AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora}

Aller en bas 
AuteurMessage
Calintz
Invité
avatar


Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora} Empty
MessageSujet: Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora}   Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora} EmptySam 29 Mar - 23:22

Calintz hâta le pas encore une fois, coupant à travers les fourrés, pour gagner du temps. Il jeta un coup d’œil au ciel, admira la couverture de nuages, les circonvolutions de ces masses vaporeuses, le gris qui chassait le blanc. Il faisait vraiment un temps exécrable. A sa plus grande jouissance. Calintz aimait les éléments déchaînés, le vent frappant son visage, les vagues battant ses talons, la pluie lui obscurcissant la vue. Il aimait se sentir à la fois fort et vulnérable, seul petit humain parmi les forces grandissantes de mère nature. Il ralentit le pas, laissant le froid de l’air parcourir sa peau, caresser sa mâchoire, traverser ses vêtements, frapper délicatement sa poitrine. La forêt se mit à tourner brusquement, sa vision s’emplit de taches vertes et ocres.

Calintz ferma les yeux, effaçant la lumière de sa vie. Noir. Silence. Douleur. Une migraine naissait insidieuse, perverse, à équidistance de ses deux tempes. Il fallait qu’il dorme un peu plus. Il chercha un instant dans sa mémoire. Cela faisait quatre nuits qu’il ne dormait qu’une heure environ. Pourquoi ? Parce que sa mère, sa maîtresse, son amante l’appelait. La lune.

Il ouvrit les yeux, stabilisa sa vision, se redressa, et observa autour de lui. La douleur sublimait ses traits, le rendant terriblement séduisant. Ses yeux brillèrent un instant d’une intense émotion puis il se reprit. Et son masque d’impassibilité refit surface. Il reprit son chemin, doucement cette fois ci, abordant un passage un peu plus délicat. Le sol était boueux, trempé, imbibé de l’eau qui avait coulé la nuit précédente. Calintz posa les pieds avec délicatesse dans les nœuds des racines, suivant par la même un chemin sur. Il passa devant un arbre gravé X&A, sourit, bifurqua à droite. Il était dans la bonne direction. Il passa un doigt sur la gravure de l’arbre, savourant le contact du bois rugueux avec sa peau douce.

Bien, il fallait continuer. S’il arrivait en retard, Anjy risquait de lui faire encore une crise. Surtout qu’elle n’avait pas l’air de bonne humeur quand il l’avait croisé le matin. D’ailleurs quelle idée de lui donner rendez vous en pleine journée ? D’habitude leurs sorties étaient nocturnes, afin qu’on ne les surprennent pas ensembles… Mais la voix de son amie était si affolée quand elle lui avait chuchoté à l’oreille, qu’il n’avait pas hésité une seule seconde. Il avait acquiescé et avait poursuivit son chemin vers sa salle commune d’un pas serein. Mais pourtant inquiet. Il n’aimait pas savoir Anjèle dans cet état. Et il savait pertinemment qu’il était le seul à même de la calmer. C’était donc à lui que lui incombait cette tâche.

Enfin. Il y était. C’était une jolie clairière, difficilement accessible, de forme circulaire, comme créée spécialement à leur intention. Calintz s’adossa à un tronc d’arbre, l’air serein, impassible, beau, parfait, telle un être surnaturel. La lumière orageuse frappait son visage, lui donnant un air mystérieux, il se savait séduisant, attirant, mais savait qu’Anjy n’y prêterait pas la moindre attention…Peut-être importait, il serait beau pour les arbres...Il serait seul. Avec lui même. Avec la nature. Avec la neutralité. Loin de tous ses jeux de bien et de mal. Loin des mensonges. Il appuya sa tête en arrière, calquant sa respiration sur les battements de son cœur. Alors qu’il tentait de trouver son état de calme absolu, sa respiration se fit brusquement plus rapide. Un bruit de pas. Devant lui. Anjèle ? Ou quelqu’un d’autre… ?


Dernière édition par Calintz Ximenes le Ven 13 Juin - 12:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Clora Tanonji
Gryffondor
Gryffondor
Clora Tanonji

Nombre de messages : 222
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 17 ans sorts 1 2
Points Prestige : 2
Date d'inscription : 11/01/2008

Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora} Empty
MessageSujet: Re: Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora}   Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora} EmptyLun 31 Mar - 23:08

Un sentiment de liberté envahi Clora lorsqu'elle sortit de son dernier cours. La pression de toute cette journée retombait enfin, et la jeune fille laissait monter en elle un sentiment d'excitation. La fin de la journée lui appartenait. Aucun cours, aucun rendez-vous, aucune obligation ne lui barrait la route. Elle pourrait faire de cette soirée ce qu'elle voulait. Un moment de détente dans la salle commune, ou à la bibliothèque étaient attrayant. Une ballade à l'extérieur l'était moins, vu le temps qu'il faisait. Clora préférait de loin le soleil. C'était sa source d'énergie, elle en avait besoin. Elle adorait les promenades sous les rayons apaisant de cette étoile. Lorsqu'il faisait beau, le premier réflexe de Clora était de sortir en profiter. Malheureusement , les cours ne lui laissaient pas toujours cette chance. Parfois, lorsqu'elle était enfermée à l'intérieur, elle se surprenait à rêvasser, observant par la fenêtre le ciel d'un bleu d'azur et le soleil qui s'offrait à eux. Le soleil était un don du ciel dont Clora profitait autant qu'elle le pouvait.

En cette fin d'après midi, c'était tout le contraire qui s'offrait à l'extérieur. De gros nuages gris couvraient le ciel et cachaient habilement le soleil. Dans le château, le froid était désagréable. L'ambiance était morne parmi les élèves qui étaient pourtant maintenant libres. Clora ne comprenait pas. Malgré ce mauvais temps exécrable, la jeune fille se sentait envahie d'une envie incroyable. En regardant dehors, elle ressentait le besoin de sortir. Le vent qui soufflait et la fine pluie qui tombait ne la repoussaient pas. Elle avait une folle envie de s'offrir à cette nature froide. Cédant à ses caprices inhabituels, la jeune fille courut presque jusqu'à son dortoir afin d'y déposer ses affaire. Elle se pencha pour chercher sa cape sous son lit et l'enfila rapidement. Alors qu'elle voulait enfiler foulard et chapeau, elle se ravisa. Elle se sentait d'attaque pour sortir ainsi, malgré le mauvais temps.

Clora sortit donc au pas de course. Ce qu'elle ressentait à ce moment précis était inexprimable. L'excitation était telle qu'elle avait envie de crier sa joie dans le parc de l'école. La jeune fille était méconnaissable. Ses cheveux déjà humide volaient au vent tandis que quelques mèches se collaient à son visage. Sans réfléchir, la jeune gryffondor couru aussi vite qu'elle put. Elle ne savait pas où elle allait, elle avait simplement envie de courir. De s'abandonner à ces pulsions qui lui étaient si peu familières.

Soudainement, elle su où elle irait. Le parc, le lac, tout ça lui était insuffisant. Ce n'était pas la première fois qu'elle avait envie de plus. Souvent par le passé, elle s'était aventuré dansa les montagnes à la recherche d'un endroit où elle serrait seule. Un endroit où elle pourrait se reposer. Lorsque le soleil plombait sur la clairière, Clora avait l'impression de se retrouver au paradis. Cette fois, ce serrait différent. Cette fois, Clora voulait s'y rendre sous cette pluie, malgré ce vent. Elle verrait alors cet endroit sous un tout autre jour.

Le chemin pour s'y rendre était par contre remplis d'obstacle. Par beau temps, le sol était ferme et il était déjà plus facile d'avancer. Cette fois, la pluie avait ramolli la terre du sentier. La jeune fille devait donc progresser sur le sol boueux où les racines lui barraient le passage. À maintes reprises, elle tomba tête première sur la terre dégoutante. À maintes reprises, elle du s'agripper aux arbres pour tenter de se relever. Souvent, elle devait poser son dos contre un tronc, le temps de retrouver ses esprits. Elle était exténuée, son cœur battait à tout rompre. Elle voulait continuer, elle goûtait l'aventure. Le chemin sinueux ne suffisait pas à calmer ses ardeurs. Son visage était endolori par la morsure du vent. Bientôt, elle ne sentirait plus ses membres. Pourtant elle avançait, et la fatigue la gagnait lentement. Elle sentait ses forces l'abandonner, mais l'idée de tout laisser tomber ne lui venait même pas à l'esprit. Soudain, une pensée l'assomma. Aussi épuisée soit-elle, elle allait devoir faire le chemin en sens inverse, si elle voulait revoir le château. L'effroyable sentier devrait être parcouru à nouveau, même avec le peu de forces qui lui restaient. La jeune gryffondor pensa alors rebrousser chemin, maintenant, alors qu'il en était encore temps, mais l'image de la clairière s'imposa dans son esprit.

Il n'était pas question d'abandonner. Tout ce chemin n'aurait pas été parcouru pour rien. Quelques minutes encore, et elle y serait. Quelques mètres, un seul tournant. Une dernière pente abrupte avant d'atteindre sa destination. Dans un dernier effort, la jeune fille parcouru ce qui lui restait. Une dernière poussée d'adrénaline lui permit de voir, enfin, cet endroit tant attendu. Clora ne se souvenait plus de la raison de sa venue, mais ne regrettait rien. Les arbres valsaient avec le vent et la pluie ajoutait de la magie à se paysage déjà incroyable. Ce n'était pas la beauté qui primait dans ce décor majestueux, mais la force de la nature. Tout était à l'état pur, et la jeune fille cru retrouver la force qui l'animait quelques heures plus tôt. Elle avança lentement dans la clairière magnifique, profitant de chaque goutte sur son visage, de chaque morsure que lui offrait le vent. Elle leva la tête vers le ciel pour observer les nuages desquels la pluie déferlait, puis s'effondra.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora} Empty
MessageSujet: Re: Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora}   Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora} EmptyMer 2 Avr - 16:37

Non, ce n’était pas Anjy. Loin de là. Une jeune fille de son âge environ écarta les buissons et fit quelques pas trébuchants dans la clairière. Calintz l’observa sans un mot, la voyant tituber comme si elle avait bu ou si elle était épuisée. C’était une Gryffondor de toute évidence, comme le laissait entrevoir sa cape rouge et or. Le jeune serpent soupira de désolation devant la faiblesse des représentants de cette maison. De toute évidence, seule Linn possédait un mental correct. C’était sûrement pour cela qu’il avait réussi à la considérer comme une « amie », bien que ce terme soit étranger au garçon. Il avait du mal à qualifier son lien avec Anjy. Ce n’était ni de l’amour, ni de l’amitié, mais plutôt une confiance inébranlable. Seule Anjy connaissait son passé. De plus, les deux jeunes gens avaient un état d’esprit assez proche l’un de l’autre, ce qui leur permettait de partager une vision certaine du monde. C’est pourquoi souvent, ils se retrouvaient dans cette même clairière, se satisfaisant l’un de l’autre, mettant fin au contrôle qu’ils exerçaient sur eux au château.

Mais ce n’était pas Anjèle qui était apparue entre les arbres de Poudlard mais une jeune blonde. De toute évidence, elle n’avait pas vu qu’elle n’était pas seule. Elle semblait perdue dans son propre univers, courrant après un but qui lui était secret. Maintenant elle était vraiment proche de lui. Il n’arrivait pas à comprendre comment sa présence pouvait passer inaperçue. L’idée qu’elle n’aille pas bien frappa alors doucement son esprit.

Calintz se mordit les lèvres, son âme de Serpentard lui ordonnant de ne pas bouger, de laisser cette fille se débrouiller seule. Pourtant, il ne voyait pas d’intérêt à la regarder faire un malaise. Ses yeux scintillèrent lorsqu’une bourrasque vint frapper sa poitrine. Il allait pleuvoir, aussi sûrement que si c’était lui qui commandait aux cieux. Alors qu’une joie sauvage envahissait son corps, il porta brusquement sa main à sa tempe droite. Une flèche de feu venait de le traverser. Fichues migraines. Mais avant qu’il n’ait pu s’appesantir sur cette mauvaise passe, la jeune Gryffondor s’effondra. Ses yeux semblèrent briller un instant d’incompréhension et ses jambes se dérobèrent sous elle. Mû par un reflexe soudain, Calintz se fendit et rattrapa la fille. Il la posa doucement sur le sol recouvert de mousse puis s’assit près d’elle, à même le sol. Elle semblait inconsciente. Grognant contre le sort et son infortune, il fit apparaître sa baguette. D’un geste précis du poignet, il fit jaillir quelques étincelles.

Revigor.

C’était tout ce qu’il pouvait faire. Ou voulait faire. Pas sur que cela serve… Il n’avait plus qu’à attendre qu’elle daigne ouvrir les yeux. Calintz ne put s’empêcher d’être amusé. Quel paradoxe ! Lui un Serpentard qui ne supportait pas les gens était en train de secourir une Gryffondor. Il avait une adepte du lion à sa merci, chose que nombres Serpentards lui envierait… Restait à voir comme cette… être… réagirait en le voyant. Il ferma les yeux en proie à un martèlement régulier entre ses deux tempes puis s’adossa à un arbre. Lorsqu’il observa de nouveau la demoiselle, son visage avait repris sa perfection et son impassibilité. D'un air détaché, il observa les longs cheveux blonds qui entouraient les épaules de la fille, ses traits relativements fins, mais pas non plus particuliers, ses membres déliés. C'était une fille jolie, mais assez banale, comme on en croisait dans le chateau. Toutefois, Calintz se pencha en avant. Il avait cru voir quelque chose... Un signe. Sous l'oeil... Comme... comme... Des images éclatèrent dans l'esprit de Calintz. Des souvenirs... Cette marque qu'il avait vu gravée... Qu'il avait cru oublier... Cette fille... Il se pencha sur la jeune fille pour observer son visage. Et se détendit. Ce n'était qu'une simple tâche de naissance. Rien de particulier. Rien d'affolant. Alors qu'il voulait se rassoir tranquillement, deux grands yeux se braquèrent sur lui. Elle était éveillée...
Revenir en haut Aller en bas
Clora Tanonji
Gryffondor
Gryffondor
Clora Tanonji

Nombre de messages : 222
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 17 ans sorts 1 2
Points Prestige : 2
Date d'inscription : 11/01/2008

Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora} Empty
MessageSujet: Re: Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora}   Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora} EmptyMer 2 Avr - 17:40

Lorsqu'elle sentit le sol se dérober sous ses pieds, Clora cru voir un moment quelqu'un devant elle. Un jeune homme, qui la regardait. Elle cru d'abord qu'il s'agissait d'une illusion. Oui, elle et elle seule connaissait cet endroit. Elle s'attendait donc à heurter durement le sol, puis son cœur cessa de battre. Quelque chose, des mains l'attrapèrent et ralentirent sa chute. Sous l'effet de choc, la tête de la jeune fille se mit à tourner brusquement et elle perdit tout ses esprits.

Voyons ! C'est évident. Je n'ai même pas à m'inquiéter ! Tout le monde connait la suite, la dame pose le choixpeau sur ma tête la table du fond m'applaudit et je vais les rejoindre. Serpentard, quoi d'autre ? C'est une tradition, c'est héréditaire. Depuis que je suis toute petite, ils disent "Cette petite est une vrai Tanonji : une serpentard dans l'âme." Bien sur, que c'est une Tanonji ! Je suis Clora, de la lignée des Tanonji. Jamais un seul membre de ma famille n'a brisé cette fierté ! Et ce n'est certainement pas moi qui vais le faire. Regardez moi, où puis-je aller, si ce n'est pas parmi eux ? Je n'ai plus qu'à m'asseoir sur ce banc. Voila, maintenant, j'attends ! Le choixpeau va faire son choix maintenant. Ce n'est pas compliqué, non ? Il devrait bien le dire d'un instant à l'autre. Serpentard. Serpentard. Serpentard. Hein ? Pourquoi il hésite ? C'est.. pas normal.. C'est simplement... Impossible ? Voyons, c'est quoi ce délire ?

IMPOSSIBLE, c'est impossible il doit y avoir une erreur ! Gryffondor.. Gryffondor... Non, je ne peux pas... NON !Gryffondor.. Gryffondor.. Je ne VEUX pas ! Gryffondor.. Regarde les, à se réjouir de mon arrivée ! Je n'ai rien à faire parmi eux, NON ! Je ne peux pas.. C'est impossible ! Gryffondor ? Moi ? Mais qu'est ce qu'ils vont penser de moi ? Je n'ai certainement pas un cœur de lion ! Qu'elle blague ! Il doit bien y avoir une erreur. C'est simple, c'est impossible.

***

C'est.. Vraiment comme ça qu'elle me voit..? Une nuisance.. Une nuisance.. Ma propre mère.. À quoi leur ai-je nuit ? Pourquoi ? Où est le problème dans le fait d'être chez les gryffondor ? Que me cachent-ils ?! Qu'est-ce que j'ai fait ? Papa.. Maman.. Je suis grande maintenant.. Pourquoi me cacher des choses que je devrais savoir ? Vous ne pouvez pas tout me cacher éternellement.. QUOI ? Je.. MON VERRE, elle m'a.. Entendu.. Ses pas approchent.. pourquoi j'arrive pas a bouger ? Maman, pardon.. Maman, MAMAN ! Qu'est-ce que tu fais, NONNN ! MAMANNN ! MAMANNNNNNNNNNNN ! Je ne voulais pas, non ! Pourquoi.. ? Je suis taAAAAAAAAAAAAAaïeee JE SUIS TA FILLE, maman.. maman.. Pardonne moi.. D'être comme je suis.. Maman..


AHHHHhhhhhhhhh !

Cette douleur atroce.. Qui vous fait souffrir.. Jusqu'à dans vos tripes.. Qui vous empêche de parler, bouger.. Les larmes qui coulaient sur ses joues.. Clora avait tout revu, et cette douleur ! Elle l'avait ressenti, à nouveau. Les yeux maintenant grands ouverts, Clora revenait lentement à la réalité. Ce jeune homme.. Elle n'avait pas rêvé ! Il était bel et bien là, devant elle. Il l'observait d'un regard qui se voulait presque neutre. Pourtant, Clora voyait une parcelle d'inquiétude, loin dans les yeux de cet homme. Son regard était profond, mais cachait tout sentiment, pour une raison qui était inconnue à la jeune fille. En l'observant, elle du admettre qu'il était franchement beau. De crainte de tomber sous son charme, elle referma vite les yeux. Mais juste avant, elle prit la peine de regarder son écusson.

Serpentard, hein ? Étonnant qu'il m'ait aidé.. Je lui revaudrai ça. Sans lui, peut-être serais-je morte ? Éventuellement. Je n'aurais pas pu survivre, morte de fatigue. Pourtant je me sens mieux, maintenant. Peut-être est-ce sa présence qui m'apaise.. Non, c'est plus que ça. J'ai l'impression d'avoir retrouvé mes esprits, et mon énergie..

Clora entrouvrit les yeux un instant. Elle voulait revoir son visage. Il semblait indifférent, ce qui lui donnait un certain charme. Ses yeux verts reflétaient toujours cette neutralité qui était sienne. Ses traits étaient nets et définis. L'image du jeune homme bien encrée dans sa mémoire, la blonde referma doucement les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora} Empty
MessageSujet: Re: Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora}   Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora} EmptyJeu 3 Avr - 20:46

La réaction de la demoiselle était franchement étonnante. Les yeux rivés sur Calintz, elle le dévisageait sans un mot, à peine étonnée de la situation. Puis elle referma les yeux. Calintz se rassit sur ses talons, mettant de nouveau de la distance entre eux deux, puis passa une main négligente dans ses cheveux. Avant qu’il n’ait pu se poser de questions existentielles, la fille leva de nouveau les paupières, plongeant cette fois son regard dans celui de Calintz, avant de s’y noyer. Les yeux de la Gryffondor brillèrent d’une étrange lueur et se refermèrent rapidement. Le jeune serpent sentit un sourire satisfait lui monter aux lèvres. Décidément, il était chaque fois stupéfait de ce que sa présence pouvait provoquer comme réaction chez les membres du sexe opposé. Il était tout à fait conscient de posséder un physique hors du commun, qui attirait l’œil, mais il ne s’habituerait jamais à ce qu’on le regarde avec tant de désir. Autant c’était profondément pénible par moment, autant il en tirait une incroyable sensation de puissance. Son sourire s’effaça doucement et il resta quelques secondes le regard posé sur le corps de la fille, perdu dans de lointaines pensées.

Il se redressa d’un mouvement fluide, faisant ouvrir les yeux à la Gryffondor. Il fit quelques pas sous son regard brûlant, autant par besoin de bouger que pour échapper à regard fixe de la demoiselle. Alors qu’il rajustait sa cape noire sur ses épaules, faisant miroiter son attache, la douleur revint plus vive encore que les dernières fois. Il avait l’impression qu’un étau se refermait sur sa tête mais sa seule réaction ne fut qu’un imperceptible frémissement de lèvres. Toutefois, ses yeux vert émeraude brillèrent avec une intensité renouvelée, sa douleur sublimait ses traits fins.

Qu’est ce que je fais là ? Qui est cette fille ? Je ne devais pas voir Anjy ? Quelle grossière erreur d’être sorti… j’aurais peut-être du… Mais… Une Gryffon… Je n’ai vraiment pas de chance… Ma tête va exploser si ça continue… Ce n’est pas normal que ce soit aussi intense… C’est comme… si… Il faut que …

Calintz sortit sa baguette et murmura quelques mots :


Tetagerusmalis…

L’étau se desserra d’un cran. Ce n’était pas suffisant pour supprimer entièrement sa migraine mais c’était déjà un progrès. Il tourna les talons et se dirigea fermement vers la fille. Il tendit alors la main pour l’aider à se relever. Elle accepta son aide après une seconde d’hésitation que Calintz balaya d’un haussement d’épaules. Les Serpentards n’étaient pas tous des rustres, au contraire ils connaissent bien les formules d’usage. Alors qu’elle se remettait sur ses pieds, elle sembla présumer de ses forces et trébucha, rattrapée tranquillement par Calintz. Celui-ci n’éprouvait pas de gêne au contact de la fille mais de toute évidence il n’en était pas de même de l’autre côté…

Tranquillise toi Calintz… Détachement et impassibilité… Ne jamais offrir à l’autre le poids de ses émotions… C’est une fille du lion soit… Mais ne soit pas pour autant désagréable et froid… Mais je ne peux pas faire autrement… Car… car c’est moi…Je suis le porteur de la vérité... Celui qui sait faire la part des choses...Et eux...

La jeune fille quasiment dans ses bras, Calintz tentait de faire en sorte qu’elle ne s’effondre pas.

Mais dans quoi je me suis embourbé moi ? Jamais une fille comme Eden n’aurait réagi ainsi… Ne se serait allée à l’épuisement…

Une goutte de pluie atterrit sur sa nuque, froide, ronde, unique. Suivit d’une autre qui roula sur sa joue. Comme une larme qu’il n’avait jamais pleuré. Et une troisième fit son apparition…
Revenir en haut Aller en bas
Clora Tanonji
Gryffondor
Gryffondor
Clora Tanonji

Nombre de messages : 222
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 17 ans sorts 1 2
Points Prestige : 2
Date d'inscription : 11/01/2008

Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora} Empty
MessageSujet: Re: Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora}   Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora} EmptyVen 18 Avr - 21:19

Plongée dans l'obscurité de ses paupières, Clora ne pouvait qu'imaginer de nouveau le visage de l'homme penché vers elle. Elle sentait sa présence, tout près, assez pour qu'elle frissonne au contact de son corps sur la peau dénudée de son poignet. Clora n'avait pas l'habitude d'être facilement intimidée. Par moment, elle était elle même quelque peu intimidante, ce qui faisait fuir les éventuelles connaissances. Pourtant, en ce moment précis, elle se sentait vulnérable à la présence de l'homme au regard vide. Ses sentiments étaient imperceptibles, ce qui empêchait la jeune gryffondor de savoir ce qu'il pensait vraiment de la situation. Dans cette position, le serpentard dominait l'adolescente sous tous les angles, vulnérable qu'elle était. Cette sensation était sans doute la plus détesté par Clora, qui se retrouvait en situation d'impuissance. Pourtant, elle ne ressentait aucune crainte, car le jeune serpentard ne lui inspirait pas la peur, et ne semblait pas lui vouloir du mal.

Un mouvement du garçon surprit Clora, qui ouvrit les yeux lentement. Reprenant subitement contact avec la réalité, la jeune fille observa un moment les lieux. Elle ne regrettait pas s'être aventuré jusqu'ici. Le paysage était tout simplement magnifique, mais elle ne pouvait malheureusement pas en profiter pleinement. Elle tourna alors la tête vers le jeune homme, qui avait sorti sa baguette magique. Étonnée, Clora ressenti une certaine crainte. Dans quel but avait-il fait cela ? Peut-être la jeune fille l'avait-elle mal jugé ? Clora recula d'un mouvement vif, mais s'aperçut qu'il ne dirigeait pas sa baguette vers elle, mais bien vers lui-même. Le sortilège qu'il prononça fut inaudible aux oreilles de la jeune Tanonji, qui entreprit de se lever pour lui demander ce qui se passait. Elle posa les deux mains contre le sol, poussant avec force, et ramena ses jambes vers elle pour prendre l'équilibre nécessaire à se mettre en position debout. Ce fut presque trop facile, ce qui surpris Clora. Elle ne pouvait pas avoir retrouvé ses forces de manière aussi importante, en seulement quelques minutes.

Assumant que le serpentard y était pour quelque chose, elle esquissa un sourire. Peut-être avait-il un bon fond, après tout. Elle s'approcha vers lui de quelques pas, observant sa réaction, puis elle perdit pied dans une racine. Sa chute, aucunement gracieuse, se termina une deuxième fois dans les bras de l'homme. Clora remarqua alors qu'il était assez musclé, et son regard se perdit sur le visage toujours impassible du serpentard. S'apercevant qu'elle le regardait d'un regard plutôt intense, la gryffondor rougit et remarqua qu'il ne semblait pas vraiment s'en préoccuper. Il était plutôt pensif, mais l'expression de se visage toujours de marbre. Mal à l'aise, Clora se dégagea des bras de l'homme avec des gestes mesurés. Elle n'avait certainement pas l'intention de se laisser charmer ! Ce n'était pas elle du tout, et elle ne comprenait pas vraiment sa réaction face à cet inconnu. Dos à lui, elle laissa libre cour à sa conscience qui en avait long à dire.

On se calme, mamzelle. D'abord, il n'est même pas si beau que ça. Ensuite, pas question que tu te laisse intimider par cet homme que tu ne connais même pas.. Mais surtout, ne te laisses pas charmer ! Son regard est dénudé de tout sentiment, il n'a l'air aucunement sensible à ta présence. C'est comme si tu n'existait pas ! Alors autant pour toi. Ohhh.. Pourquoi, pourquoi ses yeux.. Son visage.. Son contact.. C'est quoi ce délire ?

Clora se ressaisit et fit face au jeune homme. Avec toute cette histoire, elle en avait oublié les formules de politesse. Elle s'approcha donc de lui et inclina la tête. Non pas en signe d'infériorité, mais plutôt comme symbole de politesse. Elle releva aussitôt les yeux vers le serpentard et les fixa droit dans les siens, essayant tant bien que mal de déchiffrer son regard. N'arrivant à rien, elle prononça un mot. Un seul, mais c'était bien suffisant.



Clora.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora} Empty
MessageSujet: Re: Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora}   Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora} EmptyMar 6 Mai - 0:18

Hj/ Désolé pour le retard... Wink /Hj

Clora.

C’était avec élégance que la jeune gryffondor qui lui faisait face venait de se présenter. Calintz hocha d’un mouvement discret de la tête, lui montrant par la même qu’il avait compris, qu’il avait intégré cette variable sans importance et qu’il en ferait usage. Il trouvait incompréhensible cette habitude qu’avaient les gens à se nommer par un simple mot, mot qui était censé les désigner mais qui pourtant était partagé par bon nombre de personnes dans ce bas monde. Lui-même avait eu de la chance, ses géniteurs avaient eu la bonne idée de lui donner un prénom peu courant, aux sonorités étranges, sifflantes, en parfait accord avec son patronyme. Oui il avait été gâté. I fallait bien qu’il reconnaisse ça à ses parents.

L’idée de se présenter à son tour lui traversa l’esprit comme la pointe acérée d’un poignard dans la chair tendre d’un jeune animal. Mais l’idée passa tel un songe et ne s’arrêta pas. Se présenter ? Pourquoi faire ? Dans quel but ? C’était si superflu. Offrir son nom à une jeune fille pour qu’il puisse franchir ses lèvres, pour qu’elle puisse le répéter, pour que chaque fois il ait un peu moins d’éclat ? C’était une hérésie. Pourtant… S’il lui faisait ce don, s’il lui cédait cette partie futile de lui-même, il accentuerait le pouvoir qu’il avait déjà sur elle… Ce ne serait qu’un plaisir mesquin, absolument inhumain, bien loin de ceux à quoi il aspirait mais peut-être que cela l’amuserait. C’était toujours tentant de tester son pouvoir de séduction. Il avait l’habitude de jouer avec son corps, usant à outrance de ses qualités, le tout associé à sa redoutable intelligence, mais chaque nouvelle occasion était un défi. Et Clora semblait vouloir résister…

Alors que ces idées traversaient son esprit, il pensa à Eden. Avec une pointe de remords. Puis il se souvint. Eden jouait avec les hommes, elle s’en servait, et les usait, les consumait d’amour pour elle. Il trouvait ces pratiques absolument révoltantes surtout de son propre point de vue mais il n’avait d’autre choix que de l’accepter. Accepter de poser ses mains sur un corps tant de fois touché et admiré, accepter d’embrasser des lèvres qui avaient tant servi, mais le tout en échange d’un amour qu’il était le seul à posséder. Si le corps d’Eden ne lui appartenait pas, en revanche son cœur était sien. Tout comme elle avait dérobé le sien pour l’enfermer bien loin… Calintz posa de nouveau son regard clair sur la jeune fille, se complaisant dans le silence de la forêt, dans le lien qui se formait entre leurs deux souffles, juste plongé dans ses pensées reptiliennes. Puis un sourire finit par naître sur ses lèvres, comme une conclusion enfin tirée. Ses traits durs s’adoucirent, ses yeux prirent un éclat indéchiffrable et il défit l’attache de sa cape dans un léger cliquetis. L’étoffe glissa sur ses épaules et il l’attrapa habilement, dévoilant son corps élégant, élancé et musclé. Tout simplement parfait. Si l’on ne comptait pas cette tâche sur son omoplate bien sur…

Souriant encore plus devant la certitude que la jeune Gryffondor l’observait, il vint poser sa cape verte sur une branche basse, avant de se tourner vers Clora. Sa voix s’éleva alors, brisant le silence, emplissant la clairière de sa volonté.


Enchanté de faire ta connaissance Clora. Calintz Ximenes, élève de septième année… parmi les Serpentards… A ton service.

Il franchit d’un pas silencieux les quelques mètres qui le séparaient de la jeune fille blonde et sa main droite vint de poser sur son épaule. Attendant le frémissement qui ne saurait manquer de venir. Ses yeux brillèrent lorsqu’ils croisèrent ceux de Clora, et d’une voix douce il reprit de nouveau la parole.

Tu m’as l’air épuisée Clora. Tu devrais venir t’asseoir avec moi sous le chêne, tu pourrais te reposer. Et me raconter ce qu’une aussi jolie fille que toi fait seule dans la forêt…

Et sa main glissa le long du bras de la Gryffondor avant de lui attraper la main dans un signe d’invitation. Jouer pour s’amuser. Jouer pour prouver quelque chose. Jouer pour voir jusqu’où Clora irait. Jouer pour continuer à vivre encore un peu…
Revenir en haut Aller en bas
Clora Tanonji
Gryffondor
Gryffondor
Clora Tanonji

Nombre de messages : 222
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 17 ans sorts 1 2
Points Prestige : 2
Date d'inscription : 11/01/2008

Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora} Empty
MessageSujet: Re: Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora}   Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora} EmptyVen 13 Juin - 12:04

Le silence qui suivit cette introduction d'elle-même se prolongeait habilement dans la tranquillité de la clairière. Maintenant que la pluie avait cessé, le vent se faisait encore plus mordant et déplaçait sans cesse les cheveux de Clora, qui replaça quelques mèches derrière son oreille pour se donner de la contenance, attendant toujours une réponse du serpentard. La seule réaction de celui-ci avait été de hocher la tête, d'un mouvement à peine perceptible. Si Clora n'avait pas été attentive à ses moindres gestes, il aurait été fort probable qu'elle ne l'aie même pas remarqué. Mais elle l'avait été, attentive. Elle l'observait, attendant patiemment la suite, profitant de tout les détails de ce décor, de cette situation. Elle, ayant profité de toute l'adrénaline dont son corps disposait pour venir jusqu'ici dans cette tempête. Cette seule bataille lui avait procuré plus de plaisir que d'arriver dans la clairière tant recherché, à bien y penser. Mais maintenant, elle était là, dans cet endroit magnifique, en compagnie d'un homme bien mystérieux. Cette carapace, autour de lui.. Impénétrable. C'est l'impression que l'on avait en le voyant. Un homme fermé, presque froid. Hautain. Il n'avait rien du prince charmant, mais pourtant, il l'était, charmant. À sa manière. Mais cette manière n'attirait plus Clora. Méfiante, elle se forgeait lentement une carapace elle aussi, par peur. Peur de tomber dans la gueule du loup. Voila de quoi il avait l'air: un grand méchant loup. Prêt à bondir sur sa proie, mais avant il fallait l'amadouer, bien sur. Et Clora jouerait ce jeu, jusqu'à la fin.

Sûre d'elle, la jeune fille regarda le serpentard droit dans les yeux. Elle n'était pas sotte, il ne l'aurait pas. Alors, comme s'il avait lu dans ses pensées, l'homme sourit. Pour la première fois, ses traits s'adoucirent. Ses yeux brillaient dans l'obscurité, en même temps qu'il détachait sa cape dans un cliquetis métallique. Il dévoilait ainsi son corps au yeux de cette inconnue, imbu se sa perfection. Mais cela, personne n'aurait pu lui reprocher. Car son corps élégant, musclé semblait sans défauts, tellement que Clora du se retenir de toute réaction. Elle garda un regard neutre, bien que toujours posé sur le corps du jeune homme. Alors qu'il déposait sa cape sur une branche basse, un éclair passa dans la tête de Clora. Une idée. Un jeu, son jeu.


Jouer.

Il se tourna, lentement, face à elle. Clora sourit et s'approcha, guettant ses moindres gestes. Il s'immobilisa et se présenta d'une voix forte, assurée. Comme si cette phrase avait été pratiquée tant de fois avant d'atterrir sur ses lèvres. Comme s'il l'avait offerte à tant de gens avant elle. Calintz. Un nom... De serpentard, oui. Un nom sifflant, unique, comme cet être. Il s'avança et la regarda, prenant lentement sa main, l'entraînant vers les arbres. Il proposait de s'asseoir, de parler. Il proposait de jouer, et Clora ne se ferrait pas prier. Elle le suivit, sans un mot, et s'assit, l'entraînant dans son mouvement, sa main toujours dans la sienne. Elle le regarda et commença.


Hé bien, il me semblait d'une température bien invitante pour ce genre d'excursion. Mais vous, C.., Ximenes, dites moi. Que faites vous ici par ce temps ?

Alors qu'elle avait tenté de prononcer son prénom, le mot de franchit pas la barrière de ses lèvres. Comme s'il s'agissait d'un bien interdit.

Clora remarqua sa main, toujours dans celle de Calintz. Elle la leva, l'observa un moment. Évidemment, une main sans défaut. Puis elle la déposa au sol, posant la sienne quelques centimètres plus loin. Elle regarda le jeune homme, comme impatiente d'une réponse qui ne saurait tardé. Elle savait que c'était un jeu dangereux. Ximenes serait sans pitié. Mais elle en avait besoin, pour se sentir en vie.


HJ. Une longue attente pour une courte réponse.. Pardon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora} Empty
MessageSujet: Re: Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora}   Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora} EmptyVen 13 Juin - 14:56

La main de la jeune fille dans la sienne paraissait si chaude et si fragile. Tenant délicatement ses doigts enfermés dans le creux de sa main, il l’entraîna vers le couvert des arbres. Là ce fut elle qu’elle le surprit. Loin d’être la jolie biche aux yeux doux qui n’attendait que de se faire manger, elle semblait s’être rassurée au contact du jeune homme. Aussi l’invita t’elle à s’asseoir près d’elle. Lui obéissant en tout et pour tout, il prit place à ses côtés, laissant leurs épaules glisser l’une contre l’autre, laissant leurs parfums s’emmêler, ne distillant plus qu’une seule et unique fragrance. Il la laissa faire, amusé de voir à quel point elle tentait de se contrôler et laissa sa main remonter vers le visage de la Gryffondor. Il lui permit de le détailler de bonne grâce, cédant devant son regard de feu. C’était un jeu qui lui plaisait plutôt bien en fin de compte… Dominer tout en laissant à l’autre l’éphémère illusion de son pouvoir… Eden le changeait-elle tant ? Au point qu’il prenne plaisir à manipuler par jeu les autres ? Il ne doutait pas un instant que cela puisse être vrai…

Dans les yeux de Clora brillait une lueur effrayante. Une lueur qui éveillant en Calintz des pulsions de prédateur. La douce biche se jetait volontairement dans ses griffes acérées. Elle voulait jouer, sentir une fois de plus la caresse du Serpentard sur sa peau, le voir lever les yeux sur elle, dans l’espoir vain de le soumettre à elle. Et elle savait pourtant pertinemment qu’elle n’y parviendrait pas. Elle prit alors la parole, de sa voix légère et douce et brisa le silence.

Lorsqu’elle buta sur son prénom, préférant user de son patronyme, il inclina la tête vers elle. Avant d’éclater d’un rire léger, séduisant, si spécifique à lui. Un rire qu’Eden aimait tant à entendre…


Clora, douce jeune fille, tu peux m’appeler par mon prénom… C’est pour ça que je te l’ai donné non ? A moins que tu ais des difficultés à le prononcer… Ou qu’il ne te plaise pas… Auquel cas, je suis navré mais je n’en possède pas d’autre. Mais je peux peut-être t’y faire prendre goût…

Un sourire amical, plein de subtilités, sans pour autant trop les montrer, il ne fallait pas l’effrayer hein ?

Puis tu peux me tutoyer aussi, voyons, nous sommes entre nous…

Sa main droite vint s’éloigner de celle de Clora, pour frotter sa joue glabre et il braqua son regard clair sur la fille. Elle aurait pu être jolie si… Si cet air de condescendance n’éclairait pas son visage. Et s’il n’avait pas connu Eden. Comment pouvait-il trouver une femme attirante alors qu’il avait posée ses mains sur le corps de la blonde qui le hantait ? Chassant ces idées dérangeantes, il dévisagea sans gène Clora, désirant la mettre mal à l’aise…

Tu as un joli profil tu sais ? Un nez bien droit, de jolies pommettes. Tu…

Et sa main décrivit un arc de cercle pour venir effleurer la ligne parfaite du nez de la jeune femme. Il laissa son doigt glisser dessus, se délectant des frissons qu’il provoquait et s’éloigna un peu d’elle. Instaurant une distance de politesse, courtoise, montrant que les Serpentards n’étaient pas tous des rustres.

A vrai dire, je ne sais pas trop pourquoi je suis sorti… Une migraine ravage mon cerveau depuis déjà deux jours, je ne supporte plus le bruit, alors je suis allé trouver un peu de calme… ici.

Je ne suis pas forcément quelqu’un de très sociable, donc j’avoue préférer la solitude à la compagnie. Sauf quand celle-ci est aussi attrayante que toi…

Il lui fit un petit clin d’œil, tendait ses traits jusqu’à ce qu’on en oublie son appartenance à la maison reptilienne et il sourit. A cet instant précis, il aurait pu n’être qu’un très beau Gryffondor. Aurait pu.

Qu’est ce qu’il ne faut pas faire…
Revenir en haut Aller en bas
Clora Tanonji
Gryffondor
Gryffondor
Clora Tanonji

Nombre de messages : 222
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 17 ans sorts 1 2
Points Prestige : 2
Date d'inscription : 11/01/2008

Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora} Empty
MessageSujet: Re: Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora}   Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora} EmptyJeu 26 Juin - 16:16

Lorsqu'elle le voyait ainsi, riant d'un ton léger, souriant, séduisant, Clora en oubliait presque qui il était réellement. Il semblait si parfait, si merveilleux ! Un homme de rêve, beau et particulièrement charmant. Malheureusement, la perfection n'était pas de se monde et Calintz était loin d'être celui qui aurait bien porté ce titre. Il ne fallait simplement pas oublier qui il était, un serpentard manipulateur. On pouvait lire dans ses yeux ce qu'il pensait vraiment. Du moins, Clora pouvait le faire. Elle lisait maintenant en lui, sans pour autant voir le fond de sa pensée, ce qui la tracassait horriblement. Son mystère semblait moins grand maintenant qu'elle savait déchiffrer son regard de plomb, mais il était toujours là. Le doute planait toujours, et on voyait les efforts mis par le jeune homme pour rester de marbre, pour demeurer le beau et séduisant Gryffondor qu'il n'était pas. Calintz riait d'elle. Il riait de sa manière de bucher sur son prénom. Soit, Clora n'hésiterait plus. Elle le tutoierait, aussi, puisqu'il le demandait de son air faussement innocent. Évidemment, Clora n'était pas dupe. Le croyait-il vraiment ? Croyait-il être tombé sur une de ces jeunes filles stupides du château, prêtes à tomber dans les bras du premier prince charmant venu ? Bon. Clora n'était pas un mur, elle était aussi tombée sous le charme de se faux-prince, un moment, mais tout de même. Elle ne le laissera surement pas jouer d'elle comme d'une simple poupée.

Après que Calintz lui eut expliqué la raison de sa présence, Clora sourit. N'était-il pas invincible ? Et bien non. Le pauvre serpentard solitaire cherchait un peu de calme, et comble du malheur, il était tombé sur Clora, qui cherchait elle aussi un peu de solitude. Mais ce qu'elle cherchait, par dessus tout, en ce soir de tempête, c'était un peu plus. Elle jouait avec le feu, elle se délectait de chaque sensation, chaque frisson. Et Calintz était là, devant elle, prêt à jouer aussi, ce qui réjouissait d'avantage Clora. Il ne savait évidemment pas ce qui trottait dans la tête de cette jolie blonde. Il croyait être le seul à jouer, le seul à profiter de ce qu'apporterait cette rencontre. Ne voyait-il pas qu'il se trompait ? Non ? Et bien parfait. Clora ne s'en plaindrait certainement pas. De plus, il lui offrait une porte de sortie, afin de faire tourner un peu les choses, disons, à son avantage. Il avait besoin d'être seul, et Clora aussi. Elle sourit donc à Calintz et se leva d'un geste lent.


Et bien, tu vois, je cherchais aussi un peu de solitude. Ainsi, si tu préfères, je peux m'éloigner et te laisser seul. Ça te vas ?

Clora ne lui laissa pas le temps de répondre et s'éloigna de l'endroit où il était toujours assis, là, sous un arbre, à l'abri du vent. La jeune gryffondor se dirigeait vers le centre de la clairière, profitant du vent dans ses cheveux et de la fine pluie sur son visage, et éclata d'un rire discret. Son visage droit vers le ciel, elle souriait à la vue de cette nature qui se déchaînait sur elle. Chaque bourrasque sur sa peau nue la faisait frissonner et l'emplissait d'une joie profonde. Elle se sentait libre, et voila longtemps qu'elle n'avait pas autant profité de ce que la vie lui apportait. Pourtant, ce moment, elle l'avait provoqué. Elle l'avait cherché, désireuse de sentir ses émotions si proches de sa gorge, d'être ainsi sur le point d'exploser.

Clora se retourna vers Calintz et lui sourit. Il la regardait, elle en était bien consciente. Clora en profiterait, encore. Elle lui fit un clin d'œil joueur avant de se retourner face contre le vent. À cet instant précis, elle aurait pu être une jolie jeune fille, prête à s'abandonner au jeu du prédateur. Elle aurait pu, évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora} Empty
MessageSujet: Re: Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora}   Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora} EmptyVen 4 Juil - 13:52

Une forêt. Une femme qui s’écarte de lui. Un jeu de séduction. La pluie. La tempête. Une pulsion. Une passion.

Déjà vu.

Déjà vécu.

Fin déjà connue.

Alors que Clora se levait, esquissait quelques pas sous son regard troublé, les réminiscences d’un souvenir le frappèrent de plein fouet. En réflexe, ses mâchoires saillirent, ses traits se durcirent et il détourna le regard pour le poser sur le sol humide. Un ange passa et se fut un sourire moqueur qui naquit sur ses douces lèvres. Détaillant de nouveau la jeune femme, il se redressa d’un bond, agile et souple comme un serpent et vint attraper sa fine main pâle. L’attirant à lui, il baissa ses yeux verts d’eau avant de les noyer dans ceux de Clora. Dans un geste purement séducteur. Venant glisser sa main droite entre leurs deux corps, il attrapa sa baguette et s’écarta un instant de Clora pour l’agiter d’un mouvement simple du poignet. Aussitôt une sorte de voile s’échappa de l’extrémité de son réceptacle magique et vint les surplomber. Il s’étendit, tel un dôme de cristal, superbe protection de verre, et établit une barrière indéfectible entre leurs corps et la pluie qui commençait à s’écouler.


Toutes les fleurs n’ont pas toutes besoin d’eau pour s’épanouir et je déteste abîmer celles qui ont seulement besoin d’affection pour grandir. Aussi évitons que tu prennes la pluie… L’eau ne te va pas.

Quant à Eden… Hum…

Levant sa main droite, baguette disparue, Calintz vint rabattre une mèche de cheveux blonds qui avait glissé sur le visage de Clora et laissa leurs peaux se mêler dans une caresse aussi douce qu’éphémère.

Que suis-je en train de faire ?

Tu joues.

Pourquoi ?

Parce que tu veux lui prouver que tu peux faire comme elle, que toi aussi tu peux courtiser les femmes pendant qu’elle s’affiche avec ce Vastare. Parce que tu peux le faire. Parce que c’est un moyen comme une autre de faire passer ta frustration.

Puéril.


Jamais je n’ai osé affirmer que je voulais que tu me quittes, ma chère. Non, jamais. Mais peut-être que toi tu le désires. Peut-être que je te gêne. Auquel cas…

Et à son image, il desserra l’étreinte qu’il avait instaurée et vint récupérer sa cape négligemment jetée. Il la rabattit sur ses épaules, défiant ainsi le froid qui s’était insinué dans leur cage. Non pas qu’il avait froid, mais il fallait gagner du temps. Laisser son charme percer de lui-même la carapace de Clora. Il savait qu’elle voulait jouer, il le voyait au brasier de ses yeux. Il lisait l’audace, l’excitation, il savait qu’elle refuserait de perdre. Ce combat était un combat de soupape. Mais ça elle ne l’avait pas compris. Toute confrontation directe et brusque serait vaine…

Comme avec…

Il fit pourtant volte face, plongeant son regard incompréhensible dans celui de Clora, laissant filtrer des émotions qui ne lui appartenaient pas et qui n’étaient qu’illusion. Il posa une dernière fois sa main sur l’épaule de Clora, d’un geste cette fois ci purement amical.


Dieu, suis-je à ce point crédible ?

C’est … dommage. Tous les Serpentards ne se valent pas, et encore moins les hommes. Ca aurait pu être intéressant. Mais je n’oblige jamais quelqu’un à subit ma compagnie…

Laissant sa main retomber, coupant net tout contact avec la jeune blonde, il tourna les talons et s’éloigna tranquillement. Un sourire exultant apparut sur son visage, ses yeux pétillèrent et il se força au calme. Il avait gagné c’était certain. Encore quelques secondes et elle l’arrêterait.

Trois.

C’était certain. Ou alors ce serait une grande surprise.

Deux.

Il n’aimait pas les surprises.

Un.
Revenir en haut Aller en bas
Clora Tanonji
Gryffondor
Gryffondor
Clora Tanonji

Nombre de messages : 222
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 17 ans sorts 1 2
Points Prestige : 2
Date d'inscription : 11/01/2008

Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora} Empty
MessageSujet: Re: Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora}   Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora} EmptyMer 6 Aoû - 14:07

Un.

Il était venu, comme prévu. Avec tout son charme et son élégance, ses belles paroles sans doute répétées des dizaines de fois, pour tant de vulnérables jeunes femmes. Clora, tant qu'à elle, se sentait prête à jouer, à le prendre à son propre jeu. Il ne l'aurait pas, il ne gagnerait certainement pas cette fois. La puissance de cet homme avait bien une limite, une barrière infranchissable que Clora saurait trouver à ses dépends, peu importe le prix à payer pour ce match ultime. Une étreinte dénudée de toute passion, un regard qui se voulait de feu. Une partie de bluff ? Ce n'était pas à ce jeu que Clora voulait jouer. C'était trop facile, de mentir, d'acter tant d'émotions que le cœur lui même ne ressent pas. Mais pourquoi jouer la comédie alors que l'on peut se risquer à un jeu beaucoup plus intéressent, et combien plus dangereux...

Deux.

Évidemment, il l'imiterait afin de la surprendre, lui faire goûter la médecine qu'elle se plaisait à lui faire subir. Après l'avoir entouré de ce dôme inutile, il la laisserait là, laissé à son propre sort. Vraiment ? Comme si c'était réellement ce qu'il voulait. Il s'était détaché, il s'éloignait, comme ça. Le retenir ? Mais pourquoi ?

Pour jouer.

Mais il voulait jouer. Lui, ce prédateur. C'était dangereux, mais puisque tout le monde en était conscient, à quoi bon s'y arrêter. Ils n'étaient plus des enfant, après tout. Mais puisqu'il voulait jouer, pourquoi partait-il ? Car elle l'arrêterait, forcément, c'était inévitable non ? Plus fort qu'elle, et il le savait. Et s'il avait tord ? Même un homme comme Calintz peut se tromper. Tout le monde à droit à l'erreur, mais dans un cas comme celui-ci, l'erreur pourrait bien être fatale.

Game Over.

Trois.

Terminé.


Vraiment ? Et si... Non, il ne partira pas. Impossible.


Attends...

Elle attendit une réaction de sa part. Le moindre mouvement. Il s'attendait à ce qu'elle le retienne, mais elle ne s'y était pas pressée. Combien de temps c'était écoulé depuis le moment où elle avait mis les pieds ici ? Depuis son départ de Poudlard ? Depuis son premier pas, près à s'éloigner d'elle ? Trop. Toujours trop. Et il attendait toujours, s'attendant sans doute à ce qu'elle le supplie de rester. Comme si elle avait besoin de lui. Bien sur, qu'elle avait besoin de lui. Tout cela lui permettait de se sentir vivante, le temps d'un jeu, le temps d'un match. Et la partie n'était pas terminée, mais ça, il n'était pas obligé de le savoir.

Si tu pars, prend au moins la peine d'enlever ça...

Elle parlait du dôme. évidemment. Elle n'avait pas besoin de cette futile protection. Elle s'était bien débrouillée pour monter jusqu'ici. Elle avait réussi à atteindre son but sans trop d'égratignures, et sa récompense était là; cette nature à l'état pur qui s'offrait à elle. La pluie, le vent sur son visage. Tout était parfait. Un seul élément clochait, elle n'était pas seule. Les plans avaient changé. Tout avait changé en quelques secondes, le temps d'un regard. Ils s'étaient fixé le même but, mais un seul pourrait l'atteindre, un seul gagnerait. Ils ne pourraient pas sortir tout deux indemne, c'était certain. Mais en attendant, pouvait-il au moins faire disparaître cet écran ?
Revenir en haut Aller en bas
Calintz
Invité
avatar


Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora} Empty
MessageSujet: Re: Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora}   Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora} EmptyDim 10 Aoû - 20:22

Attends…

Un soupir de dépit s’échappa des lèvres de Calintz, et son regard monta imperceptiblement vers les étoiles encore endormies. Presque trop simple. Pas même la moindre variation, pas même une simple subtilité, quelque chose qui aurait accroché son sourire pour le tirer de son impassibilité dérangeante. Rien. Du vent. Un unique « attends ».
Se retournant lentement, tentant de replacer sur ses traits un masque de neutralité à toute épreuve, Calintz dévisagea Clora, un sourcil levé d’un air interrogateur.

Oui et ?

Et rien, de toute évidence. Il y avait cru, il s’était dit qu’elle le laisserait partir, que pour une fois il perdrait, qu’enfin il pourrait se dire qu’il pouvait avoir tort. Il avait cru en Clora. Et de toute évidence non. Si logique il y avait eu, elle l’aurait laissé s’échapper, elle l’aurait regardé s’enfuir à travers les arbres, le laissant s’évaporer comme brume au soleil et il serait revenu. Bien évidemment. Il aurait cédé pour qu’ils puissent recommencer.


Si tu pars, prend au moins la peine d'enlever ça...

Seulement ? Un rire clair voulut s’évader de la gorge de Calintz. Elle avait été plus maligne que lui. Et l’avait piégé à son propre piège. Souriant du bout des lèvres, ne pouvant réprimer son estime pour la jeune fille qui venait de le perdre et de se noyer en même temps avec lui. De ces quelques mots elle les avait conduits dans une passe de laquelle aucun de ressortirait vainqueur. Agitant négligemment sa baguette, exauçant le souhait de la demoiselle, il fit voler en éclat la protection qu’il avait apposée quelques minutes plus tôt.

Fin.

Cette fois c’était terminé. La pluie recommençait à s’écouler librement, s’étalant sur les cheveux, tâchant leurs vêtements, assombrissant le regard de Calintz. Il ne resterait pas sous la pluie. Peut-être qu’elle avait envie de sentir la violence de la pluie sur son visage, afin de se donner un semblant de goût de vie, de son côté c’était la chose qu’il voulait le moins. Qui allait même jusqu’à l’écoeurer. Trop de souvenirs, trop de déjà vu, trop de limites foulées à cause d’une simple pluie. Aussi, il lui adressa un petit sourire, inclina la tête dans un au revoir et tourna cette fois ci fermement les talons. Il n’avait plus le choix, le jeu était terminé, il ne pouvait rester sans froisser son orgueil de vieux loup. Dommage.

Il franchit le feuillage d’un pas rapide, n’hésitant plus un instant et commença à disparaître dans l’ombre menace des arbres. Avant de s’arrêter quelques mètres plus loin pour porter vivement les mains à sa tête. Un éclair foudroyant, brûlant comme le fer chauffé à blanc, qui venait de traverser de part en part son cerveau. Calintz pâlit, posa une main hésitante sur le tronc d’un arbre, frissonnant sur les gouttelettes glacées qui l’assaillaient et tenta de reprendre péniblement son chemin. Vaillant ?

Non, uniquement obstiné.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora} Empty
MessageSujet: Re: Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora}   Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora} Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Jeu de séduction... Douceur? Douleur? {pv Clora}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pensionnat Hentaï*! // Partenariat ?
» Un bain chaud, très chaud [ PV: Yuki Caheshi - Hentaï ]
» Pensionnat Hentaï*! ; Partenariat ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'École de sorcellerie Poudlard :: Montagnes autour de Poudlard-
Sauter vers: