AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 - Venise - Revenu d'entre les ombres ( PV Chloé, Corwin )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abigor Stigma
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
avatar

Nombre de messages : 10
Age Roleplay + Sorts : X ans sorts 1 2 3 SPE 1 2
Date d'inscription : 26/06/2011

MessageSujet: - Venise - Revenu d'entre les ombres ( PV Chloé, Corwin )   Mar 13 Déc - 19:51

Je volais… Des vents favorables me portaient au-dessus de la ville, la noirceur de la nuit me dissimulant à la vue des insectes. Cet air hagard lorsqu’ils passaient de ruelle en ruelle leur conférait une aura de bêtise profonde. Mais je n’en avais déjà que trop vu durant ces siècles… Finalement, je crois m’être habitué à tout cela. Je ne dis pas non plus qu’ils ne me révulsaient plus…bien au contraire. Mais je tolérais désormais de passer parmi eux chaque jour. Fut un temps où j’aurais exterminé bon nombre de cette vermine, juste pour le plaisir. C’est d’ailleurs ce que j’ai fait, pendant longtemps. Une autre époque…

Cependant, mes pensées étaient bien loin de toute la crasse humaine que je survolais silencieusement. Je l’avais enfin retrouvé. Après toutes ces années, mon cœur semblait s’être gonflé d’un bonheur que l’on m’avait arraché… Il lui ressemblait tellement. Le simple fait d’apercevoir ses cheveux d’or et de cendre me ramenait loin…en un temps où la bonté semblait m’être accessible. Elisa… Pas une journée ne passait sans que je ne pense à mon amour perdu. Elle demeurait constamment présente en moi, et resterait la seule personne que j’ai jamais aimée…hormis mon fils, que je m’apprête à rencontrer après quinze longues années.
Je ne sais pas comment l’aborder. Je ne sais pas ce que c’est qu’être père. Et le saurai-je seulement un jour? Mais peu importe, j’aurai déjà bien assez de choses à lui expliquer avant qu’il ne puisse me considérer, déjà, comme son père biologique.

Je l’ai observé, jour et nuit, depuis son arrivée à Venise. Je l’ai regardé de loin lorsqu’il s’endormait, lorsqu’il réfléchissait, lorsqu’il pleurait… Je ne sais pas vraiment qui il est. Je n’ai jamais pu être là pour lui, et mon cœur se perce chaque fois que je pense au sort auquel je les ai laissés tout deux. Ils ne méritaient rien de tout cela. Et pourtant, Elisa assassinée, mon fils s’était débrouillé, avait passé les années, et était devenu à présent ce que je pensais.
Il ne sait pas lui-même ce en quoi il se transforme. Il n’en a pas idée, car personne n’a été là pour le lui expliquer. J’aurais dû être là, mais je me rattraperai. Il est le seul qui me retienne encore à ce monde pourri.

Comprendrait-il pourquoi j’ai dû fuir? Pourquoi je les ai abandonnés? Je l’espère… Mais je sens qu’il a la force de passer au travers de cette nouvelle épreuve, que je m’en vais lui infliger, à regrets. Il est devenu bien plus puissant que ce à quoi je m’attendais, et il n’a découvert encore qu’une infime partie de ce qui l’anime. Si je suis là pour le guider, il deviendra un être magnifique, et craint par beaucoup. Au moins un qui ne se ferait pas embrigader dans les entrailles infernales.

Je sais pourquoi il est venu, et ce courage dont il fait preuve m’impressionne pour son âge. Oui, il deviendra réellement une créature magnifique… Je les ai observés, lui et la femme loup, cette nuit. Cette image m’a…ému? Un peu, peut-être… Mais je n’arrive pas à me défaire de cette sensation de malaise. Je sens que cette fille ne joue pas totalement franc-jeu avec lui. Il devrait se méfier.


Et maintenant? Ils n’étaient plus qu’à quelques tires d’ailes. Je les voyais: ils marchaient l’un à coté de l’autre dans une ruelle déserte.
Mes pieds se posèrent sur le toit d’une maison, mes ailes se rétractant. C’était le moment.

Corwin Egnis Stigma…ton père est de retour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corwin Egnis
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 347
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Emphrépathie noire - Force Accrue - Métamorphose Démon Sentinelle - Aura d'intimidation - Immunité au feu - Charme Oral
Créature : Démon Hybride
Date d'inscription : 11/03/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
1000/1000  (1000/1000)
Points de mana:
1130/1130  (1130/1130)

MessageSujet: Re: - Venise - Revenu d'entre les ombres ( PV Chloé, Corwin )   Lun 16 Jan - 14:09

Une douce vague de chaleur accompagnait leurs pas dans les ruelles de Venise. Ayant quitté, à regret, le sanctuaire de plénitude où ils s’étaient réfugiés, Corwin marchait aux côtés de Chloé.
La réalité des choses l’avait bien subitement repris lorsqu’ils s’étaient mis à parler de leur histoire respective tout en avançant. Ce moment de paix qui l’avait gagné un peu plus tôt s’était quelque peu dispersé. Néanmoins, un élément venait désormais à rassurer le Serdaigle: il n’était plus seul.
La louve lui avait montré son désir de l’accompagner, et de l’aider dans sa quête. Malgré les heures sombres qui les attendaient, elle lui avait insufflé une nouvelle once d’espoir. Il se sentait de nouveau près à tout pour faire revenir James.

Ils déambulaient à travers la vieille ville, vide de passants à cette heure tardive. La nuit les enveloppant avait quelque chose de magique. Les notes parfumées des alentours, l’odeur délicate de Chloé venait lui titiller agréablement les narines. Il aspira largement, désireux de s’emplir de ces senteurs, et…


- Que…?

Son exclamation avait perlé sans crier gare. Une autre effluve s’était immiscée parmi tous ces arômes. Corwin renifla, tentant de faire abstraction de ce qui l’entourait…

Qu’est-ce que c’est??

La senteur lui paraissait ancienne, mêlée à d’autres éléments beaucoup plus diffus…et bizarrement familiers.
Il avança en avant de Chloé, cherchant à l’odorat cette trace infime dans l’air de Venise. Il se sentait comme irrémédiablement attiré, happé par une force invisible. Ses pas s’accélérèrent, jusqu’à le faire courir à travers le dédale de ruelles. Il pouvait entendre légèrement les bottes de Chloé, frappant le sol rapidement pour le suivre. Mais il l’avait complètement oubliée sur l’instant. Plus rien n’existait, hormis cette chose dont il s’était mis en quête. Cela se rapprochait…encore…et encore.

Soudain, Corwin s’arrêta brutalement.


- C’est ici…

Sa voix n’était qu’un murmure. Regardant tout autour de lui, son regard rencontra alors une forme dans l’ombre d’une bâtisse. Ses yeux se plissèrent, essayant de distinguer ce qui se trouvait en face de lui.
L’odeur lui semblait plus prenante que jamais, et il savait que c’en était l’origine.
A présent totalement statique, il attendait, tentant de contrôler les ratés de sa respiration. Il savait que quelque chose allait se produire…mais quoi?

La forme bougea se mit soudainement à bouger, avançant lentement. Une silhouette se découpa alors dans la lumière de la rue, dévoilant à Corwin l’objet de sa course.
Un homme se tenait désormais face à lui; des cheveux mi-longs aux reflets cuivrés, un visage froid…mais étrangement familier. Et un regard à vous glacer le sang, aux iris tirant sur un noir profond et plus que dérangeant. La personne se tenait face à lui, enveloppée de vêtements sombres, et fixant ardemment le garçon.

A cet instant, Corwin ne savait plus réellement à quoi penser. Tout ce qu’il ressentait, c’était une curiosité immuable envers cet être… Il ne réussissait plus à sentir la présence de Chloé à sa droite, ni même à entendre ses grognements. Plus rien. Hormis cette odeur, et ce visage.

Il observa un moment l’homme, puis vînt finalement à émettre la seule phrase de circonstance
.

- Qui êtes-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/t12373-corwin-egnis-stigma
Chloé Donovan
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 31
Age Roleplay + Sorts : 50 ans sorts 1 2 3 SPE 1 2
Capacités Spéciales : Charme Oral, force accrue, morsure venimeuse, transformation louve, résistance magique augmentée et régénération
Créature : Louve Garou
Date d'inscription : 15/05/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
1100/1100  (1100/1100)
Points de mana:
1200/1200  (1200/1200)

MessageSujet: Re: - Venise - Revenu d'entre les ombres ( PV Chloé, Corwin )   Sam 28 Jan - 0:38

Venise, dédale des rues ...

Je ne suis pas craintive par nature. Je ne cherche pas non plus à tromper mes angoisses par d'inutiles paroles réconfortantes. Je savais bien que ce garçon n'avait rien de normal. Pour sortir avec un Vampire, pouvait-on l'être ? Quelle idiote j'ai fait ! J'avais confiance pourtant. Voilà ce qu'il lui trouve ... Corwin n'est plus seulement intriguant, il est "utile" désormais. Je sais qu'il y a quelque chose qui lie ces deux êtres face à face, ils me collent froid dans le dos tous les deux. Mais pourquoi ? Il y ait des créatures de la nuit plus noires encore que la simple louve que je suis. Et sous l'astre grandissante, j'ai une chance inouïe de pouvoir maîtriser ma transformation. Les originaux ne sont pas comme les enfants décadents de celui qui de son pouvoir à créer les premières familles. Je suis pure. Lui ne l'est pas. Le Vampire sait sans doute ce qu'il est, un être obscur. Et c'est lui que je dois protéger ? Il ne semble pourtant pas en avoir besoin, à cet instant ...

Chloé Donovan,
Terminé


-Tu sais, pour cette nuit ... Je ne voudrais pas que tu t'imagines quelque chose ... Je suis déjà promise à quelqu'un et ...

Mais il n'entendait rien, flânant avec cet air guilleret qu'elle aimait finalement bien d'un bout à l'autre de la ville flottante.
Un petite garçon, immature, inconscient, c'est ce qu'il était. Mais elle trouvait du charme à son décalage. Il avait sûrement vu plus d'horreurs qu'elle en 50 ans pour le peu de temps qu'il avait passé avec son vampire. Mais elle était curieuse de comprendre ce qui à cet instant lui procurait autant de gaieté, pour soudain s'immobiliser dans un mutisme stressant. La louve essaya bien de lui secouer le bras, puis l'épaule, mais il se dégagea simplement, lentement, obnubilé par autre chose ...

-Tu n'écoutes rien de ce que je raconte hein ?

Il balbutia un truc, aussi incompréhensible que ses précédentes paroles.
Corwin s'engagea dans une ruelle, puis dans une autre, il tournait par des virages si serrés que Chloé manqua plusieurs fois de tomber à la renverse dans l'un des nombreux canaux de la ville. Remontant ses cheveux sur sa nuque, elle les noua à la va vite, fit craquer ses doigts devant elle et tout aussi vite, elle se mit à courir, à détaler avec une telle vitesse que son corps s'était presque recourbé pour lui permettre de se positionner à quatre pattes. Le suivant, elle ne teint pas le même regard que d'habitude lorsqu'elle remarqua à la ceinture du garçon un magnifique pieu en argent gravé.

-C'est à moi ...

Murmura-t-elle en souriant devant l'objet.
Un Georii lui avait volé son frère, Chloé devait s'arranger pour faire de même. Et c'était justement ce qu'il lui fallait.


-Est-ce que ça va ? Pourquoi on s'arrête ici ?

Demanda-t-elle, passant une main autour de lui, insouciante.
Se rapprochant de son corps, Chloé approcha ses lèvres de son oreille, tout doucement et au niveau de sa ceinture, elle laissa ses doigts caresser ses hanches, s'approchant tout près de l'objet de ses désirs.

-Tu sais finalement, toi et moi, ça peut se faire ...

Mais même là, il ne sembla pas la remarquer.

-T'es vraiment obsédé par les ruelles sordides toi !

C'est alors que l'apparition d'une silhouette sombre lui fit perdre haleine.
Son vol ajourné, Chloé resta figée devant l'être qui leur faisait finalement face. Il se dégageait une telle chaleur de lui, une telle ... force ? Elle sentait sans l'avoir testé qu'elle ne ferait pas le poids contre un être de cette stature, aussi Chloé couina en faisant quelques pas vers l'arrière.

-Corwin qui qu'il soit, ça ne sent pas bon ça ! Et c'est pas un Vampire, je sais les reconnaître.

Même le loup en elle refusait alors de se montrer.

-Qu'est-ce que ... BON SANG !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigor Stigma
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
avatar

Nombre de messages : 10
Age Roleplay + Sorts : X ans sorts 1 2 3 SPE 1 2
Date d'inscription : 26/06/2011

MessageSujet: Re: - Venise - Revenu d'entre les ombres ( PV Chloé, Corwin )   Dim 5 Fév - 20:30

Si j’avais pu seulement imaginer ce que ces retrouvailles m‘apporteraient… C’était comme une renaissance, la vitalité enfin retrouvée. Sa présence me procurait une sensation de calme, trop longtemps enfouie à mon goût. Je retrouvais ce même feu, cette même effervescence qui animait sa mère.
Dans la noirceur de la nuit, je l’avais vu accourir, tiré dans ma direction par ce lien qu’il ne comprenait pas, et dont il n’avait jamais eu connaissance. Mais si puissant qu’il n’aurait pu en dévier. Peu importaient la distance et le temps, nous étions connectés depuis sa naissance, et malgré les jours, les mois et les années passés à fuir, j’étais néanmoins, toujours, resté au courant de l’endroit où il se trouvait.

Et voilà qu’il se tenait face moi, le corps tendu sans pour autant avoir l’air menaçant. Quand bien même il l’avait été, il n’aurait pas pu faire grand-chose. Mais je n’aurais jamais eu dans l’idée de le meurtrir…

Je l’observai un instant. Il me semblait plus magnifique encore que lors de mes nuits contemplatives. Une puissance à l’état brut émanait de son corps, prête à se déchaîner à tout moment. Bien qu’il ait été seul tout ce temps, il avait malgré tout réussi à contrôler, en partie, ces gênes que je lui avais légué. Je n’avais aucune idée du moment où sa vraie nature se révèlerait, mais il n’aurait pu y couper, quoiqu‘il fasse. Et je contemplais, à présent, l’hybride que nous avions engendré.

Je me dévoilai alors au grand jour, lui laissant enfin l’occasion de voir cette cible qu’il avait poursuivie. Les mots ne vinrent pas tout de suite. Sa question flottait dans l’air chaud, attendant une réponse que je ne savais pas réellement comment formuler. Devais-je lui dire tout-de-go? Ou attendre, une fois de plus…

Je me décidai finalement à parler, optant pour une manière plus douce. Le braquer tout de suite n’aurait servi strictement à rien. Je devais patienter, juste un petit moment encore.


- Tes pas t’ont mené loin de chez toi… Tu as effectué un bien long voyage, jusqu’à cette terre plutôt hostile pour ta personne…Corwin.

Je pus voir son visage tiquer à l’appel de son nom.

- Je te connais, Corwin. Quinze ans depuis quelques jours à peine, élève à l’école de sorcellerie de Poudlard, venu en Italie pour retrouver une personne chère à ton cœur.

Ma voix perdit alors quelque peu en vigueur.

- Orphelin de mère, fils d’un père que tu n’as jamais connu…que tu as attendu toutes ces années.

Malgré le temps, mon cœur n’a jamais cessé de se fendre à chaque fois, cicatrice s’entrouvrant toujours à la pensée de mon ange disparu. Et c’est une vague d’émotion qui me submerge lorsque je vois ce visage aux traits si semblables. Mais ma figure n’évoque rien. Ma bouche ne tremble pas. Mes yeux ne pleurent pas. Seul mon cœur se meurt.

- Tu es un garçon émotif, empli d’une rage constamment présente, en proie à des changements que tu ne comprends pas et dont les autres n’ont cure. Seul sur cette morne planète, aspirant pourtant plus que tout à trouver le réconfort que personne ne réussit à t’offrir réellement. Un garçon plein de promesses, et pourtant si démuni… Et les alliés se font rares en ces temps.

Je jetai alors une œillade sombre à la femme qui l’accompagnait. Avant de m’apercevoir, elle avait esquissé un mouvement dans le dos de Corwin, comme si elle désirait lui soutirer quelque chose. Elle puait la traîtrise, mais mon fils semblait avoir foi en elle. Je le laisserai seul maître de ses décisions.

Je m’approchai de quelques pas, laissant mon visage apparaître complètement à la lumière du lampadaire. Je plongeai alors mon regard dans les pupilles vertes, avides de connaître enfin la réponse qu’elles attendaient.


- Sens-tu comme un fil nous reliant? Cette force qui t’a mené jusqu’à moi? Cette rencontre n’a rien d’anodin, comme tu peux t’en douter.

Je déglutis difficilement.

- Il y a quinze ans j’étais avec une femme. Une sorcière. Et elle s’appelait Elisa Egnis.

Je sentis alors la déferlante de sensations brutales se déverser en lui, aussi violemment qu’un torrent d’eau glacée lui broyant le cerveau. Mes mains allèrent happer subitement ses épaules, le tenant bien sur ses jambes à l’instant où il allait flancher, et je le dardai alors d’un regard profond.

- Et il y a quinze ans, notre fils est venu au monde! Mon fils! Toi! Corwin Egnis! Toutes ces années tu m’as cru parti par déni, mais j’ai fui pour vous éloigner de choses que tu ne peux imaginer! Je suis parti pour vous protéger, mais je suis revenu maintenant! Comprends-tu ce que j’essaie de te dire?! Je suis ton père Corwin!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caleb Roarch
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 727
Age : 24
Age Roleplay + Sorts : 14 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Fourchelangue (2)
Créature : Humain ?
Date d'inscription : 23/02/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
1340/1340  (1340/1340)
Points de mana:
1410/1410  (1410/1410)

MessageSujet: Re: - Venise - Revenu d'entre les ombres ( PV Chloé, Corwin )   Lun 6 Fév - 13:44

Caleb, adorable et pittoresque enfant que je hais. Il s’est endormi dans cette cellule d’isolement de cet orphelinat d’Angleterre où il a préféré être pour ne pas être mélangé à ceux de son espèces. Quel enfant imbu de soi tout de même. Son âme est gangréné par la haine et il s’y soumet comme un misérable larbin. Et moi enchaîné à cet être qui me répugne, je reste muet, attendant mon heure, où cet enfant payeras, me retrouvant libre de ces bras qui devraient être miens. Il dort sans que je ne puisse rien faire, privé de mes pouvoirs, il dort comme un bambin dans son berçeau, logé dans son élément, coupé du monde, coupé de tout, pensant que les problèmes ne sont qu’un mythe et que la vie ne se résume qu’a un arc-en-ciel de couleur. Si seulement il savait tout ce qui l’attend … Et je ne peux me résoudre à lui dire, il ne me fait pas confiance et je ne lui fais pas confiance.

Indéniablement, je hais Caleb Roarch.

Mais je ne peut me penché sur mon désarroi ce soir. En cette nuit, une ombre plâne sur mon être fait de cette essence. Comme un revenant d’entre les morts, un souvenir qui refait surface, un défunt me hantant.
Cette sensation venant des bas fonds des mers troubles de l’oubli, ont déversés leurs vagues néfastes contre ma mémoire, ordonnant à la douleur d’agir, pendant un moment de frénésie. Cette douleur est si intense que j’arrive à sortir de ce corps sans qu’il ne s’en aperçoive, pour hurler de façon si sombre que l’orphelinat et ses arrondissements se réveillèrent sous les vibrations maléfiques qui se dégagent de mes cordes vocales. Pourtant je n’ai pas de corps, je ne suis fait que de substance qui ne trouve refuge que dans les humains ou chez nous, en Enfer. Je suis une Ombre parmis celle que personne ne voudrait voir.

Hurler, hurler de douleur, hurler de colère, hurler de rage et pourtant, hurler d’excitation. Ces doux mélanges ne sont pas le fruit du hasard. Il y a quelque part dans ce monde, quelque part en Italie, quelque part à Venise, dans ces ruelles sombres berçés par les ténèbres de la nuit et la lumière du clair de lune, où lui l’a rencontré.

Une promesse qu’il m’avait certifié ne pas compromettre. Un pacte a été jadis scéllé entre lui et moi, un serment. De tels mots ne reflètent que trop bien ce qui s’était passé autrefois, ce qui a été rompu. Qu’importe le temps qui a passé depuis, si mon attention était porté sur ce garçon endormi avec ses aventures qui sont aussi les miennes. Quand on conclut un pacte avec un résident de l’Enfer, il faut s’y tenir. Rompre n’est pas négociable, les conséquences sont bien trop importantes et dangereuses … Même entre deux membres de l’Enfer.

Abigor Stigma. Si grand, si fier, si irréprochable envers ceux qu’il avait servi. Mais envers moi, il est trop tard à présent, de toutes les manières possibles qui existent dans chacuns des plans, rien n’est négociable après avoir rompu un pacte.

Abigor, tu as fauté envers moi, tu as brisé le pacte jadis scéllé, tu devras t’attendres à subir les conséquences. Car au prix de ton acte, tu y as perdu l’objet de ta convoitise et ce que tu cherchais à protéger en vain. Et moi, j’ai gagné un trophet. Mais je ne comprends pas la raison de ton acte, tu connaissais les risques. Pendant toutes ces années où tu as cherché à le protéger, pourquoi tout détruire aujourd’hui ?

Un adage humain dit : « Certains disent que le génie est héréditaire, d’autres ont des enfants. » Qui sait, cela pouvait bien s’appliquer aux démons, mon ennemi de toujours n’a pas brillé par son intelligence en concevant un être qui ne devrait pas exister. Ces unions étaient interdites sauf faire part du grand maître, appellé plus communément : Lucifer. Nul ne sait à quoi il ressemble mais tous savent que les ordres viennent de lui et que personnes n’a d’intérêt à le désobéir. Il contrôle tout en Enfer. Enfin … presque.
Seul mon espèce est livré à elle-même, les démons n’ont pas d’emprises sur nous, les croques-mitaines, le nom que l’on nous a donné mais pas celui que nous nous donnons. Notre language n’a jamais été retranscris et c’est bien mieux comme cela. Notre espèce ne se reproduis pas, nous ne sommes que des Ombres planant en Enfer. Nous naissons des mauvais sentiments des humains, nous naissons grâce à leurs mauvaises pensées mais nous naissons surtout grâce à leurs cauchemars. Pas d’accouplement, cela n’est pas reservés aux notres et cela ne nous a jamais intéressé, pas comme lui.

Abigor, dans les airs plânent mes Ombres qui prospèrent. Et cette fois, ce ne sont pas les tiennent. L’étau se ressère et mon emprise grandit. Tu as fauté Abigor, tu savais qu’il ne fallait pas. Que l’Enfer s’abbate sur toi et ton fils ! A moins que … Je ne le récupère avant.
Tu étais destiné à faire le malheur de ton enfant rien qu’en le créant, tu as du l’abandonné pour le protéger, tu le mets en danger en le revoyant et tu sais à ton grand regret que sa seule chance de leurs échappés, c’est moi.

Oui Abigor … Grâce à toi, ton fils est à moi.


_________________

D'un simple regard, la mort nous sépare.
La lumière est aveuglante, elle l'a toujours été. Il faut la détruire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corwin Egnis
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 347
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Emphrépathie noire - Force Accrue - Métamorphose Démon Sentinelle - Aura d'intimidation - Immunité au feu - Charme Oral
Créature : Démon Hybride
Date d'inscription : 11/03/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
1000/1000  (1000/1000)
Points de mana:
1130/1130  (1130/1130)

MessageSujet: Re: - Venise - Revenu d'entre les ombres ( PV Chloé, Corwin )   Mar 14 Fév - 22:08

- Qu…

Un battement lourd battait à ses tempes, frénétiquement, inlassablement. Les mots de cet inconnu aux traits si durs l’avaient choqué profondément, altérant sa vision de la réalité. Malgré les mains brûlantes le retenant, ses jambes flageolaient, menaçant de se dérober à tout moment. Il avait l’impression de se réveiller après s’être fait violemment tabasser, comme si chacun de ses membres gémissait au moindre de ses mouvements, hurlant de douleur. Et pourtant, il n’avait esquissé aucun geste. Hormis cette fébrilité le tirant vers le bas, chacun de ses muscles s’était durement contracté, le postant dans un état de tétanie.

Une envie irrépressible de vomir lui tenaillait le ventre, sans que rien ne vienne pourtant. Seul le goût acide de la bile parsemait à présent sa bouche. Il ne pipait mot. De quelle autre manière aurait-il pu réagir? L’illustre inconnu, drapé de noir des pieds à la tête, un regard de tueur vous prenant directement aux tripes, et vous laissant paraître comme le plus inoffensif du genre humain. Une densité si colossale de pouvoir émanant de sa personne, broyant la sensation apaisante de la magie que vous auriez pu ressentir. Même Chloé, tellement emplie de force, couinait derrière lui tel un chien plaçant la queue entre ses pattes. Et toutes ces paroles…
Cet homme disant le connaître, avoir été avec sa mère…être son père. Père? Corwin n’en avait jamais eu, car il n’avait jamais eu l’occasion d’appeler quelqu’un de la sorte. Tout bonnement parce qu’il était persuadé d’avoir été abandonné, laissé pour compte par son salop de géniteur. Toutes ces années durant lesquelles il avait attendu, espéré voir ce visage aux traits brouillés passer la porte et enfin lui dire " Corwin, je suis revenu ". Mais le temps avait eu raison de son souhait, et tout espoir de le rencontrer un jour s’était disséminé peu à peu en grandissant. Corwin s’était retrouvé seul à la mort de sa mère, et il s’était persuadé qu’il le resterait pour le restant de sa vie.
Non, cet homme ne pouvait être son père.

Une boule de colère le saisit lentement, lui nouant le ventre si durement… Ses sourcils se froncèrent, sa bouche se replia en un trait mince et empli d’amertume. Ses yeux ne pétillaient plus que d’une rage débordante et meurtrière. Lui parler de son géniteur et de sa mère n’avait pas été une bonne idée de la part de son vis-à-vis. Les veines de ses bras s’étaient gonflées d’un fiel ravageur de haine et de peine. Une haine si pure et si grande que des langues de fumée sombre se mirent à pourlécher sa peau de haut en bas, le couvrant d’un voile funeste.
Il leva un pied, et fit lentement un pas en arrière, se décollant de l’étreinte de ces doigts. Une ébauche de crocs se dévoila lorsqu’il retroussa sa lèvre supérieure. Sa voix résonna gravement dans l’air chaud, nimbée de ce sentiment dévastateur le prenant.


- Mon père n’existe plus pour moi. Il n’a jamais été là, et ne le sera jamais. Vous n’êtes pas ce que vous prétendez. J’ai rayé de ma mémoire l’existence de cette personne, et il en sera ainsi pour toujours. Mon père est bel et bien mort.

Ses mains s’agitaient nerveusement. Pourtant, une sensation étrange l’habitait, comme si sa transformation nécessitait l’aval de cet inconnu. Cette impression le dérangeait, et le frustrait amplement, bien qu’il sente sa métamorphose poindre depuis quelques secondes déjà. Il aspirait à sauter à sa gorge et à l’étriper sur le champ pour avoir prononcé tous ces mots. Mais cette sensation perdurait. Toute son attention était irrévocablement tournée vers cet être, auquel il se sentait lié par un quelconque lien invisible. Il en avait même oublié la louve, postée derrière lui, gémissant toujours par à-coups.
Il prit une large inspiration, puis expira lentement.


- Je ne sais pas qui vous êtes, et je m’en fous éperdument. Mais ce dont je suis sûr, c’est que vous feriez mieux de dégager sur le champ, avant que je vous embroche sur ce foutu lampadaire! J’en ai anéanti pour moins que ça.

Il mentait, mais peut-être qu’il n’y verrait que du feu. Seulement, un grondement vînt alors à perturber son attention. Un grondement sinistre arrivait de la nuit les surplombant. Rapidement. Une rumeur de mauvaise augure, accompagnée de feulements rageurs. Et ils étaient nombreux.

Corwin tourna alors subitement la tête vers Chloé, les yeux exorbités et la voix défaillante.


- Chloé… Ils sont là !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/t12373-corwin-egnis-stigma
Chloé Donovan
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 31
Age Roleplay + Sorts : 50 ans sorts 1 2 3 SPE 1 2
Capacités Spéciales : Charme Oral, force accrue, morsure venimeuse, transformation louve, résistance magique augmentée et régénération
Créature : Louve Garou
Date d'inscription : 15/05/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
1100/1100  (1100/1100)
Points de mana:
1200/1200  (1200/1200)

MessageSujet: Re: - Venise - Revenu d'entre les ombres ( PV Chloé, Corwin )   Mer 15 Fév - 15:09

Je ne sais plus où ... Je ne me souviens plus de quant.

Il y a un moment fatidique où les bonnes décisions s'imposent. Ce que papa voulait je m'en battait royalement, nous avions des problèmes plus immédiats. En fait, je ne fus pas étonnée de la réaction, prévisible certes, mais ma foi compréhensible de Corwin. Ce type avait tout le profil du père indigne et inconstant, du genre à laisser mourir sa femme et à venir s'excuser ensuite. C'est alors que ... En fait, il était déjà trop tard pour bavarder.

Chloé Donovan,
Terminé.


Torpeur, situation embarrassante, bouche grand ouverte aux insectes.
En, fait, pour la première fois de sa vie, la blondeur de Chloé s'illustrait parfaitement sur son visage. La jeune femme rajusta son veston en cuir pour se reprendre, marquant un petit côté mafioso qu'elle accentuerait avec le temps. Pour se redonner de l'assurance face à ce démon ? Elle était prête à tout. Mais la conversation alla si vite ... Et puis il y eut comme cette narration raisonnante planant dans l'air, Chloé comme n'importe quel canidé, avait pu percevoir des ultra sons si agressifs, qu'elle se demanda ce qu'il faudrait pour faire taire cet abruti qui polluait ses tympans. Quand enfin il se tut, d'autre bruits retentirent et à l'odeur, la jeune femme aurait eu du mal à se tromper. D'un geste vif, Chloé s'empara du pieu d'argent, profitant de l'inattention de Corwin et, lorsqu'il se tourna pour l'implorer implicitement, elle avait déjà opéré la trahison la plus mauvaise dont elle fut capable durant son existence. Souriant au petit blond, elle tâche de le rassurer.


-Il en faudra plus pour m'arrêter. Si vous voulez bien m'excuser, papa poule, maman doit se battre pour sauver vôtre si noble progéniture !

Puis éternuant, elle se lamenta sur le triste sort du monde.

-Et dire que j'ai toujours été allergique au souffre ...

Retirant sa veste, la blonde fit signe à Corwin de commencer à courir.
Lentement, ses mâchoire s'élargir et dans une atroce douleur pleinement exprimée par un hurlement strident, la jeune femme laissa place à la bête sous la lune ronde. Une louve menaçante au poil soyeux et blanchâtre. Protéger Corwin, faire semblant du moins et le laisser se faire capturer. Quand l'amoureux transit comprendrait que son homme et la prochaine victime des Georii, Chloé savait qu'il les occuperait assez longtemps pour lui donner l'occasion de trouver son frère et de le sauver.


-Rrrh ...

Ca devait vouloir dire quelque chose comme : "A nous maintenant" ?
Bien vite et bien groupés, les premiers vampires se jetèrent sur elle. Les repoussant avec la même violence, elle arracha la tête du premier qu'elle coinça sous ses pattes démesurées. Les suivant immédiatement tentèrent de lui briser le dos avec cruauté, faisant craquer ses côtes une à une. Mais, d'un tournoiement violent, la louve les envoya sur les murs. D'un grognement rauque, elle s'empressa de les attraper un à un pour les briser eux aussi. Le sang répandu, elle entendait le bruit au loin. Corwin était poursuivit et bientôt, il serait à eux. Se reculant lentement dans l'ombre, la chienne reprit forme humaine et, un grand sourire sur le visage, elle admira le pieux d'argent. Bientôt, sa vengeance serait sienne ...


-A nous deux Faïna Georii.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: - Venise - Revenu d'entre les ombres ( PV Chloé, Corwin )   

Revenir en haut Aller en bas
 
- Venise - Revenu d'entre les ombres ( PV Chloé, Corwin )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La nuit tombe sur ce cadavre revenu d'entre les morts...
» Jour 1 - Quelque part entre les ombres
» A quelques pas entre les Ombres et le doux feu du foyer [ter
» Conféssion entre frère et soeur [PV Chloé]
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Vaste Monde :: Reste du Monde-
Sauter vers: