AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A la lisière de l'obscurité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Théodore Vimaire
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 1056
Age : 43
Age Roleplay + Sorts : 37 ans Sorts 1 2 3 (74 ans non révélé)
Capacités Spéciales : Magie Elémentaire (les 4 éléments) / Métamorphomage / Magie des Enfers / Magie Hermétique / Télépathe Surnaturelle (légilimens - occlumens) / Illusion / Agent du SMS
Créature : Doppelganger (non révélé)
Points Prestige : 5
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: A la lisière de l'obscurité   Sam 2 Mai - 15:32

Rupert souffrait depuis trop longtemps. Le secret le rongeait comme le cancer. Une peau de chagrin qui réduisait son âme comme on réduit une laitue. En enlevant, petit à petit une feuille puis une autre, jusqu'à exposer un coeur qui n'attend que le coup final pour se rompre.

Il attendait son heure dans cette chambre d'hôpital. Une chambre bien loin de celle que sa famille aurait voulu lui offrir. Une chambre d'hôpital oui, mais une chambre d'hôpital de moldus.

Il avait choisi cette fin, car le mal qui le rongeait, aurait été insoignable par un sortilège. Et il ne voulait pas faire souffrir sa famille par les menaces des gens du ministère de la magie et par les ouï-dire de la plèbe.

Il avait essayé de rassembler ses derniers amis, mais le temps avait eu raison d'eux. Alors il envoya des hiboux vers leurs enfants, ou petits-enfants. Ils devaient tous résoudre à détruire le mal avant qu'il ne se répende dans le monde.


Les hiboux s'envolèrent avec leur note.

Code:
Bonjour,
Je me présente, je me nomme Rupert Merriweather.
Vous vous demandez qui je suis et votre question serait légitime.
Qui je suis? Cela n'a plus grande importance car je vais bientôt mourir.
Qui j'était? Serait la bonne question !
J'étais pendant des années un ami de vos parents. Ils ne vous ont jamais parlé de moi. Et ils ont eu raison. Pendant notre jeunesse, vos parents et moi avons pratiqué une magie qui nous aurait condamné à finir nos vis à Azkaban.

Pendant des années, inconscient des répercutions, nous avons volés des parchemins interdits, prononcés des paroles interdites.
Mais un soir, un drâme est arrivé. Nous avons tous failli mourrir.
Nous avons libéré un mal, mais que nous n'avons pas réussi à renvoyer. Et avant qu'il ne soit trop tard. Aidez moi à le renvoyer en enfer.

Je vous attendrai à l'hôpital St. Mary au nord de Londres dans ma chambre.

Rupert Merriweather

Il attendait maintenant qu'ils viennent avant qu'il ne soit trop tard.
Il s'assoupit en voyant les hiboux prendre leur envol.

_________________


L'Ombre est un pôle obscur opposé au pôle éblouissant de la Lumière.
L'Ombre ne cherche pas à éclipser la Lumière, mais à la sculpter, la souligner, la mettre en relief.
Sans le fusain de l'Ombre, la page serait vierge et nos regards aveugles.


* Ordre de Merlin *


Dernière édition par Théodore Vimaire le Mar 18 Aoû - 10:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/elisium-f46/mensonge-et-veri
Kendrick Piers
Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Nombre de messages : 11
Age Roleplay + Sorts : 71 ans, sorts 1 2 3
Date d'inscription : 22/04/2009

MessageSujet: Re: A la lisière de l'obscurité   Sam 2 Mai - 16:14

A l'auberge du Petit Chaudron, dans la banlieue de Londres, il y avait un grand point positif: le calme. Situé dans un petit village sorcier habité uniquement par de vieux sorciers et sorcières, l'auberge était elle-même tenue par un vieux couple comptant 167 années à eux deux qui n'attiraient pas les voyageurs et autres énergumènes excités et pleins de vie. Ainsi, les quelques clients qui s'y rendaient appréciaient le silence dont ils étaient les seuls maîtres.

Kendrick n'était pas différent. Vieux de ses 71 ans, le calme était le bienvenue et il respectait à la lettre la règle d'or de l'auberge. Bien que quelque peu morne, ses journées au plein coeur de Londres, à essayer de retrouver son côté social, l'avaient considérablement fatigué. Ainsi, il appréciait la paix de l'auberge du Petit Chaudron.

C'est pourquoi il sursauta (enfin, sa tête bougea, son corps étant resté toujours aussi paralysé qu'à la normale), lorsque quelques coups furent portés à sa fenêtre déjà entrouverte. A sa grande surprise, un hiboux était posé sur le rebord de sa fenêtre.

Une lettre? Je n'ai pas recu de courier depuis des décénnies... Qui peut bien avoir quelque chose à me dire?


L'oiseau se faufila à l'intérieur de la chambre puis il déposa la lettre sur les cuisses de Kendrick.
Une fois lue, le vieil homme regarda en l'air, un regard perdu dans le vide cloué sur son visage.

Un ami de mes parents... Rupert Merriweather... Jamais entendu ce nom. Et qu'est-ce que c'est que cette histoire de mal libéré et d'enfer?


Mais Kendrick avait beau essayer de faire semblant d'être sceptique ou désintéressé, il ne pouvait empêcher la vieille flamme de se rallumer en lui. La flamme de la passion lui brûlait les entrailles. Etait-ce un tour du Destin? Etait-ce une récompense pour avoir tenu toutes ces années sans se laisser mourir, pour enfin revenir à la vie en se réintégrant à la communauté magique? Kendrick aimait penser que c'était le cas.

Peu importe qui était ce Rupert Merriweather, ce qu'il avait fait avec ses parents et ce qu'ils avaient libéré, l'homme avait attiré l'attention du vieillard et le vieillard en question venait de faire une rechute; sa passion pour la magie était plus que jamais réveillée.

Même du temps où je travaillais aux Mystères, je n'avais jamais eu l'occasion de me pencher sur une magie aussi complexe, secrète, et dangereuse. Mon paradis personnel serait-il toujours accessible? Rupert Merriweather répondra à ma question.

Kendrick se regarda dans le miroir; ses rides témoignaient de ses longues années passées à ne rien faire, à se morfondre sur son sort. Mais il pouvait percevoir la flamme qui brûlait dans son oeil bleu et l'autre noisette; il se sentait rajeunir, comme si la nouvelle annoncée dans la lettre avait eu l'effet d'un enchantement sur lui.

Il se rendit donc à l'hôpital St-Mary au nord de Londres, impatient à l'idée de participer à une telle aventure; il remercia intérieurement ses parents, jamais ne l'avaient-ils rendus aussi heureux.
Arrivé dans la chambre de Mr Merriweather, il inclina sa tête en signe de salut. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres.


Message recu, Sire. Je suis prêt à vous aider du mieux que je le pourrai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théodore Vimaire
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 1056
Age : 43
Age Roleplay + Sorts : 37 ans Sorts 1 2 3 (74 ans non révélé)
Capacités Spéciales : Magie Elémentaire (les 4 éléments) / Métamorphomage / Magie des Enfers / Magie Hermétique / Télépathe Surnaturelle (légilimens - occlumens) / Illusion / Agent du SMS
Créature : Doppelganger (non révélé)
Points Prestige : 5
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: A la lisière de l'obscurité   Mer 13 Mai - 17:33

Quand Kendrick Piers pénétra dans la chambre d'hôpital du vieil homme, il ne trouva pas ce dernier seul.

Il était entouré d'une jeune femme et d'un très jeune garçon qu'il demanda de sortir poliment car, il devait s'adresser en privé avec le nouveau venu.


Je vous remercie d'avoir répondu à mon invitation Mr Piers.
Si cela ne vous dérange pas, je préférai que nous attendions les autres personnes avant de commencer.
Car je sens mes forces se dérobe petit à petit et je ne sais pas si je pourrai répéter deux fois la même chose.


Il toussa violemment à la fin de la phrase.

_________________


L'Ombre est un pôle obscur opposé au pôle éblouissant de la Lumière.
L'Ombre ne cherche pas à éclipser la Lumière, mais à la sculpter, la souligner, la mettre en relief.
Sans le fusain de l'Ombre, la page serait vierge et nos regards aveugles.


* Ordre de Merlin *


Dernière édition par Théodore Vimaire le Sam 15 Aoû - 10:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/elisium-f46/mensonge-et-veri
Dorian Cairn
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 105
Age Roleplay + Sorts : 29 ans sorts 1 2 3
Capacités Spéciales : Occlumens / Souffleur de métal
Points Prestige : 1
Date d'inscription : 03/08/2008

MessageSujet: Re: A la lisière de l'obscurité   Ven 14 Aoû - 18:46

Les pas de Dorian résonnaient nerveusement sur le planché de sa cabane. Il tenait dans sa main droite une lettre dont le papier froissé témoignait des nombreuses relectures qu’avait put effectuer son destinataire.

Dorian n’avait jamais bien compris ce qu’avait fait son père dans sa vie, il le savait employé au ministère, et pour les détails, il n’en savait rien. Pour l’homme qu’il était devenu, le secret de cette fonction que lui avait toujours caché son père était le drame de sa vie.

Pour le jeune souffleur le secret avait pousser les mangemorts à s’intéresser à lui…il avait tuer sa mère.
Découvrir aujourd’hui que son père n’avait jamais eut une vie d’employé modèle et banal le bousculait plus qu’il ne l'aurait souhaité.
Bien sûr il avait détesté son père pendant longtemps, et c’est sans doute pour cela qu’il hésitait ainsi, en tournant en rond dans son salon. Sa condition d’auror lui criait de transplaner sur le champs, mais il était fils avant tout.

Il n’avait pas envie d’être intrigué par cette histoire, il n’avait pas envie partager ce secret, cela pouvait être tant de chose. Comme le laissait supposer la lettre il allait apprendre des choses dont son père ne devait pas être fier. Et cela il n’était pas sûre de pouvoir le supporter. Il lui reprochait déjà bien des choses…
Mais dans un autre cas de figures cela pourrait aussi bien expliquer les agissements de son paternel, et ça, Dorian n’était pas près à le découvrir, il voulait continuer à croire que son père avait agis par égoïsme pur et simple. Il ne voulait pas donné d’explication plus rationnel que son manque d’humanité face à la souffrance qu’il avait causé à sa famille.

C’était ce qui pouvait arriver de pire. Il ne voulait pas trouver de raison de lui pardonner ou même de le comprendre. Surtout pas cette rage, cette colère c’était vital pour lui. Il ne voulait pas s’en séparer.

Il s’arrêta. La vérité c’est qu’à ce moment même, il avait peur. Et il le ressentit, comme si c’était la première fois. Cette lettre lui demandait de se replonger dans le passé, dans le passé de son père, dans son passé. Il détestait ça. Mais il haïssait encore plus ressentir cette peur de la vérité, de la réalité qui remontait en lui depuis son enfance comme le temps rattrape l’agonie.

Il regarda avec haine cette lettre. La vérité. La vérité c’est le plus important pensa t-il avec force. Il fallait être fou pour rater une occasion de la connaître sans avoir à affronter le regard de son père.

La réalité. La réalité pensa t-il avec détermination, c’est qu’il y a un mal qui n’a pas ça place ici. Il réparerait l’erreur de son père. Et ça n’avait rien d’une conviction d’auror.

Il fit le plein de quelques billes de métal qu’il mit dans ses poches et transplana sur le champs.

Hôpital Saint Mary. Chambre de Rupert Merriweather. Dorian tentait de faire le vide dans sa tête, où du moins essayait de faire de l’ordre dans ces idées chaotiques.
La mains crispés sur sa baguette bien camouflé dans la poche de son manteau , il toqua deux fois à la porte de la chambre avant d’entrer.
Deux hommes se tenaient dans la petite chambre. Tout les deux plus âgés que lui et tout deux aux visages inconnus. Il les détailla en s’avançant calmement vers eux. L’un paraissait beaucoup plus fatigué et tourmenter, et surtout plus à l’aise et peu être plus blaser face à son environnement, peu courant pour la plupart des gens. Il en déduis donc qu’il s’agissait de Merriweather. Dorian le fixa donc avant de prononcer.


Je suis Dorian Cairn, et vous m’avez demandé de venir vous aider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Marin Laveclair
Adulte - Poufsouffle dans l'âme
Adulte - Poufsouffle dans l'âme
avatar

Nombre de messages : 583
Age : 35
Age Roleplay + Sorts : 41 ans sorts 1 2 3
Date d'inscription : 09/08/2009

Profil du Sorcier
Points de vie:
600/600  (600/600)
Points de mana:
800/800  (800/800)

MessageSujet: Re: A la lisière de l'obscurité   Ven 14 Aoû - 19:01

Mais qui donc pouvait bien être ce Merriweather ? Marin ne comprenait pas ce qu'il pouvait bien avoir avec ses parents. Des gens à la réputation sans tâche ! Mais apparemment, sous la blancheur immaculée du linge propre se cachaient de vilaines tâches rebelles. L'honneur de la famille était en jeu. Son frère ne répondrait probablement pas, occupé qu'il était par le magasin de Paris. Marin espérait juste que cette histoire ne lui prendrait pas tout son temps, il avait lui aussi une échoppe à faire tourner.

Detacho. Apparecio Color. Blanco. Amidonus. Pliare Multi.Les sorts pour le nettoyage des vêtements défilaient à toute vitesse. La masse de travail pour les deux prochains jours avait été faite sans aucun raté. Marin se permit quelques minutes d'auto-congratulation. Puis il fit appel à un commis pour porter le linge à ses clients.

Bon je dois y aller, se dit-il. Avant de mettre un panneau devant sa porte :
Citation :
Fermé pour une durée indéfinie, réouverture le plus rapidement possible

Puis il se dirigea vers l'hôpital St Mary qu'il mit quelques temps à trouver. Cela faisait à peine quelques jours qu'il était à Londres et il ne connaissait que quelque endroits de la ville.

Dans la chambre de Mr Merriweather se tenaient déjà plusieurs personnes.


Bonjour hum je suis hum Marin Laveclair. Je crois que vous avez un problème de linge sale à nettoyer. essaya-t-il de plaisanter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/viewtopic.forum?t=11583
Higini Wayra
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 265
Age : 25
Age Roleplay + Sorts : 24 ans sorts 1 2 3
Capacités Spéciales : Souffleur de bois
Date d'inscription : 01/07/2009

Profil du Sorcier
Points de vie:
1050/1050  (1050/1050)
Points de mana:
900/900  (900/900)

MessageSujet: Re: A la lisière de l'obscurité   Ven 14 Aoû - 21:06

Higini se gratta l’oreille dans sa chambre, allongé sur son lit. Il écoutait de là musique mouds. Il l’avait mis très fort pour que son cerveau ne puisse réfléchir. Il se berçait de cette musique. D’une main de maître, il attrapa son souaffle. Il lui avait été offert par son ex-capitaine en équipe nationale.

Jorgio, je t’oublie pas mon ami. Tu verras, on la gagnera pour toi cette coupe.

D’un coup il entendit un léger coup sec. Il tourna la tête, mais n’en trouva pas la source. Il saisit sa baguette et dit d’une voix monotone.


Silencio

Le chanteur se tout et le silence revint dans sa pièce. Les coups se faisaient plus rapidement et plus fort. Soudain il vit posés sur la fenêtre un hiboux un papier attaché. Il fit entré l’oiseau et saisit le papier.

Une lettre qui peut bien m’écrire, L’équipe et en vacances.

Il l’ouvrit et la lut, une fois puis deux puis trois et ainsi pendant de très longues minutes. Le regard qu’il lança au portrait de son père qui était accroché aurait fait trembler un mort.

Rupert, c’est qui ce gars. Qu’est ce que tu as encore fait dit-il en regardant son père…

Il décida d’aller à ce rendez-vous, il s’empara de sa cape, de sa baguette puis de son balai. Il se mit sur son balai et s’apprêta à décoller quand la porte s’ouvrit à la volée. Un homme y rentra-il avait de larges épaules, mais ce que remarqua Higini se fut la baguette braquer sur lui.


Doucement l’ami, on se calme ta dû boire un ou deux verres de trop.

L’homme sourcilla à peine, il leva la baguette et en trouva la bouche, mais Higini fut plus rapide, il pointa sa baguette et lança un

Queenmary

L’homme brailla et commença à chanter

God save our gracious Queen,
Long live our noble Queen,
God save the Queen !
Send her victorious,
Happy and glorious,
Long to reign over us,
God save the Queen !

O lord God arise,
Scatter our enemies,
And make them fall !
Confound their knavish tricks,
Confuse their politics,
On you our hopes we fix,
God save the Queen !

Not in this land alone,
But be God's mercies known,
From shore to shore!
Lord make the nations see,
That men should brothers be,
And form one family,
The wide world over


Higini partit dans un fou rire et laissa le pauvre homme qui descendait l’escalier en reveillant la moitié des occupants de l’immeuble. Higini décolla enfin il vola au-dessus des nuages puis d’un coup, il piqua vers le sol et arriva dans un grand parc.

Hide Park, hello.

Il remonta les rues et arriva enfin devant l’hôpital, soudain une idée lui passa dans la tête.

Eux je vais le mettre ou mon balai… Ahhhhh j’en ai marre.

Il sa calla dans un petit coin de l’hôpital, à cette heure si peu de gens travailler. Il sortit sa baguette et murmura.


Reducto balai.

Le balai tenait maintenant dans sa poche, il l’y déposa et se rendit dans la chambre du patient. Beaucoup de gens étaient présents. Il en reconnut, il avait la peau aussi blanche que les linges qu’il lavait.

Marin dit-il en souriant alors comment vas-tu mon ami ton installation, c’était elle bien passé ?
Bonjour, aux autres bien sur.


Il avança ensuite vers le lit au milieu de la pièce. Un homme âgé y était allongé, Higini lui tendit la main et s’une voix claire il dit ;

Higini Wayra pour vous servir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographies-des-personnages-
Théodore Vimaire
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 1056
Age : 43
Age Roleplay + Sorts : 37 ans Sorts 1 2 3 (74 ans non révélé)
Capacités Spéciales : Magie Elémentaire (les 4 éléments) / Métamorphomage / Magie des Enfers / Magie Hermétique / Télépathe Surnaturelle (légilimens - occlumens) / Illusion / Agent du SMS
Créature : Doppelganger (non révélé)
Points Prestige : 5
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: A la lisière de l'obscurité   Dim 16 Aoû - 18:05

Rupert Merriweather remercia toutes les personnes qui avaient répondu à son appelle. Il savait que le message leur paraîtrait bizarre, car il y a des secrets que même les parents ne veulent partager.
Avant de parler, il vérifia que sa femme, Agnès, qui paraissait brisée par le chagrin et son fils, Bertrand, à l'expression méprisante envers ces inconnus, s'étaient éloignés le plus loin possible.



Il y a bien longtemps, lorsque j'étais encore à Poudlard, je m'étais, avec quelques amis étudiants, pris de passion pour l'occultisme le plus sombre et le plus étrange, du genre des livres interdits même aux professeurs et au plus profond de la bibliothèque de Poudlard.
Conduit par un homme, un peux plus âgé que nous, il se nommait Marion Allen, nous (moi et vos parents) avions acheté avec lui une vieille ferme située à quelques miles à l'ouest d'Arkham -une ville au nord-ouest de la grande pomme-, dans les parages du village de Ross's Corners.
C'est là, à l'abri des regards indiscrets, que nous avions entrepris diverses recherches magiques. La dernière de nos expériences avait cependant eu un résultat inattendu et fit venir une puissance maléfique inconnue. Au lieu de tenter de chasser cette chose, nous nous sommes enfuis, mort de peur, convaincus que nous étions que la magie à laquelle nous avions eu recourt tiendrait le monstre confinée dans la vieille maison. Malheureusement, les effets du sortilège qui l’emprisonne prendront fin lorsque toutes les personnes qui auront participés au rituel seront mortes.


D’un geste faible, le veille homme désigne une boîte en métal posée sur la table de nuit à côté du lit.

Prenez cette boîte dit-il d’une voix rauque.C’est tout ce que je peux faire pour vous aider. Vous devez trouver un moyen de renvoyer cette horreur d’où elle vient. Vous devez absolument vous en occuper. Faites-le pour moi.

Vous trouverez dans la boîte, une lettre contenant l'acte de propriété et la clé de la ferme. Mais aussi une petit boîte en or contenant peut-être la solution et un fin cahier en cuir avec mes derniers souvenirs de se terrible drame

_________________


L'Ombre est un pôle obscur opposé au pôle éblouissant de la Lumière.
L'Ombre ne cherche pas à éclipser la Lumière, mais à la sculpter, la souligner, la mettre en relief.
Sans le fusain de l'Ombre, la page serait vierge et nos regards aveugles.


* Ordre de Merlin *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/elisium-f46/mensonge-et-veri
Marin Laveclair
Adulte - Poufsouffle dans l'âme
Adulte - Poufsouffle dans l'âme
avatar

Nombre de messages : 583
Age : 35
Age Roleplay + Sorts : 41 ans sorts 1 2 3
Date d'inscription : 09/08/2009

Profil du Sorcier
Points de vie:
600/600  (600/600)
Points de mana:
800/800  (800/800)

MessageSujet: Re: A la lisière de l'obscurité   Jeu 20 Aoû - 14:09

Marin, alors comment vas-tu mon ami ton installation, s'est-elle bien passée ?, dit Higini en souriant.

Je vais bien, j'ai déjà quelques clients. Comme je le pensais, les gens ont d'autres choses à faire que de laver leur linge alors ça les arrange que je sois là, répondit Marin en chuchotant avant de se retourner vers le vieil homme qui ouvrait la bouche pour leur parler.


-Prenez cette boîte. C’est tout ce que je peux faire pour vous aider. Vous devez trouver un moyen de renvoyer cette horreur d’où elle vient. Vous devez absolument vous en occuper. Faites-le pour moi. Dit Monsieur Merriweather;

Marin ne bougea pas pendant quelques instants, espérant qu'un de ses camarades se saisirait de la boîte. Personne ne bougeant, la curiosité fut la plus forte. et il tendit la main vers la boîte qu'il ouvrit précautionneusement.

Comme venait de le dire Mr Merriweather, elle contenait une lettre dont l'enveloppe était jaunie par le temps, une clef, un petit coffret en or et le cahier en cuir. Marin toussa légèrement en soufflant sur les objets pour en enlever la poussière.


Nous hum, allons voir ce que nous pouvons faire avec ces éléments Mr Merriweather. Mais hum, plus on attend pour nettoyer une tâche plus elle est difficile à enlever vous savez ?

Voyons voir ce que renferme le cahier, se dit-il.

Puis il lu à haute voix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/viewtopic.forum?t=11583
Théodore Vimaire
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 1056
Age : 43
Age Roleplay + Sorts : 37 ans Sorts 1 2 3 (74 ans non révélé)
Capacités Spéciales : Magie Elémentaire (les 4 éléments) / Métamorphomage / Magie des Enfers / Magie Hermétique / Télépathe Surnaturelle (légilimens - occlumens) / Illusion / Agent du SMS
Créature : Doppelganger (non révélé)
Points Prestige : 5
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: A la lisière de l'obscurité   Jeu 20 Aoû - 17:20

D'une voix claire est neutre Marin Laveclair lit le chapitre contenant les derniers moments de l'expérience.

Mars 1952

Nous avons commencé la cérémonie comme nous l'a demandé Marion, en suivant scrupuleusement les instructions de son livre, « De Vermils Mysterils ». Un feu brûle dans la cheminée et nous traçons à la craie sur le sol un pentacle que nous ornons des symboles appropriés, en n'omettant pas déplacer en son centre deux cierges noirs, un de chaque côté du morceau d'ambre dans lequel est emprisonné l'esprit. Mes compagnons s'assoient en cercle, tandis que moi-même — en tant que "sentinelle" chargée de la protection contre les esprits maléfiques —je m'installe à l'écart, dans un coin de la pièce.
Marion jette une poignée de poudre dans la cheminée, ce qui a pour effet de produire une fumée âcre et d'étouffer un peu les flammes, qui prennent une repoussante couleur vert-brunâtre. Mes amis commencent maintenant à entonner l'incantation en latin extraite du grimoire.
Deux heures se sont presque écoulées. Je vois un filet de fumée s'élever du morceau d'ambre, dont la surface semble fondre en bouillonnant. Est-ce possible ? Aurions-nous enfin réussi ? Je peux distinguer comme une forme...

Le jour suivant. Après avoir réglé tous les détails, nous avons fait le serment de ne jamais parler de ce qui s'est produit la nuit dernière. Nous avons trouvé des explications satisfaisantes pour justifier la mort de Robert et, dans une certaine mesure, la folie d'Harold. Le shérif a cru à notre histoire d'accident de charrette —nous avions tout prévu. Nous lui avons dit que Robert s'était brisé la nuque en tombant, et que la tête d'Harold avait heurté un rocher lorsque le cheval s'était cassé une patte et a fait basculer l'attelage. Si seulement c'était bien ainsi que cela s'était passé ! Nous resterons marqués à jamais parce que nous avons vécu cette nuit.
La chose s'est matérialisée au centre du pentacle, informe et indistincte. Sa terrible voix aurait dû nous inciter à la prudence, mais nous nous sommes comportés comme des Idiots. Lorsqu'elle a eu fini de parler, Marion l'a aspergée avec cette fichue poudre — la Poussière d'Ibn-Ghazi, comme il l'appelle. C'est alors que nous l'avons vue.

Aucun mot ne saurait décrire cette monstruosité sans visage et ses mille bouches. Elle se dandinait et bouillonnait de sorte qu'il était impossible de la voir correctement. Son aspect était tellement terrifiant que j'en suis resté pétrifié, au point d'en laisser tomber mon crayon par terre. Cecil et Marion paraissaient aussi effarés que moi, mais Crawford est parvenu à pousser un cri perçant. Robert, quant à lui, s'est levé et — avant que nous n'ayons pu l'en empêcher — il s'est avancé comme s'il voulait embrasser notre épouvantable invité. Les bras duce dernier, ou plutôt tes appendices qui lui en tenaient lieu, se sont emparés de notre ami et ont fait pivoter sa tête comme s'il avait été une simple poupée. Son corps sans vie a ensuite été projeté en arrière. il est tombé sur Harold, qui a commencé à hurler de façon atroce — des hurlements qui n'ont même pas cessé lorsque nous l'avons confié aux hommes du shérif.
Pourtant, tout n'était pas perdu. Marion est maintenant convaincu que si nous avions gardé notre sang-froid, nous aurions pu Inverser l'incantation et ainsi renvoyer la créature dans ses domaines. Mais Crawford a panique et, dans son désir insensé de chasser l'entité, il a commis l'erreur d'effacer une partie du pentacle qui a aussitôt perdu toute efficacité. Libérée de l'emprise des symboles, la chose -avec un glapissement qui ne pouvait exprimer qu'une abominable satisfaction- s'est alors ruée hors de la maison en passant par une fenêtre, telle une bourrasque de couleurs mouvantes.
Marion est persuadé qu'il est encore possible de la détruire ou -tout du moins- de la faire partir, mais aucun de nous ne se sent le cran de tenter ça. R paraîtrait que le rituel que nous avons employé la lierait à la maison. C'est sans doute vrai, car quand nous sommes revenus quelque temps plus tard afin de récupérer nos affaires, nous l'avons entendue faire du bruit dans le grenier. Les signes protecteurs amoureusement gravés par Marion quand tout allait bien -des jours qui me semblent bien lointains désormais- sont apparemment efficaces et ne permettent au monstre d'accéder qu'au grenier de la ferme.


Quand Marin Laveclair termina sa lecture, Rupper Merriweather fut secoué par des violents spasmes. Il se redressa dans sont lit, grogna et cracha un gros glaire sanglant et visqueux avant de tomber dans le comas.
En moins de trente secondes, la pièce fut envahie par des internes et des infirmières, accompagnés de la femme et du fils de Merriweather.
Pendant que les infirmières mettent toute en place, le médecin demanda aux personnes n’appartenant pas à la famille de bien vouloir sortir de la pièce.

_________________


L'Ombre est un pôle obscur opposé au pôle éblouissant de la Lumière.
L'Ombre ne cherche pas à éclipser la Lumière, mais à la sculpter, la souligner, la mettre en relief.
Sans le fusain de l'Ombre, la page serait vierge et nos regards aveugles.


* Ordre de Merlin *


Dernière édition par Théodore Vimaire le Jeu 21 Jan - 19:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/elisium-f46/mensonge-et-veri
Dorian Cairn
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 105
Age Roleplay + Sorts : 29 ans sorts 1 2 3
Capacités Spéciales : Occlumens / Souffleur de métal
Points Prestige : 1
Date d'inscription : 03/08/2008

MessageSujet: Re: A la lisière de l'obscurité   Lun 24 Aoû - 19:12

Dorian ne bougea pas lorsqu’on le pria d’ouvrir la boîte en fer qui reposait sur la table de chevet.

Il laissa le dénommé Marin Laveclair s’en charger, et son sang ne fit qu’un tour lorsqu’il entendit la lecture de ce dernier.

Qu’avait-il fait ? il n’en croyait pas ses oreilles. Les mots restait en suspens dans ça tête alors que son cœur battait à tout rompre. Il avait envie de courir, de vomir, de rire et de crier à la fois. Mais il n’en fit rien le teint livide et l’air grave il resta de glace, seul ses yeux abysses laissaient transparaître la fureur de leur fond.

Il sortit avec les autres quand le vielle homme commença à se convulser, il fut le dernier et il regardait encore dans le flou lorsqu’il ferma la porte derrière eux. Il regarda ses compagnons de fortune sans les voir, essayant de faire se qui lui semblait être si naturel en tant normal, maître de l’ordre dans es idées, analyser, réfléchir.

Il se mit alors à tourner en rond comme pour ce rassembler, sentir son corps à l’effort encourageait son esprit à faire de même. Ce nom, la poudre d’Ibn-Ghazi, ça lui disait quelque chose mais quoi. Il était certain d’avoir vue ce nom quelque part…Il détestait cette sensation !

Il continua ses cercles stimulant sans se soucier des autres. La poudre, la poudre, le pentacle, la poudre…le poudre mystique de matérialisation…

Des bribes sans sens lui venait à l’esprit. Il se retourna vers les autres d’un geste brusque.


Il n’y as rien d’autre ? Quelqu’un connait cette magie ?


Tout en parlant Dorian continuait à se creuser les songes, il voyait désormais cette affaires comme une enquête ce qui lui permettait de conserver une certaine objectivité qu’il savait d’expérience indispensable. Et ainsi c’était partie plus de place pour la surprise les méninges en actions, le travail commençait !

Il ne savais pas trop pourquoi, il associait le nom de cette poudre à un rituel visant les anciens. Les anciens ? Ridicule, il en avait dans tous les livres des anciens, des anciens de quoi de qui, d’où ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Marin Laveclair
Adulte - Poufsouffle dans l'âme
Adulte - Poufsouffle dans l'âme
avatar

Nombre de messages : 583
Age : 35
Age Roleplay + Sorts : 41 ans sorts 1 2 3
Date d'inscription : 09/08/2009

Profil du Sorcier
Points de vie:
600/600  (600/600)
Points de mana:
800/800  (800/800)

MessageSujet: Re: A la lisière de l'obscurité   Mer 26 Aoû - 22:02

"Il n’y a rien d’autre ? Quelqu’un connait cette magie ?"

L'autre homme qui était dans la pièceavait l'air perturbé par la lecture du journal. A vrai dire il avait l'air complètement affolé. Marin, lui non plus, n'était pas tranquille. Cette chose semblait particulièrement dangereuse. Il se demandait comment ils pourraient en venir à bout. Sans doute que ses sorts de blanchisserie ne suffiraient guère et qu'il leur faudrait utiliser des sorts beaucoup plus puissants.

L'homme qui venait de parler était un grand brun élancé au regard clair. Il émanait de lui une certaine confiance. Ses vêtements semblaient propres ce qui fit un effet favorable à Marin. une personne aux vêtements propres était quelqu'un d'équilibré disait-on dans sa famille.


Je n'ai pas l'heur de vous connaître Mr...? Je me nomme Marin Laveclair, blanchisseur, comme vous avez dû l'entendre plus tôt et, désignant Higini, voici Mr Wayra. Je vois que je ne suis pas le seul à retrouver de vieux habits tâchés dans le placard de vos parents. finit Marin en tendant la main vers l'inconnu.

"Il n'y a rien d'autre ? avait demandé l'homme. Bien sûr qu'il y avait autre chose. La clef et la lettre contenant l'acte de propriété étaient bien là comme l'avait dit Mr Merriweather. Et il y avait également la petite boite dorée. Marin la prit délicatement dans ses mains, attirant l'attention de ses compagnons.

Je vais l'ouvrir et nous verrons bien ce qu'il y a dedans, dit-il. Il fit tourner la boîte dans ses mains pour vérifier qu'elle ne contenait pas de piège, on est jamais trop prudent, puis souffla dessus pour en enlever la poussière. Un éclat de lumière accrocha l'or du contenant, renvoyant un rayon doré dans la pièce. Un mystique aurait dit que c'était un signe. Marin n'y voyait là qu'un signe de propreté, ce qui était bien.

Joignant le geste à la parole, Marin ouvrit la boîte, révélant son contenu à tous.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/viewtopic.forum?t=11583
Théodore Vimaire
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 1056
Age : 43
Age Roleplay + Sorts : 37 ans Sorts 1 2 3 (74 ans non révélé)
Capacités Spéciales : Magie Elémentaire (les 4 éléments) / Métamorphomage / Magie des Enfers / Magie Hermétique / Télépathe Surnaturelle (légilimens - occlumens) / Illusion / Agent du SMS
Créature : Doppelganger (non révélé)
Points Prestige : 5
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: A la lisière de l'obscurité   Jeu 21 Jan - 19:08

Marin présenta la boîte de facture ancienne - en forme de sarcophage.

La boîte dorée s'ouvrit facilement, mais elle était vide.

Par contre, des hiéroglyphes ornaient l'intérieur du couvercle et le contour de la boîte.

_________________


L'Ombre est un pôle obscur opposé au pôle éblouissant de la Lumière.
L'Ombre ne cherche pas à éclipser la Lumière, mais à la sculpter, la souligner, la mettre en relief.
Sans le fusain de l'Ombre, la page serait vierge et nos regards aveugles.


* Ordre de Merlin *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/elisium-f46/mensonge-et-veri
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A la lisière de l'obscurité   

Revenir en haut Aller en bas
 
A la lisière de l'obscurité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Scénario : Attaque à la lisière de Fangorn (S.D.A)
» Un ado dans l'obscurité lumineuse de la nuit [libre]
» Des ténèbres à l'obscurité [PV Darth Mandross]
» Obscur le démon de l'obscurité
» Deux loups dissimulés dans l'obscurité. [Abandon]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Vaste Monde :: Reste du Monde-
Sauter vers: