AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [RESIDENCE] *Little Hangleton* La maison des "Jeux du sort"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lord Voldemort
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 360
Age : 90
Age Roleplay + Sorts : 81 ans, sorts 1 2 3 SPE
Capacités Spéciales : legilimens, occlumens, nécromancien, charmeur oral, élémentaliste air et feu, sorts informulés
Points Prestige : 6
Date d'inscription : 22/07/2006

MessageSujet: [RESIDENCE] *Little Hangleton* La maison des "Jeux du sort"   Mar 8 Jan - 23:07

HJ La maison est magiquement protégée, personne ne peut y entrer sans invitation HJ

Pendant des lustres, il n'y était pas retourné...

Pourtant, selon la coutume magique, lui qui avait commis le meurtre de ses anciens habitants avait à cet instant même hérité de la vaste maison.
Fier de son trophée autant que de son acte, il l'avait ensorcelée avec les moyens qu'il connaissait à l'époque pour que personne ne puisse la lui reprendre.
Depuis, il avait appris tant de choses et la maison était devenue une véritable forteresse envoûtée par tant de sort que son accès était quasiment impossible, à moins d'y avoir été magiquement convié...

Quand le tout dernier gardien avait été assassiné par Queudver, Voldemort avait terminé d'hériter de l'endroit, mais il l'avait déjà investi des années auparavant.
Il avait songé, pendant un temps, à en faire son QG... Mais Dumbledore l'aurait trop facilement trouvé... Jamais le QG qu'il avait finalement choisi ne réussirait à éveiller les soupçons de ce vieillard toujours aussi amoureux des moldus !

Lorsqu'il s'y était installé pour la première fois, le sol était jonché de poussière, l'endroit sentait la moisissure et il lui avait fallu plusieurs coups de baguette magique pour le rendre acceptable, voire même vivable.
C'était il y a plusieurs années déjà, peu de temps avant qu'il eut décidé de léguer son manoir à la semi-Vélane en qui il avait toute confiance, dans les mains de laquelle il aurait remis jusqu'à sa vie...

Était-ce encore le cas aujourd'hui ?

Arpentant les couloirs de ce qui était, depuis longtemps à présent, sa demeure, il se demandait comment les choses avaient pu tourner d'une telle façon, sans qu'il n'ait pu les faire aller dans le sens où il l'aurait voulu.
Il aimait que tout se passe comme il le désirait, que tout soit à sa merci... Eilane ne l'était pas et cela déchaînait plus que tout sa fureur.

Pourquoi ne pouvait-il rester insensible à son refus de lui appartenir entièrement ?

Montant les marches qui menaient à l'étage supérieur, des bribes de souvenirs lui revinrent... des souvenirs du passé, de son passé, de celui qui l'avait amené là où il était aujourd'hui, vers les chemins de la grandeur...


-- flash-back --


Alohomora

La porte s’ouvrit en grand et Tom pénétra à l’intérieur du manoir.
Il faisait très sombre dans le hall d’entrée, le parfum qui flottait dans l’air rappelait les subtils fragrances de cannelle et de gingembre que l’on retrouve habituellement dans les pains d’épice.
Le manoir était habité, les lueurs tremblantes des flammes d’un feu de cheminée provenaient du premier étage. Pourtant, personne ne sembla s’inquiéter de l’intrusion de Tom sur les lieux. Sans doute était-ce dû au fait que le jeune homme s’était arrangé pour ne pas émettre le moindre son en pénétrant dans le hall. Tout aussi silencieusement, presque à la manière d’un serpent qui rampe sur le sol, Tom grimpa lentement les marches d’escaliers qui menait au premier étage, là où le feu dansait toujours dans l’âtre.
Arrivé en haut, il pivota sur sa gauche, avança de quelques pas et ouvrit la porte vitrée qui le séparait des habitants du manoir.
Ceux-ci réalisèrent seulement à ce moment-là qu’un inconnu avait réussi à s’introduire dans leur demeure.
Le plus âgé des deux hommes se leva d’un bond hors du confortable canapé où il était installé. Son visage avait beau porter les marques de la vieillesse - des rides creusaient sa peau et ses cheveux possédaient la teinte grisâtre du métal - ses traits comportaient d’étranges similitudes avec ceux de Tom. Le second homme de la maison, plus jeune et plus grand que le premier, était le portait craché de Tom, vieilli seulement d’une vingtaine d’année.
Légèrement en retrait, se trouvait une troisième personne : une femme, d’un âge déjà avancé et dont le regard terrifié restait désespérément fixé sur la baguette du sorcier qui venait d’envahir sa demeure.


Que faites vous ici ? Comment êtes-vous entrez ? Sortez de cette maison ! Je vous ordonne de partir ! s’emporta le vieil homme en plissant le front si bien que son visage paraissait encore plus ridé qu’il ne l’était déjà.

C’est ainsi que vous accueillez vos invités ? demanda Tom d’une voix à la fois froide et mielleuse, dont le timbre possédait un terrible accent un peu trop aiguë.

Personne ne vous a invité ! répliqua dédaigneusement le vieil homme. Je vous ai demandé de partir… Si vous ne le faites pas immédiatement, je vous préviens, j’appelle la police !

Appelez-les donc, si ça vous amuse ! répondit calmement Tom. Ils ne pourront vous venir en aide d’aucune façon… plus personne ne le peut d’ailleurs. Vous êtes à ma merci à présent ! Ajouta-t-il dans un rire de dément.

Le vieil homme ne répliqua rien, il semblait paralysé par la peur, ses yeux rivés sur le sol, à quelques centimètres de la porte.

Ah te voila Nagini ! J’ai failli attendre !

Un serpent entra, en ondulant, dans la pièce.

Qu’avez-vous dit ? interrogea le vieil homme - le reste de la famille paraissait trop alarmée pour pouvoir articuler un mot - tout en continuant d’observer Nagini qui serpentait autour de lui.

Rien qui vous concerne ! rétorqua Tom.

Mais vous avez parlé dans une autre langue, j’en mettrai ma main à couper ! continua le vieillard, ahuri. Êtes-vous Allemand ?

Tom éclata d’un rire froid et sans âme.

Votre petite guerre insignifiante n’a pas la moindre importance pour moi, monsieur. Et si vous n’étiez pas aussi borné, vous auriez déjà deviné depuis longtemps mon identité !

Une nouvelle fois, le vieil homme se trouva incapable de prononcer le moindre mot. Il faut dire que la parole est assez difficile à prendre lorsqu’un individu inconnu et des plus inquiétants s’introduit dans votre maison, accompagné par un serpent qui ne cesse de vous tourner autour et auquel il semble pouvoir parler !
C’est alors que le jeune homme, sans doute le fils du vieillard, se décida à intervenir.


Seriez-vous un membre de notre famille ? J’ai l’impression de déceler chez vous certains traits que nous aurions en commun.

Apparemment, monsieur, s’exclama Tom à l’attention du vieillard, votre fils possède plus de bon sens que vous ! En effet, continua-t-il en s’adressant au plus jeune des deux hommes, une partie de votre sang coule dans mes veines. La partie la plus détestable, si vous voulez mon avis. Ma mère n’était sans doute rien à vos yeux. Que voyiez-vous en elle ? Une simple conquête de plus ? Mais elle, elle vous aimait, n’est-ce pas ? Et quand, par amour, elle a décidé de vous dire la vérité, vous l’avez rejetée, vous l’avez traitée d’affabulatrice et finalement, vous l’avez abandonnée tandis qu’elle attendait un fils…votre fils… moi !

Non… Ça ne s'est pas passé ainsi...

Nous ne voulons pas d’ennui, monsieur, prononça timidement la femme d’une voix chevrotante. Si c’est de l’argent que vous voulez, nous vous le donnerons en dédommagement, mais s’il vous plaît, ne salissez pas le nom de notre famille avec de telles histoires.

Je n’ai que faire de votre argent ! Comme si l’argent pouvait effacer la souffrance, le désarroi face à l’abandon et la mort de ma mère ! Non, ce que je veux, c’est une vengeance !

Une… une vengeance ? demanda le jeune moldu. Qu’est-ce que vous voulez dire ?

Ça me parait tout à fait clair. Je veux vous faire payer, à vous et au reste de votre famille ce que vous avez fait à ma mère et à moi !

Les trois moldus blanchirent à ses mots. Le ton du sorcier ne laissait guère place à une quelconque alternative, il semblait on ne peut plus sérieux et décidé !

Par qui allons-nous commencer ? pensa Tom tout haut, s'amusant follement de la situation. Par vos parents bien sur ! Quel meilleur moyen de vous faire comprendre tout le mal que vous m’avez causé que de m’en prendre d’abord à vos géniteurs, tout comme vous vous en êtes autrefois pris à ma mère ?

Par pitié… implora Tom senior.

Quelle pitié ? Avez-vous eu pitié de ma mère lorsque vous l’avez abandonnée ? Avez-vous eu pitié de votre enfant quand vous avez décidé de laisser la femme qui le portait seule, sans personne pour l’aider ? Approchez-vous, tous les deux !

Il désignait de sa baguette la vieille femme, légèrement cachée derrière son fils, et le vieil homme qui lui faisait face.

Mary, reste en arrière ! recommanda le vieillard à l’attention de son épouse. Ne vous en prenez pas à elle, elle est innocente. Elle ne vous a rien fait !

Je vous ai dit d’approcher ! ordonna froidement Tom.

Comme la femme ne bougeait toujours pas, Tom leva sa baguette dans les airs et lança d’une voix glaciale :

Impero !

Un éclair lumineux enveloppa les trois Jedusor et ceux-ci se mirent à avancer malgré eux. On aurait dit que des fils invisibles soulevaient leurs bras et leurs jambes à la manière d’étranges marionnettes.

Voila qui est mieux ! admira Tom une fois que tous trois furent arrivés à sa hauteur. Passez devant moi maintenant et descendez au rez-de-chaussée!

Arrivés en bas des escaliers, il ordonna à ses otages de se tourner face à lui. Ils l’observaient d’un regard vague et éteint qui leur faisaient terriblement ressembler à trois pantins articulés.

J’ai bien peur que notre rencontre touche à sa fin et que vous ne soyez condamnés à vivre ici même, sur ce pallier, les quelques minutes qui vous restent. Cela m’a semblé bien plus judicieux que de vous laisser dans la pièce du haut où nous étions auparavant ! Voyez-vous, si l’on vous retrouve mort sur le seuil de votre porte d’entrée, il y a toute les chances pour que l’on conclue à un cambriolage ayant mal tourné ! Non pas que je puisse être inquiété par ces imbéciles de policiers moldus qui n’y comprendront certainement rien, mais je ne souhaite pas attirer l’attention sur moi dans le monde auquel j’appartiens. Il est dans mon intérêt de rester le plus discret possible si je veux voir mes plans les plus chers se réaliser !

Il fit un geste avec sa baguette et les trois otages reprirent soudain leurs esprits, un air ahuri sur leur visage signifiait qu’ils se demandaient comment ils avaient atterri ici.

Une dernière chose : cela ne vous servira à rien de tenter de vous enfuir, la porte est scellée par ma magie !

Le vieil homme, d’un geste protecteur, attira sa femme contre lui, mais il était trop tard, Tom avait déjà leva sa baguette pour formuler le pire des sorts qui existe en ce monde, le sortilège de mort.

Avada Kedavra

Un jet de lumière verte fut projeté sur la femme et dans un éclair, elle s’effondra sur le sol, les yeux grands ouverts, une lueur hystérique de terreur dans son regard déjà vitreux.

Noooooooon, hurlèrent en même temps le mari et le fils.

Par pitié, arrêtez ça, implora Tom senior.

Certainement pas ! s’exclama le sorcier d’une voix plus aiguë que la normale.

Un second jet de lumière verte traversa la pièce avant de s’abattre sur le vieillard qui s’écroula à son tour.
Le moldu, les joues baignées de larmes, le corps secoués de terribles tremblements, regarda avec horreur son père que la mort venait d’emporter. Il savait que son fils ne l’épargnerait pas. Rien de ce qu’il pourrait dire n’y changerai quelque chose à présent. Ce garçon était un assassin, un dangereux psychopathe et il n’avait aucun moyen de lui échapper.
Dans une dernière tentative désespérée, il s’accroupit à côté de ses parents et se mit à murmurer.


J’ai compris maintenant. Pardon ! Mais par pitié, laissez moi en paix, ne croyez vous pas que vous m’avez fait assez souffrir comme ça ?

Jamais tu ne souffriras assez !
hurla Tom. Regarde-moi bien, je suis la chaire de ta chaire, le sang de ton sang… Ton fils que tu as refusé d’aimer, vil Moldu… et je vais te tuer !

Avada Kedavra !

Un troisième éclair inonda le pallier d’une clarté vert émeraude. Lorsque la pièce redevint sombre, on distinguait trois corps gisant sur le sol. Tous trois avaient les yeux ouverts et une expression d’intense frayeur figée sur leurs visages.

-- fin du flash-back --


La scène, encore vivace dans son esprit, était bien loin à présent... et sa gloire si près... toujours si près...

Lord Voldemort se laissa aller à rêvasser dans son large fauteuil de velours vert sombre, ses longs doigts fins croisés devant lui comme s'il montait quelques infâmes plans...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Lord Voldemort
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 360
Age : 90
Age Roleplay + Sorts : 81 ans, sorts 1 2 3 SPE
Capacités Spéciales : legilimens, occlumens, nécromancien, charmeur oral, élémentaliste air et feu, sorts informulés
Points Prestige : 6
Date d'inscription : 22/07/2006

MessageSujet: Re: [RESIDENCE] *Little Hangleton* La maison des "Jeux du sort"   Ven 25 Jan - 11:47

Un banquet, voila comment on aurait pu qualifier ce que Lord Voldemort avait demandé à Malah d'organiser pour l'occasion...
Sauf que les Seigneurs des Ténèbres organisent rarement des banquets... ne préféreraient-il pas, et cela de notoriété courante, tuer, éviscérer, assassiner... ?
Mais pourtant, Lord Voldemort avait bien décidé de réunir deux personnes qui comptaient pour ses plans et dont les potentiels, alliés, pouvaient lui être de la plus grande utilité, autour d'une table !

La première de ses deux personnes n'était autre que Theubald Tullius, un homme de main fidèle et dévoué que Lord Voldemort comptait dans ses rangs depuis tant d'années qu'il n'arrivait plus même à se souvenir de son intronisation en tant que mangemort.
D'ailleurs, cela avait-il une importance ?
Tout ce qui importait était Lui, et Lui seulement... Les mangemorts n'étaient là que pour accomplir Sa volonté... Pourquoi se serait-il soucié de quand et comment ils s'étaient engagés à ses côtés ?

La seconde... la seconde était d'un autre acabit... et les pensées du Seigneur des Ténèbres la concernant également...
De nombreuses fois depuis la dernière nuit qu'ils avaient "partagé", il avait pénétré par la fenêtre de sa chambre dans son manoir. Sans un bruit, il s'était penché au dessus d'elle, l'avait regardé dormir, en imaginant comme serait simple et grandiose la vie sans cette ombre qu'elle représentait à son tableau de chasse.
Alors ses mains s'approchaient inlassablement de son cou, dans l'espoir vain qu'il réussirait à la détruire, et à extirper ainsi cette chose qu'il refusait même de chercher à nommer, qu'elle faisait vivre en lui...
Puis il voyait sa poitrine se soulever en une respiration calme et régulière, et ainsi son envie de meurtre retombait, pantelante, tandis qu'au fond de son cerveau bouillonnait une colère contenue et muette...
Ses doigts alors se posaient sur la douceur de sa chaire et pendant un instant, avant de sentir le dégoût envahir son être, il se laissait enivré par sa chaleur...
Oui, la seconde convive n'était autre qu'Eilane...

La table avait été dressée dans le salon, au premier étage, où Malah avait également allumé un grand feu dans la belle cheminée à présent remise à neuf.
Du vin attendait d'être servi et un dîner de roi avait été cuisiné.
Lord Voldemort voulait que tout soit parfait, n'était-ce pas là la meilleure des solutions pour envoûter et charmer ceux qui le servaient ?
Et n'était-ce pas ainsi qu'il en était arrivé là où il était ?

Le Seigneur des Seigneurs...

Nagini s'enroula autour du siège royal de velours vert qui trônait en bout de table et n'attendait plus que la présence du maître des lieux.

Enfin, le premier invité arriva. Theubald venait de frapper à la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Theubald Tullius
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 99
Age Roleplay + Sorts : 37 ans sorts 1 2 3 SPE
Points Prestige : 1
Date d'inscription : 15/03/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
100/100  (100/100)
Points de mana:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [RESIDENCE] *Little Hangleton* La maison des "Jeux du sort"   Mer 30 Jan - 15:37

Un banquet....

Pensa Theubald en marchant, laissant l'air frais de cette fin d'après-midi lui lécher allègrement les oreilles et le bout du nez. Il faisait frais, certes, mais jamais Theubald n'aurait pu se sentir aussi vigoureux. Le Seigneur l'avait appelé, le Seigneur lui avait demandé à lui, misérable serviteur, de venir dans sa demeure et d'assister à un banquet en Sa compagnie.

Sa compagnie...Celle de mon Maître...

Il était euphorique à souhait, et sentait une boule de félicité monter en lui l'espace d'un instant, avant de retomber aussitôt.

Non, non Theubald! Le Seigneur fait appel à toi probablement pour te demander quelque chose, et non plus simplement jouir de ta compagnie. Tu n'es rien comparé à Lui, tu n'es qu'une vermine! Lui...est si...si...

Il lui était impossible de décrire la puissance de son Lord, impossible même seulement d'y penser. Car dans l'esprit de Theubald, personne ne pouvait égaler le plus puissant mage noir de tout les temps, et les mots lui manquaient pour qualifier ce qu'il pensait de son Maître. Peut-être était-il aussi, un peu effrayé de s'être vu obligé de trouver des mots pour décrire l'indescriptible et il secoua vigoureusement sa tête pour chasser ces pensées.

Il marchait. Il avait transplané non loin du Manoir des Jedusor, car c'est là que souhaitait le recevoir Lord Voldemort, mais il avait voulut marcher quelques kilomètres, histoires de se rafraichir les idées avant de Le revoir. Il ne désirait guère être prit pour un "lèche-bottes", même s'il savait qu'au fond, c'était ce qu'il était, mais il se rassurait en se déclarant à lui-même qu'il le faisait naturellement, pour servire Celui pour qui il avait toujours eu un profond respect et une admiration sans bornes. Tout ce que Theubald désirait, c'était satidfaire son Maître du mieux qu'il le pouvait.

Le froid ne le gênait pas, ni même la nuit qui déposait rapidement sur le paysage, son manteau sombre et mytérieux. Il acceléra le pas, ne voulant pas étre en retard, et aperçu enfin, au loin, les contours noirs de la hautes masure qui se dessinait dans le ciel d'encre. Son coeur manqua un battement et il inspira prfondément.

Il est ici...Mon Maître est ici...

Il ressentait en lui un réconfort immense de se trouver là. Lui, pas un autre, lui, Theubald, avait été appellé à diner avec le Seigneur, et pour le mangemort, cela n'avait pas de prix.

Les hautes grilles se dressèrent devant lui, et il caressa le métal froid de ses doigts en fermant les yeux.

J'arrive...

Il poussa les grilles qui cédèrent facilement sous la pression et il traversa non sans excitation le parc mal entretenu du Manoir. Il savait pourtant que quelqu'un devait s'occuper de couper de temps en temps la pelouse, mais rien en cette batisse ne laissait présumer que quiconque pouvait y vivre. Theubald arriva enfin devant une porte en bois massif, ornée d'un serpent argenté en guise de heurtoir. Il s'en empara délicatement et toqua trois fois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Voldemort
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 360
Age : 90
Age Roleplay + Sorts : 81 ans, sorts 1 2 3 SPE
Capacités Spéciales : legilimens, occlumens, nécromancien, charmeur oral, élémentaliste air et feu, sorts informulés
Points Prestige : 6
Date d'inscription : 22/07/2006

MessageSujet: Re: [RESIDENCE] *Little Hangleton* La maison des "Jeux du sort"   Lun 4 Fév - 9:59

C'était Malah qui avait ouvert à Theubald et l'avait guidé dans les méandres de la maison toute décorée à l'apologie de Salazar Serpentard et de son plus puissant descendant.

Lord Voldemort s'était installé dans le grand salon, où la table avait été dressée. Sa haute stature régnait de son aura maléfique sur la pièce avec une telle intensité qu'il devait y être difficile de respirer aisément...
Sa main droite aux longs doigts fins et étriqués caressait la tête de Nagini qui restait là, enroulée sous son siège de roi.
Les yeux couleur rubis du Seigneur des Seigneurs restèrent fixé sur sa compagne reptilienne tandis que le bruit des pas de Theubald et de Malah arrivèrent jusqu'à lui.


Bienvenue en ma demeure, mon si cher serviteur, s'exclama-t-il d'un air doucereux.

Un rictus qui devait sans doute se vouloir être un sourire étira les lèvres fines du Seigneur des Ténèbres en une désagréable grimace.
Désignant, à l'aide sa main libre, les deux autres chaises qui entouraient la table, il continua, sans avoir encore levé son regard rougeoyant vers le maître de potions.


Assieds-toi...

Etait-ce une invitation ? Le ton ordonnateur sur lequel la phrase avait été prononcée permettait d'en douter plus que fortement.

Il semblerait, siffla Lord Voldemort de sa voix glaciale et légèrement trop aiguë, que notre seconde invitée ait un peu de retard. On pourrait presque croire qu'elle aime se faire attendre...

Ou se faire désirer...

Le calme qui perçait dans les paroles du Seigneur des Ténèbres semblait en réalité contenir une colère sourde, enfouie très loin, tout au fond de son masque d'impassibilité...
La plupart des mangemorts qui avaient assez côtoyé Lord Voldemort savaient que c'était souvent quand il était le plus calme qu'il fallait le plus s'en méfier...
Sa dernière pensée le fit bouillonner intérieurement, mais, de l'extérieur, il conservait sa dignité.


Enfin, ses yeux rouge sang se détachèrent de la femelle serpent pour venir se poser sur Theubald qu'il écrasa aussitôt de son aura de ténèbres.

Si je t'ai fait venir en ces lieux, mon très cher serviteur, c'est avant tout pour te remercier de tes bons et loyaux services... Que ferais-je sans les potions que tu sembles toujours prêt à concocter en mon nom dans n'importe quelles circonstances...

Ses mots furent coupés par de nouveaux coups frappés à la porte. Malah, qui était restée piquée debout face à Lord Voldemort pendant tout se temps, se précipita, comme interpellée par la présence, non loin, de sa seconde maîtresse.

Le sourire s'effaça du visage du Seigneur des Ténèbres et le silence revint dans le salon...
Le silence ? Seulement celui des mots, car une autre façon de communiquer était à ce moment même utilisée entre la nouvelle venue et le Maître des lieux.


Ainsi donc, Eily, tu t'es décidée à te montrer. Je finissais par ne plus y croire... et tu sais combien ma patience a des limites...

Puis, revenant à Theubald qu'il avait en face de lui, Lord Voldemort rajouta :

Nous voila au complet... Il est inutile de te présenter ma seconde invitée, Theubald, n'est-ce pas ?

Son regard rubis se fit inquisiteur. Même si le maître de potions ne dirait jamais rien en sa présence, Lord Voldemort savait néanmoins tout à fait ce qu'il pensait de la semi-Vélane... ou de la relation que lui-même pouvait entretenir avec elle...

Une relation à laquelle je mettrai un terme, un jour ou l'autre, sois en sure, Eily...

Sa main se crispa sur la tête de Nagini qui siffla de désarroi sous la douleur que la poigne du Seigneur des Ténèbres pouvait infliger...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Eilane Snake
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7590
Age : 90
Age Roleplay + Sorts : 83 ans sorts 1 2 3 SPE
Capacités Spéciales : légilimens - occlumens - fourchelang - charmeuse visuel
Créature : semi-vélane
Points Prestige : 4
Date d'inscription : 01/05/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
1920/1920  (1920/1920)
Points de mana:
1590/1590  (1590/1590)

MessageSujet: Re: [RESIDENCE] *Little Hangleton* La maison des "Jeux du sort"   Lun 4 Fév - 10:21

Eilane avait tout d'abord préféré refuser l'invitation... Mais on ne repoussait pas si facilement son premier amour, et encore moins son Maître.
Lord Voldemort avait su trouver les mots juste pour la forcer à venir, la manipulant tel un pion sur un échiquier comme il lui plaisait si souvent de le faire...
Ainsi, Eilane avait transplané à Little Hangleton, devant la maison des "jeux du sorts".


Avec un vague dégoût, elle se souvint soudainement de la première fois où elle avait pu voir cet endroit...

Le pendentif venait tout juste d'être fabriqué et relié pour toujours à elle... Contrairement à ce que Dumbledore ou d'autres croyaient, la mort de Tom Jedusor Senior n'avait pas été le premier "meurtre" qui avait permis la création d'un horcruxe... Il y avait eu une autre mort, auparavant, dans laquelle Eilane avait-elle-même joué un rôle.

Le pendentif, donc, existait déjà et son pouvoir, bien que moindre, également.

Ce soir là, la chaîne s'était plantée dans le poignet d'Eilane, comme cela était arrivé ensuite de si nombreuses fois... et elle avait vu, elle avait senti, elle avait entendu...
C'était comme si tout ce que faisait Tom, elle le faisait et le vivait en même temps que lui...

Elle n'avait pas demandé à assister à ces trois meurtres... Etait-ce une idée de Tom ? Ou le pendentif agissait-il de son propre chef ? Jamais elle n'avait réussi à le déterminer...
Et à présent que tout cela était bien loin, elle préférait ne même plus se poser la question.


Laissant ses souvenirs s'estomper, elle fit quelques pas en direction de la demeure. A peine arrivée devant le heurtoir en forme de serpent, elle s'arrêta brusquement et sentit une douleur aiguë secouer son ventre.
S'appuyant à la première chose qu'elle trouva sous sa main - le mur de la maison, en l'occurrence - elle s'efforça de respirer calmement et d'essayer de reprendre ses esprits.
Cette sensation et cette douleur n'avaient rien de normal, même pour une femme enceinte, elle le savait mais n'était pas prête à admettre que quelque chose ne tournait définitivement pas rond chez elle, en ce moment.


Une fois le pire passé, elle réussit à agripper le heurtoir et à frapper les coups secs qui annonçaient sa présence.
Presqu'aussitôt, elle entendit dans son esprit les pensées de Voldemort et ne put que suffoquer sous un nouveau relent de son aura, amplifiée à l'extrême par celle qui, cachée en son sein, grandissait en elle.


Il te faudra me pardonner pour ce retard, Tom... Mais je me voyais mal annoncer aux langues-de-plomb que tu n'as pas encore corrompu que je devais les laisser à leurs tâches pour venir dîner avec le Seigneur des Ténèbres...

Elle savait que ce genre d'affront serait corrigé dès que Voldemort en aurait l'occasion, mais cela lui importait peu... Elle connaissait le goût de la souffrance infligée par le Maître des Mangemorts depuis maintenant longtemps et elle s'y était tellement habituée qu'il lui était presque devenu doux...

Enfin, Malah vint lui ouvrir et la conduisit jusqu'au grand salon où devisaient Theubald et Voldemort.
Essayant d'éviter autant que possible le regard du Seigneur des Ténèbres, ne sachant que trop combien il pouvait lui être facile de la percer à jour, elle prononça quelques mots à l'attention du premier invité :


Bonjour Mr Tullius. Heureuse de vous voir parmi "nous".

_________________

Directrice des Mystères/Semi-Vélane/Fourchelang/Legilimens/Occlumens/Charmeuse visuel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/viewtopic.forum?t=1737
Theubald Tullius
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 99
Age Roleplay + Sorts : 37 ans sorts 1 2 3 SPE
Points Prestige : 1
Date d'inscription : 15/03/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
100/100  (100/100)
Points de mana:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [RESIDENCE] *Little Hangleton* La maison des "Jeux du sort"   Dim 27 Avr - 18:40

Une petite elfe rabougrie faisait grincer le lourd panneau de bois de la porte du Manoir. D’une démarche servile, n’osant lever ses grands yeux où dansaient des lueurs craintives, elle le mena jusqu’au Salon. Lord Voldemort s’y tenait, assis au creux du trône qui lui était dû. A l’instar de la frêle créature qu’il venait de quitter, Theubald inclina la tête, geste où se mêlaient confusément peur et respect. Le Maître surplombait la pièce, imposant et majestueux, enraciné dans un charisme écrasant pour ceux qui l’entouraient. Une puissante aura de magie émanait de sa personne. Tentant de se redonner contenance, perdant toute l’assurance qu’on lui attribuait en temps normal, le Maître des Potions balbutia :

C’est un plaisir et un honneur que d’être convié en pareille demeure, Maître.

Tullius tenta un vague regard vers le Lord, profitant du fait que ce dernier épousât de son regard flamboyant d’autres courbes que celles de son visage. Il patienta en silence, son visage aux hautes pommettes et aux traits nobles revêtant un masque d’impassibilité. Tout son être corrompu se mit à frémir lorsque le Maître ordonna à son Serviteur de prendre place à ses côtés. Lentement, sans ébaucher d’amples gestes disgracieux, le Mangemort s’assit, impressionné par la noblesse de son supérieur. Celui-ci engageait la conversation, Theubald n’osant le faire lui-même. Les paroles se cheminaient avec majesté, s’évaporaient dans l’air avec dignité, tout chez cet homme évoquait la grandeur. Il lui parlait de ses préparations…

Votre parole est juste, comme à l‘accoutumée, Maître… C’est une fierté pour moi d’endosser ces responsabilités, rien ne me satisfait plus que vous servir, mon Maître. Je voulais d’ailleurs vous entretenir de…

Il fut interrompu par trois nouveaux coups frappés à la porte. Rembruni, désappointé de ne pas avoir pu contenter le Seigneur des Ténèbres encore quelques instants, l’homme se tut. La seconde convive venait de pénétrer dans la pièce. Cette arrivée en provoqua une autre, celle d’un léger plissement sur le front du Serviteur. Il dévisagea la femme qu’il connaissait bien, à présent. La légendaire beauté d’Eilane Snake n’avait que peu changée. Il lui trouva toutefois le teint hâve et les joues creusées. Taisant ces observations, il répondit poliment :

Bonsoir Miss Snake. Le plaisir est partagé, ajouta-t-il à mi-voix, susurrant presque de sa voix grave aux notes suaves.

Tullius observa l’espace d’un instant l’échange qui se tissait entre les deux Serviteurs des Ténèbres. Quelque chose de sombre et d’ancien les unissait… Et pourtant, rien n’était comme dans ce passé où Eilane faisait figure de bras droit dévoué, animée par une passion à demi secrète. Theubald avait toujours vu cette relation d’un œil mauvais, bien qu’aucun mot n’ait jamais franchit le seuil de ses lèvres à ce sujet. Les hommes de pouvoir ne devaient, à son sens, pas tenir les femmes en trop haute estime. Les desseins féminins étaient fallacieux, personne ne pouvait prédire quelle idée sournoise demeurait voilée dans les brumes de leur esprit. Nonobstant, l’homme croyait aux stratégies de son Maître, peut-être était-elle une alliée non négligeable, une espionne ? Dissipant ces interrogations, le Mangemort promena ses prunelles sombres sur le Mage Noir, comme dans l’attente d’une permission, un signe quelconque qui lui indiquerait qu’il pourrait poursuivre le discours qu’il avait entrepris avant qu’Eilane ne les interrompe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Voldemort
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 360
Age : 90
Age Roleplay + Sorts : 81 ans, sorts 1 2 3 SPE
Capacités Spéciales : legilimens, occlumens, nécromancien, charmeur oral, élémentaliste air et feu, sorts informulés
Points Prestige : 6
Date d'inscription : 22/07/2006

MessageSujet: Re: [RESIDENCE] *Little Hangleton* La maison des "Jeux du sort"   Mer 30 Avr - 9:49

L'attitude béate et admirative de l'un de ses plus fidèles serviteurs - si ce n'était le plus fidèle - fut accueillie avec un plaisir plus ou moins dissimulé par le Seigneur des Ténèbres. Il aimait à ce que l'on accepte ses choix et ses désirs sans jamais les contester, à ce que l'on se prosterne devant lui, à ce que l'on n'oublie jamais à quel point Il était le plus grand et le plus puissant sorcier que le monde ait jamais connu !

Et rien ne me satisfait plus que de t'avoir pour serviteur, mon cher Theubald...

Rien ? Peut-être pas. Mais Lord Voldemort ne se risquerait jamais à prendre en considération cette observation, à accepter l'inacceptable !

"Je voulais d’ailleurs vous entretenir de… "

Theubald n'eut pas l'occasion de finir sa phrase. Déjà Eilane entrait dans la pièce, l'interrompant, déversant de par ses pensées outrageuses un flot de colère incommensurable au sein de l'esprit jusqu'à présent plutôt calme - si calme il pouvait être - du Seigneur des Ténèbres.

Je te ferais payer ton offense, Eily. Ne t'avises pas d'en douter !

Mais malgré son ire, le regard à la fois rougeoyant et glacé de Lord Voldemort ne résista pas à se poser sur la jeune femme, redessinant les courbes de son corps en glissant le long de ses formes et de son visage.
Elle était belle... Et cette constatation ne fit qu'amplifier la rage intérieur qui bouillait à présent au fond du peu d'âme qui restait à Voldemort.
Lui, le Seigneur de tous les Seigneurs, Lui qui était promis à de si grandes choses, n'avait pas à se laisser importuner par quelque chose d'aussi frivole que la beauté, surtout quand il s'agissait de celle d'une femme capable de le trahir pour le doux regard d'un vil auror ! Non, il n'avait pas oublié Ethan Howlermann... Jamais il n'oublierait cet traîtrise. Mais il ne s'en voulait pas moins que celle-ci réussisse à le mettre dans un tel état... Car s'il prétendait que rien ne pouvait l'atteindre, jamais, il en était en réalité tout autre... et il haïssait Eilane pour réussir à le rendre parfois si faible, et dans ces moments de faiblesse, il se haïssait lui-même !


Installe-toi, Eily. Puisque tu daigne enfin nous gratifier de ta présence, le dîner va donc pouvoir commencer.

Refusant de s'adonner plus longtemps à sa contemplation ou de s'appliquer à tenter de comprendre les regards fuyants de la Vélane, il reporta finalement son attention sur Theubald.

Que disais-tu avant d'être interrompu, mon fidèle serviteur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Eilane Snake
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7590
Age : 90
Age Roleplay + Sorts : 83 ans sorts 1 2 3 SPE
Capacités Spéciales : légilimens - occlumens - fourchelang - charmeuse visuel
Créature : semi-vélane
Points Prestige : 4
Date d'inscription : 01/05/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
1920/1920  (1920/1920)
Points de mana:
1590/1590  (1590/1590)

MessageSujet: Re: [RESIDENCE] *Little Hangleton* La maison des "Jeux du sort"   Mer 30 Avr - 16:27

HJ/ Theubald, n'oublie pas que je porte toujours l'anneau de l'illusionniste. Tu ne peux donc pas voir que mon ventre s'est arrondi Wink /HJ

Quand celui-ci l'invita à s'installer, Eilane leva un instant les yeux vers Voldemort, mais rebaissa bien vite la tête, même après avoir eu le soulagement de voir que celui-ci se désintéressait d'elle pour s'occuper de son autre invité.
Elle prit place sur une chaise sans dire mot et attendit d'entendre ce que Theubald pouvait bien avoir de si passionnant à raconter.

Si elle semblait tout à fait sereine, son esprit n'en bouillonnait pas moins de milles pensées contradictoires, entre l'angoisse, la peur, la fatigue et l'attirance pour le maître des lieux.

L'aura étouffante qui se dégageait de l'endroit ne faisait qu'amplifier celle qui semblait à présent s'épanouir en elle. Elle espérait seulement que les deux hommes de la soirée ne remarquerait rien de cette troublante constatation.

Malah ne tarda pas à apporter un plat d'amuse-bouche et à remplir les verre d'un pétillant champagne français qui fit grimacer la semi-Vélane rien que par son odeur.
Masquant sa gène comme elle le pouvait, elle évita néanmoins d'avaler une seule goutte de cet alcool dont elle raffolait pourtant habituellement. Sachant malheureusement que ce fait ne passerait pas inaperçu aux yeux de Voldemort.

Essayant d'oublier son malaise, elle tenta donc de se focaliser sur la discussion qui semblait s'établir entre le maître et son serviteur. Pas que celle-ci la passionna spécialement, mais au moins lui permettait-elle d'éviter de penser dangereusement à son état et de risquer de se retrouver percée à jour par le puissant legilimens qui trônait à la table !


HJ/ Désolée pour la taille de la réponse, mais je ne fais pour le moment qu'un rôle de figuration ! Razz /HJ

_________________

Directrice des Mystères/Semi-Vélane/Fourchelang/Legilimens/Occlumens/Charmeuse visuel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/viewtopic.forum?t=1737
Theubald Tullius
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 99
Age Roleplay + Sorts : 37 ans sorts 1 2 3 SPE
Points Prestige : 1
Date d'inscription : 15/03/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
100/100  (100/100)
Points de mana:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [RESIDENCE] *Little Hangleton* La maison des "Jeux du sort"   Jeu 1 Mai - 23:34

[ Edité ! Wink ]

La satisfaction, doux nectar, s’emparait de Theubald, l’enivrait, le charmait. Bien vite, elle laissa place au ravissement. Ces simples paroles du Maître firent frémir le fidèle Serviteur qui réprima un large sourire. Quelle était cette silhouette qui se profilait sur cet horizon brumeux ? Le Lord Noir accordait-il ne serait-ce qu’une once d’importance au bon vieux Tullius ? Était-ce possible ? Tempérant son allégresse, sentant des picotements d’exaltation parcourir son corps, le Mangemort reporta son attention sur le seul vers qui elle devait être dirigée…

Je disais, mon Maître, que j’étais prêt à expédier au Repaire un coffret fraîchement constitué principalement composé de fioles de Polynectar. J’y ai également glissé quelques flacons de Veritasérum, je sais que cette concoction vous est chère… ajouta-t-il, son contentement atteignant son paroxysme.

Son regard sibyllin s’orienta quelques instants vers Eilane qui semblait trouver en cette conversation quelque ennui. Tout ce qui touchait au Maître, avait de l’intérêt ! Fronçant les sourcils, presque dégoûté par cette attitude négative de la part de celle qui avait longtemps partagé les sentiments du plus grand Sorcier de tous les temps, Theubald se saisit de la flûte de champagne qu’on lui tendait. Doux breuvage doré où pétillaient une infinité de bulles. Le Maître des Potions attendit qu’Il trempe ses lèvres dans le verre avant de pouvoir l’imiter. Privilège de la puissance.

Snake, plus pâle que jamais, observait son champagne, vraisemblablement mal à l’aise, bien qu’elle tentât de le dissimuler. Un nouveau sourire creusa ses lèvres alors qu’une idée embrassait les courbes de son esprit. Était-il en ce moment même en train d’assujettir cette femme à son pouvoir ? La rendre plus invulnérable qu’elle ne l’avait jamais été ? Elle semblait étrangement faible et terne, avait perdu tout son aplomb d’antan. Était-ce le fait de fréquenter tous ces bureaucrates du Ministère, pitoyables larves face à… Lui ? Ou alors… Ou alors était-ce une conspiration ? Complotait-elle, emprisonnée dans sa tour d’ivoire ? Ce malaise face à l’alcool, ce teint maladif, ces cernes qui soulignaient ses yeux ambrés… Portait-elle en elle le fruit de l’alliance des Ténèbres ? Sa bouche s’entrouvrit de stupeur.

Non, c’est absurde… Non…

Balayant de son esprit soudainement obscurci toutes ces idées saugrenues, Tullius avala une nouvelle gorgée du champagne français qui avait perdu toutes ses saveurs. Il fit mine de porter un quelconque intérêt aux sphères ambrées qui flottaient dans le nectar. Distrait, le serviteur se mordillait les lèvres avec fébrilité, ses sombres prunelles se promenant, allant du Maître à son amante avant de retomber sur les amuse-bouches qui attendaient au centre de la table. Chevrotant, le Potionniste se saisit de l’un d’eux, l’engouffrant promptement entre ses lèvres qui parvenaient difficilement à s’ouvrir. Une soudaine nervosité venait de l’envelopper, sans qu’il ne comprenne pourquoi. Une once de jalousie sans doute, pour cette femme qui ne méritait pas l’attention d’un tel homme, surtout après ce que le Serviteur avait ouïe dire… Mais surtout quelque crainte pour cette folle qui, si ses suspicions s’avéraient exactes, s’était engagée dans un sentier aussi sombre que sinueux…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Voldemort
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 360
Age : 90
Age Roleplay + Sorts : 81 ans, sorts 1 2 3 SPE
Capacités Spéciales : legilimens, occlumens, nécromancien, charmeur oral, élémentaliste air et feu, sorts informulés
Points Prestige : 6
Date d'inscription : 22/07/2006

MessageSujet: Re: [RESIDENCE] *Little Hangleton* La maison des "Jeux du sort"   Mer 7 Mai - 12:17

D'un geste nonchalant, Lord Voldemort attrapa le pied de son verre en cristal entre ses longs doigts fins et le porta jusqu'à sa bouche. Ses détracteurs, qui ne voyaient en lui rien d 'autre qu'un monstre sauvage et sanguinaire, se seraient senti soudain désarçonnés devant le raffinement d'une telle scène : le Seigneur des Ténèbres absorbant par petites gorgées l'une des boissons les plus sophistiquée qu'il soit donné de trouver en ce bas monde.
Cette pensée le fit sourire et il reposa son verre tout en conservant sur son visage ce rictus nourri par la moquerie.


Il écoutait Theubald, ne perdant rien de cet air enjoué qui le rendait presque plus terrifiant qu'en temps normal, ayant à présent oublié la fureur qu'Eilane avait fait naître en lui quelques instants plus tôt.

Voila qui est parfait, mon cher ami. Tes potions sauront m'être utiles, comme tu dois t'en douter.

Ses yeux rouge sang s'étaient posés sur le maître de potion en même temps qu'il prononçait ces paroles dans son timbre froid, sifflant et aigu. Il lui sembla un instant que quelque chose n'allait pas avec son serviteur, mais il ne put déceler la raison de cet état de fait. Même la pensée émanant de Theubald qu'il attrapa au vol ne le renseigna pas sur ce qui avait pu le mettre mal à l'aise, ou du moins le rendre interrogatif.

Qu'est-ce qui est absurde ? demanda-t-il en souriant à présent d'un air presque malveillant. Tu n'ignores pas, Theubald, que rien ne peut m'être caché bien longtemps, et certainement pas les pensées de mes fidèles ?

A cette nouvelle phrase, son regard se posa quelques secondes, malgré lui, sur Eilane. Elle devait être la seule à avoir réussi à lui cacher quelque chose de haute importance, ou à avoir eu l'affront de vouloir essayer, en tout cas. Car il avait fini par découvrir son secret, et il était persuadé qu'elle en payait encore le prix à présent... Sinon, pourquoi était-elle si mal à l'aise et si pâle en sa compagnie ?

Cette soirée s'annonce tout à fait passionnante, n'est-ce pas ?

Alors qu'il disait ceci, il claqua des doigts et Malah, l'elfe de maison, apparut, presque écrasée contre le sol, aussi apeurée, semblait-il, que s'il avait hurlé son nom.

Va chercher la surprise que je réserve à notre invité ! ordonna-t-il si sèchement que l'elfe trembla de tous ses membres et disparut aussitôt sans demander son reste.

Un instant plus tard, pourtant, elle rentrait à nouveau dans la pièce, tirant derrière elle une sorte de sac trois fois plus gros qu'elle-même, et sans doute proportionnellement plus lourd.
Après une révérence qui n'en finissait plus, elle partit en courant en direction de la cuisine, laissant les trois convives avec le "cadeau" qu'elle venait de leur livrer.


Le sac se mit alors à remuer, comme si quelque chose, à l'intérieur, se débattait pour s'en extirper, et des cris étouffés parurent essayer de s'en échapper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Eilane Snake
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7590
Age : 90
Age Roleplay + Sorts : 83 ans sorts 1 2 3 SPE
Capacités Spéciales : légilimens - occlumens - fourchelang - charmeuse visuel
Créature : semi-vélane
Points Prestige : 4
Date d'inscription : 01/05/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
1920/1920  (1920/1920)
Points de mana:
1590/1590  (1590/1590)

MessageSujet: Re: [RESIDENCE] *Little Hangleton* La maison des "Jeux du sort"   Mer 7 Mai - 12:38

Eilane était restée perdue dans ses pensées, mais quand le mot "Veritaserum" fut prononcé, elle releva un peu la tête tandis qu'une idée étrange et insensée naissait en elle. Feignant de simplement vouloir finalement prendre part à la discussion, elle se redressa sur sa chaise et fit mine de s'intéresser à ce qui se disait.
Elle remarqua alors que Theubald la regardait étrangement, comme s'il semblait déceler chez elle une quelconque anomalie. Il ne lui en fallut pas plus pour se replonger dans le mutisme qu'elle venait de quitter, faisant tournoyer le liquide doré au fond du verre qu'elle tenait toujours entre ses mains sans oser le vider.

Un instant plus tard - du moins avait-elle eut l'impression qu'un simple court instant s'était écoulé - Malah apporta un énorme sac qu'elle déposa non loin des pieds de son maître, avant de disparaître aussi rapidement que possible.
Eilane reporta son attention sur le sac de toile. Il était assez large pour pouvoir contenir un animal d'une certaine taille, mais les gémissement qui en provenaient n'étaient pas ceux d'un animal et la semi-Vélane frémit en les entendant. Un être humain de taille normale n'aurait pas pu rentrer dans ce sac... Mais une femme de petite taille, un enfant ou un adolescent, peut-être bien...

Par Morgane...

Elle fut coupée court dans ses pensées. Le sac venait de s'ouvrir et la silhouette frêle et effrayée d'une jeune fille d'environ treize ou quatorze ans, bâillonnée et ficelée, apparut entre les plis de tissus.
La couleur blonde de ses cheveux et les tons vert sombre de ses yeux n'échappèrent pas à Eilane. Il allait sans dire que Voldemort n'avait pas choisi cette fille-là au hasard. Il savait très bien qu'elle ferait renaître en la semi-Vélane le souvenir de sa propre enfant...
Submergée par cette haine qui paraissait vouloir la posséder depuis qu'elle était enceinte, elle se mit soudainement à détester le Seigneur des Ténèbres, à le détester assez pour vouloir le voir mort, tout en sachant amèrement que jamais elle ne supporterait une telle chose.

Puis elle reconnut la fille, pour avoir vu des photos d'elle un peu partout dans le Londres moldu qu'elle abhorrait tant, mais qu'elle se voyait contrainte de traverser en partie pour rejoindre le ministère de la magie, chaque matin.
Il s'agissait d'une violoniste, une enfant prodige, à ce que disaient les affiches... Elle se souvint alors avoir appris, autrefois, que Theubald était un véritable féru de musique classique.
Incapable d'empêcher les nausées de l'assaillir, ne sachant plus trop si elles étaient seulement dues à son état ou à la situation, la semi-Vélane retint son souffle, attendant de savoir quelle serait la suite des évènements.

_________________

Directrice des Mystères/Semi-Vélane/Fourchelang/Legilimens/Occlumens/Charmeuse visuel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/viewtopic.forum?t=1737
Theubald Tullius
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 99
Age Roleplay + Sorts : 37 ans sorts 1 2 3 SPE
Points Prestige : 1
Date d'inscription : 15/03/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
100/100  (100/100)
Points de mana:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [RESIDENCE] *Little Hangleton* La maison des "Jeux du sort"   Mer 21 Mai - 13:22

L’atmosphère qui s’était installée dans la vaste pièce était feutrée et agréable, du moins pour Theubald qui, savourant son champagne à petites gorgées régulières, jubilait. La cheminée exhalait de puissants effluves boisés, répandant autour des convives de larges tâches orangées alliées à une chaleur plaisante. Le Maître des Potions, confortablement installée au creux de son siège rembourré, tressaillait d’exaltation, revigoré par la parole du Maître tant adulé. Ces sentiments, Eilane, assise face à lui, ne semblait pas les partager, enracinée dans un mutisme exaspérant. Elle avait décidément bien changé, la Vélane altière pleine de charisme et d’aplomb.

Le contentement, la satisfaction, se dissipèrent rapidement, laissant derrière eux d’épaisses et âpres fumées qui laissèrent un goût amer au fidèle Serviteur. L’angoisse, vile araignée, tissait sa toile dans les cavités de son esprit, croissait, prenait ampleur et consistance, faisant couler de froides sueurs le long du dos de Theubald, creusant une ride au milieu de son front. Reprenant assurance, il murmura, parfait comédien.


J’ai simplement cru ressentir quelque picotement au niveau de l’avant-bras et ai trouvé absurde qu’Elle puisse me brûler alors que je me trouve à vos côtés…

Satisfait du mensonge, le bon Tullius ponctua ces paroles d’un bref regard en direction de Snake. Savait-elle quel risque prenait-il pour elle, présentement ? Il se promit d’aller l’entretenir lorsqu’ils se retrouveraient seuls, tous les deux. La conversation, menée par le Lord Noir, déviait à nouveau, introduite par une injonction glaciale, clamée à l’adresse de l’elfe rabougrie qui se pressait vers eux.

Quelques secondes plus tard, Malah refaisait son apparition, s’extirpant des zones d’ombre de la pièce, tirant derrière elle le présent dont il était question : un amas d’étoffes brunâtres que Theubald reconnut comme étant un sac. Une chose, vivante à n’en point douter, s’agitait entre les parois de tissu, tentant d’émerger de sa prison.

Le sac se déchira alors, laissant apercevoir une ouverture béante d’où jaillit, en un tourbillon de cheveux blonds et ternes, une jeune fille. Elle ne devait pas avoir plus de treize ans. L’œil affolé, elle observait les trois sorciers, crispée. Bâillonnée, les poings et les pieds liés, elle tentait vainement de crier, s’agitant en tout sens, comme prise de convulsions… Instinctivement, Theubald porta une main à sa baguette, dévisageant avec plus d’attention l’adolescente qui venait d’apparaître.

Un large sourire vint fleurir sur ses lèvres charnues lorsqu’il la reconnut. Il commenta, son sourire se faisant carnassier, à présent :


Anna-Katrina Hepstein, jeune violoniste autrichienne de talent. J’ai eu l’occasion de l’écouter jouer, sur scène, à Vienne… Impressionnant…

Le Maître des Potions mit fin au discours passionné, portant un regard avide sur le Seigneur des Ténèbres.

Comment avez-vous réussi à la faire venir ici ?

Son regard, habituellement nuancé d’ébène, prenait des teintes pourpres, sanguines. La musique classique avait toujours été une de ses passions. Son enfance avait été bercée par les mélodies de Mozart, de Vivaldi et de Wagner et les soirées passées dans les loges d’Opéra, émerveillé par la richesse des décors et de la musique. Ses vagues réminiscences prirent fin, faisant naître un énième sourire sur son visage où pointait quelque grasse satisfaction. Un nouveau regard vers son Maître, comme une permission tandis que l’étreinte de ses doigts se resserrait autour de sa baguette…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Voldemort
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 360
Age : 90
Age Roleplay + Sorts : 81 ans, sorts 1 2 3 SPE
Capacités Spéciales : legilimens, occlumens, nécromancien, charmeur oral, élémentaliste air et feu, sorts informulés
Points Prestige : 6
Date d'inscription : 22/07/2006

MessageSujet: Re: [RESIDENCE] *Little Hangleton* La maison des "Jeux du sort"   Lun 26 Mai - 12:37

La réaction de son fidèle serviteur ravit Lord Voldemort. Après avoir effacé d'un simple geste de la main les quelques explications que Theubald venait de formuler sur sa curieuse pensée, le Seigneur des Ténèbres se plut à observer les réactions de l'invité d'honneur tandis que son cadeau s'ouvrait doucement et révélait la surprise qu'il contenait.

Ses yeux couleur de rubis se posèrent un instant sur Eilane et il jubila intérieurement de la voir aussi troublée. Même si elle ne l'avait tenue dans ses bras sans doute que quelques secondes, il ne doutait pas que la ressemblance entre la petite Cassie et la jeune Anna-Katrina ne lui avait pas échappée. Cette vengeance, aussi maigre était-elle, le transporta de plaisir et un sourire sardonique vint étirer ses lèvres.


Tu me payeras cet affront jusqu'à la fin de tes jours, Eily...

Oubliant la semi-Vélane, il reporta toute son attention sur Theubald qui semblait à peine en croire ses yeux.
Son sourire s'élargit, perdant de son cynisme pour devenir presque charmeur (autant que possible, du moins, sur un visage blafard et reptilien !)


Je sais être très convaincant lorsque les circonstances le demandent, mon cher ami, affirma-t-il calmement de sa voix sifflante et trop aiguë.

Sans plus d'explications, il posa une main fine et pâle sur le bras de son serviteur qui semblait déjà prêt à se servir de sa baguette, comme pour couper court à son geste.

Le spectacle ne fait que commencer, Theubald. Tu auras tout le temps que tu le désires pour "t'amuser" avec elle ensuite.

Dans ses yeux s'alluma une étincelle diabolique et perverse tandis que ces quelques mots sortaient de sa bouche.

Mais auparavant, un peu de musique viendra égayer ce dîner...

Il claqua des doigts, cette fois non pas pour appeler son elfe de maison mais pour défaire les liens de la jeune prisonnière. Alors qu'elle aurait soudain pu essayer de courir et de fuir ou encore simplement de supplier ses tortionnaires, celle-ci restait piquée debout, devant les trois mangemorts, incapable de faire autre chose que de verser toutes les larmes de son corps.

Approche ! ordonna Voldemort en désigna l'espace vide qui se trouvait entre lui-même et Theubald.

Comme la jeune fille ne bougeait pas et se contentait toujours de sangloter, il se répéta. Mais au lieu de prendre un timbre plus froid et plus ordonnateur, sa voix sembla se réchauffer, devenir plus amicale, plus séduisante.

Approche.

La jeune fille fit quelques pas, relevant les yeux vers les invités, tremblant en remarquant l'allure effrayante du maître de cérémonie.
Elle arriva à la hauteur des deux hommes et Voldemort s'adressa encore à elle, tandis qu'il faisait apparaître, juste à côté, quelques instruments de musique.


Mon ami voudrait t'entendre jouer quelques morceaux.

A nouveau, la fille sembla prisonnière de son mutisme et à nouveau Voldemort dut se répéter. Cette fois, pourtant, ses paroles s'étaient durcies.

Joue ! ordonna-t-ils sèchement. A moins que tu ne préfères dire adieu à la vie ?

Plus tôt que je ne le souhaite... Car tu mourras, sale petite idiote moldue... Mais pas encore...

Comme pour confirmer la véracité de ses propos, il pointa sa baguette sur la prisonnière qui, malgré sa condition de moldue, semblait terrifiée rien qu'à sa vue. Poussée par un instant de survie sans doute stupide vu les circonstances, elle obtempéra, ouvrit la boîte à violon et en sortit un stradivarius.

Elle tremblait tellement que ses notes avaient du mal à être très justes, ce qui arracha à Voldemort une grimace de mauvaise humeur. Mais il ne voulait pas pour autant céder à son envie d'user plus qu'il ne le fallait de la magie sur elle. Ressentir cette simple emprise qu'il possédait sur elle grâce à la peur - une emprise naturelle et non pas entièrement faite de sorcellerie - n'en était que plus jouissif !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Eilane Snake
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7590
Age : 90
Age Roleplay + Sorts : 83 ans sorts 1 2 3 SPE
Capacités Spéciales : légilimens - occlumens - fourchelang - charmeuse visuel
Créature : semi-vélane
Points Prestige : 4
Date d'inscription : 01/05/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
1920/1920  (1920/1920)
Points de mana:
1590/1590  (1590/1590)

MessageSujet: Re: [RESIDENCE] *Little Hangleton* La maison des "Jeux du sort"   Lun 26 Mai - 13:29

Eilane avait-elle rêvé ou la jeune fille lui avait-elle réellement lancé un regard suppliant avant de s'emparer du violon et d'obtempérer sous la menace de mort que Voldemort venait de proférer ?
Les yeux vert ambré de la semi-Vélane ne cessaient d'aller et venir entre le visage affolé de la prisonnière, et celui, en extase, de son bourreau.

Elle se souvenait comment, autrefois, elle aimait, en compagnie de ce dernier, prendre part à ce genre de petits jeux qui consistaient à user tout autant de la magie que de la simple persuasion, par la force et la terreur, pour obtenir ce qu'ils souhaitaient de leurs victimes. Ça ne finissait que rarement bien et elle n'était pas certaine de le supporter aujourd'hui, malgré l'euphorie qui semblait se répandre dans son corps et qui provenait tout à la fois de l'horcruxe que de l'enfant qui grandissait en elle et essayait de la faire sombrer dans les méandres les plus perfides de l'âme humaine.


Ai-je donc à ce point changé pour ne plus supporter, aujourd'hui, les jeux qui me captivaient tant il n'y a encore que quelques années ?

Elle se refusa à réfléchir plus longuement sur ce sujet, ne sachant que trop à quel point il serait facile pour Voldemort de percer ses pensées.
Les quelques premières fausses notes passées, la mélodie aux consonances tsiganes qui s'éleva du violon devint chaude et enivrante, réussissant tant bien que mal à calmer légèrement Eilane qui ferma les yeux, incapable de fixer sérieusement son regard sur la future victime de Voldemort et Theubald tant elle s'imaginait que Cassandra pourrait un jour lui ressembler (si elle réussissait à grandir jusqu'à cet âge), mais toute aussi inapte à ne pas apprécier cette musique qui leur était offerte par le maître de maison.

_________________

Directrice des Mystères/Semi-Vélane/Fourchelang/Legilimens/Occlumens/Charmeuse visuel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/viewtopic.forum?t=1737
Theubald Tullius
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 99
Age Roleplay + Sorts : 37 ans sorts 1 2 3 SPE
Points Prestige : 1
Date d'inscription : 15/03/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
100/100  (100/100)
Points de mana:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [RESIDENCE] *Little Hangleton* La maison des "Jeux du sort"   Ven 13 Juin - 13:58

Euphorie. Graine de folie, de plaisir qui enfle et croît, se meut, se courbe dans l’esprit du Serviteur, devient élégant végétal, gorgé de poison. Son origine restait encore vague, enveloppée d’épaisses brumes. Était-ce le spectacle de la jeune autrichienne, si jolie, captive entre les doigts marmoréens, araignées blafardes, du Seigneur des Ténèbres ? Ou était-ce le contact de ce dernier sur la main frissonnante de Theubald ? Peut-être même l’entremêlement intense, confus, de ces deux sensations.

Les sourires vagues et minces qui s’étaient immiscés sur sa figure pâle, ponctuant ce début de soirée, n’étaient plus qu’un rictus, une grimace malsaine ravivée par les paroles de son Maître et les mouvements de la violoniste. Il la charmait. Sa voix froide, meurtrière, prenait des accents chauds, séducteurs, rassurants. Ils attirèrent la fillette. Inexorablement, elle avançait, enivrée, un éclat d’hébétude faisant luire ses yeux de jade. Les prunelles de Tullius s’empourpraient d’exaltation. Elle sentait la lavande.

Le Lord Noir lui ordonna de jouer. Apeurée, hésitante, elle s’approcha du coffret où résidait son superbe instrument. Les premières notes, grinçantes, arrachèrent un frémissement désagréable à Theubald qui réprima une grimace puis la jeune fille se calma, se concentra. Bien que la musique fût plaisante à l’ouïe, Anna-Katrina était nettement moins belle et performante que le soir où, lui, l’avait vue sur scène. Une moue de déception s’étala sur son visage et il se désintéressa d’elle quelques instants, portant son attention sur Eilane qui, tête baissée, fermait les yeux.

Elle manifestait un comportement peu commun, auquel le fidèle Serviteur n’était pas accoutumé. Il ne reconnaissait plus en cette femme silencieuse, aux traits fatigués, la Snake d’antan, qu’il appréciait et respectait. Elle semblait prise de quelque émotion incompréhensible car une larme perlait au coin de son œil d’ambre… Connaissait-elle cette jeune femme ? Les chances étaient moindres. Était-ce le fruit de sa folie, qui croissait en elle, qui provoquait de telles réactions ?

Le Maître des Potions prêta à nouveau intérêt à la musicienne. Elle venait de s’arrêter de jouer, grave, n’osant lever le regard vers la face livide, vers ces deux billes rougeoyantes où semblaient se mouvoir, dansantes, les flammes de l’Enfer.


Que sais-tu jouer d’autre, ma douce ?

Il l’épousa du regard, enveloppant le frêle corps des braises de ses prunelles. Sa baguette, depuis que le Maître l’avait enjoins à ne pas agir trop tôt, sombrait dans une apathie temporaire à laquelle l’euphorie du Serviteur, arrivée à son paroxysme, mit un terme avec véhémence. Quelques étincelles en jaillirent, sous la table et l’instrument de bois se mit à vibrer, inquiétant. Il fallait qu’elle joue. L’exaltation lui brûlait la peau, piquait ses yeux… Cette musique apaiserait ses ardeurs, il le savait. Qu’elle joue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eilane Snake
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7590
Age : 90
Age Roleplay + Sorts : 83 ans sorts 1 2 3 SPE
Capacités Spéciales : légilimens - occlumens - fourchelang - charmeuse visuel
Créature : semi-vélane
Points Prestige : 4
Date d'inscription : 01/05/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
1920/1920  (1920/1920)
Points de mana:
1590/1590  (1590/1590)

MessageSujet: Re: [RESIDENCE] *Little Hangleton* La maison des "Jeux du sort"   Jeu 19 Juin - 12:59

HJ/ Je me permets de modifier légèrement l'ordre des réponses pour faire avancer un peu les choses Wink /HJ

Alors que Voldemort laissait enfin un peu de répit à la jeune blonde, ce fut Theubald qui prit le relais, et Eilane, à nouveau, ressentit cette sensation de malaise que la situation laissait naître en elle.
Essayant de faire abstraction de ce qui l'entourait, elle tenta de fixer son regard sur la nourriture, afin d'oublier tout le reste, d'oublier que les deux hommes qui l'accompagnaient s'enivraient de leurs jeux sadiques sur cette pauvre adolescente qui n'avait certainement rien demandé !

Mais de toute évidence, son stratagème ne fonctionnait pas aussi bien qu'elle l'aurait souhaité et la vue de la nourriture s'occupa vite de la rendre nauséeuse. Chancelante, elle sentit qu'elle ne pourrait réprimer longtemps ce mal et résolut qu'il valait mieux s'esquiver discrètement avant que son secret ne se retrouve démasqué.

Se levant tant bien que mal, elle balbutia une ou deux phrases d'excuses qui rendraient cohérentes, elle l'espérait, ces quelques minutes d'absence.


Veuillez pardonnez l'impolitesse de quitter la table devant tant de talent, mais je crains de devoir toutefois vous laisser quelques instants...

Elle fut stupéfaite d'avoir pu aussi bien formuler ces mots, alors qu'elle se sentait si mal. Mais cela faisait partie des capacités qu'elle se connaissaient : elle savait rester maîtresse d'elle-même en toute situation, même la pire. En cet instant, il lui sembla que c'était le plus puissant pouvoir au monde !

La jeune musicienne, toujours sous le charme du Seigneur des Ténèbres, et certainement trop effrayée par Theubald, avait repris son violon et ne s'arrêta pas même de jouer tandis qu'Eilane parlait.
Les lèvres de Lord Voldemort semblèrent à nouveau s'étirer en un sourire mauvais. Sans doute supposait-il que la Semi-Vélane était si bouleversée qu'elle préférait quitter un moment la pièce... Et en un sens, il n'avait pas totalement tort...
Mais s'il avait su... s'il avait appris qu'au fond de ses entrailles, Eilane portait son enfant, se serait-il amusé avec autant de délectation à la faire souffrir ?

Enfin, Eilane sortit de la salle-à-manger et se dirigea presque en courant jusqu'à la salle de bain où elle rendit le peu de nourriture qu'elle avait été capable d'ingurgiter.
Elle ouvrit le robinet d'eau et s'en aspergea le visage, essayant de trouver comment elle pourrait revenir dans la pièce, où le repas se déroulait, avec la mine livide et épuisée qu'elle arborait à présent.

_________________

Directrice des Mystères/Semi-Vélane/Fourchelang/Legilimens/Occlumens/Charmeuse visuel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/viewtopic.forum?t=1737
Lord Voldemort
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 360
Age : 90
Age Roleplay + Sorts : 81 ans, sorts 1 2 3 SPE
Capacités Spéciales : legilimens, occlumens, nécromancien, charmeur oral, élémentaliste air et feu, sorts informulés
Points Prestige : 6
Date d'inscription : 22/07/2006

MessageSujet: Re: [RESIDENCE] *Little Hangleton* La maison des "Jeux du sort"   Ven 20 Juin - 1:26

Après le raffinement qu'offraient les notes de violon et les bulles de champagne les accompagnant, rien n'aurait pu paraître aussi jubilatoire aux yeux de Lord Voldemort que de voir Eilane, troublée à l'extrême, partir s'enfermer quelques instants dans la salle de bain.

Le Seigneur des Seigneurs continua de sourire longtemps après que la semi-Vélane eut quitté la pièce.
Depuis combien de temps se complaisait-il à ce point à la voir souffrir... plus encore, à être à l'origine de sa souffrance ?
Et pourquoi était-ce forcément dans ces moments là, où elle devenait soudain tant vulnérable, qu'il la trouvait si désirable, si attirante, et qu'elle prenait alors inconsciemment plaisir à tirailler son coeur avec ces immondes sentiments qu'il aurait aimé extirper de lui comme on le fait lors d'une ablation ?

S'efforçant d'oublier Eilane qui réapparaîtrait, il le savait, bien assez tôt, Lord Voldemort contempla la musicienne avec une pointe d'agacement. Pourquoi fallait-il que tout ce charme, tout ce talent, ait appartenu à une de ces sales moldues ?
Ceux de son espèce, ces sous-êtres qui se croyaient au même niveau que les sorciers, ne méritaient rien d'autre que la mort et la souffrance...
Il leur apprendrait à tous, lui le Seigneur des Seigneurs, que les mages étaient les êtres les plus puissants au monde, que les moldus devraient se plier, un jour ou l'autre (et le plus tôt serait le mieux), à la suprématie des sorciers... Et si cela devait passer par quelques massacres, si ses mangemorts devaient être à l'origine de l'extinction des moldus, il n'en avait que faire... Seuls les sorciers comptaient...
Comment expliquer alors ce frisson qui lui parcourait l'échine tandis que les notes de violon atteignaient ses oreilles ?
Avec quelle abjecte ruse cette moldue avait-elle réussi à écoper d'un don pareil ?
Tant de questions lui donnaient envie de lever sa baguette et d'en finir une fois pour toute avec elle. Il n'aimait pas la regarder, voir en elle ce qu'avait été son enfance, ce qui était aujourd'hui tout ce qu'il haïssait.

Un simple coup de baguette, et il en aurait été débarrassé...
Mais Theubald semblait transcendé par sa musique et il avait plus que jamais besoin de son serviteur. Aussi ne fit-il rien qui le contrarierait...


Pour le moment.

Coupant court au charme musical qui semblait s'être emparé du maître de potion, Lord Voldemort prit la parole, sa voix un peu trop aiguë, à la fois froide et suave, étouffant l'air de violon qui retentissait toujours.

Tu as parlé de polynectar, tout à l'heure, mon fidèle serviteur. Mais sache qu'il m'en faudra peut-être plus que ce que tu peux penser... Des choses se préparent, Theubald...

Son regard rougeoyant devint plus franc, plus jovial, plus froid aussi, comme c'était parfois le cas avant les plus beaux carnages qu'il lui avait été donné de commanditer.

Peut-être la gazette aura-t-elle l'occasion, bientôt, d'annoncer de nouveaux noms au déjà si vaste palmarès de chasse de Lord Voldemort, mon ami !

Un sourire carnassier étira ses lèvres en un rictus effrayant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Theubald Tullius
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 99
Age Roleplay + Sorts : 37 ans sorts 1 2 3 SPE
Points Prestige : 1
Date d'inscription : 15/03/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
100/100  (100/100)
Points de mana:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [RESIDENCE] *Little Hangleton* La maison des "Jeux du sort"   Ven 25 Juil - 18:12

De quels charmes usait-elle, cette fillette perfide, cette flavescente autrichienne ? Ses grands yeux ternes contrastaient effroyablement avec l’éclat et la suavité des notes qui s’échappaient, imperturbables, du stradivarius tremblant au rythme de ses gestes frénétiques mais non dépourvus de grâce et d’élégance. Enivré. La bouche entrouverte, les pommettes rosies, un imperceptible sourire faisant frémir la commissure de ses lèvres… La voix du Seigneur Noir s’éleva alors, impérieuse et cinglante, rompant toute emprise de l’impertinente charmeuse sur le Mangemort que de fourbes illusions enveloppaient. S’extirpant des feuillages touffus de l’hébétude, Theubald laissa vagabonder son regard sur la table, remarquant l’absence d’Eilane - petite nature qui n’avait pu supporter la vue du sinistre spectacle qui se déployait inlassablement à ses yeux ambrés. Ceux du Maître, ombres pourpres fixées sur le masque blafard, apostrophèrent ceux du bon Serviteur. Ils répondirent à l’appel.

Le Polynectar sera vôtre, mon Maître…

Des choses se préparent, Theubald…

Paroles sibyllines murmurées à son adresse. Le susnommé eut un froncement de sourcils. La Curiosité, divinité démoniaque, étendait ses bras difformes dans l’esprit du bon Tullius, y prenant ses aises, siégeant sur son trône de velours, drapé de son manteau d’hermine. Appréhension. Oserait-il céder aux murmures brûlant ses lèvres ?


Si je puis me permettre, mon Maître… En quelles circonstances souhaitez-vous utiliser le doux breuvage ? Je suis entièrement soumis à vos décisions mais… L’hésitation fit luire son œil brun, l’espace d’un instant. Il me faut quelques plus amples informations… Excusez mon indiscrétion…

Audace et Folie étaient sœurs jumelles en ce sinistre instant. Theubald guetta la réaction de son éternel Seigneur tout en s’assurant qu’Eilane ne s’engouffrait pas dans la pièce, de son pas où survivaient les vestiges épars d’une splendeur passée. Lord Voldemort exultait ; les folles lueurs de son regard se ravivant au rythme de ses paroles où suintait une vague sensation vindicative. En effet, quelque chose se préparait, c’était tangible.

Je n'en doute aucunement. Eh bien, buvons à cela, mon Maître, si vous le voulez bien…

Les flûtes s’élevèrent, s’étant emplies à nouveau par quelque mystère qu’il ne chercherait pas à percer. Les lèvres, insatiables et charnues, goûtèrent au nectar mais ne purent s’en détacher. Anna-Katrina s’était arrêtée de jouer, massant son poignet, sa bouche vermeille tordue en une grimace disgracieuse, stigmate de quelque crampe inévitable. Le Maître, quant à lui, restait captif d’une joie ineffable, savourant le subtil breuvage français, un rictus inexplicable – épave brunâtre émergeant d’un tourbillon de pensées disparates – s’étalant sur sa face marmoréenne…

Qui t’a permis de t’arrêter, petite sotte ? éructa-t-il, venimeux.

Elle reprit, muette. Puis, nouvelle entrée théâtrale : Malah se présenta, son dos servile éternellement voûté, tenant entre ses doigts parcheminés maints plats garnis des mets les plus subtils. Snake ; le regard voilé, la tête baissée, les joues creusées, blême ; lui emboîtait le pas, tentant de se redonner une contenance, regagnant sa place avec souplesse. Emprisonnés entre les cavités d’un mutisme grave, les deux convives attendaient que le maître des lieux – le Maître absolu, incontestable, incontesté… qui d’autre ? – murmure l’ombre d’une autorisation, les prémices d’une permission. Un de ces gestes impérieux qui lui sont propres. Une de ces paroles suaves qui font tressaillir le Serviteur. Quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Voldemort
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 360
Age : 90
Age Roleplay + Sorts : 81 ans, sorts 1 2 3 SPE
Capacités Spéciales : legilimens, occlumens, nécromancien, charmeur oral, élémentaliste air et feu, sorts informulés
Points Prestige : 6
Date d'inscription : 22/07/2006

MessageSujet: Re: [RESIDENCE] *Little Hangleton* La maison des "Jeux du sort"   Lun 28 Juil - 17:00

Le visage de Lord Voldemort se fendit d'un rictus déplaisant. C'était à lui, et à lui seul, d'orchestrer cette réunion insolite. Et voila que son fidèle serviteur se permettait certaines familiarités, comme celles de poser des questions quant à Ses décisions.
Intolérable.
Les longs doigts fins de sa main droite se crispèrent sur sa baguette qu'il n'avait pas pris la peine de ranger.
Pourtant, aucune formule ne fut prononcée, symbole du sursis dont écopait le mangemort aux interrogations déplacées.


Ce que je compte faire du polynectar est Mon affaire, Theubald, répondit le Seigneur des Ténèbres d'un air froid et menaçant. Ne t'avises pas de chercher à trop en savoir. Lord Voldemort ne souffre pas les curieux, même dans ses propres rangs.

Imitant Theubald en vérifiant à son tour qu'Eilane n'était pas sur le point de réintégrer la "réunion" (preuve du peu de confiance qu'il lui accordait à présent), il se pencha légèrement en direction de son partisan et rajouta toutefois :

Sache seulement, mon cher serviteur, qu'après cet acte, plus personne ne se sentira en sécurité. Et cela où que ce soit...
Sache aussi que j'aurai encore besoin de faire appel à tes services, Theubald. Je connais la grandeur de tes talents en potions, mon ami. Et je sais que personne mieux que toi ne pourra concocter le philtre que j'aspire à obtenir...


Sa voix s'était faite enjôleuse à présent. Et lorsque ses lèvres articulèrent le mot "ami", son timbre, d'habitude glacé, devint presque chaleureux. Il savait que Theubald serait sensible à une telle marque de considération. Il savait qu'ainsi, il obtiendrait tout ce qu'il désirait. Et quelle importance s'il lui fallait pour cela mentir et jouer le jeu de la séduction ? N'était-ce pas là un art qu'il maîtrisait avec aisance ?

Le polynectar est une chose facile à se procurer. Malheureusement, il n'agit pas sur tout le monde. Je désire un philtre qui possède ces mêmes propriétés, Theubald, mais qui agisse sur les créatures, et plus précisément, sur les elfes de maison.
Tu peux faire cela pour moi, n'est-ce pas ?


La façon impérieuse dont la question avait été posée montrait bien qu'il lui serait inadmissible que la réponse se solde par la négative.
Dans les instants qui suivirent, Lord Voldemort profita de ce verre partagé avec son serviteur et de la musique qui avait reprise, toujours aussi impertinemment douce, aussi insolemment envoûtante.
Quand Eilane daigna enfin les gratifier à nouveau de sa présence - son regard terne, son air fatigué, son exécrable fragilité soudain mis en avant - les yeux du Seigneur des Ténèbres semblèrent brusquement s'animer d'une telle tempête de sentiments contradictoires que pendant un instant, il parut presque sur le point d'exploser dans l'une de ces rages dont lui seul avait le secret.
Mais il resta calme, et seule la pensée qu'il adressa à la semi-Vélane aurait pu trahir son apparente placidité.


Il nous faut parler, ma belle.

Malah avait concocté un festin de roi. Rien ne manquait sur la table. Rien ? Pas exactement. Mais Lord Voldemort avait expressément demandé à ce que l'elfe de maison ne se charge pas de cette dernière tâche. Il voulait lui-même choisir le breuvage qui enivrerait ses invités.
Se levant alors, étouffant de son imposante présence l'air de la pièce, il se tourna vers Theubald avant de prendre la parole.


Un maître de potion de ton acabit, mon cher serviteur, doit savoir apprécier les grands crus. La cave de cette demeure possède parmi les meilleurs vins d'Europe.

Nouvelle touche de raffinement étonnement saugrenue, mais pourtant bien réelle, dans ce spectacle effrayant.
Puis, apostrophant la semi-Vélane, il rajouta :


Eilane ?

Était-ce l'effet de son charme oral, ou simplement le malaise que toute cette situation faisait naître en Eilane qui la força à se relever si vite et à le rejoindre ?

Je te laisse en bonne compagnie, Theubald. Fais ce que bon te semblera de cette vermine musicienne... Elle est mon cadeau, elle est donc à toi, à présent... A moins que tu n'aies le dévouement nécessaire pour me laisser moi-même en finir avec elle lorsque tu te seras assez repu de l'écoeurant spectacle qu'elle nous offre ?

Il y avait de nombreuses manières de tester le fanatisme d'un fidèle. Celle-ci n'en était qu'une parmi tant d'autres...
Et le Seigneur des Seigneurs quitta la pièce, sans même prendre la peine de s'excuser pour devoir laisser son invité seul pendant quelques instants...


~°~

Sombre, humide et froide, la cave était situé au sous sol de la maison et renfermait, tel que Lord Voldemort l'avait si bien dit, des vins d'une qualité quasiment imbattable.
Le Seigneur des Ténèbres, Eilane sur ses talons, pénétra dans la pièce, dont les lampes s'allumèrent à son entrée.
Il savait déjà, avant même d'y descendre, quel vin il souhaitait servir.
La raison de sa présence ici, en compagnie de la semi-Vélane, n'était donc pas tant due au breuvage qu'il devait choisir qu'à ce qu'il voulait lui dire. Celle-ci semblait d'ailleurs avoir compris : figée devant lui, elle le fixait de sa mine défaite, déversant un peu de son malaise dans l'ambiance oppressante de la pièce.


Tu vois, Eily, je n'oublie pas... Je n'oublie jamais de corriger les affronts qui m'ont été faits. Cette sale moldue autrichienne va périr, Eilane, tout comme ta fille, le jour où je mettrais la main sur elle.
Quant à toi...


Il s'avança vers la semi-Vélane, son souffle balayant le visage pâle de la femme, les fentes reptiliennes qui lui servaient de narines humant l'odeur délicate de ses cheveux.

Tu aurais pu être tant de choses, ma belle...

Le rubis croisa l'ambre et, pendant un instant, ce ne fut pas la colère qui étreint l'âme de Voldemort, mais une attirance foudroyante, dévastatrice, inquiétante.
Sa main s'éleva jusqu'au visage d'Eilane, caressa la peau de sa joue et de son menton.


Tu pourrais encore l'être, ma douce. Tu sais ce que je désire... Et ne demandes-tu pas qu'à me l'offrir ?

Ses lèvres se rapprochèrent de celles de la semi-Vélane, jusqu'à presque les effleurer, mais pas tout à fait, semblant attendre le moment adéquat pour lui offrir le baiser auquel elle aspirait peut-être.
Mais le baiser ne vint pas. Dans un sursaut de lucidité, Lord Voldemort recula, un air incrédule de dégoût peint sur son visage blafard.


Comment oses-tu seulement croire que des sentiments puissent naître en moi à ton égard, Eilane ?

Sa voix, si douce, si calme un instant plus tôt, s'éleva comme un tonnerre tandis que, comme venue de nulle part, sa main s'abattit sur le visage de la semi-Vélane qui, désarçonnée par la force du geste, sursauta subitement.

Tu n'es rien de plus qu'une servante pour moi. Rien, tu entends, Eilane ?

D'autres coups, de plus en plus violents, accompagnèrent les paroles virulentes, dénuées de toute chaleur, qu'il proférait à présent. Eilane bascula en arrière sous le poids de son châtiment et se retrouva sur le sol, du sang colorant légèrement sa lèvre, des larmes muettes, outrageuses, remplissant ses yeux.
Aussi subitement que l'assaut avait débuté, l'accès de rage du Seigneur des Ténèbres sembla prendre fin face à ce pitoyable spectacle.
Il se retourna, refusant de voir plus longtemps le visage implorant de la semi-Vélane, masquant, par la même occasion, le détestable trouble qui aurait alors pu se lire dans son propre regard.


Retourne là-haut, Eily, murmura-t-il d'une voix glaciale. La bouteille est sur la table devant toi. Prends-la et remonte. Je vous rejoins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Eilane Snake
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7590
Age : 90
Age Roleplay + Sorts : 83 ans sorts 1 2 3 SPE
Capacités Spéciales : légilimens - occlumens - fourchelang - charmeuse visuel
Créature : semi-vélane
Points Prestige : 4
Date d'inscription : 01/05/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
1920/1920  (1920/1920)
Points de mana:
1590/1590  (1590/1590)

MessageSujet: Re: [RESIDENCE] *Little Hangleton* La maison des "Jeux du sort"   Ven 1 Aoû - 16:16

Eilane était finalement réapparue, pâle petite ombre de soit-même dans cette effrayante scène d'horreur. Mais sa présence n'avait durée que quelques instants. A peine s'était-elle assise que Lord Voldemort l'avait interpellée et conviée à le suivre.
Pourquoi ? Ne pouvait-il pas tout simplement la laisser reprendre ses esprits ? Ne pouvait-il arrêter seulement quelques instants de la torturer mentalement comme il semblait tant se complaire à le faire ?
La phrase adressée à Theubald quant à la fin de la jeune violoniste n'était qu'une provocation de plus... Et Eilane baissa le regard, se refusant à croiser celui de la future condamnée.

Les yeux rivés sur le sol, elle suivit ainsi le Seigneur des Ténèbres jusqu'à la cave, se demandant comment elle pourrait continuer encore longtemps de supporter tout cela...
Sans savoir que le pire était malheureusement devant elle...

Voldemort s'arrêta sur le pas de la porte, la laissant le dépasser. Stupéfaite, Eilane fit volte-face et se figea en voyant le regard à la fois diabolique et enfiévré qu'il posait sur elle.
Elle ne prononça pas un mot, pas un seul, ni lorsqu'il la sermonna, ni lorsque ses paroles se firent plus douces, plus suaves et que son visage se rapprocha du sien.
Elle ne broncha pas plus lorsqu'il la gifla. Elle savait trop bien pourquoi il agissait ainsi, et cela semblait suffire à lui permettre de supporter l'insupportable.
Sa lèvre se fendit. Le goût du sang se répandit dans sa bouche. Quelques larmes, de douleur ou d'amertumes, s'écoulèrent de ses yeux.

Les coups s'interrompirent.

Eilane releva la tête, essayant de masquer les sanglots qui secouaient sa poitrine, et s'aperçut que Voldemort s'était retourné.
Tentait-il de se calmer ? Ou cherchait-il plutôt à cacher quelque chose ? De quelconques remords peut-être ?
Mais lorsqu'il parla, son timbre se fit glaciale. Aucun regret ne semblait l'étreindre.

La semi-Vélane se redressa, essuyant du revers de la main les quelques pleurs qui mouillaient encore ses joues et le sang qui tachait ses lèvres.


Veux-tu que je dise quelque chose à Theubald ? Que je lui explique la raison de cette absence ?

Sa voix n'était plus qu'un chuchotement, mais elle ne tremblait pas. La semi-Vélane se rapprocha de Voldemort, comme si ce qui venait de se passer n'avait été qu'un mauvais cauchemar, comme si elle s'imaginait qu'ils pourraient reprendre le cours de leur discussion, juste avant que celle-ci ne dérape.
Lui ne bougea pas. Le dos toujours tourné, il semblait à présent enfermé dans un mutisme qui ne lui ressemblait guère, et qu'Eilane n'osait pas essayer de percer...
Elle tendit une main en sa direction mais celle-ci s'immobilisa dans le vide, incapable de se poser sur l'épaule du Seigneur des Ténèbres ou de faire quoi que ce soit d'autre.
Eilane savait... Elle savait ce qui l'avait poussé à la frapper, elle savait également ce qui l'avait fait s'arrêter, elle savait que ces deux actes, si extrêmement opposés, n'avaient été dictés que par un seul et même sentiment... Elle ignorait, en revanche, lequel de ces deux gestes rendait à présent Voldemort si lointain...


J'aurais tant voulu te dire la vérité ce soir, Tom. J'aurais voulu t'avouer que je portais ton enfant. Mais comment le pourrais-je après ce qui vient de se passer ? Quelle rage s'emparera de toi lorsque tu apprendras que je suis enceinte ? Si seuls ces sentiments que tu souhaites combattre avec tant de hargne te suffisent pour nourrir une telle violence, de quelle sorte de châtiment écoperai-je quand tu sauras, quand cette révélation te forcera, incontestablement, à ressentir ce que tu veux désespérément rejeter ?
Pardonne-moi Tom, pardonne-moi de devoir te mentir à nouveau, mais tu ne m'en laisses pas le choix...


S'emparant de la bouteille qu'il lui avait désigné, elle sortit de la cave, sans un mot de plus, et remonta jusqu'à la salle à manger.

Le Seigneur des Ténèbres nous rejoindra bientôt, Mr Tullius. Il avait quelques affaires à mettre en ordre auparavant, expliqua-t-elle en déposant le breuvage sur la table et en se rasseyant, plus pâle et nauséeuse que jamais.

_________________

Directrice des Mystères/Semi-Vélane/Fourchelang/Legilimens/Occlumens/Charmeuse visuel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/viewtopic.forum?t=1737
Theubald Tullius
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 99
Age Roleplay + Sorts : 37 ans sorts 1 2 3 SPE
Points Prestige : 1
Date d'inscription : 15/03/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
100/100  (100/100)
Points de mana:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [RESIDENCE] *Little Hangleton* La maison des "Jeux du sort"   Mar 26 Aoû - 21:02

Un long frisson parcourait le Serviteur - froides araignées d’effroi descendant le long de son échine. Curiosité. Divinité démoniaque qui le mènerait à sa perte. Sa propre audace le fit frémir et à l’instant même où les mots maudits franchissaient le seuil de ses lèvres, les regrets l’enveloppèrent, épaisses étoffes… Se taire, à présent. Arquer la nuque et ne rien dire. Se maintenir sous le joug des suaves murmures de son Maître, enivrants, entêtants. Il était savant charmeur, manipulait les esprits avec subtilité et Theubald, dont les flammes du regard s’étaient ravivées, entrouvrait la bouche, approbateur.

Tu peux faire cela pour moi, n'est-ce pas ?


Évidemment, Maître.

Il était question d’elfes et de potions. Tout se mêlait confusément dans les vapeurs de son esprit caverneux. Et la musique reprenait, entremêlement de notes, de sonorités ; et l’autrichienne tressaillait, agitant ses boucles flavescentes qui retombaient en cascade sur l’instrument brun et incurvé. Eilane reprenait place, pâle et fragile. Mais déjà, le Seigneur Noir l’enjoignait à le suivre et après qu’il ait adressé quelques brèves paroles à son partisan, ils quittèrent la pièce - lui, noble et altier bien qu’une lueur de ressentiment luît au creux de ses yeux érubescents ; elle, muette et craintive, le bronze de son regard s’évadant sur le parquet noueux. Du vin ? Ultime prétexte pour panser d’anciennes plaies. Ou les raviver… ?

Tullius glissa de sa chaise, s’agenouillant près de la jeune autrichienne qui mit fin à la sarabande de ses doigts blancs sur le violon. La respiration erratique, elle tremblait légèrement, les paupières closes sur ses grands yeux verts.


La Mort déploie ses bras difformes. Elle t’attend, petite nymphe.

Les lèvres charnues effleurèrent le cou tandis que la tête reposait dans la paume de sa main. Sa baguette glissa de sa manche, embrassa la joue puis la bouche vermeille, perle flamboyante. Elle exhalait des senteurs florales. Un champ de lilas au milieu duquel elle dansait, étendant ses bras frêles et opalescents. Petite lune déchirant d’opulentes obscurités. Ivre de son parfum, il la rejeta. Sa tête heurta le sol et elle retomba, inanimée. Grave et fier, il regagna sa place et, ombre muette, il se plongea dans la contemplation des bulles ambrées qui tournoyaient dans sa flûte.

Des bruissements. Le murmure de pas hésitants naissait sur le sol grinçant et l’instant d’après, Eilane Snake s’engouffrait dans la pièce, troublée, malhabile, agitant les mains avec nervosité. D’une voix chevrotante, elle laissa échapper quelques explications, relâchant l’étreinte de ses longs doigts sur la bouteille du doux nectar. Elle s’apprêtait à s’asseoir à nouveau, immergée dans un sombre mutisme lorsque la main de Theubald jaillit d’un pan de vêtement, se resserrant autour du bras de la Vélane.


Êtes-vous folle, Eilane ?

Les regards se croisèrent, insolents. L’ambre défiant l’ébène. Les sourcils se fronçant.

Vous avez commis l’irréparable, Eilane. Le fruit de vos erreurs croît au creux de vos reins. Je devine que le Seigneur des Ténèbres n’est au courant de rien. Vous êtes une habile Occlumens. Vous savez fermer votre esprit. Mais ce genre de choses ne restent jamais très longtemps secrètes… Et lorsqu’Il saura, son ire vous sera fatale.

Il la relâcha et elle resta là, quelques instants, à l’observer. Dangereusement séduisante et pourtant si vulnérable. Le Maître des Potions porta son verre à ses lèvres et ses joues s’empourprèrent.

Concupivit Rex speciem tuam. *

* Et le Roi s'éprit de ton regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eilane Snake
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7590
Age : 90
Age Roleplay + Sorts : 83 ans sorts 1 2 3 SPE
Capacités Spéciales : légilimens - occlumens - fourchelang - charmeuse visuel
Créature : semi-vélane
Points Prestige : 4
Date d'inscription : 01/05/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
1920/1920  (1920/1920)
Points de mana:
1590/1590  (1590/1590)

MessageSujet: Re: [RESIDENCE] *Little Hangleton* La maison des "Jeux du sort"   Lun 15 Sep - 12:16

Les yeux de la semi-Vélane se posèrent sur la musicienne qui gisait, inanimée, sur le sol.
Était-elle morte ? Ou seulement inconsciente ? Quelle que fut la réponse à cette interrogation, le regard d'Eilane ne put soutenir ce terrifiant spectacle plus de quelques secondes. Elle tourna la tête, aussi rapidement que possible, en direction de Theubald, qui l'apostrophait, agrippant son poignet avec force.
Une grimace muette se dessina sur le visage d'Eilane, seul signe de l'accablant désarroi qu'elle avait encore la force d'afficher.

Voyait-on au fond de ses yeux ambrés combien de pleurs elle avait déjà versé aujourd'hui, tandis que d'autres larmes semblaient vouloir s'en échapper ?
Voyait-on sur son visage combien elle avait souffert aujourd'hui, tandis que la douleur, physique comme morale, souhaitait à nouveau s'emparer d'elle ?

Silencieusement, elle secoua son bras, comme pour se libérer d'une entrave gênante, mais Theubald ne la relâcha pas avant d'avoir exprimé ce qu'il avait sur le coeur.

Et Eilane blêmit en l'entendant...
Elle était pâle en arrivant au banquet, à présent, elle arborait la lividité propre aux mortes.


Par Morgane, il sait...

Ses mains, machinalement, se posèrent sur son ventre.

Non, vous vous trompez, murmura-t-elle dans un soupir presque inaudible. Il ne me tuerait pas... Il ne le pourrait pas...

En était-elle sure ? Son ton laissait bon nombre de doutes sur cette certitude.
Mais Voldemort n'avait pu aller au bout de son geste ce soir. Et Eilane, malgré tout ce qu'elle subissait, voulait croire en ce minuscule espoir, en ce minuscule fragment de sentiments qui l'avait empêché de continuer, qui l'avait plongé dans ce profond mutisme au fond duquel il était peut-être encore à ce moment précis.


Allez-vous lui révéler, Mr Tullius ? se reprit-elle, tandis qu'une légère lueur de crainte se lisait au fond de son regard embué.

HJ/ Theubald, c'est à toi... Voldemort ne répondra qu'après cette discussion finie Wink /HJ

_________________

Directrice des Mystères/Semi-Vélane/Fourchelang/Legilimens/Occlumens/Charmeuse visuel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/viewtopic.forum?t=1737
Theubald Tullius
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 99
Age Roleplay + Sorts : 37 ans sorts 1 2 3 SPE
Points Prestige : 1
Date d'inscription : 15/03/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
100/100  (100/100)
Points de mana:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [RESIDENCE] *Little Hangleton* La maison des "Jeux du sort"   Sam 25 Oct - 16:07

Vaste domaine, jardin de senteurs, exhalant une haleine entêtante. Un souffle capiteux. Et l’alcool, océan de merveilles, venait se répandre en une coulée ambrée, exacerbant les émotions, empourprant les joues, écarquillant les yeux. Ils se faisaient face, homme et femme, proches à leur manière d’un homme qu’ils aimaient. L’un brûlait d’une adoration illimitée, adulait ce charisme, cet aplomb, cette force. L’autre aimait. Elle aimait en souvenir du passé, de ce passé de gloire, cerclé d’or, fleurant la rose et le renfermé.

Lorsqu’il défit l’étreinte de sa poigne sur son bras, elle effleura son ventre du bout des doigts. Ventre anormalement plat. La grossesse devait être avancée. Theubald plissa les yeux, son regard courant sur la silhouette de la femme, glissant sur ses doigts, s’attardant sur la rondeur des joyaux qu’elle portait sans comprendre, sans que son esprit ne s’alerte.

Une femme pleine de ressources.

Il réprima ses pensées, craignant que son Maître ne l’entendît, de la cave où il s’adonnait aux réflexions d’un homme de sa condition. Leurs regards se croisèrent à nouveau, dénués de défiance cette fois-ci, en quête d’un réel dialogue. Un voile embué drapait celui, entrelacs liquide d’or et d’émeraude, de Snake tandis que sa voix prenait des intonations brisées, ténues, pleines d’une crainte tangible. Les mains à plat sur la table, Tullius la dévisagea, s’autorisant une vague réflexion…


Non, Eilane. Je ne lui dirais rien. Je ne lui dirais rien car je vous plains sincèrement et qu’en souvenir de l’estime que je vous portais autrefois, je me dois de garder ce secret. Au moins cela.

Nouvelle gorgée de champagne. Déglutition. Inspiration. Soupir.

Éliminez-le. Tuez-le. Faîtes extraire cette horreur de votre ventre, Eilane. Simple conseil de ma part… Vous courrez à votre perte en ne le faisant pas.

Les murmures cessèrent, s’estompant en une buée filandreuse, se joignant aux flammes dansantes de la cheminée où se menait une folle sarabande. Couleurs et sons. Arômes et saveurs. Un tressaillement s’empara du Serviteur alors qu’en un froissement d’étoffe apparaissait, grand et mince, imprégné de majesté, Lord Voldemort. Ses mains, araignées blafardes, enserrèrent le dossier de son fauteuil drapé de velours, trône de bois et d’or que léchaient les lueurs vermeilles de l’âtre. Il s’assit enfin et, d’un geste, ordonna le début du repas, défilé de mets raffinés que Malah s’était empressée d’apporter.

[ Désolé du retard et de la taille de la réponse. Embarassed ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Voldemort
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 360
Age : 90
Age Roleplay + Sorts : 81 ans, sorts 1 2 3 SPE
Capacités Spéciales : legilimens, occlumens, nécromancien, charmeur oral, élémentaliste air et feu, sorts informulés
Points Prestige : 6
Date d'inscription : 22/07/2006

MessageSujet: Re: [RESIDENCE] *Little Hangleton* La maison des "Jeux du sort"   Mar 4 Nov - 14:43

Le seigneur des Ténèbres n'avait rien entendu de la discussion qui avait eu lieu entre ses deux disciples. Il était resté longtemps dans la cave, à ressasser ses sombres pensées, sans réussir à accepter les raisons pour lesquelles il se sentait aussi mal, les raisons pour lesquelles son geste - et encore plus ce qui l'avait ensuite empêché de continuer - le rongeait à ce point.

Quand il était finalement remonté, il avait seulement vu Eilane, en larmes, secouer négativement et silencieusement la tête face à Theubald, comme si elle refusait de faire quelque chose qu'il venait de lui demander. Mais Lord Voldemort était encore trop troublé pour pousser plus avant son investigation.
Plus tard, il lui demanderait de quoi ils avaient parlé. Il lui faudrait savoir. Mais ce soir, il était las des intrigues, las de ce repas, las de tout...

Il s'installa, Malah servit le repas et ils commencèrent à manger. On aurait dit une véritable danse : un ballet de couteaux, fourchettes et serviettes, valsant les uns après les autres autour des assiettes d'or et des verres de cristal. Et le Seigneur des Ténèbres, sur son siège, ressemblait soudain à un monarque sur son trône.

Alors le malaise qui l'avait terrassé et qui continuait de l'oppresser depuis qu'il était descendu dans la cave commença à se dissiper, ne lui laissant plus à l'esprit que ce sentiment de royauté. Et un sourire vint étirer ses lèvres fines, tandis que ses yeux couleur rubis embrassaient toute la pièce.


HJ/ A moins que l'on ait encore des choses à aborder dans ce RP, je propose qu'il se finisse ainsi Wink /HJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RESIDENCE] *Little Hangleton* La maison des "Jeux du sort"   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RESIDENCE] *Little Hangleton* La maison des "Jeux du sort"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Festival "Jeux et Cie" à Epinal les 16 et 17 mars 2013 (Tournoi Saga + appel à démo/annimation)
» "Banm yon sigarèt"
» 1x03 : "Soigner ses blessures"
» "Cartes sur table", nouveau magasin de jeu de société sur Auxerre
» Objet : "JEU POKéMON" ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Vaste Monde :: Autres lieux du Royaume-Uni-
Sauter vers: