AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 *Sous un ciel en pleurs* (PV Djaniah, Corwin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Corwin Egnis
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 347
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Emphrépathie noire - Force Accrue - Métamorphose Démon Sentinelle - Aura d'intimidation - Immunité au feu - Charme Oral
Créature : Démon Hybride
Date d'inscription : 11/03/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
1000/1000  (1000/1000)
Points de mana:
1130/1130  (1130/1130)

MessageSujet: *Sous un ciel en pleurs* (PV Djaniah, Corwin)   Ven 28 Déc - 23:29

Pas un bruit. Le silence l’entourait enfin. Les émotions, devenues latentes, n’étaient plus assez puissantes pour imprégner le domaine. Un ciel d’encre le surplombait, baigné en de minces endroits d’une clarté pâle. Et le croissant lunaire jetait de longs reflets à la surface du lac.

Le bruissement des arbres sous le vent berçait son esprit en repos. La légère humidité régnante tâchait son torse nu, revêtant ses multiples cicatrices irisées. Ses doigts trituraient les petits brins d’herbe, pendant que la brise balayait ses longues mèches cendrées.

Corwin avait acquis un nouveau cycle de sommeil, ce qui avait, relativement, bouleversé ses habitudes ; il n’avait désormais besoin que de quelques heures pour retrouver une forme olympique, mais était sujet à présent à de violentes fièvres au coucher du soleil, et à des crampes horribles dans tout le corps. Sa dernière discussion avec Abigor ne lui avait pas permis de comprendre réellement ces nouveaux bouleversements. Juste le fait qu’il s’agissait, apparemment d’une nouvelle étape de sa transformation…Le jeune Serdaigle n’arrivait toujours pas à croire tout ce qu’il avait appris.

Un hybride. Un…

Un bruit de pas, non loin.

- Tssss…

Sifflant entre ses dents de mécontentement, il se releva précipitamment et sauta en vitesse. Atterrissant sans bruit sur une branche deux mètres plus haut, il s’allongea contre l’écorce rude, cherchant des yeux la personne venue le déranger.

On peut pas être tranquille c’est pas vrai ! Et que…

Ses yeux s’agrandirent subitement, son regard posé sur un point dans l’herbe.

Mon t-shirt !!! Eh m*rde !!!!!

Se maudissant lui-même, et n’ayant plus le temps de redescendre, il attendit, en espérant que le visiteur ne verrait pas le vêtement, et se tirerait rapidement. Des fragrances lui parvenaient déjà, des odeurs subtiles et des pointes sentimentales acides. Et alors que l'ombre progressait dans sa direction, il reconnut subitement l'arôme arrivant.


Qu'est-ce que tu fais là...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/t12373-corwin-egnis-stigma
Djaniah Lebrec
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1939
Age : 27
Age Roleplay + Sorts : 20 ans sorts 1 2 3 4 SPE 1
Capacités Spéciales : Elémentalisme de l'eau / Charme oral / Illusion / Enchantement / Emphrépatie sombre
Créature : Nymphe des eaux
Points Prestige : 13
Date d'inscription : 23/06/2007

Profil du Sorcier
Points de vie:
1770/1770  (1770/1770)
Points de mana:
2470/2470  (2470/2470)

MessageSujet: Re: *Sous un ciel en pleurs* (PV Djaniah, Corwin)   Mar 1 Jan - 19:19

* * *


Je me souviens qu'avant j'avais une douce mélodie qui chantait silencieusement à l'intérieur de moi, une ancienne mélopée qui résonnait en moi, me suivait partout où j'allais, qui ponctuait les événements de ma vie qu'ils soient tristes ou heureux. A cet air perdu s'ajoutaient des échos du vent, le bruissement des ailes des fées de Brocéliande, les éclats des cours d'eau nourris par la pluie bretonne. J'aimais particulièrement la nuit parce que c'était là que le monde était le plus silencieux, que je pouvais entendre le plus nettement la pureté de cet air sans que les voix et les activités humaines ne le recouvrent tout à fait. Alors, je sortais, j'allais courir au détour des sentiers de la forêt que je connaissais par coeur. Les yeux fermés parfois, je me laissais guider par les odeurs et par les bruits. Il y avait quelque fois des chuchotements de créatures amusées de me voir ainsi, mais je n'ouvrais pas les yeux parce que je savais qu'elles n'aimaient pas d'être vues par les humains. Et alors, elles restaient, sentant que je resterai les yeux clos, le regard aveugle qui me permettait pourtant de voir bien plus que si je n'avais relevé mes paupières. Ces moments étaient privilégiés, ils étaient beaux et éphémères. J'allais marcher jusque dans la rivière, tremper mes pieds nus et m'asseoir sur la berge en apercevant de loin les lumières de feufollets qui jouaient entre eux, à distance de moi, mais curieux de mes agissements. De nombreuses créatures étaient extrêmement curieuses et espiègles. Jamais je ne croisais de centaures ni de banschee, ces peuples étant particulièrement méfiants et souhaitant vivre loin des Hommes, entre eux pour se préserver de nos travers. Et ils avaient ô combien raison...

Mais voilà qu'aujourd'hui je me promenais également dans la nuit clémente pour profiter du calme et tenter de me ressourcer mais... ...

* * *



Je n'entends plus rien. Plus rien du tout...

Djaniah marchait depuis plus d'une heure. Elle s'était perdue à errer dans la Forêt Interdite sans trop s'enfoncer en son sein. Elle se sentait un peu hagarde, ne sachant ni où aller ni quoi faire. Elle était là, mais pourquoi était-elle là ? Que cherchait-elle ?

Un espoir... Un espoir de repos et de paix...

Mais cette ballade nocturne ne lui apportait pas une mince lueur d'espoir. Elle marchait dans un halo noir, plus noir que la nuit, sans que rien ne vienne lui offrir une once de soulagement.

Rien, rien, rien !!

Un sentiment devenu bien connu, un mélange de ressentiment, d'injustice et de tristesse revint comme un boomerang qu'on aurait lancé il y a bien longtemps et qu'on aurait ensuite oublié. Ses veines se gonflèrent d'un sang bouillant. Son coeur battait fort. Elle était revenue plus près du lac, mais elle n'avait plus envie de se baigner ni même de caresser les créatures aquatiques. Elle n'avait plus la patience, plus le désir. Elle s'était fermée à ces anciennes choses pour parvenir à atteindre le but qu'elle s'était fixée. Elle avait accepté tous les sacrifices. Mais en son fort intérieur, elle savait qu'il faudrait qu'il paye, qu'il paye pour lui avoir ôté tout ce qui faisait ce qu'elle était.

Jimy, rien ne sera plus comme avant et tu en es le seul responsable, tu en soufriras les conséquences je te le jure.

Les larmes ne coulaient plus. Elle avait trop pleuré sa mort. Trop pleuré sa résurrection. Trop pleuré sa désillusion. Trop pleuré ses mensonges. Elle avait trop pleuré sa propre vie. Elle avait trop pleuré son envie de mort. Elle avait trop pleuré. Aucune larme ne coulait plus.

Un bruissement. Elle se retourna. Elle marcha se sentant observée. Ce n'était pas le regard des créatures. Cela l'agaçait. Qui que ce soit, cela n'était pas le bienvenu. Puis, elle aperçut un vêtement. Elle réprima un soupir. Un idiot s'offrait un bain de lune alors que la nuit devait être à elle. A elle toute seule. Personne en vue, pourtant il était là. Pas derrière les troncs.


Bon, tu es où ? demanda-t-elle avec froideur.

_________________
*Si le Destin ne mène pas à toi...?*

*... alors j'emprunterai un autre chemin.*

Héritière du Royaume de Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/Biographie-des-personnages-f
Corwin Egnis
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 347
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Emphrépathie noire - Force Accrue - Métamorphose Démon Sentinelle - Aura d'intimidation - Immunité au feu - Charme Oral
Créature : Démon Hybride
Date d'inscription : 11/03/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
1000/1000  (1000/1000)
Points de mana:
1130/1130  (1130/1130)

MessageSujet: Re: *Sous un ciel en pleurs* (PV Djaniah, Corwin)   Sam 5 Jan - 23:07

Tapis dans la pénombre, Corwin observait Djaniah avancer lentement. Et comme il le pressentait, elle remarqua le vêtement à ses pieds. Une farandole de peine et de haine pulsait de son corps fin. Et sa voix de cristal perçait la chape de silence. Son cadet de maison sourit dans la noirceur. Il laissa alors sa voix parvenir aux oreilles de Djaniah.

- Ça ne te rappelle pas quelque chose cet endroit ? La nuit qui nous enveloppait aux abords du lac ?

Corwin sauta de la branche où il se tenait, et atterrit légèrement dans le dos de Djaniah, qui se retourna. Un léger sourire en coin s’étira sur le visage blafard du Serdaigle. La situation était pour le moins incongrue : elle, pestant contre le monde entier dans la nuit, et lui à moitié nu, la fixant curieusement.
L’année passée, lors des évènements qui les avaient liés, la préfète le dominait de plusieurs centimètres et d’une mine bien plus adulte que la sienne. Mais à présent, il la dépassait légèrement, et arborait paradoxalement un visage dur et angélique.

- Toi tu n’as pas changé. Sauf peut-être ce petit air sévère que je vois là.

Il tourna son index en direction des pomettes rougies par la colère. Cela l’amusait. Souriant un peu plus, il se détourna pour récupérer son t-shirt.

- C’est amusant les coïncidences, tu ne trouves pas ? Dire qu’il y a plusieurs mois, nous nous tenions tous deux à quelques mètres à peine… Je dois dire que, tu m’avais réellement…enchanté cette nuit là.

Il retourna son regard dans sa direction, les yeux pétillants d’un feu vivace.

- Ces moments de joie me manquent.

Enfilant son habit, il s’assit face au lac, dos à Djaniah, parlant doucement, presque pour lui-même.

- Et je suis sûr que pour toi aussi Dja…

Il inspira profondément. La jeune femme laissait transpirer tellement de colère de son corps, qu’il en voyait presque les notes embaumer l’air. Et il se plaisait à admirer une haine si pure, sans en connaître le destinataire. Djaniah tissait tout autour d’elle un voile de beauté froide.
Seulement, en découvrant ses sentiments débordants, Corwin préféra garder une part de prudence. Pour lui, la belle Serdaigle n’était pas de ces personnes à se nourrir de la colère. Et si elle se laissait trop emporter, elle risquait de se rendre incontrôlable.

Alors, Corwin tendit sa main à son côté, en gage d’invitation, le sourire toujours aux lèvres et la fixant en coin.

- Désire-tu parler un peu avec moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/t12373-corwin-egnis-stigma
Djaniah Lebrec
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1939
Age : 27
Age Roleplay + Sorts : 20 ans sorts 1 2 3 4 SPE 1
Capacités Spéciales : Elémentalisme de l'eau / Charme oral / Illusion / Enchantement / Emphrépatie sombre
Créature : Nymphe des eaux
Points Prestige : 13
Date d'inscription : 23/06/2007

Profil du Sorcier
Points de vie:
1770/1770  (1770/1770)
Points de mana:
2470/2470  (2470/2470)

MessageSujet: Re: *Sous un ciel en pleurs* (PV Djaniah, Corwin)   Ven 11 Jan - 18:59

Celui qui perturbait sa marche solitaire sortit de sa cachette sans plus jouer avec la nervosité de son tempérament. Elle ne le reconnut pas immédiatement. Il sauta de sa branche depuis laquelle il l'observait pour qu'elle puisse le voir aussi. Elle l'écouta en silence, prenant soin de mettre en lien ses souvenirs et ses paroles. Le jeune homme la dépassait légèrement, avait une voix masculine signant qu'il était sortit de l'enfance et son regard n'était plus celui d'un jeune. Et puis elle se remémora qui il était, et de quel situation il parlait.

Corwin Egnis, le petit Serdaigle... Plus très petit donc... Autant de temps a-t-il passé ?

Restant silencieuse, elle investiguait sa mémoire pour parvenir à mettre une date à leur précédent échange près du lac. Mais, elle avait beau chercher et rechercher, elle ne réussissait pas à retrouver cette date. Depuis les derniers événements, tout n'était qu'un enchevêtrement de moments confus et sombres. L'attaque à Pré au Lard, la réalité de sa nature de nymphe, la découverte de la nature de Céleste de son petit frère, la naissance de Cassiopée, la mort de Jimy, l'illusion de sa renaissance, l'arrivée du Promethée, la complicité avec James pour détruire ce Prométhée afin de faire revenir Jimy, le vrai... Rien que des faits bouleversants qui n'avaient fait que briser son ancienne vie et les qualités de sa personnalité. Le temps n'était qu'une infinité suspendue.


Je ne m'en souviens guère de ce que tu racontes... murmura-t-elle en fronçant les sourcils.

Cela appartient à un temps qui est révolu cher Corwin.

Elle le regarda attentivement, détaillant son physique devenu plus viril que la dernière fois.

C'est à peine si je t'ai reconnu, toi. Tu as bien changé... Je ne sais pas ce qui s'est passé ces derniers temps pour toi, mais tu as bien changé. La dernière fois tu n'étais qu'un enfant un peu mélancolique. Mais tu as pris en taille et ta voix a muée. Enfin, peu importe la puberté n'a pas grande importance maintenant.

Qu'il puisse parler de moments de joie, qu'il puisse l'évoquer en des termes positifs l'agaça. De toute évidence il la voyait telle qu'elle n'était pas. Sans doute telle qu'elle n'avait jamais été. Comme un enfant idéalise sa mère, il l'avait idéalisé avec naïveté. Ce n'était pas grave en soi, c'était peut-être même comme un compliment, mais là c'était juste énervant.

Je ne crois pas aux coïncidences. Les choses sont faîtes telles que nous les faisons, en fonction du grand chemin qui nous guide.
Quand à moi tu te trompes. Je n'étais pas telle que tu me considérais. Et j'ai changé, profondément changé. Ne reste pas à mes côtés car tu ne peux imaginer ce qui agite mon coeur. Je n'existe plus telle que j'étais. Fais-toi une raison. Et je n'ai que faire de discuter. De quoi ? Tout a changé. Il n'y a plus rien de beau dans ce monde et pourtant il faut y rester. Alors je reste mais je porte la mort. Garde tes espoirs et poursuis ton chemin, béni le ciel de ne plus croiser le mien.


Elle tourna les talons et partis vers la forêt interdite, dédaignant la main tendue.



_________________
*Si le Destin ne mène pas à toi...?*

*... alors j'emprunterai un autre chemin.*

Héritière du Royaume de Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/Biographie-des-personnages-f
Corwin Egnis
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 347
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Emphrépathie noire - Force Accrue - Métamorphose Démon Sentinelle - Aura d'intimidation - Immunité au feu - Charme Oral
Créature : Démon Hybride
Date d'inscription : 11/03/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
1000/1000  (1000/1000)
Points de mana:
1130/1130  (1130/1130)

MessageSujet: Re: *Sous un ciel en pleurs* (PV Djaniah, Corwin)   Dim 13 Jan - 22:24

Corwin plissa les yeux. Ce qu’elle était devenue méprisante. Qu’à cela ne tienne, il n’allait pas se démonter pour autant. Et si la jeune femme désirait se montrer désagréable, il n’en resterait pas là. Il se sentait même curieux de voir ce que ce ton acerbe pouvait bien cacher d’autre.
Aussi, il prit la même direction, se tenant à quelques mètres derrière elle.


- On peut dire que la courtoisie te fait quelque peu défaut cette nuit Djaniah ! Qu’est-ce qui peut bien te trotter par la tête en ce moment, hein ?

Corwin pouffa. Il se hissa rapidement à sa hauteur, parlant presque à son oreille.

- Remarque, ce n’est pas pour me déplaire… Ca change un peu de cet air si fragile que tu arborais parfois !

Intérieurement, il désirait la provoquer, histoire de savoir ce qui l’agitait réellement. Autrefois, il ne se serait jamais permis de parler à quelqu’un de la sorte. Mais là, il sentait que Djaniah cachait quelque chose susceptible de la rendre mauvaise, et cela l’amusait. Non pas qu’il ne restait plus méfiant, bien au contraire. Mais la vraie personnalité des gens ne ressortait que lorsqu’ils se sentaient meurtris au plus haut point. Et à cet instant seulement, leur vraie nature pouvait prendre un essor tout nouveau, et se déployer comme un voile de noirceur.
Mais même sans qu’elle se livre pour l’instant, Corwin pouvait ressentir toutes les petites parcelles envenimées de l’esprit de Djaniah, corrompues par la tristesse, la rage et l’amertume. Et une part de lui-même appréciait cela.
Son ton se fit alors plus sifflant.


- Et pourquoi devrais-je bénir le ciel de ne plus me trouver sur ton chemin… ? Crois-tu réellement que je pourrais céder à tes menaces de pacotille ?

Il rit de nouveau, toujours aussi impatient de voir une quelconque réaction.

- Cependant, je dois admettre que tes paroles sont justes quant à la nature de ce monde ma chère. Nous vivons bien actuellement dans un tas de fumier qui ne cesse de prendre de l’ampleur. Mais les choses les plus radieuses se tapissent tout au fond, et seuls les yeux aptes à regarder dans la noirceur la plus totale peuvent en discerner les contours. Et crois-tu en être capable ? Après tout, tu ne fais que chialer sur ton sort d’après ce que je peux voir ! Non ? Alors, qu’attends-tu pour me montrer enfin tout ce que tu renfermes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/t12373-corwin-egnis-stigma
Djaniah Lebrec
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1939
Age : 27
Age Roleplay + Sorts : 20 ans sorts 1 2 3 4 SPE 1
Capacités Spéciales : Elémentalisme de l'eau / Charme oral / Illusion / Enchantement / Emphrépatie sombre
Créature : Nymphe des eaux
Points Prestige : 13
Date d'inscription : 23/06/2007

Profil du Sorcier
Points de vie:
1770/1770  (1770/1770)
Points de mana:
2470/2470  (2470/2470)

MessageSujet: Re: *Sous un ciel en pleurs* (PV Djaniah, Corwin)   Mer 20 Fév - 18:41

Djaniah se retourna brusquement, cessant sa marche alors qu'il finissait de parler. S'il continuait de cette manière il aurait le droit à une correction digne de ce nom. On ne minaudait pas ainsi dans son dos, cherchant à l'énerver impunément, brisant sa solitude recherchée. Et quoi ? Que croyait-il ? Qu'elle n'avait que ça à faire, un peu de gardiennage, de garderie pour un gamin en pleine crise de puberté et d'insolence ? Elle n'avait jamais eu l'âme maternelle, ce n'était pas lui qui réveillerait sa fibre filiale ! Ce n'était qu'un petit insecte extrêmement agaçant qu'elle écraserait d'un orteil s'il s'acharnait à ne pas la laisser tranquille ce soir. Peu importait qu'il fasse partit de sa maison ou qu'il soit plus jeune ou même qu'il ne mérite pas une bonne dérouillée. Dans le monde où ils étaient il fallait que chacun apprenne à se tenir à sa place, histoire de ne pas finir assassiné. Si la vie ne lui avait pas encore appris ce principe et bien soit ! Elle le ferait ! Elle le corrigerait juste assez pour qu'il apprenne et juste assez pour qu'elle calme ses nerfs. Oh oui, ce programme lui convenait parfaitement. Par-fai-te-ment !

Mon petit Coco tu vas peut-être avoir quelques égratinures et ne compte pas sur moi pour te consoler...


Tu n'es pas obligé de prendre mes menaces pour vraies. A toi de juger de la véracité de la situation. Tu n'as pas peur, tu bombes le torse, tu as pris de l'assurance, veux-tu que je t'applaudisse ?

Elle lui fit un sourire narquois avant de reprendre.

Le fait est que je ne fais pas que pleurer. Mais peu importe je n'ai pas à justifier mes paroles ni mes actes. Je sais la voie que j'ai choisie et je m'applique à la suivre en connaissant les conséquences. Je ne parade pas moi. Je reste dans l'ombre et je fais ce qui doit être fait.
Et toi ? Que fais-tu pour carracoler et donner des leçons ?


Elle se posa contre un arbre au tronc massif. Toujours debout, le dos collé à l'écorce elle lui faisait face sans aucune peur. Elle reprit d'une voix plus basse :

Je crois encore en l'espoir et en la beauté, mais alors qu'avant je croyais pouvoir les porter en moi, elle m'ont abandonné. Aujourd'hui elles sont présentes chez d'autres et c'est pour ces autres que j'y crois. Chacun son chemin.

Cassiopée, étoile du jour, quand tu t'éveilleras dans toute ta puissance l'univers sera submergé par ta lumière... Et ce jour là ton père sera revenu. Quand à moi je crois que je serais partie...

Bien, maintenant que veux-tu ? J'ai pris le temps de répondre à tes questions, maintenant laisse-moi je n'ai pas de temps à perdre. A moins que ce que tu cherches c'est à me provoquer jusqu'au combat ? Si tel était le cas, je ne te promets pas que tu ressortes entier...

_________________
*Si le Destin ne mène pas à toi...?*

*... alors j'emprunterai un autre chemin.*

Héritière du Royaume de Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/Biographie-des-personnages-f
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: *Sous un ciel en pleurs* (PV Djaniah, Corwin)   

Revenir en haut Aller en bas
 
*Sous un ciel en pleurs* (PV Djaniah, Corwin)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sous un ciel de guerre, le métal chante toujours juste. [Aurah-Fini]
» ô nuit belle nuiiit sous un ciel, d'Italiiie ♥
» Sous un ciel lourd comme une meringue [sp Xerxes]
» Sous le beau ciel d'été (Pv Nuage de Fée)
» « Au-dessus des nuages, le ciel est toujours bleu. » [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'École de sorcellerie Poudlard :: Parc et lac de Poudlard-
Sauter vers: