AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une nuit pour di-vague et danser dans une folie aquatique [PV Corwin Jim]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Djaniah Lebrec
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1939
Age : 28
Age Roleplay + Sorts : 20 ans sorts 1 2 3 4 SPE 1
Capacités Spéciales : Elémentalisme de l'eau / Charme oral / Illusion / Enchantement / Emphrépatie sombre
Créature : Nymphe des eaux
Points Prestige : 13
Date d'inscription : 23/06/2007

Profil du Sorcier
Points de vie:
1770/1770  (1770/1770)
Points de mana:
2470/2470  (2470/2470)

MessageSujet: Une nuit pour di-vague et danser dans une folie aquatique [PV Corwin Jim]   Mer 30 Mar - 12:51

Une silhouette encapuchonée sortit du dortoir des Serdaigles. Tout le monde devait en principe dormir puisque l'horloge donnait 23h45. Pourtant, elle, ne dormait pas. Elle s'était pourtant allongée comme les autres, mais le coeur restait secoué de plein d'énergies contradictoires. Impossible de fermer l'oeil. Demeurer immobile tenait de l'exploit. Après s'être tournée et retournée dans tous les sens, mue par une agitation maladive, la fièvre était montée, une chaleur douloureuse et résonnant par tous les pores de sa peau. Les battements de son coeur menaçaient d'exploser sa poitrine sans une hésitation. Cela commençait. Cela montait. Mais elle n'aurait pas pu comprendre ni prévoir. Il y avait bien longtemps qu'elle n'avait pas été assaillit par ce type d'état. Sans pouvoir réagir, elle était déjà prise, sous emprise. Et sans même qu'elle ait eu besoin de prononcer l'incantation, une sphère bleue s'était formée, flottant à côté de sa poitrine.

Elle garda ce qu'elle portait pour dormir, c'est-à-dire en l'occurence une chemise de nuit blanche et légère. Se levant comme une louve prête à bondir, elle descendit l'escalier. Quelqu'un était assit sur le canapé de la salle commune, malgré l'heure tardive. Elle ne chercha même pas à le reconnaître. Elle était tout à coup châsseresse, vengeresse, dangereuse et animale. Tirant sa baguette d'un geste sûr, elle la pointa vers lui. Dans cet état second, elle avait le corps gonflé de magie brute, épaisse et fascinante. Elle vivait la magie avant de se vivre elle-même. Son potentiel semblait à son climax. Une attaque serait douloureuse pour qui la recevrait. Elle n'était plus maîtresse en ses lieux, la magie, ma malédiction de la magie gouvernait en reine totale et violente. On ne pouvait savoir qui de la sorcière ou de la sphère donnait les ordres
...

ARATA ERPENTE

Le sort partit vite. Le pauvre garçon se retrouva projeter sans même comprendre ce qui se passait. Une certaine jouissance de toute puissance donna une grande satisfaction à la sorcière. Elle regarda sa proie, mue d'une envie naissante de faire mal, encore plus mal. Elle avança de quelques pas, tout doucement, ne le lâchant d'un regard à la fois glacial et brûlant. Ses yeux brillaient d'une lueur étrange, de cette même lueur que la boule d'eau élémentaire. Un sourire lointain étirait ses lèvres fines. Pourquoi souriait-elle? Elle hésita un instant, non qu'elle puisse ressentir en ce moment particulier un quelconque remords, non ce qui la faisait hésiter c'était quoi lui infliger maintenant. Sans plus de réflexion, elle savait où elle voulait finir. Une idée fixe, une vraie idée fixe : l'eau. Finir dans l'eau. Ils finiraient tous les deux dans l'eau. D'un geste vif elle attrapa justement un verre contenant de l'eau et lui jeta au visage alors qu'il était encore à terre, vraissemblablement ahurit de ce qu'elle faisait. Avait-il vu son visage sous sa cape? Avait-il compris qui elle était?

Elle se mit à courir vers la fenêtre ouverte. Sans difficulté elle sauta pour tomber. Une chute lente d'apparence. Le plaisir de l'air dans les cheveux. Un air mouillé, il brouillassait et mouillassait comme toujours dans cette région. Elle se sentait bien. Une caresse humide agréable.


Aero pedia murmura-t-elle.

Et sa chute fut ralentit. Elle ne tomba pas, elle arriva au sol presque lestement. Une fois le pied nu par terre, elle se remit à courir dans une direction : le lac. Elle savait, elle sentait que lui, il la suivrait. Et c'est au lac qu'elle le noierait. Ou qu'elle se noierait. Ou qu'ils se noieraient. Elle ne savait pas bien, et c'était ce qui était exitant. Il ne lui fallut pas si longtemps pour arriver au but. Essouflée, elle ne s'arrêta pas un instant. Elle se jeta dans l'eau noire et mouvante du lac, riant aux éclats en sentant son corps se détendre. Elle était bien. La sphère élémentaire la suivait en ondulant au-dessus d'elle, émettant une lumière nouvelle comme une luciole dans la nuit noire. Lui... Viendrait-il? Viendrait-il seulement?

_________________
*Si le Destin ne mène pas à toi...?*

*... alors j'emprunterai un autre chemin.*

Héritière du Royaume de Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/Biographie-des-personnages-f
Corwin Egnis
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 347
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Emphrépathie noire - Force Accrue - Métamorphose Démon Sentinelle - Aura d'intimidation - Immunité au feu - Charme Oral
Créature : Démon Hybride
Date d'inscription : 11/03/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
1000/1000  (1000/1000)
Points de mana:
1130/1130  (1130/1130)

MessageSujet: Re: Une nuit pour di-vague et danser dans une folie aquatique [PV Corwin Jim]   Mer 30 Mar - 17:36

Impossible de fermer l’œil. Affalé dans le divan de la salle commune de sa maison, Corwin fixait les braises rougeoyantes de l’âtre, espérant gagner le sommeil par la chaleur lourde. C’était à peine s’il réussissait à formuler la moindre pensée.

Des pas légers se firent entendre dans l’escalier. Tournant la tête, il vit approcher la silhouette lentement. Trop ébloui par le feu dansant encore devant ses yeux, il ne put apercevoir que les longs cheveux dépassant du capuchon remonté.


Qu’est-ce qui lui prend de se couvrir la tête ?

Une main fine se dégagea et darda l’oisillon d'une pointe fine. Ses réflexes amoindris par la torpeur, il avait seulement comprit le geste qu’il se retrouvait propulsé hors du canapé. Atterrissant lourdement contre le sol, son souffle se stoppa net, laissant juste une plainte sourde passer entre ses lèvres. Sonné par l’impact il ne sentit que très peu le liquide lui aspergeant le visage. Ces éclaboussures le réveillèrent quelque peu. Tentant de retrouver l’air qui lui manquait, il se redressa difficilement pour voir alors son agresseur sauter par la fenêtre ouverte. Corwin ne comprit pas tout de suite, puis se leva d’un bond. Gagnant la fenêtre, il put voir alors la cape atterrir en douceur et filer vers le lac.

Tu ne vas pas t’en tirer comme ça ma grande !

Il se rua dans l’escalier, toussant bruyamment, ses poumons se remplissant de nouveau. Il courut à travers les étages, descendit le plus rapidement possible, ses mèches mouillées collant sur son front. Arrivé à l’extérieur le silence régnait. Pas âme qui vive sous la lune au zénith. Il se mit à foncer en direction du lac. Le sort reçu était puissant, et il se doutait que son lanceur en gardait sûrement en réserve, mais il n’allait pas se laisser projeter aussi facilement et comptait lui rendre la monnaie de sa pièce, s’il en était capable.

Arrivant à l’étendue d’eau sombre, fatigué de cette course, il s’arrêta et en fouilla un moment la surface du regard. Il aperçut une silhouette flottant à quelques mètres.

Je t’ai trouvée…

Il s’approcha du bord, rabattit ses cheveux presque secs, sortit sa baguette et cria à l’encontre du lac.

- Ramène-toi ! On va devoir s’expliquer !

Aucune réponse, la tâche blanche ne cessant de bouger lentement dans le liquide opaque.

- Eh je te parle !!

La silhouette se redressa alors, et un pâle rayon de lune perçant les nuages éclaira un instant la tête maintenant dévêtue du capuchon. Les traits fins et les longues mèches ondulées lui semblaient familiers. Plissant les yeux, il reconnut alors la préfète de son écusson. Béat sous la stupeur qui le prenait, il balbutia à cette vision.

- Dja…Djaniah ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/t12373-corwin-egnis-stigma
Djaniah Lebrec
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1939
Age : 28
Age Roleplay + Sorts : 20 ans sorts 1 2 3 4 SPE 1
Capacités Spéciales : Elémentalisme de l'eau / Charme oral / Illusion / Enchantement / Emphrépatie sombre
Créature : Nymphe des eaux
Points Prestige : 13
Date d'inscription : 23/06/2007

Profil du Sorcier
Points de vie:
1770/1770  (1770/1770)
Points de mana:
2470/2470  (2470/2470)

MessageSujet: Re: Une nuit pour di-vague et danser dans une folie aquatique [PV Corwin Jim]   Jeu 31 Mar - 13:06

L'eau ondulait délicatement autour du corps de la jeune femme. C'était un moment de plénitude et d'égarement vers un plaisir absolu. L'eau retrouvait l'eau. Quoi de plus naturel? Si rien ni personne n'avait coupé ce temps de pause, ce temps d'union, Djaniah se serait sans doute apaisée, tombant dans un moment d'inconscience total avant de reprendre ses esprits, se réveillant au beau milieu du lac et sans souvenirs des minutes précédentes. Ahurie et tremblante elle aurait compris qu'elle avait sombré encore une fois depuis ses seize ans. Elle aurait nagé jusqu'au rebord, secouée et serait rentrée lentement, épuisée.


Mais il l'avait suivit. Evidemment il était là, n'entrant pas dans l'eau mais hurlant suffisemment fort pour attirer son attention. Son regard bleu nuit se braqua sur lui et il fut bientôt son seul centre d'attention, le point de mire vers lequel elle tendra un bras imperturbable pour une action qui pourrait être fatale. Le ferait-elle? Cessant de nager, elle utilisa son élémentaire pour sortir de l'eau. Dans cet état elle ne faisait plus qu'un et elle n'avait besoin que de penser ce qu'elle voulait pour que l'élémentaire lui réponde parfaitement ; ce qui était pourtant encore impossible à l'accoutumée. La sphère commença à grandir, devenant une bulle à taille humaine. Elle alla épouser avec délicatesse le corps de la sorcière. Son enveloppe fluide toucha sa peau froide, s'inclina fort contre elle, si fort que la peau entra dans la bulle protectrice. Les bords étaient sufissemment fins pour qu'on puisse la distinguer. Il y avait seulement comme un voile entre Djaniah et le reste du monde. Debout dans son élémentaire, ses mains caressaient la surface de l'eau.


Il dit son nom, il le balbutia. La sphère se mit à avancer doucement, juste au dessus du lac vers lui. Lui qu'elle regardait sans chercher à le reconnaître, sans se souvenir de son prénom ni des liens qu'elle avait pu avoir quotidiennement. Elle arriva juste devant lui, toujours inaccessible mais si près. Comme une bulle de savon finit par éclater après quelques secondes d'émerveillement des enfants la regardant, la bulle élémentaire sembla disparaître. En fait elle s'était simplement ouverte, ne gardant que le socle pour les pieds de sa jeune affinitaire. Un mouvement de va et vient dans le coeur, un mouvement de mélancolie et de rage, d'envie et de haine, d'amour et de meurtre. Elle se trouvait désormais un peu au-dessus de lui, le visage du garçon à hauteur de son ventre. Elle ôta sa cape sombre qui pesait lourd sur ses épaules. Tout en blanc, elle devait apparaître vraiment étrange dans cette atmosphère et ce lieu. Elle se pencha tranquillement, sans dire un mot ni exprimer quoi que ce soit sur son visage. Elle tendit ses deux mains vers lui, caressa doucement ses joues brûlantes. Elle les descendit vers son cou, elle imagina un instant resserer ses doigts pour le sentir suffoquer. Mais elle ne s'attarda pas, elle descendit encore vers son torse afin de sentir les battements de son coeur. Elle stoppa son mouvement plusieurs minutes, sans le lâcher des yeux, simplement pour observer son comportement. Elle redescendit encore, s'accroupissant pour saisir ses deux mains. Elle lui offrit son plus beau sourire, puis attira un peu ses mains vers elle afin qu'il la rejoigne sur le sol d'eau élémentaire. Elle savait ce qu'elle voulait. Il avait répondu à la poursuite, il répondrait sans doute aussi à sa demande. Elle le voulait.

_________________
*Si le Destin ne mène pas à toi...?*

*... alors j'emprunterai un autre chemin.*

Héritière du Royaume de Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/Biographie-des-personnages-f
Corwin Egnis
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 347
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Emphrépathie noire - Force Accrue - Métamorphose Démon Sentinelle - Aura d'intimidation - Immunité au feu - Charme Oral
Créature : Démon Hybride
Date d'inscription : 11/03/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
1000/1000  (1000/1000)
Points de mana:
1130/1130  (1130/1130)

MessageSujet: Re: Une nuit pour di-vague et danser dans une folie aquatique [PV Corwin Jim]   Jeu 31 Mar - 15:41

Un halot bleuté l’entoura, liant les courbes longilignes dans une fine bulle. Sa tête émergea, sa poitrine, sa taille, le haut de ses cuisses, pour s’élever complètement à quelques centimètres de la surface. L’opercule l’enveloppant éclata pour ne plus être qu’un disque azur, transportant Djaniah vers la rive. Elle s’approchait, encore, et encore, réduisant leur éloignement au plus qu’il était possible. Les pieds nus s’arrêtèrent, les yeux glacés de la préfète dominant l’oiseau.

Elle…elle n’est pas comme d’habitude.

Corwin, qui avait observé la scène stupéfait, ne trouvait rien à dire et demeurait bouche bée devant la jeune femme qui s’accroupit alors. Ses mains se tendirent, ses doigts froids allant caresser doucement ses pommettes rougies par l’effort. Ils descendirent lentement, s’enroulant autour de son cou, ses clavicules, le regard anormalement bleu ne cessant de le fixer. Le touché mordant continua sa descente, allant s’attarder sur les pulsations rapides et battantes de son cœur. L’oiseau sentait sa respiration se saccader. Le froid le pénétrant bleuit ses lèvres, le pourtour de ses yeux, surexposant de lourds cernes et les iris verdâtres. Une vapeur blanchie de fraîcheur s’échappait de sa bouche, trébuchant sur les lèvres de Djaniah.

Il sentit alors les doigts l’attirer, le faire avancer tandis qu’elle, reculait. Fasciné par la danse liquide agitant le regard de son ainée, son pied effleura le bord du lac, puis s’y enfonça, l’eau étonnamment douce lui accaparant la cheville. L’autre le rejoignant, il avança sans hâte, se retrouvant bientôt immergé à moitié. Baissant les yeux et voyant l’eau venir laper ses hanches, l’insolite de la situation le frappa et il sortit soudainement de sa torpeur.
Lui saisissant le bras, il cessa sa progression et scruta le visage souriant lui faisant face, le dominant toujours.


- Djaniah…qu’est-ce…qu’est qui t’arrive …?

La voix tremblante se fit murmure dans la plénitude profonde du silence les englobant. Il se sentait chavirer. Il s'était presque noyé dans le regard de sa soeur aigle. Elle n'était pas dans son état normal, et il se doutait que cette attitude était le fruit du sort qu'elle lui avait jeté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/t12373-corwin-egnis-stigma
Djaniah Lebrec
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1939
Age : 28
Age Roleplay + Sorts : 20 ans sorts 1 2 3 4 SPE 1
Capacités Spéciales : Elémentalisme de l'eau / Charme oral / Illusion / Enchantement / Emphrépatie sombre
Créature : Nymphe des eaux
Points Prestige : 13
Date d'inscription : 23/06/2007

Profil du Sorcier
Points de vie:
1770/1770  (1770/1770)
Points de mana:
2470/2470  (2470/2470)

MessageSujet: Re: Une nuit pour di-vague et danser dans une folie aquatique [PV Corwin Jim]   Dim 3 Avr - 9:34

Il avait accepté d'avancer sans une hésitation, s'enfonçant dans l'eau noire et glaciale du lac. Mais il n'y aurait eu aucun intérêt à ce qu'il se laisse faire béatement et sans revendiquer quoi que ce soir, devenant simple objet entre ses mains. Il devait résister un petit peu, oh juste un petit peu pour que la partie soit belle et que le gagnant soit réellement vainqueur. Djaniah frémit lorsqu'il s'arrêta tout à coup pour lui saisir le bras et lui demander ce qui lui arrivait. Un frémissement de plaisir à n'en pas douter. Décidemment ce garçon lui offrait les réponses qu'elle désirait. Il était tout simplement parfait. Ce serait avec bonheur qu'elle irait jusqu'au bout avec lui. Elle se dégagea le bras qu'il tenait. Les règles du jeu c'était elle qui les fixait, l'oisillon devrait le comprendre. Elle acolla ensuite ses doigts sur sa bouche pour lui intimer de garder le silence. Elle-même se refusait à toute parole. Elle s'assit sur son élémentaire, laissant ses pieds et ses molets entrer dans l'eau. De cette manière elle était maintenant à la même hauteur que le serdaigle. Elle n'avait pas enlevé ses doigts des lèvres du garçon, elle aimait bien ce contact.

Depuis peu, la sorcière avait découvert une facette nouvelle à l'élémentalisme de l'eau : le pouvoir de l'illusion. Elle en avait en effet crée une à ses dépends et sans le moindre contrôle avec Axel. Prise au piège à l'intérieur, elle avait finit par s'évanouir d'épuisement. Son aîné lui avait expliqué après-coup ce qu'il venait de se passer et l'étendue du pouvoir qu'elle venait de toucher. Créer une illusion parfaite, quasi réelle allant jusqu'à pouvoir mêler vue, son, toucher et olfaction. Mais c'était trop récent pour qu'elle puisse encore maîtriser la capacité. Elle devait la travailler sous un oeil attentif de son professeur. Cependant, cette nuit était particulière. Parce que cette nuit c'était l'élémentaire qui s'exprimait, et l'élémentaire était l'illusion. Ce qui était impossible pour la sorcière à l'heure actuelle, devenait naturel et simple à cet instant. Sans même réfléchir, elle ferma les yeux. Créer une illusion n'était pas une action anodine malgré tout.

Je ne veux pas une illusion, je veux une réalité, ma réalité, notre réalité...

Pour que le décors se mette en place il fallait beaucoup d'énergie à la sorcière, d'autant qu'il y avait quelqu'un à inclure dans son illusion, ce qui rendait l'opération plus complexe. Djaniah, gardant ses yeux bien fermés, approcha doucement son visage vers l'oisillon. Elle colla ses lèvres à ses doigts qu'elle avait laissé sur la bouche masculine. Il fallait qu'il se laisse faire. Elle glissa ses doigts pour laisser ses lèvres toucher les siennes. Un simple contact, pas de baiser. Elle pouvait sentir son souffle chaud sur son visage. Elle alla entrêmeler ses doigts aux siens. Ce qu'elle cherchait était simple : elle avait besoin de lui pour créer son monde, leur monde. Le contact avec son corps et ses émotions lui offrait la plus pure et la plus puissante des sources d'énergie. Elle ressentait les palpitations de son coeur, la chaleur dans ses veines, le tohu-bohu de ses sensations et tout cela nourrissait la sorcière pour le prendre au piège jusqu'à ce qu'il ne puisse plus lui échapper.

Ce fut d'abord un éclat de rire qu'ils purent entendre. Un éclat de rire enfantin. Puis il y eu un appel amusé de cet enfant à quelqu'un d'autre. Petit à petit des voix se superposèrent, dans un joyeux mélange. Une musique de fête bretonne leur parvenait aux oreilles. Derrière ses paupières closes, Djaniah pu voir la luminosité changer. Elle attendit cependant avant de rouvrir les yeux, de se sentir assez forte pour se séparer de sa victime afin que l'illusion ne vole pas en éclat. Quelques secondes passèrent. Djaniah recula son visage et ouvrit les yeux. Un sourire merveilleux illumina alors son visage. A la place du lac et sur toute sa dimension s'étandait la forêt de Brocéliande. Il faisait grand jour, avec un soleil absolument splendide. Une fête était à son comble, les gens étaient habillés richement, la musique entraînait les danseurs. Tout le monde semblait heureux et s'amusaient. Au centre, un berceau paraissait être le centre d'attention de chaque invité. Autour courrait joyeusement une petite fille derrière un louveteau
.

Ma ! Ma !

Et elle tomba à la renverse dans un éclat de rire pendant que le louveteau se jetait sur elle pour lui lécher la figure déjà pleine de chocolat. Voilà encore un souvenir qui se réveillait avec l'illusion alors que Djaniah avait perdu mémoire de ces années en compagnie de Maël... Elle re-dirigea son regard vers son compagnon. Elle se leva, il ne devait plus voir ni le lac ni sentir l'eau dans laquelle il se trouvait pourtant toujours. Elle le regardait pour voir s'il était pris dans ce monde. Elle lui repris les mains et pencha sa tête jusqu'à frôler son oreille. Heureuse, elle accepta de parler.

J'ai envie de danser...

Murmura-t-elle.
Plaçant ses mains sur elle sans lui laisser les choix, elle était prête à valser au milieu de Brocéliande et au milieu du lac. Elle ne savait pas encore où leurs pas de danse les mèneraient. Ils verraient. Elle ne pouvait pas mourir noyée. Pas elle, en tout cas.

_________________
*Si le Destin ne mène pas à toi...?*

*... alors j'emprunterai un autre chemin.*

Héritière du Royaume de Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/Biographie-des-personnages-f
Corwin Egnis
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 347
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Emphrépathie noire - Force Accrue - Métamorphose Démon Sentinelle - Aura d'intimidation - Immunité au feu - Charme Oral
Créature : Démon Hybride
Date d'inscription : 11/03/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
1000/1000  (1000/1000)
Points de mana:
1130/1130  (1130/1130)

MessageSujet: Re: Une nuit pour di-vague et danser dans une folie aquatique [PV Corwin Jim]   Dim 3 Avr - 20:56

Les lèvres froides touchèrent celles brûlantes de l’oiseau. Il ne s’agissait d’un baiser, mais d’un contact beaucoup plus diffus. Les doigts de Djaniah se glissèrent entre les siens, laissant s’écouler des flots fins et puissants d’énergie à travers son corps. Son pouls battait rapidement dans ses tempes. Il ne s’était pas trompé quant à la force de son ainée ; il la sentait le parcourir de tout son long, déversant la beauté de l’inconnu en lui. Ce contact était…magique.

Ses paupières s’abaissèrent. Un fond clair se dessina autour de lui, des rayons chauds le brûlant presque après le froid mordant du lac. Il entendit des cris joyeux aux alentours. Un parfum boisé s’éleva, lui chatouillant doucement les sens. Les mains se détachèrent. Ouvrant les yeux, le visage radieux, chaleureux de Djaniah lui faisait face, contrastant avec l’image froide qu’elle lui avait laissée sur le lac. Il parcourut, fasciné, le lieu dans lequel ils se trouvaient à présent : des arbres majestueux aux racines noueuses, leurs feuilles mordorées nimbant l’herbe grasse de reflets lumineux. Les oiseaux gazouillant à tue-tête le printemps. Tournant son regard, il vit qu’une fête battait son plein, la musique coulant à flot, les danseurs virevoltant de toute part. Les femmes en costume, vraisemblablement d’origine bretonne, chantaient et volaient sur les airs entraînant.
Une petite fille s’agitait non loin d’eux, courant après un jeune loup, s’amusant à le taquiner de caresses aimantes. Ils tombèrent tous les deux, le rire clair de la fillette se répercutant aux oreilles de l’oiseau.

Il était ému. Il n’avait pas connu de tels moments d’ivresse et de joie depuis longtemps. Non qu’il n’était pas heureux avec James, loin de là, mais ici, en présence de ces personnes, de la jolie demoiselle au minois radieux, de toute cette…beauté, les mots lui manquaient. Une image fugace de sa mère lui traversa l’esprit, un matin d’été, une promenade dans le parc. Les larmes lui montèrent aux yeux, les rendant brillant d’un sentiment qu’il avait trop longtemps mis de côté.

Djaniah se releva, lui soufflant son désir de danser. Elle se saisit de ses mains tremblantes, les positionnant de manière suggestive à la danse sur le point de commencer.
La joie de Corwin montant de plus en plus, se muant en sensation de pur bonheur, prit le pas sur toutes ses pensées. Il se rapprocha de sa compagne, lui offrant un sourire rayonnant.
Leurs yeux brillaient d’éclats ocre sous le toucher ardent du soleil au zénith.
Il plongea son regard dans celui de sa partenaire.


- Je serais ravi de danser avec toi Djaniah.

Son sourire s’élargit, et il commença à bouger. Il la guidait, sa main serrant sa hanche, leurs pas suivant le rythme de trois, s’approchant des autres danseurs. Ils passèrent près de la fillette et du louveteau. Corwin lui adressa un clin d’œil, recevant un sourire radieux en retour. Il reporta son attention sur la jeune femme qu’il tenait. Ils se retrouvèrent bientôt au milieu des regards. Le pied léger, Djaniah semblait flotter pendant que l’oiseau la faisait tourner, la récupérant pour valser de plus belle. La musique les emportait, ne laissant place qu’aux éclats d’enivrement, au partage de ce moment unique, sous la voûte pailletée des bourgeons en fleurs et le vent chaud, intensifiant les frissons de plaisir parcourant la peau du garçon.

Il se sentait bien. Il ne pensait plus à rien, sinon à faire tournoyer la chevelure ondoyante dans les airs. Presque un rêve. Il se rapprocha d’elle et, touchant presque son oreille du bout des lèvres, lui parla d’une voix envoûtée.


- Djaniah…Merci.

Il la fit tournoyer un instant, puis s’approcha de nouveau.

- Je sens que tu y es pour quelque chose, et je te remercie de me faire vivre cela…C’est juste...plus que magnifique. Je n’ai pas ressenti un tel bonheur depuis longtemps…

Il se recula, déposa un léger baiser sur sa joue, puis se concentra à nouveau sur leur danse, sans lâcher son regard. Il voulait que ce moment dure. Encore…et encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/t12373-corwin-egnis-stigma
Djaniah Lebrec
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1939
Age : 28
Age Roleplay + Sorts : 20 ans sorts 1 2 3 4 SPE 1
Capacités Spéciales : Elémentalisme de l'eau / Charme oral / Illusion / Enchantement / Emphrépatie sombre
Créature : Nymphe des eaux
Points Prestige : 13
Date d'inscription : 23/06/2007

Profil du Sorcier
Points de vie:
1770/1770  (1770/1770)
Points de mana:
2470/2470  (2470/2470)

MessageSujet: Re: Une nuit pour di-vague et danser dans une folie aquatique [PV Corwin Jim]   Jeu 7 Avr - 21:46

Le jeune Serdaigle offrit la plus belle réponse à Djaniah. Elle n'avait qu'à lui mettre ses mains encore juvéniles sur son corps pour qu'il la fasse danser comme jamais on ne l'avait fait danser. En réalité, elle avait très rarement dansé avec un cavalier. Son père était peu adepte. Seul son parrain l'avait parfois fait tournoyer, surtout quand elle était plus jeune. Elle se souvenait des moments à rire en ayant la tête sans dessus dessous à force de tourner jusqu'à ne plus pouvoir tenir droite sans aide. Cela datait de combien de temps... ? Plus de six ans au moins. C'était avant Poudlard.

Dans les bras de Corwin, elle sentit affleurer les souvenirs et les émotions qu'elle avait ressentie des années auparavant. Sous ses mains, son corps reprenait doucement de la profondeur, de l'épaisseur, de la vie tout simplement. Ses pas se rappelaient de la valse qu'ils dansaient. Et pour la première fois la sorcière retrouva une étincelle de conscience. Elle fixa son regard dans le sien et ce fut tout à coup complètement différent. La Djaniah froide et calculatrice perdait du terrain contre la vraie, pleine d'émotions et de gentillesse. Elle fut comme piégée par les yeux de son cadet, dont elle découvrit la beauté. Elle ne savait pas ce qu'elle faisait là. Comme on appuyerait sur "pause", l'élémentaire venait de se déconnecter sous le coup et l'influence de la sensation que lui procurait cette danse. Djaniah dansait, gagnée par le bonheur de simplement danser avec quelqu'un qui la guidait sans peur ni mauvais dessein. Il était là, presque contre elle et pourtant leur contact ne visait à aucune séduction. Ils semblait ici pour partager quelque chose d'unique, un moment magique, secret, qui les lierait sans doute au plus profond de leur coeur.

Ce n'est pas possible... Je suis en train de rêver? J'espère ne pas me réveiller tout de suite.

Il s'approcha à son tour pour la remercier. Elle éclata d'un rire joyeux. L'euphorie fut pourtant de courte durée malheureusement...

Puis, petit à petit elle se souvenait de sa journée. Elle se souvint de la souffrance la plus terrible dont elle avait pu être parcourue alors que l'autre, cet autre, avait volé son corps et son coeur pendant que Jimy en perdait toute essence. Le teint de la sorcière devint d'une paleur morbide. La seule pensée à l'après-midi manquait de lui décrocher le coeur pour partir vers un évanouissement apaisant. Torturée de l'intérieur, coupable et blessée d'une douleur sans nom. Ses yeux se brouillèrent, les larmes pressant à la frontière de ses cils. Au beau milieu de ce flou nouveau, le visage de Corwin possédait cette douceur. Et avec son regard tendre il avait tout d'un ange.


C'est toi que je remercie! Corwin...

Elle le serra dans ses bras, sans savoir vraiment pourquoi elle le faisait. Elle ferma les yeux pendant cette longue étreinte et se remit à murmurer :

Merci... Je rêve, je sais que je rêve mais c'est si beau... Je ne sais pas pourquoi... Pourquoi toi? On ne se connait même pas... Mais tu es là... Merci, merci, merci. Je promets de ne pas oublier ce rêve... Tu es un ange, mon ange...

Et dans ses bras, par son contact, la douleur s'apaisait un peu. Elle respira doucement pour calmer les battements de son coeur. Tout à coup quelque chose d'étrange tarauda son esprit. Elle était encore tout contre son ange, le visage perdu dans son cou comme une petite fille se réfugie loin d'un danger, mais elle sentait une chose étrange. Une impression de mouillé. Plus que ça même. Une impression d'eau lapant ses hanches. Elle s'écarta brutalement pour regarder vers le sol. Elle ne voyait que le sol verdoyant de Brocéliande. Une peur insidieuse monta. Elle se mit à taper de la main. Les gens qui la regardaient devaient la prendre pour une folle. C'était peut-être ce qu'elle devenait d'ailleurs... Mais la peur se transforma en horreur lorsqu'elle vit apparaître des goutelettes d'eau sous son action. Elle frappait ce qui semblait être de l'air et de l'eau les éclaboussait?

Ce n'est pas possible... Ce n'est pas possible...

De l'horreur, de l'angoisse dans ses yeux. Ce n'était pas possible, n'en avait-elle pas suffisemment de coups pour cette journée? Elle sentait que quelque chose lui échappait. Et elle sentait aussi que cela devait venir d'elle. Quelque chose en elle lui échappait. Et Corwin n'était pas un rêve... Ils n'étaient pas dans un rêve...

_________________
*Si le Destin ne mène pas à toi...?*

*... alors j'emprunterai un autre chemin.*

Héritière du Royaume de Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/Biographie-des-personnages-f
Corwin Egnis
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 347
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Emphrépathie noire - Force Accrue - Métamorphose Démon Sentinelle - Aura d'intimidation - Immunité au feu - Charme Oral
Créature : Démon Hybride
Date d'inscription : 11/03/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
1000/1000  (1000/1000)
Points de mana:
1130/1130  (1130/1130)

MessageSujet: Re: Une nuit pour di-vague et danser dans une folie aquatique [PV Corwin Jim]   Lun 11 Avr - 21:10

Leur étreinte était douce, envoutante. Ses cheveux odorants laissaient une saveur dont se délectait Corwin. Il était heureux, et ne souhaitait pour rien au monde que cet instant s’arrête. Il avait retrouvé la légèreté de la paix, Djaniah lui embaumant le cœur d’un voile de tendresse. Le vent venait les enlacer, les couvrir d’un souffle chaud. Elle l’avait appelé son « ange ». Il la serra un peu plus fort, désireux de la protéger de tout.
Mais il la sentit se crisper. Il pensa un instant que leur enlacement la mettait quelque peu mal à l’aise, mais baissant le regard, il la vit agit la main, comme si elle tentait de toucher quelque chose d’invisible à ses yeux.

L’oiseau fronça les sourcils, observant le comportement de la préfète, circonspect devant sa mine changeante. Djaniah semblait apeurée, angoissée par ce qu’elle essayait de distinguer. Il l’entendit murmurer, sa voix répétant que « ce n’était pas possible ».
Corwin s’écarta et la tint à bout de bras, regardant la jeune femme avec anxiété. Son visage avait perdu sa gaieté, laissant place à des traits affolés. L’oiseau ne savait ce qui l’agitait, mais l’heure n’était plus à la danse. Il jeta un regard aux autres personnes les entourant. Personne ne semblait remarquer le changement d’attitude de sa partenaire à part lui.
Il ouvrit la bouche et murmura à son encontre.


- Eh Djaniah… Qu’est-ce qu’il t’arrive ? Tu n’as pas l’air bien…

Il posa ses mains contre ses joues, montant en température. La finesse de ses traits était crispée sous l’assaut d’un sentiment d’inquiétude, semblant la gagner de plus en plus. Complètement perdu et désemparé, il ne savait comment réagir, comment la ramener à un certain calme.

Qu’est-ce qui ne va pas Djaniah ?

- Je suis là ! Eh ! Regarde-moi… Je suis là ! Calme-toi il ne va rien t’arriver tu es en sécurité. Viens…

Il lui avait parlé doucement, essayant tant bien que mal de la rassurer. Il la serra contre lui, lui caressant la tête tendrement, puis l’emmena prés d’un arbre, la faisant s’asseoir contre le tronc doré. Il s’accroupit devant elle, continuant de regarder le doux visage avec crainte, préoccupé de voir la belle dans un tel état. Il plaça derrière son oreille l’une des longues mèches brunes tombant devant ses yeux. Tout ce qu’il désirait à l’instant, était que sa dame ne soit plus habitée par les tourments qui semblaient l’agiter. Il ne pouvait pas supporter de la voir si mal. Etrangement, un certain fil les avait reliés lors de la danse, et il le sentait se détendre, comme s’il allait la perdre à tout moment.
Apeuré par cette idée, il s’assit à son côté, passa un bras autour d’elle et la berça, lui parlant tout bas, tentant désespérément de la réconforter.


- Si tu le souhaites, je serai ton petit ange… Je serai là quand tu n’iras pas bien, je serai là quand tu auras besoin que l’on te tienne la main… Tout ira bien Djaniah. Je t’en fais la promesse…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/t12373-corwin-egnis-stigma
Djaniah Lebrec
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1939
Age : 28
Age Roleplay + Sorts : 20 ans sorts 1 2 3 4 SPE 1
Capacités Spéciales : Elémentalisme de l'eau / Charme oral / Illusion / Enchantement / Emphrépatie sombre
Créature : Nymphe des eaux
Points Prestige : 13
Date d'inscription : 23/06/2007

Profil du Sorcier
Points de vie:
1770/1770  (1770/1770)
Points de mana:
2470/2470  (2470/2470)

MessageSujet: Re: Une nuit pour di-vague et danser dans une folie aquatique [PV Corwin Jim]   Mer 20 Avr - 16:39

Le teint livide, Djaniah semblait proche de l'évanouissement. Le goût et l'odeur de la peau de cet Autre lui revenait avec violence dans la bouche et le nez. Elle pouvait presque entendre sa voix, sa voix si semblable à celle de Jimy. Sa voix murmurer des mots qu'elle avait reçue en plein coeur comme un poison des plus mortels. Susurés ils avaient semblés tellement beaux et tellement vrais... Mais ils n'avaient été qu'une arme de séduction dévastatrice. Elle se mit à trembler fiévreusement. Son petit ange était inquiet, il la saisit de plus belle, passa ses mains sur ses joues, et finit par aller l'asseoir contre un arbre. Il se posa à ses côtés pour la bercer tendrement. Elle aurait voulu fermer les yeux et se calmer, s'endormir contre lui pour toujours, peut-être. Mais sa respiration devenait de plus en plus saccadée comme si elle suffoquait soudainement. Une vague de froid intense la submergea, partant de ses pieds jusqu'aux épaules. Comme si elle se trouvait dans un bain d'eau glacé dont seule sa tête n'était pas immergée.

Promets-moi, promets-moi...

Elle ne savait plus ce qu'elle voulait qu'il promette. C'était une demande trop grande pour une seule personne. Elle lui demandait tout d'une certaine manière. Balbutiant, sa main droite s'était instinctivement accrochée au tee-shirt de son ange comme pour ne pas tomber ou ne pas risque d'être laissée tombée.

Ne me laisse pas... J'ai si peur...

Il fallait des événements particuliers pour que la jeune préfète révèle sa peur, même à un proche. Jusqu'à présent et en toute situation elle avait gardé à l'esprit les maîtres mots que lui avait enseignée Noxis : calme, réflexion et persévérance. Pourtant à ce moment là les mots de ses mentors semblaient extrêmement loin. Tout lui semblait extrêmement loin. Tout, sauf lui. Le contact avec Jimy paraissait comme rompu après cette blessure. Le visage paisible de son frère restait trop flou et immatériel. Le lien à Axel avait perdu toute consistance. A part l'ange, il n'y avait personne. En réalité ce n'étaient pas les liens et les autres qui perdaient de la consistance, c'était Djaniah elle-même. Elle se sentait devenir vide, froide, plongeant dans un gouffre noir et profond pour abandonner toute matérialité. Elle se mit à pleurer à chaude larme, comme rarement elle avait pleuré. Tandis que les perles d'eau salées coulaient le long de ses joues, ne prenant pas le temps de s'étirer sur ses joues, l'univers oscilla. Oui l'univers. Enfin l'univers qui venait d'être crée par son élémentaire. Ce fut comme une fissure au milieu de deux parties : le décors de Brocéliande peuplé venait d'être coupé par un trou béant par lequel on ne voyait pas grand chose. Sur les côtés c'étaient la forêt et le soleil, les gens et la musique ; au centre la nuit froide, l'eau du lac et le noir de la mort. L'illusion de l'élémentaire allait s'évanouir parce que Djaniah avait recouvré ses esprits. En tournant la tête vers la gauche, là où la fillette et le louveteau jouaient jusqu'à présent, on pouvait les voir, figés comme des statues, perdant peu à peu leur couleur, devenant cendre noire jusqu'à ne plus exister. L'ensemble du décors se mit à subir cet effet. Pendant que l'illusion se détruisait, une migraine monta brutalement à la tête de la sorcière. Bientôt même pleurer lui provoquait une douleur intense. Elle ne voyait plus Corwin, elle ne voyait plus l'univers décliner, le lac se matérialiser. Elle ne pouvait que fermer les yeux, complètement centrée sur la douleur à sa tête. Elle montait encore, montait. Jusqu'au point de l'insupportable. Elle lâcha l'aiglon pour se tenir les tempes. Elle finit par se mettre à hurler en se relevant brusquement.

NOOOOOOOON !!!
CA SUFFIT !!!


Mais la douleur ne s'arrêta pas. Elle continua à monter. Proche de l'inconscience, elle rouvrit les yeux pour saisir la main de Corwin. Puis elle sombra dans le noir, tombant à la renverse et l'entraînant avec elle dans le gouffre de l'eau.

Je m'occupe de toi, je m'occuper de toi, rendors-toi ma petite chérie...


Murmura l'élémentaire à son élue. Djaniah hors jeu, l'élémentaire pouvait reprendre le contrôle partiellement. Ainsi, elle demeurait inconsciente, et donc sa puissance était nettement affaiblie. D'autant que dans cet état, elle était aux prises avec des images et des souvenirs puissants qui s'imposaient à l'élémentaire. Dans un soubressaut, Corwin pu voir réapparaître des lambeaux de l'illusion tandis qu'il plongeait aux tréfonds du lac. Mais cette fois, les personnages ne pouvaient pas bouger. Il n'y avait plus de musique, plus de mouvement, plus d'odeur ni de toucher. Ce n'était plus qu'une image immatérielle et partielle. Des nouveaux personnages avaient été ajoutés à ce tableau mort : Jimy étandu, l'Autre debout, Lilian au loin, Axel aussi. Semblant survenir de nulle part, une couleur rouge se mit à couler sur Jimy, le teintant de façon morbide. Il ne bougeait toujours pas. Il ne bougerait pas de toute façon. C'était maintenant un tableau noir avec juste Jimy en rouge.

_________________
*Si le Destin ne mène pas à toi...?*

*... alors j'emprunterai un autre chemin.*

Héritière du Royaume de Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/Biographie-des-personnages-f
Corwin Egnis
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 347
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Emphrépathie noire - Force Accrue - Métamorphose Démon Sentinelle - Aura d'intimidation - Immunité au feu - Charme Oral
Créature : Démon Hybride
Date d'inscription : 11/03/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
1000/1000  (1000/1000)
Points de mana:
1130/1130  (1130/1130)

MessageSujet: Re: Une nuit pour di-vague et danser dans une folie aquatique [PV Corwin Jim]   Mer 27 Avr - 19:02

Le corps fin entre ses mains trembla. Loin des frémissements qui avaient parcouru cette peau si claire quelques minutes auparavant, des spasmes violents agitèrent Djaniah, plus fragile que jamais. Elle transpirait l’inquiétude, la peur d’un manteau invisible, désireux d’envelopper doucement ses épaules. Elle s’accrochait désespérément au jeune aigle, crochetant son pull pour ne pas tomber, dans des limbes qu’elle seule semblait percevoir.
Le cœur de l’oiseau battait au rythme des sanglots, rapides, effrénés, cahotant le souffle de sa préfète. Il avait mal pour elle, bien qu’il ne sache de quelle peine elle était victime. La cajolant, caressant ses cheveux et séchant ses larmes pour tenter de la calmer ne serait-ce qu’un temps, là était alors la seule préoccupation du serdaigle.

Mais la musique s’atténua, disparaissant et plongeant le bois dans un silence glauque, déchiré par les pleurs de la jeune femme. L’endroit si attrayant, rempli de rires et des cris joyeux de la petite quelques instants auparavant, était devenu oppressant, lourd de peine. La tristesse de Djaniah l’envahissait, l’assaillait de part en part, annihilant la joie qui l’habitait. Le temps de la danse était révolu, et un froid intense s’insinua en lui. Le vent chaud laissait place à une bise glacée, humide, mordant ses chairs. Jetant des regards affolés autour de lui, ne cessant de serrer la fille dans ses bras, Corwin vit les arbres les plus proches disparaitre, un à un. Les plus reculés se tintèrent de noir et de bleu sombre. Le ciel s’obscurcit, le soleil se mua en disque blanc, caché de quelques nuages effilés. Une rumeur lui parvint, comme un clapotement léger, tintant à ses oreilles. Une sensation désagréable de mouillé le gagna. Baissant les yeux, il vit ses jambes traîner dans une eau noire et froide.

Soudain tiré de sa torpeur, l’oiseau se remémora le lac, l’étrange attitude de Djaniah. Ils se trouvaient tous les deux sur le disque d’azur, leur corps à moitié immergé. Elle, à moitié allongée contre son torse, tremblante, souffrante, les pieds et les bras plongés dans l’élément liquide. Et lui, soutenant le corps alors tout frêle de son ainée, perdu dans des tourbillons d’anxiété qu’elle lui avait transmis.
Ils avaient flotté, à présent à des mètres du bord.


Elle m’a sans doute tiré pendant ce rêve…

Il ne savait en fait pas exactement s’il s’agissait d’un rêve, ou d’une profonde illusion créée par la Serdaigle. Ce dont il était sûr, c’est que l’état de joie intense l’avait bel et bien quitté, pour laisser place à une peur colossale de perdre Djaniah, et de se perdre lui-même.

Sa voix déchira alors le silence, aigue et perçante, portant tout son apeurement, toute cette anxiété qui s’était emparée d’elle dans la forêt. La fille se redressant, Corwin la lâcha, observant décontenancé le visage hurlant, criant à s’en casser la voix.
Elle saisit alors sa main, et entraîné soudainement par son poids, il fut attiré dans l’eau, coulant comme un plomb avec la belle le tenant.

Le lac était gelé, et cette sensation de froid intense lui vrillait le crâne, hérissant, durcissant son épiderme. Descendant lentement, des bribes de leur rêve le gagnèrent. Les algues firent de nouveau place aux grands arbres, à l’herbe grasse sur laquelle ils avaient dansé. Mais cette fois, la musique ne résonnait plus. Toute essence de vie semblait avoir été retirée à la scène autrefois idyllique. Djaniah et lui se tenaient côte à côte, face à de nouvelles personnes, amenées ici par la jeune femme. Corwin reconnut le professeur Kallyl, un garçon aux traits semblables à ceux de Djaniah, et les deux derniers.


James… ? Jimy ??

Bien qu’il ait pu les confondre, il reconnut néanmoins sur l’instant son aimé, debout et dominant Jimy, allongé contre le sol. Une sensation bizarre gagna l’oiseau en voyant ces deux êtres semblables en apparence, et pourtant si différents. Il avait été si proche de Jimy à un moment, pour ne plus jamais le revoir, et se prendre d’amour pour son double maléfique, représentant sans nul doute la plus dangereuse personne vivant à Poudlard. Et pourtant.
Une couleur pourpre gagna la scène, et se mit à couler sur le bon étendu. Mais Corwin demeurait fixé sur l’image de James.


Quelque chose ne va pas…

Ce sang apparu soudainement n’était pas là par hasard, et l’angoisse le gagna. Mais il reprit ses esprits. Cette fois, l’illusion ne l'avait pas gagnée totalement, et un gargouillis sortit de sa bouche lorsqu’il voulut crier. L’image bascula encore, et il se retrouva au fond du lac, à quelques mètres de l’air qui leur manquait.

Non !

Saisissant le corps inerte de Djaniah, il la serra contre lui, et tapa du pied contre le sol boueux, baigné de la lumière crue de la Lune. Battant furieusement des pieds, sa tête perça la surface. Il aspira goulument l’air bienvenu, reprenant son souffle et crachant l’eau ayant commencé à s’infiltrer dans ses poumons. Il entreprit alors de tirer la fille inconsciente, de la ramener vers la terre ferme. Les membres engourdis par l’eau glacée, il avançait difficilement, mais ne s’arrêta pas. Il buvait la tasse, toussant et expulsant constamment le liquide froid de sa bouche. Il finit enfin par sentir une rocaille sous son pied, et put enfin se redresser, émergeant à moitié. Portant tant bien que mal le corps de Djaniah dans ses bras, il traversa les derniers mètres les séparant de la berge, et la laissa finalement retomber sur un lit de feuilles et de sable mouillé, bordant le rivage.
Sans ménagement, il la poussa sur le dos, et entreprit d’appliquer les quelques notions de massage cardiaque qu’on lui avait inculqué. Appuyant fermement contre le cœur de Djaniah, apportant de l’air à sa bouche, des perles commençèrentt à rouler le long des joues déjà humides du garçon. Il ne voulait pas la perdre. Il criait, sa voix enrouée de sanglots lourds, et la peur le prenait aux tripes, profondément.


- Réveilles-toi Djaniah ! Allez ! Mais réveilles-toi bord*l !!! S'il te plaît!! S'il te plaît...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/t12373-corwin-egnis-stigma
Jimy Raven
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 1269
Age : 27
Age Roleplay + Sorts : 17 ans sorts 1 2 3 SPE 1 2
Capacités Spéciales : ... Mystère ...
Créature : Enfant du Feu -
Date d'inscription : 26/02/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
1750/1750  (1750/1750)
Points de mana:
2270/2270  (2270/2270)

MessageSujet: Re: Une nuit pour di-vague et danser dans une folie aquatique [PV Corwin Jim]   Sam 30 Avr - 10:11

-Écartes toi.

Avait-il murmuré d'un ton extrêmement sifflant.
Une menace de mort, l'ombre le recouvrant avec abondance, le rejetant de toutes ses forces. Jimy ne voulait pas de Corwin ici, ardemment, il le haïssait plus que tout. Alors qu'il les fixait ensemble, le Gryffondor revoyait sans cesse le sourire de cet oiseau, par flsash et il pouvait sentir ses lèvres sur les siennes. Le dégoût vint à son paroxysme et il était là, massant la poitrine de celle qu'il aime, tentant sûrement de la sauver. Mais la sauver de quoi ? Chaque coup que lui donnait Corwin pour faire battre son coeur l'envenimait encore plus. Jimy se tenait comme il pouvait, fébrile et pourtant. L'élu du feu pu sentir par son lien avec l'élue de l'eau que toute sa magie était à l'oeuvre ici. Djaniah avait sombré, par sa faute ...

-Pousses toi ! NE LA TOUCHE PAS !

Cria-t-il avec rage.
Tendant la main, cette dernière se mit à chauffer et avec violence, une sphère enflammée s'en éloigna pour venir percuter Corwin de plein fouet. Jimy allait devoir affronter Djaniah ... mais l'eau n'était pas son ennemie, seul du vent il avait à craindre. Plongeant sans hésiter au coeur de l'action, il expulsa Corwin de là une nouvelle fois, ne pouvant se donner le luxe d'être déconcentré. Observant le visage figé de son aimée, Jimy ressentit cette douleur au coeur qu'il avait cru voir s'envoler avec James. Relevant les yeux vers Corwin qui voudrait sûrement avoir la folie de se rapprocher encore, le Gryffondor lâcha quelques dernières paroles acides qu'il espérerait assez claires.


-Tu n'es pas à ta place ici. Tu as choisi ton camp. Une ligne nous sépare désormais et je te hais, je te hais comme je n'ai jamais haï personne, tu m'entends ? Je me contrôle, mais si tu ne t'en vas pas immédiatement, je ne sais pas de quoi je serai capable.

Et son regard s'était obscurci.
Jimy était désormais un lion penché sur le corps de son unique amour, le pelage alerte, les dents sorties, les griffes acérées et prêtes à lacérer. Soit Corwin prenait sur lui pour s'en aller, soit Jimy se résoudrait sans mal à lui infliger la correction de sa vie. Pourquoi lui ? Pourquoi l'avait-elle choisi pour se libérer de sa peine ?


-Mon amour ...

Murmura-t-il, d'une voix rauque, cassée.
Ils venaient de souffrir comme jamais, ensemble, mais ce n'était qu'une passade. Ensemble ils avaient surmonté les autres, ils franchiraient ce cap également, ensemble ...

-J'ai promis de te protéger, j'ai promis ! Je ne t'abandonnerai pas tu m'entends ? DJANIAH !

Criait-il.
Mais sous le coup de la panique, des flammes délicates se dessinèrent autour de Jimy, chaleureuses, fortes ... Bientôt elles s'infiltreraient dans le corps glacé de son aimée, atténuant ses tremblements, lui apportant le réconfort dont elle avait besoin. Pourtant quelque chose lui faisait obstacle, il sentait qu'une part d'elle n'avait pas envi de le recevoir encore. Ce cadeau de passion qu'il lui avait fait, une fois déjà. Lui serrant les mains, au dessus d'elle, il déposa un tendre baiser sur ses lèvres froides. Par moment, Jimy semblait irradier d'une pâle lumière blanche, puissante, aveuglant les gens qui pouvaient se trouver alentours. S'immobilisant un instant, le sorcier se mit à prier silencieusement, à espérer au plus profond de son coeur qu'elle lui reviendrait. Il se demanda où elle était à présent, dans quel délire elle s'était perdue ... Il lui avait fait du mal, tellement de mal et pourtant, c'est lui qui avait le plus de raisons pour pleurer à cet instant. Culpabilisait-elle d'avoir été l'instrument de sa chute ? James, cet être auquel le Serdaigle qu'il avait rejeté vouait tant d'amour, ce pitoyable serpent manipulateur, il avait détruit une âme de plus. Pourtant, les sentiments de James à l'égard de Corwin enivraient aussi Jimy à chaque instant, réduisant la force de ses palpitations pour Djaniah qui étaient uniques en lui, incomparables à celles, plus diffuses, que lui imposait James.


-J'avais l'occasion de me venger ... Et je n'ai pas agit.

En effet, si Jimy avait voulu, il aurait pu torturer ici l'objet de toute la passion de son double.
Mais malmener davantage Corwin aurait-il était digne de lui ? Subjugué par des images à la fois noires et empoisonnées, par ce sentiment d'amour qui devait le dominer, par la faiblesse du coup infligé plus tôt ... Le jeune Raven ne trouvait plus la force d'aider son amour, pratiquement aussi perdu qu'elle, l'esprit embué par des paroles croisées, des pensées contraires. Ils avaient besoin d'aide et sans vraiment comprendre pourquoi, Jimy savait que celui dont ils avaient besoin ne serait pas loin. Cherchant du regard dans la pénombre, il avait totalement ignoré Corwin qu'il espérait déjà parti. Et à bout de force, il cria ...


-Au secours ...

_________________

- Je n'ai plus de coeur que le coeur à ce que je fais - Et j'ai le visage de celui qui n'a plus que rancoeur -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djaniah Lebrec
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1939
Age : 28
Age Roleplay + Sorts : 20 ans sorts 1 2 3 4 SPE 1
Capacités Spéciales : Elémentalisme de l'eau / Charme oral / Illusion / Enchantement / Emphrépatie sombre
Créature : Nymphe des eaux
Points Prestige : 13
Date d'inscription : 23/06/2007

Profil du Sorcier
Points de vie:
1770/1770  (1770/1770)
Points de mana:
2470/2470  (2470/2470)

MessageSujet: Re: Une nuit pour di-vague et danser dans une folie aquatique [PV Corwin Jim]   Mer 1 Juin - 23:03

Vers où se dirige une conscience endormie sous la contrainte d'une force plus puissante qu'elle? Vers quelle limbe oubliée, vers quel rivage de l'esprit, vers quelle mer obscure? Ce que voyais Djaniah c'était un noir assez uniforme, comme un tout unifié, silencieux et calme. Une sorte d'entre-deux, un lieu sans vie et sans mort. Elle ne ressentait plus rien. Pas de froid, pas de chaud, pas de douleur ni de peur. Elle avait comme l'impression de flotter au beau milieu de nulle part et c'était bien. Bientôt peut-être s'endormirait-elle doucement pour ne plus rouvrir les paupières. Mourir? Non, ce n'était pas mourir. C'était... Qu'est-ce que c'était? Dormir? Faire une petite pause, une rupture salvatrice dans une vie déjà effrenée.

Mais la pause se devait d'être de courte durée. On ne suspend pas ainsi impunément et sans conséquence le temps pour laisser reposer une conscience. Et l'élémentaire de l'eau, aussi fort soit-il, devait accepter de lâcher le corps et l'esprit de son élue pour la laisser redevenir elle-même. Il savait bien que la contrôler encore risquerait de la tuer. Et ça, il ne le voulait pas. Plus que tout, l'élémentaire aimait son élue.

Dans cette pénombre insonorisée, un cri parvint aux oreilles endormies de Djaniah. Un cri très lointain et indistinct. Mais cette voix résonnait avec le plaisir d'une chose retrouvée, d'un éclat familier et désiré. C'était son prénom qui était crié. Son prénom. Et soudain elle se mit à sentir ses propres lèvres. Une chaleur leur redonnait vie et sensation. Ce baiser transportait à la fois vie et amour, espoir et énergie vitale. Et ce fut tout son corps qui sembla chauffer sous l'effet d'un feu doux et bienveillant.

Elle revint à elle. Les yeux toujours fermés, elle attendit quelques secondes pour comprendre ce qui arrivait.


"Au secours"

La voix éraillée de Jimy sonna comme un coup de massue. Et pourtant la préfète se sentait emplie d'un bonheur tout à fait compréhensible. Malgré James, malgré cette perfidie, Jimy était là pour elle. Et désormais elle savait que plus rien ne pourrait les séparer, hormis la mort. Et qui sait... Elle rouvrit les yeux, sa tête la faisait horriblement souffrir, conséquence de la possession par son élémentaire et de la création de l'illusion. Elle attrapa d'un geste douloureux la main du gryffon et murmura avec un sourire faible.

N'appelle pas au secours, je suis là. Je suis là...

_________________
*Si le Destin ne mène pas à toi...?*

*... alors j'emprunterai un autre chemin.*

Héritière du Royaume de Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/Biographie-des-personnages-f
Corwin Egnis
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 347
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 15 ans sorts 1 2
Capacités Spéciales : Emphrépathie noire - Force Accrue - Métamorphose Démon Sentinelle - Aura d'intimidation - Immunité au feu - Charme Oral
Créature : Démon Hybride
Date d'inscription : 11/03/2011

Profil du Sorcier
Points de vie:
1000/1000  (1000/1000)
Points de mana:
1130/1130  (1130/1130)

MessageSujet: Re: Une nuit pour di-vague et danser dans une folie aquatique [PV Corwin Jim]   Mer 8 Juin - 17:27

Il s’était reculé de quelques pas, observant la scène sans plus intervenir. Ses vêtements trempés l’alourdissaient, et ses cheveux lui barraient le visage, entrecoupant la vision de ses deux ainés.
Il était tout simplement dégouté, et profondément peiné de ces derniers instants. Djaniah, qu’il s’était acharné à ramener sur la terre ferme, au prix d’efforts vraiment douloureux, qu’il avait tenté de sauver de tout son cœur. Et lui, sorti de nulle part, l’ayant dégagé violemment par une sphère enflammée, lui interdisant se s’approcher de son amour, alors que l’oiseau venait de l’extirper des bras froids du lac. Tout ça pour rien.

Et il la vit revenir, ses yeux s’ouvrir à la nuit et au visage de Jimy, sa voix faible priant son aimé de se calmer. Corwin gardait ses yeux cernés posés sur eux. Il était rassuré de voir que la préfète de sa maison était bel et bien en vie. Cependant, il ne réussissait pas à se défaire de ce sentiment intense de tristesse, et ses yeux se couvrirent d’une pellicule humide. Sa bouche se mit à trembler légèrement, et il finit par se pincer les lèvres pour les empêcher de s’agiter.

Toute la magie que la serdaigle avait créée autour d’eux, ce moment de paix intense qui l’avait gagné et lui avait permis de s’abandonner complètement, et de vivre un instant hors du temps. Tout cela avait disparu, et avait désormais laissé place au découragement et au désarroi.
Ses pensées moribondes se perdaient dans les légers souffles marins, trop faibles pour le sécher. Il avait perdu tout courage, toute vivacité, et une larme se perdit le long de son visage mouillé.

Abattu, il se détourna de la scène et s’éloigna de quelques pas. Il se plaça derrière un arbre, et se laissa glisser contre l’écorce dure, jusqu’à s’asseoir et enrouler ses bras autour de ses jambes. Il entendait toujours leur voix, assez prés pour en distinguer le timbre, mais ils ne pouvaient le voir dans l’ombre de la nuit.

Il posa sa tête contre le tronc, et le chagrin inonda complètement ses yeux. Il pleura silencieusement…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/t12373-corwin-egnis-stigma
Jimy Raven
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 1269
Age : 27
Age Roleplay + Sorts : 17 ans sorts 1 2 3 SPE 1 2
Capacités Spéciales : ... Mystère ...
Créature : Enfant du Feu -
Date d'inscription : 26/02/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
1750/1750  (1750/1750)
Points de mana:
2270/2270  (2270/2270)

MessageSujet: Re: Une nuit pour di-vague et danser dans une folie aquatique [PV Corwin Jim]   Jeu 30 Juin - 10:04

Jimy continuait d'être asséné de flashs.
Il était frappé à la tête, encore et encore, lapidé avec violence par une mémoire qui n'était pas la sienne. En tenant Djaniah dans ses bras, envahi par leur lien qui proférait en eux une magie silencieusement beaucoup plus puissante, le jeune sorcier était heurté par James. Il était là, omniprésent, dans sa tête ... D'un seul coup, le visage de Corwin le frappa, une fois, deux fois, il secoua la tête avec dégoût et pourtant. Son coeur sembla se diviser l'espace d'un instant, entre la culpabilité et la colère, l'amour et la haine, les deux faces de la pièce pour former un seul corps. Le serpent avait eu le bégin pour l'oisillon, c'était une évidence innommable, un mal imprononçable pour lui qui n'avait de place que pour une en son coeur meurtri à cet instant. Jimy se poussa de quelques centimètres de la silhouette allongée de son aimée, le temps d'enfoncer sa tête dans ses mains, se massant les tempes avec force. Il se mit même à crier l'espace de quelques secondes.


-Laisses moi tranquille ! Laisses moi tranquille je te dis !

Et comme possédé, dérouté, le garçon élança une nouvelle flamme devant lui.
Suivant une trajectoire précise et sans équivoque, la boule de chaleur alla frapper le tronc derrière lequel se cachait Corwin, puis un autre, puis un buisson qui s'enflamma aussitôt. La colère monta, encore, puis encore inlassablement. Mais Jimy se reprit vaguement. Il fixa Djaniah qui venait de lui prendre la main faiblement. Aussitôt il balança son regard sur elle, l'observant avec surprise. Elle lui demanda d'arrêter d'appeler à l'aide. Jimy sentait qu'elle avait besoin d'apaisement et, comme la flamme absorbe les regards, le jeune sorcier se focalisa sur elle. Enfonçant son regard dans le sien pour la guider vers la voie de la paix. Quand il lui saisit le visage pour aller embrasser ses lèvres gelées, il tenta toujours de l'emplir de sa chaleur et dans un vague mouvement de rétine, il usa de charmes indétournables pour s'adresser à elle.


-Tout va bien, Djaniah, je suis là, il s'est passé quelque chose d'étrange. Tu as du beaucoup souffrir ... Mais ta peine va s'envoler, tu vas retrouver ta paix et te réchauffer ...

Et quand un mal de tête horrible le pris, le garçon plissa les yeux.
Secouant la tête, ses pupilles reprirent leur forme normale, cessant de se dilater. Ignorant ce qu'il venait de lui arriver, le jeune sorcier put apprécier néanmoins que Djaniah soit de moins en moins froide. La serrant contre lui, il s'excusa encore, lui souriant finalement face à la joie qu'elle aille bien. Mais Corwin, le serdaigle était encore par là, Jimy pouvait le sentir. Fixant dans la direction où le buisson avait pris feu, le garçon grogna vaguement et se relevant, il fit quelques pas dans la direction voulue. Là, il put voir l'oisillon se dissimuler timidement. L'analysant avec lenteur, détaillant le moindre recoin de son visage, sa main frôla sa baguette, prête à s'en saisir. Mais Jimy avait un autre plan pour lui. Ce garçon devait avoir des informations sur la volonté de James, des choses qui auraient pu lui échapper. Ou le plus simple aurait peut être été d'essayer de le convaincre de s'en défaire. Mais comment ? Après lui avoir frappé dessus avec force ...


-Sors de ta cachette. Je ne vais plus te faire de mal.

Puis le garçon prit un air pincé, pour le moins insatisfait.
Dans le calme, il fit à nouveau signe à Corwin de s'approcher et toujours concentré, il sentit un sifflement dans sa tête, un grésillement comme le sifflement d'un serpent ou le crissement d'une cigale. Ses yeux prirent à nouveau une pleine profondeur et quand ses pupilles s'élargirent encore, il chercha à se montrer plus convaincant que la normale ...


-Sors de là où je m'occupe de toi ...

Grogna-t-il encore, mais cette fois sous le joug de l'hypnose qu'il infligeait à Corwin.
Ne détournant pas le regard, il continua de saisir les yeux du Serdaigle, dépassant la barrière de son regard pour aller voir plus loin, au creux de son cerveau, au centre même de la volonté, précisément là où les mots seraient les plus forts, les plus incontournables ... Djaniah attendait derrière, elle avait besoin qu'on la ramène au château, rapidement. Et Jimy ne voulait plus perdre son temps, à bout de nerfs.

_________________

- Je n'ai plus de coeur que le coeur à ce que je fais - Et j'ai le visage de celui qui n'a plus que rancoeur -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djaniah Lebrec
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1939
Age : 28
Age Roleplay + Sorts : 20 ans sorts 1 2 3 4 SPE 1
Capacités Spéciales : Elémentalisme de l'eau / Charme oral / Illusion / Enchantement / Emphrépatie sombre
Créature : Nymphe des eaux
Points Prestige : 13
Date d'inscription : 23/06/2007

Profil du Sorcier
Points de vie:
1770/1770  (1770/1770)
Points de mana:
2470/2470  (2470/2470)

MessageSujet: Re: Une nuit pour di-vague et danser dans une folie aquatique [PV Corwin Jim]   Sam 2 Juil - 16:58

La douleur dans sa tête était insupportable. Ce genre de mal qui vous donne envie de vous taper contre un mur jusqu'à ne plus rien sentir. Mais la petite fille de l'eau se sentait si fatiguée, comme une poupée de chiffon, qu'elle savait qu'elle n'aurait pas l'énergie même s'il lui prenait l'envie d'aller se frapper contre le tronc de l'arbre. Nul doute entre parenthèse que cette idée soit de toute façon mauvaise voire stupide. Mais au moins, elle avait le mérite de lui redonner faiblement le sourire. Un soupçon d'auto-dérision était vraiment fondamental parfois... Malheureusement son sourire s'effaça en voyant la propre douleur que ressentait Jimy, totalement prit dans son reflet et les sentiments de cet autre si semblable. Elle le regarda avec une tendresse palpable. Elle avait envie de le serrer dans ses bras et de lui murmurer des mots rassurants, des mots d'amour qui chasserait peut-être un peu de tout ce mal à l'intérieur de lui, des mots qui feraient écho avec le vrombissement de la chaleur dans son corps et dans son corps. Il se mit à crier en se tenant la tête. Un sursaut de violence et de désespoir. Elle resta silencieuse en voyant le feu apparaître pour aller s'écraser avec rage contre le tronc de l'arbre. Elle ne cilla pas. La création de ces boules de feu ne l'affolait plus, habituée et immunisée par essence. Sans parler encore, elle lui attrapa la main, encore faible. Elle aurait pu lui dire tant de choses... Pourtant, ce fut lui qui prit le rôle de la rassurer. Le goût de ses lèvres et cette chaleur si familière. C'était finalement lui son hâvre de paix. Dans le creux de ses bras elle pouvait fermer les yeux et se mettre à rêver d'un autre temps où ils n'auraient pas eu à se confronter si vite au monde des adultes et de la mort.

Si seulement tu savais à quel point je t'aime Jimy Raven...

Elle sentait cette présence. Elle ne pouvait pas encore le voir. Des flashs diffus lui revenait douloureusement en mémoire. Le petit brun la tenant dans ses bras et la faisant tourner en riant. Son visage d'enfant penché vers elle avec un regard dans lequel on pouvait lire l'anxiété et la tendresse. Le son de sa voix l'appelant. Le noir. Le goût de sa bouche sur la sienne, différente et nouvelle, pour lui insuffler de l'air. Ses mains sur sa poitrine tentant un massage cardiaque. Tout lui revenait teinté de flou. Cette intimité qu'ils avaient partagé, elle ne pourrait pas le décrire ni jamais l'expliquer à son amour. Cependant il était bien là, marqué invisible dans son coeur. Une situation qui n'aurait pas du avoir lieu et pourtant. Pourtant. Djaniah ignorait tout de la relation entre Corwin et James. Si elle avait su, elle aurait sans doute tiqué. James lui avait tant de mal, comment pouvoir ressentir autre chose que de la haine pour son objet d'amour? Aurait-elle été tenté de le frapper au coeur par un goût amer de vengeance au fond du ventre? La vengeance... Non, certainement pas. Djaniah n'était pas de ces êtres à pouvoir succomber au désir de vengeance. Quelque chose de profondement ancré en elle criait l'amour et le pardon. Elle se battrait comme une lionne pour reffrener, tuer ces désirs de mort, de violence, de vengeance. Jimy, lui, semblait bien aux prises avec ces sentiments sombres et la façon dont ils les géraient serait essentiel. La frontière est si fine. Tuer pour se soulager d'une émotion trop puissante. Parfois la sorcière songeait avec inquiétude à cette tentation qui s'offrait à son amour, sachant que le tempérament de feu était plus propice à y succomber. Et elle savait pertinament qu'une fois le premier meurtre accompli, la roue de la déviance s'était enclanchée et que le pire restait à venir. Elle avait peur oui. Malgré sa confiance totale et son amour sans limite. Elle avait peur aussi car elle savait que jusqu'au bout elle le soutiendrait, quoi qu'il fasse. Elle l'aimait, peut-être au point de se renier et de se damner. La colère de Jimy, elle pouvait la sentir la frôler. Il se contrôlait essentiellement parce qu'elle était là et qu'elle n'allait pas bien. Il lui parlait avec rancoeur
.

Jimy, Jimy s'il te plait... Laisse-le...

Sa voix était encore fébrile, comme son état. Elle n'avait pas encore la force de se relever seule, et elle n'était pas sûre de pouvoir faire quelques pas sans aide. Elle ne voulait pas de faire de mal à son amour, ni lui causer de la colère, mais elle se tira jusqu'à l'arbre. Par chance elle était près. Elle vit l'oisillon recroquevillé sur lui-même, ses yeux étaient encore humide d'avoir pleuré. Elle s'approcha encore de lui. Elle vint poser ses deux mains sur ses joues mouillées. Elle amena son front contre le sien et laissa ses yeux pénétrer dans les siens. Elle scruta ses pupilles sombres. Elles contrastaient avec le visage enfantin qu'il arborait. Ses yeux étaient mus d'une douleur et d'une maturité bien plus grande. Il cachait quelque chose de tellement grand qu'il l'ignorait peut-être lui-même. Un petit ange au coeur lourd. Celui de Djaniah commençait à battre fort. Elle ne comprenait pas pourquoi. Elle espérait seulement ne pas se ré-évanouir comme c'était sa tendance agaçante. Elle cilla. Elle retira tout à coup ses mains comme si la peau de l'aiglon venait de la brûler. Elle le regarda avec surprise sans vraiment comprendre ce qu'il se passait. Son regard se posa vers ses mains. Elle sentait une sensation diffuse de répulsion. Quelque chose la repoussait tandis qu'elle voulait malgré tout aller vers lui. Elle comprendrait un jour qu'il est des essences crées par la lumière pure, et d'autres qui possèdent en elle ce noyau sombre et dangereux. La bague et le sang de démon coulant dans ses veines venaient heurter l'ange de l'eau. Néanmoins, elle ne recula pas. Elle posa ses doigts sur ses lèvres et lui murmura :

Ne pleure pas petit ange, la tristesse finit toujours par disparaître mais l'amour lui et les heureux souvenirs eux ils restent profondemment ancré dans ton coeur. Je te promet que si un jour ta peine est trop grande il te suffira de m'appeler et je serai là. D'accord? Maintenant rentrons, il se fait tard...

Elle lui donna un baiser sur la joue, bravant le sentiment de peur qui s'installait dans le coeur. Elle se retourna vers Jimy espérant corps et âme qu'il ne lui en voudrait pas. Elle avait tellement besoin de lui. Il fallait qu'il comprenne. Elle alla attraper sa main qu'il l'aide à se relever et qu'ils puissent retourner ensemble se reposer. Sa tête menaçait d'exploser et elle ne demandait plus que le noir et le silence pour récupérer.

_________________
*Si le Destin ne mène pas à toi...?*

*... alors j'emprunterai un autre chemin.*

Héritière du Royaume de Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/Biographie-des-personnages-f
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une nuit pour di-vague et danser dans une folie aquatique [PV Corwin Jim]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une nuit pour di-vague et danser dans une folie aquatique [PV Corwin Jim]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le jour fait semblant de se lever. mais c’est la nuit pour toujours. et je suis la seule à le savoir.
» Quand on plonge dans la folie ... [PV Launysk]
» Solution pour lutter contre la faim dans le monde.
» Ticket pour pose de MS
» Des fois, mieux vaut rester dans son territoire ¬ Thomas L. Fletcher

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'École de sorcellerie Poudlard :: Parc et lac de Poudlard-
Sauter vers: