AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un changement est de rigueur (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Niall McLauggins
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 24
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sorts 1 2
Date d'inscription : 20/01/2014

Profil du Sorcier
Points de vie:
100/100  (100/100)
Points de mana:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Un changement est de rigueur (Libre)   Mar 21 Jan - 17:16

NIALL, UN CHANGEMENT EST DE RIGUEUR


Le temps passe à une vitesse ! Le petit jeune homme est devenu bien trop vite adulte. Cela fait déjà cinq ans qu'il vagabonde dans ces lugubres couloirs où l'attention est que trop peu conseillé. A chaque instant tu peux disparaître. Il le savait bien, il était prévenu. Il y avait attaché tellement d'importances que son entourage s’amoindrissait de jour en jour. Il ne pouvait compter que sur lui-même et cela commençait à devenir lourd, trop lourd pour ce chétif enfant. Il enchaînait les cours, les révisions et les découvertes mais qu'est-ce que l'aventure si l'on ne peut en parler à qui que ce soi ? Ce n'est qu'un récit compté parmi des notes qui se perdront, qui s'envoleront vers l'oubli et le néant. Niall s'était rendu compte qu'il se devait de réagir, de changer afin de découvrir autre chose que ce qu'il y avait d'écrit sur ces foutus bouquins. Il s'en rendit compte durant ces vacances d'été durant lesquels il n'avait côtoyé personne, tantôt révisant tantôt jouant avec son chien.

 Le 20 Juillet, Niall se réveillait péniblement, comme à son habitude. Il s’habillait de son peignoir gris et usé, se traînait vers sa fenêtre, qu'il ouvrit, et tira les volets. La lumière éclatante et l'humidité de la rosée matinale lui claquât au visage. Éblouit, il entrouvrit ces yeux plissés par le sommeil et admira la vue. Le paysage se résumait à du bruit, des immeubles gris, l'asphalte noir et la voisine du dessus faisant sa gym sur le petit balcon serré qui surplombait sa fenêtre. Niall levait les yeux et, passant bien rapidement cette ignoble vue d'une grand-mère faisant son sport, admira le ciel. Il était terne bien que lumineux, il n' y avait aucun jeux de couleurs de bleu se mêlant au rouge et ocre du levé du soleil. Soufflant, Niall s'apercevait alors de la chance qu'il avait. Il avait le bonheur de pouvoir vivre tout au long de l'année dans un magnifique château qui, dès le réveil, imposait au regard cet horizon azur et infini. Les oiseaux y chantaient et non les ambulances et autres voitures bruyantes qui défilaient en ce moment même sous son nez. D'un coup, Niall avait des regrets et il s'était juré de toujours faire en sorte de jamais en avoir. Il se rendait compte qu'il en avait pas assez profité. Bien évidemment qu'il connaissait le château comme sa poche, il s'était balader tout autour de celui-ci et dans les petits chemins et jardins qui bordaient le domaine. Seulement, il était toujours seul, comme naviguant à bord d'un vieux navire vétuste abandonné dans une mer déchaînée... Une vraie aventure quoi ! Mais il avait la conviction qu'une aventure se partageait, qu'elle pouvait s'intensifier en compagnie d'autres aventuriers.

 Niall entrait dans cette salle lugubre et froide où la pénombre, éclairé de deux trois bougies par-ci par-là ,régnait. Au fin fond de son être cet endroit l'inquiétait. Il se promenait le long des banquettes vides qui s'appuyaient péniblement contre le mur usé aux tapisseries fines et craquelées. Il regardait au loin ces fauteuils ,qui semblaient être bien confortables, qui encerclaient la cheminé au feu à peine éteint. Enfin, il admirait le blason en bois vieillit qui arborait en son centre le serpent d'argent sur fond vert émeraude. C'est à ce moment là précis qu'il comprit et s’avançât, faisant craquer le parquet sombre sous ses pas légers. Il se mit, là, face aux armoiries qui constituaient les valeurs de sa maison... Maison ! Il s'en rendait compte, il était chez lui ici et entouré de plusieurs personnes aux caractères parfois complétement différents mais qui avaient tous en eux quelque chose qui les reliaient. Il avait donc un chez soi et une famille ! Il prit donc une grande respiration et son courage entre ses mains. Il commença à griffonner quelques mots sur un papier vieillit et le jeta, puis il en prit un autre et encore un autre jusqu'à ce qu'il leva la tête vers le tableau qui trônait à côté de l'entrée. Il se leva et d'un pas assuré accrocha sa feuille en plein milieux de celui-ci.



Chers camarades,

ces années m'ont fait comprendre bien des choses. Si nous sommes là ensemble et que vous lisez ma lettre alors sachez que ce n'est pas un hasard. On nous a placé ici pour une raison. Bien que vous puissiez le renier nous sommes similaires. Nous sommes ici chez nous dans notre maison et par conséquent nous sommes une famille avec nos qualités et nos défauts. Nous devons nous montrer solidaires et combatifs. Nous devons faire de notre lien une réelle force ! Là est l'unique chose qui nous manque pour pouvoir lutter face aux autres. Nous ne somme que très peux appréciés, et cela nous réjoui, mais des clans se lient face à nous ,et en cette occasion, nous nous devons d'être une famille dans la douleur comme dans la joie. Portons haut et fièrement nos couleurs qui nous ont été donnés et que nous avons reçus volontiers. Nous devons les apprécier et ne jamais les rejeter. Pour cela nous devons n'être qu'un !

Cordialement,

Niall McLauggins




 Niall avait donc décidé de ne plus jamais se retrouver seul et, de se fait, de renouer avec les origines de chacun afin de consolider la force des Serpentards. Allait-on l'écouter ? Allait-on le suivre ? Il n'en avait pas la réponse mais il avait l'espoir ...



 Les bougies s'affaiblissaient, l'obscurité envahissait peu à peu la pièce. Niall se sentait épiais et angoissait à l'idée de ne plus rien voir dans quelques secondes. Il ne pouvait plus bouger comme figé au milieu du tapis ovale et verdâtre étalé au centre de la salle. Il regardait devant lui le blason au-dessus de la cheminée, fermait les yeux et regagnait en courage. Quand il rouvrit ses paupières humides le néant avait dévoré chaque recoins et le laissant aveugle. Il entendait des bruits sourds qui se rapprochaient petit à petit, ils devenaient de plus en plus forts et Niall s'armait de courage serrant ses poings de toutes ses forces. D'un coup, dans un claquement effroyable la porte se cogna contre le mur entraînant une réaction en chaîne de la cheminée qui s’allumât vivement à ses pieds. Personne ne regardait Niall, beaucoup n'avaient même pas fait attention à sa présence et regardaient encore moins le tableau. Il s'écroula dans l'un des fauteuils de la pièce redevenue vide. Tous les élèves étaient montaient dans les dortoirs dans un brouhaha effroyable. Le silence revenait peu à peu et Niall se reposait au coin du feu. Il n'avait pas envie de monter dans sa chambre. Il était bien ici surmonté des armoiries de sa maison. Il s'y sentait bien et reposé. Il ouvrit un bouquin, commençât à le feuilleter puis le referma en soufflant. Soudain le silence fut coupé par le son de petits pas légers et décontractés descendants les marches menant aux dortoirs. Un petit groupe d'élèves faisait son entrée dans la salle commune où Niall, tout en se cachant derrière le fauteuil, regardait attentivement chaque geste de leur part. La petite bande s'avançât vers le tableau où régnait en son centre la feuille fine et jaunâtre sur laquelle Niall avait rédiger un message d'espoir. Il se remit vite en place sur le fauteuil faisant semblant de lire attentivement son livre quand le groupe se scindât en deux. Niall regardait au-dessus de son livre à l'arrivée de quelques personnes près de lui. Trois élèves se posèrent sur les fauteuils qui entouraient la cheminée qui crépitait et enivrait de son parfum de pin la salle entière et une partie des escaliers. Les trois individus regardaient alors fixement le blason des Serpentards lorsqu'une tête se tourna vers lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyler Riley
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 33
Age : 24
Age Roleplay + Sorts : 16 ans sorts 1 2
Date d'inscription : 28/09/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
300/300  (300/300)
Points de mana:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Un changement est de rigueur (Libre)   Lun 27 Jan - 19:36

Nous déambulons confortablement dans le château, observant, épiant et traumatisant quelques autres élèves qui ne comprennent pas ce qui leur arrive. La vie pour nous est confortable depuis notre montée en grade. Nous ne savons pas comment nous définir, mais la tablée est professeur et tous les avantages dont on peut rêver nous sont acquis depuis que l'ambiance de Poudlard a changée.
Mais malgré cela nous n'oublions pas que si notre nouvelle chambre individuelle est plus confortable aussi que l'ancien vieux dortoir, elle se trouve tout de même dans la salle commune des serpentard. C'est donc après une journée passée à rien faire que nous décidons de regagner la salle commune pour retrouver nos chers camarades.

Lorsque nous poussons la lourde porte de la salle commune, il y fait très sombre et il n'y a presque pas de bruit. Il y règne une ambiance angoissante que nous apprécions  déjà sans même avoir encore pu gouter à la tension qui règne entre les élèves. Nous avançons un peu et remarquons que le tableau d'affiche présente un nouveau mot s'adressant aux élèves. Nous le lisons.
Un rire strident et à glacer le sang retentit dans la salle commune.


T'as vu ça Tyler, y'en a un qui veut se faire des amis.

Il dit même qu'on est... une famille.

Nous sourions en coin. Ce sourire qui nous donne un air de folie que nous affichons presque tout le temps. Celui qui fait fuir les élèves qui nous craignent.

Je crois qu'il n'aimerait pas apprendre comment nous avons traité notre famille... Sinon il ne voudrait surement pas nous rencontrer... Mais puisqu'il le demande, nous devrions peut être aller à sa rencontre. Qu'en pensez vous ?

Oui, ça peut être amusant, on devrait aller le voir pour savoir ce qu'il veut, après tout nous n'avons pas bousculé trop d'élèves aujourd'hui, et aucun de nos cher camarade de maison.

Oh oui, oh oui, allons a sa rencontre !

Nous avançons alors, le mot à la main, comme si il s'était agis d'une lettre adressée pour nous. Un petit rire sarcastique que nous ne pouvons retenir à l'idée de cette confrontation. Quand nous pénétrons dans la salle commune, plusieurs élèves sont assis dans des fauteuils autour de la cheminée. Les regards se tournent tout de suite vers nous. Nous n'en reconnaissons aucun, mais nous ne connaissons pas beaucoup d'élèves. Nous les observons un par un avec cette petite étincelle de folie dans le regard.

Lequel d'entre vous est Niall McLauggins ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James T. Rayan
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 1704
Age : 27
Age Roleplay + Sorts : 18 ans sorts 1 2 3 SPE 1 2
Capacités Spéciales : Elémentaliste du Feu - parle la langue des animaux - Charmeur Visuel + Pouvoirs du Vampire -
Créature : Reflet/Doppelgänger - Vampire
Points Prestige : 200 000 000 Lol ?
Date d'inscription : 27/09/2010

Profil du Sorcier
Points de vie:
3070/3070  (3070/3070)
Points de mana:
4180/4180  (4180/4180)

MessageSujet: Re: Un changement est de rigueur (Libre)   Lun 27 Jan - 23:40

[ACTION]


Apparition.

Je n'étais pas vraiment là, pas plus que j'aurais voulu retrouver ces instants volés, quand je méditais seul ici l'attente de retrouver Corwin. Ce sentiment d'insouciance quand l'avenir est ouvert, celui là même que je n'éprouverai plus, car dans l'éternité, rien n'est plus insupportable que de se souvenir. Ils me choquaient, inlassablement, comme s'ils avaient peur de ne pas me perdre. Et je grésillais comme un vieil hologramme perdu dans l'Ouest, là où même les téléphones ne passeraient pas. Je ne serais là que quelques secondes à peine, assez pour qu'ils me repèrent. Lequel ? Je l'ignorais, j'espérais au moins l'un d'entre eux. Comment ne pas me voir ? Ces marques, ces lacérations, ces brûlures sur les parties dénudées de mon corps, là où mes vêtements avaient cédé. Mes longs cheveux noirs en bataille, autrefois soyeux et lisses, noués sur ma tête en une horrible preuve de ma négligence. Et mon regard rouge sang, perdu sur le visage de cet adolescent, assis dans son siège. Je tendais une main vers lui ...

Puis je m 'évanouissait.

_________________

- Certains ont trop souvent voulu croire que j'avais des principes - Ils ont eu tort -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caleb Roarch
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 727
Age : 24
Age Roleplay + Sorts : 14 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Fourchelangue (2)
Créature : Humain ?
Date d'inscription : 23/02/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
1340/1340  (1340/1340)
Points de mana:
1410/1410  (1410/1410)

MessageSujet: Re: Un changement est de rigueur (Libre)   Mar 28 Jan - 0:59

Un soir, comme un autre soir. Un soir, comme Caleb ne savait plus apprécier. Un soir avec le sentiment permanent de se faire épier. Mais plus aucun soir ne ressemblait aux soirs d’antan. Après une journée de cours sans saveurs, avoir usé de la magie avec sa baguette de l’Ombre dont les élèves fixaient avec un acharnement déconcertant, Caleb rentrait dans son dortoir. Alla faire un tour auprès de son lit, exécuter chaque tâche par peur d’être reconnu comme étrange par ces camarades qu’il ne reconnaissait plus. Il se creusait la tête et pensait trop, croyant à la théorie du complot. Il se doutait de quelque chose, James était absent et cela ne présageait rien de bon. Pas qu’en sa présence, les choses s’arrangeaient mais au moins, Caleb savait à quoi s’en tenir. Mais là, il sentait que quelque chose se tramait. Et il sentait toujours quelque chose au fond de lui.

James …

Le lien autrefois présent entre lui et son maître avait été modifié. Le serment sacré des Roarch était comme le Serment Inviolable avec une touche en plus de sévérité. Il forçait l’obédience de la personne prêtant allégeance, seulement en la présence d’un Roarch.  James mort, le lien fut brisée, James revenu de la mort, le lien puissant fut de retour sous une autre forme, presque insondable mais présent tout de même.
C’est alors, assis devant un feu qu’il regardait d’un œil vide et pensif, qu’il eut des frissons de froid dans le dos. Son corps lui faisait signe d’une anormalité, une mysticité dans l’air dont Caleb s’imprégnait difficilement. Puis, il le vit. Comme un mirage, comme une ombre, le visage de James. Son visage puis son corps se dessinait rapidement, lui tendant une main. Caleb fronçait les sourcils en sentant la colère revenir depuis qu’il l’avait déchu de son poste et rejeter comme un parfait inconnu. Mais il tendait une main vers lui, avec un léger sourire, un sourire serein. Le jeune serpent s’apprêtait à tendre une main vers lui quand il disparut. Il suivit du regard l’image de James disparaitre pour constater qu’il n’était pas seul et qu’un vieil ami était présent. Il se dit qu’il se pencherait sur le cas de James plus tard ainsi que sur le fait de cette apparition des plus troublantes.
La tête retourné vers l’endroit où se postait ce Serpentard des plus agaçants, Caleb observait la scène. Tyler Riley lisait une affiche sur le mur qu’autrefois Caleb remplissait quand il tenait son rôle de préfet dans la peau de Gabriel et se retourna en parlant tout seul, affichant un sourire des plus sadiques. Ce que Caleb trouvait gênant, c’est que son sourire sadique était permanent, il n’y avait rien d’autre qu’une folie maladive chez cette personne. Lui avait ses crises d’adrénaline et purement sadique lorsqu’il s’emballait trop ou lorsqu’il tuait une personne mais Tyler, lui était intriguant, était du genre de personne à se méfier promptement. Mais il s’égarait, tout ça venait de son ancienne altercation avec lui et Alice dans les câchots. Lui pensant trouver une nouvelle recrue pour l’ADT, il tomba sur un personnage qui ne lui plaisait pas, qu’il considéra automatiquement comme une potentiel menace personnel. Et s’il se démarquait auprès de James pour lui prendre sa place ? Voilà les pensées autrefois soumise sur la conscience de l’élève de cinquième année, preuve même que pour un élève de son âge, il pensait beaucoup trop.


- Actio papier.


Prononça-t-il doucement pour annoncer son arrivée à ce cher Tyler et aussi pour comprendre la raison à laquelle il cherchait une personne en particulier. Tyler est brutal, mauvais mais tape au pif sur les personnes qui se trouvent devant lui, Tyler ne fais pas de cas particulier, Tyler se fiche de qui que ce soit dans ce bas monde. Caleb lit l’affiche et se leva en direction de Tyler.
Il lança un bref coup d’œil par la fenêtre pour voir si l’image de James se manifesterait une nouvelle fois mais rien n’y fit.


- Alors Tyler, qu’est-ce que tu as en tête cette fois ? Traumatisé un membre de ta maison ? Tu n’arrives même plus à différencier qui sont censés être ta famille, au moins de blason ?


Il regarda seul élève assit dans un fauteuil observant Tyler et lui avec une mine concernée puis se recentra sur Tyler.


- Tu ne vas pas effrayer quelqu’un qui ne recherche qu’un peu de chaleur non ?


Puis Caleb retourna la tête vers l’élève assit avec un sourire similaire à celui de Tyler, il était en train d’imaginer sa façon à lui de briser l’espoir stupide et puéril de ce garçon en quête d’ami. Le serpent et sage mais le serpent est vicieux. Voilà ce qu’il devrait retenir du blason, ainsi que de sa noblesse. Mais il voulait savoir ce qu’avait Tyler, le comprendre un peu plus et s’il le pouvait, le faire souffrir, encore.


- Tu me déçois Tyler, vraiment pas au niveau. T’as beau faire ta grosse brute, tu ne représentes toujours rien pour cette école, ni pour ce monde.

_________________

D'un simple regard, la mort nous sépare.
La lumière est aveuglante, elle l'a toujours été. Il faut la détruire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un changement est de rigueur (Libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un changement est de rigueur (Libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'École de sorcellerie Poudlard :: Serpentard-
Sauter vers: