AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ultimes instants de vie. Récit d'une mort par une folle. - One post rp

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erell Bowen
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 404
Age : 21
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Emphrépatie niveau 2
Points Prestige : 4
Date d'inscription : 25/07/2010

Profil du Sorcier
Points de vie:
1190/1190  (1190/1190)
Points de mana:
1210/1210  (1210/1210)

MessageSujet: Ultimes instants de vie. Récit d'une mort par une folle. - One post rp   Jeu 18 Oct - 19:50


Se raidir. Hurler. Essayer de hurler. Ressentir. Avoir peur. Être terrifiée. Se débattre. Essayer de se débattre. Hurler. En silence, sans un bruit. Longtemps. Jusqu’à ne plus avoir de voix, jusqu’à ne plus rien sentir. Jusqu’à avoir le cœur au bord des lèvres et la tête sur le point d’imploser. Trembler. Résister. Tenter de résister, plutôt. Ne rien lâcher. Ne pas pleurer. Contrôler sa peur. Contrôler la douleur. Se déchainer, essayer de fuir. Non. Ne pas fuir. Ne rien lui laisser, pas une once de satisfaction. Pour le faire souffrir par après. Ne rien lâcher. S’accrocher. A quelque chose, un souvenir, une sensation. Quelque chose, même d’infime. Tenir bon. Contrôler. Tenter de contrôler. Comprendre que tout s’échappe,
que tout t’échappe. Prendre peur. Se débattre, pour de vrai cette fois.

Mouvements désordonnés.


Rien n’y fait. Alors quoi, t’en restes là ? Pauvre fille. Tout t’échappe, tu perds tout. Ta vie t’abandonne là. Réagis. A quoi bon ? Ouais, c’est vrai, à quoi bon ? T’es foutue, t’as déjà un pied dans ta tombe. Change rien, c’est parfait là. Elle t’échappe, ta putain d’existence, mais ne la retiens pas. Elle n’en vaut pas la peine.

Hurlement déchirant qui meurt avant d'avoir été entendu. Souvenirs éparses, flous. Inexistants. Inutiles aussi. Tenir bon, quelques secondes encore, ne rien lui laisser. Même s’il prend tout. Tout ce qu’il te reste.

Sourire carnassier. Qu’est-ce qu’il te reste ? Rien. Même pas un soupçon de dignité. C’est bien que ça s’arrête, finalement. Mascarade à la con, aussi inutile que stupide. Personne n’a été bluffé. Amère constatation. C’est pas grave, jouer la comédie, ça t’allait bien au teint.

Ah, tu te débats plus ?

Déjà ? Il aura eu ta peau facilement alors. C’est cool, au moins ça a été rapide. Pas forcément super propre mais bon. On peut pas tout vouloir, hein la poupée de chiffon ? Ouais, t’as raison, on peut pas tout vouloir.


Sursaut. Geste de recul. Douleur insoutenable. Larme. Larmes. Chair déchirée, sanguinolente. Douleur. Souffrance. Terreur tapie au fond de prunelles déjà éteintes.

Regrets. Énormes. Étouffants. Doutes écrasants.
Nan, ta vie n’aurait pas été bien de toute façon, pas la peine de regretter ça. T’aurais pas été heureuse, le seul mec que t’as vraiment, sincèrement, et inconditionnellement aimé s’est fait la belle après un mois, alors que tu lui avais tout donné, et l’autre, il t’a déjà remplacé. Et puis tu l’aimais pas vraiment, hein ? Si ? Tu l’aimais ? Ah, toutes mes excuses. Mais dans une moindre mesure, on est d’accord. Oui oui, on est d’accord. Et puis t’aurais fait quoi ? Tu l’aurais aimé à peu près assez pour l’épouser ? Admettons. Après quoi, tu lui aurais pondu assez de gosses pour qu’il monte son équipe de Quidditch ? Tss, petite poupée naïve. T’aurais jamais été heureuse. C’était pas pour toi ce genre de vie. Non, arrêtes de gindre comme ça, c’est pas la peine, ça te sauvera pas.

Je t’assure, c’est bien comme ça. La mort c’est simple, et la vie compliquée.

Mais arrêtes de chialer ! Je comprends pas quand tu fais ça ! Quoi ? T’as mal ? Bah, c’est éphémère. Et puis ça te fait te sentir en vie. N’empêche, il prend son temps l’autre là. Il pourrait pas te pomper le sang plus vite ? Qu’on en finisse, et qu’on taille la route ?


Tressaillement. Unique, faible.

Ah … Profite, c’est maintenant tes derniers instants. Tu veux dire quelque chose, tant qu’on y est ?

- Ne sois jamais l’instrument de ce que tu es devenu James. Jamais.

Les paroles ne passent pas la barrières des lèvres. Tout n'est que pensées. Jamais il ne saura. Mais peut-être qu'il comprendra. Peut-être.

Classe ! Très classe ! Au moins, ça va le marquer ! Tiens, ta respiration, elle ralentit … T’entends ? Ton cœur, il commence à dérailler … Ton souffle, il est tellement irrégulier … C’est douloureux ? Oui ? T’inquiètes pas, c’est la vie. Non, rectification,  c’est ta mort.

T’es prête ? Viens. Tu verras, c’est tellement … Simple.

Battement raté. Un deuxième. Un troisième. Une lueur qui s’éteint. Une larme qui se perd.

Sale garce. Oui, je sais. Mais tu vas devoir passer un éternité à mes côtés, alors acceptes. Plutôt crever ! Mais, ma chérie, tu meurs là. Tu meurs.

Tu meurs.

Ultime sursaut de vie.

Basculement.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ultimes instants de vie. Récit d'une mort par une folle. - One post rp
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Instants figés. 05/12 à 18h
» Il suffit parfois de quelques instants... [Privé]
» Chaque instants sans elle me fais souffrir. [PV : Sanka']
» Les meilleurs instants de la CB
» Imagine, quelques instants, une vie vide. [Ornitho & Lotus ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Vaste Monde :: Réalités Alternées-
Sauter vers: