AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Knockin' on Heaven's door...

Aller en bas 
AuteurMessage
Ethan Khatir
Adulte - Serpentard dans l'âme
Adulte - Serpentard dans l'âme
Ethan Khatir

Nombre de messages : 9
Age Roleplay + Sorts : 34 ans sorts 1 2 3 4a
Capacités Spéciales : Enchanteur (2)
Date d'inscription : 10/12/2009

Profil du Sorcier
Points de vie:
Knockin' on Heaven's door... Left_bar_bleue730/730Knockin' on Heaven's door... Empty_bar_bleue  (730/730)
Points de mana:
Knockin' on Heaven's door... Left_bar_bleue1200/1200Knockin' on Heaven's door... Empty_bar_bleue  (1200/1200)

Knockin' on Heaven's door... Empty
MessageSujet: Knockin' on Heaven's door...   Knockin' on Heaven's door... EmptyDim 13 Déc - 14:02

Quand le destin nous ravit ce qui nous est le plus cher, tout perd petit à petit de sa faveur, et le danger, la mort, la douleur, sont tant de choses dont on s’éloigne et ne craint plus. Lorsqu’on est poussé ainsi à bout, on est capable de grandes choses, les pires comme les meilleurs. C’est ainsi qu’Ethan, dans une ruelle de Londres, préparait de sombres desseins, avec cet espoir illusoire de l’ignorant qu’on a tout à gagner. Il avait passé plusieurs mois à regrouper les différents composants d’un rituel impossible, même s’il ignorait. Comment pouvait-on penser que la nécromancie ressusciterait un être cher ? C’est ainsi bercé d’illusions qu’il entreprit la plus grande erreur de sa vie, qui allait radicalement la changer.
Dans l’impasse nommée Bevin Way, lieu résidentiel de nombreux anglais, Ethan s’était introduit dans la cave d’une famille moldue, en passant par une petite fenêtre extérieur, qu’il avait ouvert grâce à sa dextérité sans faille. C’est là qu’il installa, après avoir fermé magiquement les entrées de la cave, tout ce dont il avait besoin : les cendres de sa compagnes, un chaudron, un poignard d’argent que lui avait offert son unique et vieil ami, et certains produits supplémentaires, tous plus horribles et dangereux les uns que les autres. Tout en se préparant, des images lui revenaient en tête, constamment.


« Enchantée, je m’appelle Anna Willbery, et vous ? »
« Ethan, Ethan Khatir »


Elle courait dans les herbes basses de la ville Sainte, Jérusalem, un ange dansant sur les nuages. Jamais divinité ne fut plus belle, Ethan était émerveillé.
« Viens ! »
« Non, je préfère observer ma princesse. »
« Allez, un prince doit toujours obéir aux ordres de sa princesse ! »


Un retour à Londres improvisé. Ethan l’avait suivis, il l’aurait suivi n’importe où. Depuis son départ d’Italie, c’était la première fois qu’il retournait en Europe, mais cet instant était magique.
« Pourquoi n’es-tu jamais venu en Angleterre ? Tu as des origines britanniques pourtant, plutôt que de partir si loin ? »
« Si je l’avais fait, t’aurais-je rencontrée ? »

Et ce jour fatal où le destin s’acharna sur le jeune homme, qui n’avait pas encore payé sa dette, ce jour où une maladie étrange et rapide emporta sa bien-aimée pour toujours… Non, pas pour toujours.

Tu me rejoindras bientôt…

Après avoir ouvert l’entrée de la cave qui menait au salon, il remonta les escaliers à pas de loup, afin que la famille, qui regardait joyeusement un film à la télévision, ne le remarque pas. Il fut rapide et précis, stupéfixiant et pétrifiant avec une efficacité remarquable. Il descendit alors chacun des membres vers la cave, nourrissant de viles pensées. Comment avait-il pu en arriver là ? Lorsqu’on se sent perdu, seul à jamais, on n’hésite pas à faire les actes les plus extrêmes. Il attrapa le plus jeune des enfants, qui devait avoir huit ans, et saisissant le couteau d’argent, il s’apprêta à commettre l’irréparable, quand un bruit soudain le fit lâcher prise, laissant l’enfant s’écrouler sur le sol, intact. Au dehors, des voix se faisaient entendre, et des détonations. Les gens du ministère étaient là, et s’attaquaient aux sommaires défenses qu’il avait mit en place. Il n’avait pas été assez rapide. S’il voulait s’en sortir, il devait fuir dès maintenant, avant qu’ils ne parviennent à entrer. Il lui fallait choisir entre la vie de sa bien-aimée, et sa liberté. Immédiatement, sans l’ombre d’une hésitation, il releva le gamin, avec une vivacité remarquable. Non, il n’allait pas abandonner si près du but, du moins le pensait-il, et son amour le rejoindrait, ou il le ferait à sa place. Il se saisit de son arme, et reprit ce qu’il n’aurait pas du interrompre. Jamais.

Il est temps maintenant…
Revenir en haut Aller en bas
la L.O.I

la L.O.I

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 20/08/2009

Knockin' on Heaven's door... Empty
MessageSujet: Re: Knockin' on Heaven's door...   Knockin' on Heaven's door... EmptyDim 20 Déc - 12:04

-Mlle Silver quelle bonne surprise. Nous sommes navrés mais cette affaire nous concerne ! L'identité du sorcier qui est là haut ne nous intéresse pas, et seuls les moldus exposés vous intéresse. Nous allons l'attraper et ensuite vous ferez le ménage. Dommage.

Avait rétorqué le grand chef des festivités.
Les oubliators n'étaient pas les seuls à détecter des anomalies, et puis après tout, plus le temps passait, plus les agents "normaux" du ministère perdait bien de leur utilité. Après tout la L.O.I était apte à tout faire toute seule. C'est ainsi que coiffant aurors et oubliators sur le poteau, l'équipe du nouvel ordre ministériel abandonna les agents mécontents devant la maison. En fait, d'une façon étrange, la L.O.I savait que l'homme qui se trouvait à l'intérieur avait un lien avec la directrice des Oubliators.


-Si elle pensait qu'on allait prendre le risque de le laisser s'enfuir à cause d'elle, cette pauvre idiote se trompe lourdement. Allez ! On avance tout le monde, il est temps d'ouvrir le bal.

Et les agents de la L.O.I se regroupèrent et ni une ni deux les opérations commencèrent. Enfilant leurs masques et leurs protections, rabattant leur capuches qui leur donnaient des airs spectraux, la main de Lancaster pénétra les lieux en faisant lentement tomber la porte sur le sol. Baguette en main, ils avaient naturellement déjà prix connaissance du profil de cet habile faiseur de sorts.

-On sait que vous êtes là, rendez-vous et tout se passera bien. Vous avez déjà perdu. Si vous coopérez nous vous éviterons la peine de mort et vous accorderons une alternative équitable à tous à ... Azkaban.

Déjà ils avaient localisé et encerclé Ethan, il ne restait plus qu'à oeuvrer, dans le calme ou la violence. Le chef de la L.O.I étira alors lentement ses lèvres en un sourire carnassier.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Khatir
Adulte - Serpentard dans l'âme
Adulte - Serpentard dans l'âme
Ethan Khatir

Nombre de messages : 9
Age Roleplay + Sorts : 34 ans sorts 1 2 3 4a
Capacités Spéciales : Enchanteur (2)
Date d'inscription : 10/12/2009

Profil du Sorcier
Points de vie:
Knockin' on Heaven's door... Left_bar_bleue730/730Knockin' on Heaven's door... Empty_bar_bleue  (730/730)
Points de mana:
Knockin' on Heaven's door... Left_bar_bleue1200/1200Knockin' on Heaven's door... Empty_bar_bleue  (1200/1200)

Knockin' on Heaven's door... Empty
MessageSujet: Re: Knockin' on Heaven's door...   Knockin' on Heaven's door... EmptyDim 27 Déc - 17:33

Elle était un Soleil, elle était une étoile, un brin d’espoir dans une triste vie, un brin d’herbe dans une prairie, une minuscule parcelle de bonheur dans un absolu au sombre destin. La bougie se consume, et plus la flamme est dense, plus sa vie est brève. Ethan brûlait d’un feu intense en ce jour, et il voyait déjà la fin du couloir se profiler à l’horizon. Il était trop tard pour reculer, mais l’aurait-il fait ? Désormais, il fallait accepter son destin, et suivre la mort, car avait-on le choix ? Les hommes du ministère venaient d’ouvrir la porte de la cave avec fracas, les baguettes pointés sur lui. Ethan avait toujours dans sa main droite l’enfant, et dans le bras gauche un couteau pointé sur sa gorge. On prononça quelques mots, qui perdaient de leur sens pour le jeune homme.

« On sait que vous êtes là, rendez-vous et tout se passera bien. Vous avez déjà perdu. Si vous coopérez nous vous éviterons la peine de mort et vous accorderons une alternative équitable à tous à... Azkaban. »


Des mots en l’air, des mots perdus. Ethan jamais n’accepterait la prison, une longue vie sans son âme, toujours prisonnière de son amour. Il serait libre à deux, dans la vie ou la mort. Et on avait choisis pour lui, il ne lui restait qu’à poursuivre le chemin. Il lâcha le garçon, toujours inconscient, celui-ci ne lui étant d’aucune utilité désormais. Le poignard d’argent dans sa main gauche regagna son pommeau, l’attitude générale d’Ethan suggérant qu’il avait l’intention de se rendre. Il releva les yeux vers celui qui l’avait interpellé, des yeux sombres et pleins de désespoirs. Il s’avança d’un pas sûr, sentant les baguettes des quelques hommes pointés sur lui. Il s’apprêtait à livrer son dernier combat, digne de celui qui lui avait tout appris. D’un geste rapide et précis, il saisit sa baguette, et avec une dextérité remarquable, il lança un sort vif avant que ces adversaires aient pus réagir.

Bombarda !

Sa baguette était pointée sur le haut de l’escalier, où se tenaient ses assaillants. L’explosion fut remarquable, libérant un nuage de poussière épais et brutal. Ethan ne perdit pas une seconde, car il sauta immédiatement au milieu des membres du ministère à terre. Son bon était phénoménal, et bien qu’atterrissant sur des débris qui le blessèrent rudement au niveau des jambes, une extrême adrénaline en lui repoussait toute douleur. Il était à un contre cent, et n’avait aucune chance, mais l’explosion qu’il avait provoquée rendait le champ de bataille moins à son désavantage, et particulièrement car d’autres explosions suivirent, ce qui transforma la maison en un tas de débris et de poussière. Ethan était ainsi en partie masqué, moins à la portée des sortilèges. Certains le frôlèrent quelques fois, mais il allait de l’avant sans s’arrêter, cherchant à avoir le plus d’ennemis possible avant de tomber. Il en lançait à profusion, détruisant le plus possible les meubles, le plancher, pour que jamais le nuage de poussière ne s’estompe. C’était un combat perdu d’avance, bien sûr, et bien qu’on eut pu penser que les quelques premières dizaines de secondes semblaient à l’avantage d’Ethan, c’était tout le contraire, car même si l’équipe dans la maison n’était pas très nombreuse, à l’extérieur de la maison de nombreux hommes étaient présents, rendant l’évasion difficile. Ethan aurait bien transplané, mais il sentait une barrière qui l’empêchait de le faire, et qui pouvait très bien provoqué son arrestation, qu’il redoutait plus que tout. Il voulait mourir, et mourir glorieusement.
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Silver
Serpentard
Serpentard
Ellana Silver

Nombre de messages : 1411
Age : 29
Age Roleplay + Sorts : 34 ans sorts 1 2 3 4 MT1 SPE 1 2
Capacités Spéciales : Communion Clairvoyante - Occlumens - Force Accrue - 9 Nécromancies Affinité Mort et Sang -
Points Prestige : 3
Date d'inscription : 16/06/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
Knockin' on Heaven's door... Left_bar_bleue2292/2292Knockin' on Heaven's door... Empty_bar_bleue  (2292/2292)
Points de mana:
Knockin' on Heaven's door... Left_bar_bleue2870/2870Knockin' on Heaven's door... Empty_bar_bleue  (2870/2870)

Knockin' on Heaven's door... Empty
MessageSujet: Re: Knockin' on Heaven's door...   Knockin' on Heaven's door... EmptyVen 8 Jan - 19:32

Elle était aussitôt accouru.
Après tout c'était une mission banale disait-on ... Ellana avait vu une exposition de la magie, elle avait suivi la trace et était arrivée ici avec ses hommes. Naturellement la Loi était là et visiblement elle avait en tête de se charger de tout. Le premier réflexe d'Ellana en arrivant fut de fixer la maison avec avidité, comme si ... Comme si il y avait quelque chose à l'intérieur. Le fait qu'elle soit morte une fois avait développé en elle de nombreuses sensibilités, sans parler à présent de sa force exceptionnelle qui la rendaient quasi invincible face à toutes les armes moldues. C'était hypnotisant. Sa main la picota légèrement, aussi une marque noire se dessina dessus, traçant lentement sa paume. Quelqu'un voulait utiliser une magie qu'elle connaissait bien. Ce type de procédé était mauvais signe, la Loi était folle de s'engouffrer à l'intérieur pourtant, cela fit sourire Ella. Lorsque la sorcière proposa d'entrer pour s'en occuper, histoire de ne pas éveiller les soupçon, on le lui refusa naturellement. Croisant les bras, elle s'adossa contre une voiture dans la rue et fixa ses hommes un court instant.


-Voyons ce qu'ils ont dans le ventre mes mignons. Vous imaginez ça ? Pas un auror pour venir les seconder, ces types font vraiment peur à tout le monde.

Puis tout devint brumeux. Un bruit d'explosion retentit et Ellana commença à rire intérieurement, imaginant combien ça avait pu en tuer en une fois ? Après tout c'était un concours, un abominable duel entre les employers du ministère et cette élite de pacotille. La sorcière tira sa baguette et s'adressa à nouveau à ses troupes.

-Vous allez me boucler le périmètre, je veux un oubliator derrière chaque maison de ce foutu patelin et vous me liquidez les mémoires jusqu'à ce que les cerveaux de ces moldus ne soient de la bouillie jusqu'à demain matin. Ensuite vous m'organisez une conférence, je m'adresserai aux autorité locale en leur faisant croire à une explosion de gaz. Je sens que je vais adorer me faire passer pour la dirigeante d'une compagnie énergétique.

Elle se chargerait du gros du travail.
Et puis après tout, pourquoi attendre ? C'était si drôle d'aller au milieu voir ce qu'ils manigançaient tous. Ellana transplana dans un frêle nuage noir et repparut en plein coeur des lieux, cette maison respirait la magie noire. Un rituel de nécromancie, c'était certain. Ellana entendit alors des voix dans sa tête, des murmures qui la mettaient en garde. Ses yeux s'illuminèrent un vague instant et posant une main sur un meuble, elle perça l'identité de l'homme qui était ici ...


-C'est impossible.

Se contenta-t-elle de penser à voix haute. C'est alors qu'elle se glissa lentement dans le nuage de poussière provoqué par l'explosion, y voyant parfaitement grâce à la communion, une main posée sur le mur. C'était amusant, Ellana adorait en temps normal ce genre de situation mais ça faisait des années qu'elle n'avait pas été confrontée à un autre ...

-Slent. Mais de quelle branche viens-tu ?

Murmura-t-elle. La présence de ce rituel aurait dû lui laisser entendre qu'il s'agissait d'un anglais, pourtant l'aura était plus diffu, plus lointain que ceux de sa famille proche. Un cousin ? Un oncle ? C'était mauvais signe, depuis des années et depuis même des siècles, aucun Slent d'une branche étrangère n'avait empiété sur leur territoire.

-Pauvre L.O.I ... Vous voilà dans de sales draps.

Et ricannant elle s'arma en vitesse, prête à tout pour vaincre cette misérable punaise si elle s'interposait. Après tout, les anglais n'étaient pas les meilleurs pour rien. Et même, pendant l'espace d'un instant, Ellana espéra tomber face à un héritier de la branche Allemande, même si ils étaient presque tous éteint, il paraissait que c'était de remarquables potionistes. Certains disent que par le biais d'une fiole d'une seule, le plus puissant d'entre eux avait une fois enfermé tout un immeuble dans un seul flacon.

-Allez ... Montres toi petit. Je peux sentir ta peur.
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/viewtopic.forum?p=42484#4248
Ethan Khatir
Adulte - Serpentard dans l'âme
Adulte - Serpentard dans l'âme
Ethan Khatir

Nombre de messages : 9
Age Roleplay + Sorts : 34 ans sorts 1 2 3 4a
Capacités Spéciales : Enchanteur (2)
Date d'inscription : 10/12/2009

Profil du Sorcier
Points de vie:
Knockin' on Heaven's door... Left_bar_bleue730/730Knockin' on Heaven's door... Empty_bar_bleue  (730/730)
Points de mana:
Knockin' on Heaven's door... Left_bar_bleue1200/1200Knockin' on Heaven's door... Empty_bar_bleue  (1200/1200)

Knockin' on Heaven's door... Empty
MessageSujet: Re: Knockin' on Heaven's door...   Knockin' on Heaven's door... EmptySam 9 Jan - 13:11

La notion du temps s’estompait peu à peu, avec chaque perception qui devenait plus instinctive, moins maîtrisée, si bien qu’Ethan était de moins en moins conscient de ce qui l’entourait. Une machine, une machine qui survit par elle-même. La maison semblait avoir vécu un long et destructeur bombardement : par endroit, des pans de murs entiers étaient détruits, tandis que la plupart des meubles étaient en miette. Ethan par une chance prodigieuse plus que par l’expérience du combat ou son sang, était toujours en vie. Il venait d’abattre un de ces opposants qui avait été coriace, et découvrit avec surprise un calme relatif. Il n’y avait plus personne aux alentours, que des débris et un corps inanimé. Le calme après la tempête ? Il serait illusoire de le penser. Ce n’était qu’une pause avant que la tempête ne reprenne de plus belle, avant que d’autres arrivent et l’aient cette fois. Ethan reprenait une certaine maîtrise de ce qui l’entourait, grâce à ce temps mort. Même s’il n’osait y croire, il espérait au fond de lui pouvoir survivre et observait autour de lui pour évaluer ses chances de survie. Minces. Le silence était pesant et annonçait à Ethan un danger plus grand encore que les membres du ministère qu’il avait combattu. Il était temps de partir.

Mais comment ? Il était impossible de transplaner, et aucun doute sur le fait que dehors, le secteur était archi-sécurisé. Ethan était piégé et bien piégé. La seule issue possible, même si peu probable, restait de se faufiler dehors : sans vraiment avoir le choix, il avança prudemment vers une sortie. Alors qu’il se dirigeait vers une fenêtre du salon dévasté, un bruit de pas vint troubler le silence. Un bruit de pas féminin, et unique. Impossible pour Ethan de se décider rapidement : avant d’avoir pu songer à faire quoi que ce soit, une brune qui lui semblait singulièrement familière entrait dans la salle, juste à côté du corps de l’homme qu’Ethan avait tué juste avant. Sa vision était trouble. L’image de plus en plus nette révélait une belle femme aux cheveux bruns, brillant au soleil et ondulé, avec ce sourire rayonnant qu’il affectionnait tant. Une image idyllique qui avait plus sa place dans un rêve qu'ici.


Anna ?

Face à lui se trouvait, lui semblait-il, un être qu’il n’espérait même plus revoir. Mais c’était impossible. Son amante était morte, et qui saurait la faire revivre ? L’image s’estompa peu à peu, faisant place à une femme bien différente de celle qu’il aimait toujours. A l’allure de femme fatale, une aura magique extraordinaire et effrayante en émanait. Sans savoir pourquoi, Ethan ressentait plus de peur qu’avec dix des hommes qu’il avait du combattre. N’importe quel homme avisé aurait été parcouru de frissons face à cette femme. Elle était seule, sans aucun coéquipier pour l’accompagner. Qui pouvait ainsi venir réaliser seule ce que plusieurs avaient manqué ? Quelques mètre les séparaient encore, chacun étant à un bout de la salle. Ethan n’avait d’autres choix désormais, il fallait combattre cette femme qui semblait venir spécialement pour lui. Mais alors que son esprit était vaillant et prêt, son corps ne réagissait pas. Presque malgré lui, il prit la parole, montrant un trouble qui n’avait pas lieu d’être.

Qui êtes-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Silver
Serpentard
Serpentard
Ellana Silver

Nombre de messages : 1411
Age : 29
Age Roleplay + Sorts : 34 ans sorts 1 2 3 4 MT1 SPE 1 2
Capacités Spéciales : Communion Clairvoyante - Occlumens - Force Accrue - 9 Nécromancies Affinité Mort et Sang -
Points Prestige : 3
Date d'inscription : 16/06/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
Knockin' on Heaven's door... Left_bar_bleue2292/2292Knockin' on Heaven's door... Empty_bar_bleue  (2292/2292)
Points de mana:
Knockin' on Heaven's door... Left_bar_bleue2870/2870Knockin' on Heaven's door... Empty_bar_bleue  (2870/2870)

Knockin' on Heaven's door... Empty
MessageSujet: Re: Knockin' on Heaven's door...   Knockin' on Heaven's door... EmptySam 23 Jan - 17:13

Il se montra donc.
Palpable, désorienté, plutôt mignon qui plus est mais incroyablement morne. Il fallait pour ainsi dire avouer qu'elle avait vu mieux. En plus, en vue de cette barbe, il devait piquer. Esquissant un petit sourire mesquin, Ellana prit un malin plaisir à poser une de ses mains sur le sol, en face de lui, sans même prendre la peine de lui répondre. Alors qu'elle devenait omniscient, Ethan put sentir un souffle glacer le paralyser, s'emparer lentement de lui et de ses souvenirs.


-Intéressant.

Et même qu'elle n'avait pas demandé la permission pour le voler, le dépouillant ainsi de ce qu'il savait. Autrement dit, pas grand chose d'utile. Un Italien ... Dommage ! Elle qui se faisait une joie de s'en occuper. Qui était-elle ? Il fallait faire comme si on ne lui avait pas posé la question. Qui ne connaissait pas sa Mort ? C'était évident, pourtant. Enfonçant son poing à travers le plancher, elle arracha un énorme morceau et le jeta sur le côté comme un simple morceau de bois.

-Qui je suis ? Ahahahah ...

Et elle riait.
Sautant dans le trou béant qu'elle venait de faire, Ellana disparu dans un petit courant d'air. Alors que tout était en place pour le rituel de nécromancie, quelque chose d'étonnant sembla flotter dans l'air, comme si l'ange des ténèbres rodait dans la pièce. Tout à coup quelque chose se rapprocha d'Ethan, une ombre se dressant derrière lui, lentement. S'approchant tout près de son oreille, Ellana vint y murmurer quelques mots.


-Je suis la Fin.

Puis, sans le moindre regret, elle le propulsa à l'autre bout de la pièce d'un simple petit coup dans le dos. Le mur d'en face arriva vite. D'après ce qu'elle avait pu percevoir, cet homme savait se battre, raison de plus pour ne pas lui en laisser le temps. Si désormais Ellana était immunisée contre les faits moldus, les faits magiques n'en demeuraient pas moins dangereux.

-Pourquoi faut-il que vous me compliquiez toujours la tâche hein ? Vous ne pouvez pas vous contenter simplement de mourir et d'en rester là ?

Mais la L.O.I était dans les parages et Ellana devait être prudente, elle ne devait pas être trouvée ici. Et si cela arrivait, elle pourrait toujours effacer la mémoire de ces quelques idiots ... Faisant une petite courbette avant de disparaître de nouveau, Ellana adressa un petit sourire à l'étrange personnage.

-Ellana, Silver ... Slent.
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/viewtopic.forum?p=42484#4248
la L.O.I

la L.O.I

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 20/08/2009

Knockin' on Heaven's door... Empty
MessageSujet: Re: Knockin' on Heaven's door...   Knockin' on Heaven's door... EmptyLun 8 Fév - 17:12

Je croyais qu’on avait dit aux oubliators de ne pas s’en mêler, maugréait le chef de l’opération légitime de la Loi. Les voilà qui partaient ça et là sans doute sous les ordres de leur chef de département, Ellana Silver, qui n’aimait décidemment pas qu'on lui passe devant. On s’occupera de ça plus tard… Continuez à surveiller le périmètre, je ne veux pas qu’ils s’enfuient. Vous autre, avec moi, cette fois, il n’y aura pas de trêve avant qu’il soit mort.

C’est ainsi que dans cette nuit londonienne, un amas de sorcier, une douzaine, s’engouffrèrent une nouvelle fois dans la maison. Elite du ministère, avec l’appui total du ministre et un agissement directement selon ses ordres, la Loi avait tous les droits. La résistance de cet homme en faisait un traître de haut rang, et c’était à eux de s’occuper de lui. L’endroit était assez dévasté, mais un silence presque irréaliste pesait. Où était ce dangereux criminel ? Il n’avait pas pu transplaner, c’était impossible, avec les barrières que la Loi avait mises en place, et il ne pouvait pas être sorti non plus, avec le fourmillement des membres de la légion tout autour de la maison. Les hommes se séparèrent pour trouver ce plaisantin aux yeux de la Loi, un homme unique, faible, qui ne pouvait rien contre eux. Le fait que la première équipe avait échoué n’était sans doute dû qu’à un effet de surprise, une résistance inattendue qui avait légèrement compliqué les choses. C’est au cri d’un des hommes que le groupe approcha d’un salon particulièrement détruit.

« Chef, je crois que c’est lui. » On désignait alors un amas de vêtement d’où émanait une forte odeur de sang. Les débris du mur qui lui était tombé dessus masquaient en partie l’homme dont on ne reconnaissait pas le visage. On souleva les différents morceaux pour enfin percevoir cet homme qui ne semblait pas connu des services anglais.

Il est mort ?

L’homme en question prit son pouls au niveau de l’artère carotide et eu une rapide conclusion qui déçut presque le chef de la légion.
« Non, il vit encore. Il est bien amoché, mais seulement inconscient. »

Très bien. Emmenez-le, il se réveillera avec joie et satisfaction dans une cellule d’Azkaban.

On transporta ainsi le corps, et très vite, tous les membres de la Loi disparurent, laissant l’endroit en l’état comme ils en avaient l’habitude, laissant tout le travail aux oubliators à qui ils avaient dit, bien sûr, « de ne pas s’en mêler ».
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Knockin' on Heaven's door... Empty
MessageSujet: Re: Knockin' on Heaven's door...   Knockin' on Heaven's door... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Knockin' on Heaven's door...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Londres :: Centre ville-
Sauter vers: