AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Conseils d'orientation ou conseils amoureux ? [PV Dakeyras]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Loélia Dannan
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
avatar

Nombre de messages : 284
Date d'inscription : 07/04/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
600/600  (600/600)
Points de mana:
800/800  (800/800)

MessageSujet: Conseils d'orientation ou conseils amoureux ? [PV Dakeyras]   Dim 15 Mai - 10:01

Je me rappelais une nuit d’orage, un été, alors que j’étais encore en primaire. Comme je ne dormais pas, je m’étais levée au milieu de la nuit et était descendue courageusement en chemise de nuit m’asseoir sur le perron pour regarder l’orage. A la lueur des éclairs minuit était devenu midi et j’avais été frappé de constater que toutes les choses qui constituaient le monde mystérieux de la nuit étaient en tout point semblables à ce qu’elles étaient sous la lumière du jour.

Cette expérience m’avait convaincue que ce que je voyais, ou même ce que je ressentais, n’avait qu’un vague rapport avec ce qui se trouvait là devant moi. Ce qui se trouvait là devant moi constituait la réalité peu importait ce que je voyais ou ce que je ressentais. Quand je m’étais mise à peindre, j’avais dû faire le chemin inverse.
Il n’y avait aucun moyen d’accéder à une réalité quelconque au-delà de ce qu’on voyait. La réalité était ce qu’on avait sous les yeux. Nous sommes prisonniers de nos sens. Nous n’avons rien d’autres pour appréhender le monde. Et donc nos sens étaient le monde …On ne pouvait pas aborder la vie d’après ce qu’on en imaginait, de jour ou de nuit. C’était une succession de choses. Sous un certain angle, dans un certain endroit, à un certain endroit.


Pourquoi passais-je autant de temps à désapprendre ? C’était tellement plus difficile d’apprendre.

C’était sur cette réflexion que je m’étais rendu dans la roserai en cette fin de matinée dominicale. L’air était doux et le soleil perçait timidement à travers les nuages gris. Une légère brise s’amuser à faire frissonner les arbres. Je réajustais mon carré de soie d’esprit baroque, sur mon sweet noir. Je tenais énormément à ce foulard. Ma mère l’avait amené d’un voyage en Inde. Il était beige avec de délicates peinture faîtes à l’encre noire. Parfois, il me semblait sentir une note de son parfum.

Mes Salomés en cuir sombre foulaient le sol de terre battue menant à la roserai d’un pas vif. Je tenais sous mon bras quelques prospectus trouvés dans la salle commune ainsi qu’un énorme pavé littéraire. M’asseyant sur un banc de pierre, près d’un rosier particulièrement beau et odorant, je mis à feuilleter les différents documents.

J’avais subtilisé les premiers aux cinquièmes années. Pour eux, les premiers entretiens d’orientation se succédaient depuis le retour des vacances de Pâques. David qui avait son entretien tout début d’après midi m’avait donné ses prospectus et quelques fiches informatives sur les possibilités de carrière. Il y avait un feuillet portant l’emblème de Saint Mangouste. Je me promis de le donner à Hector.

Une plaquette rose et orange vif attira mon regard. Les relations publiques avec les moldus. Humpf. Au moins, ils n’étaient pas très exigeants pour l’entrée en formation. Seule une buse en étude des moldus était nécessaire. Je la mis de côté. Celle des emplois chez Gringotts était vraiment plus passionnante. J’étais entrain de lire les différentes conditions d’entrée au sein de leur service de briseurs de maléfice quand Héloïse vient s’asseoir à côté de moi. Elle avait les yeux brillants et les joues rouges des filles amoureuses. S’étirant, elle jeta un regard à mon livre puis se mis à chantonner d’un air joyeux. Cela me fit sourire. Tout en mettant le prospectus de Gringotts sur un autre tas, je n’étais pas certaines d’obtenir un E à un cours de Sortilèges un jour et encore moins une buse ou un aspic dans cette matière donc je préférais écarter pour l’instant cette possibilité de carrière, je lui demandais doucement :

« Tu m’as l’air bien joyeuse, Miss McKinnon. Aurais-tu le béguin ? Ou peut être as-tu eu une bonne nouvelle ? »

Alors qu’elle prenait une grande inspiration pour tout me raconter, elle fixa soudain un point au loin et sembla incapable de prononcer un mot. Elle rougit et se mit à jouer avec ses mains. Je fronçais les sourcils puis me pencha légèrement en avant pour savoir de qui il s’agissait. Dake venait vers nous de son pas nonchalant, son sourire comme toujours pendu aux lèvres. Je regardais Héloïse, complètement pétrifiée, puis Dake. Non ? Hein ? Pas possible ! QUOI ? Non, non, tu te fais des idées Loélia. Impossible que Héloïse est craqué sur lui. Ou bien ? Ils avaient trois ans de différence. C’était stupide. Non ? Dake en tout cas ne semblait absolument pas sensible à ce qui se tramait devant lui. Je jetai un dernier coup d’œil à mon amie en lui mettant au passage un coup de coude pour qu’elle se reprenne puis dis avec un sourire :

« Dake ! Coucou ! Comment vas tu ? Je n’ai pas eu le plaisir de te croiser depuis le pique nique. Ta semaine de cours s’est bien déroulé ? »

_________________



Quand les larmes de l'ange inonderont la Terre, alors s'ouvriront les portes de l'Enfer.Et tandis que les anges seront sur le point de mourir, ce sera au jeune homme de périr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dakeyras Bremer
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 467
Age : 24
Age Roleplay + Sorts : 14 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Télékinésie (2)
Date d'inscription : 18/04/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
1350/1350  (1350/1350)
Points de mana:
1450/1450  (1450/1450)

MessageSujet: Re: Conseils d'orientation ou conseils amoureux ? [PV Dakeyras]   Dim 15 Mai - 19:49

Dakeyras avait mal dormi la nuit dernière, souffrant encore un peu de sa rencontre avec Caleb. En se levant ce matin là, il avait hésité entre rester dans sa salle commune toute la journée ou alors aller profiter du temps qui se faisait clément. Puis après un instant de réflexion, il se surprit à vouloir se rendre dans la roseraie, les roses étant ses fleurs préférées. Pour le jeune gryffon, c’était un exemple de perfection inégalé, la courbe que décrivaient les pétales de la fleur la rendait sublime. Il se vêtit alors et sorti du château. Il prit alors le chemin de ce jardin. Il avançait douloureusement, ressentant ses blessures le lançait chaque fois qu’il donnait une impulsion au sol. Il s’efforçait cependant de sourire comme il aimait le faire lorsqu’il se sentait de bonne humeur comme en cette magnifique journée. Il aperçu au loin 2 jeunes filles assises sur un banc. Dakeyras plissa les yeux et cru reconnaitre l’une d’entre elle.

Est-ce que ce serait ? Oui, c’est Loélia !

Dakeyras était très heureux de la retrouver. Il pressa alors un peu le pas et s’arrêta lorsqu’il fut à côté des premiers rosiers en fleurs. Il approcha son nez d’une des fleurs et reniflât son délicat parfum, s’enivrant de son odeur. Il en cueillit une pour son amie, prenant soin de prendre la plus jolie qu’il trouverait. Il en saisit alors une qui était bien ouverte avec aucun pétale de fané, des feuilles bien vertes et de couleur blanche. Il aurait préféré en prendre une de couleur rouge, les trouvant plus belles mais il ne voulait pas que son acte puisse paraitre ambigu, les roses rouges étant celle de l’amour. Il se remit alors en route. Tout en avançant, il observa la jeune fille qui se trouvait aux côtés de Loélia. Elle était de taille moyenne et mince, ses cheveux avaient une couleur entre le roux et le châtain, son visage était orné de taches de rousseurs discrètes et elle avait de grands yeux couleur noisette. Cette fille était plus âgée que lui d’environ 3 ans. Dakeyras était maintenant à leur niveau, il lui sembla que l’élève dont le nom lui était inconnu, était mal à l’aise et ses joues étaient teintes de rose pâle. Il ne lui prêta pas tellement attention, préférant savourer chaque moment en compagnie de son amie. La jeune poufsouffle s’adressa à lui :

Dake ! Coucou ! Comment vas-tu ? Je n’ai pas eu le plaisir de te croiser depuis le pique nique. Ta semaine de cours s’est bien déroulé ?

Dakeyras répondit alors à sa question simplement :

Bonjour Loélia, Je vais bien si ce n’est ces quelques blessures à peine refermé. Effectivement je n’ai pas eu la joie de te voir depuis le pique nique de la semaine dernière mais j’étais convalescent et du coup je n’ai pas assisté aux cours.

Il ne souhaitait pas lui révélait comment il s’était fait ces blessures et espérait qu’elle ne le forcerait pas à le lui dire, ne voulant pas la blesser. Il lui tendit alors la rose qu’il avait cueillit pour elle :

Tien, j’ai ramassé la plus belle rose que j’ai trouvé pour toi, mon amie. Et toi comment est ce que tu vas ? Ta semaine s’est bien déroulé ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/t12308-dakeyras-bremer
Loélia Dannan
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
avatar

Nombre de messages : 284
Date d'inscription : 07/04/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
600/600  (600/600)
Points de mana:
800/800  (800/800)

MessageSujet: Re: Conseils d'orientation ou conseils amoureux ? [PV Dakeyras]   Lun 16 Mai - 12:14

Bonjour Loélia, Je vais bien si ce n’est ces quelques blessures à peine refermé. Effectivement je n’ai pas eu la joie de te voir depuis le pique nique de la semaine dernière mais j’étais convalescent et du coup je n’ai pas assisté aux cours. Tien, j’ai ramassé la plus belle rose que j’ai trouvé pour toi, mon amie. Et toi comment est ce que tu vas ? Ta semaine s’est bien déroulé ?

Des blessures ? Ah bon ? De quelles natures ? Et faîtes par quoi ou par qui ? Peut être un cours de soins aux créatures magiques qui avait mal tourné ? Cela pourrait expliquer une convalescence de plusieurs jours. Ou un duel ? Encore ? Les élèves n’avaient donc rien d’autre à faire de leurs journées que de se chercher des noises et de se battre ? Je soupirai. Mon pique nique n’avait décidément rien arrangé. Une fois cette parenthèse refermée tout était revenu à la normal.

J’acceptais la rose qu’il me tendait. Au moins le savoir vivre ne se perdait pas. Elle était belle et avait un parfum poudré très agréable. Je la posais délicatement sur mes genoux puis désigna d’un mouvement de la tête ma comparse. Peut être que le savoir vivre se perdait, finalement. Héloïse était raide comme un piquet, les lèvres pincées. Dake aurait pu lui donner une rose également. En gentleman. Cela m’aurait en tout cas évité de donner une longue explication.

« Merci, Dake. Elle est très belle. Je te présente Héloïse. Héloïse, Monsieur Bremer. Un a-mi.

J’insistais sur ce mot car je sentais la jalousie poindre dans le regard de la rouquine. Décidément, l’amour et l’amitié c’était des notions beaucoup trop nébuleuses pour être sûr d’en comprendre quelque chose un jour. Comprendre…On n’a que ce mot-là à la bouche, tous, depuis toujours. Il fallait comprendre qu'on ne doit pas jouer avec l'eau et rester des heures sous l'orage les mains en l'air, qu'il n'est pas normal d'aimer traîner seule sous la pluie, qu'on ne touche pas à la terre parce que cela tache les robes et qu'il n'est pas en vogue de ne pas être présentable.

Il fallait comprendre qu'on ne doit pas manger tout à la fois, donner tout ce qu'on a dans ses poches au mendiant qu'on rencontre, qu'on doit parfois s'arrêter de courir après le bonheur, que courir dans le vent jusqu'à ce qu'on tombe par terre est dangereux. Comprendre que la vie ce n'est pas toujours faire ce que l'on a envie, que l'on ne vit pas de ses désirs et ni au jour le jour. Comprendre qu'on ne hurle pas sans raisons et que pleurer tous les jours est malsain.

Comprendre que l'âme sœur est une connerie internationale et que cracher les mots qui nous râpent la bouche ne sert à rien. Comprendre que l'on doit faire parfois semblant d'aller bien devant les gens et que la vie est souvent notre premier ennemi. Comprendre que l'on tombe par terre sans manifester sa douleur et qu'on doit trouver la force de se relever seul. Comprendre que compter sur les autres est un leurre, que notre plus beau trésor est nos souvenirs et que ceux ci nous appartiennent pour la vie. Comprendre, toujours comprendre. Moi, je ne veux pas comprendre. Je comprendrai quand je serai vieille. Si je deviens vieille. Pas maintenant.

J’ai passé une semaine de cours sans heurt. Je commence enfin à me dire qu’il y a de bonnes chances pour que je réussisse mes examens de fin d’année. Et, comme tu le vois, je me penche sur mon avenir. Enfin, j’essaye de m’y intéresser.

Je lui fis une petite place à côté de moi pour qu’il puisse s’asseoir. Héloïse s’étira et se leva sans un mot. Elle sortit sa baguette, attrapa mon livre et y nota quelque chose à l’intérieur. Puis elle me le tendit, couverture close, attrapa sa besace et pris le chemin des serres sans un bruit. Ni au revoir, ni merci. Je la fixai un instant. Que s’imaginait-elle ? Je n’osai pas lire le mot. Je le ferai plus tard quand Dake serait partit. Je savais que cela le concerné. J’en étais certaine. Je posai les deux mains à plat sur mon livre comme s’il refermait un précieux secret. Puis poussa un profond soupir.


Hum. Je suis désolée de son attitude. Elle n’est pas comme cela d’habitude. Peut être à t’elle un sujet à tracasserie. Et puis je crois que l’as mis mal à l’aise. Sans le vouloir, bien sûr. Tu sais, elle est en sixième année, elle veut travailler au Ministère, à la cour de Justice. Ses parents lui mettent une pression terrible.


Je pensais d’un coup à ce que j’aurais aimé voulu dire ou écrire à Caleb. C'est vrai. On aurait pu. Tu sais. On aurait pourtant pu s'aimer sans en mourir. On aurait pu essayer d'être un couple d'une niaiserie rare, il paraît que l'amour rend con, on aurait eu une excuse. Se cacher dans des petits endroits secrets pour se bécoter, parce que bien sur, pas de sexe, ou alors ne surtout pas en parler, c'est méga tabou une vraie relation d'amour. On pourrait aussi devenir une bande de vaseux pathétique à se regarder dans le blanc de l'oeil pendant une éternité, s'écrire des mots doux et se faire des sourires douteux de mièvrerie. Oh oui, ce que ça serait beau ça aussi... Mais j'avoue que ça n'aurait aucun intérêt. Quand on aime, c'est pour mourir d'amour. C'est pour se brûler les sens jusqu'au petit matin et regretter ensuite. C'est se cracher au visage et croire qu'on ne s'aime plus et se jeter l'un sur l'autre comme si le monde allait s'écrouler et qu'on voudrait pas mourir ailleurs que dans nos bras. C'est se mentir et se dire qu'on arrête de se voir. C'est pleurer. C'est se croiser et se sourire comme si de rien n'était. Tu vois, comme ça, ça serait le summum de l'hypocrisie, on pourrait presque dire de l'horreur, parce qu'on le ferait, par jeu, de s'arracher le coeur à pleines mains, avec une volonté terrifiante de souffrir plus que l'autre, de se mordre au coeur avec froideur comme si rien n'était vrai, ou plutôt comme si on aurait voulu que rien ne soit vrai tout en sachant qu'on ne pourra que dépérir si c'était un rêve. Est-ce que l’amour était forgé de la même manière pour tout le monde ? Je secouais la tête. Je ne voulais pas comprendre. C’était trop effrayant d’entrevoir la mécanique amoureuse. Dit et présenté comme cela, il aurait fallu être fou pour accepter de tomber en amour.

Je crois que tu lui as cogné le cœur, Dake. Je crois sincèrement qu’elle à un coup au cœur pour toi. Enfin, elle arrive peut être trop tard ? Tu as sûrement une princesse qui t’attends quelque part, non ? Un beau garçon comme toi, gentleman qui plus est … En parlant de coups … Tes blessures ? Elles viennent de quoi ? Tu es sûr que ça va ? Ma tante fabrique un baume à la camomille qui guérit de tout même de la mort, il parait. Je pourrais lui demander de m’en envoyer un pot pour toi.

_________________



Quand les larmes de l'ange inonderont la Terre, alors s'ouvriront les portes de l'Enfer.Et tandis que les anges seront sur le point de mourir, ce sera au jeune homme de périr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dakeyras Bremer
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 467
Age : 24
Age Roleplay + Sorts : 14 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Télékinésie (2)
Date d'inscription : 18/04/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
1350/1350  (1350/1350)
Points de mana:
1450/1450  (1450/1450)

MessageSujet: Re: Conseils d'orientation ou conseils amoureux ? [PV Dakeyras]   Lun 16 Mai - 17:34

Loélia accepta avec plaisir la rose de Dakeyras et semblait ravie par ce geste du jeune garçon. L’autre fille semblait, elle, déçu de ne pas avoir reçu la même faveur, peut être aurait il du lui en offrir une également mais après tout, il ne la connaissait pas.

Merci, Dake. Elle est très belle. Je te présente Héloïse. Héloïse, Monsieur Bremer. Un a-mi.

La jeune poufsouffle avait lourdement insisté sur le mot « ami », peut être avait elle peur que cette autre élève aille raconter des ragots à tous le monde. Les présentations ayant été faites, le jeune gryffon salua l’amie de Loélia :

Bonjour Héloïse, je m’appel Dakeyras Bremer, je suis un ami de Loélia.

Il tenait à répéter à la fille aux côtés de Loélia qu’ils étaient juste ami pour que ce ne sois pas confus. Elle semblait jalouse de la jeune poufsouffle et vexé. Le jeune gryffondor ne chercha pas plus longtemps ce qui la tourmentait car il savait que parfois le raisonnement des membres du sexe féminin était compliqué. Puis Loélia reprit le fil de la discussion :

J’ai passé une semaine de cours sans heurt. Je commence enfin à me dire qu’il y a de bonnes chances pour que je réussisse mes examens de fin d’année. Et, comme tu le vois, je me penche sur mon avenir. Enfin, j’essaye de m’y intéresser.

Dakeyras, lui, ne savait pas encore ce qu’il voulait faire et ne s’y était pas intéressé plus que ça. Il trouvait ça bien que des élèves de l’âge de son amie cherchent les possibilités d’avenirs qui leur étaient ouvertes. La jeune fille rassembla ses documents et invita le gryffon à s’asseoir à côté de lui en tapant délicatement le banc du plat de la main. A peine Dakeyras était il assit qu’Héloïse se leva, elle sorti sa baguette et saisissant le livre de sa camarade, elle l’ouvrit et y nota quelque chose. Elle le lui rendit en ayant prit soin de le refermer comme si elle souhaitait communiquer avec Loélia sans que le jeune gryffondor ne l’entende. Elle ramassa ensuite ses affaires et s’éloigna sans dire mot. Dakeyras trouvait son attitude vraiment bizarre, d’abord elle était gêné, ensuite jalouse et maintenant elle s’en aller sans même dire au revoir. Loélia posa son livre sans même jeté un œil au mot que lui avait laissé la jeune femme, elle le tenait sur ses genou à côté de la rose, les mains posées bien à plat sur celui-ci pour le tenir bien fermé. Elle poussa un soupir et prit la parole :

Hum. Je suis désolée de son attitude. Elle n’est pas comme cela d’habitude. Peut être à t’elle un sujet à tracasserie. Et puis je crois que tu l’as mis mal à l’aise. Sans le vouloir, bien sûr. Tu sais, elle est en sixième année, elle veut travailler au Ministère, à la cour de Justice. Ses parents lui mettent une pression terrible.

Le jeune gryffondor fût surpris, pourquoi l’aurait il mit mal à l’aise, il ne pensait pourtant avoir rien fait qui puisse mettre quelqu’un mal à l’aise au point de partir. Même si ses parents faisaient pression sur elle, il ne comprenait pas ce qu’il avait à voir là dedans.

Pourquoi est ce que je l’ai mise mal à l’aise ? Est-ce que j’ai fait ou dit quelque chose qu’il ne fallait pas ? Par ce qu’en plus, elle est plus âgé que moi de 3 ans et je ne pensais pas que j’étais si terrifiant que ça !

Dakeyras plongea son regard dans celui de la jeune fille, elle semblait avoir une profonde réflexion, elle était perdu dans ses pensées. Le gryffondor l’observa quelques instants avant qu’elle ne fût tirée de son songe et se remette à parler :

Je crois que tu lui as cogné le cœur, Dake. Je crois sincèrement qu’elle à un coup au cœur pour toi. Enfin, elle arrive peut être trop tard ? Tu as sûrement une princesse qui t’attends quelque part, non ? Un beau garçon comme toi, gentleman qui plus est … En parlant de coups … Tes blessures ? Elles viennent de quoi ? Tu es sûr que ça va ? Ma tante fabrique un baume à la camomille qui guérit de tout même de la mort, il parait. Je pourrais lui demander de m’en envoyer un pot pour toi.

Le jeune Dakeyras tomba des nus, si il y avait bien une chose à laquelle il ne s’attendait pas, c’était bien celle là. L’élève qui était là un peu plus tôt était éprise de lui, et pourtant, il ne la connaissait même pas. Il comprenait maintenant la cause de son comportement, c’était lui. Il se sentit alors bête car il l’avait à peine remarqué, il s’était juste présenté. Il rougit un instant :

Heu...Non, il n’y a personne dans mon cœur occupant cette place encore vacante. Mais tu es sûr qu’elle est amoureuse de moi ? Je ne la connais même pas, je l’avais brièvement aperçu lors du pique nique, en ta compagnie mais je ne lui avais pas parlé. Je ne voulais pas la blesser en tout cas, je regrette si je lui ai fait du mal, mais tu sais moi et l’amour je dirais que ça fait 2, personne ne m’a encore jamais vraiment aimé et je ne connais pas les secrets de ce sentiment si complexe.

Dakeyras était maintenant un peu mal à l’aise également. Il poursuivit :

Je suppose que le mot qu’elle t’a laissé dans ton livre me concernait...

Le jeune gryffon se reprit et aborda le sujet de ses blessures :

Heu...Je me suis blessé lors d’une altercation musclée avec un élève serpentard, mais ça va mieux maintenant, j’ai juste encore mal du fait qu’elles soient récente.

Ne me force pas à te dire que c’est à cause de Caleb que l'on m’a infligé ceci s’il te plait Loélia.

Si ça ne dérange pas ta tante et ton hibou, je veux bien un pot.

Il avait retrouvé son fameux sourire maintenant. Puis il vit un des prospectus de Loélia sur les aurors. Il ne savait pas encore quelle voix il souhaitait suivre mais il aimait bien s’intéresser à tout ce qui existait.

Est-ce que je peux t’emprunter ceci ? J’aimerais bien me renseigner un peu aussi en fait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/t12308-dakeyras-bremer
Loélia Dannan
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
avatar

Nombre de messages : 284
Date d'inscription : 07/04/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
600/600  (600/600)
Points de mana:
800/800  (800/800)

MessageSujet: Re: Conseils d'orientation ou conseils amoureux ? [PV Dakeyras]   Mar 17 Mai - 13:06

Heu...Non, il n’y a personne dans mon cœur occupant cette place encore vacante. Mais tu es sûr qu’elle est amoureuse de moi ? Je ne la connais même pas, je l’avais brièvement aperçu lors du pique nique, en ta compagnie mais je ne lui avais pas parlé. Je ne voulais pas la blesser en tout cas, je regrette si je lui ai fait du mal, mais tu sais moi et l’amour je dirais que ça fait 2, personne ne m’a encore jamais vraiment aimé et je ne connais pas les secrets de ce sentiment si complexe.

J’esquissai un léger sourire. Est-ce que tous les garçons était aussi balourds les un que les autres quand il s’agissait de maux d’amours ? Est-ce que j’étais sûr ? Je jetai encore un coup d’œil à la silhouette nonchalante de mon amie. Oui, j’étais sûre.


« Je ne sais pas si amoureuse est le bon mot. Par contre, tu lui plais. De cela, j’en suis certaine. Et pas la peine de parler avec quelqu’un pour le trouver beau, intéressant ou pour ressentir quelque chose de différent. A la réflexion, quand j’ai rencontré Caleb, il m’a fait peur. Vraiment. Et puis finalement ses actes ont parlé pour lui. Je ne pense pas qu’il y ai de secret ou de manuel à suivre pour être un bon amoureux. Juste deux personnes. Deux cœurs. Une rencontre. Après le reste …

Je haussais les épaules. Et puis en donnant une petite tape amicale derrière la tête de Dake, je dis en lui tirant la langue :

On ne t’a jamais vraiment aimé ? Ben tiens. Tout le monde t’aime. Tout le monde t’adule et tout le monde veut trainer avec toi parce que tu es cool. Mais, il est vrai que les gens font ça seulement avec ceux qu’ils ne peuvent pas voir en peinture … »

Mon ton était railleur mais gentil. J’effleurais la couverture du livre d’un air pensif. Dake y fit allusion mais n’insista pas. Je présentais que les mots écrit à l’intérieur étaient en eux même une petite bombe à retardement. Je ne tenais pas à en affoler le mécanisme pour l’instant. Surtout qu’une grenade, littéraire ou non, engendrée toujours des pertes, des blessées ou des morts. Et si c’était le cas, j’aurais la bassesse et la lâcheté de ne pas vouloir à choisir entre Dake et Héloïse. Le gryffon me ramena à des sujets beaucoup plus terre à terre :

Heu...Je me suis blessé lors d’une altercation musclée avec un élève serpentard, mais ça va mieux maintenant, j’ai juste encore mal du fait qu’elles soient récente. Si ça ne dérange pas ta tante et ton hibou, je veux bien un pot.


Je poussais un soupir. Les serpents. Encore. Pourtant, ils étaient libres de suivre leur propre chemin. Il n'y a personne pour nous donner les réponses. Les clefs du comportement à tenir, ou de la voix à choisir. Il y a plusieurs chemins, à nous de trouver le vôtre. Ne me suivez pas. Ne suivez personne. Pourquoi s’acharnaient-ils tous à suivre la voix de la violence sous prétexte qu’ils portaient l’emblème du serpent ?

«Je lui demanderais, elle n’en sera que flattée ne t’en fais pas. Les Serpentards … Les Serpentards me chiffonnent. Ils ont pourtant d’autres qualités que de passer leurs temps à torturer les gens. Ils sont malins, ils ont du charisme, ils ont un esprit libre. Et l’ambition… N’en parlons pas. Pourquoi se sentent-ils obligés de s’épanouir dans un chemin jalonnés de violence, de peines et autres atrocités ? Je crois que les blessures peuvent créer des monstres. Les Serpents sont blessés. Dans la majorité des cas. »

Je pensais à Gabrielle. A Caleb et ses cicatrices. Au Cafard. Je n’avais pas de peine pour eux. Ni de compassion. Juste l’acceptation. Ils étaient ainsi faits, on ne pouvait rien y changer. Autant s’adapter. S’adapter ou mourir. Dake tenait dans sa main le prospectus des Aurors, en le parcourant, il me dit :


Est-ce que je peux t’emprunter ceci ? J’aimerais bien me renseigner un peu aussi en fait.

« Ils sont à un ami mais je ne pense pas qu’il est encore besoin de cette plaquette. Tu peux la garder si tu veux. Je crois, pour ma part, que j’aimerais trouver un métier en lien avec la Divination. Ou peut être un métier où l’on peut parcourir le monde. Je ne sais pas trop. Il y a tellement de choses intéressantes à faire, à voir, à ressentir … L’enseignement me plairait. Oui, je crois que ça serait une bonne situation pour moi. »

Hector m’avait parlé de changer le monde pour ne pas se retrouver avec un champ de ruine. Peut être que j’aurais ma place au château. Éduquer, instruire la génération suivante, était le meilleur moyen … Après tout, ils étaient l’avenir. Je passais ma main sur mon front, pensive. Une légère douleur palpitait dans mes tempes.


_________________



Quand les larmes de l'ange inonderont la Terre, alors s'ouvriront les portes de l'Enfer.Et tandis que les anges seront sur le point de mourir, ce sera au jeune homme de périr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dakeyras Bremer
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 467
Age : 24
Age Roleplay + Sorts : 14 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Télékinésie (2)
Date d'inscription : 18/04/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
1350/1350  (1350/1350)
Points de mana:
1450/1450  (1450/1450)

MessageSujet: Re: Conseils d'orientation ou conseils amoureux ? [PV Dakeyras]   Mer 18 Mai - 18:30

Je ne sais pas si amoureuse est le bon mot. Par contre, tu lui plais. De cela, j’en suis certaine. Et pas la peine de parler avec quelqu’un pour le trouver beau, intéressant ou pour ressentir quelque chose de différent. A la réflexion, quand j’ai rencontré Caleb, il m’a fait peur. Vraiment. Et puis finalement ses actes ont parlé pour lui. Je ne pense pas qu’il y ai de secret ou de manuel à suivre pour être un bon amoureux. Juste deux personnes. Deux cœurs. Une rencontre. Après le reste …

Dakeyras se sentait vraiment bête, la jeune fille avait raison, il n’y avait pas de guide, de mode d’emploi. En tout cas, pour l’instant, il n’y avait qu’un cœur et qu’une personne, et leur première rencontre avait était plutôt froide. La jeune poufsouffle donna une tape amicale derrière la tête de Dakeyras, lui tira la langue et lui dit :


On ne t’a jamais vraiment aimé ? Ben tiens. Tout le monde t’aime. Tout le monde t’adule et tout le monde veut trainer avec toi parce que tu es cool. Mais, il est vrai que les gens font ça seulement avec ceux qu’ils ne peuvent pas voir en peinture …

Tout le monde m’aime ? M’adule ?

Le gryffondor ne se doutait pas que tout le monde l’appréciait et ne se pensait pas si cool que ça, mais venant de Loélia, le compliment le ravi. Sa dernière phrase avait été prononcée sur un ton ironique et quelque peu moqueur mais Dakeyras savait que ce n’était en rien méchant :

Tout le monde m’aime ? Je suis sûr que je ne suis pas aussi cool que tu le dis, je ne connais pas tant de gens que ça ici à Poudlard à part toi, Jinx, Hector, Corwin que j’ai aperçu rapidement lors du pique nique et mes camarades de chambre. Mais bon si tu le dis, je reçois le compliment avec plaisir.

Puis faisant semblant de prendre un air vexé :

Haha, très drôle de te moquer de moi ! Mais il ne put s’empêcher de sourire. Tu mériterais que je te chatouille à mort pour ça !

Puis il adopta un air plus sérieux :

Pour Héloïse, je ne m’en étais pas rendu compte, il faudra peut être que j’aille lui parler quand elle sera moins vexé de ma façon d’agir. Le problème, c’est que je ne saurais quoi lui dire... Je ne me vois pas arriver la bouche en cœur et lui dire, tiens Loélia m’a dit que je te plaisais alors je viens faire connaissance.

La jeune fille caressait la couverture du livre et Dakeyras était encore intrigué pas ce qu’avait bien pu écrire Héloïse dans celui-ci. Il n’en reparla pas cependant car la jeune poufsouffle ne l’avait pas évoqué et elle avait surement ses raisons. Après tout, cela ne le concernait peut être même pas. Après avoir abordé le sujet de ses blessures, il vit Loélia soupirait comme si elle était lasse de ces rivalités inter maisons. Puis elle s’exprima sur le sujet :

Je lui demanderais, elle n’en sera que flattée ne t’en fais pas. Les Serpentards … Les Serpentards me chiffonnent. Ils ont pourtant d’autres qualités que de passer leurs temps à torturer les gens. Ils sont malins, ils ont du charisme, ils ont un esprit libre. Et l’ambition… N’en parlons pas. Pourquoi se sentent-ils obligés de s’épanouir dans un chemin jalonnés de violence, de peines et autres atrocités ? Je crois que les blessures peuvent créer des monstres. Les Serpents sont blessés. Dans la majorité des cas.

Dakeyras répliqua tout de suite, complètement en accord avec les propos de son amie :

Je t’avouerais que je ne comprends pas moi non plus, cette volonté qu’ils ont de vouloir toujours tout détruire sans raison valable ou alors sous un prétexte idiot. Je pense qu’en fait leur point faible, c’est leur égo, leur orgueil surdimensionné au point de leur embrouillé la vue et qu’il ne se rende pas compte que le mal n’est pas la solution. Ils sont attiré pas Voldemort et son aura maléfique comme les mouches sont attirés par la bouse. La comparaison est peut être un peu forte mais je trouve qu’elle reflète très bien la situation.

C’est après cette réponse que le jeune gryffon avait demandé à sa camarade s’il pouvait emprunter la plaquette sur les aurors, ce n’était pas forcément son ambition, mais ne sachant vraiment ce qu’il voulait faire, il se renseignait sur tout. Elle lui dit qu’il pouvait garder le livret s’il le souhaitait. Elle, souhaitait trouver un métier dans la divination et pourquoi pas professeur. C’était une bonne idée, la divination n’était pas la tasse de thé du gryffondor mais il respectait le choix de son amie. Professeur était également une bonne voix à suivre, mais il fallait savoir canaliser des élèves, les intéresser au cours et leur enseigner un savoir. Par contre, l’idée de voyager plaisait beaucoup à Dakeyras, ayant déjà visité des contrés merveilleuses de ce monde avec ses parents et il aimait beaucoup ça. Puis, la jeune fille sembla avoir mal à la tête, elle passait sa main sur son front et se massait les tempes avec l’index et le majeur de façon circulaire. On pouvait voir un rictus de douleur sur son visage. Le gryffondor s’inquiéta alors pour son amie :

Est-ce que ça va Loélia ? Est-ce que tu as besoin d’aide ?

Le mal de tête de la jeune fille ne semblait pas passer et cela inquiétait de plus en plus le jeune gryffon, mais ne sachant pas exactement ce qu’elle avait, il attendit qu’elle le renseigne un peu plus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/t12308-dakeyras-bremer
Loélia Dannan
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
avatar

Nombre de messages : 284
Date d'inscription : 07/04/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
600/600  (600/600)
Points de mana:
800/800  (800/800)

MessageSujet: Re: Conseils d'orientation ou conseils amoureux ? [PV Dakeyras]   Jeu 19 Mai - 19:21

Est-ce que ça va Loélia ? Est-ce que tu as besoin d’aide ?

La voix de Dake était loin. Déformée. Comme si j’avais la tête sous l’eau. Du blanc. Du noir. Des flashes devant les yeux. Des formes. Des flous. Comme une peinture diluée à l’eau. Je passer ma main sur les yeux pour me débarrasser de cette sensation désagréable sans succès. J’essayais de sortir des informations de tout ce fouillis émotionnel. Rien. Je ne percevais rien. C’était une migraine des plus banales. Je m’attendais à une intuition. Soulagée de ne rien voir se profiler, je fouillais dans mon sac à la recherche d’une fiole que infirmière m’avait donné peu de temps avant, lorsque j’avais du quitter le cours d’histoire de la magie à cause de maux de tête. J’en avalais quelques gouttes puis m’allongea sur le banc à côté de Dake.

J’ai juste des migraines .Rien de bien grave.


*Black out.*

J’avais pris ma baguette finalement. Tous les autres m’avaient abandonnés mais je n’avais pas besoins d’eux. : Moi seule, dans le château, baguette magique et sacoche. En autonomie. J’en avais immobilisé une partie, les hommes noirs qui jaillissaient de derrières les murs et des couleurs transversaux, comme des automates, des cibles du champ de tire. Comme à la fête foraine. Les types tombaient comme des quilles au bowling, courtes rafales colorées. A chaque sort ma vision était aveuglée d’une lumière éclatante. Irréelle. J’étais devant la salle sur demande. Devant la tapisserie. Grande comme une maison et lacérée de partout.
Un vent frais parcourait les couloirs, semblant apporter avec lui les lambeaux noirs de la nuit qui tombée, brutale, fantastique. Des hurlements, quelque part. Je posai ma main sur la pierre, le contact était glacial. J’hésitais un bref instant puis entrais. L’intérieure de la salle était plus vaste que je ne le supposais de l’extérieur. Elle était plongée dans l’obscurité qui ne m’empêchait pas de voir, de savoir. Des traces de sang, des trainées même, d’un sombre vermillon sur le marbre gris.
Je me décidai à les suivre. Sur chaque mur, des grilles, des chaines, des cages vides. Des cadavres sur le sol. Des rongeurs, des oiseaux, des mammifères, des reptiles aussi. Je sentis un courant d’air froid le long de ma moelle épinière. Un dernier cadavre, sur un tapis. Humain celui là. Un jeune homme entièrement nu, allongé sur le ventre … Je reconnu le dos, les longues jambes, la peau nu que je n’avais jamais vu. Je su pourtant de qui il s’agissait. Je le savais de la science des âmes, comme on reconnait l’évidence en quelqu’un. J’ouvris la bouche et parla d’une voix que je ne me reconnue même pas :

Jinx.

L’angoisse m’interdisait de faire un pas de plus, mais me dictait tout à la fois de le faire. Je m’accroupis et frôla le corps du jeune homme entre mes mains : il était froid comme la mort. La peau déjà bleue. Le sentiment de perte que j’éprouvais était flagrant, poignant, je répétais son prénom, comme une litanie, jusqu’à qu’une tristesse terrifiée me serre la gorge, me rende aphone. Je me relevais, m’obligeant à continuer ma route. Je devais savoir. Dans un coin plus loin, il y avait une cheminée où un feu flambait. Mal aux yeux. Et d’un coup … une série de cadavre. Hector, Dake, Corwin, Héloïse, David, Martin. Corps blanc, teint blême, exsangue, lèvres bleues presque noires, visage creusé comme des masques mortuaires. Pommettes et arcades saillantes. Muet. Je continuais d’un pas raide. Et mon regard fut happé par celui de Caleb qui passait sur moi sans me voir. Je pleurais. De nouveau, j’émis un son. Ma langue, mon palais étaient secs, collants, ils avaient un goût salés de lames. Je tendis la main pour, du bout des doigts, lui caresser la joue. Je vis ma propre main prendre une pâleur inquiétante. Se dissoudre. Et en même temps, dans mon crane, un prénom hurlé, venu de ma gorge, de mon ventre, de mon cerveau désaxé :

Caleb.

***

Je me redressais comme une démente, manquant de tomber du banc. J’étais trempée d’une sueur glacée. Il me semblait avoir crié dans les ténèbres absolues mais la lumière du jour était aveuglante. Où est ce que j’étais ? Un Cauchemar, un horrible cauchemar … Je me levai précipitamment avec un impérieux besoins de savoir, de les voir maintenant. Etais je folle, voyante ? Soudain, je sentis qu’on effleurait mon dos et je poussais un cri de surprise. Dake. Il était là près de moi. Je fermais les yeux de soulagement. On allait parler, je lui raconterais mon cauchemar et il saurait me rassurer. Je l’entendais vivre, bouger. Vivant malgré la ride d’inquiétude qui creusait son front.

_________________



Quand les larmes de l'ange inonderont la Terre, alors s'ouvriront les portes de l'Enfer.Et tandis que les anges seront sur le point de mourir, ce sera au jeune homme de périr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dakeyras Bremer
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 467
Age : 24
Age Roleplay + Sorts : 14 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Télékinésie (2)
Date d'inscription : 18/04/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
1350/1350  (1350/1350)
Points de mana:
1450/1450  (1450/1450)

MessageSujet: Re: Conseils d'orientation ou conseils amoureux ? [PV Dakeyras]   Ven 20 Mai - 15:57

Sa jeune amie frappait l’air devant son visage comme pour dissiper une image ou chasser un insecte. Puis elle se saisit de son sac et commença à chercher quelques choses dans le fouillis qu’il contenait, dans un sens, qu’est ce qu’une fille sans sac à main et son fouillis qui le compose. Elle en sorti une petite fiole blanche nacrée et en absorba quelques gouttes. Elle s’allongea sur le banc à côté de Dakeyras et répondit simplement à sa question :

J’ai juste des migraines .Rien de bien grave.

Puis, après avoir prononcé ces mots, sa tête bascula sur le côté, ses yeux étaient fermés. Tous les muscles de son corps se relâchèrent. Seuls les muscles de son visage étaient restés en action, affichant aléatoirement le sentiment de surprise, de peur, de dégout. Elle était cependant agitée de spasmes par moment. Le jeune gryffon s’inquiétait, ne sachant que faire. Il attendit alors que ça passe. La jeune poufsouffle resta quelques minutes silencieuse. Puis au bout d’un petit moment, elle se mit à gémir, à prononcer des mots, à laisser échapper des cris.

Non...Mort...Jinx... Sang...Froid...Mort...

Une larme se forma dans le coin de son œil et coula doucement le long de sa peau devenue blanche. Son visage affichait maintenant, en plus des sentiments précédents, la tristesse. Dakeyras saisit son bras délicatement et la secoua légèrement pour essayer de la réveillé, qu’elle cesse de souffrir. Ne se réveillant pas, il la remua un peu plus vivement mais rien n’y fit, elle continuait.

Jinx...Feu...Morts...Cadavre...Tous morts...Corwin...Hector...Loïse...Dake...Tin...Vid...Morts...Désespoir...Seule...Fin...

Les mots qu’elle prononcé n’étaient pas clair, saccadés. Son visage était maintenant trempé de larmes et son corps trempé d’une sueur froide d’effroi. Après 2 minutes, elle prononça un nouveau nom qui n’était pas inconnu à Dakeyras :

Caleb ! Pourquoi...Non...Caleb !

Elle avait crié son prénom, elle l’avait même hurlé à s’en déchirer la gorge, pleurant de plus en plus. Puis elle se réveilla brutalement. Elle avait failli tomber du banc mais le gryffondor n’avait pas eu le temps d’essayer de la rattraper. La jeune fille s’était déjà redressée sur ses jambes. La jeune poufsouffle s’emblait perdu comme si elle débarquait d’on ne sait où. Le jeune garçon laissa apparaitre une ride s’inquiétude sur son front qui le traversé de gauche à droite. Dakeyras tendit son bras dans la direction de son dos. Il posa sa main à plat sur celui-ci et le lui caressa amicalement pour la rassurer, pour lui redonner la sensation d’être dans le monde réel, de ressentir le contact avec les choses matérielles. Elle poussa un cri de surprise à son contact puis se retourna rapidement pour l’apercevoir. Lorsqu’elle vit qu’il s’agissait de lui, son visage de décrispa et elle se détendit. Le jeune gryffon, lui, s’était levé à son tour, il saisit les mains de Loélia et lui dit doucement :

Du calme, ce n’est que moi, ne t’en fais pas, ne t’en fais plus, c’est fini.

Puis la redirigeant vers le banc :

Tiens, viens t’asseoir, je ne sais pas ce que tu viens de vivre mais je sais que c’était éprouvant.

Après que la jeune fille se soit assise, Il chercha dans son sac un beignet qu’il avait conservé pour plus tard. Il le lui tendit pour que son corps refasse le plein en sucre et en énergie.

Tiens, prend ça, ça te fera du bien.

Il attendit un peu avant de la questionner, elle mangeait lentement le beignet au chocolat, et il ne voulait pas l’affliger tout de suite et la forcer à en parler. Elle avait l’air si perdu et tout à l’heure dans son rêve, son esprit avait l’air si tourmenté. Il lui parla alors pour rompre le silence pesant qui les entourait :

Est-ce que ça va mieux ?

Il lui tenait toujours la main pour ne pas briser le contact qui lui ramenait progressivement les pieds sur terre. Les larmes sur ses joues rosées avaient séchées mais ses yeux étaient encore rouges et gonflés de chagrin. Lorsque Dakeyras trouva le moment venu, il lui demanda :

Que s’est-il passer ? Tu as prononcé des mots pendant ton absence, tu as dit le nom de certains d’entre nous et tu as parlé de mort, tu as crié aussi.

Il n’osait pas trop évoquer cette partie mais cela faisait partie de son rêve donc il en parla quand même :

Tu as également hurlé le nom de Caleb à la fin de tout ceci.

Il attendit que Loélia lui réponde pour ne pas l’ensevelir sous trop de questions qu’un coup, elle venait de vivre quelque chose de sombre et son esprit était peut être encore fragile.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/t12308-dakeyras-bremer
Loélia Dannan
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
avatar

Nombre de messages : 284
Date d'inscription : 07/04/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
600/600  (600/600)
Points de mana:
800/800  (800/800)

MessageSujet: Re: Conseils d'orientation ou conseils amoureux ? [PV Dakeyras]   Ven 20 Mai - 18:52

Dake me prit les mains. Sa peau chaude et parcheminé. Il était son propre soleil. Sa voix était douce et calme quand il s‘adressa à moi. Comme lorsqu’on voulait rassurer les gens alors qu’une terrible chose vient de se produire. Il me ramena jusqu’au banc en me guidant de la voix. Toujours calme et encourageante mais je ne saisissais pas le sens des mots. Tout était brouillé. Et les images de mon rêve semblaient collées à ma rétine comme des mouches sur du papier glue. Je me laissais faire. Dake était un ami. Il ne me ferra aucun mal.

Me laissant tombé lourdement sur le banc, je tachais de mettre de l’ordre dans ce que j’avais vu. Ce n’était pas un cauchemar ordinaire. Non. Il était de ceux qui se réalisaient avec le temps. Je frémis puis saisi machinalement le beignet que me tendait le gryffon. J’étais déconnectée. Mon cerveau et mon corps était maintenant deux mécaniques qui marchaient séparément. L’un à toute vitesse et l’autre par habitude. Je parvins à m’ancrer à un semblant de réalité quand le moelleux du beignet effleura ma bouche. Je me concentré de toutes mes forces sur cette sensation. Douceur du sucre glace. Ce petit gout d’huile caractéristique. Et puis l’onctuosité du chocolat. Pointe de noisette.

Enfance et régression. L’image d’Ivy et moi petite dans la cuisine en préparation des beignets aux pommes pour carnaval. De la farine partout mais de grands sourires sur les visages. Ce n’était pas un souvenir, c’était l’histoire d’une photo dans mon journal intime. Je soupirais d’aise mais me ressaisie immédiatement de peur de voir ce moment béni s’enfuir. La voie de Dake m’était encore cryptée. Je percevais l’intonation, en déduisait le sens mais l’enchainement des sons ne me disait rien. Que se passait-il bon sang ? J’avais bien appris cette langue. Je l’avais appris. Je l’avais parlé. Pourquoi sa rythmique m’était elle inconnue maintenant ?

Je sentais la main de Dake sur la mienne. Mes yeux me brulaient. Mes paupières étaient lourdes. Je sentais l’odeur du sommeil. Et au bout d’un moment, je ne luttais plus. A cette seconde, je fus dans les bras de mon ami Gryffon. Je pleurais à gros hoquets. J’étais étonnamment menue et fragile dans ses bras. Finesse des épaules, clavicule à fleur de peau. Je voulais disparaitre en lui. Une larme coula dans son cou. C’était une inondation, un raz de marée que je ne pouvais plus arrêter. Le Gryffon passait sa main dans mes cheveux, lentement, régulièrement. Et tout me vient d’un coup
:

Vous étiez tous morts, Dake, tous. Des cadavres. Il y avait du sang partout, du sang partout… Et j’étais si seule. Même Caleb, même lui, lui qui a juré qu’il serait toujours avec moi. Il était mort Dake. La marque noire. L’odeur du mal. Et jinx, jinx …
Quand l’image d’Hector me vient en mémoire, les sanglots redoublèrent d’intensité.

C’était vrai, Dake. C’était si réel. Si vrai. Cela arrivera Dake, je le sens. Cela arrivera. Tous ces morts autours de moi. J’ai tout perdu, tout perdu … Ce dont j’ai besoins c’est de vous voir. Vous voir tous vivants. J’ai rêvé de votre mort. Tu comprends ? Je ne peux pas vous perdre. J’ai perdu mes parents. Mon grand père. Même si je vous connais à peine, je ne peux pas me résoudre… Cela serait la fin.

Les propos étaient complètement incohérents mais c’était le dernier de mes soucis. Je me rassis sur le banc, m’arrachant à la chemise humide du Gryffon. Héloïse. Boum. Dégringolade du cœur dans la poitrine.

Cherche là, Dake. Cherche Eloïse pour moi. Il faut que je vous vois ..


_________________



Quand les larmes de l'ange inonderont la Terre, alors s'ouvriront les portes de l'Enfer.Et tandis que les anges seront sur le point de mourir, ce sera au jeune homme de périr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dakeyras Bremer
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 467
Age : 24
Age Roleplay + Sorts : 14 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Télékinésie (2)
Date d'inscription : 18/04/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
1350/1350  (1350/1350)
Points de mana:
1450/1450  (1450/1450)

MessageSujet: Re: Conseils d'orientation ou conseils amoureux ? [PV Dakeyras]   Sam 21 Mai - 7:04

Sa jeune amie avait maintenant trouvé refuge dans ses bras et pleurait à gros bouillon, éclaboussant par moment la chemise de Dakeyras. Il lui caressa doucement les cheveux pour la rassurer, pour lui signifier qu’elle était hors de danger et pour que son esprit si torturé s’apaise. C’est alors qu’elle lui raconta tout ce qui s’est passé :

Vous étiez tous morts, Dake, tous. Des cadavres. Il y avait du sang partout, du sang partout… Et j’étais si seule. Même Caleb, même lui, lui qui a juré qu’il serait toujours avec moi. Il était mort Dake. La marque noire. L’odeur du mal. Et jinx, jinx …C’était vrai, Dake. C’était si réel. Si vrai. Cela arrivera Dake, je le sens. Cela arrivera. Tous ces morts autours de moi. J’ai tout perdu, tout perdu … Ce dont j’ai besoins c’est de vous voir. Vous voir tous vivants. J’ai rêvé de votre mort. Tu comprends ? Je ne peux pas vous perdre. J’ai perdu mes parents. Mon grand père. Même si je vous connais à peine, je ne peux pas me résoudre… Cela serait la fin.

Le gryffondor comprit alors la raison de sa torpeur après le récit de cette terrible aventure spirituelle qu’elle semblait avoir vécu de façon si intense que son réel en était affecté. Le gryffon visualisa la scène, imaginant tout les élèves morts. Puis il lui souffla à l’oreille :

Ne t’inquiète pas, c’est fini maintenant, c’était un cauchemar, regarde, je suis là, je suis vivant et rien ne s’est passé ici.

Il la serait un peu plus fort dans ses bras, pas trop pour ne pas la briser, elle qui semblait si fragile dans ses bras. Puis la jeune fille se redressa sur le banc, laissant juste la trace mouillée de ses larmes sur le vêtement de Dakeyras. Elle lui demanda ensuite une faveur, un service :

Cherche là, Dake. Cherche Eloïse pour moi. Il faut que je vous voie...

Oubliant ce qui s’était passé plus tôt, il ne lui refusa pas ce service :

D’accord, je vais aller la chercher, reste là, je vais revenir vite, juste le temps de la trouver mais elle ne doit pas être trop loin.

Dakeyras partit alors à la recherche d’Héloïse, ne sachant pas où chercher en premier, il se dirigea vers les serres car elle en avait prit la direction lors de sa fuite. Il allait à une allure vive et résolu, arrivant à côté de ces grands bâtiments en verre, il chercha du regard la jeune rouquine. Il l’aperçu, elle était là sur un banc, elle lisait un livre sur la flore magique de Poudlard. Il s’approcha d’elle et l’invita à le suivre :

Heu...Je suis désolé pour mon attitude de toute à l’heure... Il avait les joues toutes rougies. Est-ce que tu pourrais venir avec moi s’il te plait, Loélia a besoin de te voir, elle a fait un cauchemar dans lequel nous étions tous morts et ça la rassurerait de voir tous ceux qu’elle à aperçu comme des cadavres dans son rêve.

La jeune femme avait d’abord sourit, amusé de la maladresse du gryffon. Mais après avoir entendu la suite de son discours, elle avait arrêté de sourire, avait vite rangé son livre, s’était levé et avait prit la direction de la roseraie rapidement en compagnie de Dakeyras. Ils n’échangèrent pas de mots durant le trajet, trop inquiets pour leur amie. En arrivant à leur niveau, la jeune rouquine se jeta dans les bras de Loélia, la serrant fort et lui murmurant des paroles de réconfort. Le regard du garçon fut attirer pas une chose posé à côté du banc, c’était le livre de la jeune poufsouffle, il était ouvert à la première page et un mot manuscrit y apparaissait. Il s’agissait certainement du mot laissé par Héloïse. Le jeune gryffondor le saisit et le ferma sans lire ce qui était inscrit. Il se rassit sur le banc, attendant que l’étreinte amicale des deux amies soit finie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/t12308-dakeyras-bremer
Loélia Dannan
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
avatar

Nombre de messages : 284
Date d'inscription : 07/04/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
600/600  (600/600)
Points de mana:
800/800  (800/800)

MessageSujet: Re: Conseils d'orientation ou conseils amoureux ? [PV Dakeyras]   Dim 22 Mai - 10:06

Je restais sagement sur le banc. J’avais d’ailleurs du mal à me réapproprié la réalité. Je cherchais fébrilement ma plume dans mon sac et, n’ayant pas mon carnet à dessin dans mon sac, je me suis mise à dessiner ce dont je me souvenais à l’intérieur de mon roman. Un peu à l’image d’une bande dessinée noire et glauque. La phrase d’Héloïse brillait de milles feu comme une maxime choisis pour ce rêve. Parfois, c'est ça aussi, l'amour : laisser partir ceux qu'on aime.

Héloïse était la seule avec qui j’avais évoquée mes rêves prémonitoires et tous les phénomènes étranges qui accompagnaient ma vie depuis que j’étais petite. Elle trouvait d’ailleurs cela absolument fascinant et partait parfois dans des inventions et des recherches abracadabrantes pour me faire croire que j’étais en fait une fée, une sirène ou un princesse sorcière très puissante. Rien de tout cela n’avait grâce à mes yeux. Ce n’était que des histoires que l’on racontait aux enfants pour qu’ils ne se laissent pas désenchanter par la cruauté du monde. Alors que je donnais un coup de plume rageur sur pour représenté le tapis sur lequel Jinx avait trouvé la mort, je les entendis approcher.

Dake marchait d’un pas vif et raide et elle avait le teint livide et les lèvres pincées. Héloïse, Héloïse...
Ma jolie amie rouquine était très sensible à toute perturbation, toute discordance, toute ambiance conflictuelle. Dans sa vie, elle recherchait avant tout l'équilibre, la paix et l'harmonie. Son style légèrement bobo – baba cool le montrait bien. Ce n’était pas là, pour elle, comme pour moi, que de simples souhaits, mais les conditions indispensables à son épanouissement. Toujours à l’écoute des autres et surtout de chacun, elle se défie des affirmations trop catégoriques, au moins autant que des passions partisanes. Tout en accordant un minimum de crédit à tout ce qu’on pouvait lui dire même les choses les plus folles. C’était vraiment une perle. Bien que j’en fusse déjà persuadé avant cet instant, je le fus d’avantage quand elle se jeta dans mes bras.

Dake s’installa près de moi sur le banc, récupéra le livre mais le ferma sans regarder les annotations, ce dont je lui étais reconnaissante. Quand j’eu raconté mon rêve dans les grandes lignes à mon amie, elle se prit un instant de réflexion puis se tourna vers Dake et lui dit d’une voix claire, ses deux yeux amandes noisettes plantés dans les siens :


Est-ce que tu connais les autres élèves concernés ?


Je restais blotti dans ses bras, la chaleur de son corps et les battements de son cœur me berçait. Je tenais la main de Dake dans la mienne. Héloïse continua de sa voix apaisante :

Si tu les connais, est ce que tu peux envoyer un hibou général pour qu’on se retrouve tous dans la bibliothèque ?

_________________



Quand les larmes de l'ange inonderont la Terre, alors s'ouvriront les portes de l'Enfer.Et tandis que les anges seront sur le point de mourir, ce sera au jeune homme de périr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dakeyras Bremer
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 467
Age : 24
Age Roleplay + Sorts : 14 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Télékinésie (2)
Date d'inscription : 18/04/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
1350/1350  (1350/1350)
Points de mana:
1450/1450  (1450/1450)

MessageSujet: Re: Conseils d'orientation ou conseils amoureux ? [PV Dakeyras]   Dim 22 Mai - 10:34

Loélia, toujours blottie dans les bras d’Héloïse avait raconté son rêve en détails. C’était vraiment horrible pour elle, son esprit en était beaucoup affecté et c’était normal. La jeune poufsouffle semblait être apaisé dans les bras de la rouquine. Elle avait également saisit la main de Dakeyras, la sienne était froide. Héloïse se tourna vers le gryffondor, plantant ses deux jolis yeux noisette dans le bleu profond de celui-ci. Puis elle s’adressa à lui :

Est-ce que tu connais les autres élèves concernés ? Si tu les connais, est ce que tu peux envoyer un hibou général pour qu’on se retrouve tous dans la bibliothèque ?

Sa voix avait été douce et calme. Le jeune gryffon réfléchi un instant pour se remémorer tous les noms évoqué par leur jeune amie. Puis il répondit à la question :

Je connais Jinx, Hector, Corwin et Caleb mais pas David et Martin. Je vais de ce pas envoyer un hibou à ceux que je connais.

Sa voix avait été calme et posée. Il déposa un baiser sur la main de Loélia avant de la lâcher et il adressa un clin d’œil furtif à la jolie rouquine. Il se leva et se dirigea d’un pas vif et encore un peu douloureux vers la volière pour tenir son engagement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/t12308-dakeyras-bremer
Loélia Dannan
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
avatar

Nombre de messages : 284
Date d'inscription : 07/04/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
600/600  (600/600)
Points de mana:
800/800  (800/800)

MessageSujet: Re: Conseils d'orientation ou conseils amoureux ? [PV Dakeyras]   Dim 22 Mai - 11:05

Fin du RP

_________________



Quand les larmes de l'ange inonderont la Terre, alors s'ouvriront les portes de l'Enfer.Et tandis que les anges seront sur le point de mourir, ce sera au jeune homme de périr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Conseils d'orientation ou conseils amoureux ? [PV Dakeyras]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Conseils d'orientation ou conseils amoureux ? [PV Dakeyras]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelques Conseils pour un bon RP
» Besoin de conseils pour l'armée de mon père .
» Conseils pour peindre la VIIIeme armée britanniques
» Conseils pour réaliser une fiche de RPG
» Conseils pour améliorer son orthographe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'École de sorcellerie Poudlard :: Parc et lac de Poudlard-
Sauter vers: