AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Souvenirs glacées et grand méchant loup [PV Sati]

Aller en bas 
AuteurMessage
Elianne
Invité
avatar


Souvenirs glacées et grand méchant loup [PV Sati] Empty
MessageSujet: Souvenirs glacées et grand méchant loup [PV Sati]   Souvenirs glacées et grand méchant loup [PV Sati] EmptyMar 26 Aoû - 10:13

Sur les conseils de Rudolf, Elianne profita de la première occasion pour aller visiter Pré-au-lard. Elle était scolarisée depuis un peu plus d'un an à Poudlard mais elle n'avait jamais mis les pieds au village sorcier. Et n'y était pas forcément autorisée sur le moment, la Poufsouffle préférait ne pas entrer dans les bars ou autres. Il faut dire qu'elle n'avait pas vraiment pensé à se changer et elle portait donc l'uniforme de sa maison. Cependant, elle évitait la rue principale, n'étant pas folle au point de s'afficher totalement en tant qu'élève et de recevoir une retenue. Les petites rues adjacentes étaient tout aussi belles. Tout en admirant l'architecture des sorciers anglais, la jeune fille tripottait machinallement la clé qu'elle portait en pendentif.
C'était une belle journée et le temps était plutôt bon. Mais tout à coup, le froid se saisit de la jeune allemande. La sorcière avait l'impression d'être entrée dans un congélateur. Elle avait l'impression que son sang allait geler si elle ne faisait rien. Pourtant il y avait du soleil, même caché par quelques nuages vagabonds.
Subitement, la peur pris le dessus, la peur de ce froid si brusque. Elianne avait la main crispée sur son collier, à en avoir les jointures blanches, comme si la petite clée de bronze pouvait la sauver. Elle se mit à sautiller sur place en fredonnant une chanson pour enfant qui lui revenait soudain à l'esprit et qui lui paraissait plus que familière.


Sur le chemin qui mène au grand bois,
J'ai rencontré un méchant loup ma foi...


Mais elle n'arrivait pas à se réchauffer. La Poufsouffle se préoccupait tellement de a chute de température qu'elle ne remarqua même pas l'ombre qui s'approchait lentement.
Revenir en haut Aller en bas
Sati Semantika
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
Sati Semantika

Nombre de messages : 50
Age Roleplay + Sorts : 23 ans. Sorts ? C'est pas un truc de détraqueur ça je crois ?
Capacités Spéciales : Détraqueur
Date d'inscription : 19/08/2008

Souvenirs glacées et grand méchant loup [PV Sati] Empty
MessageSujet: Re: Souvenirs glacées et grand méchant loup [PV Sati]   Souvenirs glacées et grand méchant loup [PV Sati] EmptyMar 26 Aoû - 16:43

Elle était tapie au confins obscurs de quelque ruelles en cul de sac de pré-au-lard. De loin on ne pouvais voir qu’un amas de tissus noir gigotant, tremblotant et gloussant.. Mais si l’on s’en rapproche, on distingue une paire de longues mains blêmes. Elles s’agrippent telles des sangsues au corps d’une jeune personne, une femme des plus charmantes. D’ailleurs on peu supposer que c’est justement ce charme qui a attiré le prédateur, la prédatrice en réalité. Car sous son espèce de cagoule à demi translucide qui couvre son visage, ( à l’exception de sa bouche pulpeuse et de son menton) se profile un visage similaire à celui d’une jeune fille, presque d’une enfant.. Car c’est Sati la détraquer qui savoure son dîner ! Sa victime marmonne et se lamente, alors que la bouche est en suspension devant son visage, aspirant quelque chose de transparent comme un petit tourbillon.

Allons allons, jolie jolie ! Ne te débat pas ainsi ! Ca ne fait pas mal ça !
Lui chuchota Sati dans le creux de l’oreille, d’une voix câline, voir sensuelle.. C’était son premier repas qu’elle prenait hors d’Azkaban, festin de souvenir qu’elle savourait, qui se déversait dans son crane dégarnit pour son plus grand plaisir… Seulement sa victime ne se réjouissait guère de voir ses mauvais moments revenir à la surface. Et quelques larmes perlent le long de ses yeux. Larmes charmantes pour la jeune détraqueur

Embrasse ta dépression !
Lança t’elle, d’un ton aiguë et caressant.. C’est à peu prêt à ce moment là que la jeune fille entendit quelqu’un arriver, plutôt entendit une nuée d’émotions positives s’approcher. Voilà une chose toute nouvelle pour Sati, elle n’est pas habituée à cette vie et ses sensations de detraqueur ! Ne sachant trop que faire elle déposa sa première victime délicatement sur le sol, et reporta son attention sur la personne qui s’en venait.

Et ses crocs m’ont franchement repli d’effroi
J’ai vraiment cru qu’il me boufferait le foie !


Siffla la détraquer, se relevant du sol, avançant, nimbée de ténèbres vers la jeune venue, sa bouche et son manteau dépassant de « sa capuche / cagoule » collante, un large rictus marquai ses lèvres
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Souvenirs glacées et grand méchant loup [PV Sati] Empty
MessageSujet: Re: Souvenirs glacées et grand méchant loup [PV Sati]   Souvenirs glacées et grand méchant loup [PV Sati] EmptyMar 26 Aoû - 18:38

*Il fait si froid.*
C'est mon corps, je pense pouvoir m'en rendre compte sans toi.
*Ne sois pas si sarcastique, je m'inquiète juste pour nous, pour toi.*
Ah bah ça, c'est une première !
*C'est pas humain.*


L'anxiété d'Elianne s'accrût, d'autant plus qu'elle savait que l'autre avait raison, mais elle continua de chantonner les deux seuls vers dont elle se souvenait.

"Et ses crocs m'ont franchement rempli d'effroi
J'ai vraiment cru qu'il me boufferait le foie !"


La sorcière se retourna brusquement, dès que les paroles sifflantes l'atteignirent. Elles faisaient froid dans le dos, du moins son corps frissonna d'avantage. Même la voix qui s'était installée dans ses pensées s'était tue et demeurait interdite. La Poufsouffle plissa des yeux, la ruelle était très sombre. Elle n'y avait pas fait attention mais à présent, on ne voyait plus le ciel, plus aucun signe de chaleur, de vie, à part le bruit des battements du cœur de la jeune fille. Il faisait si sombre, comme si les ténèbres s'étaient soudain emparées du monde. Dans l'obscurité, on ne pouvait distinguer que deux mains aux longs doigts blancs et un sourire carnassier sur un visage blême à demi voilé.
Cette baisse de perception angoissa d'avantage l'allemande. Elle chercha tant bien que mal à se concentrer, fermant les yeux pour essayer de trouver une paix précaire. Mais des images l'assaillirent aussitôt. Elle se résigna donc à garder les yeux ouverts sur cette chose qui s'avançait et qui ne semblait pas avoir les meilleurs intentions à son égard.
Elianne arrivait de mieux en mieux à discerner cet être, au fur et à mesure que ses pupilles se dilataient. Elle sentait que pour une fois, la "voix" lui donnait un coup de pouce en débridant la nyctalopie scellée de la sorcière. Celle-ci pouvait à présent apercevoir chaque détail de la rue, maintenant qu'elle avait retrouvé sa vue si rassurante. Rassurante, tout est relatif, car la créature qui se tenait devant elle, trop près d'elle, n'avait sûrement pas l'aspect d'un gentil bisounours. Elle n'avait d'ailleurs l'aspect d'aucune des choses qu'Elianne n'aurait pu identifier. Un peu plus loin, au bout du cul-de-sac, une masse bougea faiblement en gémissant. De peur de découvrir d'autres horreurs encore, elle évita d'y porter son attention.
La jeune allemande ne pouvait plus bouger. Comme si sa voix s'était elle aussi glacée, elle n'arrivait même pas à prononcer ces mots :


Mais qu'êtes vous ?

La seule chose que la peur ne mortifiait pas était sa main gauche, solidement accrochée au pendentif, comme un naufragé s'accroche à une bouée, comme si c'était la seule chose qui lui permettait de ne pas succomber au désespoir.
Revenir en haut Aller en bas
Sati Semantika
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
Sati Semantika

Nombre de messages : 50
Age Roleplay + Sorts : 23 ans. Sorts ? C'est pas un truc de détraqueur ça je crois ?
Capacités Spéciales : Détraqueur
Date d'inscription : 19/08/2008

Souvenirs glacées et grand méchant loup [PV Sati] Empty
MessageSujet: Re: Souvenirs glacées et grand méchant loup [PV Sati]   Souvenirs glacées et grand méchant loup [PV Sati] EmptyMar 26 Aoû - 21:54

Légèrement au dessus du sol, la jeune détraqueur lévite en direction de la jeune fille, les bras tendus, toutes griffes dehors, prête à donner une sombre étreinte. Ses pieds chaussés de hautes semelles noires ne touchent pas le sol, et ses nombreuses capes et jupes volettent dans tous les sens. Contrairement à la majorité des détraqueurs, on peu apercevoir des formes féminines au milieu de l’amas de tissus noir qui constitue ses vêtements. De plus, son ventre livide laiteux est exposé à nu. Son sourire est large, sa langue pointe contre les dents de sa mâchoire inférieure. Bientôt, la créature se fige juste devant la jeune sorcière, lui lâchant son haleine glacée au visage.

Puis ce que vous me le proposez si gentiment, j’accepte de vous prendre comme dîner, et vous en remercie !

Lance t’elle en un sifflement narquois. Aussitôt, ses mains aux gants en résille noire se saisissent du visage de la jeune fille. Ses longs doigts blêmes se refermant sur celui ci, et la détraqueur ouvre grand sa bouche charnue et commence à aspirer !
Voila qu’elle puise dans les bons souvenirs de la sorcière. Les comtes passionnants que lui lisait sa mère, les amusements, avec sa petite sœurs, leurs folâtres explorations par delà champs et forets, et au sein de leur luxueux manoir de famille, et plus récemment ses tentatives pour se faire des amis à poudlard, se soldant par quelques discutions ou pataugement dans le grand lac face au château.. Autant de choses que la jeune fille sentait lui échapper, la fuir pour ne lui laisser que le pire du pire.. Ses plus mauvais moments amplifiés et déformés par le contacte de l’aura sinistre et malveillante de la détraqueur. Celle ci les rendant plus horribles et plus intenables encore.

Ainsi, l'Allemande voit les silhouettes de sa mère et de sa petite sœur s’éloigner dans les ténèbres d’une foret lugubre et morne, se trouver totalement englouties par celle ci, comme par la mâchoire de quelque gigantesque et terrifiant croquemitaine. Elle voit un homme qu’elle aime tant se tordre de douleur sur un lit, assaillit par une maladie féroce qui le dévore à la vitesse de l’éclair.. Puis une scène confuse ou elle tombe en chute libre au travers de quantités de nuages noirs, une masse ténébreuse et hostile, elle tombe entourée par des débris de ce qui fut autre fois un balais volent. L’air est saturé rendant l’impression de chute plus terrible encore, autour d’elle une volée de sorciers difformes volent sur des balais visqueux, se moquant allégrement d’elle. Cette dernière vision étant une aggravation / amplification nette de son mauvais souvenir concernant un cour de vol. Et a l’instant ou la jeune fille s’apprête a tomber au sol, c’est a nouveau le tout premier « souvenir accentué » qui s’impose, et cela recommence en une boucle ininterrompue

Et la détraqueur se lèche les lèvres et se caresse le ventre avec plaisir et passion. Puis, alors qu’elle continue a aspirer les bons souvenirs, un nouveau mauvais moment resurgit dans l’esprit d’Elianne.

Comme les autres il était déformé, mais l’action était cependant très simple à suivre. ça se passait dans les couloirs de Poudlard sauf que dans « la vision » ils semblaient nettement plus lugubres et plus décomposés que d’habitude. Ressemblant un peu à Azkaban en fait ! Là, la jeune fille se retrouvait encerclée par une triade maléfique. Ils sont plus affreux et plus grands que dans la réalité, paraissant immenses, des géants qui engloutissent la pauvre Poufsouffle. Des démons oui ! Aussi hideux a l’extérieur qu’ils le sont dans la réalité à l’intérieur. Leur visage bouge à toute allure, de façon terrifiante, floue. Chose que l’on peu analyser comme était dut au fait qu’Elianne ne se rappelait pas nettement de leur têtes ou encore que cetet scene fut tres / trop difficiel à soutenir. Les trois etres malveillants, l’inondent de sorts les plus cruels. Ils l’attaquent et s’attaquent même entre eux ! Comme si la jeune fille ne leur suffisait pas il leur fallait aussi torturer son oiseau, aussi innocent qu’elle..
Elianne sentait peu être une profonde rage s’insinuer en elle, voudrait peu etre tous les mater mais ils font preuve d’une cruauté et d’une vitesse d’enchaînement de sorts peu commune ; Bientôt des insectes gigantesques, boursoufflés l’agresse à leur tour. Un calvaire qui ne prend fin que par un sortilège impardonnable. La jeune fille est alors au sol, inconsciente.. A cet époque là, elle n’avait guère pu voir le visage du lanceur d’endoloris, ni même les serpentard déguerpire. Mais aujourdhui, elle pouvait nettement les voir, car leur visage était devenu stable et leurs traits s’étaient stabilisés, lui permettant de voir en face ses bourreaux et de les identifier, en particulier celui qui lui avait jeté un sortilège de torture

Ce dernier souvenir était passé à tout allure, et Sati qui par ailleurs se régalait stoppa net son repas, relâchent la jeune fille


Ca suffit !
Une étrange émotion se manifesta, nettement palpable dans le ton de la détraqueur.. Elle éprouvait.. de la pitié ! Voir même du remord ! C’était ce dernier souvenir, il était un peu trop extrême aux yeux de Sati, et elle s’en voulait presque de l’avoir fait remonter à la surface

Tu étais très goutteuse ma jolie !
Lança t’elle, peu etre une tentative étrange de la réconforter et déposa un baisé sur son frond avant de se reculer, pour la laisser respirer

J’ai encore un peu faim.. Mais ça suffira ! Nous ne voulons pas vous traumatiser !
Lança t’elle ensuite, hochant la tête, un sourire plus sincère apparut sur son visage.
Ensuite, elle plongea ses doigts à l’intérieure de sa cagoule et la rabattis en arrière, dégageant son visage. Son crane était nu en dehors de deux couettes, elle n’avait guère de sourcils et sa peau était blême, mais ce visage était cependant bien plus humanoïde que ce à quoi on se serait attendu venant d’un détraqueur, moins horrible aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Souvenirs glacées et grand méchant loup [PV Sati] Empty
MessageSujet: Re: Souvenirs glacées et grand méchant loup [PV Sati]   Souvenirs glacées et grand méchant loup [PV Sati] EmptyJeu 28 Aoû - 10:00

La dernière pensée d'Elianne s'immiscia dans son esprit juste avant qu'elle ne sente les doigts gelés attraper son visage.

Dîner ? Mais ça va pas !

Rien que l'idée lui aurait donner le coup de fouet qu'il fallait pour qu'elle se bouge enfin. Mais au même instant, la créature lui ôta tout moyen de résistance en l'accablant de ses pires souvenirs. Ca commençait par le départ de sa mère et de sa sœur et l'énorme culpabilité qu'elle avait ressentie. C'était sa faute, c'est parce qu'elle était une sorcière. La Poufsouffle aurait pu lutter avec quelques bons souvenirs, mais elle les sentait fuir et elle n'arrivait pas à mettre la main dessus. Elle en oubliait les contes du grand méchant loup, qui se finissaient toujours bien par quelques improvisations habiles de sa mère.
Le souvenirs changea et c'était peut-être le pire, revoir la mort de son père et son obstination pour ne pas se faire soigner. Les quelques mots qu'il lui avaient soufflé et dont elle ne se souvenait plus. Et cette clé qu'il lui avait donné. Automatiquement, la main de la sorcière se resserra plus encore sur cette même clé qui pendait à son cou. Tellement fort qu'elle s'en blessa la paume.
Puis une honte cuisante lors de son premier cours de balai. Sa chute et les rires moqueurs autours d'elle. Ce n'était pas sa faute, elle avait le vertige elle avait peur. Une larme coula le long de sa joue, alors que le pire restait à venir. Sa souffrance la plus récente et douloureuse. Trois Serpentard qui la punissait pour avoir eu la malchance d'être trop maladroite ou d'avoir été trop gentille avec un jeune Serdaigle. Le sang, la douleur. Elle ne s'en souvenait pas bien, voir pas du tout et maintenant, les détails revenaient au galop. Et Linotte qui soufrait aussi, qui gisait dans ses bras. Elianne ne pouvait plus lutter avec les bons moments, seuls restaient les mauvais, bien encrés, et les plaies, rouvertes, dans son esprit.



- "Ca suffit !"

Tout s'arrêta d'un coup et Elianne eu l'impression qu'elle pouvait enfin respirer. Cette créature, maintenant Elianne s'en rappelait, c'était un détraqueur. Elle avait lu quelque chose sur le sujet dans un livre. Elle avait souhaité ne jamais en rencontrer mais là, c'était pire que tout ce qu'elle avait imaginé. Elle n'écouta pas ce qu'on lui disait et ne fit pas attention au baiser que la détraqueur lui donna. Le dernier souvenir restait bien présent dans sa tête.

*Je suis désolée pour ça.*

La voix avait un ton différent, comme si elle avait souffert elle aussi. En y repensant, Elianne ne se souvenait pas d'avoir été si offensive dans le combat. Elle comprenait mieux le regard que lui avait jeté Vastare Alterus en cours de sortilège quand il avait rouvert la cicatrice qu'il portait sur sa poitrine. Et la souffrance qu'elle avait ressentit venait donc d'un doloris, d'un impardonnable. Pas étonnant qu'elle se soit réveillée à l'infirmerie. Tout était enfin clair sur ce qui s'était passé, mais y repenser lui faisait beaucoup de mal. Et puis, elle ne se souvenait pas d'avoir fait toutes ces choses, comme ce coupia qu'elle avait lancé.

*Excuse-moi, tu étais en mauvaise posture, j'ai voulu t'aider.*
C'est…toi qui as fait ça ?


Elianne revint dans le monde réel avant d'avoir sa réponse. Le mouvement du détraqueur qui retirait sa cagoule avait attiré son attention. Elle l'avait presque oublié, pourtant ce n'est pas une chose dont on est vite distraite. Mais surtout, ce détraqueur souriait et avait un visage à peu près humain bien que d'une pâleur anormale. Ça allait à l'encontre de tout ce que savait l'allemande sur ces créatures. Elle s'en sentit un peu rassurée et elle put enfin bouger. Elle avait l'impression que ça faisait une éternité qu'elle était restée sans mouvements. Ses jambes flageolaient. Elle essuya ses joues et ses yeux, la douleur dans sa main se réveillant. Le panneton avait laissé sa marque. Elle eu des fourmis dans les doigts en les détendant.
Etant un peu plus en confiance et les douleurs de ses souvenirs les plus terribles se dissipant peu à peu, la jeune sorcière retrouva enfin l'usage de sa parole.


- Mais qui êtes-vous ?

Et après une pause, elle ajouta :

- Et que m'avez-vous fait ?
Revenir en haut Aller en bas
Sati Semantika
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
Sati Semantika

Nombre de messages : 50
Age Roleplay + Sorts : 23 ans. Sorts ? C'est pas un truc de détraqueur ça je crois ?
Capacités Spéciales : Détraqueur
Date d'inscription : 19/08/2008

Souvenirs glacées et grand méchant loup [PV Sati] Empty
MessageSujet: Re: Souvenirs glacées et grand méchant loup [PV Sati]   Souvenirs glacées et grand méchant loup [PV Sati] EmptyJeu 28 Aoû - 13:58

La jeune détraqueur attendis que la sorcière revienne totalement à elle. La voir ainsi fragile, désabusée, la larme à l’œil l’amusait beaucoup et ne fit qu’étirer son sourire.
Bientôt, l’allemande fut assez remise pour lui demander qui elle était. Alors Sati se saisissant de l’une de ses couettes sombre la tortilla entre ses doigts comme une gamine et lança d’une voix aiguë, presque infantile :


Je suis Sati ! Et je suis une détarqueur.. Je suis sure que vos professeurs vous ont longuement parlé de moi et de mes pairs.. Et pourtant tu ne me reconnais pas ? Ohh je vois.. je ne suis tout a fait comme tu m’imaginais n’est ça pas…. ma petite lunch box ?

Plaisanta t’elle tout en ricanant joyeusement. Pendant qu’elle soulignait le fait qu’elle différait des descriptions scolaires qu’on faisait d’elle, la jeune détraqueur caressa sa propre joue de ses mains, sans doute histoire de montrer a quel point son visage était humanoïde et lisse, contrairement à ce que prétendait les légendes des sorciers..

… Je suis sure qu’on vous a dit.. A quel point nous sommes vils et cruels, à quel point nous aimons à nous délecter de la douleur et des tourments des autres hm ? Mais vous savez quoi ma jolie ? Nous le faisons pour nous nourrire.. Quelle et votre excuse à vous sorciers qui vous torturez les uns les autres hm ?
Ca n’était pas vraiment une leçon de moral, mais plus une façon de venter sa race au détriment des autres, ainsi qu’une volonté de provoquer quelque effet, quelque émoi sur l’esprit de la jeune fille.

Enfin la seconde grande question tomba. Voilà qu’on l’interrogeait sur ce qui s’était passé. Cette question la fit pouffer d’un petit rire narquois.


Et bien, j’ai mangé !
Siffla t’elle, se collant un doigt sur les lèvres en une expression d’innocence feinte.

Et tu sais quoi ? Tu es treeees savoureuse.. ma petite lunchbox ! Hélas pauvre petite Elianne, tu as eu des moments bien difficile !
Difficile à dire si la détraqueur était sincère ou si c’était une façon de jouer avec sa proie.. En réalité elle ne le savait pas elle même ! Ce qui étaits ur cependant c'est que la Détraqueur eu une abscence un silence, c'est que à la mention des moments difficiles quelques mauvais souvenirs remontèrent à la surface, lui rappelant qu'elle même n'avait pas eu que de bon moments. Elle resta dubitative, la tete basse. C'est comme si elle tachait d'évaluer a quel point ses anciens souvenirs l'affectaient à présent que sa condition d'humaine l'avait fuie et ce fut un element exterieure qui la "réactiva"

Car à cet instant, la première victime de Sati fut prises de quelques spasmes, des borborygmes tourmentés s’extirpèrent de sa gorge.

Ah ! Mademoiselle se réveille !
Ricanna la jeune détraqueur pointant du doigt la forme qui s’agitait sur le sol, sans pourtant quitter des yeux Elianne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Souvenirs glacées et grand méchant loup [PV Sati] Empty
MessageSujet: Re: Souvenirs glacées et grand méchant loup [PV Sati]   Souvenirs glacées et grand méchant loup [PV Sati] EmptyJeu 28 Aoû - 20:50

Contre toute attente, Sati répondit et confirma ce qu'Elianne redoutait déjà, ainsi que les risques qu'elle était en train d'encourir.

Par les deux frères Grimm réunis, un détraqueur, un vrai ! Mais comment je vais me sortir de là ?
*Euh, elle s'est déjà servie, donc techniquement tu ne risques plus grand-chose.*


Mais, comme souvent, Elianne ne fit guère attention aux réflexions de cette voix, paniquant seulement maintenant que le doute sur la nature de son agresseur n'était plus possible. Mais les quatre mots "ma petite lunch box" prononcés avec la voix d'une gamine sortirent l'allemande de sa litanie de "oh la la c'est la cata !".

Lunch box ? s'étonna la Poufsouffle, doutant que ce mot fasse partie du vocabulaire d'un détraqueur. Mais attends, un détraqueur c'est pas censé parler !

Tout de suite, Sati perdit toute crédibilité face à Elianne, malgré ce qu'elle lui avait fait subir.

*Je dis, il y a de l'usurpation d'identité dans l'air.*

Au final, c'était loin de rassurer la sorcière, qui se croyait du coup confrontée à une serial killer, ce qui n'est pas des plus rassurants. Quoique… Peut-être valait-il mieux mourir que de se retrouver apparentée à une huître. La discussion, tout ce qu'il y avait de plus courtoise (on y croit tous), se poursuivit sur ce que la sorcière prit pour une leçon de moral évidente.

Quoi !?

- Mais j'ai jamais torturé perso…

Se souvenant alors du dernier souvenir, Elianne dut finalement admettre le contraire. Pour ce qui était de la nourriture des détraqueur, se faire traiter de lunch box avait suffit à la Poufsouffle pour imprimer le message. Au moins, elle avait été savoureuse, si on pouvait considérer cela comme un point positif.

- "Hélas pauvre petite Elianne, tu as eu des moments bien difficiles !"

Le fait qu'elle n'avait jamais donné son nom à cette femme, n'effleura qu'à peine l'esprit de l'allemande, tant elle était d'accord avec elle.

- Je m'en serais en effet bien passé. Mais on ne choisit pas son destin.

Le fait qu'elle voit dans cette ruelle comme en plein jour, soit parce que les ténèbres s'étaient dissipées soit parce que la nyctalopie faisait effet, redonnait contenance à Elianne. A part quelques frissons incontrôlés et le sang qui gouttait de sa main, plus rien ne pouvait signaler une rencontre avec un détraqueur, du moment qu'on n'entrait pas trop dans les pensées profondes, encore trop douloureuses, de la jeune fille. Elle détailla ce "détraqueur", qui, de fait, ressemblait plus à un moine tibétain à couettes qui aurait eu des problèmes de teinture avec ses vêtements qu'à la description conventionnelle des détraqueurs. Aucune des deux demoiselles ne se lâchaient du regard jusqu'à ce que la masse informe, que l'étudiante avait déjà remarquée un peu plus tôt, ne se mette à bouger. Cette fois, Elianne y prêta un peu plus d'attention et constata avec affolement qu'il s'agissait de quelqu'un d'humain. Apparemment c'était la victime précédente.

Et dire que ça aurait pu être moi si je n'avais pas fait un détour pour éviter d eme fair eprendre par le concierge. Je ferais peut-être mieux de ne pas douter de la sincérité de cette Sati concernant sa nature.

L'autre l'avait dit elle-même, elle avait encore faim. Pourquoi alors Elianne n'avait-elle pas subit le même sort ? Elle ne se risqua pas à poser la question, au cas où l'envie prendrait à son interlocutrice de réparer l'oubli. Mieux valait aussi ne pas trop lui laisser le temps d'y réfléchir.

- Qui est-ce ? demanda-t-elle d'un ton faussement intéressé, supposant que la réponse serait "personne" ou "plus personne".

Puis, n'y tenant plus (trop de pression et d'angoisse), Elianne eut le courage de demander, d'un air inquiet qu'elle ne pouvait retenir :

- Est-ce que je peux espérer sortir vivante de cet entretien, ou du moins avec toute ma présence d'esprit ?

Et puis surtout en évitant de passer par l'état de ce "reste".

Essayant de s'armer contre d'éventuelles représailles, la jeune allemande chercha un souvenir heureux qui pourrait l'aider à lutter, mais il ne lui en venait guère à l'esprit. A part peut-être un jeu avec sa sœur en bordure de la forêt noire, où c'était sa sœur le loup et elle la pauvre brebis. Mais elle gardait quand même l'espoir fou que ce détraqueur était différent de ses semblables autrement que par l'apparence. Il faisait toujours froid, mais on s'y habituait au fur et à mesure.

- Au risque de me répéter, qui êtes-vous ? Réellement ? Vous êtes en effet loin de l'image que je me faisais de vous.
Revenir en haut Aller en bas
Sati Semantika
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
Sati Semantika

Nombre de messages : 50
Age Roleplay + Sorts : 23 ans. Sorts ? C'est pas un truc de détraqueur ça je crois ?
Capacités Spéciales : Détraqueur
Date d'inscription : 19/08/2008

Souvenirs glacées et grand méchant loup [PV Sati] Empty
MessageSujet: Re: Souvenirs glacées et grand méchant loup [PV Sati]   Souvenirs glacées et grand méchant loup [PV Sati] EmptyJeu 28 Aoû - 22:31

Lorsque la jeune fille lui rétorqua qu'elle n'avait jamais fait de mal a personne, Sati lui lança un regard oblique et marqua un silence lourd et pesant, lui rappellant sans mot dire son souvenir à propos des serpentards..souvenir caractéristique de la cruauté des sorciers. Sans mot dire c'est vite dit ! En effet la jeune Détraqueur ne pu pas retenir sa langue noire bien longtemps !

Non ! Vous, vous etes un des agneaux, le petit chaperon rouge au milieu d'un monde de loups ! Relisez vous leçons ma petite lunch box, nous Détraqueurs sommes des loups pour les loups, destructeurs des destructeurs ! Les bourreaux d'Azkaban qui vivent pour punir les loups !
Un discours rythmé de gestes amples et tortueux, de frottement de main noueuses, le tout s'achevant sur un ricannement aigu et rauque

Exact ! Exact !!
S'exclama la détraqueur des l'instant ou la jeune fille évoqua le destin. La créature des brumes semblait tout à fait satisfaite de la déclaration de l'allemande.
ensuite alors qu'elle fixait la main de la jeune fille, un petit rictus apparut sur le visage blême de Sati, son indexe osseux et long se dirigea instantanément vers cette main blessée ..

Ooh vous saignez ! C'est de ma faute ?
Lança t'elle avec une moue et un ton des plus moqueurs et des plus narquois. Puis, elle repris son serieux.. Enfin.. Fort à parier que celui ci était totalement feint. Ses yeux presque transparents ne quittaient pas le fluide rouge qui courrait sur la main de la sorcière

Pas de sauce merci ! Les souvenirs étaient déja assez copieux !
Ajouta t'elle, comparant le sang à de la sauce. Décidémment, elle ne pensait qu'avec son estomac ! Et avait tendance à considerer cette personne qui lui faisait face comme une entité purement alimentaire !

Plus tard, la jeune sorcière lui désigna la forme qui se tortillait derrière Sati, lui demandnt son identité..

Oh...
la détraqueur s'éleva au dessus du sol et se rapprocha en planant de sa précédente victime. Là elle se laissa tomber lourdement à ses cotés, genoux à terre. Puis, par les cheveux elle se saisit de la tête de sa victime et la tourna vers l'allemande afin qu'elle puisse la voir en face. Cette personne était une jeune fille qui avait a peu pret le même age qu'Elianne.

Vous la connaissez peu etre...
Répondit Sati. Tout de suite apres, la jeune détraqueur plongea sa main sous le pull over de sa victime ( qui d'ailleurs grommela plusieurs mots rapides et inintelligibles ) et elle en retira quelque chose de la taille d'une broche. Puis, elle lança cet objet qui vint aterrir aux pieds d'Elianne. Il s'agissait en fait de l'insigne de la maison serpentard.

...C'est un loup !
Ajouta Sati, complettant sa réponse à propos de l'identité de sa victime. Elle reprenait cette métaphore du loup pour désigner le coté mauvais de cette personne, un coté mauvais mis en valeur par son appartenance à Serpentard. La détraqueur restait à genoux aux côtés de la jeune fille au sol.

.. Insouciante, ignorante. Encore une étudiante qui seche ses cours ! Quand je l'ai vue ainsi se mouvoir, si jolie et si fraiche, vous imaginez bien qu'en grande gastronome que je suis je n'ai pas pu résister à la tentation.. C'est mon premier repas hors d'Azkaban vous savez ?
Alors qu'elle parlait, la détraqueur carressait les cheveux bruns et long de sa victime à demi consciente qui articula un "non" aigu étouffé entre autres couinements ineptes.
Puis, Sati reporta son attention vers l'allemande, son rictus réapparut, du au fait qu'Elianne semblait inquiete

Elle s'en remettra ! D'ici une heure ou deux... ou cinq !
Ajouta t'elle.

Lorsque l'étudiante lui demanda si elle pouvait compter sur le fait de survivre à cette rencontre la Détraqueur laissa tomber sa premiere victime et se reporta vers elle. A toute allure, en lévitant au dessus du sol elle se rua vers Elianne,s'arretant pile à quelques centimetres de son visage.
Allons allons ! Ne me demandez pas cela ! Vous gacheriez tout le suspense !

Hmm.. vous etes du genre anxieuse petite lunch box ! Bien, si vous tenez à le savoir disons qu'il est possible que vous puissiez l'esperer !
Pas de réponse plus détaillée pour le moment, mais la détraqueur avait déployé un large sourire, se mit meme à pousser un petit ricannement

Enfin, la derniere question en date porta sur l'identité reelle de Sati.. Ce fut une question bien plus difficile pour la détraqueur. L'espace d'un instant celle ci perdit tout sourire, ses yeux se fixerent vers le sol et elle resta interdite. Il lui fallut un petit moment pour "reprendre vie"

Je vous ai déja dit ce que je suis... Mais vu que vous désirez d'avantage d'informations petite curieuse vous devriez plutôt demander ce que j'étais..
A ces mots, Sati plongea sa main gantée dans l'une de ses capes déchirées et noires, et elle sortit une forme alongée, en bois, une baguette de sorciere.

Voila ce que j'étais...
Et elle brandit l'objet face à Elianne. En lui montrant cette baguette qui fut la sienne la détraqueur voulait lui faire comprendre qu'elle était autrefois une jeune sorciere tout comme elle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Souvenirs glacées et grand méchant loup [PV Sati] Empty
MessageSujet: Re: Souvenirs glacées et grand méchant loup [PV Sati]   Souvenirs glacées et grand méchant loup [PV Sati] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Souvenirs glacées et grand méchant loup [PV Sati]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'agneau et le Loup, Entrevue Secrète [PV Karin x Keisuke : Hentaï]
» [Hentaï] Le Grand Jeu
» [UploadHero] Le Grand Blond avec une chaussure noire [DVDRiP]
» [UploadHero] Le Grand bazar [DVDRiP]
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Plaines de Woodcroft :: Pré au Lard :: Rues de Pré au Lard-
Sauter vers: