AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Les poings dans les poches (libre)

Aller en bas 
AuteurMessage
Maïa Magdaleña Ilcìk
Serdaigle
Serdaigle
Maïa Magdaleña Ilcìk

Nombre de messages : 536
Age : 30
Age Roleplay + Sorts : 19 ans sorts 1 2 3
Capacités Spéciales : illusionniste, apprentie maître de potions
Date d'inscription : 03/06/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
Les poings dans les poches (libre) Left_bar_bleue100/100Les poings dans les poches (libre) Empty_bar_bleue  (100/100)
Points de mana:
Les poings dans les poches (libre) Left_bar_bleue100/100Les poings dans les poches (libre) Empty_bar_bleue  (100/100)

Les poings dans les poches (libre) Empty
MessageSujet: Les poings dans les poches (libre)   Les poings dans les poches (libre) EmptyLun 18 Fév - 18:56

La dernière fois que Maïa avait parcouru ces rues, elle y avait croisé son ancienne amie Sedomina... Et maintenant que la folie l'avait enfin quittée et qu'elle commençait à retrouver une certaine paix intérieur, peut-être due à l'optique de réaliser son voyage en République Tchèque, elle ne pouvait s'empêcher de se demander ce qu'était devenue la serpentard.

Peut-être que je l'ai trop mal jugée... Elle avait l'air d'avoir si peur !

Un frisson traversa son échine, comme le pressentiment qu'un affreux malheur s'était abattu sur son amie... ce qui n'aurait rien eu de très étonnant si Mina avait été honnête avec Maïa lors de leur dernière rencontre.

Prosìm, pourvu qu'il lui soit rien arrivé de mal !

Les mains dans les poches de la veste qui remplaçait son habituelle cape aujourd'hui, elle avançait sans réel but, ayant décidé de délaisser un peu sa boutique pour la journée.
Les affaires n'étaient pas fameuses, mais Maïa avait un toit pour vivre et l'argent qu'elle gagnait des ventes lui suffisaient pour subvenir à ses besoins.

Ses cheveux roux, longs et bouclés, voletaient légèrement derrière elle, soulevés par la petite brise qui s'engouffrait dans la rue.
Le temps était frais, mais pas glacial, idéal pour se promener !

Et soudain, elle se prit à penser à Alex... Son visage revint à l'esprit de la jeune femme, mais emmitouflé d'un épais brouillard, comme si ce souvenir était bien loin à présent...


Je me demande ce qu'il devient maintenant !?

Mais cette question n'avait plus vraiment lieu d'être... Maïa avait choisi, et son choix l'avait éloignée de lui !
Au bout de la rue, une personne marchait dans le sens inverse de Maïa. C'était la seule autre présence de l'endroit et, dans sa poche, Maïa resserra sa main sur sa baguette, à l'affût comme toujours elle l'avait été depuis qu'elle savait que Voldemort la voulait... et comme toujours elle le serait !
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/viewtopic.forum?t=5564
Invité
Invité
avatar


Les poings dans les poches (libre) Empty
MessageSujet: Arrivée de la folle   Les poings dans les poches (libre) EmptyJeu 20 Mar - 13:28

Youhhhhhoooouuuuu Maïa !!!!



(décidément elle va finir par se casser la voix cette nénette à force de beugler comme une truie que l’on égorge)


A ce hurlement, la rouquine se retourna dégainant sa baguette plus vite que son ombre (j’ai déjà entendu un truc dans le genre quelque part, mais où ?), et se retrouva face à la belle Kay McGlenn qui elle-même avait sortie dans la surprise son épingle à cheveux, enfin sa baguette (étant donné qu’elle s’en sert plus pour se coiffer que pour faire de la magie, on se sait plus vraiment si ‘est une épingle à cheveux ? une baguette ? une épingle a cheveux ? dans ce cas, c’était une baguette).


Bref passons.



Hola, tout doux, t’inquiète c’est moi. Je suis désolée d’être à la bourre mais le coiffeur voulait des conseils et pour me remercier, il m’a fait une nouvelle coupe. Mais bon, ça rend plus rien maintenant que j’ai du sortir ma baguette. La jeune fille reprenant son souffle car pour une fois elle avait daigné presser son pas pour arriver « à l’heure », ajouta Roh la vache tu m’as trop fait flipper, genre t’a cru que j’étais « l’autre » ???!!! Mouahahahaha, comme s’il te courait après. Bon sinon, on va se le boire ce café ? Roh mais tire pas cette tronche, ce n’est pas un adieu, il y a toujours le transplanage.
Aller viens, je t’offre le coup et ARRETE de tirer la tronche déjà que tu es affreusement mal saper aujourd’hui, alors si tu en rajoute.


Au fait, tu connais le type la bas? mouahahah il a l'air bizarre. Viens on se casse, il a l'air de se ramener.
Revenir en haut Aller en bas
Maïa Magdaleña Ilcìk
Serdaigle
Serdaigle
Maïa Magdaleña Ilcìk

Nombre de messages : 536
Age : 30
Age Roleplay + Sorts : 19 ans sorts 1 2 3
Capacités Spéciales : illusionniste, apprentie maître de potions
Date d'inscription : 03/06/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
Les poings dans les poches (libre) Left_bar_bleue100/100Les poings dans les poches (libre) Empty_bar_bleue  (100/100)
Points de mana:
Les poings dans les poches (libre) Left_bar_bleue100/100Les poings dans les poches (libre) Empty_bar_bleue  (100/100)

Les poings dans les poches (libre) Empty
MessageSujet: Re: Les poings dans les poches (libre)   Les poings dans les poches (libre) EmptyJeu 20 Mar - 15:06

Maïa avait sursauté à cette interpellation pour le moins bruyante, et ce qui devait arriver arriva : elle dégaina sa baguette, la brandissant en direction de l'indiscrète.
Mais bien vite, la rouquine reconnut le visage de celle qui avait faillît lui donner une crise cardiaque.


Kay McGlenn...

Le plus ahurissant dans tout cela n'était finalement pas que la dénommée Kay ait été aussi peu prudente alors que Maïa aimait à rester inaperçue, mais plutôt qu'elle se soit empressée de donner l'impression qu'elle et la jeune serdaigle étaient amies de longues dates...

C'était pourtant simple... Maïa n'avait pas d'amis... Aucun... Nada... Pas même l'ombre d'un confident...

A vrai dire, la "personne" dont elle se sentait le plus proche ces derniers temps se résumait à une boule de plume blanche avec de gros yeux et un bec pointu... Une chouette quoi ! Autant dire que Maïa était une vraie solitaire !


Cette Kay McGlenn, Maïa avait eu le plaisir (ou peut-être le malheur, selon par qui on voit les choses), de la rencontrer à la boutique de potions, un jour où, comme trop souvent, son employé l'avait délaissée sans prévenir...

Et depuis, on pouvait dire que la miss McGlenn avait décidé de s'incruster dans la vie privée de la rouquine, au point de lui donner rendez-vous au beau milieu de Pré-Au-Lard après seulement une courte (du moins avait-elle semblé courte à Maïa) discussion dans la boutique à propos d'une potion pour faire la peau douce et les cheveux soyeux !


Le coiffeur ? Des conseils ?

Ce n'était pas comme si tout ça dépassait Maïa, mais presque... Elle, c'était plutôt le genre à laisser ses cheveux pousser comme ils en avaient envie, et tant mieux si ça rendait quelque chose de potable ! La dernière fois qu'elle était allée voir un coiffeur, ça devait bien dater d'une demi douzaine d'années !

Oh... Euh... Tant mieux pour toi !

Elle avait finalement renoncé à vouvoyer Kay, étant donné que celle-ci s'évertuait à la tutoyer. Mais elle se maudissait déjà d'avoir accepter de venir à cette rencontre. Elle se mettait en danger avec une furie pareil collée aux basques, et, par la même occasion, elle la mettait en danger aussi... Bref, pas enchantant, comme tableau !

"Roh la vache tu m’as trop fait flipper, genre t’a cru que j’étais « l’autre » ???!!! Mouahahahaha, comme s’il te courait après."

Maïa rougit, mais pour une fois plus de colère que de honte. Elle n'avait toujours pas rangé sa baguette et se retint de l'utiliser pour fermer le clapet de Kay (ou pire).

Mais il ME court après !

Ça aussi, c'était une grosse bêtise qu'elle avait faite... Dans la conversation, à la boutique, elle avait glissé malgré elle qu'elle craignait toujours de voir des mangemorts débarquer... Et une phrase en amenant une autre, elle avait fini par avouer à Kay qu'elle ne sortait pas beaucoup et n'avait pas d'amis parce qu'elle était recherchée par Voldemort... Ce sur quoi la jeune blonde avait renchéri sur son idée de sortie à Pré-Au-Lard, bien sur...

Oh et puis laisse tomber !

Ce n'était pas comme si l'avis de Kay sur la question comptait vraiment !

Un café ???

Maïa écarquilla les yeux, essayant d'évincer de son esprit la remarque désobligeante que la jeune femme venait de faire sur ses vêtements.
C'était quoi cette histoire encore ? Il avait été question de café durant la discussion à la boutique ?
A la réflexion, la rouquine se demandait si elle avait bien écouté tout ce que son acolyte lui avait dit... l'évidence était là : sûrement pas, puisqu'elle ne souvenait pas du tout du café !


"Au fait, tu connais le type la bas? mouahahah il a l'air bizarre. Viens on se casse, il a l'air de se ramener."

Maïa resserra sa main sur la baguette qu'elle ne s'était toujours pas décidée à ranger. Des inconnus qui rôdaient et s'approchaient d'elle, c'était rarement bon signe !

Je le connais pas, mais j'aimerai autant qu'on ai filé avant qu'il nous aborde, murmura-t-elle dans un souffle.
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/viewtopic.forum?t=5564
Invité
Invité
avatar


Les poings dans les poches (libre) Empty
MessageSujet: Re: Les poings dans les poches (libre)   Les poings dans les poches (libre) EmptySam 22 Mar - 15:02

« Je vais vous aider»

Kay avait renversé son sac on se fait trop comment en plein milieu de la rue éparpillant sur le pavé le contenu. Faire la liste serait impossible, elle seule est apte à se souvenir du contenu exact. De ce fait pas le temps de se casser (fallait bien ramasser les rouges à lèvres, deux tubes valent 7 fois le prix de votre baraque) que le soi disant type chelou c’était ramener et avait fermement l’intention de débuter la conversation avec les deux demoiselles ici présentes.

« Je vous observe depuis tout à l’heure, qu’est que deux charmantes jeunes femmes font dans les rues à cette heure ci ? Vous n’avez pas peur qu’un sal type vienne vous aborder ? »

L’une répondit d’un ton niais :


« Nous allions boire un coup entre copine pour fêter un départ »

L’autre se demanda intérieurement qui pouvait bien être ce looser pour bien pouvoir oser venir leur adresser la parole. Bref le jeune homme décida qu’il serait stupide de ne pas profiter de la situation. La rousse pouvait certes paraitre plus froide et male vêtue qu’un épouvantail, elle n’en était pas moins charmante (les gouts et les couleurs, vous savez, ça se discute pas), quand à la blonde elle était assez mignonne et cruche pour tomber dans ses « puissants filets de dragueur » (comme il aimait ainsi caractériser « l’entendue de ses « talents » en la matière) mouahahah ça va être de la tarte. Se faisant, il leur adressa à chacune un grand sourire, tout en gonflant son torse à fin de montrer ses muscles développés lors de sa carrière de joueur de Quidditch ; tout ceci dans le simple but de les impressionner. Il avait lu ça dans un bouquin intitulé « Les femmes : une question d’approche ».

« Vous ne seriez pas un grand sportif ? Un joueur de Quidditch ? Attrapeur ? »

Pas la peine de préciser qui avait bien pu sortir ce genre de remarque suite à l’application de la première étape du livre disant : « si vous avez des muscles n’hésitez pas à en faire la démonstration, si la femme ayant l’honneur de votre approche les remarque, répondez « oui ». Pour parfaire votre brève mais néanmoins cruciale réponse, vous pouvez effectuez un lancé de cheveux. (NB : le lancé de cheveux est fortement déconseiller pour les cheveux bouclées et courts, pire si vous avez les deux) ». Le jeune homme remarquant que la situation se déroulait exactement comme dans le livre wouhou ça marche oublia le nota bene et répondit en lançant ses cheveux courts et bouclés :

« Oui »

Toutefois sa tentative de « reproduction du célèbre mouvement capillaire d’une marque de shampoing » l’avait profondément ridiculisé et désormais les deux jeunes filles riaient aux éclats. Même Mïa qui n’était du genre à se marrer tous les jours avait fini par rire. A la fois, je vous dirais qu’elle n’aurait pas été humaine si ne serait ce qu’un rictus ne s’était pas profilé sur son visage (il est débile ce complément circonstanciel de lieu. Un sourire ça peut se faire que sur un visage. Bref).


« Wouais bon ça va. J’ai compris j’ai été naz, on va en revenir aux bonnes vieilles méthodes » Ajouta le fier dragueur (mouahahaha).

« Je me présente, je m’appelle Michael Owlspell, puis je vous inviter boire un coup ? »

La vielle méthode fonctionnait, il avait adopté la secrète mais néanmoins célèbre technique : « le regard du merlan fris » ou autrement nommée « l’œil du chat battu ». Les deux miss étaient émues. Enfin l’une depuis le départ c’était dans la poche, malgré-cela en ce qui concerne la seconde, la partie semblait bien engagée même si elle n’était pas gagnée. Notre joueur de Quidditch allait probablement s’engager dans un de ces matchs les plus difficiles. Me dires vous en face, il y avait « l’adversaire » représentait un sacré dossier.
Revenir en haut Aller en bas
Maïa Magdaleña Ilcìk
Serdaigle
Serdaigle
Maïa Magdaleña Ilcìk

Nombre de messages : 536
Age : 30
Age Roleplay + Sorts : 19 ans sorts 1 2 3
Capacités Spéciales : illusionniste, apprentie maître de potions
Date d'inscription : 03/06/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
Les poings dans les poches (libre) Left_bar_bleue100/100Les poings dans les poches (libre) Empty_bar_bleue  (100/100)
Points de mana:
Les poings dans les poches (libre) Left_bar_bleue100/100Les poings dans les poches (libre) Empty_bar_bleue  (100/100)

Les poings dans les poches (libre) Empty
MessageSujet: Re: Les poings dans les poches (libre)   Les poings dans les poches (libre) EmptyMar 25 Mar - 10:25

Et voila que, comme si un moment en compagnie de Kay McGlenn ne s'annonçait pas assez éprouvant, un jeune homme au sourire colgate encore plus niais que ce "Clark Kent" dont Maïa avait découvert la "série" moldue chez Jirì, venait s'incruster parmi elle et répandre son air charmeur de jeune premier auprès de la gente féminine.

Au moins, c'était pas un mangemort.

Et pendant un court mais subtil instant, Maïa se prit à songer qu'elle aurait peut-être préféré cette seconde option... A choisir entre un bellâtre et son "loup de malheur", elle aurait opté pour le loup, quitte à se faire dévorer...
Voila une constatation qui aurait troublé et dérouté des personnes bien plus solides que la rouquine. Pourtant, Maïa resta de marbre, même si un feu d'artifice de sentiments contradictoires explosaient dans sa tête.


"Je vais vous aider"

Maïa s'était déjà agenouillée, furibonde, pour aider sa "non-amie" à ramasser ses affaires... Plus vite elles seraient parties de cet endroit et mieux la serdaigle se sentirait !

On a pas besoin d'aide ! maugréa-t-elle, ne réalisant pas à quel point elle ressemblait à sa mère en ce court instant.

Pourquoi faut toujours que les hommes pensent qu'une fille sait rien faire par elle-même ?

"Vous n'avez pas peur qu'un sale type vienne vous aborder ?"

Les joues de Maïa, qui avaient à peine reprit leur couleur normal après le fard qu'elle avait piqué contre Kay s'empourprèrent à nouveau.

Et si c'était lui le sale type ? Il ressemble pas à "mon loup", mais ça veut pas dire qu'il est pas mangemort en fait...

D'un bond elle se releva et s'apprêta à sortir sa baguette pour la brandir en direction du jeune homme quand Kay se mit à lui adresser la parole d'un air si niais que Maïa en resta pantelante.

"Vous ne seriez pas un grand sportif ?"

Mais qu'est-ce qu'on s'en fiche !

Au fond d'elle-même, une petite voix lui disait de rester calme. Maïa savait ce qui se passait dans le cas contraire et elle n'avait aucune envie de faire une démonstration de ce maudit pouvoir qu'elle détestait encore plus que Voldemort, Eléa ou tout le reste...

Heureusement, un élément bienvenu vint détendre un tout petit peu l'atmosphère, mais suffisamment pour que les fourmillements que la rouquine ressentait dans l'extrémité de ses membres (et qui ne lui semblaient pas bon signes) s'estompent jusqu'à disparaître.

En effet, le jeune homme avait essayé d'esquisser une réplique parfaite de la pub "L'Oréal" (là aussi, que Maïa avait eu l'occasion de voir sur la "télévision" de Jirì) mais cet essai, au lieu d'amplifier son côté bellâtre séducteur avait plutôt eu pour effet de lui donner un côté bellâtre efféminé !


Si Kay riait carrément aux éclats à côté de la rousse serdaigle, Maïa n'en esquissa qu'un sourire, qui se transforma toutefois en un petit rire discret... Et voir Maïa rire était si peu courant que, si quelqu'un l'ayant connu apercevait la scène, il aurait eu vite fait de trouver ça effrayant !

Le regard de chien battu ajouté par le bellâtre à sa dernière phrase n'était pour rien dans l'émotion que Maïa affichait soudain et que le jeune homme prenait sans doute déjà comme un attendrissement face à son nouveau revirement de caractère.


Owlspell... Comme Cerise !

Vous êtes parents avec Cerise Owlspell ? fut la seule réponse (pas vraiment cohérente avec la question posée) que Maïa - avec son joli accent slave - eut l'idée de formuler.
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/viewtopic.forum?t=5564
Invité
Invité
avatar


Les poings dans les poches (libre) Empty
MessageSujet: Re: Les poings dans les poches (libre)   Les poings dans les poches (libre) EmptyMar 29 Avr - 22:34

"Elle commence vraiment à me courir sur la mèche."


Voyant avec quel dédain et mépris Maïa regardait Kay, le sang de cette dernière ne fit qu’un tour dans ses veines, imaginez trente secondes la vitesse du fluide étant donné la taille de la jeune fille. Kay pris le bras de la rouquine et l’emmena avec elle à quelque mètre dans le but de ne pas se faire entendre du jeune homme.

« Écoute franchement, si tu continues à faire la tronche, je t’avoue que ça ne va pas le faire. Je viens te voir histoire de te faire passer un dernier bon moment en Angleterre, un mec relativement mignon se montre amusant, et toi tout ce que tu trouves à faire, c’est tirer la face. Je veux bien avoir l’air d’une gourde mais je n’en suis pas une et je n’aime pas mais alors vraiment pas du tout les regards plein de mépris que tu me jettes. Alors soit tu fais un effort pour t’amuser et ne pas plomber l’ambiance, soit je me casse boire un coup en solo avec le mec et pendant ce temps tu vas faire des bagages seule ou en compagnie de rats de bibliothèque. Je veux bien ne pas être la personne à laquelle tu rêvais mais en attendant faut croire que je suis la seule à être là. Maintenant je vais retourner voir cet homme et tu vas choisir entre nous suivre ou lors rentrer. »

Kay fit volte face et retourna d’un pas décidé vers Michael avec qui elle entama de nouveau la discussion.
Revenir en haut Aller en bas
Maïa Magdaleña Ilcìk
Serdaigle
Serdaigle
Maïa Magdaleña Ilcìk

Nombre de messages : 536
Age : 30
Age Roleplay + Sorts : 19 ans sorts 1 2 3
Capacités Spéciales : illusionniste, apprentie maître de potions
Date d'inscription : 03/06/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
Les poings dans les poches (libre) Left_bar_bleue100/100Les poings dans les poches (libre) Empty_bar_bleue  (100/100)
Points de mana:
Les poings dans les poches (libre) Left_bar_bleue100/100Les poings dans les poches (libre) Empty_bar_bleue  (100/100)

Les poings dans les poches (libre) Empty
MessageSujet: Re: Les poings dans les poches (libre)   Les poings dans les poches (libre) EmptyMer 30 Avr - 16:19

Jamais encore personne n'avait parlé sur ce ton à Maïa. A part peut-être Thécla, la meilleure amie de Mina.
Mais cela ne lui importait pas. Ce qu'elle venait de comprendre en écoutant d'une seule oreille la tirade agacée et agaçante de la blonde pédante était bien plus intéressant que ladite tirade en elle-même.


Qui je voulais voir me dire au revoir ?

C'était bien ça, la question. Et la réponse n'était sans doute pas Kay !

Cette personne est morte aujourd'hui. Et c'est la seule qui comptait vraiment. La seule qui savait parfois me comprendre... Jirì.

Elle se demanda durant un court instant ce qu'elle allait décider de faire, si elle devait répondre à Kay qu'elle était désolée (ce qui n'était pas totalement vrai, en vérité) ou si elle ne préférait pas l'envoyer sur les roses, tout simplement ?
En toute sincérité, elle n'avait aucune envie de passer ses dernières heures en Angleterre, avant quelques temps, en compagnie d'un bellâtre pour le moins inintéressant et d'une fille pour qui le sujet le plus passionnant se trouvait être sa nouvelle coupe de cheveux ou l'allure des personnes qui l'entouraient.


Je me sens tellement décalée par rapport à eux.

Son choix fut alors fait. Et il était si simple, si évident, qu'elle se demanda pourquoi elle ne l'avait pas entrevu dès le départ, avant même qu'elle commence à se laisser embringuer par Kay dans cette histoire de café et tout ce qui allait avec.

Je viens pas, affirma-t-elle dans son accent slave typique. C'est pas contre toi... Tu es une chic fille (Enfin, je suppose que la plupart des gens pensent ça... Le problème, ça doit être moi ! ), mais j'ai trop de choses à penser pour faire la fête.
Allez vous amuser. Moi je vais rentrer et finir de faire mes valises !


Elle tourna les talons en espérant que Kay n'essayerait pas encore une fois de la convaincre.
Ce devait être bon d'avoir des amis. Pourtant Maïa se sentait tellement mieux quand la solitude reprenait le dessus...


Pourquoi j'ai tellement l'impression de pas être à ma place ?
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/viewtopic.forum?t=5564
Contenu sponsorisé




Les poings dans les poches (libre) Empty
MessageSujet: Re: Les poings dans les poches (libre)   Les poings dans les poches (libre) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les poings dans les poches (libre)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Plaines de Woodcroft :: Pré au Lard :: Rues de Pré au Lard-
Sauter vers: