AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Minuit libre -(PV Niko, Coco, Chlochlo etc ... )-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
James T. Rayan
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 1704
Age : 27
Age Roleplay + Sorts : 18 ans sorts 1 2 3 SPE 1 2
Capacités Spéciales : Elémentaliste du Feu - parle la langue des animaux - Charmeur Visuel + Pouvoirs du Vampire -
Créature : Reflet/Doppelgänger - Vampire
Points Prestige : 200 000 000 Lol ?
Date d'inscription : 27/09/2010

Profil du Sorcier
Points de vie:
3070/3070  (3070/3070)
Points de mana:
4180/4180  (4180/4180)

MessageSujet: Minuit libre -(PV Niko, Coco, Chlochlo etc ... )-   Mer 8 Fév - 19:17

M I N U I T L I B R E



-( M U S I Q U E )-

C'est comme une sorte d'arène gigantesque.
Ce qu'ils appellent la "cuve" ... allez comprendre pourquoi. Nikolas l'avait dit, à bien des égards et que sais-je encore, nous aurions du nous en douter ! La Cuve donc. Le lieu où le sang coule, le réservoir des affamés, le coin où il y a toujours à manger. Un peu comme les combats légendaires des gladiateurs romains, à ceci près ici que les seules bêtes à combattre étaient humaines. Des foules et des foules s'étaient toutes rassemblées là pour le "Grand Soir", celui où un Vampire originel en affronterait un autre, une chose qui ne s'était pas produite depuis peut être un demi siècle. Mais la dernière en date n'était pas aussi célèbre. Il fallait croire que j'étais un combattant de marque. Jusqu'à quel point, ça je l'ignorais encore, mais je ne tarderai sans doute pas à le savoir. Imaginez la musique retentissante, les bras se balançant en harmonie d'un côté à l'autre de l'arène, les cris de hargne et de joie s'envolant, raisonnant dans la salle entière tremblante comme jamais. Où étions nous ? Si seulement je le savais. Ce soir, Andrew et moi ne ferions pas une entrée sur le Ring, nôtre pater à tous avait décidé que nous nous présenterions en famille, comme le veut la tradition. Et c'est ainsi que dès les premières notes, nous entrâmes chacun à tour de rôle, à la file. D'abord nôtre premier, avec sa compagne, puis Faïna, au bras de son frère. Moi, j'avais eu la permission d'être accompagné par l'un des fils de Nikolas. Aussi je ne l'avais pas réellement choisi, mais qu'importe. La seule chose qui reteint mes prunelles rougeoyantes dans cette marche solennel vers le dénouement, c'était l'image d'un Corwin enchaîné au trône du maître des lieux, ses cris à mon égard couverts par les sons interférant. Je priais silencieusement en fixant le ciel pour que la perte de mon âme ne m'envoie pas en enfer si tout cela tournait mal. J'y avais déjà assez séjourné. Aussi peut être me tourner vers le haut pour une fois me porterais chance. Ils étaient tous si jeune, si pâles et si beau, tous de noir vêtus, plus frais et souriant que jamais. Curieuse manière d'entamer une exécution. Devant moi, je fixais suppliant la tête blonde d'Andrew qui parfois m'adressait un bref regard désolé, larmoyant, culpabilisé. Il savait que s'il ne buvait pas de sang humain, je lui roulerai dessus sans hésiter ... Allait-il se laisser tomber jusqu'à mourir pour moi ? Pour la première fois, je préférais choisir de l'ignorer.


-BIENVENUE DANS LA CUVE CITOYENS DE LA VENISE HAUTE !

Cela devait signifier que c'allait être à nous.
Intéressant, comme concept, toutes ces choses qui ne me laissaient pas indifférents. Tous ces visages inconnus qui peu à peu prenaient les mêmes traits. Ces gens n'étaient pas humains. Sorciers, autre ... Ce ne devait plus avoir l'importance que j'y aurais accordé en temps normal. Je soupirais quand mon "cavalier forcé" me tira le bras pour me ramener à lui. Un large sourire sur les lèvres, le petit châtain à ma gauche commençait à me les briser méchant. Aussi je tâchais de ne pas le contrarier tout de suite. Mes cheveux étaient tirés vers l'arrière, ramenés en plusieurs petites mèches par dessus mon crâne, tombant sur mes épaules avec le reste de la touffe des mes cheveux noirs. Ma pâleur n'égalisait pas encore celle de mes hôtes, mais le rouge de mes yeux lui en revanche était tout particulier à cet instant. Quand on me tira une nouvelle fois, je me tournais pour mordre. Après tout, il l'avait bien cherché. Mais à peine ai-je commencé à dévorer le fils de Georii que celui-ci me leva par la gorge d'une main avant de me lancer à bas, au coeur des lieux. Je détachais ma longue cape noire elle aussi pour la jeter sur le côté, améliorant au maximum ma mobilité. Mon kilt, mon gambison, mon bas moulé et mes bottes, tout était là. Rajustement mes gants longs, je tirais ma baguette d'un geste vif et fixais les environs, inquiet. Andrew finit par se faire jeter lui aussi, mais, curieusement, il sembla avoir plus de mal à encaisser.


-On est pas obligés de se battre, pas obligés de lui faire plaisir Andy.

C'est à ce moment que je compris.
Le but de tout ceci n'avait jamais été de voir l'un de nous deux mourir. Nikolas n'agissait que pour ses maudites règles stupides. Que pouvait-il dire de tous ces vampires de second rang qui nous entouraient ? Je me le demandais alors, sans pourtant y trouver la réponse. Je désespérais. Cette fois, les choses semblaient belles et bien sans issues.


-Si nous ne le faisons pas, mon tendre amour, il te pourchassera jusqu'à ce que si je ne cède, tu meurs. Je t'ai créé pour que tu vives, je me sacrifierai pour toi et tu seras enfin en paix.

Je n'en croyais plus mes oreilles.
Tant d'hypocrisie en si peu de phrases. Il m'avait créé pour que je sois à lui, son esclave, condamné à vivre à ses côtés pour l'éternité, me priver de la seule personne auprès de laquelle je voulais être : Corwin. Nerveux, je grinçais des dents. Rangeant ma baguette, je choisissais de le prendre à mains nues pour lui faire mordre la poussière, jusqu'à ce qu'il admette la vérité. Ou peut être avais-je peur que sans cela, je me rende compte que ses intentions ont toujours été pures ... Que ferais-je alors ?


-Ne sois pas ridicule. Je sais très bien que tu n'es qu'un sale égoïste perfide. Tu n'as pensé qu'à toi jusqu'alors, pourquoi tu aurais changé d'avis ?

Lui lançais-je avec verve.
Je n'aspirais presque plus qu'à le voir mort. Ce que voulait Nikolas. Je me tournais alors vers Corwin, avec ses chaînes. Il me narguait, caressant sa tête comme s'il n'était qu'un petit animal à câliner. En moi, la colère se faisait plus intense. Prêt à tout pour jurer leur perte à tous. Pile à cet instant. Je criais à mon amour que tout irait bien, espérant qu'il m'entendrait. Mais j'eus le sentiment alors de la jalousie d'Andrew. En tant que mon créateur, je pouvais ressentir ses émotions, comme lui les miennes. Et mon amour persistant, mon manque d'attention à son triste sort, à son geste, étaient en train de le mettre en colère. Sans parler du stresse provoqué par tous ces gens venus nous voir pour se délecter de la fin d'un seul. Je jurais alors de les tuer eux aussi si j'en réchappais. J'avais bien plus de pouvoir à moi seul que tous ces gens, même qu'Andrew et alors que je réalisais qu'il me suffirait d'un geste pour tout anéantir, je prenais conscience de tous les innocents que je blesserais dans ma haine. Bien sûr, Nikolas avait pensé à tout. Cette fois : J'étais fait ...

_________________

- Certains ont trop souvent voulu croire que j'avais des principes - Ils ont eu tort -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikolas Georii
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
avatar

Nombre de messages : 11
Age Roleplay + Sorts : 1 2 3 4a SPE 1 2
Capacités Spéciales : Charme Visuel et Oral, rapidité et force accrue, transformation brume et chauve souris, régénération instantanée
Créature : Vampire
Date d'inscription : 17/05/2011

MessageSujet: Re: Minuit libre -(PV Niko, Coco, Chlochlo etc ... )-   Jeu 9 Fév - 16:12

La cuve. Un endroit certes plaisant mais bien peu fréquenté ces derniers temps, pour son plus grand déplaisir. Le dernier à avoir franchit les lourdes grilles n’avait guère était à la hauteur de ses espérances, il avait tué sa sale petite souillure bien trop vite, pour lui évité de souffrir lui avait il expliqué lors de leur entrevue quelques instants après, il avait laissé un pale sourire se dessinait sur sa peau claire devant le regard larmoyant de son enfant avant de lui présenter le corps mutilé de son adversaire et d‘y planter ses crocs en lui enjoignant de faire de même. Le sang encore chaud et les pleurs que son fils tentait de dissimuler en hoquets étouffés lui avait procuré une jouissance semblable a celle qu’il pouvait parfois ressentir dans les bras de sa femme. Il jeta un regard sur ses enfants qui hurlaient leurs soif de sang et leur haine pour celui qui avait osé transgresser les règles sacrées qui régissaient leurs vie depuis des millénaires. Braves petits chiens de gardes prêt a tout pour se repaitre du sang si précieux de leur ainé et de leurs supérieurs. A cet instant ils n’étaient que des sangsues, d’immondes sangsues mouvantes, bavant, plantant les canines et les griffes dans chaque humains qui se trouvaient à leur côté. Qui eut cru encore que ces choses aient put être des hommes dans une autre vie ? Le poids de la main d’Ekatarina le ramena à la raison. Il lui adressa un sourire avant de lui voler un baiser et de s’avancer au centre de l’arène dont il avait ordonné la construction des décennies plus tôt. Il jeta un bref coup d’œil derrière lui. Andrev le suivait de près avec sa sœur, venaient ensuite James et Juris. Il ne lui avait pas laissé le choix a vrai dire, mais c’était aussi pour lui l’occasion de revoir ce visage qui lui avait tant manqué, celui de son cher Juris en proie a de douloureux souvenirs.

-Vous êtes cruel mon cher, de lui demander de faire cela. Juris a, je crois, assez souffert de la décision que vous avez prise il y a de cela quelques siècles.

-Mon ange rouge, vous savez aussi bien que moi que j’aime torturer mes petits pour ne pas qu’ils oublient leurs erreurs passées. Et je trouve cette méthode très divertissante en plus d’être parfaitement…

-Etait ce cependant obligé de convier Faina a ce sordide massacre ? C’est de son frère dont il est question Nikolas. Le voir mourir ainsi…j’ai peur pour lui bien sur mais je plains cette petite, elle n‘a jamais vécut que pour servir notre noble famille mais osn frère a une grande importance pour elle.

-Ekatarina, si je dois encore justifier mes choix auprès de vous et si une nouvelle fois vous me coupez la parole, croyez bien que, malgré la grande affection que j’éprouve pour vous, je me verrais contraint de vous jeter vous aussi dans la fosse. Cela me chagrinerait de voir un si joli et si doux corps que le votre réduit en charpie par ces cloportes, mais je n’hésiterais pas. Vous accordez bien trop d’importance a des choses qui n’en ont aucune.

-Bien père.


Elle savait parfaitement qu’il n’aurait aucun remord a le faire. S’il ne supportait pas qu’on lui fasse du mal, ce n’était pas la même chose quand c’était ses coups à lui qui marquaient sa peau de longues et profondes griffures de sang. Les originaux étaient montés en haut de la tribune d’honneur et Nikolas se délectait de voir le spectacle qui s’offrait à ses yeux. Ekatarina prit place derrière lui, de même que Dante et sa femme Cassidy. Juris balança James dans l’arène après que celui-ci lui ait mordu le bras. Un serviteur lui apporta un verre, le vampire le prit machinalement sans vraiment y porter une grande attention, sa main libre était occupé a caresser les cheveux de son nouveau camarade de jeu. Ces derniers temps il se sentait vide de toutes source de plaisir. Le temps continuait sa course et n’avait aucune emprise sur lui, il n’était qu’une enveloppe charnelle, destiné a vivre ainsi jusqu’à la fin des temps. Ou bien jusqu’au jour ou quelqu’un plongerait dans son corps ce pieu si particulier qui lui permettrait de s’endormir. Il n’aspirait qu’a une seule chose, s’amuser encore et toujours, vivre au dessus de ces mortels insipides mais si nourriciers. Ses doigts fins se refermèrent d’un coup sec sur le cristal qui se brisa, répandant le nectar sur le sol et laissa dans la paume du vampire des éclats de verre translucides, le rouge sombre se répandrait également bientôt dans quelques instant sur le sol de la cuve. Les deux adversaires se tenaient face a face, et l’originel fut surprit de voir James rangeait sa baguette pour affronter son créateur a mains nues.

-Quel dommage de savoir l’issue du combat à l’avance, il n’y a plus de suspense…

Il repoussa du pied la silhouette qui se tenait enchainé au pied de son siège. Le combat allait commencer, un nouvel enfant se dresserait bientôt devant lui et rejoindrait la longue liste des originaux. Il tendit la main vers le serviteur et celui-ci croyant que son maitre désirait de nouveau un verre se précipita pour le lui apporter, mais Nikolas avait une toute autre idée en tête. Sans que la moindre expression ne transparaissent sur son visage il attrapa son enfant a la gorge et lui enfonça les bouts de verre brisés dans la chair molle avant de lui arracher la tête d’un coup sec, comme il le ferait d’un simple bouchon de champagne. Le cadavre retomba mollement sur le sol, engloutit par les mains avides de enfants qui se trouvaient derrière lui. Une clameur monta, encore plus forte que les précédentes. Nikolas fixa la tête arrachée avec un étrange sourire avant de la passer à Cassidy. Il connaissait l’amour de sa fille pour sa collection de têtes. Un lourd silence s’abattit sur l’arène.

-C’est a vous père de prendre la parole.

-Je le sais Dante. Se dressant devant ses chers enfants il eut un sourire avant de poser ses yeux sur les deux jeunes hommes. Andrev Dimitri Georii. Tu es ici en présence de tes frères pour avoir transgresser la règle la plus importante que j’ai jadis imposé a notre peuple. Par ton amour aveugle pour un mortel et pour satisfaire tes propres plaisirs tu as enfanté un nouvel enfant sans penser aux conséquences. James.T Rayan, tu n’a certes guère choisit cette vie mais tu l’a toutefois accepté en laissant Andrev te guider auprès des siens, abandonnant tes…amis. Vous êtes les finalistes du jeu le plus grandiose qui soit messieurs, celui qui décidera de votre sort en tant que vampire. Ce soir un enfant perdra la vie tandis que l’autre gagnera en puissance telles sont les règles de la cuve. Aucunes restrictions, vous êtes libres des moyens utilisés pour remporter la victoire. Faites donc maintenant honneur a votre race et a vos frères tombés avant vous sur ce même sol. Que le combat commence !

Il reprit sa place sur son siège. Attrapant la main d’Ekatarina au passage et l’emprisonnant dans la sienne.

-Ne fermez pas les yeux ma chère, cela me contrarierait de vous voir manquer cela. Il est certes regrettable de perdre un enfant que nous avons gardé auprès de nous durant de nombreuses années, mais les règles sont ce qu’elles sont et je ne peux ni ne dois déroger a celles-ci, même pour sauver la vie de l’un des nôtres.

-Vous le feriez si c’était pour sauver votre vie où bien pour vos plaisirs.

Il enfonça son ongle si profondément dans la peau de sa femme qu’il sentit l’os se fendiller légèrement. Relâchant son étreinte il se contenta de hocher la tête et de ramener vers lui son animal de compagnie en tirant sur la chaine qui lui enserrait le cou pour jouer de nouveau dans sa chevelure, tachant au passage les boucles du sang frais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corwin Egnis
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 347
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Emphrépathie noire - Force Accrue - Métamorphose Démon Sentinelle - Aura d'intimidation - Immunité au feu - Charme Oral
Créature : Démon Hybride
Date d'inscription : 11/03/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
1000/1000  (1000/1000)
Points de mana:
1130/1130  (1130/1130)

MessageSujet: Re: Minuit libre -(PV Niko, Coco, Chlochlo etc ... )-   Dim 6 Mai - 11:02

Le métal froid lui étira encore un peu plus sa peau meurtrie. La pression qui s’exerça sur sa gorge le fit rapidement renoncer à une autre tentative de refus. Las et endolori, il se recula jusqu’au trône démesuré avec peine, laissant les ongles de son "maître" lui triturer les cheveux une nouvelle fois. Il n’avait plus pour seul vêtement qu’un pantalon rapiécé et ce collier de chien. La saleté, ses pieds écorchés et les multiples hématomes couvrant sa peau témoignaient, avec amertume, de la rudesse de sa nouvelle condition d’esclave.

Chloé avait bien réussi son coup. Et lorsque les vampires lui étaient tombés dessus, c’était seul qu’il avait tenté de combattre, sans pouvoir compter sur un quelconque soutien. La louve s’était emparée de l’objet si ardemment désiré, et s’était volatilisée, le lâchant aux griffes des créatures. Il avait bien réussi à en abimer quelques uns, mais leur nombre avait finalement eu raison de sa rage. Durant sa lutte, il n’avait même pas pu voir ce qu’il était advenu de cet homme. Les détails de sa vie l’avait mis sans dessus-dessous, une angoisse profonde et saisissante. Encore un signe avant-coureur quant à de futurs émois…

La lumière dégagée par les multiples torches lui brûlaient les yeux. Depuis sa capture, il se sentait fiévreux: une pellicule de sueur lui couvrait constamment le visage, et des spasmes réguliers le prenaient. Il avait déjà rendu plusieurs fois les maigres repas qu’on lui avait apportés, comme si son corps refusait d’ingurgiter quoi que ce soit. Le regard morne et étréci en deux traits fins, il observa l’arène en contrebas.

Un haut-le-cœur le prit lorsque ses yeux rencontrèrent les prunelles émeraudes d’Andrew. Son visage se renfrogna un peu plus, laissant les ombres durcir ses traits salis. Il tomba ensuite sur le faciès de celui pour qui il avait entamé ce si long périple; James le fixait ardemment, lui criant que tout se passerait pour le mieux. Mais sur l’instant, rien ne réussissait à gagner son cœur. Il se trouvait dans un état d’hébétude profond, les lumières chaudes le grisant trop pour qu’il puisse formuler la moindre pensée. Depuis combien de temps était-il parti? Vivait-il ses dernières heures, ou allait-il passer de nombreuses années sous la coupe de ce monstre? Et James survivrait-il? Tant de questions qui auraient dû le saisir…en vain. Poudlard semblait bien loin à présent.

La seule chose bien présente, c’était ce bouillonnement au creux de son ventre, grésillement long et diffus. Un picotement parcouru sa nuque furtivement, agitant ses membres en un mouvement spasmodique. Quelque chose allait se passer. Il ne savait pas quoi, mais une forte intuition le prit, s’enroulant fermement autour de sa colonne vertébrale. Ses paupières brûlantes s’ouvrirent un peu plus, se détachant de l’arène pour inspecter lentement les larges fenêtres en hauteur.
Ce n’était plus très loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/t12373-corwin-egnis-stigma
James T. Rayan
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 1704
Age : 27
Age Roleplay + Sorts : 18 ans sorts 1 2 3 SPE 1 2
Capacités Spéciales : Elémentaliste du Feu - parle la langue des animaux - Charmeur Visuel + Pouvoirs du Vampire -
Créature : Reflet/Doppelgänger - Vampire
Points Prestige : 200 000 000 Lol ?
Date d'inscription : 27/09/2010

Profil du Sorcier
Points de vie:
3070/3070  (3070/3070)
Points de mana:
4180/4180  (4180/4180)

MessageSujet: Re: Minuit libre -(PV Niko, Coco, Chlochlo etc ... )-   Mar 5 Juin - 19:38

-( See )-

Tout aurait pu s'évaporer.
Le bruit de ses chaînes raisonnant dans ma tête, j'étais aussi lié à lui que je le fus toujours. Mais dans son esprit, j'étais devenu tout autre. Pourtant j'avais besoin, pour retrouver les armes de mon combat, besoin de me voir à nouveau dans ses yeux. Pas ceux du démon, celui de l'innocent, le frêle petit blondinet dont la finesse avait fait naître une flamme en moi que je pensais impossible. Mes prunelles sanglantes passèrent encore les lieux en revue, les invités, visage après visage jusqu'à ce qu'enfin je ne m'arrête que sur lui. Bien sûr, Andrew n'apprécia pas mon geste, aussi, comme battu par le temps, il m'envoya un coup radical en plein ventre, me retournant comme une crêpe. Et malgré ça, je me fixais enfin sur Corwin, je l'espérais cette fois. Je restais figé, immobile. Ramenant d'abord mes mains vers moi, raclant la poussière du sol avec mes ongles, je me mettais en position assise, toujours en l'admirant. Mon visage à présent figé par le temps se décortiqua lentement en un sourire sincère. J'étais heureux de le voir, de le retrouver ...


-Pourquoi as tu été si loin de moi ...

Puis un autre coup me vint au visage, me faisant cracher un filet de sang.
Toujours pourtant je m'accrochais à ses yeux, profonds et noirs, je voulais qu'ils changent pour moi, qu'il revienne, prenne le dessus sur la créature. Je voulais m'assurer que je ne l'avais pas perdu et que mon amour était toujours envie. Le moment décisif. Nous traverserions une passe horriblement difficile, je le savais. Mais nous avions un lien.


-Andrew ...

Il me frappa encore.

-S'il te plait ...

Et encore.

-STOP !

La pâleur de mon visage s'intensifia sur un regard plus noir.
Mes sourcils se rapprochèrent de mes yeux, se courbant vaguement pour me donner un air plus sévère et ma mâchoire d'ordinaire bien dissimulée s'échappa de ma bouche, laissant ressortir deux grands crocs blancs. Mes canines, mon nouveau visage. Une onde verdâtre me quitta, se répandant en cercle autour de moi, intensifiant le feu des torches toutes autour. Mon ennami qui me frappait jusqu'alors partit avec violence épouser le mur adjacent. Encastré dedans, il retomba d'un rebond, secoué par la gifle invisible que je venais de lui mettre.


-CORWIN !

Je criais son nom, lui faisant de grands signes désespérés.
Puis fatalement, sondant mon coeur en cet instant, alors que je frôlais encore la mort, même si je savais que nous ne serions peut être plus jamais aussi proches qu'avant, je réalisais toutefois qu'il était venu pour me sauver ... Malgré tout et comme toujours, il était venu ...


-Je ... T'aime.

Murmurais-je avant de me tourner.
Les deux poings serrés, je savais, je sentais que cette fois il était temps, temps de se battre encore. Andrew était Vampire depuis plus longtemps que moi, mais son aversion pour le sang frais en avait fait un être faible. Hélas, la seule arme capable de l'immobiliser à jamais n'étais pas entre mes mains. Cherchant à nouveau vers Corwin, je compris assez facilement qu'il ne pouvait pas porter le pieu dont j'avais besoin. Etais-je coincé ? Coincé à me battre pour toujours contre mon créateur ? Un flash inattendu m'aveugla quand je fus repris d'assaut ...


-Jimy ? Es-tu sûr que nous devons le faire ? Es-tu sûr que nous le devons ? Jimy ?

-Atanys ?

Mais elle n'était pas là.
Tout se mit à aller plus lentement tout à coup. Où était-ce moi qui était plus rapide ? Contournant Andrew, je plaçais l'une de mes mains sur sa nuque, ramenant sa tête à mon genou que je plaçais sous son ventre pour l'y enfoncer. Le faisant pivoter ainsi, je le ramenais sur le sol et, une jambe de chaque côté de lui, je lui pris la gorge à terre pour rapprocher mon visage du sien.


-C'est ce que tu veux ? Tu veux que je te tue ?

_________________

- Certains ont trop souvent voulu croire que j'avais des principes - Ils ont eu tort -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faïna Georii
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 22
Age Roleplay + Sorts : +300 ans sorts 1 2 3 SPE 1 2
Capacités Spéciales : Charme Visuel et Oral, force et rapidité accrue, métamorphose chauve souris, brume, régénération instantanée
Créature : Vampire
Date d'inscription : 15/05/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
1100/1100  (1100/1100)
Points de mana:
1200/1200  (1200/1200)

MessageSujet: Re: Minuit libre -(PV Niko, Coco, Chlochlo etc ... )-   Dim 10 Juin - 15:55

- Tu ne trouves pas ton nouveau frère un peu pathétique, Faïna?

- Et encore, le mot est faible… Je l’aime bien, mais alors, cet amour débordant pour le chien d’Otets est tout bonnement écœurant!


Installée en travers d’un large fauteuil de velours pourpre, la vampire discutait avec une amie, tout en zieutant vers l’arène en contrebas. Les cris pulsaient de tous les côtés, l’hystérie collective gagnait en ferveur. Les coutumes l’ennuyaient profondément. Garder Andrev et James aurait été beaucoup plus simple, plutôt que d’organiser une farce pareille. Si encore Nikolas avait organisé un buffet à volonté… Mais là, c’était du gâchis.
Malgré sa rudesse quotidienne et sa pitié plus que relative, Faïna avait ressenti un pincement à…ce qui pouvait lui rester de cœur. Andrev était son frère, ils avaient tous deux vécu les mêmes évènements, tous deux connu l’éducation de Nikolas, et en cela, ils étaient les seuls à pouvoir se comprendre. Un cri alors…


- Allez vas-y !! Défonce-le !!

Sans crier gare, le pied de Faïna alla percuter violemment la tête du benêt hystérique. Le vampire en question se retourna, prêt à en découdre avec le fou qui avait osé le frapper. Mais lorsqu’il croisa les prunelles rougeoyantes de l’aînesse, il se contenta de baisser la tête, s’éloigna, et reprit ses beuglements avec plus de fureur encore.

- Enfoiré…

Le regard méprisant, elle se réhaussa sur son siège et scruta de nouveau la foule. Les jeunes vampires manquaient de cette classe d’antan, propre à la famille Georii. Il apparaissait que leurs seuls buts soient de se repaître à n’en plus pouvoir, et de jouir d’une condition dont-ils ne comprenaient strictement rien. Etre vampire, en ces temps, ne signifiait plus du tout la même chose que quelques siècles auparavant.

Tirée de ses pensées par un nouveau sursaut de James, Faïna tourna la tête en direction d’un cliquetis incessant. Son regard atterrit alors sur le nouveau chien de Nikolas, le prétendu aimé de James, celui qui, disait-on, avait parcouru une partie de l’Europe pour retrouver son cher et tendre, et mis une sacrée pagaille dans Venise. Le garçon avait même réussi à faire partir en fumée le bar où elle et son père avait rencontré cette louve puante. Un sacré bazar…

Et à présent, ce Corwin se retrouvait enchaîné au trône de Nikolas, couvert de haillons et de crasse, et les yeux totalement…


Noirs?

Une pellicule d’un noir profond recouvrait l’ensemble de ses parties oculaires, ce qui laissa la vampire interrogatrice quant à ce qu’il était. En tout cas, pas un de ces branquignoles de sorciers qu’on ne croisait que trop.
A son arrivée au château, Faïna avait supplié son père de pouvoir s’amuser avec lui, histoire qu'il puisse garder quelques marques, bien vivaces, de son passage par chez eux. Mais Nikolas avait refusé catégoriquement que quiconque touche à son nouveau jouet. Apparemment, il avait dans l’idée de s’occuper personnellement de cet être, qui avait osé braver l’ordre établi depuis des décennies
.

On verra plus tard, si Otets est d’humeur joviale…

Après avoir affiché un rictus mauvais, elle revint au combat. Andrew avait su attaquer dès le départ, et profiter de l’inattention de James. Mais ce dernier avait rapidement repris le dessus, et s’employait désormais à souffler quelques mots à l’oreille de son frère. Intérieurement, elle espérait qu’Andrew en sortirait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chloé Donovan
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 31
Age Roleplay + Sorts : 50 ans sorts 1 2 3 SPE 1 2
Capacités Spéciales : Charme Oral, force accrue, morsure venimeuse, transformation louve, résistance magique augmentée et régénération
Créature : Louve Garou
Date d'inscription : 15/05/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
1100/1100  (1100/1100)
Points de mana:
1200/1200  (1200/1200)

MessageSujet: Re: Minuit libre -(PV Niko, Coco, Chlochlo etc ... )-   Jeu 5 Juil - 11:03

Elle était partie.
Chloé s'était emparée du pieu d'argent unique et sans se soucier de son sort, elle avait livré le petit Corwin à une armée de requins prêts à tout pour le vider de sa substance. Son frère sur le côté, enfin retrouvé, la jeune femme laissait les kilomètres la séparer de Venis, à vive allure dans la première voiture qu'elle avait pu voler. Puis, face à la lune bien haut dans le ciel, à minuit précise, elle ne put réprimer ces images dans sa tête du sourire innocent du jeune aigle. Et admirant le pieu luisant sur sa droite, posé sur le siège passager où se tenait son frère, son regard se fascina à flatter les jolis éclats de lumière qui le faisait briller. Le regard de Chloé vira au jaune intense et la lune elle même se refléta dans ses yeux. Comment avait-elle pu toucher de l'argent massif sans se brûler ? Les Georii n'étaient pas fous, il avaient fait en sorte que les armes pouvant les détruire ne soit pas accessibles à des ennemis ... Alors pourquoi ? Corwin avait-il fait en sorte qu'elle puisse le prendre ? Ou son père ? Etait-ce volontaire ... ?


-Non ...

Grand coup de freins.
Chloé sortit de la voiture d'un pas certain. Ouvrant la portière passager, la jeune femme tira son frère du véhicule et l'installa contre un arbre. Andréas était faible, mais il survivrait. Embrassant son front, elle posa ses mains de chaque côté de son visage imposant et lui souriant, elle le supplia de comprendre.


-Je ne peux pas quitter ce combat, mon frère. Pas encore et tu le sais. Pardonnes moi, Corwin a besoin de moi.

Dans un grognement sourd, la louve laissa la voiture.
A mesure de sa course, le pieu bien en main, elle accéléra, se courbant peu à peu jusqu'à marcher à quatre pattes. Il était temps de se battre et ... Sa vengeance l'attendait. Pour un frère, elle prendrait un frère et pour Corwin, elle honorerait sa promesse de le protéger. Un loup est lié par son serment, son père le lui avait toujours dit. Car si "nous ne tenons parole, nous ne valons pas mieux qu'un serpent de Vampire". Alors elle courut, encore et encore jusqu'à l'essoufflement, toujours plus vite, jusqu'à ce qu'enfin, en hauteur, la ville de Venise se dévoile à elle.


-Corwin, me voilà ...

Entrant dans la ville supérieure, réservée aux sorciers, la jeune louve campa sur sa position un instant pour essayer de flairer les obstacles. Ce soir, quand toute une grande famille se concentrait dans la cuve, il fallait s'attendre à croiser des gardes de partout. Aussi s'il devait être impossible de les éviter, elle les tuerait simplement. Nulle ne l'empêcherait de faire ce qu'elle avait décidé. Galopant sur les murs, les toits ou dans les rues, sous les ponts, dans l'eau ou sur terre, elle continua à courir.

-Shhhhhhhh ...

Sifflements. Vampires.
Trois lui bondirent dessus. Tournant sur elle même dans un saut, la louve laissa de puissantes griffes se libérer au bout de ses doigts et dans une morsure fatale, sa mâchoire acheva le travail commencé par ses mains. Quand elle atterrit au sol à nouveau, les deux Vampires n'étaient plus que deux statues de marbre, brisées, craquelées par le venin de la louve. Un rictus au coin des lèvres, Chloé bondit sur le toit le plus haut et admirant les profondeurs de la cuve, elle constata que le combat avait débuté ...


-AAOUUUUUUUUUUUUUUUUH !

Le cri qui fit trembler les lieux entiers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikolas Georii
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
avatar

Nombre de messages : 11
Age Roleplay + Sorts : 1 2 3 4a SPE 1 2
Capacités Spéciales : Charme Visuel et Oral, rapidité et force accrue, transformation brume et chauve souris, régénération instantanée
Créature : Vampire
Date d'inscription : 17/05/2011

MessageSujet: Re: Minuit libre -(PV Niko, Coco, Chlochlo etc ... )-   Mer 25 Juil - 21:44

La montée d’adrénaline, l’odeur du sang, l’excitation presque palpable de se enfants qui envahissait progressivement la pièce. Chaque parcelles de chair qui respiraient, se mouvaient, se pressaient les unes contre les autres, la fureur se mêlait à la haine dans un flot de folie progressive et une soif jamais inassouvie. Nikolas était dans son élément. Il avait contribué a créer ce monde, il avait su se hisser au dessus des autres, transformer sa malédiction en force infernale et sans égal. Qui était donc ces pauvres humains insipides pour pouvoir oser prétendre à la suprématie ? Une vulgaire réserve de nourriture, un tas d’immondice rampant, prostré au sol, pleurant qu’on leur laisse la vie sauve. Pitoyable larve. D’un geste brusque le vampire repoussa d’un coup de pied la tête du jeune homme à ses pieds. L’un de ses enfants se précipita vers lui, espérant servir son maitre d’une façon ou d’une autre. Il n’était pas d’humeur. Il lui fit nettement savoir en plongeant sa main dans son torse afin d’en extraire le cœur sanguinolent qu’il écrasa sous ses longs doigts fins. Derrière lui Juris poussa un petit glapissement. Il souhaitait mordre. Perforer cette peau si tendre, la réduire en charpie, arraché par pans entiers cette douce soie vivante jusqu’à ce que sa victime ne ressemble plus qu’a un tas immonde rougeoyant. Il voulait tuer. Cette envie le tenaillait depuis un moment déjà. Mais il était dans sa nature de toujours refréner ses pulsions qu’il jugeait dangereuse pour une personne de sa condition. Petit a petit pourtant la folie ambiante lui rongeait l’os crânien, atteignant son cerveau. Sa vision se faisait plus trouble. Elle était là, si tentante. Cette nuque qu’il pouvait deviner sous les cheveux de son prisonnier. Il tira de nouveau sur la chaine pour le ramener vers lui, attrapant au passage la chevelure et soulevant doucement la tête vers lui. Déjà ses crocs se rapprochaient dangereusement de Corwin.

-Mon ami reprenez vous. Vous qui êtes si à cheval sur les lois oserez vous les braver de votre propre chef ?

La douce d’Ekatarina lui fit relever la tête, abandonnant ses funestes projets et son repas du soir. Il reprit son expression habituelle, d’un calme presque effrayant. Repoussant de nouveau son prisonnier avec plus de douceur il enserra la main de sa femme dans la sienne. Furtive elle posa un bref baiser sur le visage cadavérique de son époux. En dessous de lui le combat continuait, plus violent qu’avant. Les deux protagonistes semblaient enfin décider à se battre sérieusement y compris James. Il retrouvait petit a petit la raison. L’odeur du sang se faisait plus distante que ces dernières minutes. Enfin il redevenait lui-même.

-Je vous suis reconnaissant ma chère de toujours me retenir dans ses moments d’abandon. Quand vous serez morte il me faudra trouver un autre ange gardien.

Cette dernière phrase fit blêmir Ekaterina, elle retira sa main de celle de Nikolas et se plaça en retrait. Il sourit. Sa frêle et tendre épouse était si facilement choquée. Voila bien longtemps qu’elle se trouvait a ses côtés et pourtant il ne s’habituait toujours pas à la passivité qui coulait dans ses veines. Il l’avait traqué durant des jours, attendu le bon moment, il l’avait séduite et transformé, il en était tomber amoureux au fil du temps, lui qui ne voyait avant tout qu’un moyen de s’extraire de sa solitude interminable. Un long hurlement déchira le ciel. Une odeur nauséabonde. Un chien en liberté. Une louve. Un prédateur. Ses enfants l’avaient sentit aussi, tous étaient alors devenu silencieux. La cuve qui autrefois baignait dans une ambiance de rage obscène et de cris hystérique était devenu en l’espace d’un instant plus silencieuse qu’un tombeau. Dante lui désigna une masse sombre sur le toit. Ainsi cette pauvre petit chienne égarée lui faisait l’honneur de venir dans son antre ? Soit, qu’il en soit ainsi fait. Les autres vampires sifflaient cracher leur haine contre cet intrus qui venait troubler leur plaisir. Certains se ruèrent vers les escaliers menant à l’extérieur. Dans quelques instant cette petite louve aurait de la compagnie. Et quelle compagnie.

-Père devons nous…

-Reste ici Dante. Laisse tes frères tentaient leur chance et mourir sous les griffes de l’ennemi. A ce que je sache mourir a combat n’est il pas l’un de tes codes de conduite ?

-Mais…

-Silence Dante. Laissons les jouer un peu. Tu pourras tenter ta chance plus tard si tu le souhaite, je ne reviendrais pas la dessus. Et dis à ta femelle de se tenir tranquille, sa nervosité est une honte a voir.


Il n’insista pas davantage. Retournant auprès de sa compagne. Nikolas attendait patiemment. Fixant parfois Corwin ou le duo que formait James et Andrev. Ce soir n’était decidemment pas comme les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corwin Egnis
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 347
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Emphrépathie noire - Force Accrue - Métamorphose Démon Sentinelle - Aura d'intimidation - Immunité au feu - Charme Oral
Créature : Démon Hybride
Date d'inscription : 11/03/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
1000/1000  (1000/1000)
Points de mana:
1130/1130  (1130/1130)

MessageSujet: Re: Minuit libre -(PV Niko, Coco, Chlochlo etc ... )-   Jeu 6 Sep - 21:56

La masse environnante s’agita soudainement. Les feulements se mirent à perler de tous les côtés, et quelques vampires entamèrent l’ascension des murs. Un coup de pied dans son dos sortit légèrement Corwin de sa torpeur. Les yeux fiévreux, il dirigea son regard vers la source de tout ce raffut. Une ombre géante glissait le long du dôme de verre. Une forme longiligne aux yeux flamboyants sur fond de nuit. L’animal, par cette simple présence provoquait une rage collective parmi les buveurs. Une euphorie sanguinaire semblait gagner chacun d’entre eux. Derrière lui, Nikolas semblait s’amuser de cette apparition. Mais en contrebas, le combat faisait toujours rage.

Une crampe saisit alors brusquement les entrailles de Corwin. La chaleur nichée au creux de son ventre s’était décuplée soudainement, remontant jusqu’à sa poitrine. Sa tête touchant à présent le sol, il se mit à suffoquer, tentant de retrouver un peu d’air. Mais plus il inspirait, plus la douleur progressait, gagnant alors tous ses membres. La température devenait infernale, un fiel monstrueux se répandant dans ses veines. Son corps se prit de convulsions.

- Aaaargh…!!! AAAAH!!!

Le garçon se mit à hurler à s’en déchirer la gorge. La douleur devenait insupportable. Il ne sentit même pas le collier lui tirant violemment le cou sous la poigne du vampire. Des murmures vinrent alors à l’esprit de Corwin, sans qu’il en comprenne un seul mot. Une voix lui semblant familière, sans qu’il puisse poser un visage dessus.
Et à travers la brume, il put alors voir déferler le long des murs des langues de flamme monumentales, créant une barrière entre le dôme et le troupeau d’affamés. Un grondement général monta jusqu’aux fenêtres, où une nouvelle forme s’était présentée. Un corps fin et drapé d’un large manteau à capuchon trônait aux côtés de la bête. Et la douleur gonfla.

A s’en fendre l’âme, Corwin hurla de toutes ses forces. Le mal se nicha en lui si violemment que tout autour de lui disparut. Ses mâchoires s’écartèrent, et des crocs démesurés se développèrent, s’effilant au plus haut point. Son corps s’arqua, et le craquement de ses os résonna méchamment. Ses mains allèrent agripper le sol poussiéreux, grattant avec férocité. De longues griffes noires pointèrent à la place de ses ongles sales, un sang noir parcourut ses veines, les gonflant d’un horrible poison. Ses muscles se décuplèrent, le venin les rendant durs et résistants. Et au-delà de la noirceur le prenant, il put alors nettement distinguer la voix lui parvenant. Sa voix. Celle qui l’avait tant marqué plusieurs mois auparavant, en songe. Celle d’un double de lui-même, empli de mal.



- Tu sens ça…petit oiseau?

- Aaargh…vas…te faire…F**TRE!!

- Mmmh…je te l’avais dit Corwin…le mal te gagne depuis quelques temps déjà, et maintenant, il toque à ta porte. Pourquoi ne le laisses-tu pas plonger totalement en toi? Tout serait plus simple…

- Je ne veux pas devenir un monstre…!!

- Oooh, mais tu es déjà un monstre mon cher. N’as-tu toujours pas compris? Ce que tu vois n’est que ton propre reflet. Avec quelques différences…je suis ton achèvement. Sers toi de ce qui t’habite maintenant, ou tout ce pour quoi tu te seras battu n’aura servi à rien. Utilise le! MAINTENANT !!



Une force invisible releva alors son corps, le postant sur ses pieds fermement. La bouche ouverte et les crocs serrés, Corwin se mit à fulminer, lâchant la bride de cette chose. Sa stature grandit, ses iris se couvrirent cette fois d’un rouge plus agressif que les yeux des vampires. Sa peau vira à un noir de charbon, et un rugissement, venu des profondeurs, sortit de sa gueule.

Ses griffes agrippèrent son collier d’animal et l’arrachèrent. Se retournant prestement, sa paume alla percuter la poitrine de Nikolas, l’envoyant voler par-dessus son trône dans un déluge de cris furieux. L’un de ses sbires tenta d’attraper Corwin la bouche grande ouverte, et il ne rencontra qu’un poing énorme en pleine tête, lui broyant le nez sans pitié.
Une pluie de verre atterrit alors sur la foule assoiffée. Levant ses yeux démoniaques, il la vit. Chloé avait repris forme humaine, et sans crier gare, elle sauta dans la fosse, accrochée à une corde. Quelque chose de scintillant s’échappa avec force de sa main. Un éclair tranchant dans la pénombre du lieu. De nouvelles vagues de flammes volèrent vers les vampires, les tenant à l’écart de la louve. Dans un cri guttural, Corwin sauta alors, en un bond démesuré, le propulsant dans les airs. Parmi les cris de rage et de haine, une main noir d’encre attrapa l’objet argenté.



James et Andrew n’avaient pas cessé le combat. Chacun se débrouillait du mieux qu’il pouvait pour enchaîner des prises pouvant s’avérer mortelles. Andrew puisait dans son ancienneté, dans la force et l’expérience qu’il avait engrangé durant tant de décennies. James, lui, utilisait ses talents de jeune vampire, alliant la vivacité et la nouvelle vigueur phénoménale qui l’habitaient.
Dans un élan, Andrew s’était décalé de James, hors de portée mais bien en vue.

Alors, une pointe acérée transperça la poitrine du vampire, rougie de son sang. Une main d’encre lui attrapa la mâchoire, lui relevant la tête…et le visage de Corwin apparut dans son dos, allant se plaquer contre la joue froide. Une voix sombre et mauvaise perla.

- Tu sens ça…Andrew? Je viens de t’enfoncer un pieu dans le cœur.

Corwin se délecta d’enfoncer l’arme encore un peu plus, dans les hoquets d’agonie du vampire. Ses paroles étaient douces et venimeuses, tout comme ce fiel coulant en lui.

- Te souviens-tu de ce que je t’avais dit il y a quelques temps, Andrew? Je t’avais dit que personne… Personne ne pourrait le séparer de moi. Et si quiconque s’y risquait, il me trouverait sur son chemin…

Son visage s’assombrit encore un peu plus, se tâchant de toute l’amertume qui l’avait accaparée durant ces mois de solitude et de chagrin. Il retira soudainement le pieu du corps, et retourna le vampire, le soulevant de terre en l’enserrant par la gorge. Corwin plongea alors une dernière fois ses yeux dans le regard presque vitreux d’Andrew, lui offrant cette mine emplie de mal comme dernier paysage.

- Je t’avais dit que je te détruirai… Et tu le sais maintenant… Tu as perdu.

Le corps inerte alla s’effondrer au sol. Le vide s’insinua alors en l’oiseau ténébreux, une chape de plomb sur les épaules. Après tout ce qui s’était passé, il avait enfin atteint son but. Il venait de commettre son premier meurtre. Il venait de mettre à bas la raison de son malheur, de réussir ce pour quoi il s’était tant battu. Et…ses yeux se posèrent sur James.
Il était là, à quelques mètres. Son ange sanguinaire, son amour perdu, enfin retrouvé. James.

Quelque chose se passa alors. Une chose n’étant pas arrivée depuis trop longtemps… Un sourire en coin s’afficha sur les traits de Corwin. Et une voix, étonnamment humaine pour son aspect, déchira le silence régnant à présent dans l’arène. Son sourire s’élargit.

- Salut toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/t12373-corwin-egnis-stigma
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Minuit libre -(PV Niko, Coco, Chlochlo etc ... )-   

Revenir en haut Aller en bas
 
Minuit libre -(PV Niko, Coco, Chlochlo etc ... )-
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Minuit [libre sauf les profs et Rusard ^^]
» Boissons gratuites pour les sorcières avant minuit [LIBRE]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Vaste Monde :: Reste du Monde-
Sauter vers: