AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 *Angleterre* Un chant de Noël - Chez John Mayor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Halvard Stump
Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Nombre de messages : 57
Age Roleplay + Sorts : 82 ans Sorts 1 2 3
Date d'inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: *Angleterre* Un chant de Noël - Chez John Mayor   Mer 4 Avr - 12:17

- Entrez donc, mon ami !

John entra…

Son salon lui apparut complètement changé. D’habitude terne et sombre, les murs vide de tout ornement, celui-ci rayonnait d’un tout nouveau souffle. Ca et là s’étendaient d’étincelantes décorations de Noël, colorées et chatoyantes. De la lumière, de la musique, de la joie. De larges guirlandes traversaient la pièce. De longs cheveux d’anges couraient le long des murs. Dans les airs tourbillonnaient de petites fées de Noël, répandant derrière elles d’élégantes traînés d’or et d’argent. Des rires s’élevaient d’on se sait où, ajoutant à ce tableau cette touche de gaîté si étrangère au lieutenant, qui, d’un air ahuri, observait le tout. Ses yeux se posèrent sur une large table disposée au milieu de la pièce sur laquelle reposaient toutes sortes de mets exquis et de boissons. Dans la cheminée se consumait un nouveau feu, chaleureux et éclatant. Partout, du lierre, du houx, du gui… Partout, cette ambiance de festivité qui s’était étendue et avait chassé l’habituelle morosité…
C’est alors que John aperçu le fantôme du Noël présent. Etendu sur ce qui semblait être des dindes, des oies, des porcs gras aux senteurs alléchantes, de la charcuterie, des gâteaux, des fruits… celui-ci, immense, un homme au sourire chaleureux, aux traits ridés par le rire, aux aspects de bon vivant, brandissait une large torche, aux allures de corne d’abondance.


- Approchez donc, mon ami ! Allez ! Je suis le fantôme du Noël présent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: *Angleterre* Un chant de Noël - Chez John Mayor   Mer 4 Avr - 12:37

John n'était plus vraiment étonné de rien à présent, et la transformation de son salon ne fut pas plus un émerveillement qu'un simple changement de plus dans cette nuit fantomatique. Il appréhendait plus ou moins ce qu'allait lui montrer ce nouveau fantôme si guilleret, si animé de joie. Le changement, quoiqu'encore peu perceptible, avait également commencé à opérer en John lui-même et chaque vision qui lui serait apportée le transformerait davantage et l'éloignerait un peu plus de l'homme qu'il avait été.
Comment, dans ces conditions, aurait-il pu ne pas avoir un peu peur ? Toute personne censée aurait ressenti pareille appréhension !


Bonsoir esprit. Vous êtes un bien singulier personnage. Je ne crois pas avoir un jour rencontré quelqu'un qui vous ressemble !

Et c'était bien vrai... Sans parler de l'accoutrement et de la taille étrange du fantôme, son sourire était quelque chose d'inconnu au lieutenant des Ténèbres. Avait-il donc passé si peu de temps avec des gens heureux pour s'étonner du rayonnement qui envahissait le visage de l'esprit ?
John désigna du doigt les victuailles et la joie qui émanait de la pièce.


Est-ce donc là tout ce qui fait la fête de Noël ? Peut-être finalement n'aie-je jamais rien compris à cette célébration !

Une pointe de regret perçait dans sa voix, une pointe de regret qui n'y serait pas née encore quelques heures plus tôt.

Esprit, conduisez-moi où bon vous semblera. Votre alter ego, l'esprit des Noëls passés, m'a emmené dans bien des endroits et m'a apporté une leçon qui semble tout juste commencer à porter ses fruits. Si vous aussi avez ce soir quelque chose à m'enseigner, il me faut en faire mon profit !

Et c'est ainsi que, résigné et presque soumis, John se remit entre les mains de l'esprit du Noël présent.
Revenir en haut Aller en bas
Halvard Stump
Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Nombre de messages : 57
Age Roleplay + Sorts : 82 ans Sorts 1 2 3
Date d'inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: *Angleterre* Un chant de Noël - Chez John Mayor   Lun 16 Avr - 15:30

L’esprit sembla satisfait, et laissa échapper un rire sonore qui raisonna dans la maison, ajoutant à l’allégresse qui y régnait déjà.

- Fort bien mon ami !

Les traits francs de l’esprit s’étirèrent en un large sourire chaleureux et, amorçant un mouvement pour se redresser, il s’avança, faisant voler derrière lui ses grands cheveux flottants.

- Touchez donc ma tunique !

A l’instant même où John s’exécuta, portant ses mains à l’habit de l’esprit, tout le somptueux décors qui les entourait s’évanouit dans un nuage sombre, et tout redevint silence… L’homme resta un moment immobile, observant son complice avec curiosité, attendant ses dires comme un enfant attendrait son histoire…

Le silence… Puis un léger tintement… Puis un autre. Les sens de John semblèrent se réveiller doucement. Un vent froid vint lécher sa peau, lui arrachant un frisson. Puis tout autour d’eux sembla s’animer dans une masse incertaine et bruyante. Ils étaient arrivés en ville, en plein milieu d’une rue. Le jour déclinait, et les nuages chargés de neige ne laissaient pas entrevoir la clarté du soleil. Les flocons tombaient abondamment sur le pavé déjà recouvert d’un épais manteau blanc. Partout, les gens s’activaient, et partout, tous semblaient heureux. Des hommes brandissaient leurs baguettes sur les paliers, faisant fondre le tapis glissant qui s’y était logés, menaçant de faire tomber les jeunes gens trop enjoués en ce jour de Noël. Sur les encadrements des portes avaient été fixées des branches de houx, des décorations colorées et chatoyantes. Des lutins accueillaient les passants en leur criant avec engouement un « Joyeux Noël », et d’autres s’amusaient à jouer dans les guirlandes disposées autour des arbres. Dans le tumulte, des voisins s’interpellaient de maisons en maisons, et se jetaient des boules de neiges. Des rires, des chants, des blagues, des sourires… Tout autour de John et du spectre n’était que bonheur et joie de vivre.

Des chants montèrent alors aux oreilles du lieutenant qui, d’un œil curieux, chercha autour de lui d’où cela pouvait bien provenir : un groupe d’enfants chantait joyeusement à quelques mètres des deux hommes. Un chant de Noël. L’homme, quelques jours auparavant, aurait eu vite fait de chasser ces gamins, les traitant avec rage jusqu’à ce qu’ils aient disparus au coin d’une rue ! Mais il resta pourtant à les observer, sans vraiment savoir comment réagir. Commençait il à apprécier Noël ?

Un groupe d’hommes passa aux côtés de John. Tous portaient dans leurs bras de larges paquets aux couleurs variées. Certains lévitaient même à leur flanc, suivant leur pas comme l’aurait fait un chien. Une femme, au milieu de ces personnes, tenait, elle, un énorme gâteau autour duquel s’activaient des créatures miniatures.

L’esprit observa ces êtres, son sourire s’agrandissant de plus belle à chaque fois que son regard rencontrait ces visages chaleureux. Il reposa alors son intention sur son compère et échappa un nouveau rire, satisfait.


- Regardez un peu, mon ami ! Toute cette gaîté ne vous donne t-elle pas envie !?

John ne répondit pas. Il paraissait obnubilé par ce tableau qui les entourait et, parfois, un léger sourire se dessinait au coin de ses lèvres. La joie ? L’esprit fit alors un signe au lieutenant, et tout deux se volatilisèrent dans un autre lieu…

Une horloge raisonna bruyamment, et son écho se répercuta dans un dédale de pierre, se mêlant à la musique, aux rires… L’esprit guida John, et ceux-ci arrivèrent dans une pièce somptueusement décorée pour Noël. Ils étaient à Poudlard.

Au coin du feu d’une cheminée, un groupe d’enfant jouissait des festivités de ce jour…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: *Angleterre* Un chant de Noël - Chez John Mayor   Lun 16 Avr - 15:46

Elwyn, à ton tour d'ouvrir un des tiens !

Le garçon dont les mèches blondes tombaient légèrement sur les yeux s'agenouilla près du sapin qui ornait la salle commune, non loin du feu de cheminée et des confortables fauteuils. Au pied de l'arbre se trouvaient un grand nombre de paquet, tous emballés dans de somptueux papiers brillants.
Elwyn chercha ceux qui portaient son nom.
Son nez se retroussa tandis qu'il s'apercevait que la plupart d'entre eux ne comportaient, sur leurs étiquettes, que le nom de ses camarades !


C'est pas comme si je m'attendais à quelque chose de la part de mon père !

Mais Elwyn se trompait. A l'autre bout du sapin, un cadeau avait été déposé par les elfes de maison. dessus y était inscrit son prénom, dans une écriture qu'il reconnut pour être celle de Lyzander.
Surpris, il alla chercher le cadeau - le plus petit de tous ceux qui s'étalaient là - et se rassit auprès de ses camarades pour l'ouvrir.


C'est quoi ? s'empressèrent de demander les autres.

Elwyn haussa les épaules.

Aucune idée. Un truc quelconque ! ais je m'en fiche un peu...

En fait, il ne s'en fichait pas vraiment. Il voulait seulement paraître indifférent aux yeux de ses camarades. Mais l'idée que son père ait pensé à lui pour les fêtes, et qu'il lui ait offert un cadeau, faisait pétiller ses yeux de bonheur.
Il déballa son présent, sans se soucier des discutions animées qui allaient bon train à côté de lui.
Dans la boite qui avait été recouverte de papier cadeau se trouvait une toute petite bouteille de liqueur à la myrtille très peu alcoolisée, une boisson dont raffolait le jeune homme.


Jamais j'aurais pensé...

Ses camarades se penchèrent au dessus de sa tête et observèrent la bouteille.

Tu nous fais goutter ?

Elwyn secoua ses cheveux blonds.

Non, je ne peux pas. C'est un cadeau particulier. Je préfère l'économiser.

Les autres poufsouffles ne trouvèrent rien à redire, d'autant qu'ils avaient déjà l'esprit totalement absorbé par un élève qui venait de découvrir dans ses présents une cape d'invisibilité !
Elwyn resta un peu à l'écart à partir de ce moment là, mais sur son visage, un large sourire s'était dessiné, en parfaite adéquation avec les chants de Noëls qui envahissaient la pièce et les lumières qui ornaient le sapin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: *Angleterre* Un chant de Noël - Chez John Mayor   Lun 16 Avr - 22:03

Les sens en éveille, John pénétra dans son ancienne école. Elle n'était pas telle qu'il l'avait laissé avec le fantôme des Noëls passés, elle avait changé, depuis le temps, et la salle commune où il se trouvait ne lui disait rien du tout. Mais ça restait Poudlard, et cet endroit était impossible à ne pas reconnaître.
Parmi la myriade d'enfants, d'adolescents et de "presque adultes" qui se trouvaient dans cette pièce, le regard du lieutenant des ténèbres ne fut retenu que par un seul : ce jeune garçon aux cheveux blonds qui lui retombaient en mèches sur le visage et qui ouvrait un cadeau à côté de ses camarades.


Je le connais.

John parlait plus pour lui-même que pour l'esprit qui se tenait à ses côté.

C'est Elwyn Irgémancie...C'est le fils de Lyzander.

Et le visage de John, rayonnant à peine un instant auparavant, s'éteignit avec une soudaineté désarmante.

C'est l'enfant que je lui ai ordonné d'assassiner...

John observa Elwyn ouvrir son cadeau et quand il vit ce que la boite contenait, il comprit aussitôt...

Seigneur, c'est ainsi qu'il a décidé d'accomplir sa tâche...

Alarmé, John, le nouveau John, celui dont le coeur s'ouvrait un peu plus à chaque minute, se retourna vers Halvard.

Esprit, il ne doit pas boire ce breuvage. N'y a-t-il pas moyen de l'en empêcher ?

Mais John savait qu'il ne pouvait pas interagir sur ce qu'il voyait. Il le savait sans même que l'esprit ait besoin de le lui expliquer.

Esprit, cet enfant, Elwyn, passera-t-il encore d'autres Noëls ? Survivra-t-il à ce qui l'attends ?

La gorge du lieutenant se nouait en attendant la réponse sans qu'il sache vraiment quel sentiment le menait à réagir ainsi ! Tout était si étrange pour lui à présent !
Revenir en haut Aller en bas
Halvard Stump
Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Nombre de messages : 57
Age Roleplay + Sorts : 82 ans Sorts 1 2 3
Date d'inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: *Angleterre* Un chant de Noël - Chez John Mayor   Jeu 19 Avr - 9:56

L’esprit observait la scène et, bien que son air de bon vivant demeura ancré sur son visage, il tourna un regard vide d’expression vers John.

- Je vois, à cet endroit où se tient Elwyn, une place vacante… Si mon successeur ne change rien à ces images qui sont l’avenir, l’enfant mourra. N’était-ce pas là ce que vous souhaitiez ?

Il répondit ainsi à John, d’un ton au travers duquel ne perça aucun sentiment. Le lieutenant déglutit et reporta son intention sur l’enfant. Regrettait-il ? Avant même qu’il ait pu ajouter quelque chose, l’esprit l’emporta dans un lieu tout autre, l’arrachant à cette réflexion sur le pauvre Elwyn que lui-même avait condamné et dont il venait de voir, en quelque sorte, le sort funeste.

La musique, les couleurs, les odeurs… Tout s’effondra en quelques secondes. Autour de John ne régnait plus qu’une ambiance sordide et glaciale. Sur les murs, plus aucune décoration. Dans les coins de la pièce, aucun sapin décoré, aucune table couverte de mets délicieux. Il ne fallut pas longtemps à John pour reconnaître le Repaire… Au fur et à mesure qu’il suivit Halvard dans les couloirs gris, il se rendit compte du vide et du silence lugubre qui régnait en ce lieu. Où étaient passés les chants de Noël, chantés à pleine voix, ou fredonnés timidement. Le houx, les guirlandes, les couronnes… Les sourires, les rires… Plus rien. Parfois, les deux compères croisaient des hommes à l’angle d’un couloir. Sur leurs visages ne s’égarait aucune joie, aucune lueur ne semblait pétiller dans leurs regards… Tout était si différent.

C’est alors que l’esprit s’immobilisa, soucieux, sûrement, que son acolyte amène son attention sur un point bien précis de ce tableau mort. John balaya donc la pièce du regard et s’arrêta sur un homme qui leur tournait le dos, accoudé à une table sur laquelle s’étalaient quelques accessoires et… Un flacon. Celui-là même qu’il avait aperçu quelques instants auparavant dans les mains d’Elwyn.

John reconnu Lyzander…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: *Angleterre* Un chant de Noël - Chez John Mayor   Jeu 19 Avr - 12:32

Lyzander se tenait accoudé à la table sur laquelle avaient été entreposés les chaudrons, fioles, ingrédients, appareil à distiller et mortiers...
Il préparait une potion. Mai pas n'importe laquelle.

Lyzander aurait pu utiliser ses dons de nécromencie pour arriver à bout de son propre fils, comme le chef des mangemorts le lui avait demandé... Mais il avait préféré une solution plus douce.

Un poison avait été enfermé dans plusieurs bouteilles de liqueur. Toutes seraient envoyées à Elwyn, jours après jours. Le poison à toute petite quantité n'aurait que très peu d'effet... mais sur le long terme, avalé à répétition, il finirait par plonger Elwyn dans un profond sommeil... un sommeil dont il ne pourrait plus jamais se réveiller.. un sommeil qui finirait rapidement par se transformer en mort !

Lyzander avait déjà préparé une dizaine de flacon et avait déjà pris le temps d'envoyer le premier comme cadeau de Noël.
Dans cette ambiance morne, où rien ne rappelait quel jour on était, il se retourna et alla chercher un nouveau flacon vide qu'il pourrait ensuite remplir, sur l'étagère au fond de la pièce.
Il se retrouva ainsi face à John, même s'il ne pouvait bien sur pas le voir !

Sur ses joues coulaient des larmes... les premières qu'il versait depuis des siècles. Mais il ne faillirait pas à sa tâche. Elwyn mourrait, puisque c'était ce qu'on attendait de lui... et John, à cette heure-là, devait être en train de payer chèrement cette demande !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: *Angleterre* Un chant de Noël - Chez John Mayor   Ven 20 Avr - 13:02

S'il y avait bien en endroit que John reconnaitrait entre mille, c'était le repaire des mangemorts, celui où il avait pendant silongtemps officié comme second de Voldemort, avant de se faire emprisonné comme un moins que rien à la prison d'Azkaban.
John aurait aimé y apercevoir son maître, mais seuls quelques uns de ses sujets arpentaient les couloirs mornes, sans vie, sans chants, sans couleurs... quel contrastes glauques par rapport à l'atmosphère festive qui régnait dans Poudlard !
Parmi ces nouvelles têtes sur lesquelles John aurait bien été incapable de mettre un nom, il aperçut un homme qu'il avait eu le temps de connaître avant de se retrouvé contraint de quitter son poste.


C'est Lyzander !

John se souvint des derniers mots qu'ils avaient échangé. C'était juste avant cette étrange nuit qu'il était en train de vivre à présent. Lyzander devait tuer Elwyn pour montrer sa dévotion envers John et Voldemort.

Pourquoi ne fête-t-il pas...

John ne finit pas sa phrase. Le nécromancien s'était retourné, le visage usé par les larmes, et laissait mieux voir ce qui se trouvait à la table où il s'affairait jusqu'à présent.
Le lieutenant comprit pour Lyzander avait l'air si mal en point. Il préparait l'assassinat de son fils. Le soir même de Noël. Et cet assassinat avait déjà commencé. John avait vu le garçon recevoir la première des fioles qui se trouvaient sur cette table.


Comment peut-on passer un si terrible Noël ? En suis-je réellement responsable ? Comment ai-je pu lui donner un ordre pareil ?

L'émotion s'emparait du coeur de John, les regrets avec elle. Les yeux ne pouvant se libérer de Lyzander, il parla, à l'attention du fantômes des Noëls présents.

Esprit, emmène moi loin d'ici, dans un endroit où il fait bon vivre et qui respire la joie ! Je ne veux plus en voir davantage dans ce lieu de ténèbres !

Aussitôt sa demande avait-elle été formulée que le monde autour de lui se mit à changer. Il se retrouva à l'intérieur d'une maison où guirlandes et bougies festoyaient en compagnie des bonnes odeurs de nourritures.
Dans un coin, près de l'âtre, se trouvait un couple, dont l'amour n'avait pas encore pris le chemin qu'il emprunterait des mois plus tard...

Ellana et Théotime étaient en pleine discussion.
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Silver
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 1411
Age : 27
Age Roleplay + Sorts : 34 ans sorts 1 2 3 4 MT1 SPE 1 2
Capacités Spéciales : Communion Clairvoyante - Occlumens - Force Accrue - 9 Nécromancies Affinité Mort et Sang -
Points Prestige : 3
Date d'inscription : 16/06/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
2292/2292  (2292/2292)
Points de mana:
2870/2870  (2870/2870)

MessageSujet: Re: *Angleterre* Un chant de Noël - Chez John Mayor   Ven 20 Avr - 14:24

Ellana était dans sa salle de bain et elle mettais des boucles d'oreilles, un peu de rouge à lèvre et du fond de teint, la voilà prête pour un joli repas. S'avançant dans la pièce principale, Théotime lui avait servi l'entrée aux chandelle, Ellana lui prit la main et le fixa du fond des yeux, un air envieux et joyeux, la soirée était belle et elle voulait en profiter au maximum. Cependant, malgré cette salade à la Grec qui était délicieuse, la sorcière avait une noire pensée qui lui trottait dans la tête depuis le début de la joviale soirée.

Hmmm c'est exellent Théo !
Comment dire, tu sais je suis allez voir John aujourd'hui, il était ... Comment dire, tellement froid et renfermé, je me demande si cet homme a encore un coeur quelque part ! Et quel désespoir de voir qu'un type qui aurait pu être bien mieux dans sa vie se détruit à ce point. Je l'avais invité tu sais, mais il n'a pas voulu venir. Il m'insupporte depuis, j'ai juste voulu lui apporter quelques notions de soutiens et de compassion, et voilà comment il me remerci, en me crachant au visage.


Ellana repporta son attention sur son assiette, quelque chose la tourmenté, mais elle ne savait pas quoi, aimait elle vraiment John ? En soit on ne pouvait pas le dire, la sorcière avait simplement encore une conscience malgré tout, bien qu'elle aurait aimé que celle ci demeure inexistante, elle ne pouvait l'ignorer. John lui avait été désagréable encore une fois, vieux et aigri, allait elle un jour finir ainsi ? Elle ne l'espérait pas mais comment s'en convaincre ? Ce n'était plus simple pour elle de penser à tout ça.

Excuse moi de parler de ça alors que nous sommes dans un moment heureux, mais il m'a vraiment deçu, je n'aimais pas cet homme avant, en même temps c'est lui qui m'a recruté, mais là vraiment j'aurais pensé qu'il se montrerais plus respectueux ... Théo, on ne me manque pas de respect sans conséquences ...

La sorcière prit une bouchée du délicieux plat qui lui remonta le moral, John était un idiot qui avait l'art de s'en prendre aux mauvaises personnes, il n'avait qu'à voir, il avait trouvé le moyen de finir en prison. Ce genre de personne faisaient rire Ellana, à prendre les gens de haut alors qu'ils étaient déjà bien bas ! Quelle ironie de la vie que ce genre d'avènement du plus faible.

Chéri tout est sublime, tu es un amour avec moi tu sais ? Tu es tellement patient, je suis heureuse qu'on passe enfin un moment ensemble, loin de la mort et des mangemorts, ça me détend un peu dirons nous. Puis c'est mieux au final que cette pourriture de Mayor ne soit pas là, son teint lividement écoeurant aurait gâché notre soirée et il nous aurait coupé l'appétit. Qu'il aille au diable !

Et Ellana n'en pensait pas moins, les choses bougeaient et le maître voudrait sûrement se débarasser de lui tôt ou tard ? Ellana ne devrait elle pas se montrer plus civique et lui rendre service ? Elle aurait au pire tout le temps de faire passer ça pour un accident ou un suicide... La soirée poursuivait son cours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/viewtopic.forum?p=42484#4248
Théotime Ronflet
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 176
Age Roleplay + Sorts : 23 ans sorts 1 2 3 SPE
Date d'inscription : 01/09/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
100/100  (100/100)
Points de mana:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: *Angleterre* Un chant de Noël - Chez John Mayor   Ven 20 Avr - 16:51

Théotime était dans la salle à manger, attendant sa douce Ellana. L’ambiance était calme, fraîche, et détendue.
C’est alors que la jeune femme pénétra dans la pièce, la mine resplendissante. Comment ne pouvait-on ne pas aimer noël ?!
Sa moitié lui fit tout d’abord part de ses ressentis à propos de son repas, ce dont Théotime ne resta indifférent.


Merci de tes compliments ! En tout cas j’ai tout fait pour que tu apprécies !

Elle continua ensuite la discussion sur John, et son refus quand à son invitation. Théotime savait que la jeune femme avait l’habitude de réagir au quart de tour lorsqu’une situation la tracassait. Il choisit donc de tempérer la situation.

Ne t’excuse pas ! Parler entraîne la fuite de sentiments néfastes et compromettants pour la suite de la soirée !
Je suis également déçu qu’il ne sois pas parmi nous ce soir car j’aurai aimé faire sa connaissance après tes dires précédents à son propos.


Il s’arrêta un court instant avant de reprendre.

Je ne crois pas qu’il faut parler de manque de respect. Personne ne sais ce qu’il se passe dans sa tête pour qu’il refuse de manger un si bon plat concocté par mes soins !
Plus sérieusement, je pense qu’il doit avoir ses raisons de ne pas être ici en ce moment.
Peut-être de la nostalgie, même si en général, c’est un truc de vieux !


Ellana prononça ces ultimes paroles de telle sorte que Théotime esquissa une grimace désapprobatrice.

Non ! Pas le diable enfin ! John Mayor ne doit pas être si écoeurant que cela, si ? Son teint, si livide comme tu dis, aurait peut-être pu se compenser par une pointe d’humour, ou de joie de vivre de sa part !

Théotime s’arrêta de parler sur ces notes d’optimisme, même si l’envie de rencontrer cet homme si décrit négativement par Ellana ne s’était tari.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halvard Stump
Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Nombre de messages : 57
Age Roleplay + Sorts : 82 ans Sorts 1 2 3
Date d'inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: *Angleterre* Un chant de Noël - Chez John Mayor   Mer 25 Avr - 20:41

L'esprit laissa le lieutenant observer la scène et souffrir des mots proférés par sa collègue de crimes. Il n'avait pas à s'interposer ou à commenter la scène. La scène se commentait d'elle-même !
Après avoir laissé John un moment à sa solitude, ses remords et son désarroi, l'esprit se rapprocha finalement de lui et posa sa main sur son épaule.


Pas besoin de vous torturer à cause de ce qui vient de se dire, n'est-ce pas ? Ne sont-ils pas tous deux de pauvres utopistes qui célèbrent une fête si dégoulinante de bons sentiments qu'elle vous en ferait vomir ?

L'esprit émit un rire faussement amusé, mais qui ne dérida en rien le lieutenant qu'il accompagnait encore pour quelques instants.
La pièce autour d'eux disparut et à la place apparut une cour entourant une petite église de quartier. Un endroit sombrement minable, et englué dans la brume qui flottait au dessus du cimetière voisin.


Il est temps pour nous de nous quitter. Le dernier des trois esprits dont je faisait partie viendra vous rendre visite au dernier coup de minuit.

Le regard de l'esprit et celui du lieutenant se tournèrent ensemble vers le clocher de l'église. Il était en effet à nouveau minuit !
Soudain, les cloches se mirent à retentirent.

Un coup.

Le lieutenant reposa ses yeux là où se trouvait l'esprit un instant auparavant.

Deux coups.

Celui-ci n'était déjà plus qu'une image floue, s'effaçant un peu plus à chaque seconde.

Trois coups.

Alors qu'il disparaissait totalement, sa voix se fit entendre une dernière fois avant de laisser John dans le froid de cette cour cléricale.

Quatre coups.


Allez, ami, et apprenez à mieux le connaître !

Cinq coups.

Qu'ils furent longs à venir les sept derniers coups de cloche que John dut attendre avant de voir arriver le dernier esprit qui le hanterait ce soir !

Et enfin...

Douze coups...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héréa
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5534
Age : 27
Age Roleplay + Sorts : Le temps ? La magie ? Ah !
Capacités Spéciales : Bien au-delà de votre imagination, bien au-delà de vos pouvoirs !
Date d'inscription : 17/06/2006

MessageSujet: Re: *Angleterre* Un chant de Noël - Chez John Mayor   Dim 29 Avr - 15:08

Douze,
Pas un de plus pas un de moins.
De la brume s’éleva de sous les pieds de l’homme, le froid se répandit, un violent courant d’air éteignit toutes les bougies. Le noir. Une pâle fumée grise apparut alors aux yeux de Mayor, prenant peu à peu la forme d’une mystérieuse entité. L’esprit du futur apparut devant John, dans un long ralliement qu’il ne comprenait pas. La créature se rapprocha de lui en lévitant, les tissus le recouvrant flottant dans les airs. Plus l’esprit approchait, plus John se sentait tomber dans un désespoir immense, lui faisant ressasser tous ses regrets, tous les événements précédents. La créature dans son élan stoppa net devant lui, relevant lentement du long de son corps une main visqueuse qui lui était destinée.


Prend cette main petit bonhomme, il est temps pour toi d’achever ton voyage. Ce que tu vas voir ne sera pas beau et ce que tu vas endurer ne sera pas doux. Il est temps à présent que je t’emmène.

L’esprit lui saisit la main et le tira contre elle, prenant une impulsion et une seule sur le sol elle s’envola avec John vers un monde futur. Sentant ses membres geler un à un, le mangemort pu se rendre compte de la douleur que l’on pouvait éprouver en allant dans le futur, il entendait des voix dans sa tête, et il lui semblait même parfois voir des images à venir, infligée par l’esprit qui voulait le sentir souffrir d’avantage de ses pêchés.
Tout d’un coup le vide disparu de sous les pieds de John, l’esprit avait atterrit lourdement et venait de le reposer à terre.


« -Tu es au courrant de la mort de ce clochard du mal ? »
« -J’en ai entendu parler, alors c’est donc vrai ? »


John entendait ces voix, elle semblait venir d’une pièce au bout de ce couloir sombre où l’esprit venait de le mener fièrement pour lui faire affronter cette première étape.
La lugubre créature lui passa sa main froide dans le dos et le poussa pour le forcer à avancer vers cette pièce où une discussion venait d’être entamée.


Vois à présent, écoute le futur te murmurer la tristesse de ta situation. Tu n’as pas encore vécu cela, et comme moi, tu dois en ressentir l’horreur, tout ne sera pas de rose sur la voix que tu t’es juré d’emprunter.

L’esprit pensait dans son coin, il s’éloigna un peu de John pour le laisser en paix dans la découverte de cette triste discussion, il ne le savait pas encore bien sur, mais elle le concernait.

_________________

- Il y a des secrets qui ne sont pas contés dans les livres pour enfants. Et des histoires qu'on ne peut leur lire -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: *Angleterre* Un chant de Noël - Chez John Mayor   Lun 30 Avr - 9:25

Quand le douzième coup de minuit retentit et que cette créature apparut devant John, il ne put être que parcourut du plus affreux des frissons. L'esprit des Noëls futurs n'avait pas seulement la forme du détraqueur, il en avait aussi le pouvoir, cette capacité à faire disparaître toute joie de la personne le côtoyant, à faire remonter à la surface de son être tout ce qui le rendrait malheureux, honteux ou effrayé !
Tremblant des pieds à la tête, John, incapable de se maîtriser, commença tout d'abord par reculer en voyant la main rachitique, recouverte de croûtes et de plaies, qui lui était tendue. Mais à peine avait-il entamé son mouvement de rejet que l'esprit lui attrapait déjà le poignet et l'entraînait dans les méandres du temps.
Incapable de prononcer un mot, John, croulant sous le poids de la culpabilité et de la terreur, se laissa transporter comme un vulgaire paquet de marchandises. De temps à autre revenaient dans sa mémoire les pires moments de sa vie : sa rupture avec la belle Akasha, sa solitude, son désarroi face à un Maître qui ne semblait plus très enclin à travailler dans les conditions que son lieutenant avait érigé... Mais à d'autres instants, c'était ses actes en tant que lieutenant des Ténèbres qui le torturaient autant si ce n'était pas plus qu'il avait torturé lui-même tant de personnes, parfois jusqu'à la résignation, et parfois jusqu'au meurtre.
John poussa un soupir de soulagement quand ses pieds touchèrent le sol et quand sa main fut relâchée par l'esprit des Noëls futurs.
Apparemment muet, l'entité se contenta de le pousser, et, alors qu'elle le touchait, un froid glacial s'empara de l'échine de John qui resserra son vêtement autour de lui.
Forcé d'avancer, il se retrouva bientôt dans la pièce juxtaposée au couloir.
Là se trouvaient quantité de monde, des hommes, en majorité, et que John avait déjà eu l'occasion de croiser auparavant.


Il y a beaucoup d'aurors, ici !

Leur discussion semblait animée, mais pas houleuse. On aurait dit qu'il célébrait quelque chose en cette journée de Noël, rien d'anormal, en principe, mais John se sentit tout de même intrigué. N'avait-il pas entendu parler d'un mort ? Comment ces hommes se voulant pures et bons pouvaient-ils fêter le décès de quelqu'un ?

-Si vous voulez mon avis, il n'a pas volé ce qui lui est arrivé !
-On dit qu'il est mort tout seul, même son Maître n'a pas eu envie de se déplacer !
-Et bien, c'est bien fait pour lui ! Resserres-moi un peu de ce vin, s'il te plaît !


L'homme qui venait de se faire servir leva son verre.

-A la disparition de cette crapule !

John se retourna vers l'esprit qui l'avait suivi et, réprimant le frisson d'effroi que lui inspirait la créature, tenta une question :

Esprit, quel est le pauvre bougre dont la mort semble si peu attrister ces hommes ?
Revenir en haut Aller en bas
Héréa
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5534
Age : 27
Age Roleplay + Sorts : Le temps ? La magie ? Ah !
Capacités Spéciales : Bien au-delà de votre imagination, bien au-delà de vos pouvoirs !
Date d'inscription : 17/06/2006

MessageSujet: Re: *Angleterre* Un chant de Noël - Chez John Mayor   Lun 14 Mai - 16:42

L’esprit des Noëls futurs observa John de la tête au pied, le fixant avec insistance et une profonde sournoiserie, elle était amusée par le fait que John écoute cette conversation sans même se douter que le mort dont ces aurors semblaient si fiers, c’était lui … L’esprit se rapprocha, lentement, et posa son doigt sur la tempe du mangemort, créant en lui une véritable douleur, causée par le désespoir. John Mayor se sentit légèrement mal, il avait à présent un mauvais pressentiment. L’esprit le saisit de nouveau, et, lorsque John se sentit enfin un peu mieux, il se rendit compte qu’il se tenait devant une maison sordide, où des êtres sinistres se battaient déjà pour les affaires de la personne morte, dont les aurors avaient fait mention. Héréa afficha une mine attristée, cependant sérieuse, droite. L’esprit poussa John à écouter de nouveau ce qui se disait.

« -Nous n’aurons plus jamais à nous soucier de lui ! Ni au repaire, ni nulle part ! Il nous a quitté et c’est tant mieux ! »

Dit un des macabres personnages qui se battait lui aussi pour les affaires.

« -HEY ! Ceci est à moi ! J’en garde droit ! Laissez donc cela bande de charognards ! »

Une vois s’éleva alors de derrière un buisson, et, dans un saut assez leste, une femme apparut aux yeux des charognards et de John Mayor. On ne voyait pas son visage car elle était encapuchonnée, mais sa silhouette devait sans doute lui être familière. La sorcière se mit légèrement en hauteur et s’adressa à tous ceux qui se trouvaient devant la maison.

« -Regardez vous ! Est-ce là l’image que vous voulez donner au maître ? »

Dit-elle d’un ton haineux.

« -Vous devriez avoir honte ! Il vient de perdre un bon élément, il va avoir besoin de nous, de chacun de nous, et ce soir, plus que jamais nous devons nous regrouper autour de lui. La perte de … Savez vous ce que cela veut dire ? Que la place est libre mes amis. »

La sorcière ricana d’un rire diabolique, puis, sans rien ajouter, elle disparu dans les tumultes de la rue, dans la peine qui émanait de cette maison, privée de son propriétaire, négligé par un laissé allé trop important, tas de ruines. L’esprit futur observa John, il semblait troublé. Cependant les discussions continuèrent un instant.

«-Vous avez entendu ce qu’elle vient de dire ? »
« -Et alors ! Ce n’est qu’une pauvre folle ! Pourquoi devrions nous l’écouter !? »


Un des deux hommes présent bouscula ce troisième.

« -Parce que cette femme a les faveurs du maître ! Elle n’a jamais raté aucune mission, c’est une tueuse à gage réputée, une légende ! Si on la laisse faire, ce pourrait être elle qui dictera les ordres après ce vieux bougre qui était là avant elle ! Vous allez permettre ça sans tenter d’avoir la place vous aussi ? »

Et sans rien ajouter, le mangemort disparu, les autres le suivirent, le silence revint. L’esprit du futur approcha de John, et lui déposa une main dans le dos, comme pour l’avertir qu’il ne fallait plus tarder ici, peut être, à présent, avait il compris de quoi il s’agissait ?

_________________

- Il y a des secrets qui ne sont pas contés dans les livres pour enfants. Et des histoires qu'on ne peut leur lire -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: *Angleterre* Un chant de Noël - Chez John Mayor   Ven 25 Mai - 9:54

Un soupçon d'effroi parcourut le lieutenant des Ténèbres. Il aurait été inexacte de prétendre qu'il ne se doutait toujours pas, à ce moment précis des évènements, de l'identité du défunt pour qui nulle âme n'était prête à verser une larme.
Mais John n'était pas encore prêt à l'accepter et à le supporter.
L'air hagard, il se tourna vers l'esprit et murmura, comme une prière.


N'est-il pas un endroit où la tendresse et la joie existent encore en ce monde ?

A son esprit revint la féerie et l'allégresse qui régnait dans Poudlard lorsqu'il s'y était rendu avec le fantôme des Noëls présents. Maintenant, John n'aspirait plus qu'à se remonter le moral en assistant à un Noël un peu plus heureux !

Esprit, emmenez-moi jusqu'à l'école de sorcellerie !

Aussitôt demandé, aussitôt fait. Mais l'école de sorcellerie Poudlard ne respirait aucunement la joie à laquelle John s'était attendu.
Il se trouvait dans la même salle commune où il avait fait irruption, un Noël plus tôt, lors du voyage avec l'esprit des Noëls présents. Mais les décorations semblaient plus ternes, les chants étaient absents, et aucun rire ne retentissait.
Quelques enfants étaient assis autour de la cheminée. Pas un n'essayait d'ouvrir les cadeaux qui semblaient s'être retrouvés délaissés au pieds du sapin.


"Ils ont bien fait de nous emmener au cimetiere. Même si c'était triste !"

Un sanglot retentit quelque part dans la pièce.

"L'endroit qu'ils ont choisi est très joli..."

Oh non, s'exclama le lieutenant des Ténèbres, Elwyn...

"Elwyn aurait adoré les vols de canards juste au dessus du lac qu'on peut apercevoir depuis sa...", l'élève ne put prononcer le dernier mot.

"Pourquoi il a fallut que ça arrive juste avant Noël ?" rajouta un autre garçon, à moitié en pleurs.

"C'est la vie, on n'y peut rien..."

Et personne ne trouva plus rien à ajouter. Des yeux de John s'écoulèrent quelques larmes, des larmes qu'il ne se serait jamais attendu à verser ne serait-ce que quelques heures plus tôt, avant la venue des esprits !

Rentrons, esprit. demanda-t-il d'une voix déchirée.

La salle commune de Poudlard se brouilla, et John se sentit de nouveau soulevé dans les airs par son guide. Mais quand ses pieds re-touchèrent le sol, il n'était toujours pas chez lui.
Il reconnut un peu plus loin la petite église où l'avait quitté l'esprit des Noëls présents. Mais il se trouvait maintenant à l'entrée du cimetiere à côté de l'église. La brume stagnait à la hauteur des tombes, donnant un effet fantasmagorique à l'atmosphère.


Que dois-je voir à présent ?

John savait que cette visite devait être en rapport avec le mort dont il avait entendu parlé auparavant... le premier, pas l'infortuné Elwyn qu'il fallait à présent laisser reposer en paix, à jamais... non, l'autre, dont la découverte du nom risquait fort de chambouler John au plus profond de lui-même !

Dois-je vraiment y aller ?

John attendait un signe, n'importe lequel, de la part de la créature qu'il avait été contraint d'accepter pour guide.
Revenir en haut Aller en bas
Héréa
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5534
Age : 27
Age Roleplay + Sorts : Le temps ? La magie ? Ah !
Capacités Spéciales : Bien au-delà de votre imagination, bien au-delà de vos pouvoirs !
Date d'inscription : 17/06/2006

MessageSujet: Re: *Angleterre* Un chant de Noël - Chez John Mayor   Mer 30 Mai - 18:51

Héréa observa le pauvre homme désemparé, mais, hélas, pour que ce voyage ne soit pas gâché et que les effets soient totalement assimilés, il fallait que Mayor affronte l’ultime épreuve de son périple. Un air peu solennelle l’esprit du futur lévita lentement entre les tombes, jusqu’à tournoyer autour d’une seul, dans une danse frénétique et répétitive. L’espace d’un instant, on aurait pu croire que l’esprit honorait quelqu’un, mais en réalité, il avait peu à peu écarté la brume qui cachait une inscription qui ne devait pas être épargnée.

-John Mayor-


L’esprit fit alors un mouvement soudain, l’espace d’un instant on aurait pu croire que l’on entendait à travers le vent un rire diabolique, fantomatique et déstabilisant. L’esprit se délecté d’une fin aussi attrayante, sans pour autant cesser de soutenir son but, approchant plus que jamais du terminus indéniable. Une fois John arrivé au plus profond de sa peine, au plus profond de ses regrets, il émit quelques souhaits que l’esprit ne pouvait à présent plus lui refuser. Mayor avait donc compris où le mènerait sa vie, le voyage touchait à sa fin. Cependant, avant toutes choses, l’esprit libéra quelques mots inattendus.

Il te reste une chance de finir cette soirée en toute convivialité, à l’Eglise où nous nous tenons toi et moi, au sommet du clocher se trouve un foyer …La ravissante Mort y a élu domicile, tu trouveras tout en haut le réconfort que tu souhaites … Bonne chance John Mayor.

Sans ajouter mot, un coup de vent fit rage, bientôt l’esprit ne serait plus, bientôt l’histoire sera finie …On ne puit affirmer ce qui s’est passé ce soir là, personne ne pourra prouver que l’esprit des Noëls futurs se tenait bien là, devant cette tombe qui peu à peu ne serait plus qu’un souvenir prenant pour le bras droit du seigneur des ténèbres. Mais au plus profond de lui, Mayor devait savoir que ce n’était pas un avertissement à la légère, traitement de faveur ou seconde chance ? Qui pouvait bien savoir ? Dans la tête de Mayor qui revenait peu à peu de son périple, la voix continuait de retentir, ces mots qui lui avait parlé d’un foyer chaleureux, où deux amoureux étaient encore à table …

_________________

- Il y a des secrets qui ne sont pas contés dans les livres pour enfants. Et des histoires qu'on ne peut leur lire -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: *Angleterre* Un chant de Noël - Chez John Mayor   Ven 1 Juin - 16:24

John avança vers la tombe au dessus de laquelle l'esprit flottait. Le nom qu'il y lut, son propre nom, lui extirpa un cri d'horreur et de compréhension. Il ne s'était pas trompé, c'était bien de lui qu'il s'agissait, c'était bien lui ce pauvre infortuné que personne, même ses compagnons d'idées ne pleuraient !

Ses jambes semblèrent lâcher sous son poids et il se retrouva à genoux, devant sa propre pierre tombale.

Aux pieds de l'esprit, aux pieds de son tombeau, John, sanglotant comme jamais il n'avait sangloté, prit la parole d'une voix déchirée et tellement différente de celle qu'il utilisait autrefois, qu'on aurait presque dit un autre homme :

Est-ce là une vérité inébranlable ou seulement les ombres de ce qui pourrait advenir ? Y a-t-il un moyen de changer ce nom inscrit sur la pierre ?

Ses yeux se levèrent vers l'esprit, son regard se fit soudain plus clair.

J'ai compris esprit, j'ai compris la leçon... Je dois changer si je veux que le futur que vous m'avez montré change lui aussi...
Esprit, croyez-moi, je vais changer, à partir d'aujourd'hui, je vivrais dans le passé, le présent et le futur... et j'honorerais mon prochain ainsi que l'ambiance des fêtes de Noëls...


Oh, esprit, dites moi qu'il n'est pas encore trop tard !

La voix du fantôme lui arriva comme un écho. John ne comprit pas vraiment ce que cela signifiait, mais il comprendrait... Il n'en était remis à l'esprit des Noëls futurs et il savait qu'il pouvait avoir toute confiance en lui !

Bientôt les larmes brouillèrent le regard de John et lorsqu'il laissa tomber son torse contre le sol, ce ne fut pas la terre qu'il sentit sous ses mains, mais le contact plus chaleureux du parquet.


John se releva d'un bond. Il était chez lui. Dehors, l'aube pointait à peine le bout de son nez.

Qu'est-ce que... Je suis vivant ? Mais quel jour est-il ?

Il courait dans toute la maison, aussi guilleret et joyeux qu'un enfant ouvrant ses cadeaux de Noëls.
Il arriva devant une drôle d'horloge suspendue au dessus d'une cheminée du premier étage. Elle annonçait l'heure et le jour, mais le tout dans un style si sombre que jamais on n'aurait pu croire que ce jour qui se levait était celui du 25 décembre !


Le 25 décembre... Alors les esprits ont réussi à tout faire en une nuit... Ils sont surprenants ! Et il faudra que je change cette horrible horloge.

John recommença à marcher de long en large, de large en travers, à sauter, à trépigner.

Mais pas maintenant ! Non, d'abord, je dois rattraper ce qui est rattrapable.

Moins d'une demi-heure plus tard, John sortait emmitouflé dans ses plus beaux atours, au milieu des rues anglaises où la neige tombait à nouveau.
Il avait auparavant pris le temps de rédiger une lettre pour Lyzander, lui expliquant qu'il devait renoncer à sa mission et une autre pour Elwyn lui racontant que le cadeau qui lui était parvenu n'avait pas été envoyé par son père mais par un intrus et qu'il ne devait pas y toucher... dans cette lettre-ci avait été rajouté un présent, censé, quant à lui, être de la part de Lyzander : un petit flacon ensorcelé qui ne se viderait jamais, et, surtout, qui ne contenait aucune goutte de poison !


Un transplanage et une marche à pieds plus tard, John montait les escaliers qui le mènerait jusque chez Ellana.

Mrs Silver... Seriez-vous assez charitable pour accepter à un pauvre imbécile de revenir sur sa parole et de réveillonner avec vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Silver
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 1411
Age : 27
Age Roleplay + Sorts : 34 ans sorts 1 2 3 4 MT1 SPE 1 2
Capacités Spéciales : Communion Clairvoyante - Occlumens - Force Accrue - 9 Nécromancies Affinité Mort et Sang -
Points Prestige : 3
Date d'inscription : 16/06/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
2292/2292  (2292/2292)
Points de mana:
2870/2870  (2870/2870)

MessageSujet: Re: *Angleterre* Un chant de Noël - Chez John Mayor   Dim 3 Juin - 13:48

La sonnette avait retentie, et la sorcière s’était élevée, elle savait déjà qui était derrière lorsqu’elle posa sa main sur la poignet. John ayant la sienne dessus également, la sorcière absorba en une décharge nette toute sa mémoire, tous ses souvenirs. Une décharge surgit alors du fer, et elle tomba un instant assise. Reprenant son souffle elle se releva vite, attendant qu’il frappe une nouvelle fois. Elle ouvrit alors lentement la porte, le fixant de son regard bleu argenté qui n’avait pas encore quitté ses yeux. Petit à petit, la lueur disparue, le regard d’Ellana redevint noir et inexpressif. La sorcière, un sourire machiavélique sur les lèvres ne dit rien aux paroles de John et lui fit signe d’entrer.

« Mrs Silver... Seriez-vous assez charitable pour accepter à un pauvre imbécile de revenir sur sa parole et de réveillonner avec vous ? »

Les derniers mots du condamné, comment pouvait il savoir alors qu’il parlait avec Théotime en rigolant en toute folie que la femme qui allait lui chercher son verre de champagne y mettrait dedans la trahison. Lui tendant la mort liquide, la sorcière vint prendre appuis sur les épaules de Théotime en lui donnant un baiser froid, le baiser d’une femme qui s’apprêtait à commettre un acte impardonnable, ça allait pourtant si bien à Ellana … Levant le verre, son sourire était plein de tendresse et de chaleur, les dernières minutes de John Mayor serait parfaites.

Levons le verre à Noël, levons nos verres à l’amour et à l’ambition, levant nos verre à demain, qui sait lesquels d’entre nous y survivrons.

Un petit « cling » retentit alors qu’Ella tapait son verre contre celui de John, petit à petit le temps semblait s’être ralentit, le cœur battant elle jouissait du moment fatidique, une chaleur vive, celle de la vengeance enivrant ses pensées. L’heure était venue, John commençait à avaler quelques gorgées du breuvage. Petit à petit, le visage du mangemort pâlit, le regard pétillant d’une lueur de tristesse, il réalisait ce qui était en train de lui arriver. Alors qu’il vivait ses dernières minutes en suffoquant, Ellana se rapprocha doucement de lui et lui prit la main, avançant ses lèvres délicates jusqu’à ses oreilles pour lui faire un murmure tendre.

Ca ne s’arrêtera jamais, ce n’est pas en te laissant vivre que tu changeras, John, tu as fait ton temps, je dois te tuer ce soir. Tu ne voyais donc rien ? Le message des esprits était clair, le nom sur cette pierre devait apparaître, personne n’aurait pu le changer, c’était pour te préparer voilà tout … Le futur doit demeurer inchangé.

Puis se redressant, le vieux sorcier lui serrait la main de plus en plus, sous le mal du poison, il fléchissait lentement sous le regard de Théotime qui devait avoir compris ce qu’Ellana venait de faire. La vie était ainsi, certaines choses devaient avoir lieux, certains moments sont durs, mais seul ceux qui s’en relèvent son méritant de survivre, ça n’était pas le cas de John. Il avait fait son temps. Avant de décoller ses lèvres du creux de l’oreille du mangemort, elle libéra quelques dernières paroles.

Je te souhaite bonne chance dans l’autre monde, le jugement dernier ne te fera aucun cadeau, ta destination n’a plus de surprise pour toi, damné. Crève à présent.

John ferma les yeux lentement, Ellana avait accomplis sa tâche. Se redressant face à Théotime, elle lui adressa un petit sourire, une larme venait de couler le long de sa joue mais elle ne tentait pas de la cachait. Elle n’était pas émue, elle pleurait de la haine soudainement retombée, la sorcière venait de mettre un terme à un désire profond et incontrôlable, elle avait tué le bras droit du seigneur des ténèbres. Qui prendrait sa place alors ? Elle ne le savait pas encore, mais quelque part dans la brume, la nouvelle de la mort de Mayor allait se répandre lentement. Alors que Ella descendait les marches de l’église avec le corps sur le dos, elle transplanta au beau milieu d’un parc, le plus magnifique qui soit de nuit, celui où elle avait rencontré Théotime. Posant John qui semblait paisible sur la verte pelouse au pied de la petite étendue d’eau, elle regarda le ciel. Ce n’était pas la fin de tout, pour la sorcière c’était une nouvelle aventure qui commençait, et, pour ne pas en dire d’avantage, elle commençait maintenant.

MORSMORDRE !

Reculant d’un pas, elle déposa un petit baiser sur la joue froide du mangemort au dessus duquel gisait la lumière verte. Elle n’aimait pas utiliser le morsmordre, mais elle savait que personne n’enquêterait sur un empoisonnement entre deux mangemorts, Ellana savait que personne ne pleurerait John, la tueuse savait aussi que sa mort ferait la une du lendemain, que lorsque les sorciers achèteraient le journal, ils se réjouiraient tous de la mort du bras droit du seigneur des ténèbres. Mais alors qu’ils auraient le sourire aux lèvres en lisant ces quelques mots venant d’elle-même, elle jouirait de leur ignorance, le pire allait venir promptement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/viewtopic.forum?p=42484#4248
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: *Angleterre* Un chant de Noël - Chez John Mayor   

Revenir en haut Aller en bas
 
*Angleterre* Un chant de Noël - Chez John Mayor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Chez Madame Guipure, prêt-à-porter.
» Autre point de vue de John Maxwell pour la defense d'Haiti
» Is Starvation Contagious? By John Maxwell
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» visite chez le gynéco

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Vaste Monde :: Autres lieux du Royaume-Uni-
Sauter vers: