AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 -Pierre Feuille Papier Ciseaux- ([PV])

Aller en bas 
AuteurMessage
Ebe Silver
Poufsouffle
Poufsouffle
Ebe Silver

Nombre de messages : 48
Age : 29
Age Roleplay + Sorts : 58 ans sorts 1 2 3
Capacités Spéciales : Mage Sylvain
Date d'inscription : 24/09/2007

-Pierre Feuille Papier Ciseaux- ([PV]) Empty
MessageSujet: -Pierre Feuille Papier Ciseaux- ([PV])   -Pierre Feuille Papier Ciseaux- ([PV]) EmptySam 9 Aoû - 17:59

Ô non d’un chien !
Est-ce que vous allez bien ? Eh ! Vous là ! Vous pourriez vous excuser quand même !


La foule et son tumulte.
Ebe aurait détesté la ville, pour au moins mille autres raisons ! Il fallut cependant qu’on en vienne une fois de plus à lui mettre une nouvelle évidence sous le nez qui ne faisait que confirmer son aversion pour le béton. Cette jeune personne, si soudainement bousculée ! La sorcière voulut quand même arrêter l’imprudent, au moins pour qu’il s’excuse ! Où était donc passé la politesse et le sens des convenances ? Dans la nature, ce genre de choses ne se serait jamais produit ! Bref, se penchant sur la pauvre damoiselle au sol, Ebe lui tendit la main et l’aida à se remettre en ligne sur ses pieds. La vieille dame, avec toute la chaleur dont elle pouvait faire preuve, replaça ses cheveux comme il faut et adressa un immense sourire à l’inconnue.


Je me nomme Ebe Silver.
Je suis terriblement confuse ! Cet homme était là et il … Il ! Il vous a bousculé ! J’ai voulu le rappeler mais ce mal élevé à continué son chemin ! Quelque chose ne va pas ? Je peux vous aider ? Mon dieu je suis sidérée …


Que dire de plus ?
Ebe secoua la tête frénétiquement. Il y avait tellement de méchanceté dans le coin, tellement de haine, de colère. Le propre des villes et villages. Pré Au Lard n’avait rien d’immense, mais lorsqu’on vit à Brocéliande, difficile de ne pas trouver un village trop urbain … Se tournant vers des plantes séchées, un mal de cœur la saisit. Comment pouvait-on laisser d’aussi adorables créatures à la dérive ? C’était inconcevable. Tout en se tournant vers la jeune victime, gênée, la sorcière ne put s’empêcher de réciter une étrange formule qui redonna aux plantes leur éclat et toute leur fraicheur. Puis, se tournant vers la jeune femme qui ne devait pas comprendre grand-chose, la vieille dame toussota.


Je suis navrée, euh, je suis un peu pressée ! En fait je cherchais quelque chose pour le mariage de mon fils et … Je dois avouer que j’ignore où trouver une chose pareille, peut être pourriez vous m’aider ? A tout hasard ?

C’était un peu osé, quiconque pouvait bien être cette jeune blonde, de toute évidence Ebe ne semblait pas femme à être victime de sa timidité. Bref, il lui fallait se concentrer sur son achat. C’était inconcevable de revenir les mains vides ! Ebe tenait à ce cadeau de mariage. C’était pour elle le seul moyen de bénir son fils, jusqu’à une lignée bien lointaine ! La mère aimait profondément son fils, mais elle se disait que pour lui redonner tout l’éclat qui avait jadis était le sien, il ne fallait pas qu’elle lésine sur les moyens.

Alors ? Ah ! Vous vous demandez sans doute ce que je veux … En réalité, c’est assez gênant mais je voudrais … Un pot d’Hysopes …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


-Pierre Feuille Papier Ciseaux- ([PV]) Empty
MessageSujet: Re: -Pierre Feuille Papier Ciseaux- ([PV])   -Pierre Feuille Papier Ciseaux- ([PV]) EmptySam 9 Aoû - 21:29

HJ : J'espère que ça te plaira ! & si t'es pas contente, c'est pareil. Muahaha. / HJ

Pré au Lard. Après-midi. Bousculade.

Ariana vient donc de se faire bousculer. C'est une chose qui n'arrive pas souvent. Précisons quand même qu'elle sort peu, et que s'il est vrai que ces derniers temps, ses sorties se sont faites moins occasionnelles, elle sort la nuit, ou quand elle sait que peu de gens seront là pour l'ennuyer. En fait, vu que c'est les vacances, elle passe très peu de temps en Ecosse. Elle passe le plus clair de son temps chez elle, à Los Angeles, en train de lire. Ou au téléphone (Heeeeeeeeey Ariana, ça fait looongtemps ! - Non Anaïs, ça ne fait que deux heures.) avec l'une de ses 5 meilleures amies. Ses nuits se résument à sortir danser. Ou du moins à regarder les autres danser. Elle sait danser, mais elle n'aime pas ça. Alors les seules fois où elle danse sont quand elle a bu... Et ça n'arrive pas beaucoup. Presque jamais, en fait. Elle danse aussi quand ses amies lui forcent la main (les amies qui la forcent à sortir chaque soir), ce qui arrive vraiment souvent, en fait. Tout ça n'étant qu'une précision, ça n'a pas beaucoup d'importance, mais c'est trop tard, vous l'avez déjà lu. [Muahahahaha]

Tout ça pour en revenir au fait qu'elle ne se fait pas bousculer souvent. Elle tombe brutalement sur ses fesses, ce qui ne serait agréable que pour quelqu'un de particulièrement masochiste. (Quelqu'un qui adorerait tomber sur le cul. Il faut de tout pour faire un monde.) Elle lève la tête pour fusiller du regard la personne qui l'a bousculée, mais elle s'est enfuie. Tout Gryffondor dirait que cette personne est ou très pressée, ou particulièrement lâche, ou a eu la " chance " d'être répartie chez les Serpentard, ou a juste eu la flemme, ... En fait, il ne faut pas spécialement être Gryffondor pour dire une chose pareille.

Une main apparaît devant elle. Sarah se rend compte qu'une femme - assez vieille, mais jolie quand même -, lui tend la main pour l'aider à se relever. N'ayant pas le courage de refuser (et puis elle a mal aux fesses, manquerait plus qu'elle reste assise sur celles-ci !), Ariana sourit légèrement à la femme avant de prendre sa main et de se remettre sur ses jambes. Une fois debout, elle soupire. Elle s'apprête à remercier la femme et à repartir, mais elle remarque soudain que la femme en question s'est plongée dans un monologue que Sarah est bien obligée d'écouter, puisque ladite femme vient de l'aider.

Qui a eu la ****** d'idée de nous apprendre à être polis ?


Heu madame... Avant que vous n'ayez l'idée totalement absurde, nous en conviendrons, d'aller vous rendre aux aurors parce qu'un homme m'a bousculée, je tiens quand même à préciser que vous n'êtes pas la personne qui m'a bousculée.

Se devant d'être polie, Sarah est consciente qu'elle risque d'être coincée avec Ebe jusqu'à ce que celle-ci décide qu'il est temps de se dire au revoir. Le pire étant que la Serpentard n'a absolument rien à faire, et qu'elle a quelque peu la flemme d'inventer un mensonge pour partir. Du genre de " J'ai donné du lait de bébé à mon chat & du coup il n'avait plus de force & il s'est cassé le pied. Ce que je fais avec du lait de bébé chez moi ? Ah bon ? Ca donne de l'énergie quand même, le lait de bébé ? Comment ça, un chat n'a pas de pieds, mais des pattes ?! ".

La pauvre, juste le temps de se rendre compte que je lui ai trouvé un mensonge original certes, mais au niveau de la blondeur d'Anaïs, et elle ferait une crise cardiaque devant tant d'ingratitude.

A.S. regarde Ebe " soigner " une plante, le sourcil levé, se demandant vaguement si c'est l'occasion de s'enfuir. Mais malheureusement, le regard de la vieille femme est posé sur elle.

Pourquoi est-ce que quand je fais des rencontres, je ne peux jamais tomber sur des personnes normales ? Des personnes qui ne se sentiraient pas obligées de remettre une plante en état par exemple. Des personnes qui ne se prendraient pas pour Cendrillon. Des personnes totalement clean ? Des personnes qui m'aident à me relever, à qui je dis merci, mais que je ne revois plus jamais ensuite ? POURQUOI ?!

Essayant de suivre les paroles de Mme Silver, même si ses pensées sont devenues vachement bizarroïdes [Est-ce que Dieu met tous ces obstacles sur mon chemin pour que je devienne une sorte de Cendrillon droguée et alcoolique qui se sent néanmoins obligée de remettre des plantes en état ?], Sarah répond après quelques temps de réflexion. Après avoir entendu la demande de la vieille femme, les pensées de la jeune Evenson passent de : Merde, je crois même pas en Dieu ! à : J'ai une tête à vouloir vous aider ? Mais souriant faiblement, elle répond quand même :


Heu... Bien sûr, avec (hum hum) plaisir.

Le seul plaisir étant qu'en fait, elle n'avait plus accompli de B-A depuis longtemps, et que même si elle n'avait jamais fait partie des Scouts, il fallait qu'elle préserve son Karma. Je crois pas au Karma non plus ! Oh mon dieu, je crois que j'ai pas assez dormi. Effectivement, au lieu de ses 12h habituelles, ces derniers temps elle ne dort que 8h, à cause de ses sorties avec ses amies. Youhou !

Un pot d'hysopes ?

Y a de quoi être gênée ! Vous voulez pas acheter des roses, comme tout le monde ?

Déjà pensé à aller chez un fleuriste ?
Revenir en haut Aller en bas
Ebe Silver
Poufsouffle
Poufsouffle
Ebe Silver

Nombre de messages : 48
Age : 29
Age Roleplay + Sorts : 58 ans sorts 1 2 3
Capacités Spéciales : Mage Sylvain
Date d'inscription : 24/09/2007

-Pierre Feuille Papier Ciseaux- ([PV]) Empty
MessageSujet: Re: -Pierre Feuille Papier Ciseaux- ([PV])   -Pierre Feuille Papier Ciseaux- ([PV]) EmptySam 9 Aoû - 23:32

UN QUOI ?!

Ebe recul la tête.
Vous ne savez pas ? Ce petit hochement, le sourcil en l’air et la bouche en croissant de lune, le truc typique qui indique qu’à l’évidence, vous êtes soit scandalisé, soit que vous n’avez rien compris à ce qu’on vient de vous dire. Dans le cas de notre mage Sylvain, il fallait s’arrêter sur l’option un. Si la jeune femme parlait de ces individus macabres qui torturaient des plantes des jours durant en les enfermant derrière une vitrine, alors oui ! Elle avait déjà pensé au fleuriste. La vieille dame tira une photo de son sac, une belle photo de fleurs, des fleurs magnifiques oui ! Mais le genre de fleurs qu’on ne pouvait pas trouver dans une boutique de fleuriste, encore moins en considérant le fait que sur la photo, ce n’était pas un pot mais tout un arbuste qui était représenté ! La rouquine marmonna quelque peu par en dessous des tulipes pour ensuite s’adresser à la petite blonde.


Êtes-vous tombée sur la tête jeune fille ? Quel piètre cadeau de mariage ! Alors ça non ! Je ne peux me résoudre à financer le braconnage de cette flore que j’aime tant ! Si vous voulez enrichir les esclavagistes floraux, il faudra vous trouver un autre pigeon. Bien que ce soit des oiseaux très serviables vous savez ! Très respectables quand on prend le temps de s’intéresser à eux. Je ne sais pas pourquoi on a volé leur nom pour qualifier un individu qui sert de cobaye …Bien que les Cobaye soient aussi des créatures très … Hum. Suis-je bête, il est évident que vous ne comprenez rien à ce que je vous raconte. Permettez ? Je vais simplifier la chose.

C’est alors que la vieille dame saisit la jeune femme par le bras, sans impolitesse même si de toute façon la Serpentard avait une dette envers Ebe. Le mage Sylvain marche jusqu’à un petit parc et elle s’arrête alors. Se penchant vers le sol, la vieille dame pose une main sur celui-ci.

Naturae Floris Rosa Calo !

C’est alors que directement depuis un massif de fleur, une ligne de rose vient se former jusqu’à la main de la sorcière. Les plantes se regroupent doucement et le mage Sylvain retire sa main du sol, un grand sourire sur les lèvres.

Voyez-vous. Ceci est un bouquet de fleurs sauvages, de VRAIES fleurs sauvages. Si elles sont si belles, c’est par leur lien avec leur mère nature. Dieu sait que ces immondes roses que l’on achète en grandes surface ont beaucoup moins de caractère ! Je veux que vous m’aidiez à trouver des Hysopes, de vraies Hysopes ! Pas de pauvres fleurs dépravées récupérées dans Dieu seul sait quelle morgue pour flore.

Communément, on appelait ça un pot pourri.
Le problème d’Ebe semblait de plus en plus compliqué. Peut être quelque part cherchait elle à faire perdre son temps à cette pauvre créature. Peut être la blonde désirait-elle plutôt aller danser dans on ne savait quel centre pour drogués ou on se remuait à pas d’heure dans un nuage de fumé douteux au milieu d’une horde de dépravés ! Ebe ne jugeait pas bien sur, mais elle n’en pensait pas moins.


Alors ? Une idée ?
Ah oui j’oubliais ! Ce ne sont des plantes que l’on trouve en général que dans les régions plutôt chaudes … Il sera très difficile de m’en débusquer une ici. Mais vous avez le temps n’est ce pas ?


Et à vrai dire Ebe s’en fichait un peu.
Ce n’était pas tant pour embêter Ariana, non, c’était plus profond que ça. La vieille dame n’était pas stupide, elle avait bien senti l’aversion de cette personne pour l’entraide. En général Ebe n’était pas donneuse de leçon, mais elle avait tout à fait le temps de redonner à quelqu’un le goût de la reconnaissance. Après tout, c’est elle qui venait de perdre son temps à relever cette disgracieuse personne. Il y avait peut être une supercherie, ou peut être pas, ça, quand Ariana viendrait à s’en apercevoir, il est évident qu’il serait déjà trop tard …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


-Pierre Feuille Papier Ciseaux- ([PV]) Empty
MessageSujet: Re: -Pierre Feuille Papier Ciseaux- ([PV])   -Pierre Feuille Papier Ciseaux- ([PV]) EmptyMer 13 Aoû - 17:45

Ariana lève un sourcil. Quoi ? Elle ne sait pas ce qu'est un fleuriste ?

Ben vous savez bien, un FLEU-RI-STE. Dans fleuriste il y a le mot fleur. Et c'est pas comme opticien où il n'y a pas le mot lunettes, mais le mot optique. Donc quand je vous parle d'un fleuriste, je vous parle de la personne qui vous vend des fleurs. Un vendeur de fleurs, si vous voulez. Dans un magasin de fleurs. Ou de plantes, en fait.

Ariana baisse son sourcil levé au moment où Ebe lève le sien. [Haha, vision très drôle, d'ailleurs.] Tandis que la vieille Silver la regarde l'air choqué, Ariana se demande si elle ne devrait pas plutôt fuir (oui, fuir lui revient décidément souvent en tête, ces derniers temps), pendant que l'ancienne Poufsouffle manque de faire une crise cardiaque. Mais non, elle n'a pas le temps de partir car la rousse s'est mise à lui crier dessus.

Vous êtes sortie avec un fleuriste qui vous a trompé ou quoi ?

Est la première réaction d'Ariana, qui vient d'écouter le monologue de la vieille dame. Il n'empêche qu'à l'écouter parler, la question n'est pas : Est-ce que Sarah est tombée sur la tête, mais plutôt : Ebe est-elle dans son état normal ? Et si oui, est-ce que son mari ne s'est pas encore tiré une balle ?
Se rendant soudain compte de ce qu'elle vient de dire, elle rajoute :


Heu, excusez-moi hm.

La politesse c'est de l'hypocrisie. L'homme qui a inventé la politesse est un hypocrite par excellence ! Et lèche-botte, par dessus tout ! J'en suis sûre ! Et pourquoi est-ce qu'elle m'entraîne, celle-là ?

En effet, la rousse a pris la blonde par le bras et l'a entraînée dans un parc. Là, elle s'arrête et la lâche. Sarah la regarde se pencher vers le sol, ne réfléchis même pas au pourquoi de l'histoire, puisqu'il n'y a plus aucune logique dans les actes des gens, de nos jours. Même les vieilles femmes font des trucs bizarres, entraînent les jeunes femmes dans des parcs pour faire pousser des roses sauvages. Parce que oui, Ebe vient de faire pousser des roses sauvages devant les yeux de Sarah, Sarah qui se demande d'ailleurs pourquoi elle ne fait pas pousser ses hysopes, au lieu de faire pousser des roses qui finiront écrasées par les enfants qui viendront jouer dans ce parc.


C'est bien beau de vouloir offrir de VRAIES fleurs à votre fils, c'est bien beau que vous vouliez que je vous aide, vos roses sont bien belles aussi. Mais franchement, j'ai la tête de quelqu'un qui sait où trouver de VRAIES hysopes ?!

Une idée ? Une idée ? Sarah la regarde, presque choquée. Yeux exorbités, bouche ouverte, bave qu'on empêche de couler... Non, je ne suis pas sérieuse. En fait A.S. ne fait que la regarder, le sourcil à nouveau levé [elle adore lever son sourcil, c'est claaaasse.], et réplique :

Franchement. Ca fait 30 minutes que vous me parlez de vos hysopes, et c'est maintenant que vous me demandez si j'ai le temps ? Evidemment, j'ai tout le temps ! Je n'ai que ça à faire, chercher des hysopes c'est fun. Je me suis réveillée ce matin en me disant : SARAH ! Il faut que tu cherches des hysopes aujourd'hui ! Comment as-tu pu vivre sans jamais avoir passé toute une après-midi à la recherche de ces magnifiques fleurs ?!

On ne le remarquerait pas comme ça, mais malgré tout ce qu'elle vient de dire, Sarah est calme. Très calme. Elle soupire. Prend la main de la vieille femme, se fiche pas mal de la politesse [c'est pas une hypocrite lèche-botte, merde !], et transplane en Californie. Oui, à L.A. il fait toujours beau, il fait chaud ! Elle entraîne la vieille femme qui n'a certainement rien compris à ce qu'il vient de se passer, elle entraîne donc Ebe jusqu'à l'intérieur de chez elle et crie :

MAMAN. PAPA.

Sa mère et son père descendent les escaliers, regardent Sarah avec un sourire. Sourient à Ebe, aussi.

Bonjour, disent-ils, aimables, polis, hypocrites, donc.

Bonjour. Maman, papa, je vous présente Ebe Silver. Non, ne me regardez pas comme ça, ce n'est pas ma petite amie, si je lui tiens la main c'est parce que je viens de transplaner avec elle.

Le sourire de ses parents se fait moins crispé, si ils avaient répété 'Bonjour', ça aurait été moins hypocrite, déjà.

Il faut que je trouve des hysopes.

Alyssa, sa mère, ouvre la bouche, l'air interrogatif.

J'ai pas le temps d'expliquer, m'man. Hysopes ?

Y a ce parc, tu sais... Juste à côté de chez Alexandra, répond James (son père), qui a l'air d'avoir compris que Sarah n'a pas franchement le temps de discuter autour d'un thé.

Ah ben oui, ce parc. Merci. Au revoir.

Sans vraiment leur laisser le temps de répliquer, Sarah sort de chez elle, toujours Ebe à la main (tiens, on l'aurait presque oubliée celle-là). Elle ne lâche pas la main de la vieille femme et se tourne vers elle :

A part ça, ça va ?
Revenir en haut Aller en bas
Ebe Silver
Poufsouffle
Poufsouffle
Ebe Silver

Nombre de messages : 48
Age : 29
Age Roleplay + Sorts : 58 ans sorts 1 2 3
Capacités Spéciales : Mage Sylvain
Date d'inscription : 24/09/2007

-Pierre Feuille Papier Ciseaux- ([PV]) Empty
MessageSujet: Re: -Pierre Feuille Papier Ciseaux- ([PV])   -Pierre Feuille Papier Ciseaux- ([PV]) EmptyMer 13 Aoû - 21:41

Les faire apparaître ?
Bien sur que la sorcière pouvait se les faire apparaître ses Hysopes ! Seulement …Si Ebe commettait cette erreur, Sarah n’apprendrait jamais sa leçon ! C’est les forces de la nature qui ont mis Ebe sur le chemin de la jeune femme et la sorcière compte bien comprendre pourquoi ! Même si pour cela, il lui faut aller au bout du monde main dans la main avec cette …D’ailleurs Ebe baisse les yeux vers sa main. Drôle d’idée de la tenir ainsi au travers des rues. La jeune fille parle comme une folle, rapidement, trop rapidement pour être comprise ! A l’évidence, les bienséances n’étaient pas son point fort. Mais les choses ne changeaient pas pour autant. Ebe se laissait trainer ! Elle essayait parfois de bredouiller quelques mots, sans succès ! C’est alors qu’en un rien de temps, Ebe sentit ses pieds quitter le sol qui lui était si cher ! Elle avait horreur de voler ! Non ! Elle ne volait pas ! Elle transplanait !!! Il ne manquait plus que ça.


Oh mais je suis trop vieille pour me faire trimballer comme ça de tous les côtés Mademoiselle. Ca me retourne l’estomac et je mets des heures avant de m’en remettre.

Déclama Ebe avec calme et pondération, tout en replaçant ses longs cheveux roux pour leur redonner leur aspect soyeux et bien entretenus qu’ils avaient auparavant. Les deux sorcières se trouvaient dans une maison –de très mauvais goût- qui visiblement appartenait à des personnes d’âges plus murs. Les parents de cette jeune femme sans aucun doute. Ebe ne sait plus tellement où se mettre, face à cette famille et elle se décale lentement de côté, sans lâcher cette main qui se crispe sur elle avec beaucoup de force. Tendant un doigt vers nulle part, Ebe tente tant bien que mal d’atteindre un bouquet de fleurs posé sur un vase. Elle tire, tire, tire. Au moment où son doigt va alors entrer en contact avec les végétaux, la jeune femme tire Ebe vers elle avec brutalité.

Je…

Petite amie ?! Un frisson parcours le dos de mère nature, sa bouche complètement béante, assez pour y loger une dizaine de mouches. Trop c’est trop ! La vieille (mais distinguée et plutôt bien conservée pour son âge) dame se concentre sur son bras libre. Un petit morceau de bois sillonne autour de celui-ci jusqu’à son poignet pour ensuite former une baguette dans la main de la sorcière. Ebe s’apprête à la tendre vers la main de Sarah pour s’en dégager quand elle recommence à lui tirer dessus pour l’emmener autre part. Ebe a à peine le temps de se retourner vers les parents de Sarah pour leur faire un petit signe de main et avant de passer par la porte elle trouve le temps de hurler trois petits mots.

MAGNIFIQUES VOS TULIPES !

Et la voilà qui passe dans une nouvelle porte vers elle ne savait où. C’est à ce moment précis qu’Ebe saisit l’occasion d’une vraie réplique ! Son agresseur vient de lui demander si elle va bien ? Ebe hésite entre sermonner et blasphémer. Elle se dit enfin que finalement aucun des deux n’était approprié et qu’il valait mieux s’en remettre à une solution plus pondérée, comme l’exige l’impartialité naturelle de toute dame de bonne famille qui se respecte.

Maintenant ça suffit.

Sarah n’arrive soudainement plus à tirer Ebe, la sorcière est tenue au sol par de petites racines néanmoins solides qui la tiennent par les pieds. Le mage sylvain contraint son associée à se tourner vers elle. C’est assez gênant à expliquer, à vrai dire, il n’y même rien à expliquer d’ailleurs ! A l’évidence les voix de la nature ne sont pas si impénétrables que cela et si Ebe est tombée sur Sarah, c’est peut être un hasard après tout ?

Laissez tomber ! Je vois ces maudites fleurs ! Je vais en prendre quelques graines pour les planter chez moi et les cultiver. J’offrirais ensuite une bouture à mon fils. J’aurais pu me débrouiller sans tout cela, seulement je dois bien avouer que je voulais comprendre ce qui cloche chez vous ? Vous semblez à la fois méprisante et en même temps reconnaissante. Aurais je fais quelque chose de mal ?

Ebe se doutait bien que ces derniers mots feraient bouillonner son interlocutrice, cependant, la sorcière ne voyait pas en quoi cette jeune femme lui devait un tel manque de courtoisie ! Après tout, c’était Ebe qui l’avait aidé à se relever ! Peut être aurait-elle était plus reconnaissante si en plus de cela, la sorcière lui avait livré le coupable ?

Si c’est ce type qui vous a mis en pétard, je sais où on peut le trouver …

Suggéra Ebe, laissant cette auréole apparaître au dessus de sa tête, avec toute l’innocence qui était la sienne. Qui avait envi de se méfier d’une gentille rouquine venue de nulle part qui fait du jardinage à tout va ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


-Pierre Feuille Papier Ciseaux- ([PV]) Empty
MessageSujet: Re: -Pierre Feuille Papier Ciseaux- ([PV])   -Pierre Feuille Papier Ciseaux- ([PV]) EmptyJeu 14 Aoû - 20:40

Vous l'aurez compris, les paroles d'Ebe s'envolent avec le vent puisque Sarah, trop occupée à transplaner et tout et tout, n'a pas le temps de les écouter, ni d'y répondre d'ailleurs. Seulement voilà, au moment où elle décide de s'attacher au sol avec des racines de Sarahnesaitquelleplante, la Serpentard n'a plus d'autre choix que de l'écouter. C'est vrai qu'elle doit quand même l'écouter, puisqu'elle a demandé " Ca va ? ", mais c'était juste pour la forme, elle n'avait pas vraiment l'intention de jouer la psy en écoutant la vieille femme. Bref, tout ça pour dire qu'elle l'écoute, à présent.

Bon en fait je vous explique les grandes lignes de ma vie.

Ariana hésite entre lui sortir le coup du " Mon père est un tueur en série ", qu'elle sort à ses amies à chaque fois qu'elles se plaignent de son comportement. Mais non, ce n'est même plus original, à force.

Dans le monde, il y a les gens comme vous, et les gens comme moi. Les gens comme vous, sont des gens qui sont gentils avec tout le monde, convaincus que toute personne a une part de bien en soi. Les gens comme vous croient que le monde est beau, bla bla bla, pas de pollution, pas de Voldemort, ni rien. Les gens comme moi s'évitent la peine de jouer les hypocrites tout le temps.

Je ne suis pas méprisante. Je dis ce que je pense, c'est tout. En l'occurrence, je pense ne pas être la personne qui pourrait vous aider à trouver des hysopes. Je vous suis reconnaissante de m'avoir aidée à me relever, mais je n'ai pas l'intention de vous baiser les pieds parce que vous avez eu la gentillesse de me tendre la main.


Sarah regarde Ebe, un sourire ironique naît sur son visage.

Ah ? Et vous le savez comment ? L'omniscience s'est abattue sur vous ?

Je suis sûre que le fait que Sarah et Ebe se tiennent encore la main ne vous a pas échappé. Et bien sachez que Sarah vient de s'en rendre compte aussi, et que du coup, elle vient de lâcher la main de la vieille femme, précipitamment.

Je suis sûre que rester collée au sol par des plantes est é-nor-me, l'extase à l'état pur, et tout et tout, mais on est devant chez mes parents, et je suis sûre qu'ils sont à la fenêtre en train de nous observer.

Et si certaines personnes trouvent ça super cool de se faire espionner par leurs parents, ce n'est pas le cas de Sarah. Déjà qu'elle sait que lorsqu'elle rentrera à la maison (ce qui risque d'arriver cet après-midi, d'ailleurs) ils lui poseront des questions du genre : Elle a quel âge ? Vous vous êtes rencontrées comment ? C'est un gentleman ? Galante ? Et sur ça elle répondra : Qu'est-ce que j'en sais, demandez à son mari. Et sur ce, peut-être qu'ils seront calmés. Le père sûrement, la mère pas. Parce que la mère est convaincue que quelque chose cloche avec A.S. : C'est vrai qu'elle envoie chier tous les garçons qui ont le courage de la draguer. Et donc ces derniers temps, elle s'inquiète parce qu'elle ne veut pas mourir sans connaître ses petits enfants ! (T'as même pas 40 ans, maman). Tout ça pour dire que Sarah n'a pas envie de rester devant la porte de sa villa, à discuter avec Ebe.
Revenir en haut Aller en bas
Ebe Silver
Poufsouffle
Poufsouffle
Ebe Silver

Nombre de messages : 48
Age : 29
Age Roleplay + Sorts : 58 ans sorts 1 2 3
Capacités Spéciales : Mage Sylvain
Date d'inscription : 24/09/2007

-Pierre Feuille Papier Ciseaux- ([PV]) Empty
MessageSujet: Re: -Pierre Feuille Papier Ciseaux- ([PV])   -Pierre Feuille Papier Ciseaux- ([PV]) EmptyJeu 14 Aoû - 21:26

Hein ?

Ben oui, c’était ça la question la plus pertinente qui lui venait à l’esprit. La jeune femme venait de parler d’hypocrisie, d’un certain Voldetruc et de tout un tas d’autres choses plus adorables à dire qu’à entendre. Avait elle prit un truc ? Elle se piquait ou était alcoolique ? Ou alors elle souffrait de paranoïa ? Si Ebe avait su avant, elle l’aurait non seulement laissée par terre sur ses grosses fesses disproportionnées, mais en plus du reste, elle ne se serait pas fatiguée à rattraper son agresseur, elle l’aurait applaudit ! Ebe se reprit alors. Ce n’était pas pour un acte de désinvolture que la sorcière cesserait d’accorder son attention à une créature innocente, aussi proche du diable soit elle, cependant. La nature en elle-même était faite d’un tout, de bon comme de mauvais et la nature des gens allaient de pair avec cette loi. Ebe appréciait avant tout chacun des côtés d’un individu et elle tentait de les apprivoiser, les considérants au même niveau, avec la même prudence. C’est sans doute ce qui ferait d’elle une guerrière redoutable, si elle en avait l’obligation un jour. C’était aussi la politique des Silver. Ne crache pas sur un être sans le connaître, ne jure pas sur le vécu d’un mort sans avoir la certitude que son histoire ne deviendra pas la tienne. C’est comme ça.

Hypocrisie ? Allons vous vous méprenez ! La personne que vous avez en face de vous ce n’est que moi, telle que la nature m’a voulue ! Remettriez-vous en cause la volonté de ce qui nous entoure au quotidien ? Je ne suis pas gentille, j’accepte. Pourquoi la gentillesse vous indispose à ce point ? Pensez vous qu’il suffit simplement d’être méchante et méprisante pour être vrai ? Vous avez donc bien l’âge que vous avez, surement jeune d’ailleurs, pour prononcer de telles calomnies ! Je ne veux pas que vous me baisiez les pieds, je voulais comprendre ce qui fait tellement écho en vous. Avez-vous à ce point peur d’accepter la réalité pour vous comporter avec autant de désinvolture dans votre vie ? Ô mais ne vous facilitez pas la tâche en pensant que je vous juge, je ne fais que constater. Dieu lui-même sait ô combien je vous admire pour parvenir à vivre avec toutes ces idées étranges que j’avoue ne pouvoir comprendre.

Puis Ebe se penche sur ce terme de « gentil ». Est-elle gentille ? Non, loin de là ! Juste consciente du monde qui l’entoure. Il n’est pas dans la nature d’une ancienne Poufsouffle que de se ficher des gens et de leurs petits problèmes. L’empathie est une bien jolie chose à qui sait en user avec adresse. Mais Ebe n’était pas empathe non plus à proprement parler. C’était plus profond, plus une conscience de l’existence que d’autre chose. Elle aimait sentir cette nature vivace comme elle appréciait l’impact de la conscience sur un corps meurtrie par de sombres pensées. Ariana ou Sarah, peut lui importait, avait une conscience et c’était à elle, que Ebe voulait faire appel ! Car se rendre compte, c’est revenir vers la raison.

Je suis bien loin de cette guerre entre ce mage noir et ses opposants ! Tout cela est un monde bien trop corrompu, d’un côté comme de l’autre ! Je préfère rester à l’écart, arborant comme seul vêtement une cause qui est bien plus vraie que toutes les autres car c’est la mienne. Je pense que l’on peut se comprendre sur ce terrain. Vous ne semblez pas non plus prisonnière de ce qui pollue ce monde, je sens en vous la fougue d’une âme libre et la nature d’une enfant qui aura un avenir brillant, si toute fois vous trouvez la voix qui vous est destinée. Sarah, vous êtes une personne que j’apprécie malgré tout.

Ebe tant alors une main amicale à la jeune femme. Elle ne sait pas si cette dernière aura le courage de la serrer, elle ne sait pas si elle va s’enfuir ou hurler de colère. Peut être repartira-t-elle dans sa paranoïa. Tout ce que sait la sorcière, c’est qu’elle a envi de garder le contact avec cette personne, voir comment elle évolue. Pas forcément tout de suite, il était encore trop tôt ! Mais peut être qu’à force de discussions autour d’un bon thé dans un café, au fil du temps elles pourraient être amies ?

Je ne veux pas me disputer avec vous, ne pouvons nous pas sympathiser ? Je ne gâcherai plus votre temps de façon stupide ! Aussi j’aimerais beaucoup que vous m’en accordiez un peu. Allons nous retrouver ce type, maintenant que j’ai mes graines ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




-Pierre Feuille Papier Ciseaux- ([PV]) Empty
MessageSujet: Re: -Pierre Feuille Papier Ciseaux- ([PV])   -Pierre Feuille Papier Ciseaux- ([PV]) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
-Pierre Feuille Papier Ciseaux- ([PV])
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mes amies les bêtes [Yaoï ~ Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Plaines de Woodcroft :: Pré au Lard :: Rues de Pré au Lard-
Sauter vers: