jeunot qui se tenait à côté d'elle. Il allait devoir sortir par ses propres moyens car en ces temps de trouble, personne ne devait savoir qu'elle les avait aidés.

-Oubliette !

Lança-t-elle à une homme qui passait là. L'employé resta alors stoïque un instant, comme zombifié.

-Quoi que tu venais faire, tu as oublié. Tu vas prendre ces deux personnes sous ton aile, l'un et ton jeune fils, l'autre ta femme et vous allez partir ensemble. Tu vas les raccompagner à la sortie.

Puis un large sourire élargit les lèvres d'Ellana.

-Quand tu auras fini, tu essaieras de tuer le ministre.

Se contentant d'un vulgaire "oui Madame" l'employé se jeta sur Lara et lui caressa les cheveux amoureusement, comme un mari subjugué de ce que le ministère avait osé faire à son épouse. Pour sûr, la sorcière garderait cette moldue à l'oeil. Souriant à Corwin, Ellana se recula lentement vers la pénombre, disparaissant lentement elle ne murmura qu'un dernier : Bonne chance.
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/viewtopic.forum?p=42484#4248
Corwin Egnis
Serdaigle
Serdaigle
Corwin Egnis

Nombre de messages : 347
Age : 27
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Emphrépathie noire - Force Accrue - Métamorphose Démon Sentinelle - Aura d'intimidation - Immunité au feu - Charme Oral
Créature : Démon Hybride
Date d'inscription : 11/03/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Left_bar_bleue1000/1000" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Empty_bar_bleue  (1000/1000)
Points de mana:
" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Left_bar_bleue1130/1130" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Empty_bar_bleue  (1130/1130)

" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Empty
MessageSujet: Re: " Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena)   " Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) EmptyMer 5 Oct - 14:20

Elle s’en était allée aussi vite qu’elle était apparue. Le temps d’une ou deux exclamations, d’un geste « affectif », et elle s’était évaporée. Malgré le visage conciliant et doux qu’elle avait affiché, Corwin avait tout de suite décelé cette froideur coutumière qu’elle avait à son encontre. Bien qu’il lui était reconnaissant de leur être venue en aide, après tout ce temps il ne pouvait réprimer son agacement.

Se tournant, il regarda un instant l’homme qu’elle avait envoûté: il caressait la tête de sa compagnonne frénétiquement, à croire qu’il n’avait pas vu une femme depuis des lustres. Le Serdaigle décida donc de pas perdre une seconde de plus
.

- Papa!

L’appeler de cette manière lui procura une sensation étrange. En vérité, c’était bien la première fois qu’il utilisait vraiment ce mot. Même après quelques années de vie communes, il n’avait jamais nommé son père adoptif de la sorte. Mais il devait se prendre au jeu s’ils voulaient pouvoir sortir indemnes d’ici.

- Il faut se dépêcher papa! Il y des problèmes ici! Vite!!

Il avait pris une voix suraigüe, comme un gosse mort de trouille. L’homme en question fit signe de son accord d’un hochet de tête. Il souleva sa soi-disant femme qu’il cala contre lui, et ils se mirent en route. Ils empruntèrent une succession de couloirs, allant le plus rapidement possible malgré l’inconnue endormie.
Une once d’angoisse prit alors le garçon; il sentait plus loin des esprits en ébullition, se dirigeant tout droit vers eux. Des hommes au visage lugubre arrivèrent quelques secondes plus tard, s’arrêtant subitement à leur niveau. L’un d’eux prit la parole, s’adressant à eux de façon peu amène
.

- Eh vous! Qu’est-ce que vous foutez là?! On a ordonné que tout le monde quitte les couloirs!

Leur père factice prit un air surpris.

- Oh! Désolé ma femme a eu un léger malaise, nous la ramenons chez nous avec mon fils. Mais il se passe quoi au juste?

- Occupe-toi de tes affaires et dépêche-toi de dégager d’ici avec ton sac et ton mioche!!

Il les regarda une dernière fois de haut en bas, et repartit au pas de course, suivi de ses acolytes, disparaissant rapidement dans le dédale.
Légèrement calmé, Corwin se détourna et se mit de nouveau à suivre l’envoûté, qui avait déjà repris sa route. Ils finirent par arriver dans l’atrium, où régnait un remue-ménage pas possible; des hommes du même acabit que les précédents couraient en tout sens, gueulant comme des forcenés après qui leur tombait sous la main.
Ils se dépêchèrent donc de traverser la salle, évitant de se faire encore alpaguer par l’un d’entre eux. L’homme réussit finalement à les faire sortir du ministère par l’un des conduits encore ouvert, et les amena dans une rue.

Il eut soudain comme un éclat, et les laissa directement en plan en revenant sur ses pas, déposant de manière balourde la jeune femme dans les bras de Corwin
.

- C’est ça! Vas faire ce qu’elle t’a dit comme un bon chien!! Abruti…

Le mettant rapidement de côté, il assit doucement le corps qu’il tenait contre un mur, replaçant quelques mèches chocolatées derrière son oreille. Il l’observa un peu plus attentivement; elle était pâle comme la craie, mais il la trouva plutôt jolie, très jolie même. Ceci étant, il ne devait pas la laisser dans cet état indéfiniment.

- Bon allez on bouge.

Il l’attrapa par les épaules le plus délicatement possible, et la soutenant, il sortit de la rue sous un ciel sombre, arrivant dans de petites ruelles londoniennes, heureusement pas trop bondées. Il avait en horreur les amas de corps baillant aux corneilles et observant les vitrines d’un air idiot.
Avisant un pub, il bifurqua, et passa une porte aux vitraux fumés. Une lumière tamisée régnait dans le lieu, une odeur agréable de cire embaumait l’air. Quelques personnes étaient attablées, discutant silencieusement devant un thé ou une bière, et derrière le comptoir, le serveur les observait d’un œil torve, apparemment méfiant quant à leur allure. Corwin se dirigea vers un box au fond de la salle, déposant la femme sur une banquette confortable, et gagna le bar. Avant même d’avoir prononcé un seul mot, le barman l’interpella
.

- Eh je veux pas de ça chez moi! Tu rembarques ta camée et tu dégages le plancher vite fait, compris?!

Le Serdaigle resta interdit un instant, puis finit par ouvrir la bouche.

- Veuillez m’excuser monsieur, mais mon amie a fait un malaise tout à l’heure, elle a juste besoin de se reposer.

- Mouais… Mais pas d’entourloupes ou je vous vire direct c’est clair? Bon, je vous sers quoi?


Quel crétin ce type…

Après ce qu’il s’était passé au ministère, il désirait prendre de quoi le remonter un peu.

- Une infusion à la rose, une assiette de biscuits que vous avez là, et un verre de bourbon je vous prie.

Le barman tiqua.

- Attends t’as quel âge toi?! Hors de question que je te file une…

- Ecoutez…


Le charme se propagea dans l’air jusqu’aux oreilles de l’homme. Les sonorités lui parvinrent comme suaves et enjôleuses. Pas question de refuser quoi que ce soit à une voix pareille.

- …dans votre grande bonté, vous allez me mettre une infusion à la rose, une assiette de ces biscuits, et un bourbon, c’est d’accord?

Le garçon eut alors droit à un sourire radieux et complètement niais.

- Bien sûr jeune homme! Je vous prépare ça tout de suite!

- Merci bien…


Corwin paya dans l’instant, et une fois sa commande prête, il rejoignit le box, déposant sur la table la tasse fumante, une assiette remplie de biscuits en tout genre, et son verre, empli du liquide délicieusement ambré.

Il s’assit à côté de la jeune femme, dont il ne connaissait toujours pas le nom, se débarrassa de son manteau, et le roula afin de la placer sous la tête endormie.
Il finit par attraper son verre, et s’autorisa une bonne lampée, lui tirant une grimace. Le liquide était doux au goût, et il sentit rapidement l’alcool se répandre dans son organisme, détendant agréablement ses membres engourdis.

Il prit une deuxième gorgée, plus petite cette fois, savourant les notes boisées s’écoulant dans sa bouche. Déposant son verre à moitié vide, Corwin finit par se tourner vers « Dame évanouie ». Il plaça doucement une main chaude contre une joue froide, et fermant les yeux, il plongea en elle. Son esprit était en sommeil, comme s’il s’était automatiquement mis en veille à l’apparition du détraqueur. Quelque chose monta alors en lui, comme poussant la jeune femme à sortir de son état léthargique.


Réveille-toi… Réveille-toi…
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/t12373-corwin-egnis-stigma
Contenu sponsorisé




" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Empty
MessageSujet: Re: " Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena)   " Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
" Le miroir aux alouettes " (PV Lara Delena)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] Rambo [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Londres :: Atrium et autres lieux-
Sauter vers: