AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Premier pas

Aller en bas 
AuteurMessage
Corwin
Invité
avatar


Premier pas Empty
MessageSujet: Premier pas   Premier pas EmptyMer 30 Avr - 3:34

Si les bars à Londres avaient des terrasses comme à Paris, on y boirait des verres de pluie.
(HJ Somerset Maugham JH)


Cet écrivain n'avait pas tort. Londres était synonyme de pluie, de mélancolie et de grisaille. Jamais le jeune Corwin ne s'était sentit aussi seul et loin de chez lui que dans la grande ville. Il avait voyagé à travers le continent. Vu les restes de l'URSS, les villes abandonnées, les carrés de bétons stalinien, il avait supporté sans frémir les yourtes mongoles, entr-aperçue la pauvreté asiatique et pourtant, jamais de toute sa vie il ne s'était retrouvé confronté avec ce sentiment.

Il n'était pas triste pourtant. Au fond de lui il sentait que le défi valait la peine d'être relevé. Oui le seul appartement qu'il s'était trouvé était un truc minable et minuscule sous les toits sans ascenceur ni moyen de transplaner. Oui il n'avait plus un sou suite à l'achat de sa baguette. Et oui il ne savait absolument pas ce qu'il allait bien pouvoir faire de ses neuf doigts pour se nourrir pendant qu'il étudiait les écrits des Anciens mais le jeu en valait la chandelle. Après tout, il avait toute la vie devant lui. Il pouvait sauter sur la moindre opportunité, ouvrir n'importe quelle porte. Bref il était libre comme on ne l'est qu'à 20 ans et ca c'était extraordinaire.

Levant la tête, il laissa son regard vagabonder des pavés gris aux murs gris pour finalement se perdre dans l'immensité grise du ciel. Il comprit soudain ce qui le taraudait. Cette ville n'était pas naturelle. Elle ne s'était pas adapté à l'endroit, elle avait forcé la nature à se plier à ses exigeances. Les anglais n'étaient pas bienvenus ici. On appelait peut-être ça la Terre des Angles mais la Mère considérait toujours cette patrie comme celle des Celtes. Les envahisseurs étaient tolérés, comme des puces sur la peau d'un clébar en attendant le sort qui les en délivrerait.
Tel n'était pas son destin à lui mais il saurait surement guider ses futurs adeptes vers le chemin de la liberté et unir enfin les peuples celtes sous un seul drapeau, celui de leur savoir.

Les yeux bruns du garçon se posèrent sur l'Union Jack qui décorait un grand bâtiment de pierre. Sans s'en rendre vraiment compte, il était arrivé à destination. Restait à trouver la cabine dont Stinio lui avait parlé.

Quelques minutes plus tard, il découvrait l'Atrium. Perdu au milieu de la multitude, il regardé, bouche bée, la salle bourdonnante d'activité. Comment son contact allait-il le retrouver dans la multitude ? Allait-il seulement se souvenir de cette promesse faite au Tibet de l'aider à se trouver un emploi ?


Dernière édition par Corwin Oriawr le Mer 30 Avr - 22:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Stinio Basslord
Gryffondor
Gryffondor
Stinio Basslord

Nombre de messages : 1335
Age Roleplay + Sorts : 52 ans sorts 1 2 3
Capacités Spéciales : Anilinguiste
Date d'inscription : 26/05/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
Premier pas Left_bar_bleue100/100Premier pas Empty_bar_bleue  (100/100)
Points de mana:
Premier pas Left_bar_bleue100/100Premier pas Empty_bar_bleue  (100/100)

Premier pas Empty
MessageSujet: Re: Premier pas   Premier pas EmptyMer 30 Avr - 22:44

La Grande Bretagne. Londres. Le Ministère de la Magie. Il n'était désormais plus question pour Stinio de quitter ces trois lieux qui se rejoignaient tous. Pour cause de santé, quelques mois auparavant, il avait dû quitter sa place rêvée de Directeur du Département de la Justice Magique. Son Ami Gabriel de Mornemarais l'avait alors invité à se rendre au Tibet, là où la paix et la tranquilité étaient les maîtres mots, et là où son rétablissement devait être idéal.

Quelques mois passèrent, et tout ce qui devait arriver arriva. Sa maladie avait été guérie, et il ne s'était jamais senti aussi confortable et heureux que dans le monastère Tibétain, en compagnie de l'ex-ministre et ami de jeunesse, et des connaissances qu'il avait fait là-bas. Seulement ce bonheur s'avéra n'être qu'éphémère.

Les ténèbres s'abattirent sur le monastère pour la première fois, et les moines ne purent rien contre les forces ténébreuses du Seigneur. Voyant que le seul moyen pour sauver sa peau était de s'enfuir, Stinio avait transplané en essayant d'emmener Gabriel avec lui, en vain. Son Ami avait fini immolé sur une place publique de Londres, humilié par les mangemorts.

Le choc fut grand pour Stinio. Heureusement il avait rencontré un jeune homme des plus brillants et qui avait su redonner le sourire au vieux sorcier. Ils firent le chemin de retour en Angleterre ensemble, et se quittèrent en se promettant de se revoir sur les terres Britaniques sous peu.
Stinio s'était fait une résolution depuis; ne plus jamais quitter l'île. Lors de ses années en Bulgarie, sa soeur s'était retrouvée assassinée. Au Tibet, son Ami et plusieurs autres personnes qu'il appréciait s'étaient faits tués à la barbare. Mais en Angleterre, que de bonnes choses lui étaient arrivées. Légèrement superstitieux, sa décision avait été vite faîte.

C'est donc en cette journée nuageuse et pluvieuse que Corwin Oriawr et Stinio devaient se rencontrer, dans l'Atrium du ministère. Depuis son retour sur sa terre natale, il n'avait pas encore mis pied au ministère Anglais qu'il appréciait tant. Ce serait donc une occasion rêvée pour lui de revoir son très cher Ami William dans son bureau de Ministre, ainsi qu'Amadeo, Lenthan et certains autres sorciers illustres comme Edward Numenor et Andreas Frimann.

Repasser par la cabine téléphonique lui procura un plaisir certain, et c'est avec le souire qu'il pénétra dans l'Atrium, vêtu d'une robe rouge pourpre en velour. Corwin était déjà présent, à première vue légèrement perdu. Stinio lui tendit sa main et esquissa un sourire chaleureux.


Je vois que mes instructions étaient bonnes finalement ! Quel plaisir de te revoir, surtout ici ! Comment vas-tu Corwin ?


Stinio lui fit signe de continuer à marcher. Autour d'eux, les sorciers grouillaient de partout, sortaient des cheminées et des diverses portes qui menaient toutes au monde moldu. Stinio tentait d'apercevoir de temps à autres des têtes qu'il reconnaissait, mais il devait avouer qu'il y avait eu du changement depuis son départ.

Alors dis-moi Corwin, tu m'as dit être à la recherche d'un emploi. Tu es bien évidemment tombé sur la bonne personne. Mais avant que je n'entreprenne quoique ce soit, il me faut savoir quels sont les secteurs que tu recherches, et quels sont tes intérêts. Car tu comprendras que si, par exemple, tu n'aimes pas les duels et l'utilisation de la baguette, ca ne me sert à rien de parler au chef des aurors te concernant !

Il rigola légèrement puis il posa ses yeux noirs sur Corwin tout en continuant de marcher à travers le troupeau de sorciers.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Premier pas Empty
MessageSujet: Re: Premier pas   Premier pas EmptyJeu 1 Mai - 21:40

Une voix qu'il ne reconnaîtrait peut-être pas entre mille qui sonnait familièrement à ses oreilles se fit soudain entendre. Corwin se retourna tranquillement et fit face à son nouvel ami. Le voir dans ce décors semblait presque irréaliste. Il se souvenait de l'homme sombre et triste qu'il avait rencontré au Tibet. Il ne savait pas trop ce qui s'était passé pour que cet étrange personnage déjà plus tout jeune aux yeux adolescents du garçon, soit si affligé. Lui-même venait de perdre semblait-il à jamais la dernière personne (ses parents exceptés) à qui il tenait réellement mais n'en était pas plus touché que ça. A ses yeux, les deux zouaves l'avaient abandonnés sous des prétextes futiles. Devenir un vampire et se remettre de la perte d'un proche n'étaient pas des raisons assez forte pour oublier leur Grand But.

Corwin s'était alors retrouvé seul. Un peu perdu comme il l'était à présent dans l'Atrium. Il serra la main de son ami vigoureusement, un sourire aux lèvres et chassant tout pessimisme de ses pensées.


"Hey Stin' ! Vos instructions étaient parfaites, j'aurais trouvé dans le noir en pleine montagne."

Il le vouvoyait en une parodie de respect qui en cachait un bien plus véritable. Corwin s'était attaché au vieil homme si triste, bien plus qu'il ne voulait l'admettre. Durant leur voyage de retour et même avant, il s'était appliqué à le distraire en lui posant des questions, lui avait exposé son amour de sa Patrie, ses recherches concernant l'Ancienne Magie et s'il n'avait rien dit de son rêve a long terme, les deux sorciers s'étaient assez bien entendus. Ils avaient après tout, un vide au coeur à combler tous les deux.

"Je vais bien, Sir, merci de poser la question, Sir, Permission de la retourner, Sir ?"

Il s'était mit à marcher derrière lui, utilisant un ton militaire mais gardant son maintien d'adolescent (presque) à l'aise. On pouvait bien se retourner autour de lui et les regarder avec curiosité, il n'en avait cure. Il serait connu un jour ou l'autre pour ses découvertes. D'ailleurs il lui faudrait prendre un pseudonyme plus mystérieux que Corwin mais il avait tout le temps d'y penser.

L'adolescent marchait avec l'impétuosité de la jeunesse, avalant les dalles sous de grandes enjambées souples et pleines d'énergie. Terminé l'ébahissement provincial dans lequel il s'était laissé aller ! Il avait l'allure et la vitesse d'un conquérant en terre connue. Il tourna les yeux vers son ami qui venait à mi-mot de lui promettre un emplois et ... se prit évidemment un passant qui grommela un "excusez-moi" sans vraiment s'arrêter. Fronçant les sourcils, Corwin ne se donna toutefois pas le droit de l'alpaguer. Mieux valait ne se faire remarquer qu'en bien.


"Déjà les aurors ce n'est pas la peine. Je les respecte, font du bon boulot mais les duels ce n'est pas trop mon truc. J'aimerais un travail plus calme, rencontrer des gens bien-sur mais surtout apprendre des coutumes et continuer mes recherches sur l'Ancienne Magie et l'Histoire de mon Pays. Et si je pouvais ne pas perdre d'autre doigts j'apprécierais !"

Il plaisantait souvent sur son petit doigt manquant mais sans jamais en donner la vraie cause. Lorsqu'on lui posait la questions, il répondait quelque chose de si énorme (et de différent à chaque fois) que l'on se doutait bien que ce n'était pas la vérité.

"Mais s'il n'y a rien, vous en faites pas surtout hein ? J'peux m'débrouiller tout seul, voire voir chez les moldus au besoin."

Il savait que Stinio n'avait pas eu l'intention de rentrer tout de suite. Oh il ne connaissait pas grand chose de sa vie ou de ce qu'il pouvait bien faire dedans (après tout, la vie des vieux... ) mais il ne voulait pas que l'adulte en fasse trop. Après il se sentirait obligé de faire le reconnaissant...
Revenir en haut Aller en bas
Stinio Basslord
Gryffondor
Gryffondor
Stinio Basslord

Nombre de messages : 1335
Age Roleplay + Sorts : 52 ans sorts 1 2 3
Capacités Spéciales : Anilinguiste
Date d'inscription : 26/05/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
Premier pas Left_bar_bleue100/100Premier pas Empty_bar_bleue  (100/100)
Points de mana:
Premier pas Left_bar_bleue100/100Premier pas Empty_bar_bleue  (100/100)

Premier pas Empty
MessageSujet: Re: Premier pas   Premier pas EmptyDim 4 Mai - 18:27

Le ministère était totalement innondé de sorciers. Du temps où il y travaillait, Stinio ne se rappelait pas devoir zigzager entre toutes ces robes chaque matin de manière à se rendre à son bureau. Mais ca ne pouvait qu'être un signe positif. Le ministère était actif et les sorciers commencaient à s'investir de plus en plus dans les affaires ministérielles.

Il jetait des coups d'oeil en arrière de temps en temps pour s'assurer que Corwin le suivait toujours et qu'ils ne s'étaient pas perdus au milieu de cette foule.
Il entendit le jeune Celte lui demander en retour comment il se portait, d'une manière plutôt amusante. Il rigola légèrement avant de prendre la parole.


Oh on va dire que je vais mieux que je n'allais ! Revenir dans la vie active de la Communauté magique Anglaise me redonne de l'énergie et m'aide à oublier temporairement les récents évènements !

Ils bifurquèrent dans un couloir qui n'était pas moins rempli de monde. Arrivés devant un groupe de sorciers réunis autour d'un endroit précis, Stinio s'arrêta et fit signe à Corwin de faire de même. L'ascenseur allait arriver d'une minute à l'autre. Il écouta ainsi Corwin élaborer sur ses préférences niveau emplois.

D'autres doigts ? Ah ! Haha ! J'avais presqu'oublié ! Non bien sûr, nous allons essayer de ne pas t'amoindrir physiquement tout de même. Et s'il te plaît, ne parle pas d'aller travailler chez les moldus. Tu as du potentiel que nous nous devons d'exploiter. Tu vas être extrêmement bénéfique pour le minsitère, j'en suis certain !
Et puis... Comment vas-tu en apprendre plus sur la magie Ancienne en travaillant chez les moldus ?


Il rigola légèrement puis commenca à avancer lentement, à mesure que les sorciers s'infiltraient dans la cabine de l'ascenseur qui venait d'arriver.

Alors... D'après ce que tu me dis, je te verrais dans deux départements. Soit le département pour la régulation et le contrôle des créatures magiques, soit le département des mystères. Je pense que nous allons commencer par visiter Amadeo, ca me donnera l'occasion de le revoir !

L'idée de revoir Amadeo le réjouissait, et il devait avouer que le choix de visiter le département des créatures magiques en premier avait été influencé par le fait de le revoir.

Aimes-tu les créatures magiques Corwin ?
Revenir en haut Aller en bas
Corwin
Invité
avatar


Premier pas Empty
MessageSujet: Re: Premier pas   Premier pas EmptyVen 9 Mai - 22:41

Les couloirs étaient bondés de gens dont les visages étaient tendus et graves. Corwin se demanda même une seconde s'il allait réussir à s'habituer à ce monde gris et pluvieux d'anglais loin de son vert pays. Certes des foules il en avait croisé des tas durant ses voyages. Soumise, endormie, hysterique, heureuse, carnavalesque ou manifestante, chacune avait sa saveur et sa voix. Celle d'ici était aussi malade que la ville qu'il venait de traverser. La mère hurlait silencieusement à travers chacun de leurs pas ce qui rendait le jeune celte mal à l'aise. Il s'y ferait il le savait mais il craignait de devoir devenir aussi... insipide.

Le rire de Stinio le rassura. Stin' avait bossé là pendant un bail et pourtant il était loin d'être plat. Ce n'était donc pas une fatalité et ce serait toujours assez alimentaire. Peu importait en fait ce qu'on lui donnait a faire tant qu'il avait des sous et des horaires lui laissant du temps libre.
L'adolescent ne chercha pas à se repérer, suivant son ami presque aveuglément et monta dans l'ascenceur à sa suite. Il n'aimait pas ce dédale de couloirs et encore moins cette boite a sardine qui ressemblait a un truc moldu. Si l'homme était fait pour vivre en hauteur, il aurait eu des ailes.


"Ben le lâcheur est un vampire et certaines vieilles espèces sont pleines de savoir donc ouais pourquoi pas . Les sphinx par exemple, si je devine leurs enigmes je pourrais peut-être avoir des réponses sur les temps anciens. Par contre les dragons, les scroutt a pétard ou les veracrasse ce n'est pas trop mon truc. Qu'est ce que le département des mystères ? Qui est Amadeo ? Comment dois-je vous appeler en face de lui ? M'sieur Basslord ?"

Beaucoup de questions lui venaient encore en tête mais il décida sagement de les garder pour lui. Il ne fallait pas que Stin le prenne pour un idiot ou que l'un des espions du ministère en apprenne trop sur son projet. Rencontrer cet Amadeo serait surement un début (puisque son ami le disait) et répondrait directement a la plupart de ses questions. Il n'en restait qu'une.

"Il y a une bibliothèque dans le coin ?"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Premier pas Empty
MessageSujet: Re: Premier pas   Premier pas Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Premier pas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Londres :: Atrium et autres lieux-
Sauter vers: