AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lettre à toi qui ne la recevra jamais...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Djaniah Lebrec
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1939
Age : 27
Age Roleplay + Sorts : 20 ans sorts 1 2 3 4 SPE 1
Capacités Spéciales : Elémentalisme de l'eau / Charme oral / Illusion / Enchantement / Emphrépatie sombre
Créature : Nymphe des eaux
Points Prestige : 13
Date d'inscription : 23/06/2007

Profil du Sorcier
Points de vie:
1770/1770  (1770/1770)
Points de mana:
2470/2470  (2470/2470)

MessageSujet: Lettre à toi qui ne la recevra jamais...   Mer 29 Aoû - 21:08

[Je ne sais pas encore quand l'utiliser mais ce soir j'avais envie d'écrire cela pour me remettre en selle en quelque sorte, du coup je le mets dans cette catégorie en attendant comme on dit Smile ]


Ma fille je t'écris cette lettre à cette heure tardive où tes yeux doivent être fermés pour tenter de trouver ce sommeil qui t'est si difficile. Tu sais, moi non plus je ne dors pas beaucoup. Mes rêves sont hantés d'images qui viennent et reviennent, me prennent à la gorge et coupent mon souffle jusqu'à me faire défaillir. J'ai cru un temps que je pourrais les tempérer, que je pourrais leur résister et même que je pourrais les dominer. Mais j'avais tord. Je me retrouve en sueur, agonisant de l'intérieur, de l'intérieur même de ce corps qui n'est plus tout à fait mien. Et j'ai envie de mourir réellement. Ce que je t'écris est bien dur, et c'est pour cela que cette lettre ne te parviendra pas. Je voulais te dire, ne ferme pas les yeux. Je t'en conjure, ne ferme pas les yeux. Je sais ce que la nuit peut apporter d'horreur et de panique. Je sais que la nuit est devenue sournoise, comme tout le reste sur cette terre. Enfin comme presque tout le reste. Il y encore du bon, je crois. Je n'en suis même plus sûre. Parfois je rêve d'un temps révolu où tu aurais pu vivre si tu étais née un peu plus tôt. Tu aurais pu être heureuse et connaître le bonheur de tes parents. Tu aurais pu connaître ton père. Je veux dire le vrai, le seul, celui qui m'a apporté tant de joie et de rire. Il m'a fait rêvé et espéré que ce temps n'aurait pas de fin. Comme je lui en veux. Si tu savais ce que je lui en veux. J'aimerai le ranimer seulement pour lui dire à quel point je veux le tuer de mes propres mains... Pour nous avoir menti. Pour nous avoir abandonné. Pout tout ce qu'il a laissé derrière lui. Pour toutes ces morts. Celle d'Erell. Et celle de mon âme.

Il n'y a plus de bruit à cette heure-ci, à part celle de ma plume parcourant ce vieux parchemin que je brûlerais bientôt. J'ai les yeux plein de larmes. Je ne sais pas si nous nous reverrons. Je ne t'ai pas dis au revoir. Je m'en excuse et tout mon être en saigne. J'aurai voulu te serrer dans mes bras, alors que jamais je ne l'ai vraiment fait. Jamais je ne t'ai dis que je t'aimais. Jamais je ne t'ai regardé avec ce regard d'une mère qui aime. J'espère qu'un jour tu me pardonneras cet abandon. Tu n'y es pour rien. Je ne suis seulement plus capable d'aimer. J'ai l'impression que désormais mes mains porteront la mort et le deuil. Je ne veux plus souffrir pour une autre vie. Et je sais que Lilian veillera sur toi comme un frère, comme un père. Il est ce qu'il me reste de plus précieux. Il sera ton guide et ton protecteur, j'ai foi en lui, malgré tous ses mensonges. Moi j'ai le coeur pourris de leurs mensonges, tu comprends?

Ce monde n'est plus ce qu'il était. Il n'a pas tenu ses promesses. Il est sans avenir. Et nous devons partir. Nous devons disparaître. A jamais peut-être. C'est un adieu je crois. Un adieu consenti. Je le vois comme une absolution. Une terrible et fatidique absolution. C'est la fin du monde tel que nous le connaissions. L'équilibre a été rompu. Plus rien ne sera comme avant. C'est injuste de vous laisser, de vous abandonner. Pourtant il le faut. Je ne sais pas de quoi l'avenir sera fait. J'espère juste que tu seras trouver ta place et faire ce que j'ai échoué. Tenir bon. Etre la lumière dans ce cauchemar de masques et de silence. Je te confie ma destinée. Je te confie ta propres destinée. Tu n'échoueras pas. J'ai foi en toi. Tu es ma fille, une étoile, et tu es destinée à briller de mille feux. Restaure ma mémoire et mon espoir. Brûle les airs pour une nouvelle ère et insuffle à la vie toute sa pureté. Je m'éloigne de toi avec ce dernier espoir. Je m'endormirais apaisée. J'ai terminé mon oeuvre, quel qu'en fut le prix. Je purge désormais ma peine, et ton père aussi. Puisse ton avenir plus brillant que le nôtre.

Je t'aime et je t'aimerai toujours.
Puisses-tu nous pardonner.

Ta mère.

_________________
*Si le Destin ne mène pas à toi...?*

*... alors j'emprunterai un autre chemin.*

Héritière du Royaume de Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/Biographie-des-personnages-f
 
Lettre à toi qui ne la recevra jamais...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lettre ouverte au President en rapport avec l'UCREF
» Lettre de George Sand à Musset.
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» LA LETTRE DES SENATEURS AU PREMIER MINISTRE
» Lettre ouverte de la famille de François R. Marcello, enlevé le 12 janvier.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Vaste Monde :: Réalités Alternées-
Sauter vers: