AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 L'enfant, le sang et la terre (PV)

Aller en bas 
AuteurMessage
Sergeï T. Illanokovitch
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
Sergeï T. Illanokovitch

Nombre de messages : 13
Age Roleplay + Sorts : Un certain âge
Capacités Spéciales : Legilimens, Charmes
Créature : Vampire
Date d'inscription : 19/12/2007

L'enfant, le sang et la terre (PV) Empty
MessageSujet: L'enfant, le sang et la terre (PV)   L'enfant, le sang et la terre (PV) EmptyVen 5 Déc - 22:52

Il y avait ceci de bon, lorsqu’on était immortel et que les siècles s’étaient succédés comme autant d’années dans la vie d’un adolescent, que l’on avait de l’expérience. Surtout celle de la nature humaine. Ah ! Qu’ils étaient prévisibles tous autant qu’ils étaient ! Certes, ces nouveaux venus sur la scène, ceux qui venaient de ce … FICM … à la rigueur ils l’avaient amusé en ajoutant quelques notes surprenantes à leur « arrestation ». Sergeï en riait encore ! On lui avait organisé un voyage de luxe, avec une escorte de choix, qui ne lui coûtait rien sinon le plan qu’il devrait mettre au point une fois arrivé à bon port. Mais il ne doutait pas un seul instant de la réussite de celui-ci et des remous que cela créerait sur la scène politique magique anglaise.

Ils avaient voyagé de jour, tandis que le maître vampire dormait. Bien entendu, il aurait très bien pu rester éveillé, même si les heures diurnes avaient tendance à l’engourdir. Cependant il avait très bien réalisé que ses « ravisseurs » tenaient à le ramener en vie avec eux. Et que dès lors il ne risquait pas grand-chose. Considéré comme un bon soldat tombé lors d’une mission diplomatique en Bosnie, ramené par ses collègues éplorés entre ses quatre planches (oui, incrustées de pierres précieuses, on n’avait rien trouvé d’autre comme cercueil et le corps était atrocement mutilé par les éclats d’obus, donc impossible de le transporter autrement que dans cette boîte), Sergeï avait traversé l’Europe de l’Est, de l’Ouest et la Manche en avion. Pour atterrir à Heathrow où une automobile du Ministère assurerait son transport jusqu’en ville. Enfin, tel était le plan prévu. Et ça, Sergeï ne l’envisageait pas un seul instant. Il se devait de leur fausser compagnie avant de pénétrer les épais murs du Ministère. Là il y avait bien trop de sorciers puissants et de sortilèges de protection pour qu’il ait une chance de ressortir sans peine.

Il sentit la lune émerger de ses nuages et emplir le ciel de sa lumière apaisante. Ses yeux impitoyables s’ouvrirent et un rictus s’afficha sur son visage exsangue tandis que l’inspection mentale de son environnement lui apportait quelques informations des plus réjouissantes.

Un chauffeur et un autre sorcier. Ils bougonnent d’avoir dû faire ce transport de nuit. Alors que leur chef … le binoclard sans aucun doute … lui est parti avec son équipe. Normal en même temps, ils n’étaient pas tous en bon état. Et j’imagine qu’ils me préparent le comité d’accueil au Ministère. Bien … Très bien même … Et bien FICM, ce fût un plaisir de vous rencontrer mais nous devrons remettre à plus tard nos retrouvailles. D’autres choses m’attendent qui dépassent votre entendement. La terre … Oui, vraiment, des choses tellement amusantes … Vous ne voudriez pas m’en priver n’est-ce pas ?

La voiture décélérait à présent pour se ranger sur le bas côté de la route. Le centre de Londres n’était plus qu’à quelques kilomètres de là, comme les nombreuses lumières le laissaient supposer. Le copilote s’étonnait de la manœuvre du chauffeur, il n’était pas prévu de s’arrêter, qu’est ce qui lui prenait ? Et puis plus vite ils auraient terminé, plus vite ils pourraient aller au pub. Sérieux, John … Mais John n’écoutait pas. Non, il n’écoutait rien d’audible. Seule la voix suave qui résonnait dans son esprit et qui lui dictait ses actes à venir, ceux qui le condamneraient lui et son compagnon de route.

Lentement, il quitta son siège pour venir ouvrir la portière arrière. Oter la couverture du cercueil. L’ouvrir. La vénération se peignait sur son visage. Jusqu’au dernier moment, jusqu’à la dernière goutte de sang qui quitta son corps, l’extase fût complète. Sergeï lui devait bien ça. Ne commençait-il pas sa nouvelle vie en faisant une bonne action ? Certes, cet humain avait crevé comme un rat, mais le sourire aux lèvres ! Le second n’eut bien entendu pas autant de chance, il ne fallait pas abuser et puis Sergeï avait faim, le premier sorcier n’ayant absolument pas étanché sa soif.

Après avoir récupéré dans les étoffes de son cercueil ses riches possessions, il abandonna la voiture là et transplana vers les lumières de la cité, peu lui important de laisser derrière lui deux corps délestés de leur sang et un cercueil vide. C’était le problème des sorciers que de traiter des affaires à cacher aux moldus, lui n’en avait cure.


Londres, me voilà … Offre-moi tes vices, je suis prêt à les recevoir et à les honorer !

Il ne lui fallût pas longtemps pour trouver un abri. Une boîte de nuit, une bande d’étudiants imprudents, leur appartement en colocation, les charmes de Sergeï … Alexia n’était plus qu’un lointain souvenir, à Londres elle avait trouvé amplement de quoi la remplacer, de jeunes et frais infants qui veilleraient sur son sommeil et lui procureraient toutes les informations dont il aurait besoin.

Et dans cet immeuble, pain béni pour un vampire aux aguets … Une âme pure. Si pure que ce fût un jeu d’enfant que de pénétrer ses rêves. Jamais elle n’aurait la force de combattre ses intrusions, abandonnant ses défenses à son bon vouloir, où qu’elle soit à présent. Même à Poudlard il lui était loisible de la poursuivre de ses assiduités. Quel outil merveilleux entre ses mains diaphanes. La terre viendrait à lui à travers elle, il le savait …
Revenir en haut Aller en bas
Nikita
Invité
avatar


L'enfant, le sang et la terre (PV) Empty
MessageSujet: Re: L'enfant, le sang et la terre (PV)   L'enfant, le sang et la terre (PV) EmptyVen 13 Fév - 23:35

Le soleil de nos jours pâlit dès son aurore,
Sur nos fronts languissants à peine il jette encore
Quelques rayons tremblants qui combattent la nuit ;
L'ombre croit, le jour meurt, tout s'efface et tout fuit !
Qu'un autre à cet aspect frissonne et s'attendrisse,
Qu'il recule en tremblant des bords du précipice,
Qu'il ne puisse de loin entendre sans frémir
Le triste chant des morts tout prêt à retentir,
Les soupirs étouffés d'une amante ou d'un frère
Suspendus sur les bords de son lit funéraire,
Ou l'airain gémissant, dont les sons éperdus
Annoncent aux mortels qu'un malheureux n'est plus !
Je te salue, ô mort ! Libérateur céleste,
Tu ne m'apparais point sous cet aspect funeste
Que t'a prêté longtemps l'épouvante ou l'erreur ;
Ton bras n'est point armé d'un glaive destructeur,
Ton front n'est point cruel, ton oeil n'est point perfide,
Au secours des douleurs un Dieu clément te guide ;
Tu n'anéantis pas, tu délivres ! ta main,
Céleste messager, porte un flambeau divin ;
Quand mon oeil fatigué se ferme à la lumière,
Tu viens d'un jour plus pur inonder ma paupière ;
Et l'espoir près de toi, rêvant sur un tombeau,
Appuyé sur la foi, m'ouvre un monde plus beau...


Sergeï ... !

Réveillée en sursaut, le visage humide, la gorge sèche, elle le voyait devant elle, enfin, elle croyait le voir mais il n'en était rien, c'était juste une hallucination, quoi que... Nikita était couchée depuis des heures et des heures. Son agression à la boutique de chaudrons lui offra un allé simple pour son lit moelleux. Tout le monde la savait en sécurité en ce lieux, magiquement protégé par Lilian Albusi, Baptise Etario, mais qu'en est-il réellement ? La jeune fille se frota machinalement les yeux embrumées par son sommeil. D'un revers de manche, elle essuya ses joues, et inspira profondément, elle se persuadait désespéremment qu'elle ne craignait rien. Après tout, comment un vampire connaîtrait l'existence de son appartement. Depuis le temps qu'il disait qu'il viendrait la chercher à Poudlard, malgré ses nombreuses venues dans les pensées de la petite, il n'était point apparu comme promis. Nikita Albusi n'était pas le genre de personnes à se vanter d'avoir un logement près du chemin de traverse, auprès de ses camarades, ne voyait aucun intérêt à le crier sur les toits. Comment le saurait-il alors ?

Et si la jeune fille en avait rêvé ou bien pensé ? N'étant pas occlumens, la créture aurait très bien pu le savoir alors ? Rien qu'à cette pensée, un mal de ventre, un noeud dans la gorge, elle se sentait pas très bien à cet instant. Quelle heure était-il ? Aucun bruit dans le duplex pourtant sa soeur devrait être dans le logement également. Non ? Nikki était t-elle seule alors ? Quittant son lit, elle descendit les marches la séparant du salon, ses pas étaient vraiment lent, en tenue de nuit, elle se renda dans la cuisine pour avaler un verre d'eau, histoire de se rafraîchir et de s'apaiser un peu. Assise sur une chaise. Ses pensées partèrent vers son amoureux Titus. Où était-il ? Poudlard sûrement ! Que faisait-il à cet instant ? Peut-être qu'il pensait à l'adolescente ou alors il révisait des cours ?! Tout simplement, peut-être était-il en train de dormir non ? Les étoiles, la lune n'étaient plus visible, le soleil à peine réveiller. Nikita observa à travers la fenêtre ce qui se passait à l'extérieur. Rien de grandiose. Que du banal quoi !

Une étreinte. Une nouvelle vie. Des mots qui résonnaient au loin dans son esprit d'adolescente. Une jeune demoiselle d'une pureté exemplaire. Princesse de l'immortalité. Elue des terres sauvages où la danse est de rigueur. Une étreinte. Une nouvelle. Une destinée tracée. Une phylosophie de la vie qui se présentait mais qu'elle refusait, rejetait. Enfance. Adolescence. Rêve. Amitiés. Amour. Triste pensée futile. Alors que le soleil pourrait briller chaque jour de chaque nuit. Et si l'immortalité permettait de vivre pleinement. Devient-on un monstre ? Un tueur ? Libre. Liberté. La liberté d'aimer, de souffrir, de ressentir des émotions, des sentiments. C'est ça la vie non ?! Une étreinte. Une vie nouvelle, un nouvel air. Une princesse élue parmi les autres...
Revenir en haut Aller en bas
 
L'enfant, le sang et la terre (PV)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]
» [UPTOBOX] Voyage au centre de la Terre 2 [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Londres :: Centre ville-
Sauter vers: