AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Deux hirondelles font-elles le printemps? (PV Ayla)

Aller en bas 
AuteurMessage
Thalie Musae
Serdaigle
Serdaigle
Thalie Musae

Nombre de messages : 206
Age Roleplay + Sorts : 21 ans Sorts 1 2 3
Date d'inscription : 21/10/2007

Deux hirondelles font-elles le printemps? (PV Ayla) Empty
MessageSujet: Deux hirondelles font-elles le printemps? (PV)   Deux hirondelles font-elles le printemps? (PV Ayla) EmptyMar 4 Mar - 15:35

Depuis la soirée d’Halloween au Ministère où Thalie avait dut ramener chez-elle une Ayla bancale, elles étaient restées en contact et on eut pu dire qu’elles étaient devenues amies. Certes pas des plus proches, leurs travails respectifs faisaient qu’elles ne se voyaient que très peu, ou même pas du tout d’ailleurs, mais le terme d’amitié venait quand même à l’esprit de la jeune bibliothécaire lorsqu’elle pensait à la lutteuse de vampires. Elle l’admirait de faire un métier si dangereux et si « masculin » qu’elle n’aurai pu faire, tout comme elle le lui avait dit à leur première rencontre, que dans son imaginaire.

La jeune femme repensait à leur première rencontre tout en se dirigeant vers le Ministère, théâtre d’une soirée bien arrosée, pour rejoindre son amie. Elles n’avaient pu que peu parler étant donné l’état d’ébriété aiguë dans lequel s’était assez vite retrouvé Ayla, mais le peu qu’elles avaient pu se dire avait été des plus sérieux. Elles avaient parlé de leurs travails en général, mais de guère plus.

Oui, de nos travails… Et je me souviens bien ma chérie que tu as dit que tu ne pourrai jamais vivre en sachant qu’il te faut te soucier du danger pesant sur la vie d’un être cher. Tu t’en souviens ? Et maintenant tu fais quoi ? C’est exactement ce que tu fais. Tu te fais du souci pour Deletrius.

Après la soirée au Ministère, Thalie avait un jeune homme qu’elle avait rencontré lors de ses premiers jours en Angleterre et ils formaient maintenant un couple. La raison pour laquelle Thalie se réprimandait elle-même était qu’il faisait partie de la même section du Ministère à laquelle appartenait Ayla. La jeune femme se retrouvait ainsi dans la position qu’elle avait déclaré refuser.

Mais maintenant n’est pas le moment pour penser à cela, si ? Voilà l’Atrium. C’est là que Ayla t’as donné rendez-vous ma chérie. Tiens-toi droite, rentre le ventre, sort les épaules, remet cette mèche derrière tes oreilles, remonte tes lunettes et souris !


La jeune femme secoua la tête et eut un sourire en s’entendant penser. Il lui arrivait parfois de se parler comme si c’était sa grand-mère qui le faisait et de plus en plus on aurai dit qu’elle se comportait en maman. Elle se posta dans un coin de la salle ni trop éclairé ni trop sombre, pouvant voir tout ce qui se passait et notamment tous les gens qui arrivaient. La correspondance que les deux jeunes femmes entretenaient avait été marqué par une entente quasi immédiate et donc le tutoiement leur était venu peu de temps après leur première lettre. Elles n’avaient pas eu l’occasion de se voir depuis la fameuse soirée où elles s’étaient rencontrées et Thalie piaffait d’impatience de voir la jeune femme. Pour l’occasion elle avait revêtu une robe noire au fin liseré gris sur le bas et sur les manches s’étant dit qu’il fallait sûrement bien s’habiller, mais sans trop exagérer les choses.

Tu ne vas pas chez Monsieur Ministre tout de même ! Et puis, le printemps approche à grands pas, profitons-en!


Les yeux perçants de la jeune femme faisaient une nouvelle fois le tour de la salle alors qu’elle souriait à un homme d’âge moyen qu’il lui semblait avoir croisé lors de la soirée où elle avait été invitée en ce lieu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Deux hirondelles font-elles le printemps? (PV Ayla) Empty
MessageSujet: Re: Deux hirondelles font-elles le printemps? (PV Ayla)   Deux hirondelles font-elles le printemps? (PV Ayla) EmptySam 8 Mar - 0:33

Voilà maintenant quelques temps que la soirée d’Halloween avait eu lieu et Ayla avait presque honte d’y être allé, il faut dire qu’elle n’avait jamais été aussi ridicule de toute son existence, victime de ses propres peurs et avait fini complètement soûle à force d’enchaîner les verres d’hydromel pour oublier d’avoir fondu en sanglots devant toute une assemblée. Pour résumé un gros fiasco cette soirée, heureusement que Thalie était là pour la ramener chez elle d’ailleurs.

Tiens Thalie parlons en, c’est la jeune femme dont elle avait fait la rencontre à cette fameuse soirée, connaissance de son patron, elle s’est avéré être vraiment adorable et Ayla est vraiment très ravie de l’avoir rencontré. Depuis cette soirée, les deux jeunes femmes avaient donc gardé contacts mais leur travail respectif les empêchait de pouvoir se voir. Il faut dire qu’elles étaient toutes deux particulièrement occupé, spécialement la jeune auror qui était très souvent en missions un peu partout avec ses deux fonctions. Mais ce jour là, les choses étaient différentes, elles avaient pu toutes les deux s’arranger pour déjeuner ensemble. De plus, la jeune Thalie sortait depuis peu avec un de ses collègues, Deletrius Vector, cela allait probablement leur permettre de se voir un peu plus souvent.

Voilà pourquoi ce matin là, la jeune brunette était particulièrement de bonne humeur et même la pile de dossier qu’elle avait dû traiter dans la matinée n’avait pas réussi à chasser ce grand sourire de son visage, elle était visiblement très heureuse de pouvoir revoir enfin celle qu’elle considérait désormais comme son amie. Même si elles n’avaient eu quasiment qu’une correspondance postale, les deux jeunes femmes avaient très vite eu confiance l’une en l’autre et se confiait désormais pas mal de choses.

C’est vrai qu’on a discuté pas mal de notre passé, ça fait plaisir d’avoir quelqu’un avec qui parlé de tout ça, d’avoir quelqu’un sur qui compter, une épaule, comme Sielfried.

Il est vrai que Thalie était tout de même la deuxième personne sur Londres a être vraiment proche de la jeune auror et elle savait qu’elle était une des deux personnes sur qui elle pouvait compter désormais.

Ce midi là, Ayla avait donné rendez-vous à la jeune femme à l’Atrium et c’est avec dix minutes de retard qu’elle arriva à pas pressés sur le lieu du rendez-vous, jamais elle arrivera à être à l’heure celle là. Elle l’aperçu enfin, une jeune fille brune, les cheveux coupés aux carrés, des petites lunettes, vêtue d’une jolie robe. Ayla n’avait certes pas l’allure de la jeune fille, pour travailler dans ce département une robe et des talons n’étaient guère recommandé, elle avait tout de même fait l’effort de s’habiller convenablement, toujours façon moldue comme à son habitude, elle avait opté pour un petit haut bleu marine avec un pantalon noir assez classe et des petites chaussures. Une fois sur les lieux, elle s’approcha de Thalie, un grand sourire toujours fixé à ses lèvres.


-Ma petite Thalie, ça me fait vraiment plaisir de te revoir, excuse-moi pour le léger retard, je devais finir un dossier urgent pour Amadeo, tu connais comment il est quand il veut quelque chose…

Petite sourire amusé cette fois, les deux jeunes filles se firent la bise et Ayla reprit rapidement la parole.

-Je te propose d’aller déjeuner dans une petite brasserie moldu non loin du ministère, j’ai le temps ce midi et j’ai cru comprendre que toi tu ne travaillais pas cet après-midi donc connaissant ta passion pour les moldus je me suis dit que ça pourrais être une bonne idée, j’espère que ça te va...

Les deux jeunes femmes marchaient à présent vers la sortie du ministère, toutes deux le sourire aux lèvres, visiblement contente de s’être retrouvées. Au fur et à mesure qu’elle marchait vers la sortie, les deux amies se racontaient les petits bottins, puis vint la fameuse question.


-Alors, raconte-moi tout, comment ça se passe avec Delet ?

Le regard malicieux et plein de sous-entendu, la jeune femme montrait bien qu’elle mourait d’envie de connaître tous les petits détails.
Revenir en haut Aller en bas
Thalie Musae
Serdaigle
Serdaigle
Thalie Musae

Nombre de messages : 206
Age Roleplay + Sorts : 21 ans Sorts 1 2 3
Date d'inscription : 21/10/2007

Deux hirondelles font-elles le printemps? (PV Ayla) Empty
MessageSujet: Re: Deux hirondelles font-elles le printemps? (PV Ayla)   Deux hirondelles font-elles le printemps? (PV Ayla) EmptySam 15 Mar - 18:45

Thalie n’avait pas vraiment vu le temps passer tellement elle était occupée à regarder passer les gens. Elle était dotée d’une patience qui lui permettait de rester des heures sans parler, assise ou pas, à regarder passer les gens. Ce côté vache regardant passer le train contrastait complètement avec sa personnalité hyper active et toujours prête à faire la fête. Elle se demandait souvent d’où elle tenait cette patience, mais la réponse était claire. Sa mère, Prima Ballerina du National Ballet of Australia avait elle aussi du apprendre à contrôler ses émotions pour pouvoir devenir l’une des plus célèbres danseuses étoile de tous les temps. Thalie aimait se poser des questions sur les gens qui passaient devant elle. Peut-être que le vieux monsieur dans sa robe couleur de merle était un haut fonctionnaire qui allait plaider la cause de son département, peut-être que la petite dame boulotte venait apporter le repas que son grand dadais de mari avait oublié avant de partir, peut-être que cette demoiselle là, traversant l’Atrium d’un pas décidé allait…

Mais c’est…


Ayla ! Ca me fait tellement plaisir de te voir ! N’en parlons pas, je ne m’en étais même pas rendu compte.

La jeune femme sera dans les bras son amie avant de lui planter sur les joues une bise retentissante. Malgré qu’Ayla ne soit pas vraiment le genre de femme à montrer ses émotions facilement, elle se laissa faire par la bibliothécaire qui effaça d’un rapide geste de la main tout commentaire en rapport à l’heure. Elle n’avait sincèrement pas vu le temps passer et elle n’allait sûrement pas chipoter avec la jeune femme pour si peu. Se prenant par le bras elles commencèrent à se diriger vers la brasserie qu’Ayla proposait. Thalie ne se souvenait pas avoir parlé à Ayla de sa passion pour les moldus, mais elle ne se souvenait pas de tout ce qu’elles avaient échangé non plus. Elle ne pensait pas que c’était si flagrant quand même.

Une brasserie moldue ? Super ! Mais comment est-ce que tu sais… Je te l’ai dit ? Je ne suis quand même pas si facile à lire j’espère ! Quoique… C’est vrai que je me la joue assez moldue. Si tu voyais la maison… D’ailleurs, il va falloir que tu viennes manger à la maison un de ces jours. Quand tu as le temps. Je sais que tu as vraiment beaucoup de travail. Ca me fait vraiment plaisir qu’on puisse se voir, depuis le temps !

Tout en avançant elles parlèrent de choses et d’autres. De leurs travails, mais sans trop s’appesantir sur le sujet car toutes deux avaient envie de couper de cette routine le temps de leur rencontre ; du temps et de l’actualité au Ministère et à l’école. Mais tout cela n’était que futilité. Thalie sentait bien que sa jeune amie tournait autour d’une question qu’elle mourrait d’envie de lui poser mais semblait ne pas savoir comment la tourner. La jeune bibliothécaire s’amusait intérieurement d’une situation qu’elle trouvait d’autant plus cocasse qu’elles avaient vraiment parlé de tout dans leur échange de lettres et qu’il n’y avait pas de raison pour que ça change maintenant qu’elles pouvaient enfin se retrouver autour d’une bonne assiette de nourriture bien moldue. Après d’autres propos échangés au sujet de la conservation des archives dans les sous-sols du Ministère et à Poudlard, Ayla posa enfin sa question qui fut accueillie par un éclat de rire franc de Thalie.

Ah ! Tu as enfin réussi à la cracher ta question ! Depuis tout à l’heure que tu tournes autour du pot ! Et bien ça se passe pour le mieux. Je dois dire que c’est un homme absolument formidable. Il est si attentionné et gentil. Toujours prêt à rendre service. Il fait tellement de choses : la cuisine, le ménage, guérit les bobos… C’est un vrai amour. Je ne sais pas ce que je ferai sans lui maintenant. Ca faisait des années que je n’avais pas rencontré un homme comme lui. Je serai presque tentée de dire qu’il est parfait.

La jeune femme sourit, pensive. Il était vrai de dire que Deletrius était parfait, ou presque. Il faisait tant de choses et cumulait plusieurs fonctions au sein du Ministère, en plus d’être un médicomage confirmé. Beau par dessus le marché. Thalie se demandait chaque jours ce qu’elle avait fait pour mériter un homme comme ça puis se disait que les questions étaient superflues et qu’il fallait qu’elle apprécie ce qu’elle avait sans rien demander de plus. Mais chaque jour elle se posait la même question !

Les deux jeunes femmes venaient d’arriver à la brasserie qu’Ayla avait choisie et Thalie aima tout de suite l’ambiance qui y régnait. Les murs étaient couverts de lattes de bois sombre et le plafond bas donnait l’impression d’être dans un vieux chalet de montagne. La jeune femme aux cheveux sombres se demanda comment un tel lieu pouvait exister dans une ville comme Londres. Une fois assises elle demanda à son tour à son amie les yeux pétillants :

Et toi alors ? Un homme fait battre ton cœur ou est-ce que Loki reste le seul mâle que tu puisse supporter ? Je sais que tu passe ton temps avec les sales monstres qui peuplent votre département, mais je te rassure, tous les hommes ne sont pas comme ces quatre lascars !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Deux hirondelles font-elles le printemps? (PV Ayla) Empty
MessageSujet: Re: Deux hirondelles font-elles le printemps? (PV Ayla)   Deux hirondelles font-elles le printemps? (PV Ayla) EmptyLun 24 Mar - 21:46

Ayla était de bonne humeur, voilà longtemps qu’elle n’avait pas pu déjeuner dehors, avec une amie qui plus ait, étant particulièrement débordée avec son travail dans les deux départements.
Quoi qu’il en soit aujourd’hui elle était heureuse et c’est avec un sourire radieux qu’elle prit Thalie dans ses bras elle aussi, même si ce n’était pas dans ses habitudes d’exprimer un tel élan d’affection. La jeune bibliothécaire l’excusa pour son retard et à l’annonce de la brasserie moldue elle sembla très étonné, ce qui se confirma deux secondes après quand celle ci lui demanda directement comment était-elle au courant de sa passion pour les moldus, ce qui déclencha un grand sourire aux lèvres d’Ayla.


Je sais tout ma chère, on ne peut rien me cacher… Non plus sérieusement tu m’en avais parlé plusieurs fois dans les lettres, tu perds la tête on dirait, c’est le faite de rester toute la journée à respirer la poussière de tes bouquins ?

Un grand éclat de rire alors que Thalie lui assigna un petit coup de coude pour s’être moquée d’elle mais le sourire qui était bien visible sur ses lèvres montrait bien qu’elle n’était en aucun cas vexée.

En plus tu oublie que je travaille avec ton chéri, il m’a dit que tu voulais absolument repeindre ta maison à la façon moldu, j’ai même eu des échos de vos ébats dans la peinture.

Au vue de la couleur cramoisie que le visage de Thalie avait pris, Ayla ne peut réprimer un second éclat de rire. La discussion s’orienta rapidement sur d’autres sujets divers et vint le tour de Thalie de se moquer de la jeune auror qui n’osait pas demander plus de détail sur sa relation avec Deletrius, cette fois c’est Ayla qui se mit à rougir violemment, vengeance bien sûr.

Au fur et à mesure de leur discussion, elles arrivèrent très vite à la brasserie en question. Thalie visiblement ravie de l’endroit avait à présent le regard émerveillé d’une enfant qui venait de faire une découverte fantastique. Elles prirent place rapidement à une table adossée au mur près de l’entrée. De là où elles étaient, elles pouvaient observer les passants moldu aller et venir dans la rue. Thalie reprit la parole après quelques instants, elle avait à son tour la petite lueur de curiosité qu’avait Ayla un peu plus tôt. Ses dires provoquèrent un nouvel éclat de rire de la part de la jeune auror.


En effet il n’y a que Loki qui sache me comprendre, je regretterai presque par moment qu’il soit un animal, il est tellement adorable, d’ailleurs il faudrait que je te le présente mon gros matou, il a l’air méchant comme ça mais il est vraiment trop mignon, quand il me lance son regard de «tigre battu» je craque à chaque fois. Bref je divague là…

Moment de silence ou l’on entendait que les rires des deux amies avant que Ayla ne reprenne la parole.

Donc non pour l’instant il n’y a pas vraiment d’homme qui a réussi à me séduire, même si tu va être très surprise, j’ai été invitée au restaurant par quelqu’un récemment…

Devant le regard appuyé et les «dit moi c’est qui, allé… » de Thalie, la jeune brunette n’eut pas d’autres choix que de continuer.

Le seul et l’unique : Kelpy McGlenn, j’avoue que j’étais moi-même très étonné quand il me la proposé mais c’était vraiment sympathique et malgré ce qu’on peut croire, il a réussi à se comporter correctement toute la soirée, étonnant non ? Je crois qu’il me plait bien au fond, je dois bien avouer que son petit côté maladroit et tout me fait légèrement craquer…

Petite sourire devant l’air plus qu’étonné de Thalie qui allait répondre quand le serveur leur amena les menus avec un grand sourire.

Très charmant le garçon, il y a des chances pour que je revienne ici sous peu moi…
Revenir en haut Aller en bas
Thalie Musae
Serdaigle
Serdaigle
Thalie Musae

Nombre de messages : 206
Age Roleplay + Sorts : 21 ans Sorts 1 2 3
Date d'inscription : 21/10/2007

Deux hirondelles font-elles le printemps? (PV Ayla) Empty
MessageSujet: Re: Deux hirondelles font-elles le printemps? (PV Ayla)   Deux hirondelles font-elles le printemps? (PV Ayla) EmptyMer 23 Avr - 20:25

Thalie n’en revenait pas, Deletrius avait parlé à Ayla de leur petite bataille de peinture. Oh il allait voir ce qu’il allait voir en rentrant. Bien sûr elle rit même si elle avait le rouge aux joues. Ayla était devenue une de ses meilleures amies, ou du moins une de ses amies les plus proches, et elle n’avait pas de raison de rougir. Après tout, elle aussi devait bien savoir ce que c’était que l’amour. L’insouciance, les envies, les jeux, le bonheur qu’il apportait n’était en rien comparable à la vie qu’elle avait menée jusque-là. Mais Thalie se dit qu’il n’était sûrement pas le moment de penser à tout cela. Elle avait des choses importantes à dire à son amie. Elles reprirent leur marche en riant. Le sujet de la conversation dévia sur des choses et d’autres. Le temps, l’actualité, presque tous les sujets eurent le temps d’être au moins survolés par les deux jeunes femmes.

Lorsqu’elles furent installées au restaurant moldu, Thalie avait définitivement adopté Ayla. Pour une première fois à se revoir depuis la fameuse soirée au département d’Amadeo Whitemore il lui semblait que tout se passait à merveille. Elles étaient aussi complices que dans leur dialogue épistolaire et cela fit plaisir à Thalie car elle avait quelque chose à demander à Ayla. Mais une fois de plus, le moment n’était pas le bon. Plus tard sûrement. Elle espérait… En attendant elle rit franchement à la réponse de la brunette à sa question sur sa vie sentimentale. Il était vrai que Loki, le tigre qu’elle possédait devait a garder assez férocement contre d’éventuels prétendants.


C’est vrai que j’aimerai bien le voir enfin ce fameux male qui veille sur toi ! Ne me dit pas qu’il a l’air méchant parce que sinon je m’enfuis en courant ! Non mais sans rire, j’aimerai vraiment voir ta peluche vivante. Tu le dépeint comme étant presque humain à chaque fois…

Et puis, Ayla avait-elle vraiment le loisir de rencontrer des hommes qui n’étaient pas rustres, dangereux ou abominables avec le métier qu’elle exerçait ? Thalie se disait que la meilleure solution pour elle serai sûrement d’avoir une liaison avec quelqu’un qui travaillait avec elle.

Voyons… Delet’, bien sûr que non. Amadeo, non. Childerik… Hahaha ! Kelpy… Non plus. On est dans une impasse là je crois…

D’où le choc lorsqu’Ayla dit à la jeune femme qu’elle avait passé une soirée avec Kelpy. Un dîner en tête à tête où celui-ci s’était comporté correctement, des dires de la demoiselle. Ca c’était un choc. Bien sûr Thalie n’avait rencontré le damoiseau qu’une seule fois, mais comme pour tous les autres membres de la FICM, elle avait eu droit à un portrait très détaillé de lui par Deletrius et Ayla. Son regard interrogateur la minute d’avant s’était transformé en un regard tout à fait étonné, voir choqué. Elle se redressa sur sa chaise, ne sachant quelle question poser en premier.

C’est à peine si Thalie ne fit pas signe au serveur de partir lorsqu’il vint pour leur donner les cartes, tellement elle était intéressée par cette histoire. Bien sûr elle avait été bien élevée et même si elle lui jeta un regard légèrement agacé lorsqu’il lui tendit le menu, elle s’arrêta à ça. Bien sûr Thalie était quelqu’un de gentil dans le fond. Sociable, avec le sourire et le contact facile mais…

Il ne faut pas couper deux filles entrain de discuter d’homme ! C’est une règle d’or ça !


Elle put enfin se lancer, enchaînant toutes les questions comme si sa vie en dépendait.

Kelpy McGlenn ? Le Kelpy ? Mais c’était quand ? C’était bien alors ? Vous êtes allés où ? Vous avez fait quoi ? Raconte moi tout !

Thalie avait à peine jeté un regard au menu. Elle savait ce qu’elle voulait. Un plat typiquement anglo-saxon, quelque chose qu’elle n’avait pas mangé depuis des années. Depuis son dernier voyage tragique en Angleterre sûrement. Un stew, un vrai bon stew… Ayla sembla lorgner du coin de l’œil le serveur plus que la carte et cela fit rire Thalie. Elle lui parlait de Kelpy mais gardaient ses options ouvertes, comme beaucoup disaient. Enfin, c’est ce à quoi Thalie pensait lorsque le serveur revint prendre leurs commandes. Cette fois-ci la jeune femme lui fit un grand sourire, qui se voulait une demande de pardon silencieuse pour son attitude d’avant. Après que son amie ai demandé ce qu’elle voulait elle répondit au serveur puis se retourna vers cette dernière.

J’aimerai le stew s’il vous plait. Merci… Ma chère, c’est absolument fantastique que tu ai passé une aussi bonne soirée. Et moi qui désespérais de te voir trouver quelqu’un d’aussi bien que Loki… Tu sais, j’ai aussi quelque chose d’important à te dire. Tu sais que…

Le serveur arriva à ce moment-là avec les assiettes. Thalie crut qu’elle allait lui faire avaler les plats. Elle se crispa sur sa chaise, ne disant rien, jetant à peine un regard au serveur qui semblait apeuré. Non, peut-être pas apeuré, mais du moins très choqué par l’attitude de cette cliente qui n’arrêtait pas d’avoir des sautes d’humeur. Il ne demanda pas son reste et partit la seconde suivant le dépôt des assiettes.

Voilà pourquoi il ne faut jamais essayer de parler de choses sérieuses au restaurant !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Deux hirondelles font-elles le printemps? (PV Ayla) Empty
MessageSujet: Re: Deux hirondelles font-elles le printemps? (PV Ayla)   Deux hirondelles font-elles le printemps? (PV Ayla) EmptyLun 9 Juin - 23:07

Ayla était très amusé devant l’air de surprise qu’affichait à présent Thalie, à l’annonce de son dîner avec Kelpy qui s’était déroulé dans les règles de l’art, c’est vrai que dit comme ça, ça paraît tout de suite moins crédible, mais malgré tout ce qu’on pourrait croire, elle avait passé une excellente soirée. Sa relation avec son collègue était certes très compliquée, mais elle se plaisait à croire que c’était plutôt bien comme ça, après tout, elle ne se voyait pas marier avec trois enfants avec la vie qu’elle menait.

Son sourire s’agrandissait au fur et à mesure que celui de son amie affichait un air de plus en plus choqué. Faut dire que quand on connaît un minimum le personnage, il y a de quoi se poser des questions. Son air amusé se renforça lorsque le serveur vint leur apporter les cartes des menus, le pauvre repartit apeuré au vu du regard noir que lui lançait son amie. Il venait d’interrompre une discussion de fille, sacrilège…Celui-ci partit et Thalie se déchaîna aussitôt en harcelant Ayla de questions au sujet de sa soirée, ce qui déclencha un grand éclat de rire à la jeune auror.


Et bien oui, le kelpy, c’était il y a deux semaines à peu près et on est allé dans un restaurant très classe en plein cœur de Londres, c’était vraiment sympa, j’ai passé un très bon moment.. Depuis on peut dire que notre relation est assez complexe. Il est adorable mais ça reste Kel, c’est ça qui est bien mais on a toujours l’impression qu’il cherche les pires bêtises qu’il pourrait faire pour embêter m’adeo, alors forcement ça m’énerve, mais bon je ne peux pas me passer de lui je crois…

C’est un peu du « je t’aime, moi non plus » avec lui…compliqué…

Mais le regard de la brunette se posa à nouveau sur le serveur, bien qu’elle l’ait déjà remarqué à son arrivé, elle ne pu s’empêcher de lui lancer un nouveau regard appuyé avec un petit sourire au coin des lèvres lorsque celui ci arriva pour prendre leur commande.

Il est vraiment pas mal…

Ayla avait eu beaucoup de mal à choisir un plat, il faut dire qu’elle n’est pas d’ici notre jeune sibérienne et cette brasserie propose beaucoup de plat typique. Elle demanda donc un plat un peu au pif et lorsque Thalie demanda le sien d’un air assuré, la brunette s’empressa de changer d’avis.


Je prendrais la même chose finalement, je ne connais pas bien les plats typiques anglo-saxons, alors je te fais confiance…

Un nouveau sourire tout d’abord en direction du charmant serveur qui repartait cette fois en direction des cuisines annoncer leur commande puis en direction de son amie qui reprit immédiatement la parole.

Elle voulait lui demander quelque chose d’important mais cette fois encore elle fût couper par le serveur qui revenait avec leur assiette.

Ils sont rapide ici, trop rapide même…

Ayla aussi avait perdu son sourire pour le serveur, il venait de les couper une seconde fois alors que son amie semblait vouloir lui annoncer quelque chose de très important. A peine un regard à son assiette, elle releva rapidement le nez vers Thalie.

Qu’est ce qu’elle peut bien avoir à me dire ? Elle n'est pas enceinte quand même ? Et pourquoi pas tien, un petit Vector, vouii et je veux être la marraine…


A nouveau elle avait un grand sourie sur les lèvres et c’est avec un air impatient qu’elle relança son amie sur "le truc important".


Qu’est ce que tu voulais me dire, je t’écoute, je suis toute ouie, raconte moi tout…

Elle était curieuse et surtout quand cela concernait des personnes auxquelles elle tenait, elle était impatiente de savoir, elle pouvait même lire dans les yeux de Thalie qu’il s’agissait vraiment de quelque chose d’important…
Revenir en haut Aller en bas
Thalie Musae
Serdaigle
Serdaigle
Thalie Musae

Nombre de messages : 206
Age Roleplay + Sorts : 21 ans Sorts 1 2 3
Date d'inscription : 21/10/2007

Deux hirondelles font-elles le printemps? (PV Ayla) Empty
MessageSujet: Re: Deux hirondelles font-elles le printemps? (PV Ayla)   Deux hirondelles font-elles le printemps? (PV Ayla) EmptyMar 8 Juil - 17:59

Une grande inspiration précéda la déclaration que Thalie allait faire à son amie. La chose dont elle voulait lui parler lui tenait à cœur et avait vraiment beaucoup d’importance pour elle. Assez pour que son cœur batte vite, que ses mains soient moites et que son souffle se soit accéléré. Etrangement, lorsqu’elle avait parlé à Rêverie de cela l’émotion avait été moindre. Non pas parce que c’était moins important mais peut-être… peut-être parce qu’elle l’avait fait tranquillement, dans un endroit calme où elle n’avait pas été coupée plusieurs fois par un serveur des plus… irritant ? énervant ? Le pauvre subissait toutes les attaques mentales de la jeune femme alors qu’elle aurait dû être entrain d’annoncer la bonne nouvelle à son amie.

Bon, je me lance maintenant. Et je tue le prochain qui me coupe !

Ton qui se voulait léger mais qui ne l’était pas. Il ne pouvait pas l’être. Pas avec ce qu’elle allait lui dire. Je parle comme si notre Thalie allait annoncer quelque chose d’extrêmement grave à Ayla, ce qui n’est pas le cas, loin de là.

Tu me demandais tout à l’heure comment ça allait avec Delet’. Et bien… J’ai quelque chose à te dire. C’est assez important… Je… Nous… Bon, j’arrête de bégayer cinq secondes ! Deletrius et moi allons nous marier.

Elle fit une pause, essayant de jauger l’air que son amie arborait mais il lui semblait que l’émotion l’empêchait d’être très objective. Un grand sourire peint désormais sur son visage, soulagement d’avoir enfin pu lui dire, elle reprit :

Et je pensais… Enfin ça me ferait très plaisir si tu voulais bien être mon témoin. J’ai tout de suite pensé à toi bien sûr. Ca me paraît logique que tu joues un rôle dans ce moment important… Désolée, je me lance dans un discours là. Mais sincèrement, je serai très heureuse que tu acceptes. J’ai déjà demandé à Rêverie Nightmare, tu sais, la fiancée de notre cher Amadeo et elle a dit oui. Je suis tellement excitée à l’idée d’avoir que les gens que j’aime autour de nous ce jour-là !

Et s’en était fini du reste. Thalie était désormais toute souriante, toute joyeuse. N’eut-elle pas été dans un restaurant, et un moldu qui plus est, elle se serait sûrement mise à sauter dans tous les sens en expression de la joie à l’idée de devenir Madame Vector. Seulement elle l’était et son éducation était telle qu’elle arrivait un minimum à contrôler ses émotions. Elle n’avait qu’une envie, tout dire à son amie. Tout ce qu’ils avaient décidé, tout ce qu’elle espérait. Un regard sur le visage de la jeune femme assise face à elle et elle su qu’elle pouvait continuer sans se poser aucune question.

Rêverie nous a gentiment proposé son manoir familial en Ecosse et j’y suis déjà allée avec elle pour l’aider un petit peu à le nettoyer. C’est absolument magnifique. Oh, si tu savais comme il me tarde d’y être. Je compte sur toi pour m’aider, hein ? Promis, je ne te ferai pas plier les serviettes ni tenir ma traîne. Et je n’ai pas de grande tante acariâtre ni d’oncle pervers qui essaiera de te pincer les fesses pendant qu’on prend les photos de groupe. Sauvée !

Ces dernières phrases avaient été agrémentées d’un clin d’œil et d’un éclat de rire qui en disait long sur la relation qu’elles entretenaient. Thalie ne s’imaginait pas faire son mariage sans Ayla, même si leur amitié était en somme que très récente.

Elles entreprirent d’attaquer leurs assiettes et le reste du repas se déroula ainsi, entre éclats de rire et projets d’avenir. Thalie eut cependant un pincement de cœur en se disant qu’elle nageait dans le bonheur et l’étalait devant son amie alors que cette dernière n’avait toujours pas trouvé chaussure à son pied.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Deux hirondelles font-elles le printemps? (PV Ayla) Empty
MessageSujet: Re: Deux hirondelles font-elles le printemps? (PV Ayla)   Deux hirondelles font-elles le printemps? (PV Ayla) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Deux hirondelles font-elles le printemps? (PV Ayla)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une bière, une clope...deux flingues [PV. mizuki] [ce n'est pas du hentaï mais âme sensible s'abstenir!]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Un bain chaud, très chaud [ PV: Yuki Caheshi - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Londres :: Atrium et autres lieux-
Sauter vers: