AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un roi sans divertissement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Axel Kalyll
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1880
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 26 ans sorts 1 2 3 4 MT1-2-3
Capacités Spéciales : ...
Créature : Humain, ou quelque chose dans le genre
Points Prestige : 8
Date d'inscription : 06/07/2009

Profil du Sorcier
Points de vie:
1960/1960  (1960/1960)
Points de mana:
2420/2420  (2420/2420)

MessageSujet: Un roi sans divertissement   Lun 18 Jan - 13:50

Il y a déjà quarante ans, dans une petite maison de la banlieue londonienne, une famille modeste de sorcier attend un heureux évènement.  Cela faisait plusieurs années que Donald et Abigail Weiss essayaient d’avoir un enfant, sans succès. Etre enceinte fut une bénédiction pour la jeune femme, qui savait dès le jour où elle l’apprit qu’elle aimerait particulièrement cet enfant. Et c’était le jour J, une sage-femme appelée de Sainte-Mangouste pour assister à la naissance était présente, le père avait spécialement pris un congé et attendait, anxieux, dans le salon, écoutant avec attention le moindre bruit à l’étage. Les hurlements de sa femme lui glacèrent le sang pendant de longues heures, puis vint le silence.
Son enfant est né.
Maintenant il court, montant les marches quatre à quatre pour retrouver sa femme et son fils, car oui c’est son fils, il le sait, un fils ! Il ouvre la porte à la volée, s’élance, et s’arrête net.

Mon dieu, quelle horreur.
Son fils est une abomination.

L’enfance du petit George fut difficile. Toute sa vie il fut rejeté par son père. Sa mère l’aimait toujours, mais elle était impuissante face à son mari, et ne savait défendre son fils. Il était constamment moqué, hué, battu, le bossu binoclard, l’ingrat, la cause de tous les tourments. Et par-dessus le marché, il n’était pas fichu de se servir correctement d’une baguette. Au point où le père regardait parfois sa femme avec suspicion, s’imaginant qu’un tel déchet ne pouvait pas être de lui. Alors elle prenait les injures et les coups autant que son fils, car c’était de sa faute après tout, tout était de sa faute.  Puis vint Poudlard, à la grande surprise de tout le monde, le gamin sans talent y fut appelé. Bien sûr, ce ne fut pas une grande réussite pour lui. Il n’était pas un cracmol, mais ses capacités magiques étaient loin d’être suffisante pour suivre le niveau de l’école. Il bataillait constamment pour y arriver, mais rien n’y faisait, il était simplement mauvais. Les quolibets et railleries étaient monnaies courantes, même à l’intérieur de sa maison. Et au fond de lui, il laissait croître une haine intemporel envers  tous ces sorciers qui le traitaient comme un moins que rien. Bien entendu, pour éviter les autres et tromper la solitude, il passait tout son temps libre à la bibliothèque, assis dans un coin entouré de livres. Non pas que ça le passionnait, mais il pouvait au moins passer de longues heures tranquilles. Son excellente mémoire lui permettait de retenir la moindre information qu’il lisait, et déjà, à 11 ans, il en savait plus sur le monde de la magie que la plupart des septièmes années. Ainsi, quand il eut l’âge de travailler, après avoir raté tous ses ASPICs excepté deux, il eut le choix entre deux professions : professeur d’histoire de la magie ou d’étude des runes. Le moins ennuyant étant le premier, il commença ainsi une longue vie monotone, enseignant sans passion une histoire qu’il connaissait bien, mais avec grande difficulté, car les élèves et les autres professeurs ne l’aimaient pas, et lui de même. A leurs yeux il n’était que le bossu binoclard, mais lui, quelque part au fond de lui, il savait que tous, oui tous, un jour le regretterait.


Retournons à notre époque, dans le petit village qui jouxte Poudlard, premier pas des élèves dans le monde de l’apprentissage et du travail. Ce week-end, les élèves, tous pour l’évènement exceptionnel qu’était le bal annuel d’hiver, y avaient passé la journée et une bonne partie de la soirée. Tous étaient rentrés tard dans la nuit de samedi à dimanche, contents mais fatigués. Et tous dormaient profondément en ce dimanche matin ensoleillé. Enfin, presque tous. Une petite équipe à l’air grincheux marchait aux premières lueurs de l’aube en direction de Pré-au-lard, suivant, le pas lent, le concierge, Jinx Rowel, qui ne semblait pas particulièrement heureux non plus d’être ici de bon matin. La raison ? Ils avaient été pris en pleine bagarre dans l’arrière salle des 3 Balais. Peut-être participaient-ils, peut-être étaient-ils simplement au mauvais endroit au mauvais moment, mais toujours était-il qu’un professeur était venu, avait vu, et décidé. Sanction immédiate, tous allaient le lendemain matin même venir nettoyer l’intégralité du bar après la joyeuse fête de leurs compagnons. Et ils devaient le faire silencieusement, avec vigueur, avec le contrôle vigilant de leur concierge.

Leur matinée fut pénible, tous bâillaient à outrance et semblaient fonctionner au ralenti. Une bien longue et bien ennuyeuse matinée. Peu avant midi, l’arrivée d’un homme dans tous ses états vint les distraire de leur occupation. Il était vêtu d’une robe de sorcier de basse qualité, avec une grosse cape en laine marron, et de la neige sous les bottes. Son visage était émincé, avec une longue barbe hirsute, qui lui donnait un air de trappeur.

« Bon sang Rosmerta, c’est à n’y rien comprendre. Trois fois que je vais à Poudlard pour livrer au directeur les produits qu’il m’a demandé hier, trois fois que je me retrouve à revenir au village, sans rien comprendre de ce qu’il vient de m’arriver. Et v’là que j’y retourne, et v’la que ça recommence. Et surtout, à mi-chemin, d’ordinaire, j’entends les gamins qui hurlent et qui courent, comme tous les gamins quoi, parce que c’est l’heure du repas et que beaucoup sont déjà dans le parc. Et bien là, rien, pas un bruit, le silence complet. J’ai même pas vu une lueur au château quand je l’ai aperçu. Une seconde après j’étais devant ta porte, j’ai pas compris pourquoi. Je te le dis, moi, il se passe un truc pas normal au château !
- Allons, Greg, ne dis pas de sottises. Ils sont restés à l’intérieur, c’est tout.
- Mais puisque je te dis qu’il y a pas  une lumière, pas un mouvement. Je sais ce que j’ai vu, je fais ce chemin tous les jours, j’ai l’habitude, je sais ce qui est normal, et pas normal. Moi je reste pas ici, ça sent le roussis jusque-là. »

En parlant, il plaça vigoureusement sa main droite jusqu’à la pointe de son nez. Puis il tourna les talons et disparut sans demander son reste.

« Bon, ça ira les enfants, vous pouvez partir. Et pas de sottises la prochaine fois, j’aime pas qu’on vandalise mon établissement. Et n’écoutez pas Greg, il divague un peu parfois. »
Elle ferma alors rapidement la porte derrière la petite troupe.


HJ : voilà le début de l’histoire. Vous jouez un des élèves punis, à tort ou à raison. Je vous guiderai dans l’histoire, en faisant jouer les autres personnages et en vous décrivant les scènes successives. Une règle importante : vous ne pouvez décrire que ce que vous voyez, et c’est toujours moi qui décris les scènes en premier lieu, les évènements qui ont lieu et les objets éventuels que vous trouvez. Ceux d’entre vous qui ont des capacités spéciales sentent que quelque chose de bizarre arrive, comme si votre pouvoir vous échappait. Vous devez rester ensemble et décidez en rp quelle voie prendre. Pour le moment, trois choix s’offre à vous. Vous pouvez prendre le chemin de l’école, sur votre gauche, rattraper l’homme qui s’en va hâtivement, sur votre droite, ou décider d’un commun accord de flâner dans pré-au-lard. Si certains joueurs veulent venir en cours de route, partez du principe que vous êtes là depuis le début et que vous vous contentiez de suivre. Ce scénar étant en réalité alternée, l’état scénaristique de vos personnages importe peu. Vous êtes simplement élève dans un Poudlard normal, qui ne souffre d’aucune guerre et d’aucun conflit. Vous pouvez jouer l’enfance d’un adulte, vous pouvez vous connaître ou non, vous pouvez développer une biographie alternative de votre personnage ou non. Simplement, suivez ce que font les autres, la priorité scénaristique étant au premier qui répond. Le but étant de s’amuser, tant que les rps sont cohérents et que vous suivez mes indications, vous êtes libres. Wink

Jinx, si tu préfères jouer un élève, préviens moi par mp et j'édite. Commencez par vous introduire, et c'est parti !

_________________

Rien n'arrête un vent qui souffle, un esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Jinx Rowel
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 818
Age : 21
Age Roleplay + Sorts : 21 ans sorts 1 2 3 4 SPE 1 2
Capacités Spéciales : Duellisme (2) / Hyper-sécrétion d'adrénaline (1) / Occlumancie (1)
Créature : Humain
Date d'inscription : 24/11/2010

Profil du Sorcier
Points de vie:
880/880  (880/880)
Points de mana:
800/800  (800/800)

MessageSujet: Re: Un roi sans divertissement   Lun 18 Jan - 15:56

Le concierge ruminait intérieurement. Tout en martelant le sol du hall d'entrée de petits pas frénétiques afin de ne pas attraper froid aux pieds, Jinx Rowel maudissait intérieurement chacun des élèves arrivant un à un. Certes être engagé en temps que concierge à Poudlard avait toujours une idée qui l'avait emballé, mais se réveiller à cette heure un dimanche matin ...

 Lorsque toute la petite troupe fût au complet, ils entamèrent le voyage jusqu'à Pré-au-Lard. Tous marchaient d'un pas lent dans la neige d'un blanc immaculé. Le ciel était grisâtre et l'atmosphère lourde. Dans leurs petits yeux brillaient encore les étoiles de la veille, d'avoir pour la plupart passé la meilleure soirée de l'année. Le bal d'hiver est toujours un moment particuliers. Les esprits sont alertes à chaque petits signes, les regards se cherchent et les lèvres s'effleurent en dansant jusque tard. Mais en dessous de ses ces petits yeux où l'ont lisait encore l'émerveillement de la veille se dessinaient d'énormes cernes. Certains d'entre-eux arboraient même des yeux au beurre-noir, la bagarre d'hier soir au Trois-Balais avait laissée des marques ...

Ils arrivèrent enfin au Trois-Balais. Même si Jinx n'était pas censé faire aussi les corvées, il avait extrêmement froid et se réchauffa en aidant le petit groupe grâce à de vigoureux coups de balais. De toute manière, le plus tôt ils auraient fini, le plus vite il serait de retour au château. Mais lorsque le tenancier arrivât complètement décontenancé par les évènements dont il était témoin, Jinx lâcha immédiatement le manche avant de réfléchir intensément aux paroles de l'homme.

Quelque chose de louche se passent là-bas ... Pas d'élèves dehors, à cette heur-ci tout le monde devraient être entrain de faire des batailles de neiges, et cette histoire d'amnésie répétitive, ça ne me dit vraiment rien qui vaille.


Très bien, merci pour ta patience Rosmerta, on ne les y reprendra je m'en assurerais personnellement. N'est ce pas ?Le petit groupe d'élèves ne daignait répondre avec entrain.N'EST-CE-PAS ?Chacun des élèves lâcha un pauvre "oui" faiblard.
En arrivant à l'extérieur, Jinx ajusta son col afin que le froid ne lui morde pas le coup et se retourna vers le petit groupe.


Bon ! Allez on retourne au château maintenant, je pense que chacun d'entre nous a envie de passer du temps avec ses amis, et puis de toute manière Pré-au-Lard n'est pas censé être accessible aux élèves aujourd'hui ; en route !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/presentations-et-biographies
Caleb Roarch
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 727
Age : 24
Age Roleplay + Sorts : 14 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Fourchelangue (2)
Créature : Humain ?
Date d'inscription : 23/02/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
1340/1340  (1340/1340)
Points de mana:
1410/1410  (1410/1410)

MessageSujet: Re: Un roi sans divertissement   Lun 18 Jan - 17:14

- Doucement clochard, t’as beau nous faire la nounou, si on a pas envie d’y retourner au château, autant profiter encore d’un moment à Pré-au-lard, c’est l’occasion !

Caleb, comme la température de l’hiver, du fait d’avoir dû se réveiller à une heure blasphématrice un dimanche matin, était d’une humeur glaciale. C’était osé, Jinx pourrait croire qu’il ne souhaite que chercher des ennuis, le fait est qu’il n’avait plus de parent, que son père dormait tranquillement dans une geôle d’Azkaban, chaque sortie proposé à Pré-au-lard était presque inaccessible pour lui. Il saisissait donc chaque opportunité d’y rester, bien qu’il n’agisse pas forcément de la meilleure manière pour y parvenir, il n’allait tout de même pas se rabaisser à Jinx et à lui obéir au doigt et à l’œil parce que môssieur avait eu un emploi de ramassage de poubelle.

Son visage et ses nouvelles balafres lui faisaient mal. Il se rappelait que trop bien s’être battu une énième fois avec Dakeyras et de n’avoir encore une fois ni gagné ni perdu. Et dire qu’il avait presque passé un bon moment en lançant des sortilèges de feu ou de glace pour soit brûler les robes des filles ou geler les costards des garçons. Le gryffon, par son honneur absent, l’avait attaqué par l’arrière mais en regardant son visage, il n’était juste pas le seul à plaindre.
Cependant, outre ces discordes de bas étages, les dires de Greg étaient un poil alarmant. Flemmarder était une chose, se renseigner sur cette affaire en était un autre. De plus, même s’il n’aimait pas l’ancien préfet des rouges, il devait s’avouer que leurs décisions prenaient toujours à peu près le même tournant. Le serpent se corrigea donc.


- Désolé, en fait, je suis plutôt partant pour rentrer au château.

_________________

D'un simple regard, la mort nous sépare.
La lumière est aveuglante, elle l'a toujours été. Il faut la détruire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake Woods
Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Nombre de messages : 84
Age : 19
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sort 1 2
Capacités Spéciales : Souffleur de métal
Date d'inscription : 19/04/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
500/500  (500/500)
Points de mana:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Un roi sans divertissement   Lun 18 Jan - 17:28

La soirée avait été des plus exquises pour une fois. Il n’y avait pas de bal de cette sorte en Chine, j’y avais pris un petit plaisir à y participer. Amanda De Montmartre, migrante de BeauxBatons vers Poudlard chez les Poufsouffle avait été ma délicieuse cavalière. Tout se déroulait bien, j’allais conclure, du moins la phase du baiser premier quand les coups résonnèrent près de nous lorsque nous arrivâmes à Pré-au-lard.

Encore eux…

Je m’excuse Amanda, peut-être devrions nous nous voir un peu plus tard ?

Elle me fit part d’un charmant petit oui orné d’un sourire prometteur puis s’en alla.

Aujourd’hui. Pourquoi je suis là ? Ma sale manie de devoir vouloir intervenir ! Si j’avais su, je les aurais laissé s’entretuer !! J’ai tout raté et Amanda me fait la gueule. C’est eux les clochards.
Tout de même, je sentais que malgré la décision logique et professionnelle de Jinx, Caleb avait cette pointe de curiosité dans les yeux, signe que les propos de Greg firent mouche à ses oreilles. Les miennes ? Mais si je prenais part à tout ce qui ne me regardait pas, je serais libre de toutes emmerdes ne me concernant pas à la retraite ! Mais je n’avais aucune objection.


- C’est ok pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axel Kalyll
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1880
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 26 ans sorts 1 2 3 4 MT1-2-3
Capacités Spéciales : ...
Créature : Humain, ou quelque chose dans le genre
Points Prestige : 8
Date d'inscription : 06/07/2009

Profil du Sorcier
Points de vie:
1960/1960  (1960/1960)
Points de mana:
2420/2420  (2420/2420)

MessageSujet: Re: Un roi sans divertissement   Lun 18 Jan - 18:06

Le groupe prit donc la direction du château, mais arrivés à mi-chemin, ils eurent l’étrange sensation qu’il devait retourner à pré-au-lard pour quelque chose de très important, un objet oublié, quelqu’un à voir, ou même simplement la notion que leur place, à l’instant précis, était là-bas. Ils avaient eu le temps d’apercevoir la silhouette du château, qui semblait de si loin vieux et abandonné, sans aucun signe d’une quelconque activité. Avant qu’ils aient pu avoir la moindre pensée supplémentaire, leurs pas les avaient naturellement guidés sur le porche des 3 Balais.

Autour d’eux, le village était désormais vide. L’homme à l’aspect de trappeur qu’on appelait Greg avait disparu, et pas un chat ne se baladait dans les rues. La porte du bar était fermée à clé. Les magasins n’étaient bien entendu pas ouverts, les commerçants profitant de leur dimanche. Seule une lueur émergeait de chez Derviche et Bang, indiquant probablement la présence du propriétaire. Le groupe, n’ayant pas pu approcher l’école, se retrouvait donc au milieu d’un village quasiment désert, démunis et désorientés. Il leur fallait trouver un moyen de retourner à Poudlard.




HJ : après l’étrange sensation éprouvée en allant à Poudlard, que je vous encourage à décrire (similaire au sort repousse-moldu), vous reprenez donc vos esprits et devez décider quoi faire pour comprendre ce qu’il se passe et pénétrer le château. Vous pouvez vous diriger vers le magasin ouvert,  essayer de rentrer par effraction dans un des magasins fermés (Gaichiffon, Honeydukes, La Tête de Sanglier, Les Trois Balais, Magasin de plumes Scribenpenne, La Poste, Salon de thé de Madame Pieddodu, Zonko), aller vers la cabane hurlante, ou encore vous diriger hors du village vers la gare ou les barques que vous avez utilisées lors de votre arrivée à Poudlard.

Je ne sais pas si elle est correcte, mais on va se baser sur cette carte :



_________________

Rien n'arrête un vent qui souffle, un esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Jinx Rowel
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 818
Age : 21
Age Roleplay + Sorts : 21 ans sorts 1 2 3 4 SPE 1 2
Capacités Spéciales : Duellisme (2) / Hyper-sécrétion d'adrénaline (1) / Occlumancie (1)
Créature : Humain
Date d'inscription : 24/11/2010

Profil du Sorcier
Points de vie:
880/880  (880/880)
Points de mana:
800/800  (800/800)

MessageSujet: Re: Un roi sans divertissement   Lun 18 Jan - 18:48

Doucement clochard, t’as beau nous faire la nounou, si on a pas envie d’y retourner au château, autant profiter encore d’un moment à Pré-au-lard, c’est l’occasion !

Jinx lança un regard assassin au jeune Serpentard, toujours prompt à renier son autorité. Il était vrai que le concierge, en sa qualité de jeune arrivant et d'ancien élève fraichement admis au sein du corps éducatif, avait beaucoup de mal à asseoir son autorité, notamment à la maison Serpentard. Il ne daigna pas répondre directement au jeune garçon, préférant usé du peu de pouvoir qui lui était conféré.

J'enlève dix points à Serpentard ... Vous avez d'autres remarques dont vous aimeriez nous faire part, Roarch ? Non ? C'est ce que je pensais.

Le petit groupe marcha lentement vers le château. Si loin ... Jinx n'avait jamais remarqué que la route était en pente raide, ses pas dans la neige se faisaient lourds, sa respiration s'accélérait, il suffoquait. A aucun moment sa volonté de retourner à Poudlard n'avait faibli dans son esprit, et pourtant leurs pas semblaient encore une fois (encore une fois?) converger vers Pré-au-Lard. Il s'arrêta quelques secondes, posant ses mains sur ses genoux, essayant tant bien que mal de recouvrer ses capacités respiratoires. Lorsqu'en relevant la tête, il découvrit à une centaine de mètres la bâtisse des Trois-Balais, son corps relâcha une pression secrètement conservée, et ses poumons recommencèrent à fonctionner normalement.

Messieurs, je ne sais pas ce qui se trame autours de nous mais je n'aime pas ça. Le froid n'as jamais été aussi mordant, mes pas sont lourdw et malgré le fait que j'ai utilisé ce chemin des dizaines de fois dans ma vie, nous nous retrouvons encore ici ...

Sans s'en apercevoir, Jinx avait laissé s'installer en lui pendant la marche un sentiment de vide, de froid. Si n'était pas sûr de se trouver dans un endroit protégé par des accords encore plus vieux que lui, Jinx aurait pensé que des détraqueurs aient pu rôder en pleine journée à Pré-au-Lard. Impossible ...

Je propose que nous décidions d'un commun accord où nous allons nous diriger? J'ai beau être le plus vieux ici, mes sens me jouent des tours et je préfères une décision concertée plutôt qu'arbitraire. Sortez vos baguettes jeunes gens, et restez sur le qui-vive. Pour ma part, je pense que si nous voulons trouver des réponses, ce sera à la cabane hurlante que nous les trouverons. Les commerçants comme les élèves semblent avoir disparus, qu'en pensez-vous ? Roarch, Woods ?

Jinx était légèrement nerveux. Frileux de la première heure, il sortit sa baguette mais ne voulant pas montrer sa faiblesse aux jeunes gens, utilisa un sortilèges informulé sur sa propre personne. Calor ... ... Aucun effet. Pour la première de sa vie, Jinx eu peur de voir ses pouvoir à jamais disparaitre. Il essaya alors en sortilège formulé.Calor !

Un léger sentiment de chaleur l'enveloppa, la magie était faible en cet endroit. Pas inexistante, mais d'une faiblesse alarmante ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/presentations-et-biographies
Caleb Roarch
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 727
Age : 24
Age Roleplay + Sorts : 14 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Fourchelangue (2)
Créature : Humain ?
Date d'inscription : 23/02/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
1340/1340  (1340/1340)
Points de mana:
1410/1410  (1410/1410)

MessageSujet: Re: Un roi sans divertissement   Lun 18 Jan - 21:38

Caleb ne tiqua pas quand des points furent enlevés. Ca ne représentait pas grand-chose à ses yeux puisqu’il ne passerait pas toute sa vie à Poudlard. Peut-être devrait-il juste essayé de ne plus être un sale petit trou du cul colérique et insolent. La réalité alternée a toujours des effets incongrus sur les gens, nous verrons si l’effet persiste une fois de retour à la réalité.
Jinx avait probablement raison. Il n’avait jamais pu emprunter mainte fois ce chemin. Mais même le vent semblait anormalement inexistant. Peut-être que sa vision reptilienne lui permettrait de détecter cette sensation qui semblait tous les toucher.





Qu’est-ce que ..

Impossible de changer de vue. Là, les propos de Jinx avaient toute son attention. Il sortit sa baguette prudemment.


- Je suis d’accord, le fait est que nous ne savons rien et que la seule personne qui avait un peu d’information à disparu. Peut-être que Greg avait une livraison très spéciale à faire à Poudlard …

Ce n’était pas histoire de brasser l’air pour passer le temps. Il avait compris ce que Jinx comptait faire en suggérant la cabane hurlante. Il avait entendu assez d’histoire à son sujet.

- Mais quelque chose nous empêche d’aller au château, qui sait si cette magie ou je ne sais quoi nous empêchera d’y aller qu’importe notre itinéraire. On a donc le choix de retenter Poudlard ou d’aller chercher à Pré-au-Lard. J’avoue que ce qu’il se passe me donne bien envie de retourner au château à présent.

_________________

D'un simple regard, la mort nous sépare.
La lumière est aveuglante, elle l'a toujours été. Il faut la détruire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jinx Rowel
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 818
Age : 21
Age Roleplay + Sorts : 21 ans sorts 1 2 3 4 SPE 1 2
Capacités Spéciales : Duellisme (2) / Hyper-sécrétion d'adrénaline (1) / Occlumancie (1)
Créature : Humain
Date d'inscription : 24/11/2010

Profil du Sorcier
Points de vie:
880/880  (880/880)
Points de mana:
800/800  (800/800)

MessageSujet: Re: Un roi sans divertissement   Mar 19 Jan - 8:50

Tout en se dirigeant vers la cabane, Jinx baissait la tête et ruminait ses pensées. Tout en regardant ses pieds martelant le sol cotonneux, il essayait tant bien que mal de se remémorer ses cours de défense contre les forces du mal. Vimaire devait forcément avoir mentionné quelque chose, de même que Kalyll. Il devait bien résider au find fond de sa mémoire l'image d'une page d'un bestiaire quelconque ...
Quelle créature ou quel enchantement pouvait être si singulier ou puissant au point de faire diminuer (d'absorber ?) à ce point l'essence magique d'un lieu tel que Poudlard, ou ses environs ?

De tout temps, Pré-au-Lard était habité d'une puissance magique palpable pour les sorciers sachant mettre de côté leur perception des six sens communs, ne cherchant dans l'air que les bribes d'une magie pure et douce. Le froid aidait parfois Jinx à se concentrer, mais à ce moment précis, il était impossible de discerner quoi que soit.

Ils marchèrent quelques minutes, se battant contre le vent et le froid qui les agressait de ses griffes acérées. Le visage de Jinx était rouge et son nez coulait abondamment, tout comme ceux des élèves derrière lui. Il se retourna rapidement et cria aux élèves le suivant :


Regarder jeunes gens, la cabane se trouve à quelques mètres !Il lui semblait que les mots prononcés seraient emportés par le vent bien au-delà des montagnes derrière la cabane ... En s'approchant de la construction de bois branlante -donnant l'impression de pouvoir s'écrouler à chaque nouvelle bourrasque de vent-, Jinx serra encore plus fort sa baguette, aiguisant sa vue grâce à un sortilège de vision. Lynxovisio !

Son sens fût bien moins acéré qu'il n'aurait dû l'être. Même s'il bénéficiait à présent d'un faible zoom, Jinx ne discernât âme qui vive aux alentours.

Pourtant ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/presentations-et-biographies
Axel Kalyll
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1880
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 26 ans sorts 1 2 3 4 MT1-2-3
Capacités Spéciales : ...
Créature : Humain, ou quelque chose dans le genre
Points Prestige : 8
Date d'inscription : 06/07/2009

Profil du Sorcier
Points de vie:
1960/1960  (1960/1960)
Points de mana:
2420/2420  (2420/2420)

MessageSujet: Re: Un roi sans divertissement   Mar 19 Jan - 10:41

La troupe prit donc la direction de la cabane hurlante, sans vraiment savoir ce qu’ils allaient y trouver. Il y a longtemps, elle avait gagné son nom par les hurlements qu’on y entendait certaines nuits, pui un jour plus rien. Elle n’en resta pas moins un lieu hanté dans le folklore du village, et personne ne s’en approchait à moins de cent mètres. Ils ne croisèrent pas une âme qui vive.

Elle était complètement délabrée et ne semblait même pas tenir debout. Toutes les entrées et sorties étaient obstruées avec de massives planches, cloutées grossièrement, mais qu’aucune force ni magie ne semblait pouvoir déplacer. Il fallait chercher avec attention un moyen d’y pénétrer.  On pouvait voir que l’étage de la cabane, a priori inaccessible, était bien moins fermé, et certaines fenêtres en bois étaient percés de trous suffisamment grands pour y faire entrer un animal, ou un homme particulièrement fin.

Si quelqu’un avait eu le courage d’y pénétrer, il aurait été très surpris par l’endroit. Car le délabrement extérieur faisait place à un petit salon duveteux, avec une cheminée éteinte, quelques fauteuils, et une collection impressionnante de livres. Sur certaines étagères, on pouvait voir une panoplie d’objets étranges qui semblaient venir de très loin, et de lieux très divers. Dans un coin de la salle, une trappe était parfaitement visible. Tenter de l'ouvrir ne fonctionnerait malheureusement pas.


A côté de ce qui devait servir de porte d’entrée, une fine chaine d’acier pendait du mur, avec un anneau au bout de la taille d’un doigt. La porte était en bois massif sublime, bien entretenu, les fenêtres n’étaient pas barricadées mais ne donnait pas sur la cour. Au contraire, chacune montrait un paysage différent de tel pays lointain, ou un groupe de créatures étranges.



HJ : petit ajout : si vous avez l'intention d'utiliser la magie, il y a de fortes chances qu'ici, ça ne marche pas très bien. Des sorts fats à moitié, ou qui s'interrompent d'un coup, ce genre de chose. Wink
edit 2 : si vous parvenez à rentrer, vous pouvez bien entendu faire demi-tour, fouiller la pièce ou tenter d'ouvrir la trappe.

_________________

Rien n'arrête un vent qui souffle, un esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Jinx Rowel
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 818
Age : 21
Age Roleplay + Sorts : 21 ans sorts 1 2 3 4 SPE 1 2
Capacités Spéciales : Duellisme (2) / Hyper-sécrétion d'adrénaline (1) / Occlumancie (1)
Créature : Humain
Date d'inscription : 24/11/2010

Profil du Sorcier
Points de vie:
880/880  (880/880)
Points de mana:
800/800  (800/800)

MessageSujet: Re: Un roi sans divertissement   Mar 19 Jan - 20:04

En arrivant aux abords de la bâtisse branlante, Jinx décida de se protéger du vent en s'abritant du côté Sud. Jetant un regard autours de lui, tout n'était que ballet de neige dansant au gré du vent. Les flocons se laissaient porter, ici et là on pouvait apercevoir des débuts de petites tornades avant que les bourrasques ne cessent soudainement, faisant retomber les paillettes de neiges mollement sur le sol, comme par magie ...

Le concierge entreprît de détailler la cabane hurlante. Le bois qui la composait était très ancien, l'épreuve des années avaient laissée des marques distinctes. Touchant la matière brune du bout de ses doigts froid, Jinx fût frappé par sa température agréable. Etonné, le jeune homme entreprît de poser complètement sa main d'un blanc cadavérique contre cette matière chaude et noueuse. Il caressa le bois brut, avant de précipitamment la retirer en constatant qu'une écharde s'était plantée dans son index. Il la retira d'un coup sec et plongea son doigt dans sa bouche, un goût boisé mêler à des glaçons emplît sa bouche ; ce n'était pas si désagréable.


Messieurs, il y a de la chaleur dans cette cabane ! Je ne sais pas vous, mais je compte bien savoir d'où elle vient ! Regarder là-haut, vous avez vu la taille de ces ouvertures ! Avec tout le froid qui peut s'y engouffrer, il y a forcément quelqu'un à l'intérieur au vue de la chaleur qui transpire à travers les murs !

Pointant sa baguette sur lui-même, Jinx prononça le sortilège d'arrachné-paedia. Il s'accrocha au bois, évitant les parties qui semblaient pourries. Il ne devait y avoir que trois mètres qui le séparait de l''ouverture, cependant à mi-chemin, il sentît une fatigue l'envahir. Encore une fois, le sentiment de perdre tout contact avec la magie le submergeait, et le préfet eut l'impression d'être un enfant jeté à la mer en pleine nuit. Juste avant que le sort n'arrête de faire effet et qu'il n'eut fait une chute lourde en contre-bas, le sorcier attrapa à la hâte le rebord de l'ouverture de justesse.

Heureusement, le sentiment de fatigue n'en était pas vraiment un. Le fébrilité qu'il avait ressenti était comparable à une chute de tension lorsque l'on se relève trop vite, désagréable, mais passagère. Suspendu au dessus du vide, Jinx rangea tant bien que mal sa baguette dans son pantalon avant de se hisser des deux mains et de rentrer la tête dans l'ouverture. Poussant sur ses jambes, il donnait des coups de pied en l'air pour se hisser à l'intérieur. Ho non, c'est pas vrai ! Non non non non non, non, NON !


Il avait beau battre des pieds et agripper le sol de toute ses forces, le bassin de Jinx ne voulait pas rentrer par l'interstice qui se révélait trop petit pour lui. La situation, non sans être comique, voir trivial, grenait au plus haut point le préfet. Lui qui ne pouvait imaginer la scène, un spectateur au dehors pouvait admirer son arrière-train suivi par ses jambes musclées battant l'air de manière compulsive. On apparenterait presque cela au soubresaut d'un poisson hors de l'eau, quoi qu'il en soit, le préfet était bel et bien coincé. Hurlant de l'intérieur de la cabane, il ne prît pas le temps de détailler de décoration, trop occupé à s'égosiller pour que les élèves le sortent de là. Il ne pouvait même pas se sortir de cette situation lui-même, sa baguette étant coincé entre le sol et son ventre, prête a craquer sous son pied si il forçait trop. Il faudrait la joue fine ...

Mais sortez moi de lààààààààààà ! Je suis coincé nom de Dieu ! Je vous préviens que si je reçois ne serait-ce qu'un seul sortilège mal venu sur mon cul, j'enlèverais cinquante points à la maison de celui qui le lance ! Allez, non mais c'est pas c'est pas possible d'être aussi empoté !

Mais avec le vent qui soufflait sur la cabane hurlante, les élèves du dehors comprenaient-ils seulement ce que Jinx leur criait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/presentations-et-biographies
Blake Woods
Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Nombre de messages : 84
Age : 19
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sort 1 2
Capacités Spéciales : Souffleur de métal
Date d'inscription : 19/04/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
500/500  (500/500)
Points de mana:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Un roi sans divertissement   Jeu 21 Jan - 20:12

Sentant la confiance qu’avait Jinx en lui-même, j’avais suivis sans faire d’histoire, les autres options s’avérant toutes aussi hasardeuses que celle qu’on avait empruntée, si l’on se trompait, nous changerions d’itinéraire, voilà tout. Le vent froid s’insinuait à l’intérieur de mes vêtements sans permission, faisant frémir tous les pores de ma peau. J’appuyais vivement un bras sur mon ventre pour extraire l’air. Plus nous nous rapprochions de la cabane hurlante, plus il faisait étrangement froid.
Le concierge, prenant toutes les initiatives, finit se coincer dans l’une des ouvertures possibles. Ses jambes gigotaient dans tous les sens, frappant chaque mince flocon de neiges ayant à sa portée. Pendant un instant, Caleb et moi, nous nous tûmes. Mais la tension était trop forte, comment résister ? Cette euphorie, prête à exploser comme lorsqu’on débouche une bouteille de champagne, la sensation du bouchon juste avant d’exploser était similaire à celle que nous ressentions. On se regarda puis nous pouffions de rire.


«  - Le Sectum Sempra !
- T’es fou, tu veux te faire renvoyé ?! Puis t’as pas le niveau ! Expelliarmus plutôt.
- Ouais bof, Bombarda ?
- T’as un soucis sérieux, Petrificus totalus, c’est déjà mieux.
- Je réitère mon : bof …
- Bon et bien pendant que tu choisis, je vais voir les entrées, je prends à droite.
- Ok, je prends à gauche.


Nous nous séparions, faisant le tour de la maison mais tout était bloqué et barricadés ! Les fenêtres, les portes à notre portée. Et tenté de les retirer s’avérer être aussi dur que de raisonner un troll. Nous revînmes sous Jinx et nous nous assîmes en tailleur.

- Rien de mon côté.
- Pareil pour moi et impossible de trouver une entrée.
- Faut croire que Jinx a eu l’instinct de vouloir escalader dès le premier coup.
- Ouais regarde où ça l’a mené !
- C’est pas grave, au moins il nous a donné de précieuses informations.
- Toi aussi t’as remarqué que la magie ne fonctionnait pas bien ?
- Oui, et plus on s’approche de l’entrée, moins elle a l’air d’être présente.
- Y’a vraiment quelque chose de louche alors.
- Ouais, on ferait bien d’aller vérifier ça. Utilisons le même sort, apparement, il ne fonctionne plus à peu près aux alentours de Jinx, je monte en premier, si j’arrive à m’accrocher à ce rebord avant que la magie ne se stoppe, tu pourras t’accrocher à moi et te balancer jusqu’à l’ouverture là-bas.
- Ca me semble bien, allons-y !


Je sortis ma baguette. J’avais un peu peur avec mon plan, j’étais déjà moins réceptif à la magie que la plupart des autres sorciers, si la magie s’amenuisait ici aussi, cela risquait de virer à la catastrophe. Je me jetais le sort d’arachno-paedia et commençai à grimper suivit de Caleb. Jinx nous avait tracés l’itinéraire à suivre pour éviter le bois mort, probablement rongés par les termites et les rouages du temps.
Soudainement, je sentais l’apesenteur en dessous de moi, le sort commençait à s’éteindre, j’avais presque atteint l’ouverture où était coincé Jinx. Je jetais un bref coup d’œil en bas, il n’y avait pas d’autres endroit où je pouvais m’accrochais.

Désolé Jinx …

Je me sentis glisser dans le vide. Je me raccrochais à ce que je pus trouver sans vraiment regarder ce que c’était. Mais, en entendant ce hurlement qui semblait venir de la cabane ou du plus profond tréfonds inimaginable et innommable des enfers, je constatais que j’étais agrippé à son caleçon.

Merde …

Mais je tenais bon !


- Accroche toi à moi, balance toi et tu devrais atteindre l’ouverture là-bas !!

Je craignais que mes mots s’envole dans le vent mais Caleb avait l’air de suivre mes instructions. A chaque balancement de Caleb fixé à mes jambes, j’entendais les hurlements inhumains qui menaçaient l’équilibre du monde, mais ce que nous faisions était bien plus important. Caleb avait atteint l’autre ouverture et m’intimait de me balancer et le rejoindre. Je m’exécutais donc. Puis je me fis la réflexion que cette position, être attaché au calbut de Jinx comme seule option inévitable à une chute peut-être mortelle, n’était peut-être pas la plus confortable pour l’ancien préfet. Les hurlements accompagnaient chacun de mes gestes jusqu’à ce que j’entre enfin dans la cabane hurlante. Plus un bruit.

Etrange …


- Que se passe t-il ?
- Rien, j’entendais des hurlements puis à présent, plus rien.


Je continuais. La pièce ne reflétait tout bonnement pas l’état délabré que donnait extérieurement la cabane. Il y avait à l’intérieur tout ce qu’un luxe de manoir pouvait trouver, je passais devant cette bibliothèque impressionnante puis, sous un râle menaçant, nous nous retournâmes. Le buste d’une créature méconnaissable. Les yeux étaient presque sortis de leurs orbites, il grognait, de la bave s’échappait abondamment, la sueur n’arrangeait rien ni l’expression meurtrière qui s’en dégageait. Caleb pouffa de rire. Et je me rendis compte.

- Jinx ?

Je retins tout ce que je pus pour ne pas rire avant de l’extirper de ce traquenard. Une fois debout, je ne pus dire un mot sur ce qu’il s’était passé. Etait-ce lui qui poussait ces cris à terroriser psychologiquement les enfants de façons indélébiles jusqu’à leurs morts ?
Je m’échappais, faignant d’observer la salle mystérieuse. Un tableau arborant des créatures étranges retint mon attention avant que Caleb lui, ne mette un doigt dans un anneau suspendu au plafond.


- Non attend, tu ne devrais pas … !

HJ : Bon j’avoue Jinx, j’ai un tantinet décrit un poil d’action de ton perso, si jamais ça te gêne, dis le moi x)

edit Axel : Oh faites que ça ne dérange pas Jinx, oh faites que ça ne dérange pas Jinx Prière

edit :Tes prières ont été entendus mon enfant, ça ne le dérange pas What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axel Kalyll
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1880
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 26 ans sorts 1 2 3 4 MT1-2-3
Capacités Spéciales : ...
Créature : Humain, ou quelque chose dans le genre
Points Prestige : 8
Date d'inscription : 06/07/2009

Profil du Sorcier
Points de vie:
1960/1960  (1960/1960)
Points de mana:
2420/2420  (2420/2420)

MessageSujet: Re: Un roi sans divertissement   Ven 22 Jan - 8:42

Lorsque Caleb tira l'anneau, un grognement sourd, suivis d'une série de clic et de clac se fit entendre. Quelques secondes après, la porte en bois massif donnant sur l'extérieur s'ouvrit dans un lent grincement, tout simplement.

Les créatures magiques observées par Blake ressemblent à des femmes, la robe verte et le manteau gris, la longue chevelure tombant avec légèreté dessus. Séduisantes lorsqu'on ne les fixe pas, on remarque néanmoins après une étude attentive qu'elles ont le visage émincé et les yeux rouges. Lorsqu'il en regarde une dans les yeux, elle prend soudainement le visage d'un spectre qui fonce sur lui, la gueule ouverte dans une plainte terrifiante, avant de disparaître.


HJ : je vous laisse continuer le rp, la salle, bien que richement fournie, n'est pas excessivement grande. Il y a bien une centaine de livres et plusieurs dizaines d'objets magiques. Tenter d'ouvrir la trappe en l'état vous causera une forte brûlure au niveau de la poignée.

_________________

Rien n'arrête un vent qui souffle, un esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Caleb Roarch
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 727
Age : 24
Age Roleplay + Sorts : 14 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Fourchelangue (2)
Créature : Humain ?
Date d'inscription : 23/02/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
1340/1340  (1340/1340)
Points de mana:
1410/1410  (1410/1410)

MessageSujet: Re: Un roi sans divertissement   Sam 23 Jan - 21:38

Après s’être introduit sous le glas de puissant hurlement, Caleb aida Blake à le rejoindre puisque Jinx paraissait coincé. Ils entrèrent puis, sursautant de terreur sous un grognement à glacer le sang, ils virent une effroyable créature prisonnière d’un pan de mur. La salle était chaude et l’air menaçant ressemblerait presque à la menace vengeresse d’une grand-mère. Oui parce que pousser mère-grand dans les orties est très marrant mais une fois qu’elle se relève, la bougre est en colère. Les cheveux en pétard. La verdure ayant fusionné avec son anatomie. Le venin d’ortie s’étant incorporé dans les pores de sa peau modifia sa physionomie. Et ses yeux témoignant une colère si noire et si pur à votre égard quand bien même vous feriez partie de son sang. Elle n’aurait aucune pitié, sans once de regret, elle vous séquestrerait, vous découperait, vous torturerait jusqu’à ce que le venin d’ortie soit purgé de son organisme, si les anticorps daignaient faire leurs travails.

Vous visualisez ce regard de mort ? Parce que Caleb oui et aussitôt il comprit.

Il pleura de rire en reconnaissant le préfet. Il aida néanmoins ce dernier à sortir de ce guêpier avec le sourire le plus sournois et carnassier dont il pouvait disposer. Comment ne pas rire face à une telle situation.   Blake s’enfuyant à la poursuite d’indice pour ne pas être frappé par la vengeance de mère-grand Jinx, Caleb lui ne put s’empêcher de glisser un petit :


- Tu sais Jinx, tu auras beau faire le fier avec ton nouveau titre mais ça, ce que nous venons de vivre tous ensemble, ça justifie amplement la perte de tous les points de la maison Serpentard et tu sais quoi, on les perdrait avec plaisir si on pouvait voir ça tous les jours ! Et le seul regret que j’ai, c’est que nous soyons dans une réalité alterné dont nous n’avons pas conscience, c’est pourquoi tu ne prendras pas part de cette phrase, et que donc, lorsque je retournerais à moi dans le monde réel, j’aurais probablement oublié cela … ééééééh moi je vais par là.


Lui aussi s’enfuit avant de subir une quelconque agression de la part de l’ancien préfet. Blake s’indigna d’une petite peur en regardant un tableau, quand à lui, il fixa une chose étrange dans la pièce, un anneau suspendu. Comme si leur part de bizarerie n’était pas suffisante, il faisait face à une étrangeté peu commune.

Qui viendrait foutre un anneau en l’air ?

L’envie de mette un doigt dans cet orifice était trop prenante. En se souvenant de son passé fictif en réalité alterné, il mettait des doigts partout ! dans des anneaux, dans des portes, dans des trous de chaussettes, dans des oreilles, dans des nez, mais la fois où il visa un des orifices digestifs de la prof Kunga Namdal, il l’avait senti raide passer. Cette passion/pulsion devait être sevré. Mais comment ? Sur le moment, il ne vit qu’une phrase se dessiner dans son esprit.

Combat le mal par le maaaaaaaaal !

Des gouttes de sueurs perlaient à foison, Louis de Funès (paix à son âme) serait fier de cette performance de sueur, et son front brûlait sous le coup de l’indécision. Il y mit un doigt.
C’était ainsi.
Inévitable.
Prévisible.
Faible.
Capotage.
Youhou.
J’ai mis un doigt dans un anneau gné
C’po comme ci il en avait H24 à un de ses annulaires.

Bref. Je m’égare. Musique d’ambiance : Ouais, celle-là !

A cet instant-là, Blake s’indigna :  «  - Non attend, tu ne devrais pas … ! », Jinx semblait vouloir dire aussi quelque chose du haut de ses cordes vocales complètement défoncé à l’eau de javel et à la paille de fer. Ben oui, le javel s’incorpore mieux. Mais trop tard. Un grincement lourd, dans un mélange de stridence et de rauque, se produisit suivit d’une série de cliquetis aussi long, semblait-il, que la quête de la réponse de la vie. (C’est 42, tout le monde sait ça). Tous tournèrent la tête vers l’origine du bruit et dans un profond sentiment partagé d’une peur ultime de l’inconnue, ils hurlèrent tous, subodorant un danger immense venir.

Le vent s’infiltra et l’extérieur se dessina.


- Ouuuuuuf .. C’était .. comment dire .. nan j’vais rien dire.


Il enleva son doigt de l’anneau. Il prendrait peut-être bonne douche en rentrant, s’il arrivait à rentrer à Poudlard un jour ? Parcourant les étagères, il fut intrigué par la quantité d’objet diverses qu’elles contenaient. Prenant un objet dans les mains, il s’affala sur un des fauteuils en face de la cheminée. Il sortit sa baguette. Peut-être qu’un feu viendrait contenir le froid intrusif. Il lança un sort qui se perdit dans le vent mais une étincelle vint tout de même embraser le bois sec.

Quand tout à coup …

_________________

D'un simple regard, la mort nous sépare.
La lumière est aveuglante, elle l'a toujours été. Il faut la détruire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Strange
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 104
Age : 19
Age Roleplay + Sorts : 17 ans sorts 1 2 3
Date d'inscription : 26/06/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
300/300  (300/300)
Points de mana:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Un roi sans divertissement   Dim 24 Jan - 23:22

Pourquoi fallait-il toujours qu'elle se fourre dans le pétrin ?

Alice soupira un énième fois : Caleb l'agaçait. Cessera-t'il un jour de se comporter comme un gamin écervelé ? Pas étonnant qu'un Gryffondor ait voulu faire cesser son petit jeu immature. Cependant, tous deux avaient dépassé les limites. Elle promena son regard sur les chaises cassées et les tables renversées. Il était clair que ces deux là ne pouvaient se sentir, l'intervention du Gryffondor ne partait sûrement pas que d'une intention de justice. Un bon moyen de régler des comptes. Quelle drôle d'idée. Ils avaient gâché sa soirée, et grâce à eux, elle se retrouvait de corvée de nettoyage. Merci les gars ! Elle fusilla du regard le petit Serpent, qui en retour lui renvoya un sourire narquois. Cet énergumène n'avait jamais de problème de conscience et ça ne faisait qu'accentuer un peu plus l'exaspération de la jeune femme. Ses coups de balai se faisaient plus ou moins violents, suivant les reproches plus ou moins violentes qu'elle adressait mentalement au gamin. A force d'insultes silencieuses et de fantasmes tordus dans lesquels elle faisait payer son arrogance au jeune garçon, ses humeurs se calmèrent, laissant place peu à peu à l'ennui. Cette lassitude engourdie peu à peu ses membres, et la fatigue s'abatit sur elle. Etouffant un baillement, elle se mit à faire ce qui lui semblait le plus intéressant à faire : observer.
Chacun se laissait peu à peu envahir par la chaleur de la cheminée. Le son rythmé des coups de balais mêlé à la douce chaleur de la pièce avait quelque chose de narcotique. Tous semblaient lutter pour faire face au sommeil. Si bien que chacun semblait avoir abandonné l'idée de ranger, et chacun s'évertuait à répéter la même tâche encore et encore, trompant ainsi la vigilance du concierge qui n'avait de cesse d'aller et venir dans la pièce, rangeant, réparant, et nettoyant la pièce bien plus que les véritables fautifs.  Plus que n'importe qui, c'était M. Rowel qui avait le plus envie de retrouver son lit. Elle eut un vague sourire en coin. Alice cessa de passer le balai, et s'appuyant sur ce dernier, continua d'observer le concierge s'affairer au ménage. Personne ne remarqua qu'elle avait  arrêté de travailler. Et quand bien même, quelque chose eut vite fait d'attirer l'attention de tout le monde.

Un homme déboula d'un seul coup dans le bar. L'oeil fou, haletant, les cheveux ébouriffés, il n'avait vraiment pas l'air dans son assiette. La jeune femme fronça les sourcils. Qu'est-ce qu'un homme venait faire ici un dimanche matin ? Tous les magasins de Pré-au-Lard étaient fermés. Elle eut à peine le temps de se poser la question, qu'il déballa son discours à toute vitesse, effrayé. A ce moment là, il avait vraiment l'air d'un fou. Mais son discours n'était pas si incohérent, et il interloqua les élèves. Rosmerta tenta de le rassurer, mais en vain. L'homme repartit aussi vite qu'il avait débarqué.

Etrange.. pensa t'elle

Rosmerta avait beau montrer qu'elle ne croyait pas un mot du discours de « Greg », elle semblait prise d'une angoisse. Et sans autre forme de procès, elle congédia la petite troupe. M. Rowel reprit son rôle d'adulte, et les traita un peu trop comme des gamins. Elle soupira et finit par lâcher mollement la réponse tant attendu par le concierge. Une fois dehors, la jeune femme trouva que la porte s'était  bien vite refermée derrière eux. C'était louche, et ça sentait mauvais cette affaire. Des bruits de pas attirèrent son attention sur la droite, le fameux « Greg » s'éloignait hâtivement. Elle avait envie d'en savoir plus. L'histoire du bonhomme l'intéressait.

« On devrait peut-être voir cet homme..

- Bon ! Allez on retourne au château maintenant, je pense que chacun d'entre nous a envie de passer du temps avec ses amis, et puis de toute manière Pré-au-Lard n'est pas censé être accessible aux élèves aujourd'hui ; en route !

- Mais...

- Doucement clochard, t’as beau nous faire la nounou, si on a pas envie d’y retourner au château, autant profiter encore d’un moment à Pré-au-lard, c’est l’occasion !

Désolé, en fait, je suis plutôt partant pour rentrer au château.

- ….....

- C’est ok pour moi.

- ….Bon... J'ai rien dit.»

Comme vous voulez. Mais à mon avis, si cela fait plusieurs fois que cet homme essaie de rejoindre Poudlard pour y livrer une commande, je pense qu'on pourrait essayer de la prendre pour lui. Cela lui éviterait de perdre ses cheveux et son sommeil. M'enfin, faites comme vous voulez, hein.. Et puis ça n'a l'air de déranger personne que l'accès à Poudlard soit "censuré" comme ça.

Alice traina les pieds en continuant de maugréer intérieurement. Des fois elle se maudissait de parler si faiblement devant les autres. Pourquoi fallait-il que personne ne l'écoute jamais ? Tant pis, elle suiva le groupe, elle n'avait pas envie que d'autres ennuis lui tombent dessus si elle suivait cet homme. Elle avait su tirer leçon du grand nettoyage de ce matin. Mais cette histoire l'intriguait, et elle allait lui torturer l'esprit jusqu'à ce que sa curiosité trouve satisfaction. Elle se renfrogna d'avantage, et trainait par rapport aux autres. Elle décida de ne plus faire attention à eux, se concentrant uniquement à la contemplation de ses chaussures et au bruit que faisait ses pas dans la neige. Ce rythme l'apaisa rapidement, et bientôt ses pensées se perdirent dans un épais brouillard de souvenirs. Elle faillit se heurter à Blake, n'ayant pas vu que le groupe s'était arrêté.

Déjà arrivé ?

A quelques pas d'eux se dessinait le village de Pré-au-Lard. Elle eu un sourire victorieux, comme pour dire 'Qui est-ce qui avait raison ?'. Mais personne ne le remarqua, et elle se garda bien de faire la remarque à haute voix, tout le monde était assez déconcerté comme ça. Ils parlèrent de la situation, mais Alice ne les écoutait pas, elle avait déjà compris que quelque chose clochait. Pour l'instant elle avait froid, et l'idée de rester sous la neige ne lui disait guère. Après une brève délibération, ils se dirigèrent vers la cabane hurlante.

Enfin, pensa t'elle.

Arrivée devant celle-ci, le concierge fit une rapide analyse de la maison.

- Messieurs, il y a de la chaleur dans cette cabane ! Je ne sais pas vous, mais je compte bien savoir d'où elle vient ! Regarder là-haut, vous avez vu la taille de ces ouvertures ! Avec tout le froid qui peut s'y engouffrer, il y a forcément quelqu'un à l'intérieur au vue de la chaleur qui transpire à travers les murs !

Elle fut quelque peu ragaillardi par cette nouvelle. Enfin un peu de chaleur. Peu importe toutes les légendes qui circulaient sur la demeure. Elle souhaitait juste se poser dans un endroit chaud, se reposer, après la nuit trop courte qu'elle avait passé. C'était un dimanche, mince alors ! On est censé dormir jusqu'à midi au minimum ! Elle resta un peu en retrait, observant les garçons s'agiter pour entrer. Et bientôt, elle eu la plus belle vue que le concierge aurait pu lui offrir sur son postérieur. Un large sourire fendit le visage de la jeune femme. Elle se retint de rire ouvertement, mais ne put s'empêcher de lâcher un gloussement. Caleb et Blake quant à eux étaient morts de rire, et commençaient déjà à inventer toute sorte de moyen d'enfoncer encore plus M. Rowel. Elle secoua sa tête en riant. Finalement la matinée n'était pas perdue ! Elle ne pouvait décoller son regard de l'arrière-train du concierge qui n'avait de cesse de gesticuler dans tous les sens pour essayer de se dégager.

C'est fort laid ce qui lui arrive.. J'aimerai pas être à sa place, hahaha

Elle s'assit sur le bout d'un rocher, épargné par la neige et ainsi, elle se délectât de la scène qui se jouait devant elle. Surtout que les garçons avaient trouvé un moyen de rendre la scène encore plus drôle qu'elle ne l'était déjà. Caleb suspendu à Blake qui lui même s'accrochait désespérément au caleçon de Jinx, coincé dans une ouverture trop étroite, il fallait avouer que ça avait de la gueule ! Elle regretta amèrement de ne pas avoir d'appareil photo. Mais c'était peut-être mieux ainsi, du moins pour eux, parce qu'en attendant elle n'avait jamais aussi rigolé de toute sa vie.

Mais quelle bande d'andouilles jvous jure haha

Une fois que ces derniers se furent hissés par l'autre ouverture. Elle entendit vaguement quelques voix provenant de l'intérieur, mais elle ne les comprenait pas. Elle eut peur que ceux-ci l'ai oublié. Et puis, tout d'un coup, la lourde porte d'entrée s'ouvrit dans un tremblement effarant. Elle sursauta, s'attendant à apercevoir une quelconque silhouette derrière celle-ci. Mais rien. Ils avaient dû enclenché un mécanisme. Elle sourit, pas trop tôt. Jinx était débloqué, et elle était encore la seule dehors à se cailler. La jeune femme rentra vivement, ayant peur que la porte se referme aussi soudainement qu'elle ne s'était ouverte. Elle fut ébahi par l'état de la maison. On l'avait nommé à tord "la cabane" car elle n'avait rien d'une cabane, au contraire, l'intérieur était meublé et il y avait tout le confort nécessaire. Tout était laissé à l'abandon, tel quel, comme si les propriétaires venaient de s'absenter le temps de quelques courses. Elle se rapprochait des garçons quand soudain, un bruit se fit entendre, et elle eut l'impression qu'une silhouette bougea.
Un long râle se fit entendre.
HJ: modifications réalisées !


Dernière édition par Alice Strange le Lun 25 Jan - 18:18, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axel Kalyll
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1880
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 26 ans sorts 1 2 3 4 MT1-2-3
Capacités Spéciales : ...
Créature : Humain, ou quelque chose dans le genre
Points Prestige : 8
Date d'inscription : 06/07/2009

Profil du Sorcier
Points de vie:
1960/1960  (1960/1960)
Points de mana:
2420/2420  (2420/2420)

MessageSujet: Re: Un roi sans divertissement   Lun 25 Jan - 8:45

HJ : Super rp. Smile De petites précisions néanmoins sur quelques points qui n'ont pas dû être clairs dans mes descriptions. Greg n'a pas fait les tentatives pour aller à Poudlard depuis 3 jours mais toutes le matin même (info chronologique importante), et l'intérieur de la cabane hurlante ne semble pas abandonné, mais d'avantage à une maison habité dont les occupants sont partis faire une course. Voilà ! J'écris les évènements suivants bientôt !

_________________

Rien n'arrête un vent qui souffle, un esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Axel Kalyll
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1880
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 26 ans sorts 1 2 3 4 MT1-2-3
Capacités Spéciales : ...
Créature : Humain, ou quelque chose dans le genre
Points Prestige : 8
Date d'inscription : 06/07/2009

Profil du Sorcier
Points de vie:
1960/1960  (1960/1960)
Points de mana:
2420/2420  (2420/2420)

MessageSujet: Re: Un roi sans divertissement   Lun 25 Jan - 19:32

L'objet dans les mains de Caleb était une vielle tasse ornée, en argent. Elle s'anima quelques secondes après qu'il l'ai prise. Elle lui sauta d'un coup au visage, avec une grande bouche avec des dents métalliques acérées au milieu. Elle s'agrippa à son nez pour ne plus le lâcher (impossible de tirer ou d'utiliser un sort pour l'enlever). Caleb fit des mouvements brusques et renversa une bibliothèque et une dizaine d'objets magiques : quelques colliers, pierres et objets loufoques parsemèrent le sol, tandis qu'un livre particulièrement lourd, intitulé "Objets magiques anciens et oubliés", lui tomba sur les pieds, avant de s'ouvrir sur la première page. On pouvait y lire le nom de son propriétaire : George Weiss.

_________________

Rien n'arrête un vent qui souffle, un esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Jinx Rowel
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 818
Age : 21
Age Roleplay + Sorts : 21 ans sorts 1 2 3 4 SPE 1 2
Capacités Spéciales : Duellisme (2) / Hyper-sécrétion d'adrénaline (1) / Occlumancie (1)
Créature : Humain
Date d'inscription : 24/11/2010

Profil du Sorcier
Points de vie:
880/880  (880/880)
Points de mana:
800/800  (800/800)

MessageSujet: Re: Un roi sans divertissement   Jeu 28 Jan - 21:18

Il les toisa d'un regard dur. La douleur qui se déversait de son anus à son ventre était incomparable à ce qu'il avait jamais ressenti. Lorsqu'il se releva, Jinx leva un index avant d'ouvrir la bouche, et de la refermer aussitôt. Si lui même daignait parler de cet incident, alors il deviendrait vrai. Il n'avait jamais eu lieu. Pourtant ... Si je vois ne serais-ce que l'ombre d'un sourire, d'une boutade, d'un gloussement ou d'une contraction involontaire d'abdominaux, je vous garantit que ma baguette viendra chatouiller votre glotte en passant par l'orifice opposé.Il les regarda tous à tour de rôle, tous trois éclatèrent de rire. Il décida de laisser tomber, si lui-même avait été témoin, il aurait gardé toute sa vie ce souvenir au fond de lui-même, le ressortant devant ses yeux à chaque fois qu'il aurait besoin de penser que quelqu'un avait pu vivre pire moment que lui. Finalement, même lui éclata de rire, avant que ses lèvres ne forment un rictus de douleur. J'ai l'impression d'avoir une pelote d'aiguille dans le ...

Il détourna son regard des élèves, préférant ne pas laisser libre cours à ses pensées, la douleur s'estomperait d'elle même. Juste avant que Caleb passa son doigt dans l'anneau, le sorcier avait levé le bras pour l'en empêcher, mais trop tard. Ses yeux parcourent à tous de rôles le murs de bois, le plafond et le sol, suivant les cliquetis métalliques d'un mécanisme mystérieux. Lorsque le grincement retentit, sa baguette était déjà levé vers l'origine du bruit. Il s'était instinctivement placé devant l'élève la plus proche de lui, la timide Alice. Lorsque l'air s'engouffra dans la pièce, il rabattit sa cape d'un geste rapide afin de protéger sa vue. Rien ne sortît de la porte béante et ainsi donc il lâcha un soupir de soulagement.

L'endroit était glauque. Les murs étaient parfois recouvert d'un papier peint couleur violet, les teintes pastels étaient à vomir, et les objets sortaient directement d'un manuel d'études des moldus. Des bizarreries, des livres par centaines se trouvaient dans la cabane hurlante qui devait trouvé son nom dans le râle que lâchait le vent à la rencontre de la bâtisse perdue. Comme une bonne idée n'arrive jamais seule, le jeune Serpentard prît dans ses mains une tasse d'argent chromé légèrement émaillée. Le récipient trembla quelques instants avant de mordre le nez du gamin. Et toc, ça t'apprendra sale môme ! Manquerait plus que je sois le seul à souffrir le martyre ! Cependant, le concierge n'eut pas le temps de rire puisque la tasse ne semblait pas démordre du petit bout de visage. Dans l'action, une bibliothèque fût renversée qui heureusement n'écrasa personne. Des dizaines de babioles incongrue étaient tombées sur le sol. Du coin de d'oeil, Jinx vît un gros livre qui attira son attention. "Objets magiques anciens et oubliés".


Est-ce-que le nom de George Weiss évoque quelque chose à quelqu'un ? Pas de souvenir d'un cours en particuliers ?

Jinx n'attendît pas de réponse des élèves, et s'approcha en vitesses du livre. Rien ne semblait être lié au hasard en ces lieux, et si en quelques secondes un élève se faisait mordre le visage et qu'un ouvrage de magie tombait à terre, le lien de causalité semblait évident. Feuilletant en toute hâte les pages poussiéreuse, le griffon tomba enfin sur celle qui semblait convenir :"Tasse carnivore, ou l'art de défigurer". Sympa ... Ses yeux parcoururent à toutes vitesses le papier fin tandis ses doigts touchaient les lignes lorsqu'il les lisait. Le concierge arriva en bas de la page plus vite qu'il ne l'aurait pensé. Selon les écrits de l'ouvrage, il était necessaire de chanter pour que la tasse daigne bien lâcher sa proie.
Perdu dans la vitesse du moment, Jinx ne put se résoudre à se rappeler quelques grands airs, la musique moldu n'était pas de rigueur au sein de l'école. Puis un souvenir refît surface, et le jeune homme pointa sa baguette sur celle qui semblait ne pas vouloir faire de vague.
Queenmary ! Lorsque le sortilège partit de sa baguette, Alice commença à monter sur une table en frappant les objets avec ses pieds tout en hélant à se casser la voix l'air de God Save The Queen façon Sex Pistols. C'était beau.
Lorsque la diablesse se fût enfin calmer, la tasse lâcha le petit bout de visage du jeune Roarch et repris sa nature originelle en lui tombant sur les genoux.


Mon rôle est de tous vous protéger. Peu importe ma sympathie envers vous, seul mon devoirs domine. J'espère que tu te souviendras de ça au moment opportun Caleb.

Son regard se porta ensuite sur les tableaux. De loin, Jinx ne pouvait détailler que des femmes se pavanant avec des habits aux teintes vertes, des femmes naturelles qui semblaient sourire. Il s'approcha d'une fresque et en voulant toucher la matière dont elle était faite. Lorsque ces doigts furent à quelques centimètres, les femme se retournèrent vers lui et crièrent avant de disparaitre aussi vite qu'elle s'était transformées. Après que son coeur eût repris un battement normal, Jinx se retourna vers les autres. Mon coeur s'est à peine emballé. Pas de crise de panique à l'horizon, pas de vue trouble. Même ma maladie semble s'être perdue en chemin. Se pourrait-elle qu'elle soit magique ? Ou juste que le charme opérant ici affecte même les capacités physiques ?

Ca ne vous rappelle rien ? Ces espèces de retournement physiques et auditifs sont propres à une créature en particuliers jeune gens ... Personne n'as donc écouté les excellents cours du professeur Vimaire ? Si je me rappelle bien, seules les sirènes sont capables de montrer une animosité aussi vive. Je pense que notre prochaine destination devrait être le lac. Nous essaierons de rallier Poudlard par les barques.Ce n'était ni une question, ni une proposition. Il était le plus vieux et le plus expérimentés en ce lieu, et une petite voix intérieure lui intimait que si les fresques avaient autant de ressemblances avec les créatures des profondeurs propre au lac du château, cela ne devait être en rien une coïncidence.

Enfin, il s'approcha d'un pas déterminé vers une petite trappe qui semblait ne pas avoir été ouverte depuis longtemps. Sur le barreau permettant de l'ouvrir se tenait une fine couche de poussière que le vent n'avait pas encore déplacée. Jinx toqua contre la paroi, elle sonnait creux.
Il y a quelque chose à l'intérieur, c'est sûr, énonça-t-il à haute voix, plus pour lui même que pour les autres.
Il posa ses mains dessus et dans un réflexe purement physiologique les retira immédiatement. Une intense brulure venait de lui dévorer les paumes. Il regarda attentivement ses mains mais aucune marque n'y apparaissaient. Encore de la magie ... Qu'est ce qui se trouve à l'intérieur ? Quelqu'un ne veut pas que l'on ouvre cette trape. Soit ! Je découvrirais ce qu'elle renferme, coute que coute.

Le jeune homme ramassa ses jambes fuselées, taillées à la serpe, sous lui. Il prît sa cape et entoura soigneusement ses mains avec, de sortes que la chaleur ne pourrait passer par le tissu aussi vite qu'auparavant. Il prît à pleines mains la protection de bois, et commença à pomper de toute ses forces. Son dos était droit, et chacun de ses muscles tendaient à découvrir ce qui se cachait à l'intérieur. Lentement, sinueusement, la chaleur arrivait jusqu'à ses doigts rougis par l'effort. Ses veines du front ressortaient légèrement. Tandis que Jinx tirait toujours plus fort, le bois commençait à raquer, il touchait au but !


Dernière édition par Jinx Rowel le Ven 29 Jan - 17:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/presentations-et-biographies
Axel Kalyll
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1880
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 26 ans sorts 1 2 3 4 MT1-2-3
Capacités Spéciales : ...
Créature : Humain, ou quelque chose dans le genre
Points Prestige : 8
Date d'inscription : 06/07/2009

Profil du Sorcier
Points de vie:
1960/1960  (1960/1960)
Points de mana:
2420/2420  (2420/2420)

MessageSujet: Re: Un roi sans divertissement   Jeu 28 Jan - 22:24

Hj : La trappe est protégée magiquement. La chaleur n'est pas sa seule protection. C'est pas la peine de tirer. Jinx, tu tombes en arrière en croyant avoir réussi, mais la trappe est toujours en place. T'as l'impression que ton dos et tes bras hurlent de douleur. Après la réponse des autres, je ferais une réponse rp globale.

edit : quelques précisions. Je valide tes libertés, Jinx, parce qu'elles ne sont pas très éloignées du scénario que j'ai écrit. Sachez quand même que les libertés prises par Jinx vous privent également d'un ou plusieurs indices. C'est un scénario d'enquête, et j'essaie de faire en sorte que toutes les informations dont vous avez besoin pour vos déductions soient présentes si vous les avez découvertes. Faites des rps courts, laissez la place aux autres, échangez, cherchez, attrapez, testez. Moi je dis ce qui marche, mais si vous n'essayez pas, vous ne trouverez pas. Caleb, je t'informe que cette tasse n'était pas qu'un simple moyen pour me venger comme je l'ai prétendu dans le flood. Dernier indice de ma part en HJ.

_________________

Rien n'arrête un vent qui souffle, un esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Caleb Roarch
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 727
Age : 24
Age Roleplay + Sorts : 14 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Fourchelangue (2)
Créature : Humain ?
Date d'inscription : 23/02/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
1340/1340  (1340/1340)
Points de mana:
1410/1410  (1410/1410)

MessageSujet: Re: Un roi sans divertissement   Ven 29 Jan - 18:54

Le grand jour était arrivé, est-ce que le bonheur ressemblait à cela ? D’un certain point de vue, la forme de la tasse pourrait passer pour un orifice, du moins Caleb portait à le croire alors quand la tasse vint s’agripper à son nez, il en lâcha une larme de joie qui dépassa toute la douleur qu’il pouvait ressentir. La surprise néanmoins le fit sursauter et faire des bonds dans la pièce comme si quelque chose le démanger dans son caleçon sans voir qu’il foutait le dawa, il poussait des :

- Yahouuu ! AAHHAHAHAAAHAHAA ! Tête-en-bulle et Bierreaubeurre !! Fripouille d’ectoplasme et ragout d’oranoutang ! AHAHAAAHAHAHAAAA !!

Il n’aurait pas pu être plus heureux qu’en l’espace de cet instant si Jinx n’avait pas pris les devants à faire chanter Alice pour lui casser les oreilles. Il ne comprit que trop tard ses intentions, après ce chant démoniaque qui brisa les carreaux, la tasse se détacha de lui suivit d’une fière punchline du concierge. N’avait-il donc aucun cœur ? Non seulement il obligeait les autres à obéir mais en plus il se réjouissait du malheur des autres. Pourquoi était-il à Gryffondor ? Caleb attacha la tasse à sa ceinture en espérant qu’elle reste tranquille.
Après avoir vu le titre du grimoire, il prit un sac et ramassa tout ce qu’il pouvait trouver, collier, pierres, objets, si c’était ancien cela pouvait avoir de la valeur ! Sinon, il les jetterait dans la première poubelle venue. Quand tout à coup, l’homme qui pensait trop aux femmes à poitrine dévoilées et à queue de poisson, émit un hurlement. Etaient-ce les hémorroïdes ? Non, il s’était juste complètement vautré en arrière en essayant d’ouvrir la trappe. Caleb s’approcha prudemment de l’oreille de Jinx pour lui dire :


- Ne t’inquiètes pas, je m’en souviendrais !


Puis il se releva.


- Jinx a raison ! Cet endroit ne nous révèle rien d’extraordinaire ! Faisons le tour des maisons avant d’aller voir les sirènes, qu’en dites-vous ?

_________________

D'un simple regard, la mort nous sépare.
La lumière est aveuglante, elle l'a toujours été. Il faut la détruire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jinx Rowel
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 818
Age : 21
Age Roleplay + Sorts : 21 ans sorts 1 2 3 4 SPE 1 2
Capacités Spéciales : Duellisme (2) / Hyper-sécrétion d'adrénaline (1) / Occlumancie (1)
Créature : Humain
Date d'inscription : 24/11/2010

Profil du Sorcier
Points de vie:
880/880  (880/880)
Points de mana:
800/800  (800/800)

MessageSujet: Re: Un roi sans divertissement   Mer 10 Fév - 21:53

- Jinx a raison ! Cet endroit ne nous révèle rien d’extraordinaire ! Faisons le tour des maisons avant d’aller voir les sirènes, qu’en dites-vous ?
-Je ne puis qu'être d'accord avec toi Caleb. Mais avant, je ne peux pas me résoudre partir la queue entre les jambes. Je suis sûr qu'à plusieurs nous pourrions l'ouvrir ! Venez m'aider au lieu de planter là vous autres ! Il vas falloir l'ouvrir magiquement ...


Tout en se relevant, une morsure aigue vint lui brûler les épaules et les bras, tel un venin de scolopendre. Une douleur chaude, des braises ardentes posées négligemment sur sa peau meurtrie. Il serra des dents et pris son mal en partience, la douleur ne faisait qu'accentuer son désir d'arriver à ses fins. Le concierge ne démordait pas d'ouvrir cette fameuse trappe, il sentait au fond de lui que quelque chose d'important était enfermé à l'intérieur. Le bois avait un éclat particuliers, et le fait que les parois étaient soumises à un enchantement renforçait l'idée que se donner la peine de l'ouvrir, quitte à souffrir, pourrait payer.

Regarder cet endroit, tout porte à croire que quelqu'un veut qu'on ouvre ce truc, ou du moins l'a suffisamment protéger pour qu'une personne lambda n'y arrive pas! Alors au lieu de rester bouche-bée à me regarder trimer comme un elfe de maison, ramenez vos petits cuissots par là ! Nous allons tous procéder à un enchantement ...
Non, bande d'idiot, on ne vas pas tout s'unir autours d'un seul enchantement, c'est beaucoup trop dangereux !
Jinx haussa les épaules dans un signe de supplication. Vous n'écoutez pas en cours ou quoi ? Vous allez tous répéter l'enchantement que je vais prononcer, et surtout, SURTOUT, pas de déclencheur ok ? Le premier qui me siffle un "alohomora" je lui tire le calecon comme ce qui m'est arrivé juste avant. Je vous jure que si vous arrivez à vous approprier un temps soit peu les paroles qui sortiront de ma bouche, on pourrait tous avoir une chance de retourner au château, alors mettez-y du votre.

Jinx ne prît pas la peine de voir si les autres entonnait le même chant que lui.

Trésor interdit, valeur mystérieuse
Ô jamais n'ai-je nourri, de volonté si précieuse
Epaule et bras endoloris, sonne comme cloche creuse
Peu a peu ta magie s'affaiblit, ta coque est paresseuse
Alors tu faiblit, et dans un râle de bois qui travaille
S'OUVRE et saute, ta protection d'émaille ...
S'écaille.


Il avait fermé les yeux, ne se concentrant que sur sa diction. Le dernier "s" résonna longtemps entre se lèvres, comme si le son permettait un meilleur effet. Jinx Rowel répétait des geste tantôt lents et maitrisés, tantôt agressifs ; porteur de force et d'audace. Même si la magie était trop faible pour réagir à des déclencheurs communs à tous les sorciers, un chant plus personnel pourrait peut-être dénouer cette situation ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/presentations-et-biographies
Blake Woods
Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Nombre de messages : 84
Age : 19
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sort 1 2
Capacités Spéciales : Souffleur de métal
Date d'inscription : 19/04/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
500/500  (500/500)
Points de mana:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Un roi sans divertissement   Mer 10 Fév - 23:06

J’avais beau chercher, je ne comprenais ni le pourquoi de notre présence ici, ni ce que nous cherchions réellement. Serpent et gryffon se cherchait des noises quant à la belle Alice, elle voguait elle aussi à percer les mystères de ce lieu. Cependant, la tasse qui attaqua Caleb m’intrigua, elle me rappelait ce vieux conte pour enfant que mon père me lisait quand j’étais petit. Il n’était pas de mon continent mais j’aimais l’entendre, c’était à propos d’une belle jeune femme, avide et passionnée de lecture se retrouvant coincé dans le château d’un monstre aux objets vivants. Je m’approchais et fauchais la tasse à la ceinture de Caleb, bien qu’un hoqueta de surprise émana de lui, il n’objecta rien. Ses sursauts d’humeur ne prenaient pas le dessus sur le besoin de résoudre toute cette histoire.

- George Weiss, ce n'est pas le professeur d'histoire de la magie ? Il habiterait ici à la cabane hurlante ? D'après ce que j'entends, ce doit être le professeur le plus glauque et le moins populaire de l'école mais de la à s'installer ici ...

Je ne comprenais pas, personne n'aimait ce professeur, ce devait être pour la réputation du lieu qu'il s'était installé ici. Jinx tentait le diable pour ouvrir une trappe qui à l’évidence ne voulait pas s’ouvrir. J’hésitais à l’aider mais la magie étant presque inutilisable dans ce lieu, je ne pensais pas qu’un enchantement soit utile, de plus, j’étais nul en enchantement.

- Jinx … Jinx ! Oh Jinx ! Arrête ! tu vois bien que cette trappe ne s’ouvrira pas ! A l’évidence, quelqu’un habite ce lieu et il y a peut-être quelque chose sous cette trappe d’important, trop important pour avoir été scellé par une magie empêchant toutes les autres. Par ailleurs, cette salle ne me dit rien qui vaille. Peut-être que le professeur Weiss est partie momentanément et j'ai pas trop envie d'être là quand il reviendra, Pré-au-lard semble vide et peut-être que le professeur est parti voir ce qui n’allait pas comme nous. Tout ça est étrange. Par ailleurs, quand on a pris l’axe principal, au loin j’ai vu de la lumière émanant de chez Derviche et Bang, peut-être devrions-nous aller chercher des indices là-bas puisque nous ne trouvons rien ici.

Caleb avait ouvert l’entrée, je me dirigeais donc vers celle-ci. Mais avant de quitter la pièce, je demandais néanmoins :

- Ca évoque quelque chose pour vous le nom de Grimm ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axel Kalyll
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1880
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 26 ans sorts 1 2 3 4 MT1-2-3
Capacités Spéciales : ...
Créature : Humain, ou quelque chose dans le genre
Points Prestige : 8
Date d'inscription : 06/07/2009

Profil du Sorcier
Points de vie:
1960/1960  (1960/1960)
Points de mana:
2420/2420  (2420/2420)

MessageSujet: Re: Un roi sans divertissement   Jeu 11 Fév - 12:42

L'enchantement de Jinx provoque un énorme "gong" qui résonne dans toute la salle. Au même moment, une fine barrière magique transparente apparaît au-dessus de la trappe, puis disparaît à nouveau. La trappe ne s'est pas ouverte.

HJ : relisez mon intro les gars. Vous savez qui est Georges Weiss Wink

Edit Caleb : J'avais zappé, c'est corrigé !

_________________

Rien n'arrête un vent qui souffle, un esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un roi sans divertissement   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un roi sans divertissement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le palais Sans-souci en Danger
» Il n'y pas de vie sans agriculture...
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri
» Elèves sans frontières, malades sans frontières
» QUE VAUT UN PEUPLE SANS MEMOIRE COLLECTIVE?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Vaste Monde :: Réalités Alternées-
Sauter vers: