AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [TIBET] No Reason to run, run, run ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lord Voldemort
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 360
Age : 90
Age Roleplay + Sorts : 81 ans, sorts 1 2 3 SPE
Capacités Spéciales : legilimens, occlumens, nécromancien, charmeur oral, élémentaliste air et feu, sorts informulés
Points Prestige : 6
Date d'inscription : 22/07/2006

MessageSujet: [TIBET] No Reason to run, run, run ...   Dim 17 Jan - 21:38

Installé confortablement dans l'immensité des ombres de la montagne, le seigneur des ténèbres admirait avec le sourire le vaste cimetière qui avait été érigé. Ici il avait massacré tant de gens ... Quand fut la belle époque, jusqu'à l'aube du désaveu. A présent qui était-il ? Lui, le paria oublié. Homme de petite facture dont la grandeur n'était qu'un souvenir. Jusqu'à son nom qui avait tant inspiré la crainte. Le Nouveau Monde avait oublié ses méfaits. Tom ... Lord Voldemort. Un démon nimbé de remords. Les remords de n'avoir pas tué plus de gens encore avant de prendre la grande porte. Mais il était toujours vivant. Et même si ses ambitions s'en était momentanément allées au profit du seul désir de se venger des "loupiottes", le Seigneur n'en avait pas perdu de son superbe. Sa précieuse Nagini enroulée autour de son buste, il écoutait chacun de ses sifflements. C'est alors qu'un crac vint troubler le silence de ses contemplations. Son regard reptilien se déporta vers les cavités rocheuses de la montagne, recherchant l'hôte de cette perturbation magique. Et la présence qui s'était invitée à la fête n'était pas pour le satisfaire, en aucun cas.

-C'est à présent que vous arrivez. J'avais une si belle image de l'Ordre du Phénix ...

Un immense sourire avait alors pris possession de son visage. Sa peau étirée tendait ses joues jusqu'à la base de son crâne dépourvu de cheveux. Et le Lord semblait tout à coup au delà de la taquinerie. Cette petite peste de Kunga avait tout pour l'insupporter et pourtant, en des heures moins sombre où sa seule réaction aurait été de la tuer sur le champ, il trouvait à présent un certain réconfort dans cette entraide clandestine. Non loin d'avouer qu'il attendrait le moment idéal pour se retourner contre ses alliés de fortune, il persistait toutefois dans le jeu des alliances, armé d'une patience qui lui avait autrefois toujours fait défaut. Dépliant sa cape, il prenait la route du temple sur les auteurs, accompagné de la jeune femme.

-Ici les morts sont si nombreux que mon aura devient difficile à percevoir. Ils ne viendront pas ici, soyez tranquille.

Inspirant avec force, Voldemort appréciait cette sensation de puissance que lui offrait le spectacle de ce mémorial en l'honneur de ceux qu'il avait brûlé et éventré. De tous ces moines qui avaient connu une fin funeste à une époque où il pouvait tout se permettre. Mais à présent il n'avait d'autres choix que de se retenir. Même si cela lui était fondamentalement impossible.

-Vous n'entendez pas leurs cris d'agonie ? Allons, vous n'avez nul besoin de masquer votre peur face à moi, jeune femme.

Et se faisant, il se pencherait sur l'épaule de Kunga, lui infligeant un froid si pur que ses entrailles la lanceraient aussitôt. Du moins sans la faculté de s'en protéger. Le Lord n'était pas n'importe qui après tout. Ils parvinrent à gagner les immenses portes battantes avec le vent, écoutant le son angoissant du grincement qu'elles produisaient à chaque nouvelle bourrasque. Tout était vide. La reconnaissance serait sûrement aisée même si, au fond de lui, Voldemort espérait bien y trouver quelques "loupiottes". D'une certaine manière, le besoin de les tuer n'était que plus grand à mesure du temps ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Kunga Namdak
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 96
Age Roleplay + Sorts : 28 ans, sorts 1 2 3 4 SPE
Capacités Spéciales : Magie des anciens, voyageur
Date d'inscription : 18/02/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
1360/1360  (1360/1360)
Points de mana:
1500/1500  (1500/1500)

MessageSujet: Re: [TIBET] No Reason to run, run, run ...   Lun 18 Jan - 20:40

Depuis... l'Evénement... le Changement... le Déclin... la Tyrannie..., Kunga avait fuit au Tibet sous les conseils de l'Ordre. Ils avaient perdus de nombreux agents et les autres étaient comme hébétés, incapables de percevoir les modifications dans le fluide magique. Et de toute apparence, tenter de leur faire reconnaître le danger, était synonyme de passer pour un aliéné. Et de risquer sérieusement l'enfermement. Après avoir beaucoup discuté avec ceux qui, comme elle, semblaient "éclairés", il en résultat l'idée que la connaissance de la magie des anciens ou le mélange des sangs (avec certaines créatures) protégeait du flou étrange dans lequel vivotaient la plupart des gens. Un atout donc, mais aussi un danger.

Elle réfléchit beaucoup à où aller. Le Tibet était bien sûr ce qui lui avait parut une évidence. Sa maison, son coeur, demeuraient toujours là-bas. Son frère jumeau également. Elle savait qu'au sein de son temple, elle ne risquait rien grâce au fluide de la magie des anciens. Quoi que, on n'était plus sûr de rien ces temps-ci. Elle ne voulait pas mettre Dahoe en danger mais ce fut plus fort qu'elle, elle prit son petit baluchon et partit le rejoindre. Quel bonheur de le serrer à nouveau dans ses bras ! Quelle étrangeté aussi de le trouver changer. Plus mûr, plus sûr de lui, plus posé. Son rôle de gardien avait agit sur lui comme un parchemin précieux. Malgré son jeune âge, il respirait la sagesse. Combien de temps s'était-il passé ainsi ? Quelques semaines, quelques mois.

Et puis un jour une missive réapparut comme de nulle part. Suivie d'une autre. L'Ordre resserrait les rangs, les membres sortaient de leur torpeur, et désormais on ouvrait les yeux grands. Kunga reprenait du service et la menace contre laquelle ils devaient combattre se promettait d'être la plus forte et la plus insidieuse que jamais. Lorsque Lord Voldemort asservissait et tuait, tout le monde connaissait son nom, tout le monde tremblait de peur sachant ce qui leur faisait face. Mais là... Là, rien. Du vide. De l'air. Une sensation, un malaise, un doute, mais rien de plus. Contre quoi exactement se battaient-ils ? Voilà une questions qu'ils avaient mis beaucoup de temps à répondre. Et c'est petit à petit qu'une proposition des plus folles naquit dans les esprits. Quelque chose de complètement insensé.


*Flashback*

"VOUS ETES SERIEUX ??!!
- ...
- Non mais... VOUS ETES VRAIMENT SERIEUX ??!!
- ...
- Ok... Ok... vous êtes vraiment sérieux...
- Je crois que nous sommes dans un temps devenu tellement fou que oui cette proposition est sérieuse et que je crois même qu'elle a toutes les chances d'être la meilleure."


***

Et c'est moi qui me paye les conséquences de cette décision bien sûr...

Rencontrer le clan Mangemort était déjà un concept saugrenu et fou. Mais rencontrer LORD VOLDEMORT EN PERSONNE ??! De sa vie, jamais Kunga n'avait envisagé pouvoir le rencontrer en chair et en os. Ou alors au cours d'un combat épique ou l'un des deux perdraient la vie, ou les deux c'était fort possible. Néanmoins, aller se promener tranquillou et discutailler du temps ça, ça, non... La peur, la magicienne ne l'avait pas souvent ressentie adulte. Pourtant elle était revenue comme une ombre, silencieuse et paralysante. Une présence de ce type ne pouvait laisser de marbre. L'angoisse s'insinuait dans ses membres et le froid soufflait sur elle comme au mois de givre.

Mais elle s'était préparée. De nombreux jours avant la date fatidique. Elle fit mentalement les prières que son frère lui avait enseigner pour ramener la paix en son coeur. Elle devait accepter la peur mais ne pas la laisser gouverner. La jeune femme ne répondit pas à la phrase d'accueil du Lord. Elle ne souhaitait pas entrer dans une joute verbale infantile et inintéressante. Elle lui emboîta le pas dans ce silence. Mais comme il fallait s'y attendre avec un être assoiffé de puissance et de domination, il ne put s'empêcher de parler de la peur pour tenter de la mettre dans l'embarras et asseoir sa supériorité. Elle prit quelques seconde pour peser ses mots avant de lui répondre.



"Lord, je ne suis pas des femmes à cacher mes émotions. Je les accepte et les maîtrise. Ma peur n'est pas une faiblesse, elle est ce qui me protège et me permet de rester vigilante. Si je n'avais pas peur en votre présence je serai une insensée ou un cadavre. Je ne crois être, pour le moment, ni l'une ni l'autre."


Le vent battait sur leurs visages.

"Bien, venons-en aux faits Lord, ceci n'est pas une ballade printanière."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/t12142-kunga-namdak
Lord Voldemort
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 360
Age : 90
Age Roleplay + Sorts : 81 ans, sorts 1 2 3 SPE
Capacités Spéciales : legilimens, occlumens, nécromancien, charmeur oral, élémentaliste air et feu, sorts informulés
Points Prestige : 6
Date d'inscription : 22/07/2006

MessageSujet: Re: [TIBET] No Reason to run, run, run ...   Lun 18 Jan - 22:32

Son premier réflexe ? Le rire bien sûr.
Il riait à gorge déployée, hilare, fou, parfaitement dément même. Il riait à n'en plus finir, dépossédé de toute raison et soudainement, le claquement de sa langue contre son palais balaya son souffle de moquerie. Contre toute attente, il envisageait même avec sérieux la présence de cette femme qui même malgré sa petite taille avait bien plus de stature que n'importe quelle autre. Elle lui rappelait tant sa belle Ellana. Pauvre petite ... S'immobilisant, il laissa son serpent gagner le sol avant de propager une nouvelle vague de froid d'un seul regard. L'air se calma quelque peu, comme fuyant le lord. Et il pourrait alors s'employer à une tirade qui marquerait les mémoires.


-Les temps qui filent ne sont pas propices à la violence que je vous réserverais si tout était autrement. Le mépris que vous m'inspirez escalade ma patience à mesure que je vous regarde et il me semblerait si facile alors de saisir chaque côté de votre crâne entre mes doigts crochus afin de le séparer en deux pour le seul plaisir de prouver à quiconque nous observe que vous pouvez saigner. Et que rien ne renaîtra de vos cendres. J'ai voulu vous écraser si souvent que cela est devenu routinier et rien ne me ferait plonger dans un plus grand plaisir que de planter la graine de la discorde une fois de plus ... Pourtant. Pourtant j'ai besoin de vous. Et vous avez besoin de moi. Je vous hais autant que vous me haïssez et rien, vous m'entendez petite sotte ? Rien n'est moins incontrôlable que cela. Ce que le bien fait, le mal doit le défaire. Mais à présent que le bien que vous avez ardemment désiré cause plus de mal que je n'aurais jamais pu en faire à moi seul, comment vous sentez vous ? Hm ? Comment ?

Laissant son regard fureter, il se mit à sourire en reconnaissant les ombres qui venaient du ciel. Ses mangemorts étaient assez peu depuis le temps, mais ils étaient fidèles et ceux encore en vie étaient plus solides. De simples endoctrinés, ils incarnaient désormais une véritable armée. Et pour sûr, le Lord ne ferait plus les mêmes erreurs à l'avenir. Ils avaient traversé bien des épreuves eux aussi, lui même en avait vu quelques unes. Le plus dur fut la façon dont sa légende fut simplement rayée de l'histoire, si bien que même la boulangère du coin ne hurlait plus à l'évocation de son seul nom. Et qui avait encore peur aujourd'hui de le prononcer ? Laissant ses hommes approcher sans encercler Kunga, il fit un signe de tête à  l'ensemble avant de reporter son regard sur Kunga, bien droit, la tête haute.

-Peu importe le passé finalement ... Nous devons construire demain ensemble aujourd'hui. Mais la véritable question demeure ... Etes vous prête à faire plus de mal que vous n'en avez jamais toléré de ma part jadis ? Car voilà la seule issue à ce vomis de bonnes intentions poussées à l'extrême. Là où tout est perfection et équilibre, quelle arme avons nous sinon les éternels opposés ? Vous avez senti cette plénitude illusoire n'est-ce pas ? Vous y avez goûté comme si vous mordiez dans une pomme rouge et savoureuse. Avant de vous rendre compte au delà de tout qu'elle était empoisonnée. Et vous avez sombré. Espérant que ce ne soit qu'un cauchemar. L'arc-en-ciel vous irrite à présent et vous priez pour que ces maudits volatiles cessent de chanter. Il est pourtant si simple de le faire taire ...

Battant du poignet sur un côté, il fit jaillir sa haine dans un éclair vert. Lourdement, un aigle venu admirer l'assemblée s'effondra sans vie, mordant la poussière et la roche délabrée par les flammes. Des flammes qu'il avait lui même fait jaillir. Intense, empli de joie à cette image, il se rapprocherait plus que de raison de son "nouveau jouet". Il oserait même placer un doigt sous son menton, absorbant son regard, laissant ses charmes magiques opérer sur elle, autant du moins qu'elle y serait sensible.

-Si vous êtes venue sans proposition, si vous n'êtes pas prête à faire tous les sacrifices, cette alliance n'aura pas d'avenir, ma chère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Kunga Namdak
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 96
Age Roleplay + Sorts : 28 ans, sorts 1 2 3 4 SPE
Capacités Spéciales : Magie des anciens, voyageur
Date d'inscription : 18/02/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
1360/1360  (1360/1360)
Points de mana:
1500/1500  (1500/1500)

MessageSujet: Re: [TIBET] No Reason to run, run, run ...   Mar 19 Jan - 20:15

Prête à tous les sacrifices ? Et bien déjà pour se tenir là en si charmante compagnie, entourée de si agréables amis, il fallait être vraiment être prêt à tout ! Kunga ne tourna même pas la tête pour voir le nombre de mangemorts qui étaient arrivés en silence. Elle n'avait pas peur d'eux. Ce n'était pas de l'imprudence, simplement la sorcière savait pertinemment qu'aucun de ces sous-fifres ne bougerait le petit doigt sans le consentement de leur chef. Donc autant n'avoir peur que du dit chef, connu notamment pour ses sautes d'humeur et ses actions impulsives. Enfin, pour le moment chacun d'eux se retrouvait les pieds et poings liés. Tant qu'il aurait besoin d'elle, il ne la tuerait pas. Pas tout de suite. Il fallait un grand événement pour que Voldemort en personne refrène ses pulsions meurtrières... Un grand bouleversement qui impose une vision des plus nouvelles. Une alliance entre l'Ordre du Phénix et le clan des Mangemorts. Inédit. Incohérent. Effrayant.

Oui Lord j'ai senti ce subterfuge d'équilibre, cette illusion est extrêmement puissante. Néanmoins certains d'entres nous semblent bénéficier d'une liberté d'esprit plus forte que les autres. Je crois en cette théorie des opposés et je suis convaincue que cette alliance saugrenue est notre voie de sortie de l'impasse dans laquelle ces êtres ont voulu nous mener. Je suis prête, avec mon Ordre à faire ce qu'il faut pour les perdre. De la manière qu'il conviendra. Hier vous étiez une menace. Aujourd'hui vous avez été réduit au néant, à l'oubli. Alors pour ce présent où vous n'êtes plus personne, je suis là pour discuter de notre travail commun face à un adversaire puissant et discret. Demain je sais que vous essayerez de me tuer ainsi que les miens, et comme d'habitude nous ne vous laisserons pas ce plaisir. Notre lien est fragile Lord car jamais nous ne pourrons nous faire confiance, mais cela ne nous empêchera pas de lutter ensemble.

La proximité physique avec Voldemort n'était pas agréable. Il émanait de lui une terreur sourde, un goût de mort âpre dans la bouche. Malheureusement, Kunga savait qu'elle devrait s'y habituer car c'était elle désormais qui devrait servir de lien entre les deux camps. Une position des plus dangereuses car il était aisé de la tuer. Mais c'était elle qui maîtrisait la magie des anciens, elle qui possédait la capacité de voyage, elle qui permettrait d'avancer dans certaines situations délicates.

Et comment je me sens Lord ? Mal, bien sûr ! Comment voulez-vous que je me sente ? Notre rencontre ne me provoque pas un coup de foudre je le crains. Mais je crois pouvoir m'acclimater de votre aura de mort autant de temps qu'il le faudra.

Maintenant nous devrions échanger nos informations utiles et décider de nos positions. Je vous laisse la parole Lord.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/t12142-kunga-namdak
Lord Voldemort
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 360
Age : 90
Age Roleplay + Sorts : 81 ans, sorts 1 2 3 SPE
Capacités Spéciales : legilimens, occlumens, nécromancien, charmeur oral, élémentaliste air et feu, sorts informulés
Points Prestige : 6
Date d'inscription : 22/07/2006

MessageSujet: Re: [TIBET] No Reason to run, run, run ...   Ven 5 Fév - 13:56

Aussi étrange que cela pouvait être ...
Aussi improbable, aussi inattendu ... Il l'écoutait. Il écoutait la jeune femme. Il la considérait. Comme un fort potentiel. Il y avait tant à extirper de ces petits corps étroits et de ces esprits dépossédés de passion et si mornes à l'arrivée. Il souriait, tout le temps qu'elle se prononçait pour tenter de garder cet éternel contrôle et cette contenance. Puis elle admettait enfin sa peur, elle reconnaissait son absence de courage. Il percevait enfin ce qu'il avait tant convoité en chacun de ses mangemorts. Cet petit brin de folie qui faisaient d'eux de si bons fidèles. Elle avait finalement cette même hargne, cette soif de vaincre par tous les moyens. Et elle prononça enfin les mots qu'il espérait. Ecartant les bras, un large sourire aux lèvres, il laissa un murmure retentissant envahir les lieux, envoûtant, irréel. Il était lui, dans toute sa splendeur, dans tout son superbe.


-Vous êtes déjà à moi Kunga ... Vous l'ignorez encore, vous pensez être en train de lutter. Mais il est trop tard pour vous.

Il partit alors dans un profond rire.
Il riait, sans arrêt, il continuait de rire à n'en plus finir, déchaînant un tonnerre de magie noire, répandant la tempête sur les falaises rocheuses jusqu'aux restes du cimetière qu'il avait lui même dressé là. Et dans le tremblement du sol, des mains décharnées émergèrent, libérant les morts de leur étreinte pour qu'ils reviennent à eux. Ils se relevaient, un à un. Sorciers, moines, tous mortels tombés au combat. Ils revenaient à l'appel de leur maître. La nécromancie. Qui aurait pu croire qu'un des puits aussi puissants se trouverait ici même ?


-Le pouvoir de certaines magies dépasse de loin la réalité que vous pensez connaître. J'ai appelé ça "l'expression". Il existe des résidus, des auras qui constituent à elles seules un pouvoir illimité. Qui ne nécessite aucun plan, aucun passage. Car c'est un pouvoir immanent, auto généré. Infini.

Abaissant sa baguette, il vint joindre la main au poignet qui tenait l'arme.
Se redressant de sa hauteur, il se remit à admirer la jeune femme par en dessus, imposant un respect que même un ennemi pourrait ressentir. Il était toujours le maître. Il n'était pas l'ombre de l'ombre que Kunga imaginait et il allait le lui prouver. Et surtout, tant que quelqu'un serait là pour le craindre, pour se souvenir de lui, il serait toujours tout puissant. Il laissa alors les morts s'avancer, jusqu'à ce qu'ils encerclent les gens présents. il avait une armée, il avait de la force et surtout, à présent, il l'avait ... Elle. Oh elle pourrait s'en défendre, mais elle savait qu'elle n'aurait d'autres choix que de vendre son âme au diable. Et il ne se montrerait pas moins sûr de lui.


-Mon plan ? Mais je n'ai pas de plan. Je vais semer le chaos ma chère. Et vous allez m'y aider. Car il faut un mal absolu pour faire basculer la balance de notre côté. L'équilibre est rompu et si on veut rétablir cet équilibre, on doit remettre du poids dans la noirceur. Nous devons donner au monde entier les cauchemars qu'il n'a jamais eu. Qu'il n'a plus. Mais j'ai l'intime conviction que les seuls à pouvoir y parvenir, c'est vous. Alors ... Je vais vous former. Nous allons vous former. Et vous allez faire ce que nous faisons. Vous souffrirez. Ce sera long et douloureux. Vous n'en reviendrez sans doute jamais. Mais vous n'avez plus le choix à présent. Et si vous pensez encore que c'est en option, alors vous pouvez partir. Et affronter les morts. Affrontez les. Montrez leur que tout ça fut vain. Montrez leur qu'ils ont perdu la vie pour des gens sans courage.

S'approchant lentement à nouveau, il vint approcher son visage tout près.
Il sonda lentement le regard de la Tibétaine, cherchant tout ce qu'il pouvait lui inspirer dans le regard. Il creusait ainsi plus profondément, excédant toute limite pour que cette fois elle soit à bout. Voilà ce qu'il voulait, violer les barrières, outrepasser les limites et se faisant ... la libérer à tout jamais de ce qui faisait obstacle en elle. Lui permettre d'évacuer, le bon comme le mauvais. La rendre ... plus parfaite encore. Mais avait-elle la force ? Le pouvoir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Kunga Namdak
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 96
Age Roleplay + Sorts : 28 ans, sorts 1 2 3 4 SPE
Capacités Spéciales : Magie des anciens, voyageur
Date d'inscription : 18/02/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
1360/1360  (1360/1360)
Points de mana:
1500/1500  (1500/1500)

MessageSujet: Re: [TIBET] No Reason to run, run, run ...   Sam 13 Fév - 11:06

L'ombre d'un doute. Non pas l'ombre, le doute lui-même. Comme un petit enfant enfermé à l'intérieur de soi au plus profond d'une petite pièce sombre fermée à double tour. Une petite pièce sombre aux murs parfaitement insonorisés. On ne peut rien entendre de ses cris ou de ses rires. On oublie que ce lieu existe, que cet enfant existe. Il est bel et bien présent, mais notre conscience l'ignore et l'on vit sans lui comme si de rien n'était. Nos pas nous font avancer, plusieurs chemins s'offrent à nous, on vacille, on hésite, on s'engage, on recule, on avance de nouveau et d'un coup d'un seul, tout s'obscurcit. Ce qui faisait notre passé, notre identité, nos valeurs, nos croyances. L'ensemble de ce qui nous constituait vole en éclat et nous déchire avec cette violence irréaliste. On se retrouve là, pantois, immobile, on tente de se regarder sans se trouver, le vide se gausse de notre cocasse incompréhension. Cet être intime que l'on croyait maîtriser : notre destinée. Elle se dérobe et une force inconnue se pavane de sa toute puissance devant notre fébrilité humaine.

"Je lutterai toujours pour le bien".
"Je ne tuerai que par nécessité et toujours je garderai cette douleur de la mort, cette honte de n'avoir trouvé un autre moyen, cette culpabilité d'avoir osé ôter la vie".
"Je veillerai sur chaque être plus faible". Je n'agirai qu'en mon âme et conscience, remettant en cause les ordres si je les juge incorrects".
"Je respecterai ce que je suis et j'accepterai l'autre tel qu'il est".


Tant d'années à se construire petit à petit, prenant chaque expérience heureuse ou malheureuse pour en tirer des axes de réflexion. Il y a subitement une fracture profonde menaçant l'intégrité psychique de l'être. La voie est glauque, morbide, cruelle. Elle est l'antithèse de l'être crée. Elle va à l'encontre de tout. Accepter de s'y engager sonne le glas de l'équilibre et de l'amour de soi, du monde. Aucune personne censée n'accepterait. Pourquoi s'y risquer alors ? Une valeur prime, au dessus de l'estime de soi. Bien sûr, Kunga pourrait choisir de tourner le dos, de s'enfuir en courant au plus loin possible, s'enfermer, se cloîtrer, attendre quelques jours quelques mois que le traumatisme s'évacue, et essayer de reprendre une vie normale. Se sauver, elle et son âme. Mais qu'adviendrait-il du monde alors ? C'est ce monde qu'elle veut préserver à tout prix. En guise de prix justement, sa vie. Elle se donne, se livre corps et âme, prête à ce sacrifice entier, prête à un voyage sans retour dans le Mal Absolu pour sauver la valeur qu'elle chérit le plus : la survie et la fidélité en son monde.

Pourtant, tout au fond cet enfant enfermé a vu ses murs se fissurer et désormais sa voix se fait tonnerre. Ses hurlements résonnent jusqu'à ébranler les fondations. C'est ce qu'il veut. Se faire entendre, mettre à jour le danger, éviter le pire, se sauver, se protéger, oublier. Se rendormir au fond au chaud, bercé par les pas réfléchis de son hôte, de soi-même. Ne pas craindre les écueils à chaque enjambée. Il ne peut pas tolérer cette voie. Car cela en serait finit de lui. Il se ferait écartelé et disparaîtrait dans d'atroces souffrances. Il mourrait tout simplement. Mais dans sa perte, c'est l'hôte entier qui disparaîtrait, trop éloigné de lui-même. Sa conscience basculerait dans la folie ou dans le suicide. Aucune issue ne serait heureuse. Aucune.

Lord Voldemort jouissait de son sentiment de puissance, de son aura maléfique et il paradait avec sa nécromancie. Le dégoût, la tristesse, la peur, tout se mélangeait à son contact. Néanmoins Kunga ne cilla pas. Elle sentait en elle la tempête de ses émotions et la révulsion de son être. Pourtant elle ne bougeait pas. Cette décision, elle avait pris beaucoup de temps avant de la prendre. Elle avait beaucoup pleuré aussi. Mais elle avait accepté. Elle avait quitté son frère jumeau après l'avoir longuement serré dans ses bras. Elle ne le reverrait plus. Plus après ce qu'elle s'apprêtait à devenir. Le tourment ne la quitterait plus désormais. Tant pis, elle vivrait avec si c'était la seule solution. Elle écoutait avec attention son interlocuteur, sachant que le moindre mot devait être pesé. Les premiers échanges demeuraient toujours décisifs pour jauger l'autre, pour définir son comportement. Elle soutint son regard pour répondre, appuyant chaque lettre.


Je vous l'ai dis Lord, je suis prête. Ma décision n'est ni impulsive ni irréfléchie. Je ne viens pas satisfaire un quelconque goût pour le morbide, une quelconque fascination pour la nécromancie auprès de vous. Vous êtes tout ce que je combats. Alors si je suis ici, ce n'est pas pour faire demi-tour. Alors ne perdons pas de temps à discuter et commençons.

Le verdict était sans appel. Une voie sans issue pour Kunga Namdak.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/t12142-kunga-namdak
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [TIBET] No Reason to run, run, run ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
[TIBET] No Reason to run, run, run ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un petit quizz sur le Tibet.
» BOY-BOY adorable terrier du tibet de 18 mois (75) ADOPTE
» give me a reason to trust you ? ft. marcus.
» Angie, adorable croisée caniche/terrier - ADOPTEE
» Poitou, le 13/03/1454: brigandage par Tibet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Vaste Monde :: Reste du Monde-
Sauter vers: