AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 *Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin

Aller en bas 
AuteurMessage
Rêverie
Invité
avatar


*Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin Empty
MessageSujet: *Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin   *Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin EmptyJeu 14 Fév - 20:14

[HJ: je devais trancher pour le titre, alors j'ai tranché. Si vous aimez pas, je rechange :p]

Rêverie releva la tête de son lampadaire, le souffle encore perdu dans sa poitrine, et le regard légèrement trouble. Les trois silhouettes avaient disparu. Ses seuls compagnons restaient le Grimoire et le silence nocturne, tous deux aussi taciturnes l'un que l'autre dans la ruelle désolée. Si l'atmosphère n'avait pas été aussi lugubre, on aurait sûrement entendu un cri d'animal. Mais non, seul le silence ou plutôt le néant sonore restait pour l'accompagner. Alors qu'elle se retournait pour vérifier ses arrières, là, dans cet instant où la vision se fait floue, elle vit les trois silhouettes d'ombre au fond de la ruelle à droite, avant qu'elles ne disparaissent à nouveau.

Etrangement, dans un effort échappant à toute logique, elle s'avança vers les ténèbres profondes, quittant son lampadaire comme un sportif saute du plongeoir, sans vraiment savoir comment il va atterrir. Au milieu de la chaussée mal pavée, ses pieds trébuchent, cherchant le chemin vers l'inconnu. Intérieurement, elle ne se leurre plus vraiment; des forces supérieures sont à l'oeuvre ici, autrement elle ne serait pas parvenue jusque là. Il s'agit juste de trouver qui, ou quoi. Elle a fermé les yeux, et dans son esprit confus, des sons vagues et lointains résonnent comme des échos d'une ancienne musique disparue. Elle se laisse guider par eux, comme elle se laisse guider par les étoiles de son télescope.

La folie doit me guetter... Qu'est ce que je suis en train de faire?

La solitude aussi désolée que la rue faisait tempête sous son crâne, quand aux sons qu'elle entendait aléatoirement, se joignit alors un éclat de rire léger, suivit d'un autre, moins haut; et d'un dernier, enfantin. Elle n'était pas seule! Etait-ce cela qu'on voulait lui dire??? Elle rouvrit les yeux, ses pas s'arrêtèrent d'eux mêmes et son esprit redevint clair dans un dernier scintillement sonore.
Elle se trouvait devant un autre carrefour, et des pas venaient au loin. Elle se plaqua contre un mur. L'ensemble d'un gris sale épouvantable, était en harmonie avec le reste du décor,et faisait écho avec une brise pernicieuse. Tendant l'oreille, elle perçut quelques chuchotements sourds et étouffés se rapprochant. Si son intuition ne la trompait pas, il n'y en avait plus pour longtemps. Elle sortit sa baguette de sa poche.

Qu'est ce que tu comptes faire Rêverie? Si une bande de Mangemorts te déboule sur le coin de la figure, qu'est ce que tu feras, triple buse??? Tu te crois maligne, à te la jouer perso, à partir comme ça, et puis à jouer les chevaliers sans peur et sans reproche? Sans cerveau et sans raison plutôt, oui!

Et il est vrai, quand elle y pensait, qu'elle n'en menait pas large. Elle aurait dû y réfléchir deux fois, mais c'était trop tard, et au diable les considérations secondaires. Un sourire de dépit manqua de fleurir sur ses lèvres bleues de froid quand elle déboula devant trois inconnus stupéfaits, baguette pointée sur eux.

Il était difficile d'imaginer assortiment plus bigarré. Une grande brune, un moyen roux, et une petite blonde. Elle commençait franchement à douter de sa conduite: comment des gamins, relativement mignons de surcroit, auraient pu provoquer ce chambard dans sa petite soirée tranquille? Impossible. Sauf qu'ils tenaient le même Grimoire qu'elle, décliné en vert, rouge, jaune.
Oh oh!!!
Elle pointa tranquillement sa baguette vers eux. Ne jamais se laisser attendrir par des bouilles enfantines!


Vous allez m'expliquer ce qui se passe... Qui êtes vous? Non! Qu'avez vous fait?

Elle fronça les sourcils, hésita un instant, puis avec mille précautions, exhiba le Grimoire bleu à bout de bras.

Et qu'est-ce que c'est que ça? C'est une mauvaise blague, je vous le dis tout net!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


*Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin Empty
MessageSujet: Re: *Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin   *Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin EmptyMar 19 Fév - 19:29

Les bourrasques s’élevaient, claquantes, sur l’Allée des Embrumes. Le froid, fourbe et pernicieux, s’était immiscé à travers chaque maille des tissus dans lesquels s’étaient emmitouflés les trois silhouettes secouées de frémissements et qui se mouvaient difficilement sur le pavé de la ruelle tortueuse et obscure. Alexandre, en tête, la baguette rigide et impitoyable, déversant une flaque orangée et lumineuse sur les murs gras, once de chaleur dans cet univers oppressant que les ténèbres maintenaient prisonnier. Sa chevelure rousse, agitée par le vent, s’éparpillait en un amas d’épis rebelles.

Chuuut, siffla-t-il, les sens en alerte.

De sinistres grincements parvinrent à son ouïe étonnamment aiguisée même en pareille heure. Il se retourna, les yeux écarquillés, cessant tout mouvement. Devant lui, ses amies retenaient leur souffle ; Thécla entourait la petite Cassandra de ses bras, resserrant autour de ses petites épaules tremblotantes, l’épaisse cape de fourrure que les deux Héritiers avaient déniché. Elles aussi semblaient avoir entendu. Le bruit se répéta. Au même moment, ils levèrent le vert de leurs yeux en direction de la source des grincements… Un volet grand ouvert qui se balançait au gré du vent.

Fausse alerte.

Son cœur put battre à nouveau normalement. Reprenant la marche en lançant un regard de soutien à ses camarades, le jeune Griffon jetait alentour de vifs regards pleins d’une méfiance aiguisée. Ces lieux ne lui inspiraient guère confiance. Ils lui apparaissaient comme malsains. Les larges traînées pourpres qui s’étendaient sur les façades grises lui arrachaient, par moment, de longs frissons.

Alex n’avait pas eu le temps de repenser à tous les évènements de la soirée tant la promptitude à laquelle ils s'étaient déroulés l’avait bouleversé. D’abord la missive de Julian, puis l’escapade en Forêt, l’arrivée dans le Bar, l’invocation de Cassie et puis… la disparition du Grimoire de Rowena, le Duel, le Sort d’Amnésie lancé au barman, Archie et enfin… la fuite. Le Gryffondor masquait sa panique, durcissant ses traits chaque fois qu’il se sentait pris d’un fugace affaiblissement. Il se demandait surtout comment trois enfants - puisque c’étaient ce qu’ils étaient finalement… des enfants ! - survivraient dans ce froid mordant. Il s’affirmait naturellement comme le leader du groupe mais avait déjà grand mal à dissimuler ses faiblesses et à contenir ses puériles émotions. Le jeune rouquin espérait qu’ils trouveraient un porche sous lequel s’abriter pour quelques heures puis prendre le premier Magicobus, aux premières lueurs de l’aube.

Tenant fermement entre son coude et son flanc, son Grimoire, négligemment enveloppé d’une draperie écarlate, aux bandes ambrées, laissant apparaître l’étincelant rubis ; le petit Goldy s’arrêta à nouveau. Cette fois-ci, des bruits de pas, déchirant le voile de silence qui s’était étendu, éphémère, sur l’allée ; tintèrent sur le pavé luisant. A peine le jeune homme eut-il le temps de lancer un regard pressant aux deux Héritières que, s’extirpant de l’ombre d’une ruelle adjacente, une silhouette aux contours d’abord brumeux fit son apparition. Une jeune femme brune et au charme certain, le teint diaphane en cet instant car le visage baignant dans les lueurs argentées de l’astre lunaire, les lèvres bleuies de froid…

Les mécanismes des esprits se firent diligents. Pas plus d’une fraction de seconde pour prendre conscience de la situation. Tandis que trois regards se portaient sur l’ouvrage qui avait suscité les récentes accusations ; l’autre, se braquait sur les trois frères de ce dernier, jonglant du Rubis à la Topaze en passant par l’Émeraude.


Hé, ne parlez pas si fort, enfin ! lança-t-il à l’adresse de la jeune femme. Comment ça qu’avons-nous fait ? Ne me dîtes pas que… Oh…

L’étonnement laissant place au reproche, les lèvres d’Alexandre s’arrondirent pour former un « o » presque parfait. Son regard se fit vague. C’était… de la magie, tout simplement. Le Grimoire était-il habité par une entité insoupçonnée ? Cette femme avait-elle un lien quelconque avec Julian ou sa famille ? Pris de picotements d’exaltation, brûlé par la curiosité, le jeune homme s’approcha, jetant nombre de regards méfiants à l’Ouvrage Bleu, tel l’expert qui cherche à démasquer la supercherie. Il ébaucha une caresse sur l’améthyste qui lui apporta un regain d’énergie tellement déroutant qu’il en tituba.


Pas de doute, c’est le Grimoire… souffla-t-il à ses amies, restées derrière.

L’autre les observait, vraisemblablement perdue, croyant à une mauvaise comédie à en juger par les regards qu’elle leur lançait. Une vague réminiscence s’empara, l’espace d’un instant, de l’esprit du rouquin. Ce visage, maintenant distinctement arraché aux ombres nocturnes, lui paraissait familier…
Revenir en haut Aller en bas
Thécla Ange Mathews
Serpentard
Serpentard
Thécla Ange Mathews

Nombre de messages : 597
Age : 30
Age Roleplay + Sorts : 18 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Potionneuse très douée - Charmeuse orale et visuelle qui s'ignore
Date d'inscription : 23/05/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
*Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin Left_bar_bleue100/100*Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin Empty_bar_bleue  (100/100)
Points de mana:
*Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin Left_bar_bleue100/100*Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin Empty_bar_bleue  (100/100)

*Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin Empty
MessageSujet: Re: *Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin   *Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin EmptyMer 20 Fév - 23:37

Il y a des jours comme ca ou l’on ne devrait pas sortir du lit. Si, il y a de cela un peu moins de 24 heures, on avait dit à Thécla Ange Mathews qu’elle allait faire de la Haute-Magie dans une Foret Paradisiaque, rencontrer et avoir sous sa presque tutelle une jeune gamine aux pouvoirs immenses, assommer et jouer les Oubliators sur un presque Moldu et devenir folle, elle aurait sûrement suivi son envie de faire la grasse matinée. Mais personne ne lui avait rien dit, pas même son légendaire sixième sens… Elle s’était alors levée, avait essayé d’être une adolescente normale pendant toute la journée jusqu’à ce qu’une missive urgente ne lui soit délivrée par un hibou à l’air intelligent…

Euh… ?

Enfin bref, elle s’était embarquée dans une histoire qui allait la mûrir autant que toutes ces petites choses fâcheuses qui vous arrivent dans la vie, qu’on appelle « expériences » et qui sont destinées à vous faire grandir… Thécla, en une soirée, avait choisi son camp. Elle était devenu quelqu’un.

Quelqu’un d’assez peureux tout de même et de plus réfléchi. Mais la peur sait devenir qualité quand il le faut, aussi ne s’en inquiétait-elle pas. Elle se contentait plutôt de marcher, gaiement, tenant la main de Cassie fermement entre ses doigts gelés. Cette petite fille avait un si joli minois, qu’il vous ferait oublier toutes les peines du monde…

Si Ange était aussi contente, c’est juste parce qu’elle était assez ravie… D’avoir bien lancé son Sort d’Amnésie… Et d’avoir gardé son Grimoire, surtout. Car, même si, tout au fin fond de la profondeur sombre et poussiéreuse de son cœur, elle affectionnait Julian – car il était ce qu’elle n’était pas… Ce qu’elle aurait dû être – elle n’était pas du tout mécontente de garder son précieux volume avec elle. C’était devenu une partie intégrante de sa vie. La seule constante de son existence. La seule chose immuable qui ne menaçait pas de la laisser tomber à chaque instant.

Pourtant, dans le cœur de Thécla, s’insinuait déjà un doute. Julian avait perdu la raison en essayant d’avoir tout les Grimoires à lui seul. Les livres l’avaient corrompus. Sans compter qu’à présent, elle savait que les Grimoires étaient habités par une quelconque entité et que cette entité prenait vie, à travers les poussières des Souvenirs des Fondateurs. Cela faisait peur… C’était en quelque sorte, des Horcruxes – malgré que la notion d’Horcruxe restait bien imprécise dans l’esprit de la teenager. Bref, Horcruxe ou pas, ces Livres commençaient à devenir dangereux. Ils avaient poussé Julian à manipuler les trois autres, ils avaient mis en danger la vie de ce dernier, ils avaient poussé trois jeunes innocents à perdre de leur candide jeunesse et avaient fait en sorte de monter aux yeux d’une petite fille toute l’horreur humaine du monde. C’était effrayant…

Angy se demandait s’il ne fallait pas mieux s’en débarra…

Chuuuuuuuuut !

Alex, moins perdu dans ses pensées, avait apparemment entendu quelque chose. Thécla sentit ses joues s’empourprer de honte : elle ne faisait aucun effort pour protéger les enfants. Elle était…

La ferme, laisse-moi entendre !

Ok, ok…

Une jeune femme, aux cheveux noirs d’ébène, venait d’apparaître devant leurs yeux, comme sortie de l’ombre. La première chose que pensa Thécla en la voyant, fut que cette femme, avec ses étoiles dans les yeux, était d’une beauté à couper le souffle. Une beauté froide et hautaine mais qui – dès le premier sourire attendri de l’inconnue – perdait de se dureté et éclatait aux yeux du monde.

Un rouquin, une blondinette, une brune aux cheveux noirs et moi, je vacille entre ces trois couleurs !

Angy sourit. Elle avait déjà vu cette femme, quelque part… Mais ou, par la barbe de Cicéron ?

Mais Alex avait déjà découvert ce qu’elle voulait : Elle voulait savoir… La vérité. Elle était la successeuse de Julian.

Si vite ? Eh bien, quel que soit le dessein que veulent nous tracer ces Grimoires, ils sont pressés d’en finir !


Bonsoir, madame ! fit Thécla en s’avançant, se déclarant ainsi porte-parole des deux autres.

Elle vit que l’autre n’esquissait aucun mouvement menaçant. Confiante, elle continua :


Pourriez-vous, je vous prie, baisser votre baguette… Nous ne sommes que trois pauvres enfants égarés en plein…


Angy regarda autour d’elle. Ou étaient-ils déjà ? Elle aperçut, dans un coin de ciel noir ou perçait les premières lueurs de l’Aurore aux doigts de rose, un bout de bâtiment blanc et or. Gringotts…

Ohhh ! Nous sommes sur le Chemin de Traverse ! Bonheur, nous sommes sauvés !

Sérieux, à présent !

Oui, désolée !


Hum, je disais, nous ne vous voulons aucun mal. Et si vous baissez votre baguette, si vous consentez à nous emmener dans un endroit sur – quel qu’il soit, nous vous raconterons alors une histoire des plus rocambolesques… Une histoire qui changera votre vie.

Elle sourit d’un air mystérieux.

Nos destinées à nous quatre ici présents, ce soir, sont liées, entrelacées, comme les fils d’une histoire qu’on tapisserait…

Elle regarda les deux autres…

Voici Alex, mon meilleur ami et Cassie, ma petite protégée. Je suis Thécla et, si vos intentions sont mauvaises, croyez bien que je ne vous permettrai pas de toucher un seul de leurs cheveux !

Et, comme pour bien montrer sa determination - pas du tout feinte - à la nouvelle recrue, elle saisit sa baguette et sourit, incitant l'autre à baisser sa garde d'abord... Elle s’avança, dans une esquisse de posture protectrice.

Décidément, ça me va bien de jouer les mamans poules !
Revenir en haut Aller en bas
Cassie Doe
Enfant - Poufsouffle dans l'âme
Enfant - Poufsouffle dans l'âme
Cassie Doe

Nombre de messages : 98
Age : 16
Age Roleplay + Sorts : 5 ans
Capacités Spéciales : prophète
Points Prestige : 2
Date d'inscription : 22/10/2006

*Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin Empty
MessageSujet: Re: *Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin   *Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin EmptyDim 24 Fév - 22:34

Cassie marche de concert avec ses nouveaux amis. Étrangement, elle a l'impression de toujours les avoir connus ou côtoyés. Ainsi, la sensation de bien-être que lui procure leur présence est plus rassurante encore que la voix qu'avait grand-papa quand il lui racontait des histoires avant de l'endormir.

Aussi, quand Cassie se met à grelotter, la main serrée dans celle de la brune et serpentarde Thécla, c'est plus par froid que par crainte ou peur d'un danger imminent... car de ce qui va arriver, Cassie a déjà une légère intuition.
Oh elle ne voit pas clairement l'avenir... Le verra-t-elle d'ailleurs un jour plus nettement, rien n'est là pour le lui prouver ! Mais elle sait, comme s'il était naturelle pour elle de savoir, ce que l'avenir , l'avenir proche du moins, réserve de surprises...

Contre elle, enrobé dans la même couverture que Pookie, le grimoire jaune semble palpité d'une émotion nouvelle, proche de l'impatience, et elle ressent ce même sentiment s'insinuer lentement en elle...

Quelque chose d'important va bientôt se produire : un évènement qui bouleversera une fois de plus à tout jamais la vies des trois acolytes !
Et déjà cet évènement arrive... Au coin d'une rue, Alexandre, Thécla et Cassie se retrouve nez à nez avec une jeune femme aux longs cheveux bruns, baguette tendue devant elle...


Elle est belle Pook', hein ! Pas autant qu'un ange, mais elle est belle !

Cassie n'a fait que murmurer et ses paroles se sont perdues dans le souffle du vent, effacée par les mots que prononcent le Gryffondor et la Serpentard.

Son regard vert sombre passe de l'une à l'autre des trois autres personnes présentes dans la rue. Puis elle lâche enfin la main de sa protectrice et fait quelques pas en direction de l'adulte.


Tu es Rêverie... Tu es comme "nous" !

Et sur cette phrase à la fois énigmatique et lourde de sens, elle esquisse un sourire attendrissant face à celle qu'elle sait déjà être l'Héritière de Serdaigle.
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Invité
Invité
avatar


*Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin Empty
MessageSujet: Re: *Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin   *Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin EmptyDim 2 Mar - 18:50

Rêverie avait d'abord sursauté au ton du mouflet. Être écoutée respectueusement dans une salle de classe ne faisait pas d'elle une enseignante partout où elle allait. Mais elle avait effectivement parlé trop fort... Une façon un peu étrange de se rappeler à elle même qu'elle existait, comme si les derniers instants de ce jeu de cache cache londonien avaient dissous sa personnalité pour laisser apparaître un dessein plus grand, dépassant l'imagination pourtant fertile de la jeune femme.

Puis il avait avancé la main vers elle. Un geste que d'ordinaire, elle ne supportait pas, renfermée comme elle était. Elle avait conscience de ne pas supporter les gens, le contact, les foules, les inconnus... Mais là, c'était étrangement différent. Dès qu'il avait parlé, elle avait eu une impression de "déjà vu" comme si elle le connaissait déjà. Rajoutons aussi qu'ils étaient trois, et elle... une. Mathématiquement parlant, elle était mal. Sûrement aussi pour cela qu'elle n'avait pas relevé le "madame" de la jeune fille. Qui avait l'air relativement... agitée, voilà, c'était cela le terme.
La fatigue, le froid? C'était plus rassurant de mettre cet état sur le compte des paramètres extérieurs. Des histoires, le destin, "bonheur"...


Elle esquissa un sourire avant de ranger sa baguette. Elle sentait qu'elle n'avait rien à craindre de ces enfants. Même la plus grande.

Je n'ai jamais eu l'intention de leur faire du mal, jeune fille. Maintenant, si vous voulez bien, je vais vous ramener à Poudlard, où j'enseigne l'Astronomie et vous allez me raconter toute votre histoire devant un petit déjeuner, cela me semble assez rationnel vu l'heure.

Restons calmes, restons calmes... Allez, ce sont des enfants. Rien de bien complexe à gérer.

Son regard se pose alors sur la toute petite fille qui accompagne les deux grands. Une grande paire d'yeux verts, des boucles blondes comme l'héroine de Boucles d'Or et les Trois Ours. Même si elle a choisi l'enseignement, soyons honnêtes, elle ne s'en sort pas toujours bien avec les jeunes. Et elle n'a pas l'habitude des plus petits. Bref, la situation est un rien anxiogène, pour le moment. Elle se baisse pour se mettre au niveau des yeux d'agathe de l'adorable petite. Et essaye de ne pas trop se demander comment elle sait son prénom. Il est un peu tard pour se poser vraiment des questions.

Tu en sais des choses dis donc! Tu as quel âge dis moi? Après, on ira boire un grand chocolat chaud avec des patisseries si ça te dit et tu pourras m'expliquer ce que ça veut dire "comme vous", ça peut être bien, non?

Elle se redresse, lui tend la main, et jette un regard franc aux deux autres. Il lui est singulièrement étrange de transplaner avec des gens qu'elle ne connaît pas, et encore moins de les emmener d'abord dans son foyer d'enfance, puis dans son chez elle actuel, mais elle suppose qu'elle n'a pas le choix. Ni l'envie de les laisser là, d'ailleurs. Il est temps qu'une personne raisonnable prenne soin de ces enfants.

Vous venez?


Dernière édition par Reverie Nightmare le Mer 5 Mar - 16:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


*Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin Empty
MessageSujet: Re: *Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin   *Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin EmptyMer 5 Mar - 11:13

Il était certain que des forces invisibles et infiniment supérieures jouaient le rôle de marionnettistes dans ce spectacle de pantins. Le Destin les avait lié, ce soir-là précisément et alors que rien ne le présageait… Thécla s’était avancée, comme habitée par une énergie nouvelle, mettant en garde la jeune femme qui venait d’apparaître au coin de la ruelle baignée par la lueur orangée du réverbère le plus proche. La Serpentard venait de reprendre subrepticement le flambeau des responsabilités, à la grande satisfaction d’Alexandre qui percevait ce geste tel un de ces clins d’œil complices qu’elle lui lançait parfois. Il ébaucha un fin sourire, son regard d’émeraude toujours braqué sur cette femme, comme si rester là, à la fixer, l’aiderait à se souvenir de quoique ce fût.

Mais ce fût Cassie qui l’aida à recouvrer ce fragment de mémoire qui lui avait échappé, en prononçant ce prénom qui tinta, distinct, dans l’esprit du jeune homme, dissipant les épaisses brumes qui s’y étaient formées.

Rêverie Nightmare… Mais oui, elle est prof à Poudlard !

La belle Serdaigle confirma ces pensées en se présentant à eux, répondant à l’esquisse de confiance que Thécla avait dessiné quelques instants auparavant en dévoilant leurs noms. Le voile de tension qui les enveloppait alors se froissa, jusqu’à ne plus être. Rêverie échangeait, à présent, quelques paroles avec Cassandra. Pas un haussement de sourcils, pas un frémissement de traits à l’entente du prénom qui s’était évanoui dans l’atmosphère hivernale… L’intervention de la fillette était, aux yeux de tous, presque naturelle. Et à présent, tout aussi naturellement, la jeune professeur les conviait à la suivre.

Vous venez ?

Alex adressa à son amie un bref signe de tête. Quelque part au fond d’eux-mêmes, ils sentaient qu’ils pouvaient avoir confiance en cette femme qui, tout comme eux, s’était retrouvée prise au piège, enserrée dans les mailles du filet de la Destinée… Un nouveau sourire vint fleurir sur ses lèvres à présent bleuies par le froid et il reprit la marche, emboîtant le pas à Rêverie qui détenait entre ses doigts fins et plein de grâce, la minuscule main de Cassie dont les yeux verts pétillaient d’un éclat lutin.

Ce n’était que le commencement…


[ Excusez la qualité & la longueur de la réponse, je n'étais pas très inspiré.. ]
Revenir en haut Aller en bas
Thécla Ange Mathews
Serpentard
Serpentard
Thécla Ange Mathews

Nombre de messages : 597
Age : 30
Age Roleplay + Sorts : 18 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Potionneuse très douée - Charmeuse orale et visuelle qui s'ignore
Date d'inscription : 23/05/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
*Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin Left_bar_bleue100/100*Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin Empty_bar_bleue  (100/100)
Points de mana:
*Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin Left_bar_bleue100/100*Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin Empty_bar_bleue  (100/100)

*Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin Empty
MessageSujet: Re: *Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin   *Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin EmptyMar 18 Mar - 21:33

Thécla s’était sans doute montrée un brin trop agressive mais c’était une part de son tempérament que cette femme devrait accepter ! Alex et Cassie étaient comme attendris par l’aura de confiance qui se répandait, par vagues enivrantes, autour de Rêverie. Elle était très belle, de surcroît. D’une beauté presque sombre… Malgré elle, la Serpentard éprouvait une pointe de méfiance envers cette jolie dame. Les pires idées se bousculaient dans sa tête, enclenchant les rouages de son imagination ô combien débordante. Dans quelle sinistre place avait-elle décidée de les mener ? Que leur ferait-elle une fois arrivés ?

Non, on ne se laissera pas faire !

Clignant des yeux à plusieurs reprises, terrassée par le sommeil, Ange ébaucha quelques pas incertains, emboîtant le pas aux trois de devant. Cette même voix aux accents froids tintait dans sa tête depuis qu’ils avaient quitté le Bar. Elle était comme habitée par un mauvais pressentiment. De sombres idées effleuraient son esprit, la faisant tituber. Ses yeux verts, embués de larmes, lui offraient une vision confuse des alentours, les murs de briques se déformaient sur les côtés, l’astre lunaire, sphère opaline surplombant une grappe d’étoiles scintillantes, n’était qu’un point lumineux et vague dont les contours indistincts symbolisaient l’inaccessible… Thécla était victime de quelque bizarrerie du Sort qu’elle ne parvenait à expliquer…


Rowena réagit…

Le murmure embruma son esprit. Elle ferma les yeux, croyant devenir folle et lorsqu’elle les rouvrit, tout s’estompa. Toutes ces sensations passées se dissipèrent en une fumée qu’elle imagina tourbillonner quelques instants, vainement, avant de disparaître dans l’atmosphère glaciale. Les trois ombres se mouvaient au loin lorsqu’elle porta son regard sur eux, baignées par le jour qui perçait l’épaisseur de la nuit, drapant l’horizon d’une étoffe luisante, toute recouverte d’or et de vermeil. Une discussion s’imposait. Était-ce la peur, araignée silencieuse, qui filait sa toile dans l’esprit de Thécla ? L’une des rares fois de toute son existence d‘orpheline, sans doute.

Elle avait pris peur lorsqu’on lui avait légué le Grimoire. L’émeraude, ce jour-là, n’avait jamais été aussi scintillante… Elle avait pris peur, également, lorsque Silas était mort, l’abandonnant au Destin. Et aujourd’hui, alors que les tromperies d’un avenir joueur se profilaient dans cet horizon mordoré, elle avait peur.

Songeant en silence, elle les suivit.
Revenir en haut Aller en bas
Cassie Doe
Enfant - Poufsouffle dans l'âme
Enfant - Poufsouffle dans l'âme
Cassie Doe

Nombre de messages : 98
Age : 16
Age Roleplay + Sorts : 5 ans
Capacités Spéciales : prophète
Points Prestige : 2
Date d'inscription : 22/10/2006

*Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin Empty
MessageSujet: Re: *Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin   *Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin EmptyMer 19 Mar - 21:55

HJ/ Considérons que ce RP date d'avant l'anniversaire de Cassie Wink /HJ

La jolie dame s'agenouille au niveau de Cassie qui se sent remplie de joie. Elle est encore plus belle de près, cette Rêverie à qui le nom semble si bien aller !
La blondinette aurait presque envie de lui faire un câlin ou de déposer un baiser sur sa joue, si les autres ne les regardaient pas avec un air passablement hagard !
Alors Cassie se contente de répondre aux questions de la serdaigle, puisque c'est encore ce qu'il y a de mieux à faire :


J'ai 4 ans, bientôt 5, annonce-t-elle dans un large sourire qui parait vouloir rajouter "et toutes mes dents". Et je suis Cassand'a, mais Cassie c'est plus facile à dire !

A la proposition que lui fait Rêverie, Cassie saute sur place en frappant dans ses petites mains. Des confiseries, pour la gourmande qu'elle est, il n'y a pas meilleure offre ! Sauf peut-être d'aller à la recherche de son ange... ou de voir voler les papillons !

Tu entends ça, Pook' ? Du chocolat chaud ! Mmmmmmmmh !

La fillette tourne son visage rond et enfantin vers ses compagnons et, agrandissant encore son sourire, s'adresse à eux tout en continuant d'applaudir, aplatissant un peu plus son ourson à chaque coups.

On y va, hein ? On y va ?

Puis elle se remet à parler à la nouvelle Héritière, dans un murmure presque émerveillé :

Des pâtisseries aussi ? Tu as des étoiles à la cannelle comme Delete il m'a fait goûter ?

Mais toute cette agitation et toute cette joie ne dissimule que partiellement la tension que Cassie ressent au fond d'elle-même... cette impression que quelque chose d'important est en train de se produire, sous ses propres yeux, et l'incluant, de surcroît !

Et... comme nous, ça veut dire... euh... comme nous !

Du doigt, elle pointe elle-même et chacun des Héritiers, les uns après les autres.
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Invité
Invité
avatar


*Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin Empty
MessageSujet: Re: *Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin   *Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin EmptyVen 21 Mar - 12:49

Les yeux d'enfants rient toujours, et dans le vert de ceux de Cassie, il y a un rien d'infini en plus. Etrange petite fille... Que fais tu donc ici, debout à cette heure tardive? Et pourtant, elle sourit cette petite, étalant des dents comme des rangées de perles.

Quatre ans! Tu es toute grande alors!

Reverie se souvenait de sa quatrième année. Après qu'elle eut perdu ses parents, elle avait tourné en rond dans Londres pendant tout une nuit, et était encore prise de frayeurs nocturnes en y repensant. "Cassand'a" était une fillette courageuse... Et elle avait de bons amis. Des amis bien silencieux. Ce qui était logique: elle était l'élément perturbateur, à elle de faire ses preuves.

Il faudra espérer que les elfes de Poudlard aient pensé à tes étoiles à la cannelle. Mais si tu veux, je sais très bien faire le chocolat à l'espagnole, ça consiste à rajouter un peu de cannelle dans un chocolat chaud.

Avec un peu de recul elle se dit qu'il aurait peut être mieux valu faire croire à Cassie que Poudlard regorgeait d'étoiles à la cannelle comme "Delete" lui avait donné. Elle avait traité une petite fille de quatre ans comme si elle en avait huit ou dix. On repassera pour le tact. D'un autre côté, elle semblait toujours avoir un mouvement d'avance, comme aux échecs...

Eh bien... si je suis comme vous, je suppose que je n'ai rien à vous cacher, pas vrai?

La remarque s'adressait plus aux deux grands qu'à Cassie. Alex avait l'air de la suivre, mais Thécla trainait plus les pieds. Qu'attendaient-ils? Qu'elle leur dise qui elle était de A à Z? Certes, c'était normal, mais gênant pour elle. Elle s'éclaircit un peu la gorge, gênée.

Vous n'avez rien à craindre de moi... Non seulement je suis professeur, mais je suis du côté du bien. Absolu. De la vie aussi, vu sous un autre angle. Vous comprenez pourquoi je ne vous ferai jamais de mal... Avec moi, vous êtes à l'abri. Je suppose que vous attendez un peu plus de moi pour me faire confiance...

Rêverie la renfermée devant se confier à des enfants, quelle ironie du sort. Dans l'enfilade des rues, elle commença une histoire un peu longue, à peine chuchotée pour ne pas faire de bruit. Une histoire un peu améliorée pour les tendres oreilles de Cassie, avec des mots à demi sens. Elle leur raconta pourquoi elle défendait les convictions nommées plus haut, à cause de ses parents, de sa cousine avec qui elle avait été "vilaine"... Une histoire qui prit une bonne demie heure. Et qui une fois finie, les avait conduit devant la porte de l'immeuble de Rêverie. Elle tourna la clé dans la serrure, ouvrit la porte.

Maintenant que vous me connaissez, j'espère que vous ne verrez pas d'objection à entrer? On va prendre le réseau de Cheminette, si ça ne vous ennuie pas trop, c'est plus commode. J'aurais du mal à justifier la présence de Cassie dans le Hall, si vous me suivez.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


*Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin Empty
MessageSujet: Re: *Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin   *Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin EmptyMar 25 Mar - 20:47

A peine quelques murmures dans l’air nocturne, et des bruits de pas sur le froid pavé. L’étrange quatuor se mouvait dans Londres qui ne tarderait pas à s’éveiller, émergeant d’une longue somnolence. Alexandre tendit l’oreille alors qu’il suivait Cassie et Rêverie. On parlait de cannelle et… Oh ! Un large sourire s’étala sur le visage du jeune homme alors qu’il calquait son pas sur celui de ses deux nouvelles amies, gardant tout de même un œil sur Thécla qui traînait, à quelques mètres derrière eux, pensive.

C’est exactement comme ça que ma mère les fait, les chocolats chauds… Vous en préparerez ? demanda-t-il, le regard pétillant d’une candeur attendrissante.

Ce fut à ce moment que la jeune femme décida de leur livrer un fragment d’elle-même. Ils se laissèrent tous bercer par sa voix mélodieuse qui tissait la toile d‘une histoire bien sombre pour ces esprits enfantins. Le jeune Griffon se surprit à éprouver envers cette dame quelque sentiment de compassion ou de tendresse. Il posait sur elle un regard d’affection. Ce même regard qu’il avait porté sur Cassandra lorsqu’ils s’étaient rencontrés, quelques heures plus tôt et qui, souvent également, effleurait Thécla avec délicatesse.

Les quatre Héritiers se retrouvèrent face à un immeuble imposant, dont la façade grisâtre, envahie de lierres grimpants, se fondait dans la monotonie londonienne. Les sourcils du jeune Goldy se froncèrent : des choses plus sérieuses se profilaient à présent. Ils entrèrent dans l’immeuble dont le hall baignait dans de vagues lueurs jaunâtres. Silencieusement et lançant de vifs regard alentour, les sens aiguisés, frémissant d’angoisse au moindre bruissement du vent, ils s’engagèrent dans la cage d’escalier de l’immeuble, progressant sur la pointe des pieds. Rêverie était en tête, les autres lui emboîtant le pas. Alex avait tiré sa baguette, répétant dans sa tête, nombre d’incantations, agitant les mains avec fébrilité. Ils mirent un bon quart d’heure à gravir les marches menant à l’appartement de la jeune astronome bien que celui-ci se trouvât uniquement au deuxième étage.

Rêverie agitait avec nervosité un trousseau de clés, cherchant celle qui leur permettrait d’accéder à son ancien logement. Pendant ce temps, Cassie, suspendue à son autre main, promenait son regard lutin où semblaient luire d’un vif éclat, des milliers de paillettes d’émeraude, sur les autres portes vernies. Thécla, elle, tentait à grand-peine de s’extirper de ses oppressantes songeries. Les secondes parurent longues aux Héritiers qui attendaient, secoués de frémissements, que Rêverie trouve la bonne clef, objet de toutes les attentions… Mais dans la pénombre environnante, l’opération ne semblait pas des plus aisées et la jeune femme témoignait d’une certaine maladresse qui eût pour unique effet de donner un peu plus d’ampleur à la tendresse qui ne cessait de croître en Alexandre. Toutefois, ce dernier gardait un œil méfiant sur la situation. L’incident qui avait eu lieu tantôt, dans le Bureau de Julian, avait aiguisé sa suspicion et bien que cette jeune femme, avec ses airs distraits et son verbe empreint de douceur, venait de gagner une part de sa confiance, il demeurait sur ses gardes…

La porte s’ouvrit enfin. Ils entrèrent rapidement. Rêverie en premier, Cassie lui emboîtant le pas, agrippée à un pan de vêtement du professeur, puis venait Alexandre, et enfin fermant la marche, fronçant les sourcils en une expression soucieuse, Angy. Des exhalaisons casanières remuèrent le cœur du Griffon qui toussota à deux reprises. L’endroit était presque à l’abandon. Une couche de poussière grisâtre recouvrait les meubles de bois vieilli. Une vieille cheminée, qui devait posséder, autrefois, une certaine élégance, reposait dans un coin de l’appartement, dans l’attente patiente de pouvoir accueillir en son âtre, à nouveau, les flammes longilignes qui étendaient leurs courbes et leurs couleurs cuivrées dans l’encadrement de pierre. Mais les lieux restaient froids, sombres, tels de gros poumons de poussières.


Est-ce qu’on pourrait… hum… aérer un peu ? demanda-t-il, à mi-voix.

Le pas hésitant, il s’avança jusqu’à la cheminée, observant avec une pointe d’interrogation la jeune Nightmare qui semblait remettre une once d’ordre dans ses idées. Il lui adressa un mince sourire, comme pour l’encourager dans ses réflexions…
Revenir en haut Aller en bas
Thécla Ange Mathews
Serpentard
Serpentard
Thécla Ange Mathews

Nombre de messages : 597
Age : 30
Age Roleplay + Sorts : 18 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Potionneuse très douée - Charmeuse orale et visuelle qui s'ignore
Date d'inscription : 23/05/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
*Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin Left_bar_bleue100/100*Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin Empty_bar_bleue  (100/100)
Points de mana:
*Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin Left_bar_bleue100/100*Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin Empty_bar_bleue  (100/100)

*Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin Empty
MessageSujet: Re: *Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin   *Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin EmptySam 12 Avr - 15:55

Thécla écoutait à moitié le récit de Rêverie. Il lui semblait en cette nuit froide que tous ici présents s’étaient parés d’un masque de sournoiserie. Alex, lui aussi, était charmé, comme enivré… Cette femme était-elle une sorte de Succube ? Cassie, quant à elle, arborait son petit sourire habituel, comme le témoignage d’une satisfaction personnelle. Elle leur avait parlé de son grand-père, peut-être était-ce là l’occasion pour elle de reconstruire un semblant de famille ? La jeune Serpentard ne put réprimer une moue de scepticisme… Toute cette histoire semblait un cauchemar sans fin, comme un noir corbeau resserrant sur elle l’étreinte de ses sinistres griffes. Elle n’en émergerait jamais… D’épaisses brumes se formaient autour d’elle, des voix susurraient dans son esprit. Non, une voix ! Toujours la même.

Ces Grimoires sont malsains… ne cessait-elle de se répéter.

Elle se sentait comme pervertie par la puissance de l’Ouvrage d’Émeraude. Ils mèneraient à leur perte, elle le pressentait. Et pourtant, comme incertaine - ce qui ne lui ressemblait guère -, elle refoulait ses sentiments, manquant de peu de déverser toutes ses suspicions. Était-ce une conjuration, un infâme complot dirigé contre eux ? On l’empêchait de parler. Il l’empêchait de parler. Elle était un vulgaire pantin dont les moindres actes était dicté par une entité autrement supérieure.

Levant enfin ses yeux verts du pavé gris et ruisselant, la jeune femme rabattit une mèche de cheveux bruns derrière son oreille, observant distraitement l’immeuble qui se dressait devant elle. Des recommandations leur étaient chuchotées. Recommandations qu’Angy prit pour des injonctions, répondant à ces sèches exigences par un regard de profond mépris dont elle seule avait le secret. La jeune femme voulut avertir Alexandre du pressentiment qui la hantait, un de ces regards qui contribuait à leur fusion, à leur amitié si particulière. Il ne lui porta pas la moindre attention, ne détourna pas le regard, émerveillé par ces nouveautés, sans doute quelque peu bouleversé par la promptitude des évènements également… Elle lui en voulut secrètement et, tripotant distraitement la frange de cheveux bruns qui retombait sur son front, elle entra à leur suite dans le Hall faiblement éclairé.

Le temps qu’ils mirent à se hisser jusqu’à l’appartement de Rêverie parut une éternité à Thécla. La méfiance aiguisée, la baguette tendue, les sens en alerte, l’Héritière lançait de vifs regards tout autour d’elle. Elle réprima un long soupir de soulagement lorsqu’ils pénétrèrent ensemble dans l’appartement de Rêverie… qui semblait n’avoir jamais connu le dépoussiérant ! Approchant ses mains de sa bouche et de son nez, elle fronça les sourcils.


Elle vit ici… ? Hum…

Et après ? demanda-t-elle, la voix teintée d’une certaine appréhension mêlée à une pointe de colère. Qu’est-ce qu’on fait maintenant ? Pensez-vous vraiment que Cassie passera inaperçue, à Poudlard ? Vous la ramènerez, demain matin ? On ne sait même pas d’où elle vient !

Elle était restée plantée là, au milieu de la pièce, alors que tout le monde s’était machinalement rapproché de la cheminée. Tous les regards étaient braqués sur elle et pourtant, elle ne ressentait aucune gêne. Elle n’avait pas pris la peine d’atténuer ses paroles, pour Cassandra, comme elle le faisait depuis le début, soucieuse de ne pas abîmer son esprit d’enfant. Son visage s’était endurci, et elle avait planté un regard froid sur Rêverie, marque vindicative en réponse à ce que la jeune femme voyait comme une tentative de corruption…
Revenir en haut Aller en bas
Cassie Doe
Enfant - Poufsouffle dans l'âme
Enfant - Poufsouffle dans l'âme
Cassie Doe

Nombre de messages : 98
Age : 16
Age Roleplay + Sorts : 5 ans
Capacités Spéciales : prophète
Points Prestige : 2
Date d'inscription : 22/10/2006

*Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin Empty
MessageSujet: Re: *Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin   *Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin EmptyMar 15 Avr - 12:24

Oui, je suis une grande fille, affirme la blondinette à l'attention de Rêverie pour qui elle commence déjà à se prendre d'affection.

Puis elle rajoute, trépignant sur place, applaudissant de ses petites mains, après avoir écouté celle qu'elle sait être professeur d'astronomie lui parler de chocolat espagnole :

Tu entends ça Pookie ? Du chocolat à la cannelle... Ça va être boooooon !

Dans un autre contexte, l'attitude de Cassie, vive et amusée, pourrait paraître bien amusante, mais au fin fond de cette nuit sombre, après les mésaventure que la petite troupe vient de vivre et après cette nouvelle rencontre tout sauf hasardeuse, finalement, ses réactions semblent surtout décalées !
Des quatre protagonistes, Cassie est peut-être celle qui a le plus conscience, même si ce n'est qu'instinctivement, de là où tout cela va les mener. Et pourtant, elle n'en est pas moins enjouée, pétillante et ravie...
Il faut dire que ce petite bout de chou est loin d'être une enfant comme les autres ! Cassie, aussi naturellement que cela puisse lui paraître, sait tant de choses sur ce qui a été, ce qui est et ce qui sera, qu'elle ne peut être réellement étonnée ou surprise par quoi que ce soit !


Tu es comme nous, tu es une alliée ! continue-t-elle de dire en opinant du chef.

"Je suppose que vous attendez un peu plus de moi pour me faire confiance... "

Cassie rétorquerait volontiers que non, même si ce que son don lui fait voir reste toujours assez vague, mais elle n'ignore pas que les deux autres ont besoin d'en savoir plus, alors elle ne dit rien et se contente d'écouter, à présent agrippée à la robe de celle qu'elle voit comme une nouvelle amie, ce que Rêverie a à leur raconter.
Elle fronce parfois les sourcils au détour d'une phrase, presque certaine que ce n'est pas tout à fait comme ça que les choses se sont passées, sans pour autant être capable de mettre des mots sur une vérité légèrement plus sombre que celle exposée par la jeune femme.

Enfin, la petite troupe arrive devant l'appartement de Rêverie qui leur ouvre la porte et leur permet d'aller à l'intérieur tout en citant à nouveau Poudlard.

Poudlard... Ce mot fait naître des étoiles dans les yeux de la fillette. Cet endroit, elle doit y aller, elle le sait, sans chercher à comprendre pourquoi ou comment... De grandes choses lui arriverons là-bas... Mais une fois de plus, les révélations sur l'avenir restent indistinctes et Cassie ressent plus qu'elle ne voit à quel point elle est reliée à ce lieu dont elle n'a pour le moment fait qu'entendre parlé !

Et soudain, Thécla s'emporte. Et tous les regards se tournent vers elle, ahuris, ou, pour Cassie du moins, simplement interloqués par sa façon de dire les choses.


"Qu’est-ce qu’on fait maintenant ?"

On va à Poudlard, annonce la fillette comme s'il n'y avait rien de plus naturel pour une enfant de quatre ans qu'un voyage par cheminée jusqu'à une école de sorciers ! Pookie veut aller à Poudlard...

Et un peu moins fort, presque à voix basse, elle rajoute :

Et moi aussi !

"On ne sait même pas d’où elle vient ! "

La petite blonde aux yeux vert sombre fronce les sourcils, essayant de trouver les mots justes pour répondre à cette affirmation qui ne lui est pas adressée mais qui pourtant la concerne.

Je viens... du passé... et du présent ! affirme-t-elle avec un autre de ses francs et pourtant si énigmatiques sourires.
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Invité
Invité
avatar


*Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin Empty
MessageSujet: Re: *Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin   *Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin EmptyMar 15 Avr - 19:53

"Tu es une alliée". Rêverie a l'impression que les mots sont plus qu'une affirmation, tout le monde a plus ou moins constaté cela... Elle sent que l'enfant lui propose un genre de pacte, une proposition de rôle dans la composition de l'équipe. L'alliée. Léger suspens. Si elle acquiesce, qui sait où ça va la mener? Déjà, hors de ta tour. Pensée au vitriol qui achève de dissoudre son jugement prudent. Elle hoche la tête avec lenteur. L'alliée. Voilà un nom qui pourrait finir par lui plaire, comme la main de Cassie accrochée à sa robe, le regard scintillant d'Alex...

Sa seule inquiétude vient encore de Thécla, qu'elle sent tendue comme un serpent prêt à frapper. Elle ne sait pas ce qui lui vaut cette méfiance et ces longs silences: son entente avec Alex et Cassie, ou tout simplement le fait qu'elle ait soudain pris les rênes qu'auparavant, Thécla devait tenir. Pourtant, la jeune fille ne se rend pas compte que Rêverie surmonte toutes ces inhibitions en ce moment même: se raconter, et ouvrir les portes de son foyer d'enfance à ses toutes nouvelles connaissances sont des causes d'angoisse pour la sorcière. Tourner cette clé avec d'autres personnes près d'elle ne faisait pas partie des choses qu'elle avait prévues de faire dans sa vie. Garder les secrets, voilà ce qu'elle avait prévu. Pourquoi les choses ne vont jamais dans le sens où on l'entend?

Arrivée dans l'appartement, elle ne relève même pas les regards jetés sur les meubles poussiéreux qu'elle n'ose plus toucher, ni la question d'Alex. Elle se contenta d'aller ouvrir un instant les fenêtres pour les laisser respirer, et jette un sort pour rallumer les braises dans la cheminée familiale. Ce seul acte suffirait presque à lui seul à faire monter des larmes nostalgiques aux yeux bruns de l'astronome, quand Thécla se détend enfin, relâchant toute la pression dans une série de questions assassines. Sans le vouloir, Rêverie se sent blessée. Pas seulement parce qu'elle s'est ouverte à ces enfants, mais parce qu'il y a autre chose. Dans un sursaut de fierté et de peur aussi, elle réalise qu'elle n'attendait pas que Thécla fasse cela, car elle commençait à lui faire confiance. Elle rappelle en elle les souvenirs qui commençaient à s'évader, et se reprend.

Maintenant jeune fille, nous allons dans un des endroits les plus sûrs et les plus accueillants au monde. Un endroit chaud où vous pourrez vous reposer et m'expliquer ce que moi, je fais là avec vous. Cela dit, si ce plan ne vous plaît pas, je le comprends, il se trouve malheureusement il semble que vous même n'ayez pas eu d'idée plus brillante que de marcher la nuit, dans le froid et dans un quartier mal famé avec une fillette.

Elle arrêta un instant ces paroles. La partie fière et froide d'elle même n'était pas toujours ce qu'elle préférait, et elle se sentit soudain mal d'avoir parlé si durement à quelqu'un qui n'était après tout, encore qu'une enfant, elle aussi. Elle reprit sur un ton plus doux.

Pardon.

Elle détourna le regard, elle n'aimait pas tellement s'excuser non plus...

Personne ne verra Cassie, nous allons prendre la Poudre de Cheminette jusqu'à mon appartement de fonction, où je vous l'assure, personne n'aurait l'idée d'entrer. Quand à où elle ira après, je pense qu'elle même le sait très bien, n'est ce pas? Si elle a pu venir jusqu'à vous toute seule, puisque tel semble être le cas, je n'ai aucun doute qu'elle ne puisse pas le faire au retour.

Elle même calmée, presque sereine, elle attrapa le pot en fer blanc sur la cheminée, qui contenait la poudre nécessaire au transport, et le tendit aux deux plus grands.

Maintenant Thécla, si ça ne vous dérange pas, je préfèrerais que vous passiez d'abord avec Cassie, puis Alex vous rejoindra, et enfin je vous suivrai: vous voyez, il n'y aura pas d'embuscade. Je dois en effet fermer la porte par un sort, et refermer la fenêtre.

Elle n'ose pas non plus dire qu'elle préfère passer encore un peu de temps ici seule. Juste une dernière minute avec ce qu'il lui reste de ses parents pour affronter le dialogue qui va venir. Si du moins ils acceptent de lui parler. Souriante, elle continue:

Je ne pense pas qu'il y ait besoin de préciser mais sait on jamais: jetez la poudre dans le feu, entrez y et dites clairement "Appartement de Reverie Nightmare, Poudlard", n'oubliez pas de préciser Poudlard, sinon vous reviendrez ici.

C'est avec confiance qu'elle leur tend la Poudre de Cheminette. Elle n'a plus peur de donner quelque chose à ces enfants, maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Thécla Ange Mathews
Serpentard
Serpentard
Thécla Ange Mathews

Nombre de messages : 597
Age : 30
Age Roleplay + Sorts : 18 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Potionneuse très douée - Charmeuse orale et visuelle qui s'ignore
Date d'inscription : 23/05/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
*Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin Left_bar_bleue100/100*Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin Empty_bar_bleue  (100/100)
Points de mana:
*Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin Left_bar_bleue100/100*Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin Empty_bar_bleue  (100/100)

*Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin Empty
MessageSujet: Re: *Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin   *Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin EmptyMar 22 Avr - 14:34

Une colère froide s’était emparée du corps de Thécla, glaçant le sang qui palpitait en ses veines, figeant ses nerfs. Crispant les mâchoires, prise de vertiges, elle ne prêta pas attention à la réponse chantonnée par Cassie d’un ton enjoué. Elle se sentait vulgaire pantin, dirigée par une force qui dépassait l’entendement de par sa puissance… La pièce, autour d’elle, tournoyait. Elle chancela, se frotta les yeux, posa un main sur le meuble le plus proche, laissant son regard s’évader sur le parquet grinçant.

Le ton de cette femme, qu’ils observaient tous avec hébétude, une étincelle d’admiration luisant dans leurs prunelles d’émeraude, s’était fait tout autre, recouvert soudainement par une couche de sécheresse incompréhensible. Comment pouvait-on leur faire confiance, elle et ses manières mielleuses ? Venant de Cassandra, cela était compréhensible, la fillette avait encore l’esprit enturbanné dans les tendres illusions de l’enfance ; mais elle avait cru d’Alexandre qu’il avait, depuis fort longtemps déjà, acquis l’once de méfiance nécessaire au sein de cette société où duperie et tyrannie étaient maîtresses…

Elle écouta sans rechigner les explications de Rêverie, bouillonnant intérieurement d’une rage qu’elle contenait difficilement. Par moments - qui ne duraient que quelques secondes -, un éclair de lucidité la transperçait et elle pensait à une manipulation, elle songeait au Grimoire, à ces murmures rauques dans sa tête et se pensait victime de l’influence d’une entité dont elle ne parvenait à percer l’identité… Réprimant un long frémissement, la jeune femme s’avança, le pas ferme et décidé, courbant le dos afin de s’engager dans l’âtre de la cheminée où tourbillonnaient cendres et poussières, en un disgracieux amas grisâtre ; la petite Cassandra lui emboîtant le pas. Il faisait chaud, très chaud. Les pensées qu’elle avait accumulées durant la nuit flottaient confusément dans son esprit. Elle sentit les premières flammes lécher sa robe ; aussi s’empara-t-elle d’une poignée de poudre et clama d’une voix où la détermination se mêlait à l’éreintement…


Appartement de Rêverie Nightmare, Poudlard !

Le foyer, tel un poumon verdoyant, exhala une gerbe d’étincelles émeraudes qui enveloppèrent Ange, la firent tourner, amplifiant ce vertige, ce malaise qui l’habitaient depuis un certain temps et qui, bientôt, arriveraient à leur paroxysme. Prise d’une quinte de toux, elle s’extirpa enfin de ce manège qui n’avait que trop duré.

Un nouvel endroit se présentait. L’Héritière eut à peine le temps de considérer la pièce où elle venait d’atterrir que déjà elle s’écroulait sur le sol, lâchant brusquement la minuscule main de Cassie, nauséeuse, les yeux mi-clos, la tête bourdonnant de pensées diverses, assaillie par de lancinantes douleurs. Épuisée, renonçant à se battre une seconde de plus, elle s’immergea dans une torpeur qui n’aurait de fin que lorsque l’on parviendrait à l’en extraire… Ses bras déployés formaient des angles inquiétants et sa bouche, entrouverte, laissait échapper à intervalles réguliers, de longs soupirs, signes d’une faiblesse du corps et de l’esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Cassie Doe
Enfant - Poufsouffle dans l'âme
Enfant - Poufsouffle dans l'âme
Cassie Doe

Nombre de messages : 98
Age : 16
Age Roleplay + Sorts : 5 ans
Capacités Spéciales : prophète
Points Prestige : 2
Date d'inscription : 22/10/2006

*Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin Empty
MessageSujet: Re: *Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin   *Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin EmptyVen 25 Avr - 12:11

HJ/ Je me permets de poster maintenant puisque je suis sensée avoir utilisé la cheminée en même temps que Thécla /HJ

La fillette aux couettes blondes suit son aînée dans la cheminée, obéissant aux recommandation que Rêverie a formulé.
Cassie ne comprend pas pourquoi Thécla semble toujours si méfiante à l'encontre de l'adulte. Elle espère seulement que cette situation ne durera pas... et sait, à vrai dire, déjà ce qu'il en est !

Cassie se prépare à voyager, sans trop arriver à imaginer quel genre de sensation cela peut bien donner que d'être transportée d'une cheminée à une autre...
Si elle a déjà eu l'occasion de traverser, à deux reprises, différentes époques, ce voyage-là est tout autre et elle ne l'entreprend qu'avec une bonne dose d'appréhension.

Ayant finalement remplacé dans ses petites mains menues les pans de la robe de Rêverie, par ceux de la cape de Thécla, elle ferme les yeux et attend que ce qui doit arriver arrive...
La Serpentard contre qui elle se blottit prononce les mots - comme une formule - qui les entraînent à travers le réseau de cheminée, jusqu'à Poudlard.

Quiconque voyageant de cette façon trouverait la sensation qui va avec pour le moins dérangeante, mais, alors qu'elles n'ont même pas parcouru la moitié du trajet, Cassie ouvre soudainement les yeux et s'émerveille de ce qu'elle voit, ou plutôt ne voit pas... et surtout de ce qu'elle ressent : de ce trou qui semble se creuser dans son ventre, de ses pieds qui paraissent ne plus vouloir toucher terre, de sa vision qui se met à tourner...
Tant de choses qui l'intriguent tandis qu'ils effrayeraient à bien d'autres gens !

Et enfin, le sol se refait solide, le monde redevient immobile, son ventre reprend son air bien rempli !

Pendant que Thécla s'effondre sur le sol de ce qui ressemble à un petit appartement, Cassie bondit hors de la cheminée, se secoue pour ôter de ses vêtements la suie qui s'y est accrochée, se retourne, et regarde, abasourdie, l'endroit par où elles viennent d'arriver.

Et comme une enfant qui viendrait de faire la meilleure des attractions d'un parc à thème, elle se met alors à sauter sur place en frappant des mains et en entonnant à tue-tête des :


On recommence ? Encore ! Encore !

Elle sait pourtant que l'heure n'est pas au jeu ou à la fête et que leurs deux acolytes ne vont pas tarder, à leur tour, à faire leur apparition dans la cheminée de cet appartement de fonction de Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas
https://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Thécla
Invité
avatar


*Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin Empty
MessageSujet: Re: *Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin   *Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin EmptySam 26 Avr - 18:44

Esquissant un fin sourire, la jeune femme avait ouvert les fenêtres, laissant Maître Vent, violente créature, déverser ses bourrasques glacées au cœur du vieil appartement. Alexandre inspira de grandes bouffées d’air frais, se sentant habité par une énergie nouvelle, une essence de vie toute autre. Mais alors que rien ne le présageait, Thécla, comme prisonnière d’une bulle de poison qui enflait en son sein, laissa échapper quelques paroles venimeuses pleines de colère et de doute. Le jeune Griffon haussa un sourcil, l’observant d’un œil intrigué. Une longue conversation s’imposait… Elle adoptait, depuis qu’ils avaient fait la connaissance de Rêverie, une attitude étrange. Arborant une moue contrariée, il promena ses prunelles émeraudes sur les deux Héritières qui s’engageaient dans l’âtre de la cheminée poussiéreuse.

Un silence lugubre s’installa dans les lieux. Alexandre compta dix, vingt, trente secondes avant de lancer un regard d’interrogation à la jeune Astronome. Celle-ci répondit par un hochement de tête d’approbation et, plongeant la main dans le pot en fer blanc tendu par Rêverie, le jeune homme s’engouffra dans le foyer étroit et grisâtre. Il laissa glisser de ses doigts la poudre de Cheminette et, alors que les grains heurtaient le sol de pierre, il répéta l’exclamation de Thécla, avec une intonation plus distincte, une voix aux accents moins brisés par l’angoisse et la fatigue. Jamais il ne s’était senti aussi lucide. Son esprit, dénué de ces songeries brumeuses qui l’envahissaient parfois, le menait à des cheminements raisonnés et pertinents ; tout lui semblait clair.

L’entrelacs de flammes vertes l’avait mené à une vaste pièce. Une chaleur agréable y régnait, où des fragrances épicées se mêlaient à la senteur de parchemin frais. Un parquet de bois vernis exhalait puissamment, lui aussi. Près de la cheminée se trouvait une table de travail où s’amoncelaient nombre de parchemins cornés, de cartes du ciel, d’ouvrages aux reliures de cuir, soigneusement entretenues. Un télescope était fixé au mur ainsi qu’un cadre qui accueillait une photo de famille, jaunie par le temps, où se mouvaient une petite fille au regard pétillant accompagnée de ses parents. Les murs aussi, étaient recouverts de lattes de bois, donnant aux lieux un aspect autrement plus chaleureux que celui du vieil appartement londonien de la belle Serdaigle. Dans un coin, lové au creux d’un coussin rapiécé, immergé dans un sommeil profond, se tenait un jeune renard au pelage auburn. Dans un autre, poufs et fauteuils formaient un cercle accueillant. Le sol, enfin, était jonché de papiers froissés, de cartes ratées, de croquis griffonnés sans grande conviction.

Un sourire charmé vint fleurir sur les lèvres du Griffon. L’endroit était plaisant. Sursautant en se rendant compte que son professeur ne tarderait pas à arriver et qu’il était toujours planté au milieu de la cheminée surélevée, Alexandre posa un pied sur le sol. Aussitôt, il étouffa une exclamation de surprise : une main se tenait sous sa Converse abîmée par endroits. L’Héritier baissa les yeux, avant d’apercevoir une Thécla étendue sur le sol, la bouche entrouverte, respirant péniblement. Il s’accroupit précipitamment, posa à terre son Grimoire dont le joyau étincelait d’une vive lueur cuivrée tout près de l’Ouvrage de son amie et lança nombre de regards chargés d’inquiétude autour de lui, s’assurant de la présence de Cassie qu’il trouva non loin, plongée dans la contemplation des cercles et des courbes tracées par Rêverie sur les papiers qui tapissaient la table susnommée.


Thécla… Thécla… Réveille-toi ! Est-ce que ça va ?

Les paupières de l’Héritière s’entrouvrirent quelques secondes, un frémissement parcourut ses doigts… L’horloge suspendue au dessus de la cheminée affichait cinq heures. Si peu de temps s’était passée entre cet instant et celui où Alexandre avait reçu le message pressé de Julian. A peine une nuit. La Magie suintait sur le voile de leurs destinées. Le Grimoire Bleu, comme vivant, au cœur palpitant qui n’était autre qu’une fragile améthyste, avait trouvé, en à peine quelques minutes, un nouveau propriétaire à habiter, à hanter.

Cassie ? appela-t-il, tentant de contenir la panique qu’il sentait croître en lui et adoptant un ton empreint de douceur. Peux-tu faire une petite place à Thécla pendant que je l’amène jusqu’au sofa qui se trouve là bas ? demanda Alexandre, en pointant du menton la banquette rembourrée qui se trouvait près des poufs.

La fillette s’exécuta presque aussitôt, voyant en cette requête, un appel au jeu tandis qu’elle écartait délicatement, de ses petites mains pâles, les coussins qui s’entassaient sur le sofa. Pendant ce temps, le rouquin s’était positionné derrière la Serpentard, la soutenant par la taille alors que ses pieds glissaient sur le parquet. Précautionneusement, il l’allongea, plaçant un coussin sous sa tête humide. Alex s’assit en face, invitant la petite Héritière de Poufsouffle à s’asseoir à ses côtés. Ses pensées se perdirent un instant dans ces grands yeux d’agate avant qu’un bruissement ne l’en extirpe.

Enfin… songea-t-il avec soulagement.

Rêverie venait de faire son apparition, le reflet verdâtre des flammes du foyer se mirant sur son visage au teint de lait. Il sentit son regard se poser sur les trois Grimoires qu’il avait placé, les uns sur les autres au milieu du cercle que formaient les fauteuils pour se diriger ensuite vers le corps inanimé de Thécla.


Elle s’est évanouie, expliqua-t-il.

La suite, ici...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




*Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin Empty
MessageSujet: Re: *Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin   *Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
*Chemin de Traverse* La Nuit est mère de Destin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NuiT. [PV/Adriene] [/!\ semi-hentaï, - 18 ans]
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Londres :: Centre ville-
Sauter vers: