AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 L'ombre sans voix et la voix sans ombre ( pour Parvus )

Aller en bas 
AuteurMessage
Sati Semantika
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
Sati Semantika

Nombre de messages : 50
Age Roleplay + Sorts : 23 ans. Sorts ? C'est pas un truc de détraqueur ça je crois ?
Capacités Spéciales : Détraqueur
Date d'inscription : 19/08/2008

L'ombre sans voix et la voix sans ombre ( pour Parvus ) Empty
MessageSujet: L'ombre sans voix et la voix sans ombre ( pour Parvus )   L'ombre sans voix et la voix sans ombre ( pour Parvus ) EmptyLun 1 Sep - 14:59

hj : désolé pour le titre, j'avais pas d'idée !


Cet endroit ne lui déplais pas.. Bien au contraire. Elle n'a remis le nez dehors que depuis peu, tiraillée par la faim et la curiosité tout la fois. Et par cette envie de goûter à quelque repas autrement plus apetissant et plus goûteux que les prisonniers d'Azkaban à demi moisis Depuis quelques jours elle était atteinte du désir profond de goûter aux souvenirs d’êtres constitués de chair fraîche innocente. Cet endroit ne lui déplais pas.. Où mieux qu'ici pourrait elle trouver de la chair fraîche ? Ah Pré au lard et son lot de rues bondées de monde parmi lequel des étudiantes de Poudlard, ce met succulent ! La jeune fille n'a goûté qu'à deux d'entre elles jusque là, mais elle est bien décidée à poursuivre l'expérience ! Elle est perchée, recroquevillée dans l'ombre au sommet d'une de ces grandes maisons triangulaires à l'architecture tordue que l'on trouve dans le coin. La jeune détraqueur ressemble à quelque gargouille, une parcelle de nuit nimbée de ténèbres au cœur de cette journée ensoleillée d'août. Ses lèvres pleines s'étirent en un rictus carnassier et des profondeurs de sa bouche de sangsue une langue noire pointe contre les dents de sa mâchoire inférieure. Un gloussement rauque et aigu s'extirpe d'elle, lui donnant un air particulièrement effrayant et malsain.
Des voix humaines et fluettes parviennent à ses oreilles masquées par une capuche / cagoule noire et fine lui collant à la peau. Les voix se rapprochent portant avec elles inévitablement leur lot de silhouettes, un groupe compacte et jovial de jeunes filles en jupette, chemise cravate et longues chaussettes, l’uniforme classique de poudlard quoi. Cette vue réchauffe le cœur gelé de la petite Sati alors qu'elle salive par avance à l'idée de ce qui s'offre à elle. Elle peu déjà ressentire le flot confus et danse de leur émotions et de leurs souvenirs ! Elle a hâte de le sentir se déverser en elle, derrière ses yeux et dans son crane dégarnit de détraqueur.
Elle les laisse s'approcher et soudain se met en mouvement. Ses pieds s'élèvent au dessus du toit de chaume sur lequel elle est posée. Vers le haut elle monte, s'éloigne du rebord depuis lequel elle épiait ses proies et elle s'élève, étendant ses bras, ses capes sombres et déchirées déployées comme les ailes d'un grand vautour. Elle pousse une sorte de vrombissement mental, un hurlement sans le moindre son qui affecte toutes les créatures conscientes proches, ses cibles en premier lieux.
Les jeunes filles paniquent, une peur sans nom s’empare d’elles. Elles n’ont pas même vu le détraqueur qui les survolent et lentement descend comme un oiseau de proie vers elles, non tout ce qu’elle savent c’est que soudain un flot de pensées sombres les assaillent et les plongent dans une dépression insidieuse qui remuent leurs tripes, les poussent à se coller les unes aux autres pour se consoler de leurs chagrins ou pour se protéger des souvenirs qui les assaillent et qui leur semblent aussi réels et concrets qu’une meute d’agresseurs sadiques.
Et la détraqueur se tient debout au dessus de leur têtes. Au comble de la jubilation, elle en cible une en particulier, la plus jolie et la plus fraîche tant qu’a faire et commence à aspirer ses souvenirs. La proie est si goutteuse ! Un délice exquis surtout pour quelqu’un habituée a se repaître des vieilles limaces qui grouillent presque inhumaine à Azkaban. La jeune détraqueur pousse une plainte aiguë de plaisir. Ses jambes se frottent et ses bras sont croisés sur sa poitrine presque en position fétale. Soudain.. Quelque chose d’étranger à son festin lui parvient ! Des souvenirs extérieurs à ceux des jeunes filles que la détraqueur ressent comme si un certain insecte parasite de l’intimité humaine venait de s’écraser dans sa soupe !
Les souvenirs sont ceux d’un homme frère de deux frères, tout trois handicapés. Elle les lisaient sans vraiment l’avoir voulut. Un instant elle les voit pleurer, il lui semble qu’ils meurent, mais ensuite pourtant elle les voit vivants et joyeux. Une transition, qui ne la satisfait guère !
Et surtout elle ne sent pas là la fraîcheur et la candeur d’une jeune étudiante.. Non ! C’est un adulte, un sorcier sûrement expérimenté !
D’un bond la détarqueur laisse derrière elle ses proies se morfondre, elle tombe au sol dans un fracas, ses mains et ses pieds reposant crispés contre le parterre de la rue. Son visage se relève, elle est maintenant comme un chien sauvage ou un loup ayant pisté un intrus sur son territoire de chasse. Ses yeux faux et presque blancs derrière sa capuche / cagoule qui ne laisse à l’air que sa bouche et son menton tournent dans leurs orbites, elle cherche…


Ou êtes vous…
Lance t’elle d’une voix froide et suraiguë, elle n’a pas de haine pour le moment vu qu’elle ne sait pas ce qui se trouve là, simplement une certaine rancœur pour l’avoir dérangée
Revenir en haut Aller en bas
Parvus Bairthrean
Serdaigle
Serdaigle
Parvus Bairthrean

Nombre de messages : 59
Age Roleplay + Sorts : 33 ans + sorts 1 2 3
Capacités Spéciales : télépathe, sortilège informulé
Points Prestige : 3
Date d'inscription : 30/12/2007

L'ombre sans voix et la voix sans ombre ( pour Parvus ) Empty
MessageSujet: Re: L'ombre sans voix et la voix sans ombre ( pour Parvus )   L'ombre sans voix et la voix sans ombre ( pour Parvus ) EmptyMar 2 Sep - 20:08

Partout dans les rues se baladaient élèves et badauds, la journée avait bien commencée pour le Muet. Il marchait parmis les passants de la rue principale de ce petit bourg qu'était Pré au Lard. La vision de la jeunesse qui arpentait les rues mis un peu de baume au coeur de l'homme à la peau d'ébène. Tant de souvenirs d'une jeunesse passée trop vite. Tel un souffle sur un rouleau sa vie avait défilé sans qu'il s'en rende compte. 33 ans déjà et pas de travail, à quoi bon lorsque l'on vit avec rien. Sa vie et celle de ses frères ne fut qu'une errance à la poursuite d'une chimère. Mais c'est cette chimère qui les fait subsister, leur donne leur force. Trouver les reliques c'est trouver le repos.

Le temps passait, l'astre solaire amorçait déjà sa descente, Parvus continua sont chemin à travers le méandre des ruelles bordant la rue commerçante. Soudainement l'atmosphère changea, passant d'une chaleur estivale, au froid glaciale d'une nuit d'hiver. Mais cela ne venait pas d'autour de lui. Ce froid émanait d'une présence. C'est les sentiments, ou précisément l'absence de tout sentiment qui faisait ce froid. Cette zone avait perdu toute trace de sentiments, absorbé par une force obscure. Parvus savait ce qui avait produit cela. Il plongea plus au fond de la ruelle. La gisaient des élèves qui venait de subir la loi implacable du détraqueur. Parvus se mit dans l'ombre de la ruelle avançant prudemment. La fuite aurait été vaine, il était là mais pas pour sauver ces demoiselles, enfin pas en premier lieu. Le Télépathe chercha la présence mentale de cette entité. A travers le Pont des Esprits il pouvait facilement repérer ceux qui appartenait aux jeunes filles. Mais il y avait aussi un esprit différent, plus confus, plus sombre. Le chemin était tortueux. Il le vit, enfin au vue des formes que laissait apparaitre sa tunique c'était plutôt il la vit. Presque rampant dans sa direction, la detraqueur avançait se rapprochant inexorablement. Parvus se décida à sortir de cette ombre protectrice et établir le contact mental.


Vous me cherchez? Veuillez m'excuser de vous avoir déranger, mais pourquoi vous attaquer à cette jeunesse. Laissez les partir je vous prie, si vous n'avez pas encore fini votre repas, comblez votre petit en aspirant le bonheur qu'il vous manque en moi. Enfin si vous en trouvez.....

Cela pourrait sembler suicidaire à n'importe quelle personne, mais pas Parvus. Il savait que c'était la meilleur chose à faire face à un détraqueur. Lui envoyer un Patronus serait stupide, certes il partirait temporairement mais reviendrait près de Poudlard et se nourrirait de encore plus d'âmes d'enfants innocents. Parvus se contenta de rester là face à cette créature à peu près humaine.
Revenir en haut Aller en bas
Sati Semantika
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
Sati Semantika

Nombre de messages : 50
Age Roleplay + Sorts : 23 ans. Sorts ? C'est pas un truc de détraqueur ça je crois ?
Capacités Spéciales : Détraqueur
Date d'inscription : 19/08/2008

L'ombre sans voix et la voix sans ombre ( pour Parvus ) Empty
MessageSujet: Re: L'ombre sans voix et la voix sans ombre ( pour Parvus )   L'ombre sans voix et la voix sans ombre ( pour Parvus ) EmptyMar 2 Sep - 21:43

La créature était accroupie au sol, le dos rond comme un chat nerveux prêt à sauter sur sa proie et à griffer. L’esprit qu’elle avait ressentit tantôt se manifesta, surgissant de l’ombre. C’est bien ce qu’elle pensait, un sorcier adulte, sexe masculin, noir, 33 ans. Elle n’a pas vraiment de raison d’être étonnée ! En tant que détraqueur elle lit dans les souvenirs et il paraissait évident que l’homme en question se souviennais de son sexe, de son age etc ! Cependant cette perception est quelque chose de tout nouveau pour Sati ! Sa vie de détraqueur est encore très récente, mais elle sait pourtant très bien ce qu’elle veut, ce qu'elle veux c'est manger ! Et voilà qu’on la dérange en plein repas quel culot ! Cependant elle ne ressentait guère de colère pour le moment. Plutôt une certaine curiosité.
La jeune fille se redressa. De quelques centimètres elle s’élèva au dessus du sol. Ses yeux se rétrécissent, en fente, suspicieux lorsque le sorcier s’avance. Le contacte approche, elle le sent. Ses mains se déploient menaçantes exacerbant de longues griffes. C’est qu’elle craint la venue d’un laquais du ministère. Nul doute que plonger à nouveau dans les souvenirs de l’homme lui aurait perit de connaitre la vérité, mais elle ne le fit pas, trop occupée à écouter les paroles qu’il proférait.
Non.. elles ne sortaient pas de sa bouche, mais de son esprit. Des qu’elle le comprit la détraqueur se grata nerveusement le crane, l’agita de gauche a droite comme pour chasser un parasite ! Lorsque enfin elle comprit !

Hey !! Qui vous a permit de rentrer dans ma tête ?! C’est moi qui rentre dans les têtes !!
Sa voix était aiguë et crissante comme celle d’une gamine désaxée !

Lorsqu’il eu finit, Sati afficha un large rictus malicieux. Sa cagoule masquait toujours une grande partie de son visage, ce qui ne faisait que mettre en valeur ses lèvres pleines et leur sourire somme toute assez inquiétant !

Pourquoi ? Pourquoi ??
Répéta t’elle, d’un rire suraigu d’une enfant hystérique ! Elle se déplaça, s’approcha de l’intrus, voleta autour de lui

Ohh monsieur Bairthrean.. c’est bien cela n’est ce pas Bairthrean ?? Il y a tant de raisons !
Il n’y a pas plus savoureux qu’une jeune fille innocente ! Savoureux, tendre, délicat, mignon !! Comment refuser un tel met ?
De plus les jeunes étudiantes pleurent beaucoup mieux, crient beaucoup mieux !

Expliqua t’elle longuement, avec passion, a grand renfort de couinements réjouis et de mimiques.

Sentire leurs rires et leurs joies dans ma tête ! Hmmmm C’est un régal !!
Avec volupté elle se lécha les lèvres avant de s’intéresser aux autres paroles de Parvus.

Que je m’arrête ?? Que je m’arrête !? ha ! Vous etes gonflé vous ! Et pourquoi j’arrêterais ?
Est ce que moi je viens vous voir comme ça pendant que vous sirotez votre jus de citrouille pour vous demander d’arrêter de boire ??
S’indigna t’elle, nerveuse, ses poings contre sa taille

Bientôt les nouvelles paroles de Pravus déferlèrent dans son esprit. Et elle fut prise d’un rire a demi dément !

Prendre vos souvenirs ?? Vous voulez que je prenne vos souvenirs ?? Seriez vous adepte du masochisme ?
Revenir en haut Aller en bas
Parvus Bairthrean
Serdaigle
Serdaigle
Parvus Bairthrean

Nombre de messages : 59
Age Roleplay + Sorts : 33 ans + sorts 1 2 3
Capacités Spéciales : télépathe, sortilège informulé
Points Prestige : 3
Date d'inscription : 30/12/2007

L'ombre sans voix et la voix sans ombre ( pour Parvus ) Empty
MessageSujet: Re: L'ombre sans voix et la voix sans ombre ( pour Parvus )   L'ombre sans voix et la voix sans ombre ( pour Parvus ) EmptyMar 9 Sep - 0:26

La démence devait être le lot commun de tout les détraqueur. A force de se nourrir de vieux prisonniers fou, on en deviendrait soi-même malade. Sati n'échappait en rien à cette règle, plus elle parlait, plus Parvus éprouvait de la peine pour cette créature. Cette vie qui avait cessé de couler bien trop tôt dans les sillons devenu froids de ses veines faisait souffrir l'empathique muet.Finalement dans son état, elle ne fait que tenter de survivre, mais à quel prix? Celui de vies jeunes et fragiles. Cette détraqueur semblait vraiment différente des autres, elle avait des états d'âme et presque des semblants de courtoisie lorsqu'elle s'adressait à Parvus. Certes cela restait faible, difficile d'être poli avec quelque chose qui pour sa race s'apparentait plus à un potentiel repas plutôt qu'une personne à part entière. Lorsqu'elle parlait avec le Muet, sa voix et son corps avaient des intonations et des gestes enfantins, comme une petite fille qui tient à montrer sa présence aux grandes personnes. Mais cette fausse image ne cache qu'une autre facette de la folie du Détraqueur.

Vous me prenez pour fou à vouloir me jeter en mon âme et conscience dans votre gueule. Mais ce que vous ne semblez pas comprendre c'est que la vie de ces enfants est précieuse. Vous voyez en eux, un met succulent qui s'accompagnerait surement avec bien d'autres choses. Mais aussi mauvaise puissent être ces filles, je vois en elle un espoir, celui du changement. Mais cela doit être abstrait pour vous qui ne voyez plus le monde comme nous. Alors? Accepteriez-vous de peut-être libérer ces jeunes filles et si il le faut vous satisfaire des souvenirs d'un homme.


Parvus ne savait pas très bien se qui allait se passer, quel serait la sensation du contact du Détraqueur. Pourquoi il le faisait lui était aussi très obscur. Tentait-il de se prouver que leur Marraine la Mort gardait toujours un oeil sur lui et ses frères? Ou n'était-ce là que la folie chevaleresque d'un homme fatigué par une quête trop lourde pour ses épaules.
Revenir en haut Aller en bas
Sati Semantika
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
Sati Semantika

Nombre de messages : 50
Age Roleplay + Sorts : 23 ans. Sorts ? C'est pas un truc de détraqueur ça je crois ?
Capacités Spéciales : Détraqueur
Date d'inscription : 19/08/2008

L'ombre sans voix et la voix sans ombre ( pour Parvus ) Empty
MessageSujet: Re: L'ombre sans voix et la voix sans ombre ( pour Parvus )   L'ombre sans voix et la voix sans ombre ( pour Parvus ) EmptyMer 1 Oct - 20:26

HJ : désolé pour l'abscence Neutral


La langue noire de la détraqueur lécha longuement ses dents, comme si elle cherchait par là à chasser les restes coincés d’un met copieux. Alors que l’homme parle à son esprit, elle continue de se caresser avec amour le crane.. Les souvenirs des jeunes filles pleurant sur le sol sont toujours bien présent à l’intérieur d’elle, comme un arrière goût délicieux. Celui ci ne se limite d’ailleurs pas à son crane caché derrière une cagoule / capuche noire, mais se déverse dans tut son corps.. Elle n’est détraqueur que depuis peu, la nature de sa condition lui échappe encore grandement, et elle ne peu nier quelques.. désagrément mais cette sensation est vraiment une bénédiction, pense t’elle ! Cependant, mots du télépathe lui parviennent. Immédiatement, elle pose l’une de ses mains effilées et calleuses contre sa bouche, l’un des seuls éléments de son visage guère masqué par sa capuche / cagoule. Elle arbore ainsi une expression choquée !

Quoi ?? Parce que vous pensiez que j’allait tuer ces filles ? Oh monsieur Bairthrean !! Vous me prenez pour quoi ?? Un monstre ! Je me sent vexée !Je ne veux pas les tuer !!
Lance t’elle, une moue boudeuse au visage, avant de se mettre à rire comme une tordue !

Oh bien suuuur qu’elle sont un met délicieux ! Je ressent leurs joies en moi, et leurs souvenirs heureux !! Mais vous ne pouvez pas comprendre petit homme.. Ensuite, miaaaam le son de leur larmes, et la vue de leur petit corps qui grelotte et se lamente !
Ajoute t’elle, un large sourire noir fendant en deux son visage. Cette fois ci, pour une raison inconnue, elle plante ses ongles sous cette sorte de linceul lugubre et le rabat ver l’arrière, révélant son visage de jeune fille, terriblement pale et grisâtre, flaquée de quelques croûtes. Son crane ne porte pas de cheveux, il n’y en a que derrière ses oreilles, et la jeune créature les recoiffe de ses ongles, en couettes avant de reprendre

J’aime ça ! Je les fait d’abord souffrire, puis je les consoleraient ! Je les referais souffrire, et je les reconsolerais !

Méchante Sati,
S’exclame t’elle, prenant un ton censé être haineux pendant que son visage s’oriente à sur la gauche.

Gentille Sati !
Rétorque t’elle contre elle même, prenant cette fois ci un timbre de voix se voulant innocent. Sa tête penche maintenant sur la droit, y déportant ses deux couettes

Méchante Sati,
A nouveau elle rejète son crane sur la gauche, reprend une voix « méchante », faisant basculer ses couettes de son côté

Gentille Sati !
Réfute t’elle finalement, ramenant son visage et ses couettes noires sur la droite
Enfin de compte tout en poussant un léger ricanement elle ramène sa tête droit devant le sorcier. Bientôt, elle plante ses mains osseuses aux ongles longs et sales contre ses hanches.


Et je suis assez grande pour savoir ce que je doit manger ou pas !
bougonne t'elle.

Maintenant..
Ajoute t'elle, un sourire sarcastique, voir carnacier au visage

Si VOUS souhaitez absolument que JE fouille à l'interieur de VOTRE crane, VOUS allez devoir me le demander beaucoup plus gentiment !
Déclare t'elle triomphalement ! Aux "vous" elle plante sion doigt pointu entre les côtes de l'homme, et aux "je" elle se désigne de ses deux mains ouvertes sur sa poitrine.
Revenir en haut Aller en bas
Parvus Bairthrean
Serdaigle
Serdaigle
Parvus Bairthrean

Nombre de messages : 59
Age Roleplay + Sorts : 33 ans + sorts 1 2 3
Capacités Spéciales : télépathe, sortilège informulé
Points Prestige : 3
Date d'inscription : 30/12/2007

L'ombre sans voix et la voix sans ombre ( pour Parvus ) Empty
MessageSujet: Re: L'ombre sans voix et la voix sans ombre ( pour Parvus )   L'ombre sans voix et la voix sans ombre ( pour Parvus ) EmptyMar 11 Nov - 17:16

La folie est compliquée à expliquer, encore plus lorsqu'il s'agit de la folie d'un être comme un détraqueur. Cette Sati était mystérieuse, elle avait un côté presque humain mais qui subit les affres de la folie. Un brin d'espoir dans un champs d'incertitude. Cette femme, car sont corps revêt encore certaines formes féminines, commença à décrire la façon qu'elle procédera avec les jeunes filles. Le calvaire qu'elle leur ferait subir était pire que la mort pour ces jeunes esprit. Mais c'est le même sort qu'elle réserverait à Parvus. Mais soit il se devait de protéger ces âmes.

Elle lira mes plus sombres pensées et s'en nourrira, elle verra la mort et la résurrection, de ma tristesse et ma joie elle se repaîtra. Mais cela lui suffira-t-il?

Une question dont la réponse était inconnue au télépathe, il fallait voir pour savoir, subir pour comprendre, se laisser détruire pour mieux se reconstruire. Il était prêt à faire ce sacrifice, de toute façon il ne pouvait pas mourir pas tant que sa mission n'était pas terminée et tant qu'il avait ses frères son esprit n'en serait que plus fort après.


Vous voulez que je demande plus gentillement, alors soit. Épargnez ces enfants et finissez votre repas avec moi s'il vous plaît. Cela vous suffit-il?

Il ne pouvait et ne voulait plus faire marche arrière, d'ici peu il sentira le baiser du détraqueur. Celui la même qui a fait sombrer dans la folie des centaines de sorciers dans la moiteur des prisons du nord.

Il sentait déjà le froid se rependre en lieu, s'insinuant au plus profond de son être, mais le baiser n'avait pas encore commencé le détraqueur s'était simplement rapproché.
Revenir en haut Aller en bas
Sati Semantika
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
Sati Semantika

Nombre de messages : 50
Age Roleplay + Sorts : 23 ans. Sorts ? C'est pas un truc de détraqueur ça je crois ?
Capacités Spéciales : Détraqueur
Date d'inscription : 19/08/2008

L'ombre sans voix et la voix sans ombre ( pour Parvus ) Empty
MessageSujet: Re: L'ombre sans voix et la voix sans ombre ( pour Parvus )   L'ombre sans voix et la voix sans ombre ( pour Parvus ) EmptyMer 12 Nov - 18:14

Un rictus amusé et inquiétant tout à la fois apparut sur le visage grisatre de Sati. Visage arborant quelques craquelures et croûtes inconnues du genre humain, conservant cependant un charme étrange et une certaine beauté en partie héritée de son ancienne vie en partie conférée par sa transformation...

Je ne sais pas pourquoi vous faites ça.. Je ne sais pas quel masochisme ou quel sentiment aussi stupide qu'incompréhensible vous pousse a agire de la sorte.. Mais vous avez une qualité que je ne peu renier :
Vous m'amusez monsieur Bairthrean ! Vous m'amusez beaucoup en fait ! C'est pas tout les jours que quelque chose comme vous vous arrivent sur le coin de la tronche !

Ricana t'elle, d'un rire léger et grinçant, comme le crissement d'un métal rouillé.

Si vous insistez...
Susurra t'elle
Un peu plus elle se rapprocha de l'homme, le fixant de ses yeux blancs, ses yeux de verre. Ses mains effilées grises et pleines de croûtes et d'os saillants se serrèrent autour du visage du sorcier noir. Elle tourna sa tête sur le coté, afin de souffler de son haleine glacée dans son oreille. Une moue sarcastique s'afficha sur son visage et elle se mit a siffler les mots :


Ca ne sera pas court.... Et vous n'y prendrez aucun plaisir !

Aussitôt, la bouche de la jeune fille se divisa en deux, prit des proportions monstrueuses et difformes, devint tel un vortex aspirant les pensées de Parus, au dessus de son crane.
Et cela commence. Comme dans un typhon de bras noueux et acérés portés par de grimaçants visages, les souvenirs de l’homme sont arrachés avec frénésie. Sans haine particulière mais avec malice et de acharnement.
Des années de joie et de bonheur naïf dans un doux foyer en compagnie de papa maman quittèrent son esprit pour se déverser dans celui de Sati qui fermait les paupières pour les recevoir.
C’était loin d’être aussi tendre et savoureux que ceux de jeunes filles tendres. Aussi la petite détraqueur les considéreraient simplement sous l’aspect d’un amuse-gueule trivial. Mais ces souvenirs là étaient déjà plus agréables et plus frais que ceux des prisonniers d’Azkaban. Quoi qu’il en soit le cerveau de l’homme se vidait de son bonheur. L'aura glacée de la détraqueur s’immisçait en lui, un froid intérieur nourrit par des souvenirs terribles et encore aggravés par la créature des brumes.
La sangsue glaciale les déforment, les rendant plus atroce encore.
Trois frères abandonnés pour une raison inconnue d’eux pourrissent lentement dans une maison qui se meurt, se vide de tout amour et de tout espoir.. Et dans ce souvenir modifié et accentué, cela se traduit de façon très concrète.. Les murs et les meubles se décomposent, se déforment, a demi organiques.. Ils s’étirent, maigrissent, s’assèchent et se brisent au ralentit comme des feuilles mortes.. Autant de reflet des corps agonisants de jeunes enfants assaillit par la faim, la peur, le désespoir et la soif comme par une légion de monstres infâmes et sans visage.. La lumière meurt tout s’assombrit et leur vie les quittent..
Et le rictus de Sati s’élargit, ses yeux qui s’étaient fermés s’entrouvrent pour observer avec malice la réaction du sorcier qui a choisit de souffrir.
Mais soudain, quelque chose que la détraqueur n’avait pas prévu se produit… Alors qu’elle puise dans le puit des souvenirs. Elle y voit quelque chose qui lui fait écarquiller ses yeux, lui donne la chair de poule, fait couler quelques goûtes glaciales de sueur dans son dos…
Car les pensées de Parvus enfant propulse Sati dans les pensées d’une âme qui navigue seule à la frontière entre le monde des vivants et des morts.. la petite détraqueur ne peu aller bien plus loin. Sans doute cela est il interdit aux êtres qui vivent encore dans le monde des vivants… Mais elle voit nettement ce lieu si terrifiant et fascinant qu’elle a déjà visité, là ou "elle" attend. Cette créature de dos.. Deux ailes noires la regardent de leurs yeux innombrables. Bleus comme le ciel ou noirs comme l’abysse..
Immédiatement, la détraqueur lâche sa prise ! Quelques pensées et bribes de paroles lui viennent encore a l’esprit alors qu’elle romps le lien…


Qu-Quoi…. ??

Toi sorcier vaudou !

Commence t’elle a le fustiger..

Tu.. Tu es allé de l’autre côté !?
Revenir en haut Aller en bas
Parvus Bairthrean
Serdaigle
Serdaigle
Parvus Bairthrean

Nombre de messages : 59
Age Roleplay + Sorts : 33 ans + sorts 1 2 3
Capacités Spéciales : télépathe, sortilège informulé
Points Prestige : 3
Date d'inscription : 30/12/2007

L'ombre sans voix et la voix sans ombre ( pour Parvus ) Empty
MessageSujet: Re: L'ombre sans voix et la voix sans ombre ( pour Parvus )   L'ombre sans voix et la voix sans ombre ( pour Parvus ) EmptyJeu 13 Nov - 19:04

Le froid, la peur, la douleur mentale, tant de sentiments qui s'infiltraient au plus profond de son être. La sensation de se faire avaler le prenait de plus en plus et le fit tressaillir. Il revoyait son ancien foyer, ses parents qui disparaissaient encore une fois. Ses frères en train de mourir, et la maison qui se fait plus sombre, plus froide. Quand soudain tout devint noir, il se retrouvait dans un lieu connu. Le pays de sa marraine, le pays des morts. Cette frontière qui sépare les vivants des oubliés. Il sentait l'emprise se faire moi forte, moins froide. Sa vision commença à se brouiller laissant sa Marraine qui lui faisait face seule. Elle s'évanouissait dans ce décor éthéré qu'est l'au-delà.

Soudain il réapparut à Pré-au-Lard dans la rue ou gisait les enfants. Le Détraqueur était toujours là, mais la joie et la jubilation avait disparu de son visage. Elle était comme décomposée, sa respiration était plus sifflante, plus saccadée.

serait-elle en train d'éprouver la peur?

Le sorcier reprenait peu à peu son souffle tout en gardant un œil sur la créature qui lui faisait face. Il se redressa et regarda un peu autour de lui comme pour s'assurer qu'il était bien de retour dans le réel. Mais rien ne bougeait, la rue était calme. Le soleil s'était couché. Combien de temps ce voyage avait-il durer? Il fixa le Détraqueur dans ses yeux laiteux et d'un voix calme commença à lui parler.


Alors vous avez apprécié cet encas?

Vous avez vu ce que peu de gens ont vu, c'est la triste réalité. Je viens de l'autre côté, où Elle nous attend mes frères et moi. Mais ce lieu ne vous est pas inconnu. Vous y êtes déjà allé et vous l'avez reconnue. Elle vous a fixée, vous a sondée et vous a laissé partir. Vous êtes retournée parmi nous, sous une autre forme. Grâce à vous je sais ce qu'elle attend de moi.

Mais dites moi qu'avez vous ressenti quand vous l'avez revue?
Revenir en haut Aller en bas
Sati Semantika
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
Sati Semantika

Nombre de messages : 50
Age Roleplay + Sorts : 23 ans. Sorts ? C'est pas un truc de détraqueur ça je crois ?
Capacités Spéciales : Détraqueur
Date d'inscription : 19/08/2008

L'ombre sans voix et la voix sans ombre ( pour Parvus ) Empty
MessageSujet: Re: L'ombre sans voix et la voix sans ombre ( pour Parvus )   L'ombre sans voix et la voix sans ombre ( pour Parvus ) EmptySam 15 Nov - 22:24

Sati secoua longuement son crane gris, fouettant l'air de ses deux couettes sombres, comme pour chasser un souvenir pénible. Elle passa un long moment à grogner dans sa barbe puis reporta son attention vers le sorcier noir. Ca tombait bien, car celui ci venait de reprendre conscience et s'était empressé de parler à l'esprit de la détraqueur.

Non... Cet encas était une insulte !
Pesta t'elle, ses dents serrées, elle était en colère contre Parvus pour l'avoir replongée dans son passé si douloureux. L'un de ses doigts effilés et grisâtres jaillit de l'une de ses manches et se pointa en direction du muet

Est ce que vous le saviez ?? Est ce que vous saviez que j'allait tomber sur ce souvenir ? Vous espéreriez que j'en serais bouleversée c’est ça !?
S'exclama t'elle encore avant de reprendre son souffle. Elle se calma alors que le souvenir quittait son esprit

Vous ne me connaissez pas monsieur Parvus... Tout comme vous semblez ignorer la nature des détraqueurs !
Reprit t'elle. Ce n'était plus un reproche, plutôt une réponse. Celle ci découlait de sa volonté de faire éclater la vérité et de ne pas laisser de doutes ou de mensonges planer à son propos

Je ne suis pas morte ! J'étais mourante c'est vrai.. mais je m'accrochait à la vie, et c'est la mère des brumes qui m'a sauvée. Elle m'a conféré cette forme pour me soigner... Pour m'éviter de tomber entre les bras de votre "marraine" C'est bien là la façon dont vous la nommez dans vos pensées non ?
Lui expliqua t'elle d'abord, lui narrant ainsi ses derniers moments en tant qu'humaine. Les instants qui ont précédé sa transformation en détraqueur par Héréa. Cet acte qui lui a sauvé la vie alors qu'elle était grièvement blessée.

Si vous voulez tout savoir et bien soit.. Sachez que je suis bien passée de l'autre côté, à la frontière entre l'univers des vivants et ceux des morts... Ca n'était pas pour moi... J'étais vivante et j'étais pleinement consciente. Si je l'ai fait c'était pour sauver un être cher des griffes d'un homme monstrueux mué en démon !
Ajouta t'elle avec conviction, évoquant cette fois son voyage dans une terrifiante dimension, là où se trouvent les morts et les monstres horribles nés des âmes torturées... J'ai vu et affronté des choses que vous seriez à mille lieux d'imaginer !

Enfin... pour ce à quoi ça a servit...
Conclut t'elle en un souffle. Bien que ce n'était là qu'un murmure on pouvait percevoir de la peine dans sa voix. Car elle repensa au fait que celle qu'elle avait sauvé a aujourd’hui sombré dans les affres de la magies noire. Chose qui lui a de plus coûté sa santé d'esprit.

Et bien monsieur Bairthrean émissaire de la mort, qu'est ce que vous dites de ça ?
Lança t'elle en ricanant d'un air narquois. Manifestement elle était parvenue à surmonter sa peine ou du moins à l'enfouir assez profondément pour ne pas y repenser dans l'immédiat

J'ai vu ce que vous recherchez monsieur Bairthrean.. Je connais votre quête.. Vous ne pensez qu'à cela ! Mais vous devez savoir que ce que vous convoité a été perdu il y a des années de cela !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




L'ombre sans voix et la voix sans ombre ( pour Parvus ) Empty
MessageSujet: Re: L'ombre sans voix et la voix sans ombre ( pour Parvus )   L'ombre sans voix et la voix sans ombre ( pour Parvus ) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ombre sans voix et la voix sans ombre ( pour Parvus )
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Identité Secrète [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Dead or Alive [DVDRiP]
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']
» Une glace à l'ombre [Pv Hide, Hentaï, Terminé]
» Un peu de hentaï pour un ado de 15

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Plaines de Woodcroft :: Pré au Lard :: Rues de Pré au Lard-
Sauter vers: