AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Enchantements : cours numéro 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Axel Kalyll
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1880
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 26 ans sorts 1 2 3 4 MT1-2-3
Capacités Spéciales : ...
Créature : Humain, ou quelque chose dans le genre
Points Prestige : 8
Date d'inscription : 06/07/2009

Profil du Sorcier
Points de vie:
1960/1960  (1960/1960)
Points de mana:
2420/2420  (2420/2420)

MessageSujet: Enchantements : cours numéro 2   Sam 16 Avr - 19:40

Déjà le retard pointait le bout de son nez. Au dernier cours, Axel n’avait même pas pu parler des charmes, tant les enchantements avait été difficile à faire réviser aux élèves. Il n’avait, il fallait bien l’avouer, absolument pas songer que les enchantements seraient un exercice si difficiles pour les élèves. Il les savait compliquées, mais à un tel point, même pour des élèves de septième année – comment avaient-ils eu leur BUSE, il n’en savait rien – c’était pour lui inimaginable. Cette fois-ci, Axel espérait au moins que les élèves y arriveraient mieux, car il ne pouvait passer autant de temps sur les chants. Il lui fallait encore voir les charmes et les ensorcèlements, sans parler du programme de sortilèges et de métamorphose.

Axel était déjà dans sa salle, vingt minutes avant le début du cours. C’était la première heure de la première journée, et les élèves qui allaient arriver tout à l’heure allaient sans doute dormir la moitié du temps. Rude profession que celle de l’enseignement ! Une fois n’est pas coutume, il marqua à la main, d’une écriture fine et longue, parfois difficile à lire, le plan du cours à venir.


Citation :
I/ Enchantements généraux : révision pratique.

II/ Cours théorique : les charmes et les ensorcèlements.

Une des choses les plus surprenantes pour les élèves quand Axel faisait un cours, c’est qu’il n’avait presque jamais de notes. Tout son cours était bien ancré quelque part dans sa tête. Et le pire, c’est qu’il n’oubliait rien, avec ces longues phrases qui étaient parfois difficile à suivre, et encore plus à prendre en note. Surtout qu’il ne se répétait que rarement. Les minutes passèrent, et les premiers élèves arrivèrent. La cloche sonna la première heure de cours, et Axel attendit encore un peu que les derniers s’installent. Puis il commença.

Bonjour à tous ! J’espère que vous avez passé un bon week-end. Aujourd’hui, nous allons reprendre les enchantements, et essayer de finir ce cours là. J’espère que vous avez suffisamment revu vos enchantements généraux par rapport au dernier cours pour qu’on ne s’attarde pas trop dessus et qu’on puisse passer à la suite. Rangez vos livres et sortez vos baguettes, nos révisions vont être pratiques.

Axel retroussa ses manches et sortit la sienne également.

Quelqu’un pour nous rappeler rapidement ce qu’est un enchantement général et comment on s’y prend pour en réaliser un ?

_________________

Rien n'arrête un vent qui souffle, un esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Jinx Rowel
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 818
Age : 21
Age Roleplay + Sorts : 21 ans sorts 1 2 3 4 SPE 1 2
Capacités Spéciales : Duellisme (2) / Hyper-sécrétion d'adrénaline (1) / Occlumancie (1)
Créature : Humain
Date d'inscription : 24/11/2010

Profil du Sorcier
Points de vie:
880/880  (880/880)
Points de mana:
800/800  (800/800)

MessageSujet: Re: Enchantements : cours numéro 2   Mar 26 Avr - 21:39

Jinx avait été particulièrement enchanté d'apprendre que le cour porterait que les enchantements, puisqu'il avait encore besoin de faire quelques ajustement quant à sa pratique de cet art. Il fût le premier à arriver en classe et salua son professeur par un bonjour empli de joie. S'asseyant comme toujours à la dernière place, Jinx vit les élèves arriver quelques secondes après lui et s'assoir un par un à leurs places. Chacun d'eux eurent un sourire voire se permirent quelques réflexions enjouées lorsque Kalyll annonça que se serait un cour essentiellement pratique. Cool !

Rangeant son parchemin, sa plume et son goulot d'encre, Jinx entendit la première question d'ordre purement théorique. Aussitôt, le jeune homme baissa la tête et essayât de se faire le plus petit possible mais pas mal d'élèves eurent remarquées son petit manège et rigolèrent ce qui aurait tôt fait d'attiré l'attention du professeur sur lui.

Jinx n'aimait pas les questions théoriques, préférant à ces dernières la bonne vielle pratiques. On pourrait refaire le monde avec des théories mais depuis la nuit des temps, la pratique de la magie avait très peu évoluée, et cela était très bien comme cela. Comme quoi, lorsque quelque chose marche bien, ça ne change pas. Alors que la théorie dépend totalement du professeur, de son point de vue, de son vécue ... Autant de facteurs possibles qu'ils faisaient de la théorie une branche de l'enseignement un peu sombre dans la tête du préfet.

En espérant qu'il ne va pas m'interroger !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/presentations-et-biographies
Kurun Aven
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 172
Age : 26
Age Roleplay + Sorts : 17 ans sorts 1 2 3
Capacités Spéciales : Prescience (1)
Points Prestige : 3
Date d'inscription : 19/08/2010

Profil du Sorcier
Points de vie:
560/560  (560/560)
Points de mana:
520/520  (520/520)

MessageSujet: Re: Enchantements : cours numéro 2   Mar 26 Avr - 22:55

Kurun entra dans la salle discrètement, la cloche n'avait pas encore sonné mais elle ne voulait pas se mettre trop en avant... En effet, elle n'avait pas révisé, et donc peu assimilé le cours précédent. POurtant, elle aimait les cours du Professeur Kalyll et n'était pas mauvaise élève mais son laisser aller de ces derniers temps la déservait complètement.

Le cours commença, et malgré la remarque de l'enseignant sur l'aspect pratique du cours, elle ne rangea pas son bloc de feuille, estimant que ça lui rendrait probablement service sous peu.
Elle n'eut pas tort puisqu'une première question très générale fut lancée. Comme à son habitude, elle l'inscrit sur le papier, griffonnant quelques pistes de réponse à la suite. Le son du stylo grattant les lignes bleues de sa page lui indiquèrent qu'elle était la seule à s'occuper de la sorte. Cette habitude lui avait pourtant rendu service plus d'une fois, lorsqu'elle préparait les devoirs, car, les questions orales du cours étaient souvent questions à part entière des travaux à rendre.

Elle n'était pas sûre d'avoir bien compris, bien saisi la définition d'un enchantement général, aussi, elle voulu se lancer pour vérifier sa théorie, mais sa main n'avait pas dépasser son épaule qu'elle se ravisa. Et si ce n'était pas, mais alors pas du tout la bonne réponse ? Elle entendait déjà les rires de ses camarades... Prenant son courage à deux mains, elle se relança puis abaissa à nouveau ses doigts, les rangeant sagement sur ses genoux, sous la table de bois qu'elle fixait maintenant, espérant que les autres élèves et le Professeur n'avaient rien vu de ses hésitations.

De toute façon, il a l'oeil sur tout, il m'a forcément aperçu...

Soupira-t-elle intérieurement. Elle relu alors à voix très basse son ébauche de réponse, anticipant sur l'interrogation à venir.

- Enchantement : incantation (relativement proche du sortilège) dans lequel chaque sorcier met sa force et son émotion. Les formules sont le plus souvent issues de l'imagination de mage... Ils existaient déjà lors de la pratique des vieilles magies et sont communes à toutes les "religion païennes".
Pour en créer un, on pense d'abord avec conviction à l'effet souhaité, puis on laisse les mots qui nous viennent s'harmoniser. On peut ajouter un déclencheur à la fin de l'incantation.

Cela lui paraissait suffisamment clair et simple pour être compris, mais, angoissée à l'idée de se tromper du tout au tout, elle se contenta de redresser la tête, retenant ses paumes curieuses, gentillement agrippées à son uniforme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/t12163-kurun-aven#244786
Gabriel Milual
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 59
Age Roleplay + Sorts : 17 ans sorts 1 2 SPE
Capacités Spéciales : Fourchelangue - Murmure glacé - Métamorphe brumée/fumée noire - Contrôle des rêves - Illusionniste - Nécroman de l'illusion
Créature : Humain possédé par un Graevoch (croque-mitaine) non révélé.
Date d'inscription : 30/03/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
1590/1590  (1590/1590)
Points de mana:
1960/1960  (1960/1960)

MessageSujet: Re: Enchantements : cours numéro 2   Mer 27 Avr - 13:42

Cour d’enchantement. Enfin un cours que Gabriel attendait depuis longtemps. C’était extrêmement difficile, il n’avait participé qu’à un seul cours sur ce thème, et son jeune âge ne lui permettait pas une aussi simple compréhension que ses camarades plus âgés. Bien que le sujet lui parlait littéralement, il réussissait assez bien certains enchantements qu’en l’envie lui prenait d’être seul, même si c’était de faible niveau.

Soit. Ce deuxième cours avec le professeur Kalyll se devait d’être passionnant, et Gabriel avait hâte que ce cours prenne vie.
Ponctuel, il entra dans la classe. Deux élèves étaient déjà là, Kurun qu’il avait rencontré peu de temps avant à la bibliothèque, et Jinx qui avait subi une défaite et une humiliation devant lui dans le hall. Il se plaça au milieu de la salle, étant assez éloigné de ces deux Gryffondors, il ne voulait pas être mêlés à eux. Quoiqu’il ne leurs fit pas remarqué d’un regard mauvais, sa fonction de préfet l’obliger à être exemplaire, de plus devant un prof qu’il admirait, il ne voulait pas être discrédité devant lui.

Heureusement que j’ai mon anneau, sans lui j’aurais dû attendre des années avant de pouvoir étudié ce cours . . .

Effectivement, sans son anneau de vieillissement, il ne pourrait pas, les enchantements étaient accessible en quatrième année d’étude. Quoiqu’il en soit, Gabriel attendait, patiemment enfin le début de ce cours.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loélia Dannan
Le Monde regorge de Créatures
Le Monde regorge de Créatures
avatar

Nombre de messages : 284
Date d'inscription : 07/04/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
600/600  (600/600)
Points de mana:
800/800  (800/800)

MessageSujet: Re: Enchantements : cours numéro 2   Jeu 5 Mai - 12:34

Mon cours de botanique s’était agréablement bien passé et j’étais d’une bonne humeur à toute épreuve. Maintenant, venait le cours de Sortilèges et je pris chaque minutes de la récréation le précédent comme un moyen de se mettre dans le bain. J’étais bien plus confiante dans mes capacités à suivre un cours de Sortilèges qu’au début de l’année mais les cours magistraux et ce, dans tous les sens du terme, dispensé par le professeur Kallyl me donnait encore du fil à retordre.

J’inspirais un bon coup avant d’entrée dans la salle de classe et d’un geste nerveux tirai un peu sur ma chemise qui menaçait de me donner un air débraillé. Il faut dire qu’il faisait chaud dans les serres de botanique. Le professeur avait déjà noté les points à abordés lors de cette séance. Les enchantements généraux, les charmes, les ensorcellements. Voilà qui me semblait intéressant. Je balayai la salle du regard. Il y avait Jinx et Kurun. Je leurs souris. Et aussi Gabriel. Je fronçais les sourcils. Les autres me semblaient inconnus au bataillon.


Je m’installai entre Kurun et Jinx. L’aide d’un élève plus âge que moi ne serais sûrement pas de refus. Surtout que j’avais eu la bonne idée d’être absente le cours précédent. Jinx n’avait conservé que sa baguette. Kurun prenait des notes. J’en fis de même.

Que m’inspirait le mot enchantement au juste ? Aussitôt le « Val sans retour » de la fée Morgane me vient à l’esprit. Par moment, je bénissais mes tantes d’avoir bercer mon enfance de tous ces comptes, légendes, mythes. Je notais alors de manière aléatoire sur ma feuille : un enchantement est le fait de soumettre une personne ou une chose grâce à l'action de charmes, c'est-à-dire de formules incantatoires (chants, psalmodies, paroles magiques).Ensuite, l'enchantement est le fait d'agir sur quelqu'un grâce à des opérations magiques de sorte que la personne qui subit perde sa volonté. Un enchantement est un ensorcellement, un envoûtement, un sortilège, bénéfique ou maléfique, qui a une durée indéterminée, qui n'est pas instantanée.

Au moment où je mettais le point final à ma petite explication, Kurun avait levée la main pour répondre au professeur Kallyl qui avait demandé ce qu’était un enchantement général et la manière d’en réaliser un. Une définition de l’enchantement, j’en avais une. Comment le réaliser ? Je fis fonctionner les rouages de mon cerveau pour me souvenir de mon premier cours de soutient avec Héloïse. Elle me l’avait expliqué simplement pourtant. J’écoutais tout de même la réponse de ma voisine :

Enchantement : incantation (relativement proche du sortilège) dans lequel chaque sorcier met sa force et son émotion. Les formules sont le plus souvent issues de l'imagination de mage... Ils existaient déjà lors de la pratique des vieilles magies et sont communes à toutes les "religion païennes".
Pour en créer un, on pense d'abord avec conviction à l'effet souhaité, puis on laisse les mots qui nous viennent s'harmoniser. On peut ajouter un déclencheur à la fin de l'incantation.


Intéressant. Mais peut être trop abstrait pour les plus jeunes d’entre nous ? D’un autre côté, ça théorie sur les mots étaient tout à fait plausible. Après tout, « Enchanter » vient du latin « incantare », qui signifie « chanter dans (un endroit), prononcer des formules magiques (contre quelqu'un ou sur quelque chose) », voire « soumettre à des enchantements, ensorceler ».

Je notais son allusion aux religions païennes. J’aurais tellement voulu qu’elle développe un peu plus ce passage. Au pire, je lui demanderais un complément d’information à la fin du cours. Je levais également la main pour ajouter une dimension plus « pratique » à sa définition. La théorie c’était bien, mais tellement abstrait. Et la théorie, c’est ce qui était le plus ennuyeux dans un cours, il me semble. Je me suis éclaircie la gorge, je n’aimais pas être le point de mire de toute une classe surtout quand il s’agissait d’un cours commun où il y avait des élèves plus âgés que moi.


« Pour moi, Monsieur, un enchantement est le fait de soumettre une personne ou une chose grâce à l'action de charmes, c'est-à-dire de formules incantatoires. J’entends par formules incantatoires les chants, comme ceux que les religions païennes dont parler Kurun utilisaient, psalmodies chez les guérisseurs, paroles magiques diverses.


Je me tus un instant. J’étais mal à l’aise. Peut être que ce que j’avançais n’était qu’un ramassis de stupidité et de croyances enfantines. Après tout, je n’avais que douze ans et pas une expérience exceptionnelle du domaine magique. Je m’obligeais à finir ma phrase malgré le rouge qui me montait aux joues.

Ensuite, pour moi, l'enchantement est le fait d'agir sur quelqu'un grâce à des opérations magiques de sorte que la personne qui subit perde sa volonté.
»

Je me renfonçais sur ma chaise. Puis attendit le moment où le professeur Kallyl allait démonter toute mon argumentation naïve et, pour sûr, complètement grotesque au vue des rires étouffés que j’entendais derrière moi.


_________________



Quand les larmes de l'ange inonderont la Terre, alors s'ouvriront les portes de l'Enfer.Et tandis que les anges seront sur le point de mourir, ce sera au jeune homme de périr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axel Kalyll
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1880
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 26 ans sorts 1 2 3 4 MT1-2-3
Capacités Spéciales : ...
Créature : Humain, ou quelque chose dans le genre
Points Prestige : 8
Date d'inscription : 06/07/2009

Profil du Sorcier
Points de vie:
1960/1960  (1960/1960)
Points de mana:
2420/2420  (2420/2420)

MessageSujet: Re: Enchantements : cours numéro 2   Dim 3 Juil - 23:06

Bien. Cinq points pour Gryffondor avec la réponse de miss Aven qui est… relativement bonne, et deux points pour Poufsouffle pour la participation de miss Dannan. Votre réponse n’est pas vraiment fait exacte, mais je suis content que de votre essaie, sachant que les enchantements sont loin d’être facile à comprendre. Les enchantements ne constitue pas un principe de soumission d'autrui et d'influence sur la volonté la magie, je développerai pourquoi si ça vous intéresse.

Après un sourire à la jeune élève, qui essayait courageusement de comprendre un cours bien difficile pour son âge, Axel observa un instant la classe. Elle était attentive, et n’avait pas l’air trop assoupie. Axel allait donc pouvoir parler un peu plus théorie qu’il ne l’avait voulu, ce qui était mieux, car même si les réponses étaient intéressantes, ce n’était pas assez complet.

Je vais reprendre la réponse de miss Aven rapidement pour approfondir et rectifier certains points. Pour commencer la référence aux religions païennes, les enchantements ne sont absolument pas un facteur commun des religions païennes. C’est une idée admise communément des plus fausses, et j’insiste sur ce point. Il ne faut pas confondre pratique magique et croyance religieuse. Les deux peuvent aller de paire, mais ce n’est pas systématique. De plus, lorsqu’un culte païen repose en partie sur de la magie, cette magie n’est pas nécessairement liée directement ou indirectement aux enchantements qui relève surtout de la pratique magique occidentale. Bien sûr, je peux répondre à vos questions sur le sujet, mais comme ce cours ne traite pas de l’histoire des enchantements, je ne développe pas plus aujourd’hui.

Pour la réponse plus spécifique aux enchantements, je vais essayer de détailler un peu pour que même les plus jeunes comprennent. L’enchantement général, celui que nous étudions, a les même effets que les sortilèges, si ce n’est qu’il est personnel et qu’il puise une magie plus profonde, plus emplie de l’essence magique de chacun. D’où l’importance de l’émotion pour réaliser un chant. Réaliser un enchantement consiste à utiliser le pouvoir des mots eux même, à lier les mots à notre magie personnelle pour recréer, en quelque sorte, l’harmonie du cosmos à travers la magie. Enchanter, c’est mettre en relation l’univers, son essence magique et le pouvoir des mots et des gestes. Voici quelque chose de très abstraits que beaucoup d’entre vous auront du mal à comprendre… jusqu’au déclic.


Axel marqua une pause, et vit avec un léger amusement que ce cours était aussi indigeste que les autres. Ah, mais le cours sur les enchantements était parmi les plus difficiles qu’il devait traiter, mais les élèves se rattraperont avec le reste du programme qui est nettement plus intéressant – entre autre, une série de sortilège à savoir pratiquer, et un cours théorique sympathique sur les inventions de sortilèges.

Pour revenir à quelque chose de plus concret et de plus pratique, je vais vous rappeler comment on réalise un enchantement. Un enchantement, vous l’avez compris, se fait par l’harmonie des mots et des gestes. L’harmonie des mots lie l’harmonie de notre âme à celle de l’univers, c’est donc primordial. Qu’est-ce que l’harmonie des mots ? C’est le chant, les vers, la prose, la poésie, la création d’un texte qui puise dans nos émotions, dans notre corps. Les gestes accompagnes les mots, comme une danse, et leur donne leur réalité physique. Pour réaliser un bon chant, vous devez donc allier texte et gestuelle personnels, qui viennent avec l’inspiration. Le plus difficile est d’associer ceci à l’aspect pragmatique du chant. Car le chant doit dire précisément ce qu’il fait. Associer l’harmonie du texte à la précision des effets, en y ajoutant émotion, force, magie, voilà la réelle difficulté de l’enchantement.

L’incantation est par nature longue. Il faut préparer le chant à être réalisé. Je vais vous rappeler les règles pour réaliser un chant, puis ce sera le moment de vous lancer. Le chant doit être concret et précis. Avant tout. On peut réaliser un chant correct sans une énorme créativité, même si celle-ci est nécessaire pour faire des chants poussés. Mais pour le moment, je vous demanderai de vous contenter de savoir décrire ce que votre chant va faire. Ensuite, il ne faut pas lier le chant à quelque chose de physique, comme le sang, ni à quelque chose de malsain, comme la mort. De tels chants sont beaucoup trop dangereux pour des élèves. Ensuite, et c’est le plus important, votre chant est personnel, il doit puiser dans votre intimité, sans pour autant être prisonnier de votre histoire. Enfin, je dis beaucoup de choses qui ne servent à rien tant que vous n’avez pas la baguette à la main et les mots à la bouche. Vous allez donc chacun créer un chant. Rédigez le par écrit et apportez-le moi avant de le réaliser, je veux contrôler vos textes, même si ça vous coûtera un peu d’efficacité. Comme l’a dit miss Aven, on peut utiliser un déclencheur. Je vous demande de ne pas le faire, car c’est en réalité une facilité à double tranchant.

Bien, à vos plumes, je réponds bien sûr à toute vos questions. Sachez tout de même que la plupart des réponses que je vous ferai ne vous satisferont pas. Seule la pratique permet de vraiment comprendre les enchantements.


_________________

Rien n'arrête un vent qui souffle, un esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Léocadie de Dinechin
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 97
Age Roleplay + Sorts : 16 ans sorts 1 2
Date d'inscription : 27/05/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
450/450  (450/450)
Points de mana:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Enchantements : cours numéro 2   Mar 5 Juil - 11:47

Je farfouille dans mes notes. Le prof Kalyll nous à déjà donné un cours sur les chants, où est il ? Il date de janvier, ce n’est pourtant pas si loin. Je m’étale sans gène autours de moi, répartissant feuilles et brouillons dans un périmètre de plus en plus grand tout en écoutant d’une oreille distraite les interventions de mes condisciples. Certains étant plus cons que disciples d’ailleurs mais là n’est pas la question et ce n’est pas parce que ce cours à des airs de déjà vu que je dois me couper des autres. Pas folle la guêpe.

Je soupire en écoutant l’incroyable flot de paroles qui s’écoule des lèvres de notre adoré Maître Enchanteur. C’est indigeste et il obtiendrait plus d’attention de la part d’un mort à qui il murmurerait à l’oreille que de la classe à laquelle il dispense son enseignement. Quel bonheur si la magie pouvait être aussi simple que dans les livres ! Un coup de baguette magique, un ou deux mois de latin et bam, la réalité se plait à nos désirs.

Mais ce n’est pas comme ça que ça marche et on en a tous ici conscience jusqu’à l’écœurement. Une voiture ne démarre pas parce que l’on tourne le volant dans tous les sens en criant « vroom ».Il faut du carburant dans le réservoir, une clé qui fasse contact, une impulsion électrique qui provoque une explosion, une explosion qui déclenche le démarrage. Ensuite bien sûr, il faut savoir conduire.

Et la magie c’est exactement pareil. Il faut provoquer une réaction en chaîne pour arriver à un résultat dont on conserve la maîtrise. En commençant par le début. Toutes les choses ont un nom et sont affectées par un ensemble de sons familiers liées à leur essence. Les nommer correctement, c’est la rendre réceptive. Ce qui explique que les choses deviennent singulièrement compliquées et abstraites pour celui ayant un vocabulaire de base proche de celui d’un troll des montagnes.

Quand j’ai commencé à étudier la magie à Poudlard, j’ai rapidement compris trois choses : d’abord que le monde n’est pas désenchanté, il a été désenchanté, ce qui n’est pas du tout la même chose. Ensuite que le monde est réceptif et que l’on peut encore communiquer avec lui si on puise au fond de soi même et qu’enfin, ce n’est ni l’amour ni la haine qui le dirige mais l’habitude. Partant de là, j’ai cherché quel était le langage que le monde avait l’habitude d’entendre avant d’être … désactivé par les humains... ce qui est un autre problème, d’ailleurs.

Je sors enfin victorieuse de mon maelström personnel brandissant une liasse de feuilles couvert de pattes de mouches comme le dernier des Saint Graal .Je le parcours rapidement :

Spoiler:
 

Bien voilà ce qui va me permettre de ne pas sombrer dans un ennui profond. Je vais pouvoir égailler mon précédent cours de quelques exemples concrets et pourquoi pas de quelques annotations supplémentaire. Un regain d’intérêt reprend le dessus sur mon flegme quand l’enchanteur nous demande d’écrire un chant.

Ce qui me permet de compléter mon monologue intérieur par le fait que la magie fonctionne avec des langues récentes comme l’anglais ou le français mais que l’on obtiendra des résultats plus probants en utilisant les langues mortes comme le latin, le sanskrit ou le gaélique. Le runique est également particulièrement efficace, ce qui peut être intéressant si on est une bille en enchantements et sortilèges.

Je jette un regard circulaire et ce que je constate me rassure. Les autres élèves ici présents ont, eux aussi, l’impression d’être psychologiquement incompris de leur mentor, il n’y a qu’à voir la tête qu’ils font. Je pousse un nouveau soupire en sortant une feuille vierge. Dire que je pourrais être entrain de battre la campagne pour recenser la population de gnomes. D’un autre côté, je ne sais pas à quoi je m’attendais. J’ai depuis longtemps découvert à travers moult expériences diverses avariées que s’il y a un Dieu quelque part censé me rendre la vie plus douce, je ne l’intéresse carrément pas.

Prenant une profonde inspiration, je mets en route les rouages endoloris de mon cerveau pour trouver ne serais ce qu’un embryon de chant avant la fin de l’heure. Vu les nombreuses déconnections de mon cerveau vers un avenir meilleur fait de croissants pur beurre et de courses à pied dans les rues parisiennes, on n’est pas rendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Milual
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 59
Age Roleplay + Sorts : 17 ans sorts 1 2 SPE
Capacités Spéciales : Fourchelangue - Murmure glacé - Métamorphe brumée/fumée noire - Contrôle des rêves - Illusionniste - Nécroman de l'illusion
Créature : Humain possédé par un Graevoch (croque-mitaine) non révélé.
Date d'inscription : 30/03/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
1590/1590  (1590/1590)
Points de mana:
1960/1960  (1960/1960)

MessageSujet: Re: Enchantements : cours numéro 2   Mar 24 Jan - 11:48

Les chants à présent. Comme si les enchantements n’étaient pas assez complexe et ne prenaient pas beaucoup de temps, ils allaient étudiés les chants. Mais Gabriel était assez content, le cours précédent sur les enchantements, il n’avait pas voulu sans l’exprimer participé de façon démonstrative, de façon pratique alors que la, il pourrait surement mettre en vigueur tout ce que lui avait dit le professeur Kalyll.

Mais un chant ne doit pas être très différent d’un enchantement. Si on décompose le mot enchantement, on trouve le mot chant. Ce n’est juste qu’un enchantement oral dans ce cas.

Mais un point avait marqué m’esprit de Caleb, quelque chose que le professeur avait dit quelques instant plus tôt et qu’il interdisait à tous. « Il ne faut pas lier le chant à quelque chose de physique, comme le sang, ni à quelque chose de malsain, comme la mort. De tels chants sont beaucoup trop dangereux pour des élèves. ».

On peut donc utiliser les enchantements et les chants de façon agressive. De toute façon, par n’importe quels moyens, on ne puise que dans notre magie brute. Si on peut être offensif avec un sortilège, on le peut aussi avec un enchantement.


Il se mit donc, en respectant les consignes du professeur, à prendre un parchemin, une plume et de l’encre et commença à écrire. Les idées fusent, Caleb n’a qu’un objectif, détourner les interdictions du professeur pour réaliser un enchantement néfaste, pour lui prouver qu’il a tort, que de simple élève sont capables d’en réaliser. Il finit d’écrire.
Spoiler:
 


Non, il n’acceptera jamais.


Gabriel mit cette feuille de parchemin dans sa poche, en resortit une et tenta d’écrire quelque chose de mieux dans les attentes du professeur.
Spoiler:
 


Oui, c’est bien mieux.


Gabriel savait que la nouvelle version serait plus acceptable. Il l’a prit donc pour lui apporter.
Tendant la feuille au professeur, il sortit discrétement sa baguette de l’Ombre et dit :


- J’ai imaginé cet enchantement sur un chien.


Il se retourna et dit :


- Cani Sortia.
Puis-je tenté mon enchantement professeur ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axel Kalyll
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1880
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 26 ans sorts 1 2 3 4 MT1-2-3
Capacités Spéciales : ...
Créature : Humain, ou quelque chose dans le genre
Points Prestige : 8
Date d'inscription : 06/07/2009

Profil du Sorcier
Points de vie:
1960/1960  (1960/1960)
Points de mana:
2420/2420  (2420/2420)

MessageSujet: Re: Enchantements : cours numéro 2   Mar 24 Jan - 22:38

Monsieur Milual fut le premier. Merci , dit Axel en prenant le papier. Il lut attentivement le papier, et sa première réaction fut : quel est son effet ? Il dut le lire une deuxième fois pour se pencher davantage dessus.

Bien… C’est votre fierté d’appartenir à la maison des Serpentards qui est en jeu ? C’est une bonne idée. Mais je pense que vous devriez reprendre votre enchantement un petit peu. Pour l’aspect concret, il est très bien. Il décrit les effets de façon précise. Par contre, l’enchantement risque de ne pas très bien fonctionner, à cause d’un flottement dans la grammaire à la fin. Regardez.

Vous accordez ce participe…


Axel pointa « Obsédé ».

… à ce sujet.

Il désigna ensuite « tout le monde ».

Ca ne peut pas fonctionner. Concrètement, c’est le monde qui devient obsédé par le vert émeraude dans votre enchantement. Ce qui veut dire que « ton pelage change sa couleur » désigne une transformation aléatoire, alors que c’est censé être vert émeraude, je présume. Faites attention à la grammaire, c’est la précision sémantique ET grammaticale qui permet d’éviter les effets instables et aléatoires.

Reprenez ce passage et je pense que votre enchantement peut réussir. Si vous vous sentez capable de vous concentrer longtemps, je pense que quelques lignes en plus ne feraient pas de mal. Pour mieux pénétrer l’intimité de l’émotion et ajoutez quelques lignes à son propos. Vous pouvez par exemple « dire » ce qui vous pousse, vous, en tant que sorcier et enchanteur, de réaliser cet enchantement. Ca permet d’aller plus facilement puiser dans votre magie brute.





_________________

Rien n'arrête un vent qui souffle, un esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Gabriel Milual
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 59
Age Roleplay + Sorts : 17 ans sorts 1 2 SPE
Capacités Spéciales : Fourchelangue - Murmure glacé - Métamorphe brumée/fumée noire - Contrôle des rêves - Illusionniste - Nécroman de l'illusion
Créature : Humain possédé par un Graevoch (croque-mitaine) non révélé.
Date d'inscription : 30/03/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
1590/1590  (1590/1590)
Points de mana:
1960/1960  (1960/1960)

MessageSujet: Re: Enchantements : cours numéro 2   Jeu 26 Jan - 20:14


- Je vous remercie.


Dit Gabriel en récupérant sa feuille de parchemin. Il retourna à sa table accompagné du chien qu’il venait de créer. Les mots, il fallait bien accorder les mots, dire explicitement ce qui allait se produire.

Je devrais rajouter une strophe sur l’autre aussi.

Il sortit discrètement la feuille de sa poche et mit l’autre par-dessus. Se concentrant, il ne remarquait même pas que le chien uriner sur la jambe d’un élève qui n’était autre que Jinx Rowel. Lorsque ce dernier hurla de rage, il sortit sa baguette pour se venger mais fut aussitôt interrompu par Erell. Elle gâcha un moment de fantaisie, d’amusement. Mais Gabriel se recentra sur ses enchantements.

Alors …



Spoiler:
 

Hmmm je trouve ça bien .. Mais voyons plutôt ce qu’en pense le professeur. Mais avant …

Il déplaça furtivement l’enchantement débile pour découvrir la feuille de parchemin avec l’enchantement le plus intéressant à ses yeux.

Alors …



Spoiler:
 

Gabriel était satisfait. Il se fichait qu’on le réprimande, tout ce qu’il voulait c’était expérimenté l’interdit, connaitre les notions qu’on leurs inculquaient : le bien et le mal. Deux notions si présentes dans leurs sociétés alors qu’elles sont si futiles. Le pouvoir n’a d’aspect que celui qu’on lui donne, qu’il soit bien ou mal ne dépend que des personnes qui le juge comme tel. Alors Il réaliserait cet enchantement malgré tout.
Il se leva, accompagné du chien, alla au bureau et tendit le même parchemin, celui ou il transforme la couleur des poils du chien.


- Voilà professeur, je pense que comme ceci, cela devrait mieux convenir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axel Kalyll
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1880
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 26 ans sorts 1 2 3 4 MT1-2-3
Capacités Spéciales : ...
Créature : Humain, ou quelque chose dans le genre
Points Prestige : 8
Date d'inscription : 06/07/2009

Profil du Sorcier
Points de vie:
1960/1960  (1960/1960)
Points de mana:
2420/2420  (2420/2420)

MessageSujet: Re: Enchantements : cours numéro 2   Ven 3 Fév - 20:38

Mmh, vous n'avez pas du comprendre ce que je voulais dire, monsieur Roarch. Je vais corriger votre premier chant devant vous pour vous montrer ce que je voulais dire.

Axel attrapa une plume et se tourna de telle sorte que son élève puisse voir et comprendre ce qu'il faisait. Axel lu tout d'abord la première phrase.

Tu es né de couleur si banale,
Que ça t’hérisse HJ : "irrisse" n'existe pas en passant Wink le poil,
Tu aimerais changer ton apparence,
Afin que pour toi, tu es une meilleure existence.


Bon, ici, tout est clair, grammaticalement et sémantiquement. La description de la situation est très bien.

Il lut ensuite la suite.

Obsédé par le vert emeraude,
Que tout le monde croit à cette fraude,
Ton pelage change sa couleur,
Que chacun puisse être voyeur.


Là, je vous avait dit que l'articulation de la phrase n'allait pas. Synthétiquement, vous dîtes : "tout le monde étant obsédé par le vert, que tout le monde croit à cette fraude." Etrange lien ! Ensuite, vous dites : "ton pelage change de couleur pour que tout le monde le voit." La strophe n'est pas très claire, c'est ambigu sémantiquement, et pas très correct grammaticalement. Concrètement, vous dite : puisque vous êtes obsédés par le vert émeraude, on va vous illusionner, en devenant voyeur, vous penserez, par mon illusion (ma fraude) qu'il change de couleur. Je ne suis pas sûr que ce soit exactement l'effet voulu !

Voilà ce que vous avez modifié.
Axel lut encore.

Voulant le vert émeraude,
Que tous les présents croient à cette fraude


Ce que vous avez changé, c'est que ce n'est plus le monde, mais les présents, qui ne sont plus obsédés, mais mais veulent. Grammaticalement, c'est la même chose, sémantiquement, ce n'est pas très différent. Le problème, c'est que "obsédé" comme "voulant" devraient, je pense, se rapporter au chien et non à tout le monde ou à ceux présents.

Axel poursuivit la lecture.

Ton pelage change sa couleur,
Que chacun dans cette pièce, puisse être voyeur.


Là encore, pas de grands changements, donc le problème que je vous signalais tout à l'heure reste le même. Voilà une solution possible. Axel fit un première coup de baguette, des lettres disparurent, d'autres apparurent.

Citation :
Tu es né de couleur si banale,
Que ça t’hérisse le poil,
Tu aimerais changer ton apparence,
Afin que pour toi, tu es une meilleure existence.

Toi, obsédé par le vert emeraude,
Que tout le monde croit à ma fraude.
Ton pelage changeant de couleur,
Que chacun puisse être voyeur.

Vous voyez, là, j'ai seulement ajouté "toi" devant "obsédé", pour que ce soit clair, et j'ai mis "changeant" au lieu de "change" pour que les deux propositions soient liés et indépendantes grammaticalement - d'ailleurs, j'ai séparé la strophe en deux phrases. Synthétiquement, voilà ce qui est dit. Parce que tu es obsédé par le vert, que tout le monde croit à ma fraude. Parce que ton pelage change de couleur, que tout le monde puisse être voyeur. Pas d'ambiguïté.

Vous comprenez cette fois ? Vous pouvez reprendre ce passage précisément ? Ne copiez pas ce que j'ai fait, je veux vraiment que vous compreniez pourquoi ce chant n'a pas beaucoup de chance de donner l'effet escompté.

Pour la strophe que vous avez rajouté, je pense qu'il vaut mieux faire autre chose. Si vous modifiez bien la strophe ambiguë pour que ce soit clair, la strophe supplémentaire ne fait que répéter la même chose. Je pense qu'il faut mieux rajouter une strophe entre les deux de votre premier chant, en allant plus du côté de l'émotion. C'est le type de strophe qui appelle votre autorité de sorcier et celle de votre magie. Par exemple, on pourrait dire... je ne sais pas, quelque chose comme...


Axel reprit le début pour se lancer, même s'il n'était pas à l'aise avec les mots de son élève, puis improvisa quelque chose.

Tu es né de couleur si banale,
Que ça t’hérisse le poil,
Tu aimerais changer ton apparence,
Afin que pour toi, tu es une meilleure existence.

La magie est en moi et la métamorphose
Tire au plus profond de ma joie, de ma prose,
Pour te donner une fois un peu de ma gaité
C'est moi ton enchanteur qui te l'a ordonné.

Toi, obsédé par le vert emeraude,
Que tout le monde croit à ma fraude.
Ton pelage changeant de couleur,
Que chacun puisse être voyeur.


Axel s'arrêta là, pensant que l'effet ne serait pas génial, mais au moins, il serait stable et il y en aurait un.

Bon, c'est pour que vous voyez l'idée générale, je ne pense pas que cette strophe puisse fonctionner avec vous, elle est trop caractéristique de ma magie et de la façon dont je la lie avec mon chant. Mais peut-être que cela vous permettra de mieux comprendre ?

Avez-vous des questions ? Voulez-vous que je reprenne un point en particulier ? Je sais que réussir un chant est difficile, mais continuez de persévérer, c'est déjà bien.

_________________

Rien n'arrête un vent qui souffle, un esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enchantements : cours numéro 2   

Revenir en haut Aller en bas
 
Enchantements : cours numéro 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cours Numéro 2
» Cours numéro 2 : la magie noire
» [Nov.] Cours numéro 3 - années 1 à 3
» [Oct.] Cours numéro 1 : Recurvite (années 1 à 3) (terminé)
» Cours numéro 3 : Lecture des lignes de la main

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'École de sorcellerie Poudlard :: Salles de cours :: Salle de Sortilèges et Métamorphose-
Sauter vers: