AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 *La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV)

Aller en bas 
AuteurMessage
Higini Wayra
Serpentard
Serpentard
Higini Wayra

Nombre de messages : 265
Age : 27
Age Roleplay + Sorts : 24 ans sorts 1 2 3
Capacités Spéciales : Souffleur de bois
Date d'inscription : 01/07/2009

Profil du Sorcier
Points de vie:
*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Left_bar_bleue1050/1050*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Empty_bar_bleue  (1050/1050)
Points de mana:
*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Left_bar_bleue900/900*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Empty_bar_bleue  (900/900)

*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Empty
MessageSujet: *La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV)   *La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) EmptyMar 20 Oct - 20:30

Ah ?

Ca y est, il était temps. Higini se réveillait, avec le ventre grognant, désireux d’un soulagement de taille. Higini était dans son bureau, et comme chaque nuit, il s’éveillait vers les trois heures du matin pour préparer son « casse-dalle habituel ». Il l’avait toujours dit, la vie, c’est dans la nourriture qu’on la trouve, et de jour comme de nuit, il fallait écouter son ventre. Il se leva donc, frais comme s’il avait dormis vingt-quatre heure, et sortit de son appartement personnel, direction les cuisines.

La nuit, Poudlard était très silencieuse, situation très agréable à l’époque où il était étudiant et pouvait sortir à sa guise pour faire tout ce que l’établissement interdisait avec ses amis. Que de souvenirs ! De plus, en tant que professeur, il avait tous les droits pour se promener la nuit dans le château.

Hé hé hé ! N’empêche qu’on était sacrément balèze. Sur toutes les fois où on est sortit pour se marrer, on s’est pas fait pincer tant que ça… Tiens, c’est marrant, mais j’ai pas le souvenir que la cuisine soit par là ?


Ca y est, il avait réussit à se perdre ! A force de penser de tout et de n’importe quoi, Higini avait du oublié de tourner quelque part, et il se retrouvait dans une partie inconnue du château. Il fallut faire demi-tour, chercher un endroit connu, et repartir, ce qui lui fit perdre près d’une demi-heure ! Son ventre n’appréciait pas. Naturellement, les escaliers qui bougeaient dans tous les sens n’aidaient pas… De plus là au coin d’un couloir deux élèves se bécoter en toute impunité. Il les regarda pendant une dizaine de seconde …
Que c’est beau l’amour… pensa-t-il avec son sourire malsain
Il s’avança vers le jeune couple en silence puis murmura


Lumos

Le couloir s’éclaira sur les deux jeunes gens. Higini leur fit moult remontrance et leur dit de ne pas trainer de filer au lit où il les enverrait chez le professeur de métamorphose. Les deux étudiants filèrent en vitesse.
Enfin, lorsqu’il arriva devant le portrait représentant la corbeille de fruit, son ventre gémissait et faisait tant de bruit que quelques tableaux se réveillèrent, mécontents.


Bon, ça va, hein, vous pouvez pas comprendre, vous n’avez jamais faim !

Il chatouilla la poire, la poignée dorée apparue, et il put enfin arriver dans son lieu préféré, après le terrain de Quidditch. Les elfes n’étaient pas là, ils s’activaient dans le château, et Higini pouvait se servir lui-même, ce qu’il appréciait particulièrement.

Bon, bon, à la besogne ! Qu’est-ce que je vais prendre moi… Alors, ça, ça, et puis ça aussi... Oh, du saucisson ! Miam…

Le début d’un casse-dalle fort appétissant, qu’Higini commença immédiatement à engloutir après s’être installé sur une des tables…

Aaah, ça fait du bien !

Il découpa soigneusement le morceau de pain posé devant lui, il prit ensuite le saucisson qu’il avait attrapé au passage. Il entreprit d’en faire de fine tranche, pour pouvoir en mettre plus, il dégusta ce petit apéritif et entendit un bruit derrière lui. Il se retourna la bouche pleine et lança.

Chumos… Rien ne se produisit et il dut déglutir avant de recommençai, Lumos. La boule lumineuse éclaira la pièce. Il se tourna dans tout les sens pour, enfin, trouver le responsable de ces bruits. Une bouteille de bieraubeurre cogné contre un mur.

Oh ma petite t’as voulu t’échapper bin c’est loupé…


Il la décapsula et en bue de longue gorgé avant de reprendre la dégustation de son sandwich. Il mit les deux pieds sur la table et s’enfonça dans son fauteuil.

_________________
*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Higi10
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/biographies-des-personnages-
Jimy Raven
Gryffondor
Gryffondor
Jimy Raven

Nombre de messages : 1269
Age : 29
Age Roleplay + Sorts : 17 ans sorts 1 2 3 SPE 1 2
Capacités Spéciales : ... Mystère ...
Créature : Enfant du Feu -
Date d'inscription : 26/02/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Left_bar_bleue1750/1750*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Empty_bar_bleue  (1750/1750)
Points de mana:
*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Left_bar_bleue2270/2270*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Empty_bar_bleue  (2270/2270)

*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Empty
MessageSujet: Re: *La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV)   *La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) EmptyMar 20 Oct - 22:02

-Sécurité : Si vous êtes au bureau, veuillez vous abstenir de lire ce poste. Sous peine de nuisances dues à un rire compulsif et incontrôlable.

-GENTILLE LA SAUCISSE !!! GENTILLEEEEE !!!!

Encore une nuit passée à leur courir après. A qui ?
MAIS AUX SAUCISSES !!! Ces petites bêtes là lui avait donné du fil à retordre et ça en devenait navrant. Les expériences douteuses, les sorts ratés, Jimy en connaissait un rayon mais le coup des saucisses volantes c'était une première à Poudlard. Tout avait commencé un jour un peu sinistre. Enfin le résultat était là. On voyait des bancs de saucisses voler au dessus de Poudlard. C'était un fait ... Intriguant, bien qu'amusant au plus haut point. On se demandait parfois à quel point un élève pouvait marquer les esprits sur son passage. Jimy se disait que ce coup si on ne pouvait pas l'oublier avant des siècles. C'était satisfaisant quelque part, même si il aurait préféré qu'on le retienne pour une raison plus glorieuse qu'avoir fait voler des saucisses dans le ciel de Poudlard des mois durant.


-Carottes sont cuites ! J'TE TIENS !!!

Un beau vole plané. Ralenti, bond de la saucisse ! Un balcon ? BALCON !!!!!

-Nooooooooooooooooooon !!!

Et c'est un Jimy qui dévale les étages cheveux au vent. Saucisse bien en main. Cette petite strasbourgeoise lui avait donné du fil à retordre mais cette fois, même si il allait mourir en s'écrasant lourdement en bas des escaliers, il était sûr d'une chose ... C'est que la saucisse ne s'en tirerait pas non plus. Et en dévalant les étages, le garçon souriait, saluait chaque fois qu'il croisait quelqu'un. Bien sûr il ne salua pas Higini lorsqu'il vit celui-ci avoir un geste obscène envers une poire ...

-Maintenant ils ont besoin de se caresser la poire ! Mais où va le monde ?

La chute. Pas si lourde finalement. Jimy tira sa baguette calmement, la pointa sur la saucisse et d'un ton clair il lui lança un sort d'agrandissement. Maintenant, en plus d'être vivante, la saucisse était mutante. Cependant elle lui prodigua un bon matelas à l'atterrissage.

-Maintenant j'en ai assez. Ignis Orbis Pareo !

Et le jeune homme se sentit revivre en voyant une sphère de flammes encercler la saucisse jusqu'à la cuir à point. Après tout, ce n'était pas donné à tout le monde de faire cuir un aliment de taille aussi modeste par la seule force de son élémentalisme. Ricanant en croquant dedans à pleine dents, le garçon laissa son butin au milieu du couloir pour aller chercher dans les cuisines de quoi la découper. Et puis il éclaira la salle, la trouvant trop sombre à son goût. Agitant une main largement une petite vague de chaleur en émana et tous les cierges se mirent à luire. C'est alors que, en plus de remarquer une attaque imminente des saucisse, le garçon réalisa qu'il se trouvait nez à nez avec ...

-Mr WAyra ...

Prononça-t-il vaguement d'une voix plus qu'étouffée.

-Que faites vous ici ? Hum, permettez ?

Se retournant vers les saucisses prêtes à leur sauter dessus en nombre, le sorcier leur agita sa baguette, sans prononcer mot et à sa grande surprise un sort émana de son arme pour percuter les saucisses. Tout à coup un air de disco fit son apparation est toutes les saucisses se mirent à se tortiller frénétiquement. Bougeant dans le rythme, le garçon oublia déjà le professeur et fut émerveillé de voir que les bouts de viande suivaient ses moindres mouvements.

-Ah ah ah ! Ca me donne envi de chanter tout ça !

Puis alors qu'il entâmait un petit balai sans se préoccuper de l'effet que cela pouvait produire sur sa réputation, Jimy s'interrompit sec lorsque dans un pas de danse il se souvint alors que le professeur était toujours là, derrière lui, sûrement estomaqué. Se retournant, il afficha le teint le plus pâle qu'il pouvait arborer.

-Je suis de corvée ce soir. Ces petites bêtes courent partout depuis que j'ai ... Que j'ai ...

_________________
*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Bestsi10
- Je n'ai plus de coeur que le coeur à ce que je fais - Et j'ai le visage de celui qui n'a plus que rancoeur -
Revenir en haut Aller en bas
Axel Kalyll
Admin
Admin
Axel Kalyll

Nombre de messages : 1880
Age : 27
Age Roleplay + Sorts : 26 ans sorts 1 2 3 4 MT1-2-3
Capacités Spéciales : ...
Créature : Humain, ou quelque chose dans le genre
Points Prestige : 8
Date d'inscription : 06/07/2009

Profil du Sorcier
Points de vie:
*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Left_bar_bleue1960/1960*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Empty_bar_bleue  (1960/1960)
Points de mana:
*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Left_bar_bleue2420/2420*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Empty_bar_bleue  (2420/2420)

*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Empty
MessageSujet: Re: *La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV)   *La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) EmptyMer 21 Oct - 17:31

La nuit, on dort, vérité établie par beaucoup, et qui semble dans l’ordre des choses. Il est vrai que réveiller quelqu’un peut ne pas être très plaisant : il râle, il s’énerve un peu, alors qu’on n’y est pas forcément pour grand-chose. Mais erreur, réveiller n’importe qui est assez plaisant, lorsqu’on a connu Axel, et qu’on a subi une fois son courroux pour raison nocturne. Car c’était un fait, ne jamais réveiller monsieur Kalyll ! Cette nuit là, l’imprudence était de mise, et quelques uns avaient décidé de jouer avec l’impatience du professeur. Axel rêvait, paisiblement, de choses agréables qui nous font regretter le réveil ; des paysages somptueux, des désirs enfouis qui refont surface, la sublimation de pulsion diverses, le paradis. Bruit sourd, réveil en sursaut.
Qu’eeest cess sessss est ?
Le tout aurait pu s’arrêter là, mais il fallait que le sort s’acharne : chaque nuit, jusqu’au début de l’hiver, Axel dormait la fenêtre ouverte, et se réveillait avec le chant des oiseaux. Il aurait pu se rendormir en oubliant son réveil soudain, se retourner dans son lit et retrouver le rêve qu’il venait de quitter, mais…

Aucun chant pour le sortir du sommeil, mais une saucisse. Une saucisse qui, alors qu’il s’apprêtait inconsciemment à se rendormir, lui arrive sur la figure après s’être faufilé par la fenêtre et qui le sort définitivement de sa torpeur.

AAAH !! Qu’est-ce que c’est que ce truc !!! Mais…

Un bond, phénoménal pour quelqu’un dont l’apathie était total quelques secondes plus tôt. Axel s’était précipité vers la fenêtre, la saucisse fautive à la main, pour voir autour du château une quantité impressionnante de ces congénères, formant une danse presque parfaite, si l’une d’entre elle n’était pas sorti des rangs.

Qu…

Sans vraiment se rendre compte d’abord de l’ambiance du château, trop focalisé sur ce ballet de saucisse, Axel ne percevait pas la musique qui résonnait jusqu'à sa chambre. Il ne dormait pas loin de sa salle, qui s’avère être, particulièrement proche… des cuisines ?

Non, mais là, c’est quand même DINGUE !!!

Déjà qu’Axel était passablement furieux lorsqu’on le réveillait en pleine nuit, ajouter à cela une flopée de saucisse un peu partout, et de la musique disco qui lui massacre les tympans, et il était incontrôlable. Axel pourtant si calme la plupart du temps, excellait dans ces moments par les excès de colère. Il enfila en vitesse un pantalon et sa veste, et sorti rapidement de sa chambre. Il se dirigeait au bruit, promettant aux tapageurs la plus belle punition de leur vie ! Son instinct ne l’avait pas trompé, et alors qu’il courait à moitié dans les couloirs, le bruit semblait de plus en plus et inexorablement provenir de la cuisine. Un tableau qui l’embêtait ? Un sortilège rapide et efficace.

Comme la soirée aurait put bien se terminer encore, s’il n’était pas tombé sur cette chose au milieu du couloir : une saucisse géante, prenant une place considérable, cuite, qui fit littéralement exploser Axel.
Nahazneheee !!! C’zy, c’zé, c’est… Ahhhh !!!!!!!!

Arrivant devant le fameux tableau de la cuisine, il effleura la poire, prit la poignée, et ouvrit la porte à la volée, s’engouffrant dedans à toute vitesse, sans prendre le temps de regarder où il mettait les pieds, ni à qui il avait affaire.

Non mais c’est quoi ce bordel !!!! Vous vous rendez compte du tapage que vous faites ???? Qu’est-ce qui cloche dans vos petites têtes !! Vous allez m’arrêter ça tout de suite, ou vous allez le regretter !

Après le petit moment d’agitation totale, ou la furie s’échauffait, Axel prit soin de voir son interlocuteur le plus proche, qui, apparemment était totalement ou partiellement responsable de la situation, puisqu’il dansait avec une saucisse à la main ! D’ailleurs, il ne l’avait encore jamais vu.

ET j’aimerai aussi qu’on m’explique pourquoi des saucisses dansent dans la cuisine de l’école, pourquoi il y en a une au milieu du couloir, et SURTOUT POURQUOI J’AI RECU CELLE LA SUR LA FIGURE !!! enchaîna-t-il en brandissant devant lui la saucisse fautive.

Souffle du taureau prêt à charger. Axel était bombé, un mot suffisait à lui faire lâcher ses nerfs sur le pauvre élève, et lui donner assez de retenue pour le restant de ces jours. Ne jamais réveiller Axel Kalyll au milieu de la nuit, voilà la morale de l'histoire.

_________________
*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Blinda11
Rien n'arrête un vent qui souffle, un esprit.
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Jimy Raven
Gryffondor
Gryffondor
Jimy Raven

Nombre de messages : 1269
Age : 29
Age Roleplay + Sorts : 17 ans sorts 1 2 3 SPE 1 2
Capacités Spéciales : ... Mystère ...
Créature : Enfant du Feu -
Date d'inscription : 26/02/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Left_bar_bleue1750/1750*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Empty_bar_bleue  (1750/1750)
Points de mana:
*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Left_bar_bleue2270/2270*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Empty_bar_bleue  (2270/2270)

*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Empty
MessageSujet: Re: *La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV)   *La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) EmptyJeu 22 Oct - 12:37

Un disque qui déraille, la musique qui s'arrête.
Visiblement certains professeurs étaient mal informés de ce qui se passait dans l'école même où ils travaillaient. Dommage aussi que Jimy puisse utiliser son rang de préfet pour faire sauter la moindre retenue, sous prétexte d'un ordre expresse formulé par Albus Dumbledore lui même l'autorisant, le contraignant en réalité, à traquer les saucisses chaque nuit jusqu'à ce qu'en il n'en demeure plus une. Jimy aurait pu faire le malin même, si seulement ça avait été son genre ... Mais le garçon était un être maladroit, fier, mais absolument sans savoir faire avec les gens, sans parler de l'absence de ne serait-ce qu'une once de ce qu'on nomme la diplomatie. Un Gryffondor, un fier Gryffondor. Malgré le déraillement de la musique à la vue absolument horrible de Mr Kalyll, les saucisses continuèrent de se dandiner quelques instants avant de reprendre leur envole et de s'enfuir pour de bon, encore.


-NON MAIS VOUS ÊTES DINGUE DE HURLER COMME CA ?! JE LES TENAIS CES SATANÉES SAUCISSES !!!

Puis attrapant un saucisson, en réalité, tirant des mains celui d'Higini à moitié dévoré, il refila un coup en pleine poire à son professeur. Puis, réalisant soudain ce qu'il venait de faire, le garçon se dit que cette fois il n'avait plus d'excuse pour s'en tirer. Frapper un professeur avec un saucisson devait être un délie très grave, très sévèrement puni ! Même si Jimy savait qu'il exploserait de rire lorsque Mr Kalyll exposerait à Albus Dumbledore la raison de sa retenue. C'était amusant, en fait, de voir tout ce qu'on pouvait faire pour s'enfoncer, même en étant déjà au fond. Le professeur de Métamoprhose avait vraiment soudaine un air abominable, ses cheveux en vrac et son nez presque crochu à la lumière des chandelles ...

-Je sais d'où vient le stéréotype de l'hideuse sorcière désormais ...

Murmura Jimy à voix basse.
Mais cela n'arrangerait sûrement pas son cas non plus si toute fois quelqu'un dans la pièce avait entendu sa remarque. Que pouvait-il bien faire pour s'échapper à présent ?


-Ignis Nebula Pareo !

Et un immense brouillard apparu dans la salle, manquant d'étouffer les deux professeurs à présent nez à nez. Lorsque la pièce redevint plus ou moins visible, Jimy avait disparu et dans un faible murmure à peine audible, tous les cierges cessèrent de briller en même temps. L'élément du feu était un précieux allié, le genre d'allié qui permet de se tirer de bien des situations. Et à l'heure actuelle, ce que voulait Jimy, c'était fuir la retenue ... Il y avait là une solution, atteindre le bureau d'Elmound Silver avant les autres. Mais alors que le garçon voulu quitta la pièce, il se prit la porte de plein fouet. Porte qui bien sûr était verrouillée, étant donné l'heure qu'il était. En voulant tirer sa baguette, le garçon réalisa avec hantise qu'il l'avait tombée en chemin.

-Oups.

Il y avait des moments où le garçon aurait vraiment adoré pouvoir laisser rentrer son dragon dans les murs même du château, mais bien entendu cela serait trop dangereux surtout poserait un problème de place. Revêtant sa cape d'invisibilité, le sorcier s'empressa de se planquer sous une table avant que tout le brouillard ne se dissipe entièrement. Alors qu'il fixait Axel, la peur au ventre, une chose étrange se produisit. Sans que Jimy ne s'en aperçoive au départ son pendentif était très chaud, ce qui commença à le faire suffoquer. La pierre de feu dans l'une de ses poches, comme il aimait à ne jamais la quitter et sur la consigne formelle d'Albus d'en prendre soin comme la prunelle de ses yeux, le préfet se sentit empli d'une grande chaleur à son tour et alors que le scintillement de sa pierre faisait reluire sa poche, il s'étonna de voir son pantalon brûler.

-Hey ! Hey ! Heeeeey !!!

Sortant à toute vitesse de sous la table pour s'éteindre avec le premier liquide venu, Jimy heurta une nouvelle fois Axel, lui tombant dessus, complètement trempé. Mais au moins, la pierre avait cessé de faire des siennes et le pendentif avec.

-Je vous assure, je peux tout vous expliquer.

_________________
*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Bestsi10
- Je n'ai plus de coeur que le coeur à ce que je fais - Et j'ai le visage de celui qui n'a plus que rancoeur -
Revenir en haut Aller en bas
Axel Kalyll
Admin
Admin
Axel Kalyll

Nombre de messages : 1880
Age : 27
Age Roleplay + Sorts : 26 ans sorts 1 2 3 4 MT1-2-3
Capacités Spéciales : ...
Créature : Humain, ou quelque chose dans le genre
Points Prestige : 8
Date d'inscription : 06/07/2009

Profil du Sorcier
Points de vie:
*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Left_bar_bleue1960/1960*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Empty_bar_bleue  (1960/1960)
Points de mana:
*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Left_bar_bleue2420/2420*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Empty_bar_bleue  (2420/2420)

*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Empty
MessageSujet: Re: *La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV)   *La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) EmptySam 31 Oct - 23:17

« Je vous assure, je peux tout vous expliquer. »

Qui n’a jamais pendant ses études prononcé ces quelques mots ? Axel était un élève qui recherchait souvent les ennuis, et les trouvait généralement, et c’en était même devenu un réflexe. Je peux tout vous expliquer. Changement de rôle, changement de perception, et au lieu d’être l’élève fautif, il se retrouvait professeur, avec sur le ventre un jeune homme apparemment plein de ressource et encore plus maladroit qu’Higini. Higini ??? Axel venait juste de se rendre compte de la présence de son collègue, tranquillement installé et grignotant dans son coin, sans vraiment se soucier de ce qui l’entourait, à part les saucisses. Axel, qui avait les nerfs légèrement moins à vif, mais qui restait assez coléreux pour tuer sur place le dissident, retourna sa pleine attention sur lui, toujours étalé de son long sur Axel, avec l’expression du coupable pris la main dans le sac, c’est-à-dire de la plus parfaite innocence.

Tout expliquer ? Vous voulez dire la présence de saucisses dansantes dans la cuisine au beau milieu de la nuit, la saucisse géante calcinée dans le couloir, votre façon totalement irrespectueuse de vous adressez à moi, et qui plus est en me frappant avec une saucisse, la tentative de fuite en lançant délibérément un sortilège contre deux professeurs, le pourquoi de vous voir en ce moment même allongé sur moi après mettre rentré dedans, et votre incroyable maladresse qui provoque le plus grand désordre que j’ai jamais vu ? Allez-y, allez-y, je vous écoute !! Profitez en donc pour me dire votre nom, jeune homme, et la présentation sera totale !

Vous connaissez ce sourire ? Celui exagéré de l’homme qui réprime toute colère, où l’apparente bonté fait plus peur que les plus grands hurlements ? Axel, tout en finissant ce discours, agita sa baguette, et avec quelques incantations en tête, fit du siège voisin de celui où était installé Higini une marionnette obéissant à ses moindres désirs, et qui saisit le jeune homme par la taille, l’installant de force entre ses accoudoirs. Axel se releva alors, et se rapprochant de l’élève, suffisamment près pour le sonder par son regard le plus perçant, poursuivit, sans l’once d’un sourire, mais avec une dureté soudaine dans la voix.

Je vous en prie.

Il fallait avouer une chose : ce n’était pas un record, mais cela s’en rapprochait. Tant d’idiotie dans une même nuit, cela faisait longtemps qu’Axel n’en avait pas vu. Même pas sûr qu’ils en auraient fait autant à l’époque lui et ses camarades Serpentards, et pourtant, ils en avaient fait des choses. Il lui fallait maintenant trouver de quoi satisfaire sa pulsion première, et punir l’élève comme il se devait. Bien sûr, il n’était pas nécessaire de lui en parler maintenant, mieux valait attendre les belles explications, sans doute complètements tirés par les cheveux. Avant la sentence, on écoute, et on s’amuse. Axel saisissait bien mieux depuis quelques temps pourquoi les professeurs aimaient tant le punir, par les pires crasses qui soient. Et dire qu’Higini ne saisissait même pas l’occasion… C’en était presque frustrant. Après tout, du groupe, c’était lui qui faisait le plus de tapage, il s’y connaissait autant, voir plus qu’Axel en matière de punition ! Quel dommage de ne pas utiliser de telles connaissances…

Enfin, le spectacle continuait, comme il se doit, et précédant les premières paroles de cet élève, Axel en ajouta une dernière, pour, en bon scénariste, finir agréablement. Dans sa main droite, il tenait encore la célèbre saucisse (si, si, celle qui l’a réveillé !!), et poursuivit son petit discours par quelques mots, incitant l’élève à débiter en moins d'une minute, si possible, toutes ses idioties.


Allons, je ne vais pas vous manger. Pas encore. Un croc, et la moitié de la saucisse engloutie : effet théâtral parfaitement réussis.
Mmh, pas mauvaise, cette saucisse...!

_________________
*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Blinda11
Rien n'arrête un vent qui souffle, un esprit.
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Jimy Raven
Gryffondor
Gryffondor
Jimy Raven

Nombre de messages : 1269
Age : 29
Age Roleplay + Sorts : 17 ans sorts 1 2 3 SPE 1 2
Capacités Spéciales : ... Mystère ...
Créature : Enfant du Feu -
Date d'inscription : 26/02/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Left_bar_bleue1750/1750*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Empty_bar_bleue  (1750/1750)
Points de mana:
*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Left_bar_bleue2270/2270*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Empty_bar_bleue  (2270/2270)

*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Empty
MessageSujet: Re: *La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV)   *La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) EmptyDim 1 Nov - 10:52

-Deux mots ? Vous y tenez vraiment ?

Et en affichant le plus large et le plus mesquin des sourires. Vous savez, celui qui fait comprendre au sadique face à vous prêt à tout pour vous lyncher qu'il prend ses désirs pour des réalités ? Ce petit sourire là même qui vous met encore plus en rogne alors que vous pensiez que cette fois vous teniez vôtre proie. C'est aussi ce petit sourire qui vous pousserez à la faute, en frappant volontairement un élève alors que vous êtes son professeur et que vous devez garder calme et pondération. Qui donc lui avait appris cela ? Mais Atanys bien sûr. Donc, tout en gardant son calme, Jimy se redressa lentement dans son siège, toujours souriant puis tendant le doigt bien loin vers un papier collé au mur signé de la main d'Albus Dumbledore, Jimy décocha en plein coeur les deux mots qui font le plus mal à un professeur lorsqu'il s'apprêtait à mettre son autorité en vigueur aussi maladroitement que pensait le faire Axel.

-Le Directeur.

Puis Jimy fut tenté de ne plus dire un mot, laissant le soin à Axel de consulter le petit papier selon lequel d'une part, il devait laisser le soin à son directeur de maison de le punir lui même, quand d'autre part il n'avait par dessus tout aucunement le droit de le punir pour cause de saucisse volante dans la mesure où Albus lui même l'avait déjà puni il y a des mois de cela, lui ordonnant alors de toutes les capturer, une à une si nécessaire jusqu'à ce que plus une once de saucisse ne vole dans le ciel de Poudlard. Et son teint assez livide d'ordinaire se mis à s'éclaircir de victoire, à brunir de sadisme. Ca devait le démanger, de lui en coller une. Ce qu'il fallait savoir avec Jimy Raven, c'est qu'aussi maladroit soit-il, à chaque fois qu'on pensait l'avoir coincé, il avait tellement bien tout orchestré qu'il s'en tirait à tous les coups sans trop de mal. Sur un des murs, deux portraits qui avaient observé la scène se regardèrent mutuellement, avant de s'interroger sans discrétion, à tel point que cela vint tinter comme des cloches aux oreilles du Serpentard prêt à fondre sur sa proie.

-Vous croyez qu'il sait ce qu'il fait ?

Et l'un des deux portraits adressa un clin d'oeil au garçon, reluquant comme un échec et maté le professeur Kalyll.

-Bien entendu, c'est ce qui lui permet d'en faire autant.


Et les deux tableaux fondirent aux éclats, riant littéralement de la situation. Jimy sentit son ventre se durcir, son torse se bomber, étouffant un rire qui demandait lui aussi à sortir. Mais il en avait fait assez pour ce soir, se moquer ouvertement serait bon à lui faire prendre le double lorsqu'Axel le conduirait par la peau des fesses jusqu'à son directeur de maison. Cependant, il ne devait pas ignorer qu'un préfet en service était difficilement sanctionnable, surtout lorsque Jimy réalisa qu'Axel deviendrait la risée des professeurs si il racontait à tout le monde qu'il n'avait pas su s'en tirer face à un pauvre morveux d'une dizaines de piges et quelques années de plus. C'était jouissif, d'être à sa place en cet instant précis.

-J'ignore ce que vous allez trouver pour punir un préfet sous la juridiction de Gryffondor, mais je meurs déjà d'impatience de le savoir. Oh oui, vous allez me retirer des points sûrement. Ces mêmes points qu'un autre professeur s'empressera sûrement de restituer.

Pensa-t-il tout à fait honteusement.
La sentence serait terrible mais Jimy tenait à la mériter. Ce qu'il avait fait jusqu'alors ne devait pas suffir à lui fournir une nouvelle excuse pour se retrouver à nettoyer la forêt interdite sous une pleine lune angoissante et entouré de créatures prêtes à le bouffer d'une traite. Si seulement il n'avait pas eu un dragon pour se protéger ... Sortant la pierre de sa poche pour s'assurer de son état, il s'interrogea enfin sur le pourquoi du comment elle avait agit ainsi ? Il voulu la ranger mais curieusement il ne parvint pas à ramener sa main vers sa poche. Comme si il devait voir quelque chose ici même.


-Saleté de cailloux !

Cria-t-il en se tapant le bras de l'autre main pour le faire plier.

_________________
*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Bestsi10
- Je n'ai plus de coeur que le coeur à ce que je fais - Et j'ai le visage de celui qui n'a plus que rancoeur -
Revenir en haut Aller en bas
Higini Wayra
Serpentard
Serpentard
Higini Wayra

Nombre de messages : 265
Age : 27
Age Roleplay + Sorts : 24 ans sorts 1 2 3
Capacités Spéciales : Souffleur de bois
Date d'inscription : 01/07/2009

Profil du Sorcier
Points de vie:
*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Left_bar_bleue1050/1050*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Empty_bar_bleue  (1050/1050)
Points de mana:
*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Left_bar_bleue900/900*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Empty_bar_bleue  (900/900)

*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Empty
MessageSujet: Re: *La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV)   *La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) EmptyDim 8 Nov - 18:20

Intolérable !!

L’arrivée tonitruante d’Axel ne lui avait fait aucun effet, pas plus ses hurlements, ni la danse ridicule du préfet : Higini était difficilement perturbable lorsqu’il avait en face de lui de quoi faire rêver la reine d’Angleterre par des mets raffinés : de la charcuterie, de la charcuterie, de la charcuterie ! Mais Jimy Raven avait fait une chose, la pire de toute sa vie, inexcusable ! Frapper Axel n’avait rien de bien incroyable, mais oser lui prendre son saucisson des mains, qu’il s’apprêtait à engloutir… Sacrilège !! Sacrilège !!!

Je vais te faire la peau, mon petit, tu vas te sentir comme une saucisse grillée !

Naturellement, tout comme il l’avait été dans son cours, Jimy était très plein de ressources ! Un brouillard très dense s’était abattu sur la cuisine, et Higini ne voyait plus rien ! Précisément au moment où il essayer de se lever ! Ni une, ni deux, voici Higini qui se retrouve le cul par terre, ayant trébuché sur il ne savait quoi, et ayant essayé de se rattraper au premier truc à porté, il fit tombé la table et les mets dessus ! Naturellement, le reste suivit le mouvement, et bientôt, Higini se retrouvait complètement écrasé par les chaises et fauteuils qui s’étaient tous affalés sur lui. Et naturellement, personne ne se souciait de lui !

Ca vous dérangerez de me filer un coup de main !!

Après un petit discours d’Axel (j’y crois pas, il a même pas parlé du saucisson !), celui-ci semblait enfin prêt à l’aider. Seulement, Higini se leurrait bien ! Certes, le sortilège lancé par son ami avait dégagé une chaise qui l’incommodait, mais c’était seulement pour faire s’asseoir le Jimy, et absolument pas pour lui donner le fameux coup de main dont il avait vraiment besoin ! Il dut donc dégager lui-même ses mains et ses jambes pour saisir et frapper violemment les chaises et la table qui restaient sur lui.

Axel, merci, beaucoup !! Après mettre occupé de Raven, c’est toi qui prendre cher !!

Enfin, après quelques efforts, Higini parvint à écartait le tout. Il se leva, avec la corbeille de viande sur la tête, et quelques victuailles qui pendaient autour de lui, et alla directement vers son principal objectif ! Vengeeence !!! Jimy venait de donner un papier, avec un air de triomphe assez surnaturel dans une telle situation. Axel s’apprêtait à le lire, mais Higini lui arracha directement des mains.

Donne-moi ça, et laisse-moi faire !

Higini le parcourut en vitesse, comprenant très bien la situation. Jimy Raven, préfet de Griffondor, avait été puni par Albus Dumbledore lui-même pour avoir provoqué, on pouvait le dire, une invasion de saucisses vivantes dans le château. Qu’y trouvait-on ? Une magnifique excuse pour faire du tapage la nuit, rien de plus !

Je serais vous, je me tairais… Oui, vous deux, là, les commères ! C’pas possible ces tableaux ! Tu fais le malin, Jimy Raven, mais on ne me la fait pas à moi ! Il n’y a rien la dedans qui explique ton… euh… comportement, là, ce qu’il a dit ! Et on ne joue pas avec la nourriture ! Comment tu as pu oser me prendre le saucisson des mains !! Il avait l’air délicieux ! Tu me l’as pourri ! Non mais regardez-moi ça, dit-il en attrapa le saucisson, qui avait beaucoup souffert, il est complètement tordu, immangeable ! Tu as pensé au pauvre qui l’a fait ? Et au pauvre qui devait le manger !! C’est impardonnable…

Il dégagea alors le plat qui lui tombait constamment devant les yeux, dégageant au passage une flopée de saucisses, jambons, bacon, et charcuteries en tout sens.

Bien, nous allons donc pouvoir compléter la punition d’Albus Dumbledore… Ca fait des mois que tu traînes, que les saucisses volent toujours en tout sens ! Et bien on va arranger ça, ne t’inquiètes pas !

Hop, il fit apparaître un papier, même format de celui du directeur, afin d’ajouter sa petite note.

Donc, c’était quoi déjà ? Ah oui !

Motif… A parlé irrespectueusement à ses professeurs, Mr Wayra et Mr Kalyll. A lancé un sortilège contre les dits professeurs, afin de s’enfuir et éviter la punition. Devant témoin.

Mmmh…

A frappé son professeur, Mr Kalyll, sans aucun respect pour le travail des elfes. Alors qu’il devrait œuvrer pour la punition d’Albus Dumbledore, perd son temps dans la cuisine.

Pas mal, pas mal !

Et la sanction !
Pour compléter la punition de Dumbledore et permettre sa réalisation plus rapidement. Jusqu’à l’aube, monsieur Raven devra, sur un balai volant, récupérer toutes les saucisses volantes à l’extérieur de Poudlard ! Aucun dragon et aucune magie ne pourra être utilisée, bien sûr. La sanction se réalisera sous la surveillance de son professeur de vol, Higini Wayra, et du professeur de Métamorphose, Sortilèges et Enchantements, Axel Kalyll.


C’était une belle punition ! N’importe quel élève aurait été très heureux d’avoir une telle punition : faire du balai volant toute la nuit, le rêve de n’importe qui… Sauf Jimy Raven ? Higini chuchota deux mots à son collègue.

On va bien s’amuser, comme dans le bon vieux, temps, pas vrai ?

Allez, ne perdons pas de temps ! Axel, tu signes s’il te plait ? Accio balais ! Vous avez de la chance, vous serez les premiers à tester mes nouveaux balais ! Je viens de les créer.

Il ouvrit la fenêtre, les balais arrivèrent. Après en avoir lancé un à l’élève qui ne savait apprécier la nourriture à sa juste valeur, il lui dit quelques mots.

Après toi, Raven !

_________________
*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Higi10
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/biographies-des-personnages-
Axel Kalyll
Admin
Admin
Axel Kalyll

Nombre de messages : 1880
Age : 27
Age Roleplay + Sorts : 26 ans sorts 1 2 3 4 MT1-2-3
Capacités Spéciales : ...
Créature : Humain, ou quelque chose dans le genre
Points Prestige : 8
Date d'inscription : 06/07/2009

Profil du Sorcier
Points de vie:
*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Left_bar_bleue1960/1960*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Empty_bar_bleue  (1960/1960)
Points de mana:
*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Left_bar_bleue2420/2420*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Empty_bar_bleue  (2420/2420)

*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Empty
MessageSujet: Re: *La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV)   *La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) EmptyDim 8 Nov - 18:43

Le directeur ? Il me prend vraiment pour un imbécile celui là…

Axel avait attrapé le mot que lui présenté l’élève. Il semblerait qu’il ne comprenne pas vraiment ce qu’il se passait, du moins était-ce la seule explication qu’Axel trouvait à son comportement vraiment hors de propos. Et Axel devait avoir beaucoup changé, ces quelques années ! Enfin, aucune importante. Alors qu’il s’apprêtait à lire, un titan, un taureau, un minotaure, s’empara de la feuille si brusquement qu’Axel resta un instant le bras en l’air, bouchée bée, regardant avec ahurissement l’Higini qui venait de débarquer. Il écouta à peine son « Donne-moi ça, et laisse-moi faire ! » Higini lui volait son élève ?

La situation était cocasse… Cet élève aurait pu détruire la moitié du château, tenter de l’assassiné, ou quelque chose dans le genre, Higini n’aurait pas bougé d’un geste, surtout avec de la nourriture sous le nez. Mais il avait fait l’extrême erreur, peut-être même aurait-il put réussis à s’en sortir s’il ne l’avait pas faite, de décider de frapper Axel avec le saucisson piqué à Higini, ce qu’il ne fallait jamais faire ! Hélas, le discours était un petit peu trop centré sur la nourriture, Axel aurait aimé intervenir, mais il avait été soudainement totalement oublié ! Quelque chose avait cependant intrigué Axel…Jimy Raven. Pourquoi ce nom lui disait-il quelque chose ? Alors qu’Higini enchainait, et parlait sanction, Axel se préoccupait subitement beaucoup moins de l’action autour de lui. Il fouillait dans sa mémoire à la recherche de ce nom, qu’il était sûr d’avoir déjà entendu. Soudainement, une parole lui revint, comme s’il avait en face de lui miss Lebrec, abattue dans son bureau, juste avant qu’il… qu’il ne s’évanouisse et voient ces étranges images. « Et Jimy... Monsieur Jimy Raven, préfet de Gryffondor également. » C’était donc lui. C’était donc lui dont parlait miss Lebrec, ce soir là dans son bureau.

Je comprends mieux ce qu’elle voulait dire, maintenant… Pittoresque, comme personnage.


« Et la sanction !
Pour compléter la punition de Dumbledore et permettre sa réalisation plus rapidement. Jusqu’à l’aube, monsieur Raven devra, sur un balai volant, récupérer toutes les saucisses volantes à l’extérieur de Poudlard ! Aucun dragon et aucune magie ne pourra être utilisée, bien sûr. La sanction se réalisera sous la surveillance de son professeur de vol, Higini Wayra, et du professeur de Métamorphose, Sortilèges et Enchantements, Axel Kalyll. »


C’est quoi cette punition ? Comment un élève, tous si fadas de Quidditch, pouvait se sentir puni ? Qu’est-ce que tu fabriques, Higini…

Euh…

Et puis comment ça, sous la surveillance de son professeur de Métamorphose ? Jusqu’à l’aube, voir des gars virevoltés sur des balais !! Jamais ! Non, pire encore… Higini semblait vouloir qu’Axel vol également ! Quelle idée ! Mais ce n’était pas le moment de chipoter. Quand on lui présenta le papier, il le signa, mais dès qu’Higini alla vers la fenêtre, il tapota la feuille, ajoutant quelques lignes : « et dès ce travail fait, ou s’il n’est pas finis, à l’aube, monsieur Raven devra ranger et nettoyer la cuisine mis en désordre par ses soins avant l’arrivée des elfes. » Le sourire aux lèvres, il copia le papier d’un coup de baguette, et fit s’évaporer le second, qui alla se mettre à l’abri. Il redonna la copie à Higini, et essaya de lui dire quelques mots.

Bon, Higini, je sais que ça t’amuse beaucoup, mais tu n’as plus besoin de moi, n’est-ce pas ? Allons, renvois ton balai, moi je vais me coucher.

Celui qui parviendra à me faire retourner sur un balai n’est pas né !

Axel n’avait aucune envie de retourner voletait dans les airs. Il n’aimait pas voir le Quidditch, et encore moins voler lui-même. Déjà qu’à l’époque, il fallait se farcir les cours de vol… Non, vraiment, il était bien mieux sur la terre ferme, et allait y rester.

_________________
*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Blinda11
Rien n'arrête un vent qui souffle, un esprit.
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Jimy Raven
Gryffondor
Gryffondor
Jimy Raven

Nombre de messages : 1269
Age : 29
Age Roleplay + Sorts : 17 ans sorts 1 2 3 SPE 1 2
Capacités Spéciales : ... Mystère ...
Créature : Enfant du Feu -
Date d'inscription : 26/02/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Left_bar_bleue1750/1750*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Empty_bar_bleue  (1750/1750)
Points de mana:
*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Left_bar_bleue2270/2270*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Empty_bar_bleue  (2270/2270)

*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Empty
MessageSujet: Re: *La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV)   *La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) EmptyDim 26 Sep - 8:48

C'est sûr. Ca fait salé pour une punition.
Un large sourire sur les lèvres, Jimy ne perdit pas le nord pour autant. Après tout, si ces deux guignols avaient envi de s'exciter pour une saucisse et un oublie de moutarde, ça les regardait. Commençant à faire demi tour dans l'irrespect le plus total, le garçon fut sans consistance saisit par le col à l'énonciation de la punition la plus cruelle qui soit. Le mot balais le fit d'abord frémir un moment de douleur, le mot vol lui endolori tout le bas du dos, et le mot balais accompagné du mot vol pour causer le maux de la saucisse volante lui fit carrément mordre la poussière. Se retournant vers le professeur Wayra, le garçon le fixa sans bouger un cil, bien raide, livide. Et d'un ton blafard et hautement sarcastique, il explosa d'un rire tonitruant qui envahi toute la cuisine. Il riait, encore et encore sans s'arrêter. Mais quand il vit que les deux professeurs ne haussèrent pas un cil pour rire avec lui, le garçon cessa aussitôt. Les balayant du regard tour à tour, il s'approcha, vaguement, un doigt en avant et la tête emportant son corps, d'un pas bancal et hésitant.

-Alors il ne sont pas au courant ?

Et laissant à nouveau un maigre et sadique sourire envahir son visage et l'éclairer totalement, le garçon se mit à les toiser de nouveau de cet air insolent qu'il lui détestait tant. Après tout, on ne change pas en un claquement de doigt à cause d'une punition, Jimy avait l'habitude et puis, il était quand même préfet. Inspirant profondément un court moment, il réfléchit à ce que ferait Atanys en de pareilles situations. Et la seule idée qui lui vint fut de tâter le terrain pour trouver comment mieux les pourrir à leur propre jeu.


-Vous voulez que moi, Jimy Raven, je monte sur un balai, qui vol de surcroît, pour récupérer, dans le ciel, on s'entend, tout un banc de saucisse volante ? Tout ça sans peine ni mal, dans l'espérance que personne ne sera accidenté et que vous allez rentrer, naturellement, en un seul morceau ?

Puis d'abord tenté d'éclater de rire à nouveau à s'en rouler par terre, le garçon se contenta de broncher en se contenant, manifestant son rire intérieur par un simple bruit de gorge et un tremblement de menton. Une larme lui en aurait presque couler sur la joue, si bien sûr il avait été capable de pleurer pour autre chose que de jouer la comédie. Le gryffondor fit alors mine de s'exécuter, s'avançant d'une main tremblante vers le balai. Ce dernier ne sembla pas bouger, sage, prêt à se faire saisir. Jimy se rassura alors en se disant que pour une fois, peut être que tout allait bien se passer. Tendant la main vers l'instrument de vol, le coeur battant à la chamade, le jeune homme fixa l'engin totalement alerte.

-De...Debo... Debout gentil pet...

Et aussitôt le balai vint littéralement lui mettre un coup en plein visage, se redressant de trop. Le nez en sang, Jimy se mit aussitôt à hurler de douleur en terminant sa phrase.

-SAL**** ***** **** ******* ******** (En raison de ce court moment de blasphème à la langue française si fleurie, nous allons nous pencher sur un bref exposé au sujet de la saucisse volante d'Alaska. Imaginez une terre neutre, fade, une banquise s'étendant à perte de vue. Là où les pingouins ne sautent pas, la saucisses volante d'Alaska, plus communément appelée Serpentina porcide D'Alaska les poussent dans les eaux gelées pour les regarder se faire amèrement dévorer par le grand chondrichthyens ou grand requin blanc.) de balai de mes deuuuux !

Et quand le silence revint enfin, Jimy regarda avec des yeux ronds les deux professeurs, qui ne manquèrent pas de remarquer qu'avec un cri pareil il avait dû réveiller l'école entière, si ce n'est les centaure au fin fond de la forêt interdite. Esquissant un petit rire qui signifiait les ennuis dans lesquels il venait encore de se mettre, il libéra un simple "Aïe" pour tenter de rattraper le coup. Attrapant finalement le balai d'une main ferme, il fit chauffer son poing à la limite de générer une flamme pour se venger de cette saleté de coton tige en fibre de bois.

_________________
*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Bestsi10
- Je n'ai plus de coeur que le coeur à ce que je fais - Et j'ai le visage de celui qui n'a plus que rancoeur -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Empty
MessageSujet: Re: *La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV)   *La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
*La Cuisine* Psychopathologie du casse-dalle de trois heures du mat' (PV)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UploadHero ] La Cuisine au beurre [DVDRiP]
» [UPTOBOX] 48 heures par jour [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'École de sorcellerie Poudlard :: Autres lieux-
Sauter vers: