AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 *Japon* Comment j'ai retrouvé la vie ... Pour la perdre encore (PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
James T. Rayan
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 1704
Age : 27
Age Roleplay + Sorts : 18 ans sorts 1 2 3 SPE 1 2
Capacités Spéciales : Elémentaliste du Feu - parle la langue des animaux - Charmeur Visuel + Pouvoirs du Vampire -
Créature : Reflet/Doppelgänger - Vampire
Points Prestige : 200 000 000 Lol ?
Date d'inscription : 27/09/2010

Profil du Sorcier
Points de vie:
3070/3070  (3070/3070)
Points de mana:
4180/4180  (4180/4180)

MessageSujet: *Japon* Comment j'ai retrouvé la vie ... Pour la perdre encore (PV)   Lun 10 Oct - 19:16

------------* CommenT J'ai Retrouvé la viE *------------




-( Musical Theme )-

-Attention ! Tournes ! Tournes !

Me criait Andrew à l'arrière d'une voix qui ne trompait pas.
Nous nous étions mis cette fois dans un sacré pétrin et j'ignorais tout quant à savoir si nous nous en sortirions. Mais pour moi, à présent, ce n'était pas si grave. Quand les lueurs claires de la lune vinrent inonder l'intérieure de la porche, mes prunelles se mirent à scintiller d'un éclat nouveau. Je m'appelle James Tanys Rayan. J'étais un reflet renommé ... Mais je suis mort. Et aujourd'hui, alors que la vie illumina mon regard d'un éclat nouveau, la mort me vrilla la nuque une fois de plus. Mais cette fois, quand je suis revenu, j'étais plus fort que jamais.


-Ca va ! Ils peuvent pas les bouger leurs caisses ces abrutis !

Criais-je encore.
Derrière moi, je lançais un regard à mon créateur, ainsi qu'à Atanys, qui serrait entre ses bras chétifs un livre de la plus haute importance. Esquivant un premier véhicule, je me surprenais moi même de mes nouveaux réflexes. J'étais à la fois plus rapide, plus fort, plus attentif lorsque je me concentrais. C'était comme si autour de moi plus rien n'avait de consistance. Aussi je passais les feux à vive allure, dans la lande urbaine de Tokyo. L'odeur des sièges en cuir, mes cheveux bruns soyeux volant dans le vent, balayés par la vitesse que nous avions atteint. Mais je vibrais, plus vivant que jamais et paradoxalement plus mort. J'avais promis un retour triomphal, cette fois mon heure était venue.


-Quelle idée d'avoir volé ce stupide grimoire ! Miranda a réussi à rendre fou le ministre, désormais on a toutes les autorités anglaises sur le train ! C'est malin !

Cria Atanys.
Elle avait bon dos, elle qui en avait profité pour s'attribuer toute seule l'une des plus grandes reliques de nôtre temps. Sans avoir au préalable fait un sale travail dont James lui même s'était chargé. Le brun au teint de nacre détourna son regard orangé vers Corwin, le fixant avec passion un bref instant. Il se souvint pourquoi il s'était sacrifié, il se souvint également des raisons pour lesquelles il devait être heureux d'être là, même si désormais, sa vie appartenait à Andrew. Il savait que l'aiglon lui en voudrait à mort de cet imprévu, mais chez la nouvelle famille de James il y avait des règles à respecter.


-L'un de vous devrait accepter de nourrir James, si à minuit demain il n'a pas bu de sang humain ...

Un sort vint faire voler aux éclats le pare brise, faisant déraper la voiture.
Le véhicule tourna en tête à queue sur plusieurs mètres, frôlant des camions en pleine vitesse, renversant des piétons en fuite. Andrew se cogna contre l'une des vitres avant d'avoir fini de parler. Aussi quand la turbulence cessa et que sa progéniture daigna bien remettre un coup à l'accélérateur, le Vampire rectifia ses paroles précédentes.


-En fait, nourrissez le tout de suite ! Deux vampires accomplis, ce ne sera pas du luxe contre la L.O.I !

Puis s'attardant fixement sur Atanys, Andrew esquissa un petit sourire.
Aussitôt la jeune femme sembla lui décocher une gifle monumentale, le genre de gifle qui aurait été surprenante, venant de quelqu'un d'autre. James ne put réprimer alors une espèce de rire hautement glacial, qui n'avait pas manqué de figer tout le monde dans la voiture. A dire vrai, il aurait mieux fait de continuer à conduire.


-J'ai assez donné il me semble ! Pourquoi tu demandes pas à Corwin ? Oh pardon ! Tu es MORT de jalousie ! Ce serait fâcheux de renforcer leur lien, hein ?

Cria la jeune femme.
James quant à lui esquissa une expression d'horreur, à l'évidence, il devrait attendre encore un peu avant de songer à se nourrir. La voiture s'envola au dessus du sol sous le choc d'une explosion. Dans un carambolage monstrueux, elle continua sa route sur plusieurs mètres avant de rentrer violemment dans un mur. A travers l'une des vitres, seule une main ensanglantée dépassait ... A l'évidence, le destin avait un drôle de sens de l'humour. Et quelqu'un allait peut être y rester.


*5 heures plus tôt*


-Tout est prêt n'est-ce pas ?

Murmura James à l'attention d'Antigone.

-Oui mon enfant. Là haut tes fidèles préparent ton retour. N'oublies jamais ce que tu as fait en bas, ce dont nous avons tant parlé. Rappelles toi, quoi qu'il arrive, que tu es mon élu, mon champion. Et tu mérites les armes d'un grand guerrier. Nos actions ont porté leurs fruits, tu sais désormais où chercher ...

Et apposant ses deux mains sur le visage pâle du reflet, la sorcière des enfers approcha ses lèvres de son front brûlant pour embrasser son jeune guerrier une dernière fois.

-Tu es déjà brûlant ... C'est bon signe, ils doivent être en train de te rappeler ...

James leva alors les yeux vers le toit de la hutte.
Dans sa tête, de sombres paroles se bousculaient, appelant un mal ancien du vide, un certain nexus, dieu des cauchemars, l'implorant d'insuffler son essence à l'esprit d'un reflet, pour lui redonner la légèreté de s'envoler vers la surface. Le jeune brun abaissa son regard vers ses mains, fines, dessinées par de lugubre veines noires, toutes en mouvement. De la nécromancie, il pourrait le parier entre mille. Petit à petit, un éclair lui déchira le crâne. Sa mémoire était en train de revenir ...


-Atanys ?

Mais elle n'était pas seule.
Comme s'il était entre deux mondes, James pouvait encore voir Antigone mais aussi entendre les conversations qui se tenaient en haut. Ils essayaient de le ramener, Atanys, Andrew ... Mais aussi Corwin. Et une autre personne, bien plus ancienne qu'eux. Il savait que cette fois c'était le bon moment. Nimbé de flammes noires, le jeune prodige de la magie se laissa envahir par la force qui était sienne à cet instant. Il pouvait sentir l'appel encore lointain de sa nouvelle vie ... Mais autre chose lui déchira les tympans. Un cri ...


-Caleb ?

Une guerre avait lieu, quelque part ailleurs.
Il était le seul à pouvoir les aider. A faire un choix. Et alors qu'il savait cette action impossible, James rêva pourtant de pouvoir se diviser. Petit à petit, une souffrance horrible lui donna l'impression que son corps tout entier était en train de se séparer en deux. Hurlant à la mort, il implora Antigone de l'aider. Mais déjà elle avait disparue. James hurla donc, encore et encore, implorant que cela s'arrête et quand ce fut enfin terminé ... Tous ses pouvoirs semblaient l'avoir quitté. Alors même qu'il sentait pourtant encore leur flux vigoureux dans ses veines. Un autre lui adressa à son double créateur un petit clin d'oeil, puis, s'évaporant, le reflet en déduit qu'il était allé aider son apprentis. Désormais vidé sa substance, James redoutait un retour plus faible, aussi il se sentait déjà suffoquer de respirer à nouveau. Quelque part, dans un cercle unifié par le sang, Corwin, Andrew, Atanys et Omayah virent ensemble la silhouette de James se dessiner. Et bien qu'ils seraient sûrement heureux de le voir, ils purent tous ressentir au fond de leur être qu'il était pourtant sur le déclin. Epuisé par un portail qui n'avait pas été refermé assez tôt. Quelque chose était en train de leur échapper.


-Aidez moi ...

Susurra James, sur le point de rendre l'âme ... Encore une fois.

_________________

- Certains ont trop souvent voulu croire que j'avais des principes - Ils ont eu tort -


Dernière édition par James T. Rayan le Mar 11 Oct - 10:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corwin Egnis
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 347
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Emphrépathie noire - Force Accrue - Métamorphose Démon Sentinelle - Aura d'intimidation - Immunité au feu - Charme Oral
Créature : Démon Hybride
Date d'inscription : 11/03/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
1000/1000  (1000/1000)
Points de mana:
1130/1130  (1130/1130)

MessageSujet: Re: *Japon* Comment j'ai retrouvé la vie ... Pour la perdre encore (PV)   Mar 11 Oct - 10:20

( Theme )




Un vent chaud et humide rugissait au-dehors comme une bête affamée, faisant trembler la boutique sous son souffle rageur. Des nuages lourds et sombres trônaient dans le ciel du Japon, conférant une emprunte ténébreuse à cette nuit de résurrection. Enfin…enfin arrivait le moment tant convoité.

Une atmosphère pesante régnait dans le local d’Omayah. La sorcière vaudou semblait avoir entassé les bricoles, toutes plus étranges les unes que les autres, depuis des années: potions poussiéreuses, crânes aux formes diverses…et des dizaines de bougies allumées tout autour d’eux, tamisant paradoxalement l’endroit. Et tout était fin prêt.

Corwin tremblait. Son cœur n’attendait plus que le retour de son ange disparu, et se gonflait irrégulièrement sous les à-coups d’impatience…mais son corps se révulsait, à la simple vue de son vis-à-vis.
Andrew se tenait face à lui, son air méprisant toujours en place lorsqu’il le regardait. Le Serdaigle sentait sa lèvre se fendiller sous la pousse de ses crocs. Son odeur seule le dégoutait. La colère n’avait cessé de l’alimenter depuis le jour où James s’en était allé, et que le vampire avait accusé le garçon de son meurtre. Il aspirait plus que tout à sauter au cou de cette immondice afin de lui arracher la gorge, de lui défigurer ces traits si parfaits et inhumains. Le tuer…c’est-ce qu’il désirait.
Mais il ne pouvait s’offrir ce luxe de le voir rayé de la carte, car il était malheureusement nécessaire au rituel, au retour de son amour.

Ils se tenaient chacun dans un cercle, Atanys, Andrew, et lui-même, les trois reliés par un seul. L’union pour réussir leur entreprise. Corwin n’avait pu comprendre que les grandes lignes de ce qui allait se dérouler d’ici peu: Atanys devrait donner son sang, et elle devrait puiser dans l’amour du garçon afin de ramener James. Le reste, il ne pouvait le saisir, du fait que la nécromancie était loin d’être à sa portée. Cependant, il ne comprenait toujours pas la présence du vampire. Son rôle quant au rituel était obscur pour le Serdaigle, et la Serpentard ne lui en avait pas touché un seul mot.
Mais quelque chose le titillait depuis leur arrivée au pays nippon; sa bague n’avait cessé de se tinter de ces allures mauves, envoyant de petites décharges dans son corps de temps à autre. Corwin sentait qu’on lui cachait une partie du déroulement, et son esprit se gorgeait de mauvais pressentiments. Mais il était trop tard maintenant pour demander un quelconque éclaircissement.

Omayah commença à parler.

Elle tournait autour d’eux, prononçant les mots d’une langue étrange et incompréhensible, déclenchant le rite qu’il avait tant attendu.
A travers les notes du dialecte, il vit Atanys tendre sa main dans un geste cérémonieux, et utiliser une lame pour découper sa peau, et laisser apparaître les premières gouttes de son sang. Corwin jeta un coup d’œil à Andrew, espérant que cette sal*perie de buveur ne se lancerait pas à l’assaut au parfum du liquide. Mais il n’en fit rien, demeurant stoïque, une moue amusée sur son visage trop fin.

Atanys joint alors sa voix à celle d’Omayah, et au premier mot qu’elle prononcèrent en cœur, Corwin tomba à genoux, les mains crispées sur le sol. Son corps entier se tordait de l’intérieur, provoquant des plaintes rauques de la part du garçon. Chacun de ses membres se mit à trembler, comme si leurs incantations réveillaient un rage animale en lui. Et durant ces secondes qui lui semblèrent interminables, il put voir ses bras se couvrir de veines noirâtres, gonflées sous l’afflux puissant qu’elles provoquaient. La bague d’Ellana se mit alors à irradier comme jamais, décuplant les flots le vrillant de part en part. Une voix lui susurrait dans sa tête que quelque chose allait se produire, quelque chose d’horrible. Il crut un instant qu’il s’agissait de la voix de la Dame de mort, mais il n’eut pas le temps de s’y attarder, poussé une fois encore contre le sol sous le coup d’une nouvelle incantation. Et dans la chaleur augmentant tout autour d’eux, Corwin put alors voir une silhouette se dessiner dans le cercle principal: une forme longiligne qu’il ne connaissait que trop bien, des cheveux de geai qu’il avait tant de fois sentis et pressés contre son cœur, et ce visage…ce visage, disparu durant cette nuit où il avait cru mourir de chagrin. Ces traits dont il était tombé éperdument amoureux. Le mal qui l’oppressait sembla alors s’envoler un temps en admirant le retour de son amour.

James était revenu.

Ils avaient enfin réussi, il avait pu tenir sa promesse. Ils l’avaient ramené. Son ange noir se dessinait petit à petit, pour finir par se matérialiser complètement. Il se mit alors à espérer que tout était fini.

Il entendit alors la voix d’Atanys, dévastatrice
.

- MAINTENANT!!!

Et dans la seconde, il put voir Andrew se saisir du corps de James, et découvrir sa nuque de craie. La panique gagna alors le Serdaigle.

- Qu…QUOI??! NON! NOOOON!!!!

Le vampire lui lança un regard méprisant et tinté de joie perverse, et en un instant, il dévoila ses crocs, qu’il alla planter dans la gorge de James, se mettant à aspirer avec avidité le sang de son amour.

- NOOOOOOOOON!!!!!

La haine perla comme un torrent dévastateur. Mais les incantations reprirent de plus belle, et Corwin fut terrassé par ces nouveaux mots. La rage le prenait, parcelle par parcelle, alimentée par la douleur de l’acte dont il était témoin et des paroles des deux sorcières. Ses os craquaient de toute part. Son corps se mit à s’allonger, ses muscles à gonfler sous à chaque syllabe prononcée. Sa peau vira au gris le plus sombre en un instant, et ses dents se transformèrent en crocs monstrueux, dépassant à présent de sa gueule, grande ouverte par ses hurlements caverneux et horribles. Son torse, à présent décuplé, s’était débarrassé dans un déchirement de son t-shirt, et son jean n’était plus que loques. Il observait dorénavant d’un regard d’encre ce qui se déroulait, sans pouvoir faire quoi que ce soit, ne cessant de crier à l’encontre du vampire.

- JE VAIS TE TUER ANDREW!!! JE VAIS TE TUER!!!!

Les bougies s’étaient parées de flammes gigantesques et surnaturelles, chauffant à blanc toute la pièce. Mais Corwin n’avait que faire de la chaleur. Il beuglait à travers le bruit des déflagrations du feu, bavant à crocs découverts comme une bête enragée, prête à déchirer sa proie s’il avait pu bouger.

- JE VAIS TE DETRUIRE!!!! JE JURE SUR TOUT CE QUE J’AI DE PLUS CHER QUE JE TE DETRUIRAI ANDREW…!!!!



Le vent continuait de battre à l’extérieur, mais dominé dorénavant par les cris d’une créature, dont le cœur venait d’être arraché une fois de plus…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/t12373-corwin-egnis-stigma
Omayah Dzonga
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
avatar

Nombre de messages : 4
Age Roleplay + Sorts : Indéterminé sorts 1 2 3 4a SPE 1 2
Capacités Spéciales : Magie primitive
Créature : Sorcière Primitive
Date d'inscription : 05/07/2011

MessageSujet: Re: *Japon* Comment j'ai retrouvé la vie ... Pour la perdre encore (PV)   Dim 23 Oct - 20:01

=| Listen This |=
Nuit.
Oh nuit d'étoiles aux splendeurs inavouées ! Elle qui implorait alors ta clémence à l'égard des petites mandarines. Dans une odeur sucrée, enivrée par les fumées divines de ses pots pourris aux huiles essentielles, la sorcière primitive agitait ses lèvres noires pour appeler la déesse lune, elle qui avait tant de chose à leur dire ce soir. Mais ce qui fit sourire Omayah quand elle empoigna un couteau afin de déchirer le ventre d'un trait du poisson fraichement sorti de l'eau, c'est la vision d'un visage. Le petit blondinet de Satan, enfant de la discorde et de la mère mal aimée. Pâleur d'ange refermant l'âme du démon. Il venait réclamer son du. Les tripes à la main, elle les enfila dans sa bouche une à une et les mâchant avec entrain, elle les recracha dans sa main. S'entaillant les veines, elle fit couler un filet noir dans un bol et y mélangea le tout. Dessinant tant bien que mal un pentacle parfait, elle alla ouvrir la porte.


-Je vous attendez ... Entrez vite ... Viiiite ... Omarshiii ... oOoomarshh ...

Elle referma la porte sur le Vampire, la verrouilla sur Atanys.
Prenant le livre noir des mains de l'enfant, elle le lécha allégrement et colla sa joue dessus pour en sentir les vibrations. Le jetant au sommet du pentacle, elle prit la jeune femme par le bras et l'installa au bout. Fixant Corwin, elle posa une main sur son coeur et ferma les yeux un court moment.


-Ton amour est fort ... FoooOOooort.

Elle stoppa alors sur Andrew.

-Tu vois que j'avais dit vrai.

Se retirant, la sorcière alla s'emparer d'une poupée vaudou à la pâleur sans nom. Aux cheveux aussi noirs que le vide de nos pupilles et au regard aussi bleu que deux pierres précieuses. James ... Le posant au centre du cercle, elle amena Andrew par la main et le posa à son tour quelque part. Les trois éléments étaient en parfait triangle : L'amoureux, l'amie, l'ennemi. Tous trois liés par une haine sans borne les uns envers les autres. Par la défiance, la méfiance et toute autre déficience. Carence, inadvertance. Aussitôt, une énorme onde magique se dégagea de ce lien et faisant couler son sang sur la poupée, Omayah prononça les premiers mots ... Il était temps pour James ... De revenir ! Le vrai rituel débuta enfin et des tréfonds des enfers, un grognement sourd retentit. Le regard d'Omayah noircit de mal et de rage. Le pentacle se mit à scintiller jusqu'à brûler la peau des protagonistes. Le livre des Slent s'ouvrit naturellement à la bonne page, indiquant à Atanys que c'était à son tour. Ce qui se passa alors, nul n'aurait pu le prévoir.

=| FLASH |=

-Omayah ? C'est vous ? Que se passe-t-il enfin ? Je ... Pourquoi sont-ils tous là ?

La sorcière se mit à sourire, apposant ses deux mains sur les joues du jeune sorcier.

-Tu le sais non ?

James sembla alors froncer les sourcils. Entre deux mondes, ils étaient précisément là où personne ne pourrait les entendre, ni en dessous, ni au dessus. Se mettant à rire de façon terrible, Omayah sentit alors ses griffes s'enfoncer dans la chair de James, faisant couler son sang de ses joues. Un sang si pur ... Si fruité ... Le ramenant à ses lèvres, la sorcière s'en délecta et regardant Andrew au dessus d'eux, elle le montra du doigt.

-Tu as fait un promesse au destin. Il est temps de l'honorer, comme Jimy Raven avant toi.

Son regard se posa alors sur le visage de porcelaine du grand brun.

-Tu vas mourir ...

-Mourir ? Mais je ... Je vis pour la première fois ! Omayah ! Omayah revenez !

=| Flash |=


Le signal donné raisonna dans sa tête comme une onde d'extase.
Quand le corps de James se matérialisa à la surface, la sorcière primitive pouvait entendre en écho les appels douloureux de Djaniah Lebrec, simultanément. Le feu se mis à brûler à nouveau dans l'âtre, dangereusement, le pentacle tout entier s'enflamma, capturant Corwin dans une cage infranchissable. L'antre du démon, le seul sort de feu qu'il ne pouvait franchir. Il sentit la bête palpiter en lui, le supplier de le laisser sortir ... Mais trop tard. Le moment était venu, James se tourna bien vers Corwin, un regard de supplice. Mais déjà Omayah honorait sa promesse. Le seul moyen de le tenir envi. Andrew alla sa gorge lui déchirer la peau et sans se retenir, il vida le reflet de son essence ... Cruellement, brutalement. La sorcière primitive admira la splendeur de la bête au regard devenant peu à peu d'un pourpre parfait ...


-Bienvenue sur terre, James T. Rayan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atanys Silver
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 723
Age : 26
Age Roleplay + Sorts : 18 ans sorts 1 2 3 SPE 1 2
Capacités Spéciales : Parler détraqueur. Télékinésiste 2. 9 Nécromanties. Alchimie.
Date d'inscription : 02/02/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
1200/1200  (1200/1200)
Points de mana:
1400/1400  (1400/1400)

MessageSujet: Re: *Japon* Comment j'ai retrouvé la vie ... Pour la perdre encore (PV)   Lun 31 Oct - 19:29

Listen

Tout ne se passe pas comme on se l’imagine a huit ou dix ans. Quand la petite fille qu’elle était alors courait dans les couloirs humides, ses pieds frôlant le dallage froid, poussant des cris de joie. Sa vie ? Elle la voyait plus…moins…disons…normale. Ho bien sûr pas la normalité que les moldus peuvent avoir. Une normalité somme toute très relative. Si on lui avait dit qu’elle irait voler le cœur d’Azkaban au méprit de tout ce qu’on lui avait inculqué, qu’elle se retrouverait dans cette masure pourrie et qui empestait le sang caillé et diverses odeurs acres et acides, Atanys aurait bien rigolé. Quoi qu’il en soit elle se trouvait actuellement dans une situation peu reluisante. Un seul avantage au programme. Au moins elle avait put voir a quoi ressemblait le japon. Joli pays. Mais ce n’était pas le moment de regarder le paysage, ni de s’extasier sur les stands de nourriture. Quand le petit trio c’était retrouvé devant la porte de cette vieille folle Atanys avait hésité a prendre ses jambes a son cou. Finalement elle était resté. Allez savoir pourquoi. Peut être à cause du regard noir que lui avait lancé Andrew. A croire que ce dernier pouvait anticiper ses actions.

Omayah avait verrouillée la porte tout de suite derrière elle, pour un peu on se serait cru dans ce fameux conte pour enfant, Hansel et Gretel. L’histoire d’une sorcière qui dévorait des gamins assez stupides pour la suivre a l’intérieur de sa baraque en pain d’épice. Pour le pain d’épice on repassera, mais sinon l’ambiance générale collait assez bien avec le reste de l’histoire, surtout celui ou les deux mioches sont a deux doigts de se faire jeter au feu. Omayah arracha littéralement le livre de ses mains avant de le poser contre visage. Beurk. Autre note personnelle, pensez a laver le livre avant de le récupérer. Elle le jeta ensuite au milieu d’un pentacle parfait avant de l’attraper par le bras et de la placer au bout. Aujourd’hui le destin avait voulu qu’elle endosse un rôle peut conventionnelle et horriblement peu reluisant. Bien que le sang si précieux des Slent coule dans ses veines la préfète n’avait pratiquement jamais utilisé la nécromancie et les rares fois ou elle c’était retrouvé mêlée a ce genre d’affaire cela avait mal terminé pour elle. A cette pensée elle réprima une moue de dégout en repensant à cette triste soirée où le Lord noir avait puisé en elle pour ramener à la vie le petit serdaigle.

Mais ce n’était pas le moment de faire remonter ces souvenirs à la surface trouble de son cerveau. Elle devait se concentrer. L’autre folle avait commencé. L’onde magique qui se répandit dans la pièce lui coupa littéralement le souffle, puis ce fut au tour du pentacle de s’illuminer jusqu’à lui meurtrir la peau, elle enfoui un cri de rage dans sa gorge pour reporter toute son attention vers le livre des Slent qui c’était ouvert. Des runes nécromantes. Un jeu d’enfant pour elle. Un casse tête pour les autres. Sans sourciller, ni montrer le moindre dégout elle suivit a la lettre les indications. Elle sortit une dague de sa manche, remonta celle-ci jusqu’à son coude avant d’enfoncer la lame dans la chaire de son avant bras. Décidemment elle perdait pas mal de fluide sanguin ces jours ci. Elle jeta un bref regard vers la vampire. Il ne sourcillait pas. Encore heureux. Si ce suceur de sang s’y mettait aussi elle n’avait plus qu’a faire son testament. Sa tête était sur le point d’exploser. Les paroles d’Omayah se mêlèrent alors au siennes.

Un bref instant d’attente avant de voir une silhouette familière s’élevait hors du sol. Un revenant. Quel honneur de voir ainsi un être revenir a la vie. Enfin. Si on peut dire cela. Quand on sait ce qui va se passer. Elle attendit patiemment que le corps du jeune homme se matérialise complètement. On ne mord pas le vent. La peau si fine et si claire semblait avoir un effet complètement hypnotisant sur Andrew. Allez comprendre. En parlant de ce dernier…


- MAINTENANT!!!

Voila qu’il se jetait sur James. Déchirant la chaire, plongeant ses crocs avides dans les veines pleines. Buvant le sang comme si c’était du jus de tomate. En un mot….Dégoutant. Et dire qu’on la traitait de folle avec ses tartes.

_________________

Préfete de Serpentard - Cannibale et mangeuse de tarte en puissance...
On dit que je devore, que je detruis tout ce que j'adore...
Mais au delà de mes mauvais sorts,
Grace à mes défis vous deviendrez plus fort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Clarks
Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Nombre de messages : 30
Age Roleplay + Sorts : Plus de 300 ans + sorts 1 2 3 SPE 1 2
Capacités Spéciales : Celles dues à mon espèce ...
Créature : Vampire
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: *Japon* Comment j'ai retrouvé la vie ... Pour la perdre encore (PV)   Mar 8 Nov - 14:51

: ( I'M A VAMPIRE ) :

Certains rôles sont durs à endosser.
Andrew le savait, depuis les jours les plus noirs de son autre nature, son destin avait été tracé par d'autres. Quand la solitude fut invivable et presque avide de l'engloutir, on lui avait mis entre les mains cet humain. Ce jeune garçon au regard sombre dont personne n'avait encore reconnu l'existence. Lui il l'avait vu aussitôt, il avait sentit le pouvoir, la force de nouveaux sentiments. Sa part d'humanité, celle qu'il avait si longuement cultivé malgré la tentation constante de sombrer et de devenir une bête. Il n'était pas un loup. Même si certains pouvaient être exceptionnels. Il repensa à Chloé, à leur danse dans le cercle fermé d'un rayon de Lune qui les avait anéantis. Il n'y avait que James.


-Quand le moment sera venu, empêche le de bouger. S'ils s'interposent quand je ferai le don au nouveau mal réincarné, je ne me contrôlerai pas suffisamment. Je le tuerai.

Et Atanys lui avait simplement sourit.
Tuer Corwin "accidentellement" ? En voilà une bonne idée ? Mais Andrew ne pouvait faire cela. Autant il pouvait le haïr, se résoudre à le voir sombrer puis mourir ... C'était trop dur. Il ne tuait pas d'humains. Cela depuis des siècles. Il refusait de recommencer une fois encore. Bien vite, les trois ombres du Japon s'étaient présentées devant l'antre de l'ancienne pour insuffler à nouveau l'essence du mal dans le corps d'un innocent. James allait devoir être arraché des griffes des enfers. Andrew savait que ce serait dur, mais pas autant qu'Atanys, qui, curieusement, semblait de moins en moins sereine.


-Omayah ...

La sorcière ausculta alors Corwin.
Une main sur son coeur, elle se mit à sourire et se tourna vers Andrew pour lui confirmer que le plan fonctionnerait.


-Son amour est peut être vigoureux. Mais à côté de ce que j'ai à lui offrir, il ne vaut rien.

C'était sûr. En faisant souffrir Corwin comme jamais, ils pourraient puiser dans la force du démon qui sommeillait en lui pour rendre le rituel effectif à jamais. Mais comment pousser cette petite tête blonde, si bien protégée, au plus profond de ses retranchement, jusqu'à ce qu'il explose de l'intérieur et en vienne à révéler enfin le plus noir de tous ses masques. Un large sourire s'étira sur les lèvres du Vampires. Son regard émeraude posé sur le blondinet, il restait fixement, attendant le signal ...

-Pas encore ... pas encore ...

Lui murmurait une voix au creux de ses oreilles.
Les murs se mirent à trembler, le sol également. Un vent de tempête vint peu à peu balayer leurs cheveux. Tous liés, tous unis ... pour ne faire qu'un. Andrew pouvait sentir le mal qui naissait au fond des entrailles de chacun, la douleur. Mais il en était épargné. Car sa tache serait plus dure ... Et il lui faudrait être rapide. Quand James recommença à apparaître, ce furent d'abord les odeurs conjointes de sa peau et de ses cheveux qui le mirent en appétit ... Cette touche de cannelle mélangée à une noix d'huile exotique ... Sans parler de l'odeur caramélisée du soleil intense ... Enivré, le Vampire sentit ses crocs s'allonger dans sa bouche, ses muscles se raidir un à un, sans la moindre exception. C'était une excitation à la fois bénéfique et hautement intangible pour lui. James tout entier était devenu comme une drogue dont on ne saurait se passer et le vampire avait l'air plus pâle que jamais. Il le désirait, plus que tout, non pas moralement, comme un ami. Physiquement, comme un amant. Corwin avait passé son tour, il l'avait signalé à tous en refusant ouvertement de s'abandonner totalement à lui. Andrew pouvait s'en réjouir. Entre eux, ce lien se créera, envers et contre tout. Un jour l'amour du reflet ne serait plus qu'une poche de sang. Et la seule obsession de James ne sera plus que de le vider de sa vie jusqu'à la dernière goute. James ... Il était à lui désormais. Entièrement, à jamais ... Andrew se mit à grogner, cracher comme un chat dans une fureur presque incontrôlable et quand enfin le signal vint ...


-MAINTENANT !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James T. Rayan
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 1704
Age : 27
Age Roleplay + Sorts : 18 ans sorts 1 2 3 SPE 1 2
Capacités Spéciales : Elémentaliste du Feu - parle la langue des animaux - Charmeur Visuel + Pouvoirs du Vampire -
Créature : Reflet/Doppelgänger - Vampire
Points Prestige : 200 000 000 Lol ?
Date d'inscription : 27/09/2010

Profil du Sorcier
Points de vie:
3070/3070  (3070/3070)
Points de mana:
4180/4180  (4180/4180)

MessageSujet: Re: *Japon* Comment j'ai retrouvé la vie ... Pour la perdre encore (PV)   Jeu 10 Nov - 15:47

-( Turn Back Boy )-

C'est comme un lointain souvenir, les yeux dans les siens.
Sous un ciel étoilé, au beau milieu d'un parc ... Sur les bancs publics. Et tourne et manège. James virevolte, encore et encore, les mains dans les mains avec Andrew. Son air angélique, ses beaux yeux verts, sa peau de porcelaine ... Et tourne, tourne encore ! Son sourire ... Tourne, puis tourne ... l'odeur sensuelle de sa peau ... Tourne ...


-J'ai tellement froid ici ...

Murmure le jeune homme aux cheveux noirs d'une voix douce.
Le blond retire alors sa veste pour venir le couvrir sous les flocons délicats de la Neige nouvelle. Ils sont seuls, au beau milieu de nulle part, seuls comme jamais auparavant. Et rien ne les dérange, pas même la profondeur des ténèbres les entourant, loin des rares lanternes illuminant le chemin pédestre ... Tourne un peu, tourne plus ... Andrew fixe son regard cristallin, du bleu d'un saphir taillé sous un ciel agité. Il semble admirer ses longs cheveux noirs, ses jolies anglaises soyeuses s'épanouir derrière lui, puis venant lourdement s'écraser sur son visage pâle ... Ses lèvres roses ... Toune, tourne ...


-C'est normal que tu aies froid. Ca va s'arranger ...

Le temps n'a pas de prise sur eux.
Ni même le monde, plus rien. Ils sont légers, si légers. Comme des âmes qui ne souffriraient plus de pesanteur. Ils tournent ensemble, tournent ... James laisse échapper un petit rire. Andrew lui sourit, encore et encore, si beau ... Si pur, si parfait ... Ils s'amusent tellement ici ... Tournent, tournent ...


-Allons nous rester là pour toujours ?

Le géniteur, mais aussi l'amant, l'intrus, le violeur ...
Ce Vampire. Il ne peut lui résister ... Il lui sourit, encore et toujours, comme si demain ne serait plus. Andrew ne peut pas lui dire non, il ne peut rien faire contre lui. Il aime entendre son coeur battre sous l'émotion, s'emplir d'une dernière joie avant de laisser lentement place à la panique ...


-On peut si tu le souhaites.

Mais quelque chose le pique.

-Aïe !

James regarde le bout de ses doigts.
Il se surprend à les trouver d'un rouge presque mélasse, assombrissant le contraste tonitruant de la réverbération produite par la Neige. James sent que ses veines se vident. Il voit la cascade de son fluide vital lui échapper par tous les pores. Et il ne peut rien faire.


-Tout va bien se passer ...

Lui murmure encore Andrew ... Embrassant ses lèvres délicate, il le serre contre lui. Ils ne tournent plus. Avec son ongle de l'index, le blondinet se taillade le poignet ...

-Bois.

-( Retour Brutal à la Conscience )-

Convulsions.
Sentir son corps un instant, vous picoter séant et s'en aller chemin faisant ... Disparaître. A jamais. Mort. Encore ? Non. Cette fois son âme s'enchaîne à la terre. Il peut le sentir. Il est plus lourd et à la fois plus léger que jamais. Andrew ? Que fait-il ici ? Et Atanys ? Omayah ...


-Corwin ...

James esquisse un sourire à son attention, dans son dernier souffle de vie, dévoré par le Vampire affamé de lui. Petit à petit il tourne de l'oeil à nouveau, la main tendue vers son aimé. Il le supplie silencieusement, ses cris étouffés par la douleur et quand enfin son coeur s'arrête, il se détend ... Andrew le vide de sa dernière substance et remplace cette partie de James par la sienne. L'échange. Le rituel veut que ce soit réciproque. Du sang pour du sang. Mais le poignet ne sera pas assez. James était puissant, tenace, désireux de vivre. Il a fallu lui en voler plus que les autres. Andrew lui donne son cou. Toujours sous le regard de Corwin qui ne peut rien faire. Quand le sang commence à lui chatouiller les lèvres, le reflet se prend de palpitations nouvelles. Il a envie de se nourrir. Il a faim, tellement faim ... Petit à petit il s'agit, remue, mais il ne regarde pas les autres, les yeux toujours couverts. Une de ses mains agrippe la chevelure de son créateur et s'avançant la bouche vers sa peau délicate, il la lacère dans la douleur de crocs fraichement apparus. Il le déchire et se nourrit de lui, avidement. Quand il commence à retrouver ses forces, ses yeux s'écarquillent brutalement et le bleu de son regard lentement sombre dans le rouge ... Sang. Puis Andrew comment à lui demander d'arrêter. Il se débat ... Le trou noir ...

-Corwin ...

-( Dans la voiture )-
C'est ainsi que j'ai compris que j'étais de retour.
Dans la plus grande souffrance, mais aussi la plus belle joie. J'étais à nouveau immortel ... Fort et intouchable. Jeune à jamais. Et j'étais aimé, profondément aimé. Alors que j'ouvrais les yeux suite à l'accident, je pouvais admirer la silhouette endormie de Corwin, en partie empilé sur moi. Souriant malgré mes blessures déjà en train de se refermer, je le poussais d'une seule main et le traînais dehors. Andrew quant à lui était allongé sur la chaussée, sans mal non plus. Admirant le visage endormi du petit ange blond, j'admirais sa silhouette une fois encore dans un hochement de tête, pris d'une dernière bouffée de sentimentalisme. Puis cette lueur de mon regard s'éteignit aussitôt ... Ou plutôt progressivement à mesure que les souvenirs se bousculaient dans ma tête. Ce pourquoi je l'avais aimé, cela même pourquoi j'étais mort ... Et dans ma tête, tout me parut clair : Pour rien au monde je ne recommencerai jamais. Déposant un maigre baiser sur ses lèvres, dernière caresse publique de mon amour, je m'engageais sans parler à nous aimer en secret. Nous ne devions plus être la faiblesse de l'un, ni la faiblesse de l'autre.


-Il va bien ...

Me murmura Andrew.
Je savais que j'allais devoir partir. Un éclair me déchira alors. Atanys ? Elle était encore dans la voiture, c'était sa main qui dépassait. Sentant des larmes de détresse rejoindre mes yeux depuis mon coeur, je courais vers la carcasse ferrée, la déchirant sans effort pour en extraire mon alliée éternelle. La petite brune faisait cette moue délicate de la contrariété, comme si la seule chose qui lui avait traversé l'esprit avant de sombrer n'avait été qu'une insulte à mon attention. Son coeur ne battait plus ... Sentant les larmes monter de plus en plus fort, je me mis à sangloter comme jamais. Les images que j'avais gardé d'elle étaient bien plus belles ... Mon âme soeur, ma moitié, mon amie de toujours. Elle ne pouvait pas mourir ...


-Son coeur ne bat plus Andrew ... elle ... Elle est morte !

Et je pleurais, de toutes mes forces, je pleurais !
Mais les autorités approchaient, la LOI, je pouvais l'entendre de si loin. Même au Japon, elle me retrouverait. Andrew me tendit la main. Déposant le corps d'Atanys à côté de celui de Corwin, je la laissais là, lui serrant son grimoire entre les bras. Ce qui m'avait alors échappé fut l'objet qu'enserrait sa petite main pâle. Embrassant son front une ultime fois, je saisis la main d'Andrew et dans un tourbillon de poussière, nous disparûmes ensemble ... Peut être à jamais ...

_________________

- Certains ont trop souvent voulu croire que j'avais des principes - Ils ont eu tort -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corwin Egnis
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 347
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Emphrépathie noire - Force Accrue - Métamorphose Démon Sentinelle - Aura d'intimidation - Immunité au feu - Charme Oral
Créature : Démon Hybride
Date d'inscription : 11/03/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
1000/1000  (1000/1000)
Points de mana:
1130/1130  (1130/1130)

MessageSujet: Re: *Japon* Comment j'ai retrouvé la vie ... Pour la perdre encore (PV)   Mar 15 Nov - 18:37

Son corps était allé percuter le siège de James, l’assommant sur le coup. Tout était devenu noir en un instant. Il n’entendait pas le chuintement des roues tournant lentement sans toucher le sol. Il ne voyait plus la chevelure ondoyante de son amour revenu des défunts, ni le visage voisin qu’il rêvait de détruire. Juste le silence. Conscience éteinte. Fin du spectacle.



* Flash Back *




- Espèce de petit crétin… Tu as bien failli me causer beaucoup de tort en te conduisant de la sorte! Je devrais t’écraser comme un misérable insecte!

- Ellana… Je…je ne voulais pas ça…!


Les mots sortaient difficilement, la gorge prise dans la main de fer de la Dame, l’étouffant à moitié. Ses pieds pendaient dans le vide. Soulevé comme un simple pantin de tulle, il ne pouvait se défaire de son emprise.

- J’aurais peut-être dû confier cet anneau à une personne plus compétente que toi. Je suis profondément déçue Egnis!

Le garçon sentait les veines de son cou gonfler. Les doigts semblaient se contracter un peu plus à chacun de ses mots. Il se trouvait proche de l’évanouissement quand elle décida finalement de le jeter à quelques mètres. Son dos rencontra durement le sol froid et rugueux des montagnes surplombant Poudlard. Il toussa largement lorsque l’air commença à affluer de nouveau dans ses poumons en feu.

- Je me suis peut-être trompée sur toi en fin de compte. Je commence à me demander ce qui a bien pu plaire à James chez toi… Tout ce pathétisme… toute cette faiblesse.

L’air dépité, Corwin se releva difficilement, se retournant vers son vis-à-vis. Sa voix était devenue rauque, et il peinait encore à retrouver son souffle.

- Alors…qu’est-ce que tu attends pour reprendre l’anneau et…et me tuer sur le champ… hein?

- J’en serais tout à fait capable avorton. Alors estime-toi plutôt heureux de pouvoir encore parler. Ton irruption au ministère aurait pu engendrer des problèmes qui dépassent ton petit entendement.

- Je suis désolé Ellana, je te l’ai déjà dit! Je voulais repartir, mais les événements ont fait que cela n’a pas été possible! J’ai été contraint de t’appeler, sous peine de crever à cause de tes foutus détraqueurs!


Elle le fixait d’un œil froid. Corwin attendait une réaction, sans savoir s’il allait une nouvelle fois recevoir les foudres ou non.

- Qu’est-ce que tu désires au juste?

Son ton était peu amène, mais il valait mieux ça plutôt qu’un nouvel étranglement.

- … J’ai besoin de toi pour tuer Andrew.

Un sourcil fin et sombre se rehaussa.

- Je t’ai déjà fait don du pieu, je ne vois pas ce que je peux faire de plus.

- Oui, je sais. Mais je veux pouvoir l’atteindre. Le rituel aura lieu à la prochaine lune, et je ne pourrai rien faire, car il est malheureusement nécessaire au retour de James. Alors…

- Alors, tu souhaites que je t’aide à mettre la main sur lui lorsque ton petit chéri sera ressuscité.

- Oui. Je n’y arriverai pas seul…


Ellana l’observa un instant, le visage vide d’expression, puis porta son regard en contrebas, vers l’école.

- C’est à se demander si tu serais capable d’accomplir quelque chose par toi-même.

Elle finit par reporter son attention sur le garçon.

- Lorsque le rituel sera accompli, appelle-moi, comme tu as trop souvent l’habitude de faire. Je t’aiderai…peut-être.

Sur ces derniers mots, elle s’évapora, le laissant seul dans les montagnes. Il espérait réellement qu’elle accepte. Sans savoir pourquoi, l’anneau lui soufflait depuis quelques temps que quelque chose se tramait quant au retour de James. Les mauvais pressentiments l’assaillaient.
La peur le prenait une fois de plus.



* Fin du Flash Back *




Une sirène. Le cri mécanique venait percer la chape de silence enveloppant son corps. Des bruits de moteur venaient s’y ajouter, de-ci de-là. Il pouvait sentir un vent tiède venir lécher ses joues. Son esprit s’éveillait, petit à petit, sortant d’une torpeur lourde et sans rêves.

Il reprit brutalement conscience en une grande inspiration, ses yeux s’ouvrant à la nuit, éclairée par les néons et les spots publicitaires scintillants de la ville nippone. Une odeur de pneu et d’essence l’entourait. Se tournant, il cracha un long filet de sang sur le trottoir, laissant un goût de rouille sur sa langue. Ses côtes le lançaient, et une plainte rauque lui échappa lorsqu’il essaya de s’asseoir.
Reprenant son souffle peu à peu, il regarda autour de lui; la voiture, ou plutôt la carcasse qu’il en restait, était enfoncée dans un mur.


Où sont-ils…?

L’angoisse pointa lorsqu’il baissa les yeux: Atanys gisait à son côté, des traces pourpres au coin des lèvres, le grimoire des Slent posé contre elle.

- ATANYS!!

Son cri lui provoqua un nouvel élan de douleur. Il se pencha rapidement sur le corps inerte. Rien. Il ne sentait rien. Son cerveau était éteint. Son sang…froid pour toujours.

Non…

Mais déjà les rumeurs de la LOI lui parvenaient. Ils seraient bientôt là, et n’auraient aucune pitié à leur égard.

James…?

Il scruta les alentours, cherchant désespérément la présence de son aimé. Son regard ne trouva que les façades illuminées des immeubles japonais.

- JAMES ??!!

Mais rien ne lui répondit, hormis ces rumeurs approchant de plus en plus. Il était parti…parti avec Andrew. Il avait tout fait, tout donné pour qu’il puisse naître une nouvelle fois, le sortir des limbes qui l‘ayant happé. Et tout ça pour le voir s’en aller, les laisser, Atanys et lui en prise avec la LOI.
La colère et la tristesse s’emparèrent du garçon.


Pourquoi…??!

Mais il devait fuir le plus rapidement possible, sans quoi il ne pourrait jamais se venger de l’horrible peine que James venait de lui infliger.
Il prit Atanys dans ses bras, grognant sous la pression que le corps froid exerçait sur ses côtes. Le livre maintenu dans les bras rigides de la mort, il courut, s’éloignant du dit endroit.

Sentant les hommes approcher encore et encore, il augmenta la cadence, puisant en son pouvoir pour accélérer. Il bifurqua dans une ruelle sombre, totalement déserte, et effectua un saut inhumain qui le propulsa. Ses ailes se découvrirent alors subitement, et il s’envola en direction du ciel, survolant bientôt les lumières de la ville. Ils finirent par atterrir sur le toit d’un immeuble gigantesque. Corwin déposa Atanys le plus délicatement possible, malgré sa douleur, et s’empressa de porter l’anneau à sa bouche, lui parlant pressement
.

- Ellana!! Il faut que tu me rejoignes au plus vite…!!! Je t’en prie!!!

Un souffle.

- Je suis là.

La voix lui parvint dans son dos. Se retournant, il se trouva nez à nez avec la Dame, ses yeux d’un bleu cru, contrastant avec les vêtements sombres qu’elle arborait. Elle le regardait d’un air…triste? Ce visage lui apparaissait pour la première fois, et il le troublait réellement.
Ellana s’écarta, et rejoint le corps de sa fille, s’abaissant à son niveau. Elle passa ses doigts fins sur le visage de marbre d’Atanys.
Corwin souffrait pour la Dame. Personne ne devrait voir mourir son enfant
.

Elle finit par se relever.

- Je suis désolé Ellana… Je suis…tellement désolé…

- Ne t’en fais pas pour ça Egnis. C’est mon problème, je m’en occupe.


Le Serdaigle fut quelque peu désarçonné par sa réaction, mais ne pipa mot. Elle s’approcha de lui, et apposa ses mains contre les tempes du garçon.
La directrice des Oubliators se détacha au bout de quelques secondes
.

- Alors il sont partis. Et toi, pauvre petit oisillon, tu te retrouves seul une fois de plus. J’ai vu ce qui t’animait. Toute cette…passion anéantie, cette rage brûlante.

Corwin fulminait intérieurement à l‘encontre d‘Andrew…et de James. Ellana le comprenait à présent mieux que n’importe qui. En fait, cela avait sans doute toujours été le cas.

- Je veux les retrouver.

Ellana eut un petit rictus.

- Oh ça je crois l’avoir compris. Soit, je t’aiderai. Je préfère de loin te voir aussi…bouillant, plutôt que ton attitude misérable de l’autre jour.

Il hocha de la tête.

- Merci Ellana…

Elle l’observa encore un instant, pour reprendre enfin la parole.

- James et Andrew se sont rendus en Italie, là où vivent le vampire et ses semblables. Je te conduirai là-bas. La fin des cours va avoir lieu très bientôt. Je viendrai te prendre à ta sortie du train, et nous partirons alors. Et…n’oublie pas le présent que je t’ai fait. Tu ne voudrais pas gâcher cette occasion de te débarrasser de l’originel, n’est-ce pas?

- Oui…il me tarde de le voir mourir.

Le sourire de la Dame s’élargit.

- Voilà ce que j’aime entendre. Je vais te ramener dans les montagnes de Poudlard. Et…merci pour ma fille.

Corwin tiqua à son remerciement. Elle ne s’attarda pas cependant, reprenant rapidement son visage de marbre, et s’en retourna auprès de sa fille. Lui, se pencha par-dessus le bord du bâtiment, observant d’un œil mauvais ce qui l’entourait.

Bientôt il pourrait enfin se venger, et mettre à bat le sourire si parfait d’Andrew, toute cette quintessence surnaturelle. Récupérer James…et lui faire comprendre le désarroi et la haine dans lesquels il l’avait fait plonger corps et âme…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/t12373-corwin-egnis-stigma
Atanys Silver
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 723
Age : 26
Age Roleplay + Sorts : 18 ans sorts 1 2 3 SPE 1 2
Capacités Spéciales : Parler détraqueur. Télékinésiste 2. 9 Nécromanties. Alchimie.
Date d'inscription : 02/02/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
1200/1200  (1200/1200)
Points de mana:
1400/1400  (1400/1400)

MessageSujet: Re: *Japon* Comment j'ai retrouvé la vie ... Pour la perdre encore (PV)   Jeu 17 Nov - 22:21

Un immense fracas. Un mal de tête horrible. Un vague gout de sang dans la bouche. Puis plus rien. Rien d’autre qu’une douce sensation, c’était comme se retrouver sous une couette duveteuse, chaude, molle, une couette noire qui enveloppe ton corps et qui te laisse t’endormir dans sa moiteur mortelle. Il parait que quand on meurt on voit apparaitre un long tunnel avec une lumière blanche au bout. On dit aussi que l’on voit défiler toute sa vie au ralenti. Si seulement. Atanys avait fermé les yeux doucement, elle n’avait plus la force de lutter, sa main se serra une dernière fois, presque par automatisme, pour se raccrocher a quelque chose de tangible avant de plonger dans un noir absolu. C’est a peine si elle avait prit conscience de ce qui était en train de se produire. L’accident, les cris, le danger, tout ça…c’était si loin d’elle maintenant. Bien trop loin. Apres tout pourquoi devait elle supporter tout cela alors qu’elle était si bien maintenant ? Ils étaient si rare ces moments de calme et de douceur. Sur les lèvres de la jeune femme un petite sourire tenta de se dessiner. Tout son corps était du plomb, qui s’enfonçait un peu plus encore dans le sable. La chaleur devint de plus en plus forte, le gout de sang plus fort, les bruits moins perçants. Le seul bruissement qui semblait encore parvenir a ses oreilles était les battements sourds qui provenaient de sa poitrine. Lents, de plus en plus lents, presque irréelles. Le froid fit place a la chaleur, ses membres se raidirent, ses pensées se firent plus confuses, son souffle ne fut bientôt qu’un mince sifflement avant de s’arrêter définitivement. Alors c’était donc ça…mourir ?

.
.
.
.
.
.
.
.
.


Et puis quoi encore ?

La petite préfète rouvrit les yeux, trop vite. La lumière lui brula les rétines et l’éblouit. Qui aurait cru cela. Le froid qui régnait dans cette salle immense n’avait rien de comparable a celui qu’elle connaissais pour avoir vécut toute sa vie dans la prison des sorciers. C’était un froid qui te prenait au tripes pour ne plus te lâcher, qui te faisait perdre toute envie de vivre. Le froid qui s’insinuait en elle a ce moment précis, lui gelait littéralement les os et enfermait son cœur dans un cocon doux et traitre. Autour d’elle…Rien. Une salle vide de toute vie. Ce qui devait sans doute être normale après tout. Le moindre bruit de ses pas résonnait dans l’espace et lui donnait mal a la tête. Elle poussa un bref soupir avant de s’agenouiller par terre et de rentrer la tête dans ses genoux. Elle ferma les yeux, calma toutes ses pensées et ses souvenirs qui se déversaient dans son cerveau déjà trop embrouillé. Alors quoi ? C’était tout ? Elle devait rester là ?


-Je t’ai connu plus combative petite sorcière issue de mon sang.

Atanys releva vivement la tête, réveilla par ce geste son mal de crane. Ses yeux noirs comme un puits sans fond rencontrèrent deux pupilles étrangement délavées. L’homme qui se tenait devant elle était entouré d’une sorte de brume rougeâtre de sorte qu’elle ne pouvait pas voir ses traits très clairement. A peine pouvait elle les deviner dans cette fumée opaque. Il grand, bien plus imposant qu’elle et la regardait de haut avec un sourire méprisant survolant son visage flou. Atanys renifla avant de lancer un regard noir a l’intrus qui osait la déconcentrer ainsi.

-Va voir ailleurs si j’y suis le vieux. J’ai besoin d’être tranquille et ta moiteur me déclenche des mycoses.

Le fantôme, car la serpentarde le classait dans cette catégorie, ne sembla guère apprécier ce vocabulaire fleuri. Il empoigna la gamine par la gorge pour la soulever du sol comme un vulgaire sac de farine avant de l’envoyer valser contre un mur. Curieusement elle ne ressenti pas la douleur et se releva en rajusta sa tenue. C’était une autre sensation dérangeante. Voila maintenant elle était très désappointée.

-NON MAIS TU VAS PAS BIEN L’ANCETRE ??

L’entité se rapprocha d’elle. Flottant toujours près d’elle sans jamais la toucher ni la frôler véritablement.

-Je préfère cela. Ton caractère vif est celui que j‘apprécie le plus. De mes descendants, tu es bien la première a te retrouver dans l’anti chambre. C’est…étrange…et surprenant pour une vulgaire gamine.

-Je vais te botter les fesses si tu continus à m’appeler gamine. T’as beau être qu’un gros tas de gélatine, je suis sur que je peux trouver des endroits sensibles.

-Cela tu vois j’en doute. Tu ne sais même pas a qui tu t’adresses petite.

-Pff. Je me doute bien que t’es pas le bon samaritain. Et je suis pas encore sénile non plus. Tu es Icard Slent, d‘après le peu que j‘en vois. Créateur de mère Héréa, premier directeur d’Azkaban et j’en passe. En bref tu appartiens a l’histoire passée. Et même si mère me rabat les oreilles avec tes histoires et que j’ai beaucoup d’admiration pour l’œuvre que tu as accompli, je te signale tout de même O grand écraseur de petit ange adorable, que tu es MORT. Autrement dit…tu ne me sers a rien ici.

-Ne crois pas cela. Petite. Et cesse de parler pour ne rien dire. Nous n’avons pas beaucoup de temps devant nous avant que cette chère mort ne vienne nous honorer de sa modeste présence. De mon temps tout était tellement plus simple, les femmes ne donnaient pas toujours leurs avis…et apprenaient a se taire.

-Ton époque elle craint. Moi personne ne me donne d’ordre. Si je veux parler, je parle. Si je veux te balancer mon poing dans la figure je le fais. Faut juste que te baisses parce que là t’es trop grand.

-Silence ! Tu es insupportable !

-Toi-même.


Ils restèrent un court moment comme ça. A se regarder fixement, ni l’un ni l’autre en voulant lâcher le morceau. Ils étaient comme ça tous les deux. Malgré l’apparente insolence d’Atanys en son fort intérieur elle n’en menait pas large. Si elle était heureuse de se trouver face a face avec cet illustre figure de son arbre généalogique, elle n’en demeurait pas moins très suspecte quand a ses intentions à son égard. Allez savoir ce qu’il pouvait avoir dans le crane ce type. Il lâcha un râle sourd avant de se rapprocher encore d’elle. La brume venait lui lécher les pieds et les jambes. Tout cela ne l’amusait que moyennement.

-Comme je le disais auparavant, tu es uns de mes descendants que j’ai le plus observé a travers les méandres obscures de la mort. A travers mes différents espions j’ai put constater ton évolution et ta progression dans le monde de la magie. Tu es digne d’appartenir a la noble famille des Slents et le sang qui coule dans tes veines fais de toi quelqu’un de très puissant. Tu as également réussi, à ma grande surprise, a t’emparer du livre et cela en ayant pleinement conscience des risques que tu allais encourir par la suite. Ta soif de pouvoir me réjoui et m’inquiète. Toutefois elle est nécessaire pour que tu serves a bien mes projets.

-Hola ! Minutes papi. Je ne suis pas échappé d’un prison pour en retomber dans une autre. Le pouvoir je l’ai et je le garde. Et je sers mes projets. Pas ceux de mes parents, du lord noir ou même des tiens.

-Ma chère tu n’a pas encore conscience de ton avenir proche et de ce que je peux t’apporter. Tu es de mon sang, de ma chair. Tu me sers en servant tes projets. Je ne suis là que pour te convaincre et pour te proposer une offre que tu ne sera pas en mesure de me refuser.


-Cause toujours. Mais annonce la couleur tout de même, j’suis curieuse.

-Je sais.


Icard avait petit reprit une forme plus humaine pour apparaitre a la serpentarde sous sa forme originelle, qui ma foi n'était pa smal du tout, si l'on aime les grands hommes musclées, bronzés et chauve....Ouais carrement. Il posa sa main sur la joue blafarde de l’enfant et colla son visage contre son oreille. Le flot de parole qu’il déversa alors dans son cerveau avait un étrange gout de miel et d’amertume.

-Tu es la seule a pouvoir prétendre devenir mon héritière, dans ton âme et dans ton esprit nous nous rejoignons sur bien des points, tu es sans doute celle qui me ressemble le plus. Tu termineras ce que je n’ai pas eut le temps d’achever. Tu comprendras alors ma jeune amie ce qu’est le pouvoir véritable d’un véritable necromancien. Si tu accomplis tout cela sans faillir tu pourras obtenir tout ce que je..tu veux. Avec le livre tu as à peine un vague aperçut de la grandeur qui t’attend. Tu es une Slent mon enfant. Il ne t’est rien d’impossible n’est-ce pas ?

-Exact. Rien d’impossible. Un petit détail cependant…je suis un peu morte en ce moment.

-Ne me dis pas que cela va t’arrêter. Tu as pourtant toutes les cartes en mains je crois. Et le temps nous manque déjà. Ce fut trop court. Ne crois pas cependant que je cesse de te surveiller mon petit ange sombre. Tu es ma précieuse petite créature. Emplie de haine et au potentiel destructeur.

-Regarde pas quand je prends ma douche et tout se passera bien.


L’éclat de rire qui secoua Icard lui fracassa les tympans. Les notes aigues se firent de plus en plus elevées. Sa vue se brouilla, tout tournait autour d’elle. Elle avait la vertige, une force oppressante la poussait vers le haut. Tout son corps sembla soudain se décomposer sous ses yeux tandis que la paume de sa main s’illuminait. Une douleur vive, l’impression d’être réduite en bouillie, de passer sous un compresseur, ses tripes criaient, se tordaient dans tous les sens, ses yeux semblaient vouloir sortir de ses orbites, un type avec un hache et un burin lui assenait de grands coups dans le dos et sur chacune de ses articulations. Elle hurla de douleur, plus fort que jamais, à tel point que sa gorge sembla s’éventrer. Un feu lui brula le ventre avant de prendre possession de chaque partie de son corps. C’était donc ça mourir ? Non. Ce n’était pas ça. Rien de tout cela n’était la mort. Elle n’était pas morte. Comme osait elle penser cela ? Les cris de douleur se transformèrent en rires hystériques. Elle était un cafard, une petite vermine rampante et increvable. Elle était tout et rien en ce moment. Elle était Atanys Silver Slent. Celle qui triomphe de tout, qui s’en sort toujours, qui se moque des faibles et qui a toujours faim de pouvoir et de…
.
.
.
.
.
.
.


-Tartes.

Elle avait un foutu mal de crane. Une silhouette familière se tenait au dessus d’elle. Sa vision était encore floue et il lui impossible de se relever pour le moment. Une main chaude qui presse sa joue, un vague son plaintif.

-Ellana ?

Elle réapprenait a voir, sa voix était encore très faible, un simple murmure, un souffle de vent, une caresse. Au creux de sa main la pierre scintillait encore d’une faible lueur doucereuse. Ignorant le sang séché et les plaies qui commençaient a se rouvrir Atanys se redressa tranquillement, prenant grand soin de ne pas faire de mouvement brusque. Elle rangea la pierre a l’intérieur de sa chemise. Son autre main serrait encore le livre sacré des Slents. Elle poussa un soupir de soulagement. Avant de le ranger a son tour dans les plis de ses vêtements. Sa vue revenait petit a petit. Ses idées aussi. Ses souvenirs également. Corwin là bas, regardant autour de lui. Ellana a côté d’elle. Mais que faisaient ils sur un toit ? Il y a pas une minute elle était en voiture…Ce n’était pas la peine de comprendre…Elle n’avait pas la force de faire ça tout de suite. Le filet de voix semblait revenir a son ton habituel, lui aussi.

-Hé Corwi cheri ! Il est où l’autre empafé de James que je lui apprenne a conduire ?

_________________

Préfete de Serpentard - Cannibale et mangeuse de tarte en puissance...
On dit que je devore, que je detruis tout ce que j'adore...
Mais au delà de mes mauvais sorts,
Grace à mes défis vous deviendrez plus fort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: *Japon* Comment j'ai retrouvé la vie ... Pour la perdre encore (PV)   

Revenir en haut Aller en bas
 
*Japon* Comment j'ai retrouvé la vie ... Pour la perdre encore (PV)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PNJ : Comment mouvementer sa vie ?
» protection d'hivernage essais
» Mordor ou Harad
» tuto Elendil
» Gateau au fromage!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Vaste Monde :: Reste du Monde-
Sauter vers: