AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Un jour de pluie (PV)

Aller en bas 
AuteurMessage
Lunavi Diamantine
Gryffondor
Gryffondor
Lunavi Diamantine

Nombre de messages : 41
Age : 36
Age Roleplay + Sorts : 22 ans + Sorts 1, 2, 3
Date d'inscription : 28/04/2008

Un jour de pluie (PV) Empty
MessageSujet: Un jour de pluie (PV)   Un jour de pluie (PV) EmptyJeu 1 Mai - 10:59

Lunavi arpentait les rues de Londres à la recherche d’un appartement. La pluie venait de faire son apparition et la jeune demoiselle n’allait pas tarder à être trempée jusqu’aux os.

Mais c’est quoi cet objet idiot que les moldus tiennent au-dessus de leur tête ?

Elle dévisageait les passants, essayant de comprendre à quoi pouvait bien servir cette toile de forme ronde soutenue par un tube métallique. Elle entendit soudain une femme dire à sa petite fille de déplier son patapluie.

Un patapluie ? Quel drôle de nom. Cela semble bien utile quand même, la pluie ricoche sur cet objet. Note pour plus tard : penser à acheter un patapluie.

La longue jupe de Lunavi commençait à lui coller aux jambes et ses pas se faisaient de plus en plus petit. Elle n’avait pas le choix, il lui fallait se mettre à l’abri le temps que la pluie cesse. Elle continua donc à avancer dans cette rue, la tête baissée, les cheveux dégoulinant plaqués sur le visage. Elle se faisait bousculer de tous les côtés par les moldus pressés de rentrer chez eux.

Et bien, je vais devoir m’habituer à toute cette foule si je veux habiter dans le quartier. Ca change de ma campagne irlandaise, il n’y a pas de doutes.

Les yeux en l’air, tout en gardant la tête baissée, la jeune femme scrutait les enseignes à la recherche d’un endroit où elle pourrait boire quelque chose et s’asseoir au chaud. Et ce n’était pas chose courante dans cette rue où les immeubles à appartements semblaient avoir poussés comme des champignons.

Ca m’apprendra à focaliser mes recherches dans les quartiers huppés. Redescends sur terre ma pauvre, tu n’auras jamais les moyens de te payer un logement pareil.

Au coin de la rue, son regard fût attiré par une pancarte « pub ». Elle poussa la porte et pénétra dans un endroit empli de musique. Les cris et les gloussements des occupants lui tirèrent une grimace.

C’est bien ma veine, le seul endroit perdu dans cette rue est bondé.

Elle réussi cependant à dénicher une petite table non occupée et s’y installa. Elle se trouvait à présent au fond de la pièce, juste à côté de la porte des toilettes pour dames. Au moins, elle n’aurait pas à aller très loin si une envie pressante la prenait.

Lunavi passa les mains dans ses cheveux mouillés et les ramena en arrière. Elle prit ensuite un mouchoir dans son sac et s’essuya le visage.

Une serveuse s’approcha d’elle et pris sa commande.

Un chocolat chaud s’il vous plaît.

La blonde une fois disparue, Lunavi laissa promener son regard sur les gens présents. Ils semblaient tous issus du milieu aisé, jeunes, beaux et bien habillés. Les filles minaudaient devant les garçons et ses derniers jouaient les playboys.

Tout ce que je déteste. Il y a une chose de sûre, c’est que je ne vais pas prendre racine ici.

Elle sortit ensuite un livre de son sac et l’ouvrit quand quelqu’un prit place sur la chaise en face de la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Un jour de pluie (PV) Empty
MessageSujet: Re: Un jour de pluie (PV)   Un jour de pluie (PV) EmptyLun 5 Mai - 19:48

Vérité générale numéro 1 : les chats aiment le lait.
Vérité générale numéro 2 : Ne fais pas l'amour dans le jardin, car l'amour rend aveugle... mais pas les voisins.
Vérité générale numéro 3 : Contrairement à la vodka, la bière ne fait pas danser sur les bars, elle propose juste un abondement aux toilettes.

Bref suite à ce bref rappelle des choses de la vie, nous allons enfin pouvoir nous intéresser à notre blonde favorite, j’ai nommé Kay. En effet ce soir là c’est soirée détente entre copine. Au programme, bières, mecs et potins en tous genres, bref LA soirée parfaite selon ces dames. Donc comme nous disions la bière n’est pas amie de l’ivresse mais des commodités. Ainsi après s’être avec grâce et distinction, comme tout humanoïde, qui de plus est de sexe féminin, Kay s’était conduite aux toilettes dans la surprenante idée de se soulager. Sortant le « cœur » léger, elle retourna en direction de ses copines qui pendant qu’elle s’était absentée, s’étaient entichée de trois bellâtres. A peine avait elle fait deux pas en direction de la zone de drague qu’elle aperçue grâce à une vision périphérique des plus développée (vous savez que vous faites les soldes, il faut faire attention à ce qui se passe autour de vous sans pour autant perdre de vue LE pull de vos rêves) Lunavi Diamantine assise à un table avec un pauvre chocolat chaud, et une coiffure des plus désastreuse.

« Je connais cette air ringard, et ce cheveux. Mmmh (attention intense moment de réflexion) Lunavote, c’est elle !! »

« Hein ?! Quoi qu’est ce que tu racontes ? »

« Lunavi pas Lunavote, c’est une nana que j’avais pour souffre douleur quand j’étais à Poudlard. Moi je lui faisais des crasses pour me manifester en tant que garce de service, et Ewann la défendait pour faire le gentil Gryffondor. C’était super drôle le soir d’élaborer ensemble ce que l’on allait lui faire subir et comment Ewann allait lui « venir au secours » tel le grand et beau chevalier servant. On était persuadé qu’elle en était amoureuse. Je vais aller m’excuser, ça fera une bonne action pour les six mois à venir. »

« Roh bah non, tu t’en tapes, retourne avec les copines je veux savoir ce qui est arrivé à Samantha quand elle a avoué à Mark qu’elle voulait tout arrêter entre eux. »

Et oui la bière n’a pas beaucoup défaits sur un être humain mais en ce qui concerne les earnays ce n’est pas la même chose. Alors que Lunavi sortait un livre, Kay s’invita à la place qui était libre, pile en face de la demoiselle.


« Salut, Lunavi !! Comment tu vas depuis la fois où l’on t’a collé la tête à la cuvette des toilettes du 3ème étage ? »

« Euh j’aurai peut être pas due introduire ma tentative de trêve ainsi. »

Blanc de deux minutes, Kay se tourne les pousses en arborant un grand sourire gêné.


« Euh, moi venir en paix ?! »
Revenir en haut Aller en bas
Lunavi Diamantine
Gryffondor
Gryffondor
Lunavi Diamantine

Nombre de messages : 41
Age : 36
Age Roleplay + Sorts : 22 ans + Sorts 1, 2, 3
Date d'inscription : 28/04/2008

Un jour de pluie (PV) Empty
MessageSujet: Re: Un jour de pluie (PV)   Un jour de pluie (PV) EmptyLun 5 Mai - 20:26

Lunavi releva la tête et découvrit devant elle une jeune fille blonde, à la poitrine un peu trop serrée dans son bustier. Habillée griffé, comme toutes les petites pimbêches présentes dans ce pub. Miss Kay McGlenn en personne.

Oh non, tout mais pas ça. Pas cette chose (oui, peut-on réellement donné la qualité d’être humain à Kay ?). Je savais que je ne devais pas rester ici.

Lunavi et Kay n’avait jamais été ce que l’on peu nommé des amies. Au contraire, le mot « ennemie » serait plus approprié lorsque l’on parle de ces deux demoiselles. Aussi différentes l’une de l’autre que la nuit l’est du jour, elles avaient cependant un point commun : elle savait snober leur monde mieux que personne. Mais Kay avait quand même eux une certaine longueur d’avance dans leur jeunesse. Elle avait fait de la pauvre demoiselle trempée jusqu’aux os sont souffre douleur jusqu’en 5ème année. Et c’était toujours le charmant Ewann qui l’avait sortie des ses impasses. Tiens, j’ai jamais pensée à le remercier pour sa gentillesse, je devrais peut-être essayer de le retrouver un de ces jours. Kay s’étant trouvée d’autres personnes à harceler par la suite, les deux jeunes filles ne s’étaient plus jamais adressés la parole (enfin, il n’avait jamais été possible de lancer un sujet de conversation avec Kay, ceci dit).

« Salut, Lunavi !! Comment tu vas depuis la fois où l’on t’a collé la tête à la cuvette des toilettes du 3ème étage ? »

Et voilà, les hostilités étaient lancées. Qui de la blonde ou de la noire (de cheveux, une petite précision au passage) allait l’emporter ?

C’est ça Kay, bonjour chez toi aussi !

Lunavi tenait toujours fermement son livre en main mais se retint tout de même de ne pas l’envoyer voler à la figure de cet énergumène. Ca l’instruira peut-être. Elle jeta un regard noir à Kay. Il ne faut pas se rabaisser à son niveau, tu vaux bien mieux que ça ma grande.

« Euh, moi venir en paix ?! »

Comme je vois, tu n’as pas beaucoup progressé en grammaire ! C’est l’alcool qui te détruit les neurones ?

Elle reporta son attention sur sa tasse de chocolat chaud et la porta à ses lèvres. Qu’est-ce qui me retiens ? Je devrais lui lancer le chocolat sur son bustier Armani au lieu de le boire. Euh non, j’ai déjà pas un sous sur moi, ça serait du gaspillage.

Voyant que Kay avait toujours le regard vissé sur elle, elle lui fourra le bouquin en-dessous du nez.

Shakespeare tu connais ? Non, c’est pas un de tes prétendants, il avait au moins l’avantage d’être intelligent lui!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Un jour de pluie (PV) Empty
MessageSujet: Re: Un jour de pluie (PV)   Un jour de pluie (PV) EmptyVen 9 Mai - 4:06

« Rome, l’unique objet de mon ressentiment ! Rome, à qui vient ton bras d’immoler mon amant ! Rome, qui t’a vu naître et que ton cœur adore ! Rome, enfin, que je hais parce qu’elle t’honore ! »
Alors que d’autres apprennent la célèbre phrase « voulez-vous coucher avec moi ce soir ? », certains, comme Kay, voulant faire bon chic bon genre j’étale ma culture, et je ne sais pas ce que je dis , se tenait désormais debout sur sa chaise. Elle avait tenté de se faire une toge romaine avec ses cheveux mais l’effet fut des plus… C’est une culture. Etait-elle ivre, non. On vous a dit déjà dit que la bière ne rend pas ivre, sauf exceptions pour les earnays.
Là, nous avons une intéressante interprétation de « la femme réfléchissant », avec dans le rôle de la femme, Kay McGlenn, et dans celui de la réflexion… Tiens le directeur de casting a oublié de recruter une réflexion ! En effet, dans les yeux verts de Kay, que lit-on ? Du rien, du vide, à la rigueur un panneau qui clignote, annonçant tristement : « désolé, la fille que vous cherchez à joindre ne ping plus du tout, réessayez dans quelques instants ( mais connaissant la gonzesse, j’serais vous j’me ferais pas trop d’illusions ) ». Mais c’est pas de sa faute si elle n’a plus aucun rappel, à la Kay !
Je vous ferais dire qu’elle est en train de faire turbiner son petit cerveau à plein régime pour essayer de comprendre ce qu’a bien pu vouloir dire Lunavi en lui jetant son bouquin à la tête. Skepare ? Shekpire ? Quien esta ? Et quand on sait que les neurones de Kay en sont restés à un système d’exploitation de leurs capacités que nous appellerons entre nous « anti-schtroumfs » ( tout simplement parce qu’ils agissent à l’opposé des petits z’êtres bleus ), on comprend pourquoi ça met du temps. Dans la tête de la Kay, y’a un neurone qui court d’un bout à l’autre du grand cerveau ( lequel paraît grand uniquement parce qu’il est sidéralement vide ), et les autres lui font une haie d’honneur en beuglant : « N°16, N°16, N°16, N°16, N°16, N°16, WOÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉ ! ». Ça y est, vous comprenez mieux pourquoi ça met beaucoup de temps ?
Et l’irlandaise cille lentement, considérant Lunavi avec une expression à la fois impressionnée et quelque peu… vide.
( Les neurones de Kay déclarent que suite à la révélation de leurs habitudes de travail, ils entament une grève à durée indéterminée et que c’est bien fait pour la gueule du narrateur, qui n’avait qu’à la fermer. )
L’expression de l’irlandaise se fait un peu plus vide – on approche du trou noir les enfants, encore un peu de patience.
( Le narrateur ferait dire aux neurones qu’il en a rien à foutre de leur grève, parce que lui, il connaît Shakespeare – lettres modernes ça sert à quelque chose. Et il rajoute que Kay est pas dans la merde, avec des neurones pareils, tssk vraiment, foutus fonctionnaires, vivement qu’on les privatise. )
Kay cille à nouveau – on notera au passage qu’elle a attrapé le livre le serre contre la poitrine ( c’est un fait du subconscient, qui râle parce qu’il passe son temps à rattraper les conneries des neurones et qu’il en a marre ).
( Les neurones créent un comité de réflexion sur la question de la grève. )
À ce moment, la Kay ouvre la bouche lentement, et puis la referme, mettant un pied sur la table. ( C’est toujours grâce au subconscient, qui lutte pour essayer de faire dire à Kay quelque chose de très vulgaire, mais il semblerait que cette rabat-joie s’autocensure. )
( Les neurones votent à main levée l’arrêt de la grève, et N°16 est renvoyé à son transfert d’informations. Rapide tel Sonic l’Hérisson, il atteint la partie du cerveau qu’il cherchait. )

ET LÀ ! Kay réagit enfin, s’agitant vivement, et déclarant sur un mode vocal plutôt… fort – non très fort :


« Oui c’est moi qui ai tué Ventura, mais toi tu as tiré sur moi, s****** ! tu vas payer ça ! »

Et elle se met en position de combat, découvrant les dents dans une grimace agressive, rangeant le bouquin dans son sac Gucci, ( qu’elle laisse ensuite tomber au sol derrière elle ), et levant ses petites pattes serrées en petits poings pour se défendre et attaquer la Lunavi sauvage qui lui fait face. Elle secoue légèrement la tête, fronce des sourcils, et prend le temps de marmonner un « non, je voulais pas dire ça en fait », avant de sauter héroïquement sur Lunavi, dans un bond qu’elle espère aussi gracieux que ceux de Catwoman dans ses heures de gloire. ( Chacun son super héros. ) Donc Lunavi et Kay roulent joyeusement sur carrelage du bar, et non pas dans de grands éclats de rires joyeux genre « salut je viens d’une sitcom de chez M6, et même si j’ai l’air heureux maintenant, il va m’arriver beaucoup de malheurs après vous inquiétez pas ». Pour tout dire, Kay a un peu emprunté au chat sauvage, parce qu’elle miaule et griffe de manière très convaincante. Bon, dans son idée, elle est plutôt tigre de Sibérie, mais de l’extérieur, ça fait vraiment plus chat sauvage. Bon euh… Chaton sauvage. Hmm… Chaton domestique qui joue à se battre avec ses frères et sœurs d’accord.
( Les neurones de Kay accusent le narrateur de les avoir entubés dans cette histoire de grève. Le narrateur boit son thé dans son fidèle gobelet Simba en déclarant mollement qu’il est un honnête homme et qu’il voit pas en quoi il les a arnaqués. )
Pendant ce temps, « Blondie » plante ses petites dents dans le cou de Lunavi avec un petit grondement tout fâché.
( Les neurones créent un comité d’éradication du narrateur, qui commence à leur taper sérieux sur le système. Le narrateur finit son thé et les traite d’enfoirés, appelant les votes du public à lui, pauvre narrateur brimé. )
Kay, elle, reste la seule sérieuse et à fond dans l’action ( tu me diras, quand on se castagne avec un fille, vaut mieux qu’il y en ait au moins une qui fasse gaffe à ce qu’il se passe ), et elle se débat avec conviction. Et nous remarquerons avec intérêt que la conviction n’a strictement rien à voir avec l’efficacité, puisqu’elle se retrouve coincé sous la brune, se tortillant désespérément tel le ver au bout de l’hameçon ( en moins, beaucoup moins gluant ).
( Les neurones et le narrateur ont organisé conjointement un référendum : le narrateur doit-il ou non rester ? Chacun entame une campagne de son côté. Argument des neurones : il nous emmerde ; argument du narrateur : f’est trop inzuste ! Pour les neurones tapez 1, pour le narrateur, tapez-le ! À la semaine prochaine, cher public ! )



Non j’décoooonne. Rien de tout cela ne s’est passé. Après que Lunavi lui ait planté le bouquin sous le nez telle une cureuse de nez professionnelle, Kay dit :

« Hein ? »
Avec la pose du samovar russe du sud.

HJ : C'est typiquement Kay : tout ça... Pour rien dire. /HJ
Revenir en haut Aller en bas
Lunavi Diamantine
Gryffondor
Gryffondor
Lunavi Diamantine

Nombre de messages : 41
Age : 36
Age Roleplay + Sorts : 22 ans + Sorts 1, 2, 3
Date d'inscription : 28/04/2008

Un jour de pluie (PV) Empty
MessageSujet: Re: Un jour de pluie (PV)   Un jour de pluie (PV) EmptyVen 9 Mai - 15:35

Kay fixait la couverture du livre le regard vide. Aucunes réactions ne venaient perturbés le visage de la jeune femme.

Lunavi laissa parcourir son regard sur le visage de sa voisine forcée. Cette dernière n’avait pas beaucoup changé, comme si le temps glissait sur elle sans laisser la moindre trace de son passage. Où peut-être était-ce dû à un peu trop de chirurgie esthétique à coups de baguette bien placés. Avec Kay, il fallait s’attendre à tout. Certes, son visage s’était affiné depuis leur première rencontre dans les toilettes de Poudlard mais son regard restait terriblement vide lorsqu’elle « semblait » réfléchir. Les neurones (si tant est qu’il y en ai plusieurs) se livraient-ils bataille à l’intérieur de cette petite tête ?


« Hein ? »


Lunavi sursauta à l’émission de se son. Elle s’attendait à un peu plus de répartie de la part de Miss McGlenn. La bière, en plus de forcer son consommateur à se rendre souvent aux toilettes, aurait-elle aussi la faculté d’endormir les langues de vipères ?

Quand on est poli, on dit pardon pas hein !


Mais bon, la demoiselle n’allait pas tenter de refaire l’éducation de la Bimbo. De un, cela prendrait trop de temps (son cas étant plus que désespéré) et de deux, elle n’avait pas envie d’offrir une aide quelconque à Miss je-porte-des-fringues-de-marques-alors-respecte-moi.

La pauvrette (oui étant toujours sans emploi elle n’a donc pas les moyens de se payer des fringues dont le prix permettrait de nourrir une famille de cinq enfants pendant un mois) laissa échapper un soupir et se saisit de sa tasse de chocolat.

Bon, elle compte en venir au but un jour où on continue à jouer au chat et à la souris ?


Elle avala une gorgée en fixant le groupe d’amis de Kay. Ils se ressemblaient tous : même coiffure, même posture, même air bête. Dans ce milieu, il y a intérêt à suivre le troupeau si on ne veut pas passer pour un paria. Cependant, même si elle avait tendance à plaindre ce type de personnes, Lunavi ne pouvait s’empêcher de les envier. Ils n’avaient pas de soucis, de l’argent à profusions, leurs problèmes étaient minimes. Qui n’a pas un jour souhaiter secrètement leur ressembler ? Oui, ça m’a traversé l’esprit une fraction de seconde, pas plus !

Je pense que tes amis se languissent de toi.


Et elle reporta son attention sur la blonde.

Là, ils sont entrain de se demander ce que tu peux bien faire avec une plouc comme moi et, figures-toi que je me pose la même question.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Un jour de pluie (PV) Empty
MessageSujet: Re: Un jour de pluie (PV)   Un jour de pluie (PV) EmptyLun 19 Mai - 1:14

« Mes amis ? Eux ? Tu déconnes ? Si je les connais, et me foule pour aller boire des pots avec c’est parce que mes parents veulent me voir trainer avec ce genre de personnes sinon c’est le déshéritage et les ponts. Nos parents sont influents, ils peuvent nous rendre la vie imbuvable à mes frangins et moi si l’on ne va pas dans leur sens. Alors tu comprendras que je préfère aller boire une bière avec eux plutôt que de devoir faire la manche. Si tu savais qui sont mes vrais amis, tu serais étonnée. Bon pour tout te dire, même si je ne connais pas ton auteur, je sais que si je suis venu te voir c’est pour m’excuser de ce que j’ai pu de faire à l’école. »

Kay se releva dignement sans aucune prétention l’air résigné. Elle allait laisser Lunavi tranquille. Notre blondasse avait grandi et pouvait parfaitement concevoir que la miss brune ne lui pardonne jamais ses actes passés. Elle se tourna cers ses « amis » mais à peine eut elle fait deux pas qu’elle se rebroussa chemin et posa son visage à seulement quelques centimètres de celui de l’autre femme.

« Je suis vraiment désolée de ce que j’ai pu te faire, mais comme je t’ai dit, je n’avais et n’ai encore pas vraiment le choix. J’essaie de sauver les apparences, d’être la bonne fifille à son Popo et sa Momo, et en même temps d’être une nana chouette. Je sais que je suis une blondasse quelque peu hystéro, mais cela ne m’empeche pas d’être au fond une fille bien. Ewa… euh Édouard l’a bien vu."


« Merde, j’espère qu’elle n’a pas relevé »
Revenir en haut Aller en bas
Lunavi Diamantine
Gryffondor
Gryffondor
Lunavi Diamantine

Nombre de messages : 41
Age : 36
Age Roleplay + Sorts : 22 ans + Sorts 1, 2, 3
Date d'inscription : 28/04/2008

Un jour de pluie (PV) Empty
MessageSujet: Re: Un jour de pluie (PV)   Un jour de pluie (PV) EmptyLun 19 Mai - 19:00

Reste sur tes gardes ma grande. Oui, il fallait rester sur ses gardes. Avec Kay, on ne sait que très rarement si la demoiselle est sincère. Cependant, le timbre de sa voix n’avait laissé pointer aucune ironie. Lunavi était dubitative. Pourquoi après tant d’années la blonde décidait-elle de s’excuser alors qu’il aurait été plus simple de s’ignorer ? Aussi loin que la brune pouvait s’en souvenir, l’un des rares points communs qu’elle avait avec la blonde était de ne pas avoir de « vrais »amis. Et même si Lunavi était sortie avec Kelpy, jamais elle n’avait sympathisées ni même daignées s’adresser la parole pour autre chose que de s’envoyer des vacheries à la figure. Pourquoi ce changement radical d’attitude ? La miss McGlenn était-elle à l’article de la mort, ronger par son ver solitaire ? Essayait-elle de se racheter une conscience pour passer un concours de jeune fille gentille, bien élevée et bien roulée ? Bienvenue dans le monde des questions existentielles !

Elle ne traînait donc avec cette bande que pour faire plaisir à ses parents de peur qu’ils lui coupent les vivres. Mouais, vivre sans sous, Lunavi connaissait. Mais elle ne pouvait pas comprendre que l’on puisse se plier aux caprices des uns et des autres juste pour de l’argent. Affirme toi bon sang, tape du poing sur la table, tu verras ça fait du bien ! La blonde si souvent détestée aurait-elle une face cachée ?

Pensant en avoir fini avec elle, la brune fût surprise de voir sa meilleure ennemie revenir vers elle et lui déclamer encore fois qu’elle était désolée. Une fois, ça passe, deux fois, ça tire au mélodrame. Besoin d’un ami, 3615 Lunavi. Ah non, le minitel c’est dépassé de nos jours, nous sommes à l’aire du virtuel, l’aire de la technologie, ouvrons donc un site www.lunavivotreamie.com! Trèves de plaisanterie, il y avait anguille sous roche, ou nénuphar sous crocodile, prenez celle qui vous inspire le plus. Les yeux ne mentent jamais et ceux de Kay n’avaient pas la même lueur que d’habitude (changement de lentilles peut-être ?) Serait-elle sincère ? Dans le doute, s’abstenir et donc notre demoiselle continua de fixer son interlocutrice avec un regard hautain. Se repassant le monologue de la blonde, elle saisit un petit truc qui lui avait échappé un peu plus tôt. Ew…Edouard ? Elle ne connaissait pas d’Edouard. Par contre elle connaissait un Ewann. Charmant garçon, toujours gentil et très intelligent. Non, impossible.

Edouard ? Tu m’en diras tant… Mais rafraîchis moi la mémoire, parce que je ne me souviens pas d’un Edouard à Poudlard. Un nom aussi dénué d’intérêt m’aurait frappé l’esprit.

Et Kay reprit place en face d’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Un jour de pluie (PV) Empty
MessageSujet: Re: Un jour de pluie (PV)   Un jour de pluie (PV) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un jour de pluie (PV)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] 48 heures par jour [DVDRiP]
» [UploadHero] Le jour de gloire [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Elle voit des nains partout ! [DVDRiP]
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Londres :: Centre ville-
Sauter vers: